Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc"

Transcription

1 Etude qualitative pour l élaboration d un référentiel de compétences des organisations de jeunesse au Maroc FICHES DU REFERENTIEL DE COMPETENCES AVEC INDICATEURS (Document de travail interne à l UNESCO version DRAFT) Avril

2 I. Contexte et objectifs du référentiel Dans le cadre du projet NET MED Youth au Maroc, l UNESCO développe un référentiel de compétences des organisations de jeunesse qui servira de base à une étude qualitative sur les organisations de jeunesse au Maroc 1. L ambition du référentiel est de : i) améliorer la connaissance disponible sur les organisations de jeunesse au Maroc ii) aider à la capitalisation des compétences développées par ces organisations de jeunesse pour soutenir la transition démocratique dans leur pays iii) identifier les compétences et les écarts de capacités de ces organisations en prévision de leur participation à la mise en œuvre ou à la conception de politiques publiques L une des plus-values de l étude consiste dans la modélisation et la valorisation des compétences développées par les organisations de jeunesse actives dans le champ de la participation citoyenne et démocratique, la promotion des droits de l homme et de la liberté d expression, le droit à l information, l employabilité et l accès à l emploi et dans tout autre champ pertinent au regard du Projet NET-MED Youth. L objectif est de dégager des niveaux de maitrise de certaines compétences développées par les Organisations de jeunesse (pour les valoriser), et d identifier des écarts de capacités nécessitant des formations et renforcement de capacités spécifiques. II. Structuration du référentiel de compétences Le tableau ci-dessous, comprend des compétences d ordre aussi bien organisationnel que programmatique. En ce qui concerne les compétences programmatiques, le parti pris est de considérer les 4 domaines thématiques abordés par NETMED comme domaines de compétences. Certaines compétences même rattachées à des thématiques précises peuvent être transversales et pertinentes pour toute Organisation de Jeunesse (OJ) (plus particulièrement celles qui nous intéressent dans le cadre du projet NETMED à savoir celles engagées dans la promotion de l approche droit). Il est considéré qu une OJ peut avoir des domaines d intervention spécifiques prioritaires et réaliser d autres activités en lien avec une autre thématique sans pour autant que ces activités apparaissent comme prioritaires dans son plan d action. Par exemple, une association engagée dans le plaidoyer et les politiques publiques aborde et prend en compte dans le cadre de ses actions, les problématiques de l emploi des jeunes. De la même façon, une OJ qui a pour objet de promouvoir les droits humains utilisera les médias en tant que moyen/outil et de ce fait, elle s inscrit dans une démarche de promotion de la liberté d expression. III. La grille de niveau de maitrise des compétences Afin de mesurer le niveau de maitrise requis pour une compétence il est nécessaire d établir un niveau de référence. Ce niveau de référence est une échelle qui informe sur le niveau de maitrise et permet l'identification des écarts de capacité et par conséquent le besoin en formation. Le niveau de 1 A noter que la même étude est conduite parallèlement en Tunisie 2

3 maitrise de chaque compétence sera décidé d un commun accord avec le comité de pilotage sur la base de la grille ci-dessous : Le niveau de maitrise des compétences sera sur une échelle de 1 à 3 : Niveau 1 : Faible maitrise Cette compétence ne nécessite pas d être parfaitement maitrisée. (Elle peut par exemple être maitrisée uniquement par 1 ou 2 personnes de l organisation) Niveau 2 : Requis Cette compétence est nécessaire. Elle nécessite d être acquise. Soit par certains dirigeants soit par certains agents terrain soit les deux Niveau 3 : Maîtrise Cette compétence est indispensable. Elle nécessite d être parfaitement maitrisée. Soit par tous les dirigeants soit par tous les agents terrain soit les deux. IV. Guide d entretien et test Une grille d entretiens semi-directifs accompagne ce référentiel afin de garantir la dimension qualitative de l étude. Ce référentiel sera discuté avec les groupes NETMED et testé auprès d un groupe d organisations membres du consortium NET MED. Ce ne sera certes pas un échantillon représentatif, mais déjà un premier échantillon suffisant et pertinent à ce stade de test. Tel que conçu, le guide d entretien permettra : de donner une dimension qualitative au référentiel de compétences ; de faire ressortir les niveaux de maitrise des compétences ; et de renseigner d autres compétences non couvertes par le référentiel afin de faire ressortir notamment les capacités d innovation des organisations de jeunesse, à partir des grands domaines de compétences de départ. 3

4 REFERENTIEL DE COMPETENCES NIVEAU ORGANISATIONNEL Les dirigeants de l association doivent être capables de : (Domaines Compétences) Gestion sociale/gouvernance Référentiels de compétences Conformité et cohérence des activités avec l objet et le but de l organisation. Buts tels qu inscrits dans la charte et les statuts Cerner efficacement les aspects administratifs et prendre soin de la bonne gouvernance de l association Organiser et dynamiser les organes de gestion (Bureau, CA, ) Etre en conformité avec la loi (publication des statuts, des comptes, ) Distinguer les missions et fonctions des différents organes : bureau associatif et bureau exécutif. Niveau de compétences requis Indicateurs de compétences (Capacité : base du guide d entretien) Maitriser le dahir sur le droit des associations Etre en mesure de présenter le cadre d action de l organisation en conformité avec la charte et les statuts Etre en mesure de présenter le règlement intérieur de l organisation Etre en mesure de communiquer en toute transparence à tous les membres de l association Etre en mesure de rédiger un manuel de procédures sur le processus de recrutement Etre en mesure de présenter un organigramme Gérer des ressources humaines Respecter les principes de transparence, d égalité des chances et de non-discrimination dans les processus de recrutement et de gestion des RH Assurer la représentativité des jeunes dans les organes directeurs de l organisation (Bureau, CA, etc.) Etre en mesure de présenter une équipe opérationnelle et un organe directeur respectant les principes d équité et d égalité (égalité des chances et de nondiscrimination, égalité homme/femme, représentativité des jeunes) Etre en mesure d établir des contrats de travail pour les salariés Etre en mesure de présenter les fiches de poste de l ensemble du personnel de 4

5 Respecter la dimension genre dans les organes directeurs de l organisation (Bureau, CA, etc.) Gérer administrativement le personnel (Contrat de travail, fiche de paye, retraites, bénévolat...) l organisation Etre en mesure de développer des fiches de paye Etre en mesure de présenter un plan de formation Etre en mesure de présenter des outils d évaluation du personnel Définir et décrire les fonctions et tâches Etablir les procédures d évaluation. Disposer d un plan de formation Gestion financières et de projet Comprendre et présenter des comptes, budgets prévisionnels et autres outils de gestion financière (rapports financiers, rapports d audit, etc.) Assurer une gestion financière saine de l organisation Maitriser l ingénierie de projet (cycle de vie d un projet) Adopter l approche basée sur les résultats et par conséquent des outils de suivi et d évaluation Mobiliser des financements (nationaux, internationaux, institutionnels, privés, Etre en mesure de développer un plan opérationnel (projections des ressources financières nécessaires) Etre en mesure de promouvoir des actions planifiées, Etre en mesure d identifier les partenaires financiers Etre en mesure de développer des partenariats Etre en mesure de valoriser les ressources propres de l association (humaine, matérielle..) Etre en mesure de travailler sur la base d un diagnostic du contexte socioéconomique Etre en mesure de définir des objectifs des résultats et des activités Etre en mesure de développer des tableaux de bords de conduite de projets 5

6 etc ), être capable de les exécuter, et de produire des rapports financiers conformes Répondre à des appels à projets et élaborer des documents de projets basés sur une analyse des besoins et du contexte. Maitriser les techniques de communication pour sensibiliser ou mobiliser autour d un projet Etre en mesure de produire des rapports de projets pour l association et pour les bailleurs Etre en mesure de développer des plans d évaluation Etre en mesure de tenir des livres comptables et prévisionnels Etre en mesure de planifier des audits de comptes Etre en mesure de travailler sur la base d une stratégie de communication interne et externe 6

7 REFERENTIEL DE COMPETENCES DES ASSOCIATIONS DE JEUNES : NIVEAU PROGRAMMATIQUE/PROJET Les associations de jeunes doivent être capables de : (Domaines de compétences) Politiques publiques Référentiels de compétences Analyser le contexte et identifier les besoins des jeunes Déterminer le processus d action et la démarche du plaidoyer Développer des outils de plaidoyer et élaborer des propositions à caractère politique (Mémorandums, Livres blanc, carte blanche..) Etre informé des processus de réformes et de mise en place des politiques publiques concernant les jeunes Etre au fait des outils et des instruments internationaux dans les différents sujets en lien avec l action de l organisation Maîtriser les rouages administratifs et le cadre législatif propres à l élaboration et la mise en place de politiques publiques Disposer des capacités et outils pour analyser les politiques publiques (SNIJ, etc ) Niveau de compétences requis Indicateurs de compétences (Capacité) Etre en mesure de connaitre les droits d accès à l information Etre en mesure de connaitre les droits sur la liberté d expression Etre en mesure de connaitre les droits sur la participation des jeunes dans les partis politiques Etre en mesure de connaitre les projets de loi sur les jeunes Etre en mesure de connaitre les outils et les instruments internationaux dans les différents sujets en lien avec l action de l organisation Etre en mesure de connaitre les articles de la constitution relatifs à la jeunesse Etre en mesure de connaitre la SNIJ (les 5 axes d intervention : opportunités économiques, accès et qualité de services de base, participation dans la vie sociale et prise de décision, promotion des droits de l homme, renforcement des dispositifs institutionnels de communication et gouvernance) Etre en mesure de développer une stratégie d action et de plaidoyer (seul ou en collectif) Etre en mesure de distinguer entre un plaidoyer de négociation et de dialogue et un plaidoyer de confrontation Etre en mesure de travailler avec les outils de plaidoyer adéquats Etre en mesure de constituer des cellules de veille des politiques publiques 7

8 Former et informer les jeunes sur les matières qui les concernent Organiser et construire un dialogue avec les pouvoirs publics Emploi Identifier les problématiques liées a la transitions des jeunes vers le marché du travail Participer au développement des stratégies et des programmes pour l emploi des jeunes Etre en mesure d identifier des opportunités concernant la formation et l emploi des jeunes, et plus général concernant les transitions des jeunes vers le marché de l emploi Développer des outils de formation et/ou de renforcement de capacités des jeunes en matière de formation et d accès à l emploi Développer des outils de formation en matière d organisation, leadership, communication, plaidoyer concernant le suivi des politiques de formation et d emploi des jeunes Mener des campagnes de sensibilisation sur l emploi des jeunes Etre en mesure de travailler sur la base de données qualitatives et quantitatives relatives à la problématique de l emploi des jeunes Etre en mesure d identifier les besoins en formation des jeunes Etre en mesure de présenter des outils de formation des jeunes en matière d organisation, leadership, communication, plaidoyer Etre en mesure de présenter un plan d action ou des rapports sur la participation de l organisation aux débats et réflexions sur les thématiques liées à l emploi des jeunes et sur la transition des jeunes Connaitre les grands axes de la SNE Etre en mesure de dialoguer avec les institutions de formation concernées (Ministère de l enseignement supérieur, ministère de l éducation et de la formation professionnelle) Etre en mesure de dialoguer avec les agences Nationale pour l emploi (Anapec ) Etre en mesure de dialoguer avec des institutions du secteur privé (étude de l offre, proposition de stage et insertion dans les entreprises) Etre en mesure de dialoguer avec les institutions actives dans l entreprenariat (Publiques et privés, ONG) Etre en mesure de présenter un plan de communication sur l emploi des jeunes 8

9 Media S informer sur le secteur des medias Diagnostiquer et développer des éléments d analyse sur les jeunes et les medias Diagnostiquer l image des jeunes en tenant compte des principes d inclusion et de diversité (origine géographique, situation socio-économique, genre, handicap, etc.) dans les médias Développer une stratégie et des campagnes de plaidoyer visant à sensibiliser les média autour des questions et problématiques qui concernent les jeunes, Etre en mesure de présenter la situation actuelle des jeunes et des medias fondée sur une analyse et un diagnostic basé sur des principes d inclusion et de diversité Etre en mesure de présenter un plan d action et de plaidoyer visant à sensibiliser les média autour des questions et problématiques qui concernent les jeunes, Etre en mesure de présenter un plan d action et de plaidoyer visant à sensibiliser les acteurs médiatiques et institutionnels pour l amélioration de l image, la place et le rôle des jeunes dans les médias Etre en mesure d utiliser efficacement les réseaux sociaux et les technologies de l information et de la communication(tic) pour une forte mobilisation et une diffusion de l information Sensibiliser les acteurs médiatiques et institutionnels pour l amélioration de l image, la place et le rôle des jeunes dans les médias Concevoir des produits médiatiques et les diffuser y compris dans les réseaux sociaux Etre capable de susciter de l intérêt et de mobiliser via les réseaux sociaux 9

10 REFERENTIEL DE COMPETENCES DES ASSOCIATIONS DE JEUNES : NIVEAU RESEAU ET PARTENARIAT Les associations de jeunes doivent être capables de : (Domaines de compétences) Référentiels de compétences Niveau de compétences requis Indicateurs de compétences (Capacité) Partenariat institutionnel Etablir des conventions, des partenariats pour la prestation de services ou la mise en œuvre de projets avec les pouvoirs publics Etre en mesure de signer des partenariats, des conventions avec les pouvoirs publics Etre en mesure de participer aux processus de consultations initiés par les institutions Participer aux processus de consultations initiés par les institutions relatifs à des dossiers ayant trait au domaine d action de l organisation Faire partie de Conseils d avis et de concertation Partenariat associatif Etablir des conventions/ contrats de partenariat avec des organisations partageant les mêmes valeurs Innover, créer et mener ensemble de nouveaux projets Etre en mesure de signer des conventions et partenariats sur des projets avec des organisations locales, ou régionales ou internationales Etre en mesure de monter un projet commun avec des organisations locales, ou régionales ou internationales Etre en mesure de développer des outils de travail commun Créer des outils conjoints pour améliorer la qualité Développer des liens avec d autres associations ayant les mêmes valeurs 10

11 dans des villes et régions différentes, et également au niveau régional et international Réseau professionnel Choisir ses partenaires du réseau Développer une charte, un règlement intérieur et un référentiel des valeurs Partager connaissance, savoirs, expériences, données, informations Développer et travailler avec des outils communs Appartenir à un réseau professionnel formel Agir comme groupe de pression pour influer sur les rapports de forces à l œuvre Se constituer en réelle force de proposition Etre en mesure de choisir ses membres du réseau ayant un intérêt commun, une cause commune, des valeurs communes ou un projet commun Respecter les fondements d une démocratie respectant les principes d équité et d égalité (égalité des chances et de non-discrimination, égalité homme/femme, représentativité des jeunes) (Charte et référentiel des valeurs) Etre en mesure de travailler dans une structure organisationnelle (comité de coordination ou d un bureau ou autres) Etre en mesure de présenter un plan d action du réseau Etre en mesure de planifier les rencontres du réseau Etre en mesure de présenter une stratégie de communication du réseau Etre en mesure de travailler avec des outils de collecte de données commun au réseau Etre en mesure d évaluer le degré d influence/impact sur les décideurs politiques Faire partie d un réseau spontané informel entre professionnels (réseau national, régional, international) : 11

12 12

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social ANNEXE 1 REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social FINALITES DE LA FONCTION - Etre le garant de la conception, du pilotage, de la mise en œuvre et de l évaluation du projet social de la structure

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE (Version approuvée par le CA du 20/10/2014)

PLAN STRATEGIQUE (Version approuvée par le CA du 20/10/2014) Cercle de Coopération des ONG de développement du Luxembourg a.s.b.l. 13, av. Gaston Diderich L 1420 Luxembourg Pour un monde solidaire et responsable Tél : +352 26 02 09 11 Fax : +352 26 02 09 26 www.cercle.lu

Plus en détail

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

Mémorandum dédié au plaidoyer pour une participation effective des femmes et des jeunes à l a gestion de la chose locale et régionale.

