IMPÔTS ET TAXES FONCIÈRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMPÔTS ET TAXES FONCIÈRES"

Transcription

1 IMPÔTS ET TAXES FONCIÈRES 1) LES IMPÔTS ET TAXES LORS DE L ACQUISITION D'UNE PROPRIÉTÉ En général, et si les exemptions tapées dans la loi ne sont pas appliquées, l'acquisition de biens immobiliers est soumise au paiement de 2 impôts - l' IMT et l'is 1.1. IMT (impôt foncier sur Transmissions Immobilières onéreuses) Il est l'impôt que vous payez chaque fois que quelqu'un fait l'acquisition d'une propriété, à titre onéreux. Habituellement, l'acheteur doit payer l'imt avant l'écriture. Mais vous payez ces impôts au moment où vous faite l acte d achat à la 'Maison Prête'. Quel est l'impôt à appliquer? Il dépend du type de la propriété et son utilisation: - Acquisition de propriété rustique - 5% - Acquisition d'autres (terrain constructible, bureaux, etc) - 6,5% - Logement (appartements et villas) Sur quoi porte cet impôt? Il porte sur la valeur du contrat de vente ou sur la valeur patrimoniale fiscale des immeubles,, en fonction du montant le plus élevé. NB: Le taux est toujours de 10% n'impliquant aucune exonération ou réduction, lorsque l acquéreur est une personne morale ayant un domicile ou son siège dans un pays, territoire ou région soumis à un régime fiscal plus favorable.

2 Exemples pour la 1er habitation propre et permanente x 2% ,14 = 151,86 IMT x 6% - = IMT Exemples pour la 2ème habitation et non-résidents *7% ,12 = 4.436,88 IMT *6% - = IMT Exonérations de l IMT La loi prévoit plusieurs situations dans lesquelles une exonération de l IMT est applicable, certaines à caractère automatique et d autres sujettes à l autorisation ou la reconnaissance de l administration fiscale. Parmi ces exonérations, il convient de retenir : a) les achats de propriétés individuellement classées comme d intérêt national, d intérêt public ou d intérêt municipal, conformément à la législation applicable. b) les achats de biens immobiliers localisés dans des régions économiquement plus défavorisées lorsqu ils sont acquis par une société commerciale ou une société civile sous la forme commerciale afin d exercer, dans ces régions, une activité agricole ou industrielle servant un intérêt économique et social supérieur; c) les achats de propriétés urbaines destinés à la réhabilitation urbanistique, sous réserve que l acquéreur démarre les travaux dans les 3 ans à compter de la date d achat ; d) les achats de propriétés urbaines ou fractions utilisées exclusivement comme résidence permanente de l acquéreur, à la première cession du bien immobilier réhabilité, lorsque ce dernier est situé en zone de réhabilitation urbaine e) les achats de propriétés ou fractions autonomes destinées à accueillir un complexe classé d utilité touristique, conformément à la législation respective; f) les achats de propriété urbaine ou de fraction autonome d une propriété urbaine, utilisée exclusivement comme résidence permanente de l acquéreur, et dont la valeur imposable est inférieure à ; g) les achats de biens immobiliers par des sociétés immobilières revente par des fins d achat-revente, tel que susmentionné. 1.2) Droit de timbre (IS ou Imposto do Selo) Le droit de timbre pour l achat de biens immobiliers présente généralement un taux fixe de 0,8 %, applicable quel que soit le type, la nature ou la nationalité du véhicule ou du marché en cause. Il est nécessaire de s acquitter de cet impôt avant la conclusion du contrat de vente du bien immobilier. Il est perçu sur le prix du marché ou sur sa valeur imposable (VPT), le montant le plus élevé étant retenu. NB: Lorsque l'acquisition de la propriété est faite en utilisant le prêt bancaire, sera également placer le paiement du droit de timbre à un taux de 6% qui mettra l'accent sur la valeur du prêt bancaire. 1.3) D autres coûtes lors l acquisition - le contrat de vente de 250 à l enregistrement - de 250 à 500

3 2) L IMPÔTS LORS LA DÉTENTION DE BIENS IMMOBILIERS 2.1) IMI Impôt municipal sur les biens Immobiliers L'IMI est calculé sur la Valeur Patrimoniale Tributaire (VPT) de propriétés rurales et urbaines situées sur le territoire portugais. Cette valeur patrimoniale est en général inferieure au prix d'achat. L IMI est généralement payé en trois échéances, en avril, juillet et novembre, de l année suivant celle à laquelle il se rapporte : - En avril : lorsque la valeur est inférieure à En juillet: en avril et novembre (2 fois) lorsque la valeur est supérieure à 250 et égale ou inférieure à En avril, juillet et novembre (3 fois) lors la valeur est supérieure à 500. Qu est que c est la Valeur Patrimoniale Tributaire (VPT)? la Valeur Patrimoniale Tributaire de propriétés est une valeur déterminée par l évaluation effectué d accord les règles du IMI. Cette valeur est enregistrée dans la matrice foncière. Les matrices sont actualisées annuellement au 31 décembre de chaque année. Taux de l IMI 0,8% - Propriétés rustiques 0,5% à 0,8% - Propriétés urbaines et lots de terrain à bâtir, pas évalué en termes de CIMI (négociés jusqu'en 2003). 0,3% à 0,5% - Propriétés urbaines pas évalué en termes de CIMI (négociés ou réévalués a partir de 2004). 7,5% - Tout bien immobilier (rustiques ou urbaines) détenu par une société offshore Exonérations de l IMI La loi prévoit plusieurs situations dans lesquelles une exonération temporaire/ permanente de l IMI est applicable : - les exonérations applicables aux biens pour résidence permanente, dont le revenu imposable IRS, au cours de l'année précédente ne dépasse pas L'exemption est reconnu pour une période de trois ans, si la valeur de l'actif imposable de l'immeuble ne dépasse pas l exonération de 3 ans ou 5 ans (délai de 5 ans renouvelable) dans le cadre des biens immobiliers soumis au régime de la réhabilitation urbaine; - l exonération de 7 ans dans le cadre du régime applicable à l utilité touristique ou du tourisme d habitation; - les entreprises qui réalisent des investissements considérés pertinents, peuvent bénéficier de l'exonération de l IMI pour une période maximale de 10 ans sur les bâtiments qui sont détenus et constituant investissement admissible. 2.2) Droit de timbre (IS) Les propriétés dont la valeur patrimoniale imposable respective est égale ou supérieure à sont imposables annuellement au droit de timbre. Cet impôt annuel s élève à 1 % de la valeur patrimoniale respective. En ce qui concerne les biens immobiliers (y compris les terrains) détenus par des sociétés offshores figurant sur la liste noire, le taux est de 7,5 %, quel que soit leur affectation (logement, commerce, industrie, autre).

4 3) TAXES A PAYER SUR LE REVENU D UNE PROPRIÉTÉ Taxes a) Pour les non-résidents - prélèvement libératoire de 28% b) Pour les résidents - prélèvement libératoire de 28%, mais peut opter pour l'agrégation des revenus, si vous favorisez. Ce taux est appliqué sur le revenu déduit des dépenses de manutention et de la conservation, bien documenté, et aussi l Impôt Municipal sur les biens Immobiliers et le Droit de Timbre sur la valeur des bâtiments. La déclaration à l'administration fiscale de ce type de revenu est effectuée annuellement à la déclaration IRS (annexe F). La déclaration est faite par le contribuable ou le représentant fiscal pour les non-résidents. Les autorités fiscales de cette déclaration attribuent l'impôt dû. 4) AUTRES CHARGES ANNUELS Les propriétaires d'unités de bâtiments doivent payer les frais de copropriété mensuels qui sont proportionnels à pour mille de sa fraction. 5) VENTE DE BIENS IMMOBILIERS La vente de biens immobiliers ou de parts sociales de sociétés qui en possèdent est assujettie à l impôt sur les revenus (IRS) si le bailleur est une personne physique ou à l impôt sur les sociétés (IRC) s il s agit d une personne morale. L IMT sera également dû en cas de vente de parts sociales (ou de concentration des parts en un seul associé pour tout motif) représentant plus 75 % du capital social des sociétés à responsabilité limitée qui possèdent des biens immobiliers. L existence d un large éventail de normes et de règles dans l ordre juridique portugais sur l imposition des plus-values, présente diverses solutions selon qu il s agit d une personne physique ou morale, d un résident ou non-résident ce pourquoi chaque situation devra être étudié par un personnel qualifié dans ce domaine. En ce qui concerne notamment les non-résidents, il s avère essentiel d analyser la convention fiscale respective que le Portugal peut avoir conclue avec le pays en question. Pour les personnes physiques, la plus-value est obtenue comme suit: Plus-value = Valeur de Vente - (Valeur d achat corrigée + les coûts d'achat et de vente) 6) TRANSMISSION DE BIENS PAR HERITAGE OU DONATION Au Portugal, il n'y a pas d'impôt spécifique sur la transmission pour mort. Cependant, ils sont soumis à un droit de timbre, la transmission onéreuse ou gratuite des droits de propriété ou des chiffres partiels, des personnes physiques ou morales (soit résident ou non-résident au Portugal) auxquelles les biens sont transférés.

5 Taxes: - Transmission onéreuse ou gratuite des droits de propriété ou des chiffres partiels - 0,8% - Transmissions gratuites des droits de propriété ou des chiffres partiels - 10% (à ajouter au taux de 0,8%). Exonérations: - Transmissions gratuites entre conjoint ou vivant ensemble, descendants et ascendants (en ce qui concerne le taux de 10%) - Transmissions gratuites en faveur d'une personne morale soumise à l'irc LES PRÉSENTES INFORMATIONS NE DISPENSENT PAS DE LA CONSULTATION DE LA LÉGISLATION APPLICABLE

ORTUGAL: PLATEFORME D'INVESTISSEMENT ROGÉRIO

ORTUGAL: PLATEFORME D'INVESTISSEMENT ROGÉRIO LE PORTUGAL ORTUGAL: PLATEFORME D'INVESTISSEMENT ROGÉRIO M. FERNANDESF FERREIRA M. F ASSOCIÉ & FONDATEUR Maison au Portugal 25 Mars 2017 LE PORTUGAL : PLATEFORME D'INVESTISSEMENT Régime des résidents non-habituels

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN N 2048_SM- IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT- MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-UBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art. 150 U et 150 UC-I) Prélèvement

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2012 N 2048-M-SD

cerfa ANNÉE 2012 N 2048-M-SD cerfa N 12358*07 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2012 N 2048-M-SD @internet-dgfip REDACTEUR DE L ACTE NOM : ADRESSE : NUMERO CRPCEN : DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE BIENS

Plus en détail

Note commune N 23/2014

Note commune N 23/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 23/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 47 de

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2011 N 2048-M-SD

cerfa ANNÉE 2011 N 2048-M-SD cerfa N 12358*06 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2011 N 2048-M-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE BIENS MEUBLES OU DE PARTS DE SOCIETES A PREPONDERANCE IMMOBILIERE

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2011 N 2048-M-SD

cerfa ANNÉE 2011 N 2048-M-SD cerfa N 12358*06 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2011 N 2048-M-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE BIENS MEUBLES OU DE PARTS DE SOCIETES A PREPONDERANCE IMMOBILIERE

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2014 N 2048-M-SD

cerfa ANNÉE 2014 N 2048-M-SD cerfa N 12358*09 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-M-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE BIENS MEUBLES OU DE PARTS DE SOCIETES A PREPONDERANCE IMMOBILIERE

Plus en détail

INSTALLATION PORTUGAISES ORTUGAL: IMPLICATIONS ET FRANÇAISES ROGÉRIO M. FERNANDESF M. F MARTA FERREIRA MACHADO LAURENT HUGELIN SALON MAI

INSTALLATION PORTUGAISES ORTUGAL: IMPLICATIONS ET FRANÇAISES ROGÉRIO M. FERNANDESF M. F MARTA FERREIRA MACHADO LAURENT HUGELIN SALON MAI INSTALLATION AU PORTUGAL ORTUGAL: IMPLICATIONS PORTUGAISES ET FRANÇAISES ROGÉRIO M. FERNANDESF FERREIRA M. F MARTA MACHADO DE ALMEIDA LAURENT HUGELIN SALON IMMOBILIER AI 2017 MAI PRÉSENTATION Personnes

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art.

Plus en détail

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014 cerfa N 14968*02 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-TAB-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues à compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Jean-Marie Baldo DJCE CES Droit Fiscal Spécialiste en droit Fiscal

Jean-Marie Baldo DJCE CES Droit Fiscal Spécialiste en droit Fiscal Jean-Marie Baldo DJCE CES Droit Fiscal Spécialiste en droit Fiscal Cas BILLBOQUET Exercice de Synthèse (PV, TVA immo, Enr) I. Enoncé 1) Monsieur Bill Monsieur Bill achète un terrain d'un montant de 10000,

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD

cerfa ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD cerfa N 12359*08 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2010 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE IMMOBILIERS TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION

Plus en détail

politique économique. élément. compétitivité

politique économique. élément. compétitivité L impôt, instrument d exécution de la politique économique. La compétitivité fiscale, attractif de l activité économique. élément 1 Présentation du système fiscal Algérien : Un système fiscal déclaratif

Plus en détail

Imposition des plus-values réalisées lors de la cession d un bien immobilier situé en France par un résident Nord-américain (Etats-Unis et Canada)

Imposition des plus-values réalisées lors de la cession d un bien immobilier situé en France par un résident Nord-américain (Etats-Unis et Canada) Imposition des plus-values réalisées lors de la cession d un bien immobilier situé en France par un résident Nord-américain (Etats-Unis et Canada) Ce document vous concerne si vous êtes un résident fiscal

Plus en détail

A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE

A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE RÉDUCTIONS D IMPÔT I REDUCTIONS POUR CHARGE DE FAMILLE A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE Les dispositions de l article 74 du C.G.I prévoient des réductions pour charges de famille

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES

PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 LES PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES Octobre 2016 La présente note détaille les principales dispositions fiscales du projet de la loi de finances de 2017. 1. Impôt sur les

Plus en détail

dinars pour les sociétés pétrolières qui ne sont pas entrées en production,

dinars pour les sociétés pétrolières qui ne sont pas entrées en production, 500 dinars pour les personnes soumises à l impôt sur les sociétés au taux de 10%. - 7.5% des bénéfices servant de base pour le calcul de l impôt pétrolier exigible au titre de l année 2016 et dont le délai

Plus en détail

DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES

DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES DIRECTION DES CONTRIBUTIONS DIRECTES Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 99ter/2 du 7 mars 2003 L.I.R. n 99ter/2 Objet: Loi du 30 juillet 2002 déterminant différentes mesures fiscales destinées

Plus en détail

BIC - Plus-values et moins-values - Régime applicable aux opérations de crédit-bail - Règles applicables en cours de contrat

BIC - Plus-values et moins-values - Régime applicable aux opérations de crédit-bail - Règles applicables en cours de contrat Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PVMV-40-50-10-20131216 DGFIP BIC - Plus-values et moins-values - Régime

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2012 N 2048-IMM-SD

cerfa ANNÉE 2012 N 2048-IMM-SD cerfa N 12359*10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2012 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE IMMOBILIERS TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

Bilan de 4 années d application du nouveau dispositif fiscal d incitation à la transmission d entreprise

Bilan de 4 années d application du nouveau dispositif fiscal d incitation à la transmission d entreprise Bilan de 4 années d application du nouveau dispositif fiscal d incitation à la transmission d entreprise Gérard DORIER Inspecteur principal des impôts Gwenaël SAINTILAN Avocat au Barreau de Paris 1 Sommaire

Plus en détail

IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR»

IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR» IMPOT GENERAL SUR LE REVENU «IR» 1. TEXTE Le Code Général des Impôts institué par l article 5 de la loi de finances n 43-06 pour l année budgétaire 2007, promulgué par le Dahir n 1-06- 232 du 31.12.2006

Plus en détail

Petit Guide juridique et fiscal

Petit Guide juridique et fiscal Petit Guide juridique et fiscal Sommaire I. Impôts et taxes incidents sur l achat d un bien immeuble 1.- IMT (Taxe municipale sur le transfert de propriété (Pages) 1.2.- Tableau pour résidence personnelle

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Le Directeur général REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail -- Abidjan, le 05 janvier 2011 N 0041/MEF/DGI-DLCD NOTE DE

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU SYNTHÈSE D EXPERTS du 6 janvier 2017 LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU 1 Revenus concernés et forme du prélèvement À la source... 2 1.1 Une retenue à la source effectuée par le débiteur

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI Aspects fiscaux français et franco-américains FEVRIER 2009 Charles SCHEER / Stéphanie PAILLARD Cabinet Charles SCHEER Avocats fiscalistes 12, rue

Plus en détail

FRANCE. Droits de mutation à titre gratuit. Patrick Delas Avocat au Barreau de Paris Solicitor (England & Wales) Russell-Cooke LLP

FRANCE. Droits de mutation à titre gratuit. Patrick Delas Avocat au Barreau de Paris Solicitor (England & Wales) Russell-Cooke LLP FRANCE Droits de mutation à titre gratuit Patrick Delas Avocat au Barreau de Paris Solicitor (England & Wales) Russell-Cooke LLP Généralités La France applique des droits de donation et de succession connus

Plus en détail

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / /

SI PEUPLEMENT FORESTIER, PRÉCISER / / / / cerfa N 12359*12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions d immeubles ou de droits immobiliers autres que des terrains

Plus en détail

TERRITORIALITE DE L'IMPOT

TERRITORIALITE DE L'IMPOT TERRITORIALITE DE L'IMPOT Le principe de la territorialité de l'impôt est basé sur la notion du domicile fiscal, celle de la source du revenu et sur le droit d imposer attribué au Maroc dans le cadre d

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions

COMMENTAIRE DE LA LOI DE. Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions COMMENTAIRE DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2011 Mohamed MOUSSAOUI Auditeur, Chef de missions Sommaire : 1. Extension du domaine d intervention du Fond de développement de la compétitivité industrielle

Plus en détail

Placements financiers en France des non-résidents

Placements financiers en France des non-résidents SÉRIE 7 DROITS D'ENREGISTREMENT ET DE TIMBRE DIVISION S IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE TITRE 3 ASSIETTE CHAPITRE 4 AUTRES EXONÉRATIONS SECTION 6 PLACEMENTS FINANCIERS EN FRANCE DES NON-RÉSIDENTS SECTION

Plus en détail

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations Girardin SOMMAIRE - I) Pour les particuliers - 1) Taux de défiscalisation en location dite «plafonnée» - 2)Taux de défiscalisation en louant sans restriction de loyer ou de revenus - II) Informations complémentaires

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE Audit Expertise comptable Conseil

OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE Audit Expertise comptable Conseil OPTION A L IS POUR LES SCI SEPTEMBRE 2016 Audit Expertise comptable Conseil OPTION A L IS POUR LES SCI Sommaire SOMMAIRE Champ d application de l option Modalités d exercice de l option Effet de l option

