Programme de. Cardiaque. Institut

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de. Cardiaque. Institut"

Transcription

1 Pmm d Rédp Cdq Kél lq I Kél d Qéb d

2 Qd l D T Kvh v 7 p fh l l d'vé d l'éd 1973 d Mh d B, l v q'l v d p mp d l'h d l méd md. P l pmè f, d y b f l mh.

3 Pmm d Rédp Cdq Kél lq P q? P p y b f d myd, d l d pm l pp à pmm dx phyq. P p f d d p, y épv df pv (éldmm p l). P p v d f d q à l mld dq. M L pmm d édp dq p m d ébl lfé fl d p d' mld dvl v à pév, à f, mêm à f é l mld éd l f d q. L d pmm l pp d pmm dx pf é v à pm l pé phyq, à l f d q l l'béé, l'hyp éll h x d hlél. Ax d'v d pmm Pmm d débl à l képhb. Pmm d'x plé. Pmm d'm d v d'vé phyq qd. A d l mld

4 L képhb L p d b L pm bl à l p d vé L p lé à l mld dq î v évm d vé é ff phyq. O l l m képhb p déf p d mvm. C p lé édp mlqlq dp pl d 10. D mb éd lq démé q l képhb é ml péd d lpé q l d pé phyq l d évéé d l dl. N l p édp dq. L'v U débl yémq à ld d pmm d év phyq pf dé plé à pph v-béhvl (xpl ) ffé d l b d'élm, v d'édq l képhb. Expl. R. Exp dll pv à l'vé phyq.

5 L'x L mll mèd C fq l'x L'l d pmm d'x éé démé ff d l édp d dvd ff d dv mld dq (mld dvl héléq, ff dq, pl,.). L'v U pmm d'x plé l l d médl l d phyq d l'dvd élbé mplé dè l dxèm. Évl d l d phyq Pmm d'x plé

6 L'vé phyq md v Ê f, à l j P pév d mld mm ll q ff l yèm dvl, l dbè, lbéé l d ôl l q ff l yèm mlqlq, q mp v, dv dép ééq hbdmd élvé, l d lé. T l vé phyq v. L vé phyq d l pq pbl dv f bééfq l é mp l vé d l v qd (xmpl: l âh d, l déplm) l lé vl, q l vé pv, l vé phyq d l l x é. L vé d lm mm l mh, l, l byl l k d fd lv d dép ééq élvé, é lvm bl. L'v L'v l v d'vé phyq qd ffé à p d l dxèm, pè q l v éé mé p pdmé d l pm j d'v. Évl d v d'vé phyq qd p pdmé Opm d v d'vé phyq qd m p pdmé

7 A d l mld, hblé, d Tf d L l'xpé lq dém q l'fm dé x p ff d' mld ff pf l p, l pp, l'xéé l m d mpé. L fdm d mém lf à l mld dq d é, m dpé v d l d mpéh d l. Hblé d' d l'ff L é -d l'mpl d'hblé d' d l'ff d l'vé f d l d médl. Cmbé à l'xpé d pmm d'x à l'm d l'vé phyq qd, m fv hm d'd q ff pvm l m d mpé d l. Ad L'q d' v md d v fv l éd d f d q plé à l'xpé pv d hm d l fm phyq v l v v l p d ôl x, l p d vl, à v ml pdv.

8 O m d v, éhé Évl l M m Iv 1 -évl -pdmé x 3 m p l'v d m Iv 2 -d d pmm d'x Iv 3 -éd -v Iv 4 -éd -v Iv 5 -évl -pmm d m

9 Bblph K-Qéb (1999) Av d Cmé fq d K-Qéb Qé dvé phyq q p d bééf p l é. Mè d léd. D d mm. ISBN : X. Am Cll f Sp Md (1998). ACSM p d h mmdd qy d qly f x f dvlp d m dpy d ml f, d flxbly hlhy dl, Md. S. Sp Ex. 30(6): K, S.H., Mll, R.P., Tdd, D.D., (1990). Kphb: A w vw f h p bhv. P Mm, J/Fb, US Dpm f Hlh d Hm Sv. (1996) Phyl vy d hlh, p f h l. Al, GA. Nl C f Ch D Pv d Hlh Pm. Vly, J.W.S., Kl-Sjd, A.M.J., Rvl, A.M., Rk, R., H, P.H.T.G. (1995). Th l f f f mvm / ()jy p dbly. Jl f Opl Rhbl. 5(4),

10 Clq d kél d li d kél d Qéb 1010, S-L, Ll, Q, J4K 1C M Béhy, B.S. k Yv Cmpbll, M.S., k Mél Fh, B.S., k

11 Qd l D T Kvh v 7 p fh l l d'vé d l'éd 1973 d Mh d B, l v q'l v d p mp d l'h d l méd md. P l pmè f, d y b f l mh. Pmm d Rédp Cdq Kél lq P p y b f d myd, d l d p m l p p à p mmd x p h y q. P p f f d d p, y é p v d f f p v ( é l d mm p l ). P p v d f d q à l mld dq. L d p mm l p p d p mmd x pf é v à pm v pé phyq, à l f d q l l'béé, l'hyp éll h x d hlél. N v l my d v d à h v hbd d v, m v dvz f l pm p: mm é -mêm dxèm é! Yv Cmpbll M.S. K. kél I d kél d Qéb Ch éd m l q, U v éd M é l

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Albert Cohen Dans ce cours, on s intéresse à l approximation numérique d équations aux dérivées partielles linéaires qui admettent une formulation

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll 44483 CARQUEFU CEDEX obvo@f-o.f é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014

Université de Caen. Relativité générale. C. LONGUEMARE Applications version 2.0. 4 mars 2014 Université de Caen LMNO Relativité générale C. LONGUEMARE Applications version.0 4 mars 014 Plan 1. Rappels de dynamique classique La force de Coulomb Le principe de moindre action : lagrangien, hamiltonien

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION Le dossier de demande d avance est composé : - d un formulaire électronique de demande à compléter par la librairie - de pièces complémentaires indispensables

Plus en détail

Série M Echangeurs thermiques à plaques

Série M Echangeurs thermiques à plaques . kypour le chauffage et le refroidissement de votre installation Série M Echangeurs thermiques à plaques Applications Les échangeurs thermiques à plaques d Alfa Laval peuvent être utilisés pour le chauffage

Plus en détail

PHY2723 Hiver 2015. Champs magnétiques statiques. cgigault@uottawa.ca. Notes partielles accompagnant le cours.

PHY2723 Hiver 2015. Champs magnétiques statiques. cgigault@uottawa.ca. Notes partielles accompagnant le cours. PHY2723 Hiver 2015 Champs magnétiques statiques cgigault@uottawa.ca otes partielles accompagnant le cours. Champs magnétiques statiques (Chapitre 5) Charges électriques statiques ρ v créent champ électrique

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée. Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans

Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée. Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans Mathématique et Automatique : de la boucle ouverte à la boucle fermée Maïtine bergounioux Laboratoire MAPMO - UMR 6628 Université d'orléans Maitine.Bergounioux@labomath.univ-orleans.fr Plan 1. Un peu de

Plus en détail

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Version 2: 13.11.2014 Livret de formules Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Economie d entreprise Boulangère-Pâtissière-Confiseuse CFC Boulanger-Pâtissier-Confiseur

Plus en détail

Grammaires d unification

Grammaires d unification Cours sur le traitement automatique des langues (IV) Violaine Prince Université de Montpellier 2 LIRMM-CNRS Grammaires d unification Grammaire catégorielle Grammaire syntagmatique généralisée (GPSG) Les

Plus en détail

DAB+ TUNER BOX 945. Enjoy it. Notice d'utilisation

DAB+ TUNER BOX 945. Enjoy it. Notice d'utilisation DAB+ TUNER BOX 945 Enjoy it. Notice d'utilisation Table des matières Consignes de sécurité... 3 Utilisation conforme...3 Instructions de montage...3 Déclarations du fabricant... 3 Garantie...3 Déclaration

Plus en détail

Données de base et données en fonction du type d affectation

Données de base et données en fonction du type d affectation Données de base et données en fonction du type d affectation 1. Données de base pour la déduction de normes Dans les tableaux ci-dessous, il est chaque fois indiqué de quel type de paramètres il s agit:

Plus en détail

Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365

Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365 Page 1 sur 29 Conditions générales relatives à l offre d adoption d Office 365 Le présent document expose en détail l offre d adoption d Office 365 («Offre»). Il prévoit notamment des exigences et obligations

Plus en détail

Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique

Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique Chapitre 4 Le deuxième principe de la thermodynamique 43 4.1. Evolutions réversibles et irréversibles 4.1.1. Exemples 4.1.1.1. Exemple 1 Reprenons l exemple 1 du chapitre précédent. Une masse est placée

Plus en détail

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie

Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie Chapitre 5 Premier principe de la thermodynamique - conservation de l énergie 5.1 Bilan d énergie 5.1.1 Énergie totale d un système fermé L énergie totale E T d un système thermodynamique fermé de masse

Plus en détail

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation.

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil, une formidable centrale à Fusion Nucléaire Le Soleil a pris naissance au sein d un nuage d hydrogène de composition relative en moles

Plus en détail

Graves de valorisation Graves de déconstruction

Graves de valorisation Graves de déconstruction Graves de valorisation Graves de déconstruction Édition : avril 14 Guide Rhône-Alpes d utilisation en Travaux Publics Avant-propos Le guide Rhône-Alpes d utilisation en travaux publics des graves de recyclage

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez.

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez. Bulletin Internet 6 mai 2013 Comme chaque année, vous devez souscrire la déclaration d'ensemble des revenus, n 2042 et la déclaration n 2042 complémentaire. Deux déclarations complémentaires sont prévues

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Système formé de deux points

Système formé de deux points MPSI - 2005/2006 - Mécanique II - Système formé de deux points matériels page /5 Système formé de deux points matériels Table des matières Éléments cinétiques. Éléments cinétiques dans R.......................2

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Accord sur les normes internationales de piégeage sans cruauté. Fiche d identification de pièges certifiés BÉLISLE «CLASSIQUE»

Accord sur les normes internationales de piégeage sans cruauté. Fiche d identification de pièges certifiés BÉLISLE «CLASSIQUE» ccord sur les normes BÉLISLE «CLSSIQUE» PIÈGE RMÉ B Certification NIPSC Mesure intérieure prise sur la même mâchoire (piège fermé) MODÈLE Numéro Espèces visées Largeur () Hauteur (B) 0 Rat musqué (sous

Plus en détail

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE 486 487 SOUS SOL 9 8 7 6 5 4 3 2 1 PANOPLIE EF 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 Circulation détenus 7.28 m² 8 7 6 5 4 3 2 1 LEGENDE 488 MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22

Plus en détail

NON URGENTE TEMPORAIRE DEFINITIVE. OBJET : Alcatel 4635 - PROCÉDURE DE MISE EN SERVICE DE LA VERSION 5.2.6 - RELEASE 5

NON URGENTE TEMPORAIRE DEFINITIVE. OBJET : Alcatel 4635 - PROCÉDURE DE MISE EN SERVICE DE LA VERSION 5.2.6 - RELEASE 5 COMMUNICATION TECHNIQUE N TC0666 Ed. 01 OmniPCX 4400/Enterprise Nb de pages : 24 Date : 18-05-2005 URGENTE NON URGENTE TEMPORAIRE DEFINITIVE OBJET : SERVICE DE LA VERSION 5.2.6 - RELEASE 5 La version logicielle

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

Physique : Thermodynamique

Physique : Thermodynamique Correction du Devoir urveillé n o 8 Physique : hermodynamique I Cycle moteur [Véto 200] Cf Cours : C P m C V m R relation de Mayer, pour un GP. C P m γr γ 29, 0 J.K.mol et C V m R γ 20, 78 J.K.mol. 2 Une

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé Chapitre 15 Applications informatiques Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé deux applications informatiques téléchargeables gratuitement sur le site www.digilex.ch. La première

Plus en détail

CATALOGUE 2010 SPOTS AMPOULES TUBES COMPACTLED

CATALOGUE 2010 SPOTS AMPOULES TUBES COMPACTLED CATAOGUE 2010 SPOTS AMPOUES TUBES COMPTED Page 3 TUBES DF- MUTIED HAUTE PERFORMANCE Page 4 - Fiche technique Tube DF-MultiED HP Blanc chaud 3000 Page 5 - Fiche technique Tube DF-MultiED HP Blanc chaud

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables PC*2 2 septembre 2009 Avant-propos À part le théorème de Fubini qui sera démontré dans le cours sur les intégrales à paramètres et qui ne semble pas explicitement

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL DE FIN D'ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 MAJ le 29 05 2015

CALENDRIER PREVISIONNEL DE FIN D'ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 MAJ le 29 05 2015 DATES VIE A L'ETABLISSEMENT INSCRIPTION-REUNIONS- VISITES CONSEILS-COMMISSIONS EXAMENS Vacances scolaires 04 mai Distribution des fiches navettes aux PP 05 mai 06 mai Commission des bourses à l ambassade

Plus en détail

Chap 4. La fonction exponentielle Terminale S. Lemme : Si est une fonction dérivable sur R telle que : = et 0! = 1 alors ne s annule pas sur R.

Chap 4. La fonction exponentielle Terminale S. Lemme : Si est une fonction dérivable sur R telle que : = et 0! = 1 alors ne s annule pas sur R. Lemme : Si est une fonction dérivable sur R telle que : = et 0! = 1 alors ne s annule pas sur R. Démonstration : Soit la fonction %:& %&!= &!, elle est dérivable sur R et & R, %. &!= &! = &! = %&! gaelle.buffet@ac-montpellier.fr

Plus en détail

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06 Système de conférence analogique CDS 4000 04 Système de conférence numérique DCS 6000 06 DIS, Danish Interpretation Systems, fait partie des fabricants les plus réputés de systèmes de conférences. DIS

Plus en détail

Ordinateur Génération

Ordinateur Génération Ns faisons le montage d ordinateurs avec des pièces de qualité selon vos besoins. Voici quelques suggestions. Ordinateur Génération Carte mère Asus H61M-E, 2X DDR3, USB 2.0, PCIE16X, PCIE, VGA Mémoire

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 août 2015 Enoncés 1 Proailités sur un univers fini Evènements et langage ensemliste A quelle condition sur (a,, c, d) ]0, 1[ 4 existe-t-il une proailité P sur

Plus en détail

Déc. 2 E (2010) 12 40'N 631 090 BA/ DC 3 AVA 021 55'E 1050x25 BGR (x) (*) 270

Déc. 2 E (2010) 12 40'N 631 090 BA/ DC 3 AVA 021 55'E 1050x25 BGR (x) (*) 270 AIP TCHAD 14 AD 2-7-01 ASECNA RÉPERTOIRE DES AÉRODROMES ET PISTES / LIST OF AERODROMES AND RWY 05 MARS 2015 ABECHE VOIR 14 AD 2-7 ABOU - DEIA 11 28'N 480 011 BA DC 3 12 : AVA 019 17'E 1400x42 Balisage

Plus en détail

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010

Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Serrurerie PRIX VALABLES AU 18 JANVIER 2010 Toujours à vos côtés - notre package «services en plus». Plus de produits, plus de marques, plus de choix Simplement tout. Tout ce dont vous avez besoin pour

Plus en détail

DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3

DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3 DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3 Ce logiciel assure le contrôle de fichiers DSN selon la norme DSN PHASE1-V1, telle que documentée dans le Cahier technique DSN daté du 21/10/2013, complété des modifications

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Agrégation des portefeuilles de contrats d assurance vie

Agrégation des portefeuilles de contrats d assurance vie Agrégation des portefeuilles de contrats d assurance vie Est-il optimal de regrouper les contrats en fonction de l âge, du genre, et de l ancienneté des assurés? Pierre-O. Goffard Université d été de l

Plus en détail

Tests d accès pour les concours généraux

Tests d accès pour les concours généraux Tests d accès pour les concours généraux EPSO/AD/53-62/06 Administrateurs (AD5) de citoyennetés chypriote, tchèque, estonienne, hongroise, lituanienne, lettone, maltaise, polonaise, slovène, slovaque dans

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Introduction à l absorption X

Introduction à l absorption X Introduction à l absorption X Yves Joly Institut Néel, CNRS et UJF FAME+, Mai 2012 1 Définition 2 Section efficace Coefficient d absorption linéaire Faisceau monochromatique I 0 Matériau isotrope et homogène,

Plus en détail

http://www.ed-diamond.com

http://www.ed-diamond.com Ceci est un extrait électronique d'une publication de Diamond Editions : http://www.ed-diamond.com Ce fichier ne peut être distribué que sur le CDROM offert accompagnant le numéro 100 de GNU/Linux Magazine

Plus en détail

RECEPTION. Liste de prix CANADA

RECEPTION. Liste de prix CANADA RECEPTION Liste de prix CANADA Révision du 5 janvier 2015 Résumé des modifications La mise à jour web de la liste de prix Reception, datée du 5 janvier 2015, inclut les modifications suivantes : DATE SECTION

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE

CONCOURS COMMUN 2010 PHYSIQUE CONCOUS COMMUN SUJET A DES ÉCOLES DES MINES D ALBI, ALÈS, DOUAI, NANTES Épreuve de Physique-Chimie (toutes filières) Corrigé Barème total points : Physique points - Chimie 68 points PHYSIQUE Partie A :

Plus en détail

Cours d analyse numérique SMI-S4

Cours d analyse numérique SMI-S4 ours d analyse numérique SMI-S4 Introduction L objet de l analyse numérique est de concevoir et d étudier des méthodes de résolution de certains problèmes mathématiques, en général issus de problèmes réels,

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

INTÉRÊT DE LA MESURE DE LA LACTATEMIE APRÈS LES COMPÉTITIONS APPLICATION AU SUIVI DU RECORDMAN OLYMPIQUE DU 400 m. NAGE LIBRE 1984 T.

INTÉRÊT DE LA MESURE DE LA LACTATEMIE APRÈS LES COMPÉTITIONS APPLICATION AU SUIVI DU RECORDMAN OLYMPIQUE DU 400 m. NAGE LIBRE 1984 T. J.C. CHATARD, J.R. LACOUR, Laboratoire de Physiologie, G.I.P. Exercice Université de St Etienne, UER de Médecine, 30 rue F. Gambon, 42022 St Etienne Cedex M. PAULIN, 7, av. Division Leclerc, 69120 VENNISSIEUX

Plus en détail

Examen de fin d apprentissage Télématicien / Télématicienne

Examen de fin d apprentissage Télématicien / Télématicienne Série 2006 Examen de fin d apprentissage Télématicien / Télématicienne Connaissances professionnelles écrites Connaissance des schémas Nom, Prénom Numéro du candidat Date........ Temps Auxiliaires Notation

Plus en détail

Analyse en Composantes Principales

Analyse en Composantes Principales Analyse en Composantes Principales Anne B Dufour Octobre 2013 Anne B Dufour () Analyse en Composantes Principales Octobre 2013 1 / 36 Introduction Introduction Soit X un tableau contenant p variables mesurées

Plus en détail

Sondes de température et accessoires pour points de mesure d énergie thermique

Sondes de température et accessoires pour points de mesure d énergie thermique Sondes de température et accessoires pour points de mesure d énergie thermique Application Les sondes de température sont des composants métrologiques pour les points de mesure de la chaleur ou du froid.

Plus en détail

Principales innovations techniques:

Principales innovations techniques: DÉTECTEURS DE GAZ Appareils de sécurité qui offrent la meilleure fonctionnalité grâce à la technique de conception, de fabrication et de test particulière garantie par la marque Perry. Produits équipés

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DELEGUE CHARGE DES PERSONNES HANDICAPEES ET DE LA LUTTE CONTRE L EXCLUSION

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DELEGUE CHARGE DES PERSONNES HANDICAPEES ET DE LA LUTTE CONTRE L EXCLUSION MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DELEGUE CHARGE DES PERSONNES HANDICAPEES ET DE LA LUTTE CONTRE L EXCLUSION Direction Générale de la Cohésion Sociale Sous-direction de l autonomie

Plus en détail