Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT. Florian Giraud IDEFIA. Youssef Goudhane Energetic Performance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT. Florian Giraud IDEFIA. Youssef Goudhane Energetic Performance"

Transcription

1 Véronique & Dominique Rambault Ateliers RAMBAULT Florian Giraud IDEFIA Youssef Goudhane Energetic Performance

2 Véronique & Dominique Rambault des Ateliers RAMBAUL chef de file du GT13 Leurs besoins Pourquoi ce marché? Quelles opportunités? Quels axes d amélioration? Quels nouveaux outils? Leurs attentes Leurs perspectives Nouvelle stratégie d entreprise Nouveau positionnement sur le marché Efficacité thermique à développer sur tous types de construction Meilleure communication avec les clients et avec ses équipes pour être plus exigeants

3 Youssef Goudhane Energetic Performance - formateur

4 l opération «Bâtiments Métalliques RT2012(BBC)»

5 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques Dans un contexte énergétique complexe: augmentation des coûts de l énergie, raréfaction des ressources fossiles, impact néfaste des émissions de CO2 sur l environnement, etc. le bâtiment représente un enjeu stratégique.

6 Contexte énergie Les consommations d énergie en France 27 % 23,9 % 6 % 45,8 % Le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) est le premier consommateur d énergie : Actuellement 660 TWh/an. Sa consommation est en augmentation de 30 % au cours des 30 dernières années Le chauffage représente près des 2/3 de ces consommations d'énergie et la majeure partie des émissions de CO 2 en raison du contenu élevé en carbone des combustibles fossiles et de l'électricité utilisée lors des périodes très froides.

7 contexte 7

8 évolutions des exigences réglementaires «La route est droite mais la pente est forte» Évolution des consommation réglementaires 5 usages, kwepm2shon.an (combustibles zone H2)

9 9 Pour aller plus loin BEPOS RT 2012

10 ET Nous les métalliers???? Les constructeurs de maisons à ossature métallique sont peu nombreux!!!!!! Ce marché de niche (maison individuelle et habitat collectif) est peu exploité!!!!!!

11

12 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques La RT 2012 encourage(oblige) à construire autrement : architecture plus compacte prise en compte systématique de la meilleure orientation pour profiter des apports naturels de lumière et d ensoleillement

13 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques installation de protections solaires (stores, débords de toit, végétation) pour faciliter le rafraîchissement des pièces orientées au sud mise en place d espaces tampons (garage, buanderie) au nord isolation thermique renforcée

14 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques La RT 2012 encourage(oblige) à construire autrement : «L Obligation de résultats» va changer fondamentalement l acte de construire de l ensemble des acteurs de la construction. pour nous aussi!!!!!!

15 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques Art. 23 de Arrêté 26 Octobre 2010: Comptage - Mise en œuvre de systèmes permettant de mesurer ou d estimer la consommation d énergie de chaque logement Art. 17 de Arrêté 26 Octobre 2010: Isolation Obligation de test de perméabilité à l air Art. 17

16 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques Art. 6, 7, 21 de Arrêté 26 Octobre 2010: Chauffage / Rafraîchissement - Optimisation des performances des parois vitrées et des occultants. Art. 20 de Arrêté 26 Octobre 2010: Éclairage - Exigence de surface minimale de parois vitrées

17 Constat initial RT2012 et BBC : le bâtiment au cœur des enjeux énergétiques La RT 2012 encourage(oblige) à construire autrement : C est une opportunité formidable pour nos entreprises Encore faut-il c est préparer et ce former,

18 Une propositions de Union des Métalliers : Formation: Bâtiments Acier RT2012(BBC) Mener des actions de fond pour développer les maisons à ossatures métalliques BBC Développer l offre et la formation de personnel spécialisé Formatio

19 FORMATION CONTINUE (10 jours) Objectifs: Connaître et comprendre les engagements du Grenelle de l Environnement, la Réglementation Thermique 2005/2012 et leurs impacts sur les bâtiments en construction métallique. Appréhender les chantiers BBC avec le calcul des performances thermiques et énergétiques, les bonnes pratiques relatives à l isolation thermique dans la conception et la mise en œuvre des bâtiments en construction métallique. Méthode : Développement théorie des thèmes suivants : Enjeux climatiques et énergétiques; la Réglementation Thermique; la thermique appliquée aux bâtiments; Maison BBC et principe du bio-climatisme; gérer la synthèse chantier; les bonnes pratiques d un chantier BBC

20 FORMATION CONTINUE (10 jours) Programme: RT2012 SAVOIR VENDRE LES ECONOMIES ENERGIES SAVOIR VENDRE LA SOLUTION ACIER MAITRISIER LES LOGICIELS DE CALCUL THERMIQUE CONCEPTION BIO-CLIMATIQUE OSSATURE METALLIQUE ET LA PERFORMANCE ENERGETIQUE SOLUTIONS TECHNIQUES DES BATIMENTS A HAUTE PERFORMANCE ENERGETIQUE

21 FORMATION CONTINUE (10 jours) Date de la prochaine session RT2012 : 01 et 02 Octobre 2013 VENDRE E.E. : 24 et 25 Octobre 2013 VENDRE Sol. ACIER : 14 Novembre 2013 LES LOGICIELS DE CALCUL : 15 Novembre 2013 CONCEPTION BIO-CLIMATIQUE: 25 Novembre 2013 OSSATURE METALLIQUE : 26 Novembre 2013 SOLUTIONS TECHNI.: 10 et 11 Décembre 2013

22 Module 1 La RT2012 Durée Tarifs Prérequis Programme 1 journée (7 heures) 350 H.T./jour/stagiaire Avoir des connaissances en bâtiment et des notions de thermique du bâtiment. ENJEUX CLIMATIQUES ET ENERGETIQUES Introduction au développement durable La part du bâtiment dans les consommations d énergie Les protocoles européens et mondiaux, le Grenelle de l Environnement NOTIONS DE THERMIQUE DU BATIMENT Coefficient U d une paroi Ponts thermiques intégrés et de liaison Besoins et consommations énergétiques Confort d été LE CADRE REGLEMENTAIRE Principes de conception bioclimatique Exigences de performance : coefficient Bbio, consommation Cep, confort d été, étanchéité à l air, Exigences de moyen : surface mini de parois vitrées, limitation des ponts thermiques, La vérification de la RT : à l étape du permis de construire et à la réception (contrôle par tierce partie et contrôle de l étanchéité à l air, ) Les obligations de chacun des intervenants : objectifs et enjeux

23 Module 2 Porter une offre globale Durée Tarifs Prérequis Programme 2 journées (14 heures) 200 H.T./jour/stagiaire soit 400 H.T. Connaître les exigences de la RT2012. Savoir quels corps de métier peuvent interagir avec celui du Métallier. L OFFRE GLOBALE EN RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE La définition, la différence avec l approche globale Les enjeux pour les entreprises du bâtiment LE MARCHÉ DE LA RÉNOVATION DURABLE L étude de marché Les partenaires Les contraintes et ressources du marché LE POSITIONNEMENT DES ENTREPRISES DU BÂTIMENT SUR CES MARCHÉS La concurrence et les autres acteurs Tirer profit de ses atouts pour se différencier Se faire connaître et reconnaître : «Les Pros de la Performance Energétique» : Marque de la FFB LES OUTILS DE COMMUNICATION ET DE PROMOTION Les supports de communication Le réseau L image et la réputation de l entreprise LES ÉTAPES DU PROCESSUS DE VENTE Contacter Comprendre Convaincre Conclure LES FINANCEMENTS L Eco PTZ Le crédit d impôts Les aides régionales

24 Module 3 Savoir vendre la solution acier Durée Tarifs Prérequis Programme 1 journée (7 heures) 350 H.T./jour/stagiaire Avoir des connaissances en bâtiment et en construction durable et des notions de thermique du bâtiment. REALISATION D UN ARGUMENTAIRE Les avantages de l acier : o Environnementaux (chantiers propres, recyclables à l infini, ) o Liberté architecturale (grande portée, dimensions des baies, ) o Coût (conception en amont, rapidité de mise en œuvre, ) Les performances de la solution : retours d expérience (Villavenir, Effinergie, ) Guide sur la mise en place d un argumentaire de vente et de communication spécifique MISE EN SITUATION Devenir un interlocuteur privilégié Trouver les arguments et répondre aux interrogations

25 Module 4 Durée Tarifs 2 journées (14 heures) 220 H.T./jour/stagiaire soit 440 H.T. Calculs thermiques Prérequis Programme Bien connaître l ensemble des technologies d énergie, et maîtriser les argumentaires concernant les économies d énergie. Important : Prévoir de faire l acquisition du logiciel et apporter un PC portable avec le logiciel installé et une clé USB. Si impossibilité d être équipé du logiciel pour la formation, une présentation aura lieu mais ne saurait remplacer l interactivité et la pratique de PERRENOUD-RT COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT THERMIQUE D UN BÂTIMENT Déperditions thermiques par poste Points singuliers Problèmes d humidité Perméabilité à l air Les apports gratuits (internes, solaires ) L inertie thermique Les systèmes énergétiques ( production d énergie, distribution, émission, régulation et programmation). MAÎTRISER ET UTILISER LE LOGICIEL PERRENOUD-RT 2012 Présentation de l outil, ses capacités et ses limites Exercices pratiques Chiffrer les améliorations énergétiques et estimer les financements des différentes solutions proposées Estimation des économies financières, coupler plusieurs solutions et évaluer leurs performances.

26 Module 5 Conception bio-climatique Durée Tarifs Prérequis 1 journée (7 heures) 350 H.T./jour/stagiaire Avoir des connaissances bâtiment et des notions sur la RT2012 ainsi que de thermique du bâtiment. CONCEPTION DE L ENVELOPPE Isolation et inertie thermique Traitement des ponts thermiques Programme Perméabilité à l air Interfaces entre lots Performance acoustique Liaison ossature / enveloppe Construction mixte

27 Module 6 Ossature métallique Durée Tarifs Prérequis 1 journée (7 heures) 350 H.T./jour/stagiaire Avoir des connaissances en bâtiment et charpente métallique et savoir utiliser des référentiels normatifs et réglementaires dans la construction. CONCEPTION ET MISE EN OEUVRE Solutions constructives : o Système poteaux / poutres Programme o Système en profilés minces Introduction au référentiel technique : o DTU 32.1 et projet de DTU 32.3 o Eurocodes 1, 3, et 8 o Norme EN Liaison ossature / enveloppe / menuiseries / occultations

28 Module 7 Durée Tarifs 2 journées (14 heures) 350 H.T./jour/stagiaire soit 700 H.T. Gérer les interfaces d un chantier BBC Prérequis Programme Connaître le dispositif de l offre globale. Avoir des connaissances en bâtiment, sur les exigences de la RT2012 ainsi que sur la perméabilité à l air et le traitement des ponts thermiques. GESTION DE CHANTIER Créer et coordonner une équipe d entrepreneurs Les responsabilités de chaque lot Suivi qualité du chantier ENVELOPPE ET EQUIPEMENTS Connaître les systèmes de façades : enduit, vêtures, Connaître et choisir les isolants de parois opaques Connaître et choisir les parois vitrées et les solutions d occultation Connaître les équipements de chauffage et de ventilation Connaître les différents ENR MISE EN OEUVRE Traitement des points particuliers : assemblages, pose du pare-vapeur, traitement des ponts thermiques Gestion de chantier et coordination des corps d état Autocontrôle : tests intermédiaires, validation des poses Essai de perméabilité à l air (test in-situ)

29 Florian Giraud IDEFIA Ingénieur TCE Présentation du projet Villavenir+ Atlantique

30

31 PRÉSENTATION PROGRAMME & OBJECTIFS Trois type de construction : Maçonnées Ossature bois Ossature métallique Programme avec des objectifs dépassants les normes actuelles : Energie : label «BEPOS» Etanchéité à l air : 0,3 m³/m².h Séisme : conforme aux EUROCODES 8

32 «LABEL BEPOS» : OUI MAIS COMMENT? Postulats de départ : Ossature métallique apporte la stabilité du bâtiment Développement de mur à ossature métallique (longues portées) Utilisation de panneaux sandwich en couverture (isolation et finition) Utilisation d énergies renouvelables pour compenser les besoins Barrière d étanchéité à l air avec de la mousse polyuréthane projetée Système de chauffage innovant et peu énergivore L objectif est d atteindre une isolation performante et équivalente sur l enveloppe du bâtiment afin de réduire au maximum les besoins énergétiques. U paroi = 0,102 W/m². C U toit = 0,110 W/m². C U sol = 0,178 W/m². C

33 ETUDE THERMIQUE ,4 31, ,5 23,0 17,5 4,1 0,0 8,0 2 2,3

34 COUPE DE PRINCIPE

35 MURS PRÉFABRIQUÉS

36 PLAN D ÉTANCHÉITÉ À L AIR

37 SYSTÈMES TECHNIQUES

38 ALLER PLUS LOIN : LE COLLECTIF

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional Pour répondre aux besoins du marché et aux nouvelles normes réglementaires

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A.

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. FORMATIONS en efficacité énergétique et bâtiments durables Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Enjeux du Développement durable: objectifs 2017/2020 L Union Européenne

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur.

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Convient à une large gamme de systèmes de finition de façades en bardage, vêture et vêtage pour les habitations

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

«TOUT SUR LA RT 2012 ET

«TOUT SUR LA RT 2012 ET «TOUT SUR LA RT 2012 ET LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Commission QEB - Jeudi 26 avril 2012 Avec le soutien des membres du Club BTP Var : Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain!

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

Construction et Isolation. COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché

Construction et Isolation. COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché Construction et Isolation COMPAREZ matériaux, plans et prix pour offrir à votre future maison la meilleure solution constructive du marché Votre rêve est de faire construire une maison moderne, économe

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

RT 2012 Retour d expérience des professionnels du Bâtiment

RT 2012 Retour d expérience des professionnels du Bâtiment Fédération Française du Bâtiment RT 2012 Retour d expérience des professionnels du Bâtiment Résultats de l enquête réalisée durant l été 2016 PROFIL DES ENTREPRISES AYANT RÉPONDU À L ENQUÊTE Effectif 188

Plus en détail

Communiqué de presse - novembre 2008

Communiqué de presse - novembre 2008 Communiqué de presse - novembre 2008 5 organisations professionnelles membres de la FFB représentatives des activités fenêtres, façades vitrées, vérandas, vitrages, fermetures et stores, conscientes de

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN RT2012 Jérôme Alba Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN 100 Evolution des consommations d'énergie chauffage et ECS en résidentiel 90 80 EnR Gaz Nat. 70 Electricité 60 50 40 30 20 10 0 1950

Plus en détail

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir

Guide préalable à la rénovation énergétique. Tout ce qu il faut savoir Guide préalable à la rénovation énergétique Tout ce qu il faut savoir Sommaire: Quelques chiffres et constats Des objectifs à atteindre Apprendre à reconnaitre le bâti, en définir la typologie Faire un

Plus en détail

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron»

«ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» «ma maison ma planète» Construction de 5 maisons labellisées BBC (2 T3 et 3 T4) VOREY S/ARZON «les jardins de Chambeyron» L OPAC43 en quelques chiffres: 6000 logements 25 structures d accueil spécifique

Plus en détail

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET

JCE 22 Mai 2012 BATI NEUF. André POUGET BATI NEUF André POUGET Sommaire Retours d expérience Deux dates qui comptent : 1974, 2012 L offre «boite à bâtis» Hit-parade BBC : Bâti Bien Conçu Balcons autrement Et les baies? Effets induits Sommaire

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Les solutions pour l habitat

Les solutions pour l habitat Ventilation Pompe à chaleur Énergies renouvelables Les solutions pour l habitat motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 95223 HERBLAY CEDEX. Tel. : 0.39.97.65.0 / Fax. : 0.39.97.68.48 Demande de prix

Plus en détail

Le Cube Journal #03. un peu d histoire. une équipe. de nombreux savoir-faire

Le Cube Journal #03. un peu d histoire. une équipe. de nombreux savoir-faire Le Cube Journal #03 /////////////////////// Juillet 2016 /// En savoir plus sur le quotidien d une entreprise locale. présentation Le CUBE JOURNAL #03 a été concocté par l équipe de l entreprise Ménétrier

Plus en détail

Performance énergétique et thermique des bâtiments

Performance énergétique et thermique des bâtiments Performance énergétique et thermique des bâtiments recueil sur CD-ROM Référence : 3135311CD ISBN : 978-2-12-135311- Année d édition : 2010 Analyse Un diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais

Plus en détail

L Observatoire BBC et la Formation

L Observatoire BBC et la Formation L Observatoire BBC et la Formation Comment répondre à une dynamique territoriale de l efficacité énergétique dans le bâtiment? Sébastien Lefeuvre Plan de l intervention Présentation de l Observatoire BBC

Plus en détail

Isolation par l extérieur + parement enduit mince

Isolation par l extérieur + parement enduit mince Enveloppes et revêtements extérieurs Isolation par l extérieur + parement enduit mince D.1 1/5 Domaine d application Toute construction isolée par l extérieur en travaux neufs, hors maisons en bois. Dans

Plus en détail

ECO Artisan ou une idée e qui a fait son chemin

ECO Artisan ou une idée e qui a fait son chemin ECO Artisan ou une idée e qui a fait son chemin LYON 20 novembre 2009 1 L'habitat est concerné en priorité par les économies d éd énergie : 32 32 millions de logements existants à réhabiliter thermiquement

Plus en détail

PERFORMANCE 70 FP Portes et Fenêtres à frappe

PERFORMANCE 70 FP Portes et Fenêtres à frappe PERFORMANCE 70 FP Portes et Fenêtres à frappe TOUS LES ATOUTS DE LA PERFORMANCE THERMIQUE ET ACOUSTIQUE Le système de portes et fenêtres à frappe Performance 70 FP a été développé dans un concept évolutif,

Plus en détail

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012

Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 Les trois exigences fondamentales de la RT 2012 La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients : 1. le Bbio, ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins

Plus en détail

La ma m i a son o ind n i d vi v du d el u le 4 maisons par jour

La ma m i a son o ind n i d vi v du d el u le 4 maisons par jour Constructeur / fabricant Ossature Bois La maison individuelle 4 maisons par jour Les résidences de tourisme Programmes d été Près de 1000 logements réalisés Rives Marines: 139 logements sur le bassin d

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF TIMOTHÉE MARAIS GÉONOMIA Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF Jeudi

Plus en détail

Formation : Etanchéité à l air : Les bonnes pratiques. Contexte. Durée de la formation. Description de l intervention : Lieu. Objectifs : Publics :

Formation : Etanchéité à l air : Les bonnes pratiques. Contexte. Durée de la formation. Description de l intervention : Lieu. Objectifs : Publics : Formation : Etanchéité à l air : Les bonnes pratiques Formation soutenue par le programme Contexte En construction neuve comme en rénovation, le travail de conception et de réalisation de l étanchéité

Plus en détail

2 Table des matières générale

2 Table des matières générale Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable» OUTILS PRATIQUES chap. 2 page 1 2 0 - Outils pratiques Chap. 1 - Comment est organisé cet ouvrage? Chap. 2-1 - La construction

Plus en détail

AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2

AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2 TABLE DES MATIERES AVANT PROPOS... 1 Un travail collectif... 1 Une étape indispensable... 2 INTRODUCTION... 5 Des objets mal connus... 5 Quoi de plus répandu, de plus commun qu'un émetteur de chaleur?...

Plus en détail

Étude d'exécution et de suivi des travaux liés à l'enveloppe d'un bâtiment

Étude d'exécution et de suivi des travaux liés à l'enveloppe d'un bâtiment Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 11/01/2017. Fiche formation Étude d'exécution et de suivi des travaux liés à l'enveloppe d'un bâtiment - N : 20149 - Mise à jour : 30/06/2016

Plus en détail

Formation calfeutrement Prescrire & installer. Programme er Semestre

Formation calfeutrement Prescrire & installer. Programme er Semestre Formation calfeutrement Prescrire & installer. 2017-1 er Semestre À chaque nouvelle réglementation, les exigences pour les bâtiments augmentent. Se tenir informé et se former est donc une nécessité : la

Plus en détail

PRAXIBAT. L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables

PRAXIBAT. L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables PRAXIBAT L outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement, et durables Présentation UNE AMBITION : Mettre à disposition des professionnels

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

La RÉglementation. Thermique L essentiel

La RÉglementation. Thermique L essentiel La RÉglementation Thermique 2012 L essentiel RT 2012 RT 2012 & isolation La Réglementation Thermique Un outil indispensable pour réduire la consommation énergétique des bâtiments Ce qu il faut retenir

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE - CAHIER DES CHARGES -

MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE - CAHIER DES CHARGES - MISSION D ASSISTANCE A LA MAITRISE D OUVRAGE BATIMENTS PUBLICS VOLET ENERGETIQUE 1- Présentation générale la mission - CAHIER DES CHARGES - Le maître d ouvrage public (MO) peut se faire assister par un

Plus en détail

SOMMAIRE Introduction Les ponts thermiques

SOMMAIRE Introduction Les ponts thermiques SOMMAIRE Introduction...........................................5 Les ponts thermiques....................................7 Définition.............................................8 Familles..............................................8

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Le référentiel régional QEB sur la réhabilitation

Le référentiel régional QEB sur la réhabilitation Le référentiel régional QEB sur la réhabilitation Intervention de Valérie Munier Responsable de l unité Ingénierie Service des politiques Ville - Habitat - Solidarités Région Rhône-Alpes Atelier Copropriété

Plus en détail

Sapisol. Les panneaux isolants BASSE CONSOMMATION

Sapisol. Les panneaux isolants BASSE CONSOMMATION Sapisol Les panneaux isolants BASSE CONSOMMATION Issus d un savoir-faire et d une expérience de plus de 25 ans dans la conception et la fabrication de composants bois pour la construction, les panneaux

Plus en détail

Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38

Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38 Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38 PRESENTATION DE L OPAC 38 Gestionnaire de 23 065 logements (dont 201 en gestion pour tiers) répartis

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +»

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +» Service de l Energie, du Climat et de l Air (SECA) & Service Habitat Foncier Urbanisme (SHFU) Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et

Plus en détail

Enquête : Les entreprises et la RT 2012

Enquête : Les entreprises et la RT 2012 Enquête : Les entreprises et la RT 2012 1 Enquête sur la connaissance, l appropriation, les pratiques des entreprises liées à la RT 2012 Questionnaire en ligne de Juin à Aout 2016 31 questions 190 répondants

Plus en détail

Catalogue Construction Bois, un outil d aide à la conception

Catalogue Construction Bois, un outil d aide à la conception 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Catalogue Construction Bois, un outil d aide à la conception F. Bannier 1 Catalogue Construction Bois, un outil d aide à la conception Florence Bannier

Plus en détail

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11

Enveloppe thermique. Total isolation : 80 mm Bloc Béton Cellulaire. Tourcoing le 28/10/11 Enveloppe thermique a- Plancher bas : U = 0,25 W/m 2 K - Dalle béton sur pieux, e = 200 mm - Résilient acoustique 20 mm - Complexe plancher chauffant : isolant PSE 60 mm - Complexe plancher chauffant :

Plus en détail

Présentation du logiciel. Kephi 2.2

Présentation du logiciel. Kephi 2.2 Présentation du logiciel Kephi 2.2 Ce logiciel de dimensionnement thermique utilise les algorithmes de calcul du PHI (Passiv Haus Institut) avec de nombreuses fonctionnalités en plus: Adaptation à la réglementation

Plus en détail

Bâtiment MENUISIER INSTALLATEUR

Bâtiment MENUISIER INSTALLATEUR Bâtiment MENUISIER INSTALLATEUR MENUISIER INSTALLATEUR Le menuisier installateur pose et fixe des ouvrages menuisés très diversifiés : portes, fenêtres, escaliers, volets, mobilier, banques d accueil,

Plus en détail

ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat. EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier. Les Habiles 05/12/11

ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat. EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier. Les Habiles 05/12/11 ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier Les Habiles 05/12/11 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec grenoble.org L

Plus en détail

de Rockwool, La nouvelle génération de solutions d isolation globale pour les bâtiments non résidentiels

de Rockwool, La nouvelle génération de solutions d isolation globale pour les bâtiments non résidentiels C O M MU N I Q U É D E P R E SSE 20 09 de Rockwool, La nouvelle génération de solutions d isolation globale pour les bâtiments non résidentiels Anticiper pour apporter une valeur ajoutée aux bâtiments

Plus en détail

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 1 Ce qui change autour de nous Le monde change La société change Le bâtiment change Ce qui va changer pour nous Les artisans à la croisée des chemins Quelle entreprise artisanale demain? 2 La vision des

Plus en détail

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010

Réglementation thermique CAPEB de la Savoie. 23 juin septembre 2010 Réglementation thermique 2012 CAPEB de la Savoie 27 septembre 2010 23 juin 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr La feuille

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation

MAISON A OSSATURE BOIS. Initiation MAISON A OSSATURE BOIS Initiation 1 Le Marché de la Maison Individuelle en France En 2012 la construction bois, c est 2,16 Milliard d Euro: Décroissance du marché MOB de -9% Décroissance du marché traditionnel

Plus en détail

Meandre architectes. Le Parcours de formation "ARCHITECTURE BOIS, ARCHITECTURE DURABLE" est constitué des stages suivants :

Meandre architectes. Le Parcours de formation ARCHITECTURE BOIS, ARCHITECTURE DURABLE est constitué des stages suivants : ARCHITECTURE BOIS, ARCHITECTURE DURABLE Pour l ensemble de ses qualités techniques, pour concevoir et construire, pour ses qualités environnementales hors du commun, le bois est le matériau emblématique

Plus en détail

LA MOBILISATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT. Colloque bâtiment

LA MOBILISATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT. Colloque bâtiment LA MOBILISATION DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT Colloque bâtiment CONTEXTE Chiffres clefs du parc existant, et de la profession 25/02/2013 Colloque Bâtiment 2 Le parc de bâtiment et sa consommation Répartition

Plus en détail

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort

Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Exemple de la maison Saint-Gobain Multi-Confort Anticipation des qualités requises pour les habitations futures 14/02/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés La maison Saint-Gobain

Plus en détail

Les systèmes constructifs bois et leurs performances

Les systèmes constructifs bois et leurs performances 2 Les systèmes constructifs bois et leurs performances La construction bois trouve sa reconnaissance dans un contexte qui vise à minimiser les consommations d énergie. Le bois est plébiscité pour ses propriétés

Plus en détail

LA CONSTRUCTION EN PAILLE

LA CONSTRUCTION EN PAILLE LA CONSTRUCTION EN PAILLE Le monde du bâtiment n avait pas connu depuis longtemps, une telle (r)évolution! 24/10/2012 POURQUOI LA PAILLE Les pionniers l ont utilisée car : - Matériau disponible abondamment

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE

Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE QU ENTEND-ON PAR ECO-CONSTRUCTION OU CONSTRUCTION DURABLE : L éco-construction consiste à créer ou restaurer un habitat en limitant ses

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

CONCEPTION CLIMATIQUE

CONCEPTION CLIMATIQUE CONCEPTION CLIMATIQUE Selon les cours de Nicolas TIXIER Attention : l'ensemble de ce cours s'applique à des logiques d'habitat en climat tempéré (froid l'hiver / chaud l'été) - La notion de confort - Pour

Plus en détail

Logements et efficacité énergétique Enjeux, Pratiques & Perspectives

Logements et efficacité énergétique Enjeux, Pratiques & Perspectives Logements et efficacité énergétique Enjeux, Pratiques & Perspectives Déc. 2010 Sommaire 1. Enjeux du développement durable dans la construction 2. Les leviers de la performance énergétique & pratiques

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Les outils de la rénovation du bâti ancien

Les outils de la rénovation du bâti ancien Les outils de la rénovation du bâti ancien Simulation thermique dynamique (STD) Objectifs, freins, limites et retours d expériences Par: Julien CARTON (ICSEED) Vendredi 4 novembre 2016 1 Introduction ICSEED

Plus en détail

Appel à projets Bâtiments exemplaires

Appel à projets Bâtiments exemplaires Appel à projets Bâtiments exemplaires EDITION 2016-2017 Dossier de candidature Le dossier de candidature devra être envoyé au stade Avant Projet Définitif au plus tard et comprendra l ensemble des documents

Plus en détail

Vers des bâtiments à énergie positive

Vers des bâtiments à énergie positive Vers des bâtiments à énergie positive JC Visier Head Energy Health Environment Jean-christophe.visier (at) cstb.fr Date Energie Santé Environnement PAGE 1 Le grenelle fixe le cap Loi grenelle 1: Article

Plus en détail

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES!

SI VOUS CHANGEZ VOS FENÊTRES, SI VOUS FAITES CONSTRUIRE, NE NÉGLIGEZ PAS LE RÔLE DES APPORTS SOLAIRES! SERVICE DE PRESSE : FP&A - Frédérique PUSEY - Farida IBBARI / 10, rue Maurice Utrillo - 78360 Montesson - Tel : 01 30 09 67 04 - Fax : 01 39 52 94 65 - Email : fpa.farida@wanadoo.fr Visuels disponibles

Plus en détail

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER)

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER) La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an Une pompe à chaleur est un équipement frigorifique qui fournit chaud côté condenseur et froid côté évaporateur. Par inversion de cycle, la

Plus en détail

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA

Systèmes constructifs bois et thermique d hiver. Sylvain Boulet - FCBA Systèmes constructifs bois et thermique d hiver Sylvain Boulet - FCBA 1 Programme RT Bois «Aide à la conception technique et règlementaire, adaptée au choix de solutions constructives bois» Suite de l

Plus en détail

# N 1 20 novembre 2014 / Riom

# N 1 20 novembre 2014 / Riom Laurent GAUVIN CRR Architecture A l initiative de : Organisée par : # N 1 20 novembre 2014 / Riom REQUALIFICATION DES FAÇADES, ISOLATION DES IMMEUBLES ET AMÉLIORATION DES PERFORMANCES THERMIQUES DE 515

Plus en détail

Ventilation de Confort

Ventilation de Confort JUMELAGE Eco-Construction Ventilation de Confort CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 30-31 Janvier 2012 Contexte Label BTuBC 2 Contexte Composantes du Label BTuBC 3 Contexte Critères

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable

Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER. YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique HABITATIONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO La solution 100% énergie renouvelable GAMME EAU CHAUDE SANITAIRE 1 kw CONSOMMÉ 3 kw DE CHAUFFAGE jusqu à 70% d économie

Plus en détail

milliards milliards milliard

milliards milliards milliard 2050 9 milliards 2000 6 milliards 1800 1 milliard Des solutions pour la planète Une O.N.G. sous statut associatif depuis 25 ans 23 personnes Notre mission Introduire le changement pour préserver les ressources

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

La lumière naturelle c est vital, pour l environnement et les économies d énergie dans votre maison

La lumière naturelle c est vital, pour l environnement et les économies d énergie dans votre maison La lumière naturelle c est vital, pour l environnement et les économies d énergie dans votre maison 08T0823_Tech_brochureEnvirt.inddSec1:1 Sec1:1 21/05/08 14:19:08 08T0823_Tech_brochureEnvirt.inddSec1:2

Plus en détail

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère)

Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Parois opaques (isolation thermique extérieure, intérieure, répartie lourde ou légère) Durée du thème : 30 minutes FEEBAT Module 1+2 - Isolation thermique 1 Pour réduire les consommations d énergie Pour

Plus en détail

Vers un immobilier durable

Vers un immobilier durable Immobilier d entreprise en Essonne : Vers un immobilier durable Christian CARDONNEL - 25 Novembre 2009 Siège social de Construction en démarche HQE Le projet Situation : Saint Pierre du Perray 91 SÉNART

Plus en détail

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Le système constructif par nature

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Le système constructif par nature Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois technique & détails Sommaire sommaire Système Sarking p. 2 Prescriptions

Plus en détail

RP RAGE MURS DOUBLES ITE

RP RAGE MURS DOUBLES ITE RP RAGE MURS DOUBLES ITE Olivier Dupont Manager du Dpt Produits & Ouvrages CTMNC Institut Technique du Bâtiment et des Travaux 02 février 2017 Marcq-en-Baroeul (59) Julien Serri Responsable Technique Secrétaire

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6

SOMMAIRE. Avant-propos Domaine d application du guide... 6 SOMMAIRE Avant-propos......................................... 4 Domaine d application du guide......................... 6 Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée.................................

Plus en détail

FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR

FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR FILIERE PAILLE EN EURE-ET-LOIR 15 Décembre 2011 L ECOCONSTRUCTION EN EURE-ET-LOIR 2006 Conférence à destination des collectivités locales et des artisans Pôle écoconstruction sur les Artisanales de Chartres

Plus en détail

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants

EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants EFFINOV BOIS : Optimisation de solutions «seconde peau» en ossature bois pour la réhabilitation de bâtiments existants L utilisation du bois répond parfaitement au respect de l environnement et aux attentes

Plus en détail

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden

Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden RETOUR D EXPÉRIENCES Construction d une maison individuelle passive à Hochfelden DURANT LES TRAVAUX Crédit photo : Agence KMO Crédit photo : Agence KMO À Réception du projet Acteurs du projet Maître d

Plus en détail

Ventilation et bâtiment BBC

Ventilation et bâtiment BBC Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durable en Montagne Chambéry 28 avril 2011 Ventilation et bâtiment BBC julien.boxberger@allieair.fr Sommaire Contexte Le double flux Surventilation

Plus en détail