Chapitre 1. Arithmétique. Partie 5 : PGCD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1. Arithmétique. Partie 5 : PGCD"

Transcription

1 Chapitre 1 Arithmétique Partie 5 : PGCD Propriété/Défiitio : (PGCD) O se doe deux etiers relatifs a et b o uls. L esemble des diviseurs positifs commus à a et b admet u plus grad élémet que l o PGCD a ; b. otera ( ) Soit A l esemble des diviseurs positifs de a et B celui des diviseurs positifs de b. O sait que A et B admettet u ombre fii d élémets (c.f. propriété 1 de la partie divisibilité) (P1) L esemble des diviseurs positifs commus à a et b est l esemble C= A B. C est o vide et cotiet l etier 1, il cotiet de plus u ombre fii d élémets par (P1), par suite C cotiet u plus grad élémet ce qui démotre otre propriété. Exemple : E preat a = 27 et b = -3. L esemble des diviseurs positifs de a est { 1; 3; 9 ; 27} celui des diviseurs positifs de b est B= { 1; 2 ; 3 ; 5 ; 6 ;1 ;15 ; 3}. L esemble des diviseurs positifs commus à a et b est C A B { 1; 3} élémet est 3, doc PGCD( 27 ; 3) = 3. A=, = =, so plus grad Propriétés 1 : O se doe deux etiers relatifs a et b o uls. Alors PGCD( a ; b) PGCD( a ; b) =. Comme a et a aisi que b et b ot même esemble de diviseurs positifs, ils ot le même PGCD. Remarque : La propriété précédete ous permet de restreidre l étude du PGCD de deux etiers relatifs à celle de leurs valeurs absolues. E vertu de ceci, toutes les propriétés suivates serot doées pour a et b etiers aturels. Propriétés 2 : O se doe deux etiers aturels a et b o uls. Alors : 1 PGCD a ; b ( ) PGCD( a ; b) = PGCD( b ; a) PGCD( 1; a ) = 1 PGCD( a ; a) = a ( ; ) et ( ; ) PGCD a b a PGCD a b b Si b divise a alors PGCD( a ; b) = b TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 1

2 Le premier poit découle du fait que 1 est u diviseur positif commu à a et b, PGCD a ; b est plus grad que celui-ci. doc par défiitio ( ) Le deuxième poit est évidet. Comme l esemble des diviseurs positifs de 1 est B= {} 1 et puisque 1 est diviseur de a alors le seul diviseur commu à 1 et a est{} 1 ce qui démotre le troisième poit. Puisque tout diviseur positif de a est iférieur à a et puisque clairemet a divise a, alors le plus grad diviseur commu à a et a est a ce qui motre le quatrième poit. L esemble A des diviseurs positifs de a admet a comme plus grad élémet et comme PGCD a ; b a. celui des diviseurs commu à a et b est coteu das A alors ( ) O motre de même que PGCD( a ; b) b. Si b divise a et comme clairemet b divise b, b est diviseur commu à a et b. Aisi b PGCD( a ; b) par défiitio même du PGCD. Maiteat d après la propriété précédete PGCD( a ; b) b. O coclut doc que b= PGCD( a ; b). Exemple : 7 est u diviseur de 21 doc PGCD (7 ; 21) = 7 Avat de cotiuer ous auros besoi du résultat suivat : Théorème de Bachet / Bezout : (Admis) Soiet a et b deux etiers aturels o uls. d = PGCD a ; b alors il existe alors u et v etiers relatifs tels que d = au+ bv Si ( ) ou autremet dit PGCD( a ; b) est combiaiso etière de a et b. Remarquos que PGCD( a ; b) divise a et PGCD( a ; b) divise b doc PGCD( a ; b) divise toute combiaiso etière de a et b (voir la partie divisibilité, propriété 2) l esemble des combiaisos etières de a et b dot le résultat est positif. H est o vide, e effet quitte à predre u = 1et v =, o a au + bv = a> car a est etier aturel o ul. Aisi H est ue partie den o vide et cotiet des élémets strictemet positifs, elle admet doc u plus petit élémet strictemet positif oté m qui est doc ue combiaiso etière de a et b, e ce ses posos m= au+ bv> (*) avec u et v etiers relatifs. PGCD a ; b divise m et Posos H = { au + bv ; a Z ; b Z avec au + bv } O e déduit par le premier poit de otre démostratio que ( ) doc PGCD( a ; b) m (P1) (voir propriété 1 de la partie divisibilité). Maiteat effectuos la divisio euclidiee de a par m, o obtiet alors l existece de deux etiers aturels q et r tels que a= mq+ r avec r< m et doc par (*) : a= ( au+ bv) q+ r avec r< m r= ( 1 qu) a+ ( vq) b avec r< m. Z r est doc ue combiaiso etière de a et b dot le résultat est positif et est strictemet Z TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 2

3 plus petite que m doc r H r= par défiitio même de m. Par suite m divise a. O motre de même que m divise b. PGCD a ; b m ce qui combié avec Fialemet m est u diviseur commu à a et b et doc ( ) (P1) et (*) doe PGCD( a ; b) m au bv avec u et v etiers relatifs = = + ce qu o voulait motrer. Remarque : Le théorème de Bachet / Bezout est u théorème d existece, il e doe aucue méthode pratique permettat de détermier les coefficiets u et v. Celle-ci sera exposée das la partie suivate (ombres premiers etre eux). La réciproque de ce théorème est fausse e gééral : ce est pas par ce qu u etier aturel d peut s écrire sous la forme d = au+ bv avec u et v etiers relatifs que l o peut e déduire que d = PGCD( a ; b). Par exemple : 12 = 5 ( 8) + 7 ( 4) mais 12 PGCD( 5;7). d a b u v Nous aboutissos désormais au très importat : Théorème fodametal : Esemble des diviseurs commus de deux etiers (Admis) Soiet a et b deux etiers aturels o uls. PGCD a ; b L esemble des diviseurs commu à a et b est l esemble des diviseurs de ( ) O cosidère u diviseur d commu à a et b. d divise toute combiaiso etière de a et b (voir la partie divisibilité, propriété 2). PGCD a ; b est combiaiso etière de a et b Par le théorème de Bachet/Bezout, ( ) doc d divise PGCD( a ; b ). Maiteat si d est u diviseur de ( ; ) PGCD a b et comme ( ; ) PGCD a b divise a aisi que b alors d est u diviseur commu à a et b (voir le quatrième poit de la propriété 3/ du cours sur la divisibilité). CQFD. Propriété 3 : Théorème d Euclide (Démostratio exigible) Soiet a et b deux etiers aturels o uls. Soiet q et r le quotiet et le reste de la divisio euclidiee de a par b Si r = alors PGCD (a ; b) = b Si r alors PGCD (a ; b) = PGCD (b ; r) Si r =, alors b divise a et le résultat découle du derier poit de la propriété 2. Si r, o a par divisio euclidiee a= b q+ r avec q et r etiers aturels. Comme PGCD (a ; b) divise a et b, il divise la combiaiso etière r= a b q. Il s e suit que PGCD (a ; b) divise b et r et est doc u diviseur commu à b et r. Par défiitio du PGCD, o déduit que PGCD (a ; b) PGCD (b ; r) (1). TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 3

4 De maière aalogue, PGCD (b ; r) divise b et r et divise doc la combiaiso etière b q+ r et doc divise a, il s e suit que PGCD (b ; r) divise b et a et aisi PGCD (b ; r) divise PGCD (a ; b). O coclut que PGCD (a ; b) PGCD (b ; r) (2) d où otre résultat e combiat (1) et (2) Exemple : Pour trouver le PGCD de 1533 et 36, o peut écrire la divisio euclidiee de 1533 par 36 : 1533 = O e déduit alors PGCD (1533 ; 36) = PGCD (36 ; 3) Il est immédiat que PGCD (36 ; 3) = 3 car 3 divise 36. Doc PGCD (1533 ; 36) = 3 Propriété 4 : Détermiatio pratique du PGCD, Algorithme d Euclide. (Admis) Soiet a et b deux etiers aturels o uls. O défiit la suite( r) d'etiers aturels de la faço suivate : r = b et r 1 est le reste de la divisio euclidiee de a par b Pour 1 : si r, o défiit r + 1 comme le reste de la divisio euclidiee de r 1 par r Alors il existe u etier tel que r et r + =. 1 O a alors PGCD(a ; b) = r Si 1 r = alors b divise a et PGCD( a b) b r ; = = d après le derier poit de la propriété 2. Existece du rag : si r, comme r + 1 est le reste de la divisio euclidiee de r 1 par r, alors r+ 1< r. O géère doc ue suite r ; r 1 ;...; r ;... strictemet décroissate d etiers aturels et par coséquet il existe u etier tel que r et r + =. 1 Par le théorème d Euclide, tat que r, PGCD a ; b = PGCD a ; r = PGCD r ; r = PGCD r ; r ( ) ( ) ( ) ( ) Car r= b Car a= b q+ r1 Car r= r1 q1+ r2 a= r q+ r1 par costructio par costructio et e utilisat le et e utilisat le théorème d ' Euclide théorème d ' Euclide ( 2 1) ( 1 ) =... = PGCD r ; r = PGCD r ; r. Car r 2= r 1 q + r 1 par costructio et e utilisat le théorème d ' Euclide Maiteat : r + = doc par costructio, r 1 divise 1 PGCD r r r d après le derier poit de la propriété 2. O coclut que PGCD(a ; b) = r. CQFD. r et par suite ( ; 1 ) = Remarque : E effectuat aisi des divisios euclidiees successives : de a par b, puis du diviseur par le reste,... le derier reste o ul est le PGCD de a et de b. C'est l'algorithme d'euclide. Suivat les ombres a et b, le ombre d'itératios à effectuer peut être plus ou mois grad. Sachat que PGCD(a ; b) = PGCD(b ; a) o aura toujours itérêt à predre b a. TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 4

5 Exemple : Pour détermier le PGCD de et de 126 Pour détermier le PGCD de et de 657 écrivos les divisios euclidiees successives : écrivos les divisios euclidiees successives : = 126 x = 657 x = 2 x = 537 x = 12 x Doc PGCD(41258 ; 126) = 2 12 = 57 x = 6 x = 3 x 2 + Doc PGCD(15648 ; 657) = 3 PGCD ( ; 657) Reste ul : arrêt de l algorithme Programmatio de l algorithme d Euclide avec ue calculatrice Pour obteir "? ou IF The Else IfEd while It Taper puis sélectioer " Taper Exe Taper Shift Taper Shift com Taper OPTN um INT et = Taper Shift REL Lbl goto Casio Taper Shift JUMP puis sélectioer Lbl ou goto : Taper Shift Aller das le meu Sélectioer New "A" :? A "B" :? B 1 R While R > It (A B) Q A - B Q R "Q" : Q "R" : R B A R B WhileEd "PGCD=" : A Programme Texas : Iput "A? ", A : Iput "B? ", B : 1 R : While R > : it (A/B) Q : A-B Q R : Disp "Q", Q : Pause : Disp "R", R : Pause : B A : R B : Ed : Disp "PGCD =", A TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 5

6 Propriété 5 : Soiet a et b deux etiers aturels o uls et k u etier relatif o ul PGCD ka ; kb = k PGCD a ; b O a alors : ( ) ( ) Si k est u etier aturel o ul : Par le théorème de Bachet/Bezout il existe deux etiers relatifs u et v tels que : PGCD a ; b au bv k PGCD a ; b = ka u+ kb v. ( ) = + et e multipliat par k : ( ) ( ) ( ) Comme maiteat PGCD( ka ; kb) divise la combiaiso etière( ka) u+ ( kb) v, alors PGCD( ka ; kb ) divise k PGCD( a ; b) qui est etier aturel. O e déduit que PGCD( ka ; kb) k PGCD( a ; b) (1). Esuite, PGCD( a ; b) divise a et b doc k PGCD( a ; b) est u diviseur commu à ka et kb (voir le ciquième poit de la propriété 3 de la partie divisibilité) Par défiitio du PGCD o obtiet k PGCD( a ; b) PGCD( ka ; kb) ce qui combié avec (1) démotre le résultat aocé. Si k est u etier relatif o ul : PGCD ka ; kb = PGCD ka ; kb = PGCD k a ; k b, o obtiet le résultat e utilisat ce Comme ( ) ( ) ( ) Propriété1 qui viet d être précédemmet démotré puisque k est etier aturel o ul. EXERCICES SUR LE PGCD Exercice 1 Détermier a/ PGCD(23452; 3) b/ PGCD(8415 ; 5) c/ PGCD(3216 ; 6) Exercice 2 Démotrer que le PGCD de deux etiers aturels o uls et cosécutifs est égal à 1. Exercice 3 E utilisat l'algorithme d'euclide détermier : a/ PGCD (567 ; 14) b/ PGCD (2376 ; 13475) Exercice 4 Trouver le PGCD de et E déduire l'écriture de la fractio sous la forme d'ue fractio irréductible Exercice 5 PGCD 3+ 4 ; + 1 Soit u etier aturel. Détermier suivat les valeurs de ( ) Exercice 6 Soit u etier aturel, o ote : a 2 8 et b / Démotrer que pour tout etier aturel,δ divise 6. = + = +. O pose PGCD( a; b) δ =. TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 6

7 2/ Détermier l esemble des etiers aturels pour lesquelsδ = 6. Exercice 7 Soit u etier aturel. Détermier suivat les valeurs de : PGCD( ; 1) Exercice 8 Détermier l'esemble des diviseurs commus à 656 et 312 Exercice 9 Soiet a et b deux etiers aturels o uls tels que b < a Démotrer que PGCD (a ; b) = PGCD (a - b ; b) E utilisat cette propriété, détermier PGCD (3587 ; 2743) Exercice 1 Soit p u etier aturel. O sait que (p) et (p). Détermier p. Exercice 11 O dispose d'ue plaque rectagulaire dot les dimesios sot 735 mm sur 54 mm O veut découper das cette plaque des carrés de coté x mm ( x N ), sas qu'il y ait de perte de matière. Détermier les valeurs de x pour lesquelles o peut réaliser u tel découpage. Quelle est la valeur de x maximale et quel est das ce cas le ombre de carrés découpés. Exercice 12 1/ Détermier le PGCD d des ombres a = 442 et b = / Détermier les restes de la divisio par 5 des etiers : 12 d, 12 a, 12 b. Exercice 13 Détermier tous les couples (a ; b) d'etiers aturels o uls tels que PGCD (a ; b) = 14 et a b = 294 Exercice 14 Détermier tous les couples (a ; b) d'etiers aturels o uls tels que PGCD(a ; b) = 56 et a + b = 224. Exercice x y = 5 Détermier tous les couples d etiers aturels o uls (x ; y) tels que PGCD( x ; y) = 8 TS Spé Lycée Beaussier Mathématiques 7

Convergence de suites réelles

Convergence de suites réelles DOMAINE : No olympique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Itermédiaire STAGE : Motpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices Covergece de suites réelles I) Rappels et otios de base. Défiitio 1. Ue suite

Plus en détail

b-on a: Or le pgcd(n+1,3)=1 ou pgcd(n+1,3)=3 Donc d=n+1 ou d=3(n+1)

b-on a: Or le pgcd(n+1,3)=1 ou pgcd(n+1,3)=3 Donc d=n+1 ou d=3(n+1) Exercices d arithmétiques corrigés Exercice N 1 : 1-Etablir que pour tout (a,b,q) 3,pgcd(a,b) = pgcd(b,a-bq) 2-Motrer que pour tout, pgcd(5 3 -,+2) = pgcd(+2,38) 3-Détermier l esemble des etiers relatifs

Plus en détail

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux.

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux. TS spécialité Cotrôle du mercredi 0 javier 016 (50 miutes) II. (4 poits) Démotrer que pour tout etier relatif, 1 et 1 sot premiers etre eux. Préom : Nom : Note :. / 0 Écrire très lisiblemet, sas rature

Plus en détail

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples 2 Groupes moogèes, groupes cycliques. Exemples Les otios de base sur les groupes sot supposées coues. E particulier, les esembles et groupes quotiets sot supposés cous. Pour des rappels, o pourra cosulter

Plus en détail

Suites de variables aléatoires.

Suites de variables aléatoires. Uiversité Pierre et Marie Curie 200-20 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 8 Suites de variables aléatoires.. Soit Ω, F, P u espace de probabilités. Détermier pour chacue des covergeces suivates

Plus en détail

Chapitre 2. Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques

Chapitre 2. Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques Chapitre Rappels sur les suites arithmétiques et les suites géométriques Nous allos ici rappeler les différets résultats sur les suites de ombres réels qui sot des suites arithmétiques ou des suites géométriques

Plus en détail

) sur l axe des abscisses ( on tracera les droites d équations y = x et y = x + 1 )

) sur l axe des abscisses ( on tracera les droites d équations y = x et y = x + 1 ) Exercice Suites umériques u O cosidère la suite ( u ) défiie pour tout par u = et u = + u + O admettra que pour tout etier aturel, u >. a) Calculer u et u b) Cette suite est-elle arithmétique? Est-elle

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Valeurs absolues. Partie etière. Iégalités Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très

Plus en détail

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon.

Auteur : Simplice TANKOUA Activités de mise en place de la leçon. Auteur : Simplice TANKOUA (stakoua@yahoofr) Cours SUITES NUMÉRIQUES Leço : GÉNÉRALITÉS SUR LES SUITES Activités de mise e place de la leço Activité : (formule explicite) Exercice O cosidère la liste ordoée

Plus en détail

Séries d exercices Aritmetiques

Séries d exercices Aritmetiques Séries d exercices Aritmetiques ème Maths Maths au lycee Ali AKIR Site Web : http://maths-akirmidiblogscom/ EXERCICE N )Quel est le reste de la divisio par 7 du ombre ) Quel est le reste de la divisio

Plus en détail

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES

EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES EXERCICES SUR LES SUITES NUMERIQUES 1 Etudier la mootoie des suites a ) 0 défiies par : a) a = b) a = + 1) + ) + ) c) a =! d) a = α + 1) α réel positif) Soit a, la suite de terme gééral a = 3 + 1 3 + Trouver

Plus en détail

CH5 Algèbre : Suites numériques

CH5 Algèbre : Suites numériques ème Scieces CH5 Algèbre : Suites umériques Décembre 9 A LAATAOUI I Présetatio des suites umériques : Défiitio d ue suite : Ue suite (u ) est ue foctio défiie sur l'esemble N qui à tout etier aturel associe

Plus en détail

Exo7. Fractions rationnelles. 1 Fractions rationnelles. 2 Décompositions en éléments simples. Corrections de Léa Blanc-Centi.

Exo7. Fractions rationnelles. 1 Fractions rationnelles. 2 Décompositions en éléments simples. Corrections de Léa Blanc-Centi. Exo7 Fractios ratioelles Correctios de Léa Blac-Ceti. Fractios ratioelles Exercice Existe-t-il ue fractio ratioelle F telle que ( F() ) = ( + ) 3? Idicatio Correctio Vidéo [006964] Exercice Soit F = P

Plus en détail

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. UHA MULHOUSE L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM Chapitre 2 Séries etières Cotets. Gééralités sur les séries etières 2.. Défiitio

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u :

SUITES NUMERIQUES. q n. pour q. n + Une suite numérique est une fonction associant à tout nombre entier naturel n, un nombre réel u(n) : u : SUITES NUMERIQUES Coteus : Capacités attedues : Commetaires : Suites Limite d ue suite défiie par so terme gééral Notatio lim u Suites géométriques : - somme de termes cosécutifs d ue suite géométrique

Plus en détail

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points)

Corrigé du DS n 1. Exercice 1 (6 points) Exercice 1 (6 poits) Corrigé du DS 1 Das cet exercice, les probabilités demadées serot doées sous forme décimale, évetuellemet arrodies à 10 - près. Lors d ue equête réalisée par l ifirmière auprès d élèves

Plus en détail

CH V : Variables aléatoires - généralités

CH V : Variables aléatoires - généralités CH V : Variables aléatoires - gééralités I. Notio de variable aléatoire réelle Soit (Ω, A ) u espace probabilisable. O dit que X est ue variable aléatoire réelle défiie sur (Ω, A ) si : (i) X est ue applicatio

Plus en détail

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite Eseigemet spécifique Chapitre 1. Les suites umériques Pricipe de récurrece Limite d ue suite I. Rappels sur les suites umériques 1. géérale Ue suite umérique est ue foctio défiie de N vers R, elle peut

Plus en détail

Suites arithmétiques et géométriques

Suites arithmétiques et géométriques «I» : Suites arithmétiques 1/ Défiitio Suites arithmétiques et géométriques La suite (u ) est arithmétique de raiso r sigifie que : Pour tout etier aturel : u +1 = u + r Exemple : La suite ( ; 5 ; 8 ;

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

Correction concours général maths 2015

Correction concours général maths 2015 Correctio cocours gééral maths 2015 Problème I Petits poids 1) a) 3 = 3, 3 + 5 = 8, 3 + 5 6 = 2, 3 + 5 6 8 = 6, 3 + 5 6 8 + 2 = 4 doc poids(3,5, 6, 8,2) = 8 b) poids(1,2,3,,2015, 2015, 2014,.., 1) = 1

Plus en détail

Partie A Partie entière, partie décimale d un réel

Partie A Partie entière, partie décimale d un réel TS spé Algorithmes liés à la divisibilité et à la divisio euclidiee Partie A Partie etière, partie décimale d u réel I. Partie etière d u réel 1 ) Défiitio Pla du chapitre Partie A : Partie etière, partie

Plus en détail

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k.

1 + t = t. a 6 n ln 1 + a. Suite a : On utilise une relation de Chasles (même terme mais sur des ensembles d indices distincts) ! 1 # 1. 1 k. PHEC Correctio feuille d exercices 00-006 correctio de l exercice t. 8t R + ; + t 6 l( + t) 6 t : Pour cela, o itroduit les foctios f : t 7 l( + t) t et g : t 7 t l( + t) + t dé ies sur [0; +[ et o étudie

Plus en détail

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne.

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne. 1 Séries umériques Das toute cette sectio, si cela est pas précisé, E désigera l espace R m, m 1, et la orme euclidiee. 1.1 Gééralités Défiitio 1.1. Soit (x ) N ue suite de E et pour chaque N, o défiit

Plus en détail

1 Dénombrement. 1.1 Principe. Définition : 1.2 Combinaisons. Définition :

1 Dénombrement. 1.1 Principe. Définition : 1.2 Combinaisons. Définition : Probabilités : coditioemet et idéedace Termiale S Déombremet. Pricie O raelle que le cardial d u esemble fii E, oté Card(E), rerésete so ombre d élémets. Si E 0,0 alors Card(E). Notre but est de détermier

Plus en détail

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation).

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation). T ale S Chapitre. Résumé page 3.. Pricipe de récurrece. a. Exemple. 3 + 3 = + 8 = 9 = ( + ) 3 + 3 + 3 3 = + 8 + 7 = 36 = ( + + 3) O voudrait démotrer la propriété géérale : P() : quelque soit etier aturel

Plus en détail

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin

MVA101 - Analyse et calcul matriciel T. Horsin MVA101 - Aalyse et calcul matriciel 2012 2013 T. Horsi (thierry.horsi@cam.fr) Attetio: Ce documet est ue base de travail qui peut coteir des coquilles. Les zoes e bleus sot, de loi, hors programme, et

Plus en détail

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x

x 0 h a (x) ln (2 a ) h a 2 a Justifier, par le calcul, le signe de h' a (x) pour x appartenant à ] 0 ; + [. b. Rappeler la limite de ln x x EXERCICE (6 poits) Commu à tous les cadidats Soit f la foctio défiie sur l itervalle ] ; + [ par f () = l Pour tout réel a strictemet positif, o défiit sur ] ; + [ la foctio g a par g a () = a O ote C

Plus en détail

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008

Sup Galilée - Maths pour l Ingénieur Corrigé du Partiel du 19 Novembre 2008 Sup Galilée - Maths pour l Igéieur Corrigé du Partiel du 9 Novembre 008 Étude d ue suite récurrete Soit u 0 ]0, [ O cosidère la suite (u ) défiie par u + u 3 u ) Justifier que la suite u est borée O motre

Plus en détail

SUITES. I. Suites géométriques. 1) Définition

SUITES. I. Suites géométriques. 1) Définition SUITES I Suites géométriues ) Défiitio Exemple : Cosidéros ue suite umériue (u ) où le rapport etre u terme et so précédet reste costat et égale à 2 Si le premier terme est égal à 5, les premiers termes

Plus en détail

Partie commune (3 heures)

Partie commune (3 heures) TS Cotrôle du ludi 5 février 06 (4 heures) Partie commue ( heures) Le barème est doé sur 40 I (7 poits : ) poits ; ) poits ; ) poits + poit) Ue chaîe de magasis souhaite fidéliser ses cliets e offrat des

Plus en détail

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π.

SUITES NUMERIQUES. Archimède a défini dans les années 220 avant J.-C. deux suites permettant d'obtenir de très bonnes valeurs approchées de π. Quelques repères historiques SUITES NUMERIQUES Archimède a défii das les aées 220 avat J.-C. deux suites permettat d'obteir de très boes valeurs approchées de π. Héro d'alexadrie au premier siècle après

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S

BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S Lycée Fraçais d Agadir Termiales SA SB 216-217 BACCALAURÉAT BLANC GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES SÉRIE S DUREE DE L EPREUVE : 4 HEURES Utilisatio de la calculatrice autorisée Ce sujet comporte 7 pages umérotées

Plus en détail

TD1. Dénombrements, opérations sur les ensembles.

TD1. Dénombrements, opérations sur les ensembles. Uiversité Pierre & Marie Curie Licece de Mathématiques L3 UE LM345 Probabilités élémetaires Aée 2014 15 TD1. Déombremets, opératios sur les esembles. 1. Combie de faços y a-t-il de classer 10 persoes à

Plus en détail

question-type-bac.fr

question-type-bac.fr BAC S 4 Mathématiques - Frace métropole Eseigemet spécifique et de spécialité Ce documet est bie plus qu u simple corrigé de sujet de baccalauréat. Grâce aux solutios claires et détaillées, aux démarches

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES I

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES I CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Correction de la question de cours 1

Correction de la question de cours 1 Math I Aalyse Exame du 9 décembre 2007 Durée 2 heures Aucu documet est autorisé. Les calculatrices, téléphoes portables et autres appareils électroiques sot iterdits. Il est iutile de recopier les éocés.

Plus en détail

4. Calculer en utilisant une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme.

4. Calculer en utilisant une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme. 1S DS o 1 Durée : h Exercice 1 ( 7 poits ) 1. La suite (u ) est défiie pour tout etier aturel par u = 3 + est-elle arithmétique? Pour tout etier aturel, o a : u +1 = ( + 1) 3( + 1) + = + + 1 3 3 + = La

Plus en détail

Ensembles et nombres réels

Ensembles et nombres réels Pierre-Louis CAYREL 008-009 Licece Itroductio aux Mathématiques Géérales Uiversité de Paris 8 Esembles et ombres réels Esembles Exercice O pose A = {(x, y) R ; y > x } et B = {(x, y) R ; y < x } Représeter

Plus en détail

Suites. =3v n pour = 5.

Suites. =3v n pour = 5. Suites 1 Gééralités 11 Défiitio Défiitio : O appelle suite ue foctio sur N ou sur ue partie de N das R Exemples: Les foctios: u : +1 ; v : sot des suites Notatio : Soit u ue suite défiie sur D partie de

Plus en détail

Loi binomiale. Loi de Bernoulli

Loi binomiale. Loi de Bernoulli Loi biomiale Loi de Beroulli O s itéresse ici à la réalisatio ou o d u évéemet. Autremet dit, o étudie les expérieces aléatoires qui ot que deux issues possibles : Obteir Pile ou Face Doer aissace à u

Plus en détail

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations 8-8- JFC p EM LYON S JF COSSUTTA Lycée Marceli BERTHELOT SAINT-MAUR jea-fracoiscossutta@waadoofr PROBLÈME Partie I : Résultats gééraux sur les matrices stochastiques - Illustratios Remarque Das la suite

Plus en détail

Limites de suites et de fonctions

Limites de suites et de fonctions TermS Limites de suites et de foctios I ] Suites ) Défiitio : Ue suite réelle est ue foctio de! das!, défiie à partir d'u certai rag 0. Notatio : u = lire "u idice " = terme d'idice, ou de rag = terme

Plus en détail

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur Exo7 Les ratioels, les réels Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

7. Soient A et B les points d affixes respectives 4 et 3 i. L affixe du point C tel que le triangle ABC soit isocèle avec. a. 1 4 i b. 3 i c.

7. Soient A et B les points d affixes respectives 4 et 3 i. L affixe du point C tel que le triangle ABC soit isocèle avec. a. 1 4 i b. 3 i c. NOUVELLE CALEDONIE NOVEMBRE 2007 Exercice 4 poits Commu à tous les cadidats Pour chaque questio, ue seule des trois propositios est exacte. Le cadidat idiquera sur la copie le uméro de la questio et la

Plus en détail

Enoncés. Soit n un entier naturel non nul et E un ensemble à n éléments. En utilisant des raisonnements combinatoires:

Enoncés. Soit n un entier naturel non nul et E un ensemble à n éléments. En utilisant des raisonnements combinatoires: Le raisoemet combiatoire Eocés Exercice. Das cet exercice, o evisage des codages biaires (successios de et de ). Pour tout N *, o ote U le ombre de codages biaires à chiffres se termiat par et e comportat

Plus en détail

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse UNIVERSITÉ MOHAMMED V - AGDAL Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques Filière Scieces de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Aalyse (S4) Cours d Aalyse Séries umériques Suites et Série

Plus en détail

Principe de récurrence

Principe de récurrence Pricipe de récurrece Remarues sur les formules sommatoires établies par récurrece à u terme. Le pricipe est toujours le même. O désire motrer u ue somme S u 0 + u +.. + u est égale à la valeur f () d ue

Plus en détail

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites

Chapitre 4: Croissance, divergence et convergence des suites CHAPITRE 4 CROISSANCE ET CONVERGENCE 43 Chapitre 4: Croissace, divergece et covergece des suites 4.1 Quelques défiitios Défiitios : Ue suite est croissate si chaque terme est supérieur ou égal à so précédet

Plus en détail

Comportement d une suite

Comportement d une suite CHAPITRE 6 Comportemet d ue suite ACTIVITÉS Activité L aire ajoutée (celle d u carré compese exactemet l aire elevée a p 6 ; p 5 ; p 6 6 b La suite (p est géométrique de raiso car la logueur de la lige

Plus en détail

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p

Exercice 1-5 points - Pour tous les élèves Une nouvelle attraction est ouverte dans un grand parc. Pour tout entier non nul n, on note p ermiale S - Bac blac de mathématiques Mars 6 Les calculatrices sot autorisées mais celles-ci e doivet être i échagées i prêtées durat l épreuve. Les quatre exercices serot rédigés sur ue feuille double

Plus en détail

FRLT Page 1 15/08/2014

FRLT Page 1 15/08/2014 Algorithmes à aalyser O cosidère l algorithme : - u est du type ombre - q est du type ombre - p est du type ombre - S est du type ombre - Lire u - Lire q - Lire p - S pred la valeur de u - Tat que (u >

Plus en détail

La plage. Par Arnauld HECQUET, Raphaël SIMONET DAVIN, Maxime LOUIS. Élèves de Seconde au Lycée MONTAIGNE de BORDEAUX. Année 2008.

La plage. Par Arnauld HECQUET, Raphaël SIMONET DAVIN, Maxime LOUIS. Élèves de Seconde au Lycée MONTAIGNE de BORDEAUX. Année 2008. La plage Par Arauld HECQUET, Raphaël SIMONET DAVIN, Maime LOUIS. Élèves de Secode au Lycée MONTAIGNE de BORDEAUX. Itro : présetatio du sujet Partie I : la pièce Techique de comptage Aée 2008 Le ombre total

Plus en détail

DT - CONSTRUCTION DE L EXPONENTIELLE ET DU LOGARITHME NEPERIEN

DT - CONSTRUCTION DE L EXPONENTIELLE ET DU LOGARITHME NEPERIEN DT - CONSTRUCTION DE L EXPONENTIELLE ET DU LOGARITHME NEPERIEN Das ce qui suit, o utilisera des argumets élémetaires et o e suppose aucue coaissace des foctios exp et l Ce qui suit sert à les défiir comme

Plus en détail

Fiche 8 : Fonctions II. Limites

Fiche 8 : Fonctions II. Limites Uiversité Paris-Est Val-de-Mare Créteil DAEU-B Fiche 8 : Foctios II. Limites Das la fiche 7 "Foctios I", o a vu la défiitio d ue foctio et différetes otios afféretes. E particulier, o a travaillé sur le

Plus en détail

Séries à termes positifs

Séries à termes positifs Séries à termes positifs Das toute la suite N désigera les etiers aturels positifs 0,,,..., Z tous les etiers aturels...,,, 0,,, 3,... et Q les ombres ratioels. Efi R désigera les réels, et C les complexes.

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. u k SÉRIES NUMÉRIQUES K désige le corps R ou C. Gééralités. Défiitios Défiitio. Série Soit (u ) 0 ue suite umérique (i.e. à valeurs das K). O appelle série de terme gééral u la suite (S ) 0 où 0, S = u k Cette

Plus en détail

«J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion» (Stendhal)

«J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion» (Stendhal) Lycée Stedhal (Greoble) Niveau : Termiale S Titre Cours : Chapitre 0 : Les suites Aée : 204-205 «J'aimais et j'aime ecore les mathématiques pour elles-mêmes comme 'admettat pas l'hypocrisie et le vague,

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propriété P() dépedat de l idice Si les propositios ()

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. Objectifs du chapitre. 1.1 Entiers naturels et raisonnement par récurrence

Dénombrement. Chapitre 1. Objectifs du chapitre. 1.1 Entiers naturels et raisonnement par récurrence Chapitre 1 Déombremet Objectifs du chapitre 1. A travers l axiomatisatio de Peao de N, rappeller les pricipes de récurrece forte et faible. 2. Défiir la otio de cardial et les opératios sur les cardiaux.

Plus en détail

Problème 1 : construction de triangles. Problème 2 : autour du théorème des valeurs intermédiaires

Problème 1 : construction de triangles. Problème 2 : autour du théorème des valeurs intermédiaires Problème 1 : costructio de triagles Das u pla affie euclidie orieté, o cosidère deux poits disticts B et C et u poit M apparteat pas à la droite BC). Pour chacue des assertios suivates, détermier s il

Plus en détail

Chapitre Rappels sur les suites

Chapitre Rappels sur les suites Chapitre Séries umériques. Rappels sur les suites Défiitio.. (i) Ue suite (a ) N de réels (ou de complexes) est covergete vers ue limite a si pour tout ε > 0, il existe 0 N tel que pour tout 0, o a a a

Plus en détail

TS Devoir Commun de Mathématiques N 3 Lundi17/11/2014

TS Devoir Commun de Mathématiques N 3 Lundi17/11/2014 TS Devoir Commu de Mathématiques N Ludi7//04 La présetatio, la rédactio et la rigueur des résultats etrerot pour ue part sigificative das l évaluatio de la copie Le sujet est composé de 4 eercices idépedats

Plus en détail

Suite des polynômes de Tchebychev. (Exercice N 127 page 87) Corrigé

Suite des polynômes de Tchebychev. (Exercice N 127 page 87) Corrigé Suite des polyômes de Tchebychev (Exercice 7 page 87) a E utilisat la relatio de récurrece avec =, o obtiet : Puis, pour = : Efi, pour = 4 : O a bie : f x x f x f x x x x = = = f x = x f x f x = x x x=

Plus en détail

Exercices sur les suites v 0 = 1 On considère la suite numérique ( v n ) définie pour tout entier naturel n par 9.

Exercices sur les suites v 0 = 1 On considère la suite numérique ( v n ) définie pour tout entier naturel n par 9. Liba 13 v 0 = 1 O cosidère la suite umérique ( v ) défiie pour tout etier aturel par 9 v +1 = 6 v Partie A 1 O souhaite écrire u algorithme affichat, pour u etier aturel doé, tous les termes de la suite,

Plus en détail

ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS TD N 3 - CORRIGE

ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS TD N 3 - CORRIGE ELEMENTS D ARITHMETIQUE DANS L ENSEMBLE DES ENTIERS NATURELS TD N - CORRIGE Exercice Les ombres divisibles par sot : ; 4 ; ; 4 9 ; 9 ; 4 ; 9 64. Exercice Les ombres divisibles par sot : ; 6 ; ; 4 ; 4 ;

Plus en détail

SUITES ARITHMÉTIQUES ET GÉOMÉTRIQUES

SUITES ARITHMÉTIQUES ET GÉOMÉTRIQUES SUITES ARITHMÉTIQUES ET GÉOMÉTRIQUES Cours Première S Suites arithmétiues ) Défiitio par récurrece Défiitio : O dit u ue suite ( u ) est ue suite arithmétiue, s il existe u réel r tel ue pour tout etier

Plus en détail

Correction Exercices sur les suites. Correction. un+1 = 0,2u n +0,6 u 0 = 1

Correction Exercices sur les suites. Correction. un+1 = 0,2u n +0,6 u 0 = 1 Correctio Exercice 1 O cosidère la suite (v ) défiie par v 0 = 3 et pour tout 1, v +1 = v 2 3v +4. 1. Démotrer que la suite est croissate. v +1 v = v 2 4v +4 = (v 2) 2 0 quelque soit etier. Doc (v ) est

Plus en détail

SESSION Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMEDE. Epreuve de Mathématiques B PSI. Exercice I

SESSION Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMEDE. Epreuve de Mathématiques B PSI. Exercice I SESSION 9 Cocours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMEDE E3A Epreuve de Mathématiques B PSI Exercice I ) rga) 3 < 4 et doc A / GL 4 R) Par suite, est valeur propre de A ) Soit U Puisque la somme des coefficiets

Plus en détail

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1)

< p 2. b a a = bq et r = 0 r 0 bq < a < b(q+1) DIVISIBILITE DANS Z - DIVISION DES ENTIERS - b divise a lorsqu il existe u etier k tel que a = kb O dit que a est multiple de b ; b est diviseur de a. Pour tout etier relatif (Z) a, b, c o a : -, a, -

Plus en détail

Le plus grand de ces diviseurs communs est 26 : 26 est le plus grand commun diviseur de 78 et de. Le P.G.C.D. de 78 et de 208 est égal à 26

Le plus grand de ces diviseurs communs est 26 : 26 est le plus grand commun diviseur de 78 et de. Le P.G.C.D. de 78 et de 208 est égal à 26 ) Vocabulaire : a) Divisible / Multiple : Plus Grad Diviseur Commu. Soit a et b deux ombres etiers aturels différets de zéro : dire que a est divisible par b sigifie que a k b =, avec k ombre etier aturel.

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

x 0 + f ' (x) f (x) ln 3 3 f (x) dx.

x 0 + f ' (x) f (x) ln 3 3 f (x) dx. T S Devoir surveillé 8 Vedredi avril 7 Exercice (5 poits) l (x + ) O cosidère la foctio f défiie sur [, + [ par f (x) = x +. O admet que le tableau de variatios de f est le suivat. O défiit la suite (U

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 006 EPREUVE SPECIIQUE ILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calculatrices sot autorisées * * * NB : Le cadidat attachera la plus grade importace à la clarté, à la précisio et à la cocisio

Plus en détail

EPREUVE DE MATHEMATIQUES

EPREUVE DE MATHEMATIQUES EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DES ETRANGERS DANS LES ECOLES DE FORMATION D OFFICIERS EPREUVE DE MATHEMATIQUES DUREE DE L EPREUVE : 4 Heures Matériel autorisé : Calculatrice Circulaire 9986 du 6 ovembre

Plus en détail

Suites numériques. Généralités. 5 novembre Introduction. Dénitions. Représentation graphique

Suites numériques. Généralités. 5 novembre Introduction. Dénitions. Représentation graphique Suites umériques 5 ovembre 009 I Gééralités Itroductio Exemple 1. [Si vous travaillez chaque mois, vous recevez u salaire : u ombre.] Juillet oût Septembre Octobre Novembre Décembre Javier Février Mars

Plus en détail

Fonction logarithme népérien Corrigés d exercices / Version de décembre 2012

Fonction logarithme népérien Corrigés d exercices / Version de décembre 2012 Corrigés d eercices / Versio de décembre 0 Les eercices du livre corrigés das ce documet sot les suivats : Page 9 : N, 6 Page 9 : N Page 9 : N 7, 9 Page 98 : N 9,,, 6, 7, 9 Page 99 : N 4, 47, 49, Page

Plus en détail

[M. Gubinelli - Processus discrets - M1 MMD 2009/ v.6] IV Martingales

[M. Gubinelli - Processus discrets - M1 MMD 2009/ v.6] IV Martingales Filtratios et martigales 1 [M. Gubielli - Processus discrets - M1 MMD 2009/2010-20100113 - v.6] IV Martigales 1 Filtratios et martigales O cosidère u espace probabilisé (Ω, F, P). Défiitio 1. Ue filtratio

Plus en détail

REDUCTION DES ENDOMORPHISMES ET DES MATRICES Exercices

REDUCTION DES ENDOMORPHISMES ET DES MATRICES Exercices REDUCTION DES ENDOMORPHISMES ET DES MATRICES Exercices EXERCICE 1 : Soit E u espace vectoriel et u L(E) tel que u u +u = 0 Motrer que Sp (u) {0, 1, } EXERCICE : 1) Soit A ue matrice carrée telle que A

Plus en détail

b) Par définition, ln 1 est le nombre dont l'exponentielle est 1. Or e = 1. Donc ln 1 = 0 2) Traduction de la définition.

b) Par définition, ln 1 est le nombre dont l'exponentielle est 1. Or e = 1. Donc ln 1 = 0 2) Traduction de la définition. Termiale S Chapitre 7 «Foctios logarithmes» Page sur 2 I) Défiitio et propriétés algébriques : ) La foctio : Défiitio : La foctio logarithme épérie, otée, est la foctio défiie sur ;+ qui, à tout réel >

Plus en détail

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes

SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes UE7 - MA5 : Aalyse SERIES NUMERIQUES réelles ou complexes I. Gééralités Défiitio Etat doée ue suite (u ) de ombres réels ou complexes, o appelle série de terme gééral u la suite (S ) défiie par : () S

Plus en détail

Partie A : z x. z =( z ) = 4 = - 4 donc z est aussi solution de (E) Partie C :

Partie A : z x. z =( z ) = 4 = - 4 donc z est aussi solution de (E) Partie C : Corrigé baccalauréat S Polyésie 200 (raiateabac.blogspot.com) EXERCICE (5 poits) Pré-requis : z a + bi et _ z a bi Partie A : a ) E posat z a + bi et z a + b i o obtiet : z x z (a + bi) ( a + b i) aa bb

Plus en détail

I) Suites arithmétiques

I) Suites arithmétiques CHAPITRE 9 Suites arithmétiques et géométriques Capacités au programme : Modéliser et étudier ue situatio à l aide des suites. Mettre e œuvre des algorithmes permettat : d obteir ue liste de termes d ue

Plus en détail

Les calculatrices sont autorisées. **** **** Le sujet comporte 6 pages. 1 n. (resp. f x ln 1 e ) la somme de cette série.

Les calculatrices sont autorisées. **** **** Le sujet comporte 6 pages. 1 n. (resp. f x ln 1 e ) la somme de cette série. Les calculatrices sot autorisées **** NB : Le cadidat attachera la plus grade importace à la clarté, à la précisio et à la cocisio de la rédactio Si u cadidat est ameé à repérer ce qui peut lui sembler

Plus en détail

STAGE DE MISE A NIVEAU EN MATHEMATIQUES

STAGE DE MISE A NIVEAU EN MATHEMATIQUES STAGE DE MISE A NIVEAU EN MATHEMATIQUES Les foctios racie carrée, valeur absolue ou partie etière Eercice Détermier la limite de + + quad ted vers Eercice Vérifier que ( 5) = 6 5 A-t-o l'égalité 6 5 =

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Terminales S Devoir maison n 3 -A faire pour le jeudi 6 novembre 2014

Terminales S Devoir maison n 3 -A faire pour le jeudi 6 novembre 2014 Termiales S Devoir maiso -A faire pour le jeudi 6 ovembre 0 eercice : probabilités coditioelles et suite Alice débute au jeu de fléchettes. Elle effectue des lacers successifs d ue fléchette. Lorsqu elle

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Suites Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako I Gééralité sur les suites: - Pricipe du raisoemet par récurrece : Soit la propositio P() dépedat de l etier () la propositio est

Plus en détail

Le rang d une matrice correspond à la dimension de son image, ce qui est égal à la dimension maximale d une sous-matrice extraite inversible.

Le rang d une matrice correspond à la dimension de son image, ce qui est égal à la dimension maximale d une sous-matrice extraite inversible. Uiversité de Geève Sectio de Mathématiques Algèbre I Corrigé 2 Série 7, ex 3 Toutes les affirmatios sot vraies sauf la derière E effet, pour que deux espaces soiet e somme directe, il faut que leur itersectio

Plus en détail

Exercices de dénombrement

Exercices de dénombrement DOMAINE : Combiatoire AUTEUR : Atoie TAVENEAUX NIVEAU : Itermédiaire STAGE : Grésillo 0 CONTENU : Exercices Exercices de déombremet Exercice Combie y a-t-il de sous-esembles d u esemble de cardial? Exercice

Plus en détail

FONCTION LOGARITHME NÉPÉRIEN

FONCTION LOGARITHME NÉPÉRIEN FONCTION LOGARITHME NÉPÉRIEN Cours Termiale S La foctio logarithme épérie O a vu das u chapitre précédet que la foctio epoetielle est cotiue et strictemet croissate sur R et que l image de R par cette

Plus en détail

1 Présentation du jeu.

1 Présentation du jeu. Présetatio du jeu.. Les règles du jeu. Le touroi est u jeu comportat ue suite de maches (appelées duels ) opposat deux joueurs, jamais plus. Les joueurs vot etrer e jeu successivemet, tat qu aucu d etre

Plus en détail

Leçon 3 : Coefficients binomiaux, dénombrement des combinaisons, formule du binome. Applications.

Leçon 3 : Coefficients binomiaux, dénombrement des combinaisons, formule du binome. Applications. Leço 3 : Coefficiets biomiaux, déombremet des combiaisos, formule du biome. Alicatios. Prérequis : Nombres de listes, arragemets. Pricies de la somme et de la multilicatio. Cadre : O cosidèrera das la

Plus en détail

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 9 mai 07 Eocés Calcul de ites Exercice [ 054 ] [Correctio] Détermier la ite, si celle-ci existe, des suites u suivates : a u = 3 3 + b u = + + + c u = + + d u =

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths Introduction au calcul matriciel

Synthèse de cours PanaMaths Introduction au calcul matriciel Sythèse de cours PaaMaths Itroductio au calcul matriciel Défiitios Notio de matrice O appelle «matrice de dimesio p» ou «de type (, p )» u tableau de ombres réels comportat liges et p coloes ( et p sot

Plus en détail

Par Marcel Mountsiesse

Par Marcel Mountsiesse Article 36 Démostratio directe du derier théorème de Fermat Par Marcel Moutsiesse Résumé : Das ce travail, ous ous roosos de rouver ar ue méthode élémetaire l imossibilité de l équatio de Fermat das *

Plus en détail

ENSEMBLE DE NOMBRES TD N 1 - CORRIGE

ENSEMBLE DE NOMBRES TD N 1 - CORRIGE ENSEMBLE DE NOMBRES TD N - CORRIGE Exercice A 8 7 B 7 7 - C 0 7 0 0 0 - Exercice ) ³ 8 ) 7 0 88 7 0 ) ) 00 00 0 7 77 7 x Exercice Le déomiateur commu est x 7 x 9 8 8 7 98 ; ; ; ; 7 9 9 L ordre croissat

Plus en détail

Équirépartition presque sûre pour f (x) = 2x modulo 1 Jean-Baptiste Bardet 26 mai 2005

Équirépartition presque sûre pour f (x) = 2x modulo 1 Jean-Baptiste Bardet 26 mai 2005 Équirépartitio presque sûre pour f (x) = x modulo 1 Jea-Baptiste Bardet 6 mai 005 O étudie le comportemet des suites défiies par récurrece x = f (x 1 ) = f (x), où x 0 = x [0;1) et f (x) = x mod 1, et

Plus en détail

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques

Université Denis Diderot (Paris VII) MP 3. Quelques exercices corrigés Suites et séries numériques Uiversité Deis Diderot (Paris VII) 006-007 MP 3 Quelques exercices corrigés Suites et séries umériques Das les pages qui suivet ous proposos la correctios de quelques exercices de la feuille sur les suites

Plus en détail