Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique. Le frelon asiatique"

Transcription

1 Apiculture : les nouvelles menaces Intervention à l AG 2017 d ASAPISTRA Les nouvelles menaces 1. A ne pas confondre avec le frelon Crabro ou «commun» qui a des pattes brunes et un abdomen plus rayé jaune. 2. Rappels sur les menaces habituelles 3. Varroa 4. Loque américaine SOURCE : Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d Alsace Est-il en Alsace? Introduction en France vers 2004 (1 à 4 frelons fondateurs). 1ere détection sur Oberhaslach (?) Qqs fausses alertes (TURKHEIM ; ILLKIRCH, ROBERTSAU, ). Pas encore de 2e détection => SOYEZ VIGILANTS Vitesse de colonisation d environ 75 km par an. Pour limiter sa prolifération, un programme de lutte a été mis en place. Il repose notamment sur le Signalement des éventuels spécimens (à la FREDON), Destruction des nids par des spécialistes (Arrêté Préfectoral) En 2016 : 75% du territoire + Espagne + Belgique + Angleterre Fredon Alsace Rue du Général Galliéni, Sélestat indiquer précisément les localisations des nids. A terme : toute l Europe est menacée! est classé comme danger sanitaire et espèce envahissante. Il s attaque surtout aux ruches faibles et aux nucléis! Besoins alimentaires : Insectes mais aussi : nectars, fruits, sève => Ses besoins alimentaires varient suivant la saison, le lieu! Les même appâts ne marchent pas partout. Les appâts protéiques ne marchent pas bien! Réactions de défense des abeilles Faire la barbe Baisse du butinage et de la ponte : aboutit en qqs semaines à des colonies «vidées». Biologie du frelon asiatique Période de fondation = Phase critique au printemps, où la reine s occupe seule de toutes les taches. Période de croissance jusqu en août. Période de reproduction : septembre à novembre. Période de dormance en hiver (avec uniquement les jeunes reines). 1

2 Biologie du frelon asiatique Les nids se trouvent partout : - surtout dans les arbres, PIEGES (?) - Aussi - sous abris, - au ras du sol, - en façade DETECTION DES NIDS En hiver, les nids sont vides : examinez les de près - Cf. memento de l apiculteur - Cf. nombreux documents d identification disponible sur internet Lutter? - La lutte naturelle phénomène de consanguinité 68% des colonies présentent des mâles en phase précoce : il y a bien un affaiblissement de l espèce. «Nous pouvons supposer la possibilité d un déclin de l espèce (sauf si elle met en place des stratégies pour limiter la casse)». Parasitisme des frelons. Photo prise en Alsace : un nid suspect qui se révèlera être une fausse alerte AH (guêpe des buissons) Photo prise à Montpellier : nid de frelon asiatique en gros plan. AB Pls parasites du frelons : un insecte européen (connu sur bourdons et guêpes) qui se développe dans l abdomen de la reine ; un vers nématodes ; d autres parasitoïdes. les mésanges attaquent les nids (et aussi corneille, pic épeiche ). On observe des disparitions de nids. Les biologistes espèrent observer un «retour de bâton» après une 1er phase d expansion rapide La destruction des nids Eviter la délocalisation des nids : Il faut dépasser 50% de nids supprimés pour faire baisser un peu le nb de nids de frelons, jamais de destruction en pleins jour! V velutina a une activité exclusivement diurne (contrairement à V crabro). Besoin de matériel : protection + nacelle, perches, grimper à l arbre Injections possibles de pesticides (nécessité de décrocher les nids et de le «détruire» avant sa consommation par la faune) de SO2 («pas autorisé») de l impact «physique» («pas sur le marché»). 1er Gros problème : repérer les nids. 2e gros problème : «qui paye la destruction?» élimination de la colonie complète en agissant «de nuit» (attention au réveil des frelons). Coût de l intervention : entre 150 à 800 plus encore si location de matériel du SDIS (3 pers + machine) Mais les pros de la destruction préfèrent agir de jour alors : «gorger les nids de pesticides puis laisser 48h puis retirer les nids». Eviter les intervention nacelles 2

3 Les pièges Piéger ou pas? C'est LA grande question qui divise les apiculteurs et les scientifiques NEGATIF Inutiles de façon précoce Tue des insectes non-cibles (Ex : pour 50 frelons ciblés, insectes non-cible capturés) Pas d appât qui fonctionne parfaitement On ne sait pas vraiment comment conseiller la pose des pièges quel rayon d action? POSITIF Permet de baisser la pression Frelon lorsqu il est sur le rucher Le plus courant Le meilleur choix, d après le 1 er test comparatif ITSAP Utiliser les pièges Placez des pièges uniquement sur «zones de lutte» (Cf. annexe 2 de la NS du 10 mai 2013 ou son résumé dans le Mémento) et seulement si le rucher est attaqué, Ne plus utiliser d appât alimentaires (qui ne sont jamais sélectifs) ; les frelons morts attirent les frelons vivant s (phéromones). En cas de forte attaque, placez 1 piège pour 2 ruches. Placer les pièges sur le côté ou derrière les ruches attaquées (ouvertures à hauteur des planches d envol). Les autres méthodes utilisées sur le terrain L empoisonnement des frelons puis «laisser revenir au nids» pose des problèmes écologiques! (fipronil) risque pèse sur pls espèces! «le fusil» ne peut pas se pratiquer partout! permet la destruction du couvain mais les frelons vont refonder un ou pls nids momentanément, la prédation des frelons est levée mais on créé une ou pls colonies super dangereuses! Les poules? Cela sera peut-être «testé» sur le secteur de Nantes. Conseils complémentaires Attention aux yeux : les frelons asiatiques peuvent projeter leur venin! (lors de leur vol stationnaire autour des «agresseurs») Avoir de gros rucher d hivernage pour minimiser l impact du frelon (dilution de son impact). Apiculture : les nouvelles menaces - B.A. 3

4 Le petit coléoptere Muselières La maille du grillage est aussi très importante. Du grillage de maille en 25mm minimum mais plus gros c'est mieux qui laisse passer les abeilles en vol (22mm d'envergure de vol), mais stoppe les frelons (40mm d'envergure de vol). Grillage(a poule) changé sur la muselière anti frelon les abeilles passent mieux et les frelons sont plus rare Department of Primary Industries and Fisheries, Queensland, Australia. Toute suspicion doit être déclarée au plus vite à la Directions Départementales de la Protection des Populations (ex DSV). Ne pas le faire est un délit (Pénalité du CR, art. L 228-3) DDCSPP (68) : (standard) DDPP (67) : (standard) Aethina tumida au stade larvaire et adulte à côté d une abeille domestique. Taille :1/3 d une abeille L adulte se distingue par ses antennes de type «massue» (f) et ses ailes antérieures sclérifiées (élytres épaissies ; d) de couleur brune à noire, ne couvrant pas totalement l abdomen. Sa larve ressemble à celle de la fausse teigne mais s en distingue par deux rangées d épines dorsales (b) et trois paires de pattes antérieures (a). Elle est également plus petite que les larves de teignes. Photos Friedrich Loeffler Institute (FLI, Germany), Food Environnement Research Agency (Fera, England) Laisser trainer de vieux matériel ou de ruches faibles revient à créer un lieu privilégié pour la reproduction d Aethina tumida! Attention : le petit coléoptère se développe dans les zones où les abeilles n ont pas accès (ruches avec partitions ; ne pas mettre de hausse sur les colonies faibles, etc.), Bonnes pratiques pour le matériel Ne pas laisser traîner du matériel (ruche morte ouverte, cadres ), ne pas laisser le pollen accessible, Matériel en bon état (pas de recoins, de fissures à coloniser), Bonnes pratiques en miellerie and Utiliser une grille à reine réduit le risque de ramener des petits coléoptères en miellerie après récolte, Stocker les hausses dans un environnement aéré et sec (moins de 50% d humidité relative ou à moins de 10 C), Nettoyage du matériel à l eau de Javel. Extraction des récoltes de miel dans les 48 h de la récolte, Traiter rapidement les cires d opercules (très attractives et pouvant permettre la reproduction), Nettoyage régulier et poussé de la miellerie, 4

5 Prévention Transhumances de ruches infectées. importations de cire d abeille, de fruits et de plantes en pots (la présence de terre augmente les risques). Bonnes pratiques au rucher Ne pas faire traîner du matériel (cadre, pollen, couvain ) cela serait créer un lieu privilégié pour la reproduction d Aethina tumida! Garder des colonies fortes, populeuses, dotées de reines jeunes, Retirer rapidement les colonies faibles ou mortes (lieu de reproduction), Résumé des différentes stratégies de lutte (source : ADAM) Varroa Détecter et limiter l infestation par le petit coléoptère des ruches : quels sont les moyens employés aux États-Unis? (Vallon J. ITSAP) uillet_2015_version_longue.pdf Conseils pratiques pour le dépistage du petit coléoptère dans les ruches (FNOSAD) Guide d utilisation des bandes de détection du coléoptère de la ruche (FNOSAD) Varroa Consulter les 20 pages sur le sujet dans le MEMENTO DE L APICULTEUR. Lutte indispensable! Enquête Perte hivernales annuelle Essais techniques Photo Yves Le Conte Managing Varroa-The Food and Rosenkranz 2009 Environment Research Agency Apiculture : les nouvelles menaces - B.A. 5

6 Loque américaine Extrait du MEMENTO ZOOM sur le pillage ZOOM : Le pillage Au niveau du rucher, le pillage reste le premier facteur «naturel» de contagion. ETAPE 2 : le rucher C peut piller le rucher malade! ETAPE 1 : le rucher B voit se développer la maladie (car : présence de l agent patho + facteurs favorisants! Image tirée d un dépliant du GDSA27 «Loque américaine» Février 2013 Quand à lui, le rucher A est trop loin pour atteindre les colonies touchées par la loque. Image tirée d un dépliant du GDSA27 «Loque américaine» Février 2013 Opercules troués Opercules affaisés On remarque la ponte entre des cellules operculées Ce n est pas naturel 6

7 Le «Test de l allumette» et le traitement approprié : CAS DE LOQUE «stade intermédiaire» Début des symptômes. Pas d odeur. => La couleur des opercules sous lesquels la maladie se développe est souvent plus foncée par rapport à celle des opercules voisins. transvaser les abeilles et détruire les cadres! 1/ Destruction de la colonie. CAS TRES GRAVE! Une indemnisation est possible ( 75% de la valeur) - si le laboratoire confirme l infection - et si elles sont détruites sur ordre de l administration Stade irrécupérable. Odeur développée. Agir le matin tôt ou le soir tard (ttes les abeilles dans la ruche) : 1. Placer alors une mèche de souffre allumée dans la colonie puis la refermer (boucher hermétiquement ttes les ouvertures). 2. Le lendemain, brûlez la totalité des cadres et des abeilles (le miel peut être récupéré pour la consommation humaine). 3. Désinfecter la caisse (et ses divers éléments) avant réutilisation. C est la mesure la plus efficace! (technique du transvasement simple) = «réduire la colonie à l état d essaim nu, nourrit à minima!» Une tentative est possible lorsque la colonie est faiblement atteinte et encore suffisamment populeuse. Matériel du papier ou un drap (qui sera détruit) un grand sac poubelle (pour y mettre le matériel contaminé et le papier avant destruction), 0 à 1 litre de sirop 50/50 (pas plus!!) une nouvelle ruche (avec des cadres propres, sans couvain ni miel). Rappel : l infection se fait uniquement par voie orale! Il est important que les abeilles «aient faim» pendant quelques jours (nettoyage des spores de leur corps et élimination) et de bien suivre de près l état du couvain, lorsqu il sera de nouveau operculé! plus de détails sur 7

8 Matériel du papier ou un drap (qui sera détruit) un grand sac poubelle (pour y mettre le matériel contaminé et le papier avant destruction), 0 à 1 litre de sirop 50/50 (pas plus!!) une nouvelle ruche (avec des cadres propres, sans couvain ni miel). Les causes possibles d échec : La présence de couvain (recontaminé immédiatement) La mise en œuvre pendant une miellée. Dans ce cas, il vaut mieux attendre! Une colonie trop faible. Cette opération est en général imposée 2 fois à 7 jours d intervalle. Vous pouvez également changer la reine dès que le couvain renaît (nouvelle interruption du couvain + remplacement d une reine «sensible» à la loque). 3/ Les «médicaments» L utilisation d antibiotique est interdite (sans ordonnance Ne peut que «blanchir» la colonie mais pas éliminer les spores! Dès l arrêt du traitement, les symptômes peuvent donc réapparaître. Stratégie inefficace en matière de lutte collective!! (fait augmenter le nb de spores dans les ruches) L antibiothérapie n est absolument pas conseillée! Il est certain qu une antibiothérapie seule, sans les techniques apicoles appropriées, est une ineptie. Elle n est qu une vue à court terme de la lutte contre cette maladie C est une opportunité formidable pour l apparition de résistance. Aspect typique d'un cadre atteint par la loque européenne : La loque européenne Symptômes: - larves affaissées jaunes puis grises puis brunes. - opercules affaissés (semblables à la loque A ou au couvain sacciforme) Les différences C est un maladie du couvain ouvert. La larve meurt avant operculation (ou tout juste après!), les écailles loqueuses se détachent très facilement Test de l allumette négatif (mais pas toujours! Une forme filante peut apparaître parfois en cas de loque européenne, dans sa forme secondaire, mais le fil est alors beaucoup plus court : 1 cm maximum) Agent causal: Melissococus pluton En lien absolu avec Varroa + carence en protéines Peut suivre une autre maladie (virose) rouges = larves en début d'attaque (devint terne, avec parfois une petite zone jaune) verts = cellules contenant une bouillie dans laquelle des germes secondaires se sont développés à ce stade il est même possible de ne plus retrouver melissococus pluton... 8

9 Aspect typique d'un cadre atteint par la loque européenne : rouges = larves en début d'attaque (devint terne, avec parfois une petite zone jaune) verts = cellules contenant une bouillie dans laquelle des germes secondaires se sont développés à ce stade il est même possible de ne plus retrouver melissococus pluton... MERCI POUR VOTRE ATTENTION! Des documents accessibles par tous MEMENTO DE L APICULTEUR FICHES TECHNIQUES FLASHS ABEILLES BILAN D ESSAIS TECHNIQUES BILANS ENQUETES PERTES HIVER. SUPPORTS DE FORMATIONS TECHNIQUES / SANITAIRES / REGLEMENTAIRE Etc. D autres documents sont accessibles dans la rubrique «téléchargement» (dans l encadré à droite)

Loque américaine. Pertes de colonies mortalité hivernales ENQUETE «PERTES EN ALSACE» Des causes multifactorielles. Des causes multifactorielles

Loque américaine. Pertes de colonies mortalité hivernales ENQUETE «PERTES EN ALSACE» Des causes multifactorielles. Des causes multifactorielles Loque américaine Pertes de colonies mortalité hivernales - Son déclenchement - La situations dans le 68 - Les symptômes - Les mesures sanitaires - (le comportement hygiénique) Alexis BALLIS - Conseiller

Plus en détail

Registre d'élevage apicole

Registre d'élevage apicole Groupement de Défense Sanitaire Apicole Registre d'élevage apicole Nom : Prénom : Adresse : Apiculteur N d'apiculteur DDPP : 0 0 N Siret : ou Numagrit : Document réalisé par le GDSA-29-2015 À propos du

Plus en détail

Le problème sanitaire

Le problème sanitaire Le problème sanitaire Bien soigner ses abeilles contre les maladies et les protéger des ennemis Page 1 Le problème Pertes de colonies et mortalités hivernales - mortalité accrue - déclin des insectes pollinisateurs

Plus en détail

FRELON ASIATIQUE. mars 2016 Brest Métropole

FRELON ASIATIQUE. mars 2016 Brest Métropole FRELON ASIATIQUE mars 2016 Brest Métropole Apparition au début des années 2000 Rome Q., MNHN Paris Invasion : résultat de l introduction de très peu voire d une seule reine Importation de containers de

Plus en détail

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO Il y a une augmentation de la mortalité des abeilles depuis 15 ans. Soit sans symptômes, soit en lien avec des maladies. Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6

Plus en détail

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 www.sebastiendelaunay.fr Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 Document réalisé grâce aux éléments de la Fédération

Plus en détail

Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace

Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace Infestation Varroa en Présentation d ADA Intervention à l AG d ADA Franche Comté 1. Infestation Varroa en 2. Enquête sur les pertes hivernales 3. Tests de médicaments anti-varroa Alexis BALLIS - Conseiller

Plus en détail

TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE

TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE Direction de la santé animale et de l inspection des viandes TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE La loque américaine est une condition très importante sur le plan économique en apiculture.

Plus en détail

Guide de Bonnes Pratiques Apicoles

Guide de Bonnes Pratiques Apicoles Guide de Bonnes Pratiques Apicoles Auteur : FEdération Nationale des Apiculteurs Malagasy avec l aide des apiculteurs de la région de Manakara regroupés au sein de l UGAM. Le choix du matériel : Les ruches

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

La santé des colonies d abeilles

La santé des colonies d abeilles Marlats: Rucher école de Gelos La santé des colonies d abeilles Christian Abadie Michel Marlats Les principaux ennemis HABITAT: La fausse teigne. Aethina tumida. COUVAIN: Les mycoses. La loque américaine.

Plus en détail

DESTRUCTION D'HYMENOPTERES FRELON ASIATIQUE (1/5)

DESTRUCTION D'HYMENOPTERES FRELON ASIATIQUE (1/5) FRELON ASIATIQUE (/5) OBSERVATIONS Important : Considérer la destruction de nid de frelon asiatique comme un risque sérieux. MOYENS A ENGAGER Intervention concernant les hyménoptères de type frelon asiatique

Plus en détail

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale

Frelons asiatiques. Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Frelons asiatiques Démarche des communes de Quimper Bretagne Occidentale Sommaire Leur cycle de vie Pourquoi les détruire Les techniques de destruction Préventives Curatives Une démarche commune sur toutes

Plus en détail

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques.

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Les ruchers... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 4 6. Mixité... 5 1. Origine des animaux et conversion

Plus en détail

Guide Productions Apicoles

Guide Productions Apicoles Guide Productions Apicoles 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI /05/2017 Rencontres mensuelle du Rucher Ecole du Béarn

RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI /05/2017 Rencontres mensuelle du Rucher Ecole du Béarn RENCONTRE MENSUELLE DU 12 MAI 2017 1 VESPA VELUTINA DANS SON MILIEU D ORIGINE pas de problème important sur son lieu d origine facteurs écologiques limitant ses niveaux de prédation le facteur de compétition

Plus en détail

Dossier : comment installer une ruche chez soi

Dossier : comment installer une ruche chez soi Le 19/06/2016 à 10:05 - Dossier : comment installer une ruche chez soi Les motivations qui vous amèneront à accueillir une ruche chez vous peuvent être très diverses : lutter à votre échelle contre la

Plus en détail

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES Facteurs favorisants l essaimage Un manque de place. La ponte de la reine est bloquée avec trop de couvain operculé sur 5 ou

Plus en détail

L abeille mellifère Apis mellifera

L abeille mellifère Apis mellifera L abeille mellifère Apis mellifera Reproduction Métamorphose des larves Didier Brick Fédération Royale Provinciale Liégeoise d Apiculture 22 janvier 2012 Biologiste & Apiculteur Reproduction Chapitre I

Plus en détail

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Disparition de la reine Maladie Intoxication Famine Beaucoup d abeilles mortes

Plus en détail

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et . Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, 130 000 par an et 500 000 dans sa vie. L'abeille d'été vit en moyenne 20 à 35

Plus en détail

Frelons asiatiques Lutter au quotidien

Frelons asiatiques Lutter au quotidien Frelons asiatiques Lutter au quotidien le contexte 2004 : Arrivée de fondatrices dans le Sud Ouest de la France. 2006 : Le monde scientifique alerte les pouvoirs publics sur le caractère particulier de

Plus en détail

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit.

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit. L abeille L abeille fait partie de la grande famille des insectes L espèce la plus connue est l Apis Mellifera, c'est à dire l'abeille à miel. Elle peut vivre à l état sauvage ou être élevée pour produire

Plus en détail

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES N constat ADARA : 2013/RI Date de constat Date de déclaration Date de la visite Bulletin météorologique disponible oui non ADARA DD(CS)PP SRAL

Plus en détail

Lutte contre le frelon asiatique : le plan d actions 2016

Lutte contre le frelon asiatique : le plan d actions 2016 D O S S I E R D E P R E S S E Lutte contre le frelon asiatique : le plan d actions 2016 CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS 1 Tél. 02 51 66 82 27 Conférence de presse du jeudi

Plus en détail

Les maladies des abeilles. Rucher école de Blonay mars 2013

Les maladies des abeilles. Rucher école de Blonay mars 2013 Les maladies des abeilles Rucher école de Blonay mars 2013 Avant propos Cette présentation a pour but de vous donner les éléments de bases pour avoir de bons réflexes face aux maladies des abeilles. Sachant

Plus en détail

Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax

Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax Le frelon asiatique est une espèce invasive qui est désormais bien installée sur le territoire de Brest métropole comme partout en Bretagne. Soyez vigilants

Plus en détail

La Loque européenne. Une association de malfaiteurs. Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure

La Loque européenne. Une association de malfaiteurs. Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure La Loque européenne La Loque européenne (qui n a d européenne que le nom) est une maladie du couvain qui présente un caractère de gravité moindre

Plus en détail

FRELON VESPA VELUTINA

FRELON VESPA VELUTINA Organisme à Vocation Sanitaire Surveillance des Organismes nuisibles Réglementés et Emergents FRELON VESPA VELUTINA «frelon à pattes jaunes» «frelon asiatique» «frelon noir» vespa-bicolor.net Rédacteurs

Plus en détail

1/ Rappels sur Varroa. Varroa : lutte biologique et lutte intégrée. Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace

1/ Rappels sur Varroa. Varroa : lutte biologique et lutte intégrée. Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace Varroa : lutte biologique et lutte intégrée JT apiculture BIO - 03/11/15 Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d 1/ Rappels sur Varroa 1 Les nourrices

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 4 mars 2016 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Une année d apiculture Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement

Plus en détail

TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE

TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE LOQUE AMÉRICAINE TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE Règles générales pour prévenir et contrôler la loque américaine Il faut mettre l accent sur la prévention (biosécurité, remplacement des cadres

Plus en détail

Déclaration de rucher, registre d élevage, etc. Commandes de médicaments anti-varroa

Déclaration de rucher, registre d élevage, etc. Commandes de médicaments anti-varroa Bulletin technique de la Chambre d Agriculture d Alsace N 14 - Mars 2013. Bonjour à tous, Nous voila à la fin de l hiver le saule commence à fleurir et nous faisons tous le tour de nos ruches. L hiver

Plus en détail

Plan d action régional Frelon asiatique Problématique et gestion en Ile de France

Plan d action régional Frelon asiatique Problématique et gestion en Ile de France Plan d action régional Frelon asiatique Problématique et gestion en Ile de France Etienne CALAIS, Vétérinaire, Président de la Isabelle HUGUET, Directrice FREDON Ile de France Clémence COLLOMBIER, Chargée

Plus en détail

LES FICHES RECAPITULATIVES DES MALADIES DES ABEILLES

LES FICHES RECAPITULATIVES DES MALADIES DES ABEILLES LES FICHES RECAPITULATIVES DES MALADIES DES ABEILLES Fiche récapitulative n 1 : LA VARROASE Varroa destructor Nom : VARROASE Agent causal :Varroa Destructor Le parasite s insère entre les segments abdominaux

Plus en détail

SOURCES PHOTOS ET ILLUSTRATIONS. Frelons et pièges : GDSA25 (tout droit de diffusion réservé) Nids : internet

SOURCES PHOTOS ET ILLUSTRATIONS. Frelons et pièges : GDSA25 (tout droit de diffusion réservé) Nids : internet Frelon Asiatique SOURCES PHOTOS ET ILLUSTRATIONS Frelons et pièges : GDSA25 (tout droit de diffusion réservé) Nids : internet Le frelon Asiatique Le frelon asiatique est apparu en France en 2004, il a

Plus en détail

FRELON ASIATIQUE VESPA VELUTINA NIGRITHORAX

FRELON ASIATIQUE VESPA VELUTINA NIGRITHORAX FRELON ASIATIQUE VESPA VELUTINA NIGRITHORAX M. DE PROFT CRA-W Département Sciences du Vivant Unité Protection des Plantes et Écotoxicologie 2013 ; note verte du Ministre Di Antonio : - Méthode de destruction

Plus en détail

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Nom / prénom :. Cours suivi : Ecole :. Département :.. * à renseigner par le professeur

Plus en détail

Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015

Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015 Les amis des abeilles Chaponost Mercredi le 18 novembre 2015 2 Son corps est rayé noir, gris, orangé Son dard est cranté Elle nourrit son couvain avec des protéines végétales Elle vit en colonie 12 mois/

Plus en détail

VARROASE. _ Déplacement de niche écologique (1960)

VARROASE. _ Déplacement de niche écologique (1960) La varroase, parasitose de l abeille et de son couvain. Apparue en France en 1982. Elle entraîne un nombre important de Pertes de colonies, et a contribué à la réapparition de pathologies jusque-là en

Plus en détail

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre A. Abeilles Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre E. essaim C.. colonie à l abri de la pluie rayons de cire accrochés à un support L apiculteur met l essaim dans une ruche R...ruche R..

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 10 mars 2017 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement des ruches Travaux du

Plus en détail

Carpocapse des pommes et des poires. 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur

Carpocapse des pommes et des poires. 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur Carpocapse des pommes et des poires 1 Présentation du responsable 2 Sa reproduction 3 Les dégâts, suite à son attaque 4 La lutte contre ce ravageur Présentation du responsable L adulte : un papillon crépusculaire

Plus en détail

Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens.

Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens. 2 Le miel, la gelée royale, le pollen, la cire et la propolis limitent le développement des agents microbiens. L'abeille est protégée par sa cuticule. La fine pellicule de cire et de différentes substances

Plus en détail

Contacter votre Mairie

Contacter votre Mairie Frelon asiatique Frelon européen Contacter votre Mairie Piège à Frelon asiatique sélectif 1 Prenez la bouteille n 1 et coupez son goulot. 2 Avec la perceuse munie d'un foret de 9,5 mm, percez le bouchon

Plus en détail

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Avec le soutien financier de : Les groupes de producteurs de légumes de la Région Constats en production - Bacillus thuringiensis

Plus en détail

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle 1. Description et cycle de vie La Reine La reine est plus grosse et plus longue que l ouvrière. La taille de son thorax l empêche de passer à travers les grilles à reine (photo 1). Elle possède un aiguillon,

Plus en détail

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015 Le Rucher Pédagogique d Initiation Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015 1- Transfert d une ruchette dans une ruche 2- La récolte du miel et l extraction du miel 1 - Transfert d une ruchette

Plus en détail

L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims. Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD.

L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims. Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD. L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD 06 mai 2012 1 Plan 1.Définition 2.Capture de l essaim 3.Causes 4.Signes

Plus en détail

Hiverner, c est prévoir L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N

Hiverner, c est prévoir L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Hiverner, c est prévoir Il y a quelques

Plus en détail

CONSTITUTION DE NOUVELLES

CONSTITUTION DE NOUVELLES 03/06/2012 Cours de deuxième année CONSTITUTION DE NOUVELLES COLONIES. ESSAIMS ARTIFICIELS. 1) Introduction / généralités. Constituer des petites colonies à partir de ses ruches, fait appel à des techniques

Plus en détail

L adulte est un papillon nocturne de couleur

L adulte est un papillon nocturne de couleur Eléments de biologie Morphologie L adulte est un papillon nocturne de couleur gris brun d une envergure de 35 à 40 mm. Les mâles se distinguent des femelles par leur taille plus petite. Les émergences

Plus en détail

INITIATION A L APICULTURE

INITIATION A L APICULTURE Apis Ambert - rucher école INITIATION A L APICULTURE Programme 1 Le programme est composé de cours théoriques et de travaux pratiques, animés par des adhérents du RUCHER ECOLE Apis Ambert Des cours théoriques

Plus en détail

L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa. 16 janvier Lyon Journée varroa et santé des abeilles

L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa. 16 janvier Lyon Journée varroa et santé des abeilles L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa 6 janvier 04 - Lyon Journée varroa et santé des abeilles Changer de méthode Constat: baisse de l efficacité du thymol Traitements

Plus en détail

Bulletin technique de la Chambre d Agriculture d Alsace. Formation «élevage de reines» Secteur Salle Date 1 Strasbourg

Bulletin technique de la Chambre d Agriculture d Alsace. Formation «élevage de reines» Secteur Salle Date 1 Strasbourg Bulletin technique de la Chambre d Agriculture d Alsace N 6 - Avril 2012 Après une floraison massive des fruitiers, la météo fut trop fraiche pour en profiter mais les abeilles on continué à se developper

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Partie 2a : Liste des normes auxquelles des dérogations peuvent être accordées pour l appellation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 Qu est-ce que l apiculture? 1 Régions où est pratiquée l apiculture 2 Ressources nécessaires 2 Apiculture et foresterie 3 Biens créés par l apiculture 4 2. DESCRIPTION

Plus en détail

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine?

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Apis Bruoc Sella Bruxelles Pour la Nature, par les Abeilles Éducation à l environnement Sensibilisation à la nature urbaine Verdurisation raisonnée

Plus en détail

Participer à la lutte contre le frelon asiatique en effectuant le piégeage des reines fondatrices

Participer à la lutte contre le frelon asiatique en effectuant le piégeage des reines fondatrices La Brède le 14 février 2013 A l attention de Madame ou de Monsieur le Maire et de son Responsable de l Environnement. Participer à la lutte contre le frelon asiatique en effectuant le piégeage des reines

Plus en détail

Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l.

Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Copions Brochure d information réalisée par la Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Rédaction et relecture Cédric, Christine, Louis, Marc, Michèle, Nathalie, Yves Illustrations

Plus en détail

Influence des planchers grillagés sur les colonies d abeilles domestiques

Influence des planchers grillagés sur les colonies d abeilles domestiques Influence des planchers grillagés sur les colonies d abeilles domestiques Réf :PG2FS.1 Introduction Les premiers planchers grillagés furent conçus pour contrôler les niveaux d infestation des colonies

Plus en détail

Fabriquer et utiliser un piège à frelons asiatiques

Fabriquer et utiliser un piège à frelons asiatiques Réponses d'experts Fabriquer et utiliser un piège à frelons Débutant 30 minutes Introduction Le redoutable frelon asiatique a fait son apparition en France voici quelques années. Pour limiter sa propagation,

Plus en détail

FORMATION A L APICULTURE. Michel Palut

FORMATION A L APICULTURE. Michel Palut FORMATION A L APICULTURE RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Hervé BOEGLEN Michel Palut La ruche, le rucher (Création, conduite) 1. Qui, combien, type, où 2. Le matériel de

Plus en détail

Photo 1 (ALP Liebefeld)

Photo 1 (ALP Liebefeld) Lutte mécanique contre le Varroa : Piégeage dans le couvain mâle BALLIS Alexis - Conseiller technique apicole - Chambre d Agriculture d Alsace 25/11/10 La lutte contre le Varroa n est pas qu une affaire

Plus en détail

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille . L abeille Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille Les habitants de la ruche Dans une ruche, vivent 20 000 à 80 000 abeilles ouvrières, plus ou moins 1 000 faux-bourdons(mâles)

Plus en détail

Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux

Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux Une journée de coccinelle Dès les premiers rayons du soleil, la coccinelle sort de l hôtel à insectes où elle passe la nuit,

Plus en détail

SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE

SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE DATE : PRODUCTEUR : COMMUNE : GROUPE LOCAL DU PRODUCTEUR : GROUPE LOCAL AUDITEUR : AUDITEURS : Nom/ Prénom Statut OBSERVATEURS

Plus en détail

Signalement de cas d intoxication

Signalement de cas d intoxication GUIDE DE L APICULTEUR 2013 Signalement de cas d intoxication Elaboré par l ADARA avec le soutien de et les informations : des Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations

Plus en détail

CONDUITE DE RUCHES. But recherché: Remarque préliminaire: Les interventions au rucher:

CONDUITE DE RUCHES. But recherché: Remarque préliminaire: Les interventions au rucher: CONDUITE DE RUCHES But recherché: Comment avoir en toute saison des colonies populeuses et dynamiques capable de produire du miel et de passer l'hiver en bonne santé. Pour réussir il faut réunir un certain

Plus en détail

Aethina tumida - Le petit coléoptère des ruches

Aethina tumida - Le petit coléoptère des ruches Aethina tumida Le petit coléoptère des ruches Aethina tumida Petit coléoptère de la ruche GDSA 34 14 mars 2015 - Mèze J-Luc Delon - Formateur FNOSAD) Aethina tumida Le petit coléoptère des ruches L infestation

Plus en détail

Téléphone : Votre lettre du Vos références Nos références Annexes Date PCCB/S2/BHOE/

Téléphone : Votre lettre du Vos références Nos références Annexes Date PCCB/S2/BHOE/ Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire DG Politique de Contrôle Direction Santé Animale et Sécurité des Produits Animaux CA-Botanique Food Safety Center Bd du Jardin botanique, 55 1000

Plus en détail

Dossier. depresse 2015

Dossier. depresse 2015 Dossier depresse 2015 L APICULTURE PROFESSIONNELLE EN PROVENCE, UN SECTEUR DYNAMIQUE Depuis l apparition de l apiculture moderne au XIXe siècle, la région Sud-Est est une favorables au développement d

Plus en détail

Les ruches troncs de l'arbre aux abeilles Apiculture et tradition dans les Cévennes

Les ruches troncs de l'arbre aux abeilles Apiculture et tradition dans les Cévennes Les ruches troncs de l'arbre aux abeilles Apiculture et tradition dans les Cévennes 1/20 Dans les Cévennes, renait une tradition antique. Des châtaigniers sont savamment évidés pour loger des essaims d

Plus en détail

INITIATION A L APICULTURE

INITIATION A L APICULTURE Apis Ambert - rucher école INITIATION A L APICULTURE Ini$a$on à l'apiculture apis ambert - Renato 1 Le programme est composé de cours théoriques et de travaux pratiques, animés par des adhérents du RUCHER

Plus en détail

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA Les abeilles assurent depuis des millions d années la pérennité de l espèce par l essaimage. L essaimage est un processus de division de colonie

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS DISPONIBLES DANS LA LUTTE CONTRE VARROA EN APICULTURE AB?

QUELLES SOLUTIONS DISPONIBLES DANS LA LUTTE CONTRE VARROA EN APICULTURE AB? QUELLES SOLUTIONS DISPONIBLES DANS LA LUTTE CONTRE VARROA EN APICULTURE AB? LA VAROOSE maladie réglementée biologie de Varroa destructor impact sur les colonies Connaître le varroa pour intervenir efficacement

Plus en détail

La ville et ses abeilles

La ville et ses abeilles La ville et ses abeilles Les abeilles jouent un rôle capital dans la vie des plantes. Elles assurent la pollinisation d'un très grand nombre de plantes. Quand une abeille pénètre à l'intérieur d'une fleur,

Plus en détail

Sixième / Le cycle de vie de l abeille

Sixième / Le cycle de vie de l abeille Sixième / Le cycle de vie de l abeille 1/ À l aide des informations apportées par le film, découpez les vignettes ci-dessous (DOCUMENT 1) et collez-les dans le cycle de développement page suivante. Puis

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Ordre de service d'inspection Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la santé et de protection animales Bureau de la Santé Animale (BSA) Bureau de l'identification et du Contrôle des mouvements

Plus en détail

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Elevage de reines F1 sans perte de reine Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Introduction Chaque apiculteur devrait essayer d élever quelques reines afin de conserver et d améliorer la qualité de son

Plus en détail

abeilles Les comme vous ne les avez jamais vues Élisabeth Trotignon Patrice Boiron Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues ortrait

abeilles Les comme vous ne les avez jamais vues Élisabeth Trotignon Patrice Boiron Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues ortrait Les abeilles comme vous ne les avez jamais vues C e beau livre invite les lecteurs à partager les missions de l abeille pollinisatrice de nos cultures et son génie d organisation. Alors que les apiculteurs

Plus en détail

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau

Frelon asiatique (Vespa velutina) : taille. Frelon européen (Vespa cabro) : taille. Le nid en cellulose (mélange de bois, d eau Vespa velutina est originaire d Asie. Son introduction en France date de 2004 suite à des importations de poteries chinoises dans le Lot-et- Garonne. Depuis cette date l espèce ne fait que progresser sur

Plus en détail

Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis -

Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis - Protocole 2014 à destination des apiculteurs - Projet Selapis - Intitulé complet du projet Selapis : «Evaluation de la diversité génétique des abeilles domestiques, Apis mellifera L. en Wallonie et sélection

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de colonies d abeilles pendant l hiver

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de colonies d abeilles pendant l hiver BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de colonies d abeilles pendant l hiver 2013-2014 La Chambre d Agriculture de Région Alsace mène depuis 2010 des enquêtes sur les pertes hivernales de colonies d abeilles

Plus en détail

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs d abeilles Rallye des abeilles A l aide Une de ce exposition plan, pars du à la Jardin recherche botanique d indices de Neuchâtel sur les abeilles! en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs

Plus en détail

Et s il n y avait plus d abeilles?

Et s il n y avait plus d abeilles? Classe de Madame Marjorie Jeanne, école de l'ouest, Vincennes mai 2015 RÉPONSE AU DÉFI «ET S'IL N'Y AVAIT PLUS D'ABEILLES» Nos réponses et illustrations Nos étapes - Il n y aurait plus de légumes. - On

Plus en détail

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité Les abeilles à l ENS Jonathan Locqueville Février 2014 Table des matières 1 Des abeilles à l ENS? 2 1.1 La pollinisation........................................ 2 1.2 La pédagogie et la découverte du monde

Plus en détail

Liste des méthodes utilisées dans le champ des missions du Laboratoire National de Référence de l Anses :

Liste des méthodes utilisées dans le champ des missions du Laboratoire National de Référence de l Anses : Laboratoire de Sophia Antipolis Unité Pathologie de l Abeille Liste des méthodes utilisées dans le champ des missions du Laboratoire National de Référence de l Anses : Maladies des abeilles Pesticides

Plus en détail

Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax. Une nouvelle espèce invasive en Bretagne

Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax. Une nouvelle espèce invasive en Bretagne Frelon asiatique, Vespa velutina nigrithorax Une nouvelle espèce invasive en Bretagne Pourquoi cette rencontre? Connaître et Reconnaître le Frelon asiatique Organisation de cette formation à l attention

Plus en détail

Des balances, très utiles

Des balances, très utiles Des balances, très utiles L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Températures min/max ( C) 40 35 30 25 20 15 10 2 Dans le cadre

Plus en détail

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. Ecole d'apiculture Des Ruchers Du Sud Luxembourg

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. Ecole d'apiculture Des Ruchers Du Sud Luxembourg RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. LA GESTION DES REINES DANS UN RUCHER FAIT PARTIE DES BONNES PRATIQUES APICOLES. IMPORTANCE D AVOIR DE JEUNES REINES DE BONNE QUALITE. Limiter l essaimage.

Plus en détail

Avant tout contact entre l abeille, sa

Avant tout contact entre l abeille, sa Titre bidon Le dossier technique Stimulations, nourrissements, hivernage Avant tout contact entre l abeille, sa ruche et l apiculteur, celui-ci doit bien se pénétrer d une réalité que nous aurions tendance

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL. Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve. Frelon asiatique en Belgique

L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL. Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve. Frelon asiatique en Belgique L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Frelon asiatique en Belgique Actions Conseils Protection des ruchers 2017 Légende : carte

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de colonies d abeilles pendant l hiver

BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de colonies d abeilles pendant l hiver BILAN DE L ENQUETE REGIONALE Pertes de s d abeilles pendant l hiver 2012-2013 La Chambre d Agriculture Régionale d Alsace mène depuis 2010 des enquêtes pour mieux comprendre les pertes hivernales de s

Plus en détail

Le dilemme du diffuseur à l acide formique enfin résolu?

Le dilemme du diffuseur à l acide formique enfin résolu? BIENENGESUNDHEITSDIENST SERVICE SANITAIRE APICOLE SERVIZIO SANITARIO APISTICO Le dilemme du diffuseur à l acide formique enfin résolu? Benjamin Dainat pour le Service sanitaire apicole (SSA), apiservice

Plus en détail

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON

Cours d apiculture. Biologie apicole COURTEMELON Cours d apiculture Biologie apicole COURTEMELON 24.03.2015 Un peu de systématique Un «acronyme» dont il faut ce rappeler: RECOFGE COURTEMELON 24.03.2015 PAGE 2 Un peu de systématique Un «acronyme» dont

Plus en détail

Comment lutter contre les. informez-vous. Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg. www.strasbourg.eu

Comment lutter contre les. informez-vous. Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg. www.strasbourg.eu Comment lutter contre les informez-vous Service Hygiène et Santé Environnementale de la Ville de Strasbourg www.strasbourg.eu COMMENT LUTTER CONTRE LES PUNAISES DE LIT? La présence de punaises de lit

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture. Résumé

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture. Résumé PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture Résumé Février 2013 Photos Photothèque/Min.Agri.Fr. 2 Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt / Résumé du plan de développement durable

Plus en détail

Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL

Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL La varroase en 2005 Des changements plus ou moins rapides Aujourd hui, plus personne

Plus en détail

Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Démarche 1) Lancement du projet Lecture, explication et discussion autour de l extrait

Plus en détail