CEA Centre d'etudes de Saclay, 91 - Gif-sur-Yvette (FR). Direction des Technologies Avancées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CEA Centre d'etudes de Saclay, 91 - Gif-sur-Yvette (FR). Direction des Technologies Avancées"

Transcription

1 COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE CENTRÉ D'ETUDES DE SACLAY CEA-CONF- _ MIST,.., Scn'ice des Bases de Données Spécialisées -H ~- - -~ ~ F91191 GIF SUR YVETTE CEDEX IMAGES PRXESSIIC IN HOSTILE NXLEAR EWIRONMENTS. EXPERIMENTAL CCD CAMERAS TESTS RESULTS FOR ROBOTIC OPERATIONS PAYAT R. CEA Centre d'etudes de Saclay, 91 - Gif-sur-Yvette (FR). Direction des Technologies Avancées CERDAN G. CEA Centre d'etudes de Fontenay-aux-Roses, 92 ^FR). Inst. de Protection et de Sûreté Nucléaire Communication présentée à : 1. European Conference on Radiations and their Effects on Devices and Systems Montpellier (FR) 9-12 Sep 1991

2 LA VISIONIQUE EN MILIEU HOSTILE NUCLEAIRE RESULTATS D'ESSAIS DE CAMERAS CCD POUR ROBOTIQUE D'INTERVENTION IMAGES PROCESSING IN HOSTILE NUCLEAR ENVIRONMENTS. EXPERIMENTAL CCD CAMERAS TESTS RESULTS FOR ROBOTIC OPERATIONS. NOM/NAME :René PAYAT DTA/LET1/DEIN/SIR : CENTRE D'ETUDE DE SACLAY F91191 GIF-SUR-YVETTE CEDEX Tel.33(16) TELEX: ENERG F TELECOPIEUR : 33 (1) Gérard CERDAN : GIE INTRA BP CEN/FAR CEDEX RESUME L'objet de cette présentation est, d'une part, de décrire sommairement le milieu nucléaire dans son aspect hostile aux moyens de vision (capteurs d'images, transmissions de données visuelles ), mais également d'aborder le domaine encore peu connu de la Robotique en milieu nucléaire et ses servitudes. Les essais de tolérance de caméras CCD au rayonnement sont montrés : - mesures de dosimétrie gamma ; - procédures de mesures électriques ; - présentations d'images sous rayonnement (diapositives) ; - les hypothèses de dégradations et de meilleure tolérance sont abordées. ABSTRACT This paper describes succintly the hostile aspect of nuclear environment for visual sensors and transmissions. It approaches the new field of nuclear Robotic and its constraints about vision process. Tolerance tests of CCD cameras in gamma radiations environment are displayed : - gamma dosimetry measures, - electrical measurement process, - views during testing, - degradations and better tolerance hypothesis.

3 Description sommaire d'un système de vision CENTAURE UA Des essais préliminaires ont très vite montré la nécessité d'utiliser 2 caméras à bord :. 1 caméra spécialement orientée pilotage de l'engin (depuis une régie ) reportée le plub possible en arrière du véhicule, de façon à visionner l'environnement de l'engin.. 1 caméra destinée spécialement à la manipulation. Cette caméra doit voir les mouvements de la pince (rotation et serrage etc..). Rappelons dans cette brève description, que les deux caméras sont reliées à deux électroniques de transmission vidéo, avec un câble unique de liaison servant de support également à un canal son, à des transmissions de données sous forme numérique en full duplex, ainsi qu'une alimentation continue pour recharger les batteries à bord Choix des caméras Les caméras doivent répondre à un certain nombre de critères.. Faibles dimensions et légèreté,. Faible consommation électrique (mobile autonome sur batteries embarquées,. Bonne définition,. Bonne sensibilité (limitation de la puissance de l'éclairage), Bonne tenue en température,chocs et vibrations, Meilleure tenue possible au rayonnement (gammas essentiellement). C'est ce dernier point qui a fait l'objet de travaux au DTA/LETI/DEIN. Un contrat d'étude du comportement de caméras CCD, couleur et noir et blanc, monobloc ou bibloc a été passé au DEIN, bien équipé en moyens de simulation nucléaire. Ces essais ont été menés en collaboration avec la Société BLOMME AUTOMATION (SOCIETE NOUVELLE DES ETABLISSEMENTS JULES VERGER-DELPORTE) compétente dans le domaine visionique. Ill - ESSAIS DE CAMERAS CCD EN IRRADIATION POUR ROBOTIQUE D'INTERVENTION Généralités sur les CCO Les problèmes de contraintes diverses inhérentes à l'utilisation des tubes analyseurs d'images (utilisés dans le nucléaire de retraitement) nécessitant entre autres des précautions d'emploi peu compatibles avec la mission d'un robot d'intervention (température, chocs, vibrations, très faible encombrement et poids, alimentation électrique limitée en puissance etc..), ont conduit à préférer l'utilisation de caméras CCD. D'autre part, le développement fulgurant ces dernières années de capteurs solides silicium (CCD ou Charges Coupled Devices. CID ou Charges injected Devices 2/3 de pouce puis 1 /2 pouce, couleur ou monochrome ) laissent à penser que l'avenir de la visionique sera à base de ce type de capteur Et. un des soucis majeur du nucléaire est la continuité dans le temps des technologies (ce qui ne sera peut être pas le cas des tubes analyseurs d'images dont il n'existe plus de fabricant français et dont l'approvisionnement risque de devenir aléatoire et dépendant de l'étranger). Principe succinl du fonctionnement Le fonctionnement du capteur CCD se décompose en 4 temps : Période d'exposition (illumination convertie en charges électriques), Stockage des charges dans une capacité MOS (Pixel),. Période de transfert,. Etape de lecture (transformation charges-tensions). Les deux opérations essentielles sont la convection photons/charges (création de charges dans une zone désertée du silicium avec séparation des électrons et des trous compte tenu des potentiels appliqués et des mobilités différentes) et les opérations de transfert ayant pour but d'amener les charges de chaque pixel jusqu'à l'étage final.

