Ménopause Une vue d ensemble

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ménopause Une vue d ensemble"

Transcription

1 Ménopause Une vue d ensemble Dr Chinh LINH FMH Gynécologie-Obstétrique Service de Gynécologie-Obstétrique Hôpital du Jura Bernois BE-2610 Saint Imier Présentation publique du 17 septembre

2 Espérance de vie et Ménopause ans ans ans 2014 OFS-STATPOP: Canton Berne, Femmes ans ans ans OFS-STATPOP: Jura Bernois, Femmes

3 Ménopause Définitions et causes Processus physiologique: ans Arrêt des règles depuis 12 mois Les ménopauses: Naturelle Précoce (<40 ans) Prématurée (<45 ans) après maladie après médicament après chirurgie etc Cause commune: Diminution progressive ou rapide des sécrétions hormonales des ovaires: progestérone, oestrogènes, androgènes 3

4 Conséquences de la déficience hormonale progressive (très schématiquement et éventuellement) 1.Déficience en progestérone Cycles irréguliers Hémorragies gynécologiques Tension des seins Prise de poids, etc Pré- Ménop ause Ménop ause 2.Déficiences en progestérone et oestrogènes Symptômes de ménopause Augmentation des maladies cardio-vasculaires Ostéopénie et ostéoporose, etc Post- Ménopa use 3.Déficiences en progestérone, oestrogènes et androgènes Fatigue mentale et physique Diminution désir sexuel, de la masse musculaire Prise de poids, changement de silhouette, etc 4

5 En consultation gynécologique : (1) Symptômes initiaux et Répercussions émotionnelles possibles Bouffées de chaleur Irritabilité Insomnies Troubles gynécologiques Fin de la fécondité Syndrome du nid vide Début d'une nouvelle période de vie Faurichon 5

6 En consultation gynécologique: (2) Symptômes physiques Bouffées de chaleur (75%) Transpirations (71%) Palpitations, vertiges (44%) Changements peau et pilosité (58%) Augmentation de poids (45%) Nausées, troubles digestifs (45%) Douleurs musculaires et articulaires (61%) Douleurs du dos (39%) Troubles de la miction (30%) Sécheresse vaginale (48%) Douleurs lors des rapports sexuels (44%) Symptômes psychiques Léthargie (68%) Tensions, irritabilités (65%) Peur de vieillir, de maladies (47%) Perte de confiance en soi (47%) Perte de féminité (32%) Dépression (60%) Perte de concentration et mémoire (53%) Insomnie (64%) Perte de libido (65%) DM Stucker in Estrogen Deficiency, 1996, Ed Staw, Parthenon Group, NY, USA 6

7 Bilan général (médecin-traitant) Bilan de ménopause à l'hjbe «comment traiter ou ne pas traiter?» Bilan gynécologique annuel ou spécifique Certains examens de sang et urines (Mammographie (Dépistage / Diagnostic) (Echographie seins, petit bassin) (IRM), (Minéralométrie) etc, Discussion des Modes de vie, et de Stratégies de Prévention ou de Réduction de certains problèmes de santé liés à la ménopause. 7

8 Traitement Hormonal de Substitution: THS Principales indications au traitement: 1. Absence de règles avec carence oestrogénique 2. Ménopause avant 40 ans ou avant 45 ans 3. Carences oestrogéniques modérées ou graves dues à la ménopause normale Évaluations de THS: Si les bénéfices sont supérieurs aux risques. Avec le consentement de la patiente Prescriptions de THS : Selon les Recommandations de la Société Suisse de Gynécologie-Obstétrique Suivi des traitements: nécessaire Remboursement Caisse-Maladie: OUI 8

9 THS: «le traitement le plus efficace actuellement disponible» (Avis d Experts No 28, SSGO) THS: fait partie d une stratégie de santé globale qui comprend aussi des modifications des modes de vie : (aliments, exercices, cigarettes, alcool) Individualisation : selon les besoins personnels de la femme ménopausée = pas d ordonnance identique pour toutes les femmes Fenêtre thérapeutique: Dès l entrée en ménopause Dans les 10ères années de ménopause Durée: «Il n y a aucune raison de limiter obligatoirement la durée du THS» THS moderne: Application transdermique à faibles doses d'oestrogènes et de progestérone naturelle micronisée à dose minimale efficace: (Gel, patch, ovules, etc) 9

10 THS: Bénéfices potentiels et Risques attendus (selon type d'hormones prescrites) Bénéfices cardio-vasculaires les artères le métabolisme du cholestérol le métabolisme du glucose la tension artérielle si le THS est commencé à temps et continué sur du long terme Réf: IMS, 2011 (International Menopause Society, 2011) Louise Lind Schierbeck et al. BMJ 2012;345:bmj.e

11 THS: Bénéfices-Risques (selon type d'hormones prescrites) Bénéfices en prévention et traitement de l ostéoporose Diminution de la dégradation du disque intervertébral Diminution du durcissement du tissu conjonctif Diminution de la dégradation des cartilages Diminution des fractures de 50-60% (Réf: IMS 2011) Cancers du sein Pas d'aggravation du risque par rapport à la population générale. Si usage des préparations transdermiques à faibles doses. (Réf: Etude Cancer du sein, E3N, 2013) Sans THS E diverses+ dérivé P 11

12 THS: Bénéfices-Risques (selon type d'hormones prescrites) 110 Score psychologique de qualité de vie QoL Thromboses veineuses Pas d'aggravation du risque par rapport à la population générale. Si préparations transdermiques à faibles doses. (ACOG, 2013) QdV en 7 points 103 AVC (=accident vasculaire cérébral) Pas d'aggravation du risque par rapport à la population générale, si préparations transdermiques à faibles doses. (IMS, 2011) Troubles cognitifs diminués: si THS précoce et si préparations transdermiques à faibles doses. THS tardif après 60 ans : pas d utilité Anxiété Vitalité 95 Contrôle sur soi Sommeil Bien-être 88 Isolement social Sexualité 80 Cas contrôle AVEC THS Troubles uro-gynécologiques: améliorés Cancer du colo-rectal: diminué si le THS est donné par voie orale 12

13 Traitements alternatifs / complémentaires au THS Alimentation adaptée Exercices physiques modérés réguliers Alcool modéré, Stopper de fumer Vie sociale, spirituelle Compléments alimentaires: Vit D, Vit B12, Ca, Mg, (Iode: OFSP. Démarrage Etude ETHZ 2015) Vapeurs: cimifémine, acupuncture, médicaments Insomnies: phytothérapie, somnifères, mélatonine Variations d'humeur: psychothérapie, antidépresseurs Troubles sexuels: crème locale, sexothérapie Douleurs articulaires: anti-inflammatoires, exercices Problèmes cutanés: cosmétiques, médecine esthétique 13

14 Ménopause et Prévention d'alzheimer 23 Facteurs protecteurs Alimentation équilibrée Oestrogènes Statines Anti-hypertenseurs Anti-inflammatoires Vitamines B9 (acide folique) Vitamine E, C Cafféine 13 Facteurs de risque Déficience en Vit B Dépression Artériosclérose Hypertension artérielle Hypotension artérielle Diabète+asiatique 14

15 Messages à emporter à la maison Lors de la ménopause, le THS transdermique n augmente pas les risques -Cardio-Vasculaires -Thrombo-emboliques -Cancers du sein Diminue -l ostéopénie-l ostéoporose -les risques cardio-vasculaires -les symptômes de ménopause Améliore la qualité de vie Chez les femmes n ayant aucun facteur de risque personnel spécifique, les avantages d un traitement individualisé du THS l emportent sur les risques. (Réf: Prof Birkhäuser, Bern, 2012) 15

16 Références principales les plus récentes A propos du consensus international de 2013 sur le traitement hormonal de la ménopause. Dr D.Wunder et Dr T. Pache. Revue Médicale Suisse 2013, p ( International Menopause Society, in Climateric Etude E3N: Risk of Breast Cancer by type of Menopausal Hormone Therapy: A case control group study among post-menopausal women in France Bilanz nach 10 Jahren, Prof M. Birkhauser, in Fortbildung 2012, Avis d Experts No 28, Société Suisse de Gynécologie-Obstétrique, 2009 STATPOP, OFS, Merci pour votre attention! 16

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale

MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE. Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale MÉNOPAUSE TRAITEMENTS ET SURVEILLANCE Mai 2016 Hà Nội Dr Charlotte PAUL Gynécologie Médicale Définitions OMS 1996 Ménopause : arrêt définitif des menstruations Aménorrhée persistante 12 mois faisant suite

Plus en détail

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars

HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN. Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars HORMONOTHÉRAPIE ET CANCER DU SEIN MIDI DE PEPINET LVC JEUDI 6 MARS 2014 Dr Didier Jallut, médecin FMH en oncologie médicale / 6 mars 2014 1 o Hormonothérapie du cancer du sein o Historique o Comment lutter

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE - THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE - THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE - THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala 1 PLAN Indications THS Avantages et risques du THS Protocoles thérapeutiques

Plus en détail

Qualité de vie Précisément pendant la ménopause!

Qualité de vie Précisément pendant la ménopause! Brochure d information Qualité de vie Précisément pendant la ménopause! www.designconnection.eu 0560377 Un service de: Zeller Medical AG Seeblickstrasse 4 CH-8590 Romanshorn Phone +41 (0)71 466 05 00 Fax

Plus en détail

Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous?

Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous? Traitement Hormonal de la Ménopause: où en sommes nous? The 15th VN-France-Asia-Pacific conference on Ob/Gyn May 2015 Pr N Chabbert-Buffet Reproductive Medicine Paris University Hospitals Pierre and Marie

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 ESTRAPATCH 80 µg/24 heures, dispositif transdermique (boîte de 4) Laboratoire PIERRE FABRE SANTE estradiol Liste

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 21 février 2001 28 mars 2001 LIVIAL 2,5 mg, 28 comprimés sous plaquette thermoformée

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» A P R È S 5 0 A N S... 2 0 0 9 2 0 1 0 M. F l o r i M. Danière. Traitement Hormonal de la Ménopause: THM Une seule indication: Les troubles du climatère : les bouffées de chaleur

Plus en détail

SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE. Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012

SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE. Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012 SYMPTOMATOLOGIE DE LA MENOPAUSE Docteur Hortense Baffet Gynécologue médicale Hôpital Jeanne de Flandres Journée du 30/11/2012 Carence œstrogénique et signes fonctionnels: étude PEPI SYMPTÔMES % SYMPTÔMES

Plus en détail

Mise à jour sur la ménopause et l ostéoporose

Mise à jour sur la ménopause et l ostéoporose Mise à jour sur la ménopause et l ostéoporose Société des obstétriciens et gynécologues du Canada Webinaire à l intention des médias Le jeudi 16 octobre à 14 h Présentateurs: Dr Jennifer Blake Dr Shawna

Plus en détail

LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée?

LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée? LA MENOPAUSE: Doit-elle être traitée? Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of Medicine, University

Plus en détail

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce»

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» MALADIE DE FANCONI Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» H. LETUR 1. Service de BDR-AMP-CECOS APHP Tenon Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris Association

Plus en détail

Pourquoi les recommandations sur le TRAITEMENT HORMONAL DE LA MENOPAUSE n évoluent pas?

Pourquoi les recommandations sur le TRAITEMENT HORMONAL DE LA MENOPAUSE n évoluent pas? Pourquoi les recommandations sur le TRAITEMENT HORMONAL DE LA MENOPAUSE n évoluent pas? Patrice Lopes CHU de Nantes PolyClinique de l Atlantique- St Herblain Président du GEMVI Liens d intérêt : Aucun

Plus en détail

seulement en une absence de maladie ou d infirmité.

seulement en une absence de maladie ou d infirmité. La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. Préambule à la Constitution de l Organisation Mondiale de la

Plus en détail

Etre soigné, c est aussi être informé

Etre soigné, c est aussi être informé Livret d informations Etre soigné, c est aussi être informé Service de Gynécologie et Chirurgie Générale Unité de Ménopause et Maladies Métaboliques Docteur F. Trémollières, Chef de Service Docteur J.-M.

Plus en détail

Neurosciences pour orthophonistes

Neurosciences pour orthophonistes Neurosciences pour orthophonistes 1 Présentation macroscopique du système nerveux chez l humain 2 Les différents systèmes nerveux Différentes perspectives 3 Les différents systèmes nerveux Différentes

Plus en détail

THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI. Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse

THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI. Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse THM et prévention de l ostéoporose : état des lieux depuis la WHI Florence Trémollieres Centre de Ménopause Hôpital Paule de Viguier Toulouse Estrogènes et tissu osseux : les pionniers Fuller Albright

Plus en détail

CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN

CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN CONSEILS & PRESCRIPTIONS APRÈS LE CANCER DU SEIN La prescription après le Cancer du Sein. Ah oui, c est vrai. Le traitement hormonal; le W.H.I.; l ostéoporose, etc Bon, on en a assez parlé OK, Bonsoir,

Plus en détail

Avis 28 mai Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS. estradiol

Avis 28 mai Laboratoire NOVARTIS PHARMA SAS. estradiol COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 28 mai 2014 ESTRADERM TTS 25 microgrammes/24 heures, dispositif B/8 sachets de 1 dispositif (CIP : 3400932972654) VIVELLEDOT 25 microgrammes/24 heures, dispositif B/8

Plus en détail

Thèmes et actions de l e-dpc

Thèmes et actions de l e-dpc Thèmes et actions de l e-dpc 2016 Les addictions Le cannabis augmente-t-il le risque d autres drogues chez l adolescent? Tabac : état des lieux, de la dépendance au sevrage Repérage de la consommation

Plus en détail

Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE!

Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE! Ostéoporose : votre capital osseux est votre FORCE! Votre biologiste médical est pharmacien ou médecin, demandez-lui conseil! Analyse biologiqu e Biologiste médical Avec la participation de Qu est ce que

Plus en détail

Facteurs de risque des cancers du sein

Facteurs de risque des cancers du sein Facteurs de risque des cancers du sein Pr Laurent ZELEK Service d Oncologie Médicale CHU Avicenne & UMR 577 Epidémiologie Nutritionnelle Inserm Institut national de la santé et de la recherche médicale

Plus en détail

L anorexie chez la sportive. Bruno SESBOÜÉ IRMS CHU Caen

L anorexie chez la sportive. Bruno SESBOÜÉ IRMS CHU Caen L anorexie chez la sportive Bruno SESBOÜÉ IRMS CHU Caen Anorexie chez la sportive est différente de l anorexie mentale Quelles différences? Anorexie mentale : 20% des jeunes filles adoptent des conduites

Plus en détail

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli

L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli SPORT & SANTE Ou L activité physique en prévention primaire et tertiaire de différentes pathologies chroniques Introduction

Plus en détail

LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN

LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN LA MENOPAUSE A COTONOU REPUBLIQUE DU BENIN Pr René Xavier PERRIN Médecin Chef Coordonnateur UGO FSS UAC Bénin 1 INTRODUCTION MENOPAUSE PHENOMENE NATUREL IMPORTANCE GRANDISSANTE LIEE A L AUGMENTATION DE

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE Bernard CHAMONTIN Service de Médecine Interne et Hypertension Artérielle Pole Cardiovasculaire et Metabolique CHU Rangueil TOULOUSE Toulouse le 27 mai 2011 Women s

Plus en détail

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer?

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? -Modes de découverte de la maladie et gravité au diagnostic -Traitements reçus -Etat de santé à deux ans -Qualité de vie à deux ans Modes de découverte

Plus en détail

Docteur PELLERIN Patrick

Docteur PELLERIN Patrick SYNDROME PREMENSTRUEL Docteur PELLERIN Patrick Le 21 octobre 2010 Rencontre douleur en Mayenne SYNDROME PREMENSTRUEL 1 Definition: Ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent de 7 à

Plus en détail

Qu est-ce qu une phlébite?

Qu est-ce qu une phlébite? Je m'informe sur la phlébite Une phlébite est la conséquence d un caillot de sang dans une veine. Elle est accompagnée d une inflammation locale. La phlébite est également appelée thrombose veineuse ou

Plus en détail

Mise au point actualisée sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) Décembre 2003

Mise au point actualisée sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) Décembre 2003 Introduction Mise au point actualisée sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) Décembre 2003 Des publications sur le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS), dont une

Plus en détail

TABAC OU PILULE? TABAC ET PILULE?

TABAC OU PILULE? TABAC ET PILULE? ADOLESCENTES ET FEMMES JEUNES TABAC OU PILULE? TABAC ET PILULE? INFORMATION PAR LA SAGE FEMME PRÉAMBULE ET POSTULATS ADOLESCENTES ET FEMMES JEUNES en bonne santé sans ATCD personnels ou familiaux CONSOMMATION

Plus en détail

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin

Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin Suivi du cancer du sein chez la femme jeune: qui fait quoi? C Jamin contact@afacs.fr www.afacs.fr Merci à Marc Spielmann Le plan cancer mesure 48 Développement de la coordination des soins, des réseaux,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse)

FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse) 7 ASSOCIATION REGIONALE de MEDECINE VASCULAIRE FICHE PRATIQUE n 12 (synthèse) Titre : HORMONES et RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Lieu : Domaine de St Endréol 18 Février 2012 Expert : Pr PE Morange Rédacteur

Plus en détail

Proposition d arbres décisionnels

Proposition d arbres décisionnels Comment mieux prescrire les psychotropes chez le sujet âgé de plus de 80 ans? Proposition d arbres décisionnels troubles du sommeil dépression - anxiété Sylvie LEGRAIN Unité Programmes Pilotes - 29 juillet

Plus en détail

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans

Caisse de Coordination aux Assurances Sociales. Prévention gynécologique ans Caisse de Coordination aux Assurances Sociales Prévention gynécologique 24-50 ans Mise à jour janvier 2017 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique annuel est conseillé

Plus en détail

DIABETE & SEXUALITE. Contraception et troubles de l érection

DIABETE & SEXUALITE. Contraception et troubles de l érection DIABETE & SEXUALITE Contraception et troubles de l érection I) Influence de la pathologie diabétique sur le choix d une contraception a) Pilules oestro-progestatives Indications : Diabète équilibré, Jeune

Plus en détail

3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique

3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique 3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique Niort, le 12 février 2015 3ème Rencontre Régionale d Oncogénétique «Indications de la chirurgie prophylactique dans les formes familiales de cancers du sein et

Plus en détail

Tabagisme au féminin

Tabagisme au féminin Tabagisme au féminin Place du professionnel de santé dans la prise en charge l aide à l arrêt du tabac Docteur Jean PERRIOT Pneumologue Tabacologue Clermont-Ferrand PARIS 26 septembre 2014 1 - Tabagisme

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 24-50 ans Mise à jour janvier 2016 Adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, une consultation dédiée, avec un éventuel

Plus en détail

THS et risques. cardio-vasculaires. et hormonaux

THS et risques. cardio-vasculaires. et hormonaux THS et risques cardio-vasculaires et hormonaux THS et risques cardio-vasculaires et hormonaux THS et risques non cardio-vasculaires - risque mammaire: 4 - risque non mammaire et non vasculaire: 5 THS et

Plus en détail

SEMINAIRE DEPART A LA RETRAITE 2009 ASPECTS MEDICAUX

SEMINAIRE DEPART A LA RETRAITE 2009 ASPECTS MEDICAUX SEMINAIRE DEPART A LA RETRAITE 2009 ASPECTS MEDICAUX SEMINAIRE DEPART A LA RETRAITE 2009 ASPECTS MEDICAUX La prévention cancer - jusqu à quel âge? Prévention des maladies Activité physique et nutrition

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 11 mai 2016 fer (sous forme d ascorbate ferreux) ASCOFER 33 mg, gélule Flacon 30 gélules (CIP : 34009 300 696 0 8) Laboratoire TRADIPHAR Code ATC Motif de l examen Liste

Plus en détail

Questions-réponses. Qu est-ce que cette recommandation apporte de nouveau dans la prise en charge de l arrêt du tabac?

Questions-réponses. Qu est-ce que cette recommandation apporte de nouveau dans la prise en charge de l arrêt du tabac? Questions-réponses L arrêt du tabac : quelques chiffres... quelques idées reçues - 29% des Français sont fumeurs, soit 12 millions d usagers quotidiens - Près de 2 fumeurs sur 3 souhaitent arrêter de fumer

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 novembre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 9 octobre 2000 (JO du 11 janvier 2001) CLIMENE, comprimé enrobé B/21

Plus en détail

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle

Dans quelle mesure la relaxation peut-elle Dans quelle mesure la relaxation peut-elle elle contribuer à la gestion du stress après un AVC ou d autres lésions cérébrales? Dr.phil. Michèle PISANI Psychologue diplômée, spéc. Neuropsychologie clinique,

Plus en détail

La contraception en péri ménopause

La contraception en péri ménopause La contraception en péri ménopause Dr F.Madaci, Dr Boudjellil, Dr Bounegar, Pr M.Derguini Service gynéco obstétrique Hôpital Bachir Mentouri Kouba 9ème congrès SAEREM 4ème congrès FAFEM 7-8 Mai 2011 ALGER

Plus en détail

Arrêt du tabac en pratique. Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX

Arrêt du tabac en pratique. Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX Arrêt du tabac en pratique Hôpital de la Croix-Rousse 7 novembre 2016 Dr Dominique TRIVIAUX La loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé autorise, en sus des médecins et des sages-femmes,

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

Comment intervenir en périménopause?

Comment intervenir en périménopause? Comment intervenir en périménopause? La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère, professeur titulaire, Université de Montréal, et obstétricien-gynécologue, Centre hospitalier

Plus en détail

Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator

Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator Vers une mode de vie plus saine Adopting A Healthy Lifestyle

Plus en détail

CONFERENCE 3 JUIN 2014

CONFERENCE 3 JUIN 2014 CONFERENCE 3 JUIN 2014 Présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine (ovaires, trompes, péritoine, intestin, rectum, cul de sac de Douglas, cloison recto- vaginale, poumons, diaphragme,

Plus en détail

Par Marie Ève Fontaine UMF Notre Dame 30 mai 2014 Superviseurs: Dr. Philippe Karasivan et Dr. Charles Pless

Par Marie Ève Fontaine UMF Notre Dame 30 mai 2014 Superviseurs: Dr. Philippe Karasivan et Dr. Charles Pless Par Marie Ève Fontaine UMF Notre Dame 30 mai 2014 Superviseurs: Dr. Philippe Karasivan et Dr. Charles Pless Description Propriétés déjà prouvées : effet antidépresseur Sécurité/risque Populaire Chez la

Plus en détail

La prise en charge de la ménopause..la prévention de l'ostéoporose

La prise en charge de la ménopause..la prévention de l'ostéoporose La prise en charge de la ménopause..la prévention de l'ostéoporose Une illustration de l EBM Chronique d un désastre sanitaire? AMMPPU suivi femme 45/55 ans. nov 06 et cycle reco ostéoporose J Birgé 1

Plus en détail

L expert dans les cas de fraude. Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA

L expert dans les cas de fraude. Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA L expert dans les cas de fraude Dr Etienne COLOMB, psychiatrie et psychothérapie FMH, Pully Psychiatre conseil, SUVA Plan de l exposé Introduction Présentation d un cas Chronologie des faits Questions

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME

EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME PARTIE I : Respiration Chapitre 3 : Pathologies respiratoires EXERCICE : CONSÉQUENCES DU TABAGISME Objectifs : Identifier les principaux constituants de la fumée de tabac Expliquer les conséquences de

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

La ménopause :Rappel Physiologie et traitements

La ménopause :Rappel Physiologie et traitements 1 2 La ménopause :Rappel Physiologie et traitements La ménopause 3 Définition : La ménopause est un phénomène physiologique naturel qui correspond à un arrêt définitif des menstruations. Elle est la conséquence

Plus en détail

PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE

PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE Docteur DIDI Roy, Docteur MALTAVERNE, Docteur EYNAUD, C. CHALAZON (Interne) 15 ème Journée Nationale du Sommeil Vendredi 27 Mars 2015 PSYCHOTROPES, SOMMEIL ET APNEE Pr. B.BONIN (Président d honneur) LESUEUR

Plus en détail

Vieillissement : définitions

Vieillissement : définitions Vieillissement Vieillissement : définitions Le vieillissement : -l ensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de l organisme à partir de l âge mûr.

Plus en détail

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS.

Dépistage. Organisé ou individuel. Dr Mariam ARVIS. Dépistage Organisé ou individuel Dr Mariam ARVIS www.ccmsa.msanet Dépistage Le dépistage est une démarche qui vise à détecter, au plus tôt, en l absence de symptôme, des signes d'une maladie avant qu'elle

Plus en détail

lundi 16 novembre Activité physique et santé

lundi 16 novembre Activité physique et santé 3 - Activité physique et santé Activité physique (AP) De nombreuses pathologies sont liées à un manque d AP. L organisation mondiale de la santé a établi qu un manque d AP est une des causes majeures de

Plus en détail

Contraception hormonale et voyage

Contraception hormonale et voyage Contraception hormonale et voyage Geneviève PLU-BUREAU Brigitte Raccah-Tebeka Unité de Gynécologie Médicale Hôpital Port-Royal, Paris Maternité Hôpital Robert Debré, Paris Tous droits réservés - G. Plu-Bureau,

Plus en détail

DIVIGEL MC Symptômes vasomoteurs associés à la ménopause

DIVIGEL MC Symptômes vasomoteurs associés à la ménopause DIVIGEL MC Symptômes vasomoteurs associés à la ménopause JUIN 2013 Marque de commerce : Divigel Dénomination commune : Estradiol-17B Fabricant : Ferring Forme : Gel Topique Teneur : 0,1 % (0,25 g, 0,5

Plus en détail

«La cristallisation salivaire»

«La cristallisation salivaire» Le Centre Santé des Femmes Hélène Gauthier, n.d. vous présente Une découverte révolutionnaire pour la santé des femmes «La cristallisation salivaire» La Cristallisation La cristallisation est un phénomène

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC. M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR *

PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC. M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR * PRISE EN CHARGE DE LA MÉNOPAUSE AU MAROC M.GHAZLI*, F.MIKOU,M.ENNACHIT, M.EL KARROUMI, N.MATAR *Email: amem@menara.ma Alger SAREM FAFEM Mars 2009 Maroc : Données générales Maroc : 124 ème mondial ( I.D.H

Plus en détail

Congrès SFT novembre Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours

Congrès SFT novembre Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Congrès SFT 2016 3-4 novembre 2016 Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l abstinence en premier recours Recommandation de bonne pratique Professeur Albert OUAZANA

Plus en détail

Contraception orale : première prescription

Contraception orale : première prescription Contraception orale : première prescription Dr G Plu-Bureau Unité gynécologie - Unité hémostas Hôpital Hôtel-Dieu Université Paris Descartes Rôle du médecin Informer la patiente sur les avantages, les

Plus en détail

Contraception hormonale et risque vasculaire: la polémique 3G 4G

Contraception hormonale et risque vasculaire: la polémique 3G 4G Contraception hormonale et risque vasculaire: la polémique 3G 4G Z.SADI Clinique de gynécologie obstétrique CHU Mustapha Alger 12 ème congrès national SAERM Alger 23-24 mai 2014 Contraception hormonale

Plus en détail

LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE

LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS BIEN-ETRE ETRE MENOPAUSE RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE Pour garantir la sécurit curité et la qualité des soins, nos appareils sont certifiés Dispositifs

Plus en détail

L épilepsie, la grossesse et l allaitement

L épilepsie, la grossesse et l allaitement L épilepsie, la grossesse et l allaitement Qu est-ce que l épilepsie? L épilepsie est une maladie qui touche environ 1 personne sur 150 à 200, soit plus de 60.000 personnes en Belgique. Il existe de nombreux

Plus en détail

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale..

Comprendre.. LES REINS. Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. Comprendre.. LES REINS Du fonctionnement normal à l Insuffisance rénale.. www.nephro-liege-chr.be Les rôles du rein Station d épuration de l organisme - Tel un filtre, le rein élimine les déchets produits

Plus en détail

lyondellbasell.com Gestion de l'hypertension Artérielle

lyondellbasell.com Gestion de l'hypertension Artérielle Gestion de l'hypertension Artérielle Gestion de l Hypertension Artérielle C une évidence qu etre en bonne santé sur le plan cardiaque et circulatoire vous aidera à mieux vieillir. Un homme n est plus aussi

Plus en détail

Europa Uomo Switzerland. Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010

Europa Uomo Switzerland. Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010 Europa Uomo Switzerland Conférence de presse Genève, le 22 octobre 2010 Déroulement Présentation des intervenants Création d Europa Uomo Switzerland Les enjeux de la maladie pour lesquels Europa Uomo CH

Plus en détail

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com Connaitre ses chiffres 1 Gérer Sa Santé? Connaitre Ses Chiffres! Des numéros et chiffres importants font partie de notre vie au quotidien... Mais connaissez-vous les chiffres liés à votre SANTE? Tension

Plus en détail

Avec recommandation de demande de tests de laboratoire

Avec recommandation de demande de tests de laboratoire Avec recommandation de demande de tests de laboratoire Ayez la confirmation que vous répondez à votre traitement contre l ostéoporose grâce à la détermination des marqueurs osseux ß-CrossLaps au bout de

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE DIU HTA SEMINAIRE TOULOUSE 24 et 25 mai 2013 Bernard CHAMONTIN Service de Médecine Interne et Hypertension Artérielle Pole Cardiovasculaire et Metabolique CHU Rangueil

Plus en détail

Déclaration des risques potentiels inhérents à un défi d aventure sportif

Déclaration des risques potentiels inhérents à un défi d aventure sportif Déclaration des risques potentiels inhérents à un défi d aventure sportif Ceci est une déclaration vous informant des risques potentiels inhérents à la préparation et la pratique d un défi d aventure sportif.

Plus en détail

Prise en charge de l ostéoporose en 2008

Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Pascal Chazerain (GIEDA INTER-RACHIS.12 décembre 2008) Service de Rhumatologie Groupe hospitalier Diaconesses-Croix Saint Simon 75020 Paris L ostéoporose : épidémie

Plus en détail

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques

Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Traumatisme crânien léger définition, questions méthodologiques Philippe Azouvi Service de MPR Hôpital Raymond Poincaré (AP-HP), Garches EA 4047, Université de Versailles-Saint-Quentin Distinguer Le traumatisme

Plus en détail

LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà!

LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà! LA PETITE HISTOIRE D UNE GRANDE ASSOCIATION! 10 ans déjà! Une association de patients pour les patients 66% du CA sont des patients (8 sur 12) Fondée en septembre 2004 Organisme de bienfaisance en 2005

Plus en détail

NOTICE POUR LE PUBLIC

NOTICE POUR LE PUBLIC NOTICE POUR LE PUBLIC DENOMINATION NICOTIBINE (isoniazide) COMPOSITION Isoniazidum 300 mg - Lactosum monohydricum - Talcum - Magnesii stearas - Maydis amylum q.s. pro compr. uno. FORME PHARMACEUTIQUE ET

Plus en détail

La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition

La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition Promotion de la santé et handicap La santé en question pour les personnes ayant des troubles de la vision ou de l audition Audrey Sitbon chargée d études et de recherches INPES Convention CNSA/INPES Question

Plus en détail

Nutrition et Ostéoporose

Nutrition et Ostéoporose Objectifs Nutrition et Ostéoporose Que faut-il savoir? Savoir conseiller une alimentation adéquate pour prévenir l ostéoporose Identifier les patients à risque Intégrer à une consultation au cabinet une

Plus en détail

Femmes, vieillissement et VIH. Péri ménopause et Ménopause

Femmes, vieillissement et VIH. Péri ménopause et Ménopause Femmes, vieillissement et VIH Péri ménopause et Ménopause Dr Hania MOAL (Hôpital ESTAING) 20 mars 2012 LA MENOPAUSE Parce qu'elle interroge notre rapport à la maternité et à la féminité, cette période

Plus en détail

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DES INSOMNIES DIAGNOSTIC COMME POUR TOUTE AFFECTION UN DIAGNOSTIC EST NECESSAIRE LE TRAITEMENT DOIT ETRE ADAPTE AU DIAGNOSTIC SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS PRINCIPALE CAUSE

Plus en détail

Recommandations nationales sur le travail posté

Recommandations nationales sur le travail posté CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Recommandations nationales sur le travail posté Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire

Plus en détail

Marchons Ensemble. Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy. Association VIVA

Marchons Ensemble. Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy. Association VIVA Marchons Ensemble Les bienfaits de la en groupe et ses effets positifs sur le vieillissement. L importance de l activité physique Association VIVA Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy la est le meilleur

Plus en détail

Le cancer du sein au stade local. Impact sur la vie quotidienne et professionnelle

Le cancer du sein au stade local. Impact sur la vie quotidienne et professionnelle Le cancer du sein au stade local Impact sur la vie quotidienne et professionnelle 1 Des progrès indéniables : - Arbre décisionnel diagnostique - Biopsie pré-chirurgicale - Ganglion sentinelle - Oncoplastie

Plus en détail

LA DEPRESSION DU SUJET AGE

LA DEPRESSION DU SUJET AGE LA DEPRESSION DU SUJET AGE Professeur Anne-Sophie Rigaud CHU Cochin Port-Royal Groupe hospitalier Broca-La Rochefoucauld Epidémiologie Prévalence de la dépression En population générale PAQUID : 13% CREDES

Plus en détail

Et si le foie ne fonctionnait pas de façon optimale

Et si le foie ne fonctionnait pas de façon optimale Et si le foie ne fonctionnait pas de façon optimale Digestion difficile, sensation de lourdeur au côté droit à la partie supérieure de l abdomen, douleur aux côtes ou en dorsal à droite. Somnolence après

Plus en détail

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%)

Fatigue (96%) Troubles du sommeil (86%) Anxiété, nervosité (70%) Douleur et raideur articulaire(70%) Maux de tète (60%) Sd des jambes sans repos(55%) La FM est définie par l existence de douleurs diffuses évoluant depuis plus de 3 mois accompagnées d au moins 11 points douloureux ainsi que par la présence de multiples autres symptômes : Fatigue (96%)

Plus en détail

LAVERGNE TRAITEMENTS OSTEOPATHIQUES LAVERGNE OSTEOPATHIC TREATMENTS JOHANNE LAVERGNE RMT QUESTIONNAIRE SANTÉ LIEN AVEC VOUS?

LAVERGNE TRAITEMENTS OSTEOPATHIQUES LAVERGNE OSTEOPATHIC TREATMENTS JOHANNE LAVERGNE RMT QUESTIONNAIRE SANTÉ LIEN AVEC VOUS? QUESTIONNAIRE SANTÉ PRÉNOM DATE DE NAISSANCE ADRESSE CODE POSTAL NUMÉRO TÉLÉPHONE BUREAU OCCUPATION (S) COURRIEL MÉDECIN NUMÉRO TÉLÉPHONE COMMENT AVEZ- VOUS ENTENDU PARLER DE NOUS? EN CAS D URGENCE PRÉNOM

Plus en détail

La consultation de la femme autour de 50 ans. Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie?

La consultation de la femme autour de 50 ans. Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie? La consultation de la femme autour de 50 ans Péri-ménopause Ménopause Un deuil ou une nouvelle vie? DUMG Rouen 2008 1 Quelles particularités? o Périménopause Gestion contraception et arrêt Gestion des

Plus en détail

Le sommeil. des seniors

Le sommeil. des seniors Le sommeil des seniors 1 Le sommeil évolue avec l âge... Outre son vieillissement naturel, il est susceptible d être modifié par de multiples facteurs : maladies, médicaments, modifications du rythme de

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques

Médecine. Nutrithérapie. NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» Formation. Objectifs. Moyens et outils pédagogiques Formation NUTRITHERAPIE «Nourrir sa vie pour un équilibre essentiel» La nutrithérapie est la discipline médicale utilisant des techniques de correction, d adaptation du comportement alimentaire et l administration

Plus en détail