Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie"

Transcription

1 Le rayonnement solaire (2) CO1 Climatologie et hydrologie

2 Le plan du TD La variabilité saisonnière Les variations temporelles du rayonnement solaire Le RS absorbé en surface L obliquité de la Terre La révolution de la Terre autour du soleil Equinoxes et solstices Angles d incidence et longueur du jour Les variations temporelles de la déclinaison solaire La longueur du jour A retenir Exercices

3 La variabilité saisonnière o Le climat fluctue à divers échelles temporelles mais le premier forçage (et le plus important) est celui des cycles saisonniers o Ce forçage est identique d une année sur l autre et conditionne notamment les stades phénologiques des plantes. o Par exemple la variabilité des températures mensuelles à Marseille est plus forte d une saison sur l autre que la variabilité inter-annuelle d une même saison o Mais l amplitude de la variabilité saisonnière du RS absorbé (et donc de la température) n est pas la même en fonction de la latitude

4 temporelles du rayonnement solaire (1) Temps du 1 er janvier au 31 décembre Évolution temporelle (moyenne mensuelle) de la moyenne zonale du RS incident en haute atmosphère (haut), du RS incident en surface (milieu) et du RS absorbé en surface (bas). Les valeurs sont en W/m² et ont été moyennées sur la période

5 temporelles du rayonnement solaire (2) o Le maximum de RS incident au sommet de l'atmosphère (> 500 W/m2) se décale du pôle sud en décembre au pôle nord en juin o L hémisphère sud reçoit plus de RS que l hémisphère nord en décembre et inversement en juin o Les valeurs sont quasi-constantes toute l année au-dessus de l équateur o L évolution est quasi-identique pour les autres champs climatiques (2 et 3) o On remarque toutefois que le RS absorbé en surface (c'est-à-dire la quantité d'énergie qui va servir par exemple à échauffer le sol) n'est pas maximal à l équateur mais plutôt vers S en décembre/janvier et vers N en juin/juillet

6 Géographies du RS absorbé en surface (JJA et DJF) o Décroissance latitudinale de part de d autre d un maximum (>240 W/m2) situé vers 30 S en janvier et vers 30 N en juillet o Décroissance plus forte dans l HN en janvier et dans l HS en juillet + maximas dans l HN en juillet localisés sur les continents Explication: l origine de ce forçage climatique est l obliquité de la terre par rapport à son axe de rotation

7 L obliquité de la Terre (1) Pôle Nord Cercle Polaire Plan de l écliptique Cercle Polaire Pôle Sud La position des tropiques et des cercles polaires est calculée par rapport à l obliquité de la Terre qui est actuellement de Cette valeur change légèrement tous les ans

8 L obliquité de la Terre (2) o Rotation de la terre sur elle-même selon l axe des pôles en 23h56 min. Cette rotation ne se fait pas dans un plan parallèle au plan de l écliptique (plan de la révolution de la terre et des autres planètes du système solaire) mais dans un plan incliné de o Cet et angle définit l obliquité o L obliquité correspond donc à l angle entre le plan équatorial terrestre et le plan de l écliptique (23 27 ) o (90 - obliquité) = latitude des cercles polaires (=66 33 ) o Latitudes des tropiques nord (tropique du Cancer) et sud (tropique du Capricorne) = 23 27

9 Révolution de la Terre o Année solaire de jours = 1 tour complet autour du soleil ( millions de km). Les 6 heures restantes se rattrapent lors des années bissextiles o Seule Pluton ne suit pas le plan de l écliptique (déclassée en 2008 du système solaire)

10 Les saisons hémisphériques Eté hémisphérique Hiver hémisphérique 23,27 Rayonnement solaire 23,27 N Ecliptique 23,27 S Hiver hémisphérique Eté hémisphérique

11 Solstices et équinoxes (1) o Les équinoxes = moments de l année (21/3 et 23/9) où le cercle d illumination se confond avec l axe des pôles. Cela correspond au moment de l année où le jour dure 12h partout et ou le soleil est à 90 au-dessus de l horizon à l équateur o Les solstices = moment de l année (21/6 et 22/12) où l angle entre le cercle d illumination et l axe des pôles est maximal (23 27 ) = moment où le soleil est à 90 au-dessus de l horizon à 12h solaires au-dessus du Tropique Nord (21/6) et du Tropique sud (22/12) o Aphélie = moment où la terre est la plus éloignée du soleil (3/7) o Périhélie = moment où la terre est la plus proche (3/1) o Ces différences (périhélie et aphélie) n expliquent en aucun cas les variations saisonnières (ces dates changent au cours du temps :un tour complet en ans environ) o Elles sont à l origine du fait que le RS incident au-dessus de l HS fin décembre soit un peu plus important que le RS incident au-dessus de l HN fin juin

12 Solstices et équinoxes (2) Equinoxe d automne 23 septembre (Zénith: tropique du Capricorne) Solstice d Hiver 22 décembre Aphélie 3 juillet Périhélie 3 janvier 21 juin Solstice d été (Zénith: tropique du Cancer 21 mars Equinoxe de printemps

13 Le solstice du 22 décembre 23,27 Pôle Nord Tropique nord FLUX SOLAIRE Déclinaisons solaires à plusieurs latitudes équateur 66 3 tropique sud 90 cercle polaire Pôle Sud

14 Angles d incidence et longueur du jour o Les variations temporelles de l angle d incidence et de la longueur du jour o Les valeurs de l angle d incidence à 12h solaires (=i) à la latitude L peuvent être calculés par: si la déclinaison et la latitude sont dans 2 hémisphères différentes si la déclinaison et la latitude sont dans la même hémisphère o La déclinaison solaire ( ) désigne la latitude où le soleil est à 90 au-dessus de l horizon et est négative quand elle se place dans l HS

15 La déclinsaison solaire o x signifie la valeur absolue de x (par exemple -3 =3) o La déclinaison solaire (δ) désigne la latitude où le soleil est à 90 audessus de l'horizon et est négative (comme la latitude) quand elle se place dans l hémisphère sud o Par exemple, pour le 22/12 ; δ = S à 12 h locales, la hauteur du soleil à 30 N sera égale à i = ' + 30 = ' = S (-30 ), sera égale à i = 90 -[23 27' - 30 = ' = Pôle sud (-90 ), sera égale à i = ' - 90 = ' = o Quand i est négatif, cela signifie bien entendu qu'il est sous l'horizon et qu'il fait donc nuit ; par exemple le 22/12 à 70 N ; i = ' + 70 = ' = -3 27

16 temporelles de la déclinsaison solaire o La déclinaison solaire varie de N (Tropique du Cancer) au solstice du 21/6 à S (tropique du Capricorne) au solstice du 22/12 et vaut 0 au moment des deux équinoxes (21/3 et 23/9)

17 La longueur du jour (1) o Il y a de fortes variations temporelles en raison de l obliquité. Si l obliquité était nulle, le cercle d illumination serait toujours aligné avec l axe des pôles et le jour durait tout le temps 12 heures à toutes les latitudes. Mais comme l obliquité = 23 27, le cercle d illumination ne correspond à l axe des pôles qu aux équinoxes. Aux solstices, le cercle d illumination fait un angle de avec l axe des pôles et le jour dure alors au moins 24 heures sur le pôle situé dans l hémisphère d été

18 La longueur du jour (2) o A l équateur, le soleil est toujours haut dans le ciel (jamais moins de ) et le jour dure donc 12 h toute l année o Aux tropiques, la durée du jour varie peu o A 90 N et S: une nuit de 6 mois entre l équinoxe d automne et de printemps succède à une journée de 6 mois entre l équinoxe de printemps et l équinoxe d automne o Au niveau des cercles polaires, une nuit de 24h et une illumination continue de 24h aux solstices d hiver et d été o Aux latitudes moyennes, la durée du jour varie moins qu au niveau de la zone polaire mais plus qu au niveau de la zone tropicale o Ces variations sont la cause primordiale des variations saisonnière des températures o D autres facteurs comme la couverture nuageuse ou neigeuse peuvent atténuer ou amplifier ces variations saisonnières

19 À retenir L obliquité se définit par l angle entre le plan équatorial terrestre et le plan de l écliptique ( = plan de révolution de la terre et des autres planètes du système solaire sauf Pluton) L obliquité entraîne des variations dans le RS incident au cours de l année en modifiant l angle d incidence des RS et la durée du jour. Les variations sont minimales à l équateur (jours de 12 heures toute l année) et augmentent avec la latitude La zone polaire connaît des nuits de 24h et une journée de 24h (aux solstices à de latitude), mais le soleil ne monte jamais très haut dans le ciel Aux moyennes latitudes: l hiver connaît des jours brefs et un soleil bas tandis que l été est caractérisé par des jours longs et un soleil haut dans le ciel

20 Exercices (1) Est-ce que la distance terre-soleil est constante toute l'année? Est-ce que ce paramètre joue un rôle dans les variations saisonnières de RS incident à une latitude donnée? Calculez l angle d incidence des rayons solaires à 12 h solaires (13h légales en hiver et 14h légales en été à la latitude d Aix en Provence ou de Marseille) les 22/12, 21/3, 21/6 et 23/9 Sachant que la déclinaison vaut S le 21 novembre, calculez la latitude à partir de laquelle le soleil n apparaît plus dans le ciel au cours de la journée, c est-à-dire que la hauteur du soleil à 12 h légales y est égale à 0 ; faîtes le même calcul pour le 10 avril (d = 7 42 N) ] Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont vraies? Il y a 6 mois de jour et de nuit continue au nord du cercle polaire arctique? La longueur du jour ne varie pas au cours de l année à l équateur?

21 Exercices (2) Les équinoxes sont les deux seules dates de l année où le jour (et la nuit) durent 12 heures partout sur la terre? La rotondité de la terre est le principal facteur du balancement saisonnier? La longueur du jour le 23 août est maximale au pôle nord? Le jour est plus long à 60 N qu à 25 S le 12 septembre? Le soleil est plus haut à 60 N qu à 25 S le 12 septembre à 12 h locales?

22 Exercices (3)

23 Exercices (4)

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Lumières et ombres La révolution de la Terre et les saisons Les étoiles et les planètes Phases de la Lune et éclipses

Lumières et ombres La révolution de la Terre et les saisons Les étoiles et les planètes Phases de la Lune et éclipses M1EEF- physique Le ciel et la Terre Lumières et ombres La révolution de la Terre et les saisons Les étoiles et les planètes Phases de la Lune et éclipses Matière Matière et température Changements d état

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

LE TEMPS L HEURE, LES FUSEAUX HORAIRES, LES SAISONS. I. LA RÉVOLUTION DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL.

LE TEMPS L HEURE, LES FUSEAUX HORAIRES, LES SAISONS. I. LA RÉVOLUTION DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL. LE TEMPS L HEURE, LES FUSEAUX HORAIRES, LES SAISONS. I. LA RÉVOLUTION DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL. La rotation de la Terre sur elle-même est responsable de l alternance des jours et des nuits, ainsi que

Plus en détail

Astronomie au cycle 3. Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons

Astronomie au cycle 3. Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons Astronomie au cycle 3 Variation de la durée de la journée au cours de l année Les saisons BO 2008 Cycle 3 Le ciel et la Terre Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du Soleil, la rotation de

Plus en détail

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Les bilans énergétiques (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les termes du bilan énergétique La moyenne planétaire et annuelle Les variations spatiales du bilan radiatif net Les variations

Plus en détail

À quelle heure est-il midi?

À quelle heure est-il midi? À quelle heure est-il midi? Qu observe-t-on en photographiant le soleil tous les jours à midi pendant une année, avec un appareil photo placé toujours au même endroit, et en superposant les photos? Pour

Plus en détail

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les

o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les o TD1: Le rayonnement solaire (1) o TD2: Le rayonnement solaire (2) o TD3: Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre o TD4: Les bilans énergétiques (1) o TD5: Les bilans énergétiques

Plus en détail

+ Le Ciel et la Terre

+ Le Ciel et la Terre 1 + Le Ciel et la Terre Ce chapitre doit être abordé au cycle 3, du CE2 au CM2. Les notions sont les suivantes : lumières et ombre, le mouvement de la Terre autour du soleil, le mouvement de la Lune autour

Plus en détail

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement solaire (1) CO1 Climatologie et hydrologie barbero@cerege.fr Le programme du semestre TD 1 : Le rayonnement solaire (1) TD 2 : Le rayonnement solaire (2) TD 3 : Le rayonnement tellurique

Plus en détail

COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE DEUXIÈME PARTIE. L évolution de la durée de la journée au fil des saisons

COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE DEUXIÈME PARTIE. L évolution de la durée de la journée au fil des saisons COURS D ASTRONOMIE POUR CRPE DEUXIÈME PARTIE (Site de Bonneville) L évolution de la durée de la journée au fil des saisons Solstice d'été journée la plus longue de l'année La durée des journées augmente

Plus en détail

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE LES BASES DE L ENERGIE SOLAIRE LES CONSTANTES SOLAIRES LE MOUVEMENT DE LA TERRE AUTOUR DU SOLEIL LES TRAJECTOIRES DU SOLEIL y x LE DIAGRAMME SOLAIRE!!!!! OU 1 1 LES CONSTANTES

Plus en détail

LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Unité 5 LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Le système solaire Autour de la Terre gravitent neuf planètes. Contrairement aux étoiles, les planètes ne sont pas des sources de lumière, elles diffusent une partie

Plus en détail

Série 3. Question 1. Détermination des coordonnées horizontales

Série 3. Question 1. Détermination des coordonnées horizontales Question 1 Détermination des coordonnées horizontales du Soleil sur une station météorologique S le 26 Octobre à 16 h 33 min heure légale. La position de S est : 5 12 longitude Est 41 32 latitude Nord.

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

Les Mouvements de la Terre.

Les Mouvements de la Terre. Les Mouvements de la Terre. 1. ystème de référence : repère de Copernic. - origine : centre de masse du système solaire - axes : directions invariables par rapport aux étoiles. 2. Mouvement de révolution

Plus en détail

30% de la Terre est occupée par la terre( les continents et les îles) et 70% par l'eau (océans,

30% de la Terre est occupée par la terre( les continents et les îles) et 70% par l'eau (océans, LA PLANÈTE TERRE La Terre est la troisième planète du système solaire, en partant du Soleil. Habitat de plusieurs millions d'espèces, la Terre est actuellement le seul endroit connu dans l'univers où l'on

Plus en détail

C est un cadran qui donne l heure en fonction de la position dans le ciel d une étoile bien particulière puisqu il s agit du soleil.

C est un cadran qui donne l heure en fonction de la position dans le ciel d une étoile bien particulière puisqu il s agit du soleil. Le cadran solaire équatorial 1-Principe de fonctionnement : C est un cadran qui donne l heure en fonction de la position dans le ciel d une étoile bien particulière puisqu il s agit du soleil. L ombre

Plus en détail

Astronomie. Sa température en son centre est de 15 x 10^6 C et d environ 6 x 10^3 C en surface.

Astronomie. Sa température en son centre est de 15 x 10^6 C et d environ 6 x 10^3 C en surface. L astronomie I- L astronomie L astronomie étudie l origine, l évolution et les propriétés physiques et chimiques des corps célestes appelés astres. Ces corps célestes sont des objets naturels visibles

Plus en détail

Le solstice d e te en juin 2016

Le solstice d e te en juin 2016 Le solstice d e te en juin 2016 P. ROCHER, INSTITUT DE MECANIQUE CELESTE ET DE CALCUL DES EPHEMERIDES OBSERVATOIRE DE PARIS Introduction Dans le calendrier grégorien créé en 1582, le solstice d'été peut

Plus en détail

présentation /

présentation / JOURENUI F A B I E N V I E N N E présentation / 03.2009 1 J O U R E N U I JOURENUI restitue l'apparence des mouvements de la terre * par un système d'engrenage prenant en compte les moyennes des valeurs

Plus en détail

1 Positions des étoiles

1 Positions des étoiles 1 Positions des étoiles 1.1 Systèmes de coordonnées 1.2 Direction de l axe de rotation de la Terre 1.3 Visibilité du ciel 2/10/09 1 Cours 3, J. Surdej 1 1 Positions des étoiles 1.1 Systèmes de coordonnées

Plus en détail

Formation théorique Année La Terre et ses saisons

Formation théorique Année La Terre et ses saisons Bénédicte AVON Géographie ILFM Formation théorique Année 2011-2012 La Terre et ses saisons Déroulement de la leçon (1h) 1) Historique et description des 2 mouvements simultanés de la Terre : - rotation

Plus en détail

Chapitre Opt-4 : Le système solaire

Chapitre Opt-4 : Le système solaire Chapitre Opt-4 : Le système solaire Comment s organise l Univers? Ce document présente l organisation de l Univers à différentes échelles : on passe d un cadre à l autre (d une échelle à l autre) en multipliant

Plus en détail

ASTRONOMIE : LA TERRE, LE SYSTEME SOLAIRE ET

ASTRONOMIE : LA TERRE, LE SYSTEME SOLAIRE ET ASTRONOMIE : LA TERRE, LE SYSTEME SOLAIRE ET L'UNIVERS La Terre : Les mouvements de la Terre : - Rotation sur elle-même : Autour de l axe des pôles en environ 24h (par rapport au Soleil). Elle tourne dans

Plus en détail

SUPPORT ORIENTABLE DE PANNEAU SOLAIRE les cinématiques principales

SUPPORT ORIENTABLE DE PANNEAU SOLAIRE les cinématiques principales 1 1 Cours élémentaire d astronomie : Il y a une caractéristique importante de l'orbite terrestre qui peut être vue directement: le changement d'angle du Soleil dans le ciel qui dépend des variations saisonnières

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Hémisphère Nord Hémisphère Sud Courbe bleue : rayonnement solaire

Plus en détail

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE

BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE BILAN RADIATIF DU SYSTEME TERRE-ATMOSPHERE Courbe rouge : rayonnement solaire moyen reçu au sommet de l atmosphère par cercle de latitude Courbe bleue : rayonnement solaire absorbé Hémisphère Nord EQUATEUR

Plus en détail

L3 Sciences naturelles et communication Astronomie-astrophysique

L3 Sciences naturelles et communication Astronomie-astrophysique L3 Sciences naturelles et communication Astronomie-astrophysique Observatoire Astronomique de Strasbourg 11, rue de l Université F-67000 Strasbourg Bernd Vollmer Tel: 0368852443 bvollmer@astro.u-strasbg.fr

Plus en détail

L astrolabe planisphérique

L astrolabe planisphérique L astrolabe planisphérique 1. Bref historique Les cartes du ciel sont les descendantes de l astrolabe. Sur les deux instruments on trouve des points communs (cercles des dates et des heures, positions

Plus en détail

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

- La longitude : La longitude permet de repérer un point de la surface terrestre par rapport au

- La longitude : La longitude permet de repérer un point de la surface terrestre par rapport au SCIENCES PHYSIQUES Le ciel et la terre LA TERRE A. Se repérer sur Terre 1. Les repères spatiaux Les lignes virtuelles particulières - Les méridiens : demi-cercles qui passent par les pôles, repérés par

Plus en détail

Ensoleillement et saisons

Ensoleillement et saisons MODULE 10 Ensoleillement et saisons Manuel du maître Canadian Meteorological and Oceanographic Society La Société Canadienne de Météorologie et d Océanographie Projet Atmosphère Canada Né d'une initiative

Plus en détail

Ls mouvements horizontaux dans l atmosphère. CO1 Climatologie et hydrologie

Ls mouvements horizontaux dans l atmosphère. CO1 Climatologie et hydrologie Ls mouvements horizontaux dans l atmosphère CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Les forces en présence La force de Coriolis Vitesse d une particule en fonction de la latitude Le géostrophisme

Plus en détail

Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit

Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit Sciences Le ciel et la terre Mouvement de la terre (1) Le jour et la nuit Grâce aux observations de grands savants comme Copernic et Newton, nous savons que la Terre tourne autour du soleil. Et la Terre

Plus en détail

3e cycle ASTRONOMIE. CORRIGÉ du carnet de science. Nom de l élève : Le Soleil et les saisons. Date :

3e cycle ASTRONOMIE. CORRIGÉ du carnet de science. Nom de l élève : Le Soleil et les saisons. Date : ASTRONOMIE 3e cycle CORRIGÉ du carnet de science Le Soleil et les saisons Nom de l élève : Date : Dessine le Soleil en couleur. Puis, effectue un réseau conceptuel (mots en lien avec le Soleil) autour

Plus en détail

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat.

les satellites à défilement : il tournent à faible altitude (500 Km). Exemple : Sandsat, Spot et Seasat. La planétologie permet d avoir une idée de la constitution du système solaire, de son évolution et de la façon dont on peut l observer. On pourra ainsi retracer son histoire. L étude des planètes permet

Plus en détail

Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement?

Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement? Thème 4 : La Terre, une planète menacée par le réchauffement? Dossier 1 : Une controverse médiatique 1) Rédige un texte argumenté sur ce que tu as entendu et compris du réchauffement climatique. Travail

Plus en détail

Évolution des dates des saisons dans le calendrier grégorien de 1583 à 2999

Évolution des dates des saisons dans le calendrier grégorien de 1583 à 2999 Évolution des dates des saisons dans le calendrier grégorien de 1583 à 2999 P. ROCHER, INSTITUT DE MÉCANIQUE CÉLESTE ET DE CALCUL DES ÉPHÉMÉRIDES OBSERVATOIRE DE PARIS Le calendrier grégorien Le calendrier

Plus en détail

Marées océaniques. Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) :

Marées océaniques. Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) : Marées océaniques Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM) : www.shom.fr «Tout savoir sur les marées», Odile Guérin, Editions Ouest-France Introduction Marée = conséquence de l attraction

Plus en détail

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon

Changement. Certitudes et incertitudes. David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Changement Climatique Certitudes et incertitudes David Salas y Mélia, Centre National de Recherches Météorologiques 12 mars 2007, Observatoire de Meudon Sommaire Prévision du temps et prévision saisonnière

Plus en détail

LE SYSTEME SOLEIL / TERRE / LUNE

LE SYSTEME SOLEIL / TERRE / LUNE CH 09 I- LE SYSTEME SOLEIL / TERRE / LUNE LES MOUVEMENTS DANS LE SYSTEME SOLEIL / TERRE / LUNE Etude documentaire (D après Nathan 2006 p 90 et document 4 p 149 Delagrave 2006) La Terre tourne en 24h sur

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h (Amphi I) - 3 groupes de travaux dirigés (démarrage la semaine prochaine) - Intervenants : R. Barbero & V. Moron - Pour toute demande relative

Plus en détail

Table des matières 1. Introduction 1 2. Excentricité de l orbite terrestre 9 3. Obliquité de l écliptique 11

Table des matières 1. Introduction 1 2. Excentricité de l orbite terrestre 9 3. Obliquité de l écliptique 11 L ÉQUATIO DU TEMPS OLIVIER CASTÉRA Résumé. Sur une année, la durée du jour solaire vrai varie entre 23h 59min 39s et 24h 00min 30s. Ces variations ont pour origine la composition de deux causes : l excentricité

Plus en détail

Repérage d un astre sur la sphère céleste

Repérage d un astre sur la sphère céleste Repérage d un astre sur la sphère céleste Un procédé simple consiste à quadriller la sphère céleste par des grands cercles imaginaires passant par les deux pôles célestes et des cercles parallèles à l

Plus en détail

La «zonalité» zone froide ou des hautes latitudes. zone tempérée ou des moyennes. latitudes. zone intertropicale ou des basses.

La «zonalité» zone froide ou des hautes latitudes. zone tempérée ou des moyennes. latitudes. zone intertropicale ou des basses. 1 La grille climatique La notion de zonalité répartition des climats à la surface du globe zone froide ou des hautes latitudes zone tempérée ou des moyennes latitudes La «zonalité» zone intertropicale

Plus en détail

Chapitre 3 SYSTÈME TERRE-LUNE-SOLEIL

Chapitre 3 SYSTÈME TERRE-LUNE-SOLEIL Chapitre 3 SYSTÈME TERRE-LUNE-SOLEIL Documents 1. Quelle est la forme de la trajectoire de : a. la Terre autour du Soleil? La trajectoire de la Terre autour du Soleil, que l on appelle orbite de la Terre,

Plus en détail

LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS

LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS LA TERRE : SAISONS ET CLIMATS Introduction - Les coordonnées terrestres Complète la légende du dessin (voir les différentes terminologies page 132) - 131 - La terminologie - Définitions La longitude :

Plus en détail

LEVER, COUCHER ET HAUTEUR MERIDIENNE DU SOLEIL A L ILE AUX MOINES N, G=002 51,5W : SUR PENHAP).

LEVER, COUCHER ET HAUTEUR MERIDIENNE DU SOLEIL A L ILE AUX MOINES N, G=002 51,5W : SUR PENHAP). LEVER, COUCHER ET HAUTEUR MERIDIENNE DU SOLEIL A L ILE AUX MOINES 47 34 N, G=002 51,5W : SUR PENHAP). EN DEGRES DECIMAUX +47.57,-2.86, T=11MINUTES 26SECONDES CET ARTICLE PROVIENT D UN TP PROPOSE AUX ELEVES

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2. Page 1/18. Qu est-ce que le climat? 2

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2. Page 1/18. Qu est-ce que le climat? 2 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Définition du climat 2 Qu est-ce que le climat? 2 Pourquoi existe-t-il différents climats? 6 Les variations au cours des saisons 11 Les autres phénomènes 14 Page 1/18

Plus en détail

UPEC/IUFM Créteil M1 EC1.4 Astronomie CORRIGE

UPEC/IUFM Créteil M1 EC1.4 Astronomie CORRIGE UPEC/IUFM Créteil M1 EC1.4 Astronomie CORRIGE Exercice 1 : repérage sur Terre La ville de Bordeaux est située sur le méridien de Greenwich (banlieue de Londres). Ce méridien sert de référence pour mesurer

Plus en détail

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère

Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Simulations de la Circulation Générale de l'atmosphère Travaux de Modélisation et de Simulation de la Majeure 2 "SEISM" François Lott, Ecole Normale Supérieure, flott@lmd.ens.fr 1)Climatologies de la circulation

Plus en détail

PLANETE TERRE. Age de l Univers : 15 milliards d années. Age de la Terre (du Soleil et du système solaire) : 4,56 milliards d années

PLANETE TERRE. Age de l Univers : 15 milliards d années. Age de la Terre (du Soleil et du système solaire) : 4,56 milliards d années Pôle ord Rappels PLAETE TERRE La Terre : une des 9 planètes du système (Mercure ; Vénus ; Terre ; Mars ; Jupiter ; Saturne ; Uranus ; eptune ; Pluton) ; une des quatre planètes telluriques solaire, solides,

Plus en détail

L'orbite de Vénus et sa visibilité; jour, nuit et saisons sur Vénus

L'orbite de Vénus et sa visibilité; jour, nuit et saisons sur Vénus Fiche pédagogique n 11 L'orbite de Vénus et sa visibilité; jour, nuit et saisons sur Vénus Avec une distance moyenne d'environ 108 millions de kilomètres ou de 0.72 UA, Vénus est la deuxième planète la

Plus en détail

Loi de gaz parfaits P = ρ rt

Loi de gaz parfaits P = ρ rt Circulation atmosphérique des cellules de Hadley transport de l énergie calorifique entre l équateur et les zones subtropicales (~30 o N et S) angle d incidence l air est beaucoup plus chaud à l équateur

Plus en détail

Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts.

Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts. FICHE PÉDAGOGIQUE n 06a Comment choisir le meilleur partenariat pour l observation du passage de Vénus du 8 juin 2004 depuis deux lieux distincts. P. Rocher (IMCCE) PR09 Vendredi 12 mars 2004 I. Introduction.

Plus en détail

Jour et nuit. D après le site «Astronomie et mécanique céleste» de l UFE de l observatoire de Paris

Jour et nuit. D après le site «Astronomie et mécanique céleste» de l UFE de l observatoire de Paris Jour et nuit D après le site «Astronomie et mécanique céleste» de l UFE de l observatoire de Paris Jour sidéral, jour solaire moyen, jour solaire vrai La Terre tourne sur elle-même, autour d un axe passant

Plus en détail

La mesure d Ératosthène

La mesure d Ératosthène ACTUALITÉS PÉDAGOGIQUES 1255 La mesure d Ératosthène en totale autonomie, depuis nos latitudes par Roger MARICAL Formateur à l IUFM de Rouen Collège Guy de Maupassant - 27380 Fleury-sur-Andelle roger.marical@ac-rouen.fr

Plus en détail

3e cycle ASTRONOMIE. Carnet de science. Nom de l élève : Le Soleil et les saisons. Date :

3e cycle ASTRONOMIE. Carnet de science. Nom de l élève : Le Soleil et les saisons. Date : ASTRONOMIE Carnet de science 3e cycle Le Soleil et les saisons Nom de l élève : Date : Dessine le Soleil en couleur. Puis, effectue un réseau conceptuel (mots en lien avec le Soleil) autour de celui-ci.

Plus en détail

R E P E R A G E S U R L A S P H E R E

R E P E R A G E S U R L A S P H E R E R E P E R A G E S U R L A S P H E R E HISTORIQUE IV e siècle av J.-C. ARISTOTE prouve la rotondité de la Terre en donnant deux indices. IV e siècle av J.-C. ANAXIANDRE (à ilet) est l introducteur du gnomon

Plus en détail

Météo et changements climatiques

Météo et changements climatiques Météo et changements climatiques Observations des changements climatiques Attribution des causes des changements climatiques Scénarios des changements climatiques futurs Météo et changements climatiques

Plus en détail

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech. Bruno PEUPORTIER ParisTech

Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech. Bruno PEUPORTIER ParisTech Approfondissement Energétique des bâtiments et confort Département Génie Civil Ecole des Ponts ParisTech Thermique, 2 Rayonnement Bruno PEUPORTIER ParisTech Définitions 1 1 Flux entre deux surfaces 2 Corps

Plus en détail

LES CLIMATS DE LA TERRE.

LES CLIMATS DE LA TERRE. LES CLIMATS DE LA TERRE. Nicola Mauro 5 ème année école communale Marbaix-La-Tour Table des matières. 1 : La terre et ses climats. 2 : Le climat tropical 3 : Le climat désertique 4 : Le climat continental

Plus en détail

L ASTROLABE PLANISPHÉRIQUE Antique Tympans amovibles. Descriptif & Utilisations. Quelques conseils d entretien

L ASTROLABE PLANISPHÉRIQUE Antique Tympans amovibles. Descriptif & Utilisations. Quelques conseils d entretien Quelques conseils d entretien Votre instrument est en laiton, qui est un métal qui se patine naturellement. Pour garder une surface brillante, nettoyer au «miror» avec un chiffon doux. Il est recommandé

Plus en détail

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air

La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 ème pièce du puzzle La dynamique atmosphérique rééquilibrage du bilan radiatif et moteur du déplacement des masses d air 2 Dynamique du climat La dynamique atmosphérique Principes généraux Quelques principes

Plus en détail

Objectifs: *Décrire les mouvements dans le système Soleil-Terre-Lune * Expliquer les phases de la Lune. * Expliquer les éclipses de Lune ou de Soleil.

Objectifs: *Décrire les mouvements dans le système Soleil-Terre-Lune * Expliquer les phases de la Lune. * Expliquer les éclipses de Lune ou de Soleil. CH4:LE SOLEIL LA TERRE & LA LUNE ( livre ch14p192-205) Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année.

Plus en détail

Objectifs visés. Vocabulaire. Angle - Angle obtus - Angle aigu - Angle droit - Gabarit d angle Élévation -- Mesure en degrés d un angle

Objectifs visés. Vocabulaire. Angle - Angle obtus - Angle aigu - Angle droit - Gabarit d angle Élévation -- Mesure en degrés d un angle Objectifs visés L'élève doit savoir : Identifier des angles dans une figure géométrique. Comparer des angles. Reproduire un angle donné en utilisant un gabarit. Reconnaitre qu un angle est droit, aigu

Plus en détail

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie

La mousson indienne. CO1 Climatologie et hydrologie La mousson indienne CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le contexte climatique et topographique le cycle saisonnier des pluies Le RS absorbé en surface Le cycle saisonnier des températures Les

Plus en détail

> Estimation de la vitesse de déplacement d un cyclone

> Estimation de la vitesse de déplacement d un cyclone >>> ContextE Le satellite Meteosat Les satellites de la famille Meteosat sont géostationnaires, c est-à-dire qu ils évoluent à la même vitesse angulaire que la Terre, leur période de rotation est la même

Plus en détail

Les unités de mesure en astronomie

Les unités de mesure en astronomie Les unités de mesure en astronomie Document ANAP Serge Rochain Les mesures sont soit apparentes depuis le lieu d observation, soit absolues entre deux objets Un lieu d observation privilégié, celui où

Plus en détail

Maquette Énergie reçue en fonction de la latitude 13015

Maquette Énergie reçue en fonction de la latitude 13015 Présentation Maquette Énergie reçue en fonction de la latitude 13015 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél. : 03 87 95 14

Plus en détail

Les forces en présence 1. Le géostrophisme 2. La friction et le vent réel 3. Conclusion 4. Exercices 5

Les forces en présence 1. Le géostrophisme 2. La friction et le vent réel 3. Conclusion 4. Exercices 5 Les forces en présence 1 Le géostrophisme 2 La friction et le vent réel 3 Conclusion 4 Exercices 5 Les 3 principales forces - il existe principalement trois forces impliquées dans les mouvements horizontaux

Plus en détail

TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE. OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti

TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE. OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti TP n 2 : LA TERRE, UNE PLANETE TELLURIQUE PARTICULIERE A EFFET DE SERRE OBJECTIF : ACTIVITES Documentation fournie Temps imparti Modéliser le lien entre la distance au soleil et la température de surface

Plus en détail

Rotations Terre et Lune Visibilité de la surface de la Lune

Rotations Terre et Lune Visibilité de la surface de la Lune Rotations Terre et Lune Visibilité de la surface de la Lune Mouvements de la Terre et de la Lune Nous allons examiner les effets réciproques des rotations de la Terre et de la Lune sur la partie visible

Plus en détail

L ASTROLABE PLANISPHÉRIQUE Moderne Tympan Fixe. Descriptif & Utilisations. 24 L astrolabe planisphérique Descriptif & Utilisations

L ASTROLABE PLANISPHÉRIQUE Moderne Tympan Fixe. Descriptif & Utilisations. 24 L astrolabe planisphérique Descriptif & Utilisations Quelques conseils d entretien Votre instrument est en laiton, qui est un métal qui se patine naturellement. Pour garder une surface brillante, nettoyer au «miror» avec un chiffon doux. L ASTROLABE PLANISPHÉRIQUE

Plus en détail

QUESTION 1: Comment expliquer les grands contrastes de peuplement sur la planète?

QUESTION 1: Comment expliquer les grands contrastes de peuplement sur la planète? REGARDS SUR LE MONDE : Questions réponses. QUESTION 1: Comment expliquer les grands contrastes de peuplement sur la planète? QUESTION 2: De quels outils le géographe dispose-t-il pour étudier l'espace

Plus en détail

Les systèmes de coordonnées astronomiques et les mouvements de la Terre

Les systèmes de coordonnées astronomiques et les mouvements de la Terre Introduction 6 Les systèmes de coordonnées astronomiques et les mouvements de la Terre Les astronomes utilisent plusieurs systèmes de coordonnées. Parmi ceux-ci, deux vont particulièrement retenir notre

Plus en détail

Relation avec la terre et la lune de la grande pyramide de Gizeh

Relation avec la terre et la lune de la grande pyramide de Gizeh Relation avec la terre et la lune de la grande pyramide de Gizeh Theophil 04/01/2015 Introduction Ce document a pour objet de fournir des éléments d intérêts relatifs aux liens semblant unir la terre et

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

GEODYNAMIQUE EXTERNE. La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : Biosphère sédiments meubles

GEODYNAMIQUE EXTERNE. La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : Biosphère sédiments meubles GEODYNAMIQUE EXTERNE La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : OCEAN ATMOSPHERE Biosphère sédiments meubles Des témoins : Les sédiments Outil de travail

Plus en détail

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 Le système Atmosphère Océan Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 jean-philippe.perrillat@univ-lyon1.fr Le système Atmosphère Océan Objectif : Comprendre comment les circulations atmosphériques et océaniques

Plus en détail

Continents, océans et zones climatiques

Continents, océans et zones climatiques Un jour sur Terre! > www.terre.fr.vu Documents pour la classe Continents, océans et zones climatiques 1- Donner le planisphère général et faire noter le nom des continents et des océans. 2- Faire colorier

Plus en détail

Le 29 janvier 2010, Mars sera à l opposition! Distance Terre-Mars aux oppositions

Le 29 janvier 2010, Mars sera à l opposition! Distance Terre-Mars aux oppositions Le 29 janvier 2010, Mars sera à l opposition! Qu est-ce qu une opposition? Au cours de leurs orbites respectives autour du Soleil, la Terre et Mars seront parfaitement alignées avec celui-ci le 29 janvier

Plus en détail

TD de modélisation numérique en océanographie côtière

TD de modélisation numérique en océanographie côtière FOUSSARD Alexis LE GLAND Guillaume TD de modélisation numérique en océanographie côtière Introduction au modèle ROMS Au cours de ce TP, nous avons utilisé un modèle de circulation côtière codéveloppé par

Plus en détail

Le bilan radiatif moteur de la dynamique atmosphérique

Le bilan radiatif moteur de la dynamique atmosphérique 1 ère pièce du puzzle Le bilan radiatif moteur de la dynamique atmosphérique 1-1. D un point de vue temporel (échelle de la journée / de l année) 1-2. D un point de vue spatial (d un point à un autre du

Plus en détail

Méthodes de navigation. Chapitre 5 METHODES DE NAVIGATION. Axe des pôles

Méthodes de navigation. Chapitre 5 METHODES DE NAVIGATION. Axe des pôles Chapitre 5 basées sur le calcul de la distance rho et de l angle theta Nord METHODES DE NAVIGATION Angle Système de navigation rho-theta GPA-745 5-1 GPA-745 5-2 basées sur le calcul des distances rho-rho-rho

Plus en détail

Johnny Nica LES MAREES

Johnny Nica LES MAREES Johnny Nica LES MAREES LES MAREES Les marées sont des ondulations créées par la force d attraction exercée sur la Terre par la Lune et le Soleil et par le mouvement circulaire de ces systèmes. Ce mouvement

Plus en détail

Cours de météorologie ENPC. David POLLACK Mars 2013

Cours de météorologie ENPC. David POLLACK Mars 2013 Cours de météorologie ENPC David POLLACK david.pollack@meteo.fr Mars 2013 3H Bibliographie [De Moor et Veyre, 1991] De Moor, G. and Veyre, P. (1991). Les bases de la météorologie dynamique. Cours et manuels.

Plus en détail

Lettre d information n 19 MAI-JUIN 2012

Lettre d information n 19 MAI-JUIN 2012 Observatoire Jean-Marc Becker. contact@aafc.fr 34 Parc de l'observatoire http://aafc.fr 25000 Besançon Tél : 03 81 88 87 88 Lettre d information n 19 MAI-JUIN 2012 Soirées publiques d observation tous

Plus en détail

Densité Distance au soleil (en million de km)

Densité Distance au soleil (en million de km) Atmosphères d autres planètes : Mercure Mercure, observée par la sonde Mariner-10 en 1974 et 1975, n'a ni atmosphère ni eau, sa pression au sol est quasi nulle ( 10-11 Pa). Cette composition montre qu'elle

Plus en détail

ANNEE MONDIALE DE L ASTRONOMIE NUITS GALILEENNES Octobre LE SYSTÈME SOLAIRE

ANNEE MONDIALE DE L ASTRONOMIE NUITS GALILEENNES Octobre LE SYSTÈME SOLAIRE ANNEE MONDIALE DE L ASTRONOMIE 2009 NUITS GALILEENNES 23-24 24 Octobre LE SYSTÈME SOLAIRE 2 Le Système Solaire Généralités Le Soleil Planètes et satellites Planètes naines Astéroïdes Comètes Météorites

Plus en détail

La vie était autrefois rythmée par les cloches du village ou de la ville

La vie était autrefois rythmée par les cloches du village ou de la ville L équation du temps La vie était autrefois rythmée par les cloches du village ou de la ville Les plus riches avaient une montre. Les clochers furent ensuite équipés d horloges Qui avait une précision de

Plus en détail

L univers de Philolaos de Crotone Les sphères d Eudoxe

L univers de Philolaos de Crotone Les sphères d Eudoxe L univers de Philolaos de Crotone Les sphères d Eudoxe Combinaison d un déférent et d un épicycle Cercle déférent épicycle planète excentrique Cercle déférent planète Terre Terre L La mesure d Eratosthène

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C0 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 4 à 6h (Amphi I) - 3 groupes de TDs les mardis et mercredis - Intervenants : R. Capanni, R. Barbero & V. Moron - Pour toute demande relative à ce cours,

Plus en détail

GÉRARD BELTRANDO. Les climats. Processus, variabilité et risques

GÉRARD BELTRANDO. Les climats. Processus, variabilité et risques GÉRARD BELTRANDO Les climats Processus, variabilité et risques Collection U Géographie Illustration de couverture : Toits de maisons inondées. Philip Wallick Corbis Maquette de couverture : L Agence libre

Plus en détail

LES MODES DE REPRESENTATION GLOBALE DE LA TERRE ET DU MONDE. I. Du globe au planisphère

LES MODES DE REPRESENTATION GLOBALE DE LA TERRE ET DU MONDE. I. Du globe au planisphère LES MODES DE REPRESENTATION GLOBALE DE LA TERRE ET DU MONDE D après les programmes et les documents d application, cette sort e d introduction au programme de géographie de cycle 3 a pour but de mettre

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

Le Ciel et la Terre. Armande CUVIER Pemf

Le Ciel et la Terre. Armande CUVIER Pemf Le Ciel et la Terre Armande CUVIER Pemf 2013-2014 Le Ciel et la Terre Les programmes La démarche expérimentale Présentation de séquences mises en œuvre en classe Progressions pédagogiques Progressions

Plus en détail