Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims"

Transcription

1 Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

2 Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Odonte (dent) 2

3 Dent immature (dent qui vient de faire son éruption) Racine en cours de formation Dent mature Racine totalement formée 3

4 Objectif - conduite à tenir, lors de la séance d'urgence, face aux traumatismes alvéolo-dentaires du secteur antérieur de l'arcade, - de l'enfant âgé de 6 ans à l'adolescent âgé de 5 ans «gestes d'urgence spécifiques à différentes situations cliniques» 4

5 Traumatismes alvéolo-dentaires Fréquence - au moins 2 enfants sur 0, entre 8 et ans - préférentiellement au maxillaire : 9 fois sur 0 - incisive centrale particulièrement atteinte : 8 fois sur 0 - adulte 5

6 Facteurs de risque Proversion excessive 6

7 Pronostic Toujours à évoquer dès la séance consacrée à l'urgence Est fonction des complications éventuelles suivi à court, moyen, voire à long terme. 7

8 Anamnèse Assurer l urgence médicale - historique de l accident - Examens cliniques cranio-facial - exo-buccal - endo-buccal - Traitement Diagnostic Certificat Médical Initial Radiographies 8

9 Choc physique Choc psychologique Rassurer les enfants mais aussi les parents 9

10 ANAMNÈSE Circonstance du traumatisme Quand? Où? Comment? Période d inconscience? Maux de tête? Vomissements? Saignement de nez, trbles de la vue? Médicale antécédents infectieux, hémorragiques, traumatiques âge staturo-pondéral vaccinations 0

11 EXAMEN CLINIQUE Douleur due au traumatisme due à l examen clinique et soins qui en découlent prise en compte des doléances antalgiques

12 EXAMEN CLINIQUE EXOBUCCAL lésions cutanées face : menton, joues, lèvres crâne : frontal, temporal, occipital symphyse, angle mandibulaire, 2 ATM

13 EXAMEN CLINIQUE EXOBUCCAL 3

14 4

15 EXAMEN CLINIQUE ENDOBUCCAL Muqueuses Freins Face interne des lèvres Hématomes Plaies Corps étrangers 5

16 EXAMEN CLINIQUE ENDOBUCCAL dents du site d impact fracture de la couronne déplacement mobilité souffrance parodontale dents adjacentes dents antagonistes 6

17 BILAN RADIOGRAPHIQUE Rétro-alvéolaires extemporanément évaluation de la distance pulpe / fracture maturation radiculaire zone germinative Clichés dysocclusaux Jeune enfant germes sous-jacents DOCUMENTS MEDICO-LEGAUX 7

18 BILAN RADIOGRAPHIQUE suivi à court, moyen et long terme comparaison DOCUMENTS MEDICO-LEGAUX 8

19 Panoramique lésions osseuses symphyse, angle mandibulaire, ATM DOCUMENT MEDICO-LEGAL 9

20 observations radiographies prescriptions Dossier médical conseils informations autorisation de soins CERTIFICAT MEDICAL INITIAL 20

21 Certificat Médical Initial Je soussigné (e), Nom, Prénom, Qualité (Docteur en chirurgie dentaire) certifie avoir examiné (Mr, Mme, Melle) ou l enfant X, né (e) le... dont les parents rapportent qu'il a été victime d un accident de..(voie publique, etc.) le... à....(date de l accident). Il présente, ce jour, à l examen clinique (description détaillée des lésions) : - examen exo-buccal (lèvres, joues, œil, menton, etc. - examen endo-buccal (muqueuse, langue, freins, orifices glandes salivaires, etc.) - examen dents (mobilité, fracture, etc) - examen de l articulé - examen radiologique (description des clichés s il y a lieu) L ITT* sera de x... jours (incapacité de travail ou de fréquenter l école) Toutes les réserves d usage doivent être faites concernant le devenir des dents traumatisées (vitalité et intégrité tissulaire) dont la restauration fonctionnelle et esthétique est à prévoir. Certificat remis en mains propres à Mr ou Mme...(parents). sur sa demande pour faire valoir ce que de droit. Le...(date...(date et signature) signature) 2

22 22

23 +++++ Expulsion 23

24 Les recommandations au patient en réponse à l appel téléphonique, Consulter le + rapidement possible Conserver la dent Ne pas la nettoyer (racine) * La mettre dans un milieu biologiquement approprié Lait UHT petit flacon, sac plastique Sérum physiologique Salive, (sac plastique) (Eau froide en derniers recours) Solution de Hank s * Doxicycline «Ne pas la conserver à sec, ni dans eau de Javel» 24

25 Nettoyer la racine? Le patient ne doit pas nettoyer la racine Le praticien doit-il nettoyer la racine? seulement et seulement si elle est souillée Compresse stérile imbibée de sérum physiologique Agir en tamponnant la racine, la dent est tenue par la couronne Ne pas gratter la racine pour éviter de supprimer les cellules résiduelles du ligament parodontal Ne pas sécher et donc déhydrater la racine avec de l air 25

26 Solution de Hank s prolonge la survie pulpaire pendant plus de 24 h (kit de sauvetage, «Save A Tooth») Chlorure de sodium, potassium, magnésium, calcium, D- Glucose etc. ph = 7,2). Non commercialisée en France 26

27 Traitement Anesthésie locale Para-apicale Examen de l avéole sondage pour s assurer de l absence de corps étranger : fragment osseux, sable si oui, le retirer d un caillot (souvent présent) : si oui, le retirer rinçage avec du sérum physiologique 27

28 Traitement Réimplantation de la dent La dent est introduite et positionnée avec une pression douce et continue sur le bord occlusal Radiographie de contrôle Rétro-alvéolaire = radio de référence : pratiquer une technique reproductible pour optimiser les chances de détection de complications. 28

29 Identifier les dents avant de les repositionner 29

30 Traitement Mise en place d une contention souple Durée 3 semaines 30

31 Traitement Prescription une antibiothérapie une thérapeutique anti-inflammatoire pendant 8 jours vérifier la vaccination anti-tétanique sérum Information du patient et /ou son responsable légal du pronostic défavorable complications très fréquentes (résorption-ankylose) Organisation du suivi thérapeutique Programmer un traitement endodontique approprié réalisé par le chirurgien-dentiste 3

32 Réimplanter Si la dent est retrouvée Oui, presque systématiquement sauf Ne pas réimplanter Patient à risque infectieux potentiel endocardite infectieuse sous trt immuno-suppresseur 32

33 Les complications des traumatismes dentaires «Contamination bactérienne» Résorption fonte des tissus de la dent Ankylose os LAD pulpe fonte du LAD, soudure de la racine à l os Résorption-ankylose vont de pair en alternance un des 2 phénomènes domine à un moment donné 33

34 34

35 35

36 36

37 ++++ Extrusion La dent est sortie partiellement de son alvéole Tissu impliqué Parodonte Pulpe Traitement Anesthésie locale Repositionnement Contention Traitement endodontique réalisé par le chirurgien dentiste Pronostic Devenir parodontal complications 37

38 38

39 39

40 40

41 Impaction (intrusion) + La dent est impactée dans l alvéole qui peut parfois être perforée Tissu impliqué Parodonte Pulpe / vascularisation perturbée Traitement La dent peut redescendre spontanément rare sauf si immature et encore Traction orthodontique avec des forces légères réalisée par l orthodontiste Traitement endodontique (à discuter) réalisé par le chirurgien dentiste Pronostic Devenir parodontal complications 4

42 Impaction dent mature 42

43 43

44 Impaction : dent immature 44

45 45

46 Fractures radiculaires ++++ Tissu impliqué Dentine + Pulpe Parodonte LAD, os alvéolaire 46

47 Fractures radiculaires + Traitement Si fragment coronaire non déplacé Contention Sauf si mobilité minime Surveillance Sur plusieurs mois jusqu à l apparition d un cal - ou cémento-dentinaire - ostéo-dentinaire 47

48 Fractures radiculaires ++++ Traitement Si fragment coronaire déplacé Anesthésie locale Repositionnement Contention Traitement endodontique (Chir-Dent) Surveillance Sur plusieurs mois jusqu à l apparition d un cal - ou cémento-dentinaire - ostéo-dentinaire 48

49 49

50 50

51 Cicatrisation Cal cémentaire Cal ostéofibreux 5

52 Cicatrisation Les limites 52

53 Cicatrisation Les limites 53

54 Amory, avril 2000 Résection apicale : Retirer le fragment qui n est plus viable 54

55 55

56 Fractures corono-radiculaires Tissu impliqué + Émail + Dentine + Cément Traitement Endodontique Puis parodontal Mise à niveau de l os et de la gencive Pronostic Réservé Complications : Hauteur racine clinique résiduelle Qualité du support parodontal 56

57 Cas favorable 57

58 Egression active Traction douce 3 semaines Décalage de la ligne des collets 58

59 Néoformation parodontale 59

60 Correction parodontale But prothétique Visée esthétique 60

61 Couronne provisoire - Support ODF - transition 6

62 Cas extrême Les limites 62

63 63

64 64

65 Fêlures Tissu impliqué Diagnostic Visuel Transillumination Traitement Émail Expectative Vernis fluorurés Pronostic Favorable Complications : oblitération pulpaire 65

66 Fractures amélaires Tissu impliqué Diagnostic Clinique Traitement Émail Meulage a minima Polissage léger Restauration par composite Pronostic Favorable Complications : oblitération pulpaire nécrose 66

67 Fractures amélo-dentinaires sans exposition pulpaire --- Émail + Dentine Diagnostic vite / - Tissu impliqué voir le dentiste assez Clinique & radiologique Traitement Coiffage pulpaire indirect de protection Obturation étanche* Pronostic Réservé Complications : Nécrose, oblitération pulpaire * Par collage d un matériau plastique ou du fragment fracturé 67

68 Coiffage pulpaire indirect de protection = Ca (OH)2 68

69 Obturation étanche Par collage d un matériau plastique Avec un moule pour reconstituer la couronne Avec le fragment conservé 69

70 Fractures amélo-dentinaires avec exposition pulpaire --- Émail + Dentine + Pulpe Diagnostic vite / - Tissu impliqué voir le dentiste très Clinique & radiologique Traitement Protocole identique Coiffage pulpaire direct de protection Obturation étanche Pronostic Réservé Complications : Nécrose, oblitération pulpaire 70

71 Du coiffage direct à la pulpotomie 7

72 72

73 Merci de votre attention 73

74 Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

75 Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Odonte (dent) 2

76 Dent immature (dent qui vient de faire son éruption) Racine en cours de formation Dent mature Racine totalement formée 3

77 Objectif - conduite à tenir, lors de la séance d'urgence, face aux traumatismes alvéolo-dentaires du secteur antérieur de l'arcade, - de l'enfant âgé de 6 ans à l'adolescent âgé de 5 ans «gestes d'urgence spécifiques à différentes situations cliniques» 4

78 Traumatismes alvéolo-dentaires Fréquence - au moins 2 enfants sur 0, entre 8 et ans - préférentiellement au maxillaire : 9 fois sur 0 - incisive centrale particulièrement atteinte : 8 fois sur 0 - adulte 5

79 Facteurs de risque Proversion excessive 6

80 Pronostic Toujours à évoquer dès la séance consacrée à l'urgence Est fonction des complications éventuelles suivi à court, moyen, voire à long terme. 7

81 rgence Anamnèse Assurer l urgence médicale historique de l accident - Examens cliniques cranio-facial exo-buccal - endo-buccal - Traitement Diagnostic Certificat Médical Initial Radiographies 8

82 Choc physique Choc psychologique Rassurer les enfants mais aussi les parents 9

83 ANAMNÈSE Circonstance du traumatisme Quand? Où? Comment? Période d inconscience? Maux de tête tête? Vomissements? Saignement de nez, trbles de la vue? Médicale antécédents infectieux, hémorragiques, traumatiques âge staturo-pondéral vaccinations 0

84 EXAMEN CLINIQUE Douleur due au traumatisme due à l examen clinique et soins qui en découlent prise en compte des doléances antalgiques

85 EXAMEN CLINIQUE EXOBUCCAL lésions cutanées face : menton, joues, lèvres crâne : frontal, temporal, occipital symphyse, angle mandibulaire, 2 ATM

86 EXAMEN CLINIQUE EXOBUCCAL Cliquez pour ajouter un plan 3

87 Cliquez pour ajouter un titre 4

88 EXAMEN CLINIQUE ENDOBUCCAL Muqueuses Freins Face interne des lèvres Hématomes Plaies Corps étrangers 5

89 EXAMEN CLINIQUE ENDOBUCCAL dents du site d impact fracture de la couronne déplacement mobilité souffrance parodontale dents adjacentes dents antagonistes 6

90 BILAN RADIOGRAPHIQUE Rétro-alvéolaires extemporanément évaluation de la distance pulpe / fracture maturation radiculaire zone germinative Clichés dysocclusaux Jeune enfant germes sous-jacents DOCUMENTS MEDICO-LEGAUX 7

91 BILAN RADIOGRAPHIQUE suivi à court, moyen et long terme comparaison DOCUMENTS MEDICO-LEGAUX 8

92 Panoramique lésions osseuses symphyse, angle mandibulaire, ATM DOCUMENT MEDICO-LEGAL 9

93 observations radiographies prescriptions Dossier médical conseils informations autorisation de soins CERTIFICAT MEDICAL INITIAL 20

94 Certificat Médical Initial Je soussigné (e), Nom, Prénom, Qualité (Docteur en chirurgie dentaire) certifie avoir examiné (Mr, Mme, Melle) ou l enfant X, né (e) le... dont les parents rapportent qu'il a été victime d un accident de..(voie de..(voie publique, etc.) etc.) le... à....(date de l accident). Il présente, ce jour, à l examen clinique (description (description détaillée des lésions) : - examen exo-buccal (lèvres, joues, œil, menton, etc. - examen endo-buccal (muqueuse, langue, freins, orifices glandes salivaires, etc.) - examen dents (mobilité, fracture, etc) - examen de l articulé - examen radiologique (description des clichés s il y a lieu) L ITT* sera de x... jours (incapacité (incapacité de travail ou de fréquenter l école) l école) Toutes les réserves d usage doivent être faites concernant le devenir des dents traumatisées (vitalité et intégrité tissulaire) dont la restauration fonctionnelle et esthétique est à prévoir. Certificat remis en mains propres à Mr ou Mme...(parents )....(parents). sur sa demande pour faire valoir ce que de droit. Le...(date...(date et signature) signature) 2

95 22

96 +++++ Expulsion 23

97 Les recommandations au patient en réponse à l appel téléphonique, Consulter le + rapidement possible Conserver la dent Ne pas la nettoyer (racine) * La mettre dans un milieu biologiquement approprié Lait UHT petit flacon, sac plastique Sérum physiologique Salive, (sac plastique) (Eau froide en derniers recours) Solution de Hank s * Doxicycline «Ne pas la conserver à sec, ni dans eau de Javel» 24

98 Nettoyer la racine? Le patient ne doit pas nettoyer la racine Le praticien doit-il nettoyer la racine? seulement et seulement si elle est souillée Compresse stérile imbibée de sérum physiologique Agir en tamponnant la racine, racine, la dent est tenue par la couronne Ne pas gratter la racine pour éviter de supprimer les cellules résiduelles du ligament parodontal Ne pas sécher et donc déhydrater la racine avec de l air 25

99 Solution de Hank s prolonge la survie pulpaire pendant plus de 24 h (kit de sauvetage, «Save A Tooth») Chlorure de sodium, potassium, magnésium, calcium, D- Glucose etc. ph = 7,2). Non commercialisée en France 26

100 Traitement Anesthésie locale Para-apicale Examen de l avéole sondage pour s assurer de l absence de corps étranger : fragment osseux, sable si oui, le retirer d un caillot (souvent présent) : si oui, le retirer rinçage avec du sérum physiologique 27

101 Traitement Réimplantation de la dent La dent est introduite et positionnée avec une pression douce et continue sur le bord occlusal Radiographie de contrôle Rétro-alvéolaire = radio de référence : pratiquer une technique reproductible pour optimiser les chances de détection de complications. 28

102 Cliquez pour ajouter un titre Identifier les dents avant de les repositionner 29

103 Traitement Mise en place d une contention souple Durée 3 semaines 30

104 Traitement Prescription une antibiothérapie une thérapeutique anti-inflammatoire vérifier la vaccination anti-tétanique sérum pendant 8 jours Information du patient et /ou son responsable légal du pronostic défavorable complications très fréquentes (résorption-ankylose) Organisation du suivi thérapeutique Programmer un traitement endodontique approprié réalisé par le chirurgien-dentiste 3

105 Réimplanter Si la dent est retrouvée Oui, presque systématiquement sauf Ne pas réimplanter Patient à risque infectieux potentiel endocardite infectieuse sous trt immuno-suppresseur 32

106 Les complications des traumatismes dentaires «Contamination bactérienne» Résorption fonte des tissus de la dent Ankylose os pulpe LAD fonte du LAD, soudure de la racine à l os Résorption-ankylose vont de pair en alternance un des 2 phénomènes domine à un moment donné 33

107 34

108 35

109 36

110 ++++ Extrusion La dent est sortie partiellement de son alvéole Tissu impliqué Parodonte Pulpe Traitement Anesthésie locale Repositionnement Contention Traitement endodontique réalisé par le chirurgien dentiste Pronostic Devenir parodontal complications 37

111 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 38

112 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 39

113 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 40

114 Impaction (intrusion) + La dent est impactée dans l alvéole qui peut parfois être perforée Tissu impliqué Parodonte Pulpe / vascularisation perturbée Traitement La dent peut redescendre spontanément rare sauf si immature et encore Traction orthodontique avec des forces légères Traitement endodontique (à discuter) réalisée par l orthodontiste réalisé par le chirurgien dentiste Pronostic Devenir parodontal complications 4

115 Cliquez pour ajouter un titre Impaction dent mature 42

116 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 43

117 Cliquez pour ajouter un titre Impaction : dent immature 44

118 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 45

119 Fractures radiculaires ++++ Tissu impliqué Dentine + Pulpe Parodonte LAD, os alvéolaire 46

120 Fractures radiculaires + Traitement Si fragment coronaire non déplacé Contention Sauf si mobilité minime Surveillance Sur plusieurs mois jusqu à l apparition d un cal - ou cémento-dentinaire - ostéo-dentinaire 47

121 Fractures radiculaires ++++ Traitement Si fragment coronaire déplacé Anesthésie locale Repositionnement Contention Traitement endodontique (Chir-Dent) Surveillance Sur plusieurs mois jusqu à l apparition d un cal - ou cémento-dentinaire - ostéo-dentinaire 48

122 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 49

123 Cliquez pour ajouter un titre 50

124 Cliquez pour ajouter un titre Cicatrisation Cal cémentaire Cal ostéofibreux 5

125 Cliquez pour ajouter un titre Cicatrisation Les limites 52

126 Cliquez pour ajouter un titre Cicatrisation Les limites 53

127 Amory, avril 2000 Résection apicale : Retirer le fragment qui n est plus viable 54

128 55

129 Fractures corono-radiculaires Tissu impliqué + Émail + Dentine + Cément Traitement Endodontique Puis parodontal Mise à niveau de l os et de la gencive Pronostic Réservé Complications : Hauteur racine clinique résiduelle Qualité du support parodontal 56

130 Cas favorable Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 57

131 Egression active Traction douce 3 semaines Décalage de la ligne des collets 58

132 Cliquez pour ajouter un titre Néoformation parodontale 59

133 Cliquez pour ajouter un titre Correction parodontale But prothétique Visée esthétique 60

134 Couronne provisoire - Support ODF - transition 6

135 Cas extrême Cliquez pour ajouter un titre Les limites 62

136 Cliquez pour ajouter un titre Cliquez pour ajouter un plan 63

137 64

138 Fêlures Tissu impliqué Diagnostic Visuel Transillumination Traitement Émail Expectative Vernis fluorurés Pronostic Favorable Complications : oblitération pulpaire 65

139 Fractures amélaires Tissu impliqué Diagnostic Clinique Traitement Émail Meulage a minima Polissage léger Restauration par composite Pronostic Favorable Complications : oblitération pulpaire nécrose 66

140 Fractures amélo-dentinaires sans exposition pulpaire --- Émail + Dentine Diagnostic vite / - Tissu impliqué voir le dentiste assez Clinique & radiologique Traitement Coiffage pulpaire indirect Obturation étanche* étanche* de protection Pronostic Réservé Complications : Nécrose, oblitération pulpaire * Par collage d un matériau plastique ou du fragment fracturé 67

141 Cliquez pour ajouter un titre Coiffage pulpaire indirect de protection = Ca (OH)2 68

142 Cliquez pour ajouter un titre Obturation étanche Par collage d un matériau plastique Avec un moule pour reconstituer la couronne Avec le fragment conservé 69

143 Fractures amélo-dentinaires avec exposition pulpaire --- Émail + Dentine + Pulpe Diagnostic vite / - Tissu impliqué voir le dentiste très Clinique & radiologique Traitement Protocole identique Coiffage pulpaire direct de protection Obturation étanche Pronostic Réservé Complications : Nécrose, oblitération pulpaire 70

144 Cliquez pour ajouter un titre Du coiffage direct à la pulpotomie 7

145 Cliquez pour ajouter un titre 72

146 Merci de votre attention Cliquez pour ajouter un plan 73

Traumatismes alvéolo-dentaires

Traumatismes alvéolo-dentaires Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d Odontologie, Université de Reims Champagne Ardenne Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive cément Pulpe Dentine

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE

TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE U.E. 4 E.C.1 13 / 01 / 2009 12h 13h Pr FRAYSSE Preneur: Elise D. TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE EXAMEN DU PATIENT I Anamnèse 11 La date de naissance L âge est essentiel pour savoir si l on a à traiter

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

Enfant de 9 ans, chute à vélo il-y-a 30 mn, dent conservée dans la bouche.

Enfant de 9 ans, chute à vélo il-y-a 30 mn, dent conservée dans la bouche. Enfant de 9 ans, chute à vélo il-y-a 30 mn, dent conservée dans la bouche. Geste à faire le plus vite possible. Première hypothèse : dent humide et exfoliation récente : Nettoyer la dent avec sérum phi,

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Endodontie et traumatologie dentaire

Endodontie et traumatologie dentaire 22 Endodontie et traumatologie dentaire C. BOURGUIGNON Un choc traumatique peut provoquer des dommages au niveau de plusieurs tissus et structures dentaires et périradiculaires. La gestion des traumatismes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Prévention et traitement des traumatismes dentaires dans la pratique du rugby

Prévention et traitement des traumatismes dentaires dans la pratique du rugby UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2012 N 042D Prévention et traitement des traumatismes dentaires dans la pratique du rugby THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR

Plus en détail

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS- 2014 5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Trauma de la dent permanente

Trauma de la dent permanente UE2 EC1 Le 20/01/08 Dr Fraysse Preneur: Fabien G Trauma de la dent permanente 60% de la population présente un traumatisme dentaire. Un trauma est toujours une situation d'urgence. Nous sommes généralement

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Dr Philippe POMMAREDE Chirurgien-dentiste conseil, MACSF Les 25 732 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et du contrat groupe CNSD

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus)

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) RACINES (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) Les dents sont constituées, comme les plantes, de racines invisibles à l'œil

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question,

Plus en détail

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07 7 AS ODONTOLOGIA La 5e réunion du 7AS s est déroulée le 21 Mars 2007 au club de Golf. Nouvelles conférences, nouveau thème. Cette fois-ci, c est la gestion des tissus mous. C est aussi un nouveau lieu,

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

Urgences odontologiques

Urgences odontologiques 25-170-A-10 Urgences odontologiques V. Ahossi, G. Perrot, L. Thery, G. Potard, D. Perrin Si les urgences odontologiques engagent exceptionnellement le pronostic vital, elles sont néanmoins invalidantes

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Texte court du rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire Programme de 5 ème ANNEE Médecine Dentaire Matière Volume horaire théorique Volume horaire Travaux cliniques Volume horaire TD/TP coefficient Mode d enseignement annuel/semestriel ODONTOLOGIE CONSERVATRICE/

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation Odontologie Pédiatrique La Première Consultation 1 ère Consultation Etape incontournable, Nombreux renseignements Dr MOULIS D2 2011 1 2 1 ère Consultation Motif de consultation : Urgence?? Etat de Santé

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE»

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» «PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» Atelier presse du jeudi 28 mai 2009 Avec la participation des Dr Giselle DELHAYE-THEPAUT et Dr Chloé BERTOLUS Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein

Plus en détail

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE.

RESTAURATION EN CERAMIQUE STRATIFIEE SUR ARMATURE EN ZIRCONE. L utilisation de la zircone comme infrastructure pour des réhabilitations prothétiques est récente et peu étudiée par rapport au «gold standard» représenté par le métal. Poussée par l émergence d une philosophie

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Lésions bucco-dentaires en pratique sportive

Lésions bucco-dentaires en pratique sportive GREMAPE 1998 Lésions bucco-dentaires en pratique sportive H. VIDALIN, J. F. BATISSE, J. F. GEORGES La rage de dent et la rage de vaincre ne font pas bon ménage. I1 est dommage qu'un athlète réalise une

Plus en détail

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires Introduction Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour une recherche de foyers infectieux (FIBD). La recherche de FIBD

Plus en détail

Physiologie des Dents Permanentes Immatures

Physiologie des Dents Permanentes Immatures Physiologie des Dents Permanentes Immatures 1 Odontologie Pédiatrique D 1 Dr MOULIS Une dent est Immature tant que la Jonction cémento-dentinaire apicale n est pas en place. 3 4 ans après éruption de la

Plus en détail

CONE BEAM ET ENDODONTIE

CONE BEAM ET ENDODONTIE CONE BEAM ET ENDODONTIE L endodontie est le traitement et la prévention des parodontites apicales dans le but de la conservation de la dent. Ces dernières années, le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed

Plus en détail

Procédure Médecins N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8. Dr C. LECLERE-PEIGNELIN URGENCES DENTAIRES

Procédure Médecins N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8. Dr C. LECLERE-PEIGNELIN URGENCES DENTAIRES N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8 Rédacteurs Date 02/02/2012 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 37 Dr C. LECLERE-PEIGNELIN Validation

Plus en détail

Chirurgie extractive :

Chirurgie extractive : Chirurgie extractive : subtilités et avantages de la CCAM Pour éviter les erreurs et parfaitement comprendre la CCAM, notre spécialiste Me Rudyard Bessis a décortiqué toute la Classification commune médicaux.

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Promoteurs Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale Société Médicale d Orthopédie

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Le 30 juin 2011 Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Nous tenons à vous informer que nous avons décelé certaines erreurs dans la Grille

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE ANALGESIE EN ODONTOLOGIE GENERALITES SUR L ANESTHESIE L anesthésie est le premier temps de toute intervention odontologique. Elle permet de supprimer la sensibilité. L anesthésie permet une amélioration

Plus en détail

Avulsion des. des dents définitives. Diagnostics, aspects cliniques et thérapeutiques

Avulsion des. des dents définitives. Diagnostics, aspects cliniques et thérapeutiques Avulsion des dents définitives: Diagnostics, aspects cliniques et thérapeutiques Thomas von Arx, Andreas Filippi et Daniel Buser Klinik für Oralchirurgie, Zahnmedizinische Kliniken der Universität Bern

Plus en détail

07 : APPAREIL DIGESTIF

07 : APPAREIL DIGESTIF 07 : APPAREIL DIGESTIF 07.01 : ACTES DIAGNSTIQUES SUR L APPAREIL DIGESTIF 07.01.04 : Radiographie de l'appareil digestif 07.01.04.01 : Radiographie de la bouche Par dents contigües on entend : dents ayant

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Troisième partie : anamnèse

Troisième partie : anamnèse Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Normand Aubre 4, Pierre Mackay 5, Richard Mercier 6, Sylvain Gagnon 7 et Élise Shoghikian 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier Urgences dentaires Dre Thérèse Lanthier Diagnostic, cas #1 1. Avulsion de la gencive et de la muqueuse buccale 2. Avulsion dentaire: incisives 3. Fracture dentaire dent 101: racine retenue Plan d action

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin

Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin Congrès lundi 24 octobre 2016 Matin Séance inaugurale de 8h00 à 9h00 Visite de l exposition de 9h00 à 9h30 Prothèse Fixée Grand Amphi ODF Conférences et séances de 9h30 à 12h00 Thème : Esthétique et prothèse

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Agénésie et prothèse implanto-portée

Agénésie et prothèse implanto-portée Agénésie et prothèse implanto-portée Dr Thierry ROUACH Lʼagénésie dentaire est une pathologie plus ou moins handicapante en fonction du nombre et de la position des dents absentes. Certaines agénésie sont

Plus en détail

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin.

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin. 1 Résorption cervicale invasive Grégory Caron CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin Les résorptions cervicales invasives font partie de la famille des résorptions inflammatoires

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

Ionolux. Ionolux. Matériau d obturation verre ionomère, photopolymérisable

Ionolux. Ionolux. Matériau d obturation verre ionomère, photopolymérisable Ionolux Matériau d obturation verre ionomère, photopolymérisable Les matériaux verre ionomère de VOCO des produits éprouvés, vous aidant chaque jour lors de vos soins pratiqués auprès du patient. Depuis

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique 2 Sommaire Dans ce livret d information à destination des patients, vous pourrez trouver les réponses aux questions que vous vous posez à propos

Plus en détail

Les urgences en O.C. www.chir-dent.org - ١ -

Les urgences en O.C. www.chir-dent.org - ١ - Les urgences en O.C I Introduction La pratique d'oc et d'endodontie comprend souvent des actes et des interventions qui doivent être exécuté sur le champ pour soulager le malade dans les plus bref délais.

Plus en détail

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus de soutien parodontaux

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus de soutien parodontaux Robert Charland 1, Marie Champagne 2, Paule Salvail 3, Normand Aubre 4, Richard Mercier 5, Sylvain Gagnon 6, Élise Shoghikian 7 et Pierre Mackay 8 Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement

Plus en détail

Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005)

Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005) Conduite à tenir devant une morsure de chien (213b) Professeur Jacques LEBEAU Novembre 2003 (Mise à jour mars 2005) Pré-Requis : Anatomie faciale Principes de traitement des plaies Principes d'antibiothérapie

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT INFORMATION POUR LE PATIENT Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. «UN CONCEPT SIMPLE, BIEN PENSE ET COMPLET.» DR U. GRUNDER, ZURICH-ZOLLIKON SOMMAIRE Le processus de la réussite. Quel

Plus en détail

LES FRACTURES MANDIBULAIRES

LES FRACTURES MANDIBULAIRES A. LES FRACTURES MANDIBULAIRES 16/03/09 Dr Dubosq Stomato I. Rappels anatomiques A. La mandibule 1. Une branche horizontale 2. Deux branches montantes portant des apophyses 3. La paquet vasculo-nerveux

Plus en détail

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency»

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Introduction DentaPass vous remercie d avoir choisi son kit d urgence dentaire. * DentaPass est un kit d urgence dentaire, qui a pour

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 11 septembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 27 avril 1999 (JO du 4 mai

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000 STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES Révision 2000 Ministère des Affaires Sociales, de la Santé Publique et de l Environnement Conseil Supérieur d Hygiène Adresse: Quartier Esplanade 718

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Pathologies des personnes âgées

Pathologies des personnes âgées 7 ème Journée régionale de formation Hygiène et prévention des infections en EHPAD et EMS Amiens, 7 octobre 2014 Lʼhygiène bucco-dentaire: une mise en bouche de la prévention des infections Dr Clara Kouyoumdjian

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

Gradient thérapeutique

Gradient thérapeutique Le Gradient thérapeutique un concept médical pour les traitements esthétiques Gil Tirlet et Jean Pierre Attal La dentisterie a opéré ces quinze dernières années une véritable mutation qui touche le cœur

Plus en détail

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort)

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Motif de consultation Mr F, 38 ans, consulte aux urgences dans la nuit aux environ de 4h pour douleur dentaire avec œdème de la face.

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011

DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 DESCRIPTION DES DOMAINES D ASSISTANCE DENTAIRE Date d entrée en vigueur le premier janvier 2011 1. CONDUITE CONFORME AU MILIEU PROFESSIONNEL (5 à 10%) 1.1 Appliquer les principes du code de déontologie

Plus en détail

Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES Catégorie «A» - de base remboursables à 100% (re : article 26A) 1. Diagnostic Examen complet Examen de rappel ou périodique Examen d urgence Examen d un aspect particulier Examen parodontal complet Examen

Plus en détail

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Page 1 sur 16 Page 2 sur 16 Protocole d utilisation et de nettoyage de la buse AIR-N-GO PERIO SATELEC SOMMAIRE I - TABLEAU DE RESUME... 4 II - L UTILISATION

Plus en détail

LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment?

LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment? LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment? Si la prophylaxie était auparavant vue comme des mesures de prévention locales, elle est aujourd hui devenue un facteur du style de vie de

Plus en détail

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

Lésions des mâchoires

Lésions des mâchoires Lésions des mâchoires lésions osseuses lésions salivaires lésions odontogènes (et autres kystes) kystes acquis kystes congénitaux tumeurs bénignes (et/ou hamartomes) tumeurs malignes Lésions osseuses lésions

Plus en détail