4 IV - SPECIFICATION DES ESSAIS Choix des capteurs et caméras Ce choix a été fait par le GIE INTRA qui a chargé la Société BLOMME AUTOMATION (SOCIETE NOUVELLE DES ETABLISSEMENTS VERGER ET DELPORTE ) spécialisée dans la visionique industrielle, de sélectionner 8 caméras au standard 1 /2 pouce parmi les matériels les plus usités. Les caméras sélectionnées sur des critères de qualité d'image, de résolution, de robustesse, de coût, etc... ont été analysées avant irradiations Procédure d'essais La simulation nucléaire a été faite avec du cobalt 60. Une dosimétrie a été faite sous assurance qualité (suivant PROCEDURE GENERALE DE DOSIMETRIE appliquée pour les essais sous rayonnement document LETI/DEIN/SIR) Cette procédure nucléaire permet de garantir des mesures de doses et/ou débits de doses avec une précision d'environ +/-5% (mesure directe du flux par une chambre d'ionisation étalonnée par le DEPARTEMENT DES APPLICATIONS ET DE LA METROLOGIE DES RAYONNEMENTS IONISANTS (DAMRI, CEN-SACLAY ) et mesures indirectes des doses reçues par exploitation de dosimètres ALANINES disposés sur chaque caméra. Les mesures effectuées devaient avoir un aspect qualitatif par comparaison avec les images de référence de chaque caméra avant irradiation, et un aspect quantitatif au moyen de mesures électriques systématiques :. durée et niveau du signal vidéo composite,. synchro trame ; durée et niveau,. synchro ligne ; durée et niveau,. enregistrement systématiques des signaux vidéo pour déceler et suivre les anomalies éventuelles. REMARQUE IMPORTANTE Les caméras étant réglées avec précision sur une mire de référence (finesse de l'image, contraste. équilibre des couleurs, etc...) avant irradiations, il était impératif de ne procéder à aucun nouveau réglage en cours d'essais d'exposition afin de déterminer les seuils d'apparition de défauts dans les mêmes conditions pour chaque caméra. Durant les heures de nuit, où il n'était effectué aucune mesure,les caméras étaient laissées sous tension sans irradiation. Des essais antérieurs sur des systèmes en technologie CMOS avaient montré que les phénomènes de récupération de courte durée à température ambiante ne sont pas significatifs dans cette configuration électrique, pour des périodes d'arrêt relativement courtes RESUME OES CONDITIONS EXPERIMENTALES Irradiation Gammas du Cobalt 60, Energie : 125 MEV (moyenne), Débit de dose : 10 Gy /h, Température ambiante 25 C + /-3 0 C, Type de tests dynamiques sur mire, Interruptions de nuit : caméras sous tension hors irradiation Dosimétrie dosimètres ALANINES (PV DAMRI) Mesures signaux vidéo composites Installation d'irradiation et de Les irradiations ont été effectuées au CEA SACLAY dans un irradiateur de grandes dimentions permettant d'obtenir le bon débit de dose à une distance suffisante des sources avec un faible gradient (uniformité du débit dans le volume utle dea caméras). Les caméras ont été équipées de 2 dosimètres ALANINE au niveau du corps ut dans le plan du capteur CCD (18mm de la face d'entrée ) Les dosimètres ALANINE sont prélevés à la fin des irradiations (après non fonctionnalité évidente) Les caméras sont disposées sur un support vertical situé à environ 82cm de la mire de référence, ellemême située dans une boite à lumière spéciale

5 La page finale explique sous forme schématique l'intallation dans lïrradiateur et le principe de l'ensemble du dispositif de mesure. V - RESULTATS D'ESSAIS Anomalies constatées Sur l'ensemble des caméras (à des niveaux divers sauf pour une d'entre elles), une neige vient se superposer à l'image. Certaines caméras couleur présentent assez rapidement des défauts de chrominance tout en restant exploitables en noir et blanc.(apparition de dominantes vertes ou bleues ).On observe pour des niveaux différents de dose, une diminution systématique de sensibilité. En fin de vie, des caméras font apparaître des déchirures de l'image. Les seuils de destruction sont très variables suivant le type. Des seuils aussi bas que 100Gy ont été observés sur des caméras monochromes. Le chiffre moyen de tolérance sur l'ensemble du lot étant d'environ 200Qy. Quelques caméras couleur peuvent être exploitées au-delà de 300Gy. Certaines anomalies peuvent être attribuées au capteur lui-même, d'autres à la circuiterie associée Phénomène de récupération Les caméras dont le capteur n'a pas été détruit montrent une récupération partielle après plusieurs jours. Il semble que ce phénomène plutôt positif soit dû à l'électronique (récupération des tensions de seuil des CMOS, des gains des amplificateurs, etc...). Les générateurs de synchronisation restent constants tant pour les lignes que pour les trames. VI - CONCLUSION La tenue actuelle des meilleures caméras (au sens nucléaire), se situe vers 300 à 350Gy. Pour ce qui concerne le lot de caméras testées, les dispositifs couleur se sont avérés plus résistants. Il appartient au GIE-INTRA de diffuser les résultats complets et détaillés pour chaque marque de caméra testée. Les défauts constatés concernent soit le capteur lui-même (dans ce cas il semble qu'ils se manifestent rapidement par des déchirures de l'image) soit l'électronique, soit les deux (perte de sensibilité, apparition de dominantes couleur et plus tardivement, des déchirures de l'image). On peut analyser en première approximation les destructions du capteur (succession de capacités MOS avec transfert de charges successif d'une capacité sur l'autre à la lecture ) à une perte de charge à chaque transfert, soit parce que la capacité élémentaire (pixel) ne peut stocker suffisamment longtemps les charges représentatives de l'éclairement (fuites diélectriques des oxydes de silicium par exemple), soit que le déversement de chaque pixel successivement dans la chaîne capacitive d'une ligne se fasse avec un rendement très faible puis annulation complète de la charge transférée. Les convertisseurs CHARGE-TENSION peuvent également avoir un rendement diminué. Ou point de vue électronique à base de composants MOS ou CMOS, on connait par ailleurs la tolérance modérée aux rayonnements GAMMA dans la mesure où le fabricant n'utilise pas la technologie durcie. Le durcissement d'une caméra CCD passe par une recherche technologique au niveau du capteur (fabrication utilisant la filière MOS durcie, peut être SOS ou SOI. Il peut être également envisagé pour l'électronique d'utiliser une technologie entièrement bipolaire (amplis ; circuits logiques TTL, LS ou ALS, etc. ). Enfin, le duicissement pour des niveaux très élevés de dose (cas des usines de retraitement par exemple avec une tolérance supérieure au mégarad ) doit être actuellement un pôle de recherche à envisager rapidement avec des participations multipartenaires (recherches de base : injections de données pour affiner la technologie, assembleurs ou concepteurs de systèmes de visionique, etc. ). Il reste dans ce domaine un travail important a faire.

6 FlG. 1 OXJ X LJ knprimante ridro SrHQP MQUE DjLS MESURES ElECTHDMlOUEb

LES CAPTEURS CCD/CMOS

LES CAPTEURS CCD/CMOS Jérôme SIX Léo MEIGNAN Licence Professionnelle Gestion de la Production Industrielle, spécialité Vision Industrielle LES CAPTEURS CCD/CMOS Introduction...3 I) CCD...4 I.1) Historique...4 I.2) Fonctionnement...4

Plus en détail

Système de Vidéosurveillance

Système de Vidéosurveillance Système de Vidéosurveillance Systèmes Electroniques Numériques Lycée Professionnel Louis Lumière Contenu Mise en situation... 2 Cahier des charges... 2 Appropriation du matériel... 3 Caméra vidéo... 3

Plus en détail

La solution à vos mesures de pression

La solution à vos mesures de pression Mesure de force linéique La solution à vos mesures de pression Sensibilité Répétabilité Stabilité Le système X3 de XSENSOR propose un concept innovant spécialement adapté pour vos applications de mesure

Plus en détail

LCD COLOR MONITOR (English French Translation)

LCD COLOR MONITOR (English French Translation) LCD COLOR MONITOR (English French Translation) Front page : -1 Manuel d Utilisation -2 Système Vidéo Couleur LCD Table of contents : Table des Matières 1. Précautions 2. Accessoires 3. Fonctions 4. Télécommande

Plus en détail

Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K

Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K Temps d'exposition de la caméra Watec LCL902K Lors de WETO 2006 * une discussion s'est engagée sur la possibilité de connaître le début du temps d'exposition du senseur de la caméra. Il n'y a pas eu de

Plus en détail

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction EVALUATIONS DOSIMETRIQUES RELATIVES AUX CONTAMINATIONS DES TRANSPORTS DE COMBUSTIBLES IRRADIES. M. Juanola*, A. Despres*, B. Laurent** Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire. Département de Protection

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746

Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746 Caméra de surveillance avec capteur PIR, pour PX-3746 FR Mode d'emploi PX-3747-675 FR TABLE DES MATIÈRES Votre nouvelle caméra de surveillance...3 Chère cliente, cher client,...3 Contenu...3 Caractéristiques...4

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

Glossaire technique Veditec

Glossaire technique Veditec Glossaire technique Veditec 3D/2D DNR (digital noise réduction) La technologie DNR est un système de réduction numérique de bruit ayant pour but de réduire le bruit sur l image. Elle permet d obtenir des

Plus en détail

Conception, essais et rendement des appareils d exposition RD/GD-352

Conception, essais et rendement des appareils d exposition RD/GD-352 Conception, essais et rendement des appareils d exposition RD/GD-352 Janvier 2012 RD/GD-352, Conception, essais et rendement des appareils d exposition Conception, essais et rendement des appareils d exposition

Plus en détail

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu

FR Interphone vidéo couleur 7. réf. 512162. www.thomsonsecurity.eu FR Interphone vidéo couleur réf. 512162 v1 www.thomsonsecurity.eu Interphone vidéo couleur SOMMAIRE A - consignes de sécurité 03 1 - précautions d utilisation 03 2 - entretien et nettoyage 03 3 - recyclage

Plus en détail

PROCAMS Light MK1 CAMERA VIDEO FULL HD AUTONOME

PROCAMS Light MK1 CAMERA VIDEO FULL HD AUTONOME PROCAMS Light MK1 CAMERA VIDEO FULL HD AUTONOME Utilisation principale : caméra portative autonome, support d information pour le retour d expérience (RETEX) ou de support de preuve. Sur piéton : patrouille,

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction

Au programme. Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie. Formation de l image. Introduction Au programme Vision par ordinateur: Formation d image et Photographie Sébastien Roy Jean-Philippe Tardif Marc-Antoine Drouin Département d Informatique et de recherche opérationnelle Université de Montréal

Plus en détail

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous Nous savons qu'un système d'alarme permet de protéger une habitation en détectant et en signalant une ouverture de porte, de fenêtre ou un mouvement dans une pièce. Mais comment détecter et existe il un

Plus en détail

Guide de l'utilisateur de l'utilitaire d'installation de caméra Avigilon

Guide de l'utilisateur de l'utilitaire d'installation de caméra Avigilon Guide de l'utilisateur de l'utilitaire d'installation de caméra Avigilon Version 4.10 PDF-CIT-D-Rev1_FR Copyright 2011 Avigilon. Tous droits réservés. Les informations présentées sont sujettes à modification

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 1.- DESCRIPTION Les sources d énergie SCY sont des ensembles compacts destinés à fournir une énergie électrique de 24 Volts continu en absence secteur. Ces sources ont

Plus en détail

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA

CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA CENTRALE DE SURVEILLANCE EMBARQUEE MULTIMEDIA Fonctions principales : Ordinateur multimédia embarqué sous Linux 2.6 Enregistreur audio-vidéo 4 canaux 8 Mbps, Full HD 1920x1080p, 4 caméras simultanées,

Plus en détail

F210. Automate de vision hautes fonctionnalités. Caractèristiques. Algorithmes vectoriels

F210. Automate de vision hautes fonctionnalités. Caractèristiques. Algorithmes vectoriels Automate de vision hautes fonctionnalités Caractèristiques Algorithmes vectoriels Les algorithmes permettent de sélectionner les éléments de traitement requis dans la bibliothèque, puis les combinent et

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

NOUVEL IMPREGNATEUR AUTOMATIQUE

NOUVEL IMPREGNATEUR AUTOMATIQUE NOUVEL IMPREGNATEUR AUTOMATIQUE VANDA FRANCE Téléphone : 0033 2 47 59 13 35 Courriel : info@vanda-france.fr Site internet : www.vanda-france.fr Le nouvel imprégnateur monoposte VANDA FRANCE permet l'imprégnation

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie

PES PILOT HDpro. La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES PILOT HDpro La nouvelle référence en matière de vidéo-endoscopie PES Pilot HDpro Dernier né de la famille PES, le système endoscopique portable Pilot fixe de nouvelles références en matière de qualité

Plus en détail

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS. Terminaux Téléphoniques Panasonic

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS. Terminaux Téléphoniques Panasonic AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VOS COMMUNICATIONS Terminaux Téléphoniques Panasonic DES COMBINÉS GARANTISSANT LA MEILLEURE QUALITÉ DE COMMUNICATION QUE VOUS PUISSIEZ EXIGER Qualité de son exceptionnelle et fiabilité

Plus en détail

Utilisation du visualiseur Avermedia

Utilisation du visualiseur Avermedia Collèges Numériques Utilisation du visualiseur Avermedia Un visualiseur est aussi appelé caméra de table et ce nom rend mieux compte de sa fonction première à savoir filmer un document (revue,carte, dissection,

Plus en détail

Aquitaine Thermographie

Aquitaine Thermographie Recherches de fuites par thermographie infrarouge Aquitaine Thermographie La thermographie La thermographie est une technologie précise et efficace, un allié fiable dans le domaine du bâtiment, de la maintenance

Plus en détail

Le Projet Scientifique et la Plate-forme ADREAM

Le Projet Scientifique et la Plate-forme ADREAM Le Projet Scientifique et la Plate-forme DREM Michel Diaz, runo Estibals, Jean rlat LS-CNRS Michel.Diaz@laas.fr Septembre2012 Comprendre, concevoir et maîtriser les systèmes complexes: aéronautiques, embarqués,

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Portier Vidéo Surveillance

Portier Vidéo Surveillance Portier Vidéo Surveillance 1 Réf. 102212 Notice d installation et d utilisation INTRODUCTION : Ce vidéophone est un appareil qui associe un interphone et un système vidéo d une grande facilité d installation

Plus en détail

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Avis DSR/2010-065 26 février 2010 Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Par lettre du 19 février 2009, l Autorité de sûreté

Plus en détail

CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY

CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY CONTRÔLE QUALITE DES SURFACES VISUALISATION 3D - TOPOGRAPHIE MESURE RAPIDE & SANS CONTACT PORTABLE & SIMPLE D UTILISATION POWERED BY LE NOUVEL EQUIPEMENT DE MESURE OPTIMAP TM MARQUE LE DEBUT D UNE REVOLUTION

Plus en détail

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES

IMAGE NUMERIQUE : NUMERISATION-TRAITEMENT- RETOUCHES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION IMAGE

Plus en détail

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE

ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE ALIMENTATION PORTABLE 9000 AVEC DEMARRAGE DE SECOURS POUR VOITURE Guide d'utilisation 31889 Veuillez lire attentivement ce manuel avant l'utilisation de ce produit. Dans le cas contraire, cela pourrait

Plus en détail

Sonde de surveillance environnementale gamma

Sonde de surveillance environnementale gamma SafePoint RMS : pérennité innovation sureté Caractéristiques Sonde de surveillance environnementale gamma perfectionnée, dotée de deux détecteurs et conçue pour assurer une surveillance sans présence dans

Plus en détail

PRESENTATION PRODUITS

PRESENTATION PRODUITS CONNAISSANCES FORMATION SÉCURITÉ PRESENTATION PRODUITS ÉVALUATION DES CONDITIONS COLLABORATION COMITÉS ANALYSE TECHNOLOGIE NORMALISATION La connaissance, instantanément Des solutions modernes, basées sur

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Caméra CCD couleur filaire

Caméra CCD couleur filaire FR Caméra CCD couleur réf. 512350 www.thomsonsecurity.eu Caméra CCD couleur SOMMAIRE A - consignes de sécurité 03 1 - précautions d utilisation 03 2 - entretien et nettoyage 03 3 - recyclage 03 B - description