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

BSPI INFOS. Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 B.S.P.I

BSPI INFOS. Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 B.S.P.I Octobre 2016 BSPI INFOS B.S.P.I FIN AN CE Prélèvement à la source Projet de la Loi de Finances 2017 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 secretariat@bspifinance.com

Plus en détail

II. DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES ACTUELLES

II. DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES ACTUELLES Page 1 of 5 Home > Modifications récentes > Circulaire AGFisc N 22/2016 (n Ci.704.681) dd. 29.06.2016 Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service IPP Impôt des personnes

Plus en détail

LOI EN FAVEUR DES PME

LOI EN FAVEUR DES PME N 109 - FISCAL N 10 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2005 LOI EN FAVEUR DES PME La loi du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises contient plusieurs mesures

Plus en détail

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu?

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu : qu'est-ce qui est prévu? Publié le 07 avril 2017 Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Le prélèvement à la source de

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues du 1 er janvier 2014 au 31 août 2014

Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues du 1 er janvier 2014 au 31 août 2014 cerfa N 14968*02 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2014 N 2048-TAB-SD @internet-dgfip Formulaire à utiliser pour les cessions de terrains à bâtir intervenues du 1 er janvier 2014 au 31 août

Plus en détail

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a :

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a : Note commune n 3/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à la redevance de compensation exigible

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

TD n 10 Les plus ou moins values

TD n 10 Les plus ou moins values TD n 10 Les plus ou moins values I Notions générales Les plus values et moins values professionnelles sont les profits et les pertes de caractère exceptionnel réalisées par les entreprises à l occasion

Plus en détail

Partager l expérience. Innover dans les solutions. Investissement Immobilier : Principaux Aspects Fiscaux

Partager l expérience. Innover dans les solutions. Investissement Immobilier : Principaux Aspects Fiscaux Partager l expérience. Innover dans les solutions. Investissement Immobilier : Principaux Aspects Fiscaux 1 All the lawyers know what s happening on the case and work really well as a team. It sets them

Plus en détail

Le Portugal en tant que plateforme d'investissement

Le Portugal en tant que plateforme d'investissement LISBOA PORTO FUNCHAL SÃO PAULO LUANDA MAPUTO PRAIA MACAU DILI SÃO TOMÉ PEQUIM SHANGAI Le Portugal en tant que plateforme d'investissement Rogério M. Fernandes Ferreira Associé & Fondateur (rff@rfflawyers.com)

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF SCELLIER, C EST : Une réduction d impôt de 13 % à 32% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2011. Une

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA)

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA) DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE BOURGOGNE/FRANCHE-COMTÉ ET DE LA CÔTE-D OR 1 bis Place de la Banque 21042 DIJON CEDEX RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

VIVRE AU PORTUGAL UNE ALLIANCE : CONFORT DE VIE ET STATUT FISCAL ATTRACTIF

VIVRE AU PORTUGAL UNE ALLIANCE : CONFORT DE VIE ET STATUT FISCAL ATTRACTIF VIVRE AU PORTUGAL UNE ALLIANCE : CONFORT DE VIE ET STATUT FISCAL ATTRACTIF Les informations disponibles sur la présente documentation ont pour seule fin de donner une information générale à son lecteur.

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ...

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... DR/DIP/DP de : Subdivision :... Secteur : IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL Du Au IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE Modèle n ADP010F-16E Nom et prénom(s) :. N d identification fiscale : N CNI

Plus en détail

G / PV I PV Immo / Modalités imposit

G / PV I PV Immo / Modalités imposit G / PV I PV Immo / Modalités imposit Instruction du 19 février 2004 BOI 8 M-2-04 PLUS-VALUES IMMOBILIERES. CONTRIBUABLES NON DOMICILIES EN FRANCE. NOUVEAU REGIME DE DESIGNATION DE REPRESENTANT ACCREDITE.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Modèles prêts à l emploi sur CD-Rom www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST QU'UN PRÊT CONVENTIONNÉ POUR L'ACHAT D'UN BIEN IMMOBILIER?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST QU'UN PRÊT CONVENTIONNÉ POUR L'ACHAT D'UN BIEN IMMOBILIER? QU'EST QU'UN PRÊT CONVENTIONNÉ POUR L'ACHAT D'UN BIEN IMMOBILIER? Le prêt immobilier conventionné Introduction De plus en plus de ménages souhaitent accéder à la propriété immobilière, soit par l'acquisition

Plus en détail

C07 ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES

C07 ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ÉLARGISSEMENT DE L ASSIETTE DU CALCUL DU MINIMUM D IMPÔT & AUGMENTATION DE SON TAUX I. RÉVISION DU MINIMUM D IMPÔT POUR LES PERSONNES PHYSIQUES Article 48-1, LF2014. L'impôt annuel ne peut être inférieur,

Plus en détail

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES Année : I Identification du contribuable, Chef de famille

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES Année : I Identification du contribuable, Chef de famille REPUBLIQUE GABONAISE MINISTERE DE L ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE ET DU TOURISME ---------------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS BP 37 / 45 Libreville Tel : 79.53.76 ou 79.53.77 ID 06 Date de réception

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

CHAPITRE 3 Impôt sur les gains immobiliers

CHAPITRE 3 Impôt sur les gains immobiliers CHAPITRE Impôt sur les gains immobiliers Art. 4 Objet de l impôt L impôt sur les gains immobiliers a pour objet les gains réalisés : a) lors de l aliénation de tout ou partie d un immeuble faisant partie

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES SYNTHÈSE D EXPERTS du 10 juillet 2015 TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES Régies par les dispositions du code de commerce, les sociétés commerciales connaissent plusieurs

Plus en détail

Fiche technique particularités fiscales en Corse

Fiche technique particularités fiscales en Corse Fiche technique particularités fiscales en Corse Cette fiche de présentation et chacune des fiches techniques qui suivent ont été élaborées par la Direction des Services Fiscaux de Corse-du-sud pour être

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

Comment calculer la contribution économique territoriale?

Comment calculer la contribution économique territoriale? www.limousinentreprise.fr / Comment calculer la contribution économique territoriale? Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 09/04/2014 La Cotisation foncière des entreprises

Plus en détail

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE?

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière (SCI) peut être un excellent outil permettant

Plus en détail

Comment assainir les capitaux propres de ma société?

Comment assainir les capitaux propres de ma société? 58. Comment assainir les capitaux propres de ma société? Si votre société subit des pertes récurrentes, sources de difficultés, vous aurez peutêtre à rechercher des moyens pour assainir la situation bilantielle

Plus en détail

Les non-résidents et la location meublée

Les non-résidents et la location meublée Les non-résidents et la location meublée 2 Principe général 3 PRINCIPE GENERAL Article 164 C CGI OBLIGATION FISCALE RESTREINTE Imposition en France des revenus de source française (même si le NR ne dispose

Plus en détail

Webconférence du lundi 04 avril 2016

Webconférence du lundi 04 avril 2016 Webconférence du lundi 04 avril 2016 «Comment bien déclarer vos revenus boursiers?» - Réponses aux questions - 1 - Fiscalité des plus-values Quelle valeur choisir pour le prix d acquisition et quelle durée

Plus en détail

1- Modalités, conditions et sort du bénéfice réinvesti au sein même de la société, et IS du par «LA DOUCE» au titre de l année 2010(1,5)

1- Modalités, conditions et sort du bénéfice réinvesti au sein même de la société, et IS du par «LA DOUCE» au titre de l année 2010(1,5) MINISTÈRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE CERTIFICAT D'ÉTUDES SUPÉRIEURES DE RÉVISION COMPTABLE Épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session

Plus en détail

Résidents non habituels au Portugal

Résidents non habituels au Portugal Partager l expérience. Innover dans les solutions. Résidents non habituels au Portugal CADRE ET CONDITIONS 1 The lawyers provide an excellent level of attention to the client and demonstrate a superb knowledge

Plus en détail

Imposition en France des personnes physiques. 12/10/ Séminaire ONU de préparation à la retraite

Imposition en France des personnes physiques. 12/10/ Séminaire ONU de préparation à la retraite Imposition en France des personnes physiques 12/10/2016 - Séminaire ONU de préparation à la retraite SOMMAIRE 1) Notion de domicile fiscal et de «résident» en France 2) Principaux impôts français pour

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2016

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2016 N 50147#21 N 2041 GF DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2016 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration INVESTISSEMENTS

Plus en détail

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (ASSISTANTS TECHNIQUES) Année :

DECLARATION (À établir en deux exemplaires) IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (ASSISTANTS TECHNIQUES) Année : REPUBLIQUE GABONAISE MINISTERE DE L ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L INDUSTRIE ET DU TOURISME ---------------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS BP 37 / 45 Libreville Tel : 79.53.76 ou 79.53.77 Date de réception

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La cession de titres de société

FICHE PRATIQUE La cession de titres de société FICHE PRATIQUE La cession de titres de société Qu appelle-t-on cession de titres sociaux? C est l acte par lequel un cédant, personne physique ou morale, vend les titres qu il détient dans le capital d

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Modèles prêts à l emploi sur CD-Rom Quatrième édition, 1998, 2001, 2004, 2008

Plus en détail

SPÉCIAL INVESTISSEURS

SPÉCIAL INVESTISSEURS Accession SPÉCIAL INVESTISSEURS Vous mettez un logement en location A D I L 7 5 V O U S I N F O R M E Réduction d impôt liée à l investissement locatif dans le neuf Dispositif Pinel La réduction d'impôt

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Désignation du dispositif Dispositif antérieur Nouveau dispositif Taxe sur les

Plus en détail

Les avantages fiscaux d'acheter un logement offrant des conditions de Prêt PLS

Les avantages fiscaux d'acheter un logement offrant des conditions de Prêt PLS Les avantages fiscaux d'acheter un logement offrant des conditions de Prêt PLS. 01-03-2008 Le PLS est un dispositif par lequel l'état encourage la construction de logements à loyers maîtrisés. Pour un

Plus en détail

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX CONVENTION établie dans le cadre des articles 92 (I- 28

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 D-5-04 N 117 du 23 JUILLET 2004 REVENUS FONCIERS. REGIME D IMPOSITION SIMPLIFIE. EXTENSION DU CHAMP D APPLICATION AUX DETENTEURS DE CERTAINES

Plus en détail

FISCALITÉ. Fiscalité LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL PRÉLÈVE DE L IMPÔT SUR LE REVENU, TOUT COMME LE FONT LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX.

FISCALITÉ. Fiscalité LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL PRÉLÈVE DE L IMPÔT SUR LE REVENU, TOUT COMME LE FONT LES GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX. Fiscalité 39 FISCALITÉ Impôt sur le revenu Le gouvernement fédéral prélève de l impôt sur le revenu, tout comme le font les gouvernements provinciaux et territoriaux. L impôt fédéral sur le revenu est

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation de l usufruit

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Séance du 22 mai 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 4/2014).

Séance du 22 mai 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 4/2014). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

La TVA collectée (cours)

La TVA collectée (cours) (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Le champ d application de la TVA... 4 Les opérations imposables par nature... 4 Les opérations imposables par disposition expresse

Plus en détail

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 Une réduction d impôt de 25% à 37% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2009 et 2010.

Plus en détail

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE

I. LEGISLATION EN VIGUEUR JUSQU AU 31 DECEMBRE Texte n DGI 2007/20 Note commune n 09/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 45 et 71 de la loi n 2006-85 du 25 décembre 2006 portant loi de finances pour l année 2007 relatives à la

Plus en détail

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue.

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue. LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES Introduction Lors de la cession d une immobilisation inscrite à l actif d une entreprise (vente, donation, destruction, mise au rebut, ), cette dernière

Plus en détail