Mémorandum dédié au plaidoyer pour une participation effective des femmes et des jeunes à l a gestion de la chose locale et régionale. Mémorandum dédié au plaidoyer pour une participation effective des femmes et des jeunes à l a gestion de la chose locale et régionale. Introduction: Si la démocratie signifie la reconnaissance des individus

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014

Performance sociale. Concepts et enjeux. Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 1 Performance sociale Concepts et enjeux Commission Paritaire Santé 23 mai 2014 La RSE à la Sécurité sociale 2 La RSE est un instrument au service du Développement Durable. Plan cadre développement durable

Plus en détail

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT Direction des Ressources Humaines DIRECTEUR M DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Générale Adjointe des Solidarités Service : Direction Insertion/Logement

Plus en détail

Comité départemental 82 de la pétanque et de jeu provençal Recrutement agent de développement

Comité départemental 82 de la pétanque et de jeu provençal Recrutement agent de développement Comité départemental du Tarn et Garonne de pétanque et jeu provençal Comité départemental 82 de la pétanque et de jeu provençal Recrutement agent de développement 1 Boulodrome du Marché Gare Boulevard

Plus en détail

Appui à la planification participative

Appui à la planification participative Appui à la planification participative Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser la planification d une stratégie, d un programme ou d une coopération. Dans certains cas, planifier une stratégie

Plus en détail

Journée de présentation du 27 janvier Atelier thématique : «Principes horizontaux» (45 mn) Volet déconcentré en Ile-de-France

Journée de présentation du 27 janvier Atelier thématique : «Principes horizontaux» (45 mn) Volet déconcentré en Ile-de-France Journée de présentation du 27 janvier 2016 Atelier thématique : «Principes horizontaux» (45 mn) Volet déconcentré en Ile-de-France Sommaire 1. Introduction 2. Rappel des 3 principes horizontaux 3. Méthodologie

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES 534 Ressources humaines Le domaine fonctionnel Ressources humaines regroupe les emplois ayant pour objectif de gérer, mobiliser et développer les ressources humaines, valoriser l engagement des personnels

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration

Royaume du Maroc. Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration Royaume du Maroc Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l Administration Contexte Avancées en matière des droits des femmes et promotion de leur participation dans la vie publique

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux.

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux. Bordeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Emploi repère CCN : Responsable de secteur Cotation 15 Intitulé de poste : Responsable de secteur Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est

Plus en détail

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 Fiche technique LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 TRAVAILLEURS SOCIAUX 1. ELEMENTS DE DEFINITION A. L individu est acteur dans la communauté : ACTEUR : L habitant

Plus en détail

LE PREMIER MINISTRE. Sur rapport du Ministre d'etat à l'education Nationale, à l'enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique,

LE PREMIER MINISTRE. Sur rapport du Ministre d'etat à l'education Nationale, à l'enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique, REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité- Justice PREMIER MINISTERE VISAS : - B.O.M - DGLTEJO -DGB - CF Décret n 154-2011/PM, modifiant certaines dispositions du décret n 001-2011 du 2 janvier

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

GPEC Territoriale Egalité professionnelle femmes hommes un projet de territoire. Un projet qui débute en 2013

GPEC Territoriale Egalité professionnelle femmes hommes un projet de territoire. Un projet qui débute en 2013 GPEC Territoriale Egalité professionnelle femmes hommes un projet de territoire Un projet qui débute en 2013 Contexte et opportunité Contexte du Fonds Social Européen L Etat Exemplaire (Loi du 4 août 2014

Plus en détail

Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc. Au Rapport Marocain destiné à l UPR

Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc. Au Rapport Marocain destiné à l UPR Contribution du Centre des Droits des Gens/Maroc Au Rapport Marocain destiné à l UPR Novembre 2007 1 Sommaire Introduction : Le Maroc et les droits humains Partie I -Droits Politiques et civiles Partie

Plus en détail

Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur L effectif salarié total du secteur (NAF 6920Z) a augmenté de +23% en 15 ans, passant de 105 708 à 129 904 salariés La majorité des effectifs se

Plus en détail

Projet associatif TRISOMIE 21 Aquitaine

Projet associatif TRISOMIE 21 Aquitaine Projet associatif TRISOMIE 21 Aquitaine Membre de la fédération 09/07/2012 I. L objet de l association II. III. IV. Les valeurs portées par l association Les objectifs généraux Une organisationn 2 I. L

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3

SOMMAIRE 1. OBJECTIFS DE L ACCORD-CADRE... 3 Accord cadre régional pour développer l emploi et les compétences et sécuriser les parcours d insertion dans les structures de l insertion par l activité économique d Aquitaine 2015-2017 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets 1 OF3-1 Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets Le pilotage et la coordination des projets nécessitent la définition et l élaboration en préalable d outils décrivant les modes

Plus en détail

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML

PREALABLE PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PARTENARIAT RENFORCE ENTRE POLE EMPLOI ET LE RESEAU DES MISSIONS LOCALES - NOTICE D APPUI - UNML PREALABLE Le partenariat renforcé du réseau des Missions Locales avec le Pôle Emploi entre dans une nouvelle

Plus en détail

.: APPEL À CANDIDATURES :. ATELIER «Echange d expériences et formation pour le plaidoyer» juillet 2007, Rabat, Maroc.

.: APPEL À CANDIDATURES :. ATELIER «Echange d expériences et formation pour le plaidoyer» juillet 2007, Rabat, Maroc. .: APPEL À CANDIDATURES :. ATELIER «Echange d expériences et formation pour le plaidoyer» 17-19 juillet 2007, Rabat, Maroc. Organisé par l Espace Associatif et Social Watch/Contrôle Citoyen Avec la collaboration

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES TERRITOIRES OPERATIONS D AMENAGEMENTS

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion

Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion Développement économique, emploi et insertion : quelle mobilisation pour les quartiers? Restitution des ateliers 2010 de l économie, de l emploi et de l insertion Pour une meilleure prise en compte de

Plus en détail

MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR

MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement MAROC : PREVENTION ET LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES D AVENIR Conseil de l Europe, Strasbourg, 17-19 octobre 2012 SOMMAIRE PREVENTION

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

LE PACTE DE CONFIANCE POUR L HOPITAL PUBLIC GROUPE 2 DIALOGUE SOCIAL ET RESSOURCES HUMAINES

LE PACTE DE CONFIANCE POUR L HOPITAL PUBLIC GROUPE 2 DIALOGUE SOCIAL ET RESSOURCES HUMAINES LE PACTE DE CONFIANCE POUR L HOPITAL PUBLIC GROUPE 2 DIALOGUE SOCIAL ET RESSOURCES HUMAINES 1 GROUPE 2 DIALOGUE SOCIAL ET RESSOURCES HUMAINES Ce document a été projeté en support de la présentation des

Plus en détail

AVANCER DANS LE PROCESSUS PNA A MADAGASCAR. Atelier de sensibilisation, 17 mars 2015

AVANCER DANS LE PROCESSUS PNA A MADAGASCAR. Atelier de sensibilisation, 17 mars 2015 AVANCER DANS LE PROCESSUS PNA A MADAGASCAR Atelier de sensibilisation, 17 mars 2015 Atelier de formation et de consultation, 11-13 mars 2015 LES LIGNES DIRECTRICES DU LEG ET LE CONTEXTE MALGACHE A. Travail

Plus en détail

Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille

Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille Charte de la Participation Citoyenne à la Métropole Européenne de Lille Une charte et un plan d actions pour une participation citoyenne à la MEL La présente Charte a pour ambition de définir les principes

Plus en détail

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATION ACCESSIBLE EN MODULES COURTS DE FORMATION CONTINUE OU TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Organiser, préparer, Animer, Evaluer PROCHAINE SESSION MAI 2017 Organisme

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Promoteur-Animateur-Développeur des Animations Périphériques du Mondial 2017 CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 3 METIER : Promoteur-Animateur-Développeur STRUCTURES

Plus en détail

PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP

PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP 6. PLAN D ACTION LOCAL RELATIF AU HANDICAP UN INSTRUMENT DE REALISATION DES DROITS DE L HOMME Voir p87 l ETUDE DE CAS MACEDOINE/HANDICAP INTERNATIONAL - Elaboration de plans d action locaux relatifs au

Plus en détail

Fonds de Renforcement Institutionnel et Organisationnel

Fonds de Renforcement Institutionnel et Organisationnel Fonds de Renforcement Institutionnel et Organisationnel Plan de la réunion d info Présentation générale du dispositif Questions / réponses Présentation d une action de renforcement et du dossier complet

Plus en détail

Politiques et pratiques innovantes en matière de développement des compétences : Une vision stratégique de la Formation Professionnelle

Politiques et pratiques innovantes en matière de développement des compétences : Une vision stratégique de la Formation Professionnelle ROYAUMDU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوین المهني PQIP) dans le 4ème réunion de la Commission des Affaires Economiques Sociales et Territoriales

Plus en détail

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association

DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association DEFINITION DU POSTE DE : Directeur de l association Date de mise à jour : 1er juillet 2010 Nom et signature du rédacteur : Présidente + administrateurs Nom et signature du titulaire du poste : Finalités

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Le Responsable Pays/ Assistant Technique FOPBG est placé sous la responsabilité de la Directrice et du Président basés à Nantes.

APPEL A CANDIDATURE. Le Responsable Pays/ Assistant Technique FOPBG est placé sous la responsabilité de la Directrice et du Président basés à Nantes. APPEL A CANDIDATURE RESPONSABLE PAYS DE COOPERATION ATLANTIQUE GUINEE 44 ET ASSISTANT TECHNIQUE A LA FEDERATION DES ORGANISATIONS PAYSANNES DE BASSE GUINEE L association Coopération Atlantique Guinée 44

Plus en détail

PROJET REGIONAL DE SANTE

PROJET REGIONAL DE SANTE PROJET REGIONAL DE SANTE 2012-2016 Programme de Coopération Régionale en Santé dans la zone sud-ouest de l Océan Indien Chantal de Singly, Directrice générale de l ARS Océan Indien Séminaire des Directeurs

Plus en détail

Fonds de Renforcement Organisationnel

Fonds de Renforcement Organisationnel Fonds de Renforcement Organisationnel 1. Objectifs Le fonds de renforcement organisationnel (FRO) a pour objectif d accroître l efficience, le professionnalisme et l adaptation à leur environnement des

Plus en détail

Programme de Renforcement de la Société Civile au Maroc

Programme de Renforcement de la Société Civile au Maroc برنامج دعم المجتمع المدني في المغرب Programme de Renforcement de la Société Civile au Maroc Termes de références Appel à Consultation pour l accompagnement des collectivités territoriales partenaires du

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises

FICHE DE POSTE. Mettre en relation les demandeurs d emploi suivis par le Plie avec le potentiel d offres des entreprises Bordeaux, le 29 juin 2015 FICHE DE POSTE Intitulé de poste : Chargé de Relations Entreprises Plie FONCTION Assurer un soutien à la recherche d emploi, repérer les besoins du public et les traduire pour

Plus en détail

Équipe IPCDC 21 août 2012

Équipe IPCDC 21 août 2012 Extrait du Référentiel de compétences pour relever le défi de l exercice de la responsabilité populationnelle à l intention des CSSS et de leurs partenaires Équipe IPCDC 21 août 2012 Annexe II: Rôles-types

Plus en détail

BATIR ET AMELIORER SON SYSTEME D APPRECIATION

BATIR ET AMELIORER SON SYSTEME D APPRECIATION BATIR ET AMELIORER SON SYSTEME D APPRECIATION Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation. Se doter de critères pertinents pour son entreprise. Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

DE LA REPUBLIQUE

DE LA REPUBLIQUE 1 MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES REPUBLIQUE TOGOLAISE RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS Travail - Liberté - Patrie DE LA REPUBLIQUE ----------- ------------- DECRET N /PR fixant les attributions du ministre

Plus en détail

FICHE DE POSTE ANIMATEUR PERMANENT INTITULE DE L EMPLOI NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR :

FICHE DE POSTE ANIMATEUR PERMANENT INTITULE DE L EMPLOI NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR : FICHE DE POSTE INTITULE DE L EMPLOI ANIMATEUR PERMANENT NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR : SIGNATURE SALARIE 1. PRESENTATION DU POSTE. Positionnement

Plus en détail

Référentiel Fonction / Activités Educateur Spécialisé

Référentiel Fonction / Activités Educateur Spécialisé Référentiel Fonction / Activités Fonction 1 Fonction 2 Fonction 3 Fonction 4 Établissement d une relation, Diagnostic éducatif Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Conception et conduite

Plus en détail

Charte de l évaluation des formations et de l environnement pédagogique à l Université de Bordeaux

Charte de l évaluation des formations et de l environnement pédagogique à l Université de Bordeaux Charte de l évaluation des formations et de l environnement pédagogique à l Université de Bordeaux à Le contexte En décembre 2008, l Université de Bordeaux s est dotée d un groupe de travail chargé de

Plus en détail

Moderniser les services publics et les systèmes de gouvernance pour mieux atteindre les objectifs de développement

Moderniser les services publics et les systèmes de gouvernance pour mieux atteindre les objectifs de développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation pour le Développement des Capacités Africaines Moderniser les services publics et les systèmes de gouvernance

Plus en détail

Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement

Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement Appel à Projets pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Règlement Les objectifs de l appel à projets pour une égalité réelle entre les femmes et les

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Termes de référence. Pour les services d un Prestataire individuel (IC)

Termes de référence. Pour les services d un Prestataire individuel (IC) 1 RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE 1. Information générale Intitulé de la mission Projet Lieu d affectation Date prévue de début 15/03/2015 Réf. Du dossier Termes de référence Pour les services

Plus en détail

Responsable de l administration et du pilotage

Responsable de l administration et du pilotage Responsable de l administration et du pilotage J1C24 Administration et pilotage - IR Le responsable de l administration et du pilotage organise et conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg

I. Un outil de mise en œuvre de la politique d intégration du Luxembourg Communiqué de presse de la ministre de la Famille et de l Intégration Marie-Josée Jacobs sur le plan d action national d intégration et de lutte contre les discriminations 2010-2014 I. Un outil de mise

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBJECTIFS AXE : ÉVALUTION ET

RÉSUMÉ DES OBJECTIFS AXE : ÉVALUTION ET RÉSUMÉ DES OBJECTIFS ORIENTATION Une communauté énergique par l emploi et l économie, résolue à favoriser l équité et l accessibilité au marché du travail, à l éducation et à la formation continue afin

Plus en détail

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH Préambule Ce document commun à toutes les structures chargées du service d appui pour le maintien

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH-2101-2 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La

Plus en détail

Article 19 de La CONSTITUTION du ROYAUME du MAROC, Titre II «LIBERTES et DROITS FONDAMENTAUX» :

Article 19 de La CONSTITUTION du ROYAUME du MAROC, Titre II «LIBERTES et DROITS FONDAMENTAUX» : Article 19 de La CONSTITUTION du ROYAUME du MAROC, Titre II «LIBERTES et DROITS FONDAMENTAUX» : L homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique,

Plus en détail

Bureau de Coordination des Programmes Emploi (BCP-Emploi)

Bureau de Coordination des Programmes Emploi (BCP-Emploi) République de Côte d Ivoire Union Discipline Travail Le C2D, un partenariat au service du développement Bureau de Coordination des Programmes Emploi (BCP-Emploi) -------------------------------------------------

Plus en détail

Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités

Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités «Le budget, outil de diffusion d un nouveau modèle de pilotage des universités?» Marie BOITIER et Anne RIVIERE Professeurs de contrôle de gestion - Groupe ESC

Plus en détail

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national.

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national. Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national 8 novembre 2013 1 L A.N.P.A.A. L A.N.P.A.A. a pour missions de : Promouvoir et

Plus en détail

«PLAIDOYER & STRATÉGIES D INFLUENCE»

«PLAIDOYER & STRATÉGIES D INFLUENCE» Développer le plaidoyer associatif Offre de Formations 2016-2017 «PLAIDOYER & STRATÉGIES D INFLUENCE» Le plaidoyer est un mode d intervention que les acteurs du développement et de la solidarité (ONG,

Plus en détail

CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE

CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE A L ACTION PUBLIQUE COMMUNAUTAIRE Définitions Citoyen Les auteurs de la charte ont choisi d employer le terme de «citoyens» plutôt que «habitants» ou «population».

Plus en détail

le réseau NAtioNAl des Acteurs Professionnels de l HAbitAt

le réseau NAtioNAl des Acteurs Professionnels de l HAbitAt le réseau NAtioNAl des AC teurs ProfessioNNels de l HAbitAt PArtiCiPAtif Charte du Réseau National des Acteurs Professionnels de l'habitat Participatif RAHP 12 rue de Commerce 34 000 Montpellier Tél :

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS

CHARTE DU BENEVOLAT L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS CHARTE DU BENEVOLAT DE L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS LEDA Siège social : Domaine des Frileuses 41150 CHAUMONT SUR LOIRE Tél : (02) 54 51 27 27 Association Loi 1901 Préfecture de Blois n 3 8

Plus en détail

Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique

Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Référentiels de formation sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement

Fiche emploi-cible GPEC Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement Fiche emploi-cible GPEC Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du

Plus en détail

Appel à consultation Elaboration d un plan de formation pour le renforcement des capacités de la Direction de la Femme

Appel à consultation Elaboration d un plan de formation pour le renforcement des capacités de la Direction de la Femme 1 PROGRAMME PROMOUVOIR ET RENFORCER L INSTITUTIONNALISATION DE L EQUITE ET DE L EGALITE DE GENRE DANS LES POLITIQUES PUBLIQUES Appel à consultation Elaboration d un plan de formation pour le renforcement

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. 2 ème EDITION DU SALON DE LA RECHERCHE AU SERVICE DU SECTEUR ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI

TERMES DE REFERENCE. 2 ème EDITION DU SALON DE LA RECHERCHE AU SERVICE DU SECTEUR ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI TERMES DE REFERENCE 2 ème EDITION DU SALON DE LA RECHERCHE AU SERVICE DU SECTEUR ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI PARTENARIAT UNIVERSITE D ANTANANARIVO, FIVMPAMA ET BIT I. Contexte et justifications La l innovation

Plus en détail

Le point sur. Les espaces de vie sociale

Le point sur. Les espaces de vie sociale Le point sur Les espaces de vie sociale 1 La branche Famille est un acteur majeur des politiques familiales et sociales en France Avec 35 000 salariés et près de 80 milliards d euros redistribués, la Branche

Plus en détail

JORF n 0304 du 31 décembre Texte n 5

JORF n 0304 du 31 décembre Texte n 5 Le 5 février 2014 JORF n 0304 du 31 décembre 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 27 décembre 2013 portant homologation de la norme d exercice professionnel relative aux prestations relatives aux informations

Plus en détail

Accompagner au plus près les acteurs du développement du nord-ouest guyanais pour améliorer le cadre de vie des populations

Accompagner au plus près les acteurs du développement du nord-ouest guyanais pour améliorer le cadre de vie des populations Accompagner au plus près les acteurs du développement du nord-ouest guyanais pour améliorer le cadre de vie des populations Candidature LEADER OUEST GUYANE 2014-2020 présentée par le GAL Ouest Guyanais

Plus en détail

LES ACTIONS COLLECTIVES. Un outil au service du développement économique. Mise à jour le : 20 novembre 2006

LES ACTIONS COLLECTIVES. Un outil au service du développement économique. Mise à jour le : 20 novembre 2006 LES ACTIONS COLLECTIVES Un outil au service du développement économique Mise à jour le : 20 novembre 2006 Plan de la présentation 1- Missions de la DRIRE 2- Qu est-ce qu une action collective? 3- Les principes

Plus en détail

Finances publiques, gestion budgétaire et financière

Finances publiques, gestion budgétaire et financière Finances publiques, gestion budgétaire et financière Métier Activités essentielles Compétences Pilotage de l'exécution des opérations de Exécuter les recettes et de dépenses de l'établissement. procédures

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

A/HRC/FD/2016/1. Assemblée générale. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté

A/HRC/FD/2016/1. Assemblée générale. Nations Unies. Ordre du jour provisoire annoté Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 septembre 2016 Français Original : anglais A/HRC/FD/2016/1 Conseil des droits de l homme Forum des Nations Unies sur les droits de l homme, la démocratie

Plus en détail

Charte Régionale du Maintien dans l Emploi des Personnes Handicapées dans les Pays de la Loire

Charte Régionale du Maintien dans l Emploi des Personnes Handicapées dans les Pays de la Loire Charte Régionale du Maintien dans l Emploi des Personnes Handicapées dans les Pays de la Loire 1 ARTICLE 1: Définition du maintien dans l emploi L ensemble des signataires adopte la définition régionale

Plus en détail

Référentiel professionnel DEES du 20 juin 2007

Référentiel professionnel DEES du 20 juin 2007 Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Projet d éléments pour un plan stratégique quinquennal et une feuille de route de l Initiative sur les politiques foncières ( )

Projet d éléments pour un plan stratégique quinquennal et une feuille de route de l Initiative sur les politiques foncières ( ) Union africaine Banque africaine de développement Commission économique pour l Afrique Initiative sur les Projet d éléments pour un plan stratégique quinquennal et une feuille de route de l Initiative

Plus en détail

JUMELAGE INSTITUTIONNEL

JUMELAGE INSTITUTIONNEL JUMELAGE INSTITUTIONNEL MA11/ENP-AP/FI22 Renforcement des capacités institutionnelles, organisationnelles et professionnelles de l Inspection Générale des Finances du Maroc SEMINAIRE DE LANCEMENT 7 Novembre

Plus en détail

DEFINITION. Un volet sportif (formation, performance, pratique sans but compétitif ) Un volet éducatif (valeurs, accompagnement scolaire )

DEFINITION. Un volet sportif (formation, performance, pratique sans but compétitif ) Un volet éducatif (valeurs, accompagnement scolaire ) PROJET ASSOCIATIF DEFINITION Le projet associatif définit le cadre du plan stratégique à mettre en place (ou plan de développement). Il correspond à l expression d ambitions sur plusieurs années (saisons,

Plus en détail

Évaluation formative indépendante de l activité de l Organisation mondiale de la Santé

Évaluation formative indépendante de l activité de l Organisation mondiale de la Santé 22 juin 2011 Évaluation formative indépendante de l activité de l Organisation mondiale de la Santé NOTE DE SYNTHÈSE Introduction 1. Dans la résolution WHA64.2, l Assemblée mondiale de la Santé a prié

Plus en détail

ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION

ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION Préambule : ce second niveau permet de définir l'appropriation et la mise en œuvre concrète

Plus en détail

FORMATION, ÉDUCATION POPULAIRE

FORMATION, ÉDUCATION POPULAIRE PLAN D ACTIONS 2016-2017 S unir pour agir 1 2 LE GAPHRSM AGIT DANS LES AXES SUIVANTS : VIE ASSOCIATIVE ; DÉFENSE ET PROMOTION DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES ET LEURS FAMILLES ; REPRÉSENTATION; CONCERTATION;

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme

Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Accompagnement du Ministère du Tourisme du Maroc dans la mise en œuvre du nouveau système des établissements d hébergement touristique Rapport T3 213 (3 septembre

Plus en détail

Évaluer Proposer Concrétiser. Faire progresser la qualité de vie au travail

Évaluer Proposer Concrétiser. Faire progresser la qualité de vie au travail Évaluer Proposer Concrétiser Faire progresser la qualité de vie au travail Experts en prévention des risques liés au travail, nous vous aidons à évaluer vos enjeux de santé, de sécurité, d organisation,

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Dossier d expérience admissible CA (DEA) Nom de l étudiant CA : Nom du membre conseiller : Date de la rencontre :

Dossier d expérience admissible CA (DEA) Nom de l étudiant CA : Nom du membre conseiller : Date de la rencontre : Dossier d expérience admissible CA (DEA) Vous devez lire le Guide à l intention de l étudiant CA et les instructions sur la tenue du Dossier d expérience admissible CA avant de remplir vos première et

Plus en détail

Association pour Personnes en Situation de Handicap

Association pour Personnes en Situation de Handicap OFFRE D EMPLOI APPEL A CANDIDATURE INTERNE ET EXTERNE Territoire : MONTPELLIER AGGLOMERATION Plateforme Wallon Lainé Poste : Adjoint de Direction (H/F) Nature du contrat : CDI à Temps Plein Missions :

Plus en détail

ACCORD EMPLOI & RESPONSABILITE SOCIALE

ACCORD EMPLOI & RESPONSABILITE SOCIALE ACCORD EMPLOI & RESPONSABILITE SOCIALE Ambition de l accord Le thème central de cet accord est l EMPLOI et notre RESPONSABILITE SOCIALE d employeur pour : Adapter nos organisations, nos compétences aux

Plus en détail

Nom : Fonction : Téléphone : Oui Non. À la Direction des Ressources Humaines. À la Direction du développement durable.

Nom : Fonction :   Téléphone : Oui Non. À la Direction des Ressources Humaines. À la Direction du développement durable. 32, av. de Rivoli 75004 Paris Tél. : 0 55 34 75 2 www.comite2.org Enda Europe Environnement et développement 5, rue des Immeubles Industriels, 750, Paris Tel. : 33 (0) 44 93 87 40 enda-europe@wanadoo.fr

Plus en détail

Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives

Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives Emploi public et Gestion prévisionnelle des ressources humaines de l Etat en France Enjeux et perspectives Réseau sur l emploi et la gestion publics OCDE 7 novembre 2011 1/19 Sommaire I La fonction publique

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DES MINES ET DE LA GEOLOGIE. RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR l ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION

REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DES MINES ET DE LA GEOLOGIE. RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR l ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION REPUBLIQUE DE GUINEE MINISTERE DES MINES ET DE LA GEOLOGIE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT POUR l ELABORATION D UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION 1. Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Le secteur minier

Plus en détail

DECISION No 536 ORDRE DU JOUR, CALENDRIER ET AUTRES MODALITES D ORGANISATION DU SEMINAIRE DE 2003 SUR LA DIMENSION HUMAINE

DECISION No 536 ORDRE DU JOUR, CALENDRIER ET AUTRES MODALITES D ORGANISATION DU SEMINAIRE DE 2003 SUR LA DIMENSION HUMAINE PC.DEC/536 Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe Conseil permanent FRANÇAIS Original : ANGLAIS 443ème séance plénière PC Journal No 443, point 3 de l ordre du jour DECISION No 536 ORDRE

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ

DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ DIRIGER UNE BUSINESS UNIT DIPLÔME D UNIVERSITÉ ÉDITO La prise en charge d unités autonomes (business units) constitue l un des principaux enjeux actuels des entreprises qui recherchent des managers aptes

Plus en détail

Termes de références pour l élaboration du système de suivi- évaluation du PRCM

Termes de références pour l élaboration du système de suivi- évaluation du PRCM Contexte et justification Termes de références pour l élaboration du système de suivi- évaluation du PRCM En 1997, des acteurs de la conservation en Afrique de l'ouest exprimaient pour la première fois

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE

MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE OFFICE DU THERMALISME ET DE L HYDROTHERAPIE Présenté par : GRIRI ABDELHAKIM Décembre 2013 CONTEXTE : Etude stratégique pour le développement du secteur de la thalassothérapie

Plus en détail

Master en Ingénierie et action sociales!

Master en Ingénierie et action sociales! Master en Ingénierie et action sociales Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2016-2017 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le

Plus en détail