AUGMENTATION DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2016

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUGMENTATION DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2016"

Transcription

1 Rémunérations AUGMENTATION DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2016 Janvier 2016 Le SMIC constitue un seuil minimal de rémunération que tous les salariés doivent percevoir. Au 1 er janvier 2016, la revalorisation du SMIC est de 0,6%, portant la valeur du SMIC de 9,61 brut de l heure à 9,67. SOMMAIRE : I. LES REGLES DE REVALORISATION DU SMIC... 2 II. LE SMIC AUGMENTERA DE 0,6 % AU 1 ER JANVIER III. INCIDENCE DE LA REVALORISATION DU SMIC SUR LES SALAIRES CONVENTIONNELS... 2 IV. LA PRESENTATION DU BULLETIN DE PAIE... 5 V. REVALORISATION DU SMIC : IMPACT SUR LES INDEMNITES ET LES HEURES SUPPLEMENTAIRES OU COMPLEMENTAIRES... 6 VI. CONVENTION SAP : SALAIRES CONVENTIONNELS... 6

2 I. LES REGLES DE REVALORISATION DU SMIC La revalorisation du SMIC est possible grâce à trois mécanismes. Le premier permet au Gouvernement, à tout moment, de décider d une augmentation du SMIC : il s agit du «coup de pouce». Le second mécanisme, automatique, prévoit qu en cas de hausse d au moins 2 % de l indice des prix à la consommation par rapport à l indice constaté lors de la dernière revalorisation du SMIC, le montant du SMIC soit automatiquement revalorisé. Le troisième mécanisme, modifié en 2013, prévoit une revalorisation du SMIC au 1 er janvier de chaque année, en fonction de l évolution de l indice mensuel des prix à la consommation, hors tabac, des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie. Il s agit des 20 % des ménages aux revenus les moins élevés. Il est également prévu que la hausse annuelle du SMIC ne puisse pas être inférieure à la moitié du gain de pouvoir d achat des salaires horaires moyens de base des ouvriers et employés du premier quintile (le SHBOE). Entre novembre 2014 et novembre 2015, l indice des prix à la consommation des ménages du premier quintile a diminué de 0.1 %. Le SHBOE a évolué de % entre septembre 2014 et septembre Sur cette même période, l indice des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile a été stable. Le gain de pouvoir d achat est donc de 1.2 % sur cette période, soit pour la moitié, 0.60 %. Ainsi, le SMIC horaire brut augmente de 0,6% au 1 er janvier II. LE SMIC AUGMENTERA DE 0,6 % AU 1 ER JANVIER 2016 Le 1 er janvier 2016, le SMIC augmente de 0,6 % ce qui porte le taux horaire à 9,67 bruts. Le montant du SMIC mensuel, sur une base de 35 heures, passe ainsi à 1 466,62 bruts au 1 er janvier ,67 euros x 35 heures hebdomadaires x 52 semaines annuelles / 12 mois = 1466,62 III. INCIDENCE DE LA REVALORISATION DU SMIC SUR LES SALAIRES CONVENTIONNELS Le SMIC constitue un seuil minimal de rémunération que tous les salariés doivent percevoir. Par conséquent, les rémunérations des salariés dans les EHPAD, des entreprises de service à la personne (SAP) et Résidences Services Seniors (RSS) ne peuvent être inférieures au SMIC. A- Salaires conventionnels et SMIC Pour déterminer la rémunération que les salariés percevront au mois de janvier 2016, il convient de comparer les salaires conventionnels de ces salariés avec le montant du SMIC. 2

3 1) Le salaire à prendre en considération : Comme le prévoit l article 73-1 bis de la CCU, le salaire de référence est, pour la comparaison avec le SMIC, celui du coefficient d emploi (valeur du point x coefficient). Par conséquent, la majoration d ancienneté est exclue de la comparaison entre le SMIC et le salaire conventionnel. Ici il s agit de distinguer entre le salaire minimum conventionnel (SMC) du salaire minimum conventionnel de base (SMCB) qui intègre la majoration d ancienneté. Exemple : Un ASH (coefficient 208) avec 4 années d ancienneté percevra un salaire (SMCB) de 1509,91. La rémunération effective de ce salarié est supérieure au SMIC. [(208 x 6.98) + 4% d ancienneté] = ( ) = Pour autant, le salaire servant de base de comparaison au SMIC est le salaire du coefficient d emploi soit Ainsi, ce salarié percevrait un salaire conventionnel inférieur au SMIC ( = ). A noter : Le salaire conventionnel correspond à un horaire hebdomadaire de 35 heures. Le taux horaire du salaire du coefficient d emploi est donc calculé comme suit : [(coefficient x valeur du point) / 151,67]. 2) Le versement d une indemnité différentielle SMIC Face à cette augmentation du SMIC de 0,6 %, le 1 er janvier 2016, le salaire conventionnel pour le coefficient 208 va être inférieur à la valeur du SMIC. Dans ce cas, une indemnité différentielle SMIC doit être versée au profit de ces salariés (cf. tableau cidessous) pour porter leur salaire au niveau du SMIC. Coefficient 208 (Filières «Personnel administratif et services techniques» et «Personnel concourant à l hébergement et à la vie sociale»). DATE SALAIRE DU COEFFICIENT D'EMPLOI SMIC INDEMNITE DIFFERENTIELLE 1 er janvier ) Le calcul de la majoration d ancienneté L article 73-1 bis de la CCU prévoit que «lorsque le salaire du coefficient d emploi est inférieur au SMIC, la majoration d ancienneté calculée sur le salaire du coefficient d emploi s ajoute au SMIC». Ainsi, dans les EHPAD, pour les salariés rémunérés au SMIC (car le salaire du coefficient d emploi est inférieur au SMIC), la majoration d ancienneté, qui s ajoute au SMIC, reste calculée sur le SMC (coefficient x valeur du point). Exemple : Un ASH (coefficient 208) avec 4 années d ancienneté percevra la rémunération suivante : - Un SMC de (208 x 6.98) - Pour une ancienneté de 4 ans : majoration d ancienneté à (4% du SMC, soit 4% de ) - Une indemnité différentielle de (SMIC SMC) 3

4 Soit un total de ( ). B- Salaires réels verses et SMIC En plus du salaire du coefficient d emploi, le salarié peut bénéficier de compléments de salaire, comme une rémunération contractuelle supérieure aux minima conventionnels, indemnité de sujétion,. Certains de ces compléments de salaire, sont à intégrer dans la comparaison du salaire avec le SMIC. (Le tableau en fin de paragraphe fait une synthèse des éléments à prendre en considération et des éléments n entrant pas dans la comparaison). Parmi, les éléments à intégrer dans la comparaison avec le SMIC, il convient d évoquer : - l indemnité différentielle de transposition - les compléments ou indemnités contractuelles fixes. 1) Indemnité différentielle de transposition et SMIC Pour la comparaison du salaire versé dans les EHPAD avec le SMIC, il faut prendre en considération l indemnité différentielle de transposition prévue par l article 4 du Protocole de transposition, protocole applicable aux établissements ex UHP, FIEHP, CRRR. Cette indemnité différentielle avait été instaurée pour combler l éventuelle baisse de salaire qui pouvait résulter du passage à la CCU pour les salariés antérieurement soumis à l une des conventions collectives UHP, FIEHP ou CRRR. Dès lors que cette indemnité est encore versée à certains salariés (près de 2% des salariés selon le rapport de branche 2013), elle est prise en compte dans la comparaison de leurs salaires avec le SMIC. Pour ces salariés, la comparaison se fait donc dans les termes suivants : (Salaire du coefficient d emploi + Indemnité différentielle de transposition) : >, =, ou < SMIC. Attention : Pour déterminer le montant de l indemnité différentielle de transposition à intégrer dans la comparaison avec le SMIC, il faut tenir compte de l augmentation de la valeur du point dont la moitié vient s imputer sur l indemnité différentielle (cf art 4 du Protocole de Transposition). Cette indemnité différentielle de transposition, résulte de la différence entre l ancien salaire mensuel et le salaire conventionnel de base. Cette indemnité est dégressive, car lors de chaque augmentation de la valeur du point, l indemnité est diminuée de la moitié de cette augmentation. Le calcul du montant de l indemnité de transposition à intégrer dans la comparaison des salaires avec le SMIC se fait de la manière suivante : 1 ère étape : calcul de l augmentation de la valeur du point Coefficient x 6.92 coefficient x 6.98 = X (augmentation du point) 2 ème étape : calcul du montant de l indemnité différentielle au 1 er janvier 2016 Indemnité différentielle depuis le 1 er janvier 2016 = Indemnité différentielle applicable antérieur (avant le 1 er janvier 2016) X / 2 4

5 C est ce montant qu on ajoute au salaire du coefficient d emploi dans le cadre de la comparaison avec le SMIC. 2) Indemnité ou prime contractuelles fixes et SMIC Parmi les autres compléments de salaires à intégrer dans la comparaison avec le SMIC, il faut citer les primes mensuelles fixes prévues contractuellement (primes par lesquelles l employeur rémunère ses salariés au-dessus des minima conventionnels). Il s agit des primes ou compléments de salaires contractuels qui sont versés tous les mois, indépendamment du planning du salarié et qui font donc partie du salaire de base du salarié. Ainsi, les indemnités de sujétions (pour travail la nuit, un dimanche, un jour férié ou pour astreinte) ne sont pas visées dans le comparatif. Rappel de la notion de «salaire de base» : Eléments de rémunération que le salarié perçoit chaque mois, et dont le montant est, sauf révision salariale, identique à chaque paie (à condition que le salarié n ait pas d absence non indemnisée). Le salaire de base délimite le pouvoir d achat garanti au salarié chaque mois. ELEMENTS A INTEGRER DANS LA COMPARAISON Salaire du coefficient d emploi (coefficient x 6.98) Prime et majorations correspondant à un complément de salaire : - indemnité différentielle de transposition ; - indemnité ou prime contractuelle fixe (versée mensuellement) ; - prime de fin d année (prise en considération dans le mois de son versement) ; - prime de 13 ème mois (prise en considération dans le mois de son versement) ; - avantage en nature (s ils s ajoutent au SMCB) ; ELEMENTS EXCLUS DE LA COMPARAISON Majoration d ancienneté Indemnités de sujétions (pour travail de nuit, dimanche, jours fériés, astreintes ) Prime d intéressement, de participation, et autres gratifications ayant un caractère exceptionnel ou aléatoire. Remboursement de frais professionnels Majorations pour : - heures supplémentaires ; - heures complémentaires. IV. LA PRESENTATION DU BULLETIN DE PAIE Lorsque le salaire du coefficient d emploi est inférieur au SMIC, et que vous devez rémunérer le salarié au SMIC. Le bulletin de paie peut mentionner les trois lignes suivantes : - Salaire du coefficient d emploi - Complément SMIC - Salaire brut total 5

6 Cependant il est possible, en lieu et place de ces mentions, de ne faire figurer qu une seule ligne SMIC (incluant alors le salaire du coefficient d emploi et le complément). En revanche, la majoration d ancienneté fera l objet d une ligne distincte sur le bulletin de paie. V. REVALORISATION DU SMIC : IMPACT SUR LES INDEMNITES ET LES HEURES SUPPLEMENTAIRES OU COMPLEMENTAIRES Concernant les indemnités de sujétion prévues par la convention collective, leur montant n est actuellement pas modifié par la revalorisation du SMIC, car elles sont calculées : - Soit d après la valeur du point (travail le dimanche et les jours fériés) ; - Soit en fonction d un taux horaire basé sur le salaire minimum conventionnel (majoration pour travail de nuit). En revanche, pour la rémunération des heures supplémentaires, et des heures complémentaires, c est le taux horaire du SMIC qui sera à prendre en compte pour les salariés dont le coefficient est 208. VI. CONVENTION SAP : SALAIRES CONVENTIONNELS 1) La classification La classification des salariés de la branche se fait par référence à des emplois caractéristiques dits «emplois -repères». Des emplois-repères qui correspondent aux activités et aux compétences les plus usuelles ; aux situations de travail les plus courantes. Les emplois-repères se déclinent en plusieurs niveaux d exercice. Les salaires minima conventionnels sont donc fixés par niveaux. 2) Minima conventionnels bruts EMPLOIS-REPERES Niveaux TAUX HORAIRE BRUT A noter : Agent d entretien petits travaux de jardinage Agent d entretien petits travaux de bricolage Assistant (e) de vie (1) I 9,40 Garde d enfant (s) (1) Assistant ménager(e) (1) Garde d enfant(s) (2) Assistant (e) ménagèr (e) (2) II 9,43 Assistant (e) de vie (2) Gardes d enfant (s) (3) III 9,46 Assistant(e) de vie (3) IV 9,55 Le taux horaire conventionnel brut n est pas applicable car inférieur au taux horaire brut du SMIC. 6

7 3) Prise en compte de l ancienneté dans l entreprise Le taux horaire brut conventionnel dans l entreprise, d un salarié ayant acquis 2 années d ancienneté est majoré de 5 centimes. Ce taux est majoré de nouveau de 5 centimes, lorsque le salarié acquiert 5 années d ancienneté dans l entreprise. 7

ACCORD DU 11 FÉVRIER 2016

ACCORD DU 11 FÉVRIER 2016 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 878. MENSUELS DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES DU RHÔNE (21 mai

Plus en détail

ACCORD DU 4 MARS 2013

ACCORD DU 4 MARS 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 878. MENSUELS DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES DU RHÔNE (21 mai

Plus en détail

ACCORD DU 19 AVRIL 2011

ACCORD DU 19 AVRIL 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 878. MENSUELS DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES DU RHÔNE (21 mai 1976) (Etendue par arrêté du 21 novembre

Plus en détail

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2014 à 9,53 euros de l heure, soit 1.445,38 euros pour 151,67 heures par mois.

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2014 à 9,53 euros de l heure, soit 1.445,38 euros pour 151,67 heures par mois. Les salaires applicables au 1 er janvier 2014 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la convention collective de l esthétique cosmétique. Les textes applicables Dans le cadre

Plus en détail

La rémunération et le Smic

La rémunération et le Smic C HAPITRE 1 La rémunération et le Smic Distinguer les différentes formes de la rémunération Pour rémunérer les salariés, il existe plusieurs modes de rémunération qui sont fonction soit de la catégorie

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2014

Le SMIC au 1 er janvier 2014 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 34.13 20/12/2013 Le SMIC au 1 er janvier 2014 Publication du décret portant relèvement du SMIC Actualité Le décret n 2013-1190 du 19 décembre

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 03/07/12 N Affaires sociales : 25.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JUILLET 2012 ACTUALITÉ Le décret

Plus en détail

AVENANT N 43 DU 13 JUIN 2014

AVENANT N 43 DU 13 JUIN 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3238 Convention collective nationale IDCC : 1558. INDUSTRIES CÉRAMIQUES DE FRANCE

Plus en détail

AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA. Préambule

AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA. Préambule 09/10/07 AVENANT A L ARTICLE 37 DE LA CONVENTION COLLECTIVE DE L IMMOBILIER CONCERNANT LES SALAIRES MINIMA Préambule Les représentants des organisations syndicales d employeurs et de salariés se sont efforcés,

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 02/01/12 N Affaires sociales : 01.12 RELEVEMENT DU SMIC AU 1 ER JANVIER 2012 ACTUALITE Le décret

Plus en détail

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net.

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net. Référence SMIC au 1 er janvier 2013: 9,43 /heure (7.14 net) Le salaire de base est librement déterminé entre l employeur et le salarié, mais il ne peut être inférieur à 0,281 fois le montant du salaire

Plus en détail

ACCORD DU 30 JUIN 2009

ACCORD DU 30 JUIN 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1564. INDUSTRIES DE LA MÉTALLURGIE (SAÔNE-ET-LOIRE) (23

Plus en détail

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2015 à 9,61 euros de l heure, soit 1.457,52 euros pour 151,67 heures par mois.

Au plan légal, le SMIC est revalorisé au 1 er janvier 2015 à 9,61 euros de l heure, soit 1.457,52 euros pour 151,67 heures par mois. Les salaires applicables au 1 er janvier 2015 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la convention collective de l esthétique cosmétique. Les textes applicables Dans le cadre

Plus en détail

BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2016

BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2016 REMUNERATION Note d information N 2016-7 du 27 mai 2016 BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2016 REFERENCE Décret n 2016-670 du 25 mai 2016 portant majoration de la rémunération des personnels civils

Plus en détail

BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004

BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004 REMUNERATION Note d information N 2004-3 du 1 er janvier 2004 BAREME DE TRAITEMENT AU 1 ER JANVIER 2004 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE AU 1 ER JUILLET 2004 Mise à jour : 1 er août 2004 REFERENCES

Plus en détail

BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2010 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE A CERTAINS PERSONNELS AU 1ER JANVIER 2012

BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2010 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE A CERTAINS PERSONNELS AU 1ER JANVIER 2012 REMUNERATION Note d information N 2012-8 du 12 janvier 2012 BAREME DE TRAITEMENT au 1 er JUILLET 2010 ATTRIBUTION DE POINTS D'INDICE MAJORE A CERTAINS PERSONNELS AU 1ER JANVIER 2012 REFERENCES Décret n

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. REVALORISATION DU SALAIRE MINIMUM DE CROISSANCE EFFET AU 1 er JANVIER 2017

CIRCULAIRE CDG90. REVALORISATION DU SALAIRE MINIMUM DE CROISSANCE EFFET AU 1 er JANVIER 2017 CIRCULAIRE CDG90 01/17 06/01/2017 REVALORISATION DU SALAIRE MINIMUM DE CROISSANCE EFFET AU 1 er JANVIER 2017 Décret n 2016-1818 du 22 décembre 2016 portant relèvement du salaire minimum de croissance (J.O.

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

Remunerations Annuelles Garanties (R.A.G.) et Rémunérations Minimales Hiérarchiques (R.M.H.)

Remunerations Annuelles Garanties (R.A.G.) et Rémunérations Minimales Hiérarchiques (R.M.H.) Remunerations Annuelles Garanties (R.A.G.) et Rémunérations Minimales Hiérarchiques (R.M.H.) RELATIONS SOCIALES ET JURIDIQUES 05/2009 Info 1438-09 ASJ 07-02 ACCORD DU 16 AVRIL 2009 L'accord du 10 septembre

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2017

Le SMIC au 1 er janvier 2017 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 27.16 du 26/12/16 Le SMIC au 1 er janvier 2017 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon'

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon' ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/2009.5 Réduction dite 'Fillon' Tout salarié relevant à titre obligatoire du régime d'assurance chômage peut ouvrir droit à cet allégement, quelles que soient la forme ou la

Plus en détail

SMIC applicable à compter du 1er janvier 2013

SMIC applicable à compter du 1er janvier 2013 Le SMIC ou salaire minimum interprofessionnel de croissance est le salaire horaire en dessous duquel l'employeur n'a pas le droit de descendre pour rémunérer un salarié et ce, quelle que la forme de sa

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 26/01/2011 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2011-008 OBJET : Allégements applicables au titre des heures supplémentaires et complémentaires

Plus en détail

Lettre d information 1er Juillet 2009

Lettre d information 1er Juillet 2009 Lettre d information 1er Juillet 2009 CONFERENCE «Convention Collective et lois applicables» Par Melle François, juriste au CIDFF Organisée en partenariat par les RAM des CC du VAL BREON ET BRIE BOISEE

Plus en détail

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011

EVOLUTIONS SOCIALES POUR 2011 LE PARTENAIRE INFORMATIQUE DU MAINTIEN A DOMICILE INFOLOGIS 10 rue Just Veillat 36000 Châteauroux tél. 02.54.08.70.80 fax 02.54.08.70.89 Email : infologis@orange.fr Date : 14 décembre 2010 EVOLUTIONS SOCIALES

Plus en détail

SALAIRES EN OFFICINE

SALAIRES EN OFFICINE (Ph.D) PF/JL CIRCULAIRE 2016-59 -------------------------------------- 16 mars 2016 SALAIRES EN OFFICINE Revalorisation à effet du 1 er mars 2016 L essentiel : réunis le 7 mars en Commission paritaire

Plus en détail

Calcul de la durée annuelle du travail

Calcul de la durée annuelle du travail Régime des heures supplémentaires, des contingents et de la Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) applicable depuis le 1/01/09 Temps de Travail et Démocratie Sociale - Loi 2008-789 du 20 Août 2008-

Plus en détail

LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DE LA REMUNERATION

LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DE LA REMUNERATION LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DE LA REMUNERATION 1 LE TRAITEMENT ET LES INDEMNITÉS LIÉES AU TRAITEMENT. Le traitement brut, avant déduction des cotisations sociales.. L'indemnité de résidence.. Le supplément

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001

ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001 ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001 Les représentants : - de l Union des Industries Métallurgiques et

Plus en détail

d une part, d autre part,

d une part, d autre part, Entre les soussignés : Raison sociale : dont le siège social est à, représentée par M d une part, Et M (Nom/ Prénom) demeurant à de nationalité.. N national identification (à défaut : date et lieu de naissance)

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Les exemples ci-dessous illustrent les modalités de calcul de la réduction générale dégressive sur les bas et moyens salaires (art. L. 241-13 du code de la sécurité

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective MNSTÈRE DU TRAAL, DE L EMPLO, DE LA FORMATON PROFESSONNELLE ET DU DALOGUE SOCAL CONENTONS COLLECTES Convention collective DCC : 1525. MÉTALLURGE (Région dunkerquoise) (31 août 1988) (Etendue par arrêté

Plus en détail

Mesures salariales 2015

Mesures salariales 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Economie RH et ressources Destinataires Tous services Contact Correspondants RH Branches Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1

Plus en détail

INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne

INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne INTERVENTION DU 19 NOVEMBRE 2015 Présentation de la loi sur la mensualisation et son application dans le secteur des services à la personne 1 Accord national interprofessionnel du 10 décembre 1977 «Les

Plus en détail

FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail

FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail FICHE ANNEE INCOMPLETE De l embauche à la rupture du contrat de travail Qu est-ce que l accueil en année incomplète? C est lorsque l'assistant maternel accueille l'enfant pendant 46 semaines ou moins.

Plus en détail

PRESENTATION DE L ASSIETTE DE CALCUL DES INDEMNITES DE CONGES PAYES. Marc Roussel / Total

PRESENTATION DE L ASSIETTE DE CALCUL DES INDEMNITES DE CONGES PAYES. Marc Roussel / Total PRESENTATION DE L ASSIETTE DE CALCUL DES INDEMNITES DE CONGES PAYES Marc Roussel / Total SALARIÉS «FRANCE» LES RÈGLES DE CALCUL DE L INDEMNITÉ DE CONGÉS PAYÉS ISSUES DE LA LOI L indemnité de congés payés

Plus en détail

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION

SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie SOCIAL/EMPLOI/ FORMATION Date : 22/01/07 N : 04.07 LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS AU 1 ER JANVIER 2007 1) Plafond annuel de sécurité sociale Rappel : le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective départementale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3334 Convention collective départementale IDCC : 2579. MÉTALLURGIE (Loir-et-Cher)

Plus en détail

LA PLASTURGIE FÉDÉRATION DANS LA PLASTURGIE

LA PLASTURGIE FÉDÉRATION DANS LA PLASTURGIE LA PLASTURGIE FÉDÉRATION ACCORD DU 1er OCTOBRE 2014 SUR UNE GRILLE DE SALAIRES DANS LA PLASTURGIE Article 1: Champ d application de l accord Le champ d application du présent accord est celui de la Convention

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Circulaire DRT 2004-2 du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Références : Articles D 141-7 et D 141-8 du code du travail ; Circulaire DRT-DSS n 15/90 du 9 mars

Plus en détail

Mise en œuvre de l accord PPCR «Transfert primes / points»

Mise en œuvre de l accord PPCR «Transfert primes / points» NOTE D INFORMATION Objet : PPCR Date : 06/2016 Mise en œuvre de l accord PPCR «Transfert primes / points» Textes de référence Lois 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de

Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de QUELS SONT LES TAUX DE COTISATIONS? Les cotisations contractuelles sont appelées à 125 % de leur montant. Cette contribution supplémentaire est destinée à financer l équilibre des régimes. Elle n ouvre

Plus en détail

BAREME DES TRAITEMENTS AU 1 ER JANVIER 2012

BAREME DES TRAITEMENTS AU 1 ER JANVIER 2012 FF I CC HH EE PP RR AA TT I QQ UU EE CC DD GG 55 00 BAREME DES TRAITEMENTS AU 1 ER JANVIER 2012 NOUVEAUX MONTANTS A PRENDRE EN COMPTE A PARTIR DU 1 ER JANVIER 2012 F O N D E M E N T J U R I D I Q U E Décret

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %).

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %). NOTE D INFORMATIONS SOCIALES 14/01/2016 Cotisations sociales pour 2016 Obligations déclaratives Frais de santé 2016 + frais de santé AGRICA Points APN au 1 er janvier 2016 Les changements au 1 er janvier

Plus en détail

ACCORD DU 19 DÉCEMBRE 2012

ACCORD DU 19 DÉCEMBRE 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

Ecrêtement de la CSG-CRDS sur revenus de remplacement

Ecrêtement de la CSG-CRDS sur revenus de remplacement Pégase 3 Ecrêtement de la CSG-CRDS sur revenus de remplacement Dernière révision le 16/02/2012 http://www.adpmicromegas.fr 1 / 7 Suivi de la notice 27 décembre 2011 Création de la fiche «solution» Ajout

Plus en détail

Pégase 3. GMP des cadres Dernière révision le 24/03/2014.

Pégase 3. GMP des cadres Dernière révision le 24/03/2014. Pégase 3 GMP des cadres 2014 Dernière révision le 24/03/2014 http://www.adpmicromegas.fr Sommaire Principe... 3 Les valeurs définitives pour 2014... 3 Comment se calcule la GMP mensuellement?... 3 Gestion

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES AVENANT

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2016

ACCORD DU 7 AVRIL 2016 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTES Convention collective départementale IDCC : 984. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MÉCANIQUES ET

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3154 Conventions collectives nationales NÉGOCE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION IDCC : 398. Ouvriers IDCC

Plus en détail

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS» PAIES INFORMATISEES JUIN 2016 Notice PPCR_Transfert RI Notice explicative P.P.C.R. Modernisation des Parcours Professionnels, des carrières et des rémunérations MESURE DITE DU «TRANSFERT PRIMES / POINTS»

Plus en détail

AVENANT DU 10 AVRIL 2009 SUR LES TAUX GARANTIS ANNUELS ET LES SALAIRES MINIMAUX HIERARCHIQUES POUR L ANNÉE 2009

AVENANT DU 10 AVRIL 2009 SUR LES TAUX GARANTIS ANNUELS ET LES SALAIRES MINIMAUX HIERARCHIQUES POUR L ANNÉE 2009 AVENANT DU 10 AVRIL 2009 SUR LES TAUX GARANTIS ANNUELS ET LES SALAIRES MINIMAUX HIERARCHIQUES POUR L ANNÉE 2009 RÉSUMÉ 4 MAI 2009 A n 2401 T 385 Un avenant du 10 avril 2009, conclu entre le GIM et la CFE-CGC,

Plus en détail

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon Réduction Fillon : les nouveautés 2011 27/01/2011 Réduction Fillon : les nouveautés 2011 A compter du 1er janvier 2011, en application de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2011 (article

Plus en détail

SPORT Votre équipe pour gagner!

SPORT Votre équipe pour gagner! SPORT Votre équipe pour gagner! Le salaire SOMMAIRE : Le salaire P.3 La fiche de paie P.6 La CFDT défend l unicité du sport et considère que tous les salariés de la branche doivent être regardés dans leur

Plus en détail

«Article 2 Période d essai

«Article 2 Période d essai MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3126 Convention collective régionale IDCC : 54. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (OETAM)

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D ACHAT

CIRCULAIRE CDG90 INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D ACHAT 13/1013/10 CIRCULAIRE CDG90 14/14 INDEMNITE DE GARANTIE INDIVIDUELLE DU POUVOIR D ACHAT Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de Garantie Individuelle du Pouvoir

Plus en détail

AVENANT DU 9 JANVIER 2006

AVENANT DU 9 JANVIER 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 2221. MENSUELS DES INDUSTRIES DES MÉTAUX DE L ISÈRE ET DES HAUTES-ALPES

Plus en détail

pour un contrat de travail clairement établi

pour un contrat de travail clairement établi Repères pour un contrat de travail clairement établi Le temps passé à remplir le contrat, à négocier et à comprendre les attentes de chacun est un temps important car il permet d éviter les difficultés

Plus en détail

Circulaire salaires 2016

Circulaire salaires 2016 Circulaire salaires 2016 Les chiffres clés de l employeur du bâtiment Les nouvelles grilles de salaires bâtiment Edition à jour du Grille de salaires des ouvriers du bâtiment Le taux horaire du SMIC est

Plus en détail

CCN ALISFA. Mémento Prestations. Mise à jour Mars 2012

CCN ALISFA. Mémento Prestations. Mise à jour Mars 2012 CCN ALISFA Mémento Prestations Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8 Constitution et prise en charge

Plus en détail

Votre équipe pour gagner!

Votre équipe pour gagner! SPORT Votre équipe pour gagner! SOMMAIRE Le salaire P.3 La fiche de paie P.6 Le temps de travail P.8 Les congés P.10 Que faire en cas de maladie, d accident? P.11 2 Le salaire La CFDT défend l unicité

Plus en détail

Mise en place des nouveautés

Mise en place des nouveautés Mise en place des nouveautés Cotisation Allocations Familiales Sources : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N DSS/5B/2016/71 du 1er janvier 2016 Evolution règlementaire Depuis le 1 er janvier 2015, le taux

Plus en détail

CALCUL DE LA MENSUALISATION SALAIRE DE L ASSISTANTE MATERNELLE

CALCUL DE LA MENSUALISATION SALAIRE DE L ASSISTANTE MATERNELLE CALCUL DE LA MENSUALISATION SALAIRE DE L ASSISTANTE MATERNELLE La mensualisation est un lissage des salaires sur l année. Quelle que soit la durée de l accueil et sa répartition dans l année, l assistante

Plus en détail

Paie Ce qui change au 1er janvier 2017

Paie Ce qui change au 1er janvier 2017 Paie Ce qui change au 1er janvier 2017 SMIC au 1 er janvier 2017 Taux horaire brut Taux horaire majoré SMIC mensuel 151,67 h Minimum garanti 2017 Montants des plafonds de la Sécurité sociale 2017 Stage

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 28 JANVIER 2016 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2016

ACCORD NATIONAL DU 28 JANVIER 2016 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2016 ACCORD NATIONAL DU 28 JANVIER 2016 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2016 Les signataires ont décidé de fixer dans les conditions ci-après les

Plus en détail

CHAUSSURE (INDUSTRIE)

CHAUSSURE (INDUSTRIE) CHAUSSURE (INDUSTRIE) Convention collective nationale N 3163 7 mars 1990 IDCC 1580 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 4 2 Le salaire 5-6 3 Les classifications

Plus en détail

ACCORD DU 27 JANVIER 2015

ACCORD DU 27 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3025 Convention collective nationale IDCC : 650. INGÉNIEURS ET CADRES DE LA MÉTALLURGIE

Plus en détail

ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL. A. Salariés relevant du régime général

ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL. A. Salariés relevant du régime général ANNEXE : EXEMPLES DE CALCUL A. Salariés relevant du régime général 1. Cas général Exemple 1 : un salarié de 23 ans est rémunéré à hauteur de 70% du SMIC. Il travaille 35 heures par semaine, durée de travail

Plus en détail

FICHE 4 VERSEMENT DE LA PRIME

FICHE 4 VERSEMENT DE LA PRIME FICHE 4 VERSEMENT DE LA PRIME La jurisprudence de la Cour de cassation avait été dans le sens d une non proratisation des primes visées par l article 23 de la convention collective dans son ancienne rédaction.

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 28.15 du 24/12/15 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2016 Nous vous présentons ci-après : Un rappel des règles générales (I) Le calcul

Plus en détail

MAINTIEN DE RÉMUNÉRATION LORS DE LA NOMINATION STAGIAIRE DANS UN GRADE DE CATÉGORIE C (C1, C2 OU AGENT DE MAÎTRISE) OU DE CATÉGORIE B

MAINTIEN DE RÉMUNÉRATION LORS DE LA NOMINATION STAGIAIRE DANS UN GRADE DE CATÉGORIE C (C1, C2 OU AGENT DE MAÎTRISE) OU DE CATÉGORIE B F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 MAINTIEN DE RÉMUNÉRATION LORS DE LA NOMINATION STAGIAIRE DANS UN GRADE DE CATÉGORIE C (C1, C2 OU AGENT DE MAÎTRISE) OU DE CATÉGORIE B L E S S E N T I E L Pour les nominations

Plus en détail

Revalorisation de la GMP pour 2013

Revalorisation de la GMP pour 2013 Pégase 3 Revalorisation de la GMP pour 2013 Dernière révision le 03/04/2013 http://www.adpmicromegas.fr Sommaire Principe... 3 Les valeurs définitives pour 2013... 3 Comment se calcule la GMP mensuellement?...

Plus en détail

Dossier. Salariés : décryptez votre bulletin de salaire. 8 - Le calcul de la rémunération. 9 - Le salaire minimum de branche Bulletin de salaire

Dossier. Salariés : décryptez votre bulletin de salaire. 8 - Le calcul de la rémunération. 9 - Le salaire minimum de branche Bulletin de salaire 8 - Le calcul de la rémunération d un salarié d établissement (PSAEE) 9 - Le salaire minimum de branche 10 - Bulletin de salaire Comprendre son bulletin de salaire n est pas toujours simple, et s avère

Plus en détail

Métallurgie : Bouches-du-Rhône

Métallurgie : Bouches-du-Rhône Métallurgie : Bouches-du-Rhône Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC Métallurgie (industries) Bouches-du-Rhône et Alpes-de-Haute-Provence 19-12-2006d(1) 21-2-2008

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective régionale. IDCC : 54. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (OETAM) (Région parisienne)

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective régionale. IDCC : 54. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES (OETAM) (Région parisienne) MNSTÈRE DU TRAAL, DE L EMPLO ET DE LA SANTÉ CONENTONS COLLECTES Brochure n 3126 Convention collective régionale DCC : 54. NDUSTRES MÉTALLURGQUES (OETAM) (Région parisienne) ACCORD DU 24 FÉRER 2011 RELATF

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 26 FEVRIER 2014 RELATIF AUX REMUNERATIONS MINIMALES CONVENTIONNELLES POUR 2014

ACCORD COLLECTIF DU 26 FEVRIER 2014 RELATIF AUX REMUNERATIONS MINIMALES CONVENTIONNELLES POUR 2014 ACCORD COLLECTIF DU 26 FEVRIER 2014 RELATIF AUX REMUNERATIONS MINIMALES CONVENTIONNELLES POUR 2014 DANS LA FABRICATION ET COMMERCE DES PRODUITS A USAGE PHARMACEUTIQUE, PARAPHARMACEUTIQUE ET VETERINAIRE

Plus en détail

MESURES SALARIALES 2016

MESURES SALARIALES 2016 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE Economie RH Politique de rémunération et de rétribution Destinataires Tous services Contact PERRIN Béatrice Tél : Fax : E_mail: Date de validité A partir du 1 er

Plus en détail

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise

Depuis le 1 er Juillet 2013, l aide financière allouée à l entreprise est passée de 4,84 à 7,74 : coup de pouce en raison de la crise Recours à une activité partielle en raison de Baisse d Activité (retard de chantier, baisse du carnet de commandes) (Loi 2013-504 du 14 Juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi) Depuis le 1 er

Plus en détail

ACCORD DU 23 MARS 2011 RELATIF À LA REVALORISATION DES RÉMUNÉRATIONS AU 1 ER AVRIL 2011

ACCORD DU 23 MARS 2011 RELATIF À LA REVALORISATION DES RÉMUNÉRATIONS AU 1 ER AVRIL 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 23

Plus en détail

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR)

Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) Le protocole relatif aux Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) 20, avenue des Droits de l Homme 45 000 Orléans Cadres d emplois de catégorie A Conseillers des APS Tél. : 02.38.75.85.45

Plus en détail

Pour l ensemble des coefficients : - La partie fixe (PF) est fixée à : 218,13. - La valeur du point (VP) est fixée à : 7,35

Pour l ensemble des coefficients : - La partie fixe (PF) est fixée à : 218,13. - La valeur du point (VP) est fixée à : 7,35 SOCIAL 13 décembre 2011 SALAIRES MINIMAUX DES OUVRIERS DU BATIMENT AU 1 er JANVIER 2012 Suite à la réunion paritaire régionale du 25 novembre 2011, nous vous communiquons la nouvelle grille des salaires

Plus en détail

ACCORD DU 15 JUILLET 2015

ACCORD DU 15 JUILLET 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective départementale IDCC : 960. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MÉCANIQUES ET

Plus en détail

LA PLASTURGIE FÉDÉRATION

LA PLASTURGIE FÉDÉRATION LA PLASTURGIE FÉDÉRATION ACCORD DU 5 SEPTEMBRE 2012 SUR UNE GRILLE DE SALAIRES DANS LA PLASTURGIE Article 1: Champ d application de l accord Le champ d application du présent accord est celui de la Convention

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

La Restauration du socle conventionnel en 7 points (Avenants n et à la CCN51)

La Restauration du socle conventionnel en 7 points (Avenants n et à la CCN51) La Restauration du socle conventionnel en 7 points (Avenants n 2014-01 et 2014-02 à la CCN51) 1 CCN51 ccn51 La restauration du socle conventionnel Dans un contexte marqué par des évolutions règlementaires

Plus en détail

AVENANT DU 14 DÉCEMBRE 2012

AVENANT DU 14 DÉCEMBRE 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTES Convention collective départementale IDCC : 911. INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MÉCANIQUES, ÉLECTRIQUES,

Plus en détail

DECRET Décret n du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat NOR: BCFF D

DECRET Décret n du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat NOR: BCFF D Le 3 mars 2015 DECRET Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat NOR: BCFF0810613D Version consolidée au 3 mars 2015 Le Premier

Plus en détail

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel.

Deux exemples pratiques vous présentent les modalités d indemnisation du chômage partiel. N 37 - SOCIAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 24 février 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHOMAGE PARTIEL : REVALORISATION DE L INDEMNISATION Comme annoncé par les pouvoirs publics,

Plus en détail

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement..

SOMMAIRE. Inspection du travail des transports. F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. Inspection SOMMAIRE F 211 Bulletin de paye... 2 F 212 Rémunération - Frais de déplacement.. 4 ZOOM TRANSPORT Quelles informations pour le conducteur en plus de celles du bulletin de paie? Pour lui permettre

Plus en détail

Avantages pour les entreprises : réduction de la cotisation d allocations familiales, bénéfice du crédit impôt compétitivité

Avantages pour les entreprises : réduction de la cotisation d allocations familiales, bénéfice du crédit impôt compétitivité L ESSENTIEL A RETENIR Un taux d inflation annuel à 0,9% La TVA passe de 19,6 % à 20% au 1 er janvier 2014 (le taux intermédiaire : de 7% à 10%) Le taux horaire du SMIC fixé à 9,53 Augmentation des charges

Plus en détail

ACCORD DU 9 SEPTEMBRE 2010

ACCORD DU 9 SEPTEMBRE 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3334 Convention collective départementale IDCC : 2579. MÉTALLURGIE (Loir-et-Cher) ACCORD DU 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée)

Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée) MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée) Mise à jour au 22 novembre 2012 I. Le

Plus en détail

Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon

Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon Pégase 3 Majoration des heures d équivalence et réduction Fillon Dernière révision le 19/05/2010 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire IMPORTANT...4 1 Rappel législatif & paramétrage

Plus en détail

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions 18 janvier 2012 Au moment du versement de son salaire, un bulletin de paie doit être remis à chaque salarié. Certaines mentions figurent obligatoirement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR SON CAS PARTICULIER. QU

Plus en détail

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS C2 65 % * C3 92 %

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS C2 65 % * C3 92 % BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS DATE BMAF* AEEH 32 % * C1 24 % * C2 65 % * C3 92 % C4 142,57 %* C5 182,21 % * C6 MTP 01.01.15 406,21 129,99 97,49 264,04 373,71 579,13

Plus en détail

N 12 : SALAIRE ET AUGMENTATIONS Novembre 2008

N 12 : SALAIRE ET AUGMENTATIONS Novembre 2008 Journal d information du syndicat CGT à destination des salariés du Siège Social Siège Social C O N T A N 12 : SALAIRE ET AUGMENTATIONS Novembre 2008 C G T T S Beaucoup d entre vous ont espéré avec le

Plus en détail