PATHOLOGIE URINAIRES:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PATHOLOGIE URINAIRES:"

Transcription

1 PATHOLOGIE URINAIRES: Procédure pour l hospitalisation d un patient adressé à un urologue : il faudra toujours contacter l urologue de garde, car le Dr Keppenne et le Dr Matantu n étant pas tous les jours au CHRH, ils préfèrent être averti afin d organiser leur activités pour assurer une continuité des soins optimales pour le patient. Par ailleurs, pour les mêmes raisons invoqués plus haut, ils se limitent à prendre en charge des cas urologiques typiques dont le diagnostic a été confirmés par les examens complémentaires. un patient avec des douleurs abdominales chez lequel on n a pas pu confirmer le diagnostic de lithiase avec les examens radiologiques le patient est hospitalisé au nom d un chirurgien ou d un gastro-entérologue qui demanderont un avis URO si nécessaire. un patient avec un diagnostic confirmé de pyélonéphrite sans notion d anomalie du tractus urinaire sera pris en par un interniste (néphrologue, infectiologue..) Ainsi les 5 cas fréquemment rencontrés aux urgences seront : La colite néphrétique Le testicule douloureux La rétention vésicale L hématurie macroscopique L urétrite

2 Testicule douloureux : Testicule douloureux post-traumatique : Si l incident est très récent, on pourra toujours appliquer indirectement sur la zone douloureuse une technique de refroidissement ( cool pack ) afin de diminuer l hématome Par ailleurs, on réalisera un traitement antalgique adéquat à base d AINS et de CONTRAMAL iv L échographie sera demander afin d évaluer l importance des lésions avant de rappeler l urologue de garde Testicule douloureux non traumatique : soit épididymite - orchite ( testicule gonflé & avec processus inflammatoire) soit torsion de testicule ( plus fréquent chez adolescent = urgence chirurgicale ) prélever BIOLOGIE + RUSU assumer traitement antalgique demander écho de testicule pour exclure la torsion contacter urologue de garde. Urétrite avec gonohrée : Faire prélèvement avec les 2 écouvillons (dont 1 sec ) pour Chlamydia Traitement ATB?

3 Colique néphrétique: Clinique : - La symptomatologie douloureuse est intense et le plus souvent brutal avec une douleur qui peut prendre son origine à partir de la région para-lombaire et qui peut s étendre au flanc, à la fosse iliaque, au creux inguinal et s irradier jusqu au niveau testiculaire chez l homme - Fréquemment associé à des nausées et des vomissements Prise en charge : Tout d abord on veillera à instaurer rapidement un traitement antalgique efficace on associe BUSCOPAN iv avec CONTRAMAL / LITICAN On ajoute des AINS type TARADYL si pas de CI si persistance de douleurs DIPIDOLOR IV 1 amp diluée dans 10cc LP à raison de 3cc iv à répéter snc prélever biologie & RUSU l examen de choix pour confirmer le diagnostic : URO SCAN C Traitement en salle : Le patient sera perfusé avec 1 L PLASMALYTE / 12 H dans lequel on ajoutera 3 amp de BUSCOPAN On associera un traitement antalgique avec CONTRAMAL / LITICAN et AINS iv Si nécessaire on pourra refaire des morphiniques sous la forme du DIPIDOLOR à raison d ½ amp en SC 2-3 X /J

4 Rétention vésicale : Le patient qui se présente aux urgences en rétention vésicale a souvent des ATCD d affection urologique en relation avec soit sténose urétérale prostatisme antécédents d intervention de prostatectomie Si ce n est pas la première fois que le patient vient pour ce type de problème n oubliez pas de lui demander comment s est déroulé le sondage : a-t-il fallu faire appel à l urologue pour le sonder avec une sonde spéciale? a-t-il fallu mettre un drain sus-pubien? palper l abdomen permettra d évaluer l importance du globe vésical Essais de sondage classique réussite réaliser RUSUCU Si 1 er épisode : hospitaliser pour mise au point Si récidive RV en ambulatoire chez Uro? en cas d échec on contacte l urologue de garde Hématurie macroscopique : Le risque principal de l hématurie macroscopique est la rétention vésicale par des caillots. réaliser RUSUCU + Biologie avec dosage PSA hospitaliser avec sondage vésical et lavage continu? réalisation d un scanner +C afin d exclure pathologie rénale ou vésicale ( néo? polype? ) prévoir contrôle Hb

5

6

Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon

Urgences Urologiques. Luc Cormier CHU Dijon Urgences Urologiques Luc Cormier CHU Dijon Colique néphrétique La colique néphrétique est un syndrome douloureux lombo-abdominal aigu résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 2007/2008 1 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Etre capable quelle que soit la demande de soin : De repérer les signes objectifs et ou subjectifs évoquant une atteinte

Plus en détail

La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU?

La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU? La Colique néphrétique : Quelle prise en charge au CHU? 5 AVRIL 2014 Défini&on Syndrome douloureux lomboabdominal aigu résultant de la mise en tension brutale de la voie excrétrice du haut appareil quelle

Plus en détail

Infections urinaires de l enfant. 1 er cas clinique. Examens complémentaires 16/05/12. Diagnostic Traitements

Infections urinaires de l enfant. 1 er cas clinique. Examens complémentaires 16/05/12. Diagnostic Traitements Infections urinaires de l enfant Diagnostic Traitements 1 er cas clinique Enzo, âgé de 7 mois, sans antécédent Amené aux urgences pédiatriques pour fièvre à 39 2, a fait un épisode de frissons Enfant grognon,

Plus en détail

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte Douleurs Abdominales Philippe Le Conte Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale ATCDs Artérite des membres inférieurs Trt : aspégic Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale HDM Apparition brutale

Plus en détail

Torsion de testicule

Torsion de testicule DOULEURS SCROTALES Les deux grandes causes sont à identifier : la torsion du testicule et les orchiépididymites. Les diagnostics différentiels sont développés pour chacune de ces deux maladies. Torsion

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

La douleur aux urgences

La douleur aux urgences La douleur aux urgences Le point de vue du chirurgien L apport des biomarqueurs Pr JM Regimbeau, Dr F Prevot, Dr C Cosse Service de Chirurgie Digestive CHU Amiens Picardie COPACAMU 2016 Jeudi 17 Mars Principales

Plus en détail

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite Infections urinaires chez le sujet agé Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite LILLAZ J. (CCA UROLOGIE) Objectifs Infectieux urologie = Sujet simple dans la plupart des cas. A condition d être précis,

Plus en détail

Interprétez l image suivante.

Interprétez l image suivante. Dossier 1 Monsieur T., 45 ans, est admis aux Urgences Chirurgicales pour de violentes douleurs lombaires droites d apparition brutale. Il a pour antécédent un tabagisme actif et une polykystose rénale.

Plus en détail

DOULEURS SCROTALES AIGUËS

DOULEURS SCROTALES AIGUËS DOULEURS SCROTALES AIGUËS causes fréquentes de consultation en urgence origines les plus fréquentes (en dehors du traumatisme) : Épididymite aiguë (EA) Torsion testiculaire aiguë (TTA) examen clinique

Plus en détail

LITHIASES URINAIRES. LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie

LITHIASES URINAIRES. LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie LITHIASES URINAIRES LEE Ji-Wann CHU NICE Service d Urologie leejiwann@aol.com GENERALITES 1-2% des admissions hospitalières 5% de la population Prédominance homme 20-30 ans 80% s éliminent spontanément

Plus en détail

DOULEURS LOMBAIRES. Colique néphrétique. La colique néphrétique dans sa forme la plus typique, associe

DOULEURS LOMBAIRES. Colique néphrétique. La colique néphrétique dans sa forme la plus typique, associe Une douleur lombaire est communément appelée un «mal de rein» alors que ce symptôme est le plus souvent révélateur d une pathologie qui n a rien à voir avec les reins. Quand les douleurs lombaires révèlent

Plus en détail

Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS

Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS Item 262 (Item 259) Lithiase urinaire EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quel est le seul examen biologique devant obligatoirement être réalisé aux urgences lors de la prise en charge d une crise de colique

Plus en détail

Séméiologie radiologique urinaire

Séméiologie radiologique urinaire Session 4 Séméiologie radiologique urinaire Urinaire K Chaumoitre PH Sce Imagerie Hôpital Nord CHU Marseille Cours étudiants session 4 Examens d imagerie Abdomen Sans Préparation Echographie Opacifications

Plus en détail

La Lithiase Urinaire

La Lithiase Urinaire La Lithiase Urinaire Notions générales Pathologie ancestrale: 7000 à 3000 ACN 15 % des hommes et 6 % des femmes Facteurs favorisants Déshydratation Régimes hyperprotéinés, exercice physique, médicaments

Plus en détail

Item 259. Lithiase urinaire. Diagnostiquer une lithiase urinaire. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

Item 259. Lithiase urinaire. Diagnostiquer une lithiase urinaire. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Dossier clinique Urologie Professeur PAPAREL Session 2 QUESTIONS ABORDEES : Module 6. Item 66. Thérapeutiques antalgiques, médicamenteuses et non médicamenteuses. Argumenter la stratégie de prise en charge

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

LA MALADIE LITHIASIQUE. Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon

LA MALADIE LITHIASIQUE. Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon LA MALADIE LITHIASIQUE Céline DUPERRON Praticien hospitalier Service Urologie - CHU Dijon Épidémiologie 10% de la population adulte en France Sex-ratio: 2 H/1F Récidive dans 50% des cas Épidémiologie Facteurs

Plus en détail

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon

URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon URORADIOLOGIE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) : Olivier Helenon Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie de France (CERF) : Nicolas Grenier, Alain Luciani

Plus en détail

ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE

ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE ANATOMIE et PHYSIOLOGIE DE L APPAREIL URINAIRE PROCESSUS PATHOLOGIQUE DE L OBSTRUCTION DES ORGANES DE L APPAREIL RENAL et LITHIASE URINAIRE et COLIQUE NEPHRETIQUE 20 septembre 2013 LEE Ji-Wann Urologie

Plus en détail

VEUILLEZ TÉLÉCOPIER CE FORMULAIRE AU :

VEUILLEZ TÉLÉCOPIER CE FORMULAIRE AU : Hôpital Jean-Talon 1385, rue Jean-Talon Est Montréal (Québec) H2E 1S6 Téléphone : 514 495-6767 *CDI667* CDI667 ADRESSOGRAPHE Numéro de dossier : Nom : RÉFÉRENCE À L ACCUEIL CLINIQUE- Prénom : NAM : Exp.

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier 2002 1 L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus

Plus en détail

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation Dr Thierry Lambert La prostate Problème : La prévalence de l hypertrophie bénigne de la prostate est de : 42 % entre

Plus en détail

Prescription et Imagerie Abdominale

Prescription et Imagerie Abdominale Prescription et Imagerie Abdominale Médecine Générale et imagerie abdominale Questions cliniques Problème aigu /chronique Suivi d une anomalie traitée par le MT Suivi d une anomalie traitée par MT & Spécialiste

Plus en détail

explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni

explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni Hernies inguinales Le site du Docteur laurent bordigoni Adresse du site : www.docvadis.fr/laurent-bordigoni explications sur la chirurgie des hernies, document validé par Dr Bordigoni Hernie inguinale

Plus en détail

Cas Clinique NPH. Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne

Cas Clinique NPH. Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne Cas Clinique NPH Ce cas n est pas exhaustif, il vous appartient de le compléter Novembre 2010 1 PRESENTATION ADMINISTRATIVE

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE

DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE DIVERTICULITE SIGMOÏDIENNE Dr Anware Maftouh Chirurgie viscérale Hôpital St Camille Mars 2016 Introduction La diverticulose colique est une anomalie fréquente dans les pays occidentaux, son incidence augmente

Plus en détail

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150

4. Prostate 55 Généralités 57 Hyperplasie bénigne de la prostate 57 Cancer de la prostate 86 Références 150 1. Les instruments en urologie 1 Mesures de calibre des instruments en urologie 3 Les sondes vésicales et prostatiques 4 Les sondes urétérales 5 Les endoprothèses (sondes en «double J») 5 Les ballons de

Plus en détail

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 GENERALITES HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de

Plus en détail

4. Diverticulose colique et ses complications

4. Diverticulose colique et ses complications 4. Diverticulose colique et ses complications HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Plus en détail

