Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles"

Transcription

1 Certification v2014 CH Paray-le-Monial et Charolles Pilotage de la démarche et préparation du Compte Qualité Karine Alaimo, secrétaire qualité Isabelle Créteur, responsable qualité Céline Morel, directeur adjoint en charge de la qualité Journée REQUA - 11 octobre 2016

2 PRÉSENTATION DES ÉTABLISSEMENTS CH CHAROLLES 55 lits SSR Une Certification commune CH PARAY-LE-MONIAL 135 lits de médecine 65 lits de chirurgie 15 lits de gynéco-obstétrique 25 lits de SSR 70 lits de long séjour 20 lits d HAD (autorisation HAD unique CH Mâcon à partir 1 er sept. 2016)

3 Thématiques obligatoires en fonction de l activité : Bloc Opératoire Secteur naissance Endoscopie Radiologie interventionnelle Urgences et soins non programmés Fonctions logistiques au domicile du patient

4 PILOTAGE STRATÉGIQUE Constitution d un COPIL v2014 Directeur, Président de CME, Direction des soins, Directrice qualité, CGRAS, Responsable qualité + adjoint au directeur de Charolles RÔLE Identification des pilotes/copilotes (binôme) pour chaque thématique Suivi de l avancée des différents groupes de travail Validation du compte qualité par thématique Validation des supports de communication réunion du COPIL toutes les 6 semaines PILOTAGE DE LA DÉMARCHE

5 PILOTAGE OPÉRATIONNEL Service Qualité / gestion des risques Organisation des formations Recensement des besoins d accompagnement Appui méthodologique (choix et mise en œuvre de la méthode appropriée pour analyse du processus) et mise à disposition d un «kit V2014» : calendrier, feuille d émargement, trame de compte-rendu, grille d analyse, CQ word vierge, EIO, guide méthodologique HAS, FEI, résultats V2010, indicateurs, EPP Rédaction des documents de communication PILOTAGE DE LA DÉMARCHE N assure pas le secrétariat des groupes de travail Doit être destinataire de l ensemble des comptes rendus afin d alimenter le compte qualité

6 PILOTAGE DE LA DÉMARCHE Mois Tâches ETAPE 1 : Planifier, organiser Présentation aux instances Information aux équipes Formation des pilotes/copilotes Constitution d un groupe de travail RETRO PLANNING Février Mars Avril Mai Juin Juillet Ao S.5 S.6 S.7 S.8 S.9 S.10 S.11 S.12 S.13 S.14 S.15 S.16 S.17 S.18 S.19 S.20 S.21 S.22 S.23 S.24 S.25 S.26 S.27 S.28 S.29 S.30 S.31 S.32 S.33 ETAPE 2 Réaliser Réunion 1 Réunion COPIL 1 Réunion 2 Réunion COPIL 2 Réunion 3 Réunion COPIL 3 Réunion 4 Réunion COPIL 4 Réunion 5 Réunion COPIL 5 Réunion 6 Réunion COPIL 6 ETAPE 3 : Remplir le compte qualité Fiche interface V2014 à transmettre HAS Remplir les thèmes du CQ Envoi du CQ à la HAS

7 EN PRATIQUE 1 ère étape Identification des pilotes/copilotes par le COPIL 2 ème étape PRÉSENTATION PAR LE REQUA DE LA PROCÉDURE DE CERTIFICATION V2014 Public concerné : directeur, pdt CME, DS, chefs et cadres de pôle, CGRAS, responsable PECMED, pharmacien hygiéniste, service qualité - 22 personnes Janvier 29 Janvier PILOTAGE DE LA DÉMARCHE 3 ème étape Formation par le REQUA des pilotes/copilotes + représentants des usagers «PILOTER UNE ANALYSE DE PROCESSUS» 9 février

8 EN PRATIQUE 4 ème étape Réunion d information à la HAS (directeur qualité et responsable qualité) 5 ème étape Lancement des réunions des différents groupes (6 réunions de 2 à 3h préconisées) Lancement des lettres mensuelles «Ensemble pour la qualité» insérées avec les fiches de paie Accompagnement de certains groupes par la RQ HAD, maternité, douleur, EMSP, QVT, parcours patient + pilotage des groupes identito, pecmed, management de la qualité 25 mars Mars A partir d avril PILOTAGE DE LA DÉMARCHE

9 EN PRATIQUE 6 ème étape Accompagnement des pilotes par le REQUA 7 ème étape Envoi à l ensemble des pilotes d une lettre de mission signée par le directeur 8 ème étape FORMATION PAR LE REQUA À LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR = 19 personnes formées Avril, juin et août Mai 5 Juin PILOTAGE DE LA DÉMARCHE Juillet = certains groupes n avaient pas commencé leur analyse de risques.

10 EN PRATIQUE 9 ème étape Analyse des CQ des groupes par le COPIL 10 ème étape Retranscription au fur et à mesure du CQ sur la plateforme par le service qualité 31 décembre = transmission du CQ à la HAS 11 ème étape Présentation individuelle à tous les pilotes de la fiche de poste «Pilote de processus/thématique» + importance des EIO (avec émargement) Oct./ Nov. Nov. et déc. Mars 2016 PILOTAGE DE LA DÉMARCHE Envoi à tous les services de «Fiches mémo V2014» et d un «compte qualité simplifié» Campagne auprès des médecins avec remise en main propre des documents par Directeur/pdt CME Avril 2016

11 EN PRATIQUE 12 ème étape Audit à blanc de la thématique «Management qualité et gestion des risques» par le REQUA 13 ème étape Accompagnement des pilotes pour la recherche des éléments de preuve Accompagnement personnel du pdt CME Point téléphonique avec la HAS 20 au 24 juin 2016 : visite de certification 15 avril 2016 Mai et Juin 2016 PILOTAGE DE LA DÉMARCHE 14 ème étape Envoi des écarts relevés par les EV à chaque pilote Mise à jour du plan d actions par les groupes 3 octobre 2016 : réception pré rapport A partir de juillet 2016

12 LES DIFFICULTÉS Pour les pilotes de thématique Difficultés d appropriation de la méthode +++ Trop de supports à prendre en compte : analyse des risques, CQ word. + guide méthodo + EIO Rôle du pilote dans le temps CHRONOPHAGE pour les pilotes et le service qualité Compte Qualité = ne représente qu une partie du plan d actions global de l établissement SARA = parfois pertes de données + cases peu lisibles Peu de participation médicale Certification commune interrogation sur analyses communes (ex : risques communs avec cotation différente)

13 LES POINTS POSITIFS Identification d un COPIL institutionnel (démarche pas uniquement portée par le service qualité ) Accompagnement et mise à disposition de différents supports PATIENTS TRACEURS La réalisation, peu avant la visite, a permis de rassurer les équipes COHÉRENCE Démarche logique qui donne de la cohérence à ce qui est fait : on travaille sur nos principaux risques

14 QUELQUES CONSEILS Préparer les éléments de preuve des EIO et des actions Choix des pilotes Les pilotes doivent être à l aise avec le vocabulaire qualité et notamment le PDCA Accompagnement indispensable des pilotes Participation essentielle des représentants des usagers Base documentaire à jour Transparence de l établissement

15 MERCI POUR VOTRE ATTENTION A VOS QUESTIONS

16 PRÉPARATION DU COMPTE QUALITÉ ORGANISATION UNIQUE POUR TOUS LES GROUPES SUPPORT ANALYSE DES RISQUES REQUA Description du processus = avec les critères V ARCHIMED pour le groupe PECMED + prise en compte EIO Cotation F X G et niveau de maitrise (échelles HAS) Permet IDENTIFICATION DES RISQUES PRIORITAIRES ( = les plus élevés, 3/4 max) Plan d actions sur les risques identifiés comme prioritaires

17 Calendrier de travail Réunion n 1 "Planification des réunions, organisation": MARS Le pilote (ou binôme) du processus définit: Le bornage du processus Un début et une fin précis Les critères d inclusion/exclusion Quels patients sont concernés par ce processus? Quels patients ne sont pas concernés Définir le calendrier des rencontres Réunion n 2 "Description du processus": AVRIL par les acteurs de terrain Choix méthode: chronologique ou PDCA représentation schématique : qui fait quoi? Pour chaque étape se poser les questions :pourquoi? Comment? Pertinence Validation par tous les acteurs du déroulement des étapes Obtenir une représentation partagée par le groupe Corriger immédiatement les glissements de tâches (=dysfonctionnement) Réunion n 3 "Identification des défaillances/dysfonctionnements": MAI Rassembler les textes de références réglementaires et professionnelles: recommandations de bonnes pratiques Organisation prévue (gestion doc) réglementation Identifier les défaillances possibles = écarts Lister les causes des défaillances /dysfonctionnements Groupes communs Paray/Charolles pour les thématiques transversales PILOTAGE DE LA DÉMARCHE Réunions n 4 et 5 " Identification et caractérisation des risques": JUIN <-->SEPTEMBRE Évaluer les conséquences possibles = risques Effet sur le patient/l équipe Évaluer la criticité de chaque risque = Fréquence x Gravité Evaluer le niveau de maîtrise des risques Barrières en place? Réunion n 6 "Plan d action" SEPT/OCT Pour chaque action définir : Un pilote Les ressources Le calendrier Le résultat attendu (évaluation)

18 PRÉPARATION DU COMPTE QUALITÉ Au préalable, mise à disposition pour chaque pilote de thématique d un fichier word «Compte Qualité» Relecture par le service qualité, notamment partie «Analyse des résultats»/indicateurs / EPP Validation par le COPIL

19 VISITE DE CERTIFICATION 5 experts visiteurs 11 thématiques investiguées (dont 5 sans écarts) 7 Patients traceurs réalisés dans les services de soins 20 au 24 juin 2016

Juin 2016 RETEX REQUA

Juin 2016 RETEX REQUA Démarche certification V2014 «Quel rôle pour un pilote de thématique dans la préparation et au cours de la visite au CENTRE ORTHOPEDIQUE MEDICO-CHIRURGICAL?» RETEX REQUA Juin 2016 Certification V2014 Murielle

Plus en détail

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015)

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissement sur chaque thématique Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

Le Compte Qualité. Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques

Le Compte Qualité. Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques Le Compte Qualité Outil de valorisation et de suivi de votre dispositif de gestion des risques 01 V2014 & compte qualité L essentiel de la V2014 Un cycle plus continu et plus synchronisé La mise en place

Plus en détail

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification?

Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? Quelle architecture et quel pilotage pour la nouvelle certification? 30 septembre 2014 Les ambitions de la V2014 Une certification au service des démarches qualité des ES Une certification continue, mieux

Plus en détail

Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux.

Place des Evaluations des Pratiques. Professionnelles dans la préparation à la certification. Le CHU de Bordeaux. Place des Evaluations des Pratiques Le CHU de Bordeaux Professionnelles dans la préparation à la certification www.chu-bordeaux.fr CHU de Bordeaux 4 è Centre Hospitalier Universitaire Français 1 er employeur

Plus en détail

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité

Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014. Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité Journée Régionale Qualité de Champagne-Ardenne 2 décembre 2014 Centre Hospitalier de Mâcon Bertrand Gelly, Ingénieur Qualité 1 Définition et objectifs Définition: Outil de suivi longitudinal de la démarche

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissements sur chaque thématique qualité Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey. Christine LE TOLLEC. Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN

LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey. Christine LE TOLLEC. Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN LE COMPTE QUALITE RETOUR D EXPERIENCE du centre Korian William Harvey Christine LE TOLLEC Responsable Qualité Sanitaire Régionale - Groupe KORIAN SOMMAIRE Le groupe Korian Le Centre Korian William Harvey

Plus en détail

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice RENCONTRE REGIONALE QUALITE / SECURITE DES SOINS Mardi 9 juin 2015 Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice I L établissement

Plus en détail

Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI. Dr Joseph HAJJAR Valence

Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI. Dr Joseph HAJJAR Valence Certification V2014 «Mode d'emploi» L'audit de processus pour la gestion du RI Dr Joseph HAJJAR Valence Déclaration de lien d intérêts (5 dernières années) MEDA Pharma PURESSENTIEL ASP Johnson & Johnson

Plus en détail

La rencontre avec les pilotes 21 mars Journée technique AUDIPOG. Mme Véronique Tessier (Paris)

La rencontre avec les pilotes 21 mars Journée technique AUDIPOG. Mme Véronique Tessier (Paris) La rencontre avec les pilotes 21 mars 2016 - Journée technique AUDIPOG Mme Véronique Tessier (Paris) La rencontre des pilotes pour l Expert Visiteur Objectifs Modalités Préparation de la visite Consultation

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité

Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Certification HAS V2014 Approche processus et patient-traceur HOPITECH- 6 octobre 2016 Pierre-Joël TACHOIRES Ingénieur, Adjoint du Directeur Qualité Modalités Certification V2014 Qu est-ce qui change?

Plus en détail

LA CERTIFICATION V 2010 EN PRATIQUE

LA CERTIFICATION V 2010 EN PRATIQUE LA CERTIFICATION V 2010 EN PRATIQUE 14 octobre 2010 B.MILOCHAU-PONY 1 Structure du manuel V2010 : Le management de l établissement Chapitre 1 Management de l établissement Management stratégique Management

Plus en détail

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques

Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL. Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Centre Hospitalier CAMILLE CLAUDEL Présentation: Karine COUPRIE, adjoint des cadres, service qualité-gestion des risques Etablissement public de santé mentale Dispositif de soins étendu sur tout le département

Plus en détail

Réseau Qualité Picard

Réseau Qualité Picard Réseau Qualité Picard Démarche Gestion des risques 22 juin 2016 SOMMAIRE Les missions de la DGRQC DGRQC : Service certifié Liaisons fonctionnelles Instances d appui Culture des risques Formations Communication

Plus en détail

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014

La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 La sécurité de l identité du patient dans la certification V 2014 Mardi 3 novembre 2015 Journée interrégionale sur la qualité et la sécurité des soins en établissement de santé REQUA SRA Bourgogne L identification

Plus en détail

Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant :

Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant : Présentation de l outil «Cartographie des risques liés à la prise en charge en endoscopie» Intervenant : Contexte de la démarche (1/2) Intérêt des établissements Volonté de répondre aux exigences réglementaires,

Plus en détail

RETOUR EXPERIENCE V2014

RETOUR EXPERIENCE V2014 RETOUR EXPERIENCE V2014 Hôpital Saint Joseph Marseille Muriel TOUBOUL, Directeur Qualité Gestion des risques Relations avec les usagers Hôpital Saint Joseph - Marseille mtouboul@hopital-saint-joseph.fr,

Plus en détail

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS BILAN DES EXPERTS-VISITEURS AUCUN ECART: Droit du patient Parcours patient Urgences et soins non programmés Risque infectieux BILAN DES EXPERTS-VISITEURS ECARTS: Secteur naissance: Pas d identification

Plus en détail

Travail en équipe. Centre Hospitalier de Bretagne Sud Service de radiothérapie

Travail en équipe. Centre Hospitalier de Bretagne Sud Service de radiothérapie Centre Hospitalier de Bretagne Sud Service de radiothérapie Travail en équipe Vendredi 20 Novembre 2015 GCS CAPPS -Journée régionale «Sécurité des soins en secteur interventionnel Travail en équipe» C.

Plus en détail

Les ateliers du CCECQA

Les ateliers du CCECQA Les ateliers du CCECQA Certification V2014 Retours d'expériences et premiers enseignements Outils d aide aux établissements : Travaux de la FORAP Jeudi 09 Avril 2015 Le Dr D.Veillard Aucun lien d intérêts

Plus en détail

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris)

Les autres thématiques. Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Les autres thématiques Journée technique AUDIPOG 21 mars 2016 Véronique Tessier (Paris) + Pourquoi parler des autres thématiques? Les EV investiguent sur les thématiques au périmètre dans tous les secteurs

Plus en détail

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015

Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Ahmed Khelili et Sylvie Drot/ Hôpital Marie Lannelongue CCLIN /ARLIN île de France 15/10/2015 Réunion des infirmiers(e) hygiéniste CCLIN Paris Nord 1 Certification V 2014 : Procédure d évaluation externe

Plus en détail

La cartographie des risques. Un exemple de mise en œuvre au CHRU de Tours

La cartographie des risques. Un exemple de mise en œuvre au CHRU de Tours La cartographie des risques Un exemple de mise en œuvre au CHRU de Tours Patrice BEUTTER Médecin Médiateur Marie-Bénédicte LEBATARD Ingénieur qualité-gestion des risques Dominique OSU Directrice de la

Plus en détail

Certification V2014. Le patient traceur. «Le patient au cœur de la méthode» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. Le patient traceur. «Le patient au cœur de la méthode» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 Le patient traceur «Le patient au cœur de la» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Enjeux Une nouvelle approche pour l'amélioration de la qualité des soins (qualité, sécurité,

Plus en détail

Contenu du MAQ de la salle de naissance

Contenu du MAQ de la salle de naissance Contenu du MAQ de la salle de naissance G. Hatem Montpellier 07/12/2016 2014: Secteur de naissance = secteur à risque d où l intérêt d un MAQ Contenu du MAQ: Laissé à l appréciation des acteurs Contenu

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

V2014 et «gestion du risque infectieux»

V2014 et «gestion du risque infectieux» Coopération pour l Amélioration des Pratiques Professionnelles en Santé en Bretagne «Annonce d un dommage associé aux soins» V2014 et «gestion du risque infectieux» Journée régionale C CLIN Ouest 3 Avril

Plus en détail

Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives. CHU de Nantes

Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives. CHU de Nantes Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives CHU de Nantes Dr. Nathalie SURER CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CONTEXTE DE LA DÉMARCHE INSTITUTIONNELLE Pas de réglementation

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres èmes Rencontres du Réseau Qualité-Risques Picardie 22 juin 2016 Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres du réseau Anne-Cécile

