UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE"

Transcription

1 UE 1.2 SUPPORT CM BUDGET DE LA SANTE, DEPENSES NATIONALES ET CONSOMMATION L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE LA SANTE RELEVE-T-ELLE DE L ECONOMIE Economie : du grec «oikos» (la maison) et «normos» (administrer). La science économique est la science de l administration des ressources rares. Elle étudie les formes que prend le comportement humain dans l aménagement de ces ressources ; elle analyse et explique les modalités selon lesquelles un individu ou une société affecte des moyens limités à la satisfaction de besoins nombreux et illimités. Raymond BARRE Le ménage : Ensemble des individus qui vivent sous un même toit. ROBBINS BRULING 5 manières de définir l économie, étude de - Cause que les économistes étudient - Moyens matériels d existence de l homme - Production, distribution, consommation des biens et services. - Systèmes d échange quelle que soit leur structure - Allocation des moyens rares à des fins alternatives. Deux visions de l économie - La microéconomie : traite des comportements entre individus - La macroéconomie : examine l économie comme un ensemble en étudiant l évolution d indicateurs (les agrégats : valeur) C est une grandeur calculée à l échelle d un pays : agrégat. La santé rentre dans ce cadre - Par son objet : consommation et production de biens médicaux à l aide de ressources matérielles et humaines. - Par sa méthode : obtenir la meilleure efficacité possible compte tenu des ressources rares. On recherche - Soit le maximum de santé pour un cout donné - Soit le cout minimum pour un état de santé donné.

2 Deux problèmes se posent - Compte tenu d un budget limité : priorité à la santé ou à d autres domaines. - Choix à l intérieur même du secteur de la santé : soins curatifs ou soins préventifs. ECONOMIE ET ETHIQUE L éthique est ce qui régit une profession. La question de l éthique se pose : la santé n a pas de prix mais elle a un cout. Serment d Hippocrate : éthique médicale, tout mettre en œuvre pour son patient, quelle que soit l efficacité du traitement et les conséquences sur le reste de la population : on prend en compte la maladie. L éthique a évolué vers une éthique téléologique : intérêt collectif avec mise en œuvre des traitements, prise en compte de la santé publique : on prend en compte les conséquences des traitements. Téléologique : évolution vers un objectif, un but. Trois raisons à cette évolution - Loi de financement de la sécurité sociale : montant maximume de dépenses remboursées de soins. - Code de déontologie : Art.8 : le médecin doit limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité et à l efficacité des soins. - Rapport Béraud (1992) : gaspillage dans le système de santé et éthique médicale non rationnelle Economie de la santé légitime : certains actes de santé sont remboursés et d autres pas comme la chirurgie esthétique. LES DEPENSES DE SANTE : MESURES, EVOLUTION INSTRUMENTS DE MESURE Les comptes de la santé : comptes satellites de la comptabilité nationale - La consommation médicale totale (CMT) - La dépense courante de santé (DCS) La dépense totale de santé (DTS) L objectif national des dépenses D assurance maladie (ONDAM) Dépenses courante de santé - La consommation médicale totale : o Soins et biens médicaux, o Médecine préventive. - Prévention collective, - Gestion, recherche, formation, - Indemnités journalières.

3 Consommation médicale totale La consommation médicale totale : valeur des biens et des services utilisés sur le territoire métropolitain par les individus pour la satisfaction directe des besoins individuels. - Consommation de soins et biens médicaux CSBM o Soins hospitaliers et en sections médicalisées o Soins ambulatoires (= soins de ville) o Transports sanitaires o Biens médicaux - Consommation de services de médecine préventive CSMP o Médecine du travail o Scolaire o PMI o Autres Consommation de soins et biens médicaux 2007 Soins hospitaliers : 72,7 MM Soins ambulatoires : 45,1 MM Transports de malades : 3,2 MM Médicaments : 33,4 MM Evolution en valeur : cout Evolution en volume : quantité Si évolution cout > évolution en volume = augmentation du cout des soins CSDM Hopital : 47% Pharmacie : 20% Ambulatoire : 27% Autres biens : 5% Transports : 1% La CSBM correspond à l ensemble des biens et services de santé acheté par les ménages. Dépenses CSBM en 2008 : 170 MM d euros soit 8,7% du PIB 2700 euros par habitant. PIB : ensemble des richesses produites par toutes les entreprises d un pays. La dépense de santé courante inclue - CSBM - Dépenses d aides aux malades - Subventions au système de soins - CSMP et prévention collective - Recherche médicale et pharmaceutique - Formation des professionnels de santé - Gestion générale de la santé

4 Les 30 glorieuses : de 1943 à 1973 : période de croissance et peu de chomage : choc pétrolier. Le pétrole devient onéreux et augmentation du prix du carburant, des produits à base de pétrole, des produits importés. L arrivée du chômage. Définition des DCS Elles mesurent l effort consacré au cours d une année au titre de la fonction santé par l ensemble des agents. C est la somme des dépenses qu engagent les financeurs de l ensemble du système. DCS : 215MM d euros en 2008 DCS : > 3000 euros / hab DCS : 10,9% du PIB Dépenses de la sécurité sociale Hôpital et transport : 90% et seulement 2% à la charge des mutuelles. Soins de ville : 66% Pharmacie, lunettes, : 57% Comparaisons internationales : calcul de la dépense totale de santé DTS. DTS = DCS recherche et formation dépenses d investissement du secteur hospitalier public. Dépenses totales de santé en % du PIB en 2003 N 1 ETATS UNIS 15,2 N 2 SUISSE 11,5 N 3 Allemagne 10,9 N 4 GRECE 10,5 N 5 France 10,4 La part des dépenses de santé dans le PIB est la plus importante aux Etats-Unis. Ce n est pas la politique du pays de financer les dépenses de santé. Le système de santé passe par des assurances privées qui ont donc un poids plus important et qui augmentent le PIB en matière de dépenses de santé. Selon l OMS la France aurait la meilleure qualité des soins. Evolution du ratio dépenses de santé PIB de 1970 à 2002 : au Etats-Unis, il y a un décrochement des dépenses de santé depuis ONDAM : objectif national des dépenses d assurance maladie : chaque année évaluation des prévisions des dépenses de santé. - Distinct des comptes de la santé - Prévue dans la loi de financement de la sécurité sociale - Dépenses de l assurance maladie seule - Secteur médico-social - Dépenses de prévention individualisable non incluses. Arbitrage collectif sur l évolution jugée soutenable des dépenses d assurance maladie au regard de celle des ressources prélevées sur la collectivité pour les financer.

5 Deux phases - Prévision : estimation de l évolution des dépenses - Arbitrage : financement de priorités. Chiffres de l ONDAM en 2004 Prévision : 129,7 MM d euros Dépassement : 1,3 MM d euros. L évolution des dépenses d assurance maladie n est pas maitrisée Objectif 91,5 93, ,4 101,9 105, : déficit record de la sécurité sociale : 20MM d euros Quatre branches déficitaires - AT/MP : 0,3 MM - Famille : 2,6 MM - Retraites : 7,7 MM - Maladie : 9,4 MM Le déficit de la branche maladie est insurmontable et nécessite un rééquilibrage des comptes. FACTEURS EXPLICATIFS DE LA CROISSANCE DES DEPENSES DE SANTE Demande - Vieillissement - Couverture sociale (1945) - Médicalisation de la société - Maladies nouvelles, de société, chroniques Offre - Effectifs et qualifications - Evolutions technologiques - Pressions des industries de santé - Pratiques soignantes LES CAUSES DU DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE Causes conjoncturelles Causes structurelles exogènes Causes structurelles endogènes Aggravation du déficit quand la Déficit du à des causes durables, L organisation de la protection croissance ralentit et s atténue. indépendantes du système de sociale elle-même Lutte : politique stimulant la croissance protection Causes présentes dans des pays ayant des systèmes de protection sociale différents Lutter : modifier l organisation du système de protection sociale.

6 LES CAUSES CONJONCTURELLES DU DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE Les causes conjoncturelles sont en lien avec la croissance : aujourd hui entre 0,5 et 1% Quand la croissance est ralentie la masse salariale diminue. Conséquences - Augmentation du chômage et de la pauvreté - Dépenses d indemnisation du chômage et aide sociale en augmentation - Cotisations sociales prélevées sur les salaires - Les recettes de cotisations diminuent Le déficit de la sécurité sociale se creuse. L évolution du PIB : il a fortement diminué en 2008 Consommation finale : produit fini FBCF : investissements, ils suivent l évolution du PIB Le solde commercial : différence entre importations et exportations et il suit également l évolution du PIB LES CAUSES STRUCTURELLES EXOGENES DU DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE A long terme la croissance apporte une augmentation du niveau de vie de la population - augmentation des ressources o satisfaction de nouveaux besoins o la santé est un besoin croissant o évolution de la notion de soin (nouveaux besoins de santé : esthétique ) o augmentation des dépenses de santé - progrès médicaux o traiter de nouvelles pathologies o augmentation des dépenses de santé - augmentation de la durée moyenne de vie o vieillissement de la population o besoins en soins spécifiques (gérontologie) o générations en âge de travailler pas assez nombreuses déficit de la branche vieillesse de la sécurité sociale Prévalence affections endocriniennes et métaboliques : en augmentation chez les +65 ans : diabète, HTA, MCV La consommation des soins a fortement augmenté dû au vieillissement de la population Nuance : les progrès médicaux entrainant une meilleure qualité des soins, les hospitalisations sont moins longues et les dépenses de santé augmentent moins. CAUSES STRUCTURELLES ENDOGENES Les cotisations sociales prélevées sur le salaire - augmentation du cout du travail - moins de compétitivité des entreprises : délocalisation - suppression d emplois - moins de cotisants - les recettes diminuent - déficit

7 Les prestations sociales - désincitation au travail : assistanat - augmentation du nombre de personnes à aider - augmentation des dépenses sociales - gratuité des soins génère des gaspillages dans les dépenses de santé - déficit LA TRANSITION DEMOGRAPHIQUE Taux de natalité Taux de mortalité Ces taux sont calculés en /1000 Dans les pays pauvres, les taux de natalité et de mortalité sont élevés. La population augmente peu. Lorsque le pays se développe, le taux de mortalité va chuter car des progrès en matière d hygiène et de santé vont se faire. La population augmente. Dans une seconde phase, le taux de mortalité va se stabiliser et le taux de natalité va chuter. Dans une troisième phase, les taux de mortalité et natalité seront bas et la population augmente peu. BIBLIOGRAPHIE Documentaire Psycho de Mickael Moore TABLE DES MATIERES L ECONOMIE DE LA SANTE : UNE BRANCHE SPECIFIQUE DE L ECONOMIE... 1 LA SANTE RELEVE-T-ELLE DE L ECONOMIE... 1 ECONOMIE ET ETHIQUE... 2 LES DEPENSES DE SANTE : MESURES, EVOLUTION... 2 INSTRUMENTS DE MESURE... 2 Les comptes de la santé : comptes satellites de la comptabilité nationale... 2 Dépenses courante de santé... 2 Consommation médicale totale... 3 Consommation de soins et biens médicaux... 3 La dépense de santé courante inclue... 3 Dépenses de la sécurité sociale... 4 FACTEURS EXPLICATIFS DE LA CROISSANCE DES DEPENSES DE SANTE... 5 LES CAUSES DU DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE... 5 LA TRANSITION DEMOGRAPHIQUE... 7 BIBLIOGRAPHIE... 7

Economie de la santé. Introduction. Rusch E./SIMES-Santé publique

Economie de la santé. Introduction. Rusch E./SIMES-Santé publique Economie de la santé Introduction Economie Sciences de la gestion des ressources rares. Etude des mécanismes qui régissent la production, la consommation des richesses ainsi que les échanges entre les

Plus en détail

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1 La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé ERSM PACA-Corse Public 1 La Maîtrise Médicalisée des Dépenses de C est une politique globale qui s appuie sur

Plus en détail

Economie de la santé. UE S2. Santé publique et économie de la santé ISPED

Economie de la santé. UE S2. Santé publique et économie de la santé ISPED Economie de la santé UE. 1.2. S2. Santé publique et économie de la santé ISPED Partie II Les dépenses de santé Introduction Les dépenses de santé progressent plus vite que les autres postes de consommation.

Plus en détail

Economie de la santé

Economie de la santé Articulation économie et santé Les comptes de la santé Rôle de l état dans l économie de la santé Financement des soins La santé un service spécifique : o Le consommateur n est pas le décideur o Le consommateur

Plus en détail

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé I FSI, UE 1.2 S2 «SANTÉ PUBLIQUE» D r F r é d é r i c D U G U É, C C A, f r e d e r i c. d u g u e @ a p h p. f r D é p a r t e m e n t d

Plus en détail

Cours n 2 : Analyse des dépenses de santé

Cours n 2 : Analyse des dépenses de santé Economie de la Santé et Prévention Jeudi 29/03 Cours n 2 : Analyse des dépenses de santé Bon, voilà un semblant de ronéo. Je suis désolée pour les éventuelles coquilles, mais bon, j ai une excuse : je

Plus en détail

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE

République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE République Française NOUVELLE CALEDONIE GOUVERNEMENT DIRECTION DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES SERVICE DE LA PROTECTION SOCIALE COMPTES DE LA SANTE EN NOUVELLE-CALEDONIE ANNEES 2008 / 2010 1 Présentation

Plus en détail

ANALYSE SOCIO-ÉCONOMIQUE DES SYSTEMES DE SANTÉ

ANALYSE SOCIO-ÉCONOMIQUE DES SYSTEMES DE SANTÉ ANALYSE SOCIO-ÉCONOMIQUE DES SYSTEMES DE SANTÉ Problématique : Présenter les différentes approches socio-économiques en santé publique. Souligner la pertinence des approches socio-économiques et présenter

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 DECEMBRE

CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 DECEMBRE CONFERENCE DE PRESSE DU 06 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE I. Présentation du contexte II. Les éléments clés de la Protection Sociale Généralisée (principe et chiffres) III.Le budget du Régime des Salariés 2014

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale :

La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale : R6 = Dépenses de santé R6 = Dépenses de santé I. Définitions : La dépense courante de santé correspond à la consommation médicale totale : Consommation de soin et de biens médicaux et prévention individuelle

Plus en détail

L efficacité économique et sociale de la redistribution

L efficacité économique et sociale de la redistribution L efficacité économique et sociale de la redistribution I. Les aspects positifs de la redistribution 1. Les progrès sociaux - La lutte contre la pauvreté : les transferts sociaux (sous forme monétaire

Plus en détail

Gestion du risque «Soigner mieux en dépensant mieux!»

