CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT"

Transcription

1 CERN/PFIC/21.6/Approuvé Original: anglais 10 Septembre 2013 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT Déclaration sur les Principes de Placement et sur la Politique d Investissement approuvée par le PFIC le 28 juin Mise à jour lors du PFIC du 23 février 2012 : ajout de «Politique d Investissement» dans le titre

2 TABLE DES MATIÈRES 1 Objet et champ d application 1 2 Définitions 1 3 Missions et reponsabilités 2 4 Objectif de rendement du fonds 2 5 Philosophie d investissement : préservation du capital 3 6 Stratégie d investissement Allocation stratégique des actifs Allocation dynamique des actifs Agrégation des stratégies de préservation du capital Diversité des sources de rendement 4 7 Construction de portefeuille 4 8 Suivi des risques 5 9 Etude actuarielle indépendante 5 10 Dépositaire central unique 5 11 Éléments à prendre en considération Horizon prévisionnel Gestion active Sensibilité aux cycles conjoncturels 6 12 Placements autorisés 6 13 Coûts 7 14 Code de déontologie 7

3 1. OBJET ET CHAMP D APPLICATION L objet de la Déclaration sur les Principes de Placement et sur la Politique d Investissement est de définir les principes régissant la politique d investissement de la Caisse de pensions du CERN (ci-après «la Caisse»). La politique et les procédures en matière de placement de la Caisse, fondés sur les principes énoncés dans le présent document, sont détaillés dans les lignes directrices relatives aux placements, qui précisent, notamment, les placements et les instruments financiers possibles ainsi que les restrictions et limites applicables. 2. DÉFINITIONS Allocation Stratégique des Actifs : allocation stratégique entre les classes des actifs à long terme, qui tient compte, entre autres, des engagements (liabilities) du passif de la Caisse, des hypothèses liées aux actifs et des risques de marché. Allocation Dynamique des Actifs : allocation entre les classes des actifs adoptée pour répondre aux risques et aux conditions du marché. Conseil d administration de la Caisse de pensions : les fonctions du Conseil d administration sont précisées à l article I des Statuts de la Caisse de pensions. Comité de placement de la Caisse de pensions : les fonctions du Comité de placement sont précisées à l article I des Statuts de la Caisse de pensions. Unité de gestion de la Caisse de pensions : unité chargée de la gestion courante de la Caisse et supervisée par l'administrateur (article I 4.05 des Statuts de la Caisse de pensions). Administrateur de la Caisse de pensions : les fonctions de l Administrateur sont précisées à l article I des Statuts de la Caisse de pensions.

4 3. MISSIONS ET RESPONSABILITÉS NB : Le paragraphe qui suit résume les missions et responsabilités du Conseil d administration et du Comité de placement pertinents aux fins du présent document. Le Conseil d administration : approuve les limites de risque auxquels la Caisse peut être exposée s agissant des placements, en se fondant sur la recommandation faite par le Comité de placement ; approuve les mesures de risque, en s appuyant sur la recommandation du Comité de placement ; fixe les objectifs de rendement. Le Comité de placement : propose les limites de risque compte tenu, notamment, des objectifs d'investissement, des engagements de la Caisse, des hypothèses démographiques, du taux de couverture, des cotisations attendues et de la capacité du CERN d apporter des contributions supplémentaires, des hypothèses relatives aux conditions du marché et à l inflation, ainsi que des autres hypothèses pertinentes exposées dans l étude actuarielle la plus récente de la Caisse, ou dans d autres études à prendre en considération ; propose les mesures de risque ; approuve les lignes directrices relatives aux placements. Le Comité de placement peut déléguer à l Administrateur la mise en œuvre de la gestion des actifs. 4. OBJECTIF DE RENDEMENT DU FONDS L objectif de rendement du Fonds de la Caisse est d atteindre ou de dépasser l'objectif de rendement actuariel. L objectif de rendement du Fonds est approuvé par le Conseil d administration, sur la recommandation du Comité de placement, de l actuaire et de l Administrateur. Il est revu régulièrement, ou en fonction des besoins.

5 5. PHILOSOPHIE D INVESTISSEMENT : PRÉSERVATION DU CAPITAL La Caisse doit adopter une démarche d'investissement tendant à la préservation du capital. Cette approche privilégie les rendements positifs, tout en limitant le risque de pertes. La stratégie de préservation du capital doit être déployée non seulement au niveau du portefeuille global de la Caisse, mais également au niveau des sous-stratégies d investissement qui composent le Fonds. 6. STRATEGIE D INVESTISSEMENT Allocation stratégique des actifs L Allocation Stratégique des Actifs est l allocation par défaut des actifs pour la Caisse. Elle est approuvée par le Comité de placement et réexaminée régulièrement, ou en fonction des besoins. L objectif de l Allocation Stratégique des Actifs est d'atteindre l'objectif de rendement des placements de la Caisse, dans les limites de risque fixées par le Conseil d'administration. Les écarts par rapport à l allocation stratégique des actifs sont gérés par un processus approprié, décrit dans les lignes directrices relatives aux placements. Allocation dynamique des actifs La Caisse s efforce d adapter de façon dynamique son allocation d actif aux conditions du marché, avec pour objectif la préservation du capital (c est ce qu on appelle l Allocation Dynamique des Actifs). De ce fait, l allocation d actifs de la Caisse peut s écarter de l allocation stratégique. L Allocation Dynamique des Actifs se fonde sur un processus d analyse macroéconomique. Dans ce cadre, il est donné priorité à l analyse des risques, avec pour objectif la préservation du capital. L analyse des risques inclut l'évaluation des risques de marché ainsi que les thèmes et opportunités d investissement. L analyse macroéconomique

6 peut conduire à des décisions d investissement ayant pour objectif d adapter l'exposition de la Caisse en fonction des risques de marché. Agrégation de stratégies de préservation du capital L implémentation de la stratégie de préservation du capital de la Caisse résulte de l agrégation de sous-stratégies de préservation du capital. En conséquence, l'unité de gestion de la Caisse de pensions portera son choix sur le suivi de gérants extérieurs ayant une compétence démontrée en matière de stratégies de préservation du capital. Diversité des sources de rendement Le rendement de la Caisse est obtenu à partir de plusieurs opportunités d investissement ayant des ratios risque/rendement différents, afin d'assurer une diversification. 7. CONSTRUCTION DE PORTEFEUILLE Le portefeuille de la Caisse doit être constitué et géré avec l objectif de rester en tout temps dans les limites de risque approuvées par le Conseil d administration, tout en s efforçant d atteindre l objectif de rendement de la Caisse. Le positionnement du portefeuille par rapport à l allocation stratégique des actifs peut être ajusté, en fonction, entre autres, des éléments suivants : de l analyse macroéconomique ; des opportunités de placement correspondant à des thèmes d investissement spécifiques ; des besoins de diversification au niveau du portefeuille global ; de la nécessité de protéger une partie du portefeuille de pertes potentielles ; des considérations relatives à la gestion des risques ; des contraintes de liquidités ; des considérations opérationnelles ; d autres considérations pertinentes déterminées par le Comité de placement ou le Conseil d administration.

7 8. SUIVI DES RISQUES Les mesures de risques appropriées sont proposées par le Comité de placement et approuvées par le Conseil d administration. Le risque réalisé de la Caisse est calculé et communiqué par une source indépendante afin que la conformité avec les limites de risque du portefeuille puisse être contrôlée. 9. ETUDE ACTUARIELLE INDÉPENDANTE La prise en compte des engagements doit être conforme à la dernière étude actuarielle effectuée par l'actuaire indépendant de la Caisse. 10. DEPOSITAIRE CENTRAL UNIQUE Dans la mesure du possible, tous les actifs sont détenus et centralisés auprès d un dépositaire unique, qui rapporte une information transparente et indépendante sur les positions des actifs aux organes de la Caisse et au Comité de placement. 11. ÉLEMENTS A PRENDRE EN CONSIDERATION Les principes suivants sont généralement à respecter au moment de choisir et de gérer les placements : l horizon de temps d un investissement doit être adapté aux conditions du marché ou à la situation de la Caisse ; les stratégies de préservation du capital requièrent une gestion active ; le rendement et le risque des stratégies d investissement sont sensibles aux cycles de marchés. Horizon prévisionnel L horizon de temps des placements de la Caisse doit être adapté aux conditions actuarielles de la Caisse. De plus, comme la Caisse a une faible tolérance au risque de pertes, elle doit adapter son allocation des actifs aux conditions du marché.

8 Gestion active La mise en œuvre des stratégies de préservation du capital suppose que les gérants procèdent à une gestion active des actifs qui leur sont confiés, conformément aux lignes directrices fixées, afin de protéger le capital et de limiter les pertes potentielles. Les gérants répondant à ces attentes ne sont pas la majorité, mais il est de la responsabilité de la Caisse de les identifier. À cette fin, la Caisse met en place un processus de sélection de gérants, d analyse de due-diligence et de suivi. Sensibilité aux cycles conjoncturels Le rendement et le risque des stratégies d investissement sont sensibles aux cycles de marchés. C est pourquoi l Unité de gestion a pour objectif de déterminer les stratégies d investissement appropriées, ainsi que d identifier le gérant approprié. Pour cela, il faut allier une analyse macroéconomique complète, un processus de construction de portefeuille robuste, et la capacité de choisir des gérants capables d'atteindre les objectifs de placement de la Caisse. 12. PLACEMENTS ELIGIBLES OU PLACEMENTS AUTORISES La Caisse peut investir dans une large gamme de classes d actifs, notamment les actions cotées, les dettes publiques et d entreprises, les devises, les instruments des marchés monétaires, les biens immobiliers, les matières premières, le «private equity». La Caisse peut également investir dans des stratégies orientées vers un rendement absolu. Les placements peuvent être entrepris directement (en interne) ou indirectement (c est-àdire via des fonds de placement ou des mandats de gestion), dans des actifs physiques ou des dérivés. Les restrictions d investissement sont énoncées dans les lignes directrices relatives aux placements.

9 13. COÛTS La stratégie de préservation du capital entraîne nécessairement les coûts suivants : frais de couverture ; coûts d opportunité ; coûts de gestion, y compris des frais de performance. 14. CODE DE DEONTOLOGIE L Unité de gestion et les membres des organes de la Caisse et du Comité de placement sont tenus de respecter le Code de déontologie de la Caisse (CERN/2824).

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B.

OBJET : Objectifs de rendement de la Société de gestion des placements du N.-B. Le 27 avril 2015 Ministre des Finances en qualité de responsable de la gouvernance pour la Loi sur la pension des juges de la Cour provinciale Conseil des fiduciaires du RRPSP Conseil des fiduciaires du

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

Les investissements des

Les investissements des Les investissements des fonds de sécurité sociale COMMENT LIRE UN RAPPORT ACTUARIEL Cours de formation CIF/CSI-Afrique Lomé,, Togo 5-9 juillet 2010 PRINCIPE LES FONDS DE SECURITE SOCIALE SONT DES FONDS

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE Révision 1, adoptée par le C.A. le 6 novembre 2013 TABLE DE PAGINATION Page INTRODUCTION 2

Plus en détail

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Règlement de placement)

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Règlement de placement) Etat au 0.0.05 Règlement du 8 décembre 04 sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Règlement de placement) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat Vu la

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006)

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006) 1 QUI SOMMES NOUS? La Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites, plus connue sous le nom de C.I.M.R., est une Association à but non lucratif. Elle a été créée en 1949, par des chefs d entreprises

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L

A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L A S S O C I A T I O N L U X E M B O U R G E O I S E D E S F O N D S D E P E N S I O N, A S B L FLASH n 19 juillet 2014 LA PROCHAINE REFONTE DE LA DIRECTIVE IORP La directive 2003/41/CE a marqué une première

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste:

Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille. 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille 1. Informations générales Titre du poste: Directeur de la Gestion des projets et du portefeuille Grade: D1 Département: Gestion de projet et de portefeuille

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC Modifiée et adoptée C.A. 18 novembre 2009 TABLE DE PAGINATION Page INTRODUCTION 1

Plus en détail

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions

Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions Table des matières: Guidelines Fonds de Pensions TABLE DES MATIERES... 1 INTRODUCTION... 2 1 FINANCEMENT ET FINANCEMENT MINIMUM... 3 1.1 FINANCEMENT... 3 1.2 FINANCEMENT DE PLAN... 3 1.3 FINANCEMENT MÉTHODE

Plus en détail

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif :

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : YMCA Canada ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT I. FONDS DE PLACEMENT CONSOLIDÉ Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : Actif en dotation comprenant : a. des contributions

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Séminaire Copacapital

Séminaire Copacapital Séminaire Copacapital Etat des lieux de la prévoyance professionnelle Pascal Frei, CFA, Senior consultant PPCmetrics SA Financial Consulting, Controlling & Research Lausanne, le 13 octobre 2010 Sommaire

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Si vous attachez de l importance à la performance et au conseil d une organisation à but non lucratif La Fondation de placement

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds).

RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec (le Fonds). Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec 08.01.0 Page 1 de 8 DATE DE MISE À JOUR 2015-07-15 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5

Politique...2 Procédures...2 Limites...3 Approbation...3 Communication de l'information au Bureau...4 Annexe...5 Bureau du surintendant des institutions financières Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2

Plus en détail

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE

MANUEL DE GOUVERNANCE GLOSSAIRE Dans tout le présent Manuel de gouvernance (à l exception de la politique d autorisations, qui comporte son propre glossaire), les mots en caractères gras s entendent au sens des définitions suivantes

Plus en détail

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19

Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 Page 1 de 12 Politique de capitalisation du Fonds d assurance automobile du Québec DATE DE MISE À JOUR 2015-03-19 RÉSUMÉ La présente politique définit les caractéristiques de la politique de capitalisation

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs

Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds d investissement alternatifs Position AMF n 2013-16 Notions essentielles contenues dans la directive sur les gestionnaires de fonds Texte de référence : article L. 214-24, I du code monétaire et financier. L AMF applique l ensemble

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE!

BRED BANQUE PRIVÉE. AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! BRED BANQUE PRIVÉE AVECVivifiO DONNEZ DE L ÉLAN A VOTRE ASSURANCE VIE! VivifiO Un contrat individuel, sur-mesure, pour répondre À une seule exigence, la vôtre Au cours de votre vie, selon vos objectifs,

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA POLITIQUE DE FINANCEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE SUR LA POLITIQUE DE FINANCEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE SUR LA POLITIQUE DE FINANCEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE 1 mars 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Principes et objectifs de financement des

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE 1 mars 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes de placement...

Plus en détail

Fonds pour l adaptation

Fonds pour l adaptation Fonds pour l adaptation Conseil du Fonds pour l adaptation Deuxième réunion Bonn, 16-19 juin 2008 AFB/B.2/10 22 mai 2008 Point 6h) de l ordre du jour FONCTIONS ET ATTRIBUTIONS DE L ADMINISTRATEUR DU FONDS

Plus en détail

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 Adoptée : CAD-9433 (15 06 10) Modifiée : CAD-10147 (05 02 13) CAD-10377 (10 12 13)

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

Politique de placement des fonds collectifs

Politique de placement des fonds collectifs Page 1 de 8 Le Curateur public a l entière responsabilité d élaborer la, conformément à la Loi sur le curateur public. 1. Objet La politique de placement permet de dégager les principes de gestion des

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

DTA 5 Examen de l institution de prévoyance conformément à l art. 52e al. 1 LPP

DTA 5 Examen de l institution de prévoyance conformément à l art. 52e al. 1 LPP DTA 5 Examen de l institution de prévoyance conformément à l art. 52e al. 1 LPP Version 2014 Bases légales LPP 52e al. 1, 65, 65c, 65d OPP2 art. 41, 41a, 44, 48, annexe à l art. 44 al. 1 Swiss GAAP RPC

Plus en détail

Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne

Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne T R A N S AT L A N T I Q U E A L L O C AT I O N G E S T I O N S O U S M A N D AT O P C V M Transatlantique Allocation : un service haut de gamme pour la gestion de votre épargne TRANSATLANTIQUE UN SERVICE

Plus en détail

Dexia Harmony PRIVATE BANKING

Dexia Harmony PRIVATE BANKING FR Dexia Harmony PRIVATE BANKING Dexia Harmony est destiné aux investisseurs désirant opter pour une gestion de portefeuille discrétionnaire, combinant les meilleurs éléments de l industrie des investissements

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative.

Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative. Il faut compter 30 minutes pour remplir le questionnaire. Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative. Si vous avez des questions,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 6 juin 2014

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

La SOAD déterminera qu une caisse populaire a commis une faute grave de non-conformité au présent Règlement administratif si celle-ci :

La SOAD déterminera qu une caisse populaire a commis une faute grave de non-conformité au présent Règlement administratif si celle-ci : SOCIÉTÉ ONTARIENNE D ASSURANCE-DÉPÔTS RÈGLEMENT N o 5 NORMES DE SAINES PRATIQUES COMMERCIALES ET FINANCIÈRES Règlement administratif pris en vertu de l alinéa 264(1)g) de la Loi de 1994 sur les caisses

Plus en détail

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur,

Luxembourg, le 7 janvier 2013. Modifications apportées au JPMorgan Funds (la «SICAV») Madame, Monsieur, JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable Registered Office: European Bank and Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg B 8478

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS

CHAPITRE I er OBJET, CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS Règlement CSSF N 12-01 - Fonds d'investissement spécialisés Règlement CSSF N 12-01 arrêtant les modalités d'application de l'article 42bis de la loi du 13 février 2007 relative aux fonds d'investissement

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 10.02

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 10.02 ÉNONCÉ DE POLITIQUE En vertu des Lois sur l indemnisation des travailleurs des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, le conseil de gestion de la Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation

Plus en détail

ING (L) Invest European Equity

ING (L) Invest European Equity PROSPECTUS SIMPLIFIÉ LUXEMBOURG - AVRIL 8 ING (L) INVEST Introduction Ce compartiment a été lancé par l apport de l avoir social du compartiment «European Equity» (lancé le 17 octobre 1997) de la SICAV

Plus en détail

AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière

AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière AXA Private Management Une structure dédiée à la gestion financière AXA Private Management, qui sommes-nous? Une équipe de gérants expérimentés, qui s appuie sur l expertise du Groupe AXA, un des leaders

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne?

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Banque Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Gestion Sous Mandat en OPCVM L expertise d AXA en gestion d actifs Une gestion clé en main Une information régulière et détaillée

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

Private Banking. www.bcn.ch

Private Banking. www.bcn.ch Private Banking www.bcn.ch Investir à la BCN vous apporte confort et sérénité» La BCN, c est... 1883 100 millions de CHF depuis 1883 au service des neuchâtelois 320 collaborateurs capital de dotation points

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013

Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 Règle 204 Approuvée par le Comité sur la confiance du public Le 14 novembre 2013 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Le membre ou

Plus en détail

Orientations générales de la politique de placement

Orientations générales de la politique de placement 16 juin 2009 Orientations générales de la politique de placement 1. La Mission du FRR 1.1 Créé par la loi n 2001-624 du 17 juillet 2001, le FRR s est vue confié pour mission par le législateur de «gérer

Plus en détail

Plan de la présentation. 1 Fonctions statistiques d une banque centrale. Introduction. 1.1 - Enjeux de l activité statistique. statistique (suite)

Plan de la présentation. 1 Fonctions statistiques d une banque centrale. Introduction. 1.1 - Enjeux de l activité statistique. statistique (suite) Plan de la présentation LA PLACE DE LA STATISTIQUE DANS LES ACTIVITES DE LA Introduction Les fonctions s d une banque centrale Antonin S. DOSSOU Directeur de la Recherche et de la Statistique - La Statistique

Plus en détail

COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF

COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF COLLOQUE SUR LA RETRAITE ET LES PLACEMENTS AU QUÉBEC L INVESTISSEMENT GUIDÉ PAR LE PASSIF LE 20 NOVEMBRE 2014 Sébastien Naud, CFA, M.Sc. Conseiller principal L investissement guidé par le passif Conférenciers

Plus en détail

I. LES ÉTAPES DU PROCESSUS DE GESTION DE PORTEFEUILLE

I. LES ÉTAPES DU PROCESSUS DE GESTION DE PORTEFEUILLE École des Hautes Études Commerciales de Montréal 53-214-96 GESTION DE PORTEFEUILLE Professeur: Kodjovi Assoé I. LES ÉTAPES DU PROCESSUS DE GESTION DE PORTEFEUILLE A. Définition des objectifs de placement

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

BIL Wealth Management

BIL Wealth Management _ FR PRIVATE BANKING BIL Wealth Management La gestion discrétionnaire sur mesure Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. PRIVATE BANKING BIL Wealth Management UN MANDAT DE GESTION DISCRÉTIONNAIRE SUR

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail