«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?"

Transcription

1 «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

2 Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en œuvre Définition des 4 actes de Télémédecine Téléconsultation / Télésurveillance / Téléassistance / Télé-expertise Télésurveillance médicale : permet à un professionnel médical d interpréter à distance les données nécessaires au suivi médical d un patient et, le cas échéant, de prendre des décisions relatives à la prise en charge de ce patient. L enregistrement et la transmission des données peuvent être automatisés ou réalisés par le patient lui-même ou par un professionnel de santé. Conditions de mise en œuvre Consentement libre et éclairé du patient (peut être exprimé par voie électronique) Conditions de prise en charge des actes : droit commun du Code de la Sécurité Sociale (après inscription dans un des contrats ci-dessous) Conventions conclues entre organismes et professionnels de santé organisant une activité de télémédecine Mise en œuvre de la TM et organisation 3 types de mise en œuvre : Programme national arrêté par les ministres Contrat avec les ARS : CPOM ou contrat d amélioration de la qualité & coordination soins Contrat spécifique ARS et Professionnel de santé (libéral, établissement) Cadrage national lié au Programme de développement de la TM (inclus dans le Plan Régional de Santé des ARS) Prise en compte des spécificités de l offre de soins sur le territoire considéré 18 mois pour organisations existantes et ARS afin de se mettre en conformité avec Décret (Mai 2012). Source : Affaires Publiques Oct

3 Chez Sanofi. L exemple du diabète Bon Usage du Médicament 3

4 patients sous insulinothérapie complexe «Basal-Bolus» 3 Millions de diabétiques en France sous insuline multi-injections «Basal-Bolus» 4

5 Le diabète sous insuline «basal bolus» est difficile à équilibrer et nécessite un suivi complexe au quotidien Le patient doit s investir dans sa maladie à chaque repas Pour suivre son taux de glycémie, le patient dispose d un outil traditionnel : le carnet papier Il doit décider la bonne dose d insuline prandiale De la bonne dose d insuline basale le faire systématiquement et durablement Quantité de glucose 8:00 12:00 20:00 24:00 Population concernée : patients diabétiques insuline basal-bolus ( patients*, 30% à 40% ayant un taux d HbA1 C 8%) * Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France Synthèse épidémiologique - InVS Novembre 2010

6 Diabète multi-injections : Une complexité à gérer au quotidien 6

7 La solution Diabéo : Trois partenaires complémentaires engagés dans le diabète et télémédecine Partenariat Inventeur concept Expertise médicale Formation IDE et Protocole de coopération epep Fabricant technique Qualité et fiabilité de la plateforme technologique Marquage CE et matériovigilance Accord signé en 2011 Soutien le projet depuis ses débuts L expérience pour l évaluation dans le cadre d une étude clinique Des compétences d accès au marché Des processus de qualité pour le déploiement à grande échelle Equipe d infirmières spécialisées en télémédecine et diabète Hébergement sécurisé des données de santé 7

8 Diabeo est composé de deux parties 1 Un Dispositif Médical Communiquant 2 Un Service de Télémédecine 8

9 Le dispositif médical communicant porte en lui-même une grande innovation Un carnet intelligent et la titration d insuline (basale et rapide) grâce à l algorithme développé par le CERITD Mise à disposition des informations sur une plate-forme parfaitement sécurisée permettant une analyse des données et un partage avec les professionnels de santé Support technique 24h sur 24, 7 jours sur 7, fourni à l ensemble des utilisateurs Smartphone Synchronisation des données sécurisée Réseau Mobile Système d Information Accès Web sécurisé Internet Patient Application autonome, f onctionnant même sans réseau mobile disponible Hébergement des Données de Santé Personnelles sécurisé Soignants 10

10 Les bénéfices attendus de ce projet Patients Des conseils personnalisés lorsqu ils en ont besoin Un soutien à la motivation quand elle faiblit Professionnels de santé Une meilleure répartition du temps médecin et infirmière Des consultations ciblées selon les besoins des patients Autorités de santé Une meilleure utilisation de l insuline Moins de complications du diabète à long-terme Etude TELEDIAB1 Etude Télésage (en cours) 180 Patients 17 centres hospitaliers Un objectif de 700 patients 100 centres hospitaliers et libéraux 6 infirmières en région 11

11 Télésage : première étude sur le télésuivi du patient diabétique, destinée à évaluer l impact médico-économique de la solution et le modèle d organisation de soins Objectifs de Télésage Confirmer le bénéfice clinique (HbA1c) Evaluer l impact médico-économique Evaluer les modalités d utilisation de la solution pour la gestion du diabète Evaluer le modèle d organisation des soins Personnes Impliquées Un objectif de 700 patients 12 CHU Coordonnateurs en région Près de 200 diabétologues hospitaliers et libéraux 6 infirmières de télédiabétologie en région 12

12 D autres outils connectés Au service des patients atteints de diabète Bon Usage du Médicament 13

13 Bon Usage du Médicament 14

14 Bon Usage du Médicament 15

15 Notre expérience de services avec des outils connectés s élargit dans la prise en charge du patient diabétique sous insuline avec des perspectives de demain AUJOURD HUI DEMAIN En cours de développement Calcul doses d insuline en temps réel Lecteurs bluetooth Stylos intelligents Lecteurs de glycémie connectés Aide au calcul des quantités de glucides Autres applications potentielles Hypertension Cholestérol Régime Capteur d activité physique Reconnaissance visuelle des plats Pompe connectée

16 En conclusion, la stratégie Sanofi relative aux services associés aux objets connectés Développer une démarche d innovation dans le diabète Pour apprendre par l expérience Appliquer cette expertise de manière complémentaire à nos autres domaines du médicament Dans l objectif de mieux les utiliser en Vraie vie Bon Usage du Médicament 17

17 Merci! Bon Usage du Médicament 18

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Programme de formation infirmier (1/8)

Programme de formation infirmier (1/8) Programme de formation infirmier (1/8) Semaine 1 Objectifs : acquisition des bases du diabète => physiopathologie et traitement Lundi Mardi Ø Accueil par délégant/délégués Ø Présentation de l équipe des

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé

3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé 3ème Matinée thématique du Collège des Économistes de la Santé jeudi 15 mai 2014 de 8h30 à 12h30 Cité Internationale Universitaire de Paris Salon David Weill Intervention Sanofi Diabeo Diabeo est une solution

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir

Réunion des DAJ Janvier 2011. Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir REUNION DES DAJ Brigitte de LARD Juriste, Consultante Centre de droit JuriSanté Réunion des DAJ Janvier 2011 Présentation du décret de télémédecine Ce qu il faut retenir Définition de la télémédecine La

Plus en détail

JORF n 0245 du 21 octobre 2010. Texte n 13. DECRET Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine NOR: SASH1011044D

JORF n 0245 du 21 octobre 2010. Texte n 13. DECRET Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine NOR: SASH1011044D JORF n 0245 du 21 octobre 2010 Texte n 13 DECRET Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine NOR: SASH1011044D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de la santé et des

Plus en détail

L esanté & la «silver economy» quelle légitimité pour SANOFI?

L esanté & la «silver economy» quelle légitimité pour SANOFI? L esanté & la «silver economy» quelle légitimité pour SANOFI? Pôle de compétitivité Medicen le 20/01/2013 Jean Marc BOUREZ ehealth Manager Drugs, Medical Devices and Customers Sanofi France 1 Un leader

Plus en détail

LE DÉCRET TÉLÉMÉDECINE ET SA DÉFINITION DES ACTES. Téléconsultation

LE DÉCRET TÉLÉMÉDECINE ET SA DÉFINITION DES ACTES. Téléconsultation LE DÉCRET TÉLÉMÉDECINE ET SA DÉFINITION DES ACTES Téléconsultation permettre à un professionnel médical de donner une consultation à distance à un patient(un professionnel de santé peut être présent auprès

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain?

15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? 15h 16h Responsabilités et déontologie en télémédecine : comment concilier cadre règlementaire et pratique de terrain? Responsabilités et déontologie en télémédecine Dr Pierre Simon Président Société Française

Plus en détail

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel

Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Télésurveillance à domicile de patients chroniques et pratiques collaboratives : arrêt sur image vu d un Industriel Colloque Tic Santé,11 février 2010 Dr France Laffisse, Orange Healthcare Plan Télésurveillance

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE

NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE NOUVELLES TECHNOLOGIES AU SERVICE DE L INFIRMIER ISOLE Professeur M. RAUCOULES-AIME PU-PH, Chef de Pole Anesthésie et Réanimations CHU de NICE Médecin Hors Classe V. ALAUX-DHENIN Médecin de Groupement,

Plus en détail

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Basse - Normandie Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr JP Blanchère ARS de Basse Normandie Directeur

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

Exemple d un nouveau mode de prise en charge du patient diabétique de type 1: La Solution Diabeo

Exemple d un nouveau mode de prise en charge du patient diabétique de type 1: La Solution Diabeo Santé connectée Exemple d un nouveau mode de prise en charge du patient diabétique de type 1: La Solution Diabeo Journées franco-suisses de pharmacie hospitalière Berne, le 2/12/2016 Véronique HUBER, Sanofi

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

Télémédecine Imagerie Organisation des soins

Télémédecine Imagerie Organisation des soins Télémédecine Imagerie Organisation des soins Alain PUIDUPIN -Coordonnateur Vincent HAZEBROUCQ - Expert Jean-Marc PHILIPPE Expert Jeannot SCHMIDT Rapporteur Frédéric BERTHIER Animateur Michel AUSSEDAT -

Plus en détail

Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile

Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile Téléphonie et Télématique au service de la surveillance de paramètres médicaux au domicile M.D Jean-Michel Souclier *La téléphonie est un système de télécommunication qui a pour but la transmission de

Plus en détail

L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement

L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement L innovation dans les technologies de santé, l exemple de la télémédecine Quel cadre, quels niveaux de preuves, quelles modalités de déploiement Antoine Audry Coordonnateur, Philippe Maugendre, Faiez Zannad

Plus en détail

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes. Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Télémédecine et Soins primaires: quelques repères en 5 étapes Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) 1 ère étape : Identifier un besoin d améliorer la continuité des

Plus en détail

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires

Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer l accessibilité de tous à des soins de qualité sur l ensemble des territoires Améliorer la coordination entre les professionnels et les structures de soins ambulatoires hospitaliers et médicosociaux

Plus en détail

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique Université d été E-Santé Castres-Mazamet 4, 5, 6 juillet 2012 «Des supports numériques au service de l éducation thérapeutique des patients» Logiciels d éducation à la Nutrition et à l activité physique

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux «le pourcentage de résidents âgés nécessitant des soins pour des plaies simples ou complexes était de 8,6% selon l étude PATHOS menée en 2009

Plus en détail

Orange Healthcare tic & santé. Orange Healthcare -2013

Orange Healthcare tic & santé. Orange Healthcare -2013 Orange Healthcare tic & santé Orange Healthcare -2013 2 Orange Healthcare les enjeux de l hôpital et des systèmes de santé d aujourd hui être plus efficace intégrer l innovation médicale plus rapidement

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite

BILAN projet DIABSAT 2010-2011. Diabétologie par Satellite BILAN projet DIABSAT 2010-2011 Diabétologie par Satellite 1 OBJECTIFS Développer et évaluer 3 services de télémédecine assistés par satellite Volet 1 : Education à la nutrition et promotion de l activité

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie -

Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - 1 Le diabète de type 2 : quelques points d actualité - 2 partie - Jacques LOUIS Service de diabétologie HPMetz Site Belle Isle AMMPPU Metz 10 juin 2014 P1 CAS CLINIQUE 3 ème époque Cette même personne

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon)

Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Dr Agnès Caillette-Beaudoin, Medecin-directeur, Calydial (Lyon) Intervention personnalisée à tous les stades de la Maladie Rénale Chronique Prévention de la progression de la maladie rénale Consultation

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Languedoc-Roussillon

Languedoc-Roussillon Languedoc-Roussillon Protocole de coopération (délégation d acte médical à un paramédical) dans un projet de Télémédecine Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr L. Teot CHU

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN?

MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? MISE EN PLACE D UN PROGRAMME D ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PATIENTS DIABÉTIQUES PORTEURS DE CAPTEURS DE GLUCOSE: QUELLE PLACE POUR LE PHARMACIEN? M. Megne Wabo 1, S. Mosnier-Thoumas 1, I. Barcos 4, D.

Plus en détail

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14

Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Stratégie de la CNAMTS sur la Télémédecine Collège des Economistes de la Santé 30/04/14 Couverture STRATEGIE DE LA CNAMTS SUR LA TELEMEDECINE 2 La télémédecine est un sujet stratégique pour la CNAMTS,

Plus en détail

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables

RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS. De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 1 RECENSEMENT DES USAGES EXPRIMÉS De nombreux usages potentiels exprimés par les adhérents avec des degrés de maturité et de faisabilité variables 2 LE PSIT A DÉFINI UN CADRE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner

Le télé AVC Aspects règlementaires. COLMU-18 juin 2013- Dr Arielle Brunner Le télé AVC Aspects règlementaires Rappels: L AVC est un déficit brutal d une fonction cérébrale sans autre cause apparente qu une cause vasculaire Tout AVC comporte : - une lésion cérébrale responsable

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

La Télémédecine, un défi sociétal et économique

La Télémédecine, un défi sociétal et économique La Télémédecine, un défi sociétal et économique La télémédecine est un défi. Un défi face aux coûts croissants des consultations médicales, à la problématique des déserts médicaux, à la nécessité enfin

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7

Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 Télésanté et Télémédecine 24h/24 et 7j/7 www.h2ad.net Un Partenariat Basé sur l'innov Au travers de solutions innovantes en télésanté, de son expertise dans l acquisition et le traitement de données de

Plus en détail

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS

AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS AUTO-SURVEILLANCE GLYCEMIQUE AU COURS DU DB2 NIT LE POUR (A.G.) ET LE CONTRE (S.H.) Pr. A. GRIMALDI Groupe Hospitalier PITIE - SALPETRIERE, PARIS LES 3 ARGUMENTS DU CONTRE 1) C est invasif (plus ou moins)

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou 1 HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou Alsace e-santé Le GCS Alsace e-santé développe une expertise reconnue dans les technologies de l information et de la communication appliquées à la santé.

Plus en détail

Insuffisance rénale chronique

Insuffisance rénale chronique Programme GDR en Picardie Insuffisance rénale chronique Dr Matthieu Derancourt Référent médical IRC ARS Picardie ELEMENTS DE CONTEXTE 2 Contexte Instruction validée par le CNP le 17 décembre 2010 Visa

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles

Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Enjeux régionaux et évolution des pratiques professionnelles Département Système d Information en Santé et Télémédecine Direction de l Efficience de l Offre 5 mai 2015 1 les enjeux régionaux Enjeux régionaux

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

Ne perdez pas l avenir de vue

Ne perdez pas l avenir de vue Ne perdez pas l avenir de vue B. Braun Space GlucoseControl Innovation Les défis actuels Besoin d insulinothérapie intensive en soins intensifs Les patients très malades développent une hyperglycémie induite

Plus en détail

Actions relatives aux ressources humaines

Actions relatives aux ressources humaines Actions relatives aux ressources humaines Bilan et perspectives 4 juin 2014 -1- La Gestion Prévisionnelle des Emplois / Métiers et des Compétences GPEC / GPMC 1 ère étape du projet régional de GPEC / GPMC

Plus en détail

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Sylvie Girard Adjointe à la direction des soins infirmiers et de la qualité Martin Langlois Conseiller en soins

Plus en détail

Phase d identification de la personne avant apprentissage

Phase d identification de la personne avant apprentissage CHU DE ROUEN - DIABETOLOGIE PLAN DE SOINS GUIDE D ENSEIGNEMENT Diagnostic Infirmier : Manque de connaissances lié à la mise en route d un traitement par insuline. Définition : la personne n a pas les informations

Plus en détail

Le jeune diabétique à l école

Le jeune diabétique à l école Le jeune diabétique à l école Défis et Solutions Prof. Marc Maes Equipe de diabétologie pédiatrique Centre de convention Cliniques Universitaires St Luc 1200 Bruxelles Marc.Maes@uclouvain.be Le jeune diabétique

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Télégéria «une boite à outil»

Télégéria «une boite à outil» Télégéria «une boite à outil» Télégéria : 2004 à 2011 Un savoir faire sur 1200 sessions De nouvelles pratiques, nouveaux métiers De nouvelles organisations Objectif: réussir le déploiement territorial

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne

Dossier de presse. AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Dossier de presse AVC Une priorité nationale Des avancées en Bourgogne Contact presse Lauranne Cournault 03 80 41 99 94 lauranne.cournault@ars.sante.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE La télémédecine au service

Plus en détail

TASDA : Technopôle Alpes Santé à Domicile et Autonomie

TASDA : Technopôle Alpes Santé à Domicile et Autonomie TASDA : Technopôle Alpes Santé à Domicile et Autonomie CNR Santé - 28 juin 2011 CNR Santé - Atelier - 28 juin 2011 1 TASDA Qu est-ce que le TASDA? Association loi 1901 créée le 04/12/2009 Porteurs-fondateurs

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012

RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE. Mardi 5 juin 2012 Centre de Prévention-Réadaptation Cardiovasculaires «Bois- Gibert» 37510 BALLAN MIRE Dr C. Monpère B. Papin Médecin Chef Directeur RECHERCHE ET INNOVATION MUTUALISTES EN SANTE : DE L IDEE A LA PRATIQUE

Plus en détail

Dossier de presse. Développement de la télémédecine

Dossier de presse. Développement de la télémédecine Dossier de presse Développement de la télémédecine Signature officielle de la convention de partenariat entre le Centre Hospitalier de Béziers et le Pays Haut Languedoc et Vignobles Sommaire Sommaire...

Plus en détail

Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale

Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale Validation et diffusion contrôlée de l innovation médicale Processus de validation et de prise en charge de l innovation médicale en France Recherche translationnelle Recherche clinique Cognitive Non comparative

Plus en détail

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie

Capteurs pour la santé et l autonomie. Nouvelles approches technologiques. pour le suivi sur les lieux de vie Capteurs pour la santé et l autonomie Nouvelles approches technologiques pour le suivi sur les lieux de vie Santé : nécessité de nouvelles approches Le nouveau contexte créé par les technologies de l information

Plus en détail

Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective

Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective Nos services en ligne Moins de papier, plus d efficacité! assurance collective Des services complets sur toute la ligne Nos sites sécurisés et nos services en ligne facilitent la prise en charge de votre

Plus en détail

4 ème réunion PAERPA EHPAD

4 ème réunion PAERPA EHPAD 4 ème réunion PAERPA EHPAD Jeudi 16 avril 2015 14h30 17h Délégation territoriale de Paris 1 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour 1. Actions déployées

Plus en détail

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 1.Caractéristiques de la cible dcc 2.Le DCC, un service de l Espace Numérique Régional de Santé 7 Octobre 2014 3 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Journée Nationale des Industriels

Journée Nationale des Industriels Journée Nationale des Industriels Enjeux pour l industrie des Dispositifs médicaux Anne JOSSERAN Directeur Développement des Nouvelles Technologies Jean-Bernard SCHROEDER Directeur TICS & Equipements Présentation

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE

INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE INSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Pour qui? Pourquoi? Comment? Une «révolution diététique» pour les patients et les soignants Actualités Thérapeutiques autour du diabète Journée du 9 mars Association Française

Plus en détail

Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine

Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine Interopérabilité d'un système de capteurs en télémédecine Par P. Finet 1, 2,3, B. Gibaud 2,3, O. Dameron 4 and R. Le Bouquin Jeannès 2,3 1 Centre Hospitalier Intercommunal Alençon-Mamers, Alençon, F-61000

Plus en détail

Télémédecine, télésanté :

Télémédecine, télésanté : Télémédecine, télésanté : vision prospective Table ronde du Collège des Economistes de la Santé, 15 mai 2014. «État des lieux et perspectives de latélémédecine»? Robert PICARD Référent Santé, CGEiet Plan

Plus en détail

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine GT 33 CSIS-CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière

Plus en détail

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national

La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe. Un éclairage pour un déploiement national La télémédecine en action : 25 projets passés à la loupe Un éclairage pour un déploiement national Journée Télémédecine ASIP Santé 3 mai 2012 Pascale MARTIN - ANAP Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS?

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS? POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESIT... http://www.fmc-tourcoing.org/spip/print-article-mb.php3?id_article=45 POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

Rapport Télémédecine

Rapport Télémédecine Rapport Télémédecine ISIFC 2 emme année Année universitaire 2011-2012 La Télésurveillance Médicale à domicile : ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES Taouphik DOUICH, Yassine EL HAKKOUNI. Tuteur : Mr. Jean Christophe

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS Depuis le début du programme en 2009, les cellules ont accueilli 1139 adhérents. La

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE

Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Carestream Vincent Marcé, Directeur GCS TéléSanté Centre LA SÉCURITÉ DANS LE PROJET MUTUALISATION DES IMAGES MÉDICALES EN RÉGION CENTRE Le Projet MIRC PACS Archivage Echange & Partage Processus d amélioration

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Journée DES Santé Publique 15.12.2014

Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Sommaire 1. Pathologies concernées par le plan des MND 2. Plan Alzheimer 2008-2012 1. Présentation 2. Évaluation 3. Retour d expérience 3. Plan Maladies Neuro-Dégénératives

Plus en détail

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission

Nouvelles Technologies d investigation de surveillance du patient dont Télétransmission Plateforme Médicalisée 24/7 de Services Santé et Télémédecine M.D Jean-Michel Souclier H2AD propose des solutions entièrement sécurisées permettant le maintien et le retour àdomiciledes personnes fragiles:

Plus en détail

équilibre glycémique du diabétique insuliné

équilibre glycémique du diabétique insuliné La télésurveillance t des maladies chroniques à domicile Aide à la décision en diabétologie Docteur Pierre FONTAINE Service de diabétologie, CHRU de Lillle Faculté de médecine, m Université de Lille 2

Plus en détail