Lithotripsie extra-corporelle

Lithotripsie extra-corporelle Lithotripsie extra-corporelle Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie L intervention qui vous est proposée est destinée

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE A. Aschero, G. Gorincour, B. Bourlière-Najean, P. Devred, P. Petit Hôpital Timone-Enfants, Marseille Les objectifs Place des différents examens

Plus en détail

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 plan ANATOMIE DE L ABDOMEN INTRODUCTION ANALYSE SEMIOLOGIQUE : - INTERROGATOIRE - EXAMEN CLINIQUE - EXAMENS PARA CLINIQUES LES

Plus en détail

CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN)

CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN) Q.51 CAT DEVANT UNE COLIQUE NEPHRETIQUE (CN) PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION DIAGNOSTIC : I- Signes cliniques II- Les examens complémentaires

Plus en détail

Coliques néphrétiques chez une femme de 34 ans

Coliques néphrétiques chez une femme de 34 ans Coliques néphrétiques chez une femme de 34 ans Enoncé Mme V est une patiente de 34 ans qui consulte en urgence pour des douleurs lombaires gauches et de la fosse iliaque gauche d apparition brutale sans

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans Etiologie des traumatismes du rein Les signes cliniques Signes

Plus en détail

Les atteintes extra rénales du Purpura rhumatoïde

Les atteintes extra rénales du Purpura rhumatoïde Les atteintes extra rénales du Purpura rhumatoïde B Llanas Hôpital des enfants / Bordeaux brigitte.llanas@chu-bordeaux.fr Néphropathies à IgA primitives Atteinte rénale exclusive Rein +/- peau +/- articulations

Plus en détail

Lithiases urinaires. Khaled YOUSSEF. Service d urologie Hôpital pasteur CHU Nice

Lithiases urinaires. Khaled YOUSSEF. Service d urologie Hôpital pasteur CHU Nice Lithiases urinaires Khaled YOUSSEF Service d urologie Hôpital pasteur CHU Nice «Comme tous ceux qui essayent d épuiser un sujet, il épuise ses auditeurs.» Oscar Wilde Généralités: 1-2% des admissions hospitalières

Plus en détail

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Les médecins du service d anesthésie de l hôpital vont prendre en charge votre enfant pour assurer son anesthésie et son réveil. Ce document est

Plus en détail

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF

Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF Infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte : Recommandations 2014 de la SPILF G Martin-Blondel, P Delobel, B Marchou, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU de Toulouse

Plus en détail

diabétique depuis 10 ans Angine, insuffisance cardiaque, hypertension. Rencontre aux 3 mois

diabétique depuis 10 ans Angine, insuffisance cardiaque, hypertension. Rencontre aux 3 mois Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques 63 diabétique depuis 10 ans Angine, insuffisance cardiaque, hypertension

Plus en détail

Traumatologie de l appareil urinaire

Traumatologie de l appareil urinaire Traumatologie de l appareil urinaire Dc François Galonnier Service de chirurgie urologique Centre Hospitalier Lyon Sud francois.galonnier@chu-lyon.fr Recommandations EAU 2013 http://www.uroweb.org/fileadmin/

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 1 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015

l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 l infection urinaire en pédiatrie Dr Kabouya SPO Adrar décembre2015 Quelques chiffres sur l IU DC exceptionnel ENFANTS < 7ans Hospitalisation 40% Séquelles 5% Filles (8-10%) Garçons(1-2%) Récidives 10

Plus en détail

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium

Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection, Escherichia Coli, urothélium Prostatite aiguë Dr Andrei BOTNARU, Urologue, Clinique de Montbeliard Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-belfort-montbeliard Mots clés : Prostatite aiguë prostatite bactérienne, infection,

Plus en détail

COLIQUE NEPHRETIQUE AIGUE

COLIQUE NEPHRETIQUE AIGUE Département de médecine communautaire de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours COLIQUE NEPHRETIQUE AIGUE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. APPROCHE CLINIQUE 3. TRAITEMENT 4.

Plus en détail

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015

Cas Clinique. Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale. Martin Clermont 09/01/2015 Cas Clinique Infection urinaire compliquée sur Polykystose rénale Martin Clermont 09/01/2015 Présentation du cas Patiente de 79 ans. Suivie depuis 50 ans pour une polykystose rénale autosomique dominante.

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE HÔPITAL HENRI MONDOR PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE - Modalités de mise en œuvre du protocole de prise en charge de la douleur - Protocole de prise en charge

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES 1. Infections urinaires non fébriles: Cystites aiguës Ü femme 2. Infections urinaires fébriles: Pyélonéphrite aiguë femme ++, homme Prostatites / Adénomites et orchi-épididymites Ü

Plus en détail

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis HBP HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Description - Diagnostic Traitements

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription Service d Imagerie Médicale Optimiser l usage des examens d imagerie médicale Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil Patient de 40 ans adressé pour traumatisme crânien - Sans perte de connaissance, sans signe neurologique

Plus en détail

OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANTS BACHELOR EN SOINS INFIRMIERS

OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANTS BACHELOR EN SOINS INFIRMIERS OFFRE EN STAGE POUR LES ETUDIANTS BACHELOR EN SOINS INFIRMIERS Service : Consultation d urologie / URO1 BH 07.632 Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) Rue de Bugnon 46 1011 Lausanne Responsables

Plus en détail

Fractures du Cotyle. Pr. GARCH 4 ème année médecine

Fractures du Cotyle. Pr. GARCH 4 ème année médecine Fractures du Cotyle Pr. GARCH 4 ème année médecine 2014-15 Introduction - définition Solution de continuité qui interesse la cavité cotyloldienne +/- les structures osseuses adjacentes qui renforcent cette

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 33 QUESTIONS 7 PAGES DUREE : 35 mn

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 33 QUESTIONS 7 PAGES DUREE : 35 mn FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2011 4 ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 33 QUESTIONS 7 PAGES DUREE : 35 mn Question n 1 Quelles sont la (les) bonne(s) réponse(s)

Plus en détail

URETEROSCOPIE POUR CALCUL

URETEROSCOPIE POUR CALCUL URETEROSCOPIE POUR CALCUL Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie L'intervention qui vous est proposée est destinée

Plus en détail

Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë?

Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë? Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë? Sémiologie actualisée E.Steyer et J.M.Bolzinger Ammppu Boulay 30 mars 2010 Nous déclarons nʼavoir aucun lien, direct ou indirect, avec des entreprises

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn

FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2011 4 ème ANNEE DE MEDECINE URO-NEPHROLOGIE EPREUVE D UROLOGIE 31 QUESTIONS 8 PAGES DUREE : 35 mn Question n 1 : Quelles sont la (les) bonne(s) réponse(s)

Plus en détail

Processus Obstructif Mme DELGAL 10/11/2010 MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE

Processus Obstructif Mme DELGAL 10/11/2010 MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE MALADIE LITHIASIQUE SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE... 1 HISTOIRE NATURELLE D UN CALCUL... 1 Modes de découverte...1 COLIQUE NÉPHRÉTIQUE... 2 Colique néphrétique simple...2 Colique néphrétique compliquée...2 EXAMENS

Plus en détail

Fonction élimination

Fonction élimination Fonction élimination Table des Matières ChapitreI. Introduction... 4 ChapitreII. Situation anatomique de l'appareil urinaire...5 ChapitreIII. Le rein... 6 A. LE REIN...6 B. LE NEPHRON...7 C. LE GLOMERULE...7

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard

Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques. Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Actualités sur la prise en charge des coliques néphrétiques Professeur Vincent Ravery Chef du Service d Urologie Hôpital Bichat-Claude Bernard Présentation d un cas Monsieur X. 38 ans, appelle SOS Médecin

Plus en détail

Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014

Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014 Mauvaise nouvelle aux urgences : comment l annoncer? Pauline Morel Interne au DAU/SMUR CHI Poissy 7 octobre 2014 Cas clinique M. N 27 ans Motif : douleur testiculaire Pas d antécédent, pas de traitement

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN PATIENT

EXAMEN CLINIQUE D UN PATIENT EXAMEN CLINIQUE D UN PATIENT Nous décrirons ici les principes qui gouvernent le bon déroulement d un examen clinique pratiqué en dehors des situations urgentes. Pour ces dernières, nous reprendrons au

Plus en détail

Intervention pour méga uretère obstructif

Intervention pour méga uretère obstructif Cette fiche a été rédigée par la Section Française d Urologie pédiatrique (S.F.U.P.), dans le cadre de la Société Française de Chirurgie Pédiatrique (S.F.C.P.), pour vous informer sur l intervention d

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud

INFECTIONS URINAIRES. Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud INFECTIONS URINAIRES Elisabeth HODILLE Assistante Hospitalo-universitaire Laboratoire de Bactériologie Lyon Sud 14 septembre 2016 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Objectifs du cours Connaître

Plus en détail

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter

TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter TEP FDG et cancers colo-rectaux Quelques pièges à éviter H. Foehrenbach, G. Bonardel, M. Mantzarides Service de médecine nucléaire, Hôpital d Instruction des Armées du Val de Grâce, Paris Introduction

Plus en détail

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme Epidémiologie, physiopathologie Uréthrite aiguë Souvent lié à une IST Germes les plus fréquents : Chlamydia Trachomatis et le Gonocoque Peut se compliquer de

Plus en détail

Ne rien écrire dans ces cases

Ne rien écrire dans ces cases FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS Session de Janvier 2016 DCEM2 MODULE : Uro-néphrologie SOUS MODULE : Urologie Nombre de questions : 34 / Nombre de pages : 13 Durée 35 mn Recommandations : Vous avez entre

Plus en détail

Tassou Nicolas Né le 10 mai 1978 à Nantes

Tassou Nicolas Né le 10 mai 1978 à Nantes UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2006 N 43 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE GENERALE par Tassou Nicolas Né le 10 mai 1978 à Nantes LES PYELONEPHRITES OBSTRUCTIVES AUX URGENCES

Plus en détail

Urgences - continuité et permanence des soins Dr Laurent Maillard, ORU Aquitaine

Urgences - continuité et permanence des soins Dr Laurent Maillard, ORU Aquitaine Urgences - continuité et permanence des soins Dr Laurent Maillard, ORU Aquitaine Le Méditel, Paris Contexte national Changement de concept Regroupement des plateaux techniques Réorganisation de la PDSES

Plus en détail

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES

PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES PROCESSUS OBSTRUTIF DE L'APPAREIL RÉNAL ET LITHIASE URINAIRES Pierre Mozer MCU-PH Service d Urologie Processus obstrutif de l'appareil rénal et lithiase urinaires Anatomie Physiologie Comprendre les causes

Plus en détail

Vaporisation prostatique par laser Greenlight

Vaporisation prostatique par laser Greenlight Vaporisation prostatique par laser Greenlight Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie Vous allez être opéré d un adénome

Plus en détail

Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU

Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU Etude de la pertinence des ECBU au Service d Accueil des Urgences (SAU) d un CHU V. Merle, B. Amelot, A Lemercier DESP et SAU CHU-Hôpitaux de Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Contexte Nombreuses prescriptions

Plus en détail

Dr Adil NFIFAKH Chirurgien urologue AMSPT MF 29/09/2016

Dr Adil NFIFAKH Chirurgien urologue AMSPT MF 29/09/2016 Hématurie Dr Adil NFIFAKH Chirurgien urologue AMSPT MF 29/09/2016 Points clés L hématurie correspond à la présence de globules rouges dans les urines émis lors de la miction. L hématurie peut être : macroscopique

Plus en détail

Stratégies d exploration radiologique en uro-néphrologie

Stratégies d exploration radiologique en uro-néphrologie Stratégies d exploration radiologique en uro-néphrologie Devant une hématurie Après 40 ans, on cherche à éliminer une tumeur de l appareil urinaire : L échographie en première intention : tumeur du rein

Plus en détail

Hôtel des grands hommes Mardi 28 avril Urologie générale: Questions-Réponses

Hôtel des grands hommes Mardi 28 avril Urologie générale: Questions-Réponses Hôtel des grands hommes Mardi 28 avril 2009 Urologie générale: Questions-Réponses Docteur Philippe Sèbe Service d Urologie Hôpital Tenon Secrétariat: 01.56.01.75.38. Mail: philippe.sebe@tnn.aphp.fr Lithiase

Plus en détail

URGENCES FREQUENTES EN MALADIES URINAIRES

URGENCES FREQUENTES EN MALADIES URINAIRES URGENCES FREQUENTES EN MALADIES URINAIRES Autres que l I. Rénale Aigue ou l I.R. Chronique stade 5 Dr Thanh CAO - HUU 1. CYSTITE, URETRITE, PROSTATITE AIGUES (Infection des Voies Urinaires Basses) 2. PYELONEPHRITE

Plus en détail

Université Alger 1.Faculté de Médecine d'alger. Département de Médecine Cycle gradué.6éme année. Module UMC P2 Pr Aliyahia. Douleurs abdominales

Université Alger 1.Faculté de Médecine d'alger. Département de Médecine Cycle gradué.6éme année. Module UMC P2 Pr Aliyahia. Douleurs abdominales Université Alger 1.Faculté de Médecine d'alger. Département de Médecine Cycle gradué.6éme année. Module UMC P2 Pr Aliyahia Douleurs abdominales Pathologie fréquente (8% des admissions aux urgences) dont

Plus en détail

Traumatismes de l abdomen et du thorax. Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT

Traumatismes de l abdomen et du thorax. Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT Traumatismes de l abdomen et du thorax Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT Contusions de l abdomen 2 risques vitaux : Immédiat : hémorragie A distance : sepsis

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 Lithiase Biliaire Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 PLAN Physiopathologie Le foie Les voies biliaires La bile Les calculs biliaires Pathologies 1. Lithiase vésiculaire non compliquée 2. Colique hépatique

Plus en détail

Traumatismes du rein de l enfant

Traumatismes du rein de l enfant Traumatismes du rein de l enfant R. Besson Département de chirurgie et orthopédie de l enfant Hôpital Jeanne de Flandre Université Lille 2 Plus fréquent chez l enfant que chez l adulte Mobilité: plus importante

Plus en détail

Le prélèvement de rein sur donneur vivant. Dr S. Bouyé Service Urologie CHRU LILLE

Le prélèvement de rein sur donneur vivant. Dr S. Bouyé Service Urologie CHRU LILLE Le prélèvement de rein sur donneur vivant Dr S. Bouyé Service Urologie CHRU LILLE Quel rein prélever : Droit ou Gauche? Le rein le plus simple à greffer : 1 seule Artère 1 seule Veine Le 1er choix est

Plus en détail

Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015

Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015 Fractures du Cotyle Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015 Introduction - définition Solution de continuité qui interesse la cavité cotyloldienne +/- les structures osseuses adjacentes qui renforcent cette

Plus en détail

Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN

Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN Mme F., 55 ans, consulte pour des douleurs abdominales de l hypochondre droit apparues il y a 4 h. Ces douleurs sont arrivées brutalement et irradient

Plus en détail

Urgences inguino-scrotales

Urgences inguino-scrotales Urgences inguino-scrotales Pr Frédéric Auber Service de Chirurgie Pédiatrique CHRU de Besançon et Université de Franche-Comté Communauté d Universités et d Etablissements de Bourgogne Franche- Comté Avec

Plus en détail

CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE

CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE Informer CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUELLE INTERVENTION VOUS EST PROPOSEE

Plus en détail

Dr I. Kauffmann 26/11/2009

Dr I. Kauffmann 26/11/2009 Dr I. Kauffmann 26/11/2009 Situation fréquente Révélation parfois bruyante Traitement chirurgical Les mystères du canal inguinal: Il traverse la paroi abdominale accompagnant le cordon spermatique, selon

Plus en détail

Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte

Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte Facteurs d échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l adulte A. Toumi, C. Loussaïef, F. Ben Romdhane, N. Bouzouaïa, M. Chakroun Service des Maladies Infectieuses, EPS F. Bourguiba, Monastir,

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie Prise en charge des urgences abdominales en imagerie N. Siauve, C. Lefort, L. Fournier, A. Hernigou, C. Grataloup, CA. Cuénod, O. Clément, G. Frija. Service de Radiologie PR G.Frija, HEGP, Paris Principes

Plus en détail