Outils informatiques et sevrage de la ventilation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outils informatiques et sevrage de la ventilation"

Transcription

1 Outils informatiques et sevrage de la ventilation Dr Jean-Michel Arnal Service de réanimation polyvalente Directeur de la recherche médicale Unité de ventilation à domicile Hamilton Medical Hôpital Sainte Musse Bonaduz Toulon Suisse

2 Processus de séparation de la ventilation mécanique et de la prothèse endotrachéale Succès : 48 h sans soutient ventilatoire Boles. Eur Resp J. 2007

3 Objectifs Réduire au maximum la durée de ventilation invasive Diminuer les complications: Pneumopathies, sédation, soutien hémodynamique, delirium Améliorer le pronostic Raccourcir la durée d hospitalisation, les coûts Diminuer les séquelles post réanimation

4 Sevrage Simple Difficile Prolongé 55 % 39 % 6 % Extubation réussie après la première tentative Extubation réussie après 2 ou 3 épreuves et moins de 7 jours. Penuelas. Am J Respir Crit Care Med 2011 Plus de 3 épreuves de sevrage ou de 7 jours.

5 Conduite du sevrage Traitement Initiation Dépistage Épreuve Extubation Soins de l IRA de la de Post sevrabilité sevrage extubation Sédation Screening Tube T ± VNI Protocole Conférence de consensus Boles. Eur Resp J 2007

6 Protocole de sevrage 300 patients de réanimation médicale randomisés: - Dépistage quotidien des critères de sevrabilité + tube en T - Sevrage conventionnel conduit par les médecins Ely. NEJM 1996

7 Protocole arrêt de la sédation + sevrage 336 patients randomisés: Arrêt quotidien de la sédation + dépistage sevrabilité + tube en T versus dépistage sevrabilité + tube en T. Girard. Lancet 2008

8 Protocole de sevrage Blackwood. Cochrane library 2014

9 Conduite du sevrage Traitement Initiation Dépistage Épreuve Extubation Soins de l IRA de la de Post sevrabilité sevrage extubation Sédation Screening Tube T ± VNI Protocole automatisé Conférence de consensus Boles. Eur Resp J 2007

10 Modes ventilatoires automatisés Mode contrôlé Mode assisté Mode spontanée PAV NAVA SmartCare Adaptive Support Ventilation IntelliVent-ASV

11 Modes ventilatoires automatisés pour le sevrage SmartCare Transition automatique contrôlé - spont Dépistage des critères Réduction de l AI Epreuve de sevrage Message SmartCare

12 SmartCare Lellouche. Am J Respir Crit Care Med 2006 Rose. Intensive Care Med 2008 Shadler. Am J Respir Crit Care Med 2012 Burns. Am J Respir Crit Care Med 2013 Taniguchi. Crit Care 2015

13 Modes ventilatoires automatisés pour le sevrage ASV Transition automatique contrôlé - spont Dépistage des critères Réduction de l AI Epreuve de sevrage Message SmartCare Adaptive Support Ventilation

14 ASV après chirurgie cardiaque Sulzer. Anesthesiology 2001 Dongelman. Anesth Analg 2010 Gruber. Anesthesiology 2008 Zhu. Anesthesiology 2015

15 ASV chez les patients médicaux Kirakli. Eur Respir J 2011 Chen. Respir Care 2011 Kirakli. Chest 2015

16 ASV et type de sevrage n = 229 Kirakli. Chest 2015

17 Sevrage automatisé Rose. Crit Care 2015

18 IntelliVent-ASV

19 IntelliVent-ASV Fonction sevrage rapide Phase de dépistage Phase d observation Epreuve de sevrage Diminution de l aide inspiratoire Diminution de l aide inspiratoire Message à la fin de l épreuve

20 Modes ventilatoires automatisés pour le sevrage IntelliVent-ASV Transition automatique contrôlé - spont Dépistage des critères Réduction de l AI Epreuve de sevrage Message SmartCare Adaptive Support Ventilation IntelliVent-ASV

21 IntelliVent-ASV Fonction sevrage rapide

22 IntelliVent-ASV 60 patients de reanimation ventilés plus de 48h IntelliVent-ASV versus VAC+AI avec protocole de sevrage Garnero. Intensive Care Med 2014 [abstract]

23 Modes ventilatoires automatiques et durée de ventilation Mode ventilatoire = outil Résultats dépendent de la façon de l utiliser Associer mode automatique et protocole Comparaison dépend du groupe contrôle

24 Conclusions Le sevrage précoce est un objectif prioritaire en réanimation Protocoles de sevrages raccourcissent la durée de ventilation ASV et Smartcare raccourcissent la durée de ventilation Merci

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Dr. T.Madelaine Réanimation médicale GH Edouard Herriot - Lyon

Sevrage ventilatoire. Dr. T.Madelaine Réanimation médicale GH Edouard Herriot - Lyon Sevrage ventilatoire Dr. T.Madelaine Réanimation médicale GH Edouard Herriot - Lyon Plan Introduction Sevrage ventilatoire Sevrabilité & épreuve de sevrage Protocole de sevrage VNI & sevrage ventilatoire

Plus en détail

Ventilation à aide adaptative ASV. Ventilation à aide adaptative

Ventilation à aide adaptative ASV. Ventilation à aide adaptative Ventilation à aide adaptative ASV Ventilation à aide adaptative L ASV s adapte aux besoins du patient en réglant en continu la pression nécessaire et en la maintenant dans une plage de ventilation sûre.

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

David Thévoz Physiothérapeute Service physiothérapie cardio- respiratoire CHU Lausanne Suisse. 14 novembre 2014

David Thévoz Physiothérapeute Service physiothérapie cardio- respiratoire CHU Lausanne Suisse. 14 novembre 2014 David Thévoz Physiothérapeute Service physiothérapie cardio- respiratoire CHU Lausanne Suisse 14 novembre 2014 Plan de présentacon Définition Pourquoi sevrer la VM Quand sevrer la VM Comment sevrer la

Plus en détail

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983 Ventilation intelligente Hamilton Medical La ventilation intelligente depuis 1983 Intelligent Ventilation since 1983 Nous nous efforçons de développer des systèmes intelligents pour servir au mieux les

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique

Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique CHU Robert Debré Incidence des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique en Réanimation Pédiatrique Stéphane DAUGER - Maryline CHOMTON Réanimation et Surveillance Continue Pédiatriques Hôpital

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO

Kinésithérapie et réanimation. Guillaume FOSSAT, Réanimation Médicale CHRO Kinésithérapie et réanimation 1 Cadre légal Organisation des réanimations: Art. D. 712-110 L établissement de santé doit être en mesure de faire intervenir en permanence un masseur-kinésithérapeute justifiant

Plus en détail

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats

Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Réhabilitation respiratoire précoce: modalités, résultats Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale / Hôpital de Hautepierre EA 3072 / Université de Strasbourg o Lilly Conflits d intérêts sur

Plus en détail

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise

NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise NAVA et sevrage de la ventilation mécanique Dr PIQUILLOUD Lise Département de Réanimation Médicale et de Médecine Hyperbare, CHU d Angers Lise.PiquilloudImboden@chu angers.fr Conflits d intérêts Matériel

Plus en détail

Prévention des pneumopathies post-opératoires

Prévention des pneumopathies post-opératoires IXe Journées nationales d infectiologie, Marseille le 4 juin 2008 Prévention des pneumopathies post-opératoires Pr Olivier MIMOZ Inserm ERI-23 Pharmacologie des agents anti-infectieux DAR CHU de POITIERS

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente.

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Médecin référent : Dr GEORGES Bernard Equipe IDE : VENTURA P., GUIRAL L., HERVIOU

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Nourrisson, pédiatrique, adulte

Nourrisson, pédiatrique, adulte Nourrisson, pédiatrique, adulte En soins intensifs, vous cherchez plus que des performances ventilatoires de classe mondiale. Vous recherchez des ventilateurs capables de fournir des données fiables et

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983 Ventilation intelligente Hamilton Medical La ventilation intelligente depuis 1983 Intelligent Ventilation since 1983 Nous nous efforçons de développer des systèmes intelligents pour servir au mieux les

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Introduction de la dexmédétomidine dans le service des soins intensifs d un hôpital régional suisse : retour d expérience

Introduction de la dexmédétomidine dans le service des soins intensifs d un hôpital régional suisse : retour d expérience Introduction de la dexmédétomidine dans le service des soins intensifs d un hôpital régional suisse : retour d expérience Dr Lucien Roulet Pharmacie ICHV Hôpital du Valais JFSPH, 24 avril 2015, Mâcon Sédation

Plus en détail

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA)

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Module respiratoire DESC de réanimation médicale mars 2007 T.SAGHI (Bordeaux) introduction -Physiopathologie + morphologie + quantitatif

Plus en détail

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences

Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI. Pierre Michelet Réanimation des Urgences Ventilation Protectrice en dehors du SDRA et de l ALI Pierre Michelet Réanimation des Urgences Objectifs Pédagogiques Ventilation «protectrice» Arguments en faveur de lésions induites par la ventilation

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval Les modes de ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 Ventilation contrôlée vs spontanée Ventilation contrôlée

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007

RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA. BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 RESTRICTION HYDRIQUE DANS LE SDRA BERENGUER Daniel DESC Réanimation 2007 Hyperperméabilité paroi alvéolo-capillaire Fuite plasmatique vers interstitium et alvéoles Œdème pulmonaire lésionnel Altération

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon

VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse Lyon VENTILATION NON INVASIVE AU COURS DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE (NOUVEAU-NE EXCLU) 3 ème conférence de consensus commune SFAR/SPLF/SRLF le 12 octobre 2006 Jean Paul Viale Hôpital de la Croix Rousse

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

Méthodes d oxygénothérapie actuelles

Méthodes d oxygénothérapie actuelles Oxygénothérapie à haut débit Dr Jean-Michel Arnal Réanimation polyvalente Hôpital Font Pré Toulon jean-michel@arnal.org JRUR 2010 Méthodes d oxygénothérapie actuelles Débit d oxygène < 6l/min 10 l/min

Plus en détail

Diplôme Universitaire Certificat of Advanced Studies Angers Genève «Ventilation Artificielle : De la physiologie à la pratique»

Diplôme Universitaire Certificat of Advanced Studies Angers Genève «Ventilation Artificielle : De la physiologie à la pratique» Diplôme Universitaire Certificat of Advanced Studies Angers Genève «Ventilation Artificielle : De la physiologie à la pratique» Comité scientifique et d organisation: Laurent Brochard (Genève), Jean-Christophe

Plus en détail

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE?

TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Colloque secteur URO-DIG Mardi 5 décembre 2012 TEST DE FUITE AU BLOC (F)UTILE? Dr Caroline Couchepin DES 3eme annee Extubation et contexte Définitions But recherché, but atteint? - quelques évidences En

Plus en détail

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs

Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Tabagisme et cancer du poumon : de la prévention aux soins palliatifs Pr. Thierry URBAN Pneumologie et UCT CHU Angers Lien d Intérêts : Pfizer, GSK, Lilly, Roche, Astra Zeneca U 646 Ingénierie de vectorisation

Plus en détail

La ventilation mécanique et le système nerveux autonome

La ventilation mécanique et le système nerveux autonome La ventilation mécanique et le système nerveux autonome Mohamed Ait Si M hamed, inh JIVA 2013 2 Le système nerveux autonome (SNA) Le SNA contrôle la ventilation. SNA contrôle la régulation d activité cardiovasculaire.

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

BPCO traitements médicamenteux des décompensations

BPCO traitements médicamenteux des décompensations AER Lyon 2013 BPCO traitements médicamenteux des décompensations Pr A Demoule Service de Pneumologie et Réanimation médicale Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris principe de compensation de charges

Plus en détail

Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes

Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes Conséquences de l appropriation des VNI par les kinésithérapeutes Thierry PONSET Cadre de Santé Kinésithérapeute Réanimation médicale Centre Hospitalier Lyon Sud 69495 PIERRE BENITE cedex UDéfinition :

Plus en détail

Intelligent Ventilation. ...nouvelles fonctions intelligentes

Intelligent Ventilation. ...nouvelles fonctions intelligentes Intelligent Ventilation...nouvelles fonctions intelligentes En soins intensifs, soins subaigus et même en soins à domicile, vous cherchez davantage que des performances techniques de classe mondiale. Vous

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

SEVRAGE : MODALITES PRATIQUES

SEVRAGE : MODALITES PRATIQUES Ventilation en réanimation 411 SEVRAGE : MODALITES PRATIQUES M. Wysocki, Réanimation polyvalente, Institut Mutualiste Montsouris, 42 Boulevard Jourdan, 75674 Paris cedex 14. INTRODUCTION Sevrage : Action

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation

Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Pronostic des patients d onco-hématologie en réanimation Rébecca Hamidfar-Roy Réanimation Médicale CHU de Grenoble Actualités En Réanimation 14 Novembre 2013 Oncohématologie/Réanimation Facteurs liés à

Plus en détail

Monitorage hémodynamique aux urgences. JRUR 2009 Dr DEL NISTA Urgences Centre Hospitalier Toulon La Seyne

Monitorage hémodynamique aux urgences. JRUR 2009 Dr DEL NISTA Urgences Centre Hospitalier Toulon La Seyne Monitorage hémodynamique aux urgences JRUR 2009 Dr DEL NISTA Urgences Centre Hospitalier Toulon La Seyne Objectifs Définition de l hémodynamique Techniques utilisables, techniques utiles Mise en place

Plus en détail

Le sevrage de la trachéotomie

Le sevrage de la trachéotomie Le sevrage de la trachéotomie Journée de formation «infirmière» et «kinésithérapeute» SKR. Maison de la réanimation Paris 01 / 06 / 2012 Dr G.Beduneau Réanimation Médicale CHU ROUEN gaetan.beduneau@chu-rouen.fr

Plus en détail

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT REVUE DE LA LITTERATURE 2010 DR V HOUDOUIN HÔPITAL ROBERT DEBRÉ Buts: -Prévalence de l hypova -Critères cliniques et fonctionnelles d hypova -Evolution à un an avec et

Plus en détail

Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM)

Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM) Prévention des Pneumopathies acquises sous Ventilation Mécanique (PAVM) SIHARATH Sakhone MASSON Julie Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Claude- Bernard Paris 14 novembre 2014 Sommaire

Plus en détail

Équilibre glycémique périopératoireratoire. Grégoire ANDRIEU Pôle d Anesthd Hôpital Huriez CHRU de Lille

Équilibre glycémique périopératoireratoire. Grégoire ANDRIEU Pôle d Anesthd Hôpital Huriez CHRU de Lille Équilibre glycémique périopératoireratoire Grégoire ANDRIEU Pôle d Anesthd Anesthésie sie RéanimationR Hôpital Huriez CHRU de Lille En réalitr alité,, le diabète en soi n est n pas un facteur de risque

Plus en détail

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008 NAVA Neurally Adjusted Ventilatory Assist Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier Marseille AEV - Bruxelles 2008 Début Insufflation Machine Début Ti neural ASYNCHONIE ASYNCHONIE Fin

Plus en détail

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire

Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire 1 de 5 Perspectives sur les défis du sevrage ventilatoire Si vous préférez obtenir cet article en version pdf, cliquez ici,.s il vous plaît. Le sevrage de la ventilation mécanique est un moment important

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon

15-16 Novembre OAP cardiogénique. Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon 15-16 Novembre 2012 OAP cardiogénique Romain HERNU Service de Réanimation médicale Hôpital Édouard Herriot CHU de Lyon Plan 1. Généralités 2. Physiopathologie 3. Étiologies 4. Diagnostic 5. Traitement

Plus en détail

BPCO et Sevrage difficile de la Ventilation Mécanique

BPCO et Sevrage difficile de la Ventilation Mécanique Actualités en Réanimation Lyon 14-15 Novembre 2013 Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive BPCO et Sevrage difficile de la Ventilation Mécanique Ch. GIRAULT Service de Réanimation Médicale Hôpital Charles

Plus en détail

Echographie pulmonaire. Recommendations

Echographie pulmonaire. Recommendations Echographie pulmonaire Martin Girard, MD Hôpital Notre-Dame du CHUM Université de Montréal Echographie pulmonaire Pourquoi Historique Technique Sémiologie Pathologies Approche clinique Pourquoi Avantages

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE : TEST

VENTILATION NON INVASIVE : TEST VENTILATION NON INVASIVE : TEST DE 3 MASQUES FACIAUX SUR LE RINÇAGE DU CO 2 PAR LA FUITE INTENTIONNELLE. Clément Médrinal Guillaume Prieur CONFLIT D INTÉRÊT Aucun conflit d intérêt en lien avec ce travail.

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon

Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE. Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Dr Vincent JAHANDIEZ Carole VACHOD, IDE Service de Réanimation Médicale Hôpital Edouard Herriot, Lyon Modifica(ons anatomiques Compliance : capacité du poumon à se laisser distendre î compliance thoracique

Plus en détail

Traitement de l Embolie Pulmonaire en ambulatoire. Dr Mathieu Ar5foni Service de médecine interne-vasculaire

Traitement de l Embolie Pulmonaire en ambulatoire. Dr Mathieu Ar5foni Service de médecine interne-vasculaire Traitement de l Embolie Pulmonaire en ambulatoire Dr Mathieu Ar5foni Service de médecine interne-vasculaire mathieu.ar5foni@chu-nantes.fr Introduc5on L embolie pulmonaire (EP) et la thrombose veineuse

Plus en détail

ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD

ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD ÉROSOLS ET HUMIDIFICATION WALLET ERVICE DE RÉANIMATION CHU LYON SUD Humidification OURQUOI HUMIDIFIER? température: 20 C humidité relative: 50% Gaz médicaux : température: 32 C humidité relative: 90%

Plus en détail

Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves?

Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves? Aides Instrumentales: Quels niveaux de preuves? Prêt de matériel: Resmed, Respironics, Philips Inspiration profonde Fermeture glotte compression Expulsion Faiblesse muscles inspiratoires Inspiration insuffisante

Plus en détail

VS-PPC & VNI dans l OAP

VS-PPC & VNI dans l OAP VS-PPC & VNI dans l OAP Généralités OAP : 5 % des hospitalisations en urgence Maladie récurrente : 50 % de récidive dans l année Maladie hétérogène avec deux formes cliniques Laurent ARGAUD Réanimation

Plus en détail

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Arthroplastie totale d épaule en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Etat des lieux : la littérature : deux études pilotes. Total Shoulder Arthroplasty as an Outpatient

Plus en détail

Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine.

Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine. Les gestes techniques de Médecine d Urgence: description, apprentissage et maintien des compétences. A propos d une étude en Lorraine. Présentation de thèse Dr. François-Xavier MORONVAL 35 ème journée

Plus en détail

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE:

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS:

Plus en détail

Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer?

Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer? Débit cardiaque : pourquoi et quand le mesurer? P Vignon Réanimation Polyvalente CIC-P 0802 CHU Limoges Plan Déterminants du débit cardiaque Pourquoi le mesurer? Quand le mesurer? Quel but se donner? Conclusions

Plus en détail

en RéanimationR Cécile Bordenave Cadre supérieur Pole d Anesthésie Réanimation et Réanimation médicale Septembre 2016 Arcachon

en RéanimationR Cécile Bordenave Cadre supérieur Pole d Anesthésie Réanimation et Réanimation médicale Septembre 2016 Arcachon Stratégie de Prévention en RéanimationR Cécile Bordenave Cadre supérieur Pole d Anesthésie Réanimation et Réanimation médicale Arcachon Septembre 2016 Plan Epidémiologie PAVM et sphère buccodentaire Le

Plus en détail

Trachéotomie en 2010

Trachéotomie en 2010 Trachéotomie en 2010 Choix des indications et Résultats des différentes Etudes J.-F. Muir Service de Pneumologie et USIR CHU de Rouen Trachéotomie: 2 perspectives Prise en charge d une IRA et sevrage

Plus en détail

Particularités respiratoires des sportifs

Particularités respiratoires des sportifs Particularités respiratoires des sportifs Patrick Mucci, Pr Ph D Université de Lille 2 EA 7369 Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport, Santé, Société 1 Débit ventilatoire et sportifs d endurance Réponse

Plus en détail

Prise en charge de la douleur Rôle de l infirmier. Dr E7enne FAUCHER LYON

Prise en charge de la douleur Rôle de l infirmier. Dr E7enne FAUCHER LYON Prise en charge de la douleur Rôle de l infirmier Dr E7enne FAUCHER LYON LOI n 2002-303 du 4 mars 2002 rela4ve aux droits des malades et à la qualité du système de santé Global Day Against Pain Pré- hospitalier

Plus en détail

Pascal Thomas & Marc Leone

Pascal Thomas & Marc Leone Pascal Thomas & Marc Leone Service de chirurgie thoracique et maladies de l oesophage Service d anesthésie et de réanimation Hôpital Nord, AP-HM Aix Marseille Université, Marseille Récupération rapide

Plus en détail

Prévention du risque infectieux en endoscopie ANALYSE D UNE ÉPIDÉMIE

Prévention du risque infectieux en endoscopie ANALYSE D UNE ÉPIDÉMIE Prévention du risque infectieux en endoscopie ANALYSE D UNE ÉPIDÉMIE H.N. BUI, V. MARIE 38 èmes Journées Régionales d Hygiène Hospitalière Mars 2016 Indications de la fibroscopie bronchique en Réanimation

Plus en détail

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes.

SET D EXTUBATION PAR ÉTAPES COOK. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. Ajoutez l extubation par étapes à votre stratégie de prise en charge des voies aériennes. «La stratégie d extubation prédéterminée doit envisager ( ) l utilisation à court terme d un dispositif pouvant

Plus en détail

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU

Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU Ventilateurs de Transport : quel matériel pour quel usage? COPACAMU 2011 Dr Pierre Michelet Réanimation des Urgences - SAMU 1. Quel Usage? Ventilation et Structure d Urgence I n Besoins spécifiques variables

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS

VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS VENTILATION NON INVASIVE DANS LES PNEUMOPATHIES AIGUËS G. HILBERT Département de Réanimation médicale, CHU Bordeaux EA 518-Physiologie, Université Bordeaux 2 Le but des techniques de ventilation non-invasive

Plus en détail

HAMILTON-T1 HAMILTON-T1. Ventilation de transport intelligente

HAMILTON-T1 HAMILTON-T1. Ventilation de transport intelligente HAMILTON-T1 HAMILTON-T1 Ventilation de transport intelligente Intelligent Ventilation since 1983 Ventilation de transport intelligente HAMILTON-T1 Un ventilateur de transport parfaitement équipé pour

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES

MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES MODES VENTILATOIRES DIPLÔME UNIVERSITAIRE SOINS INFIRMIERS EN RÉANIMATION, SALLE DE SURVEILLANCE POST INTERVENTIONNELLE ET URGENCES 28 janvier 213 Dr Christophe Denantes Fonctions et réglages d un ventilateur

Plus en détail

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive

Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Activité Physique et maladie respiratoire chronique : cas de la Broncho-pneumopathie Chronique Obstructive Epidémiologie de la BPCO la + fréquente des maladies respiratoires : - 14 millions de Nord-Américains

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

Ventilation non-invasive postopératoire

Ventilation non-invasive postopératoire Ventilation non-invasive postopératoire Emmanuel Futier Anesthésie Réanimation, Pôle Médecine Périopératoire, Hôpital Estaing, CHU de Clermont-Ferrand, 1 place Lucie Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand cedex

Plus en détail

Antibiothérapie des pneumopathies nosocomiales. Dr A. Meybeck Service de maladies infectieuses CH Tourcoing

Antibiothérapie des pneumopathies nosocomiales. Dr A. Meybeck Service de maladies infectieuses CH Tourcoing Antibiothérapie des pneumopathies nosocomiales Dr A. Meybeck Service de maladies infectieuses CH Tourcoing Définitions Quand traiter : Diagnostic (clinique, radiologique, microbiologique) Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

Politiques de prévention

Politiques de prévention Politiques de prévention L importance de la consultation médicale autour des habitudes de vie P O L I T I Q U E S DE PRÉVENTION Colloque organisé par la Fondation PiLeJe 19 SEPTEMBRE 2012 Mercredi 19 septembre

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION

LES DISPOSITIFS D OXYGENATION LES DISPOSITIFS D OXYGENATION Quoi de neuf? Dr C. Canevet Réanimation CH ARMENTIERES Systèmes actuels d oxygénothérapie Principales caractéristiques. > Lunettes nasales > Masque O2 > Masque à venturi >

Plus en détail