Odontologie conservatrice

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Odontologie conservatrice"

Transcription

1 Dr Josset Odontologie conservatrice Chapitre 12 : Le point de contact Plan : I/ Définition II/ Conséquences III/ Rôle de chacun des constituants A) Crête marginale B) Point de contact C) Embrasures D) Papille gingivale E) Septum alvéolaire F) Papille G) Sujet jeune H) Sujet âgé I) Mastication IV/ Vieillissement V/ Pathologie du point de contact A) Localisation du point de contact B) Causes VI/ Mauvaise qualité du point de contact VII/ Absence de point de contact VIII/ Point de contact défectueux à la mastication IX/ Inflammation gingivale 1

2 I/ Définition Zone interproximale contenant : Les crêtes marginales, Les faces proximales de deux dents, Les points de contact, Les embrasures La papille gingivale, Le septum alvéolaire II/ Conséquences Interdépendance de ces éléments Un problème sur l un va conduire à un problème sur un autre élément III/ Rôle de chacun des constituants A) Crête marginale Rôle dans la mastication Séparation du bol alimentaire Déflecteur : modification du trajet du bol alimentaire, de façon à ce que celui-ci n aille pas au niveau interproximale B) Point de contact Jonction Contact Rencontre des bombés des 2 faces proximales de deux dents adjacentes Maintien de la stabilité de l arcade dans le sens mésio-distal Solidarité fonctionnelle par l ensemble des points proximaux sur les dents : importance de ce facteur dans l équilibre, la statique et la dynamique des arcades Morphologie différente en fonction des secteurs : INCISIVES : Verticale et peu large dans le sens VL, et papille épouse à distance la forme de ce point de contact, crête osseuse peu épaisse. PREMOLAIRE : Allongé et étiré dans le sens VL, peu convexe en direction occlusale, mais forte convexité en apical, congruence entre le point de contact et la forme de la paille inter-proximale qui s étend dans le sens VL et convexe, la crête osseuse sera plus épaisse que dans le cas d une incisive. 2

3 MOLAIRE : axe allongé en VL, point de contact légèrement convexe en occlusale, et plus convexe, ventrue en gingivale, forte concavité gingivale, l os prend du volume et est largement convexe. Embrasure occlusale et embrasure gingivales (moins ouverte que l occlusale) Transmet et répartit les forces occlusales de la mastication Stabilise la dent dans le sens MD Répartition dans le sens MD des composants MD des forces occlusales Essentiel dans le maintien de l intégrité parodontale (pas d espace entre les dents, protection des papilles) Impossibilité de pénétration des aliments dans l espace interdentaire Diminution du risque carieux au niveau des faces proximales (prévention carieuse) C) Embrasures Espace en V ou en L du point de contact en vue occlusale Espace au dessus ou en dessous du point de contact en vue V ou L Permet au bol alimentaire de s échapper des faces occlusales, espace d élimination) On distingue : Grandes embrasures pour les dents monoradiculées Petites embrasure sur les pluriradiculé D) Papille gingivale Partie de gencive sous le point de contact Occupe l embrasure gingivale Permet d éviter le tassement alimentaire au niveau des embrasures Rôle déflecteur alimentaire (basculement vers la langue ou vers le vestibule) E) Septum alvéolaire Tissu de soutien de la dent L os alvéolaire est essentiel pour la prothèse ou l implantologie (préservation) Dépend de la présence ou non de la dent : sinon fonte de l os Espace biologique= espace entre l os et la gencive, normalement 1,6mm F) Papille Rôle de toboggan, glissement en V ou en L Reprise du bol alimentaire et répétition du cycle Remarque : pour le sujet jeune, pas d aliment sous le point de contact normalement. 3

4 G) Sujet jeune : Dents en bon état : Disposition correcte : alignement homogène, régulier, point de contact presque sur toutes les dents, Bonne papille interdentaire H) Sujet âgé Dents abrasées : Relief occlusal altéré (cuspides moins volumineux) donc mastication de moins en moins efficace. Usure des points de contacts (transformation d un point en surface) Vieillissement du parodonte : Rétraction du parodonte Perte de la papille gingivale Embrasure moins important car usure Au niveau fonctionnel : Bol alimentaire moins bien séparé Mastication plus longue pour obtenir la même texture alimentaire Surface de contact : moins bonne séparation du bol alimentaire. I) Mastication Broiement des aliments par la face occlusale Rejet du bol alimentaire vers la face occlusale et dans les embrasures, vers le point de contact et séparation en V ou en L IV/ Vieillissement Stagnation des aliments au niveau de la surface de contact en vue occlusale!!! Tendance à vouloir rentrer dans le point de contact (difficulté de séparation du bol alimentaire) Tassement dans et sous le point de contact : douleur, inflammation La papille ne peut servir de toboggan et tassement des aliments sous le point de contact. Macération, douleur, odeur. Peut conduire à une cratérisation osseuse : relief négatif, douleur osseuse. Bourrage alimentaire à cause du point de contact ou à cause d une papille ne jouant plus son rôle 4

5 Nécessité d adaptation des techniques d hygiène à l état des arcades et du parodonte. Evolution des techniques d hygiène avec l âge. Reconstitution du point de contact varie en fonction de l âge du patient. V/ Pathologie du point de contact A) Localisation du point de contact Soit innée. Soit acquise lors d un traumatisme. Dans 2 sens : amélioration, détérioration. Axial : Point trop cervical (ingression) ou trop occlusal (égression) Provoque la rétention de plaque Transversal : Trop vestibulaire : embrasure linguale trop importante (bourrage alimentaire, résistance de la gencive) Trop linguale : embrasure vestibulaire trop importante (stagnation du bol alimentaire avec papille et gencive moins résistante) Conséquence sur le parodonte : INFLAMMATION B) Causes Génétique Malformations morphologiques des dents Secondaire : Mésialisation des dents de sagesse Dent surnuméraire Dent incluse (évolution partiellement ou pas sur l arcade) Taitement orthodontique mal mené Déséquilibre fonctionnel Mauvaise restauration Extraction mal compensée VI/ Mauvaise qualité du point de contact Serrage faible des dents conduit au bourrage alimentaire En prothèse, création d un point de contact trop serré peut provoquer des déplacements dentaires. 5

6 Point de contact trop volumineux sur un patient jeune conduit au tassement de la papille avec de l inflammation : disparition partielle de l os sous jacent. VII/ Absence de point de contact Non compensation de prothèse Carie proximale Alvéolyse marquée Dents trop petites VIII/ Point de contact défectueux à la mastication Si la force occlusale est supérieure à la force de serrage des dents Ecartement des dents Ouverture du point de contact Bourrage alimentaire Souvent observé chez les personnes âgées au niveau de la dernière molaire Perte osseuse, atteinte parodontale Conséquences : Bourrage alimentaire Sensation de pression, de gêne Sans traitement : Irradiation de la douleur Chronicité du bourrage avec inflammation gingivale et saignement Mauvais goût dans la bouche Mauvaise haleine IX/ Inflammation gingivale Récession gingivale Abcès parodontal (poche au niveau de la gencive marginal) Destruction de l os alvéolaire Douleur à la pression Perte des dents de chaque côté du problème par perte d os Extraction de dent saine sans os alvéolaire Remarque : Réfection technique des points de contact Laisser un espace entre dents adjacentes eu lieu d un point de contact Arcade avec diastèmes ne pas combler 6

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires

Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires INCISIVES MAXILLAIRES INCISIVES MANDIBULAIRES Couronnes plus larges mésio-distalement Couronnes moins symétriques Angles incisifs M et D plus arrondis

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

LES DENTS TEMPORAIRES

LES DENTS TEMPORAIRES LES DENTS TEMPORAIRES - Fréquemment appelées dents caduques, déciduales, primaires, accessionnelles, de lait. - Denture temporaire complète pendant environ 4 ans puis denture mixte jusquà 12-13 ans - Rôle

Plus en détail

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues (par opposition à appareil) : système osseux, système artériel, système dentaire ( appareil dentaire

Plus en détail

Protocoles d Extractions en Implantologie

Protocoles d Extractions en Implantologie Protocoles d Extractions en Implantologie Conférence : Fiabiliser l implantologie - Generation Implant Nice Antoine Diss Revue de la littérature Nice, le 25 Février 2010 L extraction d une dent entrainee

