Alimentation des nourrissons et viande

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alimentation des nourrissons et viande"

Transcription

1 L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0) (0) Alimentation des nourrissons et viande Muriel Jaquet Diététicienne diplômée ES Société Suisse de Nutrition SSN, Berne

2 Alimentation des nourrissons et viande Muriel Jaquet Diététicienne diplômée ES Société Suisse de Nutrition SSN, Berne D une alimentation exclusivement lactée à l alimentation familiale Le système digestif et les reins du nouveau-né sont encore immatures et nécessitent une alimentation adaptée durant les premiers mois de vie. Jusqu à l âge de 4 à 6 mois, seul le lait maternel ou un substitut du lait maternel convient. Le choix de l allaitement est particulièrement recommandé. Le lait maternel a démontré des effets favorables à la santé de l enfant à court et long terme. Ces effets sont d autant plus marqués que l allaitement est exclusif durant plusieurs mois. Lorsque l allaitement maternel exclusif n est pas possible ou pas souhaité, le choix doit se porter sur un substitut du lait maternel adapté, qui porte l appellation «préparation pour nourrisson» ou «aliment lacté pour nourrisson». Selon les recommandations de la Société Suisse de Pédiatrie pour l alimentation du nourrisson 1, la diversification alimentaire, c est-à-dire l introduction progressive de nouveaux aliments dans les menus du bébé, devrait commencer au plus tôt à l âge de 4 mois révolus (début du 5 e mois). Mais elle ne devrait pas débuter après l âge de 6 mois (7 e mois), car le lait maternel et les préparations pour nourrisson ne suffisent alors plus, à eux seuls, à couvrir les besoins nutritionnels. L allaitement ou les substituts du lait maternel constituent toujours la base de l alimentation, mais de nouveaux aliments, de nouvelles textures sont introduits de façon à progressivement remplacer les repas lactés par des repas variés et équilibrés à la cuillère. Les fruits, les légumes, les pommes de terre, les céréales et la viande, le poisson ou les œufs sont introduits selon un ordre qui est généralement fortement influencé par les habitudes culturelles. Aucune évidence scientifique ne permet de conseiller tel ou tel ordre d introduction, mais il est préférable de procéder de façon progressive pour mieux être à même de détecter d éventuelles intolérances ou allergies. Seuls les produits laitiers font l objet d une recommandation d introduction plus tardive à cause de leur richesse en protéines. La Société suisse de pédiatrie recommande de ne donner des petites quantités de yogourt ou de lait que dès le 7 e mois au plus tôt et d attendre l âge d une année pour introduire le fromage, les fromages frais (séré, petit suisse, etc.) ainsi que le lait et les yogourts en plus grande quantité. -2-

3 EN BREF : L INTRODUCTION DES ALIMENTS 4 mois 6 mois 1 année 0 4 e mois 5 e mois 6 e mois 7 e mois 8 e mois 9 e mois 10 e mois 11 e mois 12 e mois Dès le 13 e mois Lait maternel ou préparation pour nourrisson Lait maternel ou préparation pour nourrisson ou préparation de suite Lait maternel ou lait de suite ou lait de vache 98 Légumes et fruits Pommes de terre, céréales et légumineuses Viande, poisson, œufs Huiles et matières grasses Produits laitiers : Petite quantité de yogourt et lait entier (pour la préparation d une purée ou bouillie) Yogourt, lait entier, séré, fromage Introduction progressive Consommation quotidienne recommandée Société Suisse de Nutrition SSN, Société Suisse de Pédiatrie, 2011 La place de la viande dans la diversification alimentaire La diversification alimentaire est une étape pour amener l enfant à pouvoir dès l âge d une année partager progressivement l alimentation équilibrée familiale. La viande fait partie d une telle alimentation et c est dans ce sens qu elle devrait aussi être introduite au plus tard au 7 e mois, comme les autres aliments. Mais les quantités sont dans un premier temps très faibles pour éviter un excès trop important de protéines. La SSN recommande la consommation d une portion quotidienne d un aliment riche en protéines, en alternance de la viande, du poisson ou des œufs. La portion est de 10 g à l âge de 6 mois et passe à 20 g autour du 9 e ou 10 e mois et à 40 g lors de la 2 e année de vie. L intérêt nutritionnel de la viande pour le nourrisson Les protéines Les références DACH 2 pour l apport en protéines recommandent pour l âge de 6 à 12 mois un apport de protéines de 1,1 g par kg de poids et par jour ou un apport moyen de 10 g par jour. Ces recommandations sont très rapidement dépassées, même sans viande, ni poisson, ni œuf dans les repas, mais simplement avec le lait maternel ou les substituts du lait maternel et le petit apport des céréales et des fruits et légumes. -3-

4 Le fer Jusqu à l âge de 6 mois, le nouveau-né peut compter sur les réserves de fer qu il a accumulées au cours de la gestation, mais ensuite il a besoin d un apport alimentaire. La recommandation DACH 2 pour la tranche d âge de 4 à 12 mois est de 8 mg par jour. La viande est une source de fer de choix, mais les quantités qui peuvent être consommées pour éviter un trop gros excès de protéines sont si faibles que l on ne peut pas compter sur les produits carnés pour assurer la couverture des besoins en fer. Cela même en tenant compte du fait que le fer héminique présent dans la viande est mieux absorbé que le fer non héminique des végétaux. Toutefois, la viande favorise l absorption du fer des végétaux consommés simultanément. Il n est guère possible de couvrir les besoins en fer à cet âge sans les substituts du lait maternel ou d autres aliments pour nourrissons enrichis en fer (céréales par exemple). Par contre, lors de la 2 e année de vie, lorsque les substituts du lait maternel et les produits pour bébés sont progressivement supprimés, et que les besoins en protéines augmentent, la viande participe de façon plus importante à la couverture des besoins en fer. La vitamine B 12 Les apports recommandés DACH 2 en vitamine B 12 sont de 0,8 µg par jour. La viande, au même titre que le poisson et les œufs participent de façon significative à la couverture des besoins en vitamine B 12, même si les quantités consommées sont faibles. En pratique Quelle viande choisir? Veau, porc, bœuf, cheval, agneau, volaille, toutes les viandes conviennent à l alimentation du nourrisson. Les charcuteries sont à consommer plus occasionnellement à cause de leur richesse en sel. A quelle fréquence dans la semaine? La recommandation est de consommer une portion de viande ou poisson ou œufs une fois par jour. L idéal étant d alterner pour bénéficier des atouts nutritionnels et de la diversité des goûts de chacun de ces aliments. Les quantités sont faibles et pour des raisons pratiques, il peut être tentant de cuisiner la viande en plus grandes quantités, quitte à en donner moins souvent. Cela ne pose pas de problème, mais il faut être attentif à compenser avec des jours sans ni viande, ni poisson, ni œufs. -4-

5 Comment la préparer? Au départ, la viande peut être cuite et mixée avec d autres aliments (pommes de terre, légumes), mais il est souhaitable d adopter une texture plus grossière (hachée) dès que l enfant améliore ses capacités de mastication. Et d évoluer ensuite vers des petits morceaux lorsque la viande n est pas trop filandreuse. La viande donnée à un nourrisson doit être stockées et préparées dans le respect des règles d hygiène habituelle, et doit être cuite. Les mets réchauffés doivent l être à cœur. 1. Commission de nutrition de la Société Suisse de Pédiatrie, Recommandations pour l alimentation du nourrisson 2009, Paediatrica Vol. 20 Nº DACH-Referenzwerte für die Nährstoffzufuhr, 1. Auflage, 4., korrigierter Nachdruck, DGE Bonn 2012 Proviande, Viande Suisse: 10 e symposium «La viande dans l alimentation», Centre de congrès BERNEXPO, Berne,

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

Besoins particuliers des poupons

Besoins particuliers des poupons Au menu L alimentation du poupon Besoins particuliers des poupons Manipulation du lait maternel et des préparations commerciales pour nourrisson Introduction des aliments complémentaires Recommandations

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT 1. DE LA NAISSANCE JUSQU À 4 À 6 MOIS : ALIMENTATION LACTÉE C est la période de l alimentation lactée exclusive, jusqu à la diversification alimentaire. Le début de la diversification

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons Diaporama réalisé par l ISPED, Université Bordeaux 2, juin 2010 Les laits de mammifères Composition

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans.

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. De la naissance à 4 mois: uniquement du lait! Lait maternel ou lait premier âge (=préparation pour nourrissons). En pratique Quantité quotidienne

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE Le Centre d Information des Viandes est une association loi 1901. Plate-forme d échanges et d information, le CIV réunit les professionnels de la filière viande ainsi qu

Plus en détail

Du biberon à la cuillère

Du biberon à la cuillère Du biberon à la cuillère Gaëlle Duriez, Marcel Hess, Nadine Lazimi 1 Règles de préparation des biberons Une cuillère-mesure rase pour 30 ml d eau peu minéralisée (mettre l eau avant) T ambiante Bien choisir

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe!

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe! Son éveil Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Sa sensibilité aux rythmes et aux musiques s affine. Il soutient désormais son attention plus longtemps

Plus en détail

Alimentation liquide. Info +

Alimentation liquide. Info + Alimentation liquide Info + La texture liquide rend les repas moins appétissants et parfois difficiles à reconnaître : inscrivez les noms des préparations sur chaque bol ou notez-les sur un menu pour mieux

Plus en détail

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques

Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Informations destinées aux parents Du lait... aux petits plats Comment diversifier l alimentation de votre enfant? Conseils pratiques Vers l alimentation à la cuillère La diversification est le passage

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

L alimentation des 4-18 mois

L alimentation des 4-18 mois Vers l âge de 1 an Bébé a grandi de 25 cm, il mange à la petite cuillère et aime encore son biberon, comment composer ses repas entre 12 et 18 mois? L alimentation des 4-18 mois Petit déjeuner Biberon

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Les gastronomes en couches-culottes Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Catherine Robine est diététicienne, elle a longtemps travaillé en pédiatrie au CHU de Caen, exerce toujours en milieu hospitalier.

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance. Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique

Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance. Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique PETIT DEJEUNER PRESSE DU 18 FEVRIER 2005 Alimentation dans les établissements d'accueil municipaux de la petite enfance Introduction des aliments issus de l'agriculture biologique SOMMAIRE LA PROTECTION

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Introduction de l alimentation de l enfant dans la première année de vie et recommandation pour une alimentation saine durant la période pré-scolaire

Introduction de l alimentation de l enfant dans la première année de vie et recommandation pour une alimentation saine durant la période pré-scolaire Grille 1 Introduction de l alimentation de l enfant dans la première année de vie et recommandation pour une alimentation saine durant la période pré-scolaire 1. Objectifs de santé Révision 2012 Promouvoir

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE CONSEILS POUR LA PREPARATION DES BIBERONS

LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE CONSEILS POUR LA PREPARATION DES BIBERONS LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE Le lait maternel est le mieux adapté pour l alimentation et l immunité du nourrisson. En effet, sa composition varie en fonction des heures et des jours

Plus en détail

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir!

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir! ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE SOMMAIRE Introduction Plan national nutrition santé, réglementation et programme Objectif et outils du GEMRCN Les portions, les grammages Composition

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Guide étape par étape de la bonne nutrition

Guide étape par étape de la bonne nutrition Guide étape par étape de la bonne nutrition Pour grandir en santé L allaitement maternel : Source naturelle d une bonne nutrition Conseils pour l allaitement maternel On recommande aux mères qui allaitent

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx!

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx! Son éveil il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Bébé comprend l utilisation de certains objets et commence à essayer d empiler des cubes. Il poursuit

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA NUTRITION HUMAINE Points de vue de professionnels de la nutrition JSMTV - Point de vue de professionnels de la nutrition Diététiciennes en restauration collective Nutritionnistes

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Jean-Paul BLANC Diététicien Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Nourrir l enfant est une préoccupation de chaque jour dans tous les pays

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT S o c i é t é F r a n ç a i s e d e N u t r i t i o n d u S p o r t contact@sfns.fr CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT NOTE AUX FEDERATIONS : CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans

L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans L alimentation de l enfant de 0 à 3 ans Les professionnels de la Protection Maternelle et Infantile vous accompagnent Diversification de l alimentation L étape de diversification correspond au passage

Plus en détail

www.programmeaccord.org

www.programmeaccord.org LA DOULEUR, JE M EN OCCUPE! NUTRITION ET DOULEUR CHRONIQUE CHRONIQUE De nos jours, l importance d adopter de saines habitudes alimentaires ne fait plus aucun doute. De plus, il est très facile d obtenir

Plus en détail

Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations

Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations Pour mener à bien sa mission d information auprès des consommateurs, le CIV dispose de nombreux documents sur la

Plus en détail

Neocate LCP recettes et bons conseils

Neocate LCP recettes et bons conseils Neocate LCP recettes et bons conseils Table des matières Qu est-ce que Neocate LCP? Qu est-ce que Neocate LCP?............................................... 3 Allergie aux protéines du lait de vache........................................

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch

Qualité/Prix/Choix. www.landi.ch 2013 Qualité/Prix/Choix www.landi.ch L aliment adéquat pour votre félin. Avec bitscat, vous assurez santé et bien-être à vos meilleurs amis à quatre pattes. Les produits bitscat sont des aliments de haute

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007

Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007 Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007 Actions pré natales, péri natales et post natales Action de prévention médico sociales en faveur des enfants de moins de 6 ans Accueil petite enfance Approche

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

105-0064b NUT-7731 (12) bébés faits maison

105-0064b NUT-7731 (12) bébés faits maison 105-0064b NUT-7731 (12) Aliments pour Aliments pour Aliments pour Introduction Les aliments solides sont introduits vers six mois pour fournir du fer et d autres nutriments, des saveurs et des textures.

Plus en détail

Alimentation de l enfant dans la première année de vie

Alimentation de l enfant dans la première année de vie Alimentation de l enfant dans la première année de vie De l âge de 0 à 4 mois Allaitement (au besoin complété par du lait de départ pour nourrisson, de préférence hypoallergène (par exemple : Beba HA start,

Plus en détail

Les différentes catégories de plats. Les entrées

Les différentes catégories de plats. Les entrées Les différentes catégories de plats Les entrées Entrées de Crudités

Plus en détail

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON Objectifs de cet outil : Disposer d un outil o Pratique et fonctionnel o Accessible et compréhensible par tous o Reprenant, sans être exhaustif,

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

INTERCLAN BRETAGNE ENRICHISSEMENT

INTERCLAN BRETAGNE ENRICHISSEMENT INTERCLAN BRETAGNE GROUPE DE TRAVAIL ENRICHISSEMENT 1 QU EST CE QU ENRICHIR? L enrichissement a pour objectifs : De pallier aux carences d une alimentation insuffisante pour couvrir les besoins protéinoénergétiques

Plus en détail

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire GUIDE D ALIMENTATION Pour l enfant d âge préscolaire ENTRÉE EN MATIÈRE L enfant d âge préscolaire grandit à une vitesse vertigineuse. La petite enfance est aussi une période de la vie qui correspond au

Plus en détail

ALIMENTATION RECOMMANDEE LORS D INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE SOUS TRAITEMENT CONSERVATEUR

ALIMENTATION RECOMMANDEE LORS D INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE SOUS TRAITEMENT CONSERVATEUR Département de médecine interne, de réhabilitation et de gériatrie Unité de nutrition - Tél. 022 372 66 60 Diététicienne : Tél : 022 372 @hcuge.ch ALIMENTATION RECOMMANDEE LORS D INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE

Plus en détail

L ALIMENTATION du jeune enfant

L ALIMENTATION du jeune enfant Hospices Civils de Beaune Promotion 2015-20165 Date : 11/9/15 Durée 1 h Module 1 : Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne L ALIMENTATION du jeune enfant Institut de formation

Plus en détail

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Quelle est la différence entre une allergie alimentaire et une intolérance? Ce sont deux réactions différentes, que peut avoir notre organisme suite

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans

Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans Notions sur l alimentation du nourrisson jusqu'à trois ans Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/13 Table des matières SPECIFIQUES :... 4 I Besoins nutritionnels

Plus en détail

pendant la petite enfance

pendant la petite enfance L alimentation pendant la petite enfance ( de la L alimentation naissance à 3 ans) pendant la petite enfance (de la naissance à3 ans) L ALLAITEMENT Pourquoi allaiter? UN «PLUS» POUR L ENFANT Le lait maternel

Plus en détail

INFORMATION ET SENSIBILISATION ALIMENTAIRE DES IMMIGRÉS

INFORMATION ET SENSIBILISATION ALIMENTAIRE DES IMMIGRÉS INFORMATION ET SENSIBILISATION ALIMENTAIRE DES IMMIGRÉS Projet-pilote pour de nouvelles étapes d intégration dans la province de Viterbo Université LUMSA- Faculté de Science de la Formation Regione Lazio-

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ!

LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! LES PROTÉINES : DES ALLIÉES POUR VIEILLIR EN SANTÉ! VIEILLIR EN SANTÉ Pour vivre en santé, il est important de bien manger, de bouger et de socialiser. Vous avez des questions? Consultez les diététistes/nutritionnistes,

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Article 1 Objet du marché La prestation, objet du marché,

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Questionnaire concernant l équilibre alimentaire

Questionnaire concernant l équilibre alimentaire APPROUVÉ Questionnaire concernant l équilibre alimentaire Vos données personnelles : Vous êtes : Femme Homme N Client : Prénom : Nom : Code postal : Ville : Numéro de téléphone : Adresse email : État général

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/6 Semestre 1 4 Cycles de formation 100 périodes selon OrFo 1.5 Cycle santé Pauli, Technologie culinaire, MM** C2-5 10 1.1 Cycle légumes Pauli, Technologie culinaire, MM C2-5 30 1.3 Cycle

Plus en détail

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors?

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Magali Jacobs Cellule de Recherche et d Expertise Diététique de l Intitut Paul Lambin (CeRED-IPL) Plan de l exposé «Senior»? Prévention

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

Principe n 2 : La réduction de l empreinte carbone des restaurants

Principe n 2 : La réduction de l empreinte carbone des restaurants Dossier imprimé sur du papier FSC Engagements API Restauration pour le Pacte Mondial 2010 Contact Api Restauration Laure Marichal : laure.marichal@api-restauration.com Tel : 03.20.43.93.50 1 Mot de M.

Plus en détail

L alimentation des sportifs amateurs

L alimentation des sportifs amateurs P. 1 / 6 L alimentation des sportifs amateurs Contenu Feuille d info L alimentation des sportifs amateurs / Novembre 2011, actualisation août 2015 2 Activité physique et santé 2 Sport et alimentation 3

Plus en détail

Une boîte à lunch équilibrée!

Une boîte à lunch équilibrée! Une boîte à lunch équilibrée! Chloé Forbes, Interne en nutrition Johanne Thériault, Diététiste en santé publique Programme Apprenants en santé à l école Réseau de santé Vitalité Au menu ce soir Pourquoi

Plus en détail

Alimentation et sport

Alimentation et sport Alimentation et sport CNCF Avril 08 Schild Fanny, Diététicienne diplômée Plan de la présentation l Introduction l Comment s alimenter au quotidien? l Les repas avant l entraînement et avant/pendant la

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en

RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en restauration scolaire AOUT 2009 1 PREAMBULE : nutrition et

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent 31 mars 2010 Gembloux 01/04/2010 M-J Mozin 1 Le lait est un aliment liquide, un aliment complexe. Est-il indispensable àla croissance? Peut-on

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

partie 2 La viande et l équilibre alimentaire

partie 2 La viande et l équilibre alimentaire partie La viande et l équilibre alimentaire Partie La viande et l équilibre alimentaire 1] Les recommandations du GEMRCN et les obligations réglementaires Les grands principes du GEMRCN Les règles en matière

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail