Bulletin officiel n 6 du 5 février 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin officiel n 6 du 5 février 2015"

Transcription

1 nnexe : iste des établissements scolaires publics têtes de réseaux participant au programme «réseau d éducation prioritaire» () ÉI É O I O I-I --- O OQ IOO I-I O--Ô I--O O I-I O--Ô I O I-I O--Ô O I-I O--Ô -'É É I-I O--Ô I ÉI I-I O--Ô I O I-I O--Ô I O I-I O--Ô I O I I-I O--Ô I OI I I-I O--Ô I OI IO I-I O--Ô I IOO I-I O--Ô I Q (') I-I O--Ô I O I-I O--Ô OO O I-I O--Ô O--O É I-I O--Ô O-I-OI-- Ô III OI I-I O--Ô I-IO Q I-I O--Ô O--O OI I-I O--Ô O É I I-I O--Ô IO I I-I I () I-I IO ÉÉI I I-I OÈ É I-I ÇOI I I-I O I-I O I I-I O OI I-I I I I I Â-I O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 1 / 23

2 I I È--OI I I I I I IO I I È OIO-- I I IÉ I I I-QI I I I-QI I I I-QI I I I I I I I OI OIÈ I OI I I OI I OI I OI O--OI I OI O--OI I OI OO I OI OO I OI I-I- I O I I O I I O --I I O O--OI I O O I O IO I O I O ÉO I O O I O O O IO O O OO O O O O O I OO I OI O O I O O QI I O È OI OO Ë I -Q O I È ÉO IO I O OI É ÉI OI ÉO OQ IÈ O IO O É OI I Q I I OO ' È inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 2 / 23

3 O -Ô O -Ô I-O-- O -Ô O O -Ô O O O O I- IOI O O O IOI O O O O OO IÉ-I O OO I- O- O OO II O OO ÉI O OO O IO È O IO O O IO O O IO O O IO O O IO O O IO IO--I O IO O O IO O O IO O O IO OI O IO -O O IO I O IO I-O-- O IO I---OI O O O O O-- O O--O O O--O O 'I Q O Q I É I- ÉO II 'OII O-O O O OI É O IO O ÉO OI ÉO I Q IÉO QII È I O Q I ÉI ÉI I IO O O O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 3 / 23

4 O O--O O O--O OI I-I-- O O O--O I--O ÉÉ- O IQ O ÉÉ- O IQ O ÉÉ- O IQ O O OO OI-I- O I OI-I- O I O II-- O II ÉI I-È-ÉI I--- O II--OÊ O O IOI O- I O- I -ÉI O- I OI O- I I O- OI-- --Ô O O- --Ô I O O-- IO O O-- IO O O-- IO O O-- OO-IO O O-- OO-IO O O-- OIO O -O I O -O I O -O -I -I O I O I OI ' I OI I I I IO O ' I IO I I- I O II O - I OI É O ÉI II O OI O IOOI II O ÉO OO OO IO II IOI OOO OÈ I I OI inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 4 / 23

5 O -O I -I-IO I-- I-- I-- I-- I-- É--I I-- É--I I-- I-- I-- I-- OI- O-- I-- O I-- O I-- OII I-- OI I-- OI I-I-I II I-I-I II I-I-I -O-OI I-I-I -O-OI I-I-I O I-I-I O I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I O I-I-I O I-I-I O I-I-I I-I-I I-I-I I-I-I I-I-I ÉI--I I-I-I ÉI--I I-I-I ' Î-I-I I IO O OI O OI IO OI I ÉÉI OI I OO I É OOÉ I I I ÉI IO IO O II I O OI I I -I I I OI I I OO I I IÉ OI OI ÉI OI I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 5 / 23

6 I-I-I -I I-I-I -I I-I-I -I I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I OI I-I-I I-- I-I-I OI-- I-I-I OI-- I-I-I I I-I-I II--I I-I-I II--I I-I-I OII I-I-I OII I-I-I I-I I-I-I I-I I-I-I I-I I-I-I I-I I-I / I- I-I-I O I-I-I I-O I-I-I I-O I-I-I I-O I-I-I I-I-I I-I-I I I-I-I -- I-I-I II I-I-I II I-I-I I O I È O IO OI O OI I II OO I I O O Q IO O O O IÈ ÉÉI OIO I O O I-É O O I IO I I O È I OI O ÉI O I O È I I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 6 / 23

7 OI OI OI-I-É OI-- I-- I-- I-- I-- I- OI--OI OI--OI ÉI ÉI ÉI O-O-OI I I--I I--I I--I '--O II- IO-O O O II I--OI I-I- O I-I- O I--I I--I I--I I--I I--I I O I É I I OI I-OI IO OI OI ÉI O I I ÉÉ I OI É O O OI OIÈ I O È O O O O O O I OO OO È I O OI I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 7 / 23

8 IO Ô-'O IO IO Ô-'O O IO IÈ -IO IO IÈ OI O-O-- IO IÈ OI IO IÈ IO IÈ IO IÈ IO Ô--OI IO Ô--OI O--Ô IO Ô--OI O--Ô IO Ô--OI IOI IO Ô--OI O IO Ô--OI O--I IO Ô--OI OI IO O IO O OI IO O I IO O I IO O I-OI IO O IO O O O È O O È O-I-ÉO O Ô OÉI O Ô O--IÈ O Ô O--IÈ I-- O Ô 'O O Ô O Ô O Ô O -OI O -OI II OI I OË I II O I OI O Q É I O O OI ÉOO I I I-OË O Q É É I I IÈ O O ÉI IO O É O I IÈ OIO inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 8 / 23

