Développement des Eglises et des Communautés Chrétiennes en Suisse jusqu en 2030

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement des Eglises et des Communautés Chrétiennes en Suisse jusqu en 2030"

Transcription

1 Développement des Eglises et des Communautés Chrétiennes en Suisse jusqu en 2030 Anne Goujon Le Futur des Religions. Perspectives pour la Suisse, 26 avril 2013

2 Structure Introduction et rappel: Le raisonnement scientifique à la base des projections de population multi-états Partie 1: Les tendances démographiques actuelles des communautés chrétiennes au sein d une Suisse en voie de diversification religieuse Partie 2: Qu attendre du futur? Sensibilité aux changements de fécondité des différents groupes religieux Sensibilité aux changements en matière de migration: niveau et composition La grande inconnue: Quel niveau de sécularisation? Conclusion

3 Introduction et rappel Pourquoi considérer la composition religieuse dans des projections? La dénomination religieuse répond aux trois critères pourquoi considérer une dimension particulière dans des projections de population La dimension est intéressante en elle-même et sa donnée projetée l est aussi; Source: Lutz, Goujon & Doblhammer-Reiter (1998)

4 Introduction et rappel Une dimension intéressante à projeter Beaucoup de questions: Continuation de la sécularisation massive? L influence des flux migratoires sur la structure religieuse? Quels groupes religieux seront dominants dans le futur? Des implications dans d autres domaines: Implications politiques (ex. éducation) et autres Les projections des dénominations religieuses existent mais sont rares ou simples extrapolations -- souvent négligeant la composition par âge

5 Introduction et rappel Pourquoi considérer la composition religieuse dans des projections? La dénomination religieuse répond aux trois critères pourquoi considérer une dimension particulière dans des projections de population La dimension est intéressante en elle-même et sa donnée projetée l est aussi; Elle est une source d hétérogénéité et a une influence sur la dynamique du système; Source: Lutz, Goujon & Doblhammer-Reiter (1998)

6 Introduction et rappel Hétérogénéité: Fécondité Dénomination religieuse des femmes Indice synthétique de fécondité Catholiques Romains 1.41 Protestantes 1.35 Musulmanes 2.44 Autres 1.74 Sans religion 1.11 Total 1.50 Source: Bovay et Broquet (2004)

7 Introduction et rappel Hétérogénéité: Migration Population 15+ de la Suisse en 2010 Autre 7% N.A Sans 20% CAT 39% Migration nette en 2010 Juive 0% Sans 11% Autre 23% CAT 38% MUS 4% PROT 28% HBO 3% MUS 15% PROT 10% Source: Relevé structurel 2010 Source: Calcul de l auteur sur la base de l émigration et immigration en 2010 par nationalité (SFB) et Pew Research Center (2012)

8 Introduction et rappel Hétérogénéité: Sécularisation 15 Perte nette entre 1990 et 2000 en % de la population par âge Roman-Catholic male Roman-Catholic female Protestant male Protestant female % Source: Calcul de l auteur sur la base des recensements 1990 et 2000

9 Introduction et rappel Pourquoi considérer la composition religieuse dans des projections? La dénomination religieuse répond aux trois critères pourquoi considérer une dimension particulière dans des projections de population La dimension est intéressante en elle-même et sa donnée projetée l est aussi; Elle est une source d hétérogénéité et a une influence sur la dynamique du système; Il est faisable de considérer la dimension explicitement Source: Lutz, Goujon & Doblhammer-Reiter (1998)

10 Introduction et rappel Les outils et la méthodologie de projection existent Exemple d outils: PopEd (Sergei Scherbov, VID) PDE Population Projection Software (IIASA) Méthodologie: Projections de population multi-états développées par Andrei Rogers (1975)

11 Introduction et rappel Principes de projections «classiques» par âge et sexe Mortalité Hommes Femmes Hommes Femmes Migration Migration Migration Fécondité Population par âge et sexe Population by âge et sexe

12 Introduction et rappel Principes de projections par âge, sexe, et dénominations religieuses Mortalité Hommes Femmes Hommes Femmes Migration Migration Fécondité Migration Population par âge et sexe, et religion Population by âge et sexe, et religion

13 Introduction et rappel Données disponibles Population par âge, sexe et religion: recensements, études EDS et autres. Fécondité par niveau de religion Mortalité. Migration Probabilités de transition (entre religion=mobilité) ou vers la sécularisation.

14 Introduction et rappel Des projections selon des scenarios qui prolongent les tendances actuelles posent la question et si? Ne sont pas des prédictions

15 Part 1: Tendances démographiques actuelles Partie 1: Les tendances démographiques actuelles des communautés chrétiennes au sein d une Suisse en voie de diversification religieuse

16 Part 1: Tendances démographiques actuelles Le projet: Actualisation Anciens travaux de projection sur la base du recensement 2000 Source: Goujon, A., V. Skirbekk, K. Fliegenschnee New Times, Old Beliefs: Investigating the Future of Religions in Austria and Switzerland. In EUROSTAT, Work Session on Demographic Projections, Bucharest, Oct 2007, Luxembourg, Etape 1: Comparaison des résultats pour 2010

17 Part 1: Tendances démographiques actuelles Résumé des anciennes hypothèses Stable (F1) Fécondité Convergente (F2) Fécondité par religion est constante par Fécondité par religion converge vers un ISF de rapport aux niveaux observés en enfants en Migration (statistique officielle) Medium (M1) Migration nette entre 3,000 et 13,000 par an Haute (M2) Migration nette entre 2,000 and 24,000 par an Constant (T1) Diminution de ½ des taux de transition observés entre 1990 and Transition/Sécularisation Basse (T2) Les taux de transition convergent vers zéro en Haute (T3) Les taux de transition doublent jusqu à 2030.

18 Part 1: Tendances démographiques actuelles Résumé des anciennes hypothèses Stable (F1) Fécondité Convergente (F2) Fécondité par religion est constante par Fécondité par religion converge vers un ISF de rapport aux niveaux observés en enfants en Migration (statistique officielle) Medium (M1) Migration nette entre 3,000 et 13,000 par an Haute (M2) Migration nette entre 2,000 and 24,000 par an Constant (T1) Diminution de ½ des taux de transition observés entre 1990 and Transition/Sécularisation Basse (T2) Les taux de transition convergent vers zéro en Haute (T3) Les taux de transition doublent jusqu à 2030.

19 Projections et réalité A 00 B 00 C 00 Migration mesurée

20 Part 1: Tendances démographiques actuelles Résumé des anciennes hypothèses Stable (F1) Fécondité Convergente (F2) Fécondité par religion est constante par Fécondité par religion converge vers un ISF de rapport aux niveaux observés en enfants en Migration (statistique officielle) Medium (M1) Migration nette entre 3,000 et 13,000 par an Haute (M2) Migration nette entre 2,000 and 24,000 par an Constant (T1) Diminution de ½ des taux de transition observés entre 1990 and Transition/Sécularisation Basse (T2) Les taux de transition convergent vers zéro en Haute (T3) Les taux de transition doublent jusqu à 2030.

21 Introduction et rappel Hétérogénéité: Sécularisation Roman-Catholic male Roman-Catholic female Protestant male % Perte nette entre 1990 et 2000 en % de la population par âge Protestant female % Source: Calcul de l auteur sur la base des recensements 1990 et 2000

22 Part 1: Tendances démographiques actuelles Comparaison des résultats pour 2010 Religion inconnue 2% Relevé structurel 2010 Autres religions 7% Musulmane 4% Sans religion 20% Protestante 28% Catholique 39% Population projetée pour 2010 à partir du recensement 2000, selon différents scénarios Fécondité Stable Stable Stable Stable Stable Stable Migration Medium Medium Haute Haute Haute Haute Sécularisation Constante 1/2 Constante Constante 1/2 Constante Haute 1/2 Haute Catholique 40% 38% 40% 38% 40% 38% Protestante 30% 29% 30% 29% 30% 29% Musulmane 5% 5% 5% 5% 5% 5% Autres religions 10% 10% 10% 10% 10% 10% Sans religion 15% 19% 15% 19% 15% 18%

23 Part 1: Tendances démographiques actuelles Changements Changements apportés: Recalculer la composition religieuse des flux migratoires Recalculer le niveau des flux migratoires Opter pour la version haute des convergences religieuses Opter pour une perdition des autres religions vers le groupe des séculaires.

24 Part 1: Tendances démographiques actuelles Composante religieuse de la migration Migrants nets (sans la population Suisse) Migrants nets (avec la population Suisse) Sans Sans Juive Autre Juive Autre HBO HBO Musulmane Protestante Musulmane Protestante Catholique Catholique

25 Part 1: Tendances démographiques actuelles Composante religieuse de la migration nette totale pendant les 10 dernières années En absolu En pourcentage Sans Juive Autre HBO Juive 1% Autre 29% Sans 9% HBO 10% Catholique 26% Musulmane 17% Protestante 8% Musulmane Protestante Catholique Juive 0% Sans 12% Autre 24% Catholique 37% HBO 3% Musulmane 12% Protestante 12%

26 Part 2: Les futurs religieux de la Suisse Influence de la fécondité Proportion de Catholiques et de Protestants 45% Nombre absolu de Catholiques et de Protestants % % 30% 25% 20% 15% 10% 5% f1m1primet1share f2m1t1newshare of f1m1primet1share of f2m1t1newshare f1m1t1newabs f2m1t1newabs of f1m1t1newabs of f2m1t1newabs 0% F1= Fécondité stable et différentiels constants F2= Fécondité stable et convergence des différentiels

27 Part 2: Les futurs religieux de la Suisse M1= Migration constante au niveau de 2010 et différentiels constants M2= Migration convergence vers 0 en 2050 et différentiels constants Influence du niveau de migration Proportion de Catholiques et de Protestants 45% Nombre absolu de Catholiques et de Protestants % % 30% 25% f1m1t1newshare f1m2t1newshare f1m1t1newabs f1m2t1newabs 20% of f1m1t1newshare of f1m1t1newabs 15% of f1m2t1newshare of f1m2t1newabs 10% 5% %

28 M1 = Migration constante au niveau de 2010 et différentiels évoluant selon l evolution entre et 2010 M2= Migration convergence vers 0 en 2050 et différentiels évoluant selon l evolution entre et 2010 Part 2: Les futurs religieux de la Suisse Influence de la composante religieuse de la migration Proportion de Catholiques et de Protestants 0.45 Nombre absolu de Catholiques et de Protestants f1m1primet1share f1m1t1newshare f1m2primet1share of f1m1primet1share of f1m1t1newshare of f1m2primet1share f1m1primet1abs f1m1t1newabs f1m2primet1abs of f1m1primet1abs of f1m1t1newabs of f1m2primet1abs

29 Part 2: Les futurs religieux de la Suisse T1= Sécularisation constante aux niveaux observes entre 1990 et 2000 T2= Sécularisation X2 d ici T3= Sécularisation =0 d ici Influence de la sécularisation Proportion de Catholiques et de Protestants 45% Nombre absolu de Catholiques et de Protestants % % 30% 25% f1m1t1newshare f1m1t2newshare f1m1t3newshare f1m1t1newabs f1m1t2newabs f1m1t3newabs 20% of f1m1t1newshare of f1m1t1newabs 15% of f1m1t2newshare of f1m1t2newabs 10% 5% of f1m1t3newshare of f1m1t3newabs 0%

30 Au niveau global Proportions selon business as usual 45% Proportions selon différents scenarios de sécularisation 45% 40% 40% f1m1t1newshare 35% 30% 35% 30% f1m1t3newshare 25% Catholics Protestants 25% f1m1t2newshare 20% 15% 10% Muslims Others Without Religion 20% 15% 10% of f1m1t1newshare of f1m1t3newshare 5% 5% of f1m1t2newshare 0% %

31 Différence dans la structure des âges Source: Goujon et al. 2007

32 Conclusion The naked truth En l état actuel des choses, la diversité de la Suisse va augmenter et la part des communautés chrétiennes dans la population va diminuer. Les deux facteurs principaux sont dans l ordre d importance: le niveau de sécularisation et la migration (niveau et structure) La fécondité, si elle n affecte pas la composante religieuse à moyen terme (2030) risque d avoir un effet à plus long terme et surtout sur la structure des âges. Les unions mixtes et la résultante en terme d attribution d une religion aux enfants issus de ces unions n affecteront dans le court terme que très peu la structure religieuse

33 MERCI! Anne Goujon

Variations de la fécondité au Canada selon diverses caractéristiques au recensement

Variations de la fécondité au Canada selon diverses caractéristiques au recensement Variations de la fécondité au Canada selon diverses caractéristiques au recensement Une utilisation de la méthode du décompte des enfants au foyer Jean-Dominique Morency et Éric Caron Malenfant 15 mai

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Égypte : déclin de la fécondité et institutions

Égypte : déclin de la fécondité et institutions Chaire Quetelet 24 novembre 2010, Louvain-la-Neuve Égypte : déclin de la fécondité et institutions Elena Ambrosetti elena.ambrosetti@uniroma1.it Sapienza Università di Roma-Italie UNESCO CHAIR in Population,

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

«Le défi du Meilleur» Rétrospective démographique Consultants KOFFI N Guessan MOSSO Rosine Addy ASSANDE Koffi Paul

«Le défi du Meilleur» Rétrospective démographique Consultants KOFFI N Guessan MOSSO Rosine Addy ASSANDE Koffi Paul CÔTE D IVOIRE 2040 «Le défi du Meilleur» Rétrospective démographique Consultants KOFFI N Guessan MOSSO Rosine Addy ASSANDE Koffi Paul PLAN DE PRESENTATION Introduction Politique de population État et dynamique

Plus en détail

Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York

Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York Division de la Population Départment des Affaires Économiques et Sociales Nations Unies New York LES MIGRATIONS DE REMPLACEMENT : S'AGIT-IL D'UNE SOLUTION AU DÉCLIN ET AU VIEILLISSEMENT DES POPULATIONS?

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques Projection de la population active du Québec de 2010 à 2030 en fonction de cinq hypothèses d'allongement de la vie active À la demande de la Commission nationale sur la participation

Plus en détail

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT

Une étude de différentes analyses réalisées par le BIT Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Comparaison des hypothèses

Plus en détail

PORTRAIT RELIGIEUX DU QUÉBEC EN QUELQUES TABLEAUX

PORTRAIT RELIGIEUX DU QUÉBEC EN QUELQUES TABLEAUX Cat. 2. 226.1.3 PORTRAIT RELIGIEUX DU QUÉBEC EN QUELQUES TABLEAUX Nous présentons ici quelques tableaux donnant une bonne idée de la place de la religion d la vie des Québécoises et des Québécois. Les

Plus en détail

Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise

Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise Les caractéristiques démographiques des étrangers arrivant en Hongrie. Comparaison avec la structure de la population hongroise Éva GÁRDOS, Annamária SÁROSI Bureau Central de la Statistique de Hongrie

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

Benjamin GAILLY. L influence des religions sur le droit laïc. L exemple du statut juridique de l embryon. L ifarmattan

Benjamin GAILLY. L influence des religions sur le droit laïc. L exemple du statut juridique de l embryon. L ifarmattan Benjamin GAILLY L influence des religions sur le droit laïc L exemple du statut juridique de l embryon L ifarmattan TABLE DES MATIÈRES REM ERCIEMENTS... 9 PRÉFACE...13 LISTE DES A BREVIATIONS... 19 SOM

Plus en détail

Etude de la migration congolaise et de son impact sur la présence congolaise en Belgique

Etude de la migration congolaise et de son impact sur la présence congolaise en Belgique Etude de la migration congolaise et de son impact sur la présence congolaise en Belgique Centre de recherche en démographie et sociétés (UCL) & Centre pour l égalité des chances et la lutte contre le racisme

Plus en détail

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique

PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE. Jeunes. Canada atlantique PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes Canada atlantique Février 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES FIGURES... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE...

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

Evolution de la population

Evolution de la population Evolution de la population Le modèle démographique Évolutions 01. Contexte et problématique 02. Évolution des agents 03. Évolution des couples et des ménages 04. Résultats et perspectives Partie 1 Contexte

Plus en détail

Estimation du travail forcé dans le monde Résumé

Estimation du travail forcé dans le monde Résumé Estimation du travail forcé dans le monde Résumé DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU AU 1er JUIN 2012 A 8:30 GMT RESULTATS S appuyant sur une nouvelle méthodologie statistique plus performante, le BIT estime à

Plus en détail

Evaluation générale de la qualité des données par âge et sexe

Evaluation générale de la qualité des données par âge et sexe Analyse démographique pour la prise des décisions. Tendances, et inégalités de mortalité et de fécondité en Afrique francophone : les outils en ligne de l UNFPA / UIESP pour l'estimation démographique.

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008

Céline Goffette. CREST-INSEE / Sciences Po / INED. Congrès national des ORS - Les inégalités de santé 16 et 17 octobre 2008 Évolution différenciée des gradients sociaux homme/femme de consommation de tabac et homogamie sociale : quelle influence sur la concordance des comportements t au sein des ménages? quelle conséquence

Plus en détail

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec

Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec Immigration et diversité ethnoculturelle au Québec L Enquête nationale auprès des ménages (ENM) Analyse régionale Janvier 2014 Le portrait sur l Immigration et la diversité ethnique au Canada était la

Plus en détail

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Roger Armand WAKA MODJO Institut d Etudes Démographiques de l Université de Bordeaux IV. Introduction L Afrique subsaharienne reste de nos jours la sous région

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Nord et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES

LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES LE COMMENTAIRE DE DOCUMENTS GEOGRAPHIQUES Le commentaire de documents géographiques est un exercice qui invite l élève à une observation attentive, à l analyse et à la réflexion critique des documents.

Plus en détail

GESTION DES MIGRATIONS INTERNATIONALES NIGER. Délégation du Niger

GESTION DES MIGRATIONS INTERNATIONALES NIGER. Délégation du Niger GESTION DES MIGRATIONS INTERNATIONALES NIGER Délégation du Niger Structure de la présentation 1. Quelques généralités 2. Principaux défis et enjeux relatifs à la gestion des données sur la migration internationale

Plus en détail

Yannick Bastien Alain Bélanger

Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait comparatif de la situation de l emploi chez les immigrants et les minorités visibles dans les RMR de Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait

Plus en détail

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 statnews informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

Le modèle Age-Période-Cohorte

Le modèle Age-Période-Cohorte Le modèle Age-Période-Cohorte Jean-Loup MADRE, DEST Séminaire Simbad, LET-ENTPE Comment prendre en compte les évolutions des comportements dans la modélisation? Lyon, le 1er Avril 2011 1 Plan La démographie

Plus en détail

Quel coût de la dépendance à l horizon 2040?

Quel coût de la dépendance à l horizon 2040? Quel coût de la dépendance à l horizon 2040? Projections à l aide du modèle de microsimulation Destinie C. Marbot D. Roy INSEE et CREST Niort - 16 mai 2012 Le contexte : coût de la dépendance La dépendance

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions 2015-2016 Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions Spécialité : Droit européen comparé des religions Présentation générale de la formation La spécialité Droit européen comparé des

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir

Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir Les travaux de la Division de la population des Nations Unies: passé, présent et avenir Présentation à l Institut national d études démographiques Paris, le 5 Septembre 2014 John Wilmoth Directeur de la

Plus en détail

L apport démographique de la migration en Suisse

L apport démographique de la migration en Suisse Discussion Paper 5/ janvier 2001 Philippe Wanner L apport démographique de la migration en Suisse L apport démographique de la migration en Suisse Dr. Philippe Wanner, Forum Suisse pour l étude des migrations

Plus en détail

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Conseil suisse des religions Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Prise de position du Conseil suisse des religions concernant l initiative populaire «Contre la construction de minarets»

Plus en détail

PERSPECTIVES. Perspectives de population 2010-2060. Bureau fédéral du Plan. Direction générale Statistique et Information économique

PERSPECTIVES. Perspectives de population 2010-2060. Bureau fédéral du Plan. Direction générale Statistique et Information économique Bureau fédéral du Plan Analyses et prévisions économiques Perspectives de population 2010-2060 Direction générale Statistique et Information économique Décembre 2011 Perspectives L une des principales

Plus en détail

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

INSTITUT GABONAIS DE FINANCE ISLAMIQUE

INSTITUT GABONAIS DE FINANCE ISLAMIQUE Etude sur l implantation de la Finance Islamique au GABON INSTITUT GABONAIS DE FINANCE ISLAMIQUE Septembre 2013 1 En vue de l implémentation de la Finance islamique au Gabon, conformément au souhait des

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

Management et islam. Bernard Pras. sous la direction de DOSSIER

Management et islam. Bernard Pras. sous la direction de DOSSIER DOSSIER Management et islam sous la direction de Bernard Pras INTRODUCTION PAR BERNARD PRAS Management et islam Vers une convergence de valeurs Avec environ un milliard et demi de personnes de confession

Plus en détail

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices

Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Actualité & tendances n 16 Le système d éducation secondaire luxembourgeois : une analyse coûts/bénéfices 20 octobre 2014 1 CHAMBRE DE COMMERCE LUXEMBOURG Sommaire 1. Actualité

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Modélisation de la réforme des pensions

Modélisation de la réforme des pensions Modèle PROST de la Banque Mondiale Modélisation de la réforme des pensions Mécanisme de simulation des options de réforme des retraites, de la Banque Mondiale L es politiques de pension d aujourd hui peuvent

Plus en détail

vue par le recensement

vue par le recensement République et Canton de Genève Département de l Economie, de l Emploi et des affaires Extérieures La ville de Versoix Le recensement de la population de 2000 : une photographie de la Suisse Les recensements

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

Evaluation d impact de l accompagnement des demandeurs d emploi par les opérateurs privés de placement et le programme Cap vers l entreprise

Evaluation d impact de l accompagnement des demandeurs d emploi par les opérateurs privés de placement et le programme Cap vers l entreprise Evaluation d impact de l accompagnement des demandeurs d emploi par les opérateurs privés de placement et le programme Cap vers l entreprise Luc Behaghel, Bruno Crépon et Marc Gurgand Synthèse du rapport

Plus en détail

Démographie Chapitre 3

Démographie Chapitre 3 Université Nancy 2 Démographie L2 économie 2010-2011 Mme Chaupain-Guillot 1 : nuptialité les mariages et les divorces * événement renouvelable * effet de la nuptialité sur la fécondité? de la nuptialité

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

Report de l âge effectif de la retraite et risque d une croissance des inégalités sociales parmi les retraités de demain

Report de l âge effectif de la retraite et risque d une croissance des inégalités sociales parmi les retraités de demain Report de l âge effectif de la retraite et risque d une croissance des inégalités sociales parmi les retraités de demain Yves Carrière Département de démographie Université de Montréal Colloque de l Observatoire

Plus en détail

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036?

COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? COMBIEN SERONS-NOUS EN 2036? Projections de la population de Lanaudière-Sud et de ses MRC Novembre 2014 André Guillemette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique Agence

Plus en détail

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 mars 2010-9 h 30 «Espérance de vie, durée de cotisation et âges de départ à la retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Rapport actuariel RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA. (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le

Rapport actuariel RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA. (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le Rapport actuariel (18 e ) au 31 décembre 2000 sur le RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial

Plus en détail

Evolution démographique récente et projections démographiques

Evolution démographique récente et projections démographiques Office cantonal de la statistique OCST AT - GENÈVE Evolution démographique récente et projections démographiques Introduction Rappel : la dernière édition des projections démographiques pour le canton

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 SCOR VIE Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 Présentation du Paris Avertissement Certaines informations contenues dans cette présentation pouvant être des informations de nature prospective

Plus en détail

Travail et santé Résultats de l enquête suisse sur la santé 2012

Travail et santé Résultats de l enquête suisse sur la santé 2012 Travail et santé Résultats de l enquête suisse sur la santé 2012 Jean-François Marquis 21.08.2014 / SPH Conference / Olten Sommaire L enquête suisse sur la santé Les conditions de travail à risque pour

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis

Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis Introduction Je me propose de traiter des inégalités scolaires en Suisse dans une perspective comparative

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires

Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires N o 91-520-X au catalogue Projections démographiques pour le Canada, les provinces et les territoires 2009 à 2036 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de

Plus en détail

!"# $ ( ' ) * + * + +, " #

!# $ ( ' ) * + * + +,  # Laurent NOWIK / Joseph LARMARANGE! : les taux sont toujours annuels et se calculent à partir de la population moyenne. " #!"# $ On utilise la formule suivante : Population (1/1/ t+1) Population (1/1/t)

Plus en détail

Deuxième Monitoring de l état de santé de la population migrante en Suisse (GMM II)

Deuxième Monitoring de l état de santé de la population migrante en Suisse (GMM II) Büro für arbeits- und sozialpolitische Studien BASS AG Konsumstrasse 20. CH-3007 Bern Tel. +41 (0)31 380 60 80. Fax +41 (0)31 398 33 63 info@buerobass.ch. www.buerobass.ch Departement Gesundheit Technikumstrasse

Plus en détail

Think Tank 13. Pilotage de l allocation d actifs. Gabriele Farei-Campagna

Think Tank 13. Pilotage de l allocation d actifs. Gabriele Farei-Campagna Think Tank 13 Pilotage de l allocation d actifs Gabriele Farei-Campagna L histoire du Think Tank 2 211 ALM: ENVERS ET CONTRE- TOUT? " Une étude sur la pértinence de l ALM suite à la crise financière 212

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement...

Table des matières. Avant-propos. Chapitre 2 L actualisation... 21. Chapitre 1 L intérêt... 1. Chapitre 3 Les annuités... 33 III. Entraînement... III Table des matières Avant-propos Remerciements................................. Les auteurs..................................... Chapitre 1 L intérêt............................. 1 1. Mise en situation...........................

Plus en détail

Enquête sur le mariage et les modes de rencontres chez les Musulmans

Enquête sur le mariage et les modes de rencontres chez les Musulmans Enquête sur le mariage et les modes de rencontres chez les Musulmans FK N 18909 Contacts IFOP : François Kraus Tél : 01 72 34 94 64 francois.kraus@ifop.com Décembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique

Plus en détail

L immigration francophone dans le Centre-Sud-Ouest de l Ontario

L immigration francophone dans le Centre-Sud-Ouest de l Ontario L immigration francophone dans le Centre-Sud-Ouest de l Ontario Jean-François Lepage, Ph.D. Programme de la statistique linguistique Statistique Canada jean-francois.lepage@statcan.gc.ca Forum annuel du

Plus en détail

Résultats techniques de la mortalité au Canada

Résultats techniques de la mortalité au Canada Résultats techniques de la mortalité au Canada Présentation à l assemblée annuelle de l ICA à Vancouver 29 juin 2010 1 Présentation Espérance de vie Amélioration de la longévité Comparaisons internationales

Plus en détail

Annexe 2 : Informations statistiques

Annexe 2 : Informations statistiques Annexe 2 : Informations statistiques Pour une analyse détaillée et des données récentes sur les tendances en matière d emploi en Europe, voir Commission européenne (23), Emploi en Europe 23 (http://europa.eu.int/comm/employment_social/employment_analysis/employ_23_fr.htm)

Plus en détail

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois

Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois Les revenus à la retraite : des différences entre les Québécoises et les Québécois 80e Congrès annuel de l Association francophone pour le savoir - Colloque de l Institut de la statistique du Québec (ISQ)

Plus en détail

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z (Cliquez sur la première lettre d un mot pour arriver à la section correspondante de la glossaire.) - A - Accroissement naturel. Excédent (ou insuffisance)

Plus en détail

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE MODELISER L IMPACT DES CHANGEMENTS DEMOGRAPHIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX SUR L EVOLUTION DES ARBRES Le module Luberon Version 2010 Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE Ecologie

Plus en détail

Vieillissement démographique en Turquie : disparités régionales, tendances et perspectives. Ceren INAN - IEDUB

Vieillissement démographique en Turquie : disparités régionales, tendances et perspectives. Ceren INAN - IEDUB Vieillissement démographique en Turquie : disparités régionales, tendances et perspectives. Ceren INAN - IEDUB TR1 TR8 TR9 TR2 TR4 TR5 TR7 TRB TRA TR3 TRC TR6 İstanbul (TR1) Batı Marmara (TR2) Ege (TR3)

Plus en détail

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville

Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville Portrait de l immigration, de la diversité culturelle et linguistique dans la MRC de Thérèse-De Blainville 10 décembre 2013 Par : Sonia Charbonneau, agente de planification, de programmation et de recherche

Plus en détail

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Emmanuel Bécache, Esther Schütz 20 ème rendez-vous Réavie 15 octobre 2009 15 octobre 2009 2 Agenda Environnement

Plus en détail

Chapitre 2 L actualisation... 21

Chapitre 2 L actualisation... 21 III Table des matières Avant-propos Remerciements.... Les auteurs... XI XII Chapitre 1 L intérêt.... 1 1. Mise en situation.... 1 2. Concept d intérêt... 1 2.1. L unité de temps... 2 2.2. Le taux d intérêt...

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

COURS DE STATISTIQUES (24h)

COURS DE STATISTIQUES (24h) COURS DE STATISTIQUES (24h) Introduction Statistiques descriptives (4 h) Rappels de Probabilités (4 h) Echantillonnage(4 h) Estimation ponctuelle (6 h) Introduction aux tests (6 h) Qu est-ce que la statistique?

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité Alexis DIRER LEO, Université d Orléans Co-écrit avec Rim Ennajar-Sayadi Journée

Plus en détail

Mesure de la Fécondité à partir des recensements

Mesure de la Fécondité à partir des recensements Mesure de la Fécondité à partir des recensements Atelier sur l analyse démographique pour la prise de decisions Dakar, 1-5 décembre 2014 Cheikh Seydil Moctar Mbacké Résumé Sources de données: pourquoi

Plus en détail

1. Projection de la population de personnes âgées dépendantes au sens de l'apa

1. Projection de la population de personnes âgées dépendantes au sens de l'apa Groupe de travail «Perspectives démographiques et financières de la dépendance» Compte rendu de la réunion du 5 avril 2011 En introduction, le modérateur du groupe signale que si les présentations orales

Plus en détail

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à intégrer le culte musulman

Plus en détail

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d évaluation par les pairs du CRSH Où la recherche est-elle

Plus en détail

La migration des jeunes francophones en milieu rural

La migration des jeunes francophones en milieu rural La migration des jeunes francophones en milieu rural Étude réalisée par Maurice Beaudin Université de Moncton et Éric Forgues Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques 2005 TABLE DES

Plus en détail

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre)

Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Première STT : la population française page 1 sur 5 Thème 2 : la population de la France (chapitre 3 du livre) Problématique : quelles transformations ont affecté la composition et la répartition de la

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Michel Duée, Fella Nabli* On voit en moyenne un peu plus souvent sa famille que ses amis. En 2006, 51 % des personnes de 16 ans ou plus voient

Plus en détail

1. La nuptialité.. 23

1. La nuptialité.. 23 LISTE DES TABLEAUX 3 LISTE DES GRAPHIQUES..... 5 PRINCIPAUX INDICATEURS RELATIFS A LA FEMME DANS LA REGION DE L ORIENTAL 7 INTRODUCTION 9 CHAPITRE I : ASPECTS QUANTITATIFS DE LA POPULATION FEMININE DE

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Consortium de recherche sur les migrations de travail (MiWORC)

Consortium de recherche sur les migrations de travail (MiWORC) Consortium de recherche sur les migrations de travail (MiWORC) Project funded by the European Union EU-South Africa Dialogue Facility EuropeAid/132200/L/ACT/ZA. Coordinated by the African Centre for Migration

Plus en détail