Aujourd hui. L industrie au coeur de la Haute-Marne. FBM fonde SOVAL. Création de FBM. Invention du tuyau fonte à joint caoutchouc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aujourd hui. L industrie au coeur de la Haute-Marne. FBM fonde SOVAL. Création de FBM. Invention du tuyau fonte à joint caoutchouc"

Transcription

1 - p D l - l v - Dp - v - l - - Dp l v - Dp p l v - -

2 L l H- l H- b ggphq llgq, l F Bvl l pv gll pl 2 èl xp l l b lll à gph phïl p p 450 llb 1796 C FB 1863 Iv y à j h 1932 FB SOVL P l p l vlpp g, v, x. j h Fv Tvx Pbl Pè q FB & SOVL pp b p l v pp p pj pq. Fb Fç

3 SOVL : Spl, v & x 130 llb 15 g l V D z pg lg l, Svl l bl l p l h l pbl v qp bl l p x gl. R l g l v vlpp p Svl x xg v (E 124, PR ). Tyx, PVC, PEHD ; ; ê bh à l ; g p ; b ;... Rg h ; g hylq, v ; vl ; plq v ; gll v... Svl, l p, l ph pl ll b, p ç llg ll p, Svl l l pbl l ph l b l l plè, p. P ll, v glbl U p q F k l q l l pbl plè p.

4 p Ex x P l b F R v Dp F p x v pq b v g, lvg pj pl. L, l l, Ex, Ex plvl g p p l v x. F : Tp v lpl pbl (vllg, l, ) ; gll p gll h, g p ; hb pbq Tyx, PVC ; ; b g bh ; bh `g ; ggll... L lgq î L g Svl ç 3 x : P, Hb l g px, l p g lx lgq v xl p k p CO2. U px L 15 g pô Svl l pp q l p l l, l h l v.

5 U v vbl FB, ç b Svl, pl yè l p l q ô q l bl l q l v l p. R&D, Sg è, T, Skg, Lv, SV T ll h plè h vl q l. L v glbl l bl ll à l hq p p à FB Svl g pv vlpp bl bl. L l g pl, l h pg L Ev v ll pl l.

6 R Cl SOVL NNECY SOVL RSEILLE Dp : 73, 74 Dp : 2, 2B, 13, 30, 84, 04, 05, 06, 83 SOVL BORDEUX SOVL NNTES Dp : 24, 33, 47, 16, 19, 17, 40 Dp : 37, 44, 79, 85, 86, 22, 29, 56, 35, 49, 53, 72 SOVL BOULY 1, Ip l b Bly SOVL ORLÉNS 125, C Chv l : Tl : Fx : , v Gv El g l : Tl : Fx : l : Tl : Fx : Dp : 54, 57, 67, 68 SOVL BOURGES 5, Lb - ZI l Ebl Vll l : Tl : Fx : , Rl S Hbl x l : Tl : Fx : Sll S D--Vl l : Tl : Fx : Dp : 45 ZI L Dj - ll L Bg l : Tl : Fx : SOVL PRIS SOVL BROUSSEVL Dp : 02, 60, 75, 77, 78, 93, 28, 91, 92, 94, 95 Dp : 18, 41, 58, 03, 23, 36, 63, Bvl l : Tl : Fx : Dp : 08, 51, 52, 10, 55, 88, 70, 25, 21, 89, 90 SOVL CEN 235, Pl Bh ZC Obj I S I l Tl : Fx : Dp : 14, 50, 61 SOVL LESQUIN 411/465, l Vy - CRT N F l : Tl : Fx : Dp : 02, 62, 59, 80 SOVL LYON Z B R 5, R Fè Lè S B û l : Tl : Fx : Dp : 01, 39, 42, 43, 71, 69, 07, 26, 38 R H Bql ZI y-cp y-y-cp l : Tl : Fx : SOVL PU 9, v Gy L L l : Tl : Fx : Dp : 64, 65, 32 SOVL ROUEN 34, G Cl Svll-l-R l Tl : Fx : Dp : 27, 76 SOVL TOULOUSE Z Fy R F G L Tl l : Tl : Fx : Dp : 11, 34, 81, 66, 09, 31, 12, 15, 46, 48, 65, 82 U b Fç SOVL SIÈGE SOCIL 1, F BROUSSEVL Tl : Fx : SOVL EXPORT BROUSSEVL FRNCE Tl : +33 (0) Fx : +33 (0) l : D v l p D v l - p D - - v l - - Dp Dp - v - l v l Dp - - v l - p D -

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Le présentoir virtuel. Paul FABING

Le présentoir virtuel. Paul FABING L préir virl Pl FABING L x L'ffi ri ' viié q pr fibl prpri ri éjr A i 80% r ifri ppr xi à l'ffi ri C ppr v b hz l prir ri 50% Frçi éqipé rph L û xi à ir vi l 3G pr l érgr prhibiif rriir è r ri i ff L'

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

Supplément Nouveautés 2015

Supplément Nouveautés 2015 Ki d pli Trèfl à 4 fill Blb Cry Gri Cr Cffr rmiq Pr d prli d r prj, ccz- : Pl Arbr Cri : Gii CODRON Pblici : 06 15 25 61 27 - Jill 2014 Dcm ph crcll - Crdi ph : G. CODRON & Fli. Spplm N 2015 L gl pbliciir

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

FORMATION PREPARATEUR EN ANATOMIE Externe CLERMONT 1 LYON UNIVERSITE LYON 1 VILLEURBANNE (069)

FORMATION PREPARATEUR EN ANATOMIE Externe CLERMONT 1 LYON UNIVERSITE LYON 1 VILLEURBANNE (069) Document publié sous réserve de modifications SESSON 2005 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (25/04/2005)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Les métiers du BTP : du CAP au Bac Pro

Les métiers du BTP : du CAP au Bac Pro 2.871 ovembre 2014 omplément à la fiche ctuel DJ 2.871 «Les métiers du BP : du P au Bac pro» Les métiers du BP : du P au Bac Pro ormation en Bretagne S 1 ormation initiale 1.1 Les métiers du bâtiment 1.2

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE PROTHESISTE DENTAIRE Interne AIX MARSEILLE 2 AIX-MARSEILLE UNIVERSITE AIX MARSEILLE 2

ADJOINT TECHNIQUE PROTHESISTE DENTAIRE Interne AIX MARSEILLE 2 AIX-MARSEILLE UNIVERSITE AIX MARSEILLE 2 Document publié sous réserve de modifications SESSON 2002 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE PRENSRPTONS PR MNTEL 36-14 EDUTEL - mot-clé TR NS SUR NTERNET http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie...

Probabilité. Table des matières. 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables... 2 1.2 Définitions... 2 1.3 Loi équirépartie... 1 Probabilité Table des matières 1 Loi de probabilité 2 1.1 Conditions préalables........................... 2 1.2 Définitions................................. 2 1.3 Loi équirépartie..............................

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

LA THÉORIE DES POINTS FIXES ET SES APPLICATIONS EN ANALYSE

LA THÉORIE DES POINTS FIXES ET SES APPLICATIONS EN ANALYSE LA THÉORIE DES POINTS FIXES ET SES APPLICATIONS EN ANALYSE JEAN LERAY Â la mémoire du profond mathématicien polonais JULES SCHAUDER, victime des massacres de 1940. I. INTRODUCTION 1. Soit (x) une application

Plus en détail

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE

CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Ministère de la santé et des sports CONCOURS DE L INTERNAT EN PHARMACIE Valeurs biologiques usuelles Edition de Novembre 2009 (6 pages) Conseil

Plus en détail

Objets Publicitaires pour salons

Objets Publicitaires pour salons Objets Publicitaires pour salons Accessoire Bureau Autoprimo Staff Auto Divers p. 2 p. 4 p. 8 p. 11 p. 12 Dans la limite des stocks disponibles 1 Accessoire Pochette carte grise AD Pochette de protection

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour

Légende Taille AN : Fichier Ancienne Norme 32 ; Taille NN : Fichier Nouvelle Norme 38 Zone avec * renseignée dans les fichiers de mises à jour FICHE PRODUIT LE PRODUIT CEDEXA est le référentiel des adresses CEDEX des entreprises ayant souscrit un contrat CEDEX à La Poste. Ce référentiel fait l'objet d'une mise à jour continue par les conseillers

Plus en détail

LES CONCOURS SONT OUVERTS AU TITRE DE CHAQUE ACADEMIE DANS LAQUELLE DES EMPLOIS SONT A POURVOIR.

LES CONCOURS SONT OUVERTS AU TITRE DE CHAQUE ACADEMIE DANS LAQUELLE DES EMPLOIS SONT A POURVOIR. Document publié sous réserve de modifications SESSION 2013 INSRIPTIONS ET INS DETILLEES SUR INTERNET : LISTE DES EMPLOIS OERTS UX ONOURS ITR DE TEORIE -v.2 (15/03/2013)- http://www.enseignementsuprecherche.gouv.fr/recrutements/itrf

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Escalade niveau 1 Nicolas Terré De la compétence attendue aux thèmes d étude La compétence attendue en escalade est globale : «Choisir

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01)

(51) Int Cl.: H04L 29/06 (2006.01) G06F 21/55 (2013.01) (19) TEPZZ 8 8 4_A_T (11) EP 2 838 241 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.02.1 Bulletin 1/08 (1) Int Cl.: H04L 29/06 (06.01) G06F 21/ (13.01) (21) Numéro de dépôt: 141781.4

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES GESTION COMMERCIALE SUR SAGE LIGNE 100 MODULE N : : TERTIAIRE SECTEUR

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES GESTION COMMERCIALE SUR SAGE LIGNE 100 MODULE N : : TERTIAIRE SECTEUR OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : GESTION

Plus en détail

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015 Énoncé Soit V un espace vectoriel réel. L espace vectoriel des endomorphismes de V est désigné par L(V ). Lorsque f L(V ) et k N, on désigne par f 0 = Id V, f k = f k f la composée de f avec lui même k

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE Caractéristiques des terrains étudiés Complétez le schéma ci- dessus et le tableau ci- dessous Unité fonctionnelle A partir

Plus en détail

Le Domaine de. Maryanne. - Toussieu - illustration non contractuelle

Le Domaine de. Maryanne. - Toussieu - illustration non contractuelle Le Domaine de Maryanne - Toussieu - illustration non contractuelle Localisation Présentation Situé aux portes de Lyon, ce village, plein de charme, offre un cadre de vie calme et rural. Grâce à sa vie

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS

CENTRE ORGANISATEUR DU CONCOURS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS. ANIMALIER Externe PARIS MUSEUM PARIS Document publié sous réserve de modifications SESSON 2006 LSTE DES EMPLOS OERTS UX ONOURS TR DE TEORE -v.1 (19/04/2006)- PRENSRPTONS ET NS DETLLEES SUR NTERNET : http://www.education.gouv.fr/personnel/itrf/

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404. Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle

Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404. Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404 Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle (800) 361-0198 ebusiness@cn.ca Guide de mise en oeuvre EDI 404 Bois

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés

Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Terminale S Probabilités conditionnelles Exercices corrigés Exercice : (solution Une compagnie d assurance automobile fait un bilan des frais d intervention, parmi ses dossiers d accidents de la circulation.

Plus en détail

Tarif IPCAM Caméras IP. Septembre 2007

Tarif IPCAM Caméras IP. Septembre 2007 Tarif IPCAM Caméras IP Septembre 2007 Panasonic España S.A. Listas de Precios TARIF CAMIP SEPT'07 Pág. 1/6 SOMMAIRE Système Modifications s Suppressions Caméras IP Logiciel Docuremote Portier Vidéo Modifications

Plus en détail

Système téléphonique d entreprise SIVOTEL. T P 0 P r i s e e n m a i n d u s y s t è m e ( O F : S I V O T E L - T P 0 )

Système téléphonique d entreprise SIVOTEL. T P 0 P r i s e e n m a i n d u s y s t è m e ( O F : S I V O T E L - T P 0 ) 2011-11-21 1/9 A Mise en situation L entreprise pour laquelle vous travaillez doit installer un nouveau système téléphonique pour une entreprise cliente. L installation comprend le changement de l autocommutateur

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

www.fixglace.com TEL : 06.52.17.00.38

www.fixglace.com TEL : 06.52.17.00.38 quincaillerie FIXATION VERRE LES PIECES DE FIXATION DU VERRE CATALOGUE 2013 - Site de vente en ligne - TEL : 06.52.17.00.38 Boutons lève glace Page 22 Caches vis Page 24 Charnières, pinces pour portes

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile

2EVHUYDWRLUH. Les services de l automobile 2EVHUYDWRLUH L v d l oobl Dgo ov 2012 / 2013 C do édé l Aoo Nol o l Foo Aoobl Sv éd ov 2 ll 44483 CARQUEFU CEDEX obvo@f-o.f é à édo : Jol Gobl Av l ollboo d : Mo Vl Phl L Gll Edo 10/2012, Cqfo (44) 41

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

Formation revendeur 2 jours Déploiement Magasin

Formation revendeur 2 jours Déploiement Magasin Formation revendeur 2 jours Déploiement Magasin Avant-propos Le but de ces 2 jours de formation est de rendre autonome un revendeur dans le déploiement de la solution XL Soft, du paramétrage jusqu à la

Plus en détail

GEODIS Freight Forwarding PRESENTATION OUTRE MER

GEODIS Freight Forwarding PRESENTATION OUTRE MER GEODIS Freight Forwarding PRESENTATION OUTRE MER mai 2015 1 SNCF Logistics OPERATEUR DE LA CHAINE LOGISTIQUE, FILIALE A 100% DU GROUPE SNCF, PARMI LES LEADERS SUR SON MARCHE EN EUROPE Chiffre d affaires

Plus en détail

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS

PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS J. L. NICOLAS PROBLEMES DIOPTIMISATION EN NOMBRES ENTIERS ET APPROXIMATIONS DIOPHANTIENNES J. L. NICOLAS Cet article expose sup 3 e quelques iter'f~reces etre les pr'obl~res dloptimisatio e hombres etiers et la th~or-ie

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Paré pour e-mobility. Des solutions intelligentes pour toutes les infrastructures

Paré pour e-mobility. Des solutions intelligentes pour toutes les infrastructures Paré pour e-mobility Des solutions intelligentes pour toutes les infrastructures Bornes de recharge (HCD) 2 Accessoires pour bornes de recharge 12 Bornes de recharge murale 3 Mode d emploi de l app Smartphone

Plus en détail

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2

Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Approximations variationelles des EDP Notes du Cours de M2 Albert Cohen Dans ce cours, on s intéresse à l approximation numérique d équations aux dérivées partielles linéaires qui admettent une formulation

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Chapitre 6 Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Nous allons maintenant revenir sur les espaces L p du Chapitre 4, à la lumière de certains résultats du Chapitre 5. Sauf mention

Plus en détail

Architecture et Matériel Industriel

Architecture et Matériel Industriel Architecture et Matériel Industriel -Découpage marché Photovoltaique -Architecture en grand champ solaire Energie -Architecture en grand champ solaire Courant faible Segmentation du marché Photovoltaïque

Plus en détail

BRÉSIL. Frais techniques: e 140,- par couleur/position. techniques: 350,- Frais. 27x12cm EGALEMENT POSSIBLE. 21x10cm

BRÉSIL. Frais techniques: e 140,- par couleur/position. techniques: 350,- Frais. 27x12cm EGALEMENT POSSIBLE. 21x10cm BRÉSIL 27x12cm EGALEMENT POSSIBL E Frais techniques: e 140,- par couleur/position o 21x10cm EGALEMENT POSSIBLE Frais techniques: 350,- BRÉSIL Tous les visuels et textes sont protégés par copyright. Le

Plus en détail

Coordonnées de l administrateur SEDI

Coordonnées de l administrateur SEDI Coordonnées de l administrateur SEDI Pour des problèmes techniques tels que : réinitialisation du mot de passe réinitialisation de la clé d accès messages d erreur Pour des questions ayant trait à l inscription

Plus en détail

Services Réseaux et Télécom

Services Réseaux et Télécom OFFRE GLOBLE Services Réseaux et Télécom Pour les grands comptes (publics et privés) opérant leur propre réseau et services associés 1 Sommaire Notre Proposition Notre démarche Nos facteurs de réussite

Plus en détail

Vers une nouvelle culture qualité avec le QbD

Vers une nouvelle culture qualité avec le QbD 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expériences Vers une nouvelle culture qualité

Plus en détail

La prépa ECS au Lycée Corneille

La prépa ECS au Lycée Corneille La prépa ECS au Lycée Corneille Journées portes ouvertes 21 et 28 janvier 2008 Journées portes ouvertes La prépa ECS au Lycée Corneille 21 et 28 janvier 2008 1 / 17 Pourquoi faire une prépa ECS? Pourquoi

Plus en détail

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p.

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p. Modèles de Calcul Yassine Lakhnech Yassine.Lakhnech@imag.fr 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG Modèles de Calcul Start p.1/81 Équipe pédagogique Cours : Saddek Bensalem et Yassine Lakhnech

Plus en détail

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations

Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Théorie Financière 2. Valeur actuelle Evaluation d obligations Objectifs de la session. Comprendre les calculs de Valeur Actuelle (VA, Present Value, PV) Formule générale, facteur d actualisation (discount

Plus en détail

Tomate. TOMATE ronde Belgique extra 57-67mm colis 6kg 1.62. TOMATE ronde Belgique extra 67-82mm colis 6kg 1.60

Tomate. TOMATE ronde Belgique extra 57-67mm colis 6kg 1.62. TOMATE ronde Belgique extra 67-82mm colis 6kg 1.60 Tomate moyen mini maxi Euro Euro Euro Cavaillon 17/01/13 (Production) unité : le kg* qté:tonne* TOMATE ronde Sud-Est grappe 2.50 2.20 Perpignan 17/01/13 (Production) unité : le kg* TOMATE cocktail Roussillon

Plus en détail

i {rdti(lii l-/ L'Agence Nationale de I'Assurance Maladie Le Ministère de la Santé, CONVENTION CADRE RELATIVE

i {rdti(lii l-/ L'Agence Nationale de I'Assurance Maladie Le Ministère de la Santé, CONVENTION CADRE RELATIVE ROYAIIMEDUMAROC i {rdti(lii CONVENTION CADRE RELATIVE A la formation, à la communication et à I'accompagnement de la généralisation du Régime d'assistance Médicale (RAMED) ENTRE Le Ministère de la Santé,

Plus en détail

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr

100 % gratuit. inédit. www.bimedia.com.fr é z s r séc abac 100 % gra b é a r f sps a grâc à www.bma.cm.fr l p m c f s l c x f! U sps p r c r a s VwM, l acr a sr l marché la ésrllac, a éé sélcé par Bma pr pmsr mps rél la sécré r p. Grâc à la chlg

Plus en détail

GAMME DES POIGNÉES. www.sobinco.com

GAMME DES POIGNÉES. www.sobinco.com GAMME DES POIGNÉES www.sobinco.com POIGNÉES DE CHÂSSIS 1. Série HORIZON Les poignées HORIZON pour châssis ont la même apparence que les poignées HORIZON pour portes et pour portes coulissantes. Les poignées

Plus en détail

RECEPTION. Liste de prix CANADA

RECEPTION. Liste de prix CANADA RECEPTION Liste de prix CANADA Révision du 5 janvier 2015 Résumé des modifications La mise à jour web de la liste de prix Reception, datée du 5 janvier 2015, inclut les modifications suivantes : DATE SECTION

Plus en détail

Luc FRION 5 rue de Seine 95100 Argenteuil + 33 (0) 6 83 34 97 16 luc.frion@yahoo.fr Disponible rapidement Recherche un lieu de travail principal en Ile de France (Ouvert à des déplacements fréquents en

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

vmae@cpasstgilles.irisnet.be Fax: +32 26005467 Soumission des offres et des demandes de participation par voie électronique (URL):

vmae@cpasstgilles.irisnet.be Fax: +32 26005467 Soumission des offres et des demandes de participation par voie électronique (URL): 1/ 11 BE001 31/10/2014 - Numéro BDA: 2014-525281 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

Les données du logiciel sont stockées au sein de bases de données Microsoft SQL-SERVER.

Les données du logiciel sont stockées au sein de bases de données Microsoft SQL-SERVER. Objectif Il peut être nécessaire d accéder aux données du logiciel par des requêtes SQL. Cette note technique explique le mode de fonctionnement. Quel est le format des bases de données? Les données du

Plus en détail

Fabrication de chariots sur mesure : une affaire de spécialiste

Fabrication de chariots sur mesure : une affaire de spécialiste B A N C H E T M A N U T E N T I O N S A L e p r e m i e r f a b r i c a n t d e c h a r i o t s s u r m e s u r e e n S u i s s e Fabrication de chariots sur mesure : une affaire de spécialiste La maîtrise

Plus en détail

Découpe et colle les images dans la bonne colonne.

Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Le son [an], 3 discrimination auditive Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends[van] J entends [lan] J entends [man] J entends [ran] J entends[chan] J entends [pan] J entends [quan]

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Pr rl Py--Dô, v civi i r c, riv iq, cr c Acii i iv c l r ri rc, ci rcr i ll v l vcc, O rr i r f r liir (ESS) ciif, c l ci l ci j rôl ll rri, i iv cr c r l ii l rg v l ci l

Plus en détail

Probabilités et Statistiques. Feuille 2 : variables aléatoires discrètes

Probabilités et Statistiques. Feuille 2 : variables aléatoires discrètes IUT HSE Probabilités et Statistiques Feuille : variables aléatoires discrètes 1 Exercices Dénombrements Exercice 1. On souhaite ranger sur une étagère 4 livres de mathématiques (distincts), 6 livres de

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MM les Directeurs Date : 17/05/88 des Caisses Régionales d'assurance Maladie Origine : PAT Réf. : PAT

Plus en détail