9 O -OI I O -OI IOI O IÈ OOI-I O IÈ ÉIO O IÈ OI O IÈ O O IÈ O O IÈ O--I O IÈ O-- O IÈ OIO O IÈ I-I-'È O IÈ I O IÈ IOI O OI I O O I I IO O O - O O OI O O -- -I- O O O O ÉI O O O O O O OI-À-I O O OI-À-I O O OI-OI O O I-O IOO OO OO OO OI Q É *Q O O IO É II O OIQ OO 'ÉI I O OI O OI O O OI O O I OI OI I I O OÉ I O I O O OI OI É O È OO I I I IO O O OO I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 9 / 23

10 O I I ÉIO ÉIO IO I-- ÉIO ÉIO I ÉIO ÉIO O ÉIO ÉIO O ÉIO ÉIO OI-I ÉIO ÉIO I-É ÉIO ÉIO I-É ÉIO ÉIO I-É ÉIO ÉIO I-OÎ ÉIO ÉIO I-I ÉIO ÉIO I-I ÉIO ÉIO I-I ÉIO ÉIO I-O ÉIO ÉIO I- ÉIO ÉIO I-O ÉIO ÉIO I-O ÉIO ÉIO I- ÉIO ÉIO I-OI ÉIO ÉIO I- ÉIO ÉIO I- ÉIO ÉIO I- ÉIO ÉIO I-I ÉIO ÉIO I-I ÉIO ÉIO I I O I I O I I O I O --' I O I I O OÉ O ÉI O O O O O I I É OI I O I I I OI I IÉ I ÉI IO OQ O I O I- O I 'É I- OI OO IO I I I O ÉOO OO IO O É I Q É inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 10 / 23

11 I O I O I O I I O OI OQ- I O O--I I O Q I O Q I O I I O O I O II I O OI I O OI I O -- I O O I O O I O I O O I O I I O -ÉI I O I I O I I O I I O O I O I O I O OI I O OIO I O QO I O QIÉI I O OI I O I--O I O OI I O OOI O I I É I ÉI IÉ OI OI ÉII O ÉO OIO I ÉII O ÉI OI I- O O ÉÉI OIO I O È ÉI OI O O O I-É I I I OI O O IO O I I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 11 / 23

12 I O I-O I O I-'Q I O II I O O I O O I O O I O I I --I I--- I --I I --I I --I I --I --I I --I I --I I OI I --I OO-- I --I --IIÈ I --I --IIÈ I --I O-IO I --I O-- I --I IIO I --I É I --I OQIÈ-- I --I É I --I I --I ÉI-O I --I O I --I IO I --I IÉI I --I IÉI I --I I I --I I I --I ÉIO I --I OI--O È IO OI OI O ÉI O OI O È É ÉIÉ OII OIO I I I I IO IO ÉÉI OIO I O I O È ÉI O I I IO O É OI I I I I IO ÉO I I O OI I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 12 / 23

13 I --I O--I I --I OII I --I OO I --I I--O I-I- I --I OO I --I I IO O IO -I IO IO -I IO IO -I IO IO -I IO O I I--- O I O- O OI O O OI O OI O O OI I-O O OI I-ÉI O OI I-ÉI O OI I-ÉI O OI I-ÉI O Ô O O Ô O O Ô ÉI-I O Ô IO O Ô O 07 O Ô O 08 O Ô O 08 O Ô O 09 O Ô OI O Ô I-I O Ô ÉII O Ô ÉII O OI I O O O ÉO I O É OI O II O O 'I OO OI O O I OO I I OI É OIO I OO OO O I I O O IO I IÈ O OOÉ OI O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 13 / 23

14 O Ô I-- Ô O Ô I O Ô I IIQ IIQ O-- IIQ IIQ O-- IIQ IIQ O-O IIQ IIQ IIÉ IIQ IIQ I IIQ IIQ I IIQ IIQ IO IIQ IIQ I IIQ IIQ O-O IIQ IIQ O IIQ IIQ O IIQ IIQ I-I IIQ IIQ I-O O O O O O IOI O O OI O O I-I O O OO O O OO O O OO O O OO O O OO O O 'OI O O I O O OI O OI O OI È OI I OI -O II È OI I I-I O I OI ' È O É É II -I O O O ÉOI OO IO OI 'II I-I OO 'OI * I 2 * I * * 'OI ' O I IO IO ÉO I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 14 / 23

15 OI Î OI Î OI I-I OI É ÉI OI É ÉI OI É OI É OI OI É OI ÉÉ- OI OI I ÉÉ- OI OI I ÉÉ- OI OI I I O - --O O - --O OI - --O O-I-I - --O O O O O - O - O I - O I - O 'ÔI - O - O O- - O I-O - O -- - O I - O II - O - O - O I OII I I I I ÉÉI I É II O IO OI I È OÈ OI O rance OI O I È Q- O O OI I IÈ OI I OI I OI I ÉÉ È IO OI I È O È inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 15 / 23