Plus en détail

Contrôle qualité des indicateurs qualité et sécurité des soins en établissement de santé. I.BERNARDI - chargée de mission qualité

Contrôle qualité des indicateurs qualité et sécurité des soins en établissement de santé. I.BERNARDI - chargée de mission qualité Contrôle qualité des indicateurs qualité et sécurité des soins en établissement de santé I.BERNARDI - chargée de mission qualité Rencontre des métiers de la santé : management de la qualité et de la gestion

Plus en détail

Visite de risques : analyse des risques a priori

Visite de risques : analyse des risques a priori Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Visite de risques : analyse des risques a priori Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en

Plus en détail

AMYGDALECTOMIE Chez l enfant de moins de 15 ans Indications. Évaluation des pratiques professionnelles

AMYGDALECTOMIE Chez l enfant de moins de 15 ans Indications. Évaluation des pratiques professionnelles AMYGDALECTOMIE Chez l enfant de moins de 15 ans Indications Évaluation des pratiques professionnelles Méthodes : 4 types d approche Approche par comparaison Comparer la pratique réelle à la pratique idéale

Plus en détail

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur:

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur: Intervenant pour l OMéDIT Bretagne Dr Mélanie CHACOU Pharmacien Membre de l unité de coordination Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en 2014 Dr Pascale MAHE

Plus en détail

Attendus en matière de conformité réglementaire

Attendus en matière de conformité réglementaire GESTION DES RISQUES CONCERNANT LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Attendus en matière de conformité réglementaire Dominique DESUZINGES Consultante formatrice dans les domaines pharmaceutiques Conformité

Plus en détail

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05

Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05 CH FICHE de POSTE Coordonnateur de gestion des risques associés aux soins Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version

Plus en détail

ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012

ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012 ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012 RETOUR D EXPÉRIENCE EHPAD de 119 lits hébergement complet H.L. Buis les Baronnies 5 octobre 2012 ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE 1 CHOIX DES PÉRIODES

Plus en détail

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité IFSI 2, 3 et 4 avril 2013 Maika BERROUET Ingénieur- Chef de projets CCECQA «N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos

Plus en détail

Utilisation du Compte Qualité comme outil de suivi de la démarche qualité / gestion des risques

Utilisation du Compte Qualité comme outil de suivi de la démarche qualité / gestion des risques Utilisation du Compte Qualité comme outil de suivi de la démarche qualité / gestion des risques Isabelle PICHETTO Responsable Qualité Gestion des Risques Le D hier à aujourd hui Association loi 1901 créée

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental

RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE. Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental RAPPORT DE CERTIFICATION VISITEURS SUITE A VISITE CIBLÉE 2 ÈME PROCÉDURE Centre Hospitalier Spécialisé Interdépartemental 6 bis rue du pavé- BP 03 03360 AINAY Le CHATEAU Novembre 2008 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014

Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014 Université Maghrébine d Hygiène et Sécurité soins 2014 Module 2 : Gouvernance et gestion du risque infectieux associé aux soins Thème: Gestion du risque infectieux associé aux soins et amélioration continue

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

Comment se préparer à une inspection de l ASN? (nucléaire de proximité hors INB)

Comment se préparer à une inspection de l ASN? (nucléaire de proximité hors INB) Comment se préparer à une inspection de l ASN? (nucléaire de proximité hors INB) Nadège FAYARD ASN Direction des rayonnements Ionisants et de la Santé Journées nationales des Personnes compétentes en radioprotection

Plus en détail

Fiche de poste : médecin DIM CH Le Mans

Fiche de poste : médecin DIM CH Le Mans Fiche de poste : médecin DIM CH Le Mans Date : 11 mars 2016 Poste à pourvoir : de suite Lieu : Centre Hospitalier Le Mans Département d Information Médicale Bâtiment Tardieu Adresse : 194 Avenue Rubillard

Plus en détail

L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé

L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé L évaluation par la méthode du patient-traceur en établissement de santé Colloques de l IUMSP, Lausanne Nathalie Thilly 28 Avril 2015 Université de Lorraine (EA 4360 Apemac) et CHU de Nancy, France 1 CONTEXTE

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

Analyse d un Évènement Indésirable Analyse du film Mr Lucien

Analyse d un Évènement Indésirable Analyse du film Mr Lucien Analyse d un Évènement Indésirable Analyse du film Mr Lucien 2012 Intérêt de l analyse des causes Objectifs Comprendre ce qui s est passé Identifier les dysfonctionnements survenus lors de la prise en

Plus en détail

Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire

Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire Elise Rochais, pharmacien OMEDIT Pays de la Loire Journées Retour d Expériences 4 avril 2017 Objectif HAS : «Placer la qualité au cœur du management, développer des approches processus et affirmer la place

Plus en détail

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 La qualité et la sécurité dans les établissements de santé et les EHPAD Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 1 Plan de la présentation Présentation de l Association

Plus en détail

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions :

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions : 90 Promouvoir l activité physique des jeunes MODULE 10 Évaluation Base méthodologique L évaluation d un projet repose sur le recueil et l analyse d informations pour permettre de formuler un jugement sur

Plus en détail

La démarche du CHU d Angers

La démarche du CHU d Angers Management intégré des risques dans un établissement de santé CENTRE HOSPITALIER La démarche du CHU d Angers MC. MOLL Médecin délégué à la qualité et à la gestion des risques Proposition 1 La gestion des

Plus en détail

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS

GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS GASTROSTOMIES PERCUTANEES RADIOLOGIQUES ET RISQUE INFECTIEUX ANALYSE PAR PROCESSUS Françoise BARD, infirmière hygiéniste, Dr Agnès LASHERAS-BAUDUIN Praticien Hospitalier Service Hygiène hospitalière UG

Plus en détail

Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu

Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu Le parcours du patient et la certification V2014 l intégration au DPC développement professionnel continu Christiane ARRIUDARRE Praticien hospitalier CHPA Membre fondateur de DPCFormationsante Consultant

Plus en détail

Retour d expérience N 1

Retour d expérience N 1 Retour d expérience N 1 Etablissement CH de Laon Intervenant(s) Anne-Sophie TRIFFAUX : Cadre de santé infirmière, Service d accueil et d urgences Thème Retour d expérience sur la démarche de mise en place

Plus en détail

Retour d expérience V2014 CH Givors

Retour d expérience V2014 CH Givors Retour d expérience V2014 CH Givors De la préparation.au passage des experts 21 janvier 2016 Préambule au propos Présentation à partir du calendrier de visite réceptionné 8 semaines avant Passage des experts

Plus en détail

La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR

La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR Dr Isabelle Verheyde : Praticien anesthésiste réanimateur CH Roubaix Directrice médicale Réseau santé

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014

JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 JOURNEE REGIONALE QUALITE ARS Champagne-Ardenne 2 Décembre 2014 Certification V2014 vue par un expertvisiteur Murielle CHAILLOU, Directrice qualité et risques Expert-visiteur Le colonne vertébrale de la

Plus en détail

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles

Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins. Évaluation des pratiques professionnelles Qualité de la prise en charge des patients recevant des soins palliatifs Évaluation des pratiques professionnelles Définition de l EPP Analyse de la pratique professionnelle destinée à identifier des écarts

Plus en détail

Management de la Qualité et gestion des Risques

Management de la Qualité et gestion des Risques Management de la Qualité et gestion des Risques Retour d expérience en psychiatrie V. BLY, Directrice clinique Belle Allée 1 Qualité et Gestion des Risques 5 juin 2012 Sommaire La V2010 : retour d expérience

Plus en détail

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets 1 OF3-1 Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets Le pilotage et la coordination des projets nécessitent la définition et l élaboration en préalable d outils décrivant les modes

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques L EPP : la mise en place de la RMM dans un Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC). Son articulation avec la certification dans sa version 2010 et avec la gestion des évènements indésirables

Plus en détail

Réunion de restitution des travaux Réunion plénière. Vendredi 10 juillet ARS Ile de France

Réunion de restitution des travaux Réunion plénière. Vendredi 10 juillet ARS Ile de France Réunion de restitution des travaux Réunion plénière Vendredi 10 juillet ARS Ile de France ORDRE DU JOUR Point d avancement sur la démarche Présentation des outils constitués par les groupes de travail

Plus en détail

Fonds de Renforcement Organisationnel

Fonds de Renforcement Organisationnel Fonds de Renforcement Organisationnel 1. Objectifs Le fonds de renforcement organisationnel (FRO) a pour objectif d accroître l efficience, le professionnalisme et l adaptation à leur environnement des

Plus en détail

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES

PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2016-2020 Centre Hospitalier Pierre Dézarnaulds de Gien PROJET D ETABLISSEMENT 2016-2020 15/01/2016 Centre Hospitalier Pierre DEZARNAULDS 2, Avenue Villejean B.P. 89

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux.

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux. Bordeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Emploi repère CCN : Responsable de secteur Cotation 15 Intitulé de poste : Responsable de secteur Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES RISQUES A PRIORI SOUS PROCESSUS TOURNEE DE PRISE EN CHARGE A DOMICILE. Elaboration d un outil à destination des SSIAD

CARTOGRAPHIE DES RISQUES A PRIORI SOUS PROCESSUS TOURNEE DE PRISE EN CHARGE A DOMICILE. Elaboration d un outil à destination des SSIAD JOURNEE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS NANCY LE 17 NOVEMBRE 2015 CARTOGRAPHIE DES RISQUES A PRIORI SOUS PROCESSUS TOURNEE DE PRISE EN CHARGE A DOMICILE Elaboration d un outil à destination

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER

VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER VOUS AVEZ DIT «AUDIT DE PROCESSUS»! AUDIPOG SFMP MONACO 15 NOVEMBRE 2013 VERONIQUE TESSIER OUI! ET C EST À CAUSE DE LA CERTIFICATION Je déclare avoir un lien d intérêt avec le sujet traité : Je suis expert-visiteur

Plus en détail

Pôle d appui à la qualité et à la performance. Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD

Pôle d appui à la qualité et à la performance. Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD Pôle d appui à la qualité et à la performance Améliorer la prise en charge des escarres : du sanitaire aux EHPAD Notre vision sur le thème des escarres Avant tout, un problème de mise en œuvre des recommandations

Plus en détail

PARTENARIAT RCA - CCECQA

PARTENARIAT RCA - CCECQA PARTENARIAT RCA - CCECQA Illustration avec le projet régional EVADA Sandrine Domecq, sandrine.domecq@ccecqa.asso.fr Dr Laurence Digue, ldigue@canceraquitaine.org Rencontre annuelle du réseau Onco Poitou-Charentes

Plus en détail

Groupe de travail régional «pertinence des indications de pose de PTH programmée»

Groupe de travail régional «pertinence des indications de pose de PTH programmée» GCS «Coopération pour l Amélioration des Pratiques des Professionnels de Santé» de Bretagne Groupe de travail régional «pertinence des indications de pose de PTH programmée» 2 Décembre 2016 Journée régionale

Plus en détail

Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail

Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail Eléments de cadrage pour la lettre de mission destinée aux membres du groupe de travail Objet «Rôle de l encadrement et mission du responsable d établissement dans la prévention et le traitement de la

Plus en détail

ENJEUX DE LA DEMARCHE QUALITE DE LA FORMATION EN MARTINIQUE

ENJEUX DE LA DEMARCHE QUALITE DE LA FORMATION EN MARTINIQUE ENJEUX DE LA DEMARCHE QUALITE DE LA FORMATION EN MARTINIQUE PRESENTATION MAX BURDY DIRECTEUR GENERAL ADJOINT Les Enjeux de la démarche Qualité de la formation en Martinique - Un contexte en évolution -

Plus en détail

La Certification. Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne

La Certification. Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne La Certification Formation Etudiant IDE 3ème année IFSI Carcassonne Cindy DIOT Ingénieur Coordonnateur des Risques Cellule Qualité & Gestion des Risques La Certification? 2 Définition Certification : Appréciation

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie de première intention

Antibioprophylaxie en chirurgie de première intention Antibioprophylaxie en chirurgie de première intention Services de chirurgie A et B et Bloc opératoire BAUDIN/EPP ATB 1 CHOIX DU THEME Antibioprophylaxie = mesure fondamentale de prévention des ISO* et

Plus en détail

SAE : Présentation et imports PMSI

SAE : Présentation et imports PMSI SAE : Présentation et imports PMSI 11 ème club des médecins DIM Gaëlle GATEAUD Responsable du pôle SAE Fabien TOUTLEMONDE Chef du bureau Établissements de santé 1 1. Présentation de la SAE Ordre du jour

Plus en détail

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2» Annexe Méthode de travail

Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du diabète de type 2» Annexe Méthode de travail Extrait de l argumentaire scientifique de la RBP : «Stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique du Table des matières 1. Méthode «Recommandations pour la pratique clinique»... 2 1.1 Choix du thème

Plus en détail

Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien

Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien 1 La prise en charge médicamenteuse Un processus complexe, hétérogène,

Plus en détail

PROTOCOLE D ACTION FMC-EPP SELON METHODE ACC CFMR 2007

PROTOCOLE D ACTION FMC-EPP SELON METHODE ACC CFMR 2007 PROTOCOLE D ACTION FMC-EPP SELON METHODE ACC CFMR 2007 DR, LC, ES,BC Octobre 2007 PROTOCOLE FMC - EPP DU CFMR DESTINE AUX ASSOCIATIONS DE FMC L objectif de la démarche qualité en médecine est d améliorer

Plus en détail

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques Contexte CVP : Dispositif Médical

Plus en détail

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement

La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement La démarche HAS de l audit clinique ciblé (ACC) : un outil de changement Contexte des réformes Hôpital 2007 DHOS La qualité des soins (OMS) «Que chaque patient reçoive la combinaison d actes diagnostiques

Plus en détail

LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014

LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014 LA GESTION DES RISQUES DANS LA CERTIFICATION V2014 Thomas LE LUDEC Directeur délégué Direction de l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins PLAN Sens et perspectives de la certification

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Processus GP. 05/09/2007 V2.0 Gestion de projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Processus GP. 05/09/2007 V2.0 Gestion de projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Processus GP 05/09/2007 V2.0 Gestion de projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Présentation globale du processus Projet, - Phase de lancement, - Phase de spécification,

Plus en détail

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014

Intervenants. Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014. Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Organisation de la cellule qualité Page : 1/5 Intervenants Rédigé par : DUC Lorelei Le : 17/12/2014 Validé par RAQ : YALI Momar Le : 17/12/2014 Approuvé et diffusé par GAQ : DUC Lorelei Le : 18/12/2014

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Page 1 sur 6 SYNTHÈSE DU DOCUMENT Objectif(s) : Domaine d application : Lien avec d autre(s) document(s) : Références réglementaires et/ou recommandations : Mots clés (4) : Emplacement dans la G.E.D. Réf.

Plus en détail

Gestion des risques en établissement de santé privé

Gestion des risques en établissement de santé privé Gestion des risques en établissement de santé privé Dr Jean Luc BARON Président de la CNPCMEHP 29/03/2011 1 Les particularités des CME des établissements privés Tous les praticiens sont membres de droit

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de maintenance des industries chimiques. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Animateur(trice) d équipe de maintenance des industries chimiques. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Animateur(trice) d équipe de maintenance des industries chimiques Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Plus en détail

Présentation du Projet de Soutien et explication de la logique de la réunion

Présentation du Projet de Soutien et explication de la logique de la réunion Présentation du Projet de Soutien et explication de la logique de la réunion D R. C H A N TA L L A C R O I X G E S T I O N N A I R E D E P R O G R A M M E S C H E F A D J O I N T D E M I S S I O N I C

Plus en détail

Projet de formation en ligne sur les modules de la CEMAC relatifs aux Directives en finances publiques

Projet de formation en ligne sur les modules de la CEMAC relatifs aux Directives en finances publiques Projet de formation en ligne sur les modules de la CEMAC relatifs aux Directives en finances publiques Mars 2013 Thymée NDour Pôle «Stratégie de développement et finances publiques» -Centre régional du

Plus en détail

Évolutions dans l organisation des Soins Palliatifs

Évolutions dans l organisation des Soins Palliatifs Évolutions dans l organisation des Soins Palliatifs Socle juridique de l organisation des SP Textes de référence : Circulaire «Laroque» de 1986 Donne une assise juridique à l organisation des SP en France

Plus en détail

Cartographie des risques A priori sur le processus de perfusion en réanimation néonatale et pédiatrique

Cartographie des risques A priori sur le processus de perfusion en réanimation néonatale et pédiatrique Cartographie des risques A priori sur le processus de perfusion en réanimation néonatale et pédiatrique Lucie Delaborde, pharmacien assistant spécialiste Pôle Pharmacie, CHU Clermont Ferrand Et tous les

Plus en détail

Sécurité, composante critique de la qualité

Sécurité, composante critique de la qualité Sécurité, composante l expérience de l Anaes en France Henri Parent Madrid, 8 février 2005 HP Madrid 8 février 2005 1 2 remarques préliminaires l Anaes n est pas la seule institution nationale, loin s

Plus en détail

De l obligation de la mise en place des GHT à l opportunité de la création d un projet partagé Sécurité et Qualité des Soins

De l obligation de la mise en place des GHT à l opportunité de la création d un projet partagé Sécurité et Qualité des Soins Corinne LEJEUNE-FREMOND Praticien hospitalier - Coordonnateur de la Gestion des Risques Associés aux Soins Chef du pôle Evaluation, Sécurité et Qualité des soins Hôpitaux Champagne Sud Marie-Jeanne OLIVO

Plus en détail

Formation-Action-Cancer-Education (FACE)

Formation-Action-Cancer-Education (FACE) Appel à projet INCa Education Thérapeutique du Patient et chimiothérapies per os Formation-Action-Cancer-Education (FACE) V. Noirez - Pharmacien CHR Mercy N. Fabié Pharmacien RRC Oncolor AAP - ETP (juin

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail