Grand Palais, Champs-Elysées Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grand Palais, Champs-Elysées Paris"

Transcription

1 Grand Palais, Champs-Elysées Paris Depuis mai 2007: Etablissement Public du grand Palais des Champs Elysées Travaux de confortation (phase 1) - Bureau de contrôle: SOCOTEC - Coordination sécurité et protection de la santé : BEDOC - Ordonnancement pilotage coordination: Planitec BTP. Travaux de restauration et travaux de confortation (phase 2) - Bureau de contrôle: APAVE - Coordination sécurité et protection de la santé: CEROC - Ordonnancement pilotage coordination: IPCS. Maîtrise d œuvre des travaux de confortation des fondations, des charpentes et des toitures (phases 1 et 2) - Architecte mandataire: Alain-Charles Perrot, architecte en Chef des Monuments Historiques. - Architecte: Jean Loup Roubert, architecte en Chef des Bâtiments Civils et Palais nationaux. - Concepteur technique: SETEC - Economiste: Fernand Tomasina, vérificateur des Monuments historiques Maîtrise d œuvre des travaux de restauration des façades (phase 2) - Architecte mandataire: Alain-Charles Perrot, architecte en Chef des Monuments Historiques. ÉMOC : janvier 08. Fiche «Grand Palais» page 1

2 Les entreprises Phase 1: Confortation des fondations / restauration de la verrière, des charpentes métalliques et des éléments de toiture: Lot 1: gros oeuvre fondations - Mandataire: Soletanche Bachy. - Spie SCGPM - Spie Fondations - SMET TS Lot 2: charpente métallique verrières - Eiffel (SPR / Dutemple VMT) Lot 3: couverture métallerie - mandataire: SA Toitures Petit & Fils - Galozzi entreprises - Miege et Piollet Entreprise SA - Van Mullem Lot 4: pierre de taille - Quelin Phase 2: Restauration des Quadriges de Récipon: - Ateliers d œuvre de Forge et Socra SNC: ferronnerie d art, serrurerie, métallerie et restauration statuaire cuivre. - Entreprise Degaine: maçonnerie, pierre de taille - Entreprise Mills: échafaudage Fondations: Solétanche bachy / SPIE Fondations Façades: -Organisation de chantier / échafaudage: LAYHER - Nettoyage des maçonneries à la nacelle: THOMANN-HANRY - Nettoyage des maçonneries avec échafaudage: SECCOBAT - Nettoyage des maçonneries sculptées: QUELIN - Restauration des maçonnerie / Pierre de taille: LEFEVRE - Restauration des sculptures en métal: SOCRA - Restauration des mosaïques et des céramiques: SOCRA - Restauration du plafond stuc et de sa structure: SOE Stuc et staff: At. BOUVIER - Restauration des menuiseries en ferronnerie décoratives et des ouvrages métalliques courants: ATELIERS SAINT JACQUES - Couverture en plomb et en zinc des bandeaux: PETIT & FILS. - Peinture des menuiseries extérieures: TROUVE ÉMOC : janvier 08. Fiche «Grand Palais» page 2

