DIMANCHE ILLUSTRE RONSARD ET HELENE... C'EST U FRANGE QUI POSSÈDE.. ETES-VOUS. Le ténor GILBERT DUPREZ... Dans ce numéro:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIMANCHE ILLUSTRE RONSARD ET HELENE... C'EST U FRANGE QUI POSSÈDE.. ETES-VOUS. Le ténor GILBERT DUPREZ... Dans ce numéro:"

Transcription

1 û DMNCHE USTRE SEZEME NNEE, r N Dans ce numéro: e ténor GBERT DUPREZ... CENT. Pas RECETTE DES CONTRBUTONS 30 de JNVER 938 vene llons bon, un concurrent pour le mégot. C'est ben ma vene d'être aveugle aujourd'hu....une des plus belles fgures du domane théâtral, au sècle derner, et de qu notre collaborateur Marcel Bonnssol puble, à la page 5, le roman de la ve. C'EST U FRNGE QU POSSÈDE.....en fer, comme en béton armé, les grands ponts qu ont serv de modèles au monde enter. (re, page 5, l'artcle d'. orbert.) e à RONSRD ET HEENE... condamné mort Faut pas s'en frre.. a ve est une lotere... Ou, mas mo, j'en sus à la dernère tranche... (Dessn nédt de U En KERN.) dffculté Pus-je reprendre une gorgée d'eau?... Je n'arrve pas à avaler votre frase....couple célèbre, dont le premer personnage, par un sonnet fameux, rendt le nom du second nséparable du sen. (Dessn nédt de BM.) ETES-VOUS Un vrtuose... de la chute c > Vous êtes formdable! Comment vous y prenezvous?... mo, je ne peux jamas arrver à tomber sur le derrère!... UNE VE RÉGÉE OU PENE D'MPRÉVU? C'est un débat entre nos lecteurs. (Dessn nédt de ""H"""" Hllllllllllllllllllllllllll llllllllllllllllllllllllllllllllllllllll llllllllllllllllllll llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll l JUHÊS.) Ml'M

2 E 30 JNVER 938 DMNCHE-USTRE TRF DES BONNEMENTS Sx mos. France, Colones. Belgque...., Etranger..9 ' fr. fr. fr. Un en, T3 SERVCE DE PUBCTE : 8, venue des Champs-Elysées PRS Téléphone : Elysées à Tél. : Provence 5-22,23 ou 24 - dmnstraton, abonnements : 20, r. d'enghen, Pars-Xe - Cte chèques post. n 5970 fr. fr. fr. EN VENTE PRTOUT EGRDEZ vos PEDS: SOUGES SSES \ SNS TORTURES ENFMMÉS ENFÉS chetez un, paquet de Saltrates Rodell chez votre pharmacen. Versez-en suffsamment dans un ban de peds chaud pour donner à l'eau une apparence lateuse. Bagnez-y 3 mnutes vos peds torturés. Contnuez pendant 3 jours. Pus... Quel changement C'est presque ncroyable 'oxygène super-actf, curatf, dégagé par les Saltrates Rodell vous a rendu des peds jeunes et en parfat état. es cors mêmes sont amolls jusqu'à la racne. Bentôt vous n'aurez qu'à les extrper faclement avec les dogts. ucun sgne d'en fîure. Peds blancs, lsses et mpec- cables. Mantenant vous pouvez porter sans aucune gêne des chaussures d'une ponture au-dessous. Vous pouvez marcher, danser, courr. Vos peds ne seront jamas fatgués et ne vous feront plus mal. es Saltrates Rodell les ont guérs. es Saltrates Rodell les conserveront en parfat état. N'attendez pas, procurez-vous aujourd'hu des Saltrates Rodell chez votre pharmacen. Succès garant. E VENDRED utrefos... et aujourd'hu... utrefos, dès le début d'un rhume, d'un mal de gorge ou d'un pont congestf, nos grand'mères nous applquaent un cataplasme snapsé ou un véscatore... e soulagement apporté état grand, mas que d'ennus et de temps passé pour préparer toute cette médcaton! ujourd'hu la technque moderne a progressé à grands pas et l'on n'emploe plus mantenant que l'utopasme Vallant. C'est un vértable cataplasme snapsé préparé d'avance, où les farnes de ln et de moutarde sont judceusement dosées. a farne de moutarde contenue dans l'utoplasme Vallant est stablsée, se conserve parfatement ben et possède une effcacté toujours ëgafle. l sufft de plonger l'utoplasme Vallant pendant une ou deux mnutes dans de l'eau tède et de l'applquer ensute sur la parte malade en le mantenant serré avec une servette. On trouve l'utoplasme Vallant dans toutes les bonnes pharmaces. Exgez le vértable utoplasme Vallant, méfez-vous des mtatons souvent neffcaces, quelquefos dangereuses.... HnHununHtn O POUR CONSUTTONS CONCOURS "5 TRN-RDO < DECOUPER } k llll!llllllllllll!llll!lllllllll!!llllll!:llllllllllllllll!lllllllllllllll!llllllll!!n!mn!nnm!!!!nu!!!m ZGETPUCE PRESENTENT : POU R ES ENFNTS E GÉN OCHE JOURN TOUS ES MERCREDS Déjà paru ; Z G tjfttttnft tf îtf ttrttttnttf tfnt» NOS CONSUTTONS VERBES GRTUTES [ = = = = Ces consultatons sont réservées à nos lecleurs ou abonnés qu se présentent dans nos e bureaux, 3, rue d'enghen, Pars (0 ), avec leur bande d'abonnément ou un bon de consultaton découpé dans un de nos numéros. Prévoyance, hygène socale et assstance. Par consultatons écrtes exclusvement. ntlmlnmlullllllllllllllmhltlttl TRF UNQUE: 3 francs la lgne de 32 lettres, sgnes ou espaces (vgnette facultatve). Mnmum : deux lgnes par nserton. es textes et clchés à, nsérer dovent parvenr à nos bureaux au plus tard le vendred matn pour le vendred suvant. es pettes annonces sont payables d'avance. Jondre à la demande d'nserton le montant des annonces en chèque, mandat ou chèque postal à Excelsor-Publcatons, 8, avenue des Champs-Elysées. (C C. postaux : 5970 Pars.) es Pettes nnonces BONNES DRESSES lmentaton ES RVOS C'EST EXQUS Montmartre, et 5, boulevard à l'ctual P.-P.-Excelsor. 00, Faubourg Sant-ntone. 8 albums à chosr à 2 francs. Basson CHEZ TOUS ES BRRES ossbanssa l!lllllllllllllllnl!ll!l!!ll!!lllllllll!lllll!lllllllllllllll!^ DMNCHE-USTRÉ QU RÉTRBUE ES PHOTOGRPHES U SONT ENVOYÉES PR SES ECTEURS DÈS QU'EES ONT ÉTÉ PUBÉES H renvoe les clchés nutlsés, mas ne prend aucun engagement pour les épreuves sur paper. meublement UTOS-MOTOS-CYCES PENSONS DE FME u MONT-SNT-MCHE CHETEZ votre HSPNO SUZ d'occason chez le const. môme, elle vous sera vendue revsée et gar. 50, Ch.- Elysées. 50 km. de Pars, dan3 pavllon tout confort, on prendrat pensonnare dame ou monseur âgé, même nfrme ou souffrant. S'adresser : Tél. 0-43, MEUN. Grands Magasns d'meublement Spécalsés dans le geure RUSTQUE Gd Chox d'rmores es RVOS.P.P. Normandes et ncensont les plus réputés nes. Fabr. de l'adles â svc>^ (Mode d'emplo jont à chaque trettes. Catal. tco SUT douz. avec sachet Parseman) demande. 04, rue de 9, bd Raspal, Pars-V=. ttré Rennes, Pars (6e arr.). la mason du «Poulet préparé» Vns Semelles hygénques HERMTGE CONFORT DES PEDS Comme sur un taps " Cuvée du Dauphn " M. CHEV, proprétare DURNT FROD ET PUES TN-'HERMTGE (DROME) Demandez à votre fournsseur des Semelles ntéreures. CHMPGNE DE VTNSOÏ, EPER. NY. RECHERCHE GENTS. «Dmanche-llustré» sont reçues à nos bureaux, 8, ave- d'nformatons, tlullllluhtllllltltltlllltllltltlml ET DMNCHE-USTRE NNONCE... de nue des Champs - Elysées ; 8, rue d'enghen ; au Hall Ensegnement et orentaton professon nelle. e jeud, de 7 à 8 heures j'»! Questons jurdques. e jeud, de 4 = heures à 5 heures. Questons mltares. - Par écrt. ^ = es consultatons n'ont pas Heu les velles de fêtes légales et jours férés. ï MONSEUR POCHE llbert Monester-de-Clermont. tere MTESSURE FRNÇSE Mason spécalsée dans toute & la ltere. Matelas et sommer prs le matn, rendus le sor. 56, r. Mromesnl. nj Gd vn du Médoc (ong.) Chat. Fellonneaù-Macoù, cass. ou fûts. C. Ballargeau, proprétare. Machnes à coudre DÉMÉNGEMENTS Déménagements Nord, rdennes, Tours, Venne, ot, veyron, Marselle, Jura, Châlons. Brucelle, 28, r. Sorber, Pars. Ménl MSONS DE RETRTE Mason de retrate pr personnes âgées drgée pr nrmère, ts sons mèdc, penson compl., chamb. à 2, 450; seul, 5)0, Mon Rîpos, Chauflry (S.-et-M.). TMBRES-POSTE 000 tmbres-poste î^adlaae- HONG, 60, rue Mazarne, Pars (6e). OCCSONS GRNDE USNE, 62, av. de Saxe MCHNES COUDRE (5'), est restée la seule Mason FranMOTEURS EECTRQUES çase assez sûre de la qualté de sa fabrcaton pour offrr 0 ans de garante BRUNSWCK sur facture. Chox mm. Prx de gros. 33, boulevard de la Valette (0«) Facltés de paement. TRVUX FÇON Tapsser à façon : sèges, rdeaux, tentures, taps. Prx modérés. Desvachez, 7, rue éon-cognet, Pars (7«). CHENS oulous oranges blancs, toutes talles, même nans par champ. ; chots. ongeon. jseux. CHEN DE MSON-BNCHE 84, av. d'tale, Pars. Chens ttes races. Catal. llustré contre 5 fr. tmbres. Garde, luxe, utlté. C. 5 fr. mandat, demande catalog. lllus., ttes races. Chenl, 84, av. d'tale, Pars. RECHERCHES Df JR VTtes J\JV~ p mssons. Flât, p. exenq. av. et apr. mar. ns Eur Const. preuv. p. dvorces rapd. 2, r. St-azare, face Hôt. Termnus.

3 M J EE 30 *î N Y b R. 93S SEZEME îuhmhhmtm.3 NNEE: N 779» a>n< DMNCHE UST ENTRE NOUS par CÉMENT VUTE a taus les eenos... RÉFEXONS par FRNK CRNE NOS VSTEURS... NT D*E CONSES ont été donnés qu fut le E CROMEZ-VOUS? aux pères sut leurs enfants, N VENT DE PUBER les chffres défntfs relatfs créateur du cnéma, aux truqu'l peut être bon d'offrr des avs E langage moderne s'est enrch (?) de l'expresson au nombre des étrangers ayant voyagé ou sé- aux enfants au sujet de leur père. quages ngéneux et féerques, «resqulleur», à laquelle un flm à succès a donné Emle Cohl qu mt à l'écran les llons drot au fat. journé sur notre terrtore en 937. encore plus de popularté. Nos prétendus semblables, premers dessns anmés, vennent D'abord étudez votre père. Reeur nombre approche le mllon. Ce qu est un de mourr tous deux à quelques que des apttudes spécales permettent de nommer ans, record en hausse d'envron 20% par rapport garfctez-le ben, fates-en le tour, jours d'ntervalle. ls avaent à peu sont nvtés à réfléchr sur le comportement (comme au leu de prétendre que vous le près le même âge et vécurent les dsent les naturalstes) de la larve d'une certane can- à connassez et qu'l est nutle de Parm les tourstes étrangers qu furent les plus dernères années de leur longue tharde. Dès l'écloson, très actve, cette larve qu est l'approfondr davantage. ve dans le dénuement ; pour Emle mune de pattes fortes et agrppantes (des pattes de nombreux, on peut cter, par ordre d'mportance Soyez patent envers lu. l fat Cohl, ce fut même la msère. pque-assette) s'accroche, au moyen de ces dernères, numérque : les nglas, les mércans du Nord, les sans doute de son meux dans ses ns fnssent, d'ordnare, ceux Belges, les llemands, les Susses, les Tchécoslo- rapports avec vous. Peut-être ne qu, en ayant une dée, en la met- à la patte d'une sauterelle femelle. e voyage dure vaques, les Polonas, les Suédos, les mércans du vous comprend-l pas, mas l est jusqu'à ce que ladte sauterelle femelle ponde ses œufs. tant au pont, en la réalsant, ont possble que vous ne le comprenez créé de la rchesse, pour les ce moment, la larve se lasse tomber et gagne la Sud, les utrchens, les Egyptens, etc. non plus. Pour se comprendre, Et les statstques qu n'omettent ren, ont enre- pas masse des œufs de la sauterelle, dont elle se nourrt. S autres. Sc vos non vobs... l faut être deux. a lste serat longue des n- le hasard le veut, la même larve s'attache à la patte gstré le déplacement d'une vngtane de apons! l n'y pas s longtemps, vous venteurs qu, méconnus, combattus, de quelque abelle et se lasse porter jusqu'au nd de étez encore un enfant. Votre père...mas pas de trace d'hoquos. tratés de fous, alors qu'ls se cette dernère ; là, elle se nourrt, ou ben de la prodevat vous condure par la man, Sans doute une omsson! lvraent à leurs expérences, n'ont vson almentare ou ben de la larve de l'abelle. vous apprendre toute chose, et tré aucun avantage personnel de quand on a contracté cette habobservez qu'l s'agt là de l'abelle soltare et non la vctore enfn obtenue... a glotude, l est assez dffcle de s'en re? Pas toujours... Encore leur de l'abelle domestque. défare. (Reproducton nterdte.) faut-l mourr pour avor drot à BON PPÉTT!. yez de la sympathe pour lu. quelque justce : la glore est le Sa jeunesse le qutte et vous U'EES SONT DONC NSTRUCTVES et cureuses, les solel des morts!.. apprendrez un jour que vellr est es nventeurs sont des poètes : ndcatons qu'on vent de recuellr sur la une très mauvase plasantere. «trouveur», trouvère... S scen- RGE OU PPER. «consommaton» du paper-journal dans les dffé- Vous êtes plen d'espors et d'llutfques qu'ls soent, ls vvent sons. l est plen de désllusons rents pays. dans le rêve. Ren ne les ntéresse &NS UN MONDE EN DÉSORDRE, que valent les tratés et sa provson d'espors a senson a calculé cette consommaton, par tète d'haben dehors de leur dée et ne passeblement dmnué. Rappelez-vous de pax? Ne sont-ls pas trop souvent encore tant. Et cela donne les résultats suvants. t-on pas pour un orgnal, un lunaqu'l lu appartent de remplr Bonne premère arrve la Grande-Bretagne avec auss tque, quand on a une dée fxe? des «chffons de paper», comme le dsat, à la velle garde-manger et c'est une beje me demande s ce n'est pas la de la guerre de 94, le chanceler allemand Beth- 26 kg. 07 ; pus vennent les Etats-Uns avec le sogne plus complquée que de vefée Carabosse qu se penche sur mann-holhveg? 2 kg. 76: l'ustrale (9 kg. 20), l'rgentne (2 nr à table quand sonne la cloche l'enfant qu vent de naître pour Sat-on, à propos de tratés de pax, que l'on a fa7os), la Hollande ( kg. 29), la France (8 kg. 60), du dîner. lu dre, après l'avor touché de découvert, l y a quelque temps, en Mésopotame, le le Japon (5 kg. 30), l'llemagne (3 kg. 26), l'tale S votre père vous donne un sa maléfque baguette : avs, écoutez-le. Ne montrez pas Ou, tu seras ntellgent et traté de pax le plus ancen de tous ceux qu'on ( kg. 63) et enfn la Russe avec klo. de dédan pour ce qu'l dt. Vous On vot que l'appétt pour le paper mprmé vare n'agrez peut-être pas comme l même génal, tu auras le goût du connaît? Ce traté fgurat sur un bloc d'argle en forme traval, tu_ pénétreras des secrets à l'nfn. l'entend, mas vous pouvez au que nul n'aura devnés avant to, d'œuf et mettat fn à la guerre entre les deux ctés Et que notre pays donne, en somme, l'mage de mons l'entendre. tu accomplras des mracles et ton de ogath et de Umma ans avant JésusVous lu reprochez d'être mla mesure... nom fgurera au palmarès de la patent et ntolérant, par conséchrst! célébrté, mas je veux gâter ton quent ne soyez n mpatent, n as! en dépt de ce traté (autrement résstant destn?n décdant que tu seras ntolérant avec lu. Tamas la courqu'un chffon de paper), les deux ctés reprrent la nventeur! tose n'est auss ndquée que d'un l est vra que, de nos jours, les lutte quelque temps plus tard. VE SNS TRÊVE... fls à un père. créateurs et dans tous les doce qu tendrat à prouver la fraglté des accords Dtes-lu des choses amables. manes se défendent meux EXSTE la malade du sommel. Rendez-lu justce. S'l paraît nqu'autrefos contre l'ngrattude de ce genre! l y a auss, en revanche les malades d'n- sensble, dtes-vous ben que c'est des uns et le busness des autres... là un ar qu'l se donne. De vous somne. e temps n'est plus où un Cheà mo, l n'y a pas de bonne opon vent précsément de cter des cas quasment vreul refusat de prendre le brevet HOTE POUR BÉBÉS... non à laquelle un père tenne aude ses découvertes et nventons extraordnares. tant qu'à celle de son fls. et le désntéressement d'un Branly N ST les campagnes méthodques fates en lletel un rajah qu n'a pas fermé l'œl depus vngt Ne dscutez pas avec lu. l peut fat hausser les épaules aux samagne en faveur de la natalté et toutes les ans. crore que ses dées dovent être vants «à!a page». organsatons ou nnovatons qu s'y rapportent. Mas volà qu'à Budapest on cte l'exemple d'un sacrées pour vous. Ne lu enlevez a dernère consste en un hôtel confortable, non Hongros, M. Kern, qu n'a pas dorm depus 95, pas cette lluson. l en est rav et elle ne vous fat aucun mal. Nous époque à laquelle l fut grèvement blessé. lon du centre de la vlle... un hôtel pour bébés. avons tous nos pettes vantés, Eh ben! franchement, je trouve C'est-à-dre qu'à toute heure du jour et de la nut, M. Kern ne connaît donc jamas de ralentssement lassez-lu celle-là. l n'en sat peutque les nventeurs d'aujourd'hu être pas s long que vous, mas ont rason... ls suvent l'exemple les parents qu veulent vaquer lbrement à leurs dans son actvté... que leur a donné Edson et, en occupatons ou aller au théâtre, ont losr d'amener l a apprs quatre langues étrangères. l sat la un jour vous aurez auss quarante aps et vous en saurez mons que cela auss, le créateur du télé- leurs enfants. Bble par cœur. vous n'en savez aujourd'hu. phone, de l'ampoule électrque, du Des équpes d'nfrmères vellent sur les toutderner détal, M. Kern fat hut repas par jour... dez-le, soutenez-le. Personne phonographe, etc., a été un prépetts... Et peut-être n'est-l pas nutle d'ajouter que ce ne le connaît meux que vous, ne curseur. Devant le succès de ce premer hôtel pour bébés, peut lu rendre autant de petts héros de l'nsomne se déclare très heureux. même, Vctor Hugo t De servces. N'oublez pas que vous c'état un nventeur avat ra- op. songe à en construre un second! êtes un jeune poulan bondssant, son de se transformer de poète en et qu'l est un cheval de trat. homme pratque, quand l dscutat S'l vous frosse, ne le montrez de ses ntérêts avec ses édteurs pas. a chose arrve fatalement et et monnayat sans vergogne la dans la ve vous devrez souvent rchesse de ses rmes. dssmuler sous un sourre, la psans vergogne? C'est une puqûre d'une parole trop vve. Exerdeur mal placée que celle qu consste à ne pas voulor, à ne cez-vous, fates comme s vous n'avez ren sent. Et rappelezpas oser tenr tête aux exploteurs vous toujours que vous jouez des dées des autres... Ren n'est gros jeu : l s'agt de gaplus légtme que cette résstance : je dra même qu'elle gner un père. Vous n'en»»'" r ^jjj ^pbw 'y jf qfp^ ' lu ^BF aurez jamas qu'un et est un devor à remplr, s vous le perdez, snon par ntérêt per vous n'en trouvesonnel, du mons par rez pas d'autre. esprt de soldarté... PREVSONS POUR SEMNE, temps sec et G EORGES MÉÈS, O T Q D O ^^lj ^ opnon de castoemome PREVSONS POUR ce qu n'arrange pas les affares du monde. Jour SEMNE. Dl- néfaste pour tous. Méfance! MNCHE 0 à 2 heures. 2 à 24 heures. N'agssez qu'au mnumum. De la chance? Mas Grande prudence, vous en avez tous, pusque MERCRED, 0 à 2 heures. J'ame meux cela! vous êtes vvants! Comben Excellents Vénus-Jupter. Grande chance partout, mons heureux ceux qu, Maxmum à 9 h. 45. déjà tout près de vous, sont 2 à 24 heures. Quelques propos désoblgeants. tombés sur le chemn!... Pour au début. part cec, de l'entran, de l'actvté, vous le solel se lève, l'oseau. Réusstes surtout lttérares et scentfques. Sorée chante, la ve déroule son flm très gae, extravageant. Et n'avez-vous jajeud, 0 à 2 heures. e dable emporte ces mas connu l'envrante caresse deux gêneurs! Saturne et Mars font encore tout d'un regard tout chargé d'amour?... rater jusqu'à 0 heures. Calme normal ensute. llons! courage! Et ce matn gar2 à 2) heures. Ça ne dure pas. Vers 5 heures, dez votre sang-frod en dépt de ce la malchance revent, surtout en affectons et voyamenaçant Solel-Uramus. Garé aux ac- ges. Et de 7 heures à 2 heures, Saturne-Mars «recdents ' mettent ca»! Ren à fare avant 2 heures. tten2 à.2.. heures. Même recommanda- ton au dîner! ton. Mas les esprts sont plus calmes, VENDRED, 0 à 2 heures. Pour une semane surtout en sorée. Prudence et tout ra agtée, c'en est une! S vous avez quelque chose à ben. fare aujourd'hu, fates-le ce matn, mas prudence! UND, 0 à 2 heures. Nous sommes dans 2 à 2J, heures. Ça y est! es deux «empoune qunzane très dangereuse au pont, de. sonneurs». reparassent! Ne tentez pas la chance vue mondal. Encore un scabreux Vénus-Ura- contre Saturne et Mars! Dangers partout, nus! Mas quant à nous, ce matn, sauf le dansmed. 0 à 2 heures. 'orage s'élogne un ger d'accdents, tout réussra fort ben. peu. Charmant rével par Jupter. près 8 heures, 2 à 24 heures. Cette fos, l vaut meux s'abs- allez en pax! Suvez vos pettes habtudes, les tenr de toute ntatve séreuse. Ne «ppons bonnes ben entendu. N chance, n malchance, pont!» 2 à 24 heures. Excellent après-md < Chance MRD, 0 à 2 heures. Saturne-Mars mena- maxma vers 6 heures, gaeté. près 2 heures, rsçants depus quelque temps entrent en conjoncton, ques sentmentaux et fâcheuse humeur. J. E. Parm les dvers mouvements auxquels le Solel est soums, celu de nutaton ou balancement autour de son axe est peut-être celu qu nflue le plus sur les varatons de notre réqme atmosphérque. u moment du mnmum de cette nutaton, l se produt toujours une sére de très volentes tempêtes, sans doute d'orgne électrque. Elles ont eu leu durant la deuxème décade de janver avec de très fortes ntenstés et des températures élevées contrastant avec celles du début de l'année. Ces tempêtes du mnmum de la nutaton solare vont fare place à des temps plus calmes, plus secs et plus frods dès le début de févrer. DMNCHE. En Bretagne le temps est mauvas et pluveux. lleurs l se mantent à peu près constamment beau, calme, sec et frod. UND. Bourrasques pluveuses ou negeuses suvant les alttudes, avec une très sensble atténuaton du frod. MRD. Beau temps, sec, calme et rafraîch à peu près partout. Cel clar et ben ensolellé après brumes matnales. MERCRED. Contnuaton du calme en l'absence d e toute perturbaton prévsble, Température en léqère hausse en toutes répons. Cel clar ou peu nuageux. JEUD. Un mouvem.ent orageux se dessne dans les régons mérdonales et provoque quelques plues. lleurs, beau temps, sec et doux, par cel clar ou peu brumeux à peu près partout, Température en hausse qénérale. VENDRED. Temps douteux. couvert ou nuageux, avec quelques plues éparses, surtout dans le Md, où elles prennent un caractère oraqeux : des chutes de grêle sont à crandre, SMED. méloraton générale par hausse barométrque. Cel clar et ben ensolellé après brumes mafnales. Vent s'orentant au NordEst. Température en basse. Geléês nocturnes.. J.

4 Mnum DMNCHE=USTRE rtmrtrf-m--r-nymmttm)tmm sous une lame de parquet, l y avat des bllets de B^r banque, de petts bllets, pour ' ~% la plupart de cnq lvres. Mas Venn ne pensat pas è cet ar! gent. Dans le bureau de sa pette vlla qu donnat sur une route mantenant un peu sombre, l état asss, 'tourmenté. Sur ses genoux état déplé un journal du sor dont certanes lgnes semblaent lu brûler les yeux : EN CCHÉS <umm uuuuun 4 WUHHUU HmmHHm mmu E 30 JNVER 938 mm, erreur avat-l donc commse? Quel avat été le défaut dans la curasse?... Quand s'état-l produt?... Comment?... En tremblant, l se retra de la fenêtre et se couvrt la fgure de ses mans. l pouvat entendre les battements de son cœur au mleu du grave slence qu semblat avor recouvert le monde enter de son manteau. e tc-tac de la pendule parassat s'être transformé en un formdable carllon. E CRME DE H-BROW la porte d'entrée, la sonnette retentt en UNE RRESTTON MMNENTE une cascade mpéreuse de notes. Son frémssement sonore état une menace et agt Hlare Venn remonta ses lunettes sur son sur les nerfs de Venn comme aurat fat un front et ses yeux bleus, à lueur douce, légècouteau coupant le derner bout de corde rement protubérants, clgnotèrent en sgne sauveur à laquelle se trouverat suspendu un d'nquétude. homme en danger. l jeta un coup d'ceàl vers la fenêtre. e tntement retentt de nouveau : dé'obscurté s'épassssat. Déjà, de-c, de-à, csf, urgent. des réverbères s'allumaent, éclarant les pehlare Venn, lès yeux agrands de stuttes vllas dont le tot rouge brlla'; dans la peur, fxat le vde sans ren vor. Ses nut tombante. Venn promena son regard lèvres remuaent sans qu'aucun son en sorjusqu'à l'endrot où la route dsparassat, le tît. Sa fgure prt une tente grse. Comme un domane fraîchement morcelé se termnant par une collne abrupte. homme qu rêve ou un sommambule, l descendt l'escaler assez promptement. Dans le Hll-Brow! Venn frssonna nvolontahall étrot l s'arrêta un nstant ; on eût dt rement, se retourna, mt le contact de son qu'l allat perdre l'équlbre. Pus l ouvrt radateur électrque et se frotta les mans. la porte et se tnt sur le seul, blême, treme marchand de pan d'épce, où état-l blant de tous ses membres, dévsageant d'un mantenant? Venn se releva, regarda lonar désespéré l'agent au masque mpénétraguement la route slenceuse et déserte, k ble. u moment où l'homme au chapeau meroute d'hll-brow où Barbaras Crâne avat lon sortat de la poche de son manteau un trouvé la mort. Pus l tra les rdeaux d'une feullet de paper, Venn s'agrppa à la poman qu n'état pas tout à fat calme. gnée de la porte et captula. e derner vespourtant, l n'avat ren à crandre ; c'état tge de force l'abandonna. plus que certan. Jamas on ne le suspecte l faut que la lo suve son cours, dt-l rat, lu, jamas on ne l'accuserat du meurà m-vox. Vous avez beson de mo... tre. Qu donc pourrat penser que les bll avala sa salve avant d'ajouter : lets volés avaent pour nd le plancher de sa pette vlla? Quo, soupçonner Hlare e meurtre de Barbaras Crâne... Venn, l'expert-consel d'une des plus anpus, repoussant le paper que l'homme au cennes frmes de la Cté? Un homme unchapeau melon lu tendat : versellement respecté dans la vlle et le fau Je sas... je sas... contnua-t-l. Ce bourg qu'l habtat? bsurde! ttéralemandat d'arrestaton n'a pas d'mportance... ment absurde! Et c'état justement l'absurje n'a jamas eu l'ntenton de le tuer... Je dté même de la chose qu avat fat que jure que je ne voulas pas le tuer... Venn s'état tout d'abord amusé de l'dée. Venn étendt ses mans tremblantes dans l s'asst pesamment devant son radateur, un geste de supplcaton, comme l'aurat fat se frottant les paumes nerveusement. un enfant. l n'état plus qu'une loque lamenl n'avat pas voulu tuer le veux Barbaras table. Crâne. l s'état serv de ce bout de plomb 'agent au masque mpassble ne broncha trop maladrotement, volà tout. Et Barbaras pas mas le cllement de ses paupères voucrâne, l'un des plus rches entrepreneurs du lat en dre long. l répondt calmement : domane avat... une frêle carcasse. Ou, tout Nous avons en effet beson de vous. le monde savat cela. Et l s'état effondré Vous entendez ben, reprt Venn en dès que la massue lu avat touché le crâne. sanglotant, je ne voulas pas le tuer. Je n'a Hlare Venn avala sa salve. 'affare pas prémédté... Je le jure... Cela m'adera, commençat à lu porter sur les nerfs. Que n'est-ce pas? (Des larmes l'aveuglaent.) dable! Encore une fos, l n'avat jamas On ne me pendra pas Je l'a frappé eu l'ntenton de tuer le veux Barbaras. En avec, seulement, l'ntenton de l'étourdr... tout cas, personne ne pourrat le suspecter, pendant que je prendras l'argent... Je ne à l'excepton, 'toutefos, du marchand de pan voulas pas sa mort... d'épce... l devnt ncohérent. Où état-l part? On ne l'avat pas vu depus le sor où l'agent avat découvert la 'agent et l'homme au chapeau melon s'en emparèrent et le condusrent au poste. voture, et le corps de l'entrepreneur recroquevllé, sans ve, près d'une des roues. à, Hlare Venn retraça les fats et ft Deux mlle lvres avaent été dérobées. une confesson complète. Pus, l s'effondra Somme qu représentat les gages des ousur une chase, se frottant stupdement la vrers et les salares des contremaîtres et des tête de ses mans, regardant autour de lu subordonnés qu travallaent sous les orvaguement, comme s'l ne comprenat plus dres de Crâne au morcellement du domane. ren à la stuaton. Venn ne quttat pas des yeux le faux «e colporteur de pan d'épce, dt-l tout foyer de son feu artfcel tout en tâtonnant à coup en regardant le commssare de ses sur sa table afn d'y trouver un coffret à yeux creux, qu'est-l devenu? Pourquo ne cgarettes. Mas ses mans étaent comme lavez-vous pas arrêté, lu? Où est-l? Et paralysées. l se retourna en jurant et arrapourquo m'avez-vous soupçonné?... cha une cgarette de la boîte comme s Venn contnua à se parler à lu-même tancelle-c avat voulu l'en frustrer. ds que le commssare, détournant la tête, l alluma sa cgarette, en tra une bouffée, demandat à l'agent qu entrat ; pus, jetant l'allumette dans le cendrer, l en ralluma une autre sans s'en apercevor. scène. e colporteur de pan d'épce avat le Quo de neuf, Huxley? dt à haute vox! u, l n'avat jamas ren fat de mal dans vlan rôle dans la pèce. Eh ben! monseur, répondt le polcer, «Je sus vértablement trop nerveux. son exstence. Sa curasse état sans dépourquo les journaux n'avaent-ls pas l n'a pas ment. Nous avons ben trouvé C'est cette attente qu me tue. Je sus en faut. Jamas on assocerat ses mans nettes parlé du colporteur? Et ls annonçaent une dans sa pette vlla «es Olves», sous une arfate sécurté, auss parfate que les nom- à celles qu... avaent été cause de la mort «arrestaton mmnente». Qu donc état lame de plancher, presque deux mlle lvres reuses masons de Crâne!» Cette pla- de Crâne. Ceux qu se fasaent prendre vsé? Qu? Qu? en bllets de banque. santere le ft rre, d'un rre sans joe, d'un étaent des mbécles, qu répétaent des e commssare se retourna alors vers Hlare Venn tressallt quand la pendule rre guttural, affreux à entendre et qu mou- coups... tnta de nouveau. Venn. Une lueur éngmatque brllat dans rut à pene ébauché. Venn fumat rapdevenn se leva, s'approcha de la fenêtre. l ses yeux et un rctus bzarre retroussat sa ment et étendt ses peds, chaussés de pan- souleva l'un des double-rdeaux et plongea Sept.heures et deme... On pend les assas- lèvre. touffles, devant les barres rouges de son dans l'obscurté de la nut : un unvers tout sns... Et s'l mettat la polce sur la trace radateur. e marchand de pan d'épce? dt-l nor llumné de place en place par des fenê- du colporteur, lu, Venn? Mas c'état peut«sûrement que la polce sat que ce col- tres brllantes, aux vllas. Et, à des nter- être rsqué. l valat meux rester dans l'om- enfn, son sort vous ntéresse? Oh! l est sous les verrous depus le début de l'affare, porteur de pan d'épce est un ex-convct. valles régulers s'espaçat, sur la route bre, ne pas se mettre en avant. et s nous n'avons pas ébruté son arrestad'hll-brow, le pont rouge des réverbères. Cela ne fat pas l'ombre d'un doute.» l s'écarta de la fenêtre, nerveusement, ft ton, c'est parce que nous n'avons pu mettre l parlat tout haut, s'en aperçut et tame marchand ambulant avat été vu dans les cent pas dans la pèce. «Une arrestaton la man sur l'argent volé. bourna de ses dogts rrtés le bras de son le vllage à sept heures. Mas personne mmnente». Ou, c'état écrt là, en grosses» Nous supposons qu'l avat un complce fauteul. ne fallat pas qu'l parlât à n'avat vu Venn par contre accoutré de lettres nores sur ce paper blanc. l se murhaute vox. Ce pouvat être dangereux. Sou- la même façon que le colporteur monter mura des phrases nntellgbles tout en pas- et nous ne voulons pas, en annonçant publquement nos recherches, compromettre nos vent, au cours d'hstores crmnelles qu'l vers Hll-Brow à sept heures et deme, au sant une man févreuse sur son front. chances. En réalté, nous commencons à avat lues, le coupable avat été découvert moment où la voture de Crâne montat, elle De nouveau la fenêtre l'attra. travers désespérer de jamas retrouver cet argent par des paroles qu'l avat prononcées sans auss, vers le domane morcelé. Venn, un les vtrages, les réverbères semblaent brlfare attenton. grand paner au bras, tel le colporteur, avat ler plus mollement, mas dans la lumère de et nous allons nformer la presse de l'arresvenn promena, autour de son studo, un fat stopper la voture après avor déposé l'un d'eux une slhouette passa rapdement. taton du colporteur. regard légèrement humde. Une pette pen- son paner à terre et fat sgne du bras. l C'état celle d'un homme à chapeau melon. Hlare Venn froça le sourcl, s'humecta dule tnta doucement dans un con. es lam- avat cré dans ses mans mses en cornet ce a slhouette revnt sur ses pas et s'arrêta en les lèvres. pes électrques brûlaent, vves, au-dessus de geste ayant pour but surtout de masquer son plene lumère. Vous avez envoyé quelqu'un chez mo sa tête. l se leva et ferma le commutateur. vsage. l fasat déjà nut alors. Mas Crâne, parce que vous me croyez son complce? Venn, aux aguets, retenat sa respraton. a forte lueur étente, l s'nstalla de nou- dans la lueur de ses phares, avat aperçu demanda-t-l. veau dans la douce lumère du feu et lassa l'homme qu l'nterpellat. l avat arrêté sa l vt l'homme au chapeau melon fare sgne e commssare eut un sourre étrange à quelqu'un qu se trouvat dans l'ombre. errer ses pensées. voture. Et au même nstant où le veux Barlorsqu'l répartt : e marchand ambulant. l passat à Hll- baras, sortant la tête de sa lmousne, s'n- Une seconde slhouette surgt qu rejognt la Nous_ avons beson de vous, en effet, Brow tous les jeuds à peu près à la même format de ce qu se passat, Venn avat premère. es boutons d'un unforme brllèrent dans la lueur de la lampe. Un casque se monseur Venn, et c'est pourquo j'avas déheure. Et le veux Crâne, comme toujours, frappé avec son tuyau de plomb. détachat nettement au-dessus de cet un- pêché quelqu'un chez vous. Mas vous auapportat la pae les jeuds sors, afn qu'elle S Crâne état revenu à lu comme forme. fût dstrbuée le lendeman. tres, proprétares de pettes vllas, vous l'avat pensé Venn l aurat affrmé, natues deux hommes parlementèrent quel- n avez pas encore de numéro sur votre porte es agents n'étaent pas des mbécles. ls rellement, que son assallant n'avat été auferaent un rapprochement et l'assassn se- tre que le colporteur. Mas Crâne ne pour- ques secondes. Venn sursauta, sa mâchore d entrée... Heureusement que l'agent de facrat sûrement pendu. Car l s'agssat de rat jamas plus donner cette asserton. Venn se mt à claquer. l porta la man à sa gorge, ton, Drew, connassat «es Olves» et la caressant bzarrement, comme s'l sentat qul a pu rensegner notre envoyé. plus que d'un vol! C'état ben un assas- avat frappé trop fort. snat! déjà le frôlement de la corde. l eut quelet l termna pesamment, en traînant sur l s'état emparé des bllets de banque Où état le colporteur? près avor vendu que portat Crâne et avat reprs le chemn ques sanglots rauques quand l vt les deux ses mots ses morceaux de pan d'épce, vers sept de sa vlla sans que personne ne le vît. vec hommes examner sa vlla. l n'y avat pas Uous voulons vous demander, monheures, l avat dsparu. Or, dans le plan de des sons métculeux, l avat détrut le dé- d'erreur : c'état ben à sa vlla qu'ls en seur Venn, a'erre juré au procès qu devat Venn, l fallat, l état de toute nécessté gusement et le paner, lassant aux autres voulaent. Hlare Venn ne put retenr un avor leu contre le marchand de pan que la polce suspectât l'homme. Hlare ans qu'l l avat cru la faclté de cr quand l aperçut les deux hommes qu a épce! Venn écrasa sa cgarette dans le cendrer et trer une concluson logque de la mse en traversaent le trottor pour venr chez lu. SNTEY SNGER. Car aucun doute n'état plus possble. Quelle Te*re franças de SMONE SOT-CR. NOS CONTES D'CTON E MRCHND DE PN D'ÉPCE par SNTEY SNGER E (

5 »» E 30 JNVER 938 HMu n " DMNCHE=USTRE mm mmum Y m 5 num ROMNS ES»»' MonHHMHMMuaHHtmWMmtm D _ E VE... SÈCE.. es débuts du ténor DUPREZ à TOpéra de Pars ar MRCE BONNSSO frémssement voluptueux, le tro des tros lbérateurs et l'appel aux armes ft sensaton ; mas «quand arrva le moment où rnold, n'osant franchr le seul de la chaumère paternelle, dt en sanglotant : l'appelle, j'appelle, l ne m'entend pas! tous les vsages furent nondés de larmes. Ce n'état pas assez pour l'artste que d'avor tour à tour étonné et attendr son audtore, l devat lu fare éprouver un sant enthousasme, et ce fut par ce fameux Suvezmo! qu'l excta au plus haut pont le délre de l'opéra tout enter. es chœurs, l'orchestre, le parterre, les loges, tout fut anéant dans le paroxysme de l'admraton. Duprez avat rétabl l'ar sle hérédtare, où mes yeux f s'ouvrrent au jour, que Nourrt avat supprmé, sans doute parce qu'l état trop fatgant pour sa vox. Cet ar fut le tromphe du nouveau ténor ; jamas Nourrt lumême n'avat soulevé un semblable enthousasme ; Glbert Duprez venat de révéler une vox magnfque, d'un tmbre éclatant et une scence du chant presque nconnue. (Duprez chantat en vox de potrne, tands que Nourrt, notamment, chantat en vox de tête). «Comme coméden, Duprez est encore lon, écrt le Ménestrel, de celu que nous regrettons (Nourrt) ; mas en revanche, quelle pléntude de tons, quelle pureté d'ntonaton, quelle ravssante faculté de phraser le réctatf!» Duprez vous dssèque chaque vers, vous dépèce chaque hémstche, vous démembre chaque syllabe, -avec la plus désespérante sollctude!» e nom du ténor Glbert Duprez brlle d'un éclat relatons partculer dans toutes ou chronques les artstques de son temps. C'est, en effet, une des plus grandes et des plus belles fgures de la ve théâtrale à la fos mondane, sprtuelle et fastueuse du sècle derner. Sa vox au tmbre extraordnare et son exceptonnelle maîtrse lu valurent une renommée qu débordat le cadre franças et s'affrmat à l'étranger avec une égale force. Notre collaborateur Marcel Bonnssol évoque c le souvenr émouvant des débuts de cet artste dont l semble que le nom sot aujourd'hu encore celu d'une des plus pures glores qu se produsrent sur la scène de notre Opéra, cependant fertle en magnfques talents. Hommage rendu à la mémore vérté, que celle des débuts de S Duprez! Cependant, le, enlendeman, les avs se partaqeaent, ORÉE SENSTONNEE de celu qu suscta un émervellement les admrateurs de Nourrt n'en démordaent pas : Duprez ne l'égalat pas, et pus, l état s pett et s lad d une talle exguë, les jambes un peu grêles pour un corps et une tête très développés, l marchat les peds en dehors comme les danseurs. Sans doute, Nourrt état melleur acteur, mas beaucoup tenaent déjà que Duprez état melleur chanteur et que le jugement de ceux qu se refusaent à lu reconnaître des qualtés exceptonnelles état obnublé par le souvenr de son prédécesseur. e rôle de Masanello dans la Muette de Portc, allat donner rason aux partsans de Nourrt, car Duprez n'y parut pas à son avantage. l avat fat de ce personnage de_ pêcheur un être très élogné du héros d'opéra tel qu'alors on le concevat, et cette composton avat franchement déplu. Mas l prt sa revanche lors de la créaton de Stradella et de la reprse de la Juve avec Mmes Falcon et evasseur et la Taglon dans le dvertssement. Sa réputaton état cette fos ben confrmée. Quand enfn, pour les débuts de Mme Stolz, on représenta les Huguenots, Duprez fut défntvement sacré mervelleux artste, pour sa magstrale nterprétaton de Raoul de Nangs. près le duo du quatrème acte, la salle en délre se mt debout pour l'applaudr. chacune de ses représentatons, Pars asségeat Opéra, avde d'entendre sa vox radeuse; l n'état pas seulement la vedette à la mode, mas encore le nom le plus célèbre du théâtre lyrque franças. sans égal et se profle en relef sur l'écran de l'hstore théâtrale de son époque... dont le nom s'nscrt encore aujourd'hu parm les plus grandes fgures du domane théâtral franças, sont au nombre des plus beaux tromphes artstques de son époque... ls eurent leu le 7 avrl 837, mas cette année-là, tout entère, résonna des succès de ce ténor fameux ; ce fut même à la rentrée de septembre, qu'l s'mposa défntvement, en nterprétant Raoul, des Huguenots, et à vra dre, nul autre événement ne fut comparable alors à cette révélaton d'un chanteur dont le nom fat à jamas parte de notre patrmone artstque. Duprez avat trente et un ans, lorsque, revenant d'tale, où l s'état couver»; de glore, l rencontra, à yon, Fromenthal Halévy que Duponchel, le drecteur de l'opéra, lu avat dépêché. l fallat retenr Duprez à Pars. 'auteur de la Juve n'eut pas de mal à convancre son futur nterprète de Gudo et Gnevra. es Parsens, qu avaent déjà oublé le médocre lmvva de l'odéon, et l'honnête George Brown de l'opéracomque, brûlèrent de connaître ce Duprez, dont le solel de la Pénnsule avat llumné la vox et qu revenat en France avec une renommée ben fate pour suscter la curosté et l'admraton d'un publc amateur d'audtons ou de spectacles de chox. ES DÉBUTS DU GRND TÉNOR DuPREZ, le grand dolphe Nourrt, régnat toujours en sur l'opéra, alors rue e Peleter, et beaucoup pensaent qu'l serat mpossble d'égaler jamas cet admrable artste. uss la venue du nouveau ténor susctatelle une ncroyable curosté. Comme l état entendu qu'ls joueraent tous deux les mêmes rôles, l'annonce des débuts prochans de Duprez dans rnold de Gullaume Tell. rôle créé par Nourrt, causa une vve sensaton. e bureau de locaton fut lttéralement envah. En un cln d'cel toutes les loges furent louées ; l'on vendat une place de parterre 50 francs (près de cnq cents francs d'aujourd'hu). Sur ces entrefates, Nourrt décde de qutter l'opéra et donne sa représentaton d'adeux. Ce fut un grand émo, suv d'une grande trstesse, car Nourrt état très amé. Mas cela ne ft qu'accroître l'ntérêt pour Duprez, dont le prestge grandssat chaque jour davantage. rrva enfn le jour de ses débuts tant attendus. C'état un lund. a salle splendde de l'opéra e Peleter état comble ben avant la mnute du lever de rdeau. e ToutPars n'état cependant pas là. ucun membre de la famlle royale ne s'état dérangé, non plus que les noms llustres de l'époque. N Huqo, n Musset, n Gauter n'étaent venus. Un artste que l'on a sfflé hut ans auparavant c'état le cas de Duprez ne peut tout de même pas attrer l'élte TOURRT, N' c souveran du grand artste ne tarda pont à dé borderla renommée le cadre de nos frontères et à gagner l'europe USS, En haut : Glbert Duprez dans le rôle d'rnold, de «Gullaume Tell». u-dessous : un portrat du ténor en tenue de vlle. et le monde! Pus, assster aux débuts de Duprez, après le départ de l'dole Nourrt, c'eût été presque une trahson. Par contre, Meyerbeer, Halevy, uber, Nédermeyer, Félcen Davd, c'est-à-dre tous les composteurs en renom, étaent présents ; Berloz auss, ben que la chronque du temps ne l'assure pont. orsque Duprez apparut, la pettesse de sa talle frappa et surprt l'assstance, mas après qu'l eut déclamé le premer réctatf, l sembla, aux dres d'un crtque, «plus grand de deux coudées aux yeux de quatre mlle spectateurs.» : «Un lonq frémssement parcourut î'm U mense salle et le slence le plus profond régna». e duo du premer acte : O Mathlde, dole de mon âme, causa un N UTRE ÉCRT entère. Des mllers d'amateurs étrangers vnrent alors à Pars pour y entendre et applaudr cette nouvelle glore du théâtre lyrque franças. Et, rentrés chez eux, ls contrbuèrent par leurs éloges et leurs récts admratfs, à développer une réputaton déjà consdérable et à fare de Glbert Duprez une des plus marquantes célébrtés de son époque. Un sor même qu'l n'avat pu chanter la Muette de Portc, l'ncdent prt de telles proportons que le gouvernement nterpellé le lendeman, à la Chambre de Pars, ne fut sauvé que grâce à la rene Mare-méle et ses fls, lesquels frent savor qu'ls seraent dans leur loge à la prochane représentaton de Glbert Duprez à l'opéra. Dès lors, les plus flatteuses et les plus sédusantes propostons d'engagement convergèrent vers la personnalté du ténor, mas celu-c réserva à la scène françase la part majeure de ses audtons et d'un labeur tout enter consacré à l'art théâtral. Pendant dx ans, Duprez allat émerveller les muscens et enchanter les habtués de l'opéra; néanmons, jamas par la sute, l ne déchaîna le même enthousasme que le premer sor de ses débuts ; l en avat d'alleurs conservé un souvenr s vvace qu'l amat d'en parler encore les dernères années de sa ve, avec un accent et une émoton ntenses, qu révélaent l'emprente profonde qu'avat lassée en lu cette heure noublable. Et l amat rappeler à tous cet «nstant de sa carrère artstque»... Cent ans après, l vaut ben qu'on s'arrête un peu à cette date qu fut mémorable. MRCE BONNSSO.

6 Bfnu DMNCHE=USTRE FN, vous avez découvert des choses?... Vous savez?... Comment l est entré chez Peretta, la nut du meutre... Et vous savez auss... Sous quel aspect l se cache? Ou..; lors?... près-deman, dans la nut, sr. Èothet!... Soyez tranqulle... Sans vous, je ne pus ren. e sort de la colone repose sur vous, sur votre ntatve... Que dos-je fare? demanda le chef de la polce, dont le front se chargeat de nuages. Procédons par ordre... En premer leu, donner, deman matn, un coup de téléphone à sabel Court. Secundo, confer un communqué à la pressé. Terto, me flanquer une centane de polcers autour de la mason de Peretta, dès que les journaux auront paru... C'est-à-dre après - deman matn. Quarto, préparer l'arrestaton de tout ce qu se présenterat dans l'avenue des cornelles, ans que celle de quelques brahmes de ma connassance. Fare surveller de très près toutes les réunons qu pourraent avor leu dans le Pettah. orsque vous tendrez les chefs, une descente en règle dans les temples... Une perquston, jusque dans les statues transportables, vous lvrera sans doute des masques à gaz et des armes. - Good Gracous! Et nous ne savons ren... e prncpal est que vous le sachez aujourd'hu... Car l est temps d'agr. e désarmement de la populaton ndgène?... Hndoue surtout... es Hndous auraent forcé la man aux Cnghalas. Je vous cros, Mr. Crapotte, ft gravement l'offcer anglas. J'agra suvant vos consels. Que dos-je téléphoner à sabel Court? Peu de chose... Cec, par exemple : vous demanderez à la manageress s, avant son départ pour Marselle, Mr. Crapotte n'a ren oublé dans sa chambre, s l'on n'a ren trouvé, s vous pouvez envoyer Gamer fare un pett tour dans cet appartement. Vous vous enquerrez auss du mouvement de >ensonnarës qu a eu leu dans a mason. S'l y a eu des départs... Vous demanderez, cec est mportant, s Mr. Carpenter et sa femme sont encore à sabel Court. Et, pour égarer tout soupçon, demandez auss des nouvelles du révérend O'Grenor, comme s vous le connassez. Je le connas, en effet, répondt l'nglas. Bon. Cec vous mettra plus à l'ase encore. Un charmant homme, n'est-ce pas? Et un érudt. Je regrette que les crconstances que je traverse, les dégusements que j'a dû adopter m aent prvé de sa compagne... Qu plus est, de ses consels. l vous en donnat? C'est lu notamment qu m'a consellé de partr pour l'europe. l avat peur pour mo... Un ben brave homme... Mas revenons au sujet. e second pont nécessare est de lvrer une note aux journaux, trop tard cependant pour qu'ls pussent l'nsérer dans leur édton de deman. Entendu. Du paper, je vous pre. E mtmhnmnmmnnnnm DNS E mn nnlnmlm PROCHN un m "M couleur d'nterrogatore, par exemple. J'aura ans le grand plasr d'assster à votre entreten téléphonque. Ûevra-je réellement fare perqustonner dans votre ancenne chambre d'sabel Court?... Ben sûr. Quelques mnutes plus tard, le chef de la polce appelat l'agent de servce et, rudement, envoyat les deux hommes achever la nut dans les locaux de Sa Majesté, aux fras de l'etat. Je vous l'avas dt : vous avez tort de Je déranger, dt le polceman ndgène, d'un ton sentenceux, en les poussant dans une cellule. Sauvés. Pour cette nut, soupra Crapotte. l faut encore conserver la ve pendant quarante-hut heures. près, tout sera facle... facle comme l'exstence avant la guerre... NFN ÉCRVT RPDEMENT, ratura, déchra, recommença, demanda fnalement au fonctonnare de transcrre, en supprmant les fautes d'anglas s'l pouvat y en avor. orsque ce fut fat, l ramassa le broullon et les morceaux déchrés, y mt le feu, survella leur combuston. Soyons prudent... On ne sat jamas. Et Crobett dot connaître mon écrture... Un autre paper, je vous pre, que > je vous dessne le plan exact de l'avenue débarrassée des cornelles, avec la stuaton de l'usne de gaz asphyxant ou ncendare, je ne sas trop... C'est tout? Je vous rappelle qu'une centane de polcers dovent entourer la mason de Peretta, avant la mse en vente des journaux qu nséreront mon entreflet. à auss, l peut avor des complces *t être prévenu plus tôt que le publc. l se toucha le front. J'oublas, Tros lassez- "mu NUMÉRO... HEURES D'TTENTE T Î E 30 JNVER 938 UN CRME CEYN Roman polcer exotque par EDMOND ROMZÈRES passer, sgnés de vous, car nous rons ensemble sous des dégusements, et l ne faut pas qu'on nous refoule. Bon. Même un ordre de nous obér. C'est nous, avec vous d'alleurs, qu, à l'ntéreur de la mason, arrêterons Crobett. 'offcer de polce obecta : Vous me fates justement cerner la mason, pour qu'l ne pusse pas entrer. l entrera tout de même. mpossble. Pour tous ceux qu gnorent comment l est entré dans la mason forte la nut du crme, ou, c'est mpossble... Mo, je sas comment l y a pénétré. Ces tros lassez-passer sont à quels noms? ucun. u porteur. ls servront à Kllng, à son fls et à mo. Et mantenant?... Encore une cgarette. Pus envoyez-nous dans un cachot assez propre. C'est le melleur moyen de ne pas nous fare assassner. Vous nous en trez dans la matnée sous RÉSUMÉ DES CHPTRES PRUS Vnrent Crapotte, qu s'est octroyé des vacances, se trouve à Ceylan, où l habte depus plus d'un mos sabel Court, penson de famlle confortable. près avor vsté Colombo et parcouru Vle, l compte s'embarquer dans tros jours sur le Cap-SantJacques. nstallé dans le salon de la penson, l le conversaton avec le révérend O'Grenor, et les deux hommes commentent les journaux anglas et échangent quelques ^propos au sujet de l'évason d'un certan 'Bll Crobett, à la velle de sa pendason. e nom d'ndrew Kllng, qu le ft prendre cnq uns plus tôt, avant sa premère évason, vent sur leurs lèvres et la conversaton se poursut, almentée par des hstores polcères... ls reparlent de Crobett, que 7 - -nné ne revt, et de Kllng, dont le nan dt ne pont enver la stuaton, qu'l dot être par l'esprt de vene de son nsasssable ennem... Pus, Crapotte qutte son nterlocuteur et sort. l rencontre peu après son am anglas llan Fornwall, en route pour son club et qu lu déclare amer une certane mss Mary. Mas Vncent Crapotte, peu ntéressé, qutte ;e jeuts homme et poursut sa promenade, en Franças amateur de pttoresque. Une jeune femme attre son attenton et l n'est pas peu surprs de l'apercevor glssant furtwtext un paper dans la man d'un ndgène, Û deux pas du palas du gouverneur. Et, un peu plus tard, l la verra encore par- lant à un nommé Barry et, surprenant quelques brbes de conversaton, l l'entendra dre : «C'est pour cette nut...» Par la sute, Crapotte apprend qu'un certan de Costa, négocant en perres préceuses, a été mystéreusement assassné, et l'affare est tellement troublante qu'elle l'ntéresse jusqu'à le décder à dfférer son départ. e meurtre, comms dans une chambre close et achevé par un ncende localsé, l'ntrgue au plus haut pont. l se met en rapport avec les détectves chargés de l'enquête, mas le mystère s'épasst et Crapotte suggère à l'nspecteur Gamer d'nterroger Barry, dont de Costa état le patron. Pus Crapotte surprend au cours d'un bal un secret qu semble révéler une complcté entre la jeune femme et Barry. Enfn, Crapotte acquert la certtude que le bandt évadé, Crobett, est à Ceylan et que tous ces personnages ne forment qu'une seule et même organsaton crmnelle. Crapotte poursut son enquête et un nouveau venu entre en scène : Remsey, tands que llan Fornwall, toujours sédut par mss Mary, ne se doute pont de tout ce qu se passe autour de lu. Pus, les événements se précptent et apparassent les fgures de Kllng, adversare de Crobett, qu le capture. Mas Kllng réusst à s'enfur, adé de Crapotte et de Barry, dont le personnage n'est pont celu qu'on croyat... (Vor le début dans Dmanche-llustré du 0 octobre derner.) SE DÉROU comme l'avat ndqué le détectve franças. Vers hut heures, ls furent rappelés devant le chef de la polce. l téléphona à sabel Court. a manageress parlat assez haut et l'écouteur état assez sensble pour que les deux hommes pussent suvre la conversaton. ls surent ans que la chambre de Vncent n'avat pas été occupée par un autre locatare, qu'on n'y avat ren trouvé, que la manageress accuellerat volonters le polcer anglas, précsa-t-elle qu vendrat l'examner. e ménage Carpenter se trouvat toujours à Colombo, et le révérend O Grenor contnuat ses études. l parlat de repartr tros ou quatre jours plus tard pour la jungle. présent, en route, dt Crapotte. Mas pas ensemble. Je flera d'abord. Harry s'en ra dans une heure. Drecton?... e collège franças. C'est encore là que nous serons le plus en sécurté. Nous y attendrons les journaux de deman et nous nous glsserons vers la mason de Peretta dès la nut close. J'y sera également, affrma l'offcer de polce. Ne dos-je pas prévenr le gouverneur? Ou... Évdemment... Et pourtant non... Je me méfe des orelles qu se cachent derrère les murs... l aura une surprse, lu auss... ls fxèrent encore quelques ponts et ne se quttèrent qu'après s'être assurés que tout état ben comprs, ben convenu. ucun flottement n'état possble. Crapotte arrva sans encombre au collège Sant-Joseph. Une heure plus tard, Harry l'y rejognat. Kllng les avat attendus avec une mpatence nquète. Nous n'avons plus qu'à nous lasser vvre, s'écra Crapotte en allumant une Balto. a curosté travallat Kllng. l prenat mons faclement que le flegmatque Harry son part de la dscréton extrême de Crapotte. Et pus l souffrat de devor demeurer sans nouvelles de sa flle. a mer état calme à cette époque, la mousson favorable. l savat Mary sous bonne garde, mas un cœur paternel ne s'alarme-t-l pas toujours? vouez, ft-l brusquement, que Crobett, c'est Carpenter. Du reste, vous l'avez à l'œl. Crapotte de contenta de sourre éngmatquement. Vous savez qu est Crobett? reprt Kllng après quelques nstants. l fumat avec rage, s'entourat de nuages bleus. a ppe est tout de même melleure que le bétel, n'est-ce pas? Damn... Vous ne voulez pas répondre. Je vous a dt, dear Mr. Kllng, que je croyas... mas que je me sus habtué à ne jamas être absolument certan de ren... Et vous savez comment Crobett est entré chez mo, la nut? Cec encore, je cros le savor... - Sans avor ms les sonneres en branle, sans avor été arrêté par une décharge électrque? près-deman, nous verrons s mon hypothèse état juste. Kllng en prt son part, non sans maugréer., Enfn, dans deux jours, j'espère que nous dînerons tous ensemble, avec le bon révérend O (jrenor. Cette journée de détente et de OUT

7 '"»»» " E 30 JNVER 938 repos fut préceuse à Crapotte, qu vvat sur ses nerfs depus pas mal de temps. Surya se chargeat d'écouter un peu ce que dsaent les domestques, s'ls ne s'étonnaent pas de vor tros Burghers dans le couvent. l exerçat auss une survellance dscrète, m3s ren d'anormal ne se produst. a nut fut tranqulle. ls dormrent dans une seule chambre et îs prrent le quart, pour évter toute surprse. ls connassaent rop ben, à présent, l'odeur chmque dont ls gnoraent toujours les effets exacts mas qu devat être, avant tout, somnfère ; elle ne pouvat leur échapper s jamas, par un stratagème dabolque, leur ennem état plus au courant de leurs fats et gfcstes qu'ls ne le supposaent. Mantenant, attendons les journaux, ' dt Vncent, lorsqu'ls furent réuns autour du café au lat de France. ls arrvèrent bentôt : Ceulon Observer et Ceulon Dalu News. Volà l'affare, ft Kllng en montrant une manchette de premère page. Vncent Crapotte envoe des précsons à la polce de Colombo «a polce vent de recevor un nouveau télégramme _ du détectve franças concernant l'assassnat de Peretta de Costa. D'après certans papers qu'l avat trouvas chez le Burgher et qu'l avat emportés, Vncent Crapotte a pu dédure des choses qu semblent à premère Vue ncroyables.» e meurtrer du joaller serat le snstre bandt Crobett, dont on se rappelle la dernère évason à ondres. Jusqu'à présent, l a échappé à la polce, mas Peretta possédat quelques secrets (qu l'ont du reste condamné) et qu'l cachat dans sa mason. Vncent Crapotte peut affrmer que, sous le dallage de la chambre du Burgher, à' drote et sous le lt, Peretta avat enfou les preuves de la personnalté que Crobett a adoptée dans l'île. S Peretta avat vécu deux jours de plus, Crobett état prs.» u moment où nous sortons de presse, la vlla de Slave sland a déjà été cernée par la polce. Deman, dans la matnée, la perquston se fera devant les autortés légales. Crobett, pour qu la possesson du paper est à présent une queston de ve ou de mort, ne peut plus approcher de la mason de Peretta. étant donne les forces qu en gardent les abords. Deman, l'ngleterre sera défntvement débarrassée de ce démon.» Fort ben, émt Kllng après avor lu. S'l y a tant d'agents autour de la mason, comment voulez-vous, en vérté, que Crobett se rsque à voulor y entrer? orsque vous y habtez, la mason état défendue auss effcacement. v C'est vra, ft l'nglas un peu pontu. Vous avez votre secret. Qu sera le vôtre deman, Mr. Kllng. Fgurez-vous... j'a découvert ce secret-là, par une bénédcton du cel, pendant que, pauvre para, je fasas la seste, sur le bord de la mer, à un mlle de Mount avna. l sufft parfos d'une seconde pour trouver ce qu'on cherchat nutlement depus des jours. Surya fut envoyé vers la mason de Peretta. Depus qu'l ac- DMNCHE=USTRE compagnat Crapotte, l avat apprs, beaucoup de choses et le nom de pas mal de gens. orsqu'l revnt, l raconta que les polcemen, anglas et ndgènes, étaent s nombreux autour de la muralle du jardn qu'on devat en compter un par yard... Comme s'ls fasaent la hae... Crobett mértat cet honneur. De plus, l avat vu Carpenter qu observat à dstance, en se déflant derrère les cocoters, Parfat, dt Crapotte qu se frotta les mans. Votre torture ne sera plus longue, Mr. Kllng. En ce moment, soyez certan que Crobett pèse la nécessté absolue de pénétrer dans la mason, de fouller sous le lt, de s'emparer du paper qu le perdrat deman. l sat que, avec toutes les précautons de la polce pour l'élogner de cette demeure, l'ntéreur de celle-c n'est pas gardé. l rt en pensant à la déconvenue des magstrats, lorsqu'ls trouveront la cachette ouverte et vde... Mas vous savez qu l est.,. l'en sus à peu près certan. Carpenter, n'est-ce pas?... Ce ne peut être que lu. Gov'nor, ralla son fls, vous tombez dans le plus grand péché de curosté, et je cros assez connaître Mr. Crapotte pour savor qu'l vous en punt. Devl!... près le tffn, Vncent ft la seste, ce qu lu permt de gagner l s'nquéta encore de leurs lassez-passer, dt à Harry : Regardez ben s les crcuts électrques n'ont pas été armés. l ne faut pas qu'ls nous électrocutent au passage. e jeune homme s'en alla donc e premer le long de l'eau sans reflets. u bout de quelques pas, ls entrèrent sous la cocoterae touffue, Kllng arrvat le derner et de mauvase humeur. Comment veut-l que Crobett venne dans la mason? Par où donc entrerat-l? Ce n'est pas un homme à se jeter dans la gueule du loup. Un dégusement?... l y est passé maître, certes... mas, c, tous les polcers se connassent... Harry percevat une rumeur. a note du journal avat amené vers Slave sîand un nombreux publc ndgène qu s'état nstallé dans l'espor d'assster à un spectacle. e jeune homme avat reprs son aspect de veux Burgher. rrvé entre les cureux et les polcers, l tressallt : Carpenter... Damn! J'auras meux amé vor c le bon révérend qu veut me convertr... l marchat drot à la porte de la vlla solée. es polcers avaent des casquettes. Des nglas... l s'arrêta un moment. usstôt un des agents métropoltans s'avança, rude, pour le repousser. Mas Har- tros heures. Pus l lut. Kllng fu- ry avat; retrouvé mat et mâchonnat sa mauvase connue. Garfler... humeur. Harry bâllat. Enfn, le cel devnt jaune, pus orange, pus volet, tout cela en quelques mnutes. du pan et des bananes, vérfèrent leurs armes, leurs lampes électrques. a gaeté de Crapotte tomba. l recommençat à douter. Ce qu'l avat magné tout à coup, après avor dorm sous les cocoters de la plage, près des barques à balancer, n'état-l pas une extravagance de son magnaton? Ne courat-l pas à un échec honteux? Je ne sas plus... Je ne sas plus... murmura-t-l. e cel état couvert. a nut déjà nore. Pour lu, un temps à souhat, ft-l encore. Pus à ses compagnons : Sortons par derrère, au bord même du lac. Nous ne sommes pas à plus de dx mnutes de votre ancenne mason, Kllng. Nous y allons ensemble?... Non... Marchons à deux ou tros cents pas les uns des autres. Peut-on savor s'l ne rôde pas par c?... Surya nous mènera jusqu'au bord de l'eau. Pus nous ''abandonnerons. S MNGÈRENT HTVEMENT une fgure E REGRD avec mê fance. l état prêt à rener la sgnature de son chef Harry se pencha et lu murmura quelques mots à l'orelle. Gamer se redressa comme s'l venat d'apercevor un éléphant rouge. Harry sourat. Déjà Crapotte arrvat près d'eux. Ce n'est pas possble, répétat Gamer. lors, vous ouvrez? demanda Vncent. e chef de la polce? l va arrver, balbuta Gamer. l fat nor à souhat. Envoyez quelques agents refouler les cureux. ne faut pas qu'un seul d'entre eux s'aperçove que vous aurez ouvert cette porte. 'ordre fut exécuté sans repl que. présent, Kllng état près de Crapotte et de son fls. e nom de celu-là? grogna Gamer. Peretta de Costa, lu répondt Crapotte gentment. 'nspecteur eut un nouveau sur saut. Vous moquez-vous?... Non, mon cher Gamer, et G MER ^!!!n[n:!u>!!!nn:::!;;![;:;!:::!:n;!::::!!!!n Nous commencerons dans notre prochan j J numéro la publcaton d'un nouveau grand roman d'aventures : par JEN D'GRVES \?lllll!lllll!!m]llllll!l)ll!m!lllllll!!]ll!mllll!llllll!llllllî vous n'êtes pas au bout de vos surprses. ce moment, parut l'offcer qu drgeat toute la polce de Ceylan. l serra les mans des tros Burghers et dt : Je vous lasse agr, sans comprendre... Tout ce que nous fasons n'a aucun sens pour mo. Mas je vous a fat confance. Je ne me déds pas. Merc. Que décdez-vous?... Entrons là-dedans. l y est? Oh! non. Mas l y vendra cette nut. Ne croyez-vous pas plus sage de l'attendre dehors, ou, s vous voulez le prendre à l'ntéreur, de lcencer tout notre servce de garde? Pardon. l ne vendra que parce que vous avez, autour de la mason et pas à l'ntéreur cette centane d'hommes. "»>»»!& vous POUR ou ONTRE E MQUGE? Cette queston, posée par nous à nos lecteurs, dans notre numéro du 6 janver, nous a valu un abondant courrer. Voc, choss parm de nombreuses lettres, rches en arguments «pour» ou «contre», l'avs de Mme Germane aseray, de Pars, qu défend le maqullage : POUR e maqullage des femmes est une chose qu dot être ntellgemment les épaules, comprse et savamment réalsée! sans répondre. Pour tous, ns, un maqullage outrancer, soucrapotte fasat une sottse. lgnant un défaut ou «des ans quel l ne pourra pas entrer, que rréparable outrage», n'est grommela-t-l. cependant, en regar- guère souhatable. Mas un maqullage ben dosé et applqué avec goût, dant le détectve; snon avec art. peut auss soulgner l vendra. Je le jureras. Et la pureté des trats, le dessn d'une vous le verrez venr. bouche, l'éclat du regard ou la blan C'est trop fort... cheur des dents. ns comprs, l Je suppose que nous devrons peut être consdéré comme étant a\'or quelque patence. Je ne l'es- au vsage ce qu'est la coquettere a père pas avant. mnut. Et l sera la tolette. Et l semble que cette dur de demeurer à l'affût, sans sorte de raffnement ne pusse consun défaut en so, n une altéprononcer une parole... Harry, ttuer de la beauté chez la femme. assurez-vous du crcut électrque. raton Et pus, même s le maqullage J'emmène des hommes avec corrge parfos un défaut, ce n'est mo? questonna encore le chef. pont encore une rason pour le Quatre nspecteurs blancs. condamner, snon, l ne nous resterat plus qu'à retourner à la nature, Et un mousqueton pour mo. l prt celu de l'agent le plus sans jamas reméder à ce que celleproche, se tourna pour être ben c a d'mparfat... sûr que les cureux ne pouvaent, CONTRE dans cette nut opaque, vor s'entr'ouvrr la porte du jardn. Et voc, à présent, l'avs «contre» de Entrez, dt-l. M. Robert Mahy, de lle : Quelques nstants plus tard, e maqullage des femmes est soul'hus sogneusement refermé, ls vent une dssmulaton et a, pour cette rason même, quelque chose de se trouvaent réuns derrère le décevant et de... sournos. l manmur. en somme, de franchse et, au Je vous demande quatre à que, surplus, n'embellt pas toujours celle cnq heures de patence, d'mmo- qu l'a adopté. Un tent fras nablté, dt Vncent. Ou nous pren- turel, un vsage dépourvu de tout drons ce sor le snstre bandt, ou artfce, ont plus de charme vérta je pus ben le dre aujourd'hu ble qu'un tent ou un vsage plus ou le massacre de la populaton mons transformés, plus ou mons ranglase ne serat qu'une queston réels. Mas l faut cependant admetque, pour certanes de nos de jours, et, malgré toutes nos tre contemporanes, aux «trats un peu précautons, je ne sas pas s nous flous», l peut offrr un avantage... l'empêcherons complètement... Je momentané. Quant aux sourcls rasus certan, vous entendez, cer- sés, meux vaut n'en pont parler... tan... que Crobett va venr, qu'l va entrer c en dépt de tous les polcers et de tous les mlcens qu empêchent quconque d'approcher de la mason. Certanes personnes préfèrent Je ne comprends ren, marà une ve métculeusement réglée, motta Gamer. lasser sa part à l'mprévu, c'estcrapotte reprenat : J'a dscuté un pont avec à~dre à confer au hasard sans votre fameux détectve Kllng. Je pour cela se lvrer à des dérèglene veux pas vous le lasser gnorer. ments pont souhatables le Crobett est condamné à mort. a son de rompre une unformté corde l'attend. D'autre part, s'l dont quelqu'un a dt qu'elle suspeut nous tenr tête, nous aurons cte l'ennu. Dtes-nous s vous êtes pour au mons tros cadavres de notre côté, et qu sat s'l ne nous échap- ou contre pera pas encore? l est fort. l est agle. l a des ressources nsoupçonnées. Je cros que le seul moyen de le prendre est de le mettre avant tout hors d'état de nure. Cela semble cruel. Mas Kllng m'assure qu'l y gagnera sa Nous chosrons, parm les régrâce. J'a donc décdé... ponses reçues de nos lecteurs, l s'arrêta un moment, affermt quelques-unes des melleures, et sa vox. e ton qu'l prt montra les publerons dans un prochan qu'l ne fallat pas le contre- numéro. carrer : J'a donc décdé de lu fracasser les deux bras avec ce mous- es réponses ne devront pas dépasser cnquante lgnes au maxqueton. mum. Elles devront être adressées ls se tasaent. Ce fut le chef M. le rédacteur en chef de qu répondt au bout d'une mnute: Dmanche-llustré, 8. r. d'enghen, Kllng a rason. S'l est ans Hre sgnées et accompagnées d'un mutlé, Sa Majesté lu fera grâce. oon de lecteur (à détacher dans ce mméro en page 4). Vous lu sauvez la ve. Je n'héste donc plus. l me reste à vous chosr des postes Nous donnerons, dans notre d'observaton dans lesquels l ne pusse pas vous apercevor et d'où prochan numéro deux opnons vous dstnguerez mon sgnal. sur la queston posée la semane Qu sera? nterrogea le chef. dernère. Enfn nous accuellerons Tros coups brefs de lumère volonters les suggestons de nos à l'ade de cette lampe de poche. lecteurs concernant les sujets à l l'alluma. mettre en dscusson C'est ben convenu? mon appel, vous nous rejognez près de la porte du bungalow. l s'occupa personnellement de trouver à chacun des abrs. orsque ses hommes furent dssémnés, l rôda autour de la demeure, s'efforça de les apercevor. l ne vt ren. Crobett ne soupçonnerat pas leur présence. nous, mantenant, dt-l au chef de la polce, à Kllng et à son fls, qu étaent demeurés réuns. 'OFFCER HUSS E PROCHN DEBT UNE VE RÉQÉE OU PENE D'MPRÉVU? EDMOND ROMZÈRES. llustratons de ROBERT E NOR.

8 a lt l l ra DMNCHE-USTRE»»'»» """ DRME ET VENTURE PS M DSCOURS ET DESCENDEZ DE VOTURE,J fltncf! vous Ds: ""...m.».,,,.».»,,.».,, BCOT, ppè TENS,TENS, TENS HS C'EST TONY, M PROE. PR BRNNER /4J? ÙENNS COEBQCOK RSVME. SPENCER REÇU PR TÉÉPHONE UN ME^qE U DEM,ND<\S)T. DE- t> - RENDRE be.u± EN V/OTURE SUR \ C^R^NDE ROUTE, HOR<b DE NEW-YORK*,».. 5OU CvN S VOTURE! EVT RRÊTÉE,,.UN HOHME SURFT D'UN FOUR RE... ORS C EST, VOUS QU M'VEZ TÉÉPHONE, HEN? EH BEN QUES SONT CES RENSE- POUR E MOMENT NOUS TTENDONS.E TYPE QU TRÉ DNS XMEhEMTS QUE VOUS VOTRE PNEU. kpev EZ N'PPORTER?) ME VO TONY.. O/S...J0 C0UP,, H E Fl C VEUX,T/S JUSTE TOUCHÉ E PNEU GUCHE DÉJÀ À." PUSSNTE VOTURE OU ET SURTOUT MONTEZ. MON ON DE À UN HOM- SNS CHUFFEUR flppro- DNS voturçe RP- C-HEDES TROÎS HOMMES DEMENT.. PSÎE Bfl GUES OU snon! ME OBSERVE ES ÉVOUTONS DE CONDUTE. ET À GRNDE SUP,PWSE DE SPENCER,EE RENTT ET S'RRÊTE À QUEQUES PSJjEUX ORS VOUSl^ MONTEZ VEC NOUS, N S PEC TEUR? NTÉREURE NORE.. ENCORE UN PEU... Çfl V COMME Ç! foh \ H- SE. FM TRO.T. ON JEUNE ETRNGE VOUS v/oub ETE^> P>^ -H POURRT S'EN ER\y À MDEE. PRTONS? Copyrght par gence Françase de Presse. copyrght par Vmanche- Prenez vos vacances en hver Vstez le MROC, l'gére, le SHR, la TUNSE. CRCUTS TRNST" El BE T S FOf

9 MM,ttf ttftttltfrmmtttmtrftmfttrt F "''""" ""'» mu...un...m DMNCHE=USTRE FNTSE ET HUMOUR évdent de club RMNE v/ou^ VENEZ. CHEZ. NOOS ~ VEEC JNNE: VOUS DVTES? VOUS HE-HEZ. CH RlE E"T_ GNÈS? TRES Wf JEJN/J/HFCGN TEXTEDE MVMCE KEROl/... MS SSONS RMNE VEQSES ROKEY- KBOS... RESUME.' -M FU/Tf ûf WÀ/CfS SF /'/{M//Vf F/r ÏCCrfR GUfRfe f/vt*f MÏ64Hf~? 'frt Of 00//. GÈNè -OU, ET NOUS VONS MENÉ NOS NVTÉ.S». lh.t E-/NNO -CHRMÉ DE FRE. VOTRE CONNSSNCE. ENTR-, ENT RE.Z.,. d -ROUE. E Y7 TPS TOUT DE SUTE, on ' \7,^, \ H n^f' MNC,ERl. T ^ E_ ^PSSONS EN MÉ6NÎE OU MûBÎUSTlON è'6 (_ ENCORE DES =s=à RESQUEURS» OÙ EST-CE QuE NOUS ONS ES METTRE? -ZUT\ ^uzy! \ JE NE CO N N \S PS MOl-f lê. DE CES C,ENS.N ho\ NON P-US'. NSl* D'EURS QU'À BBÏ^... T^SUT! VJUEN -.TNPtsqUE POPoVlTc^HfRCHT UN PN CÉ N. '-MS JE NE. VOUDRS PS /CH! TU, PRUES!, VN0N VEUX.*... BS» E V ÉTUDÎT UN PN NON MONS GËNÎ... Ê.TRE ES PO\R,Ç.S QU DEVRONT REMETTRE. PPRTEMENT.EN ORDRE DEMN MTN WM5 SOUDN. RYONNNTE, S f\0 ESTÉ S' ÊCR '. che-uustrè, Uhcago Trbune. EN FRQUE DU NORD EEJ T R ES ( su/v/qfj Copyrght par Dmanche-llustre. Déplacements lacles. Hôtels confortables. p<ïêxf8?oa!r S'DRESSER : Compagne Générale Transatlantque, G, rue uber, Pars, aux agences de la Compagne et aux agences de voyages.

10 nf DMNCHE-ïJSTRE wlumllhlllhhwml.lll réfléchr... que son esprt resn semblatprétendat à une armore composée d'une nfnté de trors, chacun de ces POÉON S'l exste un ouvrage nttulé les «Mémores de M. Claude» et que ce derner, polcer sous l'empre, aurat publés? u. les Mémores de M. Claude ont en effet été publés, mas pont par M. Claude lu-même. Ce derner, qu fut chef de polce de sûreté sous le second Empre, décéda à Vîncennes en 880, alors que les Mémores publés d'après des notes lassées par lu et contestées en parte ne furent ms en lbrare que vers 882. Ce polcer fut chargé des enquêtes dans pluseurs grandes affares crmnelles, notamment celles de a Pommeras, d'vnan et de Troppmann, souvent évoquées depus. l avat prs sa retrate en 875. O <» <3> <S> Comment fare un allage brllant à base d'étan? présente un brllant qu peut le fare servr à fare des mtatons de brllants, de perres préceuses. On l'obtent, tout smplement, avec 29 partes d'étan et 9 de plomb. On peut le fare prendre sur du verre tallé, et des reflets cureux se font sur cette mnce lame de métal à travers le verre. S> < > Q> Comment se prépare le gâteau de marrons? HOSSSEZ un klo de beaux marrons. Enlevez la premère peau. Fates cure à l'eau frode très légèrement salée jusqu'à ce que la deuxème peau s'enlève faclement. Enlevez la deuxème peau, et mettez les marrons dans une casserole avec un peu de lat et. de beurre- fras pour achever la cusson. Rédusez la pâte au morter, ajoutez un quart de ltre de lat, 00 grammes de sucre vanllé, tros blancs d'eeufs battus en nege. Endusez un moule de caramel, mettez la purée de marrons. Fates prendre à four doux. Démoulez sur un plat et versez sur le gâteau une crème à la vanlle confectonnée selon les règles. C Quels sont, en tués et en blessés, les chffres des pertes de l'nfantere françase pendant la dernère guerre? 'NFNTERE françase peçdt hommes tués. Quant au chffre des blessés ou mutlés, l s'élève à 3 mllons hommes. TOUX CTRRHES BRONCHTES CHRONQUES t GOUTTES VONENNES TROUETTE-PERKET en capsules...h.,.,,. 0 nnn. """" je voudras ben savor Savor... trors se rapportant à un sujet détermné. Quand une affare se présentat, l n'avat qu'à ouvrr le tror correspondant et «l état certan d'y trouver, classés comme l convenat, tous les souvenrs nécessares, autant de documents pour servr d'arguments et les solutons toutes fates. l ne perdat pas ans de temps à réfléchr et pouvat passer bentôt à une autre affare et à un autre tror. Mas c'état Napoléon ; encore n'est-l pas sûr qu'l n'avat jamas beson de médter. a rapdté de concepton que lu permettat son géne lu donnat la possblté de raconter ce qu'l voulat, pour éblour encore davantage. Quant à nous tous, qu n'avons gagné n la batalle de Rvol n celle d'usterltz, nous aurons tort de crore que nous possédons dans le cerveau des trors mervelleux qu nous autorsent à décder de tout sur-le-champ. Presque toujours, quand nous nous croyons lhtmnés par une dée subte et que nous la suvons sans réflexon, nous commettons un mpar ou fasons une bêtvse. Dans le cas contrare, remercons modestement le hasard, plutôt que notre géne. 'homme n'a pas d'nstnct nfallble comme les anmaux; ce qu'l fat ben, l a apprs pénblement, souvent à le fare et chacun de ses gestes, même chacune de ses paroles, pour attendre au meux de ce qu'l peut donner, nécesstent un traval préparatore : celu de la réflexon. e premer mouvement est le bon, affrme un veux proverbe! Hélas! le premer mouvement est celu qu, dans une sorée nous fat dre à notre vosn, à la vue d'une velle dame affreusement maqullée: «Quelle perruche!» Et le vosn répond: «Merc, monseur, c'est ma mère!» e premer mouvement est celu qu, devant compère renard, fat lâcher au corbeau son fromage. C'est celu auss qu nous lasse agr sous l'emprse de la colère, qu permet à nos passons de nous amener 'à des gestes rréparables. Réfléchssons! réfléchssons! l faut se garder cependant de devenr un ndécs, ballotté constamment entre deux rasonnements contrares. e personnage a été ms au théâtre, sous le nom de Trplepatte. l'heure même de son marage, à force de médter le pour et le contre, l ne sat pas encore s'l dot prononcer le ou fatdque. C'est un peu trop. Comme de toutes choses en ce monde, l ne faut pas abuser de la réflexon... s nécessare pourtant à chacun de nos actes. H. F. llh Comment l est tenu compte du temps passé au traval, pour le calcul des allocatons famlales? r>oub le décompte des sommes qu seront * payées aux bénéfcares des allocatons famlales, l est tenu compte du tempe passé au traval par le bénéfcare, de la façon suvante : Pour toute personne qu fgure sur le contrôle d'une entreprse du er au 30 d'un mos, le mos enter lu est compté, sans qu'l sot tenu compte du nombre d'heures de traval, n des jours normaux de repos. Pour ceux qu ne fgurent pas un mos enter, l n'est tenu compte que du nombre des journées passées au traval. En cas d'embauchage ou de débauchage en COÛTS de journée, s le temps de traval est de plus de quatre heures, la journée est comptée complète ; s le temps de traval est nféreur à quatre heures la journée n'est pas comptée. es journées de semane anglase sont comptées comme journées complètes. Ces ndcatons sont celles applquées dans la régon parsenne, chaque casse de compensaton régonale pouvant avor ses règlements partculers, dans le cadre de la lo organsant les allocatons. quel moment aura leu le prochan concours de rédacteur à la Banque de France? '. TE : 27 mars 938. Déla d'nscrpton : " févrer 938. ge au " janver 938 : dx-hut ans, plus servce mltare légal. Tratement de base : francs, plus ndemntés. Baccalauréat ou dplôme équvalent exgé. <3> * D Quelles sont la date, les condtons d'admsson et le tratement de base du prochan concours à l'emplo d'ngéneur adjont des travaux publcs de la Vlle de Pars? T\T5 : 5 mars 938. vor satsfat aux *-* oblgatons de la lo sur le recrutement dans l'armée actve. ge, au er janver : vngt et un à trente ans, plue servces mltares antéreurs oblgatores actfs. Tratement de base : francs plus ndemntés. cence ou dplôme équvalent exgé. Comment tremper effcacement racer? rn prend 8 klos de glycérne et 500 grammes de sel de cusne, 00 grammes de sel ammonac, 50 g. d'acde chlorhydrque concentré, et enfn 0 klos d'eau. On chauffe Comment fare un allage mou pour la l'acer, au rouge cerse, avant de plonger fonte? dans ce lqude. est de consstance, comme l en faut, pour des fgurnes en plomb, des boutons, des petts ornements. On le prépare avec 4 partes d'étan et 3 de plomb, et l prend admrable- Ce qu'on dot fare pour grasser les harnas? ment les fnes emprentes. On pourrat auss mettre 8 partes d'étan, 6 de plomb et 0,5 /~\N fat fondre, sans lasser boullr, tros d'antmone, mas, alors, l'allage, tout en partes en pods de suf ben pur ; pus fondant plus faclement, est un peu cassant on y ajoute tros partes d'hule de ped de en dépt de sa dureté. bœuf auss pure que possble également. On retre du feu, et l faut ensute remuer jus<$> qu'à refrodssement complet, car autrement on rsquerat de vor se former des grumeaux Pendant comben de temps George ou même des paquets de suf ; on colore Washngton fut présdent des Etats- fnalement en addtonnant d'une certane quantté de nor d'vore. Uns? EORGE WSHNGTON, à qu Pars a élevé deux monuments l'un place d'éna, l'autre place des Etats-Uns fut élu pour S l'on peut empêcher les dents de se la premère fos présdent en 789, pus réélu carer? en 793. l refusa le pouvor qu'on lu avat offert en 797 et présda donc pendant sept OUR empêcher vos dents de se carer et ans la grande républque ame. uparavant, partant de se casser, l sufft d'avor en 787, l avat été élu présdent d'une toujours sur votre table de tolette une bouconsttuante, après l'affranchssement de son telle contenant une soluton de magnése. pays, et avat refusé la couronne royale, Tous les sors avant de vous coucher, brossez dscrètement offerte par quelques partsans vos dents et rncez votre bouche avec un de la monarche. peu de cette soluton que vous garderez un nstant dans votre bouche pour que les dents s'en mprègnent ben. Ce pett_ procédé emcomment nettoyer des bjoux? pêche les acdes d'attaquer l'émal et par ous nettoyer des bjoux et objets préceux conséquent de les carer. en or, argent ou platne, placez-les dans <î> * «> un récpent. Versez dessus de l'alcool à 90 et lassez ans tremper toute la nut. Mettez le lendeman, ces bjoux ou ces objets dans Quand a leu le concours de dame mécanographe stagare dans les bureaux de la une boîte où l y aura de la scure de bos, préfecture de la Sene et quelles sont de préférence de bus. Pour les objets d'argent et d'or peu fragles, trempez-les dans les condtons d'admsson? une eau tède savonneuse, fates mousser et TE : 7 mars 938. nscrptons reçues jusagtez les objets ou bjoux. Frottez à la peau qu'au 8 févrer 938. ge, au " janver de chamos. 938 : vngt à trente ans. Tratements : de <S> <$> <S> à francs, plus ndemntés. ucun dplôme exgé. D'où vent le mot «slhouette»? l y a douze postes vacants. E dessn qu ndque seulement le contour d'un objet ou d'un vsage vu de profl aurat pu prendre le nom d'un maître de l'art. e sort a voulu qu'l eût pour parran S l'on peut nettoyer les fourrures avec un mnstre des Fnances! de l'essence? Etenne de Slhouette, l'homme chargé ÉNGEZ, lon du feu, du sable fn ou de d'équlbrer le budget sous ous XV, ft -des la scure d'acajou à de l'essence mnéréformes s mesqunes qu'on le tourna en rdcule. Et comme l n'y a pas de crtque rale. Frottez en tous sens la fourrure à désans coup de crayon, la carcature s'en em- grasser, secouez et mettez sécher à l'ombre. para. En souvenr de ces réformes seulement Pour les hermnes, les lapns blancs, chnébauchées, on donna le nom de slhouette à chlla, employez le talc mélangé d'essence, frottez et lassez sécher. des dessns unquement formés d'un trae. G P P D C M ETES-VOUS DE BONNE COMPGNE ET UN M SUR EQUE ON PEUT COMPTER? Vous l'êtes et en tous cas, c'est ce que vous pensez... Mas que dsent les experts? Voc l'épreuve basée sur des questons plausbles, préparées par des psy= chologues émnents. Répondez aux vngt questons suvantes par ou ou non, et apprenez la vérté sur vous-même. Vous magnez-vous sauvant la ve d'un e-yfant se noyant, ou ben encore l'empognant devant une automoble t 2 Vous précpterez-vous dans une mason en flammes pour accomplr un acte d'héroïsme f 3 Vous penchez-vous de côté quand vous êtes asss? 4 ttendez-vous des personnes qu vous ament qu'elles vous dorlotent t 5 Vous servez-vous naturellement de votre man drote ou êtes-vous gaucher f 6 Consdérez-vous que «tout ou ren» sot une bonne formule pour réussr f 7 Btes^vous sujet à des maux de tête sans motf? 8 Rougssez-vous faclement f 9 mez-vous le traval, sot mental, sot physque f 0 Dormez-vous avec les bras au-dessus de votre tête? Passez-vous beaucoup de temps à étuder ou à lre des lvres nstructfs? 2 Pensez-vous qu'l sot mpossble pour une femme de conserver l'amour d'un homme T 3 Quand vous trouvez à redre, votre esprt crtque est-u constructf f 4 vez-vous une apttude domnatrce à l'égard de l'autre sexe f 5 Vez-vous mons de vngt-deux ans la premère fos où vous fûtes amoureux f 6 Trouvez-vous qu'un homme sot supéreur à une femme?.7 POrtez-vous ntérêt au traval et aux amours de vos ams î 8 Etes-vous encln au snobsme f 9 vez-vous longtemps dfféré de vous marer t 20 Etes-vous auss graceux avec votre femme dans l'ntmté que devant d'autres personnes t Comment vos réponses cadrent-elles avec les questons précédentes? Voc la formule-étalon : : ou ; 2 : ou ; 3 : non ; 4 : non ; 5 : ou ; 6 : non ; 7 : non ; 8 : non ; 9 : ou ; 0 : non ; : ou ; 2 : non ; 3 : ou ; 4 : ou ; 5 : ou ; 6 : non ; 7 : ou ; 8 : non ; 9 : non ; 20 : ou. S plus de dx réponses concordent, en résulte que vous êtes quelqu'un de bonne compagne, snon... hélas! vous avez tout ce qu'l faut pour former un garçon odeux. '"" E 30 JNVER 938 «mm E FRNÇS... TE QU'ON NE E PRE PS Que nos lecteurs se rassurent, les textes que nous donnons sous cette rubrque sont des textes franças parfatement corrects et construts avec des mots qu fgurent tous au dctonnare aroussenos lecteurs se convancront vte à cette amusante lecture, comben notre langue est rche... mas quelquefos peu connue! Récepton à la ferme Prosper, fermer tourangeau, se leva de benne heure ce matn-là. usstôt dans la cour, l pesta à cause du désordre qu y régnat et appela sa femme : Hé! la Marette! Un coup de man! e calvaner n'est pas là aujourd'hu. Faut ranger le belneau, la benace, le cabrouet et la caloge. On a ce bégaud de Jeanjean à déjeuner pusqu'l s'est asotté de la flle à Grégore. Et pus, écoute : apporte-mo ma balancne. a Marette descendue, Prosper lu recommanda de ben préparer la badoche et de surveller le ggot afn qu'l ne reçove pas un hav. lors, tranqulle, l sffla son babchon, éplucha, au passage, quelques becs-de-grue dont l'automne jaunssat les feulles et se drgea vers la bvoe, au-devant de Jeanjean. TRDUCTON Prosper, fermer tourangeau, se leva de bonne heure ce matn-là. usstôt dans la cour, l pesta à cause du désordre qu y régnat et appela sa femme : Hé! la Marette! Un coup de man! 'ouvrer n'est pas là aujourd'hu. Faut ranger le tombereau, la charrue, la charrette et la nche à chen. On a ce ngaud de Jeanjean à déjeuner pusqu'l s'est stupdement amouraché de la flle à Grégore. Et pus, écoute : apporte-mo mes bretelles. a Marette descendue, Prosper lu recommanda de ben préparer la morue et de surveller le ggot afn qu'l ne reçove pas un coup de feu. lors, tranqulle, l sffla son épagneul, éplucha, au passage, quelques géranums dont l'automne jaunssat les feulles et ss drgea vers le carrefour, au-devant de J eanjean. Quelles sont les orgnes du «langage convenu» tant employé aujourd'hu par tous ceux qu ont de pussantes rasons pour se méfer des curostés fâcheuses? Ç>E «langage convenu», autrefos appelé v -' stéganographe ou cryptographe, remonte à la plus haute antquté. es Spartates l'utlsaent dans leurs ordres à leurs généraux te l'on apprend dans Suétone que César et uguste correspondaent secrètement au moyen de combnasons de lettres, nntellgbles pour quconque n'en connassat pas la «clef». Depus ces temps lontans d'nnombrables systèmes furent magnés par d'nlassables chercheurs tands que d'autres chercheurs, non mons nlassables, s'ngénaent à percer le mystère des procédés successvement employés. On raconte à ce sujet qu'au xv sècle le gouvernement espagnol se servat d'une écrture de conventon tellement complquée que toutes les tentatves de déchffrage avaent échoué jusqu'au jour où le bon ro Henr V eut recours à la sagacté de l'llustre mathématcen Vète, le créateur de l'algèbre moderne. Vète réussît à lre toutes les dépêches secrètes qu'on lu soumettat en dépt des contnuelles varatons de leurs «clefs». ce qu ft dre, à la cour de Madrd que la cour de France avat engagé le «dable». <î> < > <«> quo reconnaître l'âge des possons? /~VN prend sur les flancs d'une carpe, une v - écalle que l'on nettoe sogneusement à l'alcool, pus on regarde attentvement cette écalle à contre-jour, en la tenant au moyen d'une pnce. S, au mleu de l'écallé, on aperçot un pont très brllant, c'est qu'on a affare à une carpe d'un été, chez la carpe de deux étés, ce pont central est entouré d'un anneau, de deux anneaux chez la carpe de tros étés, et ans de sute. Quoque l'expérence n'at encore porté que sur des carpes relatvement jeunes, on a tout leu de crore que le nombre des anneaux augmente proportonnellement à l'âge.... D'où vent la coutume de la «Chandeleur»? KTTE coutume, velle de plus de.500 ans, ^ remonte à la Rome païenne, où au mos de févrer, se déroulaent des fêtes en l'honneur du deu Pan, appelées upercales. Cependant comme celles-c donnaent leu à des lcences et à des orges extravagantes, le pape Gélase, au Ve sècle, en prt ombrage et les supprma pour les remplacer par les fêtes de la Chandeleur qu, données en l'honneur de la présentaton de Jésus au temple de Jérusalem comprenaent une processon aux cerges allumés, symbole de lumère et d'esprt dvns. (re la sute page 4.) REVEEZ BE DE VOTRE FOESans caonel et vous sauterez du lt le matn "gonflé à bloc" T! faut que le foe verse chaque jour un ltre de ble dans rntestn. S cette ble arrve mal, vos alments ne se dgèrent pas, ls se putréfent Des gaz vous gonflent, vous êtes constpé. Votre organsme s'emposonne et vons êtes amer, abattu. Vous voyez font en nor! Zes laxatfs sont des ps-aller. Une selle forcée n'attent pas la cause. Seules les PETTES PUES CRTERS pour le FOE ont le pouvor d'assurer le lbre afflux de ble qu vous remettra d'aplomb. Végétales, douces, étonnantes pour fare couler la ble. Exgez les Pette» Plules Carters pour le Foe. Ttes Pharmaces : 9frs 75.

11 "" M E 30 JNVER 938 mnr SCENCES NTUREES COUEUVRE COER ET E PETET ÉZRD C N'EST PS UNE FBE. a photo en fat fo, qu flme cureusement la morsure de la couleuvre et la dernère convulson du pett lézard. e nom scentfque de la bête capturante est tropdonotus natrs. Son nom vulgare vent de ce qu'elle porte coller jaune et nor. De branche en branec...nm.m.,,,,,,,,,,,,,,...m...m. MttMrMtnn) proftons de nos losrs pour nous nstrure un peu m DMNCHE=USTRE "»»»>!» PETTES CUSES GRNDS EFFETS «S le nez de Cléopâtre eût été plus court, toute la face de la terre aurat changé» a écrt Pascal. Mas comben d'autres événements aux répercussons consdérables se seraent ou ne se seraent pas produts s un élément mprévsble n'en avat modfé le cours! Ce sont quelquesuns parm les plus mportants de ces fats fortuts que le lecteur trouvera ênumêrés c. DNS ÉGENDE ET DNS 'HSTORE ES COUPES CÉÈBRES RONSRD ET HÉÈNE contrarement à Pétrarque éternellement fdèle à aure, a-t-l chanté en ses vers dvns pluseurs beautés et Cassandre, et Mare, la vllageose, et Genèvre, la bonne flle de Pars, et la hautane sabeau de meul et auss stel. Mas son sonnet le plus célèbre, parm tant d'autres auss alés, rend son nom nséparable d'hélène : S NS DOUTE, RONSRD Quand vous serez ben velle au sor à la chan[delle, ssse auprès du feu, dévdant et flant, Drez, chantant nes vers, en vous émervellant : «Ronsard me célébrat du temps que j'étas belle.» Hélène elle s'appelat Hélène de Surgères et état flle d'honneur de Catherne de COUEUVRE ET SON NFORTUNEE VCTME che, voyez les mystéreux enroulements de son corps grsâtre, tacheté de nor. l'échelle du pett lézard, l peut ben y avor assez peu lon de m. 50 de couleuvre c'est là sa dmenson maxma. a couleuvre à coller, reptle européen, affectonne comme habtat le vosnage des eaux dormantes, les bords des étangs et des mares ; elle y fat grande consommaton de grenoulles et de lézards qu'elle happe ans qu'on s'en peut rendre compte par n'mporte quelle extrémté, avant de les déglutr avec la lenteur que mérte ce repas, sans doute savoureux. THÉÂTRE ET GSTRONOMQUE désormas célèbre dans le monde enter, depus que les Chevalers de Nuts-Sant-Georges l'ont prs pour nsgne de leur très bourgugnonne et «vneuse» confrére, voc que la chantepleure vent, à son tour, d'être adoptée comme symbole par une corporaton smlare, créée pour propager la glore des vns blancs de la Tourane, lesquels mértent ben cet hommage. a chantepleure, dont le nom. jolment magé, est celu du robnet qu'on adapte au tonneau pour en soutrer le fras breuvage, a donc été chose par des proprétares de Vouvray comme sgne de rallement. Quconque se proclame chevaler du nouvel ordre, recevra solennellement une chantepleure de métal, retenue au col par un ruban rouge et or, suvant des rtes semblables à ceux du caveau nuton. Et c'est là une ntatve qu mértat d'être sgnalée et approuvée, en une époque où l'on tend de plus en plus ce qu nous paraît regrettable à ne savor n bore n manger. PRÈS E TSTEVN Médcs avat perdu son fancé, Jacques de la Rvère, captane des gardes, tué dans une batalle. Elle état douce, mélancolque, lettrée et ame des poètes. Ronsard, déjà grsonnant, la rencontra un jour, alors qu'elle devsat, assse au bord d'une fontane, dans le jardn des Tuleres. Cette premère entrevue, Ronsard la fxe dans le souvenr des hommes par ces beaux vers : Ce premer jour de ma, Hélène, je vous jure Par Castor, par Pollux, vos deux frères jumeaux... Et par les rossgnols, mracle des oseaux, Que seule vous serez ma dernère aventure... Dès lors, un amour sngulèrement pur, subtl, éthéré, unt la jeune flle au poète vellssant. Ronsard et Hélène se voent chaque jour à la cour, aux fêtes du ouvre, au cours des déplacements de Catherne de Mé- mortalté au Panthéon des lettres. H le lu chante : ongtemps après la mort, je vous fera revvre. Vous vvrez et croîtrez comme aure en grandeur. u mons tant que vvront les plumes et le lvre. Mas les amours de Ronsard et même celles d'hélène ne durèrent pas s longtemps. Elle et lu se séparèrent après la mort de Charles X. Elle suvt Catherne de Médecs à vgnon, l gagna son Vendomos natal, où, s'l contnua à chanter Mlle de Surgères, l se fâcha lorsqu'l apprt que celle-c émettat la prétenton de modfer la publcaton du recuel des Sonnets pour Hélène, telle qu'l la voulat lu-même, ce qu prouve que parfos les plus belles amours de poètes ne résstent pas aux exgences lttérares. QUND COQUEN NE NCRNT "CYRNO DE BERGERC" V que l'on prépare une reprse de Cyrano de Bergerac, l'mmortel chefd'œuvre d'edmond Rostand, la coméde héroïque qu eut une nfluence s décsve sur la formaton des jeunesses d'avant-guerre en ce sens qu'elle leur ensegna l'esprt dans la bravoure en même temps que l'élégance dans l'amour. Cette reprse vent à propos du quaran-' tème annversare de la pèce, un peu reoc UU, PHOQUE EN PENSON 'E-D'OONNE C c'est-à-dre par quels courants, ce doux ulu (c'est son «cognomen») est-l parvenu en ce logs de la Chaume (écart des Sables-d'Olonne)? Mystère!... Mas c'est dans le flet de son hôte qu'l a qutté l'humde élément. a ve de ce jeune et sympathque phoque, s lon de sa «rockery» d'orgne, est plaon le vot, sous le sgne de l'amté.. - ES DX MEMBRES cée, Cuver avat constaté qu'ntellgents, les phose lassaent asément domestquer. ulu DE 'CDÉME GONCOURT ques le confrme. En revanche, l ne paraît pas le mons du monde malheureux ; étant le penprès les quarante mmortels voc une autre compagne fate elle auss, d'hom- sonnare d'un pêcheur, l ne dot pas manmes choss parm les plus représentatfs du quer de posson. mouvement lttérare : l'cadéme Goncourt. De même que les membres de l'cadéme françase sont rarement quarante en exercce, de même les Goncourt sont rarement dx smultanément vvants. es Goncourt devraent théorquement séger dans l'hôtel du 67, boulevard de Montmorency qu fut le fameux «grener». C'est dans un grand restaurant du centre qu'ls attrbuent chaque année, le prx tant brgué qu consacre le talent d'un jeune romancer. Voc les membres actuels de l'cadéme dans leur ordre alphabétque : M. JBERT (Jean), né en 863 à evallosperret. ettres et drot se confondent dans ses études, comme dans la premère parte d'une carrère très actve. Mas, fnalement, les lettres l'emportent. Ce sont d'abord des vers mpressonnstes et naturalstes : Sur le vf, Femmes et paysages, etc., pus la mse au théâtre de la flle Elsa, enfn des romans : le P'tt, Baffn-Su-Su, etc. Ecrvan régonalste en même temps que grand voyageur, d'âme presque colonale, l a évoqué son uvergne famlale avec une maîtrse que couronna l'cadéme, fat vvre sous nos yeux avec Sao Van D les peuples d'orent, et s'est penché cureusement sur le mystère allemand à pluseurs reprses : Notes sur Berln, ettres de Wesbaden, Propos de E PHOQUE DOMESTQUE DE CHUME Rhénane. E PRNCE EUGÈNE DE SVOE, fls du comte dcs. e poète est adms au ouvre, dans la de Sossons et d'olympe de Mancn, chambre d'hélène qu, maladve, est oblgée avat, dans son enfance, l'ambton aguë de garder le lt : de servr dans l'armée, mas la plus chétve Quand l'été dans ton lt tu te couches malade. des apparences. ous XV jugea qu'l ne pouvat en fare un offcer, qu'l fallat le Couverte d'un lnceul de roses tout semé... Hélène se rend auss parfos chez Ron- destner à l'eglse. Et le jeune prnce fut sard qu habte sur la montagne Sante- oblgé de se produre à la cour de Versalles Genevève. Rs devsent d'amour, rêvent en- en costume ecclésastque. On l'appelat comsemble d'une ve autre, lon des artfces et munément : le pett abbé de Savoe. e jeune homme enrageat et en conçut la des fausses joes de la cour, dsent des vers plus grande hane envers ous XV, les haet s'envrent de poése. Hélène n'gnore pont que le tendre sen- btués de Versalles et tous les Franças. l tment qu l'unt au plus grand poète de s'enfut à Venne où l'empereur éopold le son temps, à l'un des plus grands de notre nomma captane de cavalere. Dès lors, le langue, lu assure la glore à la cour et l'm- prnce Eugène fera une brllante carrère mltare, presque unquement contre la France et, devenu un des plus grands généraux de son temps, nflgea de nombreuses défates à nos troupes, en tale et en Flandre. C'est lu qu commande de compte à dem avec Marlborough nos ennems à la sanglante batalle de Malplaquet... dont l faudra Denan pour nous relever. De toute évdence, la fn du règne de ous XV assombre par les défates, eût été entèrement -autre, s le prnce Eugène avat donné, dans sa jeunesse, à Versalles, l'mpresson qu'l état capable de supporter les fatgues d'une campagne. l eût, en effet, certanement ms à notre servce ses talents de stratège qu nous coûtèrent s cher. TRVERS FRNCE TOURSTQUE DU TSTEVN DE NUTS CHNTEPEURE DU VOUVRY N'VT EU S CHTVE PPRENCE OMMENT... a photo qu en a été prse a l'avantage de ben mettre en évdence les membres des phoques : dogts réuns jusqu'à la dernère phalange par une sorte de palme, les grffes restant lbres, paumes des membres antéreurs tournées vers l'axe du corps et fonctonnant à la manère de rames ; membres postéreurs dans le prolongement du corps, ressemblant à une queue et servant de gouvernal. On dstngue deux sortes de phoques : le phoque à hulet à pols ras et lusants et le phoque à fourrure qu donne une fourrure appelée loutre, recherchée par les élégantes de tous les pays du monde. UN NNVERSRE PR SEMNE MZGRN, gloreux fat d'armes de la conquête de l'lgére : 4 févrer 840 convendrat plutôt de dre : du 2 au 6. Ce fut en effet le 2 févrer 840 que commença l'attaque de Mustapha ben Tham, khalfa (leutenant) d'bd el Kader, contre le poste fortfé de Mazagran (département d'oran, arrondssement de Mostaganem). Celu-c état défendu par le captane elèvre, le leutenant Magnen et cent vngt-tros hommes de la 0E compagne du ER batallon d'nfantere légère d'frque. a résstance dura cnq jours, les Franças retranchés dans la Kasbah repoussèrent assaut sur assaut, et furent, enfn le 6 févrer, lbérés par une contre-attaque drgée par le commandant de Baral et parte de Mostaganem. a France fut, à juste ttre fère de ce gloreux fat d'armes, les «23 lapns» du captane elèvre eurent leur heure de célébrté. Et, suprême glore, on donna le nom de «Mazagran» à une consommaton serve dans les cafés de la captale et fate, très smplement... de café étendu d'eau. COQUEN ÎNÉ DNS «CYRNO DE BERGERC S> tardé d'alleurs. C'est en effet le 28 décembre 897 que Coqueln aîné, admnstrateur du théâtre de la Porte-Sant-Martn, y créa le rôle «d'hercule Savnen Cyrano de Capestang de Bergerac», qu fut un des plus beaux de sa gloreuse carrère. Né à Boulogne-sur-Mer, en 84, le grand coméden, après avor, à la Coméde-Françase, joué les grands valets, pus créé Thermdor, eut, en 895, avec la Mason de Molère, un procès retentssant. l venat de rompre son pensonnat pour un engagement à la Renassance. C'est à son ntatve que les comédens dovent la mason de retrate de Pont-auxDames, créée grâce à ses efforts conjugués avec ceux de la^feocété des artstes dramatques.

12 MHH DMNCHE'USTRE HmmnufMntmmmnn nnnm 2 ' '» REVENDC TONS nnu mu MM 'HH E 30 JNVER 938 '«SOCES Cel! des cambroleurs!... Ouas!... Mas comme nous n'avons pas trouvé assez pour le traval qu'on a fat, on va occuper les locaux!... ssorts Vous m'êtes chaudement recommandé ; j'espère que vous serez un employé modèle. Quel emplo désrez-vous?... Drecteur!... Enfant terrble Tout de même, on devrat avor un syndcat pour nos revendcatons... les âmes chartables ne tennent pas compte de la ve chère... elles n'augmentent pas leurs aumônes!... (Dessn nédt de M. SUVYRE.) Une Prévsons astrales venarde f Qu'est-ce que tu penses du fancé que Mon Deu, Bob, que se passe-t-l dans Mon mar ne bat que d'une ale!......lors, pour nous résumer, maître, la je t'a chos?... Vous en avez de la chance! e men, le bureau de ton père?... grande ourse va dévorer le béler, les deux l est un peu «ballot»!.. Oh! c'est grand-père qu montre à papa gémeaux vont se marer, la voe lactée va se quand l s'y met, l y va avec les mans et Ou, mas comme tu es «fcelle», vous comment l dot fare mes devors!... caller et Mars va fare pan! pan! la lune!... parfos avec les peds!... êtes fats l'un pour l'autre!... (Dessn lsédt de GKOUOE FRONV.) (Dessn nédt de JUHES.) (Dessn nédt de CRYC.) (Dessn nédt de VN STRJEEN.) o 00 {SUVEZ E GUDE... Devant l'rc de Tromphe de l'etole, à Pars, M. Clarnet fat à une cohorte d'étrangers un pett cours d'hstore : «Napoléon, dt-l, décda en 806, au lendeman d'usterltz, d'élever cet arc à la glore de ses armées et à celles de la Révoluton. Mas le monument n'état pas termné lors de l'abdcaton de l'empereur et s ous XV résolut de fare poursuvre les travaux, l'rc de Tromphe devat changer de destnaton, glorfer les vctores des troupes de la Restauraton en Espagne : Trocadéro et Vllavcosa. Reprse sous ous-phlppe et selon la concepton prmtve, la constructon fut achevée en 836. 'nauguraton eut leu le 29 jullet de cette même année.» Sur les façades, vous admrez quatre grands bas-relefs, dont le célèbre «Départ», dt plus souvent «a Marsellase», de Rude, le génal sculpteur à qu Pars dot auss «a Danse» qu se trouve sur la façade de l'opéra.» Partout, sur l'rc, vous apercevez des nscrptons, sot de vctores de la Révoluton et du premer empre : rcole, les Pyramdes, Marengo, Magenta, usterltz, Wagram, etc., sot des noms de généraux ou de maréchaux : Ney, Davoust, Duroc, Soult, Masséna, asalle, Hugo, etc.» propos du général Hugo, son fls, le grand poète de la «égende des Sècles», mourut alors qu'l habtat une des magnfques avenues donnant sur la place de l'etole : l'avenue d'eylau. Cellec devnt, dès lors, l'avenue Vctor-Hugo. Elle nous rappelle que pour glorfer l'œuvre de celu qu écrvt tant de splenddes poèmes : «es Contemplatons», «es Odes et Ballades», «les Orentales», «es Contes d'espagne et d'tale», «Hernan», «es Châtments», l'on ft à Vctor Hugo de magnfques funéralles sous l'rc de Tromphe où son corps fut vellé par tout un peuple, avant d'être transporté au Panthéon. Hugo avat, d'alleurs, souvent célébré dans ses chants l'rc majestueux qu domne la oerspectve des Champs-Elysées et sous lequel, déjà, avaent passé, en 840, les cendres de Napoléon que le duc d'umale avat ramenées de Sante-Hélène, sur la frégate «a Belle Poule». Erreurs du gude dans le précédent numéro. ln C'est le Vésuve et non l'etna qu domne Nap'es ; 2 C'est Plne et non Ccéron qu pért dans l'érupton du Vésuve ; 3 C'est l'empereur Tbère et non Néron qu fasat précpter ses vctmes dans les flots 4» 'églse Sant-Marc se trouve à Vense et non à Rome ; 5 Murllo est un pentre espagnol et non talen ; 6" Tjp. batalle de Marengo fut gagnée en 800, non en 796. CROX MYSTÉREUSE es lettres nscrtes dans chacune des quatre branches de cette crox dovent former deux noms nséparables l'un de l'autre. Ces deux noms ont une ntale commune (la lettre la plus rapprochée du centre) qu, seule, dot être utlsée deux fos. Exemple : MSTR MREE MOTS NOUVEUX POUR DESSNER VEC FCTE es ponts de départ du schéma de constructon de l'homme vu de dos ressemblent beaucoup à ceux de l'homme vu de face, les lgnes de contour étant à peu près les mêmes, Mas, à la fgure s, la mse en place des muscles fat tout de sute ressortr les dfférences. En procédant comme l a été dt la semane dernère, fates un homme, une femme et un athlète. Et remarquez qu'en ne prenant que quatre carrés pour les épaules de la femme., vous lu amncssez la centure, ce qu accentue la rondeur des hanches. ES PONTS SUR ES f 4444W4M ux mots c-après ajoutez le nom d'un anmal domestque et vous formerez, phonétquement, d'autres mots : PTRE, MOS, SE, PEE, RDE, SS, PEU, GRN, Voc deux mots d'usage courant que nos OUPE, TN, E, TON, VRER, PONT. lecteurs reconnaîtront en plaçant judceusement les ponts sur les. CHRDE Mon un, couleur. Deux brlle d'un feu vf. Mon tout, de mon premer, est un dmnutf. Horzontalement. Chant natonal. 2. Haïssable ; évte une répétton. 3. Préfxe numéral ; habllée ou plutôt traveste. 4. Vomtf ; responsables d'rréparables outrages. 5. Sant ; substance gommo - résneuse employée dans la fabrcaton des verns. 6. Dont la force est égale. d.es deux côtés. 7. Note ; sous-préfecture ; ls seront peu parm les appelés. 8. Qu exste en vertu d'un drot ou de l'habtude ; unr. 9. Pronom ; épusantes. 0. Un peuple y reçut sa lo ; parcouru des yeux.. Vlle d'lgére ; qu concerne le marage. 2. Où l'on vt le jour ; termnason de partcpe ; on ne l'absorbe jamas qu'à regret. DEVNETTE Quel est le méter le plus pénble? Vertcalement MOTS CROSÉS. Ce n'est pas la guerre.. Surcharge grasseuse morbde ; deu.. D'un verbe ga ; selle pour farj deaux. V. Pronom ; ne résstat plus ; mot enfantn. V. On le fume en feulles pour les affectons des voes respratores. V. Préfxe égaltare ; gaeté franche et anmée. V. rtcle ; possessf ; enfant, de l'unformté. V. Travalle durement ; cogne. X. brévaton famlère du nom d'un métal ; rvère bretonne. X. l possède un ttre de noblesse ; pronom. X. Possessf ; qu a beaucoup serv ; pas clerc. X. Fut captale d'une prncpauté chrétenne en semneure ; avance en Nos lecteurs trouveront les solutons de ces dffé- tournant sur so même. rents problèmes dans notre prochan numéro. myvvvnvnrxxx j 5 ( j J! f " j! j } 5

13 E 30 JNVER 938 " m" "<MMmmmn, m, """""" CRCTURÉS 3...»...m,., PR,,,, DMNCHE-USTRE EUX-MÊMES es écrvans et artstes ont toujours eu un fable pour le dessn et a entre eux font montre dans cet art d'un réel talent. Voc, carcaturés cureux et amusants dessns dus à l'llustre Vctor Hugo, au grand comque Buster Keaton et au clown Grock, dont on admrera le coup un grand nombre par eux-mêmes, de ténor Caruso, au de crayon ncsf... e comque BUSTER KETON e e clown GROCK 'llustre VCTOR HUCO fn cas de conscence 04 grand ténor CRUSO Fatal oubl \ C'est vous qu avez prs la douche?... h! non, cette fos, c'est pas mo qu l'a prse... on me l'a donnée!... (Dessn nédt de GO.) UN TUYU Ce que vous êtes bronzée! Qu'est-ce que vous employez comme poudre?,.. Qu'est-ce que tu bos pour te remettre de tes cnq hut? Un tros sx... en cnq sec..., œessln néast REPOS BSOU C'est la vrae campagne, c ; je vas pouvor rester qunze jours sans me laver n me raser!... de &sn>k ^, Croyez-vous que c'est stupde, j'a lassé mon râteler dans le bateau!... (Dessn nédt de JUÈS.) E POSSON passe-mo vte mes lunettes!... Ça y est! je T«(Dessn nédt de JUHES.)

14 ,, DMNCHE-USTRE»" "»»"»»"" """" 4 ""»"" " ' '"" ' FRNCE DNS ES COMPETTONS UTOMOBES NTERNTONES NS 'les compéttons nternatonales concernant l'automoble, la France, en 937, aura fguré honorablement parm les pays où l'ndustre mécanque étrangère avat prs l'habtude de trompher. En août derner, une 2 cylndres «sport» de fabrcaton françase, réalsat une moyenne supéreure à celle mposée (46 km/h) sur le crcut router de Montlbéry, et cela avec un véhcule dépourvu de compresseur, alors que les constructeurs étrangers les plus réputés font presque toujours appel à la suralmentaton. C'est un résultat qu fat honneur à la constructon automoble françase. l en fut un autre non mons apprécable : en septembre derner, la plus grande épreuve automoble organsée par l'ngleterre, le «Tourst Trophy», a été gagné par une marque également françase qu parvnt à «placer» deux votures dans les deux premères places. a Scence et la Ve. D E je voudras ben savor... Comment applquer la tenture d'ode? OUR évter tout accdent, avor la précauton de conserver la tenture d'ode dans un flacon de verre tentj. S l'on dot se servr d'une tenture d'ode très ancenne, fare l'essa suvant : prendre quelques gouttes de tenture d'ode, y ajouter un peu d'eau, l dot y avor une précptaton. S cette précptaton ne se fat pas, l s'est formé un nouveau corps qu est rrtant et l ne faut pas utlser la tenture d'ode. Des rasons de même ordre font qu'l ne faut jamas applquer une compresse humde sur la peau préalablement badgeonnée à la tenture d'ode. On provoquerat ans de vértables brûlures. l faut auparavant enlever toute trace d'ode. Chez les enfants ou chez les personnes à peau très fne, l convent d'utlser la tenture d'ode dluée dans Un peu d'alcool à 90 ou dans de la bonne eau de Cologne. D'une façon générale, l ne faut pas remettre de la tenture d'ode pluseurs jours de sute au même endrot. Pour l'enlever, l sufft parfos de passer sur la peau un tampon d'ouate mbbé d'eau de Cologne, ou d'ammonaque. Mas l est plus smple d'applquer sur la peau un peu d'amdon pulvérsé. P Quelles sont les plantes baptsées des noms baroques de : «œl de cheval», «langue de chen», «baudrer de Neptune», «casse-perre»? ' «œl de cheval», c'est l'aunée dont on employat autrefos la pulpe en frctons contre la gale. a «langue de chen», c'est la cynoglosse dont la racne, seule utlsée en thérapeutque, content de l'opum. e «baudrer de Neptune» est le laurer camphrer qu ft, sous le Second Empre, la glore éphémère de Raspal. e «casse-perre» est la parétare qu ne possède aucune vertu curatve, mas décore jolment les veux murs, d'où son surnom. $> «> Comment lutter contre la vermoulure du bos causée par les nsectes? ls procédé effcace consste à désnfecter les bos, en utlsant le dohlorobenzène solde, l'orthodohlorobenzène lqude ou le cyanure de calcum, ces produts étant ntroduts avec les objets à désnfecter dans une casse ou dans une chambre de pettes dmensons pendant une semane et deme. N les cuvres, n les dorures ne sont altérés. S les nsectes ont causé des ravages apprécables, badgeonner les surfaces non vernes avec le mélange que voc : benzol, 750 g. ; alcool dénaturé, 250 g. ; sublmé corrosf, 5 g. Compléter le tratement en passant une couche de cre sur le bos. : Ensute, le bos traté étant redevenu séc, étendre la verns suvant : alcool dénaturé, 500 g.; sublmé corrosf, 5 g.; benzol, 500 g.; benzonaphtol, 50 g.; verns blond à l'alcool, 5 ltres. Fare dssoudre le sublmé dans l'alcool, le benzonaphtol dans, le benzol et ajouter les deux solutons au verns. pplquer deux couches successves et recommencer, chaque année, dans la pérode maaoût. 'ÉCRTURE EST 'MGE DE 'ME ENTER Une légende ndenne veut qu'un deu apparu sur un char de feu se sot abîmé dans la terre à cet endrot même. l se peut qu'c la légende et la vérté soent sœurs. De Woche. Par le professeur SCENT PRES avor passé en revue les écrtures de personnages célèbres : artstes ou têtes couronnées, rentrons mantenant chez nous, et examnons un peu nos propres écrtures, celles du commun des mortels, ou meux dt, celles du Franças moyen. UN CONCOURS ORGN ES mércans vennent de prendre une ntatve, dont l y a leu de les félcter. es entreprses ayant un courrer abondant prennent de plus en plus l'habtude de tmbrer les lettres à la machne. Cette manère de procéder permet de jondre aux ndcatons d'ordre postal des mots brefs de propagande. On a eu l'dée, dans le Mnnesota, d'utlser ce moyen en faveur de la lutte contre le cancer. Des démarches ont été entreprses auprès du postmaster, et l'ssocaton de lutte contre le cancer a organsé un concours dans le publc. 'Opnon publque. 'ÉROTHE DSPRU N 886, des fermers découvrrent en rzona un cratère large d'un klomètre, la seule trace qu restât de la chute d'un aérolthe. Depus ce jour, on cherche le corps céleste tombé en cet endrot d'on ne sat quelle régon planétare. e plus gros fragment qu'on at trouvé pesat 460 klogrammes et l a été transporté au musée natonal amércan. es recherches entreprses ont coûté jusqu'à présent dollars, mas malgré l'mportance de la somme et la précson des nstruments employés, on n'a pas retrouvé la masse totale dont le pods est évalué à tonnes. Depus peu, on a reprs les foulles avec un certan succès. Une foreuse qu est allée à 225 mètres de profondeur est restée enfoncée dans une matère contenant du nckel que l'on crot être l'objet cherché. Mas les sceptques sont d'avs que le météorte, dont la vtesse dépasse 30 klomètres à la seconde, dot plonger beaucoup plus profond. Sute de la page O <?> MONDE SPORTS DE JDS E jeu de paume fut pratqué par pluseurs ros de France. En 36, ous le Hutn jouat à la paume au bos de Vncennes, ous X, dans un congrès de fédératon, enjognt aux maîtres-paumers de fabrquer de bonnes balles, «ben garnes de bourre en pols d'anmaux, enveloppées d'une peau de mouton très fne». 'engouement du peuple pour le jeu de paume fut tel que, sous le règne de Charles V, le prévôt de Pars, effrayé de vor les gens de méter qutter le traval pour se rendre aux jeux de paume, dut prendre une ordonnance, datée du 22 janver 397, n'accordant l'autorsaton de jouer que les dmanches et jours de fête. Charles V, Henr V et ous X furent d'excellents et fervents paumers. Mas ous XV ne fut pas auss féru qu'eux de ce noble jeu, et le jeu de paume souffrt consdérablement dans sa popularté, au pont que, sous le règne du Ro Solel, pluseurs jeux de paume couverts furent transformés en salles de spectacle. e jeu de paume de la rue Mazarne, derner à résster fut fermé défntvement en 867. Courrer du Pacfque. ES NMUX GUERRE OUVENT, lorsqu'on pense à ceux qu prrent part à la guerre, on accorde un nstant de réflexon aux chevaux et aux chens qu y servrent et y moururent. Mas sat-on que pendant la Grande Guerre 6 mllons de chevaux et de chens remplrent un devor sur le front? l y eut d'alleurs ben d'autres anmaux, bœufs, ânes, mulets, qu jouèrent leur rôle de 94 à 98 comme bêtes de somme et de trat, surtout en frque du Sud où on les employa même pour la monte. es chameaux servrent en Orent, les éléphants aux ndes. En ben des laboratores de l'etat, des snges furent sacrfés dans des expérences sur les gaz délétères. Dans les sousmarns, on utlsa les sours, dont la sensblté respratore est extrême, pour apprécer la raréfacton de l'ar et le contenu de l'oxygène dans l'atmosphère. Nul n'gnore les servces mmenses que rendrent les pgeons voyageurs, mas on sat beaucoup mons qu'on essaya même de trer part des phoques. On avat compté sur l'extraordnare fnesse de leur ouïe pour être avert de l'approche d'un sous-marn, mas l fut mpossble de les dresser à cet effet. Berlner Tageblatt. S DU FTON MÉRCNE 'UN généalogste de Sat ake Cty, le présdent Roosevelt a reçu un tableau ggantesque de sa flaton famlale qu, en passant par braham ncoln et George Washngton, le fat remonter à Gullaume le Conquérant, Charlemagne et lfred le Grand. edt arbre généalogque, s M. Roosevelt a le temps de le consulter, montrera au présdent des Etats-Uns qu'l compte parm ses ancêtres une dame normande du douzème sècle, sabelle de Vermandos qu épousa Robert de Beaumont qu'on crot avor été le premer comte de ecester. D'un des enfants de ce couple, descendat George Washngton qu fut le premer présdent des Etats-Uns. Plus tard, sabelle épousa Gullaume de Warenne, deuxème comte de Surrey. De leur fls aîné Gullaume, descendrat ncoln et d'un autre fls, M. Roosevelt. Daly Telegraph. D Contre la»» GRPHOOGE BRC--BRC NFORMTONS E 30 JNVER 938 CONSTPTON et ses conséquences STSNE B0NNRD Seuléeffcace, Délceuse, Dépuratve, Durétque a boîte : 4 fr TOUTES PHRMCES Réponse envoyée à Mlle..., à V... Vous me demandez une étude d'un graphque de votre fancé, écrt, comme vous dtes, après un long séjour à l'hôptal et mantenant en convalescence. Comme vous me demandez une étude au pont du caractère, mpressons, actvté, forces morales, etc., je dos vous dre que ce graphque n'est pas propce et peut fortement nous ndure en erreur. En effet, la graphologe est un dagnostc sur une chose matérelle : l'écrture, tout comme la médecne dagnostque sur un corps. Or, vous me donnez une écrture d'un homme affabl, qu n'aura pas dans son écrture les réflexes de l'homme fort et ben portant qu'l état auparavant. Ce que vous voulez savor, n'est-ce pas, c'est l'homme vértable, la vrae fgure, non pas le deuxème vsage, le vsage qu'on a dans le monde, vsage souvent faux. Vous voulez connaître le vra caractère, celu avec lequel vous devrez plus tard vvre toute une ve, non pas le caractère qu'on se fat artfcellement, et pour un moment, au salon, où l'on sat très ben fare des courbettes devant ces dames et leur dre des choses délcates, mas revenu chez so, on bat sa femme! Je cros que je me sus fat comprendre et je vous demandera donc de m'envoyer un graphque, écrt en temps normal, de santé physque et morale, une lettre ntme où le coeur et l'esprt s'étalent sans artfces sur le paper tant dans le sgne scrptural que dans la pensée. PROBÈMES DE MOTS CROSES os lecteurs ou lectrces qu désreront N une consultaton partculère sur une écrture détermnée voudront ben jondre Dotés de prx en espèces à leur demande la somme de dx francs. (En cas d'envo par mandat, nscrre oblgatorement sur le mandat le nom de Dmanche-llustré.) Nous leur recommandons de nous adresser de préférence une lettre ou fragment de lettre (dx lgnes au mons) écrt sans applcaton et portant autant que possble, une sgnature. Dans la sgnature, en effet, on est complètement «so». On aura ntérêt à ndquer le sexe et l'âge du sgnatare. es documents communqués seront toujours retournés avec la réponse pour laquelle nous demandons qunze jours de déla. PROBÈME N 4 RÈGEMENT Chaque VENDRED paraît dans ce journal un problème de mots crosés doté, proportonnellement au nombre de partcpants, de nombreux prx en espèces ; 2 2 Seront gagnants ceux qu auront 3 envoyé une réponse conforme à la soluton type. a somme revenant aux ntéressés leur 4 sera réglée dans la semane suvant la pu5 blcaton de la soluton type. 3 es seules solutons admses seront celles 6 dentques à la soluton type déposée à la 7 drecton de Dmanche-llustré sous pl cacheté avant la publcaton du problème. a 8 soluton type sera publée dans Dmanchellustré la qunzane suvante. Tous les mots 9 utlsés fgurent dans le Nouveau Pett a- 0 rousse llustré, dernère édton. es mots tels que : artcles, notes de musque, partcpes, symboles, abrévatons, ne sont pas comptés Q T C î 5 Mc R _ _ E SOUTONS DES DSTRCTONS T DB PUBEES DNS E DERNER NUMERO T comme fautes ; 4 es lecteurs pourront adresser autant de solutons qu'ls le désreront sous le même pl, avec paements groupés, en se conformant au règlement c-dessous. ndquer les noms et adresses au verso de l'enveloppe ; 5 Chaque soluton dot être accompagnée d'un drot de partcpaton de 5 francs [chèque postal Pars de préférence avec envo du récépssé), mandat, chèque et exceptonnellement tmbres-poste à Dans ce cas, envoyer 0 tmbres à Jondre une feulle portant les noms, prénoms, adressa et le mode de règlement, utlsé. On dot écrre les solutons à l'encre, sans ratures et en captales d'mprmere, sur une grlle mprmée de préférence et, portant toutes ndcatons (). 6 dresser les envos à Pars Mots-Crosés. Servce D. /., 46. avenue Bosquet. Pars (7*). ès envos peuvent être postés 'jusqu'au vendred suvant au sor. es résultats son publés dans la qunzane t 7 Tout envo non conforme aux règles ndquées est consdéré cnmme nul. e seul fat de prendre part à ce problème comporte l'acceptaton du présent règlement. () Pars-Mots Crosés peut fournr cnquante grlles eh pochette contre 4 francs en tmbresposte. Pas d'envo contre remboursement C HORZONTEMENT. Classe de ctoyens dans un pays. Symbole chmque. 2. l n'est pas pol de le demander à une femme. Qu a rapport au cheval (anagramme). 3. Possessf. Due de Wurtemberg au sezème sècle. 4. rtcle smple. Préfxe. Marche! 5. ntales de Rod. Symbole chmque. Oncle rche en dollars. 6. Théologen jansénste. Notes de musque. Numa Pomplus. 7. Répété sgnfe en toute hâte. Pronom. 8. brévaton. nterjecton. Tros lettres de rôle. 9. l est en ébullton. brévaton. 0. En forme d'arc. Se trouve en France. VERTCEMENT. Tamsés. Frut d'un manguer du Gabon. 2. Ttre honorfque chez les Musulmans. Comté de Grande-Bretagne. 3. Pronom. Cassé, fable. 4. Crer en parlant de certans anmaux. Symbole chmque. 5. Deux lettres d'orn. Marque la surprse. 6. Négaton. 7. djectf sgnfant : la ve dans l'eau. 8. Parels. Connu. Possessf. 9. Patre d'braham. Pronom. 0. Celu qu'on surnomma «le Terrble» fut le premer tsar. qu naît SS HSffl H Fleuve dans les CévenëfflHSEa fflsjs Q nes..,....,.. Se sauver. m<asm asm aasuohfflhg a es lauréats du problème N" 39 OBH H recevront, cette semane, par fflhsases Bson QKMS HHBHHSS mandat-carte à domcle, la somme Soluton du / 3Q de 25 francs. e résultat du problème numéro 40 sera publé dans le n» du 6 fév. Rébus phonque. Ce lut qu veule afn vœu lad mos y n. (Celu qu veut la fn veut les moyens.) rthmétque. es solutons : 00 fos ou 99 fos sont fausses. a soluton juste est une seule fos, car la seconde ]vëbc_ allumette sera soustrate lojt; r. non pas de 00, mas de 99 allumettes ; la trosème de 98 allumettes, etc.. etc. Mots crosés Trouvez les douze homonymes. egs, lé, lae, lad, lae, lae, lat, la, las, lé, lez, la. Passe-temps Engme. Bâton. Devnette. ls font tous les deux la polce. (a peau lsse.) Qu a dt. ettre adressée par Napoléon, le 9 jullet 83, à emaros, alors commandant de Magdebourg. e vol de la nut du 2 au S mars. Maurce eroy est en effet coupable. S'l avat dt vra, Rchard Mercer aurat dû trouver des petts glaçons dans la carafe pusque entre le moment où l aurat été assall et celu où l a été trouvé lgoté sur la chase de son patron, près de tros heures se sont écoulées. De plus, le vol a été comms peu de temps avant le retour de Rchard Mercer, pusque les traces des pas du seul complce de Maurce eroy sont encore vsbles sur la nege. S le vol avat été comms vértablement vers 2 h. 5, elles auraent été effacées. e grener des Poum. Mme Poum s'essue la fgure parce que, voyant son mar le vsage maculé, elle s'magne être, elle auss, sale ; et M. Poum, apercevant le vsage net de sa femme, ne pense pas être, quant à lu, tout barboullé. -n ES CUBS CONVOCTONS* Club «Sans-Souc» et club «utèce» Dmanche, 30 janver: pscne edru-rou'n, rendez-vous à 9. heures devant l'entrée de la pscne. Sorte à Versalles, rendez-vous à 4 heures, pont de Sèvres.

15 Mllllttllll E 30 JNVER 938 VRÉTÉS C.V REPORTGE V 0T BZRRERES DE NTURE pprenons à nous connaître Un pnce sans rre aquatque : C'est la France qu possède......en FER COMME EN BÊ70N RMÉ : E TÉTRODON OU "POSSON-SOUFFEUR"» est un vértable pnce-sans-rre. orsqu'l est poursuv par un de ses ennems, l s'emplt le goser d'ar, se dlate comme un ballon de football, se retourne et se lasse flotter le ventre à fleur d'eau, au gré des vagues. 'astuceux anmal se trouve ans à es grands ponts qu ont serv de modèles au monde enter pour les techncens franças, la prorté dans le creusement des canaux d'sthmes, et dans le percement des monts géants. Nous avons montré ce que les ngéneurs du pays, en tous les sècles, avaent fat pour ses voes de terre et ses voes d'eau. Par alleurs, l n'est pas une découverte qu n'at germé 8u mûr... mas plus souvent, germé, en France, pas un coup d'audace qu n'y at été tenté. N OUS VONS REVENDQUÉ, E «POSSON-SOUFFEUR perre lqude». c encore des Franças. D'abord Vïcat, qu découvrt chaux hydraulques et cments, pus Joseph Mouver, qu nventa le béton armé, enfn les Hennebcque, les Bordenave, les Cognet qu eurent le sentment exact des effets qu'on pouvat trer de la juxtaposton ratonnelle du béton et du métal, chaque élément ayant son taux de traval détermné. Dans le domane pontonner, le nouveau E POSSON-SOUFFEUR. l'abr d'un coup de dent et son agresseur ne peut que le heurter rageusement. e danger passé, le souffleur expuuse l'ar emmagasné, reprend son aspect normal et s'en va tranqullement contnuer sa pêche journalère! Snguler anmal que ce posson dont le corps, aux formes ordnarement à peu près normales, peut se développer, grâce à l'extenson de son sac pharyngen, jusqu'à devenr sphérque! De son vvant le tétrodon n'est bon à ren. Mas l est fort réjoussant après sa mort : on en fat des lanternes véntennes que l'on vot à Pars, chez les marchands de «frvoltés» japonases. façon parfate avec le mleu dans lequel vt la bête, mas elles rappellent auss d'une manère absolue les «fucus», un genre d'algues sur lesquelles elle se fxe au moyen de sa queue. Par cette adaptaton remarquable, cet hppocampe nous offre un des exemples les plus frappants de mmétsme qu soent dans la nature. Ce dégusement lu permet, du reste, de se procurer, sans danger, sa ptance journalère, consstant en vers mous, en crustacés à coque tendre et.en fra de possons. joutons que le phyllopteryx se réprodut d'une manère tout à fat cureuse. a femelle dépose ses œufs, près de deux cents, dans une sorte de poche placée sous le ventre du mâle et formée par le boursouflement de la peau. Cest dans cette prson que les jeunes trouvent, à la fos un abr sûr et tous les éléments nécessares à leur développement qu leur sont transms, à travers les tssus, par le propre sang du père. u bout de deux mos envron, l'écloson a leu. De chaque œuf sort un alevn mnuscule. Mas, toute la nchée reste encore dans sa retrate, vvant aux dépens de la substance paternelle. Ce n'est que lorsque les petts sont assez forts pour vvre par leurs propres moyens, qu'ls abandonnent défntvement leur asle protecteur. Est-l ren de plus touchant que cette tendresse paternelle chez l'un de nos «frères nféreurs»?. KUENTZ. ES PETTES HSTORES DE 'HSTORE...et le «phyllopteryx chevaler» En voyant notre mage, vous vous demandez, sans doute, ce que peut ben être cet amas étrange de lanères et de banderoles flottantes. Cest tout smplement un posson : «le «phyllopteryx chevaler», appartenant à la famlle des lophobranches, comprenant, entre autres, ces petts monstres connus sous le nom d'hppocampes ou chevaux marns, nom qu leur vent de leur corps fort comprmé, très haut et très arqué, dans la parte moyenne, d'où l résulte une ressemblance frappante avec l'encolure du cheval. e museau du phyllopteryx est tubuleux, la bouche fendue presque vertcalement est dépourvue de dents, les yeux sont gros, ronds et sallants, de plus, ls remuent ndépen- E GGNTESQUE PONT DE «matérau» a fat mervelle. De perfectonnement en perfectonnement, nos ngéneurs sont arrvés au pont à arc à fable armature. Un des plus beaux du genre, des plus classques auss, est celu qu, d'une portée de 32 mètres, francht la Sene à Sant-Perre-du-Vouvray. Mas c'état 930 qu devat vor le béton armé, la plus étonnante réalsaton françase : le pont de Plougastel, qu fut le plus long du monde. D'une longueur de 880 mètres, l francht l'elorn en tros arches de 86 mètres de portée ; à deux étages, l supporte des charges consdérables. 'élément le plus cureux de sa constructon a été le «cntre» unque qu a serv à lancer les tros arches. C'état un mmense arc de bos, haut de 36 m. 50 en son centre, tendu par des trants horzontaux dont la tenson état réglée par des vérns hydraulques, tands que les deux extrémtés de sa carcasse reposaent sur deux chalands en béton armé. Ceux-c ont perms de déplacer l'ensemble et de le transporter «au pol à l'endrot voulu pour l'édfcaton des arches successves. Dffcle opératon qu'l fallat effectuer malgré le vent, malgré le cours des eaux, malgré la marée, Mas tout avat été prévu, étudé et résolu de façon s précse., tout, même le délcat «décntrement» que nul ncdent ne vnt compromettre le traval. Et celu-c fut encore une belle réalsaton à l'actf de la technque françase,.. ORBERT. RÉTRBUE ES PHOTOGRPHES QU U SONT ENVOYÉES PR SES ECTEURS DES QU'EES ONT ÉTÉ PUBEES renvoe lea clchés nutlsés, mas ne prend aucun engagement pour les épreuves sur paper. n prnce ous de Bourbon-Condé, pettfls du vanqueur de Rocro, gagna en spéculant au beau temps du système de aw, 250 mllons en actons du Mssssp. l les montra avec orguel au duc de Brancas qu répartt : Monsegneur, une des actons de votre aïeul, le Grand Condé, vaut meux que toutes celles-c. campagnes que ous XV entreprt contre lger coûtèrent une vngtane de mllons. e dey d'lger, qu avat apprs le chffre de cette dépense, dt à Tourvlle, venu sgner un traté avec lu, au nom de la France : - Votre ro n'avat qu'à me donner la moté de cette somme et j'auras mné lger mo-même. E PHYOPTERYX CHEVER. damment l'un de l'autre et ls sont surmontés d'excrossances cartlagneuses smulant, en quelque sorte, une crnère. e corps décharné de ce bzarre habtant des mers d'ustrale est couvert d'épnes plates et de pontes fourchues portant de longues lanères étrotes et efflées, déchquetées à leur extrémté et longues surtout à la régon dorsale. Grâce à leur coloraton, ces appendces cutanés, non seulement s'harmonsent de SOYONS U ES e Gérant : MURHE BERNRD, mp., X, G. ETENNE. rue d'enghen, Pars. COURNT......de quelques événements qu survendront du 29 janver au 4 févrer 29 janver : sant de Sales, sante Odle ; 30 : santes ldégonde et Bathlde ; 3 : sante Marcelle ; er févrer : sant gnace, sante Brgtte ; 2 : sante déloge ; 3 : sant Base, sant Olve ; 4 : sant Glbert, sante ndrée. PORTS. uto : 29 janver, Monte-Carlo, arrvée du Rallye automoble. ; Footbal : 30 janver, France-Belgque. NNVERSRES (de 838 à 938). 29 janver : 87, captulaton de Pars ; 30 janver : 878, démsson de Mac-Mahon; 933, M. dolf Htler devent chanceler du Rech ; 2 févrer : 873, nassance à F Franços ÊTES!! DMNCHE-USTRÉ E POUGSTE En haut : une des phases de la constructon. e cntre, porté par deux chalands, qutte la premère arche pour prendre l'emplacement de. la seconde. u-dessous : e pont une fos termné Nous en dresserons quelque jour la lste mposante. Nous voudrons aujourd'hu démontrer qu'en fer comme en béton armé, la France a possédé les grands prototypes de ponts qu ont serv, au monde enter, de modèles dépassés parfos (toujours la fameuse échelle géographque!) pour la longueur, jamas pour la hardesse de la concepton n pour la sûreté d'exécuton. Volà, au XXE sècle, Gustave Effel. 'heure est aux ponts métallques. En 858, employant pour la premère fos le procédé de fondaton à ar comprmé, l'llustre ngéneur djonnas lance son premer ouvrage d'art : c'est à Bordeaux, un pont. Deux ou tros autres suvent : sur la Nve, à Bayonne ; sur la Dordogne, à Florac, pus Effel, qu a su réalser la constructon des hautes ples métallques et qu, bentôt, substtuera audaceusement l'acer à la fonte, se jouera à la fos de la profondeur et de la largeur des vallées, l jettera à travers le monde enter ses fameux vaducs, dont Garabt demeurera toujours une' de ses œuvres maîtresses. Et toute son œuvre pontonnère tendra dans cette phrase d'une plaquette dédée à la mémore de ce magcen de l'acer : «es lançages de ponts de longueur au-dessous de 500 mètres ne présentent pas d'ntérêt spéoal.» On a ben fat de s'nsprer de ses leçons, on n'a fat n meux n plus étonnant que lu. Mas, s le XX0 sècle avat été celu du fer et de l'acer, le xx-: devat être celu du béton ou, pour employer une expresson qu fat fort heureusement mage de «la S S S SOUHTER. Klenglattbach (Wurtemberg) de M. von! Neurath ; 3 févrer : 97, rupture des re- latons dplomatques entre Etats-Uns et î llemagne. S. F. und, Rado-Pars. 20 h. 30 : f retransmsson du spectacle de l'opéra. Mard, Rado - uxembourg,! 20 h. 45 : Depus le théâtre Muncpal de J uxembourg, Carmen, de Bzet. Mer- j cred, Rado-Pars, 2 h. 5 : sorée de! varétés. Jeud, Pars-P, T. T., 20 h. 30 : Segfred, coméde de J. Graudoux. j Vendred, Poste Paràen, 2 heures : De- J pus le théâtre de l'etole, Mon Cœur ba- lance, de Roger Ferdnand. T.

16 Un des gardens du «Zoo» de ondres s'est consacré à «l'éducaton» d'une des louves, pensonnares de cet établssement. Et cet am des bêtes «qu'on appelle sauvages» a plenement réuss dans cette tâche, consdérée par beaucoup comme rebutante. Sans volence n contrante, mas au contrare avec douceur et compréhenson, l a, en effet,- appr- vosé le graceux anmal, qu vt chez lu comme y vvrat quelque brave chen et témogne à son benfateur une réelle affecton... Ce qu confrme que l'âme des bêtes n'est pont auss nféreure que d'aucuns le prétendent et que la bonté envers elles fat naître en leur cœur le sentment de la reconnassance, assez rare, hélas! chez les humans... UN MBE COMPGNON e chen est le fdèle compagnon de l'homme, mas le chat l'est souvent autant que lu, ben que plus dscret ou plus réservé dans ses effusons. Quels ams sncères et affectueux sont, en effet, les amables félns, n'en déplase aux admrateurs de Buffon, qu ne prt jamas la pene de les comprendre. Témon ce beau chat qu sut ses maîtres en voyage et ne s'élogne que prudemment de leur voture pour contempler, un bref nstant, le spectacle de la nature. C'EST UNE DNSE NOUVEE l semble que les amateurs amércans d'art chorégraphque soent séduts par une danse nouvelle : la «Shag Dance». Celle-c est, en effet, très en vogue aux Etats-Uns et, déjà, gagne les pays européens. Voc une des premères démonstratons de ce nouveau pas, fate tout récemment à «l'embassy Club» de ondres... Et cet élégant couple paraît nfnment plus sédusant que ceux pour qu les danses agtées ou heurtées, c'est-à-dre sans grâce n fnesse, sont le plasr préféré...

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité

Ton domaine réservé Organisation Simplicité Efficacité Rev. 07/2012 Ton domane réservé Organsaton Smplcté Effcacté www.vstos.t Ton La tua domane area rservata réservé 1 MyVstos MyVstos est une plate-forme nformatque réservée aux revendeurs Vstos qu permet

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7

Première partie. Proportionnalité. 1 Reconnaître des situations de proportionnalité... 7 Premère parte Proportonnalté 1 Reconnaître des stuatons de proportonnalté....... 7 2 Trater des stuatons de proportonnalté en utlsant un rapport de lnéarté........................ 8 3 Trater des stuatons

Plus en détail

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E

cavité RsIoSutQerrUainEe RIcaS vité Q soute U rraine E RISQUE cavté souterrane cavté souterrane ntercalare cavte souterrane recto verso:mse en page 1 10/07/13 11:21 Page 2 RISQUE cavté souterrane Le rsque cavté souterrane fat parte des rsques de mouvement

Plus en détail

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec

Demande d insertion au registre de l état civil du Québec d un acte d état civil fait hors du Québec Demande d nserton au regstre de l état cvl du Québec d un acte d état cvl fat hors du Québec IMPORTANT Lsez les rensegnements généraux et les drectves Remplssez le formulare en caractères d mprmere, à

Plus en détail

L Evénement en images

L Evénement en images Rédactrce en chef: Edth Defaux L Evénement en mages P a S s o n DYnamsme EchaNge TransparEnce S o l d a R REspect ProfessIonnalsme EnGagement t é Notre Assemblée Générale s est déroulée le 6 févrer derner

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Excel 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Excel 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Tableau crosé dynamque Tableau crosé dynamque Excel 2010 Créer un tableau crosé dynamque Un tableau crosé dynamque permet de résumer, d analyser,

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser

Accessibilité aux md de famille. Objectif: Créer une modalité par agence avec application par CSSS et la publiciser Accessblté aux md de famlle Objectf: Créer une modalté par agence avec applcaton par CSSS et la publcser But: Mettre fn aux démarches multples des patents et rédure le déla d'accès Prncpes: 1. reconnaître

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Guide d'installation rapide

Guide d'installation rapide Gude d'nstallaton rapde Calbrer le capteur avant toute utlsaton La calbraton se fat par un appu sur le bouton ON de la télécommande, porte fermée, après nstallaton du capteur et de l'amant. Bonjour! Merc

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjont de drecton F/H Votre formaton BTS Hôtellere-restauraton BTS Management des untés commercales BTS Assstant de geston PME-PMI Lcence Management d untés de restauraton Vos mssons Vous anmez, formez

Plus en détail

Gestion et stratégie Utilisateur

Gestion et stratégie Utilisateur Geston et stratége Utlsateur GESTION ET STRATEGIE UTILISATEUR...2 1.) Comment gérer des utlsateurs?...2 1.1) Geston des utlsateurs en groupe de traval...2 1.2) Geston des utlsateurs par domane...2 Rôle

Plus en détail

Brochure d @ccueil 09 10

Brochure d @ccueil 09 10 unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 Brochure d @ccuel 09 10 (pour étudants) Clnque Sant-Jean Bruxelles 1 / 10 A4C7B42_FULL_0910_FR unté A4, C7 & B42 brochure d accuel 2009-2010 1. Sommare : 1.

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Support de table 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte du support de table MX200 La boîte du support de table MX200 content le support de table équpé d un pvot et un cache arrère. Placez le support de table sur une surface

Plus en détail

Bien débuter avec Illustrator

Bien débuter avec Illustrator CHAPITRE 1 Ben débuter avec Illustrator Illustrator est un logcel de dessn vectorel. Cela sgnfe qu'l permet de créer des llustratons composées avec des objets décrts par des vecteurs. Une telle défnton

Plus en détail

- Année Universitaire 2011 -

- Année Universitaire 2011 - DEMANDE D OBTENTION D UNE CHAMBRE EN RESIDENCE UNIVERSITAIRE Photo d dentté à coller c - Année Unverstare 2011 - PREMIERE DEMANDE RENOUVELLEMENT INSCRIPTION UNIVERSITAIRE EN (Précser l année et la dscplne)

Plus en détail

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied

Installation du dispositif Cisco TelePresence MX200 - Sur pied 1a Déballage du système vdéo MX200 oîte de la base du ped de support MX200 La boîte de la base du ped de support MX200 content la colonne du ped de support, deux caches et la base du ped de support, ans

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES.

EXEMPLES D UTILISATION DE LA TECHNIQUE DES OBSERVATIONS INSTANTANÉES. EXEMPLES D UTILISATIN DE LA TECHNIQUE DES BSERVATINS INSTANTANÉES. Chrstan Fortn, ng., Ph.D. Ergonome et hygénste du traval Centre of santé et servces socaux de la Montagne, Montréal. Résumé La technque

Plus en détail

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE Me Objectf De, par, avec Sandrne le Métayer Lumère de Phlppe Férat pectacle produt par la Ce DORE t j Me objectf numéro prx du Jury aux Gradn du rque (Le Hvernale/ Avgnon) p l e t t a r d, p Sandrne le

Plus en détail

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p.

PLANS. Sommaire. Infos pratiques p. 4. MéDIA. p. 6-8. THèQUE. Visite guidée p. 7-9 - 10. Les animations. p. 11. Le fonctionnement p. Sommare Infos pratques p. 4 MéDIA PLANS p. 6-8 Le fonctonnement p. 5 THèQUE Vste gudée p. 7-9 - 10 Les anmatons p. 11 Infos pratques Le fonctonnement Espace de culture et de socablté, la médathèque vous

Plus en détail

i Ce pictogramme vous renvoie à

i Ce pictogramme vous renvoie à Demande de changement de nom d une personne de 18 ans ou plus FO 1218 F C 20140415 Pour le demandeur Lsez les rensegnements généraux et drectves Remplssez Écrvez en caractères toutes les d mprmere, sectons

Plus en détail

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

Paramétrer le diaporama

Paramétrer le diaporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Daporama Daporama PowerPont 2013 - Fonctons avancées Paramétrer le daporama Le daporama est la projecton de la présentaton à l écran. Ouvrez la présentaton à projeter.

Plus en détail

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum!

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum! Réalse un croqus sute à ta vste. Dessne ce qu t a le plus touché, marqué, ou un objet que tu as partculèrement apprécé : A bentôt à l Arborne Museum! 14, rue Esenhower - 50480 Sante-Mère-Eglse Tél. 02

Plus en détail

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum!

Livret pédagogique. 5 e à 3 e. A bientôt à l Airborne Museum! Réalse un croqus sute à ta vste. Dessne ce qu t a le plus touché, marqué, ou un objet que tu as partculèrement apprécé : A bentôt à l Arborne Museum! 14, rue Esenhower - 50480 Sante-Mère-Eglse Tél. 02

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Calcul de l unité astronomique Lors du transit de Vénus

Calcul de l unité astronomique Lors du transit de Vénus TP 8 Calcul de l unté astronomque Lors du transt de Vénus Nveau A partr du CM Evaluaton de l Unté Astronomque à partr de l observaton du transt de Vénus. -Propostons pédagogques Les propostons exposées

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

MARIAGE ou UNION CIVILE Demande de certificat ou de copie d acte

MARIAGE ou UNION CIVILE Demande de certificat ou de copie d acte POUR LE DEMANDEUR. Secton 1 : Rensegnements sur le demandeur 1. Nom de famlle du demandeur MARIAGE ou UNION CIVILE Demande de certfcat ou de cope d acte 3. Adresse de domcle (numéro, rue) Appartement 2.

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

DIMANCHE ILLUSTRE UNE AVENTURE ÏECUE C'EST LA F

DIMANCHE ILLUSTRE UNE AVENTURE ÏECUE C'EST LA F DMANCHE USTRE SEZEME ANNEE. N 75 CENT. 9 JANVER 193& 776 nhmnnmnmmm Dans ce numéro : UNE AVENTURE ÏECUE A 'enlèvement d'une prncesse de Hohenzollern au XVe sècle. re à la page 5, sous la sgnature de Jules

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing

Mailing. Les étapes de conception d un mailing. Créer un mailing Malng Malng Word 2011 pour Mac Les étapes de concepton d un malng Le malng ou publpostage permet l envo en nombre de documents à des destnatares répertorés dans un fcher de données. Cette technque sous-entend

Plus en détail

écrans de sous-toiture

écrans de sous-toiture écrans de sous-toture Les règles de bonne pratque # défnton Un écran souple de sous-toture est une feulle déroulée sur la charpente, sur un solant thermque ou sur un support contnu ventlé, avant la mse

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide

Accord Entreprise. Le Guide du True-Up. Enterprise Agreement True - Up Guide Enterprse Agreement True-Up Gude Accord Entreprse Le Gude du True-Up Enterprse Agreement True - Up Gude Le gude du True-Up dans l Accord Entreprse Table des matères Le True-Up des lcences on premse et

Plus en détail

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique

LP 46 Applications des lois de l'optique géométrique à l'appareil photographique LP 46 Applatons des los de l'optque géométrque à l'apparel photographque Introduton: Nous allons termner les leçons d'optque géométrque en étudant un apparel qu utlse les résultats de e domane de la physque,

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 4. Nombre de crédits 4 Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé Code ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Outls de communcaton B2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 1 Pondératon

Plus en détail

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i

Fi chiers. Créer/ouvrir/enregistrer/fermer un fichier. i i Fchers F chers Offce 2013 - Fonctons de base Créer/ouvrr/enregstrer/fermer un fcher Clquez sur l onglet FICHIER. Pour créer un nouveau fcher, clquez sur l opton Nouveau pus, selon l applcaton utlsée, clquez

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme

Enseignement secondaire. PHYSI Physique Programme Ensegnement secondare Dvson supéreure PHYSI Physque Programme 3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF Langue véhculare : franças Nombre mnmal de devors par trmestre : 1 PHYSI_3CB_3CC_3CF_3MB_3MC_3MF_PROG_10-11 Page 1

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

L environnement Windows 10 sur tablette

L environnement Windows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette L envronnement Wndows 10 sur tablette Wndows 10 - Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Actver/désactver le mode Tablette Contnuum est une nouvelle fonctonnalté

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX *

LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX * LES DIMENSIONS DANS LA PERCEPTION DES INTERVALLES MUSICAUX * "W.J.M. LEVELT et R. PLOMP (Insttute for Percepton R.V.O.-T.N.O., SOESTERBERG, PAYS-BAS) Introducton Il est ntéressant de savor de quelle manère

Plus en détail

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview

SmartView d EH. Vue d ensemble des risques et des occasions. Surveillance de l assurance-crédit. www.eulerhermes.ca/fr/smartview SmartVew d EH Servces en lgne Euler Hermes Vue d ensemble des rsques et des occasons Survellance de l assurance-crédt www.eulerhermes.ca/fr/smartvew Les avantages du SmartVew d EH Prenez plus de décsons

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

/ -:::_,, r I '--~ - Commissaires sur quatorze, il est tres difficile de dire quelle

/ -:::_,, r I '--~ - Commissaires sur quatorze, il est tres difficile de dire quelle .! -Z- ----- /"),A {/\ /)0 ------ / -:::_,, r -- - 1.l-- ( \ / --? ---&---1-o M V L LAN r. " r.-., c...j.o-r..... J v p.(r.. 1[1- - Je remerce le Secretare General pour laccuel qul nous j(tf reserve ce

Plus en détail

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means

Proposition d'une solution au problème d initialisation cas du K-means Proposton d'une soluton au problème d ntalsaton cas du K-means Z.Guelll et L.Zaou, Unversté des scences et de la technologe d Oran MB, Unversté Mohamed Boudaf USTO -BP 505 El Mnaouer -ORAN - Algére g.zouaou@gmal.com,

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique.

Utilisez cette application pour numériser, convertir puis enregistrer l'image numérisée dans un dossier spécifique. 3ULVHHQPDLQ %RXWRQ )RQFWLRQ Start Numérse et envoe l'mage capturée en une seule étape à l'applcaton affectée au bouton. Photo Prnt Numérse et envoe l'mage capturée à l'utltare Photo Prnt de EPSON Smart

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

B0352463741. CHAMBRE DES DePUTES. Entrée le: ''1,2-74

B0352463741. CHAMBRE DES DePUTES. Entrée le: ''1,2-74 JEU/02/AVR/2009 7:08 de greng W FAX:0035246374 p 00 B035246374 groupe d '. parlementare greng el Monseur Lucen Weler Présdent de la Chambre des Député-e-s CHAMBRE DES DePUTES Entrée le: o 2 livr. 2009

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE. CARPORT AVEC COUVERTURE Polycarbonate CA6011 544 x 709 cm H273/261 cm

NOTICE DE MONTAGE. CARPORT AVEC COUVERTURE Polycarbonate CA6011 544 x 709 cm H273/261 cm CARPORT AVEC COUVERTURE Polycarbonate CA6011 544 709 cm H273/261 cm 1/ Introducton Le carport avec remse que vous avez acheté a été élaboré pour un usage domestque, destné, à l ecluson de toute affectaton

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Exercices de révision pour examen #1

Exercices de révision pour examen #1 Exercces de révson pour examen #1 Queston 1. Questons théorques. a) Nommez les courants qu exstent quand une dode est en équlbre. Courants de dffuson et de drft. b) Dessnez la structure physque réelle

Plus en détail

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg

ACCORD GENERAL DE COOPERATION. entre Ie Gouvernement du Grand-Duche de. Luxembourg ACCORD GENERAL DE COOPERATON entre e Gouvernement du Grand-Duche de, Luxembourg et e Gouvernement de la Republque Democratque Populare Lao 2 Le Gouvernement du Grand-Duche de Luxembourg et e Gouvernement

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

La statistique et les statistiques

La statistique et les statistiques Psy004 Secto : La statstque et les statstques Pla du cours: 0.0: Beveue 0.: Les catégores du savor 0.: Survol de la psychologe 0.3: Le pla de cours 0.4: Les assstats.0: La physque: scece exacte?.: Scece

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Electronque applquée B2150 Cycle 1 Bloc 2 Quadrmestre 2 Pondératon 4 Nombre de

Plus en détail

Les collectors. Médaille Futuroscope - Arena fun Xperiences - 2016. Médaille Futuroscope - Aérobar - 2016

Les collectors. Médaille Futuroscope - Arena fun Xperiences - 2016. Médaille Futuroscope - Aérobar - 2016 Les collectors Médalle Futuroscope - Arena fun Xperences - 2016 Médalle Futuroscope - Aérobar - 2016 Médalle Futuroscope - Lapn Crétn Astronaute - 2015 Médalle Futuroscope - Lapn Crétn Inden- 2015 Médalle

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire

Les risques des pesticides mieux les connaître pour les réduire Les rsques des pestcdes meux les connaître pour les rédure Des outls à votre portée pour rédure les rsques des pestcdes Vous avez mantenant accès à des outls d ade pour meux connaître les rsques des pestcdes

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz EMPRUNTEUR M. Mme (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale Moblté à Téhéran Sous tros angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentssage Comme une opportunté commercale INRETS/GRETIA MDP 1 GRETIA (Géne des Réseaux de Transport et Informatque

Plus en détail

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT

Le Prêt De Dietrich. Page 4/6 CO-EMPRUNTEUR M. SITUATION FAMILIALE ET LOGEMENT CHARGES DU FOYER DESCRIPTION DU LOGEMENT DEMANDE DE PRÊT (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT Le Prêt De Detrch EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

Mesurer la qualité de la prévision

Mesurer la qualité de la prévision Mesurer la qualté de la prévson Luc Baetens 24/11/2011 www.mobus.eu Luc Baetens 11 ans d expérence Planfcaton Optmsaton des stocks Organsaton de la Supply Chan Performance de la Supply Chan Geston de la

Plus en détail

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire Unversté Perre & Mare Cure Master de mathématques 1 Année 2012-2013 Module MM020 Théore des Nombres - TD1 Rappels d arthmétque élémentare Exercce 1 : Trouver tous les enters n N tels que ϕ(n) = 6. Même

Plus en détail