RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC"

Transcription

1 RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998

2 Mise à jour : Revue en septembre 1999 Revue en septembre 2000 Revue en octobre 2001 Revue et améliorée en mars 2003 Revue et améliorée en octobre 2004 Revue et améliorée en octobre 2005 Revue et améliorée en octobre 2006 Revue en octobre 2007 Revue et améliorée en octobre 2008 Revue en novembre 2009 Revue et améliorée en octobre 2010 Revue en novembre 2011 Revue et améliorée en février Date d effet 1 er Avril 2012 Revue en novembre 2012 Revue en octobre 2013 Revue en octobre 2014

3 Cette politique entre en vigueur le 1 er juin 1998 et remplace celle qui a été émise le 1 er septembre Buts a) Identifier le point d équilibre "risque/rendement" que l administrateur du régime considère raisonnable, compte tenu de ses circonstances et de la caractéristique du régime. b) Définir les responsabilités de l administrateur du régime, du gestionnaire de la caisse, du conseiller en matière de gestion d actif et, s il y a lieu, du gardien des valeurs. c) Établir les objectifs de rendement attendu. d) Établir les contraintes auxquelles le gestionnaire de la caisse devra se soumettre. e) Déterminer les moyens qui seront utilisés pour évaluer la mesure dans laquelle le gestionnaire de la caisse s est conformé aux objectifs de rendement attendu et aux contraintes qui lui ont été imposées. 2. Répartition des responsabilités a) L administrateur du régime est responsable : i) de l établissement et de la révision au moins annuelle de la politique de placement; ii) iii) iv) du choix du gestionnaire de la caisse, du conseiller en matière de gestion d actif et de tout autre conseiller dont l expertise est requise; du choix, s il y a lieu, du gardien des actifs de la caisse; d examiner, au moins semestriellement, la stratégie de placement proposée par le gestionnaire de la caisse; v) d analyser, quantitativement et qualitativement le travail du gestionnaire et sa conformité à cette politique de placement. Page 3

4 b) Le gestionnaire de la caisse doit : i) se conformer à la politique de placement décrite ci-après; ii) iii) iv) présenter à l administrateur, au moins tous les six mois, des prévisions des rendements attendus pour chacune des catégories principales d actif et, à partir de ces prévisions, la stratégie de placement proposée pour les 6 mois suivants; aviser l administrateur dans les plus brefs délais de tout élément de la politique de placement qui pourrait avoir pour effet de restreindre sa performance ou de nuire à l atteinte des objectifs poursuivis; établir et implémenter une répartition tactique parmi les différentes classes d actifs et véhicules d investissement permis et choisir les titres dans chaque catégorie d actif sous réserve des contraintes imposées par la politique de placement et la législation pertinente; v) fournir à l administrateur un rapport écrit de sa gestion, au moins tous les trois mois; c) Le conseiller en matière de gestion d actif : i) participera avec l administrateur et le gestionnaire de la caisse à l établissement et à la révision de la politique et des objectifs de placement; ii) iii) participera avec l administrateur et le gestionnaire de la caisse à la révision régulière de la stratégie de placement du gestionnaire; supportera l administrateur dans son analyse et son évaluation quantitative et qualitative du travail du gestionnaire. d) Le gardien des valeurs est responsable de : i) remplir tous les devoirs habituels d un gardien de valeurs, comme prescrit par la loi; ii) fournir à l administrateur, au moins trimestriellement, un état du portefeuille de tous les actifs du régime et de toutes les transactions au cours du mois suivant la fin de chaque trimestre; Page 4

5 iii) produire trimestriellement à l administrateur des mesures des taux de rendement annuels (pondérés dans le temps) de la caisse ainsi que des différentes classes d actif. 3. Objectifs de placement et portefeuille de référence Il y a lieu de distinguer entre l objectif de rendement de la caisse et l objectif de performance du gestionnaire Objectifs de placement Le taux de rendement annuel total de la caisse de retraite doit être d au moins 3 % supérieur au taux d augmentation de l Indice canadien des prix à la consommation, exprimé en pourcentage, en moyenne, pour chaque période mobile de cinq ans. Portefeuille cible Des études rétrospectives indiquent qu un portefeuille présentant la composition suivante peut permettre d atteindre l objectif susmentionné avec un risque acceptable et contrôlé. Valeurs à court terme : 0 % Titres de participation canadiens : 30 % Immobilier mondial 10 % Titres de participation étrangers : 20 % Titres à revenu fixe : 40 % 100 % Ce portefeuille hypothétique est le portefeuille de référence. En raison de la gestion active de la caisse de retraite, la composition de l actif peut déroger à ce modèle, dans le cadre des limites précisées au chapitre suivant. Objectifs de performance du gestionnaire Le gestionnaire de la caisse de retraite gérera activement l actif de la caisse. Sous réserve des limites énoncées au présent document, il utilisera des stratégies pour le choix de titres et la composition de l actif, qui visent à accroître le rendement que permettrait d obtenir une gestion passive du portefeuille de référence. Page 5

6 Le rendement du gestionnaire de la caisse sera jugé satisfaisant si, en ne tenant pas compte de ses honoraires de gestion, le rendement net annualisé sur chaque période de cinq années consécutives dépasse de 75 points de base le rendement qu aurait permis d obtenir une gestion passive du portefeuille de référence choisi. Le comité de retraite sait qu une gestion active peut réduire le rendement à court terme et à long terme que permettrait d obtenir une gestion passive. Néanmoins, le comité de retraite croit que la gestion active devrait aussi accroître le rendement et juge que la possibilité d un rendement accru justifie l augmentation contrôlée du risque de placement. 4. Contraintes, catégories de placement permises et limites de placement particulières 4.1 Contraintes a) Respecter les exigences de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite et des lois fiscales. b) À moins d autorisation expresse de l administrateur, l actif de chacun des régimes doit être réparti comme suit (sur base de valeur marchande) : Maximum Cible Minimum Actions canadiennes 40 % 30 % 20 % Actions étrangères 25 % 20 % 15 % Immobilier 15 % 10 % 0 % Obligations 50 % 40 % 30 % Court terme 10 % 0 % 0 % 4.2 Catégories de placement permises à l intérieur de chaque classe d actif a) Encaisse : Espèces, dépôts à vue, bons du Trésor, billets à court terme, acceptations de banque, dépôts à terme et certificats de placement garanti. Page 6

7 b) Titres de participation : Actions ordinaires et privilégiées, droits, bons de souscription et titres convertibles en actions ordinaires, fiducies de revenus, certificats représentatifs d actions étrangères, parts liées à un indice boursier, les placements privés et les fonds commun de placements. Il est également permis de détenir des contrats de change à terme et des options négociés (pour fins de couverture). c) Titres à revenu fixe : Obligations, débentures, prêts hypothécaires ou mobilières, titres garantis par une hypothèque, actions privilégiées, titres étrangers, placements privés et les fonds commun de placements. Il est également permis de détenir des contrats de change à terme et des options négociés (pour fins de couverture). d) Placement Immobilier Placement immobilier canadien et/ou mondial 4.3 Limites de placement particulières a) Titres à revenu fixe et valeurs à court terme : i) Les titres émis ou garantis par le gouvernement du Canada peuvent représenter 100 % de la valeur du portefeuille des titres à revenus fixes. ii) Les titres émis ou garantis par une même province ne peuvent excéder 50 % de la valeur marchande du portefeuille des titres à revenus fixes. iii) Les titres d une même municipalité ne peuvent excéder 10 % de la valeur marchande totale de la caisse. Par ailleurs, les titres d un même organisme ayant reçu une garantie par la cession d une subvention du gouvernement ne peuvent excéder 5 % de la valeur totale de la caisse. iv) Les titres corporatifs ne peuvent dépasser 1.6 fois leur poids dans l indice de référence. De plus, les titres d un même émetteur inclus dans ce groupe ne peuvent dépasser 5 % de la valeur marchande du portefeuille des titres à revenu fixe. v) Les titres en devises étrangères ne peuvent constituer plus de 10 % de la marchande totale de la caisse. Page 7

8 b) Titres de participations canadiennes : Un minimum de 50 titres seront détenus dans le portefeuille d actions canadiennes. Tout au plus 20% de la composante en actions canadiennes sera placé en actions de petites capitalisations. L exposition à tout secteur qui représente plus de 3% de l indice composé S&P/TSX doit être : i) supérieur à 50 % du poids su secteur dans l indice S&P/TSX; et ii) inférieur à 150 % du poids su secteur dans l indice S&P/TSX Aucun placement en actions ne peut excéder le plus élevé des deux plafonds suivants : iii) 10 % de la valeur marchande du portefeuille d actions canadiennes; ou ii) 125 % de la pondération du titre dans l indice TSX/S&P. c) Titres de participations non canadiennes : Un minimum de 50 titres seront détenus dans le portefeuille d actions non canadiennes. L exposition à tout secteur ne doit pas excéder la pondération du secteur dans l indice MSCI-Monde plus 10% L exposition à toute région ne doit pas excéder la pondération de la région dans l indice MSCI-Monde plus 25% L exposition à toute titre ne doit pas excéder la pondération du titre dans l indice MSCI-Monde plus 5% Tout au plus 10% de la composante en actions non canadiennes sera placé en actions de petites capitalisations. Tout au plus 10% de la composante en actions non canadiennes sera placé en actions des marchés émergents. Page 8

9 d) Placement Immobilier Le portefeuille de placement immobilier devra être un portefeuille immobilier «core» et avoir une diversification adéquate au niveau du type d immobilier et au niveau de sa diversification géographique. Autres limites Tous les placements seront conformes à la législation pertinente en vigueur, en particulier, la valeur comptable des placements effectués hors du Canada ne peut dépasser la limite permise par les lois canadiennes. Chaque placement sera soumis aux limites qualitatives énoncées ci-après. Limites qualitatives Le gestionnaire de la caisse peut investir dans les catégories de placement permises mentionnées dans la politique de placement, sous réserve des limites qualitatives suivantes : a) Les billets à court terme et bons du Trésor canadiens détiendront la cote RI de Dominion Bond Rating Service ou la cote A1+ ou A1 de la Société canadienne d évaluation du crédit. b) Les obligations et débentures canadiennes, à l exclusion des titres d une municipalité ou de ceux d un organisme ayant reçu une garantie par la cession d une subvention du gouvernement, détiendront la cote AAA, AA, A ou BBB d une agence de notation reconnue (telles DBRS ou Moody s). Les obligations corporatives BBB ne peuvent constituer plus de 10% du portefeuille de revenus fixes. c) Les billets à court terme, bons du Trésor, obligations et débentures étrangers détiendront une cote comparable à celle de leurs homologues canadiens, accordée dans leur pays d émission par un organisme similaire. d) Les placements dans des titres de participation respecteront les normes du CFA Institute. Page 9

10 5. Analyse et évaluation du rendement des placements Une analyse annuelle du rendement global de la caisse permettra d évaluer le rendement du portefeuille de référence et l apport de la gestion active au rendement des placements. Dans le cadre de l analyse, on comparera le rendement réel de la caisse au rendement qu aurait permis une gestion passive du portefeuille de référence. On utilisera les définitions suivantes du rendement dans le cadre de l évaluation. Rendement global réel de la caisse Le rendement global réel de la caisse est le rendement pondéré dans le temps qu a rapporté l ensemble de la caisse de retraite. Il traduit l effet combiné de la politique de placement et de la gestion active. Le rendement pondéré dans le temps est le rendement d un élément d actif constant pendant toute la période faisant l objet de l évaluation. Il est insensible aux mouvements de trésorerie externes de la caisse et permet donc de bien juger le rendement des placements du gestionnaire de la caisse. Rendement de référence Le rendement de référence est le rendement qu aurait permis la gestion passive du portefeuille de référence avec un rééquilibrage trimestriel. Il s agit de la somme des rendements des classes d actif pertinentes selon les indices du marché multipliée par la proportion de chaque classe d actif à l intérieur du portefeuille de référence. Page 10

11 Voici la composition du portefeuille de référence et les indices des classes d actif connexes : Titres de participation canadiens 30 % Indice de rendement TSX/S&P Titres de participation étrangers 20 % Indice de rendement MSCI-Monde Titres à revenu fixe 40 % Indice univers de rendement DEX Placement immobilier mondial 10 % IPC + 3 La différence entre le rendement global réel de la caisse et le rendement de référence permet de mesurer l effet de la gestion active (choix des titres et variation de la composition de l actif) sur le rendement des placements. Le rendement du gestionnaire de la caisse sera jugé satisfaisant si le rendement net annualisé, en ne tenant pas compte de ses honoraires de gestion, dépasse de 75 points de base le rendement du portefeuille de référence sur chaque période de cinq années consécutives. Si le gestionnaire de la caisse n obtient pas un rendement satisfaisant pour une période de cinq années consécutives, le comité de retraite déterminera s il faut confier la gestion d une partie ou de l ensemble de la caisse de retraite à une autre société de placement. Le comité de retraite doit déterminer chaque année s il y a lieu de reconduire le mandat du gestionnaire de la caisse en examinant entre autres : a) le roulement du personnel du gestionnaire de la caisse; b) l évolution professionnelle et commerciale du gestionnaire de la caisse; c) le besoin de diversifier les ressources disponibles en ajoutant un nouveau gestionnaire; d) le respect des contraintes de placement définies dans la politique de placement; e) l acquittement des responsabilités définies dans la politique de placement; f) le rendement obtenu sur les placements depuis le début du mandat. Page 11

12 6. Politique à l égard des conflits d intérêts et exigences de divulgation Personnes assujetties aux directives Les personnes suivantes doivent se conformer aux présentes directives : a) les membres du comité de retraite; b) le gestionnaire de la caisse; c) les dépositaires; d) le fiduciaire; e) les employés ou agents dont les personnes ci-dessus ont retenu les services dans le cadre de la gestion de la caisse de retraite. Conflits d intérêts Les personnes assujetties aux directives doivent divulguer tout intérêt substantiel, association ou participation lié directement ou indirectement à leur rôle à l égard des placements du régime de retraite et donnant lieu ou risquant de donner lieu à un conflit d intérêts. Sans limiter la généralité de ce qui précède, il faut divulguer tout avantage tiré d un élément d actif de la caisse de retraite, toute possession significative de tels éléments d actifs, l appartenance aux conseils d autres sociétés ou tout contrat existant ou prévu. Méthode de divulgation Les personnes assujetties aux directives doivent divulguer la nature et l importance du conflit par écrit au comité de retraite, ou demander que ce renseignement soit porté au procès-verbal de la réunion du comité de retraite à la plus rapprochée des dates suivantes : i) dès qu elles prennent connaissance du conflit; ii) iii) à la première réunion où la question faisant l objet du conflit est soulevée; à la première réunion où elles savent ou devraient savoir qu elles ont un intérêt dans la question soulevée. Aux fins du point ii) ci-dessus, la divulgation doit se faire verbalement si la personne prend connaissance du conflit au cours de la discussion. Page 12

13 Si la personne n a pas droit de vote sur les décisions touchant le régime, elle peut choisir de ne pas participer aux activités liées à la question faisant l objet du conflit, ou d y participer avec l accord du comité de retraite. Si la personne qui divulgue un conflit d intérêts a droit de vote, elle ne peut poursuivre ses activités liées à la question faisant l objet du conflit qu avec l accord unanime des autres participants ayant droit de vote. Elle peut également choisir de ne pas participer à ces activités. L avis qu elle donne sera considéré comme une divulgation permanente, sous réserve de tout avis donné ultérieurement, aux fins des obligations définies dans les présentes directives. 7. Prêt de titres Le comité de retraite peut conclure des conventions de prêt de titres pourvu que les titres prêtés soient garantis par des espèces ou des placements liquides d une valeur marchande équivalant au moins à 105 % du prêt, et que l on confirme le maintien de cette garantie de 105 % au moins chaque semaine. 8. Délégation des droits de vote L exercice des droits de vote accompagnant les placements du régime est délégué au dépositaire de la caisse, qui s acquittera de cette responsabilité dans la perspective du respect des objectifs de la politique de placement. Le dépositaire de la caisse devra toutefois aviser le comité de retraite dans les meilleurs délais à chaque fois qu un vote porte sur une question à caractère exceptionnel. 9. Évaluation des placements Il est prévu que tous les titres détenus par la caisse pourront être négociés sur le marché et être évalués selon leur valeur marchande. Si la caisse détient des titres qui ne sont pas négociés sur le marché, ceux-ci seront évalués au moins tous les ans par le dépositaire qui utilisera un taux d escompte composé d une estimation du rendement sans risque, d une estimation de l inflation prévue et d une prime de risque proportionnelle à l incertitude qui entoure les revenus futurs tirés du placement. Page 13

14 10. Fonds commun de placements Les actifs de caisse investis dans un fonds commun des gestionnaires sont assujettis aux limites de placement de la politique de placement de ce fonds. Les énoncés de politiques de placement de ces fonds ont ainsi préséance sur la présente politique, toute restriction de placement qui peut être énoncée dans cette dernière sera réputée s appliquer uniquement aux actifs qui sont gérés de façon distincte, et ne s appliquera pas aux avoirs se trouvant dans les fonds. Le gestionnaire doit toutefois s assurer qu aucun conflit n existe entre les politiques des fonds et la présente politique. En quel cas, le gestionnaire doit communiquer ces conflits dans les plus brefs délais et obtenir consentement, par le comité, de maintenir l allocation aux fonds commun. Page 14

15 ANNEXE : Politique sur l exercice du droit de vote afférent aux titres d UBS Politiques des fonds commun de placements Politique de placement de l UBS (Canada) Fonds de répartition mondiale Page 15

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL

POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL POLITIQUE DE PLACEMENT DU FONDS D INVESTISSEMENT DE LA FONDATION DU GRAND MONTRÉAL Dernières modifications adoptées par le conseil d administration à sa réunion du 26 novembre 2014 SOMMAIRE Chapitre 1

Plus en détail

Énoncé des politiques et des méthodes de placement

Énoncé des politiques et des méthodes de placement Société canadienne du cancer Énoncé des politiques et des méthodes de placement Contexte La Société souhaite investir ses fonds avec prudence, en accordant toute l attention nécessaire à la gestion des

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif :

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : YMCA Canada ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT I. FONDS DE PLACEMENT CONSOLIDÉ Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : Actif en dotation comprenant : a. des contributions

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placemen nt Fondation des Clubs garçons et filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Table des

Plus en détail

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Révisé en janvier 2011. Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Révisé en janvier 2011 Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement de la Société canadienne de la sclérose en plaques Énoncé de politiques et de procédures en matière d investissement

Plus en détail

Politique de placement des fonds collectifs

Politique de placement des fonds collectifs Page 1 de 8 Le Curateur public a l entière responsabilité d élaborer la, conformément à la Loi sur le curateur public. 1. Objet La politique de placement permet de dégager les principes de gestion des

Plus en détail

Politique d investissement. Fondation fransaskoise

Politique d investissement. Fondation fransaskoise Politique d investissement Fondation fransaskoise Adoptée le 7 avril 2015 Table des matières 1. Général... 2 1.1 But... 2 1.2 Historique... 2 2. Responsabilités... 3 2.1 Conseil d administration... 4 2.2

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. septembre 2006 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT septembre 2006 1 Énoncé de politique de placement (septembre 2006) 1. Objet de la politique Le présent document énonce la politique, approuvée par le ministre des Finances

Plus en détail

G-1 : POLITIQUE DE PLACEMENT DE L ASSOCIATION DES PHARMACIENS DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC (A.P.E.S.)

G-1 : POLITIQUE DE PLACEMENT DE L ASSOCIATION DES PHARMACIENS DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC (A.P.E.S.) G-1 : POLITIQUE DE PLACEMENT DE L ASSOCIATION DES PHARMACIENS DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DU QUÉBEC (A.P.E.S.) Adoptée par le conseil d'administration de l A.P.E.S. le 11 février 2011 Révisée par le conseil

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

Lignes directrices en matière de placement. Conformément à l approbation du conseil de gouvernance

Lignes directrices en matière de placement. Conformément à l approbation du conseil de gouvernance Conformément à l approbation du conseil de gouvernance En vigueur : 18 septembre 2015 Table des matières N o de page 1 Objectif... 3 2 Aperçu... 3 3 Responsabilités... 3 4 Conflit d intérêts... 4 5 Passifs...

Plus en détail

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 Adoptée : CAD-9433 (15 06 10) Modifiée : CAD-10147 (05 02 13) CAD-10377 (10 12 13)

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT Fonds de dotation de la Fondation Politique 7 FONDATION COMMUNAUTAIRE DU GRAND QUÉBEC Modifiée et adoptée C.A. 18 novembre 2009 TABLE DE PAGINATION Page INTRODUCTION 1

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Politique de placement de la FCO

Politique de placement de la FCO Politique de placement de la FCO FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE DE PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique ayant pour mandat de subventionner

Plus en détail

Politique de placement Fonds HEC Montréal. Entrée en vigueur le 30 novembre 2002

Politique de placement Fonds HEC Montréal. Entrée en vigueur le 30 novembre 2002 Politique de placement Fonds HEC Montréal Entrée en vigueur le 30 novembre 2002 Mise à jour par : le Conseil d administration de HEC Montréal; et le Conseil d administration de la Fondation HEC Montréal

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA POLITIQUE POLITIQUE : PLACEMENT La Fondation communautaire d Ottawa (FCO) est une fondation publique établie dans le but de subventionner un vaste éventail d activités

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE. Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006.

POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE. Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006. Texte original : septembre 2001 POLITIQUE GÉNÉRALE DE PLACEMENT FONDATION DE POLYTECHNIQUE Texte révisé et discuté au comité exécutif du 12 avril 2006. Approuvé par le conseil d administration le 16 mai

Plus en détail

Énoncé de politique de placement

Énoncé de politique de placement Énoncé de politique de placement Régime de retraite de la Corporation de l'école Polytechnique En vigueur le 2 février 2011 Version finale Codification administrative le 15 mai 2013 Table des matières

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE

ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT. Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT Fonds de dotation de la Fondation Politique 7.1 FONDATION QUÉBEC PHILANTHROPE Révision 1, adoptée par le C.A. le 6 novembre 2013 TABLE DE PAGINATION Page INTRODUCTION 2

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

Politique de gestion de la trésorerie

Politique de gestion de la trésorerie Politique de gestion de la trésorerie Mise à jour : Le 13 février 2009 HEC Montréal Politique de gestion de la trésorerie Table des matières 1. Portée... 1 2. Principes... 1 3. Placements.... 1 4. Financement.......

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada

Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Politique de gestion des swaps du gouvernement du Canada Table des matières 1. Objet de la politique...1 2. Objet du programme de swaps...1 3. Gouvernance...1 4. Documentation...1 5. Instruments autorisés...2

Plus en détail

ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DE PLACEMENT

ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DE PLACEMENT ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE DE PLACEMENT Le 1er juillet 2008 Mise à jour le 1 er janvier 2009 Mise à jour le 1 er mars 2009 Mise à jour le 1 er juin et 1 er juillet 2009 Mise à jour le 1 er septembre 2009 Mise

Plus en détail

Syndicat canadien de la fonction publique. Régime de retraite des employé(e)s. Énoncé des politiques et des procédures de placement

Syndicat canadien de la fonction publique. Régime de retraite des employé(e)s. Énoncé des politiques et des procédures de placement Syndicat canadien de la fonction publique Régime de retraite des employé(e)s Énoncé des politiques et des procédures de placement En vigueur le 1 er avril 2015 Approuvé par les fiduciaires du Régime lors

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

Compte du régime de pension des Forces canadiennes

Compte du régime de pension des Forces canadiennes 30 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons vérifié le bilan et l état du portefeuille

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds à revenu fixe Fonds d obligations ultra court terme TD Fonds d obligations à court terme TD Fonds hypothécaire TD Fonds d obligations canadiennes TD Portefeuille à revenu

Plus en détail

Politique de placement de l encaisse

Politique de placement de l encaisse Politique de placement de l encaisse SERVICE DES FINANCES Division du budget et de la planification financière Date d approbation : N o de résolution : 2013-05-21 CA-2013-0188 Date de modification : N

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de

Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de Énoncé des objectifs et principes de placement, des attentes en matière de rendement et des procédures de gestion des risques pour le portefeuille de placement du Régime de pensions du Canada 27 mars 2015

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés Présentée par Krzysztof Kuzniar Directeur, finances et administration Le lundi 29 mars 2010 Table des matières 1.

Plus en détail

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010

Liste de vérification de la politique de gestion du risque de liquidité Onglet 5 2010 Liste de vérification Partie A Exigences législatives en matière de politique sur les liquidités La caisse a t elle établi une politique relative à ses liquidités? Par. 85(1) de la Loi. La politique sur

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement VILLAGE DE CASSELMAN Politique de placement Politique F3 (10/05/2005) OBJECTIF Pour s assurer que les surplus de liquidité et le portefeuille de placement sont gérés de façon prudente. DÉFINITIONS Actifs

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Nom de la société Calcul de l excédent du fonds de roulement (au, par comparaison au ) Élément Période en cours Période antérieure 1. Actif courant

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT Réunion du conseil d administration 11 décembre 2014 POLITIQUE DE PLACEMENT OBJECTIF La présente politique de placement a pour objet d établir les principes qui régissent la gestion et le placement des

Plus en détail

Énoncé des politiques de placements. Régime à risques partagés dans les services publics

Énoncé des politiques de placements. Régime à risques partagés dans les services publics Énoncé des politiques de placements Régime à risques partagés dans les services publics INTRODUCTION... 2 A. CARACTÉRISTIQUES DU RÉGIME... 3 B. TOLÉRANCE AUX RISQUES ET OBJECTIFS DU FONDS... 4 C. STRATÉGIE

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Énoncé de la politique de placements Document 215027

Énoncé de la politique de placements Document 215027 Contexte et objet Énoncé de la politique de placements Document 215027 Le cumul des actifs investis par l Institut canadien des actuaires s est accru au fil des ans. La plupart de ces actifs se sont accumulés

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010

N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurances multirisques) Catégorie : Comptabilité N o : D-1B Version originale : décembre 2001 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

rapport des vérificateurs

rapport des vérificateurs rapport des vérificateurs Au conseil d administration du Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Nous avons

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

Régime de retraite par financement salarial de la FTQ (RRFS-FTQ) Politique de placement

Régime de retraite par financement salarial de la FTQ (RRFS-FTQ) Politique de placement Régime de retraite par financement salarial de la FTQ () Dernière mise à jour : 4 septembre 2013 Table des matières Page Section 1 : Introduction... 1 Section 2 : Définitions... 2 Section 3 : Partage des

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens)

Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets de combustible nucléaire. États financiers 31 décembre 2014 (en dollars canadiens) Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets États financiers 31 décembre 2014 Le 5 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au fiduciaire de Fiducie d Hydro-Québec pour la gestion des déchets

Plus en détail

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE GESTION DES RISQUES Le comité de gestion des risques (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

Ligne directrice. Critères de prêts commerciaux. N o : E-2 Date : Juin 1992

Ligne directrice. Critères de prêts commerciaux. N o : E-2 Date : Juin 1992 Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255, rue Albert 255 Albert Street Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

Gestion de portefeuille Natcan

Gestion de portefeuille Natcan Le Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. www.natcan.com Mars 2012 Gestion de portefeuille Natcan Christian Cyr, CFA Premier vice-président actions de petite capitalisation ccyr@natcan.com Marc Lecavalier,

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 DATÉE DU 10 SEPTEMBRE 2015 MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 TEL QUE PRÉCÉDEMMENT MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N 1 DATÉE DU 10 AVRIL 2015 ET PAR LA MODIFICATION N 2 DATÉE DU

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015

VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 VERSION MODIFIÉE DE LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 16 DÉCEMBRE 2015 MODIFIANT LA NOTICE ANNUELLE DATÉE DU 29 OCTOBRE 2015 Parts de série A, de série B, de série F et de série O (à moins d indication contraire)

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS * * * AVERTISSEMENT 1. «La Commission des opérations de bourse appelle l attention des souscripteurs sur les risques spécifiques qui s attachent aux FCPI ( fonds

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007)

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO PREAMBULE L Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) a pour objet la mise en œuvre de l accord

Plus en détail

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada

Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Liste des actifs acceptés en garantie dans le cadre du mécanisme permanent d octroi de liquidités de la Banque du Canada Dans le cadre de son mécanisme permanent d octroi de liquidités, la Banque du Canada

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Énoncé de la politique régissant l acquisition et la gestion des actifs financiers pour les besoins du bilan de la Banque du Canada

Énoncé de la politique régissant l acquisition et la gestion des actifs financiers pour les besoins du bilan de la Banque du Canada 1 er octobre 2015 Énoncé de la politique régissant l acquisition et la gestion des actifs financiers pour les besoins du bilan de la Banque du Canada 1 Table des matières 1. Objet de la politique 2. Objectifs

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories (Comité des normes des fonds d investissement canadiens) Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories 31 mai 2006 (avec amendements en vigueur au 1 er août 2006) Toutes les

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Politique de placement

Politique de placement Le 8 avril 2010 Table des matières Introduction...3 Section 1 : Section 2 : Description du Régime...4 Données financières...5 Section 3 : Objectifs...6 Section 4 : Répartition d'actifs...9 Section 5 :

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE

COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mis à jour le 13 janvier 2012 COMITÉ DES PLACEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE Mandat Le Comité des placements est un comité permanent du conseil d administration de l Association Royale de Golf du Canada (active

Plus en détail