3 Le Grand Palais Le Grand Palais a été construit entre 1897 et 1900 pour l'exposition Universelle de 1900 pour être un Palais des Beaux-Arts. A l issue du concours lancé en 1896 les architectes lauréats, Deglane, Louvet, Thomas et Girault se sont associés afin de mettre au point un projet final. La décoration des façades fait quant à elle largement appel aux sculpteurs, en particulier Georges Récipon pour les Quadriges, Victor Peter et Jean- Alexandre-Joseph Falguière pour les groupes en bronze, et deux peintres, Louis Edouard Fournier pour la frise en mosaïque et Joseph Blanc pour la frise en grès cérame. La construction du Grand Palais, du Petit Palais et du pont Alexandre III faisait partie d un programme architectural urbain destiné à créer une perspective entre l avenue des Champs Elysées et les Invalides. Il avait été, dès 1898, décidé que ces bâtiments resteraient après l exposition; l un pour la Ville de Paris, l autre pour l Etat, les salons et les concours hippiques. Malgré des précautions prises lors de la construction et signalées par Alfred Picard (Commissaire Général de l'exposition universelle internationale de 1900 à Paris) dans son rapport de 1903, des désordres structurels sont apparus très tôt sur l'édifice, faisant probablement suite à la baisse du niveau de la nappe phréatique parisienne. Les rapports successifs des architectes en chef et les études ont mis en évidence l'importance des tassements et mouvements du bâtiment, liés à la disparition partielle ou totale des pieux en bois assurant les fondations profondes de la moitié sud du palais. D autre part, la charpente métallique, support des verrières, est dégradée en raison de la conjonction des tassements des fondations, de fuites en toiture, de phénomènes non appréhendés lors de la conception et de chargements d exploitation excédant la capacité des structures. En juin 1993, la chute d'un rivet dans la nef, se détachant de la charpente, d'une hauteur de 35 m, a entraîné la fermeture, en novembre, de la nef du Grand Palais. Après une campagne d un mois de travaux destinés à assurer la sécurité de leurs visiteurs, le Palais de la Découverte et les Galeries Nationales du Grand Palais ont en revanche ouverts leurs portes. L Etat a donc décidé de conforter tant les fondations que les charpentes et toitures du Grand Palais. Il a aussi décidé de restaurer les façades, les sculptures et l ensemble des œuvres ornant le monument. Ne bénéficiant que d un classement partiel, l édifice a été classé parmi les monuments historiques dans sa totalité le 6 novembre Nature des travaux Les travaux ont été décomposés, dans un premier temps, en deux phases: La première phase a traité des points les plus urgents: Confortation des fondations de la partie sud (essentiellement sur pieux bois) et des fondations de la nef. Des travaux de réalisation de parois moulées (9 200 m 2 ), et d assises en béton (2 500 m 3 ), jet grouting: colonnes de béton de sol ( m linéaires de forage). Réparation complète des charpentes métalliques de la nef (700 tonnes d acier et m 2 de surface peinte), remplacement complet du vitrage des verrières ( m 2 ). Réparations concomitantes des éléments de toitures et de verrières touchées par le chantier (3 500 m 2 de couverture zinc, m linéaires de chéneaux en plomb, m linéaires d ornementation en zinc estampé) Restauration des quadriges de Récipon. La deuxième phase traitera des restaurations des façades,, des éléments sculptés, des mosaïques, ainsi que des compléments de confortation de fondations, des autres éléments de toiture. Budget prévisionnel 101,36 M (dont 72,3 M pour la première phase) ÉMOC : janvier 08. Fiche «Grand Palais» page 3

4 MISE AUX NORME DE LA NEF Travaux Réalisation d un programme de travaux de sécurité incendie/intrusion ainsi que d aménagement minimum de la nef afin d ouvrir partiellement l édifice au public pour l automne 2005 en vue d événements forains. - Bureau de contrôle: APAVE - Coordination sécurité et protection de la santé: CEROC - Ordonnancement pilotage coordination: IPCS. Maîtrise d œuvre - Architecte mandataire: Alain-Charles Perrot, architecte en Chef des Monuments Historiques (BET Trouvin sous traitant). Planning Les travaux ont été exécutés de mai 2005 à janvier 2006 Entreprises - Paris Ouest Construction (Bainée, SNCD, Blaise, Charp, Pinto Rodrigues, GTS, Gueblif, C3D, Dutemple, AJB, Millet) Budget 5,210 M MAINTIENT EN FONCTIONNEMENT DES INSTALLATIONS TECHNIQUES Depuis mai 2007: Etablissement Public du grand Palais des Champs Elysées Travaux L opération vise à la mise aux normes du réseau HT du Grand Palais. Le programme comporte en tranche ferme: le remplacement des transformateurs pyralène existant le remplacement de la boucle HTA, le remplacement du TGBT. en tranche conditionnelle n 1: l ajout d un transformateur pour le Palais de la Découve en tranche conditionnelle n 2: l automatisation de la boucle HTA. Maîtrise d œuvre - BET Trouvin - Bureau de contrôle: Qualiconsult - Coordination sécurité et protection de la santé: Qualiconsult - Ordonnancement pilotage coordination: en cours de désignation Entreprises pas encore désignées Consultation en cours Budget prévisionnel euros ÉMOC : janvier 08. Fiche «Grand Palais» page 4

5 TRAVAUX D AMELIORATION DE LA SECURITE AU PALAIS DE LA DECOUVERTE Etablissement Public du grand Palais des Champs Elysées / Palais de la Découverte Travaux protection au feu des structures du plancher haut du sous sol du Palais d Antin et d isolation coupe-feu des locaux donnant sur les courettes. - Bureau de contrôle: en cours de désignation - Coordination sécurité et protection de la santé: en cours de désignation - Ordonnancement pilotage coordination: en cours de désignation Maîtrise d œuvre - Architecte mandataire: Alain-Charles Perrot, architecte en Chef des Monuments Historiques Entreprises pas encore désignées Consultation en cours Budget prévisionnel euros pour réalisation de la tranche ferme Photos : Patrick Tourneboeuf Juillet 2007 Photos : Patrick Tourneboeuf Juillet 2007 Photos : Patrick Tourneboeuf Juillet 2007 ÉMOC : janvier 08. Fiche «Grand Palais» page 5

1900. Le centre de Paris s offre un nouvel urbanisme et l Exposition Universelle, qui se veut être un hymne à l art, en fournit le prétexte.

1900. Le centre de Paris s offre un nouvel urbanisme et l Exposition Universelle, qui se veut être un hymne à l art, en fournit le prétexte. 1 Texte de la 551 e conférence de l Université de tous les savoirs donnée le 21 octobre 2004 Alain-Charles Perrot : «Construction et rénovation du Grand-Palais» 1900. Le centre de Paris s offre un nouvel

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B

LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B LISTE DES DESORDRES CÔTÉS - B Voies Navigables de France - Maison éclusière de Bernès N 46 (8072.M.0029) Equipements communs au site Gestion des Eaux Usées / Eaux de vannes Traitement des eaux usées ancien

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Benjamin DAHAN Architecte dplg

Benjamin DAHAN Architecte dplg Benjamin DAHAN Architecte dplg PARIS, 23 mai 2012 V/Réf : N/Réf : 052012-0271. [1560-RENOVATION] _RAO V 1.0 Copropriété I007 : 12 rue Saint-Fiacre 37bis rue du Sentier 75002 PARIS CABINET MEILLANT ET BOURDELEAU

Plus en détail

Restauration du Bassin des Enfants Dorés

Restauration du Bassin des Enfants Dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Bassin des Enfants dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Le Bassin des Enfants Dorés (ou Bassin de l Ile aux Enfants) est établi en lisière Ouest du Bosquet

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Page 1 de 10 CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage: Opération: AMIENS METROPOLE RENOVATION DES FACADES SUR COUR du C N R MUSICAA à Amiens TRAVAUX EN TRANCHE FERME Ravalement

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

REFERENCES & PRESENTATION DE L AGENCE

REFERENCES & PRESENTATION DE L AGENCE REFERENCES & PRESENTATION DE L AGENCE SARL Frédéric MAURET Architecte du Patrimoine 11 rue Marceau 44000 NANTES T. 06 98 98 66 44 - fmauret@free.fr SARL Frédéric MAURET, Architecte du Patrimoine PATRIMOINE

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

TRIUM. La revue technique des professionnels du bâtiment ancien. www.atrium-construction.com. Printemps 2011. 10 n 51

TRIUM. La revue technique des professionnels du bâtiment ancien. www.atrium-construction.com. Printemps 2011. 10 n 51 ACONSTRUCTION TRIUM La revue technique des professionnels du bâtiment ancien 10 n 51 Printemps 2011 Réalisations Clochetons de la cathédrale de Rouen Pierre et chaux à Reims Techniques Régulation du chauffage

Plus en détail

ABBAYE ROYALE DE CHAALIS RESTAURATION DES TOITURES DE L AILE OUEST DU CLOÎTRE ET ISOLATION DU COMBLE OISE, FONTAINE-CHAALIS. Maîtrise d oeuvre:

ABBAYE ROYALE DE CHAALIS RESTAURATION DES TOITURES DE L AILE OUEST DU CLOÎTRE ET ISOLATION DU COMBLE OISE, FONTAINE-CHAALIS. Maîtrise d oeuvre: OISE, FONTAINE-CHAALIS ABBAYE ROYALE DE CHAALIS RESTAURATION DES TOITURES DE L AILE OUEST DU CLOÎTRE ET ISOLATION DU COMBLE Maîtrise d oeuvre: V.BRUNELLE ACMH Economiste : P.DUPUIS Vérifi cateur M.H. Dossier

Plus en détail

«SOUS-PREFECTURE DU VAR» DRAGUIGNAN (83) RESTRUCTURATION PARTIELLE DES BUREAUX DU SERVICE DE L IMMIGRATION ET D ACCUEIL EN FRANCE

«SOUS-PREFECTURE DU VAR» DRAGUIGNAN (83) RESTRUCTURATION PARTIELLE DES BUREAUX DU SERVICE DE L IMMIGRATION ET D ACCUEIL EN FRANCE SOUS-PREFECTURE DU VAR SERVICE DES NATIONALITES 31 Octobre 2013 «SOUS-PREFECTURE DU VAR» DRAGUIGNAN (83) RESTRUCTURATION PARTIELLE DES BUREAUX CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE LOT 1

Plus en détail

DOSSIER D'INFORMATION :

DOSSIER D'INFORMATION : Atelier d'architecture Nantes : 24 ter, rue Armand Brossard 44000 Nantes Tél. 02 51 25 01 50 Fax 02 51 25 01 55 Paris : 26, rue Rémy Laurent 92260 Fontenay-aux-Roses Tél. 01 55 52 13 13 Fax 01 55 52 13

Plus en détail

DATE INDICE: ECHELLE: 131 Avenue de Choisy 75013 PARIS PAGES: EMETTEUR SPECIALITE/LOT - EIF DCE LOT1A PLA V 302 0 SAMA

DATE INDICE: ECHELLE: 131 Avenue de Choisy 75013 PARIS PAGES: EMETTEUR SPECIALITE/LOT - EIF DCE LOT1A PLA V 302 0 SAMA DATE INDICE: 131 Avenue de Choisy 75013 PARIS ECHELLE: PAGES: 27 SAMA NATURE DOC. EMETTEUR SPECIALITE/LOT TYPE ZONE N D'ORDRE INDICE EIF LOT1A PLA V 302 0 1 Désamiantage DESCRIPTION DESAMIANTAGE PREPARATION

Plus en détail

Le diagnostic patrimonial du Domaine de la Léonardsau

Le diagnostic patrimonial du Domaine de la Léonardsau Le diagnostic patrimonial du Domaine de la Léonardsau Les partenaires institutionnels Les objectifs Les conclusions du diagnostic Les partenaires institutionnels Etat Région Département Ville d Obernai

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1) Chap. 5 0 CLAUSES COMMUNES 1) Chap. 1 Clauses générales pour opérations tous corps d état 1/1 Spécifications et prescriptions particulières

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE MW/ddc Préavis no 15 le 29 mai 1998 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant une demande de crédit d investissement de fr. 1 834 000.-- pour la

Plus en détail

Hôtel d Avelin LILLE

Hôtel d Avelin LILLE Hôtel d Avelin L Hôtel D AVELIN LES TRAVAUX 1.800 m² 21 appartements du T1 au T6 Parkings, sous-sol, caves Investissement d exception : L emplacement de l immeuble, son architecture remarquable, la rénovation

Plus en détail

Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux.

Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux. Programme Prévisionnel des travaux Réhabilitation d un bâtiment existant, pour l aménagement de bureaux destinés aux services techniques communaux. Les services techniques communaux Administratifs sont

Plus en détail

Ornementation extérieure

Ornementation extérieure FICHE TECHNIQUE Ornementation extérieure 2 5 CONNAÎTRE ET REGARDER > Ornements en toiture > Sculptures et décors en pierres > Ornements en stuc > Fresques et décors peints > Vitraux > Balcons > Ferronneries

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

AVIS DE PRE-INFORMATION

AVIS DE PRE-INFORMATION AVIS DE PRE-INFORMATION SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR 1.1 : Nom, adresses et point(s) de contact Nom officiel : UNION IMMOBILIERE DES ORGANISMES DE S2CURITE SOCIAL 68 Adresse : 26 avenue Robert Schuman

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Ecole maternelle, dite école maternelle de Choudy

Ecole maternelle, dite école maternelle de Choudy Ecole maternelle, dite école maternelle de chemin de Gamont -Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002265 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal «Rue de La République» BELGENTIER (83) Maître d'ouvrage: Mairie de BELGENTIER

Mise en sécurité d un immeuble communal «Rue de La République» BELGENTIER (83) Maître d'ouvrage: Mairie de BELGENTIER 1.2.1 Travaux préparatoires TRANCHE FERME 1.2.1.1 Installation de chantier 1.2.1.2 Constat d huissier 1.2.1.3 Etudes, plans d exécution et notes de calculs 1.2.1.4 Mesures de protections pour la sécurité

Plus en détail

Restauration de la verrière de la Rotonde d Antin du Grand Palais, siège du Palais de la Découverte

Restauration de la verrière de la Rotonde d Antin du Grand Palais, siège du Palais de la Découverte Visite presse du 18 octobre 2016 Dossier de présentation des monuments et des travaux Restauration de la verrière de la Rotonde d Antin du Grand Palais, siège du Palais de la Découverte Cette restauration

Plus en détail

2 rue de la République Saint-Étienne Dossier IA42000200 réalisé en 1996

2 rue de la République Saint-Étienne Dossier IA42000200 réalisé en 1996 Immeuble 2 rue de la République Saint-Étienne Dossier IA42000200 réalisé en 1996 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Saint-Etienne Auteurs Sanquer

Plus en détail

Réhabilitation Monuments historiques

Réhabilitation Monuments historiques ENSEMBLE CONSTRUIRE AUTREMENT Références Réhabilitation Monuments historiques Hôtel Dieu Hospice Gantois Gaité lyrique Théâtre Mogador Le Louvre Petit Palais Opéra Faidherbe Musée d Orsay Hôtel Dieu Lyon

Plus en détail

Classe à Paris Paris à la Belle Époque

Classe à Paris Paris à la Belle Époque Classe à Paris Paris à la Belle Époque Dossier enseignant Album Niveau primaire (CE2) Document produit par le service éducatif et culturel 1 Classe à Paris Paris à la Belle Époque Cet album propose 30

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

au service de SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES

au service de SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES i r i ~ If ' ' / '" ORLY LE 0711112014 DEVIS N - 12.04.57.2 N /Ref. : JPV/DD/MC 2121-2142 - 3241 : 3413-3423 - 3433 6112-7131 - 7132 -; ' EN~~~f/Jg~~ ENR~~~ lm Lauréat de la Nef d'or de la Chambre de Commerce

Plus en détail

Pose de la première pierre du Centre des congrès de Rennes Métropole Lundi 24 février 2014

Pose de la première pierre du Centre des congrès de Rennes Métropole Lundi 24 février 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Pose de la première pierre du Centre des congrès de Rennes Métropole Sommaire > Communiqué de presse > Le projet architectural > La

Plus en détail

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une

Plus en détail

Visite du chantier de la Canopée

Visite du chantier de la Canopée Visite du chantier de la Canopée Jeudi 19 Mars 2015 1 Liste des participants : Augras Simon (CR) Amiot Fabien Bonnefoi Arnaud Chanelet Sylvain Daoudi Ghizlane (organisatrice) Dunand Olivier Juin Thomas

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Avis relatif à divers indices et index : frais divers, transport routier, végétaux et

Plus en détail

Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros HT) BC Mini

Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros HT) BC Mini Collectivité: SARREGUEMINES CONFLUENCES HABITAT LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2012 (art. 133) Date impression: 24/06/2016 à 02 h 27 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

IDD / 4ème / 2010-2011 L'acier dans les bâtiments et ouvrages du XIXème

IDD / 4ème / 2010-2011 L'acier dans les bâtiments et ouvrages du XIXème IDD / 4ème / 2010-2011 L'acier dans les bâtiments et ouvrages du XIXème Etude sur : La Tour-Eiffel I- Localisation II- Conception III- Construction IV- Fonction V- Bibliographie Etude réalisée par : Armony

Plus en détail

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François

Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le BTP sur l arrondissement de Vitryle-François Le poids de la construction sur le bassin vitryat Services 37% Répartition par secteur des salariés privés sur l arrondissement de Vitry-le-François en 2012

Plus en détail

Des travaux au château de Voltaire!

Des travaux au château de Voltaire! Des travaux au château de Voltaire! La chapelle du château en restauration Newsletter 1 Mars/Avril 2013 Le domaine de Voltaire fait peau neuve! Après deux ans d étude du projet de restauration du château,

Plus en détail

La statue de la liberté

La statue de la liberté La statue de la liberté Sommaire 1. Quelles sont les fonctions de cet ouvrage? 2. Où se situe l'ouvrage? 3. Quelles sont les caractéristiques générales de cet ouvrage? 4. Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998

Séance publique du 12 juillet 2004. Délibération n 2004-1998 Séance publique du 12 juillet 2004 Délibération n 2004-1998 commission principale : déplacements et urbanisme commune (s) : Lyon 6 objet : Extension du palais des congrès à la Cité Internationale - Validation

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé»

Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé» Conseil Supérieur d Hygiène Publique de France Section milieux de vie Groupe de travail «Bâtiment Santé» Avis relatif à l utilisation du plomb en feuilles ou en plaques dans la construction Séance du 23

Plus en détail

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire VILLE D HOUDAIN Réhabilitation thermique des écoles Jules Elby et Léon Blum Aménagement de l accès Ecole Elby PRO - DCE OCTOBRE 213 DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE FONDATION VMF 93 rue de l Université 75007 PARIS www.fondationvmf.org PAYS : DÉPARTEMENT (si France) : RÉGION (si étranger) : AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE NOM DE L ORGANISME PRÉSENTÉ : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle?

ASSURÉ. O Oui O Non Si réponse oui merci d indiquer le % Quelle part de votre chiffre d affaires, cette activité représente t-elle? Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A RENVOYER PAR FAX 03 62 024 924 ou PAR MAIL contact@assurances-batiment.com ASSURÉ 1 - NATURE DE L ENTREPRISE

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

ANNABA BUILD 2013. Salon du Batiment de l Habitat Promotionnel, de l Aménagement Urbain, et de la Décoration. Marketing & Publicité

ANNABA BUILD 2013. Salon du Batiment de l Habitat Promotionnel, de l Aménagement Urbain, et de la Décoration. Marketing & Publicité SALON INTERNATIONAL DU BATIMENT Marketing & Publicité Salon du Batiment de l Habitat Promotionnel, de l Aménagement Urbain, et de la Décoration du 06 au 09 Octobre 2013 Au Complexe Omnisport 19 Mai 1956

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques 2 exemples de rénovation BBC Louise RANCK Architecte, agence Latitude 48 Une passoire thermique labelisée

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure Remplacement des fenêtres sur la façade du bâtiment 29 rue d Ulm.

Ecole Normale Supérieure Remplacement des fenêtres sur la façade du bâtiment 29 rue d Ulm. Ecole Normale Supérieure sur la façade du bâtiment 29 rue d Ulm. Présentation du projet L Ecole Normale Supérieure 45 rue d Ulm, possède un bâtiment de 7 000m² situé au 29 rue d Ulm réparti sur cinq niveaux,

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés» «Etude et maîtrise d œuvre de réhabilitation des bâtiments classés Monuments Historiques» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

Plus en détail

LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE

LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE ÉCOLE ÉDOUARD LACOUR / AGEN LAURÉAT CONSTRUCTION PUBLIQUE NEUVE Maîtrise d ouvrage : Ville d Agen Maîtrise d œuvre : Atelier d architectes KOCKEN et DUVETTE - Anne COQUEL (architecte) - BET OTCE Entreprises

Plus en détail

SEM DE LA VILLE DE CLUSES

SEM DE LA VILLE DE CLUSES Travaux de démolition de bâtiments en gare SNCF 25/02/2013 BENEDETTI 74190 Travaux de désamiantage d'un bâtiment situé rue Gallet Réfection étanchéité et peinture de coursives Lot 01 : étanchéité 13/03/2013

Plus en détail

L E S H A L I O T I D E S

L E S H A L I O T I D E S Un exemple de rénovation et extension d un pavillon des années 60 DU BOIS DANS UNE MAISON EN BETON Les3objectifs principaux du projet : Changer l image de la construction. Améliorer son confort et son

Plus en détail

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE ------------ PROGRAMME

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE ------------ PROGRAMME MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL --- AMBASSADE DE FRANCE AU ROYAUME UNI DE GRANDE BRETAGNE ET D IRLANDE DU NORD --- Antenne immobilière de Londres --- MARCHE DE MAITRISE

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 134/75 ANNEXE XII LISTE DES ACTIVITÉS VISÉES À L'ARTICLE 1 er, PARAGRAPHE 2, POINT b) ( 1 ) 45 Construction Cette division comprend: la construction de bâtiments et d'ouvrages neufs, la restauration

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE

DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE CAMPAGNE DE MECENAT POPULAIRE Organisation d une souscription publique à destination des particuliers et des entreprises PIECES A FOURNIR IMPERATIVEMENT POUR L INSTRUCTION

Plus en détail

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension

DPGF LOT : ETANCHEITE TRANCHE 2012 : bâtiment B TRANCHE 2013 : bâtiments A et C TRANCHE 2014 : entrée, cuisine, réfectoire et petite extension DPGF LOT : ETANCHEITE INDICE DATE MODIFICATIONS A 15/02/12 - remplacement du terme «extension» par le terme «bâtiment C» - remplacement du logo - fractionnement du dossier en 3 tranches - prescription

Plus en détail

Histoire de projet...

Histoire de projet... Histoire de projet... Sommaire Début de l histoire Une rencontre Des échanges Des propositions Une réflexion confortée Un projet explicité Une relation de confiance La concrétisation d un projet p.05 p.07

Plus en détail

REORGANISATION DE LA DESSERTE LOGISTIQUE DE L HOPITAL PURPAN

REORGANISATION DE LA DESSERTE LOGISTIQUE DE L HOPITAL PURPAN REORGANISATION DE LA DESSERTE LOGISTIQUE DE L HOPITAL PURPAN INCLUANT LA MISE EN PLACE D UN TRANSPORT AUTOMATISE LOURD Avenue de Grande Bretagne 31000 TOULOUSE GROS ŒUVRE VRD ETANCHEITE MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

La Tour Eiffel. Comment la Tour Eiffel est-elle devenue le symbole de Paris?

La Tour Eiffel. Comment la Tour Eiffel est-elle devenue le symbole de Paris? La Tour Eiffel Comment la Tour Eiffel est-elle devenue le symbole de Paris? La Tour Eiffel a été construite par Gustave Eiffel à l occasion de l Exposition Universelle de 1889 qui célébrait le centenaire

Plus en détail

RAVALEMENT DES FACADES

RAVALEMENT DES FACADES ASSEMBLEE PERMANENTE des CHAMBRES de METIERS RAVALEMENT DES FACADES de L ASSEMBLEE PERMANENTE des CHAMBRES de METIERS REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE DE TRAVAUX ASSEMBLEE PERMANENTE des CHAMBRES de METIERS

Plus en détail

LISTE DES MARCHÉS CONCLUS EN 2014

LISTE DES MARCHÉS CONCLUS EN 2014 Entre le 01/01/2014 et le 31/12/2014 Pour des Travaux 2014-03 2014-06 Réalisation de divers travaux de voirie sur la base d un marché à bons de commande pour le compte de la Ville de Biganos Aménagement

Plus en détail

OPERATION FAÇADES. Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION. Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1

OPERATION FAÇADES. Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION. Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1 z OPERATION FAÇADES Dispositif d aide aux Particuliers -- REGLEMENT D INTERVENTION Opération Façades Règlement d Intervention Juin 2013 1 Sommaire 1. Secteur d intervention... 3 2. Type de bâtiments concernés...

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère Paris L immeuble du 14, rue Bergère offre un remarquable exemple d architecture bancaire. Construit pour le Comptoir national d escompte de Paris (CNEP), ancêtre direct de BNP Paribas, il en est resté

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAUX

PROGRAMME DE TRAVAUX MAIRIE DE CUGES LES PINS Place Stanislas FABRE 13 780 CUGES LES PINS Tél : 04.42.73.83.57 - Fax : 04.42.73.81.10 MARCHE DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION DE LA SALLE DES FETES TRAVAUX D AMENAGEMENT ET D EQUIPEMENTS

Plus en détail

Article 133 : Ville de GERZAT (63360)

Article 133 : Ville de GERZAT (63360) MARCHES DE TRAVAUX MARCHES < 20 000 HT Extension et réaménagement du club house tennis - Lot 2 Charpente bois bardage Extension et réaménagement du club house tennis - Lot 3 Couverture bac acier, zinguerie

Plus en détail

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou Personne publique contractante : MAIRIE DE BAUGE

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GUYANE

DEPARTEMENT DE LA GUYANE DEPARTEMENT DE LA GUYANE MAIRIE DE REMIRE MONTJOLY MARCHE DE TRAVAUX DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF D.Q.E. Travaux de Réhabilitation du logement de fonction du stade Etienne DORLIPO LOGEMENT DE FONCTION

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DES FACADES «VILLA ALLEGRO + CONSTRUCTION D UN ASCENSEUR

RENOUVELLEMENT DES FACADES «VILLA ALLEGRO + CONSTRUCTION D UN ASCENSEUR COMMUNE DE SPA RENOUVELLEMENT DES FACADES «VILLA ALLEGRO + CONSTRUCTION D UN ASCENSEUR situé rue Docteur Pierre Gaspar n 19 4900 SPA cad. Section E n 412y2, 412m2 412x2, 412i3, 412k3 pour compte de l ASBL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative

DOSSIER DE PRESSE. Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 17 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative Le mercredi 18 juin à 11 h 30 1

Plus en détail

RC Décennale. Renseignements généraux

RC Décennale. Renseignements généraux RC Décennale Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Date d effet souhaitée Date d échéance Nom de l entreprise à assurer Nom et prénom du gérant Adresse entreprise Renseignements

Plus en détail

Cité de la céramique, Sèvres

Cité de la céramique, Sèvres Cité de la céramique, Sèvres La Manufacture nationale de Sèvres, fondée en 1740 à Vincennes puis déplacée à Sèvres en 1756, a pour mission de produire des objets d art en porcelaine grâce à des techniques

Plus en détail

CUBE DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX. Bordeaux, le 13 fevrier 2012

CUBE DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX. Bordeaux, le 13 fevrier 2012 Bordeaux, le 13 fevrier 2012 DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX INDEX DATE MODIFICATIONS Resposable 0 10/11/2010 1 er document Oscar BAUZA A 13/02/2012

Plus en détail

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS

4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4 - LES VOLS SUR LES CHANTIERS 4.1. CHIFFRES CLES Les vols sur les s constituent toujours un fléau. La SNIE sensibilise l ensemble de ses clients depuis plusieurs années déjà et nous vous communiquons

Plus en détail

CCTP LOT 00 GENERALITES

CCTP LOT 00 GENERALITES PROJET CONSTRUCTION D UN ENSEMBLE DE 78 LOGEMENTS Résidence «LE PARC DES SEIGNEURIES» 185 Rue Gaston DOUMERGUE 31 170 TOURNEFEUILLE MAÎTRE DE L'OUVRAGE ICADE PROMOTION 45, Boulevard de STRASBOURG CS 98007

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE CATÉGORIE PROJET / ÉQUIPEMENT CATÉGORIE MAISON EN VILLE ÉQUIPEMENT

Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE CATÉGORIE PROJET / ÉQUIPEMENT CATÉGORIE MAISON EN VILLE ÉQUIPEMENT Les lauréats CATÉGORIE MAISON INDIVIDUELLE / ARCHITECTURE CONTEMPORAINE Maison bi-familiale p. 40 Dominique Chapuis & Christine Royer, Chapuis Royer Architectes CATÉGORIE MAISON EN VILLE Maison à Antony

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VILLE DE BERCK SUR MER CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CONSTRUCTION D UNE SALLE D HALTEROPHILIE Lot n 1 : Gros œuvre ; Lot n 2 : Charpente métallique / Couverture / Bard age ; Lot n 3

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2010

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2010 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AMENAGEMENT DE LA NOUVELLE BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour A m é n a g e m e n t s H ô t e l d e s I m p ô t s E n t r é e d e s A g i a l s Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour Maître d œuvre - Pilotage: S.C.P.

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

D.P.G.F. Extension de la Chambre d Agriculture de Meurthe-et Moselle. Chambre d Agriculture de Meurthe-et Moselle.

D.P.G.F. Extension de la Chambre d Agriculture de Meurthe-et Moselle. Chambre d Agriculture de Meurthe-et Moselle. Chambre d Agriculture de Meurthe-et Moselle 5 rue de la Vologne 54520 LAXOU Tel : 03 83 93 34 10 Fax : 03 83 93 34 00 Email : accueil@meurthe-et-moselle.chambagri.fr Extension de la Chambre d Agriculture

Plus en détail

Demande d aide Conditions d attribution

Demande d aide Conditions d attribution Disponible sur www.sauvegardeartfrancais.fr Demande d aide Conditions d attribution Les aides que nous apportons proviennent des dons et legs qui nous ont été consentis. La plus grande part des aides accordées

Plus en détail