Alimentation des nourrissons et viande

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alimentation des nourrissons et viande"

Transcription

1 L interprofession suisse de la filière viande Proviande société coopérative Finkenhubelweg 11 Case postale CH-3001 Berne +41(0) (0) Alimentation des nourrissons et viande Muriel Jaquet Diététicienne diplômée ES Société Suisse de Nutrition SSN, Berne

2 Alimentation des nourrissons et viande Muriel Jaquet Diététicienne diplômée ES Société Suisse de Nutrition SSN, Berne D une alimentation exclusivement lactée à l alimentation familiale Le système digestif et les reins du nouveau-né sont encore immatures et nécessitent une alimentation adaptée durant les premiers mois de vie. Jusqu à l âge de 4 à 6 mois, seul le lait maternel ou un substitut du lait maternel convient. Le choix de l allaitement est particulièrement recommandé. Le lait maternel a démontré des effets favorables à la santé de l enfant à court et long terme. Ces effets sont d autant plus marqués que l allaitement est exclusif durant plusieurs mois. Lorsque l allaitement maternel exclusif n est pas possible ou pas souhaité, le choix doit se porter sur un substitut du lait maternel adapté, qui porte l appellation «préparation pour nourrisson» ou «aliment lacté pour nourrisson». Selon les recommandations de la Société Suisse de Pédiatrie pour l alimentation du nourrisson 1, la diversification alimentaire, c est-à-dire l introduction progressive de nouveaux aliments dans les menus du bébé, devrait commencer au plus tôt à l âge de 4 mois révolus (début du 5 e mois). Mais elle ne devrait pas débuter après l âge de 6 mois (7 e mois), car le lait maternel et les préparations pour nourrisson ne suffisent alors plus, à eux seuls, à couvrir les besoins nutritionnels. L allaitement ou les substituts du lait maternel constituent toujours la base de l alimentation, mais de nouveaux aliments, de nouvelles textures sont introduits de façon à progressivement remplacer les repas lactés par des repas variés et équilibrés à la cuillère. Les fruits, les légumes, les pommes de terre, les céréales et la viande, le poisson ou les œufs sont introduits selon un ordre qui est généralement fortement influencé par les habitudes culturelles. Aucune évidence scientifique ne permet de conseiller tel ou tel ordre d introduction, mais il est préférable de procéder de façon progressive pour mieux être à même de détecter d éventuelles intolérances ou allergies. Seuls les produits laitiers font l objet d une recommandation d introduction plus tardive à cause de leur richesse en protéines. La Société suisse de pédiatrie recommande de ne donner des petites quantités de yogourt ou de lait que dès le 7 e mois au plus tôt et d attendre l âge d une année pour introduire le fromage, les fromages frais (séré, petit suisse, etc.) ainsi que le lait et les yogourts en plus grande quantité. -2-

3 EN BREF : L INTRODUCTION DES ALIMENTS 4 mois 6 mois 1 année 0 4 e mois 5 e mois 6 e mois 7 e mois 8 e mois 9 e mois 10 e mois 11 e mois 12 e mois Dès le 13 e mois Lait maternel ou préparation pour nourrisson Lait maternel ou préparation pour nourrisson ou préparation de suite Lait maternel ou lait de suite ou lait de vache 98 Légumes et fruits Pommes de terre, céréales et légumineuses Viande, poisson, œufs Huiles et matières grasses Produits laitiers : Petite quantité de yogourt et lait entier (pour la préparation d une purée ou bouillie) Yogourt, lait entier, séré, fromage Introduction progressive Consommation quotidienne recommandée Société Suisse de Nutrition SSN, Société Suisse de Pédiatrie, 2011 La place de la viande dans la diversification alimentaire La diversification alimentaire est une étape pour amener l enfant à pouvoir dès l âge d une année partager progressivement l alimentation équilibrée familiale. La viande fait partie d une telle alimentation et c est dans ce sens qu elle devrait aussi être introduite au plus tard au 7 e mois, comme les autres aliments. Mais les quantités sont dans un premier temps très faibles pour éviter un excès trop important de protéines. La SSN recommande la consommation d une portion quotidienne d un aliment riche en protéines, en alternance de la viande, du poisson ou des œufs. La portion est de 10 g à l âge de 6 mois et passe à 20 g autour du 9 e ou 10 e mois et à 40 g lors de la 2 e année de vie. L intérêt nutritionnel de la viande pour le nourrisson Les protéines Les références DACH 2 pour l apport en protéines recommandent pour l âge de 6 à 12 mois un apport de protéines de 1,1 g par kg de poids et par jour ou un apport moyen de 10 g par jour. Ces recommandations sont très rapidement dépassées, même sans viande, ni poisson, ni œuf dans les repas, mais simplement avec le lait maternel ou les substituts du lait maternel et le petit apport des céréales et des fruits et légumes. -3-

4 Le fer Jusqu à l âge de 6 mois, le nouveau-né peut compter sur les réserves de fer qu il a accumulées au cours de la gestation, mais ensuite il a besoin d un apport alimentaire. La recommandation DACH 2 pour la tranche d âge de 4 à 12 mois est de 8 mg par jour. La viande est une source de fer de choix, mais les quantités qui peuvent être consommées pour éviter un trop gros excès de protéines sont si faibles que l on ne peut pas compter sur les produits carnés pour assurer la couverture des besoins en fer. Cela même en tenant compte du fait que le fer héminique présent dans la viande est mieux absorbé que le fer non héminique des végétaux. Toutefois, la viande favorise l absorption du fer des végétaux consommés simultanément. Il n est guère possible de couvrir les besoins en fer à cet âge sans les substituts du lait maternel ou d autres aliments pour nourrissons enrichis en fer (céréales par exemple). Par contre, lors de la 2 e année de vie, lorsque les substituts du lait maternel et les produits pour bébés sont progressivement supprimés, et que les besoins en protéines augmentent, la viande participe de façon plus importante à la couverture des besoins en fer. La vitamine B 12 Les apports recommandés DACH 2 en vitamine B 12 sont de 0,8 µg par jour. La viande, au même titre que le poisson et les œufs participent de façon significative à la couverture des besoins en vitamine B 12, même si les quantités consommées sont faibles. En pratique Quelle viande choisir? Veau, porc, bœuf, cheval, agneau, volaille, toutes les viandes conviennent à l alimentation du nourrisson. Les charcuteries sont à consommer plus occasionnellement à cause de leur richesse en sel. A quelle fréquence dans la semaine? La recommandation est de consommer une portion de viande ou poisson ou œufs une fois par jour. L idéal étant d alterner pour bénéficier des atouts nutritionnels et de la diversité des goûts de chacun de ces aliments. Les quantités sont faibles et pour des raisons pratiques, il peut être tentant de cuisiner la viande en plus grandes quantités, quitte à en donner moins souvent. Cela ne pose pas de problème, mais il faut être attentif à compenser avec des jours sans ni viande, ni poisson, ni œufs. -4-

5 Comment la préparer? Au départ, la viande peut être cuite et mixée avec d autres aliments (pommes de terre, légumes), mais il est souhaitable d adopter une texture plus grossière (hachée) dès que l enfant améliore ses capacités de mastication. Et d évoluer ensuite vers des petits morceaux lorsque la viande n est pas trop filandreuse. La viande donnée à un nourrisson doit être stockées et préparées dans le respect des règles d hygiène habituelle, et doit être cuite. Les mets réchauffés doivent l être à cœur. 1. Commission de nutrition de la Société Suisse de Pédiatrie, Recommandations pour l alimentation du nourrisson 2009, Paediatrica Vol. 20 Nº DACH-Referenzwerte für die Nährstoffzufuhr, 1. Auflage, 4., korrigierter Nachdruck, DGE Bonn 2012 Proviande, Viande Suisse: 10 e symposium «La viande dans l alimentation», Centre de congrès BERNEXPO, Berne,

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013

La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN. Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Muriel Jaquet, Société Suisse de Nutrition SSN Symposium Pro viande, 16 janvier 2013 La viande dans l alimentation du nourrisson Les recommandations pour l alimentation

Plus en détail

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie

L alimentation du nourrisson durant la première année de vie P. 1 / 8 L alimentation du nourrisson durant la première année de vie Contenu Feuille d info L alimentation du nourrisson durant la première année de vie / Juin 2012 2 Introduction 2 Développement et besoins

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons Diaporama réalisé par l ISPED, Université Bordeaux 2, juin 2010 Les laits de mammifères Composition

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste

Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste Définition : régime alimentaire amaigrissant est une pratique alimentaire destiné à perdre du poids. Le plus souvent, les régimes se basent sur une diminution

Plus en détail

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008

- Lignes directrices relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire novembre 2008 Lignes directrices à l attention des opérateurs économiques relatives à la communication sur les repères de consommation alimentaire et d activité physique du Programme National Nutrition Santé Ces lignes

Plus en détail

Besoins particuliers des poupons

Besoins particuliers des poupons Au menu L alimentation du poupon Besoins particuliers des poupons Manipulation du lait maternel et des préparations commerciales pour nourrisson Introduction des aliments complémentaires Recommandations

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT L ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT 1. DE LA NAISSANCE JUSQU À 4 À 6 MOIS : ALIMENTATION LACTÉE C est la période de l alimentation lactée exclusive, jusqu à la diversification alimentaire. Le début de la diversification

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Dec2012 2 Nos besoins quotidiens Protéines Contribuent au maintien de la masse musculaire

Plus en détail

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments

Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments Sommaire de l élaboration et de l utilisation d un outil de surveillance: La classification des aliments dans le Fichier canadien sur les éléments nutritifs selon Bien manger avec le Guide alimentaire

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION

ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION ALIMENTS INFANTILES DE DIVERSIFICATION Première caractérisation du secteur (données 2012) SYNTHESE Etude du secteur des sauces condimentaires-oqali Données 2011-Edition 2013 EDITION 2014 Synthèse de l

Plus en détail

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes

Avant 4-5 ans, faites très attention au risque de fausse route avec les cacahuètes, noix, noisettes, amandes En reportant la valeur de l IMC sur la courbe de corpulence (voir p.49 et p.51), vous pouvez savoir si votre enfant présente un surpoids, ou si sa corpulence a tendance à augmenter trop rapidement. Votre

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON

OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON OUTIL DE REFERENCE SUR LE SUIVI NUTRITIONNEL A MA MAISON Objectifs de cet outil : Disposer d un outil o Pratique et fonctionnel o Accessible et compréhensible par tous o Reprenant, sans être exhaustif,

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES

QUESTIONS ET RÉPONSES QUESTIONS ET RÉPONSES Questions fréquentes concernant le traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale (SRO) SPACE FOR LOGO INTRODUCTION Pour traiter la diarrhée de l enfant,

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

Principe n 2 : La réduction de l empreinte carbone des restaurants

Principe n 2 : La réduction de l empreinte carbone des restaurants Dossier imprimé sur du papier FSC Engagements API Restauration pour le Pacte Mondial 2010 Contact Api Restauration Laure Marichal : laure.marichal@api-restauration.com Tel : 03.20.43.93.50 1 Mot de M.

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 38 SOMMAIRE Le soja Les chiffres clés Quelques précisions Les qualités nutritionnelles Les produits à base de soja Focus sur les isoflavones Le soja dans les

Plus en détail

Du biberon à la cuillère

Du biberon à la cuillère Du biberon à la cuillère Gaëlle Duriez, Marcel Hess, Nadine Lazimi 1 Règles de préparation des biberons Une cuillère-mesure rase pour 30 ml d eau peu minéralisée (mettre l eau avant) T ambiante Bien choisir

Plus en détail

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Les gastronomes en couches-culottes Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Catherine Robine est diététicienne, elle a longtemps travaillé en pédiatrie au CHU de Caen, exerce toujours en milieu hospitalier.

Plus en détail

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ!

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! EMPLOI-QUÉBEC POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! TROIS PRESTATIONS SPÉCIALES : Grossesse Allaitement Préparations lactées Ces prestations spéciales sont destinées aux personnes adm Bien s alimenter

Plus en détail

Alimentation liquide. Info +

Alimentation liquide. Info + Alimentation liquide Info + La texture liquide rend les repas moins appétissants et parfois difficiles à reconnaître : inscrivez les noms des préparations sur chaque bol ou notez-les sur un menu pour mieux

Plus en détail

Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations

Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations Le bon équilibre pour sa consommation de viande : éclairages pratiques et recommandations Pour mener à bien sa mission d information auprès des consommateurs, le CIV dispose de nombreux documents sur la

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Projet FRC Bien manger à petit prix

Projet FRC Bien manger à petit prix Projet FRC Bien manger à petit prix Colloque intercantonal Tramelan 18.11.2009 Plan de la présentation 1. Genèse et but du projet 2. Structure du cours (avec quelques exemples de transparents) 3. Bilan

Plus en détail

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions Introduction Se nourrir de façon équilibrée, boire en assez grande quantité et bouger suffisamment: telles sont les pièces maîtresses d une

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE Le Centre d Information des Viandes est une association loi 1901. Plate-forme d échanges et d information, le CIV réunit les professionnels de la filière viande ainsi qu

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique :

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique : La préparation d un match passe aussi par l alimentation. Pour être performant lors d un match, il est essentiel de bien s alimenter avant! AVANT VOTRE MATCH Pour aborder votre match dans les meilleures

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

Rubrique Alimentation

Rubrique Alimentation smoothies Septembre 2009 Alimentation et équilibre alimentaire Pourquoi manger? Ce sont les aliments qui vont répondre aux besoins physiologiques de l organisme grâce aux nutriments qu ils contiennent

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans.

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant. de 0 à 3 ans. De la naissance à 4 mois: uniquement du lait! Lait maternel ou lait premier âge (=préparation pour nourrissons). En pratique Quantité quotidienne

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe!

Son éveil. Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Rien ne lui échappe! Son éveil Son appétit de vivre grandit de jour en jour. À 6 mois, variez les plaisirs! Il est tout ouïe! Sa sensibilité aux rythmes et aux musiques s affine. Il soutient désormais son attention plus longtemps

Plus en détail

Guide de prise en charge nutritionnelle de l escarre Version 1 Septembre 2006 Centre Hospitalier de Somain

Guide de prise en charge nutritionnelle de l escarre Version 1 Septembre 2006 Centre Hospitalier de Somain DIRECTION DES SOINS Cindy BALY, Diététicienne Date : A l intention de : L escarre augmente fortement les besoins de l organisme, non seulement quantitativement (apports énergétiques) mais aussi qualitativement

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels Indicateurs pour le domaine «Poids corporel sain» Actualisation 215 51 4D Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels L alignement du comportement alimentaire sur les messages

Plus en détail

Pourquoi une alimentation sèche?

Pourquoi une alimentation sèche? Pourquoi une alimentation sèche? Best Choice Super Premium est une nourriture extrudée. Ce procédé de fabrication rend Best Choice parfaitement assimilable et digestible. On peut nourrir proprement, la

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

La saine alimentation

La saine alimentation Capsule du prof Jeunes Cœur atout MC La saine alimentation De la 2 e à la 3 e année Jeunes Cœur atout MC 2015 Fondation des maladies du cœur et de l AVC De la 2 e à la 3 e année La saine alimentation 1

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

L EDUCATION DES JEUNES AUX BONNES HABITUDES ALIMENTAIRES

L EDUCATION DES JEUNES AUX BONNES HABITUDES ALIMENTAIRES L EDUCATION DES JEUNES AUX BONNES HABITUDES ALIMENTAIRES Fridor FUNTEU, Nutritionniste Institut Régional R d Education d Nutritionnelle (IREN) INTRODUCTION Pourquoi? Pour la population générale: Faire

Plus en détail

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA

LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA LA PLACE DE LA VIANDE DANS LA NUTRITION HUMAINE Points de vue de professionnels de la nutrition JSMTV - Point de vue de professionnels de la nutrition Diététiciennes en restauration collective Nutritionnistes

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines.

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines. L A L I M E N T A T I O N, É Q U IL I B R E D E V IE E T D E S A N T É MANGER A des heures régulières sans sauter de repas. BOIRE Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif

Plus en détail

aplv Mon carnet de suivi

aplv Mon carnet de suivi Mon carnet de suivi Service consommateurs Tél. : 0 810 061 300 (prix d un appel local) @ : meadjohnson.france@mjm.com www.allergieaulaitdevache.fr Mon bébé a-t-il une allergie aux protéines du lait de

Plus en détail

Le vivant : l alimentation des hommes

Le vivant : l alimentation des hommes SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 Le trajet des aliments SEANCE 4 Enquête sur son alimentation SEANCE 3 Equilibrer ses repas EANCE 2 Des aliments variés SEANCE 1 La provenance des aliments C.2 SEQUENCE 2 DOMAINE

Plus en détail

COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS

COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS Compte rendu Session du jeudi 14 mai 2009 COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS QUELLES REPONSES POUR LES INDUSTRIELS AUX ENJEUX SUR LE MARCHE DES PRODUITS AGRO-ALIMENTAIReS?

Plus en détail

Manger équilibré et à sa faim

Manger équilibré et à sa faim Manger équilibré et à sa faim De la faim à la satiété La satiété au service de l équilibre Manger équilibré est souvent associé à la restriction ou au régime. Pourtant, avoir une alimentation équilibrée,

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

Les différentes catégories de plats. Les entrées

Les différentes catégories de plats. Les entrées Les différentes catégories de plats Les entrées Entrées de Crudités

Plus en détail

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH Petite, j ai été une enfant très difficile. Je levais le nez sur plusieurs aliments dont les fruits et surtout les légumes. Souvent, plutôt que d avoir à manger ce que je n avais pas envie, je répondais

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES & SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES & SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES & SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage CCAS Du Teil Hôtel de Ville 07400 LE TEIL Responsable du Marché : Monsieur le Président Objet

Plus en détail

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx!

Son éveil. il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Un petit corps d athlète! Quel œil de lynx! Son éveil il y a de l anniversaire dans l air! À 1 an, Bébé savoure la joie d être un grand! Ça cogite! Bébé comprend l utilisation de certains objets et commence à essayer d empiler des cubes. Il poursuit

Plus en détail

Alimentation et sport

Alimentation et sport Alimentation et sport CNCF Avril 08 Schild Fanny, Diététicienne diplômée Plan de la présentation l Introduction l Comment s alimenter au quotidien? l Les repas avant l entraînement et avant/pendant la

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

L alimentation des 4-18 mois

L alimentation des 4-18 mois Vers l âge de 1 an Bébé a grandi de 25 cm, il mange à la petite cuillère et aime encore son biberon, comment composer ses repas entre 12 et 18 mois? L alimentation des 4-18 mois Petit déjeuner Biberon

Plus en détail

Guide pratique pour un repas sain et économique

Guide pratique pour un repas sain et économique Guide pratique pour un repas sain et économique Avant de vous rendre à l épicerie Élaborez le menu de la semaine en fonction des rabais offerts et des aliments qui vous restent. Vous économiserez ainsi

Plus en détail

Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Module: indicateurs de sécurité alimentaire

Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Module: indicateurs de sécurité alimentaire Enquête nationale sur la sécurité alimentaire et la nutrition (ENSAN) Atelier de formation des agents de collecte et des superviseurs (Du 20 au 24 mai 2013) Définition d un indicateur Un indicateur est

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

ALLAITEMENT MATERNEL. Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada.

ALLAITEMENT MATERNEL. Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada. ALLAITEMENT MATERNEL Cette ressource a été créée grâce aux contributions financières de Santé Canada et de l Agence de la santé publique du Canada. ALLAITEMENT MATERNEL Le lait maternel est le seul aliment

Plus en détail

DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR

DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR INFORMATIONS DIETETIQUES SERVICE RESTAURATION DE LA VILLE D YZEURE DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR I - DEFINITION DE LA DIETETIQUE : La diététique est une science qui n est pas uniquement destinée à

Plus en détail

Questionnaire concernant l équilibre alimentaire

Questionnaire concernant l équilibre alimentaire APPROUVÉ Questionnaire concernant l équilibre alimentaire Vos données personnelles : Vous êtes : Femme Homme N Client : Prénom : Nom : Code postal : Ville : Numéro de téléphone : Adresse email : État général

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

L alimentation de la personne âgée

L alimentation de la personne âgée La recette du mois L alimentation de la personne âgée Niveau de difficulté : Ingrédients indispensables : 3 cuillerées d imagination 2 bonnes doses de convivialité 1 brin de vigilance Ustensiles : User

Plus en détail

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire

GUIDE D ALIMENTATION. Pour l enfant d âge préscolaire GUIDE D ALIMENTATION Pour l enfant d âge préscolaire ENTRÉE EN MATIÈRE L enfant d âge préscolaire grandit à une vitesse vertigineuse. La petite enfance est aussi une période de la vie qui correspond au

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

cahier réglementation réglementation lot fromage lot fromage charges marchés pu portions appel d'of coupe lot fromagemar marchés publics lot from

cahier réglementation réglementation lot fromage lot fromage charges marchés pu portions appel d'of coupe lot fromagemar marchés publics lot from appel d'of charges marchés pu MARCHÉS PUBLICS Une aide pour mieux rédiger les appellations des fromages dans vos cahiers des charges appel d'of Édition 204 charges portions lot from a ingrédients cahier

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi?

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le bon gras, c est quoi? VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le bon gras, c est quoi? Depuis maintenant plusieurs décennies, c est toujours la même rengaine: il faut manger moins de graisses animales et privilégier

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

http://www.lafeeregime.com

http://www.lafeeregime.com Le régime hyper-protéiné Principe Ce régime alimentaire privilégie la consommation de protéines, tt en limitant l apport en sucres et en matières grasses. L amaigrissement est rapide, le corps puisant

Plus en détail

Compter les matières grasses

Compter les matières grasses MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Compter les matières grasses Aperçu de la trousse Dans les trousses précédentes, vous avez appris les «aliments à

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION DOMAINE(S) D ACTION PACKAGE : III EFFICIENCE : 25%

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION DOMAINE(S) D ACTION PACKAGE : III EFFICIENCE : 25% / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : Optimiser les pratiques en cuisine PACKAGE : III EFFICIENCE

Plus en détail