FICHES CONSEIL DE SYLVAIN NIEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHES CONSEIL DE SYLVAIN NIEL"

Transcription

1 RÉUNION DU CE Réunir le comité d entreprise en visioconférence Par Sylvain Niel Directeur du département GRH FIDAL 14, bd du Général Leclerc Neuilly-sur-Seine Cedex Tél. : dal.fr Adoptée par les entreprises au cours de ces dernières années, la visioconférence facilite les échanges à distance et permet de réaliser des gains substantiels de temps et d argent. Mais est-elle adaptée aux réunions du comité d entreprise? Sylvain Niel examine la question sous ses aspects juridiques et pratiques. La visioconférence est une technologie arrivée à maturité. Elle offre aux utilisateurs un moyen pertinent pour gagner du temps sur les réunions, tout en réduisant les frais de déplacement liés à une présence physique qui, à l heure des nouvelles technologies, n a plus de raison d être. C est une «machine à gagner de l argent» pour des hommes d affaires pressés. Cette technologie s est donc largement répandue dans les comités de direction et met parfois en œuvre des moyens très sophistiqués, notamment la visualisation des participants en taille réelle sur un écran géant. Elle se développe aussi sur les ordinateurs portables et les Smartphones pour permettre des réunions avec des participants disséminés dans le monde entier. En outre, elle améliore la communication grâce à des réunions virtuelles plus fréquentes où l on échange en deux «clics» lorsque l on est au cœur d un projet en plein développement. Mais la visioconférence peut-elle s appliquer aux réunions des représentants du personnel? Quelles sont les conditions qui en permettent la mise en place? Toutes les formes de réunions sont-elles «dématérialisables»? Mauvais exemples d utilisation Dans le contexte d une fermeture d usine annoncée, la direction d un fabriquant de pneumatiques envisage le recours à la visioconférence «et a fait une demande auprès du ministère du Travail pour savoir si une réunion du comité d entreprise pouvait se dérouler selon cette modalité» (1). Argument avancé : comment assurer la tenue d un CE lorsqu un site ne peut plus accueillir de salariés et que la menace de séquestration est réelle? Selon un proche du dossier, «une telle hypothèse créerait un précédent en France et, surtout, pourrait inciter toutes les entreprises en difficultés à s engouffrer dans la brèche. Et à tuer le dialogue social». Il est rejoint en cela par un délégué de la CFDT du site qui surenchérit en déclarant : «Si la direction nous avait pro- (1) Sandrine Foulon et Anne-Cécile Geoffroy, «Continental Clairoix a envisagé le recours à la visioconférence pour éviter un CE houleux», WK-CE. fr. 18 Les Cahiers du DRH - n Juin 2011

2 Réunir le comité d entreprise en visioconférence posé cette solution, nous aurions refusé». Finalement, la direction renonce à ce projet et la réunion du CE se tient au siège parisien. En avril 2009, le PDG Europe d un groupe international annonce aux élus par visioconférence la fermeture d un site de production dans le Vaucluse, ce qui lui vaut ce commentaire désabusé d un délégué syndical CGT : «On ne sait pas où il était. Mais pas très loin, sans doute à Avignon. Il était sans doute plus à l aise pour faire ce type d annonce derrière un écran» (2). Le choix de débuter par ces exemples accablants d un patronat effrayé par la réaction violente du corps social des usines qu ils ferment n est pas anodin. Il permet d affirmer que la visioconférence ne doit surtout pas être un subterfuge pour échapper à la colère des salariés, mais un moyen de communiquer pour améliorer le dialogue avec eux. À défaut, la visioconférence risque d être jugée comme un moyen d information déloyal du comité d entreprise. Une notion déjà évoquée par certains arrêts qui risquent de se développer si cette pratique détournée des réunions virtuelles se répand (3). La visioconférence est-elle licite? Le droit prend de plus en plus en considération les nouvelles technologies de communication telles que la visioconférence. Droit pénal En droit pénal, la chambre criminelle de la Cour de cassation reconnait valable l utilisation de la vidéoconférence pour un débat contradictoire avec le prévenu et son avocat en vue de la prolongation d une détention provisoire. Dans ce cas, le juge estime que l utilisation de la visioconférence n est pas subordonnée à la démonstration de circonstances imprévisibles et irrésistibles. Elle est donc parfaitement licite (4). Droit commercial En droit des affaires, la législation admet que les réunions du conseil d administration et les assemblées générales puissent se tenir au moyen d une vidéoconférence (5). Les administrateurs peuvent ainsi participer aux délibérations du conseil d administration et y voter par visioconférence, dès lors qu il est possible de les identifier et de garantir leur participation effective. Ils sont alors réputés présents pour le calcul du quorum et de la majorité. Toutefois, ce procédé ne peut pas être utilisé dans certains cas, comme l établissement des comptes annuels et du rapport de gestion ou l établissement des comptes consolidés et du rapport sur la gestion du groupe. Le recours à la visioconférence, pour les conseils d administration, est subordonné à l existence d une disposition du règlement intérieur. Pour les assemblées, les actionnaires peuvent participer aux débats et voter en séance à distance, sous réserve que les statuts le prévoient, mais la visioconférence est le seul moyen de télécommunication accepté afin d identifi er avec certitude les participants (6). De plus, la technologie utilisée doit permettre de transmettre au moins la voix des participants et la retransmission continue et simultanée des délibérations. Pour ce faire, les sociétés dont les statuts permettent aux associés de voter aux assemblées par des moyens électroniques doivent aménager un site internet exclusivement consacré à cette fin et auquel les actionnaires ne pourront accéder qu après s être identifiés au moyen d un code fourni préalablement à la tenue de l assemblée. Droit du travail Pour le droit du travail, le professeur Paul-Henri Antonmattei affirme que «les textes ne disent rien sur la nécessité d une présence physique dans une unité de lieu. Si les modalités techniques sont fiables et si les décisions du comité d entreprise peuvent être rendues dans des conditions que je qualifi erais de normales, je ne vois pas ce qui pourrait militer contre la visioconférence. Et de toutes façons, s il y avait contestation, c est au juge d en décider» (7). C est une décision du Conseil d État, largement commentée par la doctrine, qui a ouvert une brèche dans le droit du travail pour (2) WK-CE. fr, article précité. (3) Cass. soc., 27 mai 2009, n o , inédit, rectifié par un arrêt du 24 juin 2009 ; Cass. soc., 30 sept. 2009, n o (4) Cass. crim., 24 févr. 2010, n o (5) C. com., art. L et L (6) C. com., art. L (7) Paul-Henri Antonmattei, Professeur de droit à l université de Montpellier 1. Les Cahiers du DRH - n Juin

3 les réunions du CE à l aide des nouvelles technologies. Lors du licenciement pour faute d un salarié protégé, les membres du comité d entreprise avaient été réunis par visioconférence à partir de deux sites situés à Cavaillon, siège de la société, et à Rouen. Le salarié avait contesté la validité de cette réunion de consultation. Mais le Conseil d État a considéré que la procédure n était pas entachée d irrégularité. Par cette décision, il valide implicitement l utilisation du système de vidéoconférence pour les réunions du CE (8). La décision est implicite dans la mesure où le juge n était pas interrogé sur la licéité même de la visioconférence. En juxtaposant ces éléments juridiques épars, il semble désormais possible de tracer le cadre légitime d une réunion virtuelle du comité d entreprise. Règlement intérieur du CE ou accord collectif? Il s agit tout d abord de savoir si la mise en place de réunions virtuelles du comité d entreprise relève de son règlement intérieur ou d un accord collectif. Il semble a priori indiscutable que ce sujet relève du règlement intérieur du comité d entreprise. Le Code du travail est on ne peut plus explicite sur ce sujet, puisqu il prévoit que «le comité d entreprise détermine, dans un règlement intérieur, les modalités de son fonctionnement et celles de ses rapports avec les salariés de l entreprise, pour l exercice des missions qui lui sont conférées par le présent titre» (9). Mais ce support ne permet pas d assurer la pérennité de la visioconférence dans la mesure où, en cas de renouvellement, le nouveau comité d entreprise peut décider arbitrairement de ne plus reconduire ce dispositif et de revenir aux réunions traditionnelles, avec présence physique des élus. Dans ce cas, le règlement intérieur adopté par un précédent comité risque d être remis en cause. Il apparait, par ailleurs, possible de négocier un accord collectif sur l organisation de réunions du comité d entreprise au moyen d une visioconférence. La législation permet en effet de négocier des dispositions plus favorables relatives au fonctionnement du comité d entreprise par accord collectif (10). La question au fond revient à savoir si la réunion par visioconférence est plus favorable au fonctionnement du comité que celle imposant la présence physique de ses membres dans un seul et même endroit. Et il semble risqué de considérer cette disposition comme étant plus favorable, dès lors que le comité s y oppose. La voie de la sécurité désigne donc plus le règlement intérieur que l accord d entreprise comme support approprié pour mettre en place ce mode de fonctionnement. L utilisation de l indicatif présent par le Code du travail recodifié signifie, (8) CE, 4 e sous-sect., 9 sept. 2010, n o (9) C. trav., art. L (10) C. trav., art. L Les Cahiers du DRH - n Juin 2011

4 Réunir le comité d entreprise en visioconférence selon nous, que la disposition est impérative, dès lors qu il s agit du fonctionnement du comité (11), ce que confirme par ailleurs un arrêt de la Cour de cassation (12). Conditions à respecter Si la réunion du CE apparaît possible par des moyens de télécommunication, c est sous la réserve de quelques précautions élémentaires quant à son mode de fonctionnement. Identification des intervenants Tout d abord, le système doit permettre d identifier avec certitude les participants et la nature de leurs droits respectifs à participer aux réunions du comité. Il convient donc de différencier les membres titulaires, les suppléants et les représentants syndicaux. Il peut s avérer aussi utile de distinguer parmi les élus ceux qui occupent les fonctions de secrétaire et de trésorier, ainsi que leurs adjoints. Enfin, il faut prévoir l intervention du médecin du travail (13), des experts du comité, du commissaire aux comptes, de l auteur d une OPA et de l inspection du travail (14). Sans oublier les invités du comité avec l accord de l employeur. Pour la partie patronale, il faut identifier le président et ses deux collaborateurs. Ensuite, le système doit préserver la réalité et la qualité des débats. En aucun cas, la visioconférence ne doit permettre de dépasser le nombre de collaborateurs qui peuvent assister l employeur. Ce nombre est limité à deux (15). Pas plus qu il ne semble possible de prévoir que la présidence soit assurée simultanément par deux personnes (16). Avis, votes et résolutions Le système doit également permettre la prise de résolutions par les membres titulaires du comité. C est notamment le cas lors du recours à une expertise, pour la saisine de l inspection du travail en cas de recours abusif aux contrats à durée déterminée ou lors de la nomination du médecin du travail. Il faut que le système garantisse le secret du vote dans les situations où la législation l impose. Dans ce cas, le vote doit se dérouler à bulletins secrets et de façon simultanée pour respecter les conditions exigées à l article R du Code du travail. L une des difficultés réside dans l hypothèse où les membres titulaires qui doivent voter sont isolés dans des endroits différents. C est dans ce cadre que les nouvelles technologies vont permettre un vote secret à distance. Enfin, le système de visioconférence doit permettre de recueillir l avis motivé des élus titulaires lorsqu ils sont consultés. Lors d un processus de consultation à l occasion d une réunion à distance, chaque membre doit pouvoir émettre individuellement un avis «favorable», «défavorable» ou une «abstention». Les résolutions et consultations du comité d entreprise sont prises à la majorité des présents en ligne et il ne doit être tenu compte, pour le calcul de cette majorité, que des membres connectés ayant le droit de voter (17). Puis, le système doit totaliser les avis rendus pour établir l avis du comité d entreprise. À ce titre, il doit assimiler à un vote négatif les abstentions ou la non-saisie du vote électronique qui est assimilable à un vote blanc. En cas de partage des voix, le système doit constater que l avis est négatif. Il doit aussi accepter un avis motivé, c est-à-dire prévoir la possibilité de prendre en compte des commentaires reflets de la position majoritaire des représentants titulaires du comité d entreprise. Enregistrement de la réunion La visioconférence est donc le seul moyen de garantir une réunion virtuelle normale du comité d entreprise permettant ces identifi cations, ces échanges et ces délibérations. La téléconférence ou les réseaux sociaux internes ne présentent pas de garanties suffisantes pour répondre à toutes ces conditions. La mise en place d une visioconférence ne doit pas permettre d enregistrer des débats à l insu des participants, sous peine de se transformer en système de vidéosurveillance. (11) C. trav., art. L (12) Cass. soc., 12 juill. 2006, n o (13) C. trav., art. R (14) C. trav., art. L (15) C. trav., art. L (16) Cass. soc., 27 nov. 1980, n o (17) Cass. soc., 25 janv. 1995, n o Les Cahiers du DRH - n Juin

5 Dans le même ordre d idée, il semble exclu de remplacer le procès-verbal prévu par l article L par le film de la réunion virtuelle. Il paraît toutefois possible d admettre l enregistrement vidéo d une réunion du comité d entreprise si les membres de ce dernier l acceptent expressément ou si aucun d entre eux ne s y oppose. Une formalité qui implique donc une délibération unanime des membres titulaires du comité. Fonctionnement de la visioconférence Des solutions plus ou moins évoluées Les progrès réalisés ces dix dernières années, en termes de réseau et de puissance de calcul des ordinateurs, permettent aujourd hui aux entreprises de toutes tailles de déployer, facilement et à moindre coût, une plateforme de visioconférence. Que le choix se porte vers une solution gratuite, telle que Skype ou vers un progiciel dédié et sur mesure, la plateforme de visioconférence utilisée dans le cadre du comité d entreprise sera articulée autour de deux fonctions bien précises : la transmission des images et des sons ; l identification et la comptabilisation des votes. À ce titre, seules les solutions les plus abouties permettent d intégrer toutes ces fonctions en un seul outil : lancement de la session à une heure précise ; incrustation des noms ; obscurcissement de l écran durant le scrutin ; affichage des résultats des votes ; clôture automatique de la conférence. Certains professionnels proposent, par exemple, un outil qui permet l organisation simplifiée de conférences web. Les intervenants, qu ils soient en dedans ou en dehors de l intranet de l entreprise, peuvent se connecter à la conférence via un serveur web. Celui-ci propose ensuite d installer, éventuellement, une micro application permettant, par exemple, l échange et la présentation immédiate de documents, la prise de contrôle à distance d un poste de travail, la gestion des participants et l insertion de messages textes. Pour les autres, il est facile d imaginer le déploiement d un site web, tiers partie, dont le seul objet serait de recenser les votes effectués durant la réunion. En outre, même externe au réseau de l entreprise, il est possible de garantir l intégrité des informations transmises vers ce site par le biais d une connexion sécurisée de type SSL. Paramètres de confidentialité Dans tous les cas, quel que soit le système utilisé, chaque intervenant se verra attribuer par l administrateur de la visioconférence, préalablement à la réunion, un identifiant et un mot de passe qui lui permettront d accéder à son compte personnel. Au cours d une session type de comité d entreprise, il est souvent demandé aux participants, en fonction des pri- 22 Les Cahiers du DRH - n Juin 2011

6 Réunir le comité d entreprise en visioconférence vilèges de représentation alloués à leur compte, de prendre part à des votes. Or, même si le support de visioconférence le plus répandu aujourd hui reste l ordinateur portable, beaucoup d alternatives, allant du simple PDA à la salle spécialement aménagée, sont envisageables. C est pourquoi, afin de garantir l anonymat exigé par la loi, la visioconférence devrait être momentanément désactivée durant cette phase de vote et remplacée sur l écran par : la question soumise ; les réponses possibles ; le temps restant avant la fi n du scrutin. Au terme de ce compte à rebours, l option de vote sera verrouillée, la visioconférence réactivée et, par exemple, le résultat du scrutin affiché en incrustation sur l écran. Au-delà du respect des conditions édictées par la loi, cette étape permettra d anticiper sur l apparition de systèmes de visioconférence plus perfectionnés, comme l imagerie holographique. Ce n est pas de la science-fiction, des tests en ce sens ont déjà été réalisés aux États-Unis. Avec l apparition de nouveau codecs audio et vidéo, comme le format déjà très répandu H.264, il est possible de tenir des conférences dites de téléprésence. De tels systèmes permettent de voir ses interlocuteurs à l échelle 1. De plus, grâce à l emplacement ergonomique de la caméra, on peut même discuter avec eux «les yeux dans les yeux» et, au travers d une résolution Hi-Fi spatialisée qu autorisent aussi ces nouveaux protocoles, les localiser dans l espace. Une solution écologique En conclusion, la visioconférence est aujourd hui un produit grand public qui profite au monde professionnel en réduisant les frais d organisation et de déplacement. Le retour sur investissement est, quant à lui, beaucoup plus rapide. En effet, le large panel d offres disponibles ne nécessite plus obligatoirement de faire appel à une structure spécialisée pour doter son entreprise d une telle plateforme. Un ordinateur portable doté d une caméra, d un micro et d un accès internet peuvent suffire. D ailleurs, la majorité des prestataires web intègrent aujourd hui des solutions clés en main à leurs offres haut-débit. Enfin, une étude publiée en juillet 2010 par le Carbon Disclosure Project, financée par le géant américain des télécoms AT & T, démontre que ce moyen d organiser des réunions permettrait de réduire significativement le rejet de gaz à effet de serre et d économiser, sur le seul territoire nord américain, plus de 5,5 millions de tonnes de CO 2 par an. Le droit du travail du futur apparaît progressivement, mais les plus grandes évolutions restent à venir. Les Cahiers du DRH - n Juin

7 Modèles d écrans réalisés par Pierre Niel Graphicatelier Concepteur de solutions Web. Tél. : Entrez votre code : Bonjour, Monsieur Paul Dubois. En votre qualité de représentant titulaire du comité d Egleron, vous allez voter pour exprimer votre avis sur le projet présenté par la direction de l établissement. Quel est votre avis sur le projet que vient de présenter le Président? FAVORABLE Tapez 1 DÉFAVORABLE Tapez 2 SANS AVIS Tapez 3 Merci, Monsieur Paul Dubois. Votre vote est enregistré. Voici l avis du comité d entreprise FAVORABLE 5 DÉFAVORABLE 2 SANS AVIS 1 Le comité d établissement a rendu un avis favorable 24 Les Cahiers du DRH - n Juin 2011

23 Secrétaire du comité d entreprise

23 Secrétaire du comité d entreprise 23 Secrétaire du comité d entreprise L E S S E N T I E L Le secrétaire, élu lors de la réunion constitutive, est obligatoirement choisi parmi les membres titulaires. Il occupe une place essentielle au

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

CE : comment obtenir vos budgets

CE : comment obtenir vos budgets Droit en du pratique CE Pour fonctionner ou proposer des ASC aux salariés, le CE a forcément besoin de moyens financiers! Or sa principale ressource en la matière, c est l employeur, puisque c est lui

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil d administration

Règlement intérieur du Conseil d administration Règlement intérieur du Conseil d administration Le présent règlement intérieur a été adopté par le Conseil d administration à sa première session, le 14 décembre 1977. À sa cinquante-quatrième session,

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois NEWSLETTER SOCIALE M A I 2 0 1 5 A LA UNE L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois La loi du 2 août 2005 a porté la durée des mandats

Plus en détail

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP).

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP). MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3361 Convention collective nationale IDCC : 2770. ÉDITION PHONOGRAPHIQUE ACCORD

Plus en détail

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Le rôledutrésorierce 1.2 / 5. Le suivi et la gestion des cotisations URSSAF Le CE peut être amené à

Plus en détail

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit 17 juin 2013 Isabelle Renard Docteur Ingénieur Avocat Associée irenard@racine.eu - Sommaire - Accès aux fichiers

Plus en détail

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP :

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP : 1 INFOS N 5 Information du CE sur la déclaration du nombre de travailleurs handicapés «L'employeur porte à la connaissance du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel la déclaration

Plus en détail

16 Mise en place et exploitation de la base de données économiques et sociales

16 Mise en place et exploitation de la base de données économiques et sociales 16 Mise en place et exploitation de la base de données économiques et sociales 10 recommandations pratiques avant le Jour J Par violaine Manez, Avocat, Associée Landwell & Associés en collaboration avec

Plus en détail

Principes généraux du droit anglais des sociétés

Principes généraux du droit anglais des sociétés Principes généraux du droit anglais des sociétés 2004 PRINCIPES GÉNÉRAUX DU DROIT ANGLAIS DES SOCIÉTÉS FIELD FISHER WATERHOUSE 1 Direction de la société Les Directors Les premiers administrateurs d une

Plus en détail

Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française

Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française Tribunal des Conflits n 3807 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de la Polynésie française Mlle C c/ Polynésie française Séance du 30 janvier 2012 Rapporteur : M. Christian Vigouroux Commissaire

Plus en détail

Rapport d amélioration sur les instances à distance de la FEUQ

Rapport d amélioration sur les instances à distance de la FEUQ Rapport d amélioration sur les instances à distance de la FEUQ Dans le cadre de la CAI-1413 Fédération étudiante universitaire du Québec La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) est une organisation

Plus en détail

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015.

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015. FÉVRIER 2015 A LA UNE Un accord collectif ne peut suppléer le règlement intérieur dans la détermination de la durée maximale de la mise à pied disciplinaire Depuis 2010, la Chambre sociale de la Cour de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

Transparence des comptes du Comité D Entreprise

Transparence des comptes du Comité D Entreprise 77 Avenue Cyrille Besset 06800 Cagnes Sur Mer Tél : 04.92.13.33.00 Fax : 04.92.13.33.01 www.vision-expertises.fr contact@vision-expertises.fr Transparence des comptes du Comité D Entreprise Spécificités

Plus en détail

FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE

FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE FICHE 4 TOUT CE QUI CHANGE EN MATIERE D INFORMATION- CONSULTATION DU CE 1. Les délais de consultation du CE Sur le principe, rien ne change, en pratique, toute votre vie d élu CE va être bouleversée et

Plus en détail

TENUE DE L ASSEMBLÉE. Accès à l assemblée. Tenue de l assemblée Fiche 17. Particularismes

TENUE DE L ASSEMBLÉE. Accès à l assemblée. Tenue de l assemblée Fiche 17. Particularismes TENUE DE L ASSEMBLÉE Accès à l assemblée En principe, tout actionnaire non privé du droit de vote a un droit d accès à l assemblée. Présence de clause statutaire exigeant un nombre minimum d actions Certains

Plus en détail

REPRESENTATION DES SALARIES AU CONSEIL D ADMINISTRATION

REPRESENTATION DES SALARIES AU CONSEIL D ADMINISTRATION REPRESENTATION DES SALARIES AU CONSEIL D ADMINISTRATION SECAFI Diagnostic Stratégie Emploi Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile de France Direction Régionale Ile de

Plus en détail

pratiques Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e?

pratiques Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e? pratiques [pouvoir disciplinaire de l employeur] Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e? La mise en place d un système de vidéosurveillance, qui permet d enregistrer les faits et gestes

Plus en détail

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France

Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Statuts et Règlement Intérieur de l Union des Associations Suisses de France Article 1 er : Constitution, Dénomination I DEFINITION ET OBJET L Union des Associations Suisses de France est une Union formée

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP)

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) Le protocole d accord se négocie entre le chef d entreprise ou son représentant (dument mandaté à cet effet) et les organisations syndicales (OS) représentatives.

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE SPECIALE DES PORTEURS D ACTIONS A DROIT DE VOTE DOUBLE DU 29 MAI 2015

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE SPECIALE DES PORTEURS D ACTIONS A DROIT DE VOTE DOUBLE DU 29 MAI 2015 LEGRAND Société Anonyme au capital de 1 063 830 460 euros Siège Social : 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 87000 Limoges 421 259 615 RCS Limoges PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE SPECIALE DES PORTEURS

Plus en détail

Les commissions antistress sont-elles légales?

Les commissions antistress sont-elles légales? Les commissions antistress sont-elles légales? Face aux risques psychosociaux, le Ministère du travail préconise une démarche concertée pour concevoir un plan de prévention adapté mais surtout accepté.

Plus en détail

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts

FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA. Statuts AGE du 23 janvier 2014 FEDERATION FORET-BOIS RHÔNE-ALPES FIBRA Statuts Titre 1 : dénomination, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution Il est fondé entre les organisations professionnelles

Plus en détail

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF LA CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE Une association est définie

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 20 SEPTEMBRE 2007

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 20 SEPTEMBRE 2007 PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 20 SEPTEMBRE 2007 Etaient présents : Monsieur SUSSFELD Président du Comité Monsieur MOREAU Directeur des Ressources Humaines Madame FOUQUIER (M) Titulaire

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

STATUTS. Groupe Minoteries SA. TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE. Groupe Minoteries SA

STATUTS. Groupe Minoteries SA. TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE. Groupe Minoteries SA STATUTS De Groupe Minoteries SA TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE Article 1 Raison sociale Il existe, sous la raison sociale : Groupe Minoteries SA une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues,

Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Beauvais, le 24 octobre 2012 Dossier suivi par le cabinet de la Présidente Tél. - 03.44.15.68.27 - s.landry@beauvaisis.fr La Présidente, Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chers Collègues, Vous le savez

Plus en détail

Les sociétés sont accusées

Les sociétés sont accusées Prime de partage des profits PRIME DE DIVIDENDE Sylvain Niel et Nadia Hamida procèdent au décryptage complet de la nouvelle prime de dividende et expliquent comment procéder en pratique pour la mettre

Plus en détail

Les moyens du SANTÉ AU TRAVAIL GUIDE. LAMY HYGIÈNE ET SÉCURITÉ La référence des experts en droit de la santé et de la sécurité au travail!

Les moyens du SANTÉ AU TRAVAIL GUIDE. LAMY HYGIÈNE ET SÉCURITÉ La référence des experts en droit de la santé et de la sécurité au travail! SANTÉ AU TRAVAIL PRÉVENIR ET ÉVITER LES RISQUES LAMY HYGIÈNE ET SÉCURITÉ La référence des experts en droit de la santé et de la sécurité au travail! GUIDE Les moyens du Maîtrisez tous les aspects de la

Plus en détail

La subordination est le critère de qualification du contrat de travail La subordination économique constitue un indice de la subordination juridique

La subordination est le critère de qualification du contrat de travail La subordination économique constitue un indice de la subordination juridique Travaux dirigés de droit du travail, 3 ème année de Licence de droit, année 2011-2012 1 ère séance - Le lien de subordination Cass. Soc. 13 novembre 1996, n 94-13187 Cass. Soc. 19 décembre 2000, n 98-40572

Plus en détail

Les déplacements du salarié

Les déplacements du salarié Les déplacements du salarié Aller d un lieu à un autre. Action bien anodine de la vie professionnelle source pourtant de situations génératrices de nombreux problèmes. Sait- on que près de 19 500 accidents

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 L Assemblée Générale Mixte des Actionnaires d AREVA s est réunie le 20 mai 2014 à la Tour AREVA, 1 Place Jean Millier 92400 Courbevoie, sous

Plus en détail

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement.

Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société O 2 Développement. Mentions légales Le présent site accessible à l adresse http://www.o2.fr/ (ci-après le Site ) est la propriété de la société Il est édité par la société Développement, SAS au capital de 737 600 euros,

Plus en détail

Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010

Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010 Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010 Âge Accès aux crédits à la consommation Recommandations L établissement de crédit X, filiale de F, a refusé d attribuer une carte de paiement adossée à une

Plus en détail

Procédure pénale. Thèmes abordés : Procédure par contumace/ Nouvelle procédure par défaut

Procédure pénale. Thèmes abordés : Procédure par contumace/ Nouvelle procédure par défaut Procédure pénale Thèmes abordés : Procédure par contumace/ Nouvelle procédure par défaut Corrigé : Dissertation Le jugement de la personne poursuivie en son absence Indications de méthodologie : Sur la

Plus en détail

Les missions. des experts. au service des comités d entreprise et des CHSCT. Version actualisée de la L.S.E

Les missions. des experts. au service des comités d entreprise et des CHSCT. Version actualisée de la L.S.E Les missions des experts Version actualisée de la L.S.E Juin 2014 Nos agréments et certifications Ordre des experts-comptables : nous sommes inscrits à l ordre des experts-comptables. : nous sommes agréés

Plus en détail

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004

Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts de l Association Internationale de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescents, et des Professions Associées Constitution Amendé 2004 Statuts IACAPAP version française 2004 p. 1 Statuts de L Association

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail

Conclusions de Madame l'avocat général Béatrice De Beaupuis -------------------

Conclusions de Madame l'avocat général Béatrice De Beaupuis ------------------- 1 DEMANDE D AVIS N G 13-70.002 (Art. L. 441-1 du code de l'organisation judiciaire) (Art. 1031-1 à 1031-7 du code de procédure civile) (Art. 706-64 et suiv. du code de procédure pénale) TRIBUNAL DES AFFAIRES

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs, est un acte juridique par lequel une personne/autorité (le délégant) se dessaisit d'une fraction des pouvoirs qui lui sont conférés et les transfère à une personne/autorité subordonnée

Plus en détail

DEFINITION. Ce concept est de plus en plus utilisé pour des applications de gestion de flottes et de sécurisation de véhicules.

DEFINITION. Ce concept est de plus en plus utilisé pour des applications de gestion de flottes et de sécurisation de véhicules. LA GEOLOCALISATION DEFINITION - A l origine : La géolocalisation est la localisation d un objet sur une carte à l aide de positions géographiques. On utilise la géolocalisation par GPS (Global Positionning

Plus en détail

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion?

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Voir la réponse Le rôledutrésorierce 1.2 B-Lestâchesliéesàlagestion des budgets Référence Internet

Plus en détail

Communication : de quels droits disposez - vous?

Communication : de quels droits disposez - vous? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Communication : de quels droits disposez - vous? Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Introduction

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Introduction: définition, contexte et rappel des principes généraux Délégation de pouvoirs et notions voisines

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE ARTICLE 1 Champ d application En préliminaire, il est stipulé que la réglementation de la vente et d utilisation à distance s applique «à toute

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE 1 SOMMAIRE Titre I Organisation et déroulement des séances du Conseil Communautaire P.3 A- Organisation des séances B- Déroulement des séances Titre II Police

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION - AGENCE DU REVENU Adoptées par le Forum Revenu du 13 juin 2013 25-FARQ-01 Amendées par le Forum Revenu du 16 avril 2014 25-FARQ-03 Amendées par le Forum

Plus en détail

Règlement intérieur du Conseil de surveillance

Règlement intérieur du Conseil de surveillance Règlement intérieur du Conseil de surveillance 1. Préambule...3 2. Rôle du Conseil de surveillance...4 2.1. Mission générale de contrôle permanent... 4 2.2. Rôle de vérification du bon exercice du pouvoir

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 155 742 320 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE Les comités d usagers des services Audiovisuel Bibliothèques Informatique et télécommunications Document

Plus en détail

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96 contact@haas-avocats.com www.haas-avocats.com www.jurilexblog.com 1 2012 Haas société d Avocats

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012

Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Procès-verbal de l Assemblée Générale Extraordinaire du 4 février 2012 Le 4 février 2012, à l Isle-Adam (95290), Maison de l Amitié, 44, avenue de Paris, les membres de l association «Initiatives et Actions

Plus en détail

Avis n 04-A-15 du 28 juillet 2004 relatif à la convention-type «Département innovant» de France Telecom

Avis n 04-A-15 du 28 juillet 2004 relatif à la convention-type «Département innovant» de France Telecom RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 04-A-15 du 28 juillet 2004 relatif à la convention-type «Département innovant» de France Telecom Le Conseil de la concurrence (section III B), Vu la lettre du 30 avril 2004,

Plus en détail

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Me Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 16 mars 2011 THÈMES ABORDÉS : 1. Cloud computing : les limites juridiques de l

Plus en détail

ANNEXE 1 BNP PARIBAS. Siège social : 16, boulevard des Italiens 75009 PARIS 662 042 449 RCS PARIS S T A T U T S

ANNEXE 1 BNP PARIBAS. Siège social : 16, boulevard des Italiens 75009 PARIS 662 042 449 RCS PARIS S T A T U T S ANNEXE 1 BNP PARIBAS Siège social : 16, boulevard des Italiens 75009 PARIS 662 042 449 RCS PARIS S T A T U T S S T A T U T S TITRE I FORME DENOMINATION SIEGE SOCIAL - OBJET Article 1 La Société dénommée

Plus en détail

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ;

Vu la directive 2004/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la sécurité des chemins de fer communautaires modifiée ; Avis n 2015-006 du 3 mars 2015 sur le projet d arrêté relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de trains, pris en application des articles 6 et 26 du décret n

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Les bons réflexes pour garantir le processus

Les bons réflexes pour garantir le processus Les bons réflexes pour garantir le processus Définition du protocole Définition juridique : Pas de définition légale dans le code du travail Définition non juridique : Accord conclu entre l employeur et

Plus en détail

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS)

STATUTS TYPE D UDCCAS. Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) STATUTS TYPE D UDCCAS Union départementale des Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale (UDCCAS) PREAMBULE Les statuts de l UNCCAS prévoient en leur article 5 la possibilité de constituer des

Plus en détail

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS

COUDEKERQUE-BRANCHE STATUTS COUDEKERQUE-BRANCHE Siége administratif : 33 rue Arago, 59210 Coudekerque branche Association loi 1901 n 6356 Affiliation Fédération Française de Triathlon n 02021 Agrée Jeunesse et Sports n 59S1875 N

Plus en détail

info DROIT SOCIAL Egalité de traitement et avantages catégoriels

info DROIT SOCIAL Egalité de traitement et avantages catégoriels n 4 > 4 mars 2015 info ACTUALITÉ JURIDIQUE Sommaire Droit social Egalité de traitement et avantages catégoriels Clauses de non concurrence Droit d accès aux SMS non personnels par l employeur Droit fiscal

Plus en détail

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie GIMI Green-IT PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie Entrez dans une démarche de gestion des coûts et de maîtrise de l environnement

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Cloud Computing et SaaS

Cloud Computing et SaaS Cloud Computing et SaaS On a vu fleurir ces derniers temps un grands nombre de sigles. L un des premiers est SaaS, Software as a Service, sur lequel nous aurons l occasion de revenir. Mais il y en a beaucoup

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux statuant au contentieux N 04BX02064 Inédit au Recueil Lebon M. Jean-Michel BAYLE, Rapporteur M. PEANO, Commissaire du gouvernement M. LEPLAT, Président CABINET D

Plus en détail

aux professionnels et entreprises ; aux groupes dûment habilités tels que des associations, des copropriétés, des groupes d amis, de collègues.

aux professionnels et entreprises ; aux groupes dûment habilités tels que des associations, des copropriétés, des groupes d amis, de collègues. Article 1. Objet : La Ville de Paris organise «La Promotion 2015 du Paris durable» qui a pour objectif de mettre à l honneur des initiatives parisiennes en faveur de l environnement et du développement

Plus en détail

Vademecum. Solutions numériques

Vademecum. Solutions numériques Vademecum 1 Solutions numériques «La visioconférence est l ensemble des techniques et outils qui permettent et facilitent la communication à distance»* 2 1) Visioconférence, Webconférence : des solutions

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE UNITÉ «FONCTIONNAIRES»

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE UNITÉ «FONCTIONNAIRES» RÈGLES DE FONCTIONNEMENT RELATIVES À LA NÉGOCIATION DANS LA FONCTION PUBLIQUE UNITÉ «FONCTIONNAIRES» Adoptées par le Conseil syndical du 14 juin 2013 25-CS-02 Amendées par le Conseil syndical des 15 et

Plus en détail

REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE

REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL ACADEMIQUE (Adopté par le Conseil académique du 20 janvier 2014, PV n 1, p. 5 ; modifié par le Conseil académique du 30 juin 2014, PV n 9, p. 1100.). Conditions de

Plus en détail

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines.

APPROUVE l acte constitutif du groupement de commandes pour l achat d électricité coordonné par le Syndicat d Energie des Yvelines. PROCÈS VERBAL DE LA RÉUNION DU 12 FÉVRIER 2015 - Approbation du procès-verbal de la séance du 20 janvier 2015 - Adhésion au groupement de commande d électricité - Adhésion au groupement de commande pour

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS

FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS FONCTIONNEMENT DES ASSOCIATIONS 1 IMPORTANT A L APPROCHE DE VOS ASSEMBLEES GENERALES PENSEZ A METTRE A JOUR VOS STATUTS OU REGLEMENT INTERIEUR SELON LE CAS Les fondateurs d'une association peuvent avoir

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS

Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS Renouvellement du conseil d administration du CCAS/CIAS Actes-types : 1 / Fixation du nombre d administrateurs 2 / Délibération portant élections des représentants élus 3 / Affichage pour publicité aux

Plus en détail

En effet, l article L. 2121-1 du

En effet, l article L. 2121-1 du Elections professionnelles Nouvelle donne Le vent des réformes législatives (1) qui a soufflé, cet été, sur le droit du travail a profondément bouleversé les règles de la représentativité syndicale. Désormais,

Plus en détail

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts SOMMAIRE Avant Propos 3 Faites un bilan de votre situation actuelle 4 Quelle est la différence entre un logiciel de gestion de contacts et mon organisation

Plus en détail