Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus est de 105,50 dans les communes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus est de 105,50 dans les communes"

Transcription

1 DÉMOGRAPHIE, OCCUPATION DU SOL ET LOGEMENT Prix des terrains à bâtir sur le littoral métropolitain en 212 et évolution depuis A RETENIR Le prix de vente au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus est de 15,5 dans les communes littorales en 212. C est près de 6 % plus élevé que le prix moyen métropolitain estimé à 67,. Les terrains sont, par ailleurs, plus petits que la moyenne hexagonale, 861 m contre 1 73 m. Le littoral se distingue aussi de son arrière-pays où les terrains sont un peu plus grands et ont un prix au m² de 73,3. Entre et 212, le prix moyen des terrains a nettement progressé en bord de mer. En effet, le prix au m² augmente fortement et n est pas compensé par la baisse régulière de la taille des terrains. On constate d importantes différences des prix au m² des terrains à bâtir suivant les façades littorales. Ils sont inférieurs à la moyenne métropolitaine sur la façade Manche Est mer du Nord (Somme, Haute- Normandie et Manche) et en Corse. Ils sont compris entre 6 et 15 / m² sur l essentiel de la façade atlantique, sur le littoral du Pas-de-Calais et dans l Aude. Ils sont très élevés (supérieurs à 15 / m²) sur l essentiel du pourtour méditerranéen continental. Le profil des acheteurs est spécifique en bord de mer. Les catégories socio-professionnelles supérieures sont surreprésentées par rapport à la moyenne. Les acheteurs sont aussi plus âgés. Tableau 1 : terrains à bâtir en secteur diffus dans les communes littorales Nombre de terrains Surface total des en ha Prix des en /m² 212 Taille moyenne des terrain, en m² Prix moyen des en Nombre de terrains Surface total des en ha Prix des en /m² SOeS, Enquête sur le prix des terrains à bâtir (EPTB) et 212. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Prix moyen des en Nord - Pas-de-Calais 118 9,3 96, ,9 66, Picardie 2 2,5 35, ,7 25, Haute-Normandie ,9 64, , 38, Basse-Normandie 43 44,4 6, ,4 37, Manche Est - mer du Nord 69 7,1 65, ,1 41, Bretagne ,8 87, ,3 59, Pays de la Loire ,8 131, , 12, Nord Atlantique - Manche Ouest ,6 97, ,3 68, Poitou-Charentes ,8 137, ,7 111, Aquitaine 727 7,7 17, ,2 88, Sud Atlantique ,5 115, ,9 95, Languedoc-Roussillon ,4 177, ,4 179, Provence-Alpes-Côte d Azur 5 36,7 217, ,4 137, Corse 35 53,5 7, ,2 34, Méditerranée 1 19,6 138, , 12, Ens. des communes littorales ,7 15, ,2 76, Observatoire National 1

2 Analyse globale Le prix des terrains à bâtir dépend de deux paramètres : leur valeur au mètre-carré et leur taille. En 212, le prix au mètre-carré des terrains est plus élevé dans les communes littorales que la moyenne métropolitaine, 15,5 contre 67, soit près de 6 % de plus. L arrière-pays présente une valeur intermédiaire : 73,3 /m². De ce fait, les acquéreurs achètent des terrains généralement plus petits en bord de mer. La moyenne dans les communes littorales est de 861 m² contre 1 73 m² sur l ensemble du territoire métropolitain, soit 25 % de moins, et de 927 m² dans l arrière-pays. En tenant compte de ces deux paramètres, le prix moyen des terrains à bâtir est élevé en bord de mer : 9. C est plus de 25 % plus cher que la moyenne hexagonale estimée à Les communes d arrière-pays ont des prix un peu plus faibles que la moyenne hexagonale, 68. Ce constat est le même dans l arrière-pays et pour l ensemble du territoire hexagonal. Figure 2 : évolution du prix et de la surface des terrains à bâtir Surface en m² 1 13 Prix du terrain en En 212, la vente des terrains à bâtir en secteur diffus dans les communes littorales métropolitaines a représenté près de 5 ha et plus de ha dans leur arrière-pays Figure 1 : évolution du prix au mètrecarré des terrains à bâtir en métropole Prix en au m² SOeS, EPTB Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral) SOeS, EPTB Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Entre et 212, on constate une augmentation du prix moyen des en bord de mer comme pour l ensemble du territoire métropolitain. Cependant, en 29 et 21, au coeur de la crise économique, le prix au m² des terrains a diminué de 7 % en métropole. La baisse a été un peu plus sensible dans les communes littorales, de l ordre de 11 %. En parallèle, sur la même période, la surface moyenne des terrains diminue (voir figure 2). Dans les communes littorales, la surface moyenne des terrains passe ainsi d un peu plus de 1 3 m² en à 861 m² en 213 (-17 %). Sur la même période, le prix au m² est passé de 76 à 15,5 /m² (+38 %), d où l augmentation constatée du prix moyen des terrains. La différence de prix des terrains entre communes littorales et moyenne métropolitaine varie peu de à 212, elle est de l ordre de 2 à 3 % suivant les années. Entre les communes littorales et l arrière-pays, cette différence était de l ordre de à 5 % jusqu en 28. Elle est de 3 % environ depuis 29. Détail par façade Suivant les façades maritimes, le prix au mètre-carré des terrains à bâtir en secteur diffus varie de un à deux. C est en Manche Est - mer du Nord qu il est le plus bas : 65,3 en 212. C est un peu moins que la moyenne métropolitaine. Il est nettement plus élevé sur les trois autres façades maritimes : près de 98, en Nord Atlantique - Manche Ouest ; 115,5 pour le Sud Atlantique ; 138,5 en Méditerranée. C est plus de deux fois plus cher que la moyenne métropolitaine. Entre et 212, le prix au mètre-carré des terrains à bâtir a augmenté sur les quatre façades. La plus forte augmentation a concerné la façade méditerranéenne, + 35,5 /m², alors que le prix est quasi stable dans les communes littorales du Languedoc-Roussillon. La progression a été plus forte en Manche Est - mer du Nord qu en Sud Atlantique, respectivement 23, et 19,7. Observatoire National 2

3 Figure 3 : évolution du prix au mètrecarré des terrains à bâtir par façade 1 Méditerranée ,5 +19,7 11 Sud Atlantique Communes littorales Nord Atlantique - Manche Ouest Manche Est - mer du Nord +29,8 +23, Source : SOeS, EPTB à 212. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Le prix des terrains à bâtir varie de un à cinq suivant les façades littorales régionales. Il suit un gradient Nord - Sud. C est en Picardie et en Basse-Normandie qu il est le plus faible et en Paca qu il est le plus élevé, près de 2 en moyenne. C est presque deux fois plus que pour les littoraux les plus chers derrière Paca, à savoir le Languedoc-Roussillon, la Corse et l Aquitaine. Figure 4 : prix des terrains à bâtir dans les communes littorales par façade Prix du terrain, en Moyenne métropolitaine Corse Moyenne littorale Aquitaine Méditerranée Sud Atlantique Pays de la Loire Poitou-Charentes Nord - Pas-de-Calais Hte-Normandie Nord Atl - Manche Ouest Bretagne Manche Est - mer du Nord Basse-Normandie Paca Languedoc-Roussillon Picardie Prix du terrain, en /m² Source : SOeS, EPTB 212. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Le littoral de Corse se démarque assez nettement des autres. Alors que le prix au m² des terrains est proche de celui en Manche Est - mer du Nord, la taille moyenne des terrains est très élevée, plus de 1 5 m² en moyenne. Ceci explique le coût élevé des terrains. Dans le détail On note d importantes différences du prix au m² des terrains à bâtir suivant les façades littorales départementales. Ils sont inférieurs ou proche de la moyenne métropolitaine à l ouest de la façade Manche Est mer du Nord (Somme, Seine-Maritime et Manche) ainsi que dans les deux départements de Corse. Ils sont relativement élevés, entre 6 et 15 / m², sur la façade atlantique, sur le littoral du Pas-de-Calais, dans l Aude et les Alpes- Maritimes. Ils sont supérieurs à 15 / m², soit plus de 2,5 fois la moyenne, sur l essentiel du pourtour méditerranéen continental : Var, Pyrénées-Orientales, Hérault et Bouches-du-Rhône. Les prix les plus élevés concernent surtout des littoraux déjà densément peuplés et/ou touristiques, où la pression foncière est particulièrement élevée. Figure 5 : prix des terrains à bâtir sur le littoral et son arrière-pays, par département, en / m², en A B Manche Est - mer du Nord Sud Atlantique Nord Atlantique - Manche Ouest Méditerranée Note : les littoraux de l Eure et du Gard ne figurent pas sur le graphique, les données les concernant n étant pas assez nombreuses. Source : SOeS, EPTB 212. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Les prix au m² sont généralement nettement plus élevés en bord de mer que dans l arrière-pays. C est le cas dans plusieurs départements de la façade Nord Atlantique - Manche Ouest (lle-et- Vilaine, Vendée, Morbihan, Loire-Atlantique) ainsi qu en Gironde et en Charente-Maritime. A l inverse, la façade méditerranéenne est souvent caractérisée par des différences relativement faibles des prix des terrains à bâtir au m² voire des prix plus élevés dans l arrière-pays, c est le cas dans les Alpes-Maritimes, l Aude, les Pyrénées-Orientales et l Hérault. Le prix des terrains varie, quant à lui, de 44 sur le littoral de la Somme à près de 29 dans les Alpes-Maritimes. Il est inférieur à la moyenne métropolitaine sur les façades littorales où les tensions foncières sont encore faibles comme la Somme, l Eure, la Manche, les Côtes d Armor et le Finistère. Il est, par contre, très fort sur de nombreuses façades littorales plus méridionales : Loire-Atlantique, Gironde, Pyrénées-Atlantiques, essentiel du littoral méditerranéen, dont la Corse-du-Sud. y = x Moyenne littorale 66 Moyenne métropolitaine Observatoire National 3

4 Qui achète en bord de mer? On note des différences assez sensibles entre le profil des acheteurs de terrains à bâtir sur le littoral et le profil métropolitain moyen. En bord de mer, on constate une sur-représentation des catégories socio-professionnelles (CSP) supérieures et des retraités alors que les employés et les ouvriers sont moins nombreux à acquérir des terrains qu en moyenne, sur l ensemble du territoire. Ainsi, en 211, la part des artisans, commerçants et chefs d entreprises dans les acheteurs est 5 % plus élevée sur le littoral que la moyenne alors qu elle est 35 % plus faible pour les ouvriers. Les retraités représentent 11 % des acquéreurs dans les communes littorales, soit le double de la moyenne métropolitaine. Figure 6 : caractérisation des acheteurs, CSP et âge, comparaison entre le littoral et la moyenne métropolitaine en Moins de 3 ans Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres et professions intellectuelles supérieures Professions intermédiaires 3 à 39 ans à 49 ans Employés Ouvriers 5 à 59 ans Retraités Autres personnes sans activité professionnelle 6 ans ou plus Note : se lit : la part des employés acheteurs est plus faible sur le littoral de près de 8 points par rapport à la moyenne métropolitaine. SOeS, EPTB 211. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). d acquéreurs âgés de plus de 6 ans que d acquéreurs âgés de moins de 3 ans. Ainsi, les acquéreurs de terrains à bâtir dans les communes littorales sont, en général, plus âgés et d une CSP supérieure à la moyenne hexagonale. Pour en savoir plus : comparaison des prix des terrains à bâtir entre le littoral et la métropole Comme une part importante des communes littorales sont des pôles urbains, il est intéressant de vérifier que le prix élevé des terrain à bâtir constaté dans les communes littorales est bien dû à la proximité de la mer et non au caractère urbain des communes. Comme le montre la figure 7, pour des mêmes types de commune (pôle urbain / couronne périurbaine / commune de l espace rural), le prix de vente au m² des terrains à bâtir est nettement plus élevé dans les communes littorales que la moyenne métropolitaine. Plus on s éloigne des pôles urbains et plus la différence entre littoral et moyenne métropolitaine est forte. Ainsi, en espace rural, le prix au m² dans les communes littorales est plus de deux fois plus élevé que le prix moyen en métropole. Figure 7 : prix des terrains à bâtir dans les communes de pôle urbain, de couronne ou de l espace rural +34 % % +58 % Certaines façades se démarquent. La part des ouvriers dans les acquéreurs est 2,2 fois plus faible sur le littoral méditerrannéen que la moyenne. La part des retraités est aussi plus de deux fois plus forte sur le littoral atlantique que la moyenne hexagonale % On constate par ailleurs que les acquéreurs de terrains dans les communes littorales sont plus âgés que la moyenne métropolitaine. La part des moins de 3 ans est nettement plus faible alors que celle des plus de 5 ans est plus forte. Ainsi le ratio entre les acquéreurs de plus de 6 ans et ceux de moins de 3 ans (indice de vieillissement) est de,19 en métropole. Il est trois fois plus élevé dans les communes littorales avec,61. Ce ratio suit un gradient nord-sud. Il est de,37 sur la façade Manche Est - mer du Nord,,58 en Nord Atlantique - Manche Ouest,,67 en Atlantique Sud et,87 en Méditerranée. Sur cette façade, il y a presque autant Pôle urbain Couronne périurbaine Espace rural Total SOeS, EPTB Insee, 21. Traitements : SOeS (Observatoire national de la mer et du littoral). Observatoire National 4

5 Informations sur la réalisation de cette fiche CONTEXTE Plus de 6 millions de personnes résident dans les communes littorales métropolitaines. Cette population ne cesse de croitre, surtout du fait de flux migratoires très souvent positifs. Par ailleurs, le nombre des résidences secondaires y est très important. Elles représentent plus de 5 millions de lits. La pression humaine est donc très forte sur cet espace ne représentant que 4 % du territoire. Elle engendre mécaniquement une forte pression immobilière. DÉFINITION Cette fiche porte spécifiquement sur le prix des terrains à bâtir en secteur diffus. Les données utilisées proviennent de la base de données EPTB, enquête sur le prix des terrains à bâtir. Le champ de l enquête est constitué par les permis délivrés durant l année N à des particuliers pour la construction d une maison individuelle en secteur diffus (terrain isolé, hors lotissement). Les personnes interrogées sont les particuliers qui ont reçu l autorisation de construire une maison individuelle sur ce type de terrain, suite à une demande de permis de construire. Seuls les permis autorisés dans l année en vue de la construction d une maison individuelle pure sont pris en compte. Outre la collecte de la surface du terrain et de son prix, cette enquête permet aussi de caractériser les acheteurs (catégorie socioprofessionnelle et âge) et la construction envisagée (finition, chauffage prévu, maître d œuvre). L enquête EPTB est soumise à la loi de Le secret statistique s applique donc et aucune statistique n est publiée si elle se base sur moins de onze permis, quels que soient les croisements de variables et les zonages géographiques étudiés. Type d indicateur : indicateur de force motrice Objectifs Depuis de nombreuses années, on constate une forte hausse du prix de l immobilier partout en France, modérée suite à la crise économique. L indice des prix des logements anciens, calculé par l Insee, a été multiplié par plus de 2,5 de 2 à 212. Sur le littoral, la pression immobilière est importante et peut être à l origine de dynamiques comme : l éloignement des classes sociales moyennes de la côte vers l arrière-pays ; l augmentation des distances des navettes domicile -> travail des personnes travaillant en bord de mer. Dans ce contexte, cette fiche sur le prix des terrains à bâtir permet de répondre à de nombreuses questions : les prix de vente des terrains à bâtir sont-ils spécifiques dans les communes littorales? Existe-t-il de fortes disparités entre les façades et quelles sont les façades où il est cher de s installer? L arrière-pays se démarque-t-il fortement des communes de bord de mer? Champ géographique et arrière-pays sur l ensemble du littoral métropolitain. : communes maritimes prises en compte par la loi «Littoral» (885 communes). : ensemble des communes non littorales des cantons littoraux métropolitains (1 178 communes). Source : SOeS, enquête sur le prix des terrains à bâtir (EPTB) Période : -212, dernières données accessibles lors de la rédaction de la fiche Rédacteur : Service de l Observation et des Statistiques Date de rédaction : septembre 214, mise à jour Observatoire National 5

L Emploi sur le Littoral en 2009 et son Évolution

L Emploi sur le Littoral en 2009 et son Évolution ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES L Emploi sur le Littoral en 2009 et son Évolution Les fiches thématiques Analyse socio-économique générale A RETENIR En 2009 : Le taux de chômage est plus

Plus en détail

Indicateur : densité de population des communes littorales (métropole et outre-mer) en 2006 et évolution récente

Indicateur : densité de population des communes littorales (métropole et outre-mer) en 2006 et évolution récente Indicateur : densité de population des communes littorales (métropole et outre-mer) en 2006 et évolution récente Contexte Les communes littorales hébergent plus de six millions de résidents permanents.

Plus en détail

Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 2005

Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 2005 Indicateur : répartition des sphères «productive», «résidentielle» et «publique» dans l emploi salarié sur le littoral en 5 Contexte Les zones côtières accueillent un ensemble varié d activités économiques.

Plus en détail

Environ kilomètres linéaires de sentier du littoral sont ouverts en 2012 sur les côtes

Environ kilomètres linéaires de sentier du littoral sont ouverts en 2012 sur les côtes OUTILS DE GESTION, DE PROTECTION DE LA NATURE, D AMÉNAGEMENT ET D URBANISME Le sentier du littoral sur les côtes métropolitaines en 2012 A RETENIR Environ 4 600 kilomètres linéaires de sentier du littoral

Plus en détail

Remarque : les résultats pour la ville de Marseille ne sont pas utilisés, les données Perval n y étant accessibles que par arrondissement.

Remarque : les résultats pour la ville de Marseille ne sont pas utilisés, les données Perval n y étant accessibles que par arrondissement. Indicateur : prix de l immobilier dans les communes littorales métropolitaines : le cas des appartements anciens (analyse sur la période 01-10-2004 / 30-09-2005) Contexte Près de 5,8 millions de personnes

Plus en détail

Indicateur : hébergement marchand sur le littoral en 2008 et évolution depuis 1999

Indicateur : hébergement marchand sur le littoral en 2008 et évolution depuis 1999 Indicateur : hébergement marchand sur le littoral en 2008 et évolution depuis 1999 Contexte Le tourisme est la première ressource économique du littoral métropolitain. D après les données économiques d

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT L A B

MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT L A B MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT, DE L ÉNERGIE ET DE LA MER, EN CHARGE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT D A T A L A B La distance à la mer : principal facteur de caractérisation sociodémographique

Plus en détail

Les voyages des Français en Normandie

Les voyages des Français en Normandie Les voyages des Français en 2012 Les résultats de l enquête Suivi de la Demande Touristique, pour la 1 SOMMAIRE L essentiel p.3 L analyse détaillée p.4 La, 8 è destination régionale sur le marché domestique

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en 2011

Le prix des terrains à bâtir en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 363 Novembre 2012 Le prix à bâtir en 2011 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Près de 93 % des ménages ayant reçu une autorisation de construire

Plus en détail

Données de cadrage sur les constructions de maisons individuelles. Le budget alloué par les particuliers à la construction de leur maison

Données de cadrage sur les constructions de maisons individuelles. Le budget alloué par les particuliers à la construction de leur maison MARS 2008 Données de cadrage sur les constructions de maisons individuelles En 2006, 562 000 logements ont reçu une autorisation de permis de construire en France, dont un tiers, soit 178 500, au bénéfice

Plus en détail

ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DE L'UTILISATION DE NOS EAUX MARINES ET DU COÛT DE LA DÉGRADATION DU MILIEU MARIN

ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DE L'UTILISATION DE NOS EAUX MARINES ET DU COÛT DE LA DÉGRADATION DU MILIEU MARIN ANALYSE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DE L'UTILISATION DE NOS EAUX MARINES ET DU COÛT DE LA DÉGRADATION DU MILIEU MARIN GOLFE DE GASCOGNE JUIN 2012 UTILISATION DES EAUX MARINES Activités industrielles Artificialisation

Plus en détail

Les NEET : qui sont-ils?

Les NEET : qui sont-ils? Les NEET : qui sont-ils? En France en 2013, près de 1,6 million de jeunes entre 15 et 29 ans sont des NEET. Cette fiche présente les caractéristiques (situation familiale, origine sociale, etc.) de ces

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en 2010

Le prix des terrains à bâtir en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 279 Décembre 2011 Le prix à bâtir en 2010 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2010, 142 000 permis de construire 1 ont été délivrés à

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes)

DONNÉES DE CADRAGE : Données 2012 (39 ème en 2011, 40 ème en 2009) (idem années précédentes) L Observatoire Agence de Développement Touristique de la Drôme LE TOURISME DES FRANÇAIS Année 2015 3.1 Les visiteurs et les contacts ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : le suivi de la demande touristique (SDT)

Plus en détail

La nouvelle région Normandie

La nouvelle région Normandie La nouvelle région Normandie Quelle place pour les jeunes? Présentation du 7 juillet 2016 pour la matinée jeunesse organisée par la Plateforme de coordination de l'observation médico-sociale, sociale et

Plus en détail

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune Répartition des émissions de par type d'opération et catégorie de commune Couronne périurbaine Commune multipolarisée Individuel Neuf 14 478 66.3% 22.8% 20 455 87.1% 32.2% 6 772 86.8% 10.7% 21 755 84.5%

Plus en détail

Les voyages des Français

Les voyages des Français ÉDITION 2016 Les voyages des Français EN NORMANDIE Traitement et réalisation - CRT D après les résultats de l enquête TNS-Sofrès - DGE ; Suivi de la Demande Touristique ; 2015 SOMMAIRE Méthodologie L

Plus en détail

Spéciale «éco-prêts à taux zéro»

Spéciale «éco-prêts à taux zéro» Spéciale «éco-prêts à taux zéro» & 1 er trimestre 2016 En, 2 396 éco-prêts à taux zéro (contre 2 682 en 2014) ont bénéficié à des travaux de réhabilitation de systèmes d Assainissement Non Collectif par

Plus en détail

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France L'activité et l'emploi 1.4 Le contexte En 1993, la France compte 25 millions de personnes exerçant une activité professionnelle ou à la recherche d un emploi. Depuis 1975, leur nombre a augmenté de près

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine :

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : l offre en 2004 Marie-Anne LE GARREC Direction du Tourisme Bureau des études, des statistiques et des comptes économiques Sommaire Introduction 3 L offre

Plus en détail

La Bretagne, une région de plus en plus attractive

La Bretagne, une région de plus en plus attractive La Bretagne, une région de plus en plus attractive Entre 1999 et fin 2006, au jeu des migrations avec les autres régions métropolitaines, la Bretagne a gagné 14 000 personnes supplémentaires par an. C

Plus en détail

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère LES BILANS DE L OBSERVATOIRE EDITION 2015 Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère Eté Isère Tourisme Palais du Parlement 4 place Saint André 38 000 Grenoble http://pro.isere-tourisme.com

Plus en détail

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6 JF/EP N 111472 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les régions préférées des Français Résultats

Plus en détail

De 2000 à 2014, le trafic maritime de passagers en ferries se tasse, avec une diminution de 10 %

De 2000 à 2014, le trafic maritime de passagers en ferries se tasse, avec une diminution de 10 % ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Trafic de passagers dans les ports maritimes français en 2014 et évolution depuis 2000 A RETENIR Economie maritime et des territoires littoraux De 2000 à 2014,

Plus en détail

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total Direction du Tourisme Saison d été 2008 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Hôtellerie de plein air Résultats définitifs - Décembre 2008 Une bonne saison

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE ANNEXES Situation au 1 er janvier 2007 Tableau 106 : Effectifs des médecins inscrits à l 0rdre depuis

Plus en détail

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de créations d établissements

Démographie des entreprises et des établissements Liste des variables. Bases de créations d établissements Démographie s entreprises et s établissements 2015 Liste s s Bases créations d établissements Inx s s : Variables localisation : REG... ANCREG... DEP...... AU............. ZE........... UU...............

Plus en détail

Observation & statistiques

Observation & statistiques DREAL languedoc roussillon Observation & statistiques AOÛT 214 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER LE PRIX DU FONCIER LÉGÈRE BAISSE DU PRIX DU FONCIER À BÂTIR Après pratiquement dix années de hausse continue

Plus en détail

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000»

Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 73 Octobre 2009 Population et tourisme dans les «communes Natura 2000» OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Le réseau Natura 2000 concerne un quart

Plus en détail

Statistiques trimestrielles PTZ

Statistiques trimestrielles PTZ RÉPARTITIONS RÉGIONALE ET DÉPARTEMENTALE - EFFECTIFS Sous Région Neuf quotité de HLM travaux tranche 1 tranche 2 tranche 3 individuel collectif 1-2 3 ou plus Ardennes 43 21 22 0 10 4 29 43 0 18 25 Aube

Plus en détail

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire

Le coût de construction des maisons en Pays de la Loire Le coût de construction des s en Pays de la Loire 2008 Sommaire I Source et méthode p 2 Source, définitions et limites d utilisation p 2 Du à bâtir à la construction p 3 II Les principaux enseignements

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique

Suivi de la Demande Touristique Suivi de la Demande Touristique Année 2013 Synthèse Aquitaine 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 3 2 L Aquitaine : les principaux enseignements 4 3 Synthèse 4 Tableaux de résultats 1.Profil sociodémographique

Plus en détail

Avec 3 % de la population française,

Avec 3 % de la population française, L'Alsace : 3 % de la population française Au 1 er janvier 2006, 1 815 493 personnes résident en Alsace. Depuis 1999, la population de la région a augmenté de près de 82 000 habitants. Elle progresse dans

Plus en détail

Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE

Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE Les logements vacants en Picardie en 2013 n 48 décembre 2015 Les dossiers de la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de PICARDIE En Picardie, un logement sur douze est

Plus en détail

Indicateur : perspectives d évolution de la population des départements littoraux à l horizon 2040

Indicateur : perspectives d évolution de la population des départements littoraux à l horizon 2040 Indicateur : perspectives d évolution de la population des départements littoraux à l horizon 2040 Contexte Les communes littorales métropolitaines et ultramarines hébergent plus de 7,6 millions d habitants.

Plus en détail

AOÛT Mises en vente, ventes. Source : SOeS, ECLN. Cumul sur quatre. trimestres. 2015T3 à

AOÛT Mises en vente, ventes. Source : SOeS, ECLN. Cumul sur quatre. trimestres. 2015T3 à D A Essentiel T A L A B Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 216 AOÛT 216 Au deuxième trimestre 216, 33 1 logements neufs ont été réservés, soit 18,7 % de plus qu au deuxième

Plus en détail

Le tourisme des Français en 2012 : autant de voyages, mais plus courts

Le tourisme des Français en 2012 : autant de voyages, mais plus courts Le tourisme des Français : autant de voyages, mais plus courts sylvie scherrer (Dgcis) En 2012, les trois quarts des Français sont partis en voyage pour des motifs personnels. Le nombre des voyages en

Plus en détail

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 LES SÉJOURS DES FRANÇAIS EN 2004 En 2004, trois Français sur quatre sont partis en voyage au moins une fois, toutes destinations (France et étranger) confondues.

Plus en détail

Marché de la maison neuve et terrains à bâtir (AURAV)

Marché de la maison neuve et terrains à bâtir (AURAV) 1. Contexte / enjeux d observation / résultats - Contexte : - maison neuve = 56 % des RP (France) et 65 % en Vaucluse ; - aspiration à l accession et à la maison individuelle répandue ; - un discours récurrent

Plus en détail

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21

Nbre % MOSELLE , , , , , , , , , , ,21 ALSACE-LORRAINE INSCRITS VOTANTS EXPRIMÉS CGT CFDT FO MOSELLE 1989 1858 524 28,2 497 94,8 120 24,1 249 50,1 128 5,8 1995 1726 461 26,71 427 92,62 84 19,67 137 32,08 77 18,03 129 30,21 MEUSE 1989 545 208

Plus en détail

Au 1 er janvier 2010, la population de la Champagne-Ardenne

Au 1 er janvier 2010, la population de la Champagne-Ardenne 167 - Janvier 2013 30 ans de fécondité en Champagne-Ardenne Des naissances moins nombreuses et plus tardives En 2009, la fécondité des Champardennaises atteint 1,98 enfant par femme. Longtemps parmi les

Plus en détail

Les chiffres clés de la chasse en France

Les chiffres clés de la chasse en France Les chiffres clés de la chasse en France 2006 Chiffres nationaux 2006 +,054 % 1 360 988 en 2006 1 353 627 en 2005 2 ème sport en nombre de licenciés derrière le football et devant la pêche, très loin devant

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

2009 : : Année 2011 : licences soit 2,65 %

2009 : : Année 2011 : licences soit 2,65 % LES LICENCES FFGOLF 2008 : 396 990 2009 : 410 377 2010 : 407 530 Année 2011 : 418 340 licences soit 2,65 % Le nombre de licenciés ffgolf Évolution sur 10 ans Statistiques ffgolf 2011-2/17 Le nombre de

Plus en détail

Taux de chômage localisés

Taux de chômage localisés Taux de chômage localisés En moyenne, au quatrième trimestre 2011, le taux de chômage au sens du BIT s établit à 9,4 % de la population active en France métropolitaine. Le taux de chômage se situe au-dessus

Plus en détail

Le marché de l immobilier ancien en Perspectives 2006

Le marché de l immobilier ancien en Perspectives 2006 Le marché de l immobilier ancien en 2005 Perspectives 2006 Conférence de Presse Jeudi 5 janvier 2006 Introduction René PALLINCOURT Président de la Fédération Nationale de l Immobilier 2 1 Le ralentissement

Plus en détail

ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR DES PAS SEULS

ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR DES PAS SEULS ANNEXES PREAMBULE ANNEXES PORTANT SUR LES OPERATIONS FINANCEES PAR AU MOINS UN PAS Annexe 1 : Annexe 2 : Caractéristiques des opérations PAS par génération Parts de marché des établissements pour les opérations

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en Languedoc-Roussillon en 2009

Le prix des terrains à bâtir en Languedoc-Roussillon en 2009 n 23 septembre Le prix des terrains à bâtir en en En, 7 427 permis de construire ont été délivrés à des particuliers en vue de la construction d une maison individuelle neuve en *, soit 16 % de qu'en 2008.

Plus en détail

8 - Ports de plaisance

8 - Ports de plaisance 1 - Flotte des navires de plaisance au 31 août 2011 en eaux maritimes 1.1 - Immatriculations délivrées en métropole : graphiques 1.1.1 - Immatriculations délivrées par longueur et par région administrative

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 521 Mai 2014 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au premier trimestre

Plus en détail

Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement JF/JPD N 112942 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14

Plus en détail

Le prix des terrains à bâtir en 2006 en région Nord Pas-de-Calais

Le prix des terrains à bâtir en 2006 en région Nord Pas-de-Calais Cellule Applications Statistiques Mai 2008 Le prix des terrains à bâtir en 2006 en région Nord Pas-de-Calais En 2006, 7 438 permis de construire ont été délivrés à des particuliers pour des maisons individuelles

Plus en détail

La fréquentation dans les campings

La fréquentation dans les campings EN NORMANDIE ÉDITION 201 Traitement et réalisation - CRT Normandie D après les données INSEE-DGE - Enquête de Fréquentation en Hôtellerie de plein air; 2015 E. Lorang La fréquentation dans les campings

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 642 Mai 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au cours du premier

Plus en détail

Appartements : le niveau des réservations toujours à la hausse

Appartements : le niveau des réservations toujours à la hausse COMMISSARIAT GENERAL AU DEVELOPPEMENT DURABLE n 768 Mai 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2016 Au premier trimestre 2016, 28 600 logements neufs ont été réservés,

Plus en détail

STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS. Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py

STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS. Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py STATISTIQUES Ratio pénétration REGIONS Alain DEJEAN CTR DRJSCS Midi-Py CHAMPAGNE Le champagne ignore la crise grâce aux exportations. Malgré un léger recul des ventes en France, le champagne affiche pour

Plus en détail

Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher»

Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher» Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher» Contact BVA José-Pierre Cholvy 05.61.17.47.17 / 06.80.96.43.22 jose-pierre.cholvy@bva.fr Contact presse Anne-Gaëlle Jourdan Agence

Plus en détail

Espace Ville PLU approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 2 juillet

Espace Ville PLU approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 2 juillet L EVOLUTION DE LA POPULATION LA STRUCTURE DE LA POPULATION LES CATEGORIES SOCIOPROFESSIONNELLES LA POPULATION ACTIVE LES DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL PREAMBULE 1ERE PARTIE : LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL

Plus en détail

Les vins de Champagne chez les cavistes : Référencements et prix en 2013

Les vins de Champagne chez les cavistes : Référencements et prix en 2013 Les vins de Champagne chez les cavistes : Référencements et prix en 2013 Méthodologie : réactualisation des fichiers par veille en ligne et enquêtes téléphoniques : 3 035 réponses exploitables, relevées

Plus en détail

LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE

LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE Population agée de 15 à 64 ans en Vendée par type d activité en En, le nombre d actifs de 15 à 64 ans résidant en Vendée s élève à 282 148 personnes, soit 1 actifs pour 119

Plus en détail

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE Bilan national Nombre de captages Débit des captages (m3/j) protégé protégé 33 825 19 126 56,5 % 18 664 009 12 321 128 66,0 % Proportion de captages

Plus en détail

Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006

Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006 Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006 Pertinence et définitions Indicateurs Dynamiques territoriales Pertinence de l'indicateur par rapport à l aménagement du territoire

Plus en détail

AU NIVEAU NATIONAL, UN VIEILLISSEMENT CONSTATÉ MAIS DIFFÉRENCIÉ SELON LES TERRITOIRES

AU NIVEAU NATIONAL, UN VIEILLISSEMENT CONSTATÉ MAIS DIFFÉRENCIÉ SELON LES TERRITOIRES AU NIVEAU NATIONAL, UN VIEILLISSEMENT CONSTATÉ MAIS DIFFÉRENCIÉ SELON LES TERRITOIRES La réalité du vieillissement démographique est très différente d un territoire à un autre car il dépend à la fois du

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE Situation au 1 er janvier 2007 Réalisée par : Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS Géographe de la Santé

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)?

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Rapport d étude 2013 Baromètre DEO 2013 TNS Sofres 1 Sommaire 1 Contexte 2 Synthèse 3 Rappel des questions clés 4 Résultats 4.1 Mesurer la

Plus en détail

Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010

Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010 DIRECTION STATISTIQUES, ENQUÊTES ET PRÉVISIONS Les demandeurs d emploi ayant des droits ouverts au RSA en juillet 2010 17 septembre 2010 Le revenu de solidarité active (RSA) «a pour objet d assurer à ses

Plus en détail

FD/FM N Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Frédéric Micheau. Pour

FD/FM N Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Frédéric Micheau. Pour FD/FM N 1-16496 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Frédéric Micheau Pour Les Français et le logement Résultats détaillés Le 14 septembre 2007 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l

Plus en détail

Le tourisme des Français*

Le tourisme des Français* Indicateurs clés sur les voyages réalisés en France et l étranger En Europe Hors de l Europe Taux de départ en voyage (en %) 22 20 3 2 1-1 -1 0 0 0 Voyages 15,8 14,1 1,7 1,2 0,5 0 1-6 -8-1 67,0 56,2 10,8

Plus en détail

Six classes typologiques ont été révélées par l analyse des types de cultures dans les communes des cantons

Six classes typologiques ont été révélées par l analyse des types de cultures dans les communes des cantons ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Typologie des cultures des exploitations agricoles des communes littorales et de leur arrière-pays en 2010 A RETENIR Economie maritime et des territoires littoraux

Plus en détail

Le temps de déplacement domiciletravail

Le temps de déplacement domiciletravail Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Organiser des pôles de vie accessibles à tous Le temps de déplacement domiciletravail par aire urbaine et département hors aires En 2009, en France

Plus en détail

Les cahiers de l observatoire BILAN 2014 DE LA FRÉQUENTATION DANS L HÔTELLERIE DU FINISTÈRE

Les cahiers de l observatoire BILAN 2014 DE LA FRÉQUENTATION DANS L HÔTELLERIE DU FINISTÈRE Les cahiers de l observatoire BILAN 2014 DE LA FRÉQUENTATION DANS L HÔTELLERIE DU FINISTÈRE WWW.FINISTERETOURISME.COM Sommaire Préambule Données de cadrage sur le tourisme en Finistère en 2014 p. 4 Bilan

Plus en détail

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent

La mobilité des Français âgés de 25 à 35 ans : Un peu plus de vacances et plus souvent Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective de l évaluation et des statistiques N 2005-1 La mobilité des Français âgés de 25 à 35 : Un peu plus de vacances et plus souvent Globalement,

Plus en détail

Midi-Pyrénées : une région diversifiée

Midi-Pyrénées : une région diversifiée Numéro 60 : février 2003 Midi-Pyrénées : une région diversifiée mais des départements spécialisés Spécificité sectorielle des départements Indice de spécificité (en %) 22 à 34 20 à 22 18 à 20 16 à 18 13

Plus en détail

+19,0% +14,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE

+19,0% +14,2% Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 EVOLUTION ANNUELLE EVOLUTION TRIMESTRIELLE Les ventes de maisons individuelles en secteur diffus N 6 +19,0% EVOLUTION TRIMESTRIELLE +14,2% EVOLUTION ANNUELLE L indicateur Markemétron a été réalisé avec le soutien de nos partenaires : LES EVOLUTIONS

Plus en détail

Observation & Statistiques

Observation & Statistiques Observation & Statistiques Logement - Construction Août 2012 Le parc locatif des bailleurs sociaux* au 1er janvier 2011 Au 1 er janvier 2011, un peu plus de 281 100 logements locatifs sociaux sont comptabilisés

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements Fichier Sport-Loisir

Contenu du fichier Base Permanente des Équipements Fichier Sport-Loisir Contenu du fichier Base Permanente des Équipements 2015 Fichier Sport-Loisir Liste des variables : AN ANCREG COUVERT DCIRIS DEP DEPCOM ECLAIRE NB_AIREJEU NB_EQUIP NB_SALLES REG TYPEQU Année Région d implantation

Plus en détail

Bilan de suivi hydrologique du mois de décembre 2014

Bilan de suivi hydrologique du mois de décembre 2014 Bilan de suivi hydrologique du mois de décembre 2014 Globalement peu abondant, le cumul pluviométrique mensuel est déficitaire sur la majeure partie du pays. Le déficit le plus marqué concerne les régions

Plus en détail

ENQUETE ELECTORALE FRANÇAISE

ENQUETE ELECTORALE FRANÇAISE Élections régionales 2015 : portrait de candidats N 15 Novembre 2015 Martial Foucault Professeur des Universités Directeur du CEVIPOF Le ministère de l Intérieur a publié le mardi 10 novembre 2015 l ensemble

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 20 novembre 2014 PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 20 novembre 2014 PROJET DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 20 novembre 2014

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Arrêté du 29 décembre 2009 fixant la liste et le classement par groupes des emplois de direction des directions départementales interministérielles

Plus en détail

La construction neuve de logements en Nouvelle-Aquitaine en 2016

La construction neuve de logements en Nouvelle-Aquitaine en 2016 Analyses n 14 Mai 2017 La construction neuve de en Nouvelle-Aquitaine en 2016 Après quatre années de repli, reprise amorcée des mises en chantier de La construction neuve de Les autorisations en progression

Plus en détail

Bilan global de suivi hydrologique - juillet 2016

Bilan global de suivi hydrologique - juillet 2016 Bilan global de suivi hydrologique - juillet 2016 Comme en 2015, ce mois de juillet est un des plus secs depuis 1959. En revanche, contrairement à juillet 2015, c'est le premier mois déficitaire après

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Observatoire du Tourisme

Observatoire du Tourisme Observatoire du Tourisme Comportement touristique des Rhônalpins L Isère, une destination privilégiée par les Rhônalpins #10 SOMMAIRE Avant propos p 3 Synthèse et préconisations p 4 1. Le poids des Rhônalpins

Plus en détail

La sur-occupation des résidences principales en 2006

La sur-occupation des résidences principales en 2006 Thème : Cohésion sociale et territoriale Orientation : Favoriser l inclusion sociale des populations (équité et mixité sociales) La sur-occupation des résidences principales en 2006 par aire urbaine Dans

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements Fichier Enseignement

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements Fichier Enseignement Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2007 Fichier Enseignement Liste des variables : AN Année CANT Présence ou absence d une cantine CL_ELEM Présence ou absence d une classe élémentaire en

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE (juillet ) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage au sens

Plus en détail

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Notice explicative La notice ci-après détermine la méthodologie

Plus en détail

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France La population 1.2 Le contexte Avec 57,8 millions d'habitants en 1994, la France se place au 3e rang des pays de l Union européenne pour sa population, derrière l'allemagne (81,3 millions) et le Royaume-Uni

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 497 Février 2014 Les ventes de produits pétroliers en 2012 Résultats par produit et par département OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE L enquête sur les

Plus en détail

ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 2001/2002 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE 1997 A 2000

ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 2001/2002 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE 1997 A 2000 Délégation régionale PACA/Corse Le Tholonet BP 12 1363 AIX EN PROVENCE D.E.R. CNERA CERVIDES-SANGLIER 1 place Exelmans 55 BAR LE DUC ENQUETE ACCIDENTS DE CHASSE 21/22 COMPARAISON AVEC LES RESULTATS DE

Plus en détail

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais - Picardie Présentation Insee à l occasion de l assemblée générale de l Union Régionale pour l Habitat de Picardie à Fresnes-les-Montauban Patrick LE SCOUËZEC Chef

Plus en détail

Bilan global du mois de février 2015 :

Bilan global du mois de février 2015 : Bilan global du mois de février 2015 : Excédentaires le long des côtes de la Manche et sur la façade atlantique, les précipitations ont été une fois et demie à deux fois et demie supérieures à la normale*

Plus en détail

2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE

2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE 2 e partie LE POIDS ÉCONOMIQUE DU TOURISME EN FRANCE Le poids économique du tourisme en France - 2 Avertissement Compte satellite du tourisme (CST) Le CST mobilise toutes les sources statistiques disponibles

Plus en détail

ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT

ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT ENQUETE SUR L'EMPLOI EN TT Mode d'emploi : comptabiliser en ETP (équivalent Temps plein) les postes techniques, agent de développement et administratif à partir d'un mi-temps (0,5 ETP) Ne pas comptabiliser

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 Les chiffres clés Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 Progression par rapport à l'année 2009 26,0% 43,6% Nombre de stagiaires financés 37 805 43

Plus en détail

Entreprises et emploi en Pays de la Loire

Entreprises et emploi en Pays de la Loire Avril 216 Service "Études, Statistiques, Évaluation" (ESE) Entreprises et emploi en Pays de la Loire Principaux indicateurs de conjoncture 4e trimestre 215 BAROMÈTRE REGIONAL (évolutions sur un an) Emploi

Plus en détail

ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE

ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE ASSOCIATION FRANCAISE DES PSYCHOMOTRICIENS LIBERAUX L EXERCICE LIBÉRAL DE LA PSYCHOMOTRICITÉ EN FRANCE AU 1er JANVIER 2009 Et AU 31 DÉCEMBRE 2009 Association Française des Psychomotriciens Libéraux L exercice

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION. Repères & Analyses. région Centre

SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION. Repères & Analyses. région Centre Septembre 2010 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION Repères & Analyses région Centre L emploi salarié en région Centre 2 ème trimestre 2010 Informations complémentaires Pour davantage d informations,

Plus en détail