11/02/2013 LE PAPE BENOIT XVI ANNONCE SA RENONCIATION QUI SERA EFFECTIVE LE 28 FEVRIER 2013 A 20H00.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11/02/2013 LE PAPE BENOIT XVI ANNONCE SA RENONCIATION QUI SERA EFFECTIVE LE 28 FEVRIER 2013 A 20H00."

Transcription

1 11/02/2013 LE PAPE BENOIT XVI ANNONCE SA RENONCIATION QUI SERA 30 EFFECTIVE LE 28 FEVRIER 2013 A 20H00. François Hollande réagit avec désinvolture. La réaction de François Hollande parait distante, voire désinvolte. «la décision courageuse du pape suscite le respect», a dit hier matin le président français mais avant d ajouter aussitôt : «la République n a pas à faire davantage de commentaire sur ce qui appartient d abord à l Eglise». C est un peu court car, croyant ou pas croyant, on ne peut pas ignorer que le Pape, pasteur d une communauté d un milliard de personnes, est aussi un chef d Etat dont la voix compte dans le monde et qui peut donc appeler des «commentaires» d un homologue, fut-il d un pays comme la France qui brandit la laïcité en étendard. Et puis surtout, lors d une conférence de presse aux côtés du président nigérien, François Hollande n a pas résisté à faire de l ironie en lançant : «nous n aurons pas de candidat». Un mot accompagné d un sourire satisfait qui semble dire qu il ne prend pas très au sérieux l élection d un pape le-silence-d-ayrault-le-tweet-a12500.html 11/02/2013 PMA : «ON VA PASSER DU MEDICAL AU CONFORT» ESTIME HENRI GUAINO SUR BFMTV confort-estime-guaino/

2 12/02/2013 LIBERTÉ DE MANIFESTER PIÉTINÉE! 31 Dernière minute! Après la liberté de vote des députés, la liberté de manifester des citoyens est, elle aussi, piétinée par le pouvoir en place! La préfecture de police interdit la manifestation et un référé est déposé au tribunal administratif. UNE NOUVELLE PROVOCATION PS COMPLICE? 8 féministes du mouvement Femen se sont exhibées seins nus mardi matin dans la nef de Notre-Dame de Paris pour «fêter le départ du pape» Benoît XVI avant d'en être expulsées manu militari par le service d'ordre de la cathédrale. Arrêtées pour un contrôle d identité elles ne seront relâchées sans être inquiétées. socialiste-complice/ signe-la-fin-de-leur-impunite v173.html Parmi les 8 femmes on trouve Loubna Méliane, qui n est autre que l attachée parlementaire de Malek Boutih député SRC depuis juin 2012 ; cela explique t-il la réaction très molle du gouvernement et du PS? socialiste-complice html

3 12/02/2013 TRES BONNE ANALYSE DE ROLAND HUREAUX DANS ATLANTICO 32 Mariage homosexuel : derrière les intentions généreuses a-t-on assez vu les dangers idéologiques de la théorie du genre? genereuses-t-on-assez-vu-dangers-ideologiques-theorie-genre-roland-hureaux html?page=0,0 12/02/2013 AUDITION DES REPRESENTANTS DES CULTES AU SENAT Contrairement à la méthode outrancière utilisée à l Assemblée nationale, chaque représentant a été reçu individuellement pendant une heure et chacun d eux a pu réellement s exprimer. 12/02/2013 VOTE SOLENNEL DE LA LOI SUR LE MARIAGE POUR TOUS A L ASSEMBLEE NATIONALE :LE TEXTE EST ADOPTE Hervé Mariton «Nous avons une vision charnelle de la famille quand vous êtes matérialistes» «Nous voulons donner du sens au monde, quand vous le subissez» «Nous voulons donner la parole aux français quand vous leur refusez!"» «Nous sommes pour la famille solidaire comme vous êtes individualistes!» «Nous célébrons l'enfant comme un don, quand vous le réclamez comme un du!» Jean-Christophe Fromentin «Faibles sont les motifs qui nous permettront d'éviter la #PMA et la #GPA» «Vous créez le droit de priver un enfant de ses origines» «Le Président ne s'est pas trompé, car il a évoqué il y a quelque temps, la liberté de conscience!» Détail des votes : ANNEXE 2 et

4 12/02/2013 COLLUSION : PS, AUGIER, TETU, PIERRE BERGE ET HOLLANDE 33 Le trésorier de campagne de François Hollande, Jean-Jacques Augier, a racheté le magazine communautariste homosexuel Tétu à Pierre Bergé, pour 1 euro symbolique. Un cadeau drôlement sympathique de la part de celui qui dirige le combat du «mariage pour tous». 12/02/2013 LE MARIAGE GAY SITOT VOTE, CHRISTIANNE TAUBIRA DEFEND DESORMAIS LA PMA Pour la ministre, il s'agit «d'un sujet très lourd» qui ne doit pas être pris à la légère et doit faire l'objet d'un débat dédié. Il «doit être traité en tant que tel et [...J soulève tout une série de difficultés entre les couples hétérosexuels et les couples homosexuels», a-t-elle précisé. Plus personnellement, «j'ai des engagements militants depuis de nombreuses années», rappelle-t-elle laissant entendre que ses convictions quant à la PMA ne datent pas d'hier. desormais-la-pma php 14/02/2013 LA PRESSE COMMENCE ENFIN A SORTIR TIMIDEMENT DU DENI Philippe Brillault, Maire du Chesnay et mandataire pour la pétition auprès du CESE est interviewé dans le 12/13 sur France3, dans Le Figaro et sur France Inter.

5 14/02/ COUPLES HOMOSEXUELS EN FRANCE SELON L'INSEE Il aura fallu attendre deux jours après le vote de la loi pour avoir ces statistiques vitales dans ce débat. 34 Environ Français déclarent être en couple avec une personne de même sexe, soit couples, et 0,6% du total des personnes qui vivent à deux. Environ 10% des couples de personnes de même sexe déclarent vivre au moins une partie du temps avec un enfant. Environ huit couples homosexuels sur dix dans ce cas sont composés de femmes. 14/02/2013 NAJAT VALLAUD-BELKACEM ASSISTE A UNE SEANCE DU PROGRAMME «ABCD DE L EGALITE» DANS UNE ECOLE TOULOUSAINE Pour agir sur les stéréotypes et, partant, corriger ces inégalités, la ministre conduit plusieurs actions, dont l une majeure est le programme «ABCD de l égalité», lancé avec le Ministre de l Education, Vincent Peillon. Cet outil pédagogique vise, dans un premier temps, à faire prendre conscience aux enseignants de la force des stéréotypes liés au genre. Il s agit, par la suite, de conduire auprès des élèves des actions de sensibilisation et d apprentissage de l égalité entre filles et garçons. Le programme «ABCD de l égalité» sera expérimenté à compter de la rentrée 2013 dans cinq académies, puis généralisé à la rentrée

6 14/02/2013 AUDITION DE SYLVIANE AGACINSKI AU SENAT Le niveau des interventions de Jean-Pierre Michel, rapporteur du projet de loi, est particulièrement affligeant. 35 M. Jean-Pierre Michel, rapporteur. «En effet. Laquelle pensée a évolué, depuis une quinzaine d'années.» «La maternité est aujourd'hui déjà détachée de l'accouchement, puisque la GPA existe, même si elle est interdite en France. Elle est autorisée dans des pays non exotiques, comme la Belgique ou la Grande-Bretagne...» «Les grossesses ex utero ne seront plus demain une fiction...» Mme Sylviane Agacinski. «Que voulez-vous dire? Dans un utérus artificiel?» M. Jean-Pierre Michel, rapporteur. «Oui, dans une poche, une couveuse...» Mme Esther Benbassa. «Ce n'est pas possible.» Mme Sylviane Agacinski. «Peut-être le souhaitez-vous, mais c'est impossible, selon les scientifiques eux-mêmes. L'utérus artificiel n'existe pas, et n'existera pas avant longtemps. L'échange entre l'embryon et tous les organes de la mère, à commencer par le cerveau, est infiniment complexe. Un embryon de mammifère ne survit pas au-delà de quelques jours en milieu artificiel.» 14/02/ HEURES : 174 CAISSES PRETES A ETRE CHARGEES L huissier a contrôlé et scellé les 174 caisses : chacune d elle contient 4000 pétitions vérifiées et comptées 2 fois. Chaque caisse pèse 20 Kg soit un chargement total de 3,5 tonnes. Si toute les pétitions étaient empilées, cela représenterait une tour de 70 mètres de haut.

7 15/02/2013 DEPOT DE PETITIONS CITOYENNES AU CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) à l attention de Jean-Paul Delevoye qui en est le président. 36 Jean-Paul Delevoye a rencontré les porteparole du collectif pendant plus d une heure : Il a affirmé son respect, et une volonté d'apaisement est partagée. Il a déclaré que la forme ne sera pas remise en cause. Le CESE va discuter du fond ; c'est lors du bureau que la saisine sera décidée. Le chiffre et le nombre ne seront pas contestés. La collecte des pétitions continue jusqu au 26 février avec toujours un objectif de 1 million. 15/02/2013 SONDAGE IFOP : 39% DES PERSONNES FAVORABLES AU MARIAGE ET A L ADOPTION POUR LES COUPLES DE MEME SEXE Cette fois ci- la vrai question a été posée, à savoir mariage + adoption (et non mariage seulement), et là les avis sont beaucoup plus nuancés. Ce sondage réalisé par IFOP pour Alliance Vita montre que : 39% des personnes interrogées sont favorables au mariage et à l adoption pour les couples de même sexe. 36% sont favorables à une union civile, qui accorderait davantage de droits que le PACS, sans pour autant permettre le droit à l adoption. 21% sont défavorables à un quelconque projet. 4% ne se prononcent pas

8 15/02/2013 LORS DE L AUDITION DE THIBAUD COLLIN AU SENAT, JEAN-PIERRE MICHEL FAIT UNE DECLARATION FRACASSANTE 37 Le sénateur Jean-Pierre Michel, rapporteur de la loi portant sur le mariage pour tous : «ce qui est juste, c est ce que dit la loi, c est tout! Et la loi, elle ne se réfère pas à un ordre naturel, elle se réfère à un rapport de force à un moment donné.»... «c est le point de vue marxiste de la loi. Un point c est tout.» Il a du lire Montesquieu un peu rapidement : «Une chose n est pas juste parce qu elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu elle est juste.»

9 18/02/2013 COURRIER DE PHILIPPE BRILLAULT AU PRESIDENT DU CESE POUR DEMANDER QUE LA METHODE D'ECHANTILLONAGE DES PETITIONS SOIT INCONTESTABLE Dr Philippe ERILLAULT Maire du Chesnay Conseiller général des Yvelines Mandataire de la Pétition Citoyenne 15 rue Pottier LE CHESNAY Conseil Economique Social et Environnemental Monsieur Jean-Paul DELEVOYE, Président 9 Place d'iéna PARIS Cedex 18 Le Chesnay, le 18 février 2013 Monsieur le Président, Tout d'abord, permettez-moi de vous remercier à nouveau de l'excellent accueil que vous avez réservé, avec vos collaborateurs, à l'ensemble des membres de â délégation de La Manif Pour Tous, dont je fais partie, en tant que porte-parole élus et mandataire de la pétition citoyenne. C'est la raison pour laquelle, au nom des pétitionnaires, je vous adresse cette lettre. Lors de l'entretien que vous nous avez accordé, qui a permis de dépasser le simple entretien de courtoisie et d'aborder réellement le fond et la forme de notre pétition citoyenne, vous avez évoqué la vérification des documents que nous vous avons remis, par des sondages aléatoires dans les 174 cartons déposés officiellement vendredi 15 février dernier dans vos locaux. Au décours de notre rendez-vous, vous avez confirmé à la presse cette méthode de sondage. Il est de mon devoir, en tant que mandataire, de garantir aux pétitionnaires qu'une méthode de vérification pertinente et non contestable de rems pétitions soit mise en oeuvre par le CESE. Or, un certain nombre de questions légitimes se posent, des lors que la vérification n'est pas faite pétition par pétition, comme une équipe de bénévoles l'a pratiquée durant près de trois semaines, avant la mise en cartons. Aussi, je souhaite instamment pouvoir vous rencontrer personnellement, ou vos services, comme vous le souhaiterez, afin de valider ensemble la méthode de vérification adoptée, avant l'ouverture officielle des cartons scellés par huissier. Je dépose moi-même ce courrier, ce lundi 18 février 2013, à Sh au CESE et vous assure de ma totale disponibilité à partir de cet instant, pour la mise au point de la méthode de vérification des pétitions citoyennes. Cette démarche protège d'une part le respect des Français foi - lament mobsés et impliqués contre le projet de loi sur le Mariage Pour Tous et votre Assemblée d'autre part, en cas de recours. Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes respectueuses salutations.

10 19/02/2013 LA COUR EUROPEENNE IMPOSE L ADOPTION HOMOSEXUELLE 39 La Cour pose le principe que l adoption des enfants du partenaire de même sexe doit être possible lorsqu elle l est au sein des couples de sexes différents, quitte à évincer le parent biologique. Son raisonnement peut être ainsi synthétisé : «Si la femme avait été un homme, l adoption n aurait pas été impossible, donc elle doit être possible au nom de la non-discrimination selon l orientation sexuelle lorsque la femme n est pas un homme». edium=feed&utm source=feedburner 20/02/2013 L'ELYSEE REFUSE DE RECEPTIONNER LES CARTES POSTALES DE DEMANDE DE REFERUNDUM DE L'UNI

11 21/02/2013 PHILIPPE BRILLAULT DEPOSE UN REFERE LIBERTE AU CONSEIL D ÉTAT En l absence de réponse au courrier du 18/02/2013 au Président du CESE de Philippe Brillault, mandataire pour la pétition citoyenne, il a déposé un référé au conseil d état qui devra se prononcer sous 1 à 2 jours. Le conseil d état agit en tant que garant du bon fonctionnement des institutions. La situation revêt un caractère d urgence puisque le CESE doit 40 se prononcer sur la recevabilité de la pétition le 26/02/ /02/2013 JEAN-PAUL DELEVOYE : «LA PETITION SUR LE MARIAGE POUR TOUS EST IRRECEVABLE SUR LE FOND» Invité de l émission «Face aux chrétiens» sur KTO, Jean-Paul Delevoye déclare : «La pétition demande que le Cese se prononce pour ou contre la loi. Constitutionnellement, c est impossible. C est donc irrecevable sur le fond. D ailleurs, le courrier remis par le pétitionnaire reconnaît cette impasse. Nous ne pouvons pas intervenir sur le processus de la loi. Mais il y a aujourd hui un sujet, au-delà même de la pétition, qui est celui des évolutions dans la société française de la configuration familiale, des modes de vie. Le 26 février, le bureau du Cese va donc analyser les conditions de recevabilité de la pétition, mais aussi des alternatives qu il pourrait proposer pour intégrer cette expression politique qui nous a interpellés et à laquelle nous ne pouvons pas être insensibles.» Il est pour le moins étrange que le président du Cese s exprime publiquement sur le sujet, alors que la décision relève du bureau qui doit se réunir 5 jours plus tard. NG recevable news?utm source=dlvr.it&utm medium=twitter#.uszgvr2ex8f jean-paul-delevoye-il-faudra-biendonner-une-reponse-aux petitionnaires news#.uszg1x2ex8e

12 25/02/2013 LA RUSSIE ENVISAGE DE NE PLUS CONFIER SES ORPHELINS A LA FRANCE 41 «Si la loi entre en vigueur, j insisterai pour une révision des accords russo-français concernant l adoption. Il faut suspendre son effectivité jusqu à la mise en place d une interdiction totale. Ou au moins apporter une modification au document», a indiqué Mme Lakhova à Izverstia. «L enfant doit avoir une maman et un papa, et non pas deux mamans ou deux papas!» soit le mariage gay soit les orphelins russes html 26/02/2013 LA PETITION ADRESSEE AU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL N'EST PAS RECEVABLE, SELON UNE NOTE DE MATIGNON La pétition déposée par le collectif de la Manif pour tous «paraît irrecevable à un double titre», fait savoir le service rattaché au premier ministre aux membres du Palais d'iéna. «En premier lieu parce que les pétitions ne peuvent avoir pour objet de saisir le Cese de demandes d'avis sur un projet de loi, a fortiori s'agissant d'un projet de loi déjà voté en première lecture par une Assemblée», indique le document. 26/02/2013 LE BUREAU A CONCLU QUE LA PETITION SOLLICITANT L AVIS DU CESE SUR UN PROJET DE LOI N ETAIT PAS RECEVABLE Le bureau a conclu que la pétition sollicitant l avis du CESE sur un projet de loi n était pas recevable. Il a par ailleurs rappelé que la saisine du CESE ne saurait, a fortiori, avoir un effet suspensif d une procédure législative en cours. Par ailleurs, le bureau du CESE estime que les évolutions contemporaines de la famille et ses conséquences en matière de politiques publiques justifient une autosaisine de la part de notre Assemblée. Le Bureau examinera avec les formations de travail concernées les conditions d examen et le calendrier de cette autosaisine. Communiqué de presse du CESE : Intervention de Philippe Brillault :

13 26/02/2013 JEAN-FRANÇOIS BERNARDIN DEMISSIONNE DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL 42 Jean-François Bernardin a pris cette décision après que le Cese a jugé irrecevable sur le fond la pétition des opposants au «mariage pour tous». Il dénonce «un choix purement politique» du Conseil, alors qu il s agit de la «première pétition qui rassemble autant de monde dans notre pays». 26/02/ FRANCK MEYER, PORTE PAROLE DU COLLECTIF DES MAIRES POUR L ENFANCE, REAGIT AU REJET DU CESE «Cela a tout l air d un déni de démocratie. C est aussi un rendez-vous manqué avec l histoire de notre Sème République! Alors que ce projet de loi est en train de diviser profondément et durablement notre société faute de n avoir pas été précédé d un vrai et large débat citoyen, comme le réclament très largement et très justement les maires. Tous nos espoirs d une nécessaire et véritable étude d impact étaient tournés vers la troisième assemblée de notre pays pour apaiser le débat et examiner, dans un climat serein et dépassionné, toutes les conséquences du projet de loi. Nous appelons solennellement, une nouvelle fois, le Président de la République à renoncer, dans un souci d apaisement et d écoute des français, à un projet de loi dont la majorité de nos concitoyens ne veulent pas». 26/02/2013 PIOCHE SUR LE NET

14 26/02/2013 JEAN-PIERRE MICHEL, RAPPORTEUR DU PROJET DE LOI AU SENAT, REFUSE DE RECEVOIR LE COLLECTIF EN AUDITION 43 Hasard du calendrier ou pas... le même jour de l annonce par le CESE de rejeter la pétition regroupant signatures. Jean-Pierre Michel essaye de faire passer le collectif pour un mouvement homophobe, et émet des supputations quant à son mode de financement. A croire que tout cela fait partie d une stratégie de dénigrement décidément bien orchestrée.

15 27/02/2013 MARIAGE GAY : QUAND LE CESE SOLLICITAIT L'AVIS DE MATIGNON 44 Le jour même du dépôt des pétitions, Jean-Paul Delevoye, le président de l'instance, sollicitait directement l'avis du premier ministre par courrier. «Dans la perspective du prochain bureau du Cese fixé au 26 février 2013, je me permets d'appeler votre attention sur les questions liées à la recevabilité de cette pétition», écrit Jean-Paul Delevoye dans cette lettre, comme une demande de laissez-passer pour la mise en œuvre de cette première saisine sur pétition citoyenne dépassant le seuil des signatures.

16 27/02/2013 HERVE MARITON, DEPUTE DE LA DROME, REAGIT A LA 45 DECISION DE REJET DU CESE «Cette décision du Cese est une faute démocratique. Les pétitionnaires avaient réussi quelque chose que personne ne croyait possible : réunir, en un temps très rapide, plus de signatures. Ces milliers de citoyens ont montré à quel point ils croyaient dans la force de la démocratie.»... «Je partage la déception de ces centaines de milliers de Français, face à ce qui s apparente à un incompréhensible déni de démocratie, dans la même veine que le refus de François Hollande de faire passer un référendum sur le mariage pour tous, malgré la demande d une majorité de Français.» 28/02/2013 INVITATION DE FRANÇOIS HOLLANDE A LA MANIFESTATION DU 24 MARS Tous les participants envoient une invitation au Président de la République afin d apprécier la consistance de la manifestation, pour reprendre ses termes au soir de la manifestation du 13 janvier. L Elysée reçoit en moyenne 2000 lettres par jour et ils seront encore une fois submergés.

17 28/02/2013 CLIN D ŒIL! : UN PRESIDENT QUI NE VEUT TOUJOURS RIEN 46 VOIR NI ENTENDRE, OFFRONS LUI UN KIT DE SURVIE Même si des rumeurs font état d inquiétudes dans les allées du pouvoir face à un mouvement de contestation qui ne faiblit pas voire s amplifie, nous assistons toujours à un autisme total de leur part et un blackout quasitotal de la part des grands medias. 28/02/2013 LE SENAT A ADOPTE LES MODALITES D'APPLICATION DU "REFERENDUM D'INITIATIVE PARTAGEE" PREVU PAR LA REVISION CONSTITUTIONNELLE DE 2008 Le pouvoir en place utilise tous les moyens pour éviterles actions contre le projet de loi Taubira. «La discussion a été demandée par l'ump pour faire échec à l'examen du projet de loi» sur le mariage pour tous, a relevé la garde des sceaux, Christiane Taubira. «[Or] il ne sera pas possible d'utiliser le référendum [sur ce texte, car] pour le constituant il a été considéré que les sujets de société ne devaient pas être inclus dans le champ référendaire, a-t-elle assuré. La manœuvre de l'ump aura abouti à une impasse.» referendum-partage-sur-fond-de-mariage-gay html 03/03/2013 NICOLAS GOUGAIN DE INTERLGBT SUR TWITTER : SANS AMBIGUITE QUANT AU BUT RECHERCHE

18 24/03/2013 GRANDE MANIFESTATION NATIONALE DE #LAMANIFPOURTOUS A PARIS SURT LES CHAMPS-ELYSEES 47 04/04/2013 DEBUT D EXAMEN DE LA LOI SUR LE MARIAGE POUR TOUS AU SENAT

19 ANNEXE 1 INVITES A LA SOIREE EN FAVEUR DU MARIAGE POUR TOUS ORGANISEE PAR PIERRE BERGE ET JEAN-MICHEL RIBES LE 28 JANVIER 2012 AU THEATRE DU ROND-POINT DES CHAMPS-ELYSEES 48 Membres du gouvernement Christiane Taubira Manuel Valls Aurélie Filipetti Yamina Benguigui Najat Vallaud-Belkacem Ministre de la justice et Garde des Sceaux Ministre de l Intérieur Ministre de la Culture Ministre de la Francophonie Ministre des droits de la Femme et Porte-parole du Gouvernement Présentateurs et chroniqueurs Personnalité Chaine Emission Laurence Ferrari Direct8 Grand huit Audrey Pulvar Direct8 Grand huit Roselyne Bachelot Direct8 Grand huit Cyril Hanouna Direct8 Touches pas à mon poste Nouvelle star Valérie Diamédot M6 Déco China Moses Canal+ Le grand journal Steevy Boulay Direct8 Chroniqueur avec Morandini Laurent Ruquier France2 On ne demande qu à en rire On n est pas couché Frédéric Bouraly M6 Scène de ménage Olivier Poivre d Arvor DIRECTEUR DE France Culture Guillaume Durand Paris Première Rive droite Nagui France2 Que le meilleur gagne Tout le monde veut prendre sa place Kyan kojandi Canal+ Taratata N oubliez pas les paroles Les victoires de la musique Acteurs et chanteurs Jamel Debbouz Jeanne Moreau Lara Fabian Charles Berling Line Renaud Jane Birkin

20 Arielle Dombasle Pierre Arditi Juliette Greco La Grande Sophie Alex Beaupain Emilie Simon Jeanne Cherhal 49 Autres personnalités Valérie Triewieler, compagne de François Hollande Elisabeth Badinter, actionnaire de Publicis (15%) Michel Rocard, ancien premier ministre Martine Aubry, ancienne ministre Gérard Miller, Psychanalyste Jean-Pierre Mignard, avocat et co-directeur de «Témoignage chrétien» Christophe Girard, ancien adjoint à la culture à la mairie de Paris

21 ANNEXE 2 VOTES SOLENNEL DES DEPUTES POUR LA LOI SUR LE MARIAGE POUR TOUS DU 12 FEVRIER POUR CONTRE ABSTENTIONS PS et apparentés 283 députés Bernadette Laclais Patrick Lebreton Jérôme Lambert Gabrielle Louis-Carabin Ibrahim Aboubacar Marie-Françoise Bechtel Jean-Luc Laurent Jean- Philippe Mallé Dominique Potier Radicaux 13 députés Ary Chalus Thierry Robert EELV 17 députés GDR 9 députés Bruno Nestor Azerot UDI UMP Non inscrits Philippe Gomes Yves Jégo Sonia Lagarde Jean-Christophe Lagarde Benoist Apparu Franck Riester Patrice Carvalho Alfred Marie-Jeanne Jean- Philippe Nilor 24 députés 187 députés Nicole Ameline, Nathalie Kosciusko- Morizet Pierre Lellouche Bruno Le Maire Edouard Philippe 7 députés Jean-Louis Borloo a voté contre par erreur!

22 ANNEXE 3 LE GROUPE «LE MONDE» 51 Actionnariat Le groupe est contrôlé par la société Le Monde libre qui possède 64 % du capital. Cette société est détenue elle-même par : Pierre Bergé qui en est le président du conseil de surveillance Matthieu Pigasse Xavier Niel et le groupe de presse espagnol Prisa. Titres édités Presse quotidienne nationale Le Monde ( exemplaires en diffusion France payée ) et publications associées Dossiers & Documents, Le Monde Magazine, Le Monde des Livres, Le Mensuel... Presse magazine Titres contrôlés par Le Monde partenaires et associés (LMPA) Courrier international ; La Lettre de l'éducation ; Le Monde diplomatique (51 %) ; Manière de voir. Titre contrôlé par la filiale Télérama SA Télérama. Titres contrôlés par la filiale Malesherbes Publications La Vie Le Monde des religions Prier Les Clés de la foi Ecritures Le Guide Saint Christophe. Titres contrôlés par la filiale Sper Danser Titre contrôlé par la filiale Les Publications Historiques Ulysse Source : Wikipedia

23 ANNEXE 4 CES FRANC-MAÇONS QUI NOUS GOUVERNENT 52 MANUEL VALLS Le ministre de l'intérieur a été initié au Grand Orient de France dans les années Ce n'est pas Alain Bauer, son ami et futur grand maître qui l'a mis au parfum mais un responsable socialiste parisien. Valls a pris ses distances avec les ateliers dès Mais place Beauvau, où la tradition maçonnique perdure, cette formation se révèle utile... JEAN-YVES LE DRIAN Membre du GO de longue date, le maire de Lorient et fidèle ami de François Hollande a pris les rênes du ministère de la Défense. Cédric Léwandowski, directeur du cabinet du ministre, est un initié influent. Selon la tradition républicaine, les frères sont nombreux parmi les officiers. La nomination de Le Drian n'a pas fait de vagues. JÉRÔME CAHUZAC La carrière d'élu à Villeneuve-sur-Lot passe nécessairement par les loges. Le ministre du Budget a participé à de nombreuses tenues. Mais Jérôme Cahuzac n'a jamais reconnu qu'il a appartenu à la chaîne d'union des maçons du GODF. Cependant, il n'a pas démenti non plus cette appartenance que beaucoup d'initiés lui prêtent! ALAIN VIDALIES Dans les Landes, son initiation à la franc-maçonnerie locale est un secret de Polichinelle. Mais le ministre des Relations avec le Parlement ne souhaite pas confirmer ou commenter cette appartenance bien utile : dans les deux Chambres, quelque 150 élus membres de la Fraternelle parlementaire se reconnaissent encore de la franc-maçonnerie. VICTORIN LUREL Le président du conseil régional de Guadeloupe devenu ministre des Outre-mer a été initié en 1988 au Grand Orient de France et fréquente la loge Acacia des Tropiques. En novembre dernier, il a accompagné François Hollande au siège parisien du Grand Orient lorsque le candidat socialiste a été auditionné en tenue blanche fermée. ANNE-MARIE ESCOFFIER La ministre déléguée chargée de la Décentralisation a été nommée à la demande de Marylise Lebranchu. Anne-Marie Escoffier entretient les meilleures relations avec la Grande Loge féminine de France (GLFF). Et pour cause : l'ex sénatrice radicale de gauche de l'aveyron y aurait été initiée. FREDERIC CUVILLIER L'ancien maire de Boulogne et député du Pas-de-Calais a de solides amitiés chez les maçons nordistes. Interrogé au sujet de son initiation au Grand Orient de France, le ministre des Transports et de l'economie maritime a indiqué qu'il ne pouvait répondre. Garder le secret est une attitude 100% maçonnique... CHRISTOPHE CHANTEPY Centralien et énarque, le directeur du cabinet de Jean-Marc Ayrault a fréquenté les loges du GODF. «J'ai été au Grand Orient de France. Mais je n'y suis plus», assure-t-il. Une chose est sûre : son emploi du temps à Matignon ne lui permet guère de participer régulièrement à des tenues comme l'exige la règle maçonnique.

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public!

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public! CONSIGNES GENERALES : 1. c est gratuit (par lettre simple : coût d un timbre postal), sans avocat, et cela ne me causera aucun risque; 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut

Plus en détail

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS

Monsieur François HOLLANDE. Président de la république Palais de l Elysée. 55 rue du Faubourg- Saint Honoré. 75008 PARIS Monsieur LABORIE André Le 7 février 2013 2 rue de la Forge 31650 Saint Orens «Courrier transfert» Tél : 06-14-29-21-74. Mail : laboriandr@yahoo.fr http://www.lamafiajudiciaire.org PS : «Actuellement le

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses équipes mènent depuis 2001 une politique volontaire pour

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014

Baromètre de confiance dans l exécutif. Vague 21 Février 2014 Baromètre de confiance dans l exécutif Vague 21 Février 2014 Sommaire Méthodologie de l enquête P.3 1. La confiance envers le couple exécutif P.4 2. Les raisons de la confiance ou du manque de confiance

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES VADEMECUM - JUIN 2015 Le bicamérisme est indispensable à l'équilibre des institutions de la République, car c'est plus de

Plus en détail

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Service des droits des femmes et de l égalité Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Action gouvernementale 10 000 femmes bientôt interrogées sur l égalité salariale et professionnelle Lors de son intervention

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE!

Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE! Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE! SI L ENTRÉE M EST REFUSÉE DANS UN ÉTABLISSEMENT QUEL QU IL SOIT (DISCOTHÈQUE, BAR,

Plus en détail

La France, l Europe, la Vie

La France, l Europe, la Vie Dossier de presse Elections Européennes 2014 La France, l Europe, la Vie Conférence de presse le 11/08/2013 Au café «le Carré Parisien» 2 Sommaire Invitation presse 3 Biographies 4 Annexe 7 Invitation

Plus en détail

J élève seul(e) mon enfant

J élève seul(e) mon enfant Famille monoparentale N oubliez L aide que vous pasrecevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement L aide que vous de recevez

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service»

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» [1] Dominique Attias et Frédéric Sicard se présentent sous l étendard «Libres

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS REQUETE ET MEMOIRE POUR : Monsieur Philippe BRILLAULT, demandeur ; CONTRE : Une délibération en date du 26 février 2013 par laquelle le bureau du Conseil économique, social

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES ASSEMBLEE NATIONALE.. SECRETARIAT GENERAL. SECRETARIAT GENERAL ADJOINT DIRECTION DES AFFAIRES LEGISLATIVES DE LA COOPERATION INERPARLEMENTAIRE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES REPUBLIQUE DU CONGO Unit

Plus en détail

CONSIGNES GENERALES : 3. c est gratuit (juste un timbre si envoi par courrier, mais envoi par mail ou fax possible)

CONSIGNES GENERALES : 3. c est gratuit (juste un timbre si envoi par courrier, mais envoi par mail ou fax possible) CONSIGNES GENERALES : 1. Il faut être maire ou adjoint 2. Je signe à la dernière page 3. c est gratuit (juste un timbre si envoi par courrier, mais envoi par mail ou fax possible) 4. c est simple : pas

Plus en détail

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur)

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) MODE DE FONCTIONNEMENT 1. Participation au Conseil mondial: Les délégués des associations membres Le bureau et les

Plus en détail

Réglez un litige avec votre banque

Réglez un litige avec votre banque LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 3 Réglez un litige avec votre banque FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE mise à jour décembre 2005 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale

Plus en détail

«L ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès?»

«L ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès?» Le Think Tank Humaniste et indépendant «L ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès?» Jeudi 24 janvier de 13h45 à 20h. Salle des mariages de la Mairie du 1 er arrondissement

Plus en détail

Garde des enfants et droit de visite

Garde des enfants et droit de visite Garde des enfants et droit de visite Lorsque vous ne vivez plus ensemble en famille Conna tre vos droits et vos responsabilités concernant votre enfant Begin a better ending Commencer une meilleure fin

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction Conciliateurs de Justice depuis un certain nombre d années, nous avons traité et acquis une expérience certaine concernant l ensemble des conflits du quotidien qui préoccupent nos concitoyens

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités

ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME. Statuts 2010. I. Généralités ASSOCIATION SUISSE POUR LES DROITS DE LA FEMME Statuts 2010 Nom et raison sociale Art. 1 Caractère Art. 2 I. Généralités L Association suisse pour les droits de la femme (ci-après appelée Association)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 3 - A - Constats... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 3 - A - Constats... 4 N 110259 FD / GC Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Chevalier Département Opinion et Stratégies d'entreprise Frederic.dabi@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS

EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS EUTERPE ASSOCIATION POUR LE RAYONNEMENT DE L ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE STRASBOURG STATUTS DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 Entre les adhérents aux présents statuts est constituée une association qui

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION N 520 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 12 mai 2014 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à modifier le Règlement du Sénat pour préciser que chaque sénateur ne peut

Plus en détail

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ; Décision n 2013-353 QPC du 18 octobre 2013 (M. Franck M. et autres) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 18 septembre 2013 par le Conseil d État (décision n 369834 du 18 septembre 2013), dans les

Plus en détail

N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 décembre 2012. RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION DES LOIS CONSTITUTIONNELLES,

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

LA SALLE DES PROFS LA DICTOGLOSE. http://india.salledesprofs.org

LA SALLE DES PROFS LA DICTOGLOSE. http://india.salledesprofs.org LA DICTOGLOSE PAR VALENTIN MOISAN RÉALISÉE POUR LA PLATEFORME DE PARTAGE LA SALLE DES PROFS : http://india.salledesprofs.org DISTRIBUTION SOUS LICENCE CREATIVE COMMONS SOMMAIRE Tableau descriptif... 2

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS / INSTITUTIONS DECISIONS DE Lorsqu un cotisant a un retard de paiement, l URSSAF procède au recouvrement des cotisations, des pénalités et des majorations dues. Pour se faire, l URSSAF dispose d abord de la procédure

Plus en détail

FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme

FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme COMMUNIQUE DE PRESSE Dijon, le 8 novembre 2012 FINANCEMENT DES COLLECTIVITES LOCALES : La Banque Postale élargit son offre de financement aux prêts moyen/long terme En présence de Monsieur Pierre Moscovici,

Plus en détail

Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn. L image du Parti socialiste. Perception de Ségolène Royal

Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn. L image du Parti socialiste. Perception de Ségolène Royal Politique Juin 2006 Observatoire des personnalités politiques BVA - Le Figaro - LCI : Dominique Strauss-Kahn Questions d actualité : L image du Parti socialiste Perception de Ségolène Royal Ce sondage

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Secrétaires de séance : Mme Christine FOULON, M. Jean-Claude BRAGOULET. ---

Secrétaires de séance : Mme Christine FOULON, M. Jean-Claude BRAGOULET. --- MAIRIE DE MONTLOUIS-SUR-LOIRE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MARS 2009 Convocations envoyées le : 24 mars 2009 Nombre de conseillers élus : 33 Nombre de conseillers en exercice : 33 Étaient présents

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

MARIAGE POUR TOUS : LE POINT JURIDIQUE

MARIAGE POUR TOUS : LE POINT JURIDIQUE MARIAGE POUR TOUS : LE POINT JURIDIQUE L association Perspectives et Actions, dont je suis le vice-président, organisait le 13 décembre 2012 une conférence sur le projet de loi ouvrant le mariage et l

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE MINISTERES

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE MINISTERES PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : François HOLLANDE Palais de l Elysée 55, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS Tél. : 01.42.92.81.00 www.elysee.fr MINISTERES PREMIER MINISTRE

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2016 PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS Table des matières Note de présentation 5 Composition des cabinets

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? MARS 2014 N 3 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelamediationbancaire.com Le portail de la médiation bancaire lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment régler

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

Délibération n 2008-029 du 31 janvier 2008 sanctionnant la société FAC INTERNATIONAL

Délibération n 2008-029 du 31 janvier 2008 sanctionnant la société FAC INTERNATIONAL Délibération n 2008-029 du 31 janvier 2008 sanctionnant la société FAC INTERNATIONAL La Commission nationale de l informatique et des libertés, réunie en formation restreinte, sous la présidence de M.

Plus en détail

La Commission des services juridiques du Nunavut. Appel d un refus d aide juridique

La Commission des services juridiques du Nunavut. Appel d un refus d aide juridique La Commission des services juridiques du Nunavut Appel d un refus d aide juridique 2014 COMMISSION DES SERVICES JURIDIQUES DU NUNAVUT C. P. 125, Gjoa Haven, Nunavut X0B 1J0 Tél. : (867) 360-4600 téléc.

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? Juillet 2012 n 3 difficultés Les mini-guides bancaires Comment régler un litige avec ma banque? sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : cles@fbf.fr

Plus en détail

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE F3D24 REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE 1. Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et, si oui, à quelles conditions? Dans une école privée sous contrat avec

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? MARS 2014 N 3 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comment régler un litige avec ma banque? sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ENFANTS

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ENFANTS ALSEA Centre de Placement Familial Spécialisé 59, rue Bobillot 87000 LIMOGES Tel : 05.55.33.33.66 Fax : 05.55.34.76.49 cpfs@alsea87.fr LIVRET D ACCUEIL POUR LES ENFANTS Le Directeur et l ensemble du personnel

Plus en détail

Comment régler un litige avec ma banque?

Comment régler un litige avec ma banque? Juillet 2012 n 3 difficultés Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Comment régler un litige avec ma banque? FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi ratifiant les nouveaux

Plus en détail

Mon guide de l électeur

Mon guide de l électeur Mon guide de l électeur EC 90246 (03/2015) À propos du guide Ce guide répond aux questions sur le processus de vote aux élections fédérales. Il vous explique aussi ce qui se passe au moment de voter. Pour

Plus en détail

Réintégrer son logement

Réintégrer son logement Accès au logement interdit illégalement Mon locateur peut-il m empêcher d entrer dans Aux termes de la loi, qui peut m obliger à quitter mon logement? Il est illégal pour votre locateur de vous empêcher

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Centre de Gestion de la Fonction Publique de la Nièvre Règlement adopté lors de la réunion du CHSCT du 16 février 2015,

Plus en détail

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI

REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL DE l OHI 1 REGLES DE PROCEDURE DU CONSEIL TABLE DES MATIERES REGLE SUJET PAGE 1 Membres 3 2-3 Réunions 3 4 Invitation aux observateurs 3 5-6 Délégations 3 7-10 Ordre du

Plus en détail

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION

GUIDE DE FORMATIONS ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE. Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015. www.rhone.fr COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION GUIDE DE FORMATIONS Pour les associations 2 e SEMESTRE 2015 COMPTABILITÉ JURIDIQUE COMMUNICATION ESPACE ASSOCIATIF DU RHÔNE www.rhone.fr ÉDITO Madame, Monsieur, Je souhaite que le Département continue

Plus en détail

Spécial élections du Bâtonnier & des Membres du Conseil de l Ordre

Spécial élections du Bâtonnier & des Membres du Conseil de l Ordre bulletinelections.qxd 12/10/01 08:56 Page 1 O R D R E D E S A V O C A T S A L A C O U R D E P A R I S S P E C I A L - E L E C T I O N S Spécial élections du Bâtonnier & des Membres du Conseil de l Ordre

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi

Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi Guide de la Mobilisation patronale pour la croissance et l emploi Grands principes de la mobilisation Thème : «Libérons l entreprise pour la croissance et l emploi» Opération annoncée par un communiqué

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES Texte des statuts votés à l Assemblée Générale Constitutive du 25 janvier 2008. Article 1 : Titre de l Association

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE)

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) DU SAGE DE LA DOLLER - * REGLES DE FONCTIONNEMENT * - ADOPTE PAR LA CLE LE JOUR MOIS ANNEE MODIFIEE LE Remarque préliminaire : le décret d application de la Loi sur l Eau

Plus en détail

COMPTE RENDU DE l ASSEMBLEE GENERALE DE LA MUTUELLE DU PERSONNEL DE L ASSEMBLEE NATIONALE LE 10 JUIN 2011 à 13 HEURES

COMPTE RENDU DE l ASSEMBLEE GENERALE DE LA MUTUELLE DU PERSONNEL DE L ASSEMBLEE NATIONALE LE 10 JUIN 2011 à 13 HEURES COMPTE RENDU DE l ASSEMBLEE GENERALE DE LA MUTUELLE DU PERSONNEL DE L ASSEMBLEE NATIONALE LE 10 JUIN 2011 à 13 HEURES La séance est ouverte à 13 h 00 Le quorum n étant pas atteint, la Présidente convoque

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

La protection de vos données personnelles

La protection de vos données personnelles LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 15 La protection de vos données personnelles FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE novembre 2004 Qu est-ce que la loi Informatique et Libertés? La loi Informatique et Libertés

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE. Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE Préambule CHAPITRE 1 COTISATIONS CHAPITRE 2 DES ASSEMBLEES GENERALES CHAPITRE 3 DU BUREAU CHAPITRE 4 DISPOSITIONS DIVERSES PREAMBULE Article 1 Le présent règlement intérieur

Plus en détail

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens.

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens. STATUTS CISS BRETAGNE Article 1. Forme et dénomination Il est créé une association loi 1901 dont la dénomination est : «Collectif inter associatif sur la santé de Bretagne» (CISS Bretagne). Elle a son

Plus en détail

GUIDE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE SELECTION

GUIDE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE SELECTION DRH - Service du personnel enseignant 31 Mars 2009 GUIDE DE FONCTIONNEMENT DES COMITES DE SELECTION Avec la loi LRU, les modalités de recrutement des enseignants-chercheurs changent. Les commissions de

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M. CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre :

DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M. CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre : ANNÉE-SESSION : CODE PERMANENT : NOM : PRÉNOM : DATE NAISSANCE : N.A.S : Sexe: F M ADRESSE : Ville : CODE POSTAL : Tél. résidence : Tél. autre : COURRIEL : Langue Français Anglais Autre Langue Français

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Délégation à la sécurité et à la circulation routières

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES»

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES» REGLEMENT INTERIEUR «ADASP des YVELINES» ARTICLE PREMIER - AGREMENT DES MEMBRES 1.1 Membres actifs du 1er collège : Le 1 er collège est composé au plus de 15 membres. Sont admis de droit les membres actifs

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise)

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) Commentaire Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012 M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel le 18 novembre

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

Les intentions de vote pour l élection présidentielle de 2017

Les intentions de vote pour l élection présidentielle de 2017 Les intentions de vote pour l élection présidentielle de 2017 Sondage Ifop-Fiducial pour i>télé et Sud Radio Contact Ifop : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop Département Opinion et Stratégies

Plus en détail