Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 La flore du Svalbard 2. Page 1/39. Quelques plantes du Svalbard 2. Le quotidien d une plante au Svalbard 13

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 La flore du Svalbard 2. Page 1/39. Quelques plantes du Svalbard 2. Le quotidien d une plante au Svalbard 13"

Transcription

1 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 La flore du Svalbard 2 Quelques plantes du Svalbard 2 Toundra : la végétation des régions arctiques 2 Quelques plantes à fleurs du Svalbard 4 Mousses, algues et lichens 10 Le quotidien d une plante au Svalbard 13 Les besoins d une plante 13 Un quotidien difficile 17 Le vent pour ennemi 20 Les grandes étapes de la vie d une plante 25 Deux types de plantes 26 La vie d une plante à fleurs 27 La vie d une plante sans fleur 31 L histoire de la flore dans l archipel du Svalbard 34 Un passé tropical 34 L extinction de la flore 36 La recolonisation des plantes 37 Page 1/39

2 La flore du Svalbard On se fait souvent une idée fausse des régions les plus au Nord du monde : celle d étendues blanches et désertiques Pourtant, rien qu au Svalbard, 167 espèces de végétaux ont élu domicile! Bien sûr, ces végétaux ne sont pas toutes des plantes à fleurs Mais il faut saluer leur mérite car leurs conditions de vie sont extrêmement difficiles! La nuit polaire leur ôte toute lumière pendant des mois, le gel les prive d eau, le froid risque de les détruire Voyons ensemble quelles plantes parviennent à survivre dans un milieu aussi hostile! Des fleurs au Svalbard? Quelques plantes du Svalbard Toundra : la végétation des régions arctiques Page 2/39

3 Dans les régions polaires, le climat est particulièrement rude. Il rend les conditions de vie difficiles pour tous : les hommes, les animaux et les plantes. Dans ces régions, seules des plantes capables de résister au froid parviennent à survivre! Le climat a donc une influence sur la végétation. Sur la carte, les régions en orange connaissent toutes à peu près le même climat. C est le climat polaire. Dans ces régions, la végétation est plutôt uniforme. Elle forme des paysages facilement reconnaissables qu on appelle la toundra. La toundra occupe les régions du Grand Nord, c est-à-dire l Alaska, le Canada, la Sibérie, Page 3/39

4 La toundra est un terme qui vient du russe. Il désigne la végétation des régions arctiques. La toundra est caractérisée par des plantes de petite taille, en particulier des mousses et des lichens. Ces plantes particulières sont capables de résister à des températures très basses et de se reproduire très rapidement, car les moments favorables sont rares. Quoiqu en apparence la végétation soit pauvre, il existe dans ce paysage une multitude de plantes différentes : des fleurs, mais aussi des arbres nains. Quelques plantes à fleurs du Svalbard La saxifrage à feuilles opposées Page 4/39

5 Le mot saxifrage vient du latin «saxum», le rocher et «frangere», briser. Ces fleurs sont connues pour leur capacité à s'installer dans les fissures des rochers. Le terme «saxifrage» désigne une famille de plantes qui comporte environ 450 espèces dans le monde. Les saxifrages sont des <br />plantes vivaces, ce qui signifie qu elles sont capables de résister à l hiver et de vivre plus d un an! Et quel hiver! Dans l Arctique il va durer près de 8 mois! Page 5/39

6 Les saxifrages sont des plantes naines de 1 à 6 cm de hauteur qui poussent en petites touffes. Ces derniers emporteront le pollen produit par les fleurs et permettront ainsi leur reproduction, c est-à-dire l apparition de nouvelles fleurs. Les pétales du saxifrage à feuilles opposées sont pourpres. Cette couleur vive permet d attirer les insectes. Le pollen des saxifrages est produit par les étamines que les insectes atteignent en butinant. La pollinisation des saxifrages à feuilles opposées n est assurée que par les insectes. Le saule arctique Le terme «saule» désigne un genre d arbre qui regroupe environ 350 espèces réparties à travers le monde. Ces espèces peuvent prendre des formes très différentes : le saule arctique ne dépasse pas 10 cm, tandis que le saule pleureur de nos régions peut mesurer jusqu à 20 mètres! Le saule pleureur est un arbre que tu as surement déjà rencontré. Tu peux le reconnaître facilement à sa silhouette très caractéristique. Tous les saules sont des plantes ligneuses, c est-à-dire à base de bois. Page 6/39

7 Page 7/39

8 Le mot saule est d origine celte et signifie «proche de l eau». La silhouette caractéristique du saule pleureur a inspiré de grands poètes français. «Mes chers amis, quand je mourrai, Plantez un saule au cimetière. J aime son feuillage éploré ; La pâleur m en est douce et chère, Et son ombre sera légère À la terre où je dormirai.» ALFRED DE MUSSET, LE SAULE Page 8/39

9 Alfred de Musset ( ) appartient au courant du romantisme. C est un poète, un auteur dramatique et un romancier français. Il partagea la vie de Georges Sand pendant quelques années. Son uvre la plus connue est la pièce de théâtre Lorenzaccio. Au Svalbard, on ne trouve pas de saules pleureurs mais des saules arctiques. Le saule arctique mesure une dizaine de centimètres de haut seulement. Les saules arctiques comptent des arbres mâles et des arbres femelles. Ces petits arbres fleurissent au printemps. Page 9/39

10 Début Juin, des petites fleurs rouges appelées chatons éclosent et produisent beaucoup de pollen. Le pollen permet de féconder les chatons des arbres femelles et de donner naissance à des nouvelles plantes. Le pollen est transporté d une fleur à l autre par les insectes qui butinent Mousses, algues et lichens Pour qu une plante à fleur puisse se reproduire, il faut trouver une autre fleur qui jouera le rôle de mâle ou de femelle. Il faut aussi des insectes pour assurer la pollinisation, c est-à-dire le transport du pollen. Ces conditions sont très difficiles à réunir en Arctique car les fleurs et les insectes sont rares. Mais il existe des plantes qui ne connaissent pas ces problèmes. Ce sont des plantes sans fleur qui n ont pas besoin de pollinisation! Page 10/39

11 Ces plantes sont bien adaptées aux régions où il y a peu d insectes ce qui est le cas des régions polaires! Parmi elles, on trouve les mousses, les algues et les lichens. Ces plantes se reproduisent grâce à des cellules particulières appelées spores. Le lichen Dans l archipel du Svalbard, les lichens sont les principaux constituants de la toundra. Le lichen est un végétal formé par l'association d'une algue et d'un champignon. Les lichens se développent généreusement aux emplacements des colonies d'oiseaux marins. En effet, les fientes des oiseaux enrichissent le sol et permettent aux mousses et aux lichens de se développer. Les lichens ne puisent pas l eau dans le sol mais dans l humidité de l air ambiant. Page 11/39

12 Très répandus dans l archipel du Svalbard, les lichens servent de nourriture principale aux rennes! Les lichens sont très résistants au froid! Certains ont été exposés à des températures inférieures à 100 C au cours d expériences scientifiques et ils ont survécu! Les algues de neige Certaines algues parviennent à passer l hiver dans la neige! Cette couleur est due à des pigments naturels qui permettent de mieux absorber les rayons du soleil. Les algues reçoivent ainsi plus de chaleur du soleil pour lutter contre le froid. Bien sûr, pour vivre dans ces conditions, les algues de neige ont un comportement très particulier. Au printemps, elles donnent naissance à des cellules spéciales appelées «spores». Au moment de la fonte des neige, les spores, sont déposées à la surface du sol et l hiver suivant, les spores se retrouvent sous la neige. Ces algues sont facilement reconnaissables à leur couleur rouge. Pour se déplacer elles utilisent une flagelle qui fonctionne comme la queue d un têtard! Grâce à l énergie fournie par le soleil, les algues pourront grandir et donner à leur tour de nouvelles spores. Avec le retour du printemps, la neige s humidifie et les spores germent. Ils donnent naissance à une nouvelle algue rouge. Pour lutter contre le froid, celle-ci va chercher le maximum de soleil. Pour ce faire, les algues de neige sont capables de se déplacer jusqu à la surface du manteau neigeux! Etonnant pour une plante, non? Page 12/39

13 A retenir La végétation de l archipel du Svalbard est la toundra comme dans la plupart des régions arctiques. La végétation de la toundra se compose de plantes adaptées au froid : des arbres nains, des fleurs mais surtout des plantes sans fleur qui peuvent se passer d insectes pour se reproduire. Le lichen et les mousses sont les principaux constituants de la toundra. Le lichen est l association d une algue et d un champignon. Certaines algues, reconnaissables à leur coloration rouge, parviennent à survivre dans le manteau neigeux. Le quotidien d une plante au Svalbard Les besoins d une plante Une plante est un être vivant. Une plante respire et se nourrit comme un être humain! Elle se développe et grandit. Certaines donnent des fleurs et des fruits. Au bout d un certain temps, la plante meurt. Comme toi, les plantes ont besoin d eau pour vivre. Mais ce n est pas tout! Les plantes ont besoin de trouver de l énergie pour se développer, fleurir ou encore donner des fruits. Pour franchir ces étapes, les plantes vont utiliser l énergie du soleil! Ce processus très particulier s appelle la photosynthèse Page 13/39

14 Profiter de l énergie solaire La photosynthèse est un ensemble de réactions chimiques qui utilisent les rayons ultraviolets du soleil et le dioxyde de carbone (CO2) contenu dans l air pour fournir des sucres à la plante. Ce que la photosynthèse apporte à la plante, c est à peu près ce que t apporte la digestion! La digestion transforme l énergie contenue dans ce que tu manges en éléments directement utilisables par ton corps. La photosynthèse transforme l énergie solaire et le CO2 en éléments utilisables par la plante pour sa croissance. Les réactions chimiques de la photosynthèse produisent du dioxygène (O2). La photosynthèse produit de l oxygène! L air que tu respires est composé de diazote à 78%, de dioxygène à 21% (ce gaz est souvent appelé oxygène) et d autres gaz à 1% dont 0.03% de dioxyde de carbone (CO2) Lorsque tu respires, tu puises du dioxygène dans l air et tu rejettes du CO2! L air que tu inspires ne contient que 0.03% de CO2 et 21% de dioxygène alors que celui que tu expires contient 5% de CO2 et 16% de dioxygène Page 14/39

15 La présence de dioxygène dans l air est donc essentielle à la survie des Hommes comme à celles de nombreuses espèces animales. La photosynthèse joue donc un rôle très important : grâce à elles, les plantes consomment du CO2 et produisent de l oxygène nécessaire à la vie! C est parce que les grandes forêts tropicales et les océans sont les principaux lieux où se produit la photosynthèse qu ils sont importants pour l équilibre de la planète! Non seulement ces milieux naturels servent de refuge à de nombreuses espèces animales et végétales, mais ils permettent de combattre en partie l effet de serre en limitant la quantité de CO2 dans l atmosphère. Page 15/39

16 Les besoins en eau d une plante Une plante a aussi besoin d eau. Si tu cesses d arroser une plante, elle a de grandes chances de mourir. Hormis certaines espèces adaptées aux milieux désertiques comme les cactus et certains lichens, les plantes ne peuvent vivre sans eau Puiser des minéraux dans le sol Une plante se nourrit également de minéraux qu elle puise dans le sol grâce à ses racines. C est sa façon de se nourrir! Page 16/39

17 Un quotidien difficile On l a vu, les plantes ont besoin d eau et d éléments minéraux pour vivre. Elles ont aussi besoin de lumière pour réaliser la photosynthèse. Mais au Svalbard, la température est souvent inférieure à 0 C. L eau est alors gelée et les plantes ne peuvent l utiliser. Le sol, lui aussi, reste longtemps gelé sur une épaisseur de 200 mètres en moyenne! Il est donc très difficile aux plantes de prélever des minéraux et de se nourrir correctement. Seule la partie superficielle du sol parvient à dégeler sur une période de 6 à 10 semaines au c ur de l été. Il va falloir faire vite pour en profiter! Page 17/39

18 Pendant la nuit polaire, les plantes sont également privées de lumière pendant plusieurs mois! Et sans lumière, la photosynthèse est impossible. Les conditions de vie sont donc très rudes pour les plantes du Svalbard! Survivre à l hiver L hiver est la période la plus rigoureuse : il fait froid, l eau est gelée en permanence et le soleil ne se lève pas pendant plusieurs mois. Comment les plantes vont-elles résister, elles qui ont besoin d eau et de lumière? Durant l hiver, les végétaux se dessèchent. De cette façon, ils stoppent leur développement afin de limiter leurs besoins. Les plantes peuvent ainsi survivre de longs mois sans eau, ni minéraux, ni lumière! A l abri sous la neige! Pendant toute la période critique de l hiver, les plantes sont recouvertes de neige. La neige protège donc les plantes contre les températures les plus froides. A l extérieur, la température peut descendre beaucoup plus bas. Page 18/39

19 Sous la neige, il fait à peu près 0 C, comme dans un igloo! Un été pour fleurir? Dans l archipel du Svalbard, la période de dégel ne dure que 6 à 10 semaines! C est si court que le sol reste gelé une partie de l été. Cette période est normalement la plus favorable à la flore. En France, les premières fleurs apparaissent en mars et l on en voit encore en octobre! Ce n est pas le cas au Svalbard où les fleurs ont bien du mal à s épanouir avant le mois de mai. Même en été, la végétation doit continuer à se battre pour survivre! Page 19/39

20 Durant la courte période de dégel, les plantes sont en pleine floraison et elles ne sont plus protégées contre les gelées toujours possibles dans le Grand Nord, même en été! Surtout que durant cette période, un nouvel ennemi va se profiler à l horizon : le vent! Le vent pour ennemi Le vent est l ennemi le plus redoutable des plantes. Pour preuve, dans les régions exposées au vent qui ont été déboisées, il faut plusieurs siècles aux arbres pour repartir. Dans les régions polaires, le vent a pour effet de chasser la neige durant l hiver. Il prive ainsi les plantes de leur meilleure protection contre le froid! Le vent transporte également des cristaux de glace et des débris de roche qui agissent comme du papier de verre sur les plantes : c est ce qu on appelle l abrasion. Les zones exposées au vent sont donc très souvent dépourvues de végétation. Page 20/39

21 Les seuls endroits où la végétation peut se développer se trouvent donc à l abri du vent. Les plantes profitent de toutes sortes de protections offertes par le terrain : les cailloux, les fissures, les collines, les falaises Les plantes qui vivent dans les régions ventées sont toujours de petite taille. Elles offrent ainsi une prise au vent limitée! De plus ces petites plantes n ont pas besoin de s enraciner profondément dans le sol! Elles sont donc bien adaptées au milieu arctique où le sol reste gelé en profondeur! Il est impossible à ce peuplier de pousser au Svalbard car sa grande taille offre une trop grande prise au vent. En effet, il mesure jusqu à 15 mètres de hauteur. De plus ses racines profondes sont inadaptées aux sols gelés! Page 21/39

22 En revanche, un saule arctique, qui ne mesure que 10 centimètres offre très peu de prise au vent. Il peut donc pousser au Svalbard! Une fable de la Fontaine ( ) illustre bien que les petites plantes résistent mieux au vent : c est le Chêne et le Roseau. Page 22/39

23 Pour mieux comprendre la fable, voici quelques informations qui t aideront : Zéphyr: vent doux et agréable, venant de l Ouest. Aquilon: vent du Nord, très violent, qui peut accompagner un orage. Roitelet: petit oiseau répandu en Europe. Caucase: chaîne de montagne imposante du sud de la Russie. Page 23/39

24 Vous avez bien sujet d'accuser la Nature Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau. Le moindre vent, qui d'aventure Fait rider la face de l'eau, Vous oblige à baisser la tête : Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil, Brave l'effort de la tempête. Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr. Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage Dont je couvre le voisinage, Vous n'auriez pas tant à souffrir : Je vous défendrais de l'orage ; Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des Royaumes du vent. La nature envers vous me semble bien injuste. Votre compassion, lui répondit l'arbuste, Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci. Les vents me sont moins qu'à vous redoutables. Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici Contre leurs coups épouvantables Résisté sans courber le dos ; Le Chêne un jour dit au Roseau : Page 24/39

25 Mais attendons la fin. Comme il disait ces mots, Et fait si bien qu'il déracine Du bout de l'horizon accourt avec furie Celui de qui la tête au Ciel était voisine Le plus terrible des enfants Et dont les pieds touchaient à l'empire des Morts. Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs. L'Arbre tient bon ; le Roseau plie. Le vent redouble ses efforts, A retenir Les plantes se développent grâce à la photosynthèse. La photosynthèse puise le CO2 de l atmosphère et donne de l oxygène. Elle permet aux plantes d utiliser l énergie du soleil pour se développer! Les plantes ont aussi besoin d eau et d éléments minéraux qu elles puisent dans le sol grâce à leurs racines. Au Svalbard, les plantes cessent de se développer en hiver. Elles n ont alors plus aucun besoin en eau, ni en lumière. En revanche elles devront lutter pour survivre en été, quand elles seront en fleurs. Le vent est l ennemi le plus redoutable pour la végétation. C est pourquoi, les plantes ne poussent qu aux endroits abrités! Les grandes étapes de la vie d une plante Tu viens de découvrir quelques plantes qui résistent au froid du Svalbard : des fleurs, des arbres nains comme le saule arctique, des algues capables de vivre dans la neige, des lichens Page 25/39

26 Toutes, elles ont dû s adapter pour survivre. Elles résistent aux basses températures et au manque d eau et de lumière. Elles se protègent du vent Nous connaissons leur quotidien Découvrons maintenant les secrets de leur naissance et de leur floraison ainsi que toutes les aventures qui s y rapportent! Deux types de plantes La plupart des plantes sont constituées de feuilles, de tiges et de racines. Elles se reproduisent grâce à leurs fleurs. Mais d autres espèces sans fleurs comme celles qui forment la catégorie des lichens sont aussi classées dans le règne végétal. Page 26/39

27 On peut classer les plantes en deux grandes familles : les plantes à fleurs, qui ont souvent besoin d un partenaire pour se reproduire, et les plantes sans fleurs qui se reproduisent toujours seules, comme les algues et les lichens. La vie d une plante à fleurs Page 27/39

28 La vie d une plante à fleurs démarre à l état de graine. La graine germe, et donne une plante. Cette plante va se développer puis fleurir. Après la floraison, viennent les fruits. Les fruits contiennent de nouvelles graines, qui seront à l origine de nouvelles plantes. Comme la plante à fleurs a besoin d un partenaire, on dit que sa reproduction est sexuée. Ce cycle permet à l espèce d assurer sa descendance. La reproduction des plantes à fleurs Les plantes ont besoin de se reproduire pour donner de nouvelles plantes. La fécondation des plantes à fleurs est sexuée, c est-à-dire qu elle fait intervenir la présence d organes de fécondation mâles et femelles. L étamine est le nom de l organe de fécondation mâle. Le pistil est le nom de l organe de fécondation femelle. Page 28/39

29 Mâle ou femelle? La plupart des fleurs sont hermaphrodites : elles possèdent à la fois des organes mâles et femelles! C est le cas de la fleur de pommier. Pour autant, une fleur ne peut pas se reproduire toute seule. La présence de deux fleurs est nécessaire : une fleur jouera le rôle de mâle et l autre celui de femelle. Une même fleur peut jouer le rôle de femelle lors d une première fécondation, puis le rôle de mâle lors d une seconde fécondation ou le contraire! Pour obtenir un fruit, le pollen doit être transmis de la fleur qui joue le rôle de mâle vers la fleur qui joue le rôle de femelle. Le rôle du pollen Le pollen est l élément fécondant de la fleur. Pour obtenir un fruit, le pollen produit par Page 29/39

30 l étamine d une fleur doit arriver au pistil d une autre fleur. Malheureusement, le pollen ne se déplace pas tout seul! C est souvent les insectes et le vent qui le transportent! Les abeilles, par exemple, transportent le pollen de fleurs en fleurs quand elles butinent. Quand le pollen est réceptionné par le pistil, il y fécondation. La fécondation donne un fruit qui contiendra des graines. Ces graines pourront germer et donner une nouvelle plante. Une course contre le montre La période où les plantes sont en fleurs est appelée période de floraison. Elle est spécifique à chaque variété de fleur! Par exemple, la période de floraison de la tulipe est de 17 semaines. Au Svalbard, la période favorable de dégel dure dix semaines au plus! C est beaucoup moins que 17 semaines! Il est donc impensable de trouver une tulipe au Svalbard car toutes les fleurs seraient détruites par le gel! Page 30/39

31 Les fleurs qu on trouve au Svalbard ont toutes des périodes de floraison très courtes car tout se joue pendant le dégel! Par exemple, la saxifrage à feuilles opposées n est en fleur qu entre avril et mai, soit 8 semaines au plus. La vie d une plante sans fleur Les plantes à reproduction asexuée Les plantes sans fleur connaissent les mêmes difficultés que tous les organismes vivants : elles naissent, vivent et cherchent à donner une descendance avant de mourir. Les algues, les mousses et les lichens se renouvellent en produisant des cellules spéciales qui joueront le rôle des graines et donneront de nouveaux individus. Mais ici, pas de fleurs, ni de fruits, ni de graines Comment faire? Ces cellules sont appelées des spores. Page 31/39

32 Les algues et les champignons se propagent en produisant des spores. Les spores sont des cellules spécifiques qui peuvent être transportées par le vent ou par différents animaux. Page 32/39

33 Une fois déposées sur le sol, les spores vont donner naissance à une nouvelle algue ou un nouveau champignon. Cette méthode de reproduction est plus simple que celle des plantes à fleurs. Elle a en revanche un inconvénient : elle ne peut pas donner naissance à des végétaux élaborés comme des arbres Le lichen : symbiose d une algue et d un champignon Le champignon est beaucoup plus gros que l algue. Il lui sert de support et la protège. Son rôle est aussi de récupérer l eau et les sels minéraux nécessaires à la croissance des deux plantes : l algue et le champignon! L algue effectue la photosynthèse. Elle apporte donc l énergie qui va permettre aux deux végétaux de se développer. Le lichen est formé par l association d une algue et d un champignon. Page 33/39

34 Tu connais sans doute d autres exemples d entraide mutuelle, la Nature en est riche. Celui du pique-b uf qui se nourrit en débarrassant certains mammifères de leurs parasites est très connu! Comme tu le vois, dans cette association, les deux plantes s entraident. D ailleurs, elles ne pourraient pas survivre l une sans l autre. Cette forme d association est appelée symbiose. A retenir De nombreuses plantes à fleurs se reproduisent avec un partenaire. On dit que leur reproduction est sexuée. Les plantes à fleurs du Svalbard ne fleurissent que très peu de temps : 10 semaines maximum. Durant cette période, elles ont besoin des insectes pour transporter le pollen. Les lichens et les algues se renouvellent en produisant<br />des spores qui donneront une nouvelle plante sans avoir besoin de partenaire. Leur reproduction est assexuée. Les plantes sans fleurs, plus rustiques, sont mieux adaptées au rude climat des régions polaires. Les mousses et lichens sont donc les principaux constituants de la toundra. L histoire de la flore dans l archipel du Svalbard Un passé tropical C est beaucoup moins que ce que connaît la France où l on dénombre 6067 espèces. Mais si l on tient compte des dures conditions climatiques, c est déjà beaucoup. Autrefois, la situation était bien différente. On trouvait au Svalbard une végétation tropicale qui a progressivement disparu. Aujourd hui, la flore du Svalbard compte 167 espèces! Il y a ans le Svalbard n était plus qu une étendue de glace stérile. Les 167 espèces de plantes qu abrite aujourd hui le Svalbard se sont donc installées là il y a peu de temps en comparaison de la longue histoire de la Terre. Page 34/39

35 Il y a environ 300 ou 350 millions d années, l archipel du Svalbard a connu un climat chaud! En effet, les terres du Svalbard se situaient alors dans une zone tropicale! Sous ce climat chaud, la végétation et les animaux pouvaient se développer normalement. De nombreux fossiles de plantes et même d animaux témoignent de cette période. Les terres du Svalbard appartenaient alors à la Pangée comme l Afrique ou l Europe. A l époque, toutes les terres émergées formaient un continent unique qu on appelle la Pangée. Page 35/39

36 A l époque, le Svalbard se situait dans la zone intertropicale où le climat est chaud! L extinction de la flore Pourquoi le Svalbard n est-il plus dans une région tropicale? Comment s est-il déplacé? Il y a 200 millions d années, l activité volcanique du manteau terrestre a conduit les continents à se séparer. Les terres émergées se sont alors mises à se déplacer comme s il s agissait de grandes plaques flottantes glissant sur le magma. C est ce qu on appelle la dérive des continents. Son climat s est alors refroidi et les plantes tropicales qui s y développaient ont disparu car elles n étaient plus adaptées à leur environnement. Ce phénomène a touché le Svalbard comme toutes les autres terres émergées. L archipel s est alors déplacé jusque dans les régions polaires. Il y a ans, il n y avait plus aucune végétation dans l archipel du Svalbard. L archipel était recouvert d un immense glacier! Aujourd hui, le Svalbard abrite une flore variée qui comptent 167 espèces! C est bien sûr moins que ce qu on trouve en France mais il faut réaliser que ces quelques plantes ont dû reprendre une place qu elles avaient complètement perdue! Elles ont dû coloniser un lieu qui ne connaissait que la glace et la pierre! Page 36/39

37 La recolonisation des plantes Comment la flore a-t-elle réussi a reconquérir un espace devenu complètement hostile? Pour faire une plante, il faut au moins une graine ou une spore. Les spores sont des cellules extraordinairement résistantes capables de se développer de façon autonome pour peu qu elles aient un peu d eau et de lumière. Il a donc suffi que quelques spores arrivent jusque-là Mais par quels moyens ces spores et ces graines ont-elles été transportées aussi loin? Graines et spores peuvent être disséminées par le vent, par la mer, par les animaux ou encore par les hommes. Page 37/39

38 Quant elles meurent, elles forment la première couche de terre qui permettra ensuite aux graines de germer et de donner des plantes à fleurs! Les premières plantes à se développer en milieu hostile sont souvent des plantes à spores. Ce sont les oiseaux qui contribuent le plus à la dissémination des graines et des spores! En effet, beaucoup d entre eux parcourent de grandes distances lors de leurs migrations. Sans le savoir, ils transportent avec eux des graines ou des spores. Ce sont souvent des graines qu ils ont mangées et qui retournent à la terre dans leurs déjections. Les oiseaux comme les oies et les bernaches peuplent les quatre coins de l Arctique. En «tondant» littéralement la toundra, ils ingèrent involontairement un grand nombre de graines et de spores qui seront disséminées par le biais des fientes, à plusieurs centaines de kilomètres de leur lieu d origine! A retenir Avant la dérive des continents, le Svalbard se situait dans la zone intertropicale. Son climat était chaud et sa végétation tropicale. Suite à la dérive des continents, le Svalbard est venu occuper sa position actuelle, près du pôle Nord. Il y a ans, le Svalbard était recouvert d un glacier et complètement dépourvu de végétation. Aujourd hui, la flore du Svalbard compte 167 espèces. Ces plantes sont nées de graines Page 38/39

39 souvent transportées par des oiseaux au cours de leurs migrations. Page 39/39 Powered by TCPDF (

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE

FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE FASCICULE DES 10 ESPECES D'ARBRES URBAINS ENIGME V - A LA DECOUVERTE DE LA NATURE INTRODUCTION La nature est incroyablement diversifiée. Elle regroupe la Terre avec ses zones aquatiques telles que les

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel?

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet Pourquoi a on défini 7 couleurs pour l arc an ciel A cause de l'analogie entre la lumière et le son, la gamme

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 1 Q U E S T I O N S 1/ Le soleil est : Une étoile Une planète 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 3/ Le soleil tourne-t-il

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE FNE

LE POINT DE VUE DE FNE LE POINT DE VUE DE FNE Voir à ce sujet les articles suivants : - «Pour une eau vivante : la fin des barrages?» de la Lettre eau N 2 (juin 1996) - «Rapport de la Commission Mondiale des Barrages : les clés

Plus en détail

La Terre mise en scène

La Terre mise en scène Objectif La pièce peut servir d «évaluation des performances» et offrir aux élèves la possibilité de montrer de manière créative ce qu ils ont appris sur la Terre en tant que système. Vue d ensemble La

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention :

Nous recensons ci-dessous, de la manière la plus exhaustive possible, l ensemble des éléments qui ont ou vont nécessiter une intervention : Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L année 2013, pas encore terminée, nous a déjà réservé son lot de surprises : froid, humidité constante, pluies abondantes suivies, dans le

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

METEOROLOGIE CAEA 1990

METEOROLOGIE CAEA 1990 METEOROLOGIE CAEA 1990 1) Les météorologistes mesurent et prévoient le vent en attitude à des niveaux exprimés en pressions atmosphériques. Entre le niveau de la mer et 6000 m d'altitude, quels sont les

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE

LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE LES MOSAIQUES DU CREDIT AGRICOLE Au I er siècle après Jésus-Christ, la ville romaine d Arles (photo ci-dessous) est entourée de remparts. Elle comporte de grandes rues principales appelées Cardo et Decumanus.

Plus en détail

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide J.B. Campen Wageningen UR Glastuinbouw, Wageningen xxx 2007 Rapport xxx 2007 Wageningen, Wageningen UR Glastuinbouw Tous

Plus en détail

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 Zoom 4,50 juin 2011 - n 1326 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 GR : 3,80 - ITA : 4,60 - LUX : 2,60 - MAROC : 25 dh - NL : 5 En rouge et noir M 01054-1326 BEL : 4,50

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE Bancs publics Pour un piéton dont les ressources de mobilité sont limitées, le banc public n est pas uniquement un lieu de détente, mais il lui sert également à retrouver des forces pour poursuivre son

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

Piegeage et stockage du CO 2

Piegeage et stockage du CO 2 Piegeage et stockage du CO 2 Résumé du rapport spécial du GIEC, le Groupe d experts intergouvernemental sur l évolution du climat Un résumé réalisé par: LE PIÉGEAGE ET STOCKAGE DU DIOXYDE DE CARBONE (PSC)

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

La diversité des climats

La diversité des climats Les interactions entre l océan et l atmosphère Chaque jour, la météorologie occupe une place importante (voire le devant de la scène), lorsque surviennent tempêtes, vagues de chaleur ou de froid, ou inondations.

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

>Si j ai réussi, je suis capable de

>Si j ai réussi, je suis capable de Fiche 10 Rechercher des informations sur Internet La plupart des informations disponibles sur Internet sont gratuites à la consultation. Elles sont présentées par des personnes ou des organisations qui

Plus en détail

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE

Questionnaire Lycée SALLE DES EAUX DU MONDE Questionnaire Lycée Ce musée vous offre une approche de l Eau dans toute sa grandeur. A vous de faire connaissance avec cet élément naturel. 1) Origine de l eau SALLE DES EAUX DU MONDE Vous vous aiderez

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes

L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2. ) dans la production de dindes FICHE D INFORMATION L importance du suivi du dioxyde de carbone (CO 2 ) dans la production de dindes info.hybrid@hendrix-genetics.com www.hybridturkeys.com Dans la production de dindes, la performance

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide

Solar Heating System Factsheet (SHSF) - Dossier guide Solar eating System Factsheet (SSF) - Dossier guide Les Factsheets (feuille de données) publiés sur la page Internet de SPF résument les résultats des tests des systèmes solaires pour la production d eau

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

Qualités nutritives des salades. DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25. Quand la météo s en mêle

Qualités nutritives des salades. DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25. Quand la météo s en mêle DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25 Laitues d hiver Moins de pe Les laitues pommées bio se révèlent exemptes de pesticides. Plus «Bonne nouvelle: toutes les salades sont conformes et

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes.

CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes. CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes. Texte 1 La colombe et la fourmi Une fourmi se penche dans l'eau et tombe. Le ruisseau est pour

Plus en détail

1 an Ce document appartient à

1 an Ce document appartient à Et si l univers avait un an? 1 an Ce document appartient à Tu es prêt(e) pour un grand voyage intergalactique? Je t emmène, aux confins du cosmos, assister à la naissance de l Univers et de la vie.tu savais,

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

1- EXT DUNE / JOUR. Derrière lui, une voix rententit: LA MERE (OFF) Vasco! Vasco regarde en arrière. LA MERE (OFF) Vasco! À table!!

1- EXT DUNE / JOUR. Derrière lui, une voix rententit: LA MERE (OFF) Vasco! Vasco regarde en arrière. LA MERE (OFF) Vasco! À table!! SCENARIO 1- EXT DUNE / JOUR Vasco, un jeune adolescent, est assis en haut d une grande dune. Le vent joue avec ses cheveux et soulève des amas de sable. Vasco regarde au loin. Devant lui s étend l océan

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

SEMINAIRES. Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes saveurs de nos produits régionaux

SEMINAIRES. Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes saveurs de nos produits régionaux SEMINAIRES Catégorie Luxe 4 jours/ 3 nuits Programme : JOUR 1 Arrivée à l aéroport ou gare et transfert à Tignes Apéritif de bienvenue à l hôtel Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM 3 Sur le terrain Info Les appareils photo équipés de deux logements pour cartes mémoire (SDHC et CompactFlash, par exemple) permettent de stocker les photos en Raw sur une carte mémoire et les photos en

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail