ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE"

Transcription

1 ATELIER CORONAIRE EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE N

2 Evolution de l angioplastie coronaire 1977 Andreas Gruntzig réalise la première angioplastie coronaire à Zurich, en Suisse 1988 Jacques Puel implante la 1 ère endoprothèse coronaire nue en platine à Toulouse Les stents à élution de médicament sont introduits en Europe puis aux USA Les chercheurs développent les premiers concepts de dispositifs biorésorbables destinés à fonctionner comme un étayage temporaire dans les artères coronaires 1977 Cathéters d angioplastie coronaire 1983 Stents nus Julio Palmaz et Richard Schatz developpent un stent en acier inoxydable destiné aux artères coronaires 1986 Stents actifs à élution de médicaments Premiers patients inclus dans le premier essai clinique humain destiné à évaluer un implant à élution de médicament, totalement bio-absorbable 2006

3 Salle de cathétérisme

4 Définition : la coronarographie Visualisation sous fluoroscopie à rayon X des artères coronaires à l aide de produit de contraste iodé. N

5 Définition : l angioplastie Procédé de dilatation d une artère coronaire sténosée par une plaque d athérome. L angioplastie se fait avec des cathéters à ballonnets et/ou des endoprothèses selon la stratégie décidée par les medecins et les contraintes liées à la lésion. N

6 Dispositifs médicaux pour le traitement de la pathologie coronarienne 1. Introducteur 2. Guide diagnostique Cathéter diagnostique 4. Dispositif d injections de produit de contraste 5. Cathéter guide 6. Guide d angioplastie Dispositif d inflation 8. Cathéter à ballonnet 9. Endoprothèses coronaires 10.Traitements médicamenteux et complications N

7 Introducteurs et voies d abord Les voies d abord sont : radiale >> 70% fémorale >> 29% humérale >> 1% Avec anesthésie locale au point de ponction. Utilisation d un kit introducteur 4 à 8 F comprenant : 1 aiguille, 1 mini guide, 1 introducteur à valve hémostatique, 1 dilatateur Abord brachial Abord radial Abord fémoral rétrograde N

8 Cathéter de diagnostic Les guides de diagnostic servent de support pour la montée des cathéters diagnostic : - Diamètre 0.035, longueur 120 à 280 cm - Extrémité droit ou en J - Matériau acier et/ou nitinol avec revêtement PTFE ou hydrophile - Radio-opaque Exploration des coronaires >> kit de diagnostic : I. Sonde JL (Judkins Left) : pour opacifier la coronaire gauche II. Sonde JR (Judkins Right) : pour opacifier la coronaire droite III. Pigtail : pour opacifier le ventricule gauche en diastole et en systole : visualiser et calculer la fraction d ejection du ventricule gauche 8

9 Cathéters guides Le cathéter-guide est caracterisé par : - une certaine longueur, 100cm en général - des types de courbure variable (Judkins, Amplatz, extra back up,...) - la longueur de son extrémité (JL4, AR2...) - un diamètre externe : exprimé en French (1F = 0, 33mm) => 5F rarement => 6F, le plus souvent, en radial ou en fémoral Et plus 9

10 Guide d angioplastie = rail pour le matériel de revascularisation Caractéristiques : Diamètre inch Longueur 175 à 300 cm Matériau : acier inoxydable et/ou nitinol +/- revêtement PTFE, hydrophile, hydrophobe Extrémité flexible sur 7 à 10 cm et radio opaque, droite ou en J 10

11 Cathéter à ballonnet Il existe plusieurs tailles de ballons du 1.0 mm à 7.0 mm de diamètre et toutes sortes de longueurs de 6 mm à 40 mm. Selon le choix des lésions et des indications plusieurs systèmes de pose : monorail ou RX coaxial ou OTW Selon le choix des lésions à traiter plusieurs spécificités: Ballons semi compliants Ballons non compliants 11

12 Cathéter à ballonnet La compliance: capacité du ballon à changer de diamètre lors des variations de pression Diamètre Compliant Diamètre Non Compliant Diamètre Semi-Compliant Pression PN Pression Pression Ballon semi-compliant SC Quand la pression augmente le diamètre augmente Souple, flexible, bas profil Idéal pour franchir les lésions serrées Ballon non compliant NC ou haute pression Croissance du diamètre du ballon contrôlée lorsque la pression augmente Durable, résistant, faible croissance Idéal pour apposer les stents ou traiter une lésion très calcifiée PN : pression nominale pression à laquelle le ballon atteint le diamètre indiqué RBP (rated burst pression) : pression à laquelle 99.9 % des ballons ne se rompent pas 12

13 Cathéter à ballonnet Rapid Exchange RX (Echange rapide ou MONORAIL) Over the Wire OTW (COAXIAL) Echange rapide: Les avantages Nécessite des guides de 190cm, meilleur contrôle Opérateur unique Les inconvénients Impossibilité de changer de guide Moins de push que les OTW Over the Wire (OTW): Les avantages Facilite l échange de guide Fournit support et push Les inconvénients Nécessite des guides de 300cm Nécessite 2 opérateurs 13

14 Endoprothèses coronaires Critères de choix des endoprothèses coronaires Flexibilité et délivérabilité : capacité à atteindre et franchir la lésion avec facilité Conformabilité : respecter les courbures de l anatomie des coronaires natives Force radiale : capacité à résister au retour élastique du vaisseau afin d assurer un maintien maximum du calibre artériel Efficacité et sécurité : données cliniques primordiales pour évaluer les performances des stents actifs 14

15 Endoprothèses coronaires Endoprothèse nue : stent métallique Fin treillis métallique cylindrique découpé au laser (tubulaire)ou monofilament (modulaire) Serti sur ballonnet et monté sur un cathéter monorail Matériau : acier inoxydable, alliage cobalt chrome, alliage platine chrome pour les stents sertis sur ballon nitinol pour les stents autoexpansibles Plusieurs diamètres et longueurs Endoprothèse biorésorbable à élution de principe actif(bvs) : elle fait son travail et disparait Endoprothèse à élution de principe actif (médicamenteuse) c est un stent nu sur lequel est rajouté: Le principe actif (PA)= agent antiprolifératif cytotoxique (paclitaxel)ou cytostatique (famille des limus) - Libération locale au niveau de la lésion - Lutte contre la resténose +/- Un revêtement polymérique qui permet de contrôler la vitesse d elution du PA - permanent ou durable - biorésorbable plus récemment Endoprothèse enrobée (sans action pharmacologique) Endoprothèse couverte Pour les perforations, Ruptures, Anévrismes, Pontages veineux saphènes, Fistules 15

16 Critères de choix des endoprothèses coronaires Caractéristique Matériau Epaisseur de maille Profil Flexibilité Conformabilité Déliverabilité : Force radiale : Contention Raccourcissement Recoil Ratio métal/artère et Surface non supportée Gamme de taille Visibilité / radio-opacité Système de pose de l endoprothèse Type Revêtement Médicamenteux Résultats Cliniques Définition Acier Inoxydable - Alliage : Cobalt Chrome / Cobalt Nickel Distance de la surface intérieure de l endoprothèse à la surface extérieure. Diamètre du système serti mesuré en différents points degré avec lequel une endoprothèse non déployée peut se fléchir degré avec lequel une endoprothèse déployée peut se fléchir capacité à atteindre et franchir la lésion avec facilité capacité à résister au retour élastique du vaisseau afin d assurer un maintien maximum du calibre artériel Support structurel apporté par l endoprothèse au vaisseau pathologique Longueur d endoprothèse perdue en raison de l expansion % de diamètre du stent déployé qui sera perdu lors du dégonflage du ballonnet Diversité de tailles et de longueurs Impact du matériau et de la présence de marqueurs Influe la deliverabilité et flexibilité Paclitaxel / Sirolimus / Everolimus/ Zotarolimus/ Biolimus Late-Loss / TLR / MACE 16

17 Procédure en résumé 17

18 Traitements médicamenteux Un double traitement antiplaquettaire est nécessaire après la pose d un stent Pour ce faire des recommandations (ESC Guidelines) existent : au moins 6 semaines de bithérapie AAP (Aspirine + Clopidogrel) suivant la pose d un stent nu Entre 6 et 12 mois de bithérapie AAP (Aspirine + Clopidogrel) suivant la pose d un stent actif La durée optimale de ce traitement reste inconnue et est dépendante du dossier médical du patient donc reste à l initiative du médecin traitant. 18

19 Actualités Cardiologie Interventionnelle Endoprothèse à élution de principe actif et polymère bioresorbable Endoprothèse biorésorbable à élution de principe actif : Marquage CE fin 2010 d un implant temporaire à libération d everolimus qui se résorbe naturellement avec le temps pour libérer les artères des contraintes mécaniques Fait l objet d un programme clinique avec des données disponibles à 1 an, 3 ans et 5 ans. 19

PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES

PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES PRESENTATION GENERALE DES DISPOSITIFS MEDICAUX NECESSAIRES AUX PATHOLOGIES CORONARIENNES 12, 13 et 14 octobre 2010 Elodie Divol Pharmacien Pôle Cardio-Vasculaire et Métabolique Hopital Rangueil - CHU Toulouse

Plus en détail

Achat des Dispositifs Médicaux

Achat des Dispositifs Médicaux Achat des Dispositifs Médicaux SUJET : Vous êtes pharmacien responsable des achats de DM et DMI au sein de votre établissement de santé, un chirurgien vous fait une demande pour pouvoir disposer d un nouveau

Plus en détail

Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires. Benjamin DARMON Audrey TATON

Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires. Benjamin DARMON Audrey TATON Dispositifs médicaux utilisés dans le traitement de certaines pathologies vasculaires Benjamin DARMON Audrey TATON 1 Plan 1. Introduction 2. L abord vasculaire et la technique de Seldinger 3. Les guides

Plus en détail

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE

MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE MARCHÉ DE L ENDOPROTHÈSE CORONAIRE APHAL 9 Juin 2015 Guillaume Becker, Interne en pharmacie Service pharmacie-stérilisation Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 09/06/2015 2 Introduction 1 er stent coronarien

Plus en détail

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT

STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT STENT BIO RESORBABLE UNE REVOLUTION DANS LE TRAITEMENT DE LA MALADIE CORONAIRE? NICOLAS PREUMONT CORONAROGRAPHIE & ANGIOPLASTIE ANGIOPLASTIE + STENT = TRAITEMENT DE BASE DE LA MALADIE CORONAIRE OBSTRUCTIVE

Plus en détail

ATELIER STENTS PERIPHERIQUES VASCULAIRES EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE

ATELIER STENTS PERIPHERIQUES VASCULAIRES EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE ATELIER STENTS PERIPHERIQUES VASCULAIRES EUROPHARMAT 2013 JEUDI 10 OCTOBRE INTRODUCTION Les techniques endovasculaires périphériques Principe: Traiter une lésion à distance, sous contrôle angiographique

Plus en détail

GAMME RESISTANT STENTS. NITINOl. www.carvadys.com. VASculAIRE périphérique

GAMME RESISTANT STENTS. NITINOl. www.carvadys.com. VASculAIRE périphérique STENTS NITINOl GAMME VASculAIRE périphérique www.carvadys.com GAMME VASculAIRE périphérique Flexibilité les cellules ouvertes de nitinol sont découpées par un robot laser selon un concept spécifique pour

Plus en détail

Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés. Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS

Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés. Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS Conception et développement d un nouveau DM : succès et difficultés Luc Demangeon Directeur développement et affaires réglementaires MINVASYS 20 novembre 2012 La société PME française crée en 2003, basée

Plus en détail

... Avis n 09-271621 publié le 24/12/2009 - BOAMP n 248B, Annonce n 280 09-271621. Fournitures

... Avis n 09-271621 publié le 24/12/2009 - BOAMP n 248B, Annonce n 280 09-271621. Fournitures ... Avis n 09-271621 publié le 24/12/2009 - BOAMP n 248B, Annonce n 280 09-271621 Référence de TED : 2009/S 248-356201 - annonce diffusée le 24 décembre 2009 Attention : les informations contenues dans

Plus en détail

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad

Physiopathologie des stents coronariens. Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad Physiopathologie des stents coronariens Dr P.Merveille Dr N.Preumont Dr M.ElMourad AMUB 5/9/2014 Traitement par voie percutanée de lésions coronaires ni trop complexes, ni trop nombreuses, plutôt que

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL

région Poitou-Charentes COMMISSION CARDIOLOGIE DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL DÉNOMINATION DU DISPOSITIF MÉDICAL IMPLANTS ENDOVASCULAIRES CORONARIENS DITS «STENTS»CORONAIRES ACTIFS A LIBÉRATION DE PRINCIPE ACTIF CARACTÉRISTIQUES Dénomination commune : Implants endovasculaires coronariens

Plus en détail

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004

ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE. Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 ACTUALITES EN CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE : LES STENTS COATES SYSTEMES DE FERMETURE Emilie GENTINA- Nathalie PARISIS CH Tourcoing 20 Novembre 2004 I. Introduction : historique de l angioplastie II. Evolution

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS

Cliquez et modifiez le titre La recherche clinique à l ICPS La recherche clinique à l ICPS Hopital Privé Jacques Cartier (Massy) Hopital Privé Claude Galien (Quincy-sous-Sénart) Etat de l art Recherche clinique présente à l ICPS depuis ses débuts en 1995 Participation

Plus en détail

DISPOSITIF MEDICAL D ACCES VASCULAIRE

DISPOSITIF MEDICAL D ACCES VASCULAIRE DISPOSITIF MEDICAL D ACCES VASCULAIRE Choix de la voie d abord 1) Artère fémorale droite dans la majorité des cas 4 2) Artère fémorale gauche moins d aisance pour le praticien (tube de RX) 1 2 3 3) Artère

Plus en détail

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine

Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Titre III. - Dispositifs médicaux implantables, implants issus de dérivés d'origine humaine ou en comportant et greffons tissulaires d'origine humaine Conditions générales Les spécifications techniques

Plus en détail

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient.

Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Travailler ensemble. Une brochure pour le patient. Ce document a pour seul objectif d informer, il ne s agit pas Ce d un document outil de diagnostic. a pour seul Pour objectif toute d informer, question,

Plus en détail

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années)

Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Conflits Intérêt, Jacques Machecourt (3 dernières années) Rémunération directe PEC frais déplacement Abbott Vascular X X Biotronik Boston Scientific Cordis X X Hexacath X X Medtronic Versements Association

Plus en détail

Dilatation Coronaire

Dilatation Coronaire Guide du Patient La Dilatation Coronaire Unité d Angiographie et de Cardiologie Interventionnelle Docteurs X. de Boisgelin - G. Lévy - P. Gallay - M. Pons - D. Carabasse - F. Rivalland Clinique du Millénaire

Plus en détail

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle This material is not intended for use in the United States Une Plateforme unique et innovante 7 années de recherche

Plus en détail

CPRE: principe duodénoscope

CPRE: principe duodénoscope CPRE: indications Le cathétérisme endoscopique bilio-pancréatique peut être utile pour déterminer l origine de troubles hépatiques comme l'apparition d'un ictère (jaunisse), de douleurs abdominales, de

Plus en détail

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs

Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs Evaluation Clinique des Stents Actifs Place des Ballons Actifs D.Crochet, P.Guérin Inserm U915 l institut du thorax Euro-Pharmat 2011 Angioplastie Coronaire: le problème de la Resténose Résultat immédiat

Plus en détail

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG.

Matériels LES ENDOSCOPES L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE UNITÉ D ENDOSCOPIE FLUOROSCOPIE LITHOTRITEUR ENDOCORPOREL : LE LASER HOLMIUM YAG. SOMMAIRE S LES ENDOSCOPES Cystoscope Urétérorénoscopes souples - PRÉSENTATION GÉNÉRALE - CANAL OPÉRATEUR - CAPACITÉS DE DÉFLEXION L INSTRUMENTATION A USAGE UNIQUE Les fils guides - FIL STANDARD - FIL GUIDE

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION. sur la coronarographie et la dilatation coronarienne

GUIDE D INFORMATION. sur la coronarographie et la dilatation coronarienne GUIDE D INFORMATION sur la coronarographie et la dilatation coronarienne Table des matières Maladie coronarienne athérosclérotique 1 Coronarographie 2 Dilatation coronarienne 2 Préparation avant l examen

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE

EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Abords vasculaires pour hémodialyse EXAMEN CLINIQUE AVANT CREATION D UN ABORD VASCULAIRE ET INDICATIONS DE L IMAGERIE PRE-OPERATOIRE Albert Mouton Clinique de l Archette AIX 12,13? 14 Juin,Juin 2014 Introduction

Plus en détail

CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE

CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE CARDIOLOGIE INTERVENTIONNELLE ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANEE Depuis la première angioplastie coronaire, réalisée par Gruntzig le 16.07.1977, cette technique connaît un essor spectaculaire.

Plus en détail

CONCLUSIONS. XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus (produit actif pharmacologiquement)

CONCLUSIONS. XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus (produit actif pharmacologiquement) COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 16 décembre 2014 CONCLUSIONS XIENCE PRIME, endoprothèse coronaire (stent) enrobée d everolimus

Plus en détail

Traitement interventionnel de l HTA. Place de l angioplastie rénale en 2012

Traitement interventionnel de l HTA. Place de l angioplastie rénale en 2012 Traitement interventionnel de l HTA Place de l angioplastie rénale en 2012 Dr Rémy Cohen Service de Cardiologie CH Marne la Vallée Pas de conflit d intêret Angioplastie rénale-pression artérielle Méta-analyse

Plus en détail

ABBOTT BOSTON EDWARDS MEDTRONIC ST JUDE

ABBOTT BOSTON EDWARDS MEDTRONIC ST JUDE 1 ABBOTT BOSTON EDWARDS MEDTRONIC ST JUDE Les différents types de DMI 2 Prise en charge des pathologies des différentes valves Valves aortiques TAVI Valves pulmonaires Mélody Valves mitrales Mitraclip

Plus en détail

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc. Retour d expérience sur «Contrat de Bon Usage» et «Dispositifs Médicaux Implantables» au Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc Cécile HOUDARD ACOPHRA Actualités sur les DM 29 mai 2008 Tarification

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien Les antiagrégants plaquettaires

Plus en détail

Angiographie 3D sur arceau

Angiographie 3D sur arceau Advanced Medical Applications GE Healthcare! #"$&%(' Angiographie 3D sur arceau Acquisition d une sé que nce d im a g e s e n r ota tion R e constr uction 3 D Vues de surfaces Contrôle après traitement

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne

DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE. Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne 1 DIU DE CHIRURGIE ENDOVASCULAIRE Facultés de Médecine de Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Saint-Etienne Enseignant responsable : P Feugier Enseignants : Ph Amabile, JN Albertini,

Plus en détail

Cas clinique. L angioplastie par Rotablator

Cas clinique. L angioplastie par Rotablator Cas clinique L angioplastie par Rotablator 1 Définition Le Rotablator est une technique d athérectomie rotationnelle, utilisée afin de traiter certaines lésions complexes, notamment lorsqu'elles sont calcifiées.

Plus en détail

Revue des Dispositifs Médicaux utilisés pour la prise en charge des calculs rénaux et urétéraux. Clémentine FOURNIER Interne - CHRU de Tours

Revue des Dispositifs Médicaux utilisés pour la prise en charge des calculs rénaux et urétéraux. Clémentine FOURNIER Interne - CHRU de Tours Revue des Dispositifs Médicaux utilisés pour la prise en charge des calculs rénaux et urétéraux Clémentine FOURNIER Interne - CHRU de Tours Traitements des calculs rénaux et urétéraux 2 Justification de

Plus en détail

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Lyon, Mardi 11 octobre 2011 Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Dr. François ROUBILLE Département de Cardiologie CHU, Montpellier Leaders : suivi à 3 ans de l'essai clinique prospectif

Plus en détail

Le remplacement valvulaire aortique par voie percutanée.

Le remplacement valvulaire aortique par voie percutanée. Le remplacement valvulaire aortique par voie percutanée. GARAPON C, IADE & DEPOIX JP, MAR. C.H.U - Bichat. Département d anesthésie-réanimation, 75018, Paris. France. Plan :1) Qu est ce que le rétrécissement

Plus en détail

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire?

La maladie. Artères coronaires. Maladie, diagnostic et traitements. La maladie : l athérome coronaire. Qu est-ce que l athérome coronaire? CENTRE CARDIO-THORACIQUE DE MONACO information du patient La maladie des artères coronaires Maladie, diagnostic et traitements 1 La maladie : l athérome coronaire Artères coronaires Le cœur est un muscle

Plus en détail

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse

Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial. Système de positionnement d endoprothèse Placement Précis dans le Stenting Aorto-Ostial Système de positionnement d endoprothèse Une envergure des jambes de 15 mm s adapte aux ostia. Cylindre souple Une fente longitudinale permet d utiliser des

Plus en détail

Matériel en RI endovasculaire

Matériel en RI endovasculaire Matériel en RI endovasculaire Pr P. Chabrot Pôle Imagerie et Radiologie Interventionnelle CHU Clermont-Fd Université d Auvergne Objectifs Connaître les bases des outils utilisés: Différents outils Caractères

Plus en détail

HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE

HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE HÔPITAL ERASME SERVICE DE CARDIOLOGIE LA CORONAROGRAPHIE ET L ANGIOPLASTIE CORONAIRE TRANSLUMINALE PERCUTANÉE (05/2005) Les maladies des artères coronaires sont généralement provoquées par l'athérosclérose,

Plus en détail

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ

L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ L ACCÈS VEINEUX DE COURTE DURÉE CHEZ L ENFANT ET LE NOUVEAU-NÉ Plan de la présentation Introduction L enfant Le cathéter court La voie veineuse centrale La voie intra-osseuse Plan de la présentation Le

Plus en détail

Biomatériaux et technologies vasculaires

Biomatériaux et technologies vasculaires Biomatériaux et technologies vasculaires Pr Nabil CHAKFE Service de Chirurgie Vasculaire - GEPROVAS Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg Société Française d Angéiologie 2012 Paris, 28 janvier 2012 Quoi de

Plus en détail

C est en 1986 que Jacques Puel

C est en 1986 que Jacques Puel Évolution technologique des stents coronaires : où en est-on? DOSSIER D. Carrié Service de cardiologie, Centre hospitalier universitaire de Rangueil, Toulouse didier.carrie@chu-toulouse.fr Obtenir un équilibre

Plus en détail

Description du dispositif. Zenith Alpha

Description du dispositif. Zenith Alpha Description du dispositif Zenith Alpha ENDOPROTHESE THORACIC ENDOVASCULAR VASCULAIRE GRAFT THORACIQUE Système modulaire Un concept modulaire à deux composants permet au médecin d adapter le système d endoprothèse

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA

ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA ENDOPROTHESES CYPHER : EVALUATION DES PRATIQUES EN REGION PACA Dr Eléonore Ronflé Dr Jacques Albizzati SERVICE MEDICAL DE LA REGION PROVENCE ALPES COTE D AZUR 1 C O N T E X T E Enjeu de santé publique

Plus en détail

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie

Table des matières. 5 Préparations à la coronarographie. 6 Soins après la coronarographie. 8 Sortie après la coronarographie EXAMENS coronaires INTERVENTIONNELS Table des matières 3 Préface 4 Introduction 4 Généralités 5 Préparations à la coronarographie 6 La coronarographie 6 Soins après la coronarographie 7 Complications possibles

Plus en détail

Cas n COMP/M.3687 Johnson&Johnson/ Guidant. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS. Article 8 (2) date: 25/08/2005

Cas n COMP/M.3687 Johnson&Johnson/ Guidant. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS. Article 8 (2) date: 25/08/2005 FR Ce texte n'est publié qu'à fin d'information. Un résumé de la présente décision est publié dans toutes les langues communautaires au Journal officiel de l'union européenne. Cas n COMP/M.3687 Johnson&Johnson/

Plus en détail

Cas n 1. Types de Stents

Cas n 1. Types de Stents Cas n 1 Colloque MPR 23 septembre 2009 Dr Burgan, cardiologue Dr de Sousa, interniste méconnue, obésité DRS inaugurale à 4h00 du matin ECG: onde de Pardee de V1-V5 Troponine négative (1h post-douleur)

Plus en détail

Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE. Communauté Hospitalière de Territoire des Landes

Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE. Communauté Hospitalière de Territoire des Landes Fédération Médicale Interhospitalière de cardiologie Dax Mont de Marsan LA CORONAROGRAPHIE ET L ANGIOPLASTIE Communauté Hospitalière de Territoire des Landes Fédération Landaise de Cardiologie Depuis novembre

Plus en détail

«I had a dream» Martin Luther King

«I had a dream» Martin Luther King «I had a dream» Martin Luther King Etienne Grandmaire Directeur Développement Thérapies Abbott Vascular Bioresorbable Bare-metal Drug-eluting Après angioplastie scaffold POBA stent metallic stent therapy

Plus en détail

La revascularisation myocardique

La revascularisation myocardique La revascularisation myocardique La pathologie coronaire Artériosclérose : Terme désignant l épaississement de la paroi artérielle, causée par une accumulation locale de dépôts lipidiques, responsable

Plus en détail

7 Décembre 2016 URGENT : RAPPEL DE DISPOSITIF MÉDICAL Cathéter d'athérectomie Turbo Elite Cathéter d'athérectomie coronaire ELCA

7 Décembre 2016 URGENT : RAPPEL DE DISPOSITIF MÉDICAL Cathéter d'athérectomie Turbo Elite Cathéter d'athérectomie coronaire ELCA 7 Décembre 2016 URGENT : RAPPEL DE DISPOSITIF MÉDICAL Cathéter d'athérectomie Turbo Elite Cathéter d'athérectomie coronaire ELCA Dear Doctor Spectranetics vous informe d un rappel volontaire de certains

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE. AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 12 juillet 2011 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : Données disponibles

Plus en détail

Description de l appareil. Zenith Dissection S Y S T E M E E N D O V A S C U L A I R E D16065-FR-FC

Description de l appareil. Zenith Dissection S Y S T E M E E N D O V A S C U L A I R E D16065-FR-FC Description de l appareil Zenith Dissection S Y S T E M E E N D O V A S C U L A I R E D16065-FR-FC Système endovasculaire Zenith Dissection Endoprothèse vasculaire Zenith TX2 Dissection Pro-Form à système

Plus en détail

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A

EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A EVALUATION DES ENDOPROTHESES CORONAIRES A LIBERATION DE PRINCIPE ACTIF JUILLET 2009 Service évaluation des dispositifs Service de l évaluation économique et de la santé publique 2, avenue du Stade de France

Plus en détail

Guide du patient. La coronarographie L angioplastie coronaire

Guide du patient. La coronarographie L angioplastie coronaire Guide du patient La coronarographie L angioplastie coronaire 8 rue Dr Calmette - CS 10043-38028 GRENOBLE CEDEX 1 Tél : 04 76 70 70 54 Fax : 04 76 70 71 45 secr.cardiologie@ghm-grenoble.fr www.ghm-grenoble.fr

Plus en détail

Les angiographies cardiovasculaires non coronaires

Les angiographies cardiovasculaires non coronaires Les angiographies cardiovasculaires non coronaires Nicolas Dumonteil CHU Rangueil, Toulouse Pôle Cardiovasculaire et Métabolique Introduction Ventriculographie gauche, droite Aortographie sus-sigmoidienne

Plus en détail

La maladie Coronaire

La maladie Coronaire La maladie Coronaire Les artères coronaires irriguent le muscle cardiaque La maladie athéromateuse Sténoses (rétrécissements) par des "plaques" composées de cholestérol et de plaquettes Toutes les artères

Plus en détail

RGD du 06 avril 2009 (Mém. n 74 du 14 avril 2009, p.898)

RGD du 06 avril 2009 (Mém. n 74 du 14 avril 2009, p.898) Règlement grand-ducal du 6 avril 2009 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 21 décembre 1998 arrêtant la nomenclature des actes et services des médecins pris en charge par l'assurance maladie.

Plus en détail

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN

LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN LA RESTENOSE INTRA-STENT ACTIF: OU EN EST-ON? J BERLAND Clinique Saint Hilaire ROUEN Traitement de la restenose intra-stent Registre SCAAR PEPCAD DES Jacc 2012,59;1377-82 Treatment of DES-In-Stent Restenosis

Plus en détail

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats t Kheira Hireche, Ludovic Canaud, Charles Marty Ané, Pierre Alric Historique Charles T. Dotter Technique de recanalisation

Plus en détail

Déroulement de la procédure

Déroulement de la procédure Déroulement de la procédure Mêmes règles qu un examen interventionnel: Héparine et aspirine Dérivés nitrés Guiding 5/6F en fonction de la sonde d écho Valve hémostatique Guide 0.014 en aval de la zone

Plus en détail

Bloc Opératoire, Chirurgie Vasculaire, Docteur BOURRIEZ et SABATIER, Mlle CAYZAC A, Mlle GRICOURT R. Clinique de L Europe ( Rouen)

Bloc Opératoire, Chirurgie Vasculaire, Docteur BOURRIEZ et SABATIER, Mlle CAYZAC A, Mlle GRICOURT R. Clinique de L Europe ( Rouen) Bloc Opératoire, Chirurgie Vasculaire, Docteur BOURRIEZ et SABATIER, Mlle CAYZAC A, Mlle GRICOURT R. Clinique de L Europe ( Rouen) 1 3 tuniques: Intima : + interne: écoulement laminaire Média : intermédiaire:

Plus en détail

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP

Recommandations AFU/SFAR/AFCA/ANAP 83983 Volume 23 - Novembre 2013 - hors- série 6 Chirurgie ambulatoire en Urologie Cette recommandation de bonne pratique a reçu le label de la HAS. Ce label signifie que cette recommandation de bonne pratique

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

Rapport d évaluation

Rapport d évaluation SAISINE DISPOSITIFS MEDICAUX ÉVALUATION DES ENDOPROTHÈSES UTILISÉES DANS L ANGIOPLASTIE DES STÉNOSES ATHÉROMATEUSES INTRACRÂNIENNES Rapport d évaluation Janvier 2013 L argumentaire scientifique de cette

Plus en détail

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale

Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Vous allez avoir une implantation d'une endoprothèse aortique abdominale Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet

Plus en détail

La Circonflexe. La Coronaire Droite. l IVA

La Circonflexe. La Coronaire Droite. l IVA La dilatation coronaire (ou angioplastie) Celle-ci permet de rétablir un flux sanguin normal dans les artères coronaires rétrécies par l athérosclérose. Que sont les artères coronaires? Le c ur, pour fonctionner,

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris)

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) introduction occlusion colique tumorale = pathologie grave 40% de métastases viscérales

Plus en détail

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être.

ORSIRO, pharmaco. ologiquement) Demande Fabricant. 255 février 2014. intolérance. indications retenues. r. enceintes. pouvant être. COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 255 février 2014 CONCLUSIONS ORSIRO, endoprothèse coronaire (stent) enrobée de sirolimuss (produitt

Plus en détail

Occlusion (très) longue fémorale superficielle

Occlusion (très) longue fémorale superficielle Occlusion (très) longue fémorale superficielle 48 ème Congrès du Collège Français de pathologie vasculaire Patrice de Cassin Massimiliano di Primio Giorgio Angelopoulos Unité de Radiologie Cardio-vasculaire

Plus en détail

La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations

La coronarographie. L angioplastie coronaire. Les recommandations La coronarographie L angioplastie coronaire Les recommandations La coronarographie A quoi sert-elle? La coronarographie est un examen invasif (il faut ponctionner une artère ) qui permet de parfaitement

Plus en détail

Maladie artérielle périphérique Information pour les patients

Maladie artérielle périphérique Information pour les patients Maladie artérielle périphérique Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie www.cirse.org Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS

Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS Ballon ou stent actif : rapport coût-efficacité pour le traitement de la resténose de BMS Pr Pierre COSTE Hôpital Cardiologique du Haut - Lévêque Université de BORDEAUX 2 - France Conflits d intérêt Subvention

Plus en détail

GUIDES EN NITINOL. Un triple avantage grâce à une technologie multicouches

GUIDES EN NITINOL. Un triple avantage grâce à une technologie multicouches GUIDES EN NITINOL Un triple avantage grâce à une technologie multicouches UNE SÉCURITÉ ACCRUE Qu'ils soient dotés d'un corps flexible ou rigide, tous nos guides en nitinol présentent une extrémité atraumatique

Plus en détail

SCHILTZ norms F0741 RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER

SCHILTZ norms F0741 RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER Ø d = 4 mm LBI TUH. C est un élément chauffant comprimé à haute charge et de petite section, permettant une puissance élevée dans un volume restreint. Son aptitude

Plus en détail

Syndromes coronaires aigus

Syndromes coronaires aigus CONGRES American College of Cardiology J.P. COLLET Service de Cardiologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, PARIS. Syndromes coronaires aigus L American College of Cardiology a encore montré le grand dynamisme

Plus en détail

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires :

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Gestion du TTT antithrombotique en péri-opératoire d une chirurgie carcinologique : Par an en France : _120 000 IDM _200 000 stents implantés : (110

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Dans mon cas : stent ou

Dans mon cas : stent ou Dans mon cas : stent ou pontage coronaire? Pour rétablir une circulation sanguine normale dans les artères du cœur, il existe 2 types d intervention. Pourquoi une intervention est-elle nécessaire? Les

Plus en détail

Dispositifs Médicaux Implantables Endoscopie Digestive

Dispositifs Médicaux Implantables Endoscopie Digestive Dispositifs Médicaux Implantables Endoscopie Digestive Dr Romain GERARD Cliquez Service pour des modifier Maladies le style des l Appareil sous-titres du Digestif masque Hôpital Huriez CHU Lille FOGD Endoscopie

Plus en détail

Sonde à résistance chemisée suivant EN 60 751

Sonde à résistance chemisée suivant EN 60 751 Fiche technique 90.2221 Page 1/6 Sonde à résistance chemisée suivant EN 60 751 Pour températures comprises entre -50 (-200) à +600 C Câble chemisé flexible avec élément de mesure antivibratoire Sonde à

Plus en détail

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006

Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 Proposition de Tarification Nationale de Référence faite par la CNSS et la CNOPS Le 21 Février 2006 GRILLE N 1: TARIFS DES LETTRES CLES ACTES MEDICAUX Désignation Lettres clés CNSS CNOPS CONSULTATION DE

Plus en détail

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires

Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires Intérêt du scanner multi détecteur dans l évaluation des revascularisations coronaires JN Dacher, Rouen Bordeaux-Mérignac le 17 Novembre 2007 L indication première du scanner coronaire repose sur son excellente

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une intervention endoscopique urologique chez le coronarien Dix à 15 % des

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013

Présentation environnement STENTS Europharmat. Jeudi 10 Octobre 2013 Présentation environnement STENTS Europharmat Jeudi 10 Octobre 2013 Agenda Récapitulatif: les grands modes de financement du système de santé en France GHS Actes LPP Les référentiels (HAS, AHA, ESC) Le

Plus en détail

Analyse économique des stents coronariens à élution médicamenteuse

Analyse économique des stents coronariens à élution médicamenteuse Analyse économique des stents coronariens à élution médicamenteuse Une perspective québécoise RÉSUMÉ AGENCE D ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES ET DES MODES D INTERVENTION EN SANTÉ 41 Analyse économique des

Plus en détail

P.GUERIN. CHU Nantes K. WARIN-FRESSE CHU Nantes. déclare n avoir aucun conflit d intérêt concernant les données de sa communication

P.GUERIN. CHU Nantes K. WARIN-FRESSE CHU Nantes. déclare n avoir aucun conflit d intérêt concernant les données de sa communication P.GUERIN CHU Nantes K. WARIN-FRESSE CHU Nantes déclare n avoir aucun conflit d intérêt concernant les données de sa communication ! La cardiologie interventionnelle joue de plus en plus dans la cour de

Plus en détail

Dubuisson Florian. Résumé de thèse. Soutenue le 13 Novembre 2012. 1. Introduction

Dubuisson Florian. Résumé de thèse. Soutenue le 13 Novembre 2012. 1. Introduction Dubuisson Florian Quantification et recalage d examens endovasculaires par OCT : Application au suivi longitudinal de la couverture néointimale et de la malapposition des stents coronaires Résumé de thèse

Plus en détail

Initiation à l IRM Cardiaque. Arnaud AUBERTIN

Initiation à l IRM Cardiaque. Arnaud AUBERTIN Initiation à l IRM Cardiaque Arnaud AUBERTIN Sommaire Introduction à l IRM Principe Contre-indication Introduction à l IRM Cardiaque Les Difficultés de l IRM Cardiaque Comment s affranchir des mouvements

Plus en détail