Gestion du risque «Soigner mieux en dépensant mieux!» Gestion du risque «Soigner mieux en dépensant mieux!» ERSM PACA-Corse Public 1 Gestion du risque : définition Principal outil de régulation du système de santé Permettre à la population d être et de se

Plus en détail

La France en statistiques. Michael Orand

La France en statistiques. Michael Orand La France en statistiques Michael Orand 1 Plan Introduction La France en statistiques 1. PIB, croissance, crise 2. Emploi et chômage 3. Richesse et pauvreté 4. Classes sociales 5. Démographie 6. Famille

Plus en détail

Dépense courante de santé

Dépense courante de santé EVALUATION SUR L ECONOMIE DE LA SANTE TERMINALE ST2S (Durée : 1h30) 1. A l aide de vos connaissances, analysez le tableau sur la Dépense Courante de Santé des années 2008 et 2009. Dépense courante de santé

Plus en détail

Économie de la santé n 2

Économie de la santé n 2 Économie de la santé n 2 Master 1 Économie Appliquée Thomas BARNAY (barnay@u-pec.fr) et Yann VIDEAU (yann.videau@u-pec.fr) Directeurs du Master 2 Economie de la santé Séance 3 1. Le poids économique de

Plus en détail

LE PLAN TRIENNAL

LE PLAN TRIENNAL LE PLAN TRIENNAL 2015-2017 plan d économies Un plan triennal : pourquoi? En lien avec la politique européenne le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l Union économique

Plus en détail

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE

LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE LES FINANCES PUBLIQUES EN 2009 ET LA PROGRAMMATION PLURIANNUELLE Pour la première fois, conjointement avec le projet de loi de finances traditionnel, le Gouvernement présente un projet de loi de programmation

Plus en détail

SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES

SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES PLAN DETAILLE I DANS UN MONDE AUX RESSOURCES LIMITEES, COMMENT FAIRE DES CHOIX? (question microéconomique) Objectifs du

Plus en détail

Chapitre 1. Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1. I. Qu est-ce que l analyse économique?

Chapitre 1. Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1. I. Qu est-ce que l analyse économique? 1 Chapitre 1 Qu est-ce-que l économie? Plan du chapitre 1 2 I. Qu est-ce que l analyse économique? II. Arbitrage, incitation, échange, information, distribution III. Microéconomie et macroéconomie IV.

Plus en détail

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE,

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE, MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ----------- NOR ECO RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ~~~~~~~~~~~~~~ PROJET DE DECRET relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER

Plus en détail

Une politique conjoncturelle est une politique économique

Une politique conjoncturelle est une politique économique TD les politiques économiques : objectifs, moyens et limites Objectif : être capable de réaliser un bilan concernant la maîtrise des connaissances et mécanismes A) A propos des politiques économiques en

Plus en détail

Les consommations médicales du grand âge

Les consommations médicales du grand âge Les consommations médicales du grand âge Dr Catherine Sermet Directrice adjointe IRDES 10, rue Vauvenargues 75018 PARIS Irdes Institut de Recherche et Documentation en Économie de la Santé Centre de documentation

Plus en détail

LA MACROECONOMIE. Attac. Fiche 1 1 > INTRODUCTION. Besoins. Travail. Production (biens et services) Consommation. PIB Produit Intérieur Brut

LA MACROECONOMIE. Attac. Fiche 1 1 > INTRODUCTION. Besoins. Travail. Production (biens et services) Consommation. PIB Produit Intérieur Brut Fiche 1 Économie : science qui a pour objet l'étude des phénomènes de production, de circulation, de répartition et de consommation des richesses. (Hachette) PIB Produit Intérieur Brut Le PIB, c est ce

Plus en détail

Dr Catherine Sermet Directrice adjointe IRDES 10, rue Vauvenargues PARIS LES CONSOMMATIONS MÉDICALES DES PERSONNES ÂGÉES

Dr Catherine Sermet Directrice adjointe IRDES 10, rue Vauvenargues PARIS LES CONSOMMATIONS MÉDICALES DES PERSONNES ÂGÉES Dr Catherine Sermet Directrice adjointe IRDES 10, rue Vauvenargues 75018 PARIS LES CONSOMMATIONS MÉDICALES DES PERSONNES ÂGÉES Irdes Institut de Recherche et Documentation en Économie de la Santé Centre

Plus en détail

Le médicament économiseur de coûts

Le médicament économiseur de coûts Le médicament économiseur de coûts Etude réalisée pour le LEEM Présentation du 17 octobre 2011 BIPE 2011 La question posée et les pistes de réponses La question posée par le LEEM au BIPE était : «Dans

Plus en détail

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale

1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale 1 FIPECO le 07.09.2016 Les fiches de l encyclopédie VIII) Assurances sociales et redistribution 1) Le solde et la dette des administrations de sécurité sociale La «capacité» ou le «besoin de financement»

Plus en détail

Les chiffres clés.

Les chiffres clés. Les chiffres clés www.minefi.gouv.fr Principaux éléments de cadrage macroéconomique Variation annuelle en % Environnement international 2005 2006 2007 Croissance des pays de l'ocde 2,5 3,1 2,3 Croissance

Plus en détail

Le contexte. Plan de l exposé. Un contexte de vieillissement démographique

Le contexte. Plan de l exposé. Un contexte de vieillissement démographique 1 Plan de l exposé Le contexte Contexte Données générales sur les dépenses de santé Consommation et dépense en santé Situation de la France Consommations médicales des personnes âgées Concentration des

Plus en détail

L efficience, un idéal ou un mal nécessaire? (ou «Faut-il enfermer les économistes?»)

L efficience, un idéal ou un mal nécessaire? (ou «Faut-il enfermer les économistes?») 3 ème cycle en sciences pharmaceutiques «L efficience des thérapies : un défi commun pour l ambulatoire et l hôpital» Villars, 8 au 12 septembre 2008 Evolution des systèmes de santé : L efficience, un

Plus en détail

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES

LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES Les collectivités locales en chiffres LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES CHAPITRE 3 Présentation - Définitions 32 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation

Plus en détail

MASSE SALARIALE CHARGÉE

MASSE SALARIALE CHARGÉE INDICATEUR 1 MASSE SALARIALE CHARGÉE Salaire brut* + charges patronales** Connaître le montant des rémunérations versées. Réaliser un suivi de la consommation pour l année N. *Le salaire brut **Charges

Plus en détail

Dépenses de santé. II. Agrégats des Comptes de la santé. I. Introduction

Dépenses de santé. II. Agrégats des Comptes de la santé. I. Introduction Dépenses de santé I. Introduction Depuis les années 70, inadéquation entre l évolution de la croissance du PIB et de celle des dépenses de santé è pose le problème du contrôle de ces coûts. Part de la

Plus en détail

LA SÉCURITÉ SOCIALE Rapport sur l application des lois de financement de la sécurité sociale. 20 septembre 2016

LA SÉCURITÉ SOCIALE Rapport sur l application des lois de financement de la sécurité sociale. 20 septembre 2016 1Cour des comptes La sécurité sociale 20/09/2016 LA SÉCURITÉ SOCIALE Rapport sur l application des lois de financement de la sécurité sociale 20 septembre 2016 UN DÉFICIT QUI SE RÉDUIT, MAIS PAS ENCORE

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Dépenses de santé. P. Staccini

Dépenses de santé. P. Staccini Dépenses de santé P. Staccini PLAN Introduction Agrégats des comptes de la santé Evolution des dépenses de santé Financement des dépenses de santé Facteurs de dépenses de santé Maitrise des dépenses de

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités

Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités Financement public de santé au Maroc entre les contraintes et opportunités Mme. Benali Nadia Chef de la Division des Secteurs Sociaux Direction du Budget Ministère de l Economie et des Finances Financement

Plus en détail

L économie de marché

L économie de marché L économie de marché Fiche 1 Objectif Découvrir l économie Prérequis Aucun Mots-clefs Bien, besoin, bien libre, bien économique, arbitrage, microéconomie, macroéconomie 1. Définition de l économie «L économie

Plus en détail

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois: L accélération se confirme Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois Introduction Guy-Philippe Bolay, Chambre Vaudoise du Commerce et de l Industrie (CVCI) Mise en perspective Marc Martin, Statistique

Plus en détail

Cours 2 Dépenses de santé

Cours 2 Dépenses de santé Cours 2 Dépenses de santé L2 Santé société humanité, économie de la santé Année universitaire 2016-2017 Dr Anne-Laurence Le Faou MCU-PH Université Paris-Diderot Plan Introduction Les agrégats des comptes

Plus en détail

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI

emploi.versunnouveaumonde.fr DOSSIER DE PRESSE - 5 ANS POUR L EMPLOI DOSSIER DE PRESSE emploi.versunnouveaumonde.fr SITUATION ACTUELLE DE NOS FINANCES PUBLIQUES. LE NIVEAU DES DÉPENSES PUBLIQUES EN FRANCE EST RÉSOLUMENT EXCESSIF Le graphique ci-dessous positionne la France

Plus en détail

Etude actuarielle en assurance maladie?

Etude actuarielle en assurance maladie? www.coopami.org Etude actuarielle en assurance maladie? Lima 02/02/2016 Michel Vigneul Conseiller Actuaire Objectif d une étude actuarielle en assurance maladie? Evaluer à court, moyen et long terme la

Plus en détail

Liste des encadrés, tableaux et graphiques

Liste des encadrés, tableaux et graphiques Liste des encadrés, tableaux et graphiques Encadrés I. Développements économiques et financiers A.1 La crise dans la zone euro Encadré 1 : Fragmentation financière dans la zone euro 46 A.2 Réponses des

Plus en détail

Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes

Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes Thème 1 (E) : Les grandes questions que se posent les économistes 1 Dans un monde aux ressources rares, comment faire des choix? Le but de ce point est de s intéresser au comportement rationnel des agents

Plus en détail

La soutenabilité des finances publiques après la crise :

La soutenabilité des finances publiques après la crise : La soutenabilité des finances publiques après la crise : quelle contribution de la réforme des retraites? Marie Magnien Stéphane Sorbe Séminaire Fourgeaud Plan de la présentation 1. Définir et mesurer

Plus en détail

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017

Financement de la protection sociale. Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Financement de la protection sociale Muriel Roger Régulation de la protection sociale Master 2 COSS & EVSAN Université Paris 1&5 2016/2017 Ressources Les ressources de la PS se répartissent en 3 catégories

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé

La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé La chirurgie ambulatoire : levier du Plan Triennal Plan d Efficience et de Performance du Système de Santé N. Giovannacci Journée régionale chirurgie ambulatoire 27 novembre 2015 1 La maîtrise des dépenses

Plus en détail

L état de santé du système de santé français

L état de santé du système de santé français L état de santé du système de santé français Colloque franco-japonais «Innovative collaboration for better healthcare» CCI Paris-Ile-de-France, le 17/10/2014 à 8h30. Jean-Marc BRAICHET Chef de cabinet

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 7 octobre 2014 Avis du Comité d alerte n 2014-3 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie En application

Plus en détail

THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats

THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats THEME: Evolution des principaux agrégats et indicateurs Sous thème: Principaux agrégats Communicateur: Fidèle BAMA Macro économiste Directeur de la Prévision et des Analyses Macroéconomiques (DPAM) Plan

Plus en détail

Le suivi des dépenses au régime agricole à fin décembre 2015

Le suivi des dépenses au régime agricole à fin décembre 2015 Le suivi des dépenses au régime agricole à fin décembre 2015 CST 10 février 2016 CCMSA/ DERS Suivi des dépenses Les patients consommant en soins de ville Evolution 2015 / 2014 Répartition par classe d'âge

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Les objectifs et les instruments de la redistribution

Les objectifs et les instruments de la redistribution Les objectifs et les instruments de la redistribution I. Les théories de la redistribution 1. La conception bismarckienne de la protection sociale - création par le chancelier allemand Bismarck (fin XIX

Plus en détail

I. Les agents économiques et leurs opérations

I. Les agents économiques et leurs opérations LES OUTILS D ANALYSE DE L ECONOMIE (3) 1 I. Les agents économiques et leurs opérations L approche macro-économique exige le regroupement en quelques catégories pertinentes des millions de participants

Plus en détail

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique. Eric DARMON

Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique. Eric DARMON Chapitre 3 Les grands principes de l analyse macroéconomique Eric DARMON eric.darmon@univ-rennes1.fr Plan du chapitre Introduction. La notion de circuit et la macroéconomie Section 1. La représentation

Plus en détail

Vue d ensemble. en 2007; son évolution reste ainsi nettement inférieure à celle observée au début de la décennie.

Vue d ensemble. en 2007; son évolution reste ainsi nettement inférieure à celle observée au début de la décennie. Vue d ensemble Vue d ensemble LES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTÉ, compte satellite de la Comptabilité nationale, évaluent chaque année la dépense courante de santé (DCS), c est-à-dire l ensemble des dépenses

Plus en détail

LES GRANDS EQUILIBRES DU BUDGET DE L ETAT. Evolution des Recettes et des Dépenses Période

LES GRANDS EQUILIBRES DU BUDGET DE L ETAT. Evolution des Recettes et des Dépenses Période FORUM DES CHEFS D ENTREPRISE 1 LES GRANDS EQUILIBRES DU BUDGET DE L ETAT =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-= Evolution des Recettes et des Dépenses Période 2000-2011 Par Mouloud HEDIR FCE Lundi 26

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre

Les chiffres du MEDEF Octobre Analyse de la compétitivité des entreprises françaises. Les chiffres du MEDEF octobre Les chiffres du MEDEF Octobre 216 Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF octobre 216 1 SOMMAIRE I - PARTS DE MARCHÉ 1 - Poids de la France dans les exportations mondiales

Plus en détail

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles

PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 1 : Les politiques économiques conjoncturelles Plan CHAPITRE 1 : LA POLITIQUE BUDGETAIRE Introduction : L intérêt des politiques conjoncturelles

Plus en détail

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d

2 114 Mds d (1 point de PIB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume PIB/tête en ,2% par rapport à ,1 Mds d. 376,3 Mds d MEDEF Le mini memostat du MEDEF Données économiques globales IB en 2013 2 114 Mds d (1 point de IB = 21,1 Mds d ), +0,3 % en volume IB/tête en 2013-0,2% par rapport à 2012 Balance commerciale (FAB-FAB)

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 5 Régulations et déséquilibres macroéconomiques Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 5.2 : Comment le budget

Plus en détail

Le système de santé et la protection sociale. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines

Le système de santé et la protection sociale. IFSI S2 Santé publique V. Halley des Fontaines Le système de santé et la protection sociale IFSI S2 Santé publique 2014-2015 V. Halley des Fontaines En Europe et ailleurs, quelle organisation pour la santé? OMS Europe Conférence de Tallin juin 2008

Plus en détail

L impact de la crise sur les retraites en France

L impact de la crise sur les retraites en France Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 L impact de la crise sur les retraites en France Dominique LIBAULT Directeur de la Sécurité sociale

Plus en détail

L offre des soins et les facteurs influençant

L offre des soins et les facteurs influençant Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine de Constantine Département de Médecine L offre des soins et les facteurs influençant Dr LAKEHAL Abdelhak Maître

Plus en détail

P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE

P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE P.C.8 CROISSANCE ET PRODUCTIVITE LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE Définitions de la croissance La capacité d un pays de produire de plus en plus de biens et services "L augmentation soutenue pendant une période

Plus en détail

Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB,

Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB, Eco-Santé OCDE 24 Tableaux et graphiques du communiqué de presse du 3 juin 24 Tableau 1: Taux de croissance annuels moyens des dépenses totales et publiques de santé et du PIB, 1992-22 Dépenses totales

Plus en détail

Efficacité et financement des dépenses de santé

Efficacité et financement des dépenses de santé Efficacité et financement des dépenses de santé Brigitte Dormont PSL - Université Paris Dauphine IGPDE, 16 octobre 2012 la croissance des dépenses de santé ne résulte pas d un processus exogène incontrôlé

Plus en détail

5) Le PIB potentiel et la croissance potentielle

5) Le PIB potentiel et la croissance potentielle 1 FIPECO le 02.06.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 5) Le PIB potentiel et la croissance potentielle L estimation du «PIB potentiel», ou de la «croissance

Plus en détail

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé

L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé L offre de soins en France : les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département de Santé Publique

Plus en détail

Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages

Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages 86 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 1 : Assurer un égal accès aux soins Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages Sous-indicateur n 1-2-1 : part de la consommation

Plus en détail

France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014

France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014 Apériodique n 13/61 26 septembre 2013 France : objectif de déficit public à 3,6 % du PIB en 2014 Le gouvernement a présenté le 25 septembre le projet de loi de finances pour 2014. Le déficit public passerait

Plus en détail

Le cadre de l analyse macroéconomique

Le cadre de l analyse macroéconomique Le cadre de l analyse macroéconomique Université de Rennes Faculté de Droit et de Science Politique Antenne de Saint-Brieuc Licence Droit 007-008. Une économie de production -. Le Produit Intérieur Brut

Plus en détail

L analyse d un sujet d économie

L analyse d un sujet d économie L analyse d un sujet d économie Conforme à la nouvelle épreuve L épreuve d économie fait l objet d une synthèse et de la rédaction d une note structurée. Pour cela, vous allez devoir exploiter une série

Plus en détail

Économie du travail Michèle Forté SO11FM60 UDS Les évolutions démographiques dans l Union européenne et en France

Économie du travail Michèle Forté SO11FM60 UDS Les évolutions démographiques dans l Union européenne et en France Économie du travail Michèle Forté SO11FM60 UDS 2011-2012 Les évolutions démographiques dans l Union européenne et en France Forté/UDS/Janvier 2012 1 La population dans le monde Institut national d études

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France

Évolutions et perspectives des retraites en France Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2015 Point presse 11 juin 2015 Contact presse : Anne Sophie Le Guiel Tél. : 01 42 75 65 57 E mail : anne sophie.le guiel@cor

Plus en détail

Le marché de la santé Un moteur pour la croissance?

Le marché de la santé Un moteur pour la croissance? Le marché de la santé Un moteur pour la croissance? Genève, 23 janvier 2007 Salon «Place des affaires» Centre international de conférences Table des matières 1. Tendances générales 2. Le marché de la santé

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN

LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN I- INTRODUCTION II- CARACTERISTIQUES DES COUTS III- COMMENT MESURER LES COUTS - Coût de la lutte - Coût des conséquences - Méthodologie - Coût Global des IN IV-

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Université de Bordeaux Centre Universitaire d Agen Licence AES Première Année Année Universitaire 2016-2017 Introduction à la Macroéconomie Travaux Dirigés Dossier 3 : Comptabilité nationale (2) Exercice

Plus en détail

Budget 2017 de l Etat de Fribourg

Budget 2017 de l Etat de Fribourg Finanzdirektion FIND Budget 2017 de l Etat de Fribourg Conférence de presse, 26 septembre 2016 Conférence de presse / 26 septembre 2016 1 Partie 1 Résultats généraux Conférence de presse / 26 septembre

Plus en détail

INTRODUCTION. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. D r Stéfanie Monod Cheffe du Service de la santé publique

INTRODUCTION. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. D r Stéfanie Monod Cheffe du Service de la santé publique INFORMATION EN SANTé PUBLIQUE Santé et soins chiffres-clés édition 214 INTRODUCTION Le Service de la santé publique et Statistique Vaud se réjouissent de vous présenter aujourd hui le fruit d une nouvelle

Plus en détail

LES RESSOURCES DE LA CAFAT

LES RESSOURCES DE LA CAFAT La CAFAT, organisme de protection sociale de Nouvelle-Calédonie, assure pour les salariés du territoire, la gestion des régimes : accidents du travail et maladies professionnelles, famille, chômage, invalidité

Plus en détail

Réflexion La réforme de la retraite et les conséquences de la nouvelle loi de finance

Réflexion La réforme de la retraite et les conséquences de la nouvelle loi de finance Réflexion La réforme de la retraite et les conséquences de la nouvelle loi de finance Le bras de fer engagé entre le front syndical constitué des syndicats autonomes des différents secteurs et le gouvernement

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la Nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

médicaments Pharmaceutiques Nationales Gérard de Pouvourville- Chaire ESSEC Santé

médicaments Pharmaceutiques Nationales Gérard de Pouvourville- Chaire ESSEC Santé L accès au remboursement et médicaments 20 èmes Journées Pharmaceutiques Nationales Alger, le 20 avril 2011 1 Le financement des médicaments Le contrôle de la dépense de médicaments se fait par un mécanisme

Plus en détail

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches?

La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? La fiscalité en Belgique : qu en pensent les scandaleusement riches? 1 Plan de l intervention 1) Les représentations autour de l impôt 2) À quoi sert l impôt? 3) Tous les impôts sont-ils logés à la même

Plus en détail

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits

ATTAC Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits ATTAC 19-20 Introduction à l économie 2. Le partage de la valeur ajoutée: salaires et profits 1 Rappel : Les trois approches du PIB Approche production: Le PIB est égal à la valeur ajoutée brute créée

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016

Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2016 Point presse 16 juin 2016 Contact presse Anne-Sophie Le Guiel T. : 01 42 75 65 57 E-mail : anne-sophie.le-guiel@cor-retraites.fr

Plus en détail

La croissance des dépenses de santé Quels déterminants, quelle finalité? Brigitte Dormont

La croissance des dépenses de santé Quels déterminants, quelle finalité? Brigitte Dormont La croissance des dépenses de santé Quels déterminants, quelle finalité? Brigitte Dormont CES Démographie et Economie de la santé Paris 7 avril 2011 L augmentation de la longévité Les conditions de la

Plus en détail

La protection sociale est-elle trop généreuse?

La protection sociale est-elle trop généreuse? La protection sociale est-elle trop généreuse? 1 Le coût global de la protection sociale 2 Les protections dans la moyenne 3 Le poids du chômage 4 Le problème des retraites 1 Le coût global de la protection

Plus en détail

Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu national

Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu national Université de Bejaia Faculté des Sciences Economiques, de Gestion et Commerciales Chargé du module : Bellache.Y Chapitre 2 : Description de l activité économique et méthodes de détermination du Revenu

Plus en détail

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE

LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2015-2016 LES SYSTÈMES DE SANTÉ DANS LE MONDE Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine I. INTRODUCTION Afin

Plus en détail

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002

LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 CHAPITRE 2 LE COMPTE DE LA PROTECTION SOCIALE EN 2002 Le Compte de la protection sociale décrit les flux annuels de dépenses et recettes des régimes de protection sociale tels qu ils sont définis dans

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire FRASICOD et le tableau budget

Guide pour remplir le formulaire FRASICOD et le tableau budget Guide pour remplir le formulaire FRASICOD et le tableau budget 1- Formulaire FRASICOD Ce guide vous propose notamment un exemple de cadre logique rempli pour vous aider à remplir celui qui concerne votre

Plus en détail

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN

MACROECONOMIE. Sciences Po 1 ère année. Cours de Yann ALGAN MACROECONOMIE Sciences Po 1 ère année 2012 Cours de Yann ALGAN Chapitre 11 Croissance Economique Endogène Capital humain et Innovations INTRODUCTION Questions Limites de la théorie de la croissance exogène

Plus en détail

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE

LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE LE SYSTÈME DE SANTÉ EN POLOGNE CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES La Pologne se situe en 27 ème position/34 du classement Euro HealthConsumer Index 2012: - l un des systèmes de santé les moins satisfaisants

Plus en détail

Général. Résumé de macroéconomie

Général. Résumé de macroéconomie Résumé de macroéconomie Général intérêt dans1ans - valeur du titre actuel taux de rendement : i = valeur du titre actuel faillites bancaires en chaîne, remède assurance des dépôts politique monétaire ne

Plus en détail

Le fonctionnement du marché du travail

Le fonctionnement du marché du travail Le fonctionnement du marché du travail Le marché du travail est un lieu de rencontre des travailleurs et des employeurs Les offres de travail émanent des travailleurs, et les demandes de travail proviennent

Plus en détail