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 1 : Définitions Introduction I/ La dent A) Tissus mous B) Tissus durs C) La dent en formation II/ La maladie carieuse A) Définition B) Action III/ D

Plus en détail

RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES

RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES Etudiant : Bruno Abehassera (série 1) Mail : Bruno.Abehassera@gmail.com RONEO DE PARODONTOLOGIE : LES PARODONTITES CHRONIQUES DEBUTANTES ET MODEREES Date : 05/01/2012 Professeur : Dr. Stéphane Kerner Nombre

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 isabelle.mof@gmail.com

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR -------

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR ------- UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE ------- Année : 2015 N : 018 LES URGENCES EN PARODONTOLOGIE : DIAGNOSTIC ET CONDUITE A TENIR ------- THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE

Plus en détail

Restauration cosmétique et esthétique en cas de fusion dentaire dans la zone maxillaire antérieure

Restauration cosmétique et esthétique en cas de fusion dentaire dans la zone maxillaire antérieure Dr. Marlúcio de Oliveira* Restauration cosmétique et esthétique en cas de fusion dentaire dans la zone maxillaire antérieure La beauté est sans aucun doute subjective. Toutefois, il existe en ce qui concerne

Plus en détail

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES

CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES CONSEQUENCES OCCLUSO-ARTICULAIRES DES CONSULTATIONS TARDIVES N DINDIN G.B 1, LEVADOUX A.M 2, N DINDIN A.C 3, BITTY M.J. 4 INTRODUCTION Lorsque les patients consultent tardivement, les conséquences occluso-articulaires

Plus en détail

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1]

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1] CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS ARC DROIT CROISSANCE Un usage unique des minivis permettra la correction d une full classe

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE PAROIMPLANTO.CA. 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9

GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE PAROIMPLANTO.CA. 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9 GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE 514-630-6899 PAROIMPLANTO.CA 755, boulevard St-Jean, Bureau 403, Pointe-Claire, Québec H9R 5M9 GUIDE SUR LA SANTÉ PARONDONTALE QUELS SONT LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES D UNE

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

12 MAI - Journée Européenne de Parodontologie

12 MAI - Journée Européenne de Parodontologie DOSSIER DE PRESSE 12 MAI - Journée Européenne de Parodontologie Des gencives saines = une bonne santé et un bien- être! La Fédération Européenne de Parodontologie (EFP) et la Société Belge de Parodontologie

Plus en détail

Conservez vos dents pour la vie

Conservez vos dents pour la vie Conservez vos dents pour la vie Les maladies de gencive sont évitables! A l heure actuelle la gingivite et le déchaussement dentaire peuvent être traités efficacement à condition d être diagnostiqués suffisamment

Plus en détail

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal,

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, Dre Roseline Lorrain DMV, Clinicienne en dentisterie Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, qu est-ce qui est acceptable, quand doit-on s en préoccuper? L occlusion réfère à la relation

Plus en détail

LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE

LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE Dr GHARIB LES PATHOLOGIES BUCCO-DENTAIRE ET LES RISQUES INFECTIEUX 2 La plaque dentaire C est un enduit jaune qui se dépose sur les surfaces dentaires,

Plus en détail

REMERCIEMENTS. Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur.

REMERCIEMENTS. Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur. 2 REMERCIEMENTS Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur. Merci aussi à tous ceux qui ont contribué au succès de notre démarche ainsi

Plus en détail

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal clinic analyse L examen clinique et radiographique en parodontie Dr Joël ITIC L Examen clinique L examen clinique est un impératif avant tout traitement. Il a pour but de définir un diagnostic et un plan

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

IFSI 14 MAI 2008. L infirmière : G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet. Service d odontologie

IFSI 14 MAI 2008. L infirmière : G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet. Service d odontologie IFSI 14 MAI 2008 L infirmière : soignante du sourire, actrice de l hygiène et des soins G. Savard, C. De Gregorio, F. Lamberdière, C. Nabet Service d odontologie Faculté de chirurgie-dentaire de l Université

Plus en détail

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire Le Parodonte de l Enfant Dr E. Moulis Odontologie Pédiatrique Montpellier 1 Le Parodonte de l Enfant libre, attachée, sillon gingivo-dentaire (sulcus), muqueuse alvéolaire, papille interdentaire L os alvéolaire

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

POURQUOI? COMMENT? POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII

POURQUOI? COMMENT? POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII POUR UNE ORTHODONTIE PRÉPROTHéTIQUE, POURQUOI? COMMENT? Francis BASSIGNY ancien professeur à l UFR d Odontologie Paris VII Pourquoi une orthodontie préprothétique? Que ce soit pour une prothèse conventionnelle,

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes www.colgate.fr Mon carnet de santé dentaire Prendre soin de ses dents, c est préserver son capital dentaire le plus longtemps possible : nos dents sont

Plus en détail

4. L'ancrage squeletique " Bollard " : aperçu de la technique de H. De Clerck

4. L'ancrage squeletique  Bollard  : aperçu de la technique de H. De Clerck Sommaire Avant-propos Partie I Les moyens d'ancrage conventionnels 1. Les ancrages conventionnels Le principe de l'ancrage Les ancrages conventionnels Les différents types d'ancrage conventionnels Les

Plus en détail

Table des matières. Chapitre La topographie L environnement buccal Chapitre Le plâtre dentaire... 17

Table des matières. Chapitre La topographie L environnement buccal Chapitre Le plâtre dentaire... 17 Chapitre 1 1.1 La topographie......................................................................... 3 1.1.1 La topographie faciale.........................................................................

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO - LOMBAIRES 1 INTRODUCTION 2 Le Squelette Charpente du corps ~ 2 0 0 os Les os s assemblent par des articulations 3 Le Squelette La surcharge d activité articulaire peut favoriser la

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Maladies parodontales : La réponse des professionnels

Maladies parodontales : La réponse des professionnels Maladies parodontales : La réponse des professionnels D O S S I E R D E P R E S S E J U I N 2 0 0 8 Sommaire Physiologie du parodonte page 2 Les maladies du parodonte page 3 La cause page 3 Les symptômes

Plus en détail

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du Carte de formes Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du FormSelector Dents en résine SR Vivodent DCL SR Vivodent E SR Vivodent SR ostaris DCL SR Orthotyp DCL SR Ortholingual

Plus en détail

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE

SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE SÉMINAIRE INTERUNIVERSITAIRE MONTPELLIER, 18-22 Avril 2016 Traitement d une CLASSE II Division 1 DDM avec extractions des 14-24-35-45 Technique de Tweed-Merrifield 1 PREAMBULE : INTÉRÊT DE L APPRENTISSAGE

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Pour des professionnels, par des professionnels

Pour des professionnels, par des professionnels Pour des professionnels, par des professionnels Inserts universels et d implantologie 1U Pour l élimination du tartre sousgingival et supra-gingival sur tous les quadrants, sans besoin de changer d insert.

Plus en détail

L HISTOARCHITECTONIE DES PROCESSUS ALVEOLAIRES

L HISTOARCHITECTONIE DES PROCESSUS ALVEOLAIRES DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os mandibulaire Les dents sunt absents, les processus alvéolaire olaires sont visibles L os alvéolaire proprement dit - correspond à la zone la plus interne du processus alvéolaire

Plus en détail

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel -

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Avec écarteur Vue de face Occlusion centrée Légère ouverture

Plus en détail

C est la réhabilitation de la fonction masticatoire qui sous-tend l ensemble des disciplines

C est la réhabilitation de la fonction masticatoire qui sous-tend l ensemble des disciplines en prothèse implanto-portée Jean-claude MONIN* Antoine MONIN** C est la réhabilitation de la fonction masticatoire qui sous-tend l ensemble des disciplines odontologiques. A l heure de «la prise en charge

Plus en détail

Un implant dentaire. Qu'est-ce qu'un implant dentaire? Indications et contre-indications :

Un implant dentaire. Qu'est-ce qu'un implant dentaire? Indications et contre-indications : Un implant dentaire Qu'est-ce qu'un implant dentaire? Indications et contre-indications : Un implant dentaire est assimilable à une racine artificielle. Il se présente le plus souvent sous la forme d une

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Prévention Santé. prevention. bucco-dentaire. Action Sociale 1

Prévention Santé. prevention. bucco-dentaire. Action Sociale 1 prevention bucco-dentaire Prévention Santé AS Action Sociale 1 Une bonne santé générale commence d abord par une bonne hygiène bucco dentaire! Peu de personnes ont conscience qu un bon état de santé général

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES CENTRE DE SOINS ET CONSULTATIONS DENTAIRES HOTEL DIEU 1, Place Alexis Ricordeau 44093 NANTES CEDEX 1 Questionnaire médical confidentiel A l attention des sportifs

Plus en détail

CLASSEUR DE MOTIVATION. à l hygiène bucco-dentaire.

CLASSEUR DE MOTIVATION. à l hygiène bucco-dentaire. CLASSEUR DE MOTIVATION à l hygiène bucco-dentaire http://dr-colas-julien.chirurgiens-dentistes.fr Comment obtenir et maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire? La réussite de ta bonne hygiène bucco-dentaire

Plus en détail

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Dentistes généralistes et spécialistes

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Dentistes généralistes et spécialistes Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Date d entrée en vigueur Le 1 er juin 2014 Les soins dentaires couverts dans le cadre du Programme des SSNA sont assujettis aux modalités du programme.

Plus en détail

LES CAVITÉS POUR AMALGAMES

LES CAVITÉS POUR AMALGAMES Hugo L. - Marine R. Groupe 17 Matthieu Perard LES CAVITÉS POUR AMALGAMES 26/09/2016 UE7-EC2 Restauratrice Objectifs : Etre capable de reconnaître la forme des principales cavités de Black et de comprendre

Plus en détail

Guide de 2016 des tarifs des actes buccodentaires de l Alberta Praticiens généralistes et spécialistes

Guide de 2016 des tarifs des actes buccodentaires de l Alberta Praticiens généralistes et spécialistes Guide de des tarifs des actes buccodentaires de l Alberta Praticiens généralistes et spécialistes Nota : Le tableau ci-dessous été élaboré par la Financière Manuvie, les renseignements sont fondés sur

Plus en détail

Implants dentaires et esthétique

Implants dentaires et esthétique Implants dentaires et esthétique Charles J. Goodacre, DDS, MSD; Chad J. Anderson, MS, DMD Unités de formation continue en dentisterie : 1 heure Cours en ligne : www.dentalcare.ca/fr-ca/dental-education/continuing-education/ce203/ce203.aspx

Plus en détail

Détartreur ultrasonique KaVo Piezo. Inserts Piezo. Toujours à la pointe.

Détartreur ultrasonique KaVo Piezo. Inserts Piezo. Toujours à la pointe. Détartreur ultrasonique KaVo Piezo Inserts Piezo. Toujours à la pointe. 201 202 Piezo Scaler 203 Piezo Implant Set 210 211 214 213 Piezo Paro 212 226 227 Piezo Prep 228 229 220 221 Piezo Endo 222 225 Piezo

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES LA MEILLEURE SOLUTION A LONG TERME

IMPLANTS DENTAIRES LA MEILLEURE SOLUTION A LONG TERME IMPLANTS DENTAIRES LA MEILLEURE SOLUTION A LONG TERME 1. Sourire & fonction Dans notre vie de chaque jour, le sourire nous aide à communiquer: il est notre meilleur allié pour manifester notre sympathie,

Plus en détail

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT CHEF DE FILE EN BROSSESÀ DENTS CHEF DE FILE EN BROSSETTES INTERDENTAIRES CHEF DE FILE EN ÉDUCATION LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT Un savoir qui motive Un savoir-faire qui assure

Plus en détail

Santé bucco-dentaire en EHPAD, bonnes pratiques à partager

Santé bucco-dentaire en EHPAD, bonnes pratiques à partager Santé bucco-dentaire en EHPAD, bonnes pratiques à partager Dr Jacques Wemaere, UFSBD Aquitaine Votre dentiste, complice de votre santé 1 L UFSBD en quelques mots Nos objectifs: La prévention, l éducation

Plus en détail

Kit Drapeaux. Guides de positionnement implantaire REF. : MS-PA-BD-01-FR_00

Kit Drapeaux. Guides de positionnement implantaire REF. : MS-PA-BD-01-FR_00 Guides de positionnement implantaire REF. : MS-PA-BD-01-FR_00 Manufactured By : DENTEO SARL 23, boucle de la Ramée 38070 Saint Quentin Fallavier France Tél:+33 (0)9 54 65 54 86 Fax:+33 (0)9 59 65 54 86

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Chapitre 11 : Finition des restaurations à l amalgame Plan : Introduction I/ Mise en place et finition A) Matériel B) Montage de l amalgame C) Contrôle II/ Objectifs

Plus en détail

Une structure osseuse solide pour un sourire en pleine santé

Une structure osseuse solide pour un sourire en pleine santé Une structure solide pour un sourire en pleine santé 1 LE SECRET POUR UN SOURIRE RADIEUX Dans la vie de tous les jours, le sourire est essentiel pour communiquer vos émotions et montrer votre per sonnalité.

Plus en détail

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants DOCUMENT destiné à l ensemble de la population L hygiène dentaire, un des éléments essentiels à la santé La carie dentaire, un problème encore largement répandu

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE CE QU IL FAUT RETENIR Une bonne connaissance de la physiologie dentaire est nécessaire au diagnostic, à la conduite et au suivi d une thérapeutique ainsi qu au pronostic.

Plus en détail

pertes Traitement ( 2 e partie ) 29 et 30 mai 2009

pertes Traitement ( 2 e partie ) 29 et 30 mai 2009 Traitement des pertes Molaires ( 2 e partie ) Georges BERNADAT 29 et 30 mai 2009 4 Article disponible sur le site http://www.uniodf-journal.org ou http://dx.doi.org/10.1051/uniodf/200940004 5.3 Mésialisation

Plus en détail

Hydrodynamique: Elimination du biofilm

Hydrodynamique: Elimination du biofilm Hydrodynamique: Elimination du biofilm Information professionnelle à l attention des dentistes, hygiénistes dentaires, assistantes en prophylaxie et assistantes dentaires 8 Taskforce brosses à dents soniques

Plus en détail

Sommaire. 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire

Sommaire. 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire Sommaire 1 - Extraction dentaire Wilfried Wagner, Martin Kunkel, Felix Peter Koch Caractéristiques de l extraction dentaire Indications Indications thérapeutiques Indications prophylactiques Programmation

Plus en détail

Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 2 ère Partie

Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 2 ère Partie Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 2 ère Partie FOTOLIA 10 - DENTOSCOPE N 93-12/03/2012 CAS CLINIQUE - 11 Drs Jean-Louis ZADIKIAN et André CHAINE- 2 ère Partie CAS CLINIQUE Fig.26a Fig.26b Mme B.,

Plus en détail

GESTION DU COMPLEXE MUCOGINGIVAL D UNE CANINE EN ERUPTION MUQUEUSE

GESTION DU COMPLEXE MUCOGINGIVAL D UNE CANINE EN ERUPTION MUQUEUSE GESTION DU COMPLEXE MUCOGINGIVAL D UNE CANINE EN ERUPTION MUQUEUSE MUCOGINGIVAL COMPLEXE MANAGEMENT OF A MUCOUS ERUPTED CANINE M. Rerhrhaye* 1, w. Rerhrhaye** 2, L. Benrachadi*** 1 * Résidente, **Professeur

Plus en détail

Parodontologie. Chapitre 6 : Classification et diagnostic des maladies parodontales. Plan : Dr Svoboda

Parodontologie. Chapitre 6 : Classification et diagnostic des maladies parodontales. Plan : Dr Svoboda Dr Svoboda Parodontologie Chapitre 6 : Classification et diagnostic des maladies parodontales Plan : I/ Généralités A) Définitions B) Médecine et parodontale C) Facteurs aggravants des maladies parodontales

Plus en détail

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010 DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES Delphine Maret 11/03/2010 I. Dent en anthropologie Organe dentaire : potentiel d investigation Constituée des tissus les plus durs de l organisme Témoin

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Entretenir correctement les implants dentaires

Entretenir correctement les implants dentaires Entretenir correctement les implants dentaires Pour en profiter longtemps En collaboration avec Votre expert pour la santé & la beauté de vos dents Sommaire Page Introduction Entretenir correctement les

Plus en détail

AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE

AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE AMPUTATION ET/OU SEPARATION RADICULAIRE OU CORONORADICULAIRE D'UNE DENT Classement CCAM : 07.02.02.10 - Code : HBFD014 NOVEMBRE 2005 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire

Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique. Faculté de Médecine Constantine. Département de Medecine Dentaire Ministre de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine Constantine Département de Medecine Dentaire Ostéologie : PROGRAMME DE PATHOLOGIE BUCCO-DENTAIRE Maxillaire Supérieur

Plus en détail

Dossier Parodontologie! Les questions que l on se pose!

Dossier Parodontologie! Les questions que l on se pose! Dossier Parodontologie Les questions que l on se pose Pourquoi la gencive se rétracte? Un brossage excessif, en direc1on horizontale, avec une brosse à dents dure ou médium provoque une rétrac1on de la

Plus en détail

CAS PRATIQUE DE LA PRISE EN CHARGE DES PROBLEMES DENTAIRES DES PERSONNES AGEES EN INSTITUTIONS

CAS PRATIQUE DE LA PRISE EN CHARGE DES PROBLEMES DENTAIRES DES PERSONNES AGEES EN INSTITUTIONS CAS PRATIQUE DE LA PRISE EN CHARGE DES PROBLEMES DENTAIRES DES PERSONNES AGEES EN INSTITUTIONS CONSEQUENCES D UN MAUVAIS ETAT BUCCO-DENTAIRE DOULEURS INFECTIONS BACTERIEMIE HALITOSE DESOLATION DE LA FAMILLE

Plus en détail

La demande orthodontique du patient adulte

La demande orthodontique du patient adulte Le choix du comité MISE AU POINT Adapter nos critères de traitement aux spécificités de l adulte est indispensable. L identification correcte de son motif de consultation est essentielle. En effet, ignorer,

Plus en détail

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique

Cas clinique. Auteur. Dossier clinique 1 Auteur Cas clinique Docteur Florian NADAL 2 chemin de la plaine de Cadirac 09000 FOIX Docteur en chirurgie dentaire DU de chirurgie pré et péri implantaire - DU d Occlusodontie et Prothèse DIU Européen

Plus en détail

Adaptation de l alimentation aux troubles masticatoires

Adaptation de l alimentation aux troubles masticatoires Adaptation de l alimentation aux troubles masticatoires Christian Reynaud Responsable hôtellerie/restauration E.H.P.A.D. du Palais-sur-Vienne et de Feytiat Réseau LINUT 15.03.2007 Les troubles masticatoires

Plus en détail

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues.

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues. Les maladies parodontales sont la cause principale d'environ 70% des pertes de dents chez les adultes. Elles affectent trois personnes sur quatre à un moment donné de leur existence. Dans les premiers

Plus en détail

L hygiène bucco-dentaire de l enfant

L hygiène bucco-dentaire de l enfant L hygiène bucco-dentaire de l enfant mardi 8 mars 2005 imprimer l'article envoyer à un ami taille du texte en discuter sur les forums La prévention de la carie dentaire débute dès le plus jeune âge. Les

Plus en détail

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE»

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» «PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» Atelier presse du jeudi 28 mai 2009 Avec la participation des Dr Giselle DELHAYE-THEPAUT et Dr Chloé BERTOLUS Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

Creapearl 2 Dents Acryliques

Creapearl 2 Dents Acryliques FRANÇAIS SIMPLY BRILLIANT Creapearl 2 Dents Acryliques WWW.CREATION-WILLIGELLER.COM L art dentaire conforme à la structure et l esthétique naturelle Esthétique, écologique, naturelle et fonctionnelle:

Plus en détail

Prothèse bouton, spacer temporaire

Prothèse bouton, spacer temporaire 174 Reconstruction de l avant-pied Prothèse bouton, spacer temporaire Définition, historique Nous avons été intéressés par la cupule en polyéthylène décrite par B. Regnauld en 1975 [102, 103, 104]. Cette

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

Restaurations hybrides. avec le système. a a perfect fit fit

Restaurations hybrides. avec le système. a a perfect fit fit a a perfect fit fit Restaurations hybrides avec le système d implants CAMLOG Informations de base Fabrication du modèle CAMLOG Enregistrement de l occlusion CAMLOG Restaurations sur barre CAMLOG Ancrage

Plus en détail

Offre de soins buccodentaires aux personnes âgées dépendantes

Offre de soins buccodentaires aux personnes âgées dépendantes Offre de soins buccodentaires aux personnes âgées dépendantes Hygiène, risques et qualité chez la personne âgée Lyon, septembre 2009 C. Kouyoumdjian, G. Duverneuil, M. Ebersold, D. Nebot Pôle d Odontologie-Imagerie,

Plus en détail

Pour toute ma famille En hommage à mon père En souvenir de sa destinée

Pour toute ma famille En hommage à mon père En souvenir de sa destinée 2 Pour toute ma famille En hommage à mon père En souvenir de sa destinée 1 Qu il me soit permis d exprimer ici aux Professeurs Pierre Baehni et Urs Belser, toute ma gratitude et ma profonde reconnaissance

Plus en détail

3M ESPE. Prophylaxie systématique. Un sourire sain. et éclatant. Clinpro Gel Clinpro Fluid

3M ESPE. Prophylaxie systématique. Un sourire sain. et éclatant. Clinpro Gel Clinpro Fluid 3M ESPE Prophylaxie systématique Un sourire sain et éclatant. Clinpro Gel Clinpro Fluid Prophylaxie systématique avec une gamme complète de produits À la pointe du progrès scientifique Goût agréable Facile

Plus en détail

KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS

KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS KIT (de soins) POUR IMPLANT APORIS Soins et nettoyage d implant Les implants peuvent résister toute une vie De nouvelles dents peuvent représenter une amélioration de

Plus en détail

Clinique Dentaire d Archamps.

Clinique Dentaire d Archamps. Clinique Dentaire d Archamps. Dr Thierry CARO. Parodontie Implantologie. D.F.M.N./D.F.M.P/A.E.U. Implantologie/Certificat hospitalier PARIS XII/ D.U. Implantologie orale PARIS XII/ Member of European Association

Plus en détail

La prévention dentaire

La prévention dentaire Comment se brosser les dents? Fil dentaire et brossettes interdentaires? Le brossage chez l enfant Quelle alimentation pour éviter les problèmes dentaires? Pourquoi des visites régulières sont nécessaires?

Plus en détail

Une esthétique pleine d expression. Carte de formes. SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual

Une esthétique pleine d expression. Carte de formes. SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual Une esthétique pleine d expression Carte de formes SR Phonares II SR Phonares II Typ SR Phonares II Lingual Critères de sélection Dents antérieures Une gamme de dents coordonnée, conçue pour correspondre

Plus en détail

Matrices Walser. Une obturation optimale en un rien de temps et d un seul mouvement. Dr.Walser Dental GmbH. Fabriqué en Allemagne

Matrices Walser. Une obturation optimale en un rien de temps et d un seul mouvement. Dr.Walser Dental GmbH. Fabriqué en Allemagne Matrices Walser Une obturation optimale en un rien de temps et d un seul mouvement. Dr.Walser Dental GmbH Fabriqué en Allemagne Plus de 30.000 dentistes du monde entier travaillent avec les matrices WALSER

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES LA GESTION DU SOURIRE GINGIVAL EN PARODONTOLOGIE ET PROTHESE CONJOINTE

UNIVERSITE DE NANTES LA GESTION DU SOURIRE GINGIVAL EN PARODONTOLOGIE ET PROTHESE CONJOINTE UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2013 N : 059 LA GESTION DU SOURIRE GINGIVAL EN PARODONTOLOGIE ET PROTHESE CONJOINTE THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN

Plus en détail

FORMATION HYGIENE BUCCO-DENTAIRE PROGRAMME DE FORMATION THEORIQUE

FORMATION HYGIENE BUCCO-DENTAIRE PROGRAMME DE FORMATION THEORIQUE PROGRAMME DE FORMATION THEORIQUE 1. Le contexte général : Des bouches à l abandon 2. Importance de l hygiène bucco-dentaire 3. Les différents types de prothèses dentaires 4. Les conséquences physiques

Plus en détail

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique

POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique GAYE F., MBAYE M., KANE A. W., DIAGNE A., DIOP-THIAW F., SARR M. 1 - INTRODUCTION La restauration

Plus en détail