16 - O I-I--O - O I-I--O - O O OI-IQ ÂI OI-IQ O OI-IQ ÉÉ-O OI-IQ OI-IQ I-I OI-IQ I I--OI I--OI I--OI O I--OI I--OI ÉÉ O O -- É O--O É II É 'Î-' É 'Î-' I -II I -II I -II O I -II I I -II I I É I OO I OO O-O O O-O OI O-O IO I O-I OI É I O I IÈ I O O OI OI I È O O I O I O É IQ I È O IO IIÈ I I IO O IO É ÉO I I IO O I O ÉO I inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 16 / 23

17 O-O --OI Â O-O --OI Â O-O --OI O-O --OI O-O --OI III O-O --OI O--OO O-O --OI OI O-O I IO O-O I- OI O--O I-I-- O-O I- OI O O-O OI --OI O-O OI I O-O OI OI O-O OI O O-O OI O I---- O-O OI OOI- O-O OI-- I I I 10 I I I 11 I I I 13 I I I 13 I I I 14 I I I 17 I I I 18 I I I 18 I I I 18 I I I 18 I I I 18 I I I 18 I I I 19 I I I 19 I I I 19 I I I O II O I O I I É I OO O I IO I É O O I OI OQI O ÉO II I O I ÉI OI ÇOI IO OI I É II OO O IO I I I IÉ ÉI O O OI ÉO IO O ÉIÈ inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 17 / 23

18 I I I 19 I I I 19 I I I 19 I I I 20 I I I 20 I I I 20 I I I 20 I I I 20 I I I 20 OII O OII OIÈ-O OII -II O OII -È OI-O OII -È I OII -È IO OII -È O OII I O OII I OII I OII I O-- I I-IÈ I I-IÈ I I OOI I I I I--OI I OI--I I OI--I I O I O I O I - O I - OII I É O I È -I É ÇOI OO I È O I I O OI O I 'ÉI OIÈ O É O É I O O 'I OI I OI O I O OI I I I OI IO OO O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 18 / 23

19 I - I-II I I I I I I I I--I I I--OI Ô-'O OIÉ Ô-'O Ô-'O I-I IIÈ IIÈ IIÈ IIÈ QI I--II O I--II I--II I--II I--II I--II I-O I--II OI OI OI OI OI O É O É O O OI O --I O O O I-II O O I-II O I-II O I-II OI OI OI OI OI O IÉ OI I OI IO I ' O O I O OI I IQI O O I I O O OI O OI I O OÈ I È È OO È OO Q- O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 19 / 23

20 O I-II O O I-II I O I-II O I-II O I-II OI-'O O I-II -OO O I-II O I-II O I-II O I-II O I-II O I-II O I-II I-QI O I-II I-QI O I-II O O I-II OI O I-II I-OO O I-II O I-ÉI-- O I-II O I-ÉI-- O I-II O I-ÉI-- O I-II O O -I II O -I II O -I III O -I III O -I O O -I O O -I O O -I O O -I O OO IÈ OO IÈ OO O Q IO O I O I I OI O É II OI ÉO ÉOI I I IO É I O OI I É OI I O IO I É OI O I Q I OI I O I IO O OI È * inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 20 / 23

21 OO O I OO -O OO OO -O OO OO -O OO OO -O OO OO -ÉÉ OO OO OO OO OO --O OI OO --O O I O I-O I O OI-O I O ÉI-O- I O É I O É I O É I O I I O I O I-OI I O I-OI I O I--O I-IÈ-- I O OI I-IÈ-- I O OI I O I--I I O I-IO I O I-IO I --I IÈ--I I --I I --I I --I I --I Â I II * I OO- I É OO IO QI É IO O OI -OI ÉI O ÇOI I O O I I É I É IÉ IÉ ÉI I O É É OII O É OI O I OIO I ÉO II inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 21 / 23

22 I --I Â- I --I I --I I I --I OO I --I OO I --I OO I --I II I --I I --I I --I I --I I I --I I I --I I -'OI I I -'OI I I -'OI I I -'OI I I -'OI I I -'OI I I -'OI O I -'OI O I -'OI I -'OI I -'OI I -'OI --O I -'OI --O I -'OI O I -'OI O I -'OI OII I -'OI OII I -'OI OII OI-- I -'OI OI I -'OI I O È OI O OO -I É I ÉO I ÉIQ IO O É O É ÉO O OIO I OIO-I I OI -Q O ÉI OO I I ÉI I O I É II OI À O IO I I O OI ÇOI III OI I OI O OI O O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 22 / 23

23 I -'OI OOI I -'OI I-O-'Ô I -'OI I-O-'Ô I -'OI I -'OI I -'OI I -'OI I -'OI II-- IÈ-O- I I OI O-- I I I I I I I I I I I I --I I I II I I OI I I OI I I I I * es établissements forment un seul réseau O ÉI OI O OI IO O ÉO O I I I I I I OI O OI I O inistère de l'éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche > 23 / 23

La Programmation Orientée Agent Les Agents Réactifs

La Programmation Orientée Agent Les Agents Réactifs La Programmation Orientée Agent Les Agents Réactifs Emmanuel ADAM Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis UVHC/ISTV-LAMIH E. ADAM University of Valenciennes La Programmation Orientée Agent Les

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations...

2 Professionnaliser les structures et développer les compétences collectives...8 2.1 Synthèse...8 2.2 Des illustrations...9 2.3 Des orientations... ! " #$ % &'%! 1 Le contexte du secteur...4 1.1 Repositionner l offre associative face à la concurrence...4 1.2 Mieux connaître les besoins des publics...5 1.3 Développer des activités nouvelles et cibler

Plus en détail

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!»

«Trop de chats en refuge : Aidons-les!» q io iific bo ch Mlic g f! l o h c To i? co cio collboio vc Pl 5899 ch 7398 ch y éé boé C l ob félié qi, chq jo, o cibl joi fg Blgiq! 4641 ch l o l chc ov i à l g l fg fill i foy ê à l hx! C qlq chiff

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

SUR L'EFFICACITE DES CRITERES DE TARIFICATION DE L'ASSURANCE CONTRE LES ACCIDENTS D'AUTOMOBILES

SUR L'EFFICACITE DES CRITERES DE TARIFICATION DE L'ASSURANCE CONTRE LES ACCIDENTS D'AUTOMOBILES SUR L'EFFICACITE DES CRITERES DE TARIFICATION DE L'ASSURANCE CONTRE LES ACCIDENTS D'AUTOMOBILES PIERRE DELAPORTE Paris (France) Les accidents d'automobiles surviennent lorsqu'il se produit un ensemble

Plus en détail

Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol)

Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol) Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol) Boucadair Mohamed France Télécom R&D- DMI/SIR 42 rue des Coutures, 14066 Caen Cedex, France. mohamed.boucadair@rd.francetelecom.com

Plus en détail

Lundi 8 Décembre 2014 à partir de 20h00 Maison des Sports 190 rue Isatis - B.P. 81908 31 319 LABEGE CEDEX

Lundi 8 Décembre 2014 à partir de 20h00 Maison des Sports 190 rue Isatis - B.P. 81908 31 319 LABEGE CEDEX Labège, le lundi 24 novembre 204 FtcéRATCN ' profess i on sport & loisirs Madame la Présidente Monsieur le Président Les membres du Conseil d'administration Le Cabinet Comptable CARRIEU Madame, Monsieur,

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

Vesoul ôtrement. Vous souhaite une bonne année! N 1 édition Janvier. L association Vesoul Autrement! vesoulautrement.e-monsite.com

Vesoul ôtrement. Vous souhaite une bonne année! N 1 édition Janvier. L association Vesoul Autrement! vesoulautrement.e-monsite.com N 1 édition Janvier Vesoul ôtrement LOY1504273082 Thomas Bresson Photos non contractuelles - Sous réserve d erreurs typographiques - Reproduction totale ou partielle interdite - Ne pas jeter sur la voie

Plus en détail

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau.

.Mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. 1.ont l honneur de vous faire part du mariage de.mademoiselle Anne du Plessis, leur petite-fille et.fille, avec Monsieur Nicolas Chassériau. PARTHÉNON www.parthenonfrance.com 06 12 39 18 46 Ils vous prient

Plus en détail

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Pascal Richard Laboratoire d Informatique Scientifique et Industrielle, ENSMA BP 40198 Téléport 2 F-86960 Futuroscope pascal.richard@ensma.fr RÉSUMÉ.

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts 9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts Thème LE MARCHE DES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES AU BENIN : analyse des dix années d expérience Ilarion GUEDEGBE Cabinet

Plus en détail

Une comparaison de méthodes de discrimination des masses de véhicules automobiles

Une comparaison de méthodes de discrimination des masses de véhicules automobiles p.1/34 Une comparaison de méthodes de discrimination des masses de véhicules automobiles A. Rakotomamonjy, R. Le Riche et D. Gualandris INSA de Rouen / CNRS 1884 et SMS / PSA Enquêtes en clientèle dans

Plus en détail

ÆffiÆffiffiÆ reffiffi

ÆffiÆffiffiÆ reffiffi ÆffiÆffiffiÆ reffiffi -.:*4î Parquet Naturel et chaleureux Maison dans son pays Les Bouches du Rhône Restauration La Ferme de Souliès ij (:jdê!:r.él$g.i. n' rila:r É.", na r..;r., 'l +rié :'Ê..*.!Ë','ta

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

Ê ÔÔÓÖØ Ø Ù ÐÐ ÙÑ Î Ð ÓÒ ¾ Ù Ò ¾¼¼¼ Ì Ð Ñ Ø Ö Á ÓÖ Ð ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ ½ ÈÖ ÒØ Ø ÓÒ Ð Ó Ø ¾ Ä ÓÑ Ò ³ Ø Ú Ø ¾º½ Ñ Ò ØÖ Ø ÓÒ Ý Ø Ñ Ð³ Ò ÓÖÑ Ø ÓÒ º º º º º º º º º º º ¾º¾ Ö Ø ØÙÖ Ö ÙÜ ÓÑÑÙÒ Ø ÓÒ º º º º º º º º

Plus en détail

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS ET APPROXIMATIONS DIOPHANTIENNES J. L. NICOLAS Cet article expose sup 3 e quelques iter'f~reces etre les pr'obl~res dloptimisatio e hombres etiers et la th~or-ie

Plus en détail

Visioconférence et télétravail: état des lieux

Visioconférence et télétravail: état des lieux Visioconférence et télétravail: état des lieux Forum des Usages Coopératifs Brest 30 juin 2010 1 2 Une période clé pour les téléservices Évolution des mentalités Prise de conscience écologique Prise de

Plus en détail

Raisonnement distribué dans un environnement de type Pair-à-Pair

Raisonnement distribué dans un environnement de type Pair-à-Pair Actes JNPC 04 Raisonnement distribué dans un environnement de type Pair-à-Pair P. Adjiman P. Chatalic F. Goasdoué M.-C. Rousset L. Simon adjiman,chatalic,fg,mcr,simon @lri.fr Résumé Dans un système d inférence

Plus en détail

ÈÖÓ Ö ÑÑ Ø ÓÒ Ò Â Ú Ü Ò Ö Å ½ ÔØ Ñ Ö ¾¼½ Ì Ñ Ø Ö ½ ÆÓØ ÓÙÖ ¾ ½º½ ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º ¾ ½º½º½ À Ó ÏÓÖ º º º

Plus en détail

NOTE AU SERVICE JURIDI~ Concerne" Frais de mission payés au Colonel Théoneste BAGOSORA au cours des années 1992 et 1993.

NOTE AU SERVICE JURIDI~ Concerne Frais de mission payés au Colonel Théoneste BAGOSORA au cours des années 1992 et 1993. Banque Nationale du Rwanda National Bank of Rwanda ~~~,,,,~ ~oj}:j~j.g.. ::}:. eas~ No t C ïa_~-q g- ï/ Département Emission et Opérations Bancaires N/REF " 4632~05-160~BD~bd NOTE AU SERVICE JURIDI~ ~~,,,,~~~»,~

Plus en détail

Contradicting Beliefs and Communication. J.-M. Tallon, J.-C. Vergnaud, & S. Zamir CNRS-EUREQua

Contradicting Beliefs and Communication. J.-M. Tallon, J.-C. Vergnaud, & S. Zamir CNRS-EUREQua Contradicting Beliefs and Communication J.-M. Tallon, J.-C. Vergnaud, & S. Zamir CNRS-EUREQua Introduction Papier propose : Considère structure de Kripke (KD45 au lieu de S5) Processus de communication

Plus en détail

FORMATION ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL(EIE)

FORMATION ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL(EIE) FORMATION ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL(EIE) 1 Collar Corporation - Collar Academia, Siège Sociale. Riviera Palmeraie rue de la pharmacie du Bonheur. Bureau annexe Yopougon Maroc PROGRAMME DE LA FORMATION

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS ^Liet 1961

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS ^Liet 1961 RESTRICTED ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS ^Liet 1961 DOUANIERS ET LE COMMERCE PARTIES CONTRACTANTES Dix-neuvième session 13 novenbre-8 décembre 1961 PREVISIONS BUDGETAIRES POUR L'EXERCICE I962 Note du Secrétaire

Plus en détail

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2

HRP H 2 O 2. O-nitro aniline (λmax = 490 nm) O-phénylène diamine NO 2 NH 2 ! #"%$'&#()"*!(,+.-'/0(,()1)2"%$ Avant d effectuer le dosage en IR de la biotine, il est nécessaire de s assurer de la reconnaissance du traceur par la streptavidine immobilisée sur les puits. Pour cela,

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÙÐØ Ë Ò ÓÒÓÑ ÕÙ Î ÄÍ ÌÁÇÆ ÅÈÁÊÁÉÍ Ë Å ÆÁËÅ Ë ÌÊ ÆËÅÁËËÁÇÆ Ë ÀÇ Ë ÇÆ Å ÆÌ Í Ì ÆÇÆ ÇÆ Å ÆÌ Í Î ÊË Ä Ë Å Ê À Ë ÇÍÊËÁ ÊË Ì ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ä³ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÈÖ ÒØ

Plus en détail

Evaluation et couverture d options

Evaluation et couverture d options DOSSIER EHIQUE Evaluai opis L appoche Bjeks Ssn Iiss Sal machés égéiques possèn e sucue aypique que moè oiv pe p écie au mieux ynamique s cs P anicipe gée ynamique compxe liée aux mos poci csommai isjci

Plus en détail

SFEN. Groupe Régional des Hauts de Seine. Réunion du 27 avril 1993. Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM

SFEN. Groupe Régional des Hauts de Seine. Réunion du 27 avril 1993. Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM SFEN Groupe Régional des Hauts de Seine Réunion du 27 avril 1993 Domus MEDICA - 75007 PARIS LE PLUTONIUM EN QUESTIONS LE PLUTONIUM Brève présentation de ses propriétés nucléaires et physico - chimiques

Plus en détail

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers?

Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Comment régler un litige avec son vendeur de produits financiers? Elsa Aubert Direction des relations avec les épargnants Le 16 novembre 2011 2 Plan de la présentation I Auprès de qui réclamer? 1. L interlocuteur

Plus en détail

Ï Í Å Ò Ò ÁÒØ Ö¹Ë Ø Ò ÐÝ Ù ÓÑÔÓÖØ Ñ ÒØ ÍØ Ð Ø ÙÖ ÁÑÔ Ø ÁÑÑ Ø ÁÒØ Ö Ø Ï Í Å Ò Ò Í Ö Ú ÓÙÖ Ò ÐÝ Û Ø ÁÑÑ Ø ÁÑÔ Ø º Å Ð ½ ¾µ ź Ì Ö ½µ Ⱥ ÈÓÒ Ð Ø ½µ ½µ ÄÁÊÅÅ ÍÅÊ ÆÊË ¼ ½ ½ ÊÙ ¾ ÅÓÒØÔ ÐÐ Ö Ü Ö Ò ¾µ Ä ÓÖ ØÓ

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES

ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES ANNEXE (article 10) ANNEXE (articles 38 a41) FORMULE 1 CERTIFICATION CONCERNANT UN RETRAIT FONDE SUR DES DIFFICULTES FINANCIERES 1. Institution financiere concernee : (inscrire Ie nom de I 'institution

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Conférence sur la location

Conférence sur la location Conférence sur la location immobilière de Montréal TRAVAILLER VIVRE JOUER APPRENDRE 23 mai 2013 Session C1 Travailler, vivre, jouer et apprendre: comment la réutilisation et les développements adaptifs

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

Î ÐÙ Ø Ê Ñ ÙÖ Ô Ø Ð ÓÒÓÑ ÕÙ µ Ð Ê ÓÙÐ Ø ² Ì ÖÖÝ ÊÓÒ ÐÐ ÖÓÙÔ Ê Ö ÇÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ Ö Ø ÄÝÓÒÒ Ñ Ð ÐºÖ ÓÙÐ ØÖ ØÐÝÓÒÒ º Ö Ø ÖÖݺÖÓÒ ÐÐ Ö ØÐÝÓÒÒ º Ö ÈÐ Ò Ð³ ÒØ ÖÚ ÒØ ÓÒ ½º ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ ÓÒ ÔÖÓÔÖ Ø Î ÐÙ ¹ Ø¹Ê Ä Ü

Plus en détail

P 2. Contractuellement, la réinunération doit être suffisainment. S 3. La rhunération mensuelle effective doit au inoins ëtre égale au

P 2. Contractuellement, la réinunération doit être suffisainment. S 3. La rhunération mensuelle effective doit au inoins ëtre égale au Article le'. ta présente convention collective de travail s'apiilique aux clubs de football et aux footballeurs rémunérés, à temps partiel ei a temps plein, liés par un coiitrat de travail en vertu de

Plus en détail

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES

äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå Construisons ensemble entreprises salariés PROJETS emplois mobilité réseau HÉBERGEMENT COMPÉTENCES alternance EXPÉRIENCES JEUNES Construisons ensemble äé ãçåçé ÇÉ ÇÉã~áå å á ~ ã ÉÇ ÉÇ ÉÇ å çã Éä JEUNES COMPÉTENCES réseau emplois alternance HÉBERGEMENT PROJETS EXPÉRIENCES entreprises salariés partenariats mobilité transmission www.compagnons-du-devoir.com

Plus en détail

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR

TSM EVOLUTION > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL ADR SYSTÈME DE SÉCURITÉ INCENDIE www.marque-nf.com ADR > SYSTÈME DE DÉTECTION INCENDIE ADRESSABLE ET CONVENTIONNEL TSM EVOLUTION LA SOLUTION ÉVOLU > 3 versions pré-équipées d ECS (Equipement de Contrôle et

Plus en détail

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située ANNEXE 2 r Montant de l'aide régionale Aide de la Région Poitou-Charentes pour les poêles à air à bûche ou à bois granulé Modalités 2015 La Région, à travers le Fonds Régional d'excellence Environnementale

Plus en détail

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint le(s) rapport(s) établis suite à la réalisation d une prestation sur le bien désigné ci-dessous :

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint le(s) rapport(s) établis suite à la réalisation d une prestation sur le bien désigné ci-dessous : . m ISTLE - LEVEL 6 UE JEAN OULIN 94240 L HAY LES OSES HOISY LE OI, 24/06/2014 No éféc : ISTLE/8001/06/2014 Obj : Evoi éa iagoic immobii aam, oi, No vo pio bi vooi ov ci-joi () appo() éabi i à éaiaio paio

Plus en détail

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE

LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987, \. Fonds des Nations Unies pour l'enfance UNICEF LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 Copyrighl 1986 fonds des Nations Unies pour l 'enfan ce Tous droits

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Les centres de co nta cts m u l ti ca na u x Philippe M o u ret Pro du c t Sa les Spec ia list C o n t a c t C en t er Tec hn o lo g ies phm o u ret @ c isc o. c o m P r e s e n t a t i o n _ I D 2 0 0

Plus en détail

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20

Bilan et suivi de l'action au 31 décembre 2009 1/20 il ivi l'i ér 9 / ir.x jif l'i... x géérl régil... jif l'i «r ir rgg»... 4 r rii à l'i...4.él ly rir i l'i...5 él ér 9...5 Églié rfill...5 ivi 5 r r rvillr hié...6 ig ly rir i l'i... éigg il l....ii '

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services. Portfolio des services proposés PAS-X PAS-X Vue d ensemble des services Portfolio des services proposés En complément de ses produits Manufacturing IT, Werum propose des prestations de services complètes. La société Werum apporte son

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac Comité de pilotage 2014 Site natura 2000 des carrières de Cénac Ordre du jour Bilan de la première tranche d animation (2011 2014) Perspectives pour la future tranche (2015-2017) SE2 Acquisition, pose

Plus en détail

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Application à l interaction modale rotor/stator Sébastien Roques * Mathias Legrand * Christophe Pierre ** Bernard Peseux * Patrice Cartraud * * GeM, Pôle

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris PRÉSENTATION DU TEF Le test d évaluation de français est le premier test standardisé de français langue étrangère diffusé

Plus en détail

1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles

1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles I I I S S C C 1348 Louvain-la-Neuve TVA BE0428.750.985 RPM Nivelles Louvain-la-Neuve, le 13 avril 2015 Cher Actionnaire, Concerne: Assemblée Générale Ordinaire et Spéciale du 13 mai 2015 à 10h00 Nous avons

Plus en détail

Osny - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil. 1er Catégorie Nom désignation Adresse Type 5 A SEC centre commercial Auchan/centre commercial l Oseraie

Osny - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil. 1er Catégorie Nom désignation Adresse Type 5 A SEC centre commercial Auchan/centre commercial l Oseraie Osny - EP catégories 1 à 5 avec sommeil 1er Catégorie om désignation Adresse Type 5 A SEC 5 S 5 SF (OT D36) AGECE BACAIE "E CÉDIT YOAIS" (OT B 8) AGECE VOYAGES "ECEC VOYAGES" - OT D 32 centre commercial

Plus en détail

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1

Exemples de problèmes et d applications. INF6953 Exemples de problèmes 1 Exemples de problèmes et d applications INF6953 Exemples de problèmes Sommaire Quelques domaines d application Quelques problèmes réels Allocation de fréquences dans les réseaux radio-mobiles Affectation

Plus en détail

P etit pat hw o rk de ombinatoire énumérative Mireille Bousquet-Mélou, CNRS, LaBRI, Bo rdeaux http://www.lab ri.fr/ b ousquet

P etit pat hw o rk de ombinatoire énumérative Mireille Bousquet-Mélou, CNRS, LaBRI, Bo rdeaux http://www.lab ri.fr/ b ousquet Ô Ø ÛÓÖ È Ø Ø ÓÑ Ò ØÓ Ö ÒÙÑ Ö Ø Ú Å Ö ÐÐ ÓÙ Õ٠عŠÐÓÙ ÆÊË Ä ÊÁ ÓÖ ÙÜ ØØÔ»»ÛÛÛºÐ Ö º Ö» ÓÙ ÕÙ Ø Ä ÓÑ Ò ØÓ Ö ÒÙÑ Ö Ø Ú ººº ³ ØÕÙÓ ÈÓÙÖÕÙÓ ÓÑÑ ÒØ ÇÅÈÌ Ê κ ij ÖØ ÓÑÔØ Ö Ô Ðغ Ø Ð ÖÐ ÒÓÑ Ö Ö Ö ÒÓÑ Ö Ö ÒÓÑ

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2O IO L ENGAGEMENT MUTUEL

RAPPORT D ACTIVITÉ 2O IO L ENGAGEMENT MUTUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2O IO L ENGAGEMENT MUTUEL Un puissant groupe mutualiste au service de plus de 10 millions de sociétaires O2 N 1 en France en assurances de biens et responsabilité : une offre de qualité,

Plus en détail

qff TD4 - Calcul du résultat par la méthode du coût variable I) Distinction entre charges variables et charges lïxes 2ème année LicenceAES TD4

qff TD4 - Calcul du résultat par la méthode du coût variable I) Distinction entre charges variables et charges lïxes 2ème année LicenceAES TD4 2ème année LicenceAES - Calcul du résultat par la méthode du coût variable La rentabilité est un indicateur de I'effrcacité économique et financière. Elle représente l'aptitude d'une organisation productive

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Multirisque climatique récoltes

Multirisque climatique récoltes L assurance Multirisque ClimatiqueRécoltes Multirisque climatique récoltes Objectif : Protéger les cultures contre les Aléas climatiques avec une extension Frais Supplémentaires : La grêle Le gel La tempête

Plus en détail

Fiches explicatives. La Convention Collective des Assistants Maternels du Particulier Employeur

Fiches explicatives. La Convention Collective des Assistants Maternels du Particulier Employeur Table des Matières La Convention Collective des Assistants Maternels du Particulier Employeur Fiches explicatives Ce document a été réalisé par l APEGE Il peut être copié/diffusé sans restriction sous

Plus en détail

Ta formation, ton avenir

Ta formation, ton avenir Ta formation, ton avenir Une formation auprès d une banque suisse Etre au cœur de l action p. 4 Des employeurs attractifs et accessibles p. Un accès rapide à d autres formations bancaires p.12 11 www.swissbanking-future.ch

Plus en détail

GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTERACTIF RTC DIAG52AAX

GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTERACTIF RTC DIAG52AAX GUIDE DE PROGRAMMATION COMPLÉMENTAIRE DU TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTERACTIF RTC DIAG52AAX Avant propos IMPORTANT Le transmetteur dispose de plusieurs paramètres offrant de multiples possibilités et permettant

Plus en détail

parisien de tontine chinoise

parisien de tontine chinoise La Kntine. M. Lelart. Ed. AUPELF-UREF. John Libbey Eurotext. Paris 0 1990, pp. 95-108. 5 Un exemple parisien de tontine chinoise Thierry PAIRAULT CNRS. Centre de recherche et de documentation sur la Chine

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

3- FONDEMENTS. Politique relat ve aux contributions financières exigées des parents ou des usagers

3- FONDEMENTS. Politique relat ve aux contributions financières exigées des parents ou des usagers Centre administratif 3644, rue Saint-Jules, C.P 1600, Jonquière (Québec) G7X 7X4 Téléphone : 41 8 542-7551. Télécopieur : 41 8 542-1 505 sgeneral@csjonquiere.qc.ca. www.csjonquiere.qc.ca Politique relat

Plus en détail

ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE. SMI AlgoII

ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE. SMI AlgoII ALGORITHMIQUE II NOTION DE COMPLEXITE 1 2 Comment choisir entre différents algorithmes pour résoudre un même problème? Plusieurs critères de choix : Exactitude Simplicité Efficacité (but de ce chapitre)

Plus en détail

Sur la structure des alliages cuivre-étain

Sur la structure des alliages cuivre-étain Sur la structure des alliages cuivre-étain par MM. W. BRONIEWSKI et B. HACKIEWICZ O O O DEUXIÈME PARTIE (fin) (,) III. ETUDES DES PHASES fi ET y. Alliages trempés. Les phases et Y sont formées par des

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux

PAS X. PAS-X Services. Competence. Implementation. Support. Vue d ensemble des services SERVICES PAS-X. Centres de services internationaux PAS-X PAS-X SERVICES PAS-X Vue d ensemble des services Centres de services internationaux Dans le cadre d une approche globale, Werum offre l accès à son service d aide et de support, dans le monde entier

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

!" #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5

! #$# % *(!( % (+#$#, ) ( 5- % % 2! $!!!!87777777777!!!!8777777 -% %. / 0 1 ' 2% %. (3 4 562( % 4 5 Bulletin d adhésion au contrat groupe Responsabilité Civile Professionnelle n B1302525PNPI souscrit par AMAVIE pour le compte exclusif des écoles accréditées.!" #$# % &%!'(" "()' ( *(!( % (+#$#, ) -% %.

Plus en détail

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr Commande Prédictive J P Corriou LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy e-mail : corriou@ensicinpl-nancyfr Ý Consigne Trajectoire de référence Ý Ö Réponse Ý Horizon de prédiction À Ô ¹ Ù ¹ Temps Entrée Ù Horizon de commande

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/2

Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/2 Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/ Louis De Broglie To cite this version: Louis De Broglie. Sur la possibilité d une structure complexe des particules de

Plus en détail

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil

Groslay - ERP catégories 1 à 5 avec sommeil Groslay - EP catégories 1 à 5 avec sommeil 1ère Catégorie DECAHO avenue de la épublique AGASI BOAGE avenue de la épublique 2ème Catégorie JADIEIE JADIAD IED rue de Sarcelles 3ème Catégorie EGISE rue du

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

District de Montréal «Chambre commerciale» N o Division : 01-Montréal. - et -

District de Montréal «Chambre commerciale» N o Division : 01-Montréal. - et - Province de QUÉBEC COUR SUPÉRIEURE District de Montréal «Chambre commerciale» N o Division : 01-Montréal N o Cour : 500-11-045663-131 DANS L AFFAIRE DE LA FAILLITE DE: N o Dossier : 41-1811636 8100896

Plus en détail

accident du travail ou maladie professionnelle du

accident du travail ou maladie professionnelle du accidents travail et maladies définis et prescrits par le en avec le médecin conseil volet 1 à conserver par le médecin traitant nom de naissance (suivi s'il y a lieu nom d'usage)-prénom accident travail

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 USC BASKET Salle S. Chénedé Rue Sainte Croix 35410 CHATEAUGIRON Tél. 02.99.37.89.89 Site : www.chateaugiron-basket.com FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 Mme M. Nom et prénom de l adhérent : Adresse

Plus en détail

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS

MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS MONTEGO 3 PERSON CUSHION GARDEN SWING WITH CANOPY ASSEMBLY INSTRUCTIONS ITEM# SC-177-2GS QUESTIONS, PROBLEMS, MISSING PARTS WITH THIS PRODUCT? DO NOT RETURN TO YOUR RETAILER, PLEASE CALL OUR CUSTOMER SERVICE

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

Persée. http://www.persee.fr

Persée. http://www.persee.fr Persée http://www.persee.fr Les trois états du capital culturel Pierre Bourdieu Bourdieu Pierre,. Les trois états du capital culturel. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 30, novembre

Plus en détail

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Agenda : réunion 14 janvier 2014 1. Présentation des participants et validation de l agenda 2. Suivi des points d action de la réunion

Plus en détail

Variations du modèle de base

Variations du modèle de base 1 Variations du modèle de base Dans ce chapitre nous allons utiliser le modèle de base du chapitre précédent pour illustrer certaines questions économiques simples. Ainsi, le modèle précédent nous permettra

Plus en détail

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Albert Cohen To cite this version: Albert Cohen. Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

Journées Thématiques 2004

Journées Thématiques 2004 Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : Qualité énergétique, environnementale et sanitaire préparer le Bâtiment à l'horizon 2010 âââ Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment, Paris

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail