Comment s installer aux Canaries

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment s installer aux Canaries"

Transcription

1 Comment s instaer aux Canaries

2 Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir dans es îes Canaries de PROEXCA, entreprise pubique qui dépend du ministère régiona de Économie et du Trésor, a été choisie pour devenir agence de promotion des investissements de a communauté autonome des Canaries. Notre département offre en ce sens des conseis confidenties et gratuits aux entreprises et projets qui concernent es secteurs stratégiques canariens et souhaitent s instaer dans archipe, et ce, à toutes es étapes du processus d investissement ; depuis a panification et évauation, jusqu à instaation et e suivi de investissement : PROEXCA offre es services suivants: Service permanent de consutations et d informations sur es Canaries, et accès à tous es permis d expoitation, autorisations, terrains industries, subventions et aides, ressources humaines spéciaisées, propriété inteectuee, sources de financement et d investissement, ainsi qu à tout autre facteur de production requis. Éaboration de rapports sectories adaptés à tout projet privé. Préparation de réunions personnaisées en fonction des besoins de chaque projet. Mise en pace de réseaux de coopération et recherche de synergies avec d autres agents permettant de dynamiser investissement. Par aieurs, e personne technique du consortium de a Zone spéciae canarienne (ZEC) est mutiingüe et répond gratuitement aux demandes des investisseurs qui souhaitent s instaer aux Canaries. Recommandations concernant e régime économique et fisca des Canaries (REF). Le consortium de a ZEC dispose de nombreux spéciaistes en fiscaité qui répondront à toutes vos questions concernant es exemptions et avantages fiscaux dont peuvent bénéficier es entrepreneurs qui ont choisi es Canaries pour déveopper eurs activités. Aide à entrepreneur pendant toute a durée des démarches destinées à obtenir autorisation du consortium pour travaier en tant qu entité ZEC (indication de a documentation à présenter et aide ors de a rédaction du mémoire d activité ainsi que du business pan) Recherche de synergies avec d autres institutions ocaes, nationaes et internationaes pour favoriser investissement de capitaux.

3 Formes juridiques en Espagne Entrepreneur individue Communauté de biens/ Société civie Société anonyme Idéa pour es petites entreprises. I y a moins de démarches necessaires à sa création. Ees ne sont pas obigées de s inscrire au registre du commerce. Manière pus économique de s instaer. Pas de capita minimum initia. L entreprise est gérée personneement. Peu de démarches sont nécessaires à sa création. Sa compexité et ses coûts sont minimes. Pas de capita initia minimum Fiscaement, ee paie en fonction de ses bénéfices, es rendements de a société sont distribués aux associés en fonction de ce qu is ont accordé. Le risque que suppose a création d une entreprise n est pas assumé par une seue personne La responsabiité des associés est uniquement fonction du capita qu is ont apporté à a société. La condition d associé se transmet ibrement en vendant des actions. Ee a vocation à croître. Le capita prime sur es associés. L entrepreneur assume tous es risques. I est responsabe de ses dettes sur e patrimoine de entreprise et sur ses biens propres. Le tituaire de entreprise est seu à faire face aux frais et aux investissements de a société, ainsi qu à sa gestion et à son administration. Si es bénéfices sont importants, e taux de IRPF sera éevé. Les associés sont responsabes de eurs dettes sur e patrimoine de entreprise et sur eurs biens propres. Ee n a pas de personnaité juridique. Ee n a aucun droit ni obigation. Le capita minimum initia est éevé ( ). Rigueur formee et compexité de organisation. L assembée des actionnaires doit être convoquée au minimum une fois par an. Les comptes annues doivent être déposés au registre du commerce. L ITP (Impôt sur es transmissions patrimoniaes) et AJD (Actes juridiques documentés) représentent une fiscaité de 1% sur e montant du capita socia ors de a création de entreprise. Société à responsabiité imitée Société Limitée Nouvee Entreprise La responsabiité est imitée au capita apporté. Le gouvernement de entreprise presente e même caractère démocratique que dans es sociétés anonymes. Son organisation exige moins de formaités et e capita socia est moins éevé (3.005,06 ) que ceui de a S.A. C est a forme juridique a pus répandue. Utiisation d outis éectroniques, téématiques et informatiques qui accéèrent grandement es déais de création et d inscription. Responsabiité imitée au capita apporté. I n y a pas de nombre mínimum d associés (société unipersonnee). La comptabiité pourra s effectuer sur un seu registre. Le capita minimum de euros sera intégraement souscrit et payé ors de sa constitution. À certains niveaux de bénéfices, e taux fixe de impôt sur es sociétés, de 25-30%, peut être moins avantageux pour es petites entreprises que e taux variabe de IRPF. On ne peut transmettre es parts de a société sans e consentement de ses associés. L ITP (Impôt sur es transmissions patrimoniaes) et AJD (Actes juridiques documentés) représentent une fiscaité de 1% sur e montant du capita socia ors de a création de entreprise. Le capita mínimum est de euros et e montant maximum est de euros. À certains niveaux de bénéfices, e taux fixe de impôt sur es sociétés, de 25-30%, peut être moins avantageux pour es petites entreprises que e taux variabe de IRPF. Le nombre maximum de fondateurs est imité à cinq. Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de a navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie.

4 Formes juridiques en Espagne Sociétés professionnees La responsabiité des associés est fonction du capita souscrit par chacun d entre eux. Les associés travaieurs détiennent e contrôe de a société. Is doivent destiner un certain pourcentage de eurs bénéfices au fonds de réserve. Is peuvent bénéficier de primes et d exemptions ors de sa création (ITP et AJD, IAE...). La oi est particuièrement favorabe quant aux aides accordées. Un capita minimum est exigé. Les organes de direction sont pus compexes, au cas où i y aurait deux types d actions (actions des associés «travaieurs» et des associés non travaieurs). Les actions ne peuvent être transmises ibrement. Embauche imitée de travaieurs à durée indéterminée. Sociétés coopératives Pas besoin d un capita socia minimum ors de sa création, mais seuement de ceui qui est indispensabe à sa mise en marche. Les associés peuvent décider voontairement d en faire partie ou de se retirer. Tous es associés participent et ont es mêmes droits au sein des organes de direction de a so ciété. Son objectif principa n est pas e bénéfice économique mais e bien commun des travaieurs. Ee est obigée de destiner chaque année un pourcentage de ses bénéfices au fonds de réserve ainsi qu au fonds d éducation et de promotion. Ee permet a capitaisation dans e cadre du chômage. Ee offre des primes et des exemptions fiscaes pour es impôts de ITP, ADJ et IAE. La oi est favorabe quant aux aides accordées. La gestión démocratique peut entraîner des probèmes et des discussions quant à organisation et au fonctionnement de a coopérative. Le nombre d heures effectuées par es travaieurs sous contrat avec entreprise ne peut exceder 30% du tota d heures réaisées par es travaieurs qui sont associés et membres de a coopérative.

5 Formes juridiques en Espagne Tabeau comparatif des différentes sociétés. Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. FORME JURIDIQUE LÉGISLATION NOMBRE CAPITAL SOCIAL MINIMUM RESPONSABILITÉ SÉCURITÉ SOCIALE DES RÉGIME FISCAL ORGANES DE GESTION BASIQUE D ASSOCIÉS TRAVAILLEURS ASSOCIÉS (IRPF: Impôt sur (RETA: Régime spécia des e revenu des travaieurs autonomes) personnes physiques) Entrepreneur Individue Entrepreneur individue Code civi 1 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF L entrepreneur ui-même Sociedad Civi Code civi 2 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF Un seu administrateur, pusieurs (art et ss) soidaires, ou tous es associés Communauté de biens Code civi 2 N existe pas égaement Iimitée RETA IRPF Administrateurs: un, pusieurs (art. 392 et ss) ou tous es associés Sociétés Commerciaes Société Anonyme R.D. Leg. 1/ Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des actiondu 2 juiet Versement minimum socia investi travaieurs autonomes es sociétés naires, Consei d administration de 25% ou administrateurs Société Limitée R.D. 1/2010, Entièrement Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des actiondu 2 juiet souscrit et versé socia investi travaieurs autonomes es sociétés naires, Consei d administration règement du registre dès e début ou administrateur/s du commerce Société Limitée Loi 7/2003, 1 de abri, 1 (entre 1 et 5 Entre et Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Organe unipersonne ou Nouvee Entreprise de a SLNE personnes par e biais socia investi travaieurs autonomes es sociétés puripersonne formé par es R.D. 682/2003, physiques d apports en numéraire associés du 7 juin, R.D. Leg. ors de a 1/2010 du 2 juiet constitution) Sociétés Commerciaes Spéciaes Société Loi 4/97, 3 dont 2, au moins, Cea dépend s i s agit Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae des associés, professionnee du 24 mars, doivent avoir un d une SLL ou d une SAL socia investi travaieurs autonomes, es sociétés consei d administration (SLL o SAL) des sociétés contrat à durée seon es cas. Possibiité professionnees indéterminée de choisir Société coopérative Loi générae des Coopération au Dépend de ce qui est Limitée au capita Régime généra ou des Impôt sur Assembée générae, coopératives nº premier degré: convenu dans es statuts socia investi travaieurs autonomes es sociétés consei de direction 27/1999, du 16 juiet min. 3 travaieurs mais aucun associé (tous es associés Loi spéciae de associés. ne pourra posséder optent pour e même chaque communauté Second degré de pus du tiers régime) autonome coopération: min. 2 coop.

6 Démarches nécessaires à a mise en marche d une activité privée Processus de création de a société Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. DÉMARCHE OÙ ALLER? ÇA SERT À QUOI? DIVERS Certificat négatif de dénomination Au guichet unique de a création Ce document certifie que e nom choisi I faut remettre une demande de certification négative d entreprises ou au registre du commerce. par a société ne coïncide pas avec au guichet unique des entreprises (VUE), ceui d une entreprise préexistente. qui enverra directement au registre du commerce afin d obtenir edit certificat. Ouverture d un compte bancaire À a banque Les associés doivent apporter eurs parts Le capita minimum à verser varie seon e type au nom de a société respectives de capita socia à ouverture de société choisie. du compte bancaire. Les actionnaires recevront un certificat bancaire en fonction des apports effectués. Rédaction des statuts Au cabinet d un avocat ou Les statuts régissent es reations juridiques Les statuts doivent s adapter aux caractéristiques de a société dans ceui d un notaire. internes de a société.. de a société à créer. Pour ce faire, et bien que eur Contenu minimum obigatoire: contenu soit défini par es règes régissant es différents - Dénomination types de sociétés commerciaes, es actionnaires - Objet fondateurs pourront y ajouter tous es accords - Siège icites et conditions qu is jugent souhaitabes. - Date de côture de exercice socia - Capita socia et participations - Organisation de a gestion de a société Étabissement d un acte authentique Notaire I suppose a signature, par es associés, Les documents à présenter sont: de constitution et d approbation de acte de constitution devant notaire, - Le certificat de dénomination du resistre centra du des statuts ainsi que approbation des statuts de a commerce. société. - Le certificat bancaire qui atteste e versement Une fois acte étabi, e notaire intégra du capita socia. en rendra compte au registre du commerce, - Les statuts de a société, tes qu is sont consignés pour que e nom de a société y figure. dans acte notarié de constitution, si e notaire ne se charge pas de es présenter directement. - La carte nationae d identité de tous es associés. L acte de constitution doit être inscrit au registre du commerce, dans un déai de deux mois à partir de sa rédaction.

7 Démarches nécessaires à a mise en marche d une activité privée Processus de création de a société Source: Chambres officiees de commerce, d industrie et de navigation de Santa Cruz de Tenerife et de a Grande Canarie. DÉMARCHE OÙ ALLER? ÇA SERT À QUOI? DIVERS Demande du code d identification Guichet unique des entreprises (VUE) I sert à identifier fiscaement a société. Un CIF La demande de CIF doit être effectuée dans un déai fisca (C.I.F) ou déégation du Ministère de économie provisoire ui est d abord assigné pendant de 30 jours après a constitution. un déai de six mois, durant eque ee peut Documents à présenter: aer retirer a carte d identification fiscae - Document officie (formuaire 036) rempi et signé définitive, sur présentation du CIF provisoire, par tous es associés, administrateur de a photocopie de acte notarié de création et e fondé de pouvoir. de a société ainsi que de inscription au - Photocopie de acte notarié de constitution. registre du commerce, une fois rempi e - Photocopie de a carte nationae d identité des formuaire 036. associés, de administrateur et du fondé de pouvoir. Paiement des impôts sur es Guichet unique des entreprises ou L acquittement de ces impôts est obigatoire. I faut rempir e formuaire 600 pour transmissions et ministère régiona de économie Lors de cette opération, a société paie s inscrire et payer impôt. des actes juridiques documentés 1% du capita apporté (a partie destinée (ITP et AJD) à des investissements, te que prévu par e REF, en est exemptée). Inscription au registre du commerce Registre du commerce Une fois entreprise inscrite au registre du L inscription doit être effectuée dans es deux mois insuaire et pubication au buetin commerce, ee fait objet d une pubication au suivant a rédaction de acte de constitution, officie du registre du commerce BORME. Cea impique que a société sur présentation des documents suivants: (BORME) acquiert une personnaité juridique propre, - Première copie de acte notarié de constitution et qu ee est opposabe à des tiers de bonne foi. et du CIF. - Certificat de dénomination du registre du commerce centra. - Justificatifs de ITP et de AJD.

8 Permis de travai et de résidence Source: Guide reatif aux droits des étrangers, Invest in Spain. Éaboré par Cuatrecasas, GonÇaves Pereira. Les ois espagnoes font a distinction entre es étrangers soumis au régime communautaire et ceux qui font objet des ois généraes reatives aux droits des étrangers. ou ayant trait à empoi, des travaux de recherche et de déveoppement impiquant un niveau de formation éevé, ou des interventions artistiques particuièrement intéressantes sur e pan cuture. Dans ces différents cas de figure, es permis des travaieurs et de eurs famies font objet de démarches simpifiées. Ressortissants des États membres de Union Européenne Ressortissants de pays extracommunautaires Les étrangers soumis au droit communautaire, originaires d autres États de UE, de Espace Unique Européen et de Suisse, n ont pas besoin d un permis de travai pour exercer en tant que travaieur saarié ou indépendant, et peuvent travaier dans es mêmes conditions que es espagnos. Résidents aux Canaries originaires de UE: (source INE, recensement 2012) Résidents aux Canaries extracommunautaires: (source INE, recensement 2012) Les étrangers qui ne bénéficient pas du régime communautaire doivent soiciter un permis de travai et de séjour en Espagne, ainsi qu un visa spécia pour travaier. Les empoyeurs souhaitant recruter un étranger extracommunautaire doivent obtenir préaabement une autorisation du ministère du Travai et des Affaires Sociaes. Cependant, absence de cette autorisation préaabe n entraînera pas annuation des termes du contrat qui concernent es droits du travaieur étranger et ne pourront faire obstace à obtention des prestations sociaes ui correspondant. Lorsque un résident étranger a séjourné égaement et de manière continue en Espagne pendant cinq ans, en renouveant ses permis de travai et de séjour (en tant que saarié ou travaieur indépendant), i peut obtenir un permis de séjour permanent. Une fois ce permis obtenu, e travaieur devra soiciter une carte d identité d étranger, renouveabe tous es cinq ans. Le Consei des ministres a approuvé récemment un décret qui étabit a procédure des permis de travai et de séjour des étrangers dont activité professionnee met en jeu des intérêts d ordre économique, socia Demande de NIE Paraèeement aux démarches décrites dans e paragraphe antérieur, es étrangers pouvant demeurer sur e territoire espagno doivent obtener un numéro personne, unique et excusif, e numéro d identité d étranger (NIE). Le NIE est déivré par a Direction génerae de a poice à a demande de intéressé. Ce numéro devra figurer sur tous es documents qui ui seront remis, ainsi que sur es démarches apposées sur son passeport ou tout autre document anaogue. Pour obtenir e NIE, a personne intéressée devra présenter es documents suivants au Bureau des étrangers ou au Commissariat généra des étrangers de a circonscription où i a éu domicie, tout en justifiant par aieurs qu i se trouve en situation réguière: Demande de NIE: on peut en téécharger e formuaire sur a page du ministère de Intérieur: Passeport origina et photocopie officiee, portant apostie si besoin est, et avec une traduction assermentée si e document n est pas écrit en castian. Au cas où es personnes soicitant un NIE seraient dans incapacité de se présenter devant es autorités espagnoes, et seraient restées dans eur pays d origine, ees pourraient en faire a demande au consuat espagno, où ees présenteraient es documents justifiant es raisons de eur démarche. Le déai d obtention du NIE est compris entre 30 et 60 jours maximum.

9 Droit du travai Information compémentaire I n y a aucune différence entre es Canaries et e reste de Espagne en ce qui concerne es types de contrats, es conventions coectives et e saaire minimum. Y sont égaement appiqués es mêmes taux de cotisation à a sécurité sociae, aussi bien pour es empoyés que pour es professions ibéraes. Les principaes caractéristiques sont: Semaine de travai de 40 heures. 30 jours civis de vacances par an Variation annuee du saaire minimum fixée par e gouvernement espagno Année 2013: 645,30 euros/mois Pour de pus ampes informations, cf. e chapitre consacré au droit du travai du guide des affaires en Espagne Guichet Unique des Entreprises Source: guichet unique Au cours des dernières années, administration canarienne (ministère du Budget, ministère du Travai et des Affaires Sociaes, ministère des Administrations Pubiques, ministère de Économie, gouvernement des Canaries, autorités insuaires et mairies), ainsi que e Consei supérieur des chambres de commerce et es Chambres de commerce, de industrie et de a navigation de Santa Cruz de Tenerife et de Las Pamas ont uni eurs efforts afin de faciiter a création d entreprise. Le résutat de cette coopération est a création du Guichet Unique des Entreprises, au sein duque une équipe d experts de administration canarienne et des chambres de commerce sont à disposition des entrepreneurs pour es aider dans es différentes phases de création de eur entreprise, depuis a définition de eur projet jusqu à son ancement définitif. Le guichet offre, entre autres, es services suivants: Démarches intégraes: Démarches fiscaes: déivrance du code d identification fiscae, inscription à impôt des activités économiques (IAE) et à impôt généra indirect canarien (IGIC), décaration d existence, remise d étiquettes fiscaes, etc. Démarches saariaes et sécurité sociae: inscription de entreprise et ouverture d un compte de cotisation, affiiation et inscription des travaieurs aux régimes correspondants, couverture des risques professionnees par a sécurité sociae, etc. Autorisations et registre de a concurrence du gouvernement des Canaries, en fonction de activité concrète de entreprise. Autorisations et registre de a concurrence des autorités insuaires ou «cabidos», en fonction de activité à réaiser. Licences municipaes: icences d activité, permis de construire, conventions d occupation du domaine pubic. Information concernant es conditions et démarches nécessaires à a création d entreprise, aussi bien nationaes que régionaes.

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06.

SOMMAIRE. Vous souhaitez embaucher dans votre entreprise un ou plusieurs apprenti(e)s. INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. SOMMAIRE INFOS APPRENTISSAGE 04. 06. 07. L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LE PARCOURS DE L APPRENTISSAGE INDUSTRIEL LES MÉTIERS ET DIPLÔMES PRÉPARÉS DANS LES CENTRES DE FORMATION DE LA BRANCHE EN ÎLE-DE-FRANCE

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

DE COMMERCE ET DE GESTION

DE COMMERCE ET DE GESTION Institut DE COMMERCE ET DE GESTION Administration et Direction des Admissions : 9, rue Saint-Lambert 75015 Paris Té. (33) 01 45 58 17 33 Fax. 01 45 58 61 59 Métro Boucicaut (igne 8) ou Convention (igne

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015

UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 UIDE DU DOCTORANT 2014 2015 ÉDITO Doctorants, Vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein d une écoe doctorae d Université Paris-Est (UPE). Vous postuez ainsi au dipôme e pus éevé en France

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Un guide du bailleur : pourquoi?...3

Un guide du bailleur : pourquoi?...3 édition 2012 SOMMAIRE Un guide du baieur : pourquoi?...3 Avant a ocation Que type de ocation puis-je proposer ou accepter?...4 Quees conditions pour mon ogement mis en ocation?...5 Quees aides pour améioration

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture

MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à l œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de la culture MÉCÉNAT PARTICIPATIF : tous à œuvre! Cérémonie de décoration de donateurs de a cuture mardi 9 décembre 2014 Ministère de a Cuture et de a Communication Communiqué de presse Feur Peerin reance a poitique

Plus en détail

GUIDE SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN D UTILISATION. V1/décembre 2014

GUIDE SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN D UTILISATION. V1/décembre 2014 GUIDE D UTILISATION SIGNALÉTIQUE COMMUNE DE TRI 1 TRIMAN V1/décembre 2014 1.1 Pourquoi cette signaétique? 1.3 Caendrier de dépoiement 3.2 Règes graphiques 3.2.1 Règes de base 3.2.2 Coueurs 3.2.5 Exempes

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

Préparation au financement climatique

Préparation au financement climatique Programme des Nations Unies pour e déveoppement A servicio de as personas y as naciones Préparation au financement cimatique Un cadre pour comprendre ce que signifie être «prêt» à utiiser e financement

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location)

Création. d Entreprises. Offres immobilières. les opportunités à saisir en ZUS et ZFU. (Vente & Location) Création d Entreprises Offres immobiières es opportunités à saisir en ZUS et ZFU (Vente & Location) Location & Vente en Zone Franche Urbaine Quartier du Neuhof Strasbourg Disponibiité : immédiate Activité

Plus en détail

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille Document de travai Working paper Le recours à Aide compémentaire santé : es enseignements d une expérimentation sociae à Lie Sophie Guthmuer (LEDa-LEGOS, Université Paris-Dauphine) Forence Jusot (LEDa-LEGOS,

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 Rapport d activités 213 1 1 1.1 Sudoc... p. 5 Nouvee convention de participation au Sudoc... p. 5 Sudoc professionne... p. 5 Sudoc pubic... p. 5 Ouverture de Coodus pour une simpification de exemparisation...

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun d actions US Impéria Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le

Plus en détail

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE

STAGE STAGE STAGE STAGE STAGE 01 STAGE 03 STAGE 02 STAGE 04 STAGE 05 STAGE I I I - - I Le système de management intégré : es normes ISO 9001/ISO 14001/ OHSAS 18001 Le système de management de quaité : a norme ISO 9001 (Exigences- Audit

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS Guide de préparation d un programme de promotion du avage des mains au savon BANQUE MONDIALE The Internationa Bank for Reconstruction and Deveopment/The Word

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE

UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE SCIENCES PHARMACEUTIQUES COSMÉTOLOGIE ET DERMOPHARMACIE PHARMACIE OFFICINALE PHARMACIE D INDUSTRIE PHARMACIE HOSPITALIÈRE UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES FACULTÉ DE PHARMACIE BIOLOGIE CLINIQUE 1 DES PROGRAMMES

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

Automobile et aéronautique

Automobile et aéronautique Soutions et systèmes de marquage et de codage Automobie et aéronautique Nous avons conscience des difficutés particuières auxquees vous devez faire face sur vos ignes de production Dans 'industrie automobie

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions Sécurité Lexmark pour es imprimantes et MFP compatibes avec es soutions Améioration de a sécurité de vos documents et vos données d entreprise En terme de sécurité, votre organisation doit être assurée

Plus en détail

Conception et réalisation d une sectorisation

Conception et réalisation d une sectorisation Conception et réaisation d une sectorisation OBJECTIF : mise en pace d un outi cohérent permettant de mesurer es voumes transitant dans e système de manière fiabe Une attention particuière doit être portée

Plus en détail

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente...

Si on reparlait de la distribution du crédit sur les lieux de vente... Buetin de 'UFC-QUE CHOSR de 'ÀN Association sans but ucratif, régie par a oi de 1901 et agréée pour ester en Justice affiiée à a Fédération Nationae d'ufc-que Choisir affiiée à 'Union Régionae Rhône-Apes

Plus en détail

Université libre FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ. Kinésithérapie et réadaptation. Education physique. Ostéopathie.

Université libre FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ. Kinésithérapie et réadaptation. Education physique. Ostéopathie. Kinésithérapie et réadaptation Education physique Ostéopathie Prévention santé Université ibre de Bruxees FACULTÉ DES SCIENCES DE LA MOTRICITÉ Pathoogies du sport 1 Locaux d enseignement, de recherche

Plus en détail

ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse

ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse MINISTÈRE DE L ECONOMIE FORESTIÈRE, DES EAUX, DE LA PÊCHE ET DE L AQUACULTURE RAPPORT WRI ATLAS FORESTIER INTERACTIF DU GABON VERSION PILOTE Document de Synthèse Atas forestier interactif du Gabon (version

Plus en détail

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage

de l'aide à la Personne Malade et à son Entourage Annonce du diagnostic "j'ai besoin d'aide" Mon séjour à 'hopita Scoarité et empoi Ma vie au jour e jour Aidants: j'aide et j'ai besoin d'aide Liois: je veux m'engager de 'Aide à a Personne Maade et à son

Plus en détail

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques

La transformation du centre informatique. Les enjeux économiques, écologiques et métiers des centres informatiques La transformation du centre informatique Les enjeux économiques, écoogiques et métiers des centres informatiques IBM & Schneider Eectric - La transformation du centre informatique Savez-vous que? La mise

Plus en détail

DECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE

DECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE 927548 Y 2014 927548 Y SARL LITION EMO EMOLITION, TERRASSEMENTS 226 CHEMIN E L ANCIEN VALLON 06670 LEVENS ECLARATION NOMINATIVE ANNUELLE M E S S A G E S :.. Veuiez ire IMPERATIVEMENT a notice expicative

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Wapam

Manuel d'utilisation de Wapam Manue de 'utiisateur de Wapam Tabe des matières 1Wapam, une recherche de motifs par automates pondérés...3 2Tutorie : un exempe simpe d'utiisation...3 Utiisation avec Rdisk...3 Utiisation sans Rdisk...6

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations 2015 Cataogue de formations www.sc.u Cataogue 2015 / I Formation professionnee continue _2 House of Training : Un nouve acteur sur e marché de a formation professionnee continue Devenir e partenaire de

Plus en détail

Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l.

Serrurier Métallier. Thionville l Hayange l l s. Moyeuvre /Grande. Montigny les Metz l l l s. Morhange l s s. Verny. l l s Jarville l. Serrurier Métaier Formations 2009/2010 Lorraine 54 - Meurthe-et-Mosee 55 - Meuse 57 - Mosee 88 - Vosges Verdun k 55 Bar-e-Duc k Landres Briey Thionvie Hayange s Pont-à-Mousson k 54 Nancy Tou Moyeuvre /Grande

Plus en détail

Formation professionnelle continue. Catalogue 2014 / I

Formation professionnelle continue. Catalogue 2014 / I Cataogue 2014 / I Formation professionnee continue Cataogue 2014 / I Formation professionnee continue _2 La Luxembourg Schoo for Commerce (LSC) Pour faire face à un marché de empoi et un environnement

Plus en détail

Des solutions technologiques pour des systèmes hautes performances

Des solutions technologiques pour des systèmes hautes performances Des soutions technoogiques pour des systèmes hautes performances Job Number Job Information ORIGINATED BY / DATE STUDIO POC 20662 Corporate Brochure - FRENCH Vicki 09-11 - 2011 Vicki/Laura Cient Job SIZE

Plus en détail

Prestations payantes complémentaires p 59

Prestations payantes complémentaires p 59 Sommaire Informations pratiques p 5 p 6 Lieu p 6 Accès au site : comment venir au Parc Chanot? p 7 Information agrément Air France p 8-9 Contacts p 10-11 Informations généraes p 12-13 Horaires et accès

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

Le Lieutenant-colonel Mamoudou Seydou prend le commandement

Le Lieutenant-colonel Mamoudou Seydou prend le commandement Sciences et NUMERO 7894 JEUDI 18 mars 2010 150 FCFA technoogie Le marché de 'automédication se maintient P-11 Passation de commandement au 12ème bataion interarmes de Niamey Le 12ème bataion interarmes

Plus en détail

Développement du leadership :

Développement du leadership : Livre banc Déveoppement du eadership : es tendances de demain Auteur : Nick Petrie Version : décembre 2011 TABLE DES MATIÈRES 3 3 5 6 7 10 29 30 32 À propos de 'auteur Experts consutés dans e cadre de

Plus en détail

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville.

Serrurier Métallier. Formations 2010/2011. Lorraine 54 - Meurthe-et-Moselle 55 - Meuse 57 - Moselle 88 - Vosges. Landres s. Thionville. Serrurier Métaier Formations 2010/2011 Verdun 55 Bar-e-Duc s Landres s Briey Thionvie Hayange s s Pont-à-Mousson Tou 54 Nancy 57 Verny Montigny es Metz s s Jarvie Morhange s Lunévie Behren es Forbach Sarreguemines

Plus en détail

Rémunération et Avantages Sociaux

Rémunération et Avantages Sociaux Rémunération et Avantages Sociaux Prime de médaille 1 Janvier 2012 SOMMAIRE Avant-propos 3 Dispositions générales Types de médaille Délivrance de la médaille d honneur du travail Attribution de la prime

Plus en détail

E.2.14 ACTIVITES ECONOMIQUES

E.2.14 ACTIVITES ECONOMIQUES E.2.14 ACTIVITES ECONOMIQUES Source : JLR-Conseis, 2006 E.2.14.1 Données gobaes Zone éargie L activité économique en zone éargie (cf. paragraphe «présentation des zones d études» au début de état initia)

Plus en détail

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins

Analyse et Conception. 4. Cas d Utilisation et la phase de l acquisition des besoins Anayse et Conception 4. Cas d Utiisation et a phase de acquisition des besoins Petko Vatchev Université de Montréa Septembre 2003 2 Sommaire Cas d Utiisation? Structure d CdU Techniques UML Mise en œuvre

Plus en détail

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne

Internet : Création de pages Web et contenus en ligne Internet : Création de pages Web et contenus en igne «Internet : Création de pages Web et contenus en igne» Objectifs : Créer un site Internet simpe sans avoir à connaître e angage informatique. Découvrir

Plus en détail

Passez au gaz et faites des économies dès aujourd hui gasnetworks.ie

Passez au gaz et faites des économies dès aujourd hui gasnetworks.ie Le gaz nature, a soution a moins chère et a pus rapide pour votre entreprise Passez au gaz et faites des économies dès aujourd hui gasnetworks.ie Les avantages financiers du changement au gaz nature Seon

Plus en détail

Octobre 2011 ALIMENTAIRE. DOSSIER SANTé SécURITé N 4. Proximité : le retour. Rachat de contrat assurance-vie = danger

Octobre 2011 ALIMENTAIRE. DOSSIER SANTé SécURITé N 4. Proximité : le retour. Rachat de contrat assurance-vie = danger V O T R E M @ G A Z I N E D I N F O R M A T I O N M U T U A L I S T E N 4 Octobre 2011 DOSSIER SANTé SécURITé ALIMENTAIRE MUTUALITé Proximité : e retour MES DROITS ET MOI Rachat de contrat assurance-vie

Plus en détail

Objectif CAP. après la 3e SEGPA, 3e d'insertion, 3e EREA, CIPPA, CLIPA... Franche-Comté

Objectif CAP. après la 3e SEGPA, 3e d'insertion, 3e EREA, CIPPA, CLIPA... Franche-Comté Franche-Comté 2005 2006 Objectif CAP après a 3e SEGPA, 3e d'insertion, 3e EREA, CIPPA, CLIPA... www.onisep.fr - 2005-2006 ONISEP Guide après a troisième de SEGPA 1 Ministère de Education nationae, de Enseignement

Plus en détail

Journal municipal de Compton février/mars 2014 Volume 23 Numéro 2 www.compton.ca/echo. la Coop

Journal municipal de Compton février/mars 2014 Volume 23 Numéro 2 www.compton.ca/echo. la Coop LA FORCE CRÉATIVE D'UNE COMMUNAUTÉ Isabee Marissa Mosaïque : Les ateiers d Héios Photo Liimagine À ire en page 6 Journa municipa de Compton février/mars 2014 Voume 23 Numéro 2 www.compton.ca/echo Inscription

Plus en détail

REVUE DE PRESSE Juillet - Août - Septembre 2009

REVUE DE PRESSE Juillet - Août - Septembre 2009 Sécuriser / Optimiser / Anayser utiisation intern REVUE DE PRESSE Jui - Août - Septembre 2009 Contacts presse CYMBIOZ OLFEO Laëtitia Berché Emiie Neige aitiaberche@cymbiozcom eneige@ofeocom Té : 01 42

Plus en détail

De la caractérisation à l identification des langues

De la caractérisation à l identification des langues De a caractérisation à identification des angues Séection de conférences données ors de a 1 ère journée d étude sur identification automatique des angues, Lyon, 19 janvier 1999 avec e soutien de Association

Plus en détail

2. Ordinaire ou domestique, nous en sommes tous responsables

2. Ordinaire ou domestique, nous en sommes tous responsables MAGAZINE DE LA FÉDÉRATION DES PARCS NATURELS RÉGIONAUX DE FRANCE - DÉCEMBRE 2010 - N 66 U N E A U T R E V I E S I N V E N T E I C I FOCAL Année internationae de a biodiversité : 2. Ordinaire ou domestique,

Plus en détail

Bouclier sanitaire : choisir entre égalité et équité?

Bouclier sanitaire : choisir entre égalité et équité? Document de travai Working paper Boucier sanitaire : choisir entre égaité et équité? Une anayse à partir du modèe ARAMMIS Thierry Debrand (Irdes) Christine Sorasith (Irdes) DT n 32 Juin 2010 Reproduction

Plus en détail

Payer peut nuire à votre santé : une étude de l impact du renoncement financier aux soins sur l état de santé

Payer peut nuire à votre santé : une étude de l impact du renoncement financier aux soins sur l état de santé Document de travai Working paper Payer peut nuire à votre santé : une étude de impact du renoncement financier aux soins sur état de santé Pau Dourgnon (Irdes, Université Paris-Dauphine-LEDa-LEGOS) Forence

Plus en détail

La solution à tous les besoins en tuyauterie des secteurs du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, de l industrie nucléaire et de la construction

La solution à tous les besoins en tuyauterie des secteurs du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, de l industrie nucléaire et de la construction La soution à tous es besoins en tuyauterie des secteurs du pétroe, du gaz, de a pétrochimie, de industrie nucéaire et de a construction navae IPP Group - stockistes, fabricants et transformateurs ; a soution

Plus en détail

Implantation au Maroc

Implantation au Maroc Implantation au Maroc I- Fonction du guichet d aide à la création d entreprises Le Guichet d aide à la création d entreprises est l interlocuteur unique de toutes les personnes qui veulent créer une entreprise,

Plus en détail

de suivi et d évaluation de la participation des enfants

de suivi et d évaluation de la participation des enfants TROUSSE À OUTILS DU SUIVI ET DE L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS LIVRET 5 Outis de suivi et d évauation de a participation des enfants Save the Chidren a des activités dans pus de 120 pays.

Plus en détail

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques

Nouveaux modules encastrables Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Nouveaux modues encastrabes Visio Line, Design, très performants et vraiment économiques Queque soit votre projet - Restaurant d Entreprise ou d Université, Restauration commerciae, vente à emporter,

Plus en détail

DOCUMENTS A FOURNIR. Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT.

DOCUMENTS A FOURNIR. Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT. DOCUMENTS A FOURNIR Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT. Remarques : - Toutes les annexes à votre demande devront être des copies certifiées conformes aux originaux (les copies certifiées conformes

Plus en détail

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Boite à outils Guide des formalités de création d entreprises Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Casablanca Technopark Tel 0522 52 50 78 Email : contact@originalinvest.com Page

Plus en détail

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank

Guide des prêts immobiliers DB. Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank Guide des prêts immobiliers DB Découvrez comme il est simple et facile de s acheter une maison en Espagne avec Deutsche Bank SOMMAIRE Introduction 3 Qu est-ce qu un prêt immobilier Deutsche Bank? 4 Comment

Plus en détail

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis.

La conception et les spécifications peuvent être modifiées sans préavis. La conception et es spécifications peuvent être modifiées sans préavis. LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 2 3/2/0 3:3:0 PM Système PBX IP hybride KX-TDA30 LTD KXTDA30_FR_200_v.indd 3 3/2/0 3:3:02 PM TABLE DES

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

NATIONALITÉ ET IDENTITÉ À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES. CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Janvier 2013

NATIONALITÉ ET IDENTITÉ À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES. CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Janvier 2013 À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES 1 À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES 2 CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Au fil des années, la Colombie et la France ont construit

Plus en détail

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais

Contacts électriques AE 08.01. Contact électrique sec à aimant Type 821 1) Seuil d'alarme inductif Type 831 Relais amplificateur Bloc relais AE 08.0 Accessoires Contacts éectriques Conformité Contact éectrique sec à aimant Type 8 ) Seui d'aarme inductif Type 8 Reais ampificateur Boc reais Utiisation Les contacts éectriques permettent d'ouvrir

Plus en détail

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693

Informations techniques. Transmetteurs et communication VEGAMET 381 VEGAMET 391 VEGAMET 624 VEGAMET 625 VEGASCAN 693 Informations techniques Transmetteurs et communication VEGAMET 8 VEGAMET 9 VEGAMET 64 VEGAMET 65 VEGASCAN 69 Sommaire Sommaire Description du produit.....................................................................................

Plus en détail

GUIDE DE L ENTREPRENEUR EN ESPAGNE

GUIDE DE L ENTREPRENEUR EN ESPAGNE GUIDE DE L ENTREPRENEUR EN ESPAGNE COMMENT CREER UNE ENTREPRISE EN ESPAGNE? EDITION JUIN 2013 1 SOMMAIRE Introduction... 3 I. Elaboration de votre projet de création d entreprise... 4 1. Pour bien démarrer,

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Parlons d avenir. Ingénieur Télécom ParisTech. Innover et entreprendre dans un monde numérique

Parlons d avenir. Ingénieur Télécom ParisTech. Innover et entreprendre dans un monde numérique Parons d avenir Ingénieur Téécom ParisTech Innover et entreprendre dans un monde numérique INNOVER DANS UN MONDE NUMÉRIQUE À Téécom ParisTech, vous trouverez : Première grande écoe française d ingénieurs

Plus en détail

NUANCE The experience speaks for itself

NUANCE The experience speaks for itself NUANCE The experience speaks for itsef Comparatif des soutions PDF Professiona Compatibiité Compatibe avec Microsoft Windows XP (32 bits), Vista (32 et 64 bits) et Windows 7 (32 et 64 bits) Compatibe avec

Plus en détail

Votre projet. d entreprise. www.rabatinvest.ma. Centre Régional d Investissement Rabat - Salé - Zemmour - Zaër

Votre projet. d entreprise. www.rabatinvest.ma. Centre Régional d Investissement Rabat - Salé - Zemmour - Zaër Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Wilaya de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër Votre projet d entreprise www.rabatinvest.ma Sommaire Votre projet d entreprise I. Créer votre entreprise : Le parcours

Plus en détail

de l'économie à l'aménagement du territoire Rapport d'activités Société Financière Lorient Développement Capital investissement

de l'économie à l'aménagement du territoire Rapport d'activités Société Financière Lorient Développement Capital investissement de 'économie à 'aménagement du territoire Rapport d'activités 2011 Société Financière Lorient Déveoppement Capita investissement AUDELOR, outi d action outi de réfexion La production d un rapport d activité

Plus en détail

Guide d accueil des chercheurs étrangers

Guide d accueil des chercheurs étrangers I N S P I R I N G I N N O V A T I O N I I N N O V A N T E P A R T R A D I T I O N Guide d accueil des VERSION FRANÇAISE Mars 2008 Le souhait des Services de l'etat et des acteurs du développement économiques

Plus en détail

Compte rendu de la séance du Conseil communautaire du 2 juillet 2012 20h30

Compte rendu de la séance du Conseil communautaire du 2 juillet 2012 20h30 Compte rendu de la séance du Conseil communautaire du 2 juillet 2012 20h30 Présents : P. PECCHIOLI, Président, P. LEVEAU, B. LUYPAERT, P. PLANCHENAULT, vice-présidents, A BACLE, B. BOURDIN, JM. BOUVIER,

Plus en détail

ENQUETE PERMANENTE AUPRES DES MENAGES * EN COTE D'IVOIRE (EPAM) 1985-88. Informations de base pour les usagers

ENQUETE PERMANENTE AUPRES DES MENAGES * EN COTE D'IVOIRE (EPAM) 1985-88. Informations de base pour les usagers Banque mondiae/ Institut nationa de a statistique de Côte d'ivoire ENQUETE PERMANENTE AUPRES DES MENAGES * EN COTE D'IVOIRE (EPAM) 1985-88 Informations de base pour es usagers 8 août 1996 * En angais:

Plus en détail

Dossier d actualité PISA : CE QUE L ON EN SAIT ET CE QUE VEILLE ET ANALYSES. Sommaire. n 66 Oct. 2011. Une évaluation qui polarise l attention 1/18

Dossier d actualité PISA : CE QUE L ON EN SAIT ET CE QUE VEILLE ET ANALYSES. Sommaire. n 66 Oct. 2011. Une évaluation qui polarise l attention 1/18 n 66 Oct. 2011 Sommaire page 1 : Une évauation qui poarise attention page 3 : Ce que PISA peut nous apprendre sur enseignement page 9 : PISA et e piotage des systèmes éducatifs page 14 : Bibiographie Dossier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance

Plus en détail

Consultations publiques sur la sécurité : les recommandations des commissaires

Consultations publiques sur la sécurité : les recommandations des commissaires ÉTÉ 2014 VOLUME 16, NUMÉRO 2 Taxi Le Journa Consutations pubiques sur a sécurité : es recommandations des commissaires UN PRINTEMPS CHARGÉ LE BTM CONSULTE SES PARTENAIRES VERS UNE POLITIQUE POUR L INDUSTRIE

Plus en détail