ESC 3. Mémoire de Recherche Appliquée. Etudiant : Evelyne LIM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESC 3. Mémoire de Recherche Appliquée. Etudiant : Evelyne LIM"

Transcription

1 ESC 3 Mémoire de Recherche Appliquée Etudiant : Evelyne LIM Sujet : L impact et les conséquences de l utilisation des réseaux sociaux sur la Gestion des Ressources Humaines dans les PME Année de réalisation : 2011/2012

2 Introduction Ce mémoire de recherche est la finalité de notre master 2 à l ESC Amiens. Afin de pouvoir mener à bien ce mémoire, nous sommes en apprentissage en tant qu assistante chef de projet RH au sein du cabinet BASTIDE CONSULTING. Le cabinet a pour activité le conseil en ressources humaines et nous avons opté pour la spécialisation management des ressources humaines pour notre dernière année à l école. Nos missions principales consistent à assurer la veille sur les meilleures pratiques et innovations des entreprises dans le domaine du marketing RH, développer et animer les communautés Marque Employeur sur les réseaux sociaux (Linkedin, Viadeo, Twitter, Facebook, Google + ). Nous participons également à la coordination des projets : Séminaire Marque Employeur, diagnostic organisationnel/rh, GPEC Recrutement fonctions supports, Etudes Prospectives Métiers... Notre choix de mémoire s est tout naturellement orienté vers le domaine des réseaux sociaux et plus particulièrement l impact que ces réseaux sociaux ont sur la gestion des ressources humaines dans une PME. La première partie de ce mémoire est écrite de façon à la rendre la plus abordable et compréhensible tant sur le sujet des réseaux sociaux que sur la notion de gestion des ressources humaines et plus particulièrement sur le concept de la marque employeur. Nous suivrons la méthodologie et les instructions afin de rédiger un mémoire de qualité et clair. 1 Dans une seconde partie, nous formulerons nos hypothèses et nous choisirons l analyse la plus adaptée à notre étude. Puis dans un dernier temps, nous confronterons l analyse avec les hypothèses émises. L apparition d Internet a été un changement majeur auprès des particuliers et surtout auprès des entreprises. De plus l apparition des médias sociaux et du web 2.0 ont évolué comme de nouveaux outils de communication. Les médias dits sociaux réunissent diverses activités telles que l évolution des discussions sociales sur internet, la contribution à la vie de ces réseaux à travers différents outils de communication et d interaction. A son démarrage, internet était réservé à une certaine élite de la population soit des informaticiens ou spécialistes qui maîtrisaient cet outil mais aujourd hui cet outil est accessible à tout le monde. 2 Aujourd hui, l emploi des médias sociaux et notamment des réseaux sociaux demeurent des pratiques peu répandues au sein des entreprises. Pourtant ces réseaux sociaux se sont au fur et à mesure du temps immiscés dans la sphère privée et/ou professionnelle. Avec l arrivée de ce nouvel outil de communication, les professionnels du métier se questionnent sur le fait que ces réseaux pourraient à terme remplacer les jobs boards dans un avenir proche. Cependant, depuis quelques années, les réseaux sociaux ont changé les habitudes d utilisation d internet des usagers habituels. Aujourd hui, nous pouvons compter parmi les dix premiers sites les plus consultés au monde : Youtube, Facebook, Wikipédia 3. 1 MOSCHETTO B., Le mémoire de master en sciences de gestion, Economica, «Internet, révolution culturelle», Le Monde Diplomatique, STANLEY M., Technology Trends, 2008

3 Les entreprises ont réalisé l importance et l impact que ces réseaux sociaux pouvaient avoir sur la gestion des ressources humaines de leurs sociétés. Sur ces réseaux, les entreprises peuvent soigner leur e-réputation, véhiculer une image d entreprise et leur marque employeur Que nous soyons une entreprise, un candidat ou un salarié, quand nous utilisons internet, nous nous créons une identité numérique et nous avons par la même occasion une vie numérique dans les médias sociaux et les réseaux sociaux plus particulièrement. 4 Les compagnies ont pris conscience que ces réseaux sociaux peuvent être une source de communication d où l émergence d une Marque Employeur dans les entreprises. Car une entreprise qui se différencie est souvent une entreprise qui se démarque par sa Marque Employeur. Une bonne Marque Employeur n attire pas seulement les meilleurs talents mais elle permet de réduire le taux de roulement dans les entreprises. 4 «Nos vies numériques», Sciences Humaines, 2011

4 Problématique A l heure actuelle, la question se pose de savoir si les PME peuvent se développer sans être présentes sur les réseaux sociaux? Les réseaux sociaux peuvent-ils être un nouveau moyen de communication pour recruter au sein des PME? Cependant qui dit nouvel outil, dit outil encore méconnu : comment les utilise-t-on? Dans quel but? Auprès de quelle cible? Notre problématique consiste à analyser les nouvelles pratiques des PME en termes de gestion des ressources humaines mais aussi en termes d image employeur. En effet, les réseaux sociaux peuvent constituer un outil de communication afin de pouvoir communiquer sur les emplois à pourvoir mais aussi au niveau de l image employeur que souhaite renvoyer l entreprise. Les réseaux sociaux peuvent aider les entreprises à mieux recruter, à faire évoluer, à contrôler leur e-réputation. Au sein des organisations plus petites, ces outils peuvent être déterminants pour le recrutement de certains types de profils face à de plus grandes structures. Sur ces réseaux toutes les entreprises quelles que soient leurs tailles seront égales face au recrutement. Car elles pourront disposer des mêmes outils et informations sur le candidat. Les entreprises ont besoin d acquérir et de maîtriser les nouvelles technologies de l information et de la communication afin de pouvoir être compétitif face aux autres entreprises. C est pourquoi la présence des entreprises sur les réseaux sociaux tels que Viadeo, Linkedin, Facebook, Twitter est primordial et nécessaire.

5 II. Analyse empirique Dans cette seconde partie, nous présenterons les hypothèses de recherche qui ont été déterminées grâce à la synthèse de littérature faite en première partie. Ensuite nous exposerons la méthode suivie pour répondre à la problématique. 1 Les hypothèses de recherche Ces hypothèses de recherche nous permettront de déterminer le but de la présence des utilisateurs des réseaux sociaux. De cette façon, nous pourrons analyser les nouvelles pratiques des PME et ce que les entreprises souhaitent mettre en avant sur les divers réseaux sociaux auprès des internautes. Hypothèse 1 : une TPE ou une PME doit être présente sur les réseaux sociaux Les réseaux sociaux ont pour but de cibler et faciliter la rencontre entre tous les individus et les entreprises. Cette hypothèse a pour objectif de déterminer si l utilisation des réseaux sociaux est nécessaire et utile à ce type de structure. Hypothèse 2 : les réseaux sociaux représentent les nouveaux outils de communication pour les entreprises Il existe plusieurs sortes d outils de communication, c est à l entreprise de choisir la plus pertinente pour communiquer. De plus, les réseaux sociaux sont appelés à terme à remplacer les divers jobs boards. Cette hypothèse a pour objectif de définir s il est pertinent et primordial pour les entreprises d investir dans ce nouvel outil et quelles retombées les entreprises peuvent en espérer. Hypothèse 3 : les ans sont la population cible la plus présente sur les réseaux sociaux et ils sont présents afin de se créer une visibilité auprès des entreprises Il y a une forte population présente sur les réseaux sociaux. Nous allons déterminer si les ans sont les plus présents sur les réseaux sociaux et par la même occasion comment s adapter à cette population puis les atteindre de la façon la plus efficace possible. Ensuite analyser la raison de la présence de cette cible sur les réseaux sociaux. Hypothèse 4 : les utilisateurs sont très fortement/peu influencés par les informations qui circulent à propos de l entreprise sur les réseaux sociaux La masse d informations est tellement importante sur internet et les réseaux sociaux plus particulièrement qu il faut trier toute cette masse d informations. Notre hypothèse consistera à voir si les informations circulant sur la toile peuvent influencer les internautes. La circulation d informations sur les réseaux sociaux est plus puissante car tout le monde peut accéder à cette information n importe quand et n importe où. Hypothèse 5 : une entreprise doit interagir en permanence avec les internautes afin de créer une relation de proximité et de confiance avec les consommateurs. Aujourd hui, aucune entreprise n échappe à la vague des réseaux sociaux. Notre hypothèse aura pour but de voir si les consommateurs sont influencés par la présence des entreprises sur

6 les réseaux sociaux. Puis si cette présence permet aux consommateurs de se sentir plus valoriser et en confiance avec les entreprises. Ensuite nous allons découvrir quel type d entreprise est le plus présent. 2 Choix du modèle d analyse Dans le but de répondre au mieux à nos hypothèses de recherche, nous caractériserons le type de recherche qui correspond le mieux à notre mémoire de recherche. Nous devions donc choisir entre l étude qualitative ou l étude quantitative. Le choix s est naturellement porté sur l étude quantitative car nous estimons que c est l étude qui répondrait le mieux à nos attentes. Le questionnaire sera le support choisi pour confirmer ou infirmer les hypothèses émises, mesurer des comportements, mettre en valeur la notoriété d une marque, évaluer la concurrence. Ce questionnaire sera administré à des groupes d individus sous forme de questions précises ou fermées pour obtenir des chiffres et des statistiques afin d en faire une synthèse. Il nous semble que la méthode quantitative est la mieux adaptée pour répondre à nos hypothèses de recherche car nous utiliserons le questionnaire afin d interroger et toucher un maximum d individus. 3 Création du questionnaire Le choix d une étude quantitative nécessite la création d un questionnaire. Pour l administration du questionnaire, nous l avons fait sur Google Docs afin de faciliter la diffusion du questionnaire à travers divers médias et réseaux sociaux et l accès à tous. Notre questionnaire était réparti en plusieurs parties distinctes : - Question de présélection : cette question permettait de filtrer au départ les répondants qui ne correspondaient pas à la cible voulue. Tous les répondants de façon positive au questionnaire correspondaient à la population mère. - Questions portant sur le but de leurs présences et de leurs fréquences d utilisation de ces réseaux sociaux : cette partie nous permettait d analyser les réseaux sociaux les plus utilisés et à quel fin. - Questions sur l interaction entre les entreprises et les candidats/consommateurs : déterminer le taux de présence des entreprises et quel impact cette présence peut avoir sur les consommateurs. - Questions ouvertes : nous avons laissé des questions ouvertes pour laisser un espace d expression au répondant afin qu il ne se sente pas trop à l étroit par rapport aux réponses imposées et pour avoir d autres champs d analyses. - Questions personnelles : ce sont des questions portant sur le sexe, l âge, la formation, la CSP du répondant.

7 4 Calcul de l échantillon Une fois que le questionnaire était créé, nous devions déterminer le nombre de personnes que nous devions interroger pour administrer le questionnaire. Selon nos recherches sur l Ifop, il s avère qu en France, il y a 47 millions d utilisateurs d internet soit 37,8% des internautes qui vont sur les réseaux sociaux environ 17,7 millions d utilisateurs. Les enquêtes déjà effectuées interrogeaient une population mère de 2000 personnes âgées entre 18 ans et plus. Nous devions donc faire face à un problème car nous n étions pas en capacité d atteindre et d interroger autant de monde. Même si aujourd hui grâce à l expansion des nouvelles technologies et le développement des réseaux sociaux, ce problème pouvait être contourné. Mais confronté au temps imparti, nous n avions pas assez de temps pour interroger 2000 personnes. De plus, le dépouillement des 2000 questionnaires allaient être fastidieux et contraignant. Afin d être validé et d avoir une étude qui se rapprochait le plus possible de nos attentes, nous devions interroger un minimum de personnes dans le but que le questionnaire soit pertinent et représentatif des informations recherchées. Notre cible est une personne de 18 ans et plus utilisant les réseaux sociaux. Nous avons donc recentré le champ d analyse aux réseaux que nous avions créés sur les réseaux sociaux professionnels et personnels. Cet échantillon serait représentatif des informations que nous voulions récolter. Grâce aux réseaux que nous avions, nous pouvions atteindre toutes les catégories de la population quel que soit leurs CSP, tranches d âges etc. Nous décidions de calculer le nombre de personnes à interroger en utilisant la formule : n = t² x p (1-p) e² - n correspondant à la taille de l échantillon espéré - t = niveau de confiance généralement de 1,96% pour un taux de confiance de 95% - p = proportion estimative de la population ayant les caractéristiques étudiées soit 37,8% d utilisateurs des réseaux sociaux. Si cette proportion est ignorée, p = 0,5 - e = marge d erreur fixée à 5% ou 0.05 n = 1,96² * 0,378 (1-0,378) = 361,288 0,05² Suite à ces calculs, le nombre de personnes à interroger afin que l échantillon soit significatif est estimé à 361,288 donc 362 personnes pour une marge d erreur à 5%. - Marge d erreur fixée à 5% = 361,288 soit 362 personnes - Marge d erreur fixée à 6% = 250,894 soit 251 personnes - Marge d erreur fixée à 7% = 184,330 soit 184 personnes - Marge d erreur fixée à 8% = 141,128 soit 141 personnes Nous avons donc décidé d utiliser une marge d erreur de 6% pour que la taille de l échantillon espérée soit de 251 personnes minimum à interroger.

8 5 Administration du questionnaire Dans le but d atteindre notre but de 251 répondants minimum au questionnaire, nous choisissons d utiliser le canal des réseaux sociaux pour plusieurs raisons. Tout d abord, notre sujet de mémoire portant sur les réseaux sociaux, il était incontournable de passer par ce canal. De plus, le réseau que nous avons créé sur les réseaux sociaux professionnels est assez conséquent, hétérogène et représentatif de la cible que nous souhaitons atteindre. En effet, dans ce réseau, nous pouvions trouver toutes les catégories allant de l étudiant au cadre, en passant par les chefs d entreprise venant de différents secteurs d activités puis surtout de toutes tailles d entreprises et de tous âges. Appartenant à différent groupes (RH, NTIC, Etudiant ) sur les réseaux sociaux professionnels, nous pouvions recueillir des réponses venant de tout horizon. Sachant que les personnes déjà présentes sur les réseaux sociaux sont nos cibles pour répondre au questionnaire, il faut que le répondant soit déjà utilisateur des réseaux sociaux sinon il n était pas utile et pertinent qu il y réponde. Nous avons envoyé un message personnalisé à tous nos contacts des réseaux sociaux professionnels : 277 sur Viadeo et 133 sur LinkedIn. De plus, le partage du questionnaire dans les groupes sur les réseaux sociaux professionnels a été efficace. Le taux de retour était de 50% dans les groupes où l étude était diffusée et les personnes dans nos contacts sur les réseaux sociaux. Notre réseau n a pas hésité à partager l étude pour faire participer d autres personnes qui n étaient pas membres de notre réseau mais qui correspondaient aux critères de l étude. Dans le but de maximiser nos chances de réponses des interrogés, nous l avons administré au réseau de notre réseau. En effet, ayant utilisé tout notre réseau via les réseaux sociaux, les médias et le réseau traditionnel pour administrer notre questionnaire, nous devions choisir un autre canal pour maximiser le taux de retour. Notre réseau a joué le jeu et l a diffusé à tout son entourage personnel et professionnel. Cela nous permettait d avoir plus de réponses diversifiées. Notre questionnaire a été très bien reçu et notre taux de retour a été très rapide. Nous pouvons qualifier l administration comme aléatoire simple. Nous avons pu récolter 150 questionnaires en 4 jours. Les répondants ont été très réactifs et ravis de pouvoir répondre à l étude. Car c est un sujet d actualité qui intéresse le public et les professionnels qui ne maîtrisent pas nécessairement cet outil qui les dépasse. Un des points forts sur les réseaux sociaux, c est le partage. Le partage est très rapide et nous pouvions cibler à qui nous le partagions. Les personnes que nous avons dans notre réseau sur les réseaux sociaux professionnels sont ouvertes à ce genre d étude et elles se sont fait un plaisir de pouvoir nous aider grâce à leurs réseaux. Nous avons eu des retours positifs au moment du lancement et tout au long de l étude. Nous avons fortement apprécié l accueil qui a été réservé au lancement de l étude sur les réseaux sociaux. Les personnes ont été très réceptives, cela nous confortait dans l idée que c est un sujet qui suscite de l intérêt. Nous informions et proposions aux répondants de fournir leurs adresses mails à la fin du questionnaire s ils souhaitaient recevoir l analyse de l étude, une fois que celle-ci serait terminée.

9 6 Analyse des données Cette partie analyse exposera l analyse de l échantillon interrogé puis nous permettra de répondre aux hypothèses grâce aux résultats de l étude que nous avons faite. Nous analyserons les résultats obtenus lors de l étude quantitative. Nous avons utilisé le logiciel Sphinx pour étudier les données recueillies ainsi qu Excel pour la mise en forme des graphiques. 6.1 Analyse de l échantillon interrogé Les individus sondés Nous nous sommes fixés au départ de l étude d interroger 251 personnes minimum afin que l analyse soit pertinente. Au final, nous avons pu interroger 265 personnes pour notre étude au total. Les répondants étaient des personnes qui utilisaient les réseaux sociaux. Mais afin que l étude soit pertinente et que les personnes interrogées correspondent à l étude, il y avait une question filtre dès le début du questionnaire. Cette question nous permettait d écarter au début de l enquête les personnes qui ne correspondaient pas à la cible d étude. Q1 : Utilisez-vous les réseaux sociaux? Si vous répondez non, il n est pas nécessaire de répondre à ce questionnaire. 0% Oui Non 100% D après le graphique, nous constatons que les répondants ont tous répondu oui à 100%. Cette question était nécessaire afin d interroger seulement les personnes concernés soit toute personne utilisant les réseaux sociaux. Comme il est indiqué dans la question 1, les personnes qui répondaient négativement n avaient pas à continuer à répondre car le questionnaire ne les concernait pas.

10 Genre, âge Genre 45% 55% Femme Homme D après le graphique, les femmes représentent 55% des personnes interrogées pour cette étude. Alors que d après nos recherches effectuées dans la synthèse de littérature, il en ressort que les hommes ont une présence plus marquée sur les réseaux sociaux professionnels. 3% Tranche d'âge 16% 9% 31% 41% ans ans ans ans Plus de 55 ans Le graphique «tranche d âge» distingue l âge des répondants. Nous observons que la majorité des sondés ont entre ans (41%). Nous expliquons la prédominance de cette population par la forte présence de cette catégorie sur les réseaux sociaux professionnels et personnels.

11 Niveau d étude, CSP, secteur d activités et taille de l entreprise 0% Niveau d'étude 1% 2% 13% BEP/CAP Bac 47% Bac +2/3 Bac +4/5 37% Bac +5 et plus Sans diplôme Les utilisateurs des réseaux sociaux ont un niveau d études élevé, la plupart des répondants possèdent un bac +5 et plus (47%) soit un niveau master ou doctorat. Tandis qu en 2 nd position, nous retrouvons les individus de niveau Bac +4/5. Nous remarquons que plus les répondants ont un niveau d étude élevé plus ils sont présents sur les réseaux sociaux. Nous l expliquons par la recherche de profil rare venant de l entreprise.

12 Catégorie socio professionnelle 0% 1% 5% 0% 3% 9% Artisan, commerçant, chef d entreprise Cadre Employé Etudiant 31% 34% Ouvrier Profession intermédiaire Profession libérale 17% Retraité Sans activité La catégorie socio professionnelle la plus représentée est la catégorie des cadres, ce qui est peu surprenant au vu du niveau d études des répondants possédant un bac +4/5 ou un bac +5 soit 34%. Les étudiants ont été nombreux à répondre au questionnaire soit 31% qui sont toujours en études et présents sur les réseaux sociaux pour diverses raisons.

13 Tourisme Secteur public 2% 3% Santé 4% Secteurs d'activités Transports, logistique 2% Administration 2% Arts 1% BTP 1% Agriculture, agroalimentaire 1% Banque, finance, assurance 5% Conseil 11% Ressources humaines 26% Commercial 9% Production industrielle, travaux, chantiers 4% Marketing 15% Luxe 0% Juridique 1% Distribution 4% Environnement 1% Immobilier 1% Informatique, télécommunicati on 10% Les personnes interrogées travaillent dans le domaine des ressources humaines (26%), du marketing (15%) et du conseil (11%). Comme nous avons pu le voir dans la synthèse de littérature, les commerciaux sont des profils rares sur les réseaux sociaux alors que ce sont les plus pénuriques sur le marché. Quant au secteur de l informatique et de la télécommunication, ils ne sont que 10% des interrogés à travailler dans ce domaine.

14 Taille de votre entreprise Moins de 10 salariés 38% 27% Entre 10 et 20 salariés Entre 20 et 50 salariés 12% 7% 8% 8% Entre 50 et 100 salariés Entre 100 et 250 salariés Plus de 250 salariés D après ce graphique, nous observons que près de 38% des répondants travaillent dans une entreprise de plus de 250 salariés alors qu à l opposé 27% d entre eux dans une entreprise de moins de 10 salariés. Les grandes entreprises utilisent les réseaux sociaux pour gérer leurs e- reputation et promouvoir les produits/services de la marque. Tandis que les très petites entreprises (TPE) utilisent les réseaux sociaux pour se faire connaître, communiquer et gagner en visibilité auprès du public. Les attentes et les présences sur les réseaux sociaux sont différentes selon la taille de l entreprise.

15 6.2 Résultats de l étude quantitative Q2 : Si oui, dans quel but? 65% 14% 21% Pour un usage professionnel Pour un usage personnel Les deux D après les résultats, 51% des personnes interrogées utilisent les réseaux sociaux pour des raisons personnelles et professionnelles. Ce qui est peu surprenant car ces personnes sont entourés par des gens utilisant les réseaux sociaux. Afin de rester en contact ou créer de nouveaux contacts, ils doivent s adapter à leur environnement changeant. Nous remarquons que les personnes sur les réseaux sociaux sont amenées à avoir un compte sur les réseaux professionnels car c est une nécessité dans leurs emplois ou avoir de la visibilité. Q3 : Depuis combien de temps êtes-vous inscrits sur ces réseaux sociaux? 3% 5% 40% 52% Moins de 6 mois Environ 1 an Plus d un an Plus de 5 ans D après le graphique, 52% des répondants sont inscrits sur les réseaux sociaux depuis plus d un an. Cet engouement n est donc pas si récent et cette inscription sur les réseaux sociaux s explique par l évolution technologique mais surtout par l envie des utilisateurs à rester connecter à leurs réseaux.

16 Q4 : Pourquoi avez-vous créé un compte sur les réseaux sociaux? Développer son réseau professionnel et social 7% 2% 26% Avoir une visibilité et une présence sur le web Faire de la veille pour votre activité professionnelle 25% 13% 12% 15% Rechercher des opportunités professionnelles (emploi, stage, alternance, VIE) Retrouver des contacts professionnels et/ou personnels Partager des passions/centres d'intérêts Other Les raisons de l inscription des répondants sont diverses et variées. Les inscrits ont créé un compte sur les réseaux sociaux dans le but de développer leurs réseaux professionnels et sociaux à 26% et retrouver des contacts professionnels et/ou personnels à 25%. Les avis sont assez partagés pour cette question. Mais nous remarquons que le but premier pour les inscrits reste le développement de leurs réseaux professionnels et sociaux. Seulement 12% des répondants font de la veille pour leurs activités professionnelles et 13% sont à la recherche d opportunités professionnelles.

17 Q5 : Etes-vous inscrits sur ces réseaux sociaux? 8% 3% 8% 0% 3% 25% Facebook Viadeo Linkedin Twitter Google + 12% Blog 19% 22% Copains d avant Wizbii Other D après les résultats, les répondants sont inscrits dans la majorité sur Facebook (25%), Viadeo (22%), Linkedin (19%) puis Twitter (12%). Ces résultats complètent la question précédente sur les buts de la création d un compte sur les réseaux sociaux. En effet, les personnes avaient répondu qu elles s étaient inscrites au départ pour développer leurs réseaux. Ce qui correspond aux 22% de répondants inscrits sur Viadeo. Le réseau social Viadeo arrive en tête avant Linkedin car il était installé en France avant son concurrent et il est plus populaire. Puis l autre raison était de retrouver des contacts professionnels ou personnels, ce qui concorde aux 25% d inscrits sur Facebook. Q6 : A quelle fréquence utilisez-vous les réseaux sociaux à titre personnel? 1% 5% 4% Moins de 2 heures par jour 21% Entre 2 à 4 heures par jour Entre 4 à 6 heures par jour 69% Entre 6 à 8 heures par jour Sans limitation de durée

18 Les répondants à 69% utilisent les réseaux sociaux moins de 2 heures par jour. Seulement 21% les utilisent entre 2 à 4 heures par jour.

19 Q7 : A quelle fréquence utilisez-vous les réseaux sociaux à titre professionnel? 1% 5% 5% Moins de 2 heures par jour 14% Entre 2 à 4 heures par jour Entre 4 à 6 heures par jour 75% Entre 6 à 8 heures par jour Sans limitation de durée 75% des répondants utilisent les réseaux sociaux professionnels moins de 2 heures par jour. Seulement 14% d entre eux les utilisent entre 2 à 4 heures par jour. Q8 : Quels outils utilisez-vous pour vous connecter aux réseaux sociaux? 1% 9% Ordinateur 35% 55% Smartphone Tablette Other Les répondants se connectent principalement via leurs ordinateurs (55%) et sur leurs Smartphones (35%). Ce dernier chiffre révèle la motivation et la volonté des répondants à vouloir rester connecter en permanence à leurs contacts et pouvoir suivre l actualité de leurs réseaux.

20 Q9 : Avez-vous déjà effectué des recherches pour des opportunités professionnelles (emploi, stage, alternance, VIE..) sur les réseaux sociaux? 29% Oui 71% Non D après le graphique, nous remarquons que 71% des personnes répondants aux questionnaires ont déjà effectué des recherches pour des opportunités professionnelles sur les réseaux sociaux soit plus de la moitié des répondants. Ce chiffre démontre l importance de ce nouveau canal de communication. Les personnes répondants à l étude utilisent tous les canaux possibles afin de trouver des opportunités professionnelles et les réseaux sociaux en font partie. Q10 : Si non, pourquoi? Quant aux 29% qui n ont jamais effectué de recherches pour des opportunités professionnelles, ils estiment ne pas avoir besoin de ces réseaux pour leurs recherches. D autres raisons ont été invoquées telles que le désintéressement pour ces réseaux et préfèrent utiliser les canaux traditionnels comme les job boards ou le site de l entreprise. Ils estiment aussi que les réseaux sociaux ne sont pas assez développés aujourd hui pour être utilisé de cette façon. De plus, au vu des outils mis à leurs dispositions pour des recherches d emplois, ils ne souhaitent pas payer un abonnement pour accéder à des offres alors qu ils peuvent le faire de façon gratuite sur les job boards ou les sites de l entreprise. Certains répondants évoquent que la recherche sur les réseaux sociaux n est pas à leurs portées car ils n ont pas été habitué à effectuer leurs recherches sur ces réseaux sociaux. Autant de raisons qui démontrent que ce canal n est pas assez mature pour faire des recherches satisfaites aux yeux de certains répondants à l étude.

21 Q11 : Pensez-vous avoir recours à l utilisation des réseaux sociaux pour vos prochaines recherches d emploi? 13% Oui Non 87% Cependant 87% des répondants aux questionnaires prévoient d avoir recours à l utilisation des réseaux sociaux pour leurs prochaines recherches d emploi. Ils ne sont pas réticents à y avoir recours et estiment que ces réseaux peuvent être bénéfiques pour leurs recherches d emploi. Q12 : Si non, pourquoi? Les individus qui n utiliseront pas les réseaux sociaux pour leurs prochaines recherches d emploi estiment que des sites web proposent déjà ce genre de services et n ont pas besoin de se servir des réseaux sociaux pour leurs recherches. Les réseaux sociaux ne sont pas les premiers lieux où les individus effectuent leurs recherches d emplois et ils préfèrent utiliser les canaux classiques.

22 Q13 : Actuellement, quels moyens utilisez-vous pour rechercher un emploi? Site internet de l entreprise Site d emploi 17% 5% 3% 18% Réseaux sociaux Candidatures spontanées 23% 18% Réseau personnel 16% Association d anciens d écoles et/ou d emploi (Maison de l emploi, réseau d entrepreneurs ) Other D après ce graphique et les raisons invoquées dans les graphiques précédents, les répondants font appel à des sites d emploi (23%), postulent sur les sites internet des entreprises ou de manière spontanée (18%). Seulement 16% d entre eux effectuent leurs recherches sur les réseaux sociaux, cette réponse arrive en 5 ème position après le réseau personnel. Nous remarquons que ce sont les canaux dits classiques qui sont le plus utilisés, les individus favorisent les recherches et les candidatures sur le site d emploi, site internet de l entreprise ou de façon spontanée. Les réseaux sociaux sont l un des derniers lieux d investigation pour leurs recherches d emploi.

23 Q 14 : Pensez-vous qu une entreprise doit être présente aujourd hui sur les réseaux sociaux? 3% 2% Tout à fait d accord Plutôt d accord 39% 56% Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Cependant d après ces données, même si les individus n utilisent pas les réseaux sociaux pour leurs recherches d emploi, une majorité des personnes interrogées estiment qu une entreprise doit malgré tout être présente sur les réseaux sociaux (56%). La présence sur les réseaux sociaux permet aux entreprises de gagner en visibilité et de se faire connaître. Q15 : Votre entreprise a-t-elle un compte professionnel sur les réseaux sociaux? 20% 20% 60% Oui Non Je ne sais pas 60% des personnes interrogées savent que leurs entreprises possèdent un compte professionnel sur les réseaux professionnels. Nous notons que 20% des interrogées ne savent pas si leurs entreprises ont un compte professionnel et 20% des personnes sont en poste dans une entreprise qui n est pas présente sur les réseaux sociaux.

24 Q16 : Si oui, est-elle présente sur? 1% 0% 3% 7% 8% 25% Facebook Viadeo Linkedin Twitter 19% 20% Google + Blog Copains d avant 17% Wizbii Other Les entreprises détenant un compte professionnel sont présentes sur Facebook (25%), Viadeo (20%), Twitter (19%) et Linkedin (17%). La visibilité des compagnies sur Facebook et Twitter est expliquée par le fait que les entreprises peuvent interagir avec les internautes sur la vie de l entreprise et les produits/services qu elles commercialisent. Q17 : Si non, pourquoi? Les entreprises qui ne sont pas sur les réseaux sociaux sont des entreprises qui n ont pas le temps ou les connaissances pour créer un compte professionnel. Certaines entreprises ne souhaitent pas être présentes pour protéger les données confidentielles ou cette démarche n est pas nécessaire pour certains domaines tels que les centres hospitaliers ou la fonction publique. Alors que d autres compagnies sont en réflexion avec les divers services de l entreprise pour créer un compte professionnel. Cette réflexion prend du temps car après la création du compte, il faut déterminer le service (RH, communication, marketing, informatique ) qui s occupera du compte de l entreprise sur les réseaux sociaux.

25 Q18 : Votre entreprise utilise les réseaux sociaux pour.? Diffuser des offres d emploi 2% Créer ou renforcer des partenariats avec les écoles 5% 24% 11% 13% 16% 12% 4% 13% Partager l actualité et la vie interne de l équipe au sein de l entreprise Rechercher, approcher, rentrer en relation avec des candidats Créer ou développer des communautés métiers ou d experts Détecter des opportunités d affaires ou des partenariats Maintenir le contact avec les anciens collaborateurs Communiquer sur ses produits/services proposés Other Les raisons sont assez diversifiées mais dans cette question il en ressort que les entreprises se servent principalement des réseaux sociaux pour communiquer sur ses produits/services proposés à hauteur de 24% des interrogés. Les réseaux sociaux permet la communication de ces produits et ainsi toucher un plus large public à moindre frais. La diffusion des offres d emplois n est évoquée qu en 2 ème position (16%) puis s ensuit de façon égale (13%) le partage de l actualité et de la vie interne de l équipe au sein de l entreprise et le maintien du contact avec les anciens collaborateurs.

26 Q19 : Pensez-vous que la présence d un candidat sur les réseaux sociaux professionnels est un critère de sélection pour une entreprise? 13% 14% 32% 41% Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Pour 41% des individus interrogées, ils sont plutôt d accord sur le fait que la présence d un candidat sur les réseaux sociaux professionnels peut être un critère discriminant pour une entreprise. Alors que 32% ne sont plutôt pas d accord sur cette question. Les réponses restent mitigées et les avis sont partagés sur la question. Q20 : Pensez-vous que les recruteurs cherchent et vérifient des informations personnelles et professionnelles concernant les candidats sur les réseaux sociaux? 10% 1% Tout à fait d accord 37% Plutôt d accord 52% Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Néanmoins 52% des interrogés sont plutôt d accord que les recruteurs cherchent et vérifient des informations personnelles et professionnelles concernant les candidats sur les réseaux sociaux. La majorité pense que les recruteurs contrôlent les informations à propos des candidats sur les réseaux sociaux.

27 Q21 : Renseignez-vous les mêmes informations (nom, prénom, adresse mail, téléphone...) sur les réseaux sociaux personnels et professionnels? 45% Oui 55% Non D après le graphique, nous remarquons que 55% des répondants renseignent les mêmes informations sur les réseaux sociaux personnels et professionnels. Tandis que 45% des interrogés ne renseignent pas les mêmes informations. Q22 : Si non, pourquoi? Les individus ne renseignant pas les mêmes informations sur les réseaux sociaux personnels et professionnels souhaitent contrôler leurs e-reputation. Mais ils invoquent surtout la confidentialité des informations émises sur les réseaux sociaux personnels qu ils ne souhaiteraient pas divulguer à leurs entreprises ou qu ils ne maîtriseraient pas. La distinction vie privée et vie professionnelle est souhaitée pour les répondants qui ne renseignent pas les mêmes informations. Les salariés veulent garder une part de mystère sur leurs vies personnelles vis-à-vis de leurs entreprises et ainsi protégeaient leurs données et vies personnelles. Ils ont un manque de confiance par rapport aux nouvelles technologies et particulièrement aux réseaux sociaux où il y a un risque de divulgation de leurs données personnelles et donc de traçage de leurs passages sur ces réseaux. Afin de contrôler leurs e-reputation, ils ne renseignent pas les mêmes informations sur les réseaux personnels et professionnels. Sinon dès leurs inscriptions sur ces réseaux, ils dissocient les deux réseaux. Ils ne renseignent pas les mêmes informations dès le départ dans le but de ne rendre visible seulement les informations qu ils désirent.

28 Q23 : Etes-vous influencé par les commentaires positifs ou négatifs d un salarié actuel ou ancien faits à propos de l entreprise sur les réseaux sociaux? 28% 8% 11% 53% Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Comme il avait été précedemment évoqué, l e-reputation est importante pour les candidats mais aussi pour les entreprises. Près de 53% des interrogés sont plutôt d accord sur l influence par les commentaires positifs ou négatifs d un salarié actuel ou ancien faits à propos de l entreprise sur les réseaux sociaux. Afin de ne pas être préceder par son e-reputation, il faut donc la soigner. Q24 : Avez-vous le sentiment d être plus proche d une entreprise si elle est présente sur les réseaux sociaux? 33% 13% 10% Tout à fait d accord 44% Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Les répondants se sentent plus proche d une entreprise si elle est présente sur les réseaux sociaux (44%). Car la présence de l entreprise sur les réseaux sociaux permet l interaction avec les membres de sa communauté. L entreprise peut interagir à tout moment avec les membres pour communiquer. Puis inversement, si les membres souhaitent s adresser aux entreprises, ils en ont la possibilité sur les réseaux sociaux. Cependant, 33% des interrogés ne sont pas d accord avec le sentiment de proximité avec les entreprises.

29 Q25 : Pourriez-vous renoncer à consommer un produit/service si une entreprise avait une mauvaise image relayée sur les réseaux sociaux? 32% 7% 13% 48% Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord Les répondants seraient prêts à 48% à renoncer à consommer un produit si une entreprise avait une mauvaise image relayée sur les réseaux sociaux. Nous constatons que l e-reputation est primordiale autant pour les entreprises que pour le public. Cette mauvaise image de marque influence le public, l entreprise peut perdre de la crédibilité et par la même occasion des consommateurs. Toutefois, 32% des répondants ne sont plutôt pas d accord et ils ne renonceraient pas à consommer un produit/service même si l entreprise a une mauvaise image d entreprise relayée sur les réseaux sociaux. Q26 : L image d une entreprise associée à une catastrophe naturelle, économique ou humaine, pourrait-elle vous faire renoncer à une proposition d embauche? 23% 6% 20% Tout à fait d accord Plutôt d accord 51% Plutôt pas d accord Pas du tout d accord De plus, l image d une entreprise associée à une catastrophe naturelle, économique ou humaine pourrait faire renoncer de façon certaine 20% des répondants. Pourtant, 51% des sondés seraient prêts à réfléchir sur la question sans toutefois renoncer à une proposition d embauche qui se présenteraient à eux.

30 Q27 : En quoi le réseau social sur internet se distingue du réseautage traditionnel? 6% 5% 2% 29% Facilité d accessibilité des contacts Volume de contacts Coût financier 19% Optimisation du temps 16% 23% Qualité et qualification du contact Humanisation et proximité des échanges Other D après le graphique, les sondés distinguent le réseau social sur internet du réseautage traditionnel par la facilité d accessibilité des contacts (29%) et le volume de contacts (23%). En effet, l intérêt sur les réseaux sociaux est qu il est plus facile de se mettre en relation avec un volume important de contacts en peu de temps (19%). Cette optimisation du temps cumulé à l accessibilité rapide à un nombre conséquent de contacts intéresse les répondants à l étude. Néanmoins un volume de contacts en peu de temps ne signifie pas que les contacts sont de qualité et qualifié mais il permet de réduire les coûts financiers.

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011

2 ème édition par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 2 édition ème par Résultats de l enquête effectuée du 23/11/2010 au 09/01/2011 SOMMAIRE Méthodologie et profil des répondants 3 Les moyens pour recruter et trouver un emploi 5 Les profils recherchés sur

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats?

Résultats de l enquête Emploi & Réseau. Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Résultats de l enquête Emploi & Réseau ux sociaux Les réseaux sociaux sont-ils vraiment utiles pour les recruteurs et les candidats? Contexte et méthodologie Contexte Pourquoi cette enquête? Faire le point

Plus en détail

L e-recrutement Réseaux Sociaux et Jobboards. Thierry DUFOUR Conférence ANDRH Présentation du 17 Novembre 2011

L e-recrutement Réseaux Sociaux et Jobboards. Thierry DUFOUR Conférence ANDRH Présentation du 17 Novembre 2011 L e-recrutement Réseaux Sociaux et Jobboards Thierry DUFOUR Conférence ANDRH Présentation du 17 Novembre 2011 Déroulement de la présentation Etat des lieux du marché des Job boards et Médias Sociaux Les

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX & RECRUTEMENT COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET DES ENTREPRISES AVRIL-MAI 2011

RÉSEAUX SOCIAUX & RECRUTEMENT COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET DES ENTREPRISES AVRIL-MAI 2011 RÉSEAUX SOCIAUX & RECRUTEMENT COMPORTEMENTS DES ÉTUDIANTS ET DES ENTREPRISES AVRIL-MAI 2011 Objet et structure de l étude Cette étude a pour objet d analyser le comportement des étudiants (Bac + 4/5) sur

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME Viadeo, prêt à l emploi livret de formation pour les dirigeants de TPE et PME sommaire Objectifs de la formation Cette formation, dispensée par Viadeo et Orange, poursuit un triple objectif : vous aider

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives. Janvier 2012

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives. Janvier 2012 3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives Janvier 2012 SOMMAIRE Contexte Résultats détaillés Profil de l auto-entrepreneur..p.5 Exercice de l activité..p.12 Vivre

Plus en détail

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE

MÉTHODES DE RECRUTEMENT LA GRANDE ENQUÊTE MÉTHODES DE RECRUTEMENT Février 2015 MÉTHODES DE RECRUTEMENT MÉTHODES DE RECRUTEMENT Comme chaque année, RegionsJob décrypte les pratiques des recruteurs avec sa grande enquête recrutement. En LA ce début

Plus en détail

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces

Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils utiles? C est notamment à ces LES CADRES ET les réseaux sociaux LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE NOVEMBRE 2012 SYNTHÈSE Les cadres sont-ils présents sur les réseaux sociaux professionnels? Comment perçoivent-ils ces outils? Les jugent-ils

Plus en détail

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers

Viadeo, prêt à l emploi. livret de formation pour les particuliers Viadeo, prêt à l emploi livret de formation pour les particuliers sommaire Objectifs de la formation Cette formation, dispensée par Viadeo et Orange, poursuit un triple objectif : vous aider à comprendre

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

les agences de recrutement romandes sont- elles assez connectées?

les agences de recrutement romandes sont- elles assez connectées? les agences de recrutement romandes sont- elles assez connectées? Face à un domaine de plus en plus concurrentiel, les méthodes de recrutement évoluent avec leur temps. Mais qu en est-il des agences suisses?

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Fiche métier : Le Community Manager

Fiche métier : Le Community Manager Fiche métier : Le Community Manager Le métier de Community Manager, en quoi cela consiste? 1) Un métier neuf La notion de community management étant relativement récente, il n en existe pas de véritable

Plus en détail

Professionnel, mettez en avant votre expertise!

Professionnel, mettez en avant votre expertise! Professionnel, mettez en avant votre expertise! Créer un blog pro pour vous rendre plus visible sur le web Avoir un site web, c'est bien. Etre vu, c'est mieux! 20 millions de Français se connectent chaque

Plus en détail

LE RECRUTEMENT PARTICIPATIF

LE RECRUTEMENT PARTICIPATIF 1. INTRODUCTION Le recrutement participatif répond à 7 enjeux fondamentaux qui en font la façon la plus efficace de recruter aujourd hui : Volume : le recrutement participatif permet de toucher plus de

Plus en détail

Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi

Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi étude réalisée par l institut Harris Interactive entre le 24 septembre et le 11 octobre 2013

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne

Les bonnes pratiques du recrutement en ligne POUR VOUS ÉCLAIRER DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL Les bonnes pratiques du recrutement en ligne Avant-propos Au Québec, le commerce de détail compte près de 24 000 établissements et 300 000 employés. Les jeunes

Plus en détail

METHODOLOGIE. Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et DRH du 4 au 30 mars 2011.

METHODOLOGIE. Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et DRH du 4 au 30 mars 2011. Baromètre des stratégies RH et des réseaux sociaux 2 ème édition Conférence de presse 5 avril 2011 MÉTHODOLOGIE METHODOLOGIE Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Les publicités Facebook pour le recrutement

Les publicités Facebook pour le recrutement Les publicités Facebook pour le recrutement Introduction Saviez-vous que 1 minute sur 7* du temps sur le web est passé sur Facebook? Aujourd hui, Facebook est le plus grand réseau social du monde en nombre

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

La pratique du coaching en France. Baromètre 2010

La pratique du coaching en France. Baromètre 2010 SFCoach : crée du lien entre le monde du travail et les professionnels de l accompagnement La pratique du coaching en France Baromètre 2010 Fondée en 1996 22, Bd Sébastopol 75004 Paris Association 1901

Plus en détail

Les réseaux sociaux. un nouveau terrain de chasse

Les réseaux sociaux. un nouveau terrain de chasse Les réseaux sociaux un nouveau terrain de chasse entretien avec CHARLes ADeLiNe C Consultant au sein de la société Exponentiel, Charles Adeline nous livre son point de vue quant à l utilisation des réseaux

Plus en détail

Le recrutement via les réseaux sociaux : mythe ou réalité?

Le recrutement via les réseaux sociaux : mythe ou réalité? Le recrutement via les réseaux sociaux : mythe ou réalité? Quel retour sur investissement du recrutement via les réseaux sociaux en Europe en 2013? www.stepstone.fr Le recrutement via les réseaux sociaux

Plus en détail

SOURCING CADRES ÉDITION 2012

SOURCING CADRES ÉDITION 2012 SOURCING CADRES ÉDITION 2012 Les études de l emploi cadre juin 2012 COMMENT LES ENTREPRISES RECRUTENT LEURS CADRES 1 300 recruteurs interrogés Cet ouvrage a été créé à l initiative de l Apec, Association

Plus en détail

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur

Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur Vos candidats apprécient-ils réellement votre processus de recrutement? Faites de votre expérience candidat un levier stratégique pour votre marque recruteur => découvrez nos différentes formules + de

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014

Digital Trends Morocco 2015. Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Moroccan Digital Summit 2014 #MDSGAM - Décembre 2014 Sommaire 04 Objectifs de la démarche 07 Méthodologie 05 Parties prenantes 09 Résultats de l étude 06 Objectifs de l étude 37 Conclusion 02 Contexte

Plus en détail

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi

ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi ATELIER : Développer ses réseaux un atout pour votre recherche de stage ou d emploi 1 Quel est l objectif? 2 Qu est-ce qu un réseau? 3 Qu est-ce qu un réseau? Ensemble de personnes qui sont en contact

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

Les nouvelles méthodes de recrutement

Les nouvelles méthodes de recrutement Les nouvelles méthodes de recrutement Eveilleurs de potentiel Extend Coaching éveille le potentiel des personnes et des organisations pour faciliter leur succès professionnel Notre vision est un monde

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G )

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) 14 MARCH A L A N A L L M A N A S S O C I A T E S A C A D A M Y 2014 E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) L E S E N J E U X S O M M A I R E L E S R I S Q U E

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne

Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Les Français, les hôteliers et les sites de réservation d hébergement en ligne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Chapitre trois : Etude Empirique CHAPITRE TROIS ETUDE EMPIRIQUE Section I : Méthodologie de l étude 100 Section II : Analyse des résultats de recherche.. 106 99 Chapitre trois : Etude Empirique 100 Après

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES Analyse et synthèse des résultats Etude organisée par le service Etudes du CIFODECOM 1. INTRODUCTION 2. OBJETIF DE L ETUDE

Plus en détail

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte

Décembre 2009. Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Décembre 2009 Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Sommaire Introduction La loi handicap Enquête nationale Officiel du Handicap/Deloitte Résultats de l enquête nationale Recrutement, sous-traitance,

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne.

Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. www.audirep.fr Bientôt plus d'1 Français sur 10 client d'une banque en ligne. Restitution des résultats d une étude menée par internet sur un échantillon de 1 001 personnes représentatives de la population

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Baromètre du paiement électronique Vague 2

Baromètre du paiement électronique Vague 2 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise frederic.micheau@ifop.com Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing

Plus en détail

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils Introduction Pour ce baromètre de novembre, nous nous sommes intéressés aux outils et étapes clés liés à la recherche d emploi. Pôle Emploi, CV, lettre

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L usage des newsletters dans les entreprises BtoB Introduction : Notre étude : Le terme «Newsletter» s est banalisé. Beaucoup d entreprises

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

Le Recrutement 2.0-31 Octobre 2012 -

Le Recrutement 2.0-31 Octobre 2012 - COMPTE RENDU 3ème Petit-déjeuner thématique d Abaka Conseil Le Recrutement 2.0-31 Octobre 2012 - INTERVENANTS Marie-Laure COLLET Abaka Conseil Laurent BROUAT Link Humans INTRODUCTION Les réseaux inventent

Plus en détail

Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité?

Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité? Recrutement des étudiants sur les nouveaux canaux, mobile et réseaux sociaux : mythe ou réalité? NewGen TALENT CENTRE En partenariat avec ÉTUDE JUIN 2013 Emmanuel Delamarre Emmanuel Delamarre participe,

Plus en détail

Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet

Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet Cette année, 79% des français achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet Paris le 11 Décembre 2012 : Bons-de-Reduction.com, le site de référence en matière de codes promo, publie son premier sondage,

Plus en détail

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF

Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Etude sur les usages de la lecture de bande dessinée Numérique / izneo - Labo BnF Table des matières Contexte...1 Sélection des participants...2 Méthodologie :...5 Questionnaire :...5 Résultats concernant

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2012 des Meilleurs Masters, MS, MBA et formations spécialisées Bac +5 / Bac +6 Contact : Marie-Anne BINET Directrice de la communication marie-anne.binet@smbg.fr

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP

ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE ET PROFESSIONNEL DE L'UCP Étudiants et entreprises ANNÉE 2008 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Étudiants p. 3 A. Statistiques

Plus en détail

Utiliser les médias sociaux. Julie Laporte, MBA Julie Morin, Candidate au BAA

Utiliser les médias sociaux. Julie Laporte, MBA Julie Morin, Candidate au BAA Utiliser les médias sociaux Julie Laporte, MBA Julie Morin, Candidate au BAA Plan de présentation Les médias sociaux au Québec L utilisation des plateformes Les médias sociaux : Un outil d affaire? Pour

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Pour ou contre les Soldes flottants?

Pour ou contre les Soldes flottants? Pour ou contre les Soldes flottants? Le 04/01/2013, Bons-de-Reduction.com, le site de référence en matière de code promo, publie son analyse suite au sondage réalisé en collaboration avec l institut Ifop

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

Développer ses réseaux : et si on. cabinets? Dates

Développer ses réseaux : et si on. cabinets? Dates Quelle Stratégie commerciale? Développer ses réseaux : et si on allait voir à l extérieur de nos cabinets? Dates Intervenants: Guillaume TATER : Trésorier national CJEC Guillaume PROUST : Associé fondateur

Plus en détail

Forums et Ateliers numériques

Forums et Ateliers numériques 2015 Programme Animation Numérique de Territoire Forums et Ateliers numériques Châtaigneraie Cantal F O R U M S A T E L I E R S ACCOMPAGNEMENT N U M E R I Q U E ANIMATION NUMERIQUE DE TERRITOIRE EN CHÂTAIGNERAIE

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

LE MIX RESEAUX SOCIAUX, EMPLOYES ET ENTREPRISES

LE MIX RESEAUX SOCIAUX, EMPLOYES ET ENTREPRISES 1/6 LE MIX RESEAUX SOCIAUX, EMPLOYES ET ENTREPRISES Sommaire Introduction... 2 On les utilise, on les ignore, on les fustige.... 2 Un canal de recrutement qui évolue.... 2 Ce que vous pourriez y découvrir

Plus en détail

Enquête : «Etudiants, qu attendez-vous des entreprises?» - Confidentiel -

Enquête : «Etudiants, qu attendez-vous des entreprises?» - Confidentiel - Forum COMUTEC 17 novembre 2011 Enquête : «Etudiants, qu attendez-vous des entreprises?» Enquête menée via Ipads, le 17 novembre 11, par meilleures-entreprises.com directement auprès de 155 étudiants présents

Plus en détail

Analyse manuelle. 60 sites actifs. en avril 2014 avec paiement en ligne. 4 secteurs clés *high-tech. *enfants *voyages. *mode

Analyse manuelle. 60 sites actifs. en avril 2014 avec paiement en ligne. 4 secteurs clés *high-tech. *enfants *voyages. *mode Florent MAILLET Chef de projet e-commerce Projet de stage 2014 Analyse manuelle 60 sites actifs en avril 2014 avec paiement en ligne 4 secteurs clés *high-tech *enfants *voyages *mode Source : Observatoire

Plus en détail

Créer un site internet?

Créer un site internet? WebexpR Communication digitale des PME 249 rue Irène Joliot Curie 60610 La Croix Saint Ouen contact@webexpr.fr Créer un site internet? Qui? Quoi? Pour qui? Pourquoi? Quand? Comment? Combien? Rédaction

Plus en détail

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux

Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux Guide pratique pour les entreprises comment mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux .ca Document créé par OKAM Auteurs : Mylène Pellerin et Léa Roman Juillet 2013 Table des

Plus en détail

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014

Tendance et développement des. de l e-commerce. TPE/PME / PME sur le marché. Novembre 2014. Novembre 2014 Tendance et développement des TPE/PME / PME sur le marché de l e-commerce Novembre 2014 Novembre 2014 Point de vue de l expert KPMG On constate une certaine frilosité des chefs d entreprise à vendre en

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Cinquième édition 4 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail