Comment s installer aux Canaries

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment s installer aux Canaries"

Transcription

1 Comment s instaer aux Canaries

2 Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir dans es îes Canaries de PROEXCA, entreprise pubique qui dépend du ministère régiona de Économie et du Trésor, a été choisie pour devenir agence de promotion des investissements de a communauté autonome des Canaries. Notre département offre en ce sens des conseis confidenties et gratuits aux entreprises et projets qui concernent es secteurs stratégiques canariens et souhaitent s instaer dans archipe, et ce, à toutes es étapes du processus d investissement ; depuis a panification et évauation, jusqu à instaation et e suivi de investissement : PROEXCA offre es services suivants: Service permanent de consutations et d informations sur es Canaries, et accès à tous es permis d expoitation, autorisations, terrains industries, subventions et aides, ressources humaines spéciaisées, propriété inteectuee, sources de financement et d investissement, ainsi qu à tout autre facteur de production requis. Éaboration de rapports sectories adaptés à tout projet privé. Préparation de réunions personnaisées en fonction des besoins de chaque projet. Mise en pace de réseaux de coopération et recherche de synergies avec d autres agents permettant de dynamiser investissement. Par aieurs, e personne technique du consortium de a Zone spéciae canarienne (ZEC) est mutiingüe et répond gratuitement aux demandes des investisseurs qui souhaitent s instaer aux Canaries. Recommandations concernant e régime économique et fisca des Canaries (REF). Le consortium de a ZEC dispose de nombreux spéciaistes en fiscaité qui répondront à toutes vos questions concernant es exemptions et avantages fiscaux dont peuvent bénéficier es entrepreneurs qui ont choisi es Canaries pour déveopper eurs activités. Aide à entrepreneur pendant toute a durée des démarches destinées à obtenir autorisation du consortium pour travaier en tant qu entité ZEC (indication de a documentation à présenter et aide ors de a rédaction du mémoire d activité ainsi que du business pan) Recherche de synergies avec d autres institutions ocaes, nationaes et internationaes pour favoriser investissement de capitaux.

3 Formes juridiques en Espagne Entrepreneur individue Communauté de biens/ Société civie Société anonyme Idéa pour es petites entreprises. I y a moins de démarches necessaires à sa création. Ees ne sont pas obigées de s inscrire au registre du commerce. Manière pus économique de s instaer. Pas de capita minimum initia. L entreprise est gérée personneement. Peu de démarches sont nécessaires à sa création. Sa compexité et ses coûts sont minimes. Pas de capita initia minimum Fiscaement, ee paie en fonction de ses bénéfices, es rendements de a société sont distribués aux associés en fonction de ce qu is ont accordé. Le risque que suppose a création d une entreprise n est pas assumé par une seue personne La responsabiité des associés est uniquement fonction du capita qu is ont apporté à a société. La condition d associé se transmet ibrement en vendant des actions. Ee a vocation à croître. Le capita prime sur es associés. L entrepreneur assume tous es risques. I est responsabe de ses dettes sur e patrimoine de entreprise et sur ses biens propres. Le tituaire de entreprise est seu à faire face aux frais et aux investissements de a société, ainsi qu à sa gestion et à son administration. Si es bénéfices sont importants, e taux de IRPF sera éevé. Les associés sont responsabes de eurs dettes sur e patrimoine de entreprise et sur eurs biens propres. Ee n a pas de personnaité juridique. Ee n a aucun droit ni obigation. Le capita minimum initia est éevé ( ). Rigueur formee et compexité de organisation. L assembée des actionnaires doit être convoquée au minimum une fois par an. Les comptes annues doivent être déposés au registre du commerce. L ITP (Impôt sur es transmissions patrimoniaes) et AJD (Actes juridiques documentés) représentent une fiscaité de 1% sur e montant du capita socia ors de a création de entreprise. Société à responsabiité imitée Société Limitée Nouvee Entreprise La responsabiité est imitée au capita apporté. Le gouvernement de entreprise presente e même caractère démocratique que dans es sociétés anonymes. Son organisation exige moins de formaités et e capita socia est moins éevé (3.005,06 ) que ceui de a S.A. C est a forme juridique a pus répandue. Utiisation d outis éectroniques, téématiques et informatiques qui accéèrent grandement es déais de création et d inscription. Responsabiité imitée au capita apporté. I n y a pas de nombre mínimum d associés (société unipersonnee). La comptabiité pourra s effectuer sur un seu registre. Le capita minimum de euros sera intégraement souscrit et payé ors de sa constitution. À certains niveaux de bénéfices, e taux fixe de impôt sur es sociétés, de 25-30%, peut être moins avantageux pour es petites entreprises que e taux variabe de IRPF. On ne peut transmettre es parts de a société sans e consentement de ses associés. L ITP (Impôt sur es transmissions patrimoniaes) et AJD (Actes juridiques documentés) représentent une fiscaité de 1% sur e montant du capita socia ors de a création de entreprise. Le capita mínimum est de euros et e montant maximum est de euros. À certains niveaux de bénéfices, e taux fixe de impôt sur es sociétés, de 25-30%, peut être moins avantageux pour es petites entreprises que e taux variabe de IRPF. Le nombre maximum de fondateurs est imité à cinq. Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de a navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie.

4 Formes juridiques en Espagne Sociétés professionnees La responsabiité des associés est fonction du capita souscrit par chacun d entre eux. Les associés travaieurs détiennent e contrôe de a société. Is doivent destiner un certain pourcentage de eurs bénéfices au fonds de réserve. Is peuvent bénéficier de primes et d exemptions ors de sa création (ITP et AJD, IAE...). La oi est particuièrement favorabe quant aux aides accordées. Un capita minimum est exigé. Les organes de direction sont pus compexes, au cas où i y aurait deux types d actions (actions des associés «travaieurs» et des associés non travaieurs). Les actions ne peuvent être transmises ibrement. Embauche imitée de travaieurs à durée indéterminée. Sociétés coopératives Pas besoin d un capita socia minimum ors de sa création, mais seuement de ceui qui est indispensabe à sa mise en marche. Les associés peuvent décider voontairement d en faire partie ou de se retirer. Tous es associés participent et ont es mêmes droits au sein des organes de direction de a so ciété. Son objectif principa n est pas e bénéfice économique mais e bien commun des travaieurs. Ee est obigée de destiner chaque année un pourcentage de ses bénéfices au fonds de réserve ainsi qu au fonds d éducation et de promotion. Ee permet a capitaisation dans e cadre du chômage. Ee offre des primes et des exemptions fiscaes pour es impôts de ITP, ADJ et IAE. La oi est favorabe quant aux aides accordées. La gestión démocratique peut entraîner des probèmes et des discussions quant à organisation et au fonctionnement de a coopérative. Le nombre d heures effectuées par es travaieurs sous contrat avec entreprise ne peut exceder 30% du tota d heures réaisées par es travaieurs qui sont associés et membres de a coopérative.

5 Formes juridiques en Espagne Tabeau comparatif des différentes sociétés. Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. FORME JURIDIQUE LÉGISLATION NOMBRE CAPITAL SOCIAL MINIMUM RESPONSABILITÉ SÉCURITÉ SOCIALE DES RÉGIME FISCAL ORGANES DE GESTION BASIQUE D ASSOCIÉS TRAVAILLEURS ASSOCIÉS (IRPF: Impôt sur (RETA: Régime spécia des e revenu des travaieurs autonomes) personnes physiques) Entrepreneur Individue Entrepreneur individue Code civi 1 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF L entrepreneur ui-même Sociedad Civi Code civi 2 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF Un seu administrateur, pusieurs (art et ss) soidaires, ou tous es associés Communauté de biens Code civi 2 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF Administrateurs: un, pusieurs (art. 392 et ss) ou tous es associés Sociétés Commerciaes Société Anonyme R.D. Leg. 1/ Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des actiondu 2 juiet Versement minimum socia investi travaieurs autonomes es sociétés naires, Consei d administration de 25% ou administrateurs Société Limitée R.D. 1/2010, Entièrement Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des actiondu 2 juiet souscrit et versé socia investi travaieurs autonomes es sociétés naires, Consei d administration règement du registre dès e début ou administrateur/s du commerce Société Limitée Loi 7/2003, 1 de abri, 1 (entre 1 et 5 Entre et Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Organe unipersonne ou Nouvee Entreprise de a SLNE personnes par e biais socia investi travaieurs autonomes es sociétés puripersonne formé par es R.D. 682/2003, physiques d apports en numéraire associés du 7 juin, R.D. Leg. ors de a 1/2010 du 2 juiet constitution) Sociétés Commerciaes Spéciaes Société Loi 4/97, 3 dont 2, au moins, Cea dépend s i s agit Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des associés, professionnee du 24 mars, doivent avoir un d une SLL ou d une SAL socia investi travaieurs autonomes, es sociétés consei d administration (SLL o SAL) des sociétés contrat à durée seon es cas. Possibiité professionnees indéterminée de choisir Société coopérative Loi générae des Coopération au Dépend de ce qui est Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae, coopératives nº premier degré: convenu dans es statuts socia investi travaieurs autonomes es sociétés consei de direction 27/1999, du 16 juiet min. 3 travaieurs mais aucun associé (tous es associés Loi spéciae de associés. ne pourra posséder optent pour e même chaque communauté Second degré de pus du tiers régime) autonome coopération: min. 2 coop.

6 Démarches nécessaires à a mise en marche d une activité privée Processus de création de a société Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. DÉMARCHE OÙ ALLER? ÇA SERT À QUOI? DIVERS Certificat négatif de dénomination Au guichet unique de a création Ce document certifie que e nom choisi I faut remettre une demande de certification négative d entreprises ou au registre du commerce. par a société ne coïncide pas avec au guichet unique des entreprises (VUE), ceui d une entreprise préexistente. qui enverra directement au registre du commerce afin d obtenir edit certificat. Ouverture d un compte bancaire À a banque Les associés doivent apporter eurs parts Le capita minimum à verser varie seon e type au nom de a société respectives de capita socia à ouverture de société choisie. du compte bancaire. Les actionnaires recevront un certificat bancaire en fonction des apports effectués. Rédaction des statuts Au cabinet d un avocat ou Les statuts régissent es reations juridiques Les statuts doivent s adapter aux caractéristiques de a société dans ceui d un notaire. internes de a société.. de a société à créer. Pour ce faire, et bien que eur Contenu minimum obigatoire: contenu soit défini par es règes régissant es différents - Dénomination types de sociétés commerciaes, es actionnaires - Objet fondateurs pourront y ajouter tous es accords - Siège icites et conditions qu is jugent souhaitabes. - Date de côture de exercice socia - Capita socia et participations - Organisation de a gestion de a société Étabissement d un acte authentique Notaire I suppose a signature, par es associés, Les documents à présenter sont: de constitution et d approbation de acte de constitution devant notaire, - Le certificat de dénomination du resistre centra du des statuts ainsi que approbation des statuts de a commerce. société. - Le certificat bancaire qui atteste e versement Une fois acte étabi, e notaire intégra du capita socia. en rendra compte au registre du commerce, - Les statuts de a société, tes qu is sont consignés pour que e nom de a société y figure. dans acte notarié de constitution, si e notaire ne se charge pas de es présenter directement. - La carte nationae d identité de tous es associés. L acte de constitution doit être inscrit au registre du commerce, dans un déai de deux mois à partir de sa rédaction.

7 Démarches nécessaires à a mise en marche d une activité privée Processus de création de a société Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. DÉMARCHE OÙ ALLER? ÇA SERT À QUOI? DIVERS Demande du code d identification Guichet unique des entreprises (VUE) I sert à identifier fiscaement a société. Un CIF La demande de CIF doit être effectuée dans un déai fisca (C.I.F) ou déégation du Ministère de économie provisoire ui est d abord assigné pendant de 30 jours après a constitution. un déai de six mois, durant eque ee peut Documents à présenter: aer retirer a carte d identification fiscae - Document officie (formuaire 036) rempi et signé définitive, sur présentation du CIF provisoire, par tous es associés, administrateur de a photocopie de acte notarié de création et e fondé de pouvoir. de a société ainsi que de inscription au - Photocopie de acte notarié de constitution. registre du commerce, une fois rempi e - Photocopie de a carte nationae d identité des formuaire 036. associés, de administrateur et du fondé de pouvoir. Paiement des impôts sur es Guichet unique des entreprises ou L acquittement de ces impôts est obigatoire. I faut rempir e formuaire 600 pour transmissions et ministère régiona de économie Lors de cette opération, a société paie s inscrire et payer impôt. des actes juridiques documentés 1% du capita apporté (a partie destinée (ITP et AJD) à des investissements, te que prévu par e REF, en est exemptée). Inscription au registre du commerce Registre du commerce Une fois entreprise inscrite au registre du L inscription doit être effectuée dans es deux mois insuaire et pubication au buetin commerce, ee fait objet d une pubication au suivant a rédaction de acte de constitution, officie du registre du commerce BORME. Cea impique que a société sur présentation des documents suivants: (BORME) acquiert une personnaité juridique propre, - Première copie de acte notarié de constitution et qu ee est opposabe à des tiers de bonne foi. et du CIF. - Certificat de dénomination du registre du commerce centra. - Justificatifs de ITP et de AJD.

8 Permis de travai et de résidence Source: Guide reatif aux droits des étrangers, Invest in Spain. Éaboré par Cuatrecasas, GonÇaves Pereira. Les ois espagnoes font a distinction entre es étrangers soumis au régime communautaire et ceux qui font objet des ois généraes reatives aux droits des étrangers. ou ayant trait à empoi, des travaux de recherche et de déveoppement impiquant un niveau de formation éevé, ou des interventions artistiques particuièrement intéressantes sur e pan cuture. Dans ces différents cas de figure, es permis des travaieurs et de eurs famies font objet de démarches simpifiées. Ressortissants des États membres de Union Européenne Ressortissants de pays extracommunautaires Les étrangers soumis au droit communautaire, originaires d autres États de UE, de Espace Unique Européen et de Suisse, n ont pas besoin d un permis de travai pour exercer en tant que travaieur saarié ou indépendant, et peuvent travaier dans es mêmes conditions que es espagnos. Résidents aux Canaries originaires de UE: (source INE, recensement 2012) Résidents aux Canaries extracommunautaires: (source INE, recensement 2012) Les étrangers qui ne bénéficient pas du régime communautaire doivent soiciter un permis de travai et de séjour en Espagne, ainsi qu un visa spécia pour travaier. Les empoyeurs souhaitant recruter un étranger extracommunautaire doivent obtenir préaabement une autorisation du ministère du Travai et des Affaires Sociaes. Cependant, absence de cette autorisation préaabe n entraînera pas annuation des termes du contrat qui concernent es droits du travaieur étranger et ne pourront faire obstace à obtention des prestations sociaes ui correspondant. Lorsque un résident étranger a séjourné égaement et de manière continue en Espagne pendant cinq ans, en renouveant ses permis de travai et de séjour (en tant que saarié ou travaieur indépendant), i peut obtenir un permis de séjour permanent. Une fois ce permis obtenu, e travaieur devra soiciter une carte d identité d étranger, renouveabe tous es cinq ans. Le Consei des ministres a approuvé récemment un décret qui étabit a procédure des permis de travai et de séjour des étrangers dont activité professionnee met en jeu des intérêts d ordre économique, socia Demande de NIE Paraèeement aux démarches décrites dans e paragraphe antérieur, es étrangers pouvant demeurer sur e territoire espagno doivent obtener un numéro personne, unique et excusif, e numéro d identité d étranger (NIE). Le NIE est déivré par a Direction génerae de a poice à a demande de intéressé. Ce numéro devra figurer sur tous es documents qui ui seront remis, ainsi que sur es démarches apposées sur son passeport ou tout autre document anaogue. Pour obtenir e NIE, a personne intéressée devra présenter es documents suivants au Bureau des étrangers ou au Commissariat généra des étrangers de a circonscription où i a éu domicie, tout en justifiant par aieurs qu i se trouve en situation réguière: Demande de NIE: on peut en téécharger e formuaire sur a page du ministère de Intérieur: Passeport origina et photocopie officiee, portant apostie si besoin est, et avec une traduction assermentée si e document n est pas écrit en castian. Au cas où es personnes soicitant un NIE seraient dans incapacité de se présenter devant es autorités espagnoes, et seraient restées dans eur pays d origine, ees pourraient en faire a demande au consuat espagno, où ees présenteraient es documents justifiant es raisons de eur démarche. Le déai d obtention du NIE est compris entre 30 et 60 jours maximum.

9 Droit du travai Information compémentaire I n y a aucune différence entre es Canaries et e reste de Espagne en ce qui concerne es types de contrats, es conventions coectives et e saaire minimum. Y sont égaement appiqués es mêmes taux de cotisation à a sécurité sociae, aussi bien pour es empoyés que pour es professions ibéraes. Les principaes caractéristiques sont: Semaine de travai de 40 heures. 30 jours civis de vacances par an Variation annuee du saaire minimum fixée par e gouvernement espagno Année 2013: 645,30 euros/mois Pour de pus ampes informations, cf. e chapitre consacré au droit du travai du guide des affaires en Espagne Guichet Unique des Entreprises Source: guichet unique Au cours des dernières années, administration canarienne (ministère du Budget, ministère du Travai et des Affaires Sociaes, ministère des Administrations Pubiques, ministère de Économie, gouvernement des Canaries, autorités insuaires et mairies), ainsi que e Consei supérieur des chambres de commerce et es Chambres de commerce, de industrie et de a navigation de Santa Cruz de Tenerife et de Las Pamas ont uni eurs efforts afin de faciiter a création d entreprise. Le résutat de cette coopération est a création du Guichet Unique des Entreprises, au sein duque une équipe d experts de administration canarienne et des chambres de commerce sont à disposition des entrepreneurs pour es aider dans es différentes phases de création de eur entreprise, depuis a définition de eur projet jusqu à son ancement définitif. Le guichet offre, entre autres, es services suivants: Démarches intégraes: Démarches fiscaes: déivrance du code d identification fiscae, inscription à impôt des activités économiques (IAE) et à impôt généra indirect canarien (IGIC), décaration d existence, remise d étiquettes fiscaes, etc. Démarches saariaes et sécurité sociae: inscription de entreprise et ouverture d un compte de cotisation, affiiation et inscription des travaieurs aux régimes correspondants, couverture des risques professionnees par a sécurité sociae, etc. Autorisations et registre de a concurrence du gouvernement des Canaries, en fonction de activité concrète de entreprise. Autorisations et registre de a concurrence des autorités insuaires ou «cabidos», en fonction de activité à réaiser. Licences municipaes: icences d activité, permis de construire, conventions d occupation du domaine pubic. Information concernant es conditions et démarches nécessaires à a création d entreprise, aussi bien nationaes que régionaes.

Régime économique et fiscal général

Régime économique et fiscal général Régime économique et fisca généra Le système fisca espagno est moderne et compétitif. La pression fiscae (e pourcentage des impôts et de a sécurité sociae par rapport au PIB) y est inférieure de quatre

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV Edmond de Rothschid Rea Estate SICAV Assembée Générae Extraordinaire 27 février 2014 www.edr-reaestatesicav.ch Ordre du jour de Assembée générae extraordinaire 1. Approbation du regroupement des compartiments

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries Standards Européens de Jeu Responsabe L exempe des oteries Perinde van Dijken, Dééguée Jeu Responsabe, Loterie Romande Raymond Bovero, Directeur des programmes Jeu Responsabe & Déveoppement durabe, La

Plus en détail

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION SE FORMER POUR AGIR UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION 3 Dans cette période compexe, de nombreux défis nous attendent dans es entreprises et es administrations. Pour y faire face, a formation est un des

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régiona,

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption.

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption. PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTES Quai François Mitterrand 44921 NANTES CEDEX 9 Service des Adoptions Internationaes Liste des pièces à fournir à 'appui d'une demande de vérification d'opposabiité

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

Informations multilingues sur la vie quotidienne

Informations multilingues sur la vie quotidienne 1 Impôts (1) Vie et Impôts A partir d un certain niveau de revenus, tous es étrangers résidant au Japon depuis pus d un an sont obigés de payer des impôts comme es Japonais. D abord, voyons comment marche

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

ormation en Art-thérapie

ormation en Art-thérapie Association Française de Recherches et Appications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine Association oi 1901 agréée par e Ministère de a Jeunesse Education Popuaire. AFRATAPEM ECOLE D ART-THÉRAPIE

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions américaines de croissance Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 ÉDITO Doctorants, Vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein d une écoe doctorae d Université Paris-Est (UPE). Vous postuez ainsi au dipôme e pus éevé en France

Plus en détail

Elections du RSI (Régime Social des Indépendants)

Elections du RSI (Régime Social des Indépendants) sommaire septembre 2012 à à à Les News nationaes - Eections du RSI - Eections des syndicats saariés - Artisans du bâtiment... Info - Connaissez-vous e CCENA94? - Les ateiers de a jeune entreprise - Les

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Afrique du Sud Angoa Botswana Comores Lesotho Madagascar Maawi Maurice Mozambique Namibie Seychees Swaziand Zambie Zimbabwe 124 Rapport goba 2010 du HCR Le directeur de écoe d Osire (Namibie), Caros Sukuakueche,

Plus en détail

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation

Plus en détail

SMO. Ma mutuelle 100 % Comme je veux À CONSERVER : Bulletin d adhésion. l Fiche d information sur les prestations 2011. l Statuts

SMO. Ma mutuelle 100 % Comme je veux À CONSERVER : Bulletin d adhésion. l Fiche d information sur les prestations 2011. l Statuts Ma mutuee 100 % Comme je veux À CONSERVER : Buetin d adhésion Fiche d information sur es prestations 2011 Statuts Règement Intérieur Règement Mutuaiste SMO La iberté protectrice À chacun ses besoins, à

Plus en détail

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds indice boursier européen CIBC Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

Fonds commun d obligations canadiennes Impérial. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds commun d obligations canadiennes Impérial. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun d obigations canadiennes Impéria Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire

Plus en détail

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES // OBJET Le présent contrat a pour objet de rembourser, dans e cadre d une couverture d entreprise, tout ou partie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu Suppément gratuit au Faire Face n 718 d avri 2013. Mis à jour par Juie Charpin, conseière technique au service juridique droit des personnes et des famies, sous a direction de Linda Aouar, directrice juridique

Plus en détail

Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions américaines de croissance Renaissance Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour 'exercice cos e 31 août 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire

Plus en détail

Panorama des mesures gouvernementales en faveur des entreprises CCI Lozère 18/10/2013

Panorama des mesures gouvernementales en faveur des entreprises CCI Lozère 18/10/2013 Panorama des mesures gouvernementaes en faveur des entreprises CCI Lozère 18/10/2013 Une mission soutenir a croissance et a compétitivité des entreprises L innovation Accompagnement et financement des

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur Cité Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-a-Vaée, Cedex 2 Tééphone : 01 60 95 79 00 Téécopie : 01 64 15 32 87 www.univ-paris-est.fr 2010-2011

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue G R C Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Formation professionnee continue _2 _3 Préface Magré un environnement économique

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds Chine pus Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

La Luxembourg School for Commerce (LSC)

La Luxembourg School for Commerce (LSC) _2 La Luxembourg Schoo for Commerce (LSC) Pour faire face à un marché de empoi et un environnement économique en constante évoution, a formation professionnee tant initiae que continue doit s adapter aux

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) COMMANDE EXPOSANTS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : SALON MOTO LÉGENDE - EXPOSANTS - BP 40419-77309

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun d obigations à court terme Impéria Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication

Plus en détail

CONDITIONS & TARIFS DES OPÉRATIONS ET SERVICES BANCAIRES AUX PARTICULIERS. AU 1 er juillet 2012

CONDITIONS & TARIFS DES OPÉRATIONS ET SERVICES BANCAIRES AUX PARTICULIERS. AU 1 er juillet 2012 CONDITIONS & TARIFS DES OPÉRATIONS ET SERVICES BANCAIRES AUX PARTICULIERS AU 1 er juiet 2012 Réf. 360421 - Novembre 2012 Ce document vous indique es conditions et tarifs des opérations et services bancaires

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 CLUBS Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) Inscription CLUBS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : saon moto égende - Cubs - BP 40419-77309 Fontainebeau

Plus en détail

Fonds d actions valeur canadiennes CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds d actions valeur canadiennes CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions vaeur canadiennes CIBC Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

Financement participatif. Euro-méditerranéen

Financement participatif. Euro-méditerranéen Qui n'a pas été à a recherche de financements pour créer ou déveopper son activité et s'est heurté aux critères des financeurs que 'on pourrait au mieux quaifier de rigides au pire de frieux, voire d'inadaptés?

Plus en détail

SERVICES DE SÉCURITÉ PRIVÉS ET SERVICES DE POLICE PUBLICS AU CANADA

SERVICES DE SÉCURITÉ PRIVÉS ET SERVICES DE POLICE PUBLICS AU CANADA Statistique Canada N o 85-002-XIF Vo. 8 n o 3 au cat. SERVICES DE SÉCURITÉ PRIVÉS ET SERVICES DE POLICE PUBLICS AU CANADA Karen Swo FAITS SAILLANTS n Les agents de sécurité privés étaient pus nombreux

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Fonds immobilier canadien CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds immobilier canadien CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent rapport

Plus en détail

Aide au logement et emploi

Aide au logement et emploi REVENUS Aide au ogement et empoi Cédric Afsa Parmi es aocataires du RMI sans conjoint ni enfant, ceux qui bénéficient d une aide au ogement reprennent pus souvent que es autres une activité. Ce résutat

Plus en détail

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré EDUCATION HEALTH Intégration des statistiques sectoriees en Afrique Guide de panification d un Système Statistique Nationa intégré Version 1.0, Novembre 2007 GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children Dossier-guide sur a redevabiité des programmes Une ressource de Save the Chidren Save the Chidren travaie dans pus de 120 pays. Nous sauvons des vies d enfants. Nous nous battons pour eurs droits. Nous

Plus en détail

REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION

REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION 2, rue du 24-Septembre - 2800 Deémont Té. 032 420.52.00 - Fax: 032 420.52.01 DIRECTIVES RELATIVES A L ORGANISTION DU JEU DE LOTO

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

Sommaire. dans votre région...21

Sommaire. dans votre région...21 édito Attention! En 2008, orientation vers enseignement supérieur change de rythme! En effet, ce qui vous est demandé, c est tout simpement de réféchir en même temps à ensembe des possibiités que vous

Plus en détail

Diversité et recrutement dans les banques

Diversité et recrutement dans les banques Observatoire des métiers, des quaifications et de égaité professionnee entre es femmes et es hommes dans a banque Rapport 2010 Diversité et recrutement dans es banques Le métier Chargé de cientèe professionnes

Plus en détail

prévention collective santé travail 2015-2016

prévention collective santé travail 2015-2016 cedest Conseier Humain, prévenir pour demain Conseier Humain, prévenir pour demain prévention coective santé travai 2015-2016 évauation - consei - sensibiisation - formation Évaue Évaue Conseie Sensibiise

Plus en détail

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois Devenez Partenaire du Rugby Cub Lavaois Rugby Cub Lavaois 130 bis, Avenue Pierre de Coubertin 53000 Lava Forian SONNET : 06 20 42 14 40 rugby.ava@orange.fr www.rugby-ava.fr Écoe de rugby abeisée Retrouvez-nous

Plus en détail

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de a cuture mardi 9 décembre 2014 Ministère de a Cuture et de a Communication Communiqué de presse Feur Peerin reance a poitique

Plus en détail

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 10, rue Adringen www.aux.u Conditions Généraes pour 'Assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 enregistrées à Luxembourg, actes civis, e 10.09.2010, LAC/2010/41488 Conditions Généraes DEFINITIONS

Plus en détail

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52 Édito VOTRE guide est arrivé. A partir de à, horizon de vos études supérieures s écaire! Enfin tout reste à faire quand même : identifier vos points forts, faire e bian de vos intérêts, et séectionner

Plus en détail

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Languedoc-Roussion rentrée 2011 ministère de 'éducation nationae ministère de 'enseignement supérieur et de a recherche édito La sortie du guide «Après e BAC» régiona est devenue un rendezvous tout à fait

Plus en détail

GUIDE SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN D UTILISATION. V1/décembre 2014

GUIDE SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN D UTILISATION. V1/décembre 2014 GUIDE D UTILISATION SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN V1/décembre 2014 1.1 Pourquoi cette signaétique? 1.3 Caendrier de dépoiement 3.2 Règes graphiques 3.2.1 Règes de base 3.2.2 Coueurs 3.2.5 Exempes

Plus en détail

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr CHAPITRE 4 Education et TIC LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr a Des résutats contrastés du système éducatif du pays a Les principaux défis pour améioration du système éducatif LES TIC ET L EDUCATION

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location)

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location) Création d Entreprises Offres immobiières es opportunités à saisir en ZUS et ZFU (Vente & Location) Location & Vente en Zone Franche Urbaine Quartier du Neuhof Strasbourg Disponibiité : immédiate Activité

Plus en détail

Conditions et tarifs. des opérations et services bancaires aux Professionnels et aux Associations de Proximité. Au 1 er Janvier

Conditions et tarifs. des opérations et services bancaires aux Professionnels et aux Associations de Proximité. Au 1 er Janvier Conditions et tarifs des opérations et services bancaires aux Professionnes et aux Associations de Proximité Au 1 er Janvier 2011 Edito Chers cients, Vous trouverez dans cette brochure es conditions et

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail

La Qualité de Vie au Travail - Livre banc - Tout savoir sur La Quaité de Vie au Travai Voir autrement es risques psychosociaux avec e concept de a Quaité de Vie au Travai (QVT) Sommaire Edito... Panorama sur a Quaité de Vie au Travai...

Plus en détail

Secteur de la logistique _216

Secteur de la logistique _216 de a ogistique _216 de a ogistique NW _217 La TVA des échanges internationaux de marchandises : biens et services ogistiques LSC Sectora Connaître es règes de TVA appicabes aux mouvements internationaux

Plus en détail

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBER 2014 OCTOBRE 2014 TOUS À L ÉCOLE

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 1. Les conventions de services bancaires au Royaume-Uni

Plus en détail

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE

BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE Frontaiers Lorraine Centre de Ressources du travai frontaier www.frontaiersorraine.eu CE TRAVAIL A ÉTÉ RÉALISÉ EN COOPÉRATION AVEC L OREFQ BELGIQUE LUXEMBOURG ALLEMAGNE EURES EURES est un réseau européen

Plus en détail

Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impérial. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impérial. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impéria Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication

Plus en détail

Rentrée UVERGNE (MC) Les Mentions complémentaires. ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Rentrée UVERGNE (MC) Les Mentions complémentaires. ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche UVERGNE A Les Mentions compémentaires Rentrée 2015 (MC) ministère de éducation nationae, de enseignement supérieur et de a recherche Avant-propos Ce guide répertorie es mentions compémentaires (MC) dont

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

E.4.15.1.2 Création de délaissés agricoles. E.4.15.1.3 Prélèvement de terres agricoles et droit à paiement unique

E.4.15.1.2 Création de délaissés agricoles. E.4.15.1.3 Prélèvement de terres agricoles et droit à paiement unique E.4.15 AGICULTUE L'activité agricoe sera concernée à différents niveaux par e projet d'aéroport et sa desserte routière. Occupation des sos dans e périmètre DUP s principaux impacts concernent : a consommation

Plus en détail

REÉDITION Avril 2012

REÉDITION Avril 2012 REÉDITION Avri 2012 www.onisep.fr/tououse www.onisep.fr Un achat à notre ibrairie Venez découvrir toutes nos pubications du undi au vendredi de 13h00 à 17h00 es mercredi et vendredi matins de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail