CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN"

Transcription

1 CENTRE DE SANTÉ HÔPITAL DE SAINT-FÉLICIEN 2 rue du pont vieux Saint Félicien Le promoteur du projet : Martine Rouxel, directrice Sommaire Introduction La position géographique et environnementale du centre de santé Les professionnels exerçant dans le centre de santé Les locaux L équipement Le fonctionnement Les projets... 5 Conclusion

2 Introduction Ce projet qui s inscrit dans les objectifs du volet ambulatoire du SROS RA, a reçu un avis favorable de la délégation départementale ARS d Ardèche. Il est porté par l hôpital de Saint Félicien, en partenariat avec la commune de Saint Félicien. Le projet consiste à créer un centre de santé adossé à l hôpital de Saint Félicien, destiné aux médecins libéraux, médecins spécialistes, internes avec une salle pour les petites urgences, ouvert tous les jours à la population de Saint Félicien et des communes avoisinantes. La stratégie développée à travers la réalisation du Centre de santé s inscrit dans la stratégie nationale de santé et répond à ses objectifs, à savoir : Pour la population du territoire : développer l accès aux soins de 1 er recours organiser en un lieu unique et connu de tous des consultations programmées et non programmées. développer des actions de prévention (ex tabagisme, hygiène des mains, grippe ) à l intention de la population en partenariat avec les services de l hôpital Pour les professionnels de santé : Apporter une amélioration des conditions d exercice o regrouper les professionnels médicaux et leur permettre de travailler en équipe (médecins généralistes, médecins spécialistes, praticien hospitalier, assistante sociale, kiné, psychomotricienne, psychologue, assistant qualité..) o permettre aux professionnels de santé de se recentrer sur leur métier en libérant du temps de secrétariat (prise de rendez-vous, compte rendu) et en mettant à disposition la logistique, o partager les actions de formation et les projets en cours avec l hôpital de Saint Félicien et les autres partenaires : éducation thérapeutique, prise en charge palliative, développement de la qualité et gestion des risques, DPC avec le CH d Annonay 1. La position géographique et environnementale du centre de santé Le centre de Santé est adossé à l hôpital de Saint Félicien mais dans des locaux distincts et directement accessibles de l extérieur. Il fait partie du territoire de santé Ouest, bassin n 6 de Saint Etienne et dépend de la filière gérontologique du Nord Ardèche. 2

3 1.1. Le territoire Ouest habitants 10,3 % de la population a plus de 75 ans 276 décès par an dus à des maladies cardio-vasculaires ( ) admissions par an en affection longue durée pour diabète ( ) 950 admissions par an en affection de longue durée pour maladie d Alzheimer Les indicateurs de santé «Les indicateurs de santé sont à mettre en relation avec ces facteurs socio-économiques et s avèrent ainsi tout aussi défavorables, qu il s agisse du cancer, des maladies cardiovasculaires, du diabète en lien avec nutrition et surpoids, de la santé mentale ou encore des addictions. Au regard des caractéristiques de ce territoire, la prévention et la promotion de la santé constituent les axes prioritaires de la politique à conduire» L offre de soins L Hôpital de Saint Félicien touche une zone d attractivité de plus de habitants (avec les communes St Félicien, Satillieu et une partie de Lalouvesc) et assure 10 à 12 % de la prise en charge des patients en Médecine et Soins de Suite. Le Centre de Santé est situé à plus de 30 min du service d urgences du CH d Annonay et les temps de déplacements sur les autres structures hospitalières les plus proches sont les suivants : ST Félicien Temps en minutes Lamastre 33 Le Cheylard 63 St Agrève 57 Annonay 36 St Etienne 105 Valence 62 Des partenariats multiples existent déjà avec les acteurs du domicile : le réseau MADO, l ADMR, Le SSIAD, la MAIA, les structures médico-sociales le plus proches : les EHPAD de Lalouvesc et Satillieu. Par ailleurs des partenariats multiples et historiques avec le CH de Référence le CH d Annonay qui met à disposition les spécialistes. 3

4 2. Les professionnels exerçant dans le centre de santé Les consultations sont assurées par des médecins généralistes, des spécialistes, et des sagesfemmes. Les spécialités médicales développées : médecine générale cardiologie néphrologie gériatrie rééducation consultations de sage-femme ophtalmologie (à venir) en partenariat avec le CH d Annonay et l officine de Saint Félicien D autres consultations avancées seront développées dans le cadre du GHT (angiologue, ophtalmologue...) Médecin libéral et spécialistes pratiqueront le tiers payant et respecteront les tarifs conventionnels sans majoration. Un personnel infirmier peut être mis à disposition par l hôpital si l état d un patient le nécessite. Une secrétaire médicale est présente Le personnel mis à disposition reste à la charge de l hôpital pour la couverture des risques statutaires. Durant les heures d intervention du personnel au sein du centre de santé, l hôpital continue de servir aux intéressés leur rémunération et de supporter les charges afférentes. Les médecins spécialistes (gériatre, cardiologue, néphrologue...) mis à disposition par le CH d Annonay sont rémunérés par cet établissement. 3. Les locaux L hôpital met à disposition des locaux, accessibles aux personnes handicapées, situés au niveau -2 de l établissement qui comprennent : 3 bureaux médicaux, 1 salle de petites urgences, 1 salle d attente, un secrétariat, un bloc sanitaire. L hôpital assure l entretien des locaux, la fourniture de l électricité, de l eau, du chauffage, du téléphone. Compte tenu du faible volume susceptible d être produit, l hôpital prend à sa charge le conditionnement et l élimination des déchets. 4

5 4. L équipement L hôpital prend à sa charge l ensemble du mobilier et du matériel, y compris informatique (matériel et logiciel) nécessaire au fonctionnement du centre de santé. Un logiciel de gestion des dossiers patients visant à assurer la disponibilité, l intégrité, la confidentialité des données ainsi que le partage d informations est installé par l hôpital. 5. Le fonctionnement Les jours et heures d ouverture ou de fermeture du centre Il fonctionnera toute l année, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 18 h 30 pour des consultations programmées ou non programmées. L amplitude horaire et les jours d ouverture pourront évoluer pour répondre aux attentes des usagers et faciliter l accès aux soins pour tous y compris les personnes en situation de précarité et les personnes en situation de handicap quel que soit leur âge. En cas de fermeture, les patients seront dirigés soit sur l hôpital de Saint Félicien soit sur les cabinets libéraux de Saint Félicien par voie d affichage. Les consultations non programmées sont à développer. 6. Les projets L éducation thérapeutique sera développée dans le cadre du projet de coopération avec les hôpitaux ardéchois, de même l accès à la télémédecine (téléconsultation...), la visioconférence, l accès au plateau technique du CH d Annonay et la convention avec le laboratoire seront élargis au centre. L accueil d étudiant C est l un des objectifs prioritaires du centre de santé : faire connaitre l établissement et ses projets à de futurs professionnels pour les attirer en leur mettant à disposition des locaux, du matériel et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions et en équipe pluri professionnelle pour éviter l isolement. Le développement professionnel continu À l instar de ce qui se pratique à l hôpital, les professionnels qui le souhaitent pourront être associés aux DPC médicaux de l hôpital d Annonay, les personnels mis à disposition par l hôpital bénéficieront d actions inscrites au plan de formation. 5

6 La qualité/gestion des risques de la prise en charge Elle sera intégrée dans l organisation de la gestion des risques de l hôpital qui s inscrit dans une démarche de maitrise des risques couvrant la globalité et la complexité de l activité de production des soins mais aussi l environnement de l établissement dans toutes ses dimensions (risque électrique, incendie, informatique ) Des actions d amélioration spécifiques au centre de santé seront inscrites s il y a lieu, dans le programme annuel d'amélioration continue de la qualité de l hôpital. Les données médicales seront recueillies dans le cadre du système d information mis en place et évaluées pour vérifier la qualité de la prise en charge. Les protocoles d hygiène et de prévention des risques infectieux spécifiques au centre de santé seront élaborés par l infirmière référente en hygiène de l hôpital en partenariat avec l équipe opérationnelle d hygiène du Centre hospitalier d Annonay. Des indicateurs seront identifiés et suivis afin de s'assurer que le service rendu permet d améliorer l'accessibilité, la continuité et la qualité des soins et le cas échéant, des mesures d'amélioration seront définies. Des moyens susceptibles de favoriser la participation de l'usager seront recherchés, le travail en équipe interdisciplinaire sera favorisé afin d'obtenir un maximum de synergie et d assurer une communication adéquate entre les intervenants. Les actes de prévention à élargir : l hygiène des mains et la prévention de la grippe sont existantes néanmoins toutes les campagnes de prévention du type journée nationale de prévention des maladies cardiovasculaires, journée nationale de l audition, journée européenne d information sur les antibiotiques et d autres actions déjà réalisées concernant l information auprès des professionnels libéraux Infirmiers, l ADMR ex le bon usage des pansements modernes, l utilisation de l insuline LANTUS et des conférences sur la maladie d ALZHEIMER ouvertes à la population doivent être développées en partenariat avec les services de l hôpital, la pharmacienne et le praticien hospitalier. Conclusion Le centre de santé doit être un lieu d accueil et de formation des professionnels de santé en formation (étudiants en médecine) et doit être conçu comme un espace de concertation, d échange, de collaboration et de coordination entre les acteurs du champ de la santé, mais aussi entre élus et usagers. 6

7 7

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Coordination des soins en médecine libérale

Coordination des soins en médecine libérale Coordination des soins en médecine libérale Dr. Hervé PIDOUX, médecin généraliste herve.pidoux@free.fr SOFOMEC, Carcassonne, 18 décembre 2014 Coordination des soins en médecine libérale introduction pourquoi.souhait

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

de Santé du Bessin ville / hôpital

de Santé du Bessin ville / hôpital Réseau de Santé du Bessin Réseau de Santé du Bessin et coopération ville / hôpital Dr Thierry Gandon Cafés Réseaux URML I.d.F 20.05.2008 France Normandie Caen Bayeux - 14 Bayeux Caen Le Bessin 100.000

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes

Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes Les communautés hospitalières de territoires (CHT) en Rhône-Alpes Objectifs Un cadre national «Donner à des établissements publics la possibilité de développer une stratégie territoriale commune avec d

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l action sociale, de l enfance et de la sante Sous-direction de la sante 2016 DASES 398G Subvention (45 000 euros) et convention avec Batigère Ile-de-France pour la création d un cabinet médical

Plus en détail

ARS Ile de France. Expérimentation de projets territoriaux déclinant le PRS Territoire du Mantois ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 02 AVRIL 2015

ARS Ile de France. Expérimentation de projets territoriaux déclinant le PRS Territoire du Mantois ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 02 AVRIL 2015 ARS Ile de France Expérimentation de projets territoriaux déclinant le PRS Territoire du Mantois ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 02 AVRIL 2015 Ordre du jour Déroulement 1 Introduction générale M. Evin 2 Introduction

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG

QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé P. ASSYAG QUELS SERONT LES GAGNANTS DANS LE NOUVEAU MODELE DE SANTE? Centrale Santé/ Essec Santé 11.04.2016 P. ASSYAG PLAN Etat des lieux Les jeunes médecins et l installation Les innovations / les nouvelles technologies

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Congrès FEHAP 3 octobre 2013 Laurent SAUZE Directeur délégué aux politiques régionales de santé Contexte Cadre «règlementaire»

Plus en détail

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011.

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Système d information des réseaux de santé Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Les acteurs au service du patient différents profils, différentes missions, différentes organisations Radiologue

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

LES POLES DE SANTE LIBERAUX. Conseil Régional de l ordre des medecins d Aquitaine AG du 23 Janvier 2010

LES POLES DE SANTE LIBERAUX. Conseil Régional de l ordre des medecins d Aquitaine AG du 23 Janvier 2010 LES POLES DE SANTE LIBERAUX Conseil Régional de l ordre des medecins d Aquitaine AG du 23 Janvier 2010 Le concept Couvrir une aire de de santé ou un territoire Un projet de santé ou répondre aux besoins

Plus en détail

PROJET TERRITORIAL DE SANTE

PROJET TERRITORIAL DE SANTE Pays Sud Charente Présentation globale Novembre 2010 SOMMAIRE Historique et contexte Bilan d activité 2009/2010 : Méthodologie et concertation Axes de travail, objectifs opérationnels et résultats Perspectives

Plus en détail

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET)

(LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) (LES PRINCIPAUX AXES DU PROJET) Projet Médical : Premier pilier du projet d établissement, les orientations médicales constituent l expression de nos ambitions au service du patient. En voici les points

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

santé territoires médico-social hôpital soins dépendance Les chiffres-clés de la santé prévention territoires Midi-Pyrénées handicap

santé territoires médico-social hôpital soins dépendance Les chiffres-clés de la santé prévention territoires Midi-Pyrénées handicap santé territoires hôpital En savoir + sur médico-social qualité professionnels de santé alerte sanitaire parcours de santé patients Les chiffres-clés de la santé 2013 environnement dépendance territoires

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE

STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE STERENN, UNE DYNAMIQUE DE TÉLÉMÉDECINE EN BRETAGNE QU EST-CE QUE LA TÉLÉMÉDECINE? L article 78 de la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HSPT) du 21 juillet 2009, a reconnu la télémédecine comme

Plus en détail

Les différentes prises en charge des soins à domicile. Un éventail de solutions pour les patients

Les différentes prises en charge des soins à domicile. Un éventail de solutions pour les patients Les différentes prises en charge des soins à domicile Un éventail de solutions pour les patients 1 Les réseaux par thèmes Gérontologie Maladies chroniques Diabète Maladies cardio-vasculaires Asthmes SEP

Plus en détail

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé

Fiche de Poste SITUATION : Catégorie statutaire : Titulaire du diplôme de Cadre de Santé Fiche de Poste INTITULE DU POSTE Cadre de santé en EHPAD - USLD SITUATION : Positionnement géographique : EHPAD /USLD - Pavillon Chamberland : 45 lits (15 lits d EHPAD et 30 lits USLD) - Pavillon Dornier

Plus en détail

«Exercer en Seine-et-Marne»

«Exercer en Seine-et-Marne» Professionnels de santé «Exercer en Seine-et-Marne» L offre de santé 13 novembre 2014 Plan de l intervention Diagnostic santé 77 L offre de 1er recours 77 Les établissements de santé publics et privés

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Projet d un espace santé pour la vallée de l Ubaye. l impérieuse nécessité pour les années à venir

Projet d un espace santé pour la vallée de l Ubaye. l impérieuse nécessité pour les années à venir Projet d un espace santé pour la vallée de l Ubaye l impérieuse nécessité pour les années à venir 1 Les enjeux d un espace de santé Donner l envie de soigner et d être soigné en UBAYED Donner l envie de

Plus en détail

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis http://reseau-sante-portlouis.org Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer

Démographie. État de santé. Données financières. Offre en santé et accès aux soins. Politiques clés. Zoom cancer Démographie État de santé Données financières Politiques clés Offre en santé et accès aux soins Zoom cancer Démographie Une région attractive 5% de la population française soit 3 259 659 habitants en 2013

Plus en détail

Questionnaire citoyen Nantes Nord Maison de santé pluri-professionnelle

Questionnaire citoyen Nantes Nord Maison de santé pluri-professionnelle Questionnaire citoyen Nantes Nord Maison de santé pluri-professionnelle NOM ENQUETEUR : Date, Lieu : Age et sexe de la personne interrogée : 16/25 ans 26/40 ans 41/60 ans 61/70 ans +70 ans Homme Femme

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Le «Pacte territoire-santé»

Le «Pacte territoire-santé» Le «Pacte territoire-santé» Les 12 engagements de Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, pour lutter contre les déserts médicaux XX/XX/XX 1 pacte, 3 objectifs, 12 engagements

Plus en détail

Partenaires associés :

Partenaires associés : Partenaires associés : 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins...3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local

Plus en détail

PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN

PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN HUCK Valérie Responsable Service Social Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény 77011 Melun Cedex 01 64 71 60 00 www.ch-melun.fr ORGANISATION ORGANISATION

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium

Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Jeudi 5 novembre 2015 Hôpital Européen Georges-Pompidou (HEGP) - Auditorium Centre Ressources Francilien du Traumatisme Crânien 8, rue Maria Hélèna Vieira da Silva / Pavillon Leriche - 75014 PARIS PRATIQUE

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril 2006 Schéma régional d organisation sanitaire SROS III Planification et SROS (suite) SROS III : 2006 2011 (SROS arrêté au plus tard le 31/03/06) Circulaire

Plus en détail

Coopération entre professionnels de santé. Vers de nouveaux métiers?

Coopération entre professionnels de santé. Vers de nouveaux métiers? Coopération entre professionnels de santé Vers de nouveaux métiers? Qu est-ce que la coopération entre les professionnels de santé? La loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

PUBLICITE ET SANTE. Les principes du droit

PUBLICITE ET SANTE. Les principes du droit PUBLICITE ET SANTE Les principes du droit INTRODUCTION Recours à la publicité dans des domaines limités : - alcool - tabac - produits alimentaires Objectifs poursuivis : - intérêt de santé publique - prévention

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Rhône Alpes Département du Rhône La maison des adolescents: Date d ouverture : Avril 2007 Nom : Maison des Adolescents du Rhône (Mutualité Française

Plus en détail

Mardi 2 février 2016 L Essonne qui bouge - UTL Programme de la matinée

Mardi 2 février 2016 L Essonne qui bouge - UTL Programme de la matinée Mardi 2 février 2016 L Essonne qui bouge - UTL Programme de la matinée 9h 9h10 : Accueil des participants 9h10 10h30 : Délégation territoriale de l Essonne ARS Ile-de-France 10h30 11h30 : M.Philippe NASZALYI

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION 7 ème Espace des Réseaux de Santé en Aquitaine & 5 ème Espace des Associations de Patients en Aquitaine 01/04/2011 Etat des

Plus en détail

LES OBJECTIFS. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47 Page 1

LES OBJECTIFS. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47 Page 1 LES OBJECTIFS Il n existe pas de définition d une Maison de Santé Pluridisciplinaire. On peut toutefois concevoir sous ce terme Maison de Santé, un regroupement de professionnels exerçant dans un secteur

Plus en détail

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation À Domicile

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

SSIAD DE DUNKERQUE. Capacité places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer

SSIAD DE DUNKERQUE. Capacité places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer SSIAD DE DUNKERQUE Capacité - 291 places PA - 25 places PH - 20 places Spécialisées Alzheimer 1 SSIAD DE DUNKERQUE Ces places couvrent les communes du SSIAD Réparties en 4 secteurs 2 SSIAD DE DUNKERQUE

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Maisons de Santé Rurales

Maisons de Santé Rurales Maisons de Santé Rurales Vos 10 questions Nos 10 réponses Une réponse d'avenir aux problèmes de démographie des professionnels de santé 1) QU'EST-CE QU'UNE MAISON DE SANTE RURALE? Une Maison de Santé Rurale

Plus en détail

PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35

PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35 PRESTATIONS RESEAU DIABETE 35 2 rue du Bignon bât.3 35000 RENNES Tél. : 02.23.35.49.81 Email : reseaudiabete35@orange.fr www.reseaudiabete35.com ADHESIONS POUR LES PATIENTS QUI? Toute personne diabétique,

Plus en détail

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION FILIERE AMPUTES INTRODUCTION Suite à certaines modifications de l orientation d activité d établissements, dans le cadre d une politique d organisation territoriale et en filière, il est proposé une structuration

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail

POLE DE SANTE- ASVP St Symphorien de Lay

POLE DE SANTE- ASVP St Symphorien de Lay POLE DE SANTE- ASVP St Symphorien de Lay RELATION AVEC LA PEDOPSYCHIATRIE TERRITOIRE POLE DE SANTE TERRITOIRE POLE DE SANTE 11 COMMUNES ENTRE LOIRE ET RHONE 8300 HABITANTS -BASSIN DE VIE COHERENT chevauchement

Plus en détail

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques Expériences vers les praticiens Réflexions et actions en cours dans la région Nord Pas-de-Calais Dr C. Lahoute, C. Dupont 4 ème

Plus en détail

1. DEFINITION DES SOINS DE PREMIER RECOURS

1. DEFINITION DES SOINS DE PREMIER RECOURS PROJET RÉGIONAL DE SANTÉ DIAGNOSTIC Organisation des soins de premier recours «L objectif doit être in fine de garantir l accès aux soins et d améliorer constamment la qualité des pratiques sur un bassin

Plus en détail

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE

Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Ouverture d un accueil de jour pour personnes âgées Signature de la convention de partenariat entre le CCAS de Cahors et l association Agir pour mieux vivre Jeudi 2 mars 2017 à 13h30

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE VILLENEUVE-SAINT-GEORGES

CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE VILLENEUVE-SAINT-GEORGES CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL DE VILLENEUVE-SAINT-GEORGES Après la rénovation des façades et de l isolation des murs Voici les opérations majeures de la restructuration du Centre hospitalier La construction

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Les états généraux de l organisation de la santé

Les états généraux de l organisation de la santé MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Dossier de presse Les états généraux de l organisation de la santé

Plus en détail

PROMOUVOIR LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ

PROMOUVOIR LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ PROMOUVOIR LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DE LA SANTÉ Télémédecine et plaies chroniques à domicile Dr. Jean-Luc DEGUELLE, Médecin généraliste Mme Thierza SEGUIN CADICHE, Infirmière Expérimentation selon article

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

Le Service Public de santé: une ambition pour la France Synthèse de la vision et des propositions de la FHF

Le Service Public de santé: une ambition pour la France Synthèse de la vision et des propositions de la FHF Le Service Public de santé: une ambition pour la France 2012 2017 Synthèse de la vision et des propositions de la FHF 5. «La politique, c est avoir une vision et agir pour qu elle se réalise.» Françoise

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER Route de Cuzieu 42330 SAINT-GALMIER Tél. 04.77.36.05.78 Fax. 04.77.36.05.99 E-mail : ssiad@hopital-saint-galmier.fr SOMMAIRE Le

Plus en détail

Handicap et Neurologie

Handicap et Neurologie Handicap et Neurologie LE RÉSEAU HAUT NORMAND DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES Séminaire de Santé Publique - Neufchâtel en Bray - 17 décembre 2012 Quentin Luzurier Handicap et Neurologie I. Réseau de Santé :

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DU CENTRE HOSPITALIER DE VENDOME. Réunion publique d échange autour du projet d établissement 5 juin 2015

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DU CENTRE HOSPITALIER DE VENDOME. Réunion publique d échange autour du projet d établissement 5 juin 2015 1 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT 2016-2020 DU CENTRE HOSPITALIER DE VENDOME Réunion publique d échange autour du projet d établissement 5 juin 2015 2 Déroulée de la rencontre Animation : M. Marc LAMOUR, Directeur

Plus en détail

ADHESIONS POUR LES PATIENTS. QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR LES PROFESSIONNELS

ADHESIONS POUR LES PATIENTS. QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR LES PROFESSIONNELS ADHESIONS POUR LES PATIENTS QUI? Toute personne, majeure, diabétique de type 1 ou type 2 POUR QUOI? Aider à la prise en charge de sa maladie Bénéficier des prestations du réseau (diététique, podologie,

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

Les instances hospitalières

Les instances hospitalières Les instances hospitalières La nouvelle gouvernance Grégory GUILLAN, Formateur I.F.S.I. Charles Foix Mars 2011 Objectifs Définir les différentes instances hospitalières. Déterminer les différentes missions

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources Humaines PUERICULTRICE/INFIRMIERE I PUERICULTRICE - INFIRMIERE AU SERVICE ASE DOMICILE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service :

Plus en détail

Réseau «ARCADE» Système d information

Réseau «ARCADE» Système d information Réseau «ARCADE» Système d information 28 septembre 2006 Objectifs du Réseau Arcade Evolution du Réseau expérimental de soins continus à domicile (1999-2004) : «Volonté de développer l offre Douleur - Soins

Plus en détail

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité

Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Pôle d Excellence Rurale: Télémédecine Gérontologie Ruralité Evaluation de l impact d un dispositif de Télémédecine (DTM) sur la prévention des hospitalisations aux urgences des résidents d EHPAD âgés

Plus en détail

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE

L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE L AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ ÎLE-DE-FRANCE Hôpital CABINET MÉDICAL H PHARMACIE URGENCES La santé avance en Île-de-France Édito Améliorer la santé de tous les Franciliens Notre système de santé doit faire

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Références : Article L.311-7 du code de l Action Sociale et des Familles Décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003 Articles 1 et suivants de la Charte des Droits et libertés

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER D AUXERRE. 2, boulevard de Verdun BP AUXERRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER D AUXERRE. 2, boulevard de Verdun BP AUXERRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER D AUXERRE 2, boulevard de Verdun BP 69 89011 AUXERRE Septembre 2009 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Mois

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues (1), BOUCHKIRA Hakim (1), SENEZERGUES Agnès (3)

REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues (1), BOUCHKIRA Hakim (1), SENEZERGUES Agnès (3) EQUIPE MOBILE HEPATITES augmenter la prise en charge de l hépatite C des populations précaires et/ou usagers de drogue par une mobilisation des acteurs de terrain REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues

Plus en détail

Vendredi 7 Juin 2013 à Wiltz. Docteur Marie-France GERARD Médecin généraliste à la MSP de Vicherey (88) et présidente de la FEMALOR

Vendredi 7 Juin 2013 à Wiltz. Docteur Marie-France GERARD Médecin généraliste à la MSP de Vicherey (88) et présidente de la FEMALOR Vendredi 7 Juin 2013 à Wiltz Docteur Marie-France GERARD Médecin généraliste à la MSP de Vicherey (88) et présidente de la FEMALOR L accès aux soins en milieu rural La problématique de la population Densité

Plus en détail

Enquête EHPAD mai 2012

Enquête EHPAD mai 2012 Enquête EHPAD mai 2012 Enquête réalisée du 20 avril au 11 mai 2012 par questionnaire en ligne adressé à 4.200 kinésithérapeutes libéraux d Île-de-France 162 répondants, répartis sur l ensemble de la région,

Plus en détail