HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement"

Transcription

1 Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée d un patient à un autre lors de la réalisation d un pansement A.M. Rogues Service d HYGIENE HOSPITALIERE CHU de Bordeaux Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 1 Aider à la rédaction de procédures adaptées aux différentes situations Règles basées sur le bon sens et la logique Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 2 Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement Définition : ensemble des manipulations exécutées aseptiquement au niveau d une lésion des téguments dans un but curatif Décret n : rôle propre de l'ide/ soin sur prescription Décret n relatif aux actes professionnels et à l exercice de la profession d infirmier(ère) les pansements non médicamenteux relèvent du rôle propre infirmier pour la réalisation, la surveillance et le renouvellement les pansements spécifiques et/ou médicamenteux relèvent du rôle propre infirmier sur prescription médicale ou en référence à des protocoles préétablis pour la réalisation, la surveillance, le renouvellement et l ablation Décret n : la réalisation et la surveillance des pansements font parte des soins infirmiers et doivent faire l objet d une prescription médicale Toute plaie même propre d aspect, constitue une porte d entrée aux micro organismes peut être source potentielle de micro organismes si colonisée ou infectée Quel que soit le type de plaie mêmes règles d hygiène Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 3 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 4 1

2 Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement Origines possibles de la colonisation d une plaie endogène à partir de la flore du patient par contiguïté, d une infection concomitante ou de liquide biologique ne provenant pas de la plaie exogène personnel (manuportage++) environnement (aéroportée) matériel, antiseptiques ou pommades L'asepsie Ensemble des mesures prises pour empêcher tout apport ou toute pénétration de micro-organisme dans les tissus vivants (AFNOR) Comportement de l ensemble du personnel Elle concerne 1. Hygiène des mains 2. Tenue vestimentaire 3. Respect des précautions «standard» et si nécessaire des règles d isolement septique 4. Gestion du matériel 5. Respect d une technique aseptique 6. Respect de la prescription médicale pour l utilisation des produits antiseptiques ou antimicrobiens Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 5 Nécessite une organisation rigoureuse et réfléchie du travail Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 6 Comment mettre en œuvre les règles d asepsie à chaque étape du soin? Déroulement Avant : préparation du matériel pour éviter les interruption du soins Pendant : organiser le soin afin d éviter les entrées et sorties de la pièce et réalisation aseptique du pansement Après : élimination des déchets et gestion des instruments Soin individualisé Prévoir si besoin d un aide Préparation du matériel (1) Plusieurs choix possibles : Plateau de soin ou Chariot individuel mais toujours pour un même patient Si plaies propres et septiques chez un même patient, prévoir d utiliser plusieurs plateaux Bannir le chariot traditionnel collectif Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 7 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 8 2

3 Préparation du matériel (2) Chariot individuel nettoyé-désinfecté par essuyage humide Mains propres lavage simple ou friction hydro-alcoolique Poche de recueil des déchets (DASRI) Set de soin (standardisation des gestes, rationalisation des produits) un set = un pansement Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 9 Préparation du matériel (3) Chariot (ou guéridon) individuel Disposition du matériel favorisant l ergonomie du geste Plateau supérieur Zone protégée : plan de travail Matériels stériles (intégrité emballage vérifiée) (set, gants, compresses, pansements ) Sérum physiologique (ampoule) Divers produits nécessaires Conteneur à OPCT Gants non stériles pour retirer le pansement souillé Nécessaire pour l hygiène des mains si non à disposition à proximité : PHA, savon, essuie mains Plateau inférieur protection de la literie protection de table moyens de contention boîte tire- lire pour matériel... Destiné à recueillir le matériel sale Poche à déchets d activité de soins (DASRI) Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 10 Préparation du matériel (4) Gestion des antiseptiques, pommades..et tous les produits appliqués sur la plaie (stériles+) choisir des doses unitaires ou à défaut des petits conditionnements noter la date d ouverture sur les flacons (attention au sérum physiologique) respecter les dates de péremption bien les refermer ne pas transvaser Si la prescription comporte l emploi d une solution aqueuse diluée : préparation extemporanée Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 11 Réalisation du pansement (1) Conditions environnementales Dans les secteurs conventionnels environnement propre toilette faite, lit propre de préférence après l entretien de la chambre fenêtres fermées atmosphère calme préférer la réalisation au lit du malade avec un minimum de personne nécessaire attention au salle de consultations : matériel partagé, entretien entre chaque patient En salle d intervention dans certaines situations chirurgicales Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 12 3

4 Réalisation du pansement (2) Respect des précautions «standard» Lavage hygiénique ou traitement hygiénique des mains par frictions avec un PHA avant, pendant et après répéter si nécessaire au cours du soin Port des gants à l ablation du pansement et si contact prévisible avec du sang ou un liquide biologique si les mains du soignant sont lésées qualité adaptée au geste réalisé Protection de la tenue avec un tablier à UU Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 13 HYGIENE DES MAINS -Techniques non chirurgicales Méthode par lavage simple (30") Objectif : élimination des salissures ou souillures, réduction de la flore transitoire Savon doux Eau du réseau Savonner 15 Méthode par lavage hygiénique (1 mn) Objectif : élimination des salissures ou souillures, élimination de la flore transitoire Savon antiseptique Eau du réseau Savonner 30 à 45" Méthode par friction 30 à 1 mn (selon produit) Objectif : élimination de la flore transitoire Produit hydro alcoolique Mains macroscopiquement propres, sèches et non poudrées Friction en 6 temps jusqu à séchage (+ poignets) Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 14 Lavage des mains : Technique Bijoux, ongles longs vernis Pour le lavage : Savon en pain, savonnette, distributeur de savon rechargeable Utiliser le dernier papier pour fermer le robinet Le jeter sans toucher la poubelle Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 15 Pour l essuyage et le séchage : Sèche-mains électrique air pulsé, torchon, serviette-éponge à usage multiple, Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 16 4

5 1 paume sur paume la désinfection par friction : un automatisme me à acquérir 2 Réalisation du pansement (3) Respect des précautions «standard» Matériel souillé piquant, coupant, tranchant à usage unique 3 doigts entrelacés d'après Babb (Professional Nurse 1994) 4 paumes / doigts 6 pouces ongles paume sur dos 5 Et en 7 : les poignets! Ne pas recapuchonner les aiguilles Ne pas désadapter les aiguilles avec la main Déposer immédiatement après usage sans manipulation tout objet piquant ou tranchant dans un collecteur d aiguilles placé au plus près du soin et dont le niveau de remplissage maximum est respecté 20 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 17 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 18 Réalisation du pansement (4) Respect des précautions Standard Matériel réutilisable Manipuler avec précautions le matériel souillé (port de gants, immersion rapide dans un bain détergent désinfectant (pré-désinfection) Vérifier que le matériel a subi une procédure d entretien appropriée avant d être utilisé : matériel stérile pour tout ce qui entre en contact avec une effraction cutanée (vérification intégrité de l emballage) Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 19 Réalisation du pansement (5) Technique ablation du pansement souillé avec des gants à UU non stériles en les enroulant de manière à garder la partie souillée à l intérieur puis hygiène des mains Tout se qui peut être amené à être en contact avec la plaie doit être stérile «no touch» par l intermédiaire d instrument stérile ou gants stériles si contact direct avec la plaie si manipulations de matériels, de produits ou de tissus stériles pommade sur une compresse après élimination de la première pastille sans toucher l embout (attention au délai de conservation) produit stérile versé dans une cupule stérile Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 20 5

6 Réalisation du pansement (6) Technique produits appliqués du centre vers la périphérie sans frotter pour ne pas léser les bourgeons technique rigoureuse sans effectuer de geste au-dessus du matériel préparé chez un même patient, aller du pansement propre vers le plus sale (au moins propre) en changeant de set Réalisation du pansement (7) Situation particulière n 1 Renforcement de l asepsie (ex: brûlures, gros délabrement ) tenue vestimentaire : coiffe, masque, sarrau stérile environnement protégé : salle d intervention au bloc opératoire Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 21 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 22 Réalisation du pansement (8) Situation particulière n 2 Plaie infectée ou colonisée renforcement des PS ++ = Précautions Contact»C» organisation des soins traitement hygiénique des mains impératif avant de quitter la chambre port d un masque si SARM protection de la tenue vestimentaire avec tablier à UU produits et dispositifs à patient unique matériel en quantité «maîtrisée» Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 23 Après le pansement Respect des précautions Standard élimination des instruments à usage unique (set) directement dans la boîte à OPCT, les cupules et plateau dans la poche DASRI fermeture des poches à déchets (DASRI) dans la chambre pré- désinfection par immersion du matériel réutilisable (évacuation «à sec» dans son sachet protecteur toléré si mis à tremper sans attendre) nettoyage- désinfection par essuyage humide du chariot et de l extérieur des divers flacons (ne pas faire tremper!!) lavage des mains Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 24 6

7 D une manière générale Connaissance du dossier de soins: transmissions écrites, prescription médicale Organisation pansement de plaie propre avant pansement de plaie sale, y compris chez un même patient déterminer les besoins en matériel afin d éviter les interruptions de soin Les règles d hygiène dans la réalisation d un pansement Quel rythme de réfection? A partir de quand la réfection du pansement exige un environnement de type bloc opératoire? Pansement doit être suffisamment recouvrant refaire sans tarder de tout pansement décollé ou souillé Protection en cas de douche et de toute expsoition à des salissures Gestion du matériel de contention entre deux utilisations (bande mais aussi attelle ou serre-corps..) Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 25 Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 26 En conclusion pour une prise en charge de qualité organisation réfléchie environnement propre matériel adéquat méthode codifiée et écrite rigueur et dextérité «Au lieu de s ingénier à vouloir tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas les introduire?» Pasteur Service d'hygiène hospitalière-chu de Bordeaux 27 7

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

"Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur

Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire? Pasteur "Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Historique Cadre législatif Petits rappels

Plus en détail

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Réseau des Hygiénistes du Centre Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Version 2013 1 ère Partie CONNAISSANCES

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

PRECAUTIONS STANDARDS

PRECAUTIONS STANDARDS JOURNEE DE FORMATION D AUTOMNE DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE PRECAUTIONS STANDARDS Marc PHILIPPO, PH Hygiène Hélène ZANOVELLO, IDE Hygiène 28/10/2014 1 OBJECTIFS Prévention des AES: lors de

Plus en détail

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 L hygiène des mains N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 Un peu d histoire I. Introduction La première pratique remonte au milieu du XIXème siècle, lorsque le Dr Semmelweiss le demande aux étudiants en médecine

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Le bon usage des gants

Le bon usage des gants Le bon usage des gants Historique Au XVI ème siècle, l obstétricien Plenck recommandait déjà l usage des gants au moment de la naissance d enfants de mère syphilitique. Cette recommandation apparaissait

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Ablation de sutures. Module soins infirmiers

Ablation de sutures. Module soins infirmiers Ablation de sutures Module soins infirmiers Equipe enseignante de l IFSI du Centre Hospitalier de ROUBAIX Diaporama réalisé par : Stéphane Dubus, Formateur I. Définition Il s agit d ôter les sutures cutanées

Plus en détail

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients

LES GANTS. Pour la protection de tous, personnel et patients LES GANTS Pour la protection de tous, personnel et patients Mettre des gants, pourquoi? L efficacité de la désinfection des mains par lavage ou par friction est limitée : Avant un geste nécessitant une

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Place des PHA en EHPAD

Place des PHA en EHPAD Place des PHA en EHPAD Prévention du risque infectieux en EHPAD 2 ème Journée inter-régionale de formation et d information Rennes 15 juin 2010 Prévention du risque infectieux en EHPAD Mesures concernant

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

III) LA CHAINE INFECTANTE

III) LA CHAINE INFECTANTE III) LA CHAINE INFECTANTE 3.1. LA FLORE NORMALE DE L HOMMEL Cutanée Oropharyngée Intestinale : gastrique, colique, fécale Génitale 3.2. UNE INFECTION, C EST C QUOI? Définition du dictionnaire Petit Larousse

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile.

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Frédérique SIESSE,infirmière libérale, Perpignan, Référente RVPCLR pôle Perpignan 1 La responsabilité de l infirmière

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

STOP à la Transmission des microorganismes!

STOP à la Transmission des microorganismes! STOP à la Transmission des microorganismes! M.E Gengler Vendredi 25 Avril 2014 Vous avez ditstandard? Voici les «Précautions Standard» ou PS Les Précautions Standard : la Loi Respectez les «précautions

Plus en détail

Précautions Standard et Précautions Complémentaires

Précautions Standard et Précautions Complémentaires Précautions Standard et Précautions Complémentaires FORMATION DES REFERENTS HYGIENE DES E.M.S. 2014 INTRODUCTION Le terme «Isolement» a disparu (en 2009) au profit du terme «Précautions complémentaires»

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Précautions standard l hygiène des mains en Psychiatrie Retour d expérience

Précautions standard l hygiène des mains en Psychiatrie Retour d expérience 62350 SAINT-VENANT Précautions standard l hygiène des mains en Psychiatrie Retour d expérience L'hôpital psychiatrique Michel Fontan S. CROWYN Cadre hygiéniste EOH Saint-Venant N. BAGHDADI Infirmière hygiéniste

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR état des lieux Forum d'hygiène Hospitalière Septembre 213 Firmino Battistella Infirmier régional HPCI Est-vaudois Hygiène Prévention et

Plus en détail

Bio nettoyage au bloc opératoire

Bio nettoyage au bloc opératoire Bio nettoyage au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Le bio nettoyage au bloc L impression omniprésente de travailler dans l urgence

Plus en détail

Protocoles d échanges en DP

Protocoles d échanges en DP Protocoles d échanges en DP Réalisés par Marketing Global DP Gambro Renal Products Sommaire Prévention de l infection Page 1 PD01/03 Nettoyage et désinfection pour les échanges en DP Page 2 PD02/03 Lavage

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

ASEPSIE ET PREPARATION DE L ACTE IMPLANTAIRE

ASEPSIE ET PREPARATION DE L ACTE IMPLANTAIRE ASEPSIE ET PREPARATION DE L ACTE IMPLANTAIRE PRACTIS DENTAL, 22/01/2014 Dr MOSSOT V-L Infectiologie et Implantologie Les germes rencontrés le plus souvent lors d infections post chirurgicales ne sont pas

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

Audit Précautions standard

Audit Précautions standard Audit Précautions standard Présentation de l audit Contexte PROPIN (programme national de prévention des infections nosocomiales) 2009-2013 Objectif Renforcer la prévention du risque infectieux soignants/soignés

Plus en détail

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Protocole N 20 - Glycémie sur sang capillaire 1/5 UNITE D HYGIENE ET DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Date : 2000 PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Avec la participation du groupe de

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

Pathologie infectieuse

Pathologie infectieuse Infections nosocomiales Prévention des risques Infection Pénétration dans un organisme d'un agent étranger (bactérie, virus, champignon, parasite) capable de s'y multiplier et d'y induire des lésions pathologiques.

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

Web-mémoire ANNEXES. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. L efficacité de l hygiène des mains

Web-mémoire ANNEXES. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. L efficacité de l hygiène des mains L efficacité de l hygiène des mains REPRÉSENTATION SCHÉMATIQUE DE L EFFICACITÉ DES DIFFÉRENTS TYPES D HYGIÈNE DES MAINS Niveau d efficacité COMPARAISON DE LA FLORE* CUTANÉE DES MAINS AVANT ET APRÈS LAVAGE

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

Formation des auditeurs

Formation des auditeurs Audit «Hygiène des mains» Partie II Qualité technique des gestes d hygiène des mains Formation des auditeurs Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

REFECTION DES PANSEMENTS

REFECTION DES PANSEMENTS REFECTION DES PANSEMENTS Annie BRENET & Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Objectifs Matériel Technique Recommandations MAI 2013 2 Objectifs Réaliser un pansement est un acte de soin qui consiste à appliquer

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Livret Animalier 1 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les

Plus en détail

Béatrice Allain-Cadre de santé formatrice-ifsi CHGR

Béatrice Allain-Cadre de santé formatrice-ifsi CHGR Béatrice Allain-Cadre de santé formatrice-ifsi CHGR 1 «Au lieu de s ingénier àtuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire»? PASTEUR Béatrice Allain-Cadre

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07

Organisation des séquences de soins. gilles manquat f bloc 07 Organisation des séquences de soins 1 Contexte organisationnel (1) Multiples taches à accomplir Par des catégories professionnelles différentes Niveaux de risque différents Définir les taches à réaliser

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL

FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL 1- Hygiène personnelle indispensable 2- Cheveux propres et attachés FICHE N 1 LA TENUE DU PERSONNEL Objectif : Protéger le patient et le soignant en évitant la propagation des micro-organismes. 3- Port

Plus en détail

La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle

La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle Mariane Burr - Hôpital du Jura / Monica Attinger - Unité HPCI / Vaud 6ème Journée de la Marive Yverdon les Bains 6 février 2009 2 Précautions Standard

Plus en détail

Précautions barrière vis à vis de la grippe

Précautions barrière vis à vis de la grippe Précautions barrière vis à vis de la grippe Madame Patricia Lathière en collaboration avec Madame Sophie Steunou 05/12/2006 http://www.grippeaviaire.gouv.fr/ Transmission interhumaine Par l'intermédiaire

Plus en détail

Atelier Hygiène des mains : Friction, Lavage des mains

Atelier Hygiène des mains : Friction, Lavage des mains Atelier Hygiène des mains : Friction, Lavage des mains Établissements de Santé et Instituts de Formation Inter Région Sud-Ouest Aquitaine, Guadeloupe, Guyane, Limousin, Martinique, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002. 1. Hygiène du personnel

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002. 1. Hygiène du personnel 1. Hygiène du personnel 11 C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002 1. HYGIÈNE DU PERSONNEL 1.1 Précautions standard 1.2 Vestiaires du personnel 1.3 Tenue du personnel

Plus en détail

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1: Risque infectieux lié aux dispositifs médicaux Correction des TD et synthèse Principes d entretien des DM Le type d entretien appliqué va dépendre

Plus en détail

Fiches pratiques. Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables.

Fiches pratiques. Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables. Fiches pratiques Ce livret s accompagne de fiches pratiques détachables. Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Organisation des soins bucco-dento-prothétiques

Plus en détail

Quizz Hygiène des mains

Quizz Hygiène des mains Quizz Hygiène des mains Question 1 En dehors des professionnels de santé, l hygiène des mains concerne : 1. le grand public 2. les résidents 3. les visiteurs 4. les intervenants externes 5. les bénévoles

Plus en détail

Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri?

Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri? 10 e Rencontre de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de l Océan Indien - Vendredi 26 avril 2013 Déchets d activité de soins à risque infectieux : Quelle logique de tri? Hélène Boulestreau Service

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie

Hygiène bucco-dentaire en gériatrie Hygiène bucco-dentaire en gériatrie 1 ière journée régionale de formation et d information destinée aux EHPAD 30/11/2009 Hygiène bucco-dentaire - Marina Neveu Page 1 Introduction Le centre hospitalier

Plus en détail

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités

Risque infectieux en pratique dentaire. Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne. Particularités Risque infectieux en odontologie : conséquences en pratique quotidienne Dr Christine BONNAL, PH Hygiène Béatrice HEDOUX-QUEAU Cadre hygiéniste Catherine CHARPINET Infirmière hygiéniste Hôpital Bretonneau,

Plus en détail

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement

Hygiène de base. Formation 20.. Cours pour Etablissement Hygiène de base Formation 20.. Cours pour Etablissement Objectifs du cours Découvrir le vocabulaire spécifique à l hygiène Expliquer les mécanismes physiopathologiques d une infection Nommer les agents

Plus en détail

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables Contexte 1/3 2005 Fiche technique pour la pose des CCI Contexte 2/3 2005 Fiche de Reco. pour la prévention du RI associé aux manipulations

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients Martine Blassiau Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins

Plus en détail

Plan. La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains

Plan. La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains Hygiène des mains 2 Plan La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains Le lavage simple Le lavage hygiénique ou antiseptique

Plus en détail

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH)

«Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) «Isolement» Précautions Complémentaires d Hygiène (PCH) EPU «Bactéries Multi-Résistantes» 21 janvier 2010 Dr I. Martin Équipe Opérationnelle d Hygiène 1 Définitions «Isolement» : mesures d hygiène visant

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste LE CIRCUIT DU LINGE Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste Introduction Le linge est au plus près du malade, à son contact direct. C est un élément de confort indispensable. Les articles textiles doivent répondre

Plus en détail

Hygiène et prévention des infections nosocomiales. tiré à part 2009. Fiches réalisées en partenariat avec la MNH CEFIEC

Hygiène et prévention des infections nosocomiales. tiré à part 2009. Fiches réalisées en partenariat avec la MNH CEFIEC tiré à part 2009 www.em-consulte.com/produit/sasoi 62320 CEFIEC Fiches réalisées en partenariat avec la MNH 1 2 SOiNS Aides-soignantes 3 4 SOiNS Aides-soignantes SOiNS Aides-soignantes 5 fiches 3/6 L hygiène

Plus en détail

en guise d introduction.

en guise d introduction. Hygiène des mains Précautions Complémentaires en guise d introduction. Les EHPAD sont des lieux de vie et de soins Lieu de vie comme à la maison Lieu de soins et de vie en collectivité, avec une multiplicité

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS

LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS LES ANTISEPTIQUES ET LES DESINFECTANTS OBJECTIFS SPECIFIQUES DEFINIR UN ANTISEPTIQUE, UN DESINFECTANT EN SE REFERANT AU COURS ; IDENTIFIER LES PRINCIPAUX ANTISEPTIQUES UTILISES DANS LES TECH- NIQUES DE

Plus en détail