L l e potentie l du nourrisson d Un trésor pour la relation parent parent--enfant enfant Par Geneviève Lafleur Par Geneviève Lafleur Ps.Ed Ps.Ed.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L l e potentie l du nourrisson d Un trésor pour la relation parent parent--enfant enfant Par Geneviève Lafleur Par Geneviève Lafleur Ps.Ed Ps.Ed."

Transcription

1 Le potentiel du nourrisson Un trésor pour la relation parent-enfant enfant Par Geneviève Lafleur Ps.Ed.

2 Introduction Geneviève Lafleur Psychoéducatrice, CHU Ste-Justine Programme Psychiatrie, Neuro-développement, génétique CLSC Basse-Ville-Vanier Centre e Premier Berceauea

3 Et vous, qui êtes-vous?

4 Ordre du jour Présentations Brazelton et ses comparses La transition à la parentalité L observation du comportement t néonatal Vignettes cliniques L intégration à la pratique La recherche Échanges et questionnements

5 T.Berry Brazelton Kevin Nugent Gloria Jeliu Françoise Dolto Daniel Stern (Soi émergent) Geneviève Haag (espace physique vs espace psychique) Elisabeth Fivaz (Trilogue de Lausanne) Alessandra Piontelli (Prénatal)

6 La transition à la parentalité

7 Transition à la parentalité Les étapes La grossesse, la naissance de la relation L accouchement, séparation et naissance d une famille Revenir ensemble à la maison

8 La transition à la parentalité Compétence parentale VS Sentiment de compétence parentale

9 L attachement = ÉQUILIBRE Proximité Exploration

10 L attachement Le but ultime? Se détacher

11 L observation comportementale du nourrisson

12 Qui est ce bébé? Chaque bébé est UNIQUE Le bébé est un être COMPÉTENT Chaque bébé possède un RÉPERTOIRE COMPORTEMENTAL sophistiqué pour communiquer ses besoins et interagir i avec ses parents. Tous les bébés possèdent des composantes comportementales semblables, mais la façon de les gérer détermine la PERSONNALITÉ qui lui est propre.

13 L observation comportementale du nourrisson But : Promouvoir la relation parents-enfant enfant en découvrant, avec les parents, les capacités du bb bébé (développement) et surtout les caractéristiques qui lui sont propres (personnalité personnalité), afin de lui offrir un environnement optimal.

14 L observation comportementale du nourrisson La philosophie: Rechercher le POSITIF plutôt que la pathologie. Accentuer les COMPÉTENCES tout en reconnaissant les difficultés et vulnérabilités en tant que DÉFIS au développement. Soutenir et confirmer chacun des PARENTS. Respecter la contribution de la CULTURE dans les conseils donnés aux parents.

15 L observation comportementale du nourrisson Les principes de base :

16 L observation comportementale du nourrisson Les états d éveils Sommeil profond Sommeil illé léger Somnolence Éveil calme Éveil actif Pleurs

17

18 L observation du comportement : Domaines AMOR A: Système nerveux autonome M : Moteur O : Organisation des états R : Réponses d orientation

19 Points d observation Système nerveux autonome Réponse du SNA, physiologiques : Coloration Trémulations Sursauts

20 Points d observation Moteur Tonus : bras et jambes Réflexe des points cardinaux Réflexe de succion Préhension palmaire Tiré-assis Ramper Activité

21 Points d observation Organisation des états Habituation à la lumière + son Pleurs Consolabilité Régulation des états

22 Points d observation Réponses d orientation Suivi i visuel ld du visage Orientation à la voix Suivi visuel du visage et de la voix Suivi visuel (balle) Orientation au son

23

24 Tranches de vie Qu en est-il dans la réalité?

25 L intégration à la pratique Pourquoi utiliser cette approche? Développer le sentiment de compétence parentale. Développer et soutenir la sensibilité parentale. Partager avec les parents leurs préoccupations, doutes et craintes au sujet du développement futur de leur bébé. Favoriser la collaboration entre les parents et les professionnels.

26 Les connaissances scientifiques L observation comportementale du nouveau-né: Améliore la compréhension parentale du bébé aide les parents à devenir de meilleurs observateurs du comportement de leur bébé; Augmente l intérêt et les moments d ouverture des parents à l égard légard du bébé permet de dépasser les soins instrumentaux stimule la capacité de protection; Permet de diminuer l écart entre les perceptions et la réalité; Conscientise certaines composantes affectives inconscientes qui guident l action nécessaire au processus de changement;

27 Les connaissances scientifiques L observation comportementale du nouveau-né: Renforce la confiance et le sentiment de compétence parentale; Aide les intervenants à établir de meilleurs rapports avec les familles; Se développe de plus en plus au stade prénatal;

28 Conclusion - Synthèse La pratique de l observation comportementale Amène les parents à mieux connaître leur bébé Les parents qui connaissent mieux leur bébé Répondent mieux à ses besoins Les parents qui répondent adéquatement aux besoins du bébé se sentent compétents Le sentiment de compétence renforce la relation parent-enfants, enfants, la sensibilité parentale et l attachement sécurisant

29 Petite pensée en terminant

30 Bonne Continuité!

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie

Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Les interactions parents bébé Clinique et psychopathologie Cours intensif de psychiatrie Toulouse, 27 février 2014 Dr Ludivine Franchitto, SUPEA franchitto.l@chu-toulouse.fr Les interactions parents bébé

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation Le guide d intervention : L attachement au cœur du développement de l enfant de 0 à 2 ans Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance (MSSS, 2004) Johanne Laverdure, coordonnatrice scientifique

Plus en détail

France Capuano Université du Québec à Montréal

France Capuano Université du Québec à Montréal France Capuano Université du Québec à Montréal CLSC St-Michel, 6 avril 2011 0-1 an : Former un lien d attachement avec une personne significative 1-2 ½ ans: Se détacher (séparation) Exploration 2 ½-5 ans:

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Le télég RAM. Mars/Avril 2012

Le télég RAM. Mars/Avril 2012 Relais Assistantes Maternelles Rue de l ancienne gare 47330 Castillonnès : 05.53.36.84.18 Email : ram.castillonnes.ifac@orange.fr Le télég RAM Mars/Avril 2012 Un petit mot Ce printemps va être riche en

Plus en détail

F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles

F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles Psychologie du développement F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles CM : B. Le Driant (Responsable de l U.E) TD : L. Ayssi, P. Coche, C. Henny-James, B. Le Driant, A. Vallée. Le développement

Plus en détail

Soutenir le pouvoir d'agir des parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec

Soutenir le pouvoir d'agir des parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec parents et des communautés pour la santé des enfants : Les façons de faire du Québec Daniel Beauregard Institut national de santé publique du Québec parents et des communautés pour la santé des enfants

Plus en détail

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO Objectif L objectif principal de ce document est de définir le modèle de pratique des sagesfemmes. Définition L Ordre des sages-femmes adopte la définition

Plus en détail

UNITÉ D ACCUEIL. Planoise 11 rue de Reims BESANCON TEL :

UNITÉ D ACCUEIL. Planoise 11 rue de Reims BESANCON TEL : UNITÉ D ACCUEIL PÈRE - MÈRE - BÉBÉ Planoise 11 rue de Reims 25000 BESANCON TEL : 03 81 88 33 62 1 L UNITÉ D ACCUEIL PÈRE P - MÈRE - BÉBÉ EST PROPOSÉE E : Aux parents et à leurs bébés, en difficultés psychiques,

Plus en détail

Formation à l entretien prénatal précoce

Formation à l entretien prénatal précoce Formation à l entretien prénatal précoce Session 2013 Vannes L ENTRETIEN PRÉNATAL PRÉCOCE: POUR QUI, POURQUOI, COMMENT? LES TEXTES FONDATEURS Le plan Périnatalité 2005-2007 La circulaire DGOS juillet 2005

Plus en détail

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers Conditions structurelles pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers 1. Au niveau d une structure Petite Enfance, qu est-ce qui est mis en place d

Plus en détail

Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial

Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial Annexe F : Description des tâches des services d accompagnement de l accueil en famille et du placement familial Ce développement s attache à présenter, d une part, les situations spécifiques concernées

Plus en détail

SOINS DE DÉVELOPPEMENT CENTRÉS SUR L ENFANT ET SA FAMILLE

SOINS DE DÉVELOPPEMENT CENTRÉS SUR L ENFANT ET SA FAMILLE SOINS DE DÉVELOPPEMENT CENTRÉS SUR L ENFANT ET SA FAMILLE Soutenir les compétences du nouveau-né et de ses parents, favoriser la rencontre Formation 3 jours INTER Il s agit de comprendre les besoins du

Plus en détail

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 MÉMO EXPRESS DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 Accueillir la petite enfance La mise à jour du programme éducatif Accueillir la petite enfance est maintenant disponible sur le site du Ministère de la Famille

Plus en détail

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille

Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire. Yvon Boucher David Robitaille Psychiatre répondant au sein d une équipe de santé mentale de 1ere ligne : nouveaux défis en psychiatrie communautaire Yvon Boucher David Robitaille Plan Qu est-ce qu un psychiatre répondant? Quels besoins

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

Préparation des enfants pour l école

Préparation des enfants pour l école Préparation des enfants pour l école Mise à jour juillet 2011 Sur le chemin de l école Le passage de la garderie à l école est un événement mémorable pour votre enfant et vous. En tant que service de

Plus en détail

L observation psychomotrice

L observation psychomotrice L observation psychomotrice Auprès de jeunes enfants au sein du bilan pluridisciplinaire du CEDA Psychomotricienne au CEDA Différentes modalités d interventions au CEDA Bilan CEDA classique pour enfants

Plus en détail

L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques

L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques PROPOSITION DE FORMATION L accompagnement des parents déficients intellectuels et / ou atteints de troubles psychiques MAISON DU DEPARTEMENT PUBLIC CONCERNÉ : quipe pluridisciplinaire d un ESAT, d un SAVS

Plus en détail

DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR

DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR 8 DEVENIR UN CHIEN, UN CHIEN EN DEVENIR De la naissance à l âge adulte, la croissance physique du chiot s accompagne d une intense maturation de son système nerveux. La période qui s étend de la naissance

Plus en détail

Miriam Rasse, psychologue, directrice de l Association Pikler Lóczy-France

Miriam Rasse, psychologue, directrice de l Association Pikler Lóczy-France Mission «Développement de l enfant, modes d accueil, formation des professionnels» Audition du vendredi 6 novembre 2015 sur l accueil des enfants de moins de 3 ans pour contribuer au développement de toutes

Plus en détail

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité

Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Le développement social local et le soutien aux familles : Le soutien aux jeunes parents et à la parentalité Atelier présenté aux Journées annuelles de santé publique Marthe Hamel Montréal 23 octobre 2006

Plus en détail

LA PLACE DU PÈRE EN MATERNITÉ

LA PLACE DU PÈRE EN MATERNITÉ LA PLACE DU PÈRE EN MATERNITÉ INTRODUCTION Evolution sociétale des formes de la parentalité et de la paternité Plus de modèle unique de référence Revendication des pères : droit au «paternage» Pères qui

Plus en détail

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire?

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire? La loi: contenant structurant de l être OU La psychomotricité au cœur de l émotion culturelle Exposé de Yernaux Jean-Pierre Journée d étude du CESA 15/03/2005 La Loi se vit souvent dans un espace situé

Plus en détail

Psychologie de l enfant

Psychologie de l enfant Psychologie de l enfant Formation Inspection Académique 23/09/2015 Gaëlle Lefer Docteure en psychologie Gaelle.lefer@univ-nantes.fr 1 Objectifs du cours Présenter nos connaissances actuelles en psychologie

Plus en détail

LES TECHNIQUES D OPTIMISATION DU POTENTIEL (TOP)

LES TECHNIQUES D OPTIMISATION DU POTENTIEL (TOP) LES TECHNIQUES D OPTIMISATION DU POTENTIEL (TOP) Édith PERREAUT-PIERRE Novembre 2016 Edith PERREAUT-PIERRE-COEVOLUTION 1 QUE SONT LES TOP? STRATÉGIES MENTALES permettant de MOBILISER SES RESSOURCES (psychocognitives

Plus en détail

A la rencontre du tout petit

A la rencontre du tout petit A la rencontre du tout petit 05.10.2016 Véronique Matz Quelvennec 1 A la rencontre du tout petit Sensibilisation aux pensées et aux pratiques psychomotrices dans leur double appartenance au psychique et

Plus en détail

Les troubles du développement comportemental chez le chien Une perte de chance?

Les troubles du développement comportemental chez le chien Une perte de chance? Les troubles du développement comportemental chez le chien Une perte de chance? Dr Isabelle VIEIRA Vétérinaire Comportementaliste Présidente de la Société Européenne d Ethologie Vétérinaire des Animaux

Plus en détail

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Conscience totale ou modèle interne que nous avons de notre corps ou de ses parties dans l'espace, en mouvement ou au repos. Elle se construit par l expérience,

Plus en détail

une personne» Le déni de grossesse Mme S. Marinopoulos Le devenir du bébé prématuré personne» (Winnicott) Mme L. Dethiville

une personne» Le déni de grossesse Mme S. Marinopoulos Le devenir du bébé prématuré personne» (Winnicott) Mme L. Dethiville Le bébé est «une personne» 2 JOURS D ÉTUDE à PARIS, Jeudi 27 mars et vendredi 28 mars 2014 Jeudi matin 27 mars de 9h30 à 12h30 Le déni de grossesse Mme S. Marinopoulos Jeudi après-midi 27 mars de 14h à

Plus en détail

Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits. Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute,

Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits. Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute, Comment te dire? Parler des événements de la vie aux tout-petits Docteur Marie-Noëlle Clément, Psychiatre, psychothérapeute, Médecin Directeur de l Hôpital de Jour pour Enfants du CEREP-PHYMENTIN (PARIS

Plus en détail

Pourquoi ce comportement

Pourquoi ce comportement Introduction à la psychologie!!!?!! Pourquoi ce comportement F.Rosset / Gymnase du Bugnon 1 Tout comportement subit l influence de 3 facteurs Les composantes du facteur Les structures cérébrales Le système

Plus en détail

U 953 Peut-on «mesurer» la douleur du nouveau né?

U 953 Peut-on «mesurer» la douleur du nouveau né? U 953 Peut-on «mesurer» la douleur du nouveau né? Pr Ricardo Carbajal Hôpital Armand Trousseau, Paris Pour mesurer la douleur il faudrait la définir La définition de la douleur chez le nouveau-né n est

Plus en détail

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS Julie Mélançon, Ph. D. Professeure-chercheuse, UQAR-Campus de Lévis Session de formation, maternelle 4 ans TP-MD 25 novembre et 2 décembre 2013 Intention Dégager

Plus en détail

II-Les compétences du bébé, soutien de l interaction

II-Les compétences du bébé, soutien de l interaction II-Les compétences du bébé, soutien de l interaction plan I- La notion d interaction II-Les compétences du nourrisson III-Les partenaires de l interaction IV-Les trois niveaux d interactions V-Perturbations

Plus en détail

Le cadre de référence britannique et l attachement

Le cadre de référence britannique et l attachement Le cadre de référence britannique et l attachement Plan de la présentation Quelques réflexions préliminaires Analyse de la vignette Une question pour la discussion Le cadre de référence britannique 1.Quelques

Plus en détail

petite enfance Programme de Brain Gym

petite enfance Programme de Brain Gym Programme de Brain Gym petite enfance Avec Brain Gym, l'enfant trouve la sécurité physique et affective sur laquelle il pourra s'appuyer pour se développer, s'ouvrir, apprendre et progresser. Année 2013-14

Plus en détail

Psychologie et théorie des apprentissages

Psychologie et théorie des apprentissages Formation PE1 Année scolaire 2006-2007 24-25 octobre 2006 (CM4) Psychologie et théorie des apprentissages Leslie Amiot-Roulet ATER de Psychologie, IUFM La Rochelle leslie.amiot-roulet@poitou-charentes.iufm.fr;

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT

LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT I. Grands principes de développement Définition : Le développement se définit comme un ensemble de transformations (physiques, psychiques et affectives). - Il est normalement

Plus en détail

Développement psycho-moteur et affectif de l enfant. Dr Xavier Lainé

Développement psycho-moteur et affectif de l enfant. Dr Xavier Lainé Développement psycho-moteur et affectif de l enfant Dr Xavier Lainé 1 INTRODUCTION Le but des examens systématique est double: rassurer les parents sur le développement de leur enfant mettre en évidence

Plus en détail

Variations du bien-être mental et le droit de la famille

Variations du bien-être mental et le droit de la famille Variations du bien-être mental et le droit de la famille 1 Avec le soutien financier de Les opinions exprimées ne représentent pas nécessairement la position officielle du gouvernement de l Ontario.0 Campagne

Plus en détail

6 ÈME RENCONTRE DÉPARTEMENTALE DES ASSISTANTS MATERNELS. «comment accueillir l enfant au quotidien?» -1,2, 3, SOMMEIL

6 ÈME RENCONTRE DÉPARTEMENTALE DES ASSISTANTS MATERNELS. «comment accueillir l enfant au quotidien?» -1,2, 3, SOMMEIL 6 ÈME RENCONTRE DÉPARTEMENTALE DES ASSISTANTS MATERNELS «comment accueillir l enfant au quotidien?» -1,2, 3, SOMMEIL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L ALLIER CMS de CERILLY Mme Patricia PHILIPPE, Infirmière ff

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes

Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier. L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Laura Beltran Marie Hélène Lemonnier L accompagnement psychologique des adolescentes enceintes Un accompagnement spécifique de l'adolescente enceinte (1) Selon l Organisation mondiale de la santé (OMS),

Plus en détail

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME

LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME LES ETAPES DU DIAGNOSTIC DE L AUTISME Dr Elisabeth Martin-Lebrun Pédiatre AFPA 8 avril 2011 La nécessité d un diagnostic précoce de l autisme chez l enfant La difficulté d un diagnostic clinique La discordance

Plus en détail

BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES,

BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES, BESOINS ET DÉFIS DES FAMILLES, PERCEPTION DES SERVICES ET ENJEUX EN PETITE ENFANCE DANS LANAUDIÈRE Point de vue de parents et d acteurs Présentation synthèse Source : istockphoto Caroline Richard Agente

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

La PMI : des professionnels disponibles

La PMI : des professionnels disponibles La PMI : des professionnels disponibles Dans les 73 centres de PMI des Hauts-de-Seine, lors des consultations ou sur des temps d accueil. Par téléphone pour répondre à des questions urgentes. Au domicile

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Les éléments du cadre institutionnel

Les éléments du cadre institutionnel UNITÉ D HOSPITALISATION MÈRE-BÉBÉ Pôle de Psychiatrie infanto-juvénile 67 I02 Chef de Pôle Dr Perrier Edmond Praticien Hospitalier Dr OSWALD Sophie Etablissement Public de Santé Alsace Nord Pavillon Lanteri

Plus en détail

Plan. Interactions précoces. 1. Définitions. 2. Du côté de la mère (1) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/110/09 LIPCOM-RM)

Plan. Interactions précoces. 1. Définitions. 2. Du côté de la mère (1) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/110/09 LIPCOM-RM) Interactions précoces 1. Définitions - Relation mère enfant - Lien mère-enfant - Attachement 2. Du côté de la mère - Préoccupation maternelle primaire - Caregiving et style d attachement - Sensibilité

Plus en détail

L ASSISTANT FAMILIAL 1. Référentiel professionnel 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

L ASSISTANT FAMILIAL 1. Référentiel professionnel 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L ASSISTANT FAMILIAL 1. Référentiel professionnel 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession définie et réglementée

Plus en détail

La Parentalité bousculée

La Parentalité bousculée La Parentalité bousculée Effets de l annonce du handicap Accueillir un enfant, accueillir ses parents Judicaëlle Brioir Une souris verte - 2011 La Parentalité 1. La parentalité : une construction identitaire

Plus en détail

Être frère ou sœur d un enfant malade

Être frère ou sœur d un enfant malade Module de soins palliatifs pédiatriques - Paliped Novembre 2012 Être frère ou sœur d un enfant malade Histoire de la première rencontre des aînés avec le bébé hospitalisé en réanimation néonatale Céline

Plus en détail

De la naissance àl adolescence, Le. trajet de la confiance

De la naissance àl adolescence, Le. trajet de la confiance De la naissance àl adolescence, Le DE LA NAISSANCE A L ADOLESCENCE, LE TRAJET DE LA CONFIANCE trajet de la Véronique DEBOUNY Sabine GENOT Sylvie HASTIR 20/9/2012 «Soigner en toute» Debouny Véronique, Genot

Plus en détail

Infirmière (infirmier) clinicienne (clinicien)

Infirmière (infirmier) clinicienne (clinicien) Une référence en intervention dans un contexte interculturel Le regroupe les CLSC de Côte-des-Neiges, Métro et de Parc-Extension ainsi que le Service régional Info-Santé de Montréal. Il est l un des six

Plus en détail

C. Berthelemy et P. Rendu

C. Berthelemy et P. Rendu C. Berthelemy et P. Rendu L autonomie est souvent considérée comme un don, une capacité innée. L autonomie du sujet se construit avec le temps et est la suite logique des aléas de la relation d attachement

Plus en détail

Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie

Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie Collection Médecine Une production de l UFR de Médecine & du CEMU Université de Caen Basse-Normandie Troubles de l attachement et prématurité Dr Christine Albert La théorie de l attachement aujourd hui.1

Plus en détail

Effets du stress perçu sur la santé psychologique des mères. Chantal Razurel Sage-femme / Professeure HES HEDSGE / HES-SO

Effets du stress perçu sur la santé psychologique des mères. Chantal Razurel Sage-femme / Professeure HES HEDSGE / HES-SO Effets du stress perçu sur la santé psychologique des mères Chantal Razurel Sage-femme / Professeure HES HEDSGE / HES-SO Colloque GRSSGO / Jeudi 15 novembre 2012 Travaux précédents La naissance vécue comme

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement.

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. III. Le développement cérébral Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. Le cerveau subit des changements cruciaux au cours de l enfance. Contribution des neurosciences

Plus en détail

Définitions. 1. Objectifs de santé

Définitions. 1. Objectifs de santé Grille 3 Contexte familial relationnel social Définitions Contexte familial relationnel social : le contexte de vie des familles est à la fois le réseau de personnes (intra- et extra-familial) dans lequel

Plus en détail

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012

Prises en charge précoces et autisme. Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Prises en charge précoces et autisme Colloque Petite Enfance, CRAHN, 22/09/2012 Plan Prise en charge précoce? Trois exemples d approches développées pour le tout petit En pratique Quelques vignettes cliniques

Plus en détail

L intervention relationnelle: Intervenir selon le cadre de la théorie de l attachement

L intervention relationnelle: Intervenir selon le cadre de la théorie de l attachement L intervention relationnelle: Intervenir selon le cadre de la théorie de l attachement Journée Enfance-Jeunesse-Famille: l attachement, au cœur de nos préoccupations 8 novembre 2012 Rachèle St-Georges,

Plus en détail

Septembre 2014 Fabrice Langer / Hélène Lefèvre

Septembre 2014 Fabrice Langer / Hélène Lefèvre PROJET PEDAGOGIQUE MULTI-ACCUEIL D EGLETONS Septembre 2014 Fabrice Langer / Hélène Lefèvre 1 INTRODUCTION Ce projet pédagogique fait suite à un long travail de réflexion de la part de l équipe du multi-accueil.

Plus en détail

Définition et symptômes de la dépression post-natale

Définition et symptômes de la dépression post-natale Définition et symptômes de la dépression post-natale Dr Michel Maron, Service de Psychiatrie Périnatale, CHRU, Lille Journée Annuelle du Conseil Lillois de Santé Mentale, 9 Décembre 2014 Une vieille idée......

Plus en détail

Marleen Baker, Ph.D. Carl Lacharité, Ph.D. Université du Québec à Trois Rivières

Marleen Baker, Ph.D. Carl Lacharité, Ph.D. Université du Québec à Trois Rivières Marleen Baker, Ph.D. Carl Lacharité, Ph.D. Université du Québec à Trois Rivières 1 La naissance d un enfant est autant (sinon plus!) un événement institutionnel que strictement familial: Attendre et mettre

Plus en détail

Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Les sujets abordés furent 6 8% 30 39%

Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Les sujets abordés furent 6 8% 30 39% Les sujets abordés furent 6 8% Insatisfaisant Peu satisfaisant Satisfaisant Très satisfaisant Excellent 23 31% 34 46% 11 15% Le respect de l horaire fut 2 3% 17 22% 27 30 39% Le choix de la salle fut 26

Plus en détail

NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES

NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES 12.01.09 Dr Lagier Psychiatrie NEVROSES : SEMIOLOGIE ET NEVROSES POST-TRAUMATIQUES Névrose : façon dont on est fabriqué pour être dans la société : lot du genre humain Décompensation dans une névrose :

Plus en détail

Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014

Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014 Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014 Corps et maladie chronique 2 Maladie chronique selon l OMS : «maladie ou affection de longue durée, qui évolue avec le temps et souvent

Plus en détail

«Une école chrétienne qui affirme sa foi en Jésus-Christ et qui propose les valeurs de l'évangile»

«Une école chrétienne qui affirme sa foi en Jésus-Christ et qui propose les valeurs de l'évangile» Ecole fondamentale PROJET PEDAGOGIQUE Eveil religieux «Une école chrétienne qui affirme sa foi en Jésus-Christ et qui propose les valeurs de l'évangile» (Projet éducatif) La catéchèse biblique symbolique

Plus en détail

Évaluation de la douleur chez l enfant handicapé. MOREAUX Thierry

Évaluation de la douleur chez l enfant handicapé. MOREAUX Thierry Évaluation de la douleur chez l enfant handicapé MOREAUX Thierry introduction Le handicap est fréquent chez l enfant 15 à 20% de l ensemble de la population pédiatrique (0 à 19 ans). Les déficiences graves

Plus en détail

La rapidité, la précision, l endurance

La rapidité, la précision, l endurance Le Développement Psychologique de 5 à 8 ans le développement moteur Les progrès moteurs de l enfant de 5-8 ans se manifestent de plusieurs façons complémentaires : La rapidité, la précision, l endurance

Plus en détail

Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 110DOC018. BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE

Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 110DOC018. BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 18.8.2011 110DOC018 BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE Cette charte, orientée sur la mission réactualisée de notre institution, a été conçue par l ensemble

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé

Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé 1 Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé Date : vendredi 1 re mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : psychomoteur Cycle : préscolaire Durée prévue : 1 heure Type d activité

Plus en détail

Sommaire. 1. Le nouveau-né durant les premières semaines De 1 à 2 ans : les besoins de dépendance affective 55

Sommaire. 1. Le nouveau-né durant les premières semaines De 1 à 2 ans : les besoins de dépendance affective 55 Sommaire Introduction 1 1. Le nouveau-né durant les premières semaines 3 2. De 1 à 8 mois : l éveil à la vie 9 3. De 1 à 18 mois : attitude psychologique 23 4. De 1 à 8 mois : conditions nécessaires à

Plus en détail

Congrès d automne de l UPSFBB Retour précoce à domicile, Quels défis pour les sages-femmes?

Congrès d automne de l UPSFBB Retour précoce à domicile, Quels défis pour les sages-femmes? Congrès d automne de l UPSFBB Retour précoce à domicile, Quels défis pour les sages-femmes? 29-10-2015 La naissance d Aquarelle Situation dans les années 90 Ouverture des frontières de l Est Vagues d immigration

Plus en détail

Evaluation des Lieux d accueil enfants (0-5 ans) parents, de type Maison Verte (LAEP)

Evaluation des Lieux d accueil enfants (0-5 ans) parents, de type Maison Verte (LAEP) BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUEROBASS.CH. WWW.BUEROBASS.CH 18 e Conférence nationale sur la promotion

Plus en détail

APIRAF mars Annie DEBARD Psychologue du travail. Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle.

APIRAF mars Annie DEBARD Psychologue du travail. Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle. La dépression APIRAF mars 2009 Annie DEBARD Psychologue du travail Introduction La dépression est elle une maladie? Un diagnostic qui renvoie à une fragilité personnelle. Une «externalisation» de la maladie

Plus en détail

CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA RITOURNELLE

CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA RITOURNELLE CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA RITOURNELLE * 4.11 Politique pour les enfants présentant des besoins particuliers Adoptée au conseil d administration du 28 mai 2003. Révisée et adoptée le 12 novembre 2014.

Plus en détail

Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III 3

Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III 3 Jeunes Canadiens dans un monde branché, phase III Sommaire Le présent rapport présente les conclusions d une étude qualitative exploratoire menée auprès d un échantillon choisi à dessein d enseignants

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Gestion de la carrière et développement du personnel d encadrement

Gestion de la carrière et développement du personnel d encadrement Gestion de la carrière et développement du personnel d encadrement Les compétences des gestionnaires : un profil générique Richard Tanguay Conseil du trésor Sous-Secrétariat au personnel de la fonction

Plus en détail

Membres du comité. Danielle Millette, enseignante-orthopédagogue. Chantal Provost, enseignante-orthopédagogue. Josée Campbell, orthophoniste

Membres du comité. Danielle Millette, enseignante-orthopédagogue. Chantal Provost, enseignante-orthopédagogue. Josée Campbell, orthophoniste Membres du comité Danielle Millette, enseignante-orthopédagogue Chantal Provost, enseignante-orthopédagogue Josée Campbell, orthophoniste Johanne Lenneville, orthophoniste Édith Touchette, psychologue

Plus en détail

Accueil personnes en difficulté

Accueil personnes en difficulté Gestion du stress Accueil personnes en difficulté EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE >> Gestion du stress Comprendre les mécanismes du stress et ses déclencheurs. Apprendre à le reconnaitre et à le transformer

Plus en détail

Le GED (Grille d évaluation du développement)

Le GED (Grille d évaluation du développement) Le GED (Grille d évaluation du développement) Une innovation sociale bien implantée Jacques Moreau Ph.D. Professeur/chercheur École de Service social Université de Montréal Les origines du GED et rôle

Plus en détail

RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ

RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ RELAIS-PÈRES : UNE APPROCHE NOVATRICE DE PROXIMITÉ POUR REJOINDRE ET SOUTENIR LES PÈRES VIVANT EN CONTEXTES DE VULNÉRABILITÉ Diane Dubeau Université du Québec en Outaouais Geneviève Turcotte Centre de

Plus en détail

Chronologie du développement. Atelier maternelle : document réalisé par Ch. Bourmault, enseignante détachée pour la pédagogie en maternelle

Chronologie du développement. Atelier maternelle : document réalisé par Ch. Bourmault, enseignante détachée pour la pédagogie en maternelle Chronologie du développement Atelier maternelle : document réalisé par Ch. Bourmault, enseignante détachée pour la pédagogie en maternelle LE DÉVELOPPEMENT AFFECTIF Le développement affectif du jeune enfant

Plus en détail

Un réseau de soin pour une prévention précoce

Un réseau de soin pour une prévention précoce Un réseau de soin pour une prévention précoce Sara Fondaire - psychologue CHU UCL Namur - Site Sainte-Elisabeth Introduction beaucoup de situations de violence intra-familiale font l objet de signalement

Plus en détail

Présentation des résultats de l EQDEM -2012

Présentation des résultats de l EQDEM -2012 Présentation des résultats de l EQDEM -2012 2 J E A N - P I E R R E C O U R T E A U J A C Q U E S M A R L E A U E T S T É P H A N I E L E C L E R C 1 6 O C T O B R E 2 0 1 3 D i r e c t i o n d e s a n

Plus en détail

Plan de mobilisation du personnel

Plan de mobilisation du personnel {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Méthodes d'études du bébé Semestre 5. Introduction

Méthodes d'études du bébé Semestre 5. Introduction Méthodes d'études du bébé Semestre 5 Introduction _Définition du bébé: on parle d'enfance de 0 à 12-13 ans (légalement -18) mais on peut découper celle-ci en 3 étapes: la petite enfance, l'enfance et l'adolescence

Plus en détail

INTRODUCTION «comment se développe un enfant tout un processus de paramètres différents s organisant entre eux

INTRODUCTION «comment se développe un enfant tout un processus de paramètres différents s organisant entre eux INTRODUCTION Au-delà des notions anatomiques traditionnelles, perpétuellement en arrière-plan, nous voulons au travers de ce document tenter d exprimer une synthèse d un travail de plusieurs années de

Plus en détail

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or

Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or JOURNEE REGIONALE CREAI DU 9 JUIN 2015 La COOPERATION : l accompagnement à la parentalité d adultes en situation de handicap Services SAVS/SAMSAH des Genêts d Or Laurence RENIER directrice adjointe Ghislaine

Plus en détail

Document d orientation éthique. pour le personnel. du Centre de la petite enfance. La Ritournelle

Document d orientation éthique. pour le personnel. du Centre de la petite enfance. La Ritournelle Document d orientation éthique pour le personnel du Centre de la petite enfance La Ritournelle Adopté au conseil d administration Du 14 janvier 2003 Révisé le 16 octobre 2012 Révisé en réunion du personnel

Plus en détail

Les premiers signes de l autisme : les enjeux du repérage 18/05/2017. Dr Smagghe Pédopsychiatre CHRU Lille

Les premiers signes de l autisme : les enjeux du repérage 18/05/2017. Dr Smagghe Pédopsychiatre CHRU Lille Les premiers signes de l autisme : les enjeux du repérage 18/05/2017 Dr Smagghe Pédopsychiatre CHRU Lille La psychiatrie du bébé objectifs: - Mieux connaitre le développement «normal» du bébé mais aussi

Plus en détail

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Pourquoi comprendre la physiologie du sommeil? Pour respecter le rythme et les besoins de chaque enfant de la naissance jusqu à l adolescence

Plus en détail

L'ASSISTANT FAMILIAL

L'ASSISTANT FAMILIAL L'ASSISTANT FAMILIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L'INTERVENTION L'Assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession définie et réglementée

Plus en détail

Parole, langage, pensée et Communication

Parole, langage, pensée et Communication Parole, langage, pensée et Communication Parole : Phonologie, syntaxe Langage : Oral, autre (gestuel, visuel), sémantique, pragmatique Pensée : Continuité, cohérence, socialisée. Communication : Gestuelle,

Plus en détail

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Inspection de l Éducation nationale de Calais ASH Description

Plus en détail