Plus en détail

Par Richard Beauregard. Novembre 2011

Par Richard Beauregard. Novembre 2011 Par Richard Beauregard Novembre 2011 La lutte contre le bruit et autres parasites lumineux Le temps d exposition versus le compositage Les images de prétraitement L'image de précharge (Offset ou Bias)

Plus en détail

Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection

Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection Référence : LIST/DM2I/LNHB/14-0470/LdC-dr Saclay, le 10 octobre 2014 Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection

Plus en détail

www.vedis-videosurveillance.fr

www.vedis-videosurveillance.fr LA VIDEOSURVEILLANCE EVOLUTIVE www.vedis-videosurveillance.fr Dossier suivi par Chargé d affaires Coordonnées E-Mail : Agence du PECQ : Antoine ABI FARAH : 01 71 51 70 16 : contact@vedis-videosurveillance.fr

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

404 CAMCORDER FONCTIONS CAMÉSCOPE ET APPAREIL PHOTO

404 CAMCORDER FONCTIONS CAMÉSCOPE ET APPAREIL PHOTO FRANçAIS French 404 CAMCORDER FONCTIONS CAMÉSCOPE ET APPAREIL PHOTO Supplément du manuel d'utilisation de l'archos 404 Version 1.1 Pour télécharger la dernière version de ce manuel, veuillez vous rendre

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants

Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Baccalauréat Professionnel Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants Fiche de travaux liés à des activités d : Étude et réalisation. Titre : Alarme intrusion CONRAD filaire Lieu d activité :

Plus en détail

INtelligence En VAlidation :

INtelligence En VAlidation : INtelligence En VAlidation : Simplifiez-vous la Validation. www.ineva.fr Siège social: 14 rue du Girlenhirsch 67400 Illkirch France SAS au capital de 370 000 Euros RCS Strasbourg TI 799 828 462 APE 7112B

Plus en détail

TRANSPORT. Prendre toutes dispositions pour éviter que le reste du chargement vienne heurter l appareil au cours du transport.

TRANSPORT. Prendre toutes dispositions pour éviter que le reste du chargement vienne heurter l appareil au cours du transport. TRANSPORT L appareil est disposé dans le sens de la longueur dans le véhicule. Les galets doivent être démontés et peuvent être fixés à l envers sur les soubassements ou emballés dans un carton à l intérieur

Plus en détail

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE

ENREGISTREUR DE TEMPERATURE ENREGISTREUR DE TEMPERATURE Jean-Pierre MANDON 2005 www.pictec.org Cet enregistreur de température a été réalisé dans le cadre de la construction d'un chauffe eau solaire. Il me permet d'enregistrer les

Plus en détail

SpeechiTablet Notice d utilisation

SpeechiTablet Notice d utilisation SpeechiTablet Notice d utilisation Copyright(C) 2003-2009 Speechi Web: www.speechi.net Tel: 03-20-34-74-25 Fax: 03-20-34-74-26 E-mail: info@speechi.net Version 1.0.0 1. Introduction... 3 1.1. Contenu de

Plus en détail

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1.

2.1 Le point mémoire statique Le point mémoire statique est fondé sur le bistable, dessiné de manière différente en Figure 1. Mémoires RAM 1. LOGIUE STATIUE ET LOGIUE DYNAMIUE Le point mémoire est l élément de base, capable de mémoriser un bit. Il y a deux approches possibles. L approche statique est fondée sur la l'utilisation

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR 9344 - Version 1.0 Janvier 2009 1 - Instructions de sécurité Toute personne ayant à faire avec le montage, la mise en service, le maniement et l'entretien de cet appareil doit être

Plus en détail

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires

Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires Rev. Energ. Ren. : Journées de Thermique (2001) 47-52 Automatisation de la Mesure sur un Stand d Essai pour les Chauffe - Eau Solaires C. Bouden et N. Ghrab-Morcos Laboratoire d Energie Solaire, Ecole

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE

AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE AOMS : UN NOUVEL OUTIL DE PHOTOGRAMMÉTRIE A. Dumont, F. Jallon et JB. Monnerie ESIC SN Z.A. du buisson de la couldre 1 Allée des Châtaigniers - F78190 TRAPPES S. Naudet, P. Sayd et M. Viala * LETI (CEA

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

Montrouge, le 9 février 2015. Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre Brossolette 92120 MONTROUGE

Montrouge, le 9 février 2015. Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre Brossolette 92120 MONTROUGE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DES CENTRALES NUCLEAIRES Montrouge, le 9 février 2015 Réf. : CODEP-DCN-2015-002998 Monsieur le Directeur Centre national d équipement nucléaire (CNEN) EDF 97 avenue Pierre

Plus en détail

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE

VISUALISATION EN TEMPS RÉEL PERSPECTIVES À POINT DE VUE MOBILE 167 VISUALISATION EN TEMPS RÉEL DE J. SAPALY On sait que l'exploration visuelle consiste en une succession de fixations du regard, séparées par des mouvements oculaires saccadés, chaque fixation amenant

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Projet Robot Centaure

Projet Robot Centaure Projet Robot Centaure Année 2013-2014 IMA4 S8 Étudiants : Clément TACHÉ Liying WANG Enseignants : Robert Litwak Xiavier Redon Table des matières : Remerciements Introduction Présentation et état des lieux

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2

DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 DETECTEUR DE FUITES PORTATIF Méthode H2 D F P - S 0 6 Plus de 30 ans à votre service Version 07/2007 Le DFP-S06 a été spécialement développé pour la détection et la localisation de fuites en utilisant

Plus en détail

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique

Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Gestion d énergie dans smart ZAE un smart grid à l échelle d une Zone d Activité Economique Auteur: Rémy Rigo-Mariani Equipe LAPLACE: X. Roboam, Groupe GENESYS S. Astier, Groupe GENESYS B. Sareni, Groupe

Plus en détail

Instrumentation capteur au CERN

Instrumentation capteur au CERN Journée d échange CERN - EDF DTG Instrumentation capteur au CERN Hélène MAINAUD DURAND CERN, le 4 décembre 2014 Introduction Dans les années 90, développement de capteurs de mesure en continu: - pour l

Plus en détail

Traffic engineering MODE. ou FIXE. électrique, le réseau MODE. d enregistrement. LED s avec. par des

Traffic engineering MODE. ou FIXE. électrique, le réseau MODE. d enregistrement. LED s avec. par des 2008 ISIS 120 Analyse Trafic SIRIEN SA 11/03/2008 1. INTRODUCTION Le radar préventif ISIS 120 peut s utiliser selon deux modes : MODE RADAR PRÉVENTIF : Il fonctionne simplement comme radar préventif MOBILE

Plus en détail

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C Driver de moteurs pas-à-pas DM432C 1. Introduction Le DM432C de Leadshine est un driver digital de moteurs pas-à-pas basé sur un circuit DSP. Il fait partie de la dernière génération de contrôleurs de

Plus en détail

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez.

TPE : La voiture solaire. Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. TPE : La voiture solaire Présentation de Matthys Frédéric, Soraya Himour et Sandra Thorez. Sommaire :.1) Le capteur solaire :.2) La voiture solaire :.3) Variation de température et la vitesse : Problématique

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

PALMCD2 APPAREIL DE PROGRAMMATION

PALMCD2 APPAREIL DE PROGRAMMATION PALMCD2 APPAREIL DE PROGRAMMATION Version : septembre 2006 Table des matières 1.0 INTRODUCTION 3 2.0 MISE EN SERVICE 3 3.0 PROGRAMMATION AVEC PC OU ORDINATEUR PORTABLE _4 4.0 PROGRAMMATION AVEC L'ASSISTANT

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

Analyseur de réseaux portable

Analyseur de réseaux portable Mesure et contrôle électrique Analyseur de réseaux portable Technologie pour l efficacité énergétique Analyseur de réseaux portable Mesure et contrôle électrique L efficacité énergétique entre vos mains

Plus en détail

Gamme I-Max Touch. Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D. Panoramique évolutif 3 en 1

Gamme I-Max Touch. Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D. Panoramique évolutif 3 en 1 Gamme I-Max Touch Panoramique numérique PAN / CEPH / 3D Panoramique évolutif 3 en 1 3D Une nouvelle dimension pour un diagnostic complet I-MAX TOUCH 3D Evolutive, simple, rapide La panoramique réalise

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE

Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Diagrammes SysML OUVRE PORTAIL SOLAIRE Sandra GIL Philippe KESSLER Diagrammes SysML Ouvre Portail Solaire Page 1 Diagramme de contexte Système : Ouvre portail solaire Utilisateur piéton Installateur Environnement

Plus en détail

Pour les utilités, le process et l environnement. Les solutions pompes KSB.

Pour les utilités, le process et l environnement. Les solutions pompes KSB. Notre technologie. Votre succès. Pompes n Robinetterie n Service Pour les utilités, le process et l environnement. Les solutions pompes KSB. 2 Solutions d automatisation Les solutions efficaces par KSB

Plus en détail

Une expertise et des solutions à votre service...

Une expertise et des solutions à votre service... Une expertise et des solutions à votre service... Ingénierie électronique, informatique industrielle et mécanique Machines spéciales et systèmes clé en mains Equipements de test industriel Conversion d

Plus en détail

Récapitulatif. Fiche technique 70.7030 (95.6530) Page 1/10. dtrans T03 J Type 707030/...

Récapitulatif. Fiche technique 70.7030 (95.6530) Page 1/10. dtrans T03 J Type 707030/... JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 3039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 303 Fulda, Allemagne Téléphone : 49 1 0030 Télécopieur : 49 1 00307 EMail : mail@jumo.net Internet

Plus en détail

AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI

AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI AMPLIFICATEUR DE PUISSANCE 4 CANAUX AUDIO POLE MULTI 400 4 CHANNEL POWER AMPLIFIER MULTI 400 MODE D'EMPLOI CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION: LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS QUI SUIVENT CAUTION RISQUE

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

LE CIRCUIT DE CHARGE

LE CIRCUIT DE CHARGE MAINTENANCE AUTOMOBILE 1 LE CIRCUIT DE CHARGE PROBLÈME POSÉ Les véhicules automobiles modernes sont maintenant équipés de circuits électriques et électroniques aussi variés que nombreux. Il est donc nécessaire

Plus en détail

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance

Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Simplicity & Comfort* Manuel d'installation, d'utilisation et de maintenance Ce manuel fait partie intégrante du kit et ne doit jamais être séparé de celui-ci F interphone vidéo à encastrer 2 fils platine

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

L'astrophotographie au Cercle

L'astrophotographie au Cercle L'astrophotographie au Cercle Introduction générale à l'astrophotographie Le matériel Les différents domaines: imagerie sur trépied, du ciel profond... Réaliser des images sur trépied Réaliser des images

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

CLAIRE, UN OUTIL DE SIMULATION ET DE TEST DE LOGICIELS CRITIQUES. Jean GASSINO, Jean-Yves HENRY. Rapport IPSN/Département d'évaluation de sûreté N 280

CLAIRE, UN OUTIL DE SIMULATION ET DE TEST DE LOGICIELS CRITIQUES. Jean GASSINO, Jean-Yves HENRY. Rapport IPSN/Département d'évaluation de sûreté N 280 FR9704668 PC CLAIRE, UN OUTIL DE SIMULATION ET DE TEST DE LOGICIELS CRITIQUES Jean GASSINO, Jean-Yves HENRY eci Rapport IPSN/Département d'évaluation de sûreté N 280 Octobre 1996 INSTITUT DE PROTECTION

Plus en détail

Table des matières : Préface... 1 Caractéristiques principales... 1 Exigences du système... 1 Mode d emploi avant la mise en service...

Table des matières : Préface... 1 Caractéristiques principales... 1 Exigences du système... 1 Mode d emploi avant la mise en service... Table des matières : Préface... 1 Caractéristiques principales... 1 Exigences du système... 1 Mode d emploi avant la mise en service... 2 Installation de base... 3 Mode Vidéo... 5 Mode Photo... 9 Mode

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Vidéosurveillance. Collection 2012 (m-à-j 06/2012) Gamme IP - Sans fil - Filaires - Caméras factices - Accessoires

Vidéosurveillance. Collection 2012 (m-à-j 06/2012) Gamme IP - Sans fil - Filaires - Caméras factices - Accessoires Vidéosurveillance Collection 2012 (m-à-j 06/2012) Gamme IP - Sans fil - Filaires - Caméras factices - Accessoires Gamme IP : Surveillance à distance via Internet KIT IP 4 CAMÉRAS AVEC DISQUE DUR INTÉGRÉ

Plus en détail

Enregistreur sans papier. Interface LON. B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156

Enregistreur sans papier. Interface LON. B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156 Enregistreur sans papier Interface LON B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156 Sommaire 1 Introduction 3 1.1 Préambule... 3 1.2 Conventions typographiques... 4 1.2.1 Avertissement... 4

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2014-2015 GYROSCANFIELD PRÉSENTATION Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide.

Plus en détail

Conservation des documents numériques

Conservation des documents numériques Conservation des documents numériques Qu'est ce qu'un document numérique? Matthieu GIOUX matthieu.gioux@bnf.fr Contexte de la préservation des documents numériques Une croissance en expansion Développement

Plus en détail