BILAN DE MANDATURE. La Chambre de Commerce et d Industrie : un atout pour la Martinique!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN DE MANDATURE. La Chambre de Commerce et d Industrie : un atout pour la Martinique!"

Transcription

1 BILAN DE MANDATURE La Chambre de Commerce et d Industrie : un atout pour la Martinique!

2 EDITO 2 «De belles réussites malgré une conjoncture difficile» En cette fin d année 2010, s achève le mandat confié à notre équipe pour présider et impulser la politique de la Chambre de Commerce et d Industrie de la Martinique. Tâche ô combien ardue mais si passionnante! Avec un plan d actions ambitieux pour la période , nous avions placé la barre très haut. A côté des missions traditionnelles de la CCIM, nous avions fait le choix d œuvrer également à la conciliation entre l environnement, le cadre de vie, l économie et les moyens de communication, afin de donner un sens concret au développement durable. Nous avions raison. Tout au long de cette mandature, plusieurs évènements nous ont démontré à quel point, en Martinique peut-être plus qu ailleurs, les dimensions sociétales, économiques et environnementales sont étroitement liées. En 2007, le Cyclone Dean, le tremblement de terre, puis en 2009, la crise sociale de début d année ont fortement impacté notre île et l activité de la Chambre. Toutefois, malgré cette conjoncture particulièrement délicate, la mandature a été marquée par de belles avancées en matière d accompagnement des entreprises, d animation du réseau, de formation et d information, de déploiement des infrastructures portuaires et aéroportuaires. Je retiendrai des actions phares comme : l amélioration continue de nos centres de formation, le partenariat avec HEC, la plateforme Achat-Martinique.com, la nouvelle gare maritime dédiée au transport inter-îles de passagers, les études lancées pour permettre le développement d un trafic de transbordement sur le Port, le centre Agoratech de sensibilisation aux TIC, la redynamisation des centres-villes, le lancement et la coordination du label «Qualité Tourisme», le redressement du trafic aérien, les études lancées pour permettre l implantation de nouvelles boutiques et d un hôtel d affaires à l Aéroport, etc. Quoi qu il en soit c est avec énormément d ardeur et de persévérance que nous avons relevé le défi du développement économique de la Martinique en partenariat avec les autres acteurs institutionnels et socioprofessionnels. Des enjeux de taille attendent encore la CCIM dans les prochaines années, avec notamment la réforme sur la gestion des concessions, mais plus généralement l accompagnement du tissu économique vers une nécessaire mutation pour plus de maturité, d excellence, d «endogénie». C est sans nul doute la seule voie possible pour permettre à la Martinique de s extraire des difficultés économiques qu elle traverse actuellement. La CCIM est un atout pour la Martinique. Bon courage à la nouvelle équipe et longue vie à la CCIM! Sommaire EDITO LE PLAN DE MANDATURE DES ÉLUS ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES VALORISER LE TERRITOIRE FORMER LES HOMMES DÉVELOPPER LE PORT CONFORTER L AÉROPORT DES HOMMES ET DES FEMMES AU SERVICES DU DÉVELOPPEMENT P 2 P 3 P 4-5 P 6-7 P 8-9 P P P Claude POMPIERE

3 LE PLAN DE MANDATURE DES ÉLUS 3 Dès leur arrivée en décembre 2004, les élus de la Chambre de commerce en charge de la politique de la Chambre pour la période ont souhaité structurer les orientations de la Chambre en définissant un Plan de mandature. Une méthodologie originale avec Top 300 Pour construire ce Plan de Mandature, la Chambre a organisé une large concertation des socioprofessionnels pour être au plus près des besoins. L opération Top 300 a consisté à recueillir l avis d un échantillon représentatif de 300 chefs d entreprise quant aux orientations stratégiques proposées par le Bureau. C est suite à leurs suggestions que le Plan de Mandature a été finalisé. 7 axes stratégiques Ce plan était composé de 7 axes stratégiques : - Soutenir la création et la reprise d entreprises pérennes - Agir pour la performance de l entreprise - Favoriser l évolution des secteurs du commerce, de l industrie et du tourisme - Animer et promouvoir le pôle économique martiniquais - Former aux compétences de l entreprise et aux métiers de demain - Développer les infrastructures portuaires et aéroportuaires et créer des zones d activités - Concilier environnement, cadre de vie, économie et moyens de communication Ces axes stratégiques ont été déclinés par des objectifs généraux et des plans d actions pour chacune des directions de la Chambre. Le Plan de mandature, ainsi complété, a constitué une véritable feuille de route pour l ensemble des collaborateurs de la CCIM, comme l atteste les rapports d activités annuels des services. Il est à noter que pour réaliser le plan d actions, la mandature a bénéficié d une année supplémentaire. Du fait de la réforme nationale des CCI, l Etat a prolongé le mandat des Elus en place d 1 an jusqu à fin Composition du Bureau de la CCIM durant la mandature PRESIDENT : Claude POMPIERE 1er VICE-PRESIDENT : Bernard de GENTILE 2ème VICE-PRESIDENT : André ARMOUGON TRESORIER : Joseph de JAHAM TRESORIER-ADJOINT : Hubert AUBERY SECRETAIRE : Marius MARTIAL SECRETAIRE-ADJOINT : Franck BEAUFRAND CHARGE DE MISSION : Benoît LE CESNE CHARGE DE MISSION : Fred AUGUSTIN CHARGE DE MISSION : Alain AUDENAY CHARGE DE MISSION : Bruno POMPIERE

4 ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES 4 Mission traditionnelle de la CCIM, l accompagnement des entreprises a constitué une des priorités pour la Chambre entre 2005 et 2010, d une part pour faire face aux circonstances conjoncturelles de 2007 et 2009 mais également pour répondre aux orientations stratégiques du plan de mandature fixées dès L Espace Entreprendre de la CCIM est devenu un référent pour le soutien, la création et la reprise d entreprises pérennes dans le cadre du réseau régional «Cap Performance». La proximité a donc été au cœur des préoccupations. Elle a constitué une réponse à l augmentation des formalités enregistrées au CFE. La thématique de la transmission a également été un axe fort de l action menée au cours de ces cinq années. La CCIM a lancé en 2005 les forums «Entreprendre en Martinique» qui se sont ensuite déroulés tous les deux ans. Permettre aux entreprises d optimiser au mieux les TIC, c est l objectif poursuivi par l Agoratech, le centre de sensibilisation aux TIC pour les entreprises, mis en place par la CCIM. Il a ainsi reçu plus d un millier d entreprises en 3 ans. L Agoratech a participé au projet Dialectic lancé par le Conseil Général de la Martinique afin de favoriser l insertion par les TIC. D autres actions

5 comme l organisation des Journées de la e-entreprise durant 5 ans ont également contribué à développer au sein des entreprises une sensibilisation aux usages d internet. La contribution de la Chambre dans l organisation de la manifestation internationale «NOVATECH - MADINTECH», a permis de renforcer les liens interentreprises dans ce secteur. En 2008, la CCIM a lancé une véritable plate-forme de commerce électronique mutualisée avec un dispositif d assistance aux TPE intéressées par la vente en ligne. Enfin, la CCIM a continué d animer le Comité de Pilotage de la Société de l Information qu elle a initié en 1998 et a coordonné pendant cette mandature plusieurs études dans le domaine des TIC (état de l internet public, schéma directeur des usages d internet, etc). La dématérialisation des procédures de création d entreprise est devenue opérationnelle, notamment avec la plate-forme internet CFE.Net, anticipant les missions et obligations du Guichet Unique voulu par l Etat avec comme première nouvelle responsabilité transférée la délivrance des cartes de commerçants ambulants. Par ailleurs, afin de réduire les délais d obtention des Kbis délivrés par le Greffe, la CCIM a souhaité qu une liaison EDI soit mise en place entre le CFE et le Greffe. Cette liaison fonctionne depuis avril Pour contribuer à la performance de l entreprise, la CCIM a également conçu des dispositifs de «prévention et de suivi de la TPE». Un accompagnement spécifique a été prévu pour la cible des créateurs à travers le «suivi post-création». Des financements européens ont été mobilisés pour en alléger les coûts pour les bénéficiaires. La CCIM constitue une interface privilégiée pour le déploiement à l international, puisqu elle en est dorénavant le référent dans le cadre du réseau «Cap Performance». Elle est aussi le correspondant des organismes tels UBIFRANCE ou la COFACE. La CCIM a aussi réalisé (en partenariat) un site internet dédié à l export et organise depuis 2006 un forum «Martinique Export» tous les deux ans. Après le tremblement de terre en Haïti, la CCIM a proposé un programme d actions pour les entreprises martiniquaises souhaitant se positionner dans le cadre de la reconstruction pour impulser une nouvelle dynamique et structurer l action pour 5 ans lancement des GRVD : Grands Rendez-Vous des Décideurs (réunion annuelle où la CCIM invite les décideurs économiques et politiques à réfélchir ensemble sur un sujet de prospective pour la Martinique) entrée en service du nouveau terminal portuaire de la Pointe des Grives lancement du 1 er Forum «Entreprendre en Martinique» lancement d une nouvelle politique pour la formation 1ère journée de la e-administration Obtention de la certification ISO pour les Centres d information des Entreprises de la CCIM Organisation du Forum de la Montagne Pelée

6 VALORISER LE TERRITOIRE 6 La mandature s était fixée comme axes stratégiques pour animer le territoire, de favoriser l évolution des secteurs du commerce, de l industrie et du tourisme d une part, d animer et de promouvoir le pôle économique martiniquais d autre part, et plus transversalement, concilier l environnement le cadre de vie et l économie. De nombreuses actions ont été menées tout au long de la mandature pour atteindre ces objectifs. La redynamisation des centres bourgs, identifiée comme un facteur rééquilibrant de la dynamique du territoire, a fait l objet d une signature de Convention partenariale CCIM CCNM pour l accompagnement technique à la mise en œuvre d un projet visant le développement économique du territoire pour doter les communes du Nord d espaces économiques et urbains attractifs. Une nouvelle visibilité aux professionnels du tourisme qui ont eu la possibilité d améliorer leur image grâce à l obtention de la marque «Qualité Tourisme». Managée par la CCIM, cette opération d accompagnement des entreprises du secteur touristique a eu pour répercussion également de sensibiliser les acteurs du tourisme au caractère indispensable de la qualité pour pérenniser leur activité.

7 Pour fédérer les acteurs économiques, une condition sine qua non à la valorisation du tissu socioéconomique martiniquais, la CCIM s est impliquée dans toutes les réflexions stratégiques comme les Accords de Partenariat économique (Europe-Caraïbe), le SMDE (Schéma Régional de Développement Economique), les programmes opérationnels et la Zone Franche Globale, la LODEOM, les Etats Généraux de la Martinique (organisés par le Président de la République en 2009), et le plan de relance. Par ailleurs la CCIM a lancé ou a accompagné la mise en réseau des professionnels de la Montagne pelée et de Tartane Village pour les soutenir dans leur développement en les aidant à se regrouper, se structurer dans une démarche de travail en réseau et mener une action marketing collective. Pour promouvoir un pôle économique d excellence avec une volonté de développement durable, la CCIM a lancé, avec ses partenaires, une étude stratégique sur le développement économique de l espace Sud en 2007, puis une étude sur l optimisation des zones d activités économiques de l île en Par ailleurs, la CCIM a créé le Forum QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement) pour informer les entreprises sur le contexte réglementaire, les normes et bonnes pratiques applicables dans ces domaines s inscrit véritablement dans la mise en oeuvre des orientations stratégiques Restitution des travaux du TOP Conférence sur le transport aérien Rendez-vous de la transmission et reprise d entreprises Modernisation du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) avec la mise en place de nouveaux logiciels Salon Martinique Export réalisation du 1er Guide pratique des Prestations de la CCIM par le Cabinet du Président et la Direction de l Information et de la Communication Journée de la e-entreprise (ex journée de la e-administration) Installation de l Agence du Marin en 2006 dans la zone d Artimer dans de nouveaux locaux plus adaptés et plus accueillants

8 FORMER LES HOMMES 8 Développer l apprentissage, répondre à des demandes de filières spécialisées ou encore accroître l offre de formation continue, tels étaient les objectifs fixés par le Plan de Mandature pour la Direction de la Formation. Présente à 3 niveaux (formation continue, école de gestion et de Commerce, centre de Formation des apprentis du Tertiaire), la CCIM a su se montrer très dynamique pour renforcer la compétence des Martiniquais. La montée en charge du CFA Tertiaire a contribué au développement de l apprentissage. La carte des formations s est élargie. Le CFA propose maintenant des diplômes du CAP à la Licence Professionnelle. Les taux de réussite du CFA de la CCIM sont les meilleurs des CFA de la Martinique et la qualité de la gestion administrative de notre CFA est reconnue. Pour améliorer l accueil des apprentis, le CFA a intégré de nouveaux locaux spacieux (2000m²) et sécurisés à Fort-de-France (Chateauboeuf) en En 5 ans, le CFA de la CCIM est passé de 300 à 500 apprentis formés par an.

9 La centre de formation continue de la CCIM «CCIM Formation» est en situation de leadership dans le domaine de la formation continue grâce à d importants marchés remportés auprès de partenaires tels que le Conseil Régional ou le Pôle Emploi. CCIM Formation propose une offre très complète avec une centaine de thèmes proposés en inter entreprises répondant aux besoins sectoriels spécifiques et des cycles diplômant (niveau I à IV). De plus, CCIM Formation a conçu des dispositifs collectifs afin de répondre aux problématiques communes d entreprises. L ingénierie nécessaire est mise en place pour trouver des préfinancements. Les équipes ont intégré de nouveaux locaux en 2007, 1 100m² à Manhity, au cœur même des Zones d activité. Les élus ont souhaité dans leur Plan de mandature que la formation continue permette aussi d améliorer la formation des cadres et des dirigeants martiniquais. Pour ce faire, CCIM-Formation a réussi à mettre en place un partenariat avec HEC (lancement du Certificat d Etudes Supérieures des Affaires en octobre 2010), l Université de Sherbrooke au Canada (lancement d un MBA incluant une solide formation sur le dialogue social en octobre 2009) et l IAE de Bordeaux (MBA en formation continue proposé par notre Ecole de Gestion et de Commerce). Par ailleurs, CCIM-Formation a ouvert en 2009 une Ecole des Managers qui forme de futurs repreneurs d entreprise sous le signe de la proximité, de la qualité et l innovation 9 2ème forum «Entreprendre en Martinique» La CCIM devient le relais officiel du Plan Qualité Tourisme national. Evènementiel «Les 10 ans du CFA» Signature de la Charte du Mécénat Culturel Obtention par la CCIM du Prix Qualité Martinique 2007, mention Amélioration Continue Organisation du salon Novatech/Madintech (Nouvelles technologies dans la Caraïbe) à Fort-de-France lancement des études pour la mise en place de la plateforme ECOBIZ, communauté d entreprises en ligne permettant de s informer, de veiller, des conseils en ligne des spécialistes de la CCIM et d experts sélectionnés par la Chambre Les jeunes martiniquais formés à la CCIM peuvent désormais voyager plus facilement et trouver éventuellement du travail dans d autres pays. C est le souhait formulé par les élus de la mandature et qui a amené l Ecole de Gestion et de Commerce (EGC) de la CCIM a intégré le programme européen ERASMUS. Depuis 2008, l EGC est autorisée à délivrer le titre de Bachelor (reconnu mondialement au niveau Licence dans le système LMD) à ses étudiants qui seront ainsi mieux reconnus à l étranger.

10 DÉVELOPPER LE PORT 1 0 Si le Port a connu une baisse du trafic liée à la conjoncture économique, la mandature s est attachée à optimiser les moyens de cette infrastructure et à augmenter sa productivité. Une offre de tarifs attractifs a permis de développer une activité de transbordement significative entre Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Roseau et Castres. Les élus ont initié les démarches en vue de la réorganisation du travail et du financement des investissements nécessaires à court et moyen terme. Afin d assurer la pérennité du haut niveau technique d équipements du port, de nombreux investissements ont été réalisés. C est le cas pour la nouvelle gare maritime de passagers pour l inter-îles, au quai ouest, en fonction depuis 2010 et d une capacité de 1000 passagers. Sur le secteur Est, des aménagements sont en cours pour la création de lignes maritimes de cabotage. Concernant le secteur de la croisière, le bureau a voté en 2010 un projet ambitieux visant notamment à améliorer le circuit emprunté par les passagers et réaliser des aménagements du hangar du quai des Grands Cargos et des Tourelles. La contribution de la CCIM à la croisière concerne aussi le projet d extension du terminal de la Pointe Simon dont le financement est en cours de finalisation.un projet d extension de la Pointe des Grives est en cours d étude afin de faire passer la capacité du terminal à EVP en 2014.

11 La mise à disposition de terrains aux entreprises privées importatrices de vracs solides tels que le charbon, granulats, engrais et grains a été testée. Après plusieurs réunions avec les carriers et les services de l Etat une expérimentation de transport d agrégats entre Saint-Pierre et le port de Fort de France a eu lieu en janvier Les nouvelles technologies sont au cœur de la politique de développement du port. Le pilotage des activités par tableaux de bord avec la mise en place d un «Entrepôt de Données Business Object» en 2005, l acquisition d outils informatiques d aide à la planification et au suivi de l activité du personnel (logiciel AGIR en 2006) ou encore le développement d outils informatiques de communication avec les usagers du port (logiciel GIMNAUTE) sont autant d actions qui ont permis de mieux gérer cette concession. Par ailleurs, la CCIM a continué les études préalables et la sensibilisation de la communauté portuaire qui ont permis le lancement en 2008 de la plate-forme AP+ de suivi des marchandises transitant par le Port. La coopération inter caraïbes est une voie privilégiée pour développer l activité de la concession. Les élus de la CCIM ont souhaité réfléchir sur la problématique du transport de passagers inter-îles, sur l harmonisation du traitement des passagers dans les gares maritimes et la recherche de pistes de développement de ce trafic. Un projet dans ce sens est en cours (financé par INTERREG) avec les ports de Roseau, Ca stries et Pointe-à-Pitre. Le Projet BECCA (Bourse Electroniquee de Cabotage Caribéen) constitue une autre action en faveur du développement de la coopération inter-caraïbes ou l entreprise au coeur des préoccupations de la CCIM Etude sur l Internet public Lancement de la plateforme internet www achat-martinique.com Lancement officiel de la mission d étude sur les zones d activités économiques (ZAE) de la Martinique Lancement du dispositif EDEC (Engagement pour le Développement de l Emploi et des Compétences), Réflexion sur le renouvellement des concessions aéroportuaire et portuaire

12 CONFORTER L AÉROPORT 12 En plus du transport de voyageurs, l aéroport regroupe des activités complémentaires par le biais d un centre d affaires, d une zone de fret et d une Zone d aviation Générale. La politique impulsée par la CCIM a permis d augmenter certains indicateurs comme notamment le nombre de passagers locaux transportés. L Aéroport est devenu un acteur incontournable du développement du transport aérien. Il a contribué au retour des compagnies : Air Canada, American Airlines et Liat et organise deux fois par an la conférence du développement du transport aérien réunissant tous les acteurs du secteur (voyagistes, compagnies, ). Le trafic passagers a confirmé un redressement significatif depuis Le potentiel commercial de la plate-forme aéroportuaire a été une des priorités des élus ce cette mandature. À la demande de la Commission Aéroport, un espace d affaires (bureaux, boutiques, hôtel, etc) a été mis à l étude. A la suite de ces réflexions, des appels d offres ont été lancés devant aboutir dans un premier temps à l installation de boutiques supplémentaires sur le parking de l Aéroport.

13 Plus de 30 millions d Euros ont été investis pour la mise en conformité des équipements aéroportuaires et le lancement de projets commerciaux depuis La CCIM a également organisé le 1er Salon International de l Aéronautique de l Aéroport International Martinique Aimé Césaire à la Zone d Aviation Générale en Ce premier salon international de l Aviation et des métiers de l Aéronautique constitue le premier grand évènement consacré à l activité aéronautique et extra-aéronautique en Martinique et dans la Caraïbe. Grâce à son changement de dénomination, «Aéroport International Martinique Aimé Césaire», l aéroport est identifié plus aisément à l international comme celui de la Martinique. Ce changement de nom permet aussi de rendre hommage au plus illustre des Martiniquais. Dans le cadre de la Coopération Régionale, l Aéroport a confirmé sa position de «plate-forme publique stratégique» en servant de hub pour le transfert des secours aux sinistrés lors du séisme qui a eu lieu en janvier 2010 en Haïti marquée par de très fortes turbulences sociales contraignant la CCIM à consacrer une partie de ses efforts à la sauvegarde des entreprises Participation aux Etats Généraux Mise en place d un numéro vert pour répondre aux questions des entrepreneurs durant la crise Organisation du Tour de la Martinique pour l emploi Semaine européenne des PME Participation au Plan Qualité Tourisme

14 DES HOMMES ET DES FEMMES AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT 14 Dans un contexte d évolution du réseau consulaire, des chantiers importants ont été continués ou lancés au niveau du fonctionnement interne de la Chambre de Commerce et d Industrie de la Martinique. Positionner la CCIM comme une e-cci. Les élus de cette mandature ont appuyé les projets allant dans ce sens : site internet de création d entreprise en ligne CFE. net, site internet de réponse aux marchés publics, site de présentation des aides aux entreprises (Sémaphore), sites internet du Port, du CFA et de la formation continue, annuaire de commerce électronique (achat-martinique. com), dématérialisation en cours des processus Courrier et Factures Fournisseurs, utilisation du e-vote pour les élections consulaires de 2010, etc. Progresser dans la démarche Qualité. Le Service Informatique, la Direction des Services Aéroportuaires et le Centre de Formalités des Entreprises ont obtenu leur certification ISO 9001 dès Pendant cette mandature, l effort a été maintenu : le Centre d Information des Entreprises et le Port de Fort-de-France ont obtenu leur certification ISO9001 respectivement en septembre

15 2005 et en décembre Le Fichier des Entreprises a obtenu sa certification ISO9001 en juin 2008 et la Cellule Communication vers les Entreprises en juin La mise en œuvre de la nouvelle classification des emplois du personnel administratif des CCI a été entamée dès le dernier trimestre Ce projet a mobilisé l ensemble du personnel. Notifié à la fin juillet 2009, le nouveau positionnement des emplois a pris effet au 1er juillet 2008 conformément aux accords Nationaux de 2006 et à la décision de la Commission Paritaire Locale. Par ailleurs, un plan de formation pluri-annuel de l encadrement a été initialisé en L application de la convention collective nationale des entreprises de transports aériens (personnel au sol) s est achevée au mois de Septembre 2009 par la signature d un accord local avec les organisations syndicales. Les instances de représentations du personnel de droit privé dans les concessions ont été mises en place. Pour la première fois, des Délégués du Personnel ont été désignés et des Comités d Etablissement ont été créés dans les concessions. Ces instances ont respectivement remplacé les Commissions Paritaires et les Commissions Consultatives au Port et à l Aéroport. Optimiser la collaboration interne et l utilisation des TIC. Une refonte complète de l Intranet de la CCIM a été initiée, ainsi qu une modernisation des outils bureautiques et une mise en place de nouveaux outils de travail collaboratif. L objectif est de créer avec ces outils un dispositif qui déclenchera, après une phase d appropriation par les collaborateurs, une accélération des échanges et des innovations favorisant la réactivité et la mobilités , une année supplémentaire pour faire aboutir des projets d envergure transfert du CFA Tertiaire géré par la CCIM dans de nouveaux locaux plus adaptés à Chateauboeuf, Fort-de-France regroupement à l immeuble CCIM situé dans la ZI de Manhity au Lamentin de plusieurs services pouvant réaliser des prestations utiles aux entreprises à proximité immédiate des principales zones d activité de l île lancement d un partenariat avec la prestigieuse école HEC Obtention d un financement de 4 M de l'afd pour la réalisation d'un Campus Consulaire inauguration de la gare maritime inter-îles du Quai Ouest Création d un site internet pour le Port de Fort-de-France

16 Coordonnées CCIM 50 rue Ernest Deproge Fort-de-France Tél. : ou Numéro vert : Adresses des principaux sites internets Portail CCIM Annuaire des commerçants et place de marché Label Qualité Tourisme Centre de Formation des Apprentis du Tertiaire Centre de Formation Continue Ecole de Gestion et de Commerce Aéroport Aimé Césaire Port de Fort-de-France RÉALISATION MOTS D ICI - IMPRESSION COULEURS D ILES

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

Aéroports Pour vos déplacements et votre export Des infrastructures performantes... 10

Aéroports Pour vos déplacements et votre export Des infrastructures performantes... 10 mode d emploi Appui aux entreprises Sautez le pas! Créez votre entreprise......................... 4 Formation Pensez-y! Une formation pour chacun de vos besoins....... 8 Aéroports Pour vos déplacements

Plus en détail

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION

2011/2015. La CCI, ICI IL S ENTREPREND NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS AVEC LES ENTREPRISES BRETAGNE AMBITION BRETAGNE AMBITION 2011/2015 NOUVELLE MANDATURE L AVENIR NE SE PRÉDIT PAS IL S ENTREPREND La CCI, ICI AVEC LES ENTREPRISES NOUVELLE ÉQUIPE ÉLUE : UN NOUVEL ÉLAN, UNE AMBITION EMMANUEL THAUNIER Président

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Un plan stratégique de développement sur cinq ans

Un plan stratégique de développement sur cinq ans CCI 2009-2014 Un plan stratégique de développement sur cinq ans Appui aux entreprises Formation Développement économique du pays Notre expertise Notre feuille de route sur cinq ans " La CCI a validé en

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Tél +33 (0)4 13 94 04 39 / Fax +33 (0)4 13 94 04 10 2 Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Jacques Pfister, Président de la CCI

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former

CCI Dordogne. Axes stratégiques 2011 ı 2015. cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former CCI Dordogne Axes stratégiques 2011 ı 2015 cci dordogne ı entreprendre ı équiper ı former Evolution du nombre d entreprises entre 2005 et 2010 8 000 7 000 6 000 5 000 4 000 3 000 6 125 5 151 2 522 6 472

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

7 Août 1830. 1980. Inauguration des nouveaux locaux de l Hôtel Consulaire

7 Août 1830. 1980. Inauguration des nouveaux locaux de l Hôtel Consulaire 7 Août 1830 1971 Création de la CCI Réunion : 37 ème Chambre de l Histoire de France, par arrêté du Gouverneur de l île Bourbon 1956. Concession de l outillage portuaire 1958. Inauguration du premier Hôtel

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012.

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012. Conférence sociale Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE Juillet 2012 Page 1 Introduction Si la production va mal en France, c est d abord en

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI L engagement du gouvernement est total en matière d amélioration de la compétitivité des entreprises et de l emploi. Le Pacte de croissance

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage Cadres dirigeants d entreprise de production agricole Mise à jour : 2 décembre 2014 Les 4 organismes pilotant la formation Ingénieur par apprentissage

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 Service Communication - ULCO 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque

Plus en détail

l Agence française pour le développement international des entreprises

l Agence française pour le développement international des entreprises Présentation du partenariat entre le Secrétariat d Etat à l Outre Mer (SEOM) et UBIFRANCE Christian BENOIT Direction interrégionale du commerce extérieur Antilles - Guyane DRCE: Qui sommes-nous? Vous avez

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur

Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur C l u s t e r P a c a L o g i s t i q u e Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur Le Cluster Paca Logistique, candidat aux labellisations Pôle de compétitivité et PRIDES,

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER

PRESERVER GRANDIR ENTREPRENDRE PARTAGER ETUDIER BOUGER TULLE 2014-2020. Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER ENTREPRENDRE BOUGER ETUDIER 2014-2020 Projet de ville ENTREPRENDRE PARTICIPER HABITER GRANDIR PRESERVER PARTAGER BOUGER ENTREPRENDRE ETUDIER 2014-2020 Projet de ville Soutien

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion

Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion LA RÉUNION QUE NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE www.regionreunion.com Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion DOSSIER DE PRESSE 22 JUIN 2012 SÉMINAIRE Sommaire 3 Préambule 4 Des formations

Plus en détail

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence 2009-2012 PROGRAMME D URGENCE Ensemble pour l école de la réussite 2009-2012 ESPACE 1 ESPACE 2 ESPACE 3 ESPACE 4 Rendre effective l obligation de

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE

LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE LANCEMENT DE LA PLATEFORME DE LA FILIERE AUTOMOBILE Automobile Club de France, mardi 9 juin 2009 09/06/09 Une évolution majeure de la relation clients-fournisseurs dans la filière automobile française

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Le diagnostic de la Commune de Frameries

Le diagnostic de la Commune de Frameries ATELIER ADL : «Clés pour réussir le diagnostic de votre territoire», Namur, le 24/4/2007. Le diagnostic de la Commune de Frameries L. MOYART, Responsable ADL et Chercheur associé aux FUCaM. Contexte d

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises

Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises Réforme du dispositif d aide à l internationalisation des entreprises D O S S I E R D E P R E S S E O c t o b r e 2 0 0 8 Information journalistes : Dominique Picard, Responsable Relations presse, UBIFRANCE

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise

LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE. Créer, reprendre, transmettre une entreprise LES SOLUTIONS POUR ENTREPRENDRE Créer, reprendre, transmettre une entreprise GUIDE DES PRESTATIONS EDITION 2015 / 2016 C H A M B R E D E C O M M E R C E E T D I N D U S T R I E D U V A R LES SOLUTIONS

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Financement Haut de Bilan

Financement Haut de Bilan Financement Haut de Bilan Renforcer les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises régionales pour les accompagner dans leurs projets de développement. Personnes physiques créateurs et repreneurs

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE

Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE Rapport Annexe au SCHEMA DIRECTEUR DU RESEAU DES CCI D ALSACE Assemblée générale du 30 mars 2006 Chambre Régionale de Commerce et d'industrie d'alsace 3 quai Kléber BP 20003 67085 STRASBOURG CEDEX Tél.

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Maison de l Emploi et Développement Durable

Maison de l Emploi et Développement Durable Maison de l Emploi et Développement Durable Comité de Pilotage Mardi 1 er Juillet 2014 14h30-16h30 Salle Matisse, Espace Cambrésis 14 rue Neuve, 59400 Cambrai Accueil - Introduction Hubert DEJARDIN Président

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mardi 26 mai 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Lancement du nouveau cadre de référence

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE

LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE LE 9EME ARRONDISSEMENT AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA METROPOLE LYONNAISE Dossier de presse 24 septembre 2009 SOMMAIRE I LA DUCHERE : UN NOUVEAU TERRITOIRE POUR ENTREPRENDRE Une offre de services

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE

UNE ÉCOLE D INGÉNIEUR D EXCELLENCE POUR L AFRIQUE SOMMAIRE L ÉCOLE CENTRALE CASABLANCA, L EXCELLENCE UNIVERSITAIRE À VOCATION PANAFRICAINE... 2 L ÉCOLE CENTRALE PARIS, DEVENUE CENTRALESUPELEC LE 1 ER JANVIER 2015... 3 LE RÉSEAU INTERNATIONAL DES ÉCOLES

Plus en détail

MARCHE D ETUDE ETUDE DE PREFIGURATION DU BUREAU DE LA MOBILITE ET DU DEVELOPPEMENT TRANSFRONTALIER CAHIER DES CHARGES

MARCHE D ETUDE ETUDE DE PREFIGURATION DU BUREAU DE LA MOBILITE ET DU DEVELOPPEMENT TRANSFRONTALIER CAHIER DES CHARGES MARCHE D ETUDE ETUDE DE PREFIGURATION DU BUREAU DE LA MOBILITE ET DU DEVELOPPEMENT TRANSFRONTALIER CAHIER DES CHARGES 1 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 2 Renseignements sur l intercommunalité 3 Contexte et origine

Plus en détail

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant

«Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» Présentation du guide pratique du cédant Dossier de presse Sommaire «Mode, luxe, métiers d art : comment transmettre votre PME?» : Un guide pratique à l issue du dispositif de soutien aux TPE/PME Conférence du 5 mars 2014 Communiqué de presse

Plus en détail