Maitrise du risque infectieux en secteur médico-social MAS «Sol I Mar» Banyuls sur mer Retour d expérience 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maitrise du risque infectieux en secteur médico-social MAS «Sol I Mar» Banyuls sur mer Retour d expérience 2014"

Transcription

1 Maitrise du risque infectieux en secteur médico-social MAS «Sol I Mar» Banyuls sur mer Retour d expérience 2014 Pierre Goussé, Directeur Adjoint Dr Michel Enjalbert, Président du CLIN Alain Compagne, IDE Hygiéniste Frédéric Rossband, Coordonnateur Qualité-Gestion des Risques Sommaire 1. Enquête nationale maitrise du risque infectieux en MAS- FAM Coordonnateur de la démarche C.CLIN-ARLIN Languedoc Roussillon 3. Etablissement MAS «Sol I Mar» 4. Opportunités pour la MAS 5. Organisation de la procédure en deux temps 6. Organisation du dispositif qualité gestion des risques 7. Composition du groupe d autoévaluation 8. Déroulement de la démarche (amont/aval) 9. Mise en œuvre de la démarche 10. Evaluation de la mise en œuvre du plan d action 11. Conclusion

2 1. Enquête nationale «maitrise du risque infectieux en MAS-FAM» Coordonnée par les 5 CCLIN, Objectif : mieux connaitre le risque infectieux en MAS et FAM Tirage au sort de 60 établissements : 30 FAM et 30 MAS Méthodologie : Manuel d autoévaluation du GREPHH sur la maitrise du risque infectieux pour les FAM, MAS Contexte règlementaire : circulaire interministérielle du relative au programme national de prévention des infections dans le secteur médico-social Coordonnateur de la démarche C.CLIN Sud Est-ARLIN Languedoc Roussillon Sollicitation de la coordinatrice ARLIN LR Dr Cécile MOURLAN pour participer à la démarche d autoévaluation. Accord du Directeur Autonomie Solidarité et du responsable de l établissement.

3 3. Etablissement MAS «Sol I Mar» : carte d identité Population accueillie : 58 résidents en internat sur 3 unités de vie et 1 résident en semi internat. Adultes lourdement polyhandicapés. Moyenne d âge des résidents : 35 ans (47 résidents ont moins de 45 ans). Sexe : 36 hommes, 23 femmes. Nombre d ETP : 70,25 10,50 Médicaux, paramédicaux, IDE 40,50 Aides-soignants,AMP, Moniteurs-éducateurs 18,75 Autres (direction, administratifs, logistiques ) 4. Opportunités pour la MAS Procédure d évaluation externe ANESM en cours Evaluation du DARI de la MAS réalisée en 2012.

4 5. Organisation de la procédure en deux temps Premier temps Rencontre du Dr C. MOURLAN sur site en décembre 2013 : Visite des locaux Présentation de la démarche et du manuel d autoévaluation Présentation de l équipe référente de la MAS Eléments de preuve à fournir en fonction des thématiques Deuxième temps : Evaluation définitive : Validation des éléments de preuves et de la cotation. Propositions d axes d amélioration. 6. Organisation du dispositif qualité gestion des risques Risque infectieux : CLIN transversal à 5 établissements : 3 sanitaires SSR et 2 Médico-Sociaux. Professionnels transversaux : médecin président de la CME et de la CLIN, pharmacien, IDE hygiéniste, qualiticien, personnes ressources ou commissions (CLAN, CSBP ). Equipe Opérationnelle de Lutte Nosocomiales : interne à la MAS contre les Infections responsable établissement, médecin référent MAS, responsable IDE PEC/accompagnement.

5 7. Composition du groupe d autoévaluation Professionnels internes à la MAS : Responsable de la MAS Médecin référent de la MAS Responsable IDE de la prise en charge/accompagnement. Responsable logistique pour l établissement de la MAS IDE référente en hygiène Hospitalière MAS Professionnels transversaux de l association USSAP-ASCV : Responsable des fonctions logistiques, Responsable des fonctions «achat-économat», IDE hygiéniste, Coordonnateur qualité-gestion des risques 8. Déroulement de la démarche (autoévaluation amont : décembre 2013) Qui : groupe d auto-évaluation Information de l ensemble des professionnels de la MAS sur l objectif de l auto-évaluation Constat de l existant par thématique par le groupe d évaluation (+ personnes ressources). Organisation des éléments de preuves. Mesure des écarts et cotation des critères.

6 8. Déroulement de la démarche (auto-évaluation aval : janvier 2014) Qui : coordinatrice ARLIN + groupe d auto-évaluation Evaluation définitive : Présentation de l auto-évaluation + argumentation. Validation des éléments de preuves et de la cotation. Propositions des axes d amélioration. 9. Mise en œuvre de la démarche Restitution à l ensemble des personnels des résultats de l autoévaluation (réunion + journal interne janvier 2014). Qui : responsable de la MAS + qualiticien Au plan local : février 2014 Communication des résultats et axes d amélioration (réunion référents en hygiène). Au plan institutionnel : mars 2014 Présentation des résultats à la CLIN Programme CLIN : calendrier des axes d amélioration

7 10. Evaluation de la mise en œuvre du plan d actions Qui : les commissions concernées en fonction des thématiques : CLIN, CLAN, CSBP... Quand : en fonction du calendrier prévu par les commissions. Les outils : les réunions, les procédures et protocoles, les tableaux de bord de suivi, l organisation de la gestion documentaire : version papier (traçabilité), version informatisé (portail ). 11. Conclusion Dans la prévention du risque infectieux l ARLIN est un interlocuteur privilégié pour la méthodologie et le conseil technique. Cette auto-évaluation a permis : de réajuster nos pratiques, d en faire bénéficier l ensemble des autres établissements (sanitaires et médico-social).

8 11. Conclusion L Aide que représente l auto évaluation : une prise de conscience collective de l ensemble des professionnels, une participation, motivation, implication des professionnels à l application de conduites à tenir relatives à leur métier (possibilité de formaliser des référents soignants ou non soignants en Hygiène dans les unités de prise en charge des résidents), 11. Conclusion L Aide que représente l auto évaluation : une mise en application à court terme d actions d amélioration (peu onéreuses) : pourassurerlaprisedet del assietterepasdansl unitédesoinpar l achat et la mise à disposition de thermomètres, pourappliquerlesprécautionsstandardetparticulièrementleportd un tablier à usage unique(protège la tenue et limite le risque infectieux par transmission croisée de contact) lors des soins de nursing (toilette, gestion des excrétas ), parl informationdesprofessionnelsconcernésetlamiseàdisposition danslesunitésdeséquipements(gantsàuu,tablieràuu,lunettesde protection individualisées ) parla miseenplaced unefichedetraçabilitésuiteàl élaborationou à l actualisation d une procédure.

9 11. Conclusion L Aide que représente l auto évaluation : une réflexion pyramidale sur la possibilité de l achat, de l installation d équipements et ou de matériel nécessaire à l amélioration de la prise en charge du résident et ou à l amélioration des conditions de travail, d hygiène et de sécurité : par la mise en place de distributeurs de savon, d essuie mains dans les lieux de soins (chambres, infirmeries,wc ), vestiaires. par la mise à disposition (usagers, visiteurs, professionnels) de distributeurs de SHA Réflexion sur l achat de lave bassin et ou à défaut de l utilisation de sacs «protège bassin» ou «protège seau» relatif à la gestion des excrétas. 11. Conclusion Les difficultés rencontrées : Parfois méfiance sur le terrain : ressenti «de jugement, de flicage» ; nécessite donc de dédramatiser en expliquant le pourquoi de la démarche. Parfois incompréhension de la démarche liée à une culture «médico-sociale» pré établie : «nous ne sommes pas dans un établissement hospitalier, nous n avons pas la même prise en charge» ; nécessite donc d expliquer : les soins de prise en charge des usagers (nursing, soins spécifiques ide) sont identiques au domicile, à l hôpital, dans tous les établissements de santé. Les germes ne choisissent pas le lieu de leur développement ni le mode de leur transmission

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours

Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours Gestion du risque infectieux en EHPAD : appui de l infirmière hygiéniste mobile en EHPAD, secteur de Nemours 6 ème journée de formation destinée aux EHPAD d Ile de France, 2 avril 2015 C. LE GALL, IDE

Plus en détail

Prévention du risque infectieux (PRI) en FAM MAS IME Audit du GREPHH

Prévention du risque infectieux (PRI) en FAM MAS IME Audit du GREPHH Prévention du risque infectieux (PRI) en FAM MAS IME Audit du GREPHH Journée de Prévention du Risque Infectieux Rhône-Alpes en FAM MAS IME Jeudi 17 Octobre 2013 Programme national 2011-2013 Prévention

Plus en détail

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier

Plus en détail

La tenue en questions

La tenue en questions La tenue en questions Journée Prévention du Risque Infectieux en FAM MAS IME Jeudi 6 Octobre 2016 Groupe PRI - Mas de Revolat - FAM Parc de l Europe - Feyzin (69) Danièle RELAVE : cadre service paramédical

Plus en détail

Bilan de la mise en œuvre du programme national de prévention des infections dans le secteur médico-social

Bilan de la mise en œuvre du programme national de prévention des infections dans le secteur médico-social Bilan de la mise en œuvre du programme national de prévention des infections dans le secteur médico-social 2011-2013 Réunion annuelle du réseau des responsables et médecins coordonnateurs des EMS 28 janvier

Plus en détail

LE MATERIEL DE SOINS EN EHPAD?

LE MATERIEL DE SOINS EN EHPAD? LE MATERIEL DE SOINS EN EHPAD? l entretien de la planification à la traçabilité Journée de prévention du risque infectieux RHONE-ALPES 17 JUIN 2014 EMH Groupe ACPPA: Dr C. ALVAN - M. BONNAND Pharmacien

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

Visite de risques : analyse des risques a priori

Visite de risques : analyse des risques a priori Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Visite de risques : analyse des risques a priori Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en

Plus en détail

RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE

RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE RÔLE DU RÉFÉRENT HYGIÈNE 7 ème journée de Prévention du Risque Infectieux en EMS.. 21 mai 2015 Yvette LONGI Infirmière Hygiéniste EHPAD Résidence OBERT Contexte règlementaire Circulaire DGS/DHOS/DGAS/2009/264

Plus en détail

EPP FORMATIVE EVALUER ET FORMER EN MEME TEMPS QUELS BENEFICES SUR LES PRATIQUES? CCLIN EST N. VERNIER 19èmes JRH DE LORRAINE JUIN 2011

EPP FORMATIVE EVALUER ET FORMER EN MEME TEMPS QUELS BENEFICES SUR LES PRATIQUES? CCLIN EST N. VERNIER 19èmes JRH DE LORRAINE JUIN 2011 EPP FORMATIVE EVALUER ET FORMER EN MEME TEMPS QUELS BENEFICES SUR LES PRATIQUES? CCLIN EST N. VERNIER 9èmes JRH DE LORRAINE 3-4 JUIN 0 Préambule Projet CCLIN-Est Développer une EPP formative à destination

Plus en détail

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier de Valence

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités - DGS/DHOS - Cellule infections nosocomiales version juin 2006

Ministère de la santé et des solidarités - DGS/DHOS - Cellule infections nosocomiales version juin 2006 Bilan d'activités des centres de coordination de lutte contre les infections nosocomiales et de leurs antennes régionales (CCLIN) Fiche de synthèse annuelle ARLIN LORRAINE Domaines d activités Activités

Plus en détail

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Dr Zoher KADI Responsable ARLIN Picardie Définitions Contamination Colonisation Infection Infection Associée aux Soins Formation des Référents

Plus en détail

Comment réaliser son DARI

Comment réaliser son DARI Evaluation du risque infectieux en EHPAD Comment réaliser son DARI (Document d Analyse du Risque Infectieux) Trouver et mettre en place une expertise en hygiène Docteur Françoise RUBAN-AGNIEL, Equipe d

Plus en détail

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL

AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL Outil élaboré par le groupe de travail interrégional «Gestion des risques» du CClin Ouest Septembre 2016 Définition de l

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

Contexte. Audit Hygiène des mains en 2009 Pas d hygiène des mains pour 10% des soignants à la sortie de chambre de patients en PCC

Contexte. Audit Hygiène des mains en 2009 Pas d hygiène des mains pour 10% des soignants à la sortie de chambre de patients en PCC EVALUATION DES PCH Dr Florence Pospisil(CH Carpentras et Sault) Dr Sylvie Comparot (CH Vaison-la-Romaine) Dr Dominique Carrière (CH Vaison-la-Romaine) Visi Chaix (CH Carpentras, Sault et Vaison-la-Romaine)

Plus en détail

Auto-évaluation sur la maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Auto-évaluation sur la maîtrise du risque infectieux en EHPAD Auto-évaluation sur la maîtrise du risque infectieux en EHPAD Comment intégrer le DARI dans la démarche d évaluation interne? Dr Fatima Berjamy Journée régionale des EMS, Besançon, 14 novembre 2013 Introduction

Plus en détail

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales les activités 211 Explication des points redistribués Explications sur la redistribution des points par type établissement

Plus en détail

Le Groupe Associatif ACPPA

Le Groupe Associatif ACPPA Le Groupe Associatif ACPPA répondre au besoin d accompagnement des personnes fragilisées par le grand âge ou le handicap. Organisme gestionnaire privé, Dr Catherine Alvan Mme Michèle Bonnand Mme Isabelle

Plus en détail

Evaluation de la couverture vaccinale dans les établissements médico-sociaux de Franche-Comté

Evaluation de la couverture vaccinale dans les établissements médico-sociaux de Franche-Comté Evaluation de la couverture vaccinale dans les établissements médico-sociaux de Franche-Comté 2013-2014 Contexte La vulnérabilité des résidents et la vie en collectivité favorise le risque d infections

Plus en détail

ARLIN des Pays de la Loire

ARLIN des Pays de la Loire OUTILS POUR LA PREVENTION Catherine AVRIL Françoise RAYMOND ARLIN des Pays de la Loire C. AVRIL F. RAYMOND V. de SALINS S. LE BLEIS 50 % (PH) 100 % (Cadre) 100 % (Cadre) 100 % (secrétaire) Objectifs Soutien

Plus en détail

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS DIAGNOSTIC HYGIENE 2007 Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL Réunion RRESO 13.12.2007 Valérie LE GRAND Infirmière hygiéniste LES OBJECTIFS Effectuer un bilan de l existant dans chaque service

Plus en détail

Mélodie Lucas Interne de Santé Publique. 4 e journée régionale de prévention du risque infectieux en établissements médico-sociaux 22 novembre 2012

Mélodie Lucas Interne de Santé Publique. 4 e journée régionale de prévention du risque infectieux en établissements médico-sociaux 22 novembre 2012 Mélodie Lucas Interne de Santé Publique e journée régionale de prévention du risque infectieux en établissements médico-sociaux 22 novembre 212 Contexte Structures d accueil médicalisé pour personnes handicapées

Plus en détail

ARLIN Pays de la Loire Commission ligérienne des paramédicaux hygiénistes

ARLIN Pays de la Loire Commission ligérienne des paramédicaux hygiénistes ARLIN Pays de la Loire Commission ligérienne des paramédicaux hygiénistes Groupe d évaluation des pratiques en hygiène hospitalière (GREPHH) Hygiène des mains et Semaine sécurité patient 2012 Risque infectieux

Plus en détail

KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté

KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté KIT AES Optimisation de la prévention et de la prise en charge des AES en EMS en Franche-Comté Journée des EMS en Franche-Comté 3 Novembre 2015 Dr Adeline FOLTZER Coordonnatrice médicale COREVIH Franche-Comté

Plus en détail

Contexte (1) : Un plan stratégique national. Contexte (3) : Une organisation régionale. Contexte (2) : Des contraintes inhérentes aux EHPAD

Contexte (1) : Un plan stratégique national. Contexte (3) : Une organisation régionale. Contexte (2) : Des contraintes inhérentes aux EHPAD Contexte (1) : Un plan stratégique national Prévention et gestion du risque infectieux en EHPAD : Circulaire DGS/DHOS/DGAS/2009/264 du 19 août 2009 relative à la mise en œuvre du plan stratégique national

Plus en détail

Hygiène Stérilisation

Hygiène Stérilisation Formation des correspondants en hygiène hospitalière Répondre aux exigences de la circulaire DGS/DH n 6454 du 29 décembre 2000 relative à la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

Plus en détail

Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD Prévention et de maîtrise du risque infectieux en EHPAD Evaluation de la gestion des excréta : présentation de la grille de recueil Stéphanie GODARD, IDE Coordinatrice Journée régionale de Formation destinée

Plus en détail

Projet d instruction relative à la mise en œuvre du PROPIAS en EMS

Projet d instruction relative à la mise en œuvre du PROPIAS en EMS Projet d instruction relative à la mise en œuvre du PROPIAS en EMS Journée de prévention du risque infectieux en EMS ARLIN Champagne Ardenne 14 avril 2016 Anne-Marie TAHRAT DGCS 1 Les 3 axes du PROPIAS

Plus en détail

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra vitréennes Evaluation des Pratiques Professionnelles EPP Protocole de visite de risque 2014 Table des matières Glossaire... 3 Introduction...

Plus en détail

Les instances hospitalières

Les instances hospitalières Les instances hospitalières La nouvelle gouvernance Grégory GUILLAN, Formateur I.F.S.I. Charles Foix Mars 2011 Objectifs Définir les différentes instances hospitalières. Déterminer les différentes missions

Plus en détail

La visite de risque appliquée à l hygiène hospitalière : retour d expérience dans 52 services

La visite de risque appliquée à l hygiène hospitalière : retour d expérience dans 52 services La visite de risque appliquée à l hygiène hospitalière : retour d expérience dans 52 services Marie V, Lasheras A, Leroyer C, Boyer F, Boulestreau H, Auffret A, Nunes J, Rogues AM XXVème congrès SF2H Marseille

Plus en détail

Excreta Les outils des CClin-Arlin

Excreta Les outils des CClin-Arlin Excreta Les outils des CClin-Arlin Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Dr Marine Giard Réunion, avril 2014 Contexte Epidémies liées à des

Plus en détail

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière

XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière XXII ème Congrès Société Française d Hygiène Hospitalière Catherine Faure, Béatrice Croze, Christia Gheno, Nathalie Armand, Marie-Claude Derbier, Mireille Roche, Joseph Hajjar. Lyon, 10 juin 2011. Centre

Plus en détail

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST réalisée Centre par l ARLIN de Formation Midi-Pyrénées des Professions CCLIN Sud-Ouest de Santé en partenariat avec la Formation Permanente des Professions

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard ARLIN Bretagne Journées régionales de prévention du risque infectieux en établissements de santé et EHPAD Audit Précautions standard - 11 Marie-Alix ERTZSCHEID, 14 octobre 11 Nadine GARREAU, Marion PERENNEC-OLIVIER

Plus en détail

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social

PLAN. I. Présentation de l EPSM Morbihan et de son secteur médico-social Pôle Médico-Social Ivan LECOURT Directeur du Pôle Médico-Social, EPSM Morbihan Maryse MORICE Cadre Supérieur de Santé Coordonnateur MAS-FAM, EPSM Morbihan PLAN I. Présentation de l EPSM Morbihan et de

Plus en détail

Analyse de scenario en établissement spécialisé en santémentale

Analyse de scenario en établissement spécialisé en santémentale Analyse de scenario en établissement spécialisé en santémentale Jeudi 23 juin2016 Bénédicte MERILLOU, Praticien hygiéniste Thierry ANDRE, IDE hygiéniste Centre hospitalier de Cadillac Etablissement spécialiséen

Plus en détail

Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario. C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016

Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario. C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016 Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016 Contexte Contexte «CIRCULAIRE N DGOS/PF2/2011/416 du 18 novembre 2011» impulser et coordonner la gestion

Plus en détail

P.Battagliotti/ESPRI/HCL

P.Battagliotti/ESPRI/HCL Toilette du nouveau-né: né: audit des pratiques professionnelles et parentales en pouponnière P.Battagliotti/ESPRI/HCL 1 Contexte de l étude Toilette = acte de soin engendrant risque infectieux pour le

Plus en détail

Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins. Le manque d information atteint un PICC!

Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins. Le manque d information atteint un PICC! Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Le manque d information atteint un PICC! Contexte PICC (cathéter central à insertion périphérique) :

Plus en détail

Place et rôle des correspondants paramédicaux en Hygiène

Place et rôle des correspondants paramédicaux en Hygiène Place et rôle des correspondants paramédicaux en Hygiène Maria Turco 20 novembre 2014 Place et Rôles des correspondants en hygiène 20 novembre 2014 1 Plan - Contexte et missions - Etat des lieux au CHU

Plus en détail

La promotion de l hygiène à l Hôpital Central de Yaoundé : Hygiène des mains et gestion des déchets

La promotion de l hygiène à l Hôpital Central de Yaoundé : Hygiène des mains et gestion des déchets La promotion de l hygiène à l Hôpital Central de Yaoundé : Hygiène des mains et gestion des déchets 5 mois d action en partenariat avec le CHU de Montpellier Novembre 2015 Avril 2016 Laura Di Trapani Interne

Plus en détail

Contexte démographique

Contexte démographique Programme de prévention du risque infectieux en établissements d hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) Drôme Dr Philippe BURLAT DDASS de la Drôme Contexte démographique 21%> 60 ans 8 % > 75

Plus en détail

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans K. Vancoetsem Unité d Hygiène Hospitalière et Gestion des Risques CHU de Grenoble Congrès biologie

Plus en détail

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils 3 e journée Hygiène et gestion des risques en EHPAD ARLIN Pays de la Loire 1 Dr Elise Rochais 9 octobre 2014, Angers Unité de F.

Plus en détail

Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray

Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray Etat des lieux des connaissances des précautions standard en EHPAD sur le territoire de Gray 2 e journée régionale «hygiène et prévention des infections en EMS» 12 novembre 2014 Sara Guierdet Infirmière

Plus en détail

Approche pluridisciplinaire des EPP en hygiène Implication des IFSI N.VERNIER

Approche pluridisciplinaire des EPP en hygiène Implication des IFSI N.VERNIER Approche pluridisciplinaire des EPP en hygiène Implication des IFSI N.VERNIER Cadre hygiéniste CCLIN EST 20 octobre 2011 L évaluation des pratiques en hygiène Le contexte Contexte conjoncturel ( R.. )

Plus en détail

Maitrise du risque infectieux en EHPAD

Maitrise du risque infectieux en EHPAD Maitrise du risque infectieux en EHPAD Fiches techniques Groupe national CCLINs-EHPAD Formation EHPAD/MAS/FAM 1 Contexte Programme national EMS suite à la circulaire "plan stratégique national de prévention

Plus en détail

EVALUATION INTERNE : POINTS

EVALUATION INTERNE : POINTS EVALUATION INTERNE : POINTS FORTS / AXES D AMELIORATION 06 02 2014 RAPPEL EVALUATION INTERNE 1/3 OBJECTIFS Porter une appréciation globale sur l établissement Apprécier les pratiques professionnelles existantes

Plus en détail

QUI? Présentation de l Ehpad

QUI? Présentation de l Ehpad 18 NOV 2016 Dr Nicole YANG-TING - Médecin coordonnateur Référent médical Hygiène Mme Brigitte ALBANO Cadre de santé/responsable Qualité M. Omer OUAMBA Aide-soignant Correspondant Hygiène 2 QUI? Présentation

Plus en détail

Proposition d un mini-guide pour. DOCUMENT d ANALYSE DU RISQUE INFECTIEUX (DARI) et d'un PROGRAMME D'ACTIONS. dans les ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX

Proposition d un mini-guide pour. DOCUMENT d ANALYSE DU RISQUE INFECTIEUX (DARI) et d'un PROGRAMME D'ACTIONS. dans les ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX Proposition d un mini-guide pour DOCUMENT d ANALYSE DU RISQUE INFECTIEUX (DARI) et d'un PROGRAMME D'ACTIONS dans les ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX JUIN 2015 DOCUMENT ELABORE PAR : ARS Siège : Brigitte

Plus en détail

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée Sandra Perreau-Coudre 8 octobre 2013 BESANCON S A N T E S E R V I C E CLIN

Plus en détail

LA GESTION DES EXCRETA

LA GESTION DES EXCRETA LA GESTION DES EXCRETA Choix d équipements pour l entretien des bassins, chaises percées en MAS et EHPAD BARROUN Christelle, Infirmière Hygiéniste Unité de Prévention Des Risques Infectieux Associés Aux

Plus en détail

Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD

Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD Graziella GUERRE Cadre de santé hygiéniste ARLIN Bourgogne Journée inter régionale de formation / resclin Champagne-Ardenne / jeudi 06

Plus en détail

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention

Plus en détail

Actualités. Mission Mains Propres

Actualités. Mission Mains Propres Actualités RIPHH Languedoc Roussillon Vendredi 11 avril 2014 Mission Mains Propres Dans l inter région, de nouveaux outils : Quizz Scénario «transport sanitaire» Charte pour les soignants Charte pour l

Plus en détail

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national 2009-2013 2013 1ère journée régionale HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD - mardi 24 novembre 2009

Plus en détail

Cas groupés d infections en EHPAD

Cas groupés d infections en EHPAD Cas groupés d infections en EHPAD bilan des signalements 2010/2011 évaluation de l outil régional d aide à la gestion perspectives Séverine MESSELIER ARS Haute Normandie Arnaud MATHIEU Cire Normandie Denis

Plus en détail

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015

Certification V2014. Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 Bulletin qualité/présentation en réunion d équipe, décembre 2015 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissements sur chaque thématique qualité Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

Justification du choix. Cadre de travail. Contexte. La survenue d un EIGAS : ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM!

Justification du choix. Cadre de travail. Contexte. La survenue d un EIGAS : ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM! Justification du choix ECHOGRAPHIE ENDOCAVITAIRE : Un cri d ALARM! Analyse d un EIGAS aux urgences gynécologiques La survenue d un EIGAS : Le RSI du SAU signale à l EOHH et à la GDR le cas d une patiente

Plus en détail

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 La qualité et la sécurité dans les établissements de santé et les EHPAD Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 1 Plan de la présentation Présentation de l Association

Plus en détail

Informations et actualités

Informations et actualités Informations et actualités CCLIN Sud-Ouest Réunion Multi-Réseaux : Présidents de Clin, Praticiens en Hygiène, Cadres et Infirmières Hygiénistes et Professionnels du secteur soins de ville de la région

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC. Parc des Chalets BP SAUJON

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC. Parc des Chalets BP SAUJON COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE SA LES THERMES-DE-SAUJON CLINIQUE HIPPOCRATE ET CLINIQUE VILLA DU PARC Parc des Chalets BP 30 17600 SAUJON Janvier 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

H.A.S GRILLE D AUTO EVALUATION 2 ème PROCEDURE V2007 Chapitre 4 Référence. 41 : L évaluation des risques liés aux soins

H.A.S GRILLE D AUTO EVALUATION 2 ème PROCEDURE V2007 Chapitre 4 Référence. 41 : L évaluation des risques liés aux soins N de l Action/programme : Intitulé de l action/p rogramme : l HYGIENE DES MAINS Elément d appréciation (EA) Réponses aux EA (Présent : OUI, EN PARTIE, NON) Commentaires des EA (Noter les informations pertinentes

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

Fiches «réflexe» Organisation reposant sur 1 trio. Rappel : méthodologie d élaboration des outils d aide à la gestion des cas groupés en HND

Fiches «réflexe» Organisation reposant sur 1 trio. Rappel : méthodologie d élaboration des outils d aide à la gestion des cas groupés en HND Gestion de cas groupés d infections en EHPAD, expérience de la haute Normandie Rappel : méthodologie d élaboration des outils d aide à la gestion des cas groupés en HND Enquête 2008 : forte attente concernant

Plus en détail

MEDECIN MEDECIN DE L ENFANCE

MEDECIN MEDECIN DE L ENFANCE Direction des Ressources humaines MEDECIN K MEDECIN DE L ENFANCE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction Enfance Famille Santé POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Poste de rattachement

Plus en détail

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Objectif : A partir d un événement signalé par un établissement de santé (via le dispositif créé par le décret n 2001-671 du 26 juillet 2001),

Plus en détail

FORMATION HYGIENE HOSPITALIERE

FORMATION HYGIENE HOSPITALIERE FORMATION HYGIENE HOSPITALIERE J O U R N É E I N T E R P R O F E S S I O N N E L L E E I D L I N D R Ô M E A R D È C H E 1 4 J U I N 2 0 1 2 - T O U R N O N S U R R H Ô N E PRÉSENTATION DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Haut Conseil de santé publique co-pilotes Hélène Grandjean Caroline Weill-Gies Saisine DGS Quel impact des plans en termes de réduction des inégalités

Plus en détail

CONFERENCE DE CONSENSUS SUR LE DIABETE

CONFERENCE DE CONSENSUS SUR LE DIABETE CONFERENCE DE CONSENSUS SUR LE DIABETE A LA REUNION ET A MAYOTTE Démarche et résultats Rencontres de santé publique dans l'océan indien 25 Nov2016 ARS OI. S CHOPINET-DIJOUX _ Dr JM SIMONPIERI MOTIVATION

Plus en détail

Guide CClin Ouest sur la mise en œuvre de la GDRAS appliquée à l hygiène hospitalière

Guide CClin Ouest sur la mise en œuvre de la GDRAS appliquée à l hygiène hospitalière Guide CClin Ouest sur la mise en œuvre de la GDRAS appliquée à l hygiène hospitalière Céline BOURIGAULT, Praticien hygiéniste, CHU Nantes Liliane HENRY, Cadre de santé, ARLIN BN Pour le groupe inter-régional

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail

Audit Précautions standard Formation des auditeurs

Audit Précautions standard Formation des auditeurs Audit Précautions standard Formation des auditeurs Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur 7 ème Congrès National de lutte contre la douleur Oran le 17-18 Mars 2011 Dr Malika AMELLOU Gynécologue obstétricienne Mairie de PARIS Eléments

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte Circulaire DHOS/DGS du 26 Août 2009 relative au PROPIN 2009-2013 programme national de prévention des infections nosocomiales Objectif Renforcer

Plus en détail

Quelles mesures à mettre en œuvre pour gérer des cas groupés en EHPAD? Expérience du CH Dieppe : Gestion d une épidémie de grippe

Quelles mesures à mettre en œuvre pour gérer des cas groupés en EHPAD? Expérience du CH Dieppe : Gestion d une épidémie de grippe Quelles mesures à mettre en œuvre pour gérer des cas groupés en EHPAD? Expérience du CH Dieppe : Gestion d une épidémie de grippe Dr Claire AUDINET-BYHET Gériatre Dr Stéphanie ROCHON-EDOUARD Praticien

Plus en détail

Reseau Régional de Référents en anti-infectieux Exemple du Languedoc-Roussillon. Pourquoi?

Reseau Régional de Référents en anti-infectieux Exemple du Languedoc-Roussillon. Pourquoi? Reseau Régional de Référents en anti-infectieux Exemple du Languedoc-Roussillon Dr Catherine Lechiche Service de Maladies Infectieuses et Tropicales CHRU Caremeau - Nîmes Pourquoi? Décret n 2013-841 du

Plus en détail

! " #! $ # % & " # # ' ( % $ " $ ( ) * " +, - + ' ) + $$. / & 0 1 & 0 & $ 2

!  #! $ # % &  # # ' ( % $  $ ( ) *  +, - + ' ) + $$. / & 0 1 & 0 & $ 2 ! " #! $ # %&" # # ' ( % $ "$ ( ) * " +, -+ ')+ $$. / &01 &0&$ 2 ," " " $ $ " $ /$ %$ 23 " % $ ) 4 $ " )" $ 5" $ 67'8' /$ " $ " 4 / " "$ " $& 9 $ $ :44 4#4(4*; 9 4 3 & 4$"

Plus en détail

Retour d expd. expérience. Helen Debove-Armelle Vandeputte IDE Hygiénistes

Retour d expd. expérience. Helen Debove-Armelle Vandeputte IDE Hygiénistes Retour d expd expérience Helen Debove-Armelle Vandeputte IDE Hygiénistes Rappels Quelques chiffres : Infection urinaire à Escherichia coli EBLSE : 10 8 à 10 9 bactéries excrétées par jour via les urines

Plus en détail

Retour d expérience sur l évaluation externe. EHPAD Les Arcades Pouilly en Auxois

Retour d expérience sur l évaluation externe. EHPAD Les Arcades Pouilly en Auxois Retour d expérience sur l évaluation externe EHPAD Les Arcades Pouilly en Auxois Le GCS Amplitude L EHPAD Les Arcades est membre du GCS Amplitude qui comprend également : Le centre hospitalier Auxois-Morvan

Plus en détail

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX FAM & MAS MANUEL D AUTO-EVALUATION 2012

MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX FAM & MAS MANUEL D AUTO-EVALUATION 2012 MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX FAM & MAS MANUEL D AUTO-EVALUATION 2012 1 Plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013 mieux faire face aux phénomène infectieux diffusant

Plus en détail

Comment optimiser la formation en hygiène dans les instituts de formation

Comment optimiser la formation en hygiène dans les instituts de formation Comment optimiser la formation en hygiène dans les instituts de formation Entre pratiques et bonnes pratiques : comment faciliter l accès aux nouvelles recommandations? Expérience du CHU de Dijon Danielle

Plus en détail

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres èmes Rencontres du Réseau Qualité-Risques Picardie 22 juin 2016 Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres du réseau Anne-Cécile

Plus en détail

Le Centre Lesiour Soulbieu

Le Centre Lesiour Soulbieu Mise en place du projet personnalisé Au Centre Lesiour Soulbieu MAS-FAM CH La Ferté-Bernard Le Centre Lesiour Soulbieu CH La Ferté Bernard CLS Date de l ouverture : 24 février 1997 FAM 25 résidents MAS

Plus en détail

CADRE REGLEMENTAIRE ET LUTTE CONTRE LES IAS EN HAD

CADRE REGLEMENTAIRE ET LUTTE CONTRE LES IAS EN HAD CADRE REGLEMENTAIRE ET LUTTE CONTRE LES IAS EN HAD 1 HOSPITALISATION A DOMICILE ***Mutualiste en Franche Comté*** 2 ORGANISATION DE L HAD MUTUALISTE 4 antennes et 2 activités (environ 105 patients en polypathologie

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Dr H Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU-Hôpitaux de Rouen Hygiène et Prévention du Risque Infectieux

Plus en détail

JIQH 2008 La Villette 8 & 9décembre 2008

JIQH 2008 La Villette 8 & 9décembre 2008 JIQH 2008 La Villette 8 & 9décembre 2008 Atelier n 15: La qualité motivante, ça existe! Un tremplin pour les équipes de terrain Eveiller la motivation du personnel, pour la qualité,, par une démarche de

Plus en détail

Education thérapeutique dans les établissements de santé de la Région Centre

Education thérapeutique dans les établissements de santé de la Région Centre Education thérapeutique dans les établissements de santé de la Région Centre Etude régionale réalisée dans le cadre de la mise en œuvre de la circulaire DHOS/E2/2007/216 du 14 mai 2007 relative au développement

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse

Visite de risque infectieux en hémodialyse Visite de risque infectieux en hémodialyse GREPHH Visite de risque infectieux en hémodialyse 2016 Contexte de l élaboration de l outil Visite de risque/has 2012 Visite de risque infectieux Méthode de gestion

Plus en détail

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient.

Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. Évaluation d un programme d éducation à la santé VIH: Apport de l expertise de l Unité Transversale d Éducation du Patient. AFDET 3 février 2012 HUSTACHE-MATHIEU L 1, ESSERT M 2 1 Service de maladies infectieuses

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice RENCONTRE REGIONALE QUALITE / SECURITE DES SOINS Mardi 9 juin 2015 Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice I L établissement

Plus en détail

L amélioration continue au quotidien. Anne-Laure FLETY Responsable qualité risques Centre Hospitalier du Val de Saône

L amélioration continue au quotidien. Anne-Laure FLETY Responsable qualité risques Centre Hospitalier du Val de Saône L amélioration continue au quotidien Anne-Laure FLETY Responsable qualité risques Centre Hospitalier du Val de Saône Fin de l évaluation interne : J-365 Début du Plan d Actions d Amélioration (PAQ) décliné

Plus en détail

Eléments d aide à l élaboration. Janvier 2012

Eléments d aide à l élaboration. Janvier 2012 DOCUMENT D ANALYSE DU RISQUE INFECTIEUX (DARI) ET ELABORATION D'UN PROGRAMME D'ACTIONS DANS LES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX Eléments d aide à l élaboration Janvier 2012 Document élaboré par : l Agence

Plus en détail