Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République"

Transcription

1 Traitements médicaux en oncologie digestive Nouvelles thérapies Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

2 Cancer colorectal

3 Cancer colorectal Un nouvel anti métabolite : le TAS 102 Nouvelles thérapies ciblées Radio-embolisation hépatique Immunothérapie

4 Le TAS 102 Mécanisme d action Un nouvel anti métabolite oral Combine la trifluridine (FTD) et le chlorhydrate de tipiracil (TPI). La FTD est un analogue de la thymidine. La FTD est l agent cytotoxique actif du TAS 102 par son incorporation à l ADN tumoral. Le TPI est un inhibiteur de la thymidine phosphorylase et empêche la dégradation de la FTD.

5 Le TAS 102 Essai randomisé de phase patients Population : patients OMS 0-1, au moins 2 lignes de chimiothérapie TAS 102 vs placebo, randomisé en 2:1 Objectif principal : survie globale NEJM, Mai 2015

6 Le TAS 102 Médiane de survie globale : 7,1 mois TAS 102 vs 5,3 mois placebo

7 Le TAS 102 Temps médian jusqu à dégradation de l état général (PS 2) : 5,7 vs 4,0 mois

8 Le TAS 102 Effets secondaires Bon profil de tolérance Principalement hématologiques 38 % de neutropénie de grade 3

9 Nouvelles thérapies ciblées

10 Regorafenib (Stivarga ) Mécanisme d action Inhibiteur multi-kinases impliqué dans : l angiogénèse tumorale (VEGFR1, 2, 3, TIE2) l oncogénèse (KIT, RET, RAF-1, BRAF, BRAFV600E) et le micro-environnement tumoral (PDGFR, FGFR)

11 Regorafenib (Stivarga ) Etude CORRECT Lancet 2013

12 Regorafenib (Stivarga ) Etude CORRECT Effectif : 760 patients, PS 0 ou 1 Lignes avancées Regorafenib vs Placebo Objectif principal : survie globale

13 Regorafenib (Stivarga )

14 Regorafenib (Stivarga ) Effets secondaires Syndrome mains-pieds (17 %) Asthénie (48 %) Diarrhée (36 %) Hypertension (36 %)

15 Nouvelles thérapies ciblées Aflibercept (Zaltrap ) Anti angiogénique Récepteur leurre soluble qui se lie au VEGF-A avec une plus haute affinité que ses récepteurs natifs, ainsi qu aux ligands apparentés PlGF et VEGF B

16 Aflibercept (Zaltrap ) Etude VELOUR JCO 2012

17 Aflibercept (Zaltrap ) Etude VELOUR Effectif : 1226 patients métastatiques PS 0 à 2 Ont reçu une 1 ère ligne avec de l oxaliplatine 30 % ont reçu du Bevacizumab Objectif principal : survie globale

18 Aflibercept (Zaltrap ) Etude VELOUR Survie globale 13,5 mois vs 11 mois

19 Aflibercept (Zaltrap ) Etude AFFIRM Phase II randomisée, 1 ère ligne FOLFOX6 + Aflibercept vs FOLFOX6 Annals of Oncology Avril 2016

20 Nouvelles thérapies ciblées Ramucirumab (Cyramza ) Anticorps monoclonal anti VEGFR2 Etude phase III randomisée : RAISE Mai 2015

21 Ramucirumab (Cyramza ) Etude RAISE 1072 patients Progressant pendant ou dans les 6 mois d une première ligne par FOLFOX FOLFIRI + ramucirumab vs FOLFIRI Objectif principal : survie globale

22 Ramucirumab (Cyramza ) Survie globale Médiane 13,3 vs 11,7 mois (p = 0,0219)

23 Radio-embolisation hépatique

24 Radio-embolisation Etude SIRFLOX JCO 2016

25 Radio-embolisation Principe Radiothérapie interne sélective. Microsphères chargées à l Yttrium 90 délivrées directement dans l artère hépatique. L Y90 est un radioélément délivrant un rayonnement béta de courte portée (2,5 mm) permettant de préserver au maximum le parenchyme adjacent.

26 Radio-embolisation SIRFLOX : étude randomisée de phase III REH + traitement systémique par FOLFOX +/- Bévacizumab en première ligne Patients atteints d un cancer colorectal métastatique avec métastases hépatiques exclusives ou prédominantes et non accessibles à une chirurgie 530 patients 40 % avaient des métastases extra hépatiques Objectif principal : survie sans progression (SSP)

27 Radio-embolisation SIRFLOX : étude randomisée de phase III Survie sans progression hépatique Allongement significatif de près de 8 mois Augmentation du taux de réponse hépatique : 69 vs 79 % (p = 0,042)

28 Radio-embolisation SIRFLOX : étude randomisée de phase III Survie sans progression

29 Immunothérapie

30 Immunothérapie

31 Immunothérapie

32 Immunothérapie Anti PD1 et anti PDL1

33 Immunothérapie Anti CTLA-4

34 Immunothérapie et cancers colorectaux NEJM Juin 2015

35 Immunothérapie et cancers colorectaux Statut MSI et MSS L instabilité microsatellitaire est une voie de la cancérogénèse Système de réparation de mésappariements appelé MMR (Mismatch Repair) déficient Accumulation de mutations au niveau des microsatellites sur l ADN

36 Immunothérapie et cancers colorectaux Statut MSI 15 % des cancers colorectaux 5 % des cancers colorectaux métastatiques Associé à un meilleur pronostic et une moindre sensibilité au 5FU

37 Immunothérapie N = 41 patients avec une maladie métastatique progressive MSI : taux de réponse = 40 % MSS : taux de réponse = 0 %

38 Immunothérapie

39 Immunothérapie Essai de phase 2 CheckMate-142 Objectif : évaluer la tolérance et l efficacité de l association nivolumab (anti-pd-1) et ipilimumab (anti- CTLA-4)

40 Immunothérapie Essai de phase 2 CheckMate-142

41 Immunothérapie Essai de phase 2 CheckMate-142 Taux de réponse objectif : 25,5 % bras N3 vs 33,3 % bras N3+I1. PFS et OS à 12 mois : 45,9 % et 65,6 % dans le bras N3.

42 Cancers non colorectaux

43 Cancers non colorectaux Estomac Claudine Isoforme 2 de la claudine-18 (CLDN18.2) Expression physiologique restreinte aux cellules épithéliales muqueuses gastriques Surexprimée dans ~ 80 % des cancers gastriques IMAB362 : anticorps anti-cldn18.2

44 Cancer de l estomac Étude de phase II randomisée FAST ADK estomac/cardia LA ou M+ PS 0-1 IHC CLDN % (analyse centralisée) (n = 161) R 1:1 EOX (n = 84) EOX + IMAB /600 mg/m² (n = 77)

45 Cancer de l estomac Survie sans progression EOX EOX + IMAB /600 mg/m 2 Disposition des patients Bras 1 EOX (n = 84) Bras 2 EOX + IMAB362 (n = 77) Patients avec événements (%) 66 (79) 45 (58) SSP, mois (IC 95 ) 4,8 (4,1-7,2) 7,9 (5,7-10,4) Patients à risque HR (IC 95 ) 0,47 (0,31-0,70) p 0,0001 Congrès américain d oncologie D après Al-Batran SE et al., abstr. LBA4001, actualisé

46 Cancer de l estomac Survie globale EOX EOX + IMAB /600 mg/m 2 Patients à risque Disposition des patients Patients avec événements n (%) SG, mois (IC 95 ) HR (IC 95 ) Bras 1 EOX (n = 84) Bras 2 EOX + IMAB362 (n = 77) 75 (89) 53 (69) 8,4 (7,0-10,3) 13,2 (9,7-18,9) 0,51 (0,36-0,73) p 0,0001 Congrès américain d oncologie D après Al-Batran SE et al., abstr. LBA4001, actualisé

47 Cancers non colorectaux Tumeurs neuro endocrines bien différenciées Radiothérapie métabolique Principe : Repose sur la capacité des TNE de fixation des analogues de la somatostatine aux récepteurs SST, capacité évaluée par l intensité de fixation à l octreoscan. L agent thérapeutique est un analogue de la somatostatine couplé à un élément isotopique : le 177Lu-DOTATATE (Luthatera ).

48 Tumeurs neuro endocrines bien différenciées Etude NETTER 1

49 Tumeurs neuro endocrines bien différenciées Etude NETTER 1

50 Tumeurs neuro endocrines bien différenciées Etude NETTER 1 Effets secondaires Nausées Hématotoxicité (thrombopénie) Élévation des enzymes hépatiques rare (4 %) Toxicité rénale

51 Immunothérapie dans les cancers digestifs non colorectaux CHC Anus Ligne L2+ L2+ Entretien post-l1(-3) Estomac L2+ L2+ Entretien post-l1 Référence #4012 #3503 #4009 #4010 #4011 Traitement Nivo (n = 48) Nivo (n = 37) Ave (n = 89) Ave (n = 62) Nivo 3 (n = 59) Nivo 1 + ipi 3 (n = 49) PD-1, CTLA-4 Nivo 3 + ipi 1 (n = 52) PD-1, CTLA-4 Ipi (n = 57) BSC ± FP (n = 57) PD-1, Cible PD-1 PD-1 PD-L1 PD-L1 CTLA-4 - CTLA-4 Réponse 15 % 24 % 9 % 10 % 14 % 26 % 10 % 2 % 7 % Durée de 15 m 12,3-48,3 sem 7,1 m 5,6 m réponse (6-24+) sem Stabilisation 50 % 46 % 48 % 19 % 19 % 17 % 31 % 32 % 40 % SSP - 3,9 m 12,0 sem 6,0 sem 1,4 m 1,5 m 1,6 m 2,9 m 4,9 m SG 15,0 m ,0 m 6,9 m 4,8 m 12,7 m 12,1 m Ave : avélumab. FP : fluoropyrimidine. Ipi : ipilimumab. Nivo : nivolumab. 1, 3 : mg/kg Congrès américain d oncologie D après El-Khoueiry AB et al., abstr. 4012, Morris VK et al. et al., abstr. 3503, Chung HC et al. abstr. 4009, Janjigian YY et al., abstr et Moehler MH et al., abstr. 4011, actualisés

52 Conclusion Cancers colorectaux Nouvelles molécules pour les lignes avancées : Regorafenib et TAS 102 Traitements ciblant la néo angiogénèse : Aflibercept, Ramicurumab en 2 ème ligne Intérêt de la radio-embolisation hépatique à valider Immunothérapie pour les tumeurs MSI

53 Conclusion Cancers non colorectaux La claudine, nouvelle voie dans le cancer de l estomac. Résultats spéculaires pour la radiothérapie métabolique dans les TNE bien différenciées. Et une nouvelle fois intérêt de l immunothérapie pour les CHC, les cancers du canal anal et les cancers de l estomac à confirmer.

54 Merci de votre attention

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence

Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence Dr Chaouche Malika Oncologue - CH Salon de Provence «Histoire» du traitement du cancer XXIII e siècle avant J-C: les pommades des Egyptiens 300 av J-C: Hippocrate: régime alimentaire et saignées 1890 1970:

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

NOUVEAUX AGENTS CANCER COLORECTAL (CCR) DANS LE TRAITEMENT DU. D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012

NOUVEAUX AGENTS CANCER COLORECTAL (CCR) DANS LE TRAITEMENT DU. D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012 1 Rédigé par le Docteur Alain HERRERA (Hôpital Antoine Béclère, Clamart) NOUVEAUX AGENTS DANS LE TRAITEMENT DU CANCER COLORECTAL (CCR) D après la communication orale de E. Van Cutsem WCGIC 2012 Cancer

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble Conflits

Plus en détail

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016

Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Existe-t-il encore des contre indications aux antiangiogéniques? Incontournables en cancérologie Mardi 8 novembre 2016 Néo-angiogénèse Molécules utilisées BEVACIZUMAB CCR 1 ère et 2 ème ligne AFLIBERCEPT

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive 10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive Poitiers, le 19 juin 2014 10 ème Rencontre Régionale de Cancérologie Digestive 3 ème communication: Nouveautés en matière de traitement médical des

Plus en détail

Session 3 : Recherche clinique

Session 3 : Recherche clinique Session 3 : Recherche clinique Modérateurs : Elena Paillaud Pierre Soubeyran Essai FFCD 1404, REGOLD et autres essais digestifs Thomas Aparicio Gastro entérologue, Bobigny Essais cliniques en cancérologie

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy

Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Thérapies ciblées 06 Octobre 2015 Bénédicte Hars Assistante service de dermatologie Centre Hospitalier Annecy Contexte Incidence en augmentation Formes métastatiques: pronostic redoutable, médiane de survie

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des TNE digestives

Prise en charge thérapeutique des TNE digestives Alger 3è CIC 23 janvier 2013 Prise en charge thérapeutique des TNE digestives Emmanuel MITRY Département d'oncologie médicale Institut Curie Bien distinguer les TE du tube digestif et les TE pancréatiques

Plus en détail

Cancers digestifs à l ASCO 2014

Cancers digestifs à l ASCO 2014 Cancers digestifs à l ASCO 2014 R. AMAROUCHE; M. OUKKAL Clinique Zirout Amine, Alger COLORECTAL Métastatique: CALGB TRIBE CRYSTAL Maintenance: CAIRO3 FOIE Adjuvant: STROM ESTOMAC Métastatique: RAINBOW

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 mars 2005 ERBITUX 2 mg/ml, solution pour perfusion 1 flacon (50 ml) MERCK LIPHA SANTE cetuximab Liste I Médicament réservé à l usage hospitalier Prescription réservée

Plus en détail

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB GENERALITES Incidence : 6400 / an Sex ratio : deux hommes pour

Plus en détail

Perspectives et futures orientations des immunothérapies dans les cancers digestifs

Perspectives et futures orientations des immunothérapies dans les cancers digestifs Perspectives et futures orientations des immunothérapies dans les cancers digestifs Professeur François Ghiringhelli INSERM UMR866 Cancer et réponse immunitaire adaptive Service d oncologie médicale. Centre

Plus en détail

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche HAS, Septembre 2011 Rationnel de l étude Rationnel de l étude Années 1980 : Survie à 5 ans des cancers de l œsophage tous stades confondus traités par chirurgie

Plus en détail

Nouveautés en oncologie thoracique

Nouveautés en oncologie thoracique Nouveautés en oncologie thoracique Dr Adeline Rosoux Pneumologue 1 ière journée scientifique en oncologie Généralités sur le carcinome bronchique Le carcinome bronchique est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique

Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique Stratégie de traitement du cancer colorectal métastatique ACOMEN 73 ème réunion scientifique Saint Etienne, les 6-7 novembre 2015 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 mars 2008 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé (369 232-3) TARCEVA 100mg, comprimé pelliculé (369 234-6) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé (369 235-2) B/ 30 Laboratoire

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté

Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté Stratégie thérapeutique des cancers colorectaux métastatiques KRAS muté Astrid Lièvre Fédération des Pathologies Digestives, Hôpital Ambroise Paré, Boulogne-Billancourt Réunion annuelle de Pathologie digestive,

Plus en détail

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie

Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Cellule T Cellule tumorale Thérapies Ciblées et Immunothérapie une Révolution en Oncologie Prof. Th. Velu, Oncologue Médical, CHIREC Thérapies Ciblées : A. Basées sur des Anticorps 25 la Révolution a commencé

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives: actualités récentes

Tumeurs endocrines digestives: actualités récentes Tumeurs endocrines digestives: actualités récentes Dr Mathilde Deblock Réunion des oncologues lorrains 12.04.2011 1/26 Epidémiologie Tumeurs endocrines sont rares c-à-dire : incidence annuelle < 3/100

Plus en détail

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Paris, le 17 janvier 2011, 8h45 AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Le programme de développement clinique du masitinib dans les tumeurs

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( )

Poumon Cible : EGFR. Efficace si. Cancer bronchique métastatique. Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) Poumon Cible : EGFR Cancer bronchique métastatique Gefitinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr Erlotinib ( ) 1 ère ligne avec mutations activatrices de l'egfr En 2 ème ligne après une

Plus en détail

PARTICULARITÉS DU DÉVELOPPEMENT DES ANTICANCÉREUX

PARTICULARITÉS DU DÉVELOPPEMENT DES ANTICANCÉREUX Atelier Pharmacologie DESC PCET - Paris le 18 mai 2015 PARTICULARITÉS DU DÉVELOPPEMENT DES ANTICANCÉREUX J.J. Kiladjian Centre d Investigations Cliniques Hôpital Saint Louis, Université Paris Diderot Nombre

Plus en détail

Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014

Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 14 mai 2014 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 22 janvier 2014 a fait l objet d une audition le 14 mai 2014 STIVARGA 40 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires

Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires Chimiothérapie du cancer du côlon, indications, effets secondaires Michel Ducreux 1,2, Charles Ferté 1,2, Valérie Boige 1, Pascal Burtin 1, Rita Bou-Farah 1, Ludovic Doucet 1, Elodie Mussat 1, Stéphanie

Plus en détail

Immunothérapie en onco-dermatologie. Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice

Immunothérapie en onco-dermatologie. Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice Immunothérapie en onco-dermatologie Dr ARCHIER Elodie Hôpital Saint Joseph, Marseille AMOC 2016, Nice Liens d intérêt Membre comité de réflexion scientifique et stratégique laboratoire Novartis Orateur

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 juillet 2009 XELODA 150 mg, comprimé pelliculé Boite de 60 comprimés (CIP : 365 745-6) XELODA 500 mg, comprimé pelliculé Boite de 120 comprimés (CIP : 365 746-2) Laboratoires

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER 12-12-2010 Les cancers digestifs du sujet âgé : un problème sanitaire

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 septembre 2016 ramucirumab CYRAMZA 10 mg/ml, solution à diluer pour perfusion 1 flacon de 10 ml (CIP : 34009 550 002 7 3) 2 flacons de 10 ml (CIP : 34009 550 002 8

Plus en détail

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie TRAITEMENT ONCOLOGIQUE Claire Jamet Oncologue médicale

Plus en détail

Communiqué de presse. Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD GSM : Contacts avec les médias :

Communiqué de presse. Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD GSM : Contacts avec les médias : Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 Première étude évaluant la réparation des mésappariements

Plus en détail

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon

L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon L immunothérapie du point de vue du clinicien : l exemple du cancer du poumon Pr Alexis Cortot Pneumologie et Oncologie Thoracique, CHRU de Lille UMR8161, Institut de Biologie de Lille Liens d intérêt

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Mécanismes d'action Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Angela Orcurto Cheffe de clinique, Service d Oncologie médicale, Département d Oncologie, CHUV, Lausanne,

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux Métastases hépatiques colorectales Diane Goéré Michel Ducreux Patiente de 58 ans ATCD personnels : Stent coronaire en 2007 ATCD familiaux : RAS Juin 2012: Sigmoidectomie pour tumeur infiltrante, sténosante,

Plus en détail

du rein : le paradoxe de Dunning-Kruger

du rein : le paradoxe de Dunning-Kruger Traitements antiangioge niques dans le cancer du rein : le paradoxe de Dunning-Kruger Dr. Renaud GREPIN Centre Scientifique de Monaco 12 ème Biennale Monégasque de Cancérologie 3 février 2016 Score 1.

Plus en détail

ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE

ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE ACTUALITÉS EN ONCOLOGIE SÉNOLOGIQUE Dr Nathalie LEMOINE Oncologue Centre Galilée/Hôpital Privé La Louvière Hôpital Privé de Villeneuve d Ascq LES THÉRAPIES CIBLANT HER2 HER2 : Surexpression dans 20% des

Plus en détail

D après la communication orale de J. Timmerman, abstract 010, ICML 2015. Rédaction : Dr A. Chauchet, Hôpital Minjoz, Besançon

D après la communication orale de J. Timmerman, abstract 010, ICML 2015. Rédaction : Dr A. Chauchet, Hôpital Minjoz, Besançon Nivolumab chez les patients en rechute ou réfractaire dans les pathologies lymphoïdes et les lymphomes hodgkinien Mise à jour des résultats de l étude de phase 1 (CA209-039) D après la communication orale

Plus en détail

Activité antitumorale des lymphocytes Natural Killer dans le Neuroblastome et le Sarcome GastroIntestinale (GIST): le rôle de NCR3/NKp30

Activité antitumorale des lymphocytes Natural Killer dans le Neuroblastome et le Sarcome GastroIntestinale (GIST): le rôle de NCR3/NKp30 Activité antitumorale des lymphocytes Natural Killer dans le Neuroblastome et le Sarcome GastroIntestinale (GIST): le rôle de NCR3/NKp30 Introduction : Depuis l introduction des premiers agents alkylants

Plus en détail

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac?

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? . concepts et pratique L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? Hercetpin : a new standard treatment for gastric carcinoma? doi: 1.1684/hpg.21.55 Frédérique Maire Hôpital

Plus en détail

en monothérapie dans le mélanome avancé

en monothérapie dans le mélanome avancé Communiqué de presse MSD trouve un accord avec le CEPS 1 sur le prix de son immunothérapie anti-cancéreuse KEYTRUDA (pembrolizumab) en monothérapie dans le mélanome avancé Keytruda est désormais pris en

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 mai septembre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 mai septembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 11 mai 2011 21 septembre 2011 L avis adopté par la Commission de la Transparence le 11 mai 2011 a fait l objet d une audition le 21 septembre 2011 SUTENT 12,5 mg, gélule

Plus en détail

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID Journées du 15dec 2011 Symposium National de Cancérologie Digestive Gastrointestinal

Plus en détail

ACTUALITES CANCER COLORECTAL

ACTUALITES CANCER COLORECTAL ACTUALITES CANCER COLORECTAL 13th WCGIC Barcelone, 22-25 Juin 211 Comité éditorial : Docteur Alain Herrera (Hôpital Antoine Béclère, Clamart) Docteur Fabienne Portales (CRLCC Val d'aurelle, Montpellier)

Plus en détail

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique

Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux. Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cardiotoxicité des nouveaux anticancéreux Dr Marie-Paule SABLIN Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique Cœur et Cancer 25 Novembre 2016 Flash-Back Cardiotoxicité

Plus en détail

Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER

Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER Traitement médicamenteux des cancers colorectaux métastatiques M. OUKKAL COMAZ CHU BENI MESSOUS - ALGER EGFR VEGF mccr les traitements systémiques Fluoropyrimidines Oral/IV Bevacizumab Raltitrexed Aflibercept

Plus en détail

LA LETTRE. N 26 Décembre JUIN CHICAGO

LA LETTRE. N 26 Décembre JUIN CHICAGO N 26 Décembre 216 LA LETTRE 3-7 JUIN CHICAGO ANNUAL MEETING ASCO 216 SOMMAIRE 4 4 4 5 5 6 6 7 7 8 9 9 1 1 11 11 11 12 12 12 13 13 14 14 15 16 16 16 17 17 18 18 19 19 2 21 21 21 22 23 Œsophage - Carcinomes

Plus en détail

ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LES INVESTIGATEURS LYMPHOME DE HODGKIN

ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LES INVESTIGATEURS LYMPHOME DE HODGKIN ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR LES INVESTIGATEURS ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LYMPHOME DE HODGKIN D après la communication orale de A. Sureda, abstract #O112 EBMT 15 22-25 Mars 15 Rédigé

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes Type d'offre : partenariat Patricia Rousselle et Charles Dumontet Institut de Biologie et Chimie des Protéines, Lyon et Centre

Plus en détail

Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN. Retour d expérience Dr. Y. RINALDI novembre 2016

Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN. Retour d expérience Dr. Y. RINALDI novembre 2016 Avec le Soutien de ROCHE RECHERCHE CLINIQUE À L HÔPITAL EUROPÉEN Retour d expérience novembre 2016 Gercor DREAM, OPTIMOX3 OPTIMOX 3 TARCEVA STUDY. C04-2 PHASE III STUDY OF AN OPTIMIZED CHEMOTHERAPY + AVASTIN

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique

THERAPIES CIBLEES. Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques. Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique THERAPIES CIBLEES Mécanismes en jeu et classes thérapeutiques Sophie Perrin Christine Fagnoni-Legat UPCO Pôle pharmaceutique 50 ans de traitement des cancers Traitements «conventionnels» Chirurgie, RT,

Plus en détail

Hôpital Saint Antoine Paris. Yves Menu.

Hôpital Saint Antoine Paris. Yves Menu. 1914 2014 Hôpital Saint Antoine Paris Yves Menu yves.menu@sat.aphp.fr Quelques faits épidémiologiques 500 000 à 700 000 morts par an (monde) 15% sont détectés à un stade où un traitement curatif peut être

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

Avis 24 juillet 2013

Avis 24 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 24 juillet 2013 ZALTRAP 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon en verre de 4 ml (CIP 3400958418563) Boîte de 3 flacons en verre de 4 ml (CIP 3400958418624)

Plus en détail

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre!

TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! TNE stables, TNE lentement évolutives : Mieux vaut attendre! Paris, le 11 décembre 2015 T. Walter Oncologie Digestive, Hop E Herriot Liens d intérêts Novartis, Ipsen, Keocyt, Pfizer, Celgen TNE bien différenciées

Plus en détail

Dr. Thierry LECOMTE. 5 FU oral. Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation?

Dr. Thierry LECOMTE. 5 FU oral. Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation? Dr. Thierry LECOMTE 5 FU oral Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation? Conflits d intérêts Le Dr Thierry LECOMTE n a pas déclaré de conflits

Plus en détail

Conflit d intérêt des modérateurs : Patrick DELASSALE : Aucun conflit Isabelle ROSA : Janssen, MSD, Gilead, BMS

Conflit d intérêt des modérateurs : Patrick DELASSALE : Aucun conflit Isabelle ROSA : Janssen, MSD, Gilead, BMS Conflit d intérêt des modérateurs : Patrick DELASSALE : Aucun conflit Isabelle ROSA : Janssen, MSD, Gilead, BMS Association + GEMOX ou seul dans le traitement de première ligne du carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

TEP et cancers digestifs

TEP et cancers digestifs TEP et cancers digestifs TEP-TDM Un radiotraceur : 18FDG 18FCHOLINE 18FDOPA Imagerie hybride ONCOMEL 22 mars 2016 TEP-TDM Un radiotraceur : 18 FDG Glycémie 18 FCHOLINE => membrane cellulaire 18 FDOPA SUV

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Syndrome HNPCC : Détection et Conduite à tenir. Tursac octobre Pauline Roumeguère, Bordeaux

Syndrome HNPCC : Détection et Conduite à tenir. Tursac octobre Pauline Roumeguère, Bordeaux Syndrome HNPCC : Détection et Conduite à tenir Tursac octobre 2006. Pauline Roumeguère, Bordeaux Forme la plus fréquente des cancers colorectaux familliaux : 2 à 4 % des CCR Maladie génétique, autosomique

Plus en détail

Tumeurs neuroendocrines Post CHICAGO 2014 Alger, le 14 juin. M.Rebaine & H.Mahfouf Service d oncologie médicale EPHP Rouiba

Tumeurs neuroendocrines Post CHICAGO 2014 Alger, le 14 juin. M.Rebaine & H.Mahfouf Service d oncologie médicale EPHP Rouiba Tumeurs neuroendocrines Post CHICAGO 2014 Alger, le 14 juin M.Rebaine & H.Mahfouf Service d oncologie médicale EPHP Rouiba Tumeurs neuroendocrines ASCO 2014 12 POSTERS : 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 Bio mol Survie

Plus en détail

L IPILIMUMAB POUR TRAITER LES RECHUTES RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UN ESSAI DE POST- ALLOGREFFE: PHASE I/IB

L IPILIMUMAB POUR TRAITER LES RECHUTES RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UN ESSAI DE POST- ALLOGREFFE: PHASE I/IB L IPILIMUMAB POUR TRAITER LES RECHUTES POST- ALLOGREFFE: RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UN ESSAI DE PHASE I/IB D après la communication orale de M.S. Davids, abstract #O141 EBMT 2015 22-25 Mars 2015 Rédigé

Plus en détail

Faut-il faire une IHC systématique des protéines MLH1, MSH2, MSH6 et PMS2 chez tous les patients ayant un CCR?

Faut-il faire une IHC systématique des protéines MLH1, MSH2, MSH6 et PMS2 chez tous les patients ayant un CCR? Faut-il faire une IHC systématique des protéines MLH1, MSH2, MSH6 et PMS2 chez tous les patients ayant un CCR? Benoît Terris Université Paris Descartes Service d Anatomie et Cytologie Pathologiques Hôpital

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques en cancérologie :

Stratégies thérapeutiques en cancérologie : Stratégies thérapeutiques en cancérologie : Maladies curables Maladies non curables Elsa CURTIT, Service d Oncologie Médicale, CHU J. MINJOZ Plan I. Maladies curables et incurables? II. Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

PRONOPALL en gastro-entérologie

PRONOPALL en gastro-entérologie Approche du pronostic à court terme, des tumeurs solides métastatiques en chimiothérapie palliative,dans une unité d oncologie en C.H.G.: intérêt du score PRONOPALL en gastro-entérologie L. Vivès et M.

Plus en détail

Congrès européen de cancérologie (ECC 2015) : les présentations de l AP-HP

Congrès européen de cancérologie (ECC 2015) : les présentations de l AP-HP Paris, le 25 septembre 2015 Dossier de presse Congrès européen de cancérologie (ECC 2015) : les présentations de l AP-HP Cette année encore, les équipes de cancérologie de l Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 septembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 6 septembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 6 septembre 2006 NEXAVAR 200 mg, comprimé pelliculé B/112 (CIP: 376 137-2) Laboratoire BAYER PHARMA sorafénib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE

INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE INDICATIONS DU TEP SCAN EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE TURSAC AVRIL 2006 ANDRAU PIERRE CHU TOULOUSE DONNEES TECHNIQUES DONNEES TECHNIQUES(1) Examen scintigraphique. Imagerie fonctionnelle. Basée sur la fonction

Plus en détail

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil CANCERS COLO-RECTAUX METASTATIQUES. De 1980 à 2002: des progrès majeurs DE 1990

Plus en détail

CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive. Arcachon, le 14 septembre 2016

CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive. Arcachon, le 14 septembre 2016 CCRM RAS Muté Quelle stratégie? 22ème Conférence Internationale d Oncologie Digestive Arcachon, le 14 septembre 2016 Pr Jean Marc Phelip Service HGE et Oncologie Digestive CHU de Saint Etienne Who are

Plus en détail

Radio-embolisation des CHC avec les microsphères marquées à l yttrium 90

Radio-embolisation des CHC avec les microsphères marquées à l yttrium 90 Radio-embolisation des CHC avec les microsphères marquées à l yttrium 90 Pr Etienne Garin, Médecine Nucléaire Dr Yan Rolland, Radiologie Dr Eveline Boucher, Oncologie Pr Jean-Luc Raoul, Oncologie CRLCC

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro

Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le cancer du colon est devenu une pathologie complexe! Alice Gangloff Quoi de neuf en Hépato Gastro Le Havre Le cancer du colon métastatique en 2004 un peu trop simple CCR METASTATIQUE Essai FFCD 2000

Plus en détail