A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A PLUS FINANCE. A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat?"

Transcription

1 A PLUS FINANCE A Plus Finance A 7 mois des Présidentielles, Réforme fiscale 2007 : Quel accueil par les particuliers? Quelle place pour la fiscalité dans le débat? 26 septembre 2006 Philippe TABOUIS : Contacts TNS Sofres : Frédéric CHASSAGNE/Gaspard VERDIER/Farida ZAOUAI : /44 36/47 66 Fax : m, 1 Département Finance

2 Fiche technique Etude réalisée pour A+ Finance Dates d enquête : 4 au 13 septembre 2006 Méthodologie : enquête téléphonique auprès d un échantillon représentatif de 800 Français âgés de ans (quotas: sexe, âge, PCS du chef de ménage, région, catégorie d agglomération) 2

3 Les Français sont-ils au courant des allègements fiscaux 2007? A peine plus de 1 Français sur 3 se sent actuellement bien Sans excès, les «aisés» et les épargnants sont plus «sensibilisés» H2. Le gouvernement français s est engagé dans un programme d allégement de la fiscalité depuis En 2006, les mesures suivantes ont été prises : réduction du nombre de tranches d imposition en 2007, mise en place du «bouclier fiscal», poursuite des allègements d impôts via un certain nombre de «niches fiscales». Avez-vous le sentiment d être très bien, assez bien, assez mal ou très mal sur ces réformes? Ensemble ans MAL INFORMES 62% Très mal Assez mal 22% 40% 2% 5% Très bien 31% Assez bien BIEN INFORMES 36% Détenteurs SICAV/FCP 49% PCS+ 43% 3

4 Allègements fiscaux pour 2007 A peine plus de 1 Français sur 3 se sent bien Proportion identique lorsqu on paie l Impôt sur le Revenu H2. Le gouvernement français s est engagé dans un programme d allégement de la fiscalité depuis En 2006, les mesures suivantes ont été prises : réduction du nombre de tranches d imposition en 2007, mise en place du «bouclier fiscal», poursuite des allègements d impôts via un certain nombre de «niches fiscales». Avez-vous le sentiment d être très bien, assez bien, assez mal ou très mal sur ces réformes? RAPPEL : ENSEMBLE ANS Bien s : 36 % Mal s : 62 % PAIENT L IMPÔT SUR LE REVENU NON IMPOSES MAL INFORMES 63% Très mal 23% Assez mal 40% 1% 6% Très bien 30% Assez bien BIEN INFORMES 36% MAL INFORMES 58% Très mal 21% Assez mal 37% 3% 4% Très bien 35% Assez bien BIEN INFORMES 39% Base : 545 personnes Base : 240 personnes 4

5 Quelles mesures fiscales pour 2007 ont le plus «marqué»? Presque tous ont entendu parler d au moins 1 mesure, revenus naturellement très discriminants (meilleure connaissance des PCS ++) Mesures les plus marquantes : «niches fiscales», doublement prime pour l emploi, réduction du nombre de tranches d imposition H3. Pour chacune des nouvelles dispositions fiscales que je vais vous citer, dites-moi si vous en avez entendu parler ou pas? A entendu parler d au moins 1 mesure 93% Allègements d impôts sur certains investissements ou dépenses Doublement progressif de la prime pour l emploi pour les ménages non imposables 62% 69% PCS++ 79% Détenteurs Val. Mob. 79% Réduction nombre de tranches d imposition (7 à 5) 58% PCS++ 69% Détenteurs Val. Mob. 68% «Bouclier fiscal» pour les plus gros contribuables 44% PCS++ 57% Détenteurs Val. Mob. 55% Abaissement des taux du barème pour 2007 Plafonnement réductions d impôts procurées par investissements ou dépenses défiscalisées 34% 30% PCS++ 50% Détenteurs Val. Mob. 45% PCS++ artisans, commerçants, professions libérales, cadres. PCS- ouvriers, employés 5

6 Parmi les mesures d allègements d impôts sur certains investissements, il existe notamment des opportunités de défiscalisation ou «niches fiscales» pour les particuliers : les FCPI/FIP. Les FCPI (Fonds Commun de Placement dans l Innovation) sont des fonds investis dans des sociétés non cotées «innovantes». Les FIP (Fonds d Investissement de Proximité) sont investis dans des PME régionales. L achat de part de ces fonds permet une réduction d impôts égale à 25% de la mise, plafonnée à euros pour un célibataire et euros pour un couple. Soit jusqu à 3000 euros ou 6000 euros d impôts économisés sur chacun des supports. Si vous investissez à la fois sur des FCPI et des FIP vous pouvez donc cumuler jusqu à euros de réduction d impôts pour un couple. 6

7 La fiscalité des FCPI / FIP est-elle aujourd hui incitative? Oui, pour 1 Français sur 3 A peine 1 sur 2 parmi les détenteurs de valeurs mobilières, profils pourtant plus susceptibles a priori d investir sur ces produits H4. Diriez-vous que la fiscalité des FCPI/FIP, telle que décrite précédemment, est très, assez, peu ou pas du tout incitative pour un particulier comme vous? Très incitative (Univers : Ensemble) 7% INCITATIVES 55% 9% incitative 28% 29% Assez incitative INCITATIVES 36% Détenteur Val;mob 46% INCITATIVES 53% Peu incitative 27% Paient l Impôt sur le Revenu incitative 27% Peu incitative 26% Très incitative 8% 7% 32% INCITATIVES 39% Assez incitative incitative INCITATIVES 61% Non imposés 11% Très 6% incitative 32% 22% 29% INCITATIVES 28% Assez incitative Peu incitative Base : 545 personnes 7 Base : 240 personnes

8 Le seuil actuel d imposition à l ISF est-il pertinent ( euros)? Avec la hausse de l immobilier, un seuil jugé «trop bas» par près de 4 Français sur 10, renforcé pour les PCS++, plus concernés «Adapté» pour 1 sur 3 «Trop haut» pour 2 sur 10 H6. Avec la hausse de l immobilier et de la bourse en 2005, de plus en plus de foyers fiscaux français se rapprochent ou dépassent le seuil d imposition à l ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune). Le seuil minimal d imposition à l ISF est fixé cette année à euros (près de 5 millions de FRF) de patrimoine. Ce seuil minimal vous paraît-il, trop haut, trop bas, ou bien d un niveau adapté pour définir qui doit payer l ISF? (Base : Ensemble) 10% 20% Trop haut PCS++ 13% Adapté 33% 37% Trop bas PCS++ 44% Imposés à l ISF 56% PCS++ artisans / commerçants / chefs d entreprise, professions libérales / cadres 8 PCS- ouvriers, employés

9 Impôts, fiscalité très «attendus» pour la Présidentielle de 2007 Un thème pour les ¾ des Français Très pour près de 4 sur 10 (près de 1 sur 2 chez les 55/64 ans) H1. Parmi les sujets qui pourront être abordés pendant la campagne de 2007 (emploi, pouvoir d achat, sécurité ), les impôts et la fiscalité des particuliers seront-ils un sujet très, assez peu ou pas du tout pour vous pour les élections présidentielles de 2007? (Base : Ensemble) 23% 15% Peu 8% 1% 37% Très ans 46% 76% 39% Assez 23% Paient l Impôt sur le Revenu 1% 8% Peu 15% Base : 545 personnes Assez 38% Très 38% 76% 9 25% 10% 1% Peu 15% Assez Non imposés Très 33% 75% 42%

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance

A PLUS FINANCE. Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005. Département Finance Les épargnants sont-ils prêts à investir dans les PME? Quel impact pour les mesures «Breton»? 27 septembre 2005 Philippe TABOUIS / Niels COURT-PAYEN Contacts TNS Sofres Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER

Plus en détail

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE

ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE ACTUALITÉ NOVEMBRE 2003 IMPÔTS ET FISCALITÉ DU PATRIMOINE À L'OCCASION DES RENCONTRES NOTARIALES DE MAILLOT Cette enquête est réalisée pour le Conseil Supérieur du Notariat Publiée dans le le samedi 29

Plus en détail

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels?

Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Deux ans après le dégonflement de la bulle spéculative, où en sont les actionnaires individuels? Novembre 2003 DEXIA Françoise LEFEBVRE / Marie-Anne DELOEIL Contacts TNS Sofres : Département Communication

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Les solutions pour réduire votre Impôt sur la Fortune Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Vous êtes soumis à l Impôt sur la Fortune : quelles sont les règles qui s appliquent?...p3

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon :

Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : Échantillon : A Sondage Ipsos/ Logica Business Consulting effectué pour : FFSA Échantillon : 98 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Dates du

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS

LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 8 janvier 2013 TNS 2012 Sommaire LA BANQUE POSTALE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague 17 1 Les Français et l'epargne 2 Les Français et la préparation

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

PATRIMOINE ET GESTION

PATRIMOINE ET GESTION PATRIMOINE ET GESTION EN 2 0 1 5, M A ÎTRISEZ VOTRE ISF! B e n j a m i n C H R I S T M a g a l i K R U G A r n a u d C A R O N A r n a u d L A L L E M A N D 1 1 R u e P r é s i d e n t C a r n o t 1 2

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues

Commission des Affaires économiques. «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues Commission des Affaires économiques «De gauche et fier de l être!» Lutter contre les idées reçues les plus répandues La protection des épargnants «Le Gouvernement ne protège pas les petits épargnants comme

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Conférence de presse du 14 octobre 2014 Les Français et l investissement en entreprise Résultats de l étude quantitative A : Actionaria De : OpinionWay OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

VOTRE GUIDE FISCAL. DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT

VOTRE GUIDE FISCAL. DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT VOTRE GUIDE FISCAL 2016 DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT en tant qu organisme de recherche et fondation reconnue

Plus en détail

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité.

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. FONDATION MEDECINS SANS FRONTIERES DISPOSITIONS FISCALES 2015 ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. Conjuguer générosité et logique patrimoniale L a générosité

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres mesures L IMPÔT SUR LE REVENU Nouveau barème applicable :

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Fiche technique Sondage réalisé pour : MALONGO Dates de réalisation : Les 22 et 23 mars 2006 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015

Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Comment Faire pour Payer moins d'impôts en 2015 Payer moins d'impôt en 2015? C'est possible, à condition d'agir dès maintenant : passé le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME

FIP ECUREUIL N 10 IR 2014 ISF 2014 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE PATRIMOINE FINANCIER À LONG TERME ligible à une réduction ISF 2014 ÉÉligible à une réduction ligible à une réduction IR 2014 ÉÉligible à une réduction FIP ECUREUIL N 10 SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET DIVERSIFIEZ VOTRE

Plus en détail

CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique

CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANÇAIS ET LES QUESTIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES N 1100298B Mars 2011 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Politique-Opinion

Plus en détail

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET CITOYEN PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011 6 JUIN 2011 Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite Du bouclier fiscal

Plus en détail

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015

Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Les Français et le budget de la rentrée Sondage de l Institut CSA pour Empruntis Septembre 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013

AJAR 4 décembre 2012 Panorama fiscal 2012-2013 PLAN Loi de Finances rectificative du 14 mars 2012 (1 ère LFR) Loi de Finances rectificative du 16 août 2012 (2 ème LFR) Loi de Finances rectificative de décembre 2012 (3 ème LFR) Doctrine et jurisprudence

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011

FCPI DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT CAPITAL INVEST PME 2011 FCPI CAPITAL INVEST PME 2011 Visez l innovation et allégez votre fiscalité en contribuant au développement des PME européennes en contrepartie d'un risque de perte en capital Souscription ouverte du 17

Plus en détail

DECLARATION D ISF 2015 Mode d emploi

DECLARATION D ISF 2015 Mode d emploi DECLARATION D ISF 2015 Mode d emploi 1. Informations sur le barème et la déclaration d ISF 2015 Barème et seuil de déclenchement En 2015, le barème de l'isf n a pas été revisité et se trouve toujours composé

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE 1 sur 7 Vous avez émis le souhait d obtenir une réponse d un professionnel contrôlé exerçant une activité réglementée. De la véracité et de l exactitude de vos réponses à ce questionnaire dépendra de la

Plus en détail

Sondage sur l image du commerce auprès des Français

Sondage sur l image du commerce auprès des Français Sondage sur l image du commerce auprès des Français Janvier 2012 OpinionWay 15 Place de la République 75003 Paris tel : 01 78 94 90 00 fax : 01 78 94 90 19 www.opinionway.com Méthodologie page 2 Méthodologie

Plus en détail

Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt?

Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt? Quelles nouveautés & quelles solutions pour réduire son impôt? La Loi de Finances pour 2013 a introduit de nombreuses modifications concernant l ISF : le barème d imposition a été entièrement repensé,

Plus en détail

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes

UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 15 JUILLET 2013 UFF lance UFF INNOVATION N 16, un fonds contribuant au financement d entreprises innovantes UFF, acteur majeur de la commercialisation de FCPI, lance son

Plus en détail

BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT

BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT DÉCLARATION D ISF 2014 : MODE D EMPLOI 1/8 BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT En 2014, le barème de l ISF n a pas été revisité et se trouve toujours composé de six tranches (cf. tableau de synthèse ci-après).

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme.

FIP ALLIANCE 2014. Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE FIP ALLIANCE 2014 Soutenez le développement des PME françaises et diversifiez votre patrimoine financier à long terme. DOCUMENT À CARACTÈRE PROMOTIONNEL SOUTENEZ LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE Sondage Ipsos - Présentation des résultats Ipsos Public Affairs pour le Conseil de Commerce de France Janvier 2009 Cadre méthodologique QUI AVONS-NOUS INTERROGÉ? 1013 personnes,

Plus en détail

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique»

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Session de formation du lundi 18 janvier 2010 Première séance, «Décrypter les prélèvements obligatoires»» PSE 48 boulevard Jourdan Grande salle

Plus en détail

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES

LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E mercredi 14 février 2007 LES DERNIERES DONNEES DISPONIBLES EN MATIERE D ISF ET DE DELOCALISATIONS FISCALES Communication de M. Philippe Marini, rapporteur général

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Votre livret fiscalité et générosité 2015

Votre livret fiscalité et générosité 2015 FDF-Prosp ISF2015-livret fiscalite125x197_11_fdf 19/03/15 17:26 Page1 SPÉCIAL ISF ET IMPÔT SUR LE REVENU Votre livret fiscalité et générosité 2015 Informations sur les réductions fiscales à l intérieur

Plus en détail

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS

fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS fip hexagone patrimoine 1 ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D ISF ET D IRPP PLACEMENT D UNE DURÉE DE 8 ANS FIP hexagone patrimoine 1 Avantage fiscal à l entrée d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) d impôt

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Les Français et la sécurité juridique

Les Français et la sécurité juridique Les Français et la sécurité juridique Rapport rédigé par : Delphine Martelli-Banégas, Directrice du département Corporate Fabrice Giroud, Directeur d études du département Corporate Tiphaine Favré, Chargé

Plus en détail

BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU EN 2016

BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU EN 2016 BAISSE DE L IMPÔT SUR LE REVENU EN 2016 Paris, le 10 septembre 2015 Plus de justice fiscale depuis 2012 Depuis 2012, l impôt sur le revenu a été rendu plus juste. En 2012, le Gouvernement faisait face

Plus en détail

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr

offre 2011 L investissement dans les PME FCPI FCPI alto innovation 10 www.altoinvest.fr offre 2011 L investissement L investissement les PME dans les PME dans FCPI alto innovation 10 fip FRANCE ALTO 7 FCPI Europe Alto Innovation www.altoinvest.fr gamme classique FCPI alto innovation 10 Code

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Plan du guide I- LES INVESTISSEMENTS CONCERNES a) L investissement direct dans une PME b) L investissement grâce à une société holding c) L

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE

FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE FCPR 123CA P I T A L I S A T I O N FCPR / FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUE DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT Les parts du FCPR 123Capitalisation sont bloquées jusqu au 30 septembre 2016, cette durée

Plus en détail

Vague 6. L impact de la campagne électorale sur la consommation des Français

Vague 6. L impact de la campagne électorale sur la consommation des Français Vague 6 L impact de la campagne électorale sur la consommation des Français Mars 2012 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope -

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite 11, boulevard Haussman. 75009 Paris 01 58 38 65 87 / 37 www.cercledesepargnants.com contact@cercledesepargnants.com Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement

La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement La 1 re gamme de FIP à choix multiples! OTC ASSET MANAGEMENT investir autrement Seconde génération de FIP issus de la Loi TEPA, la gamme OTC RÉGIONS est gérée selon les principes de gestion historiques

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT

OTC ASSET MANAGEMENT OTC ASSET MANAGEMENT Notre FCPI: OTC ENTREPRISES 4 4 e FCPI de sa génération, OTC ENTREPRISES 4 sera géré selon les principes de gestion historiques d OTC Asset Management : une stratégie diversifiée et

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

BVA / La Matinale de Canal +

BVA / La Matinale de Canal + Octobre 2010 BVA / La Matinale de Canal + Les Français et la réforme de la fiscalité Ce sondage est réalisé par Diffusé dans de le vendredi 8 octobre à partir de 7h18 LEVEE D EMBARGO LE 8 OCTOBRE 2010-07H25

Plus en détail

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 Philippe Villemus Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres..., 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 En synthèse, qu est-ce qu être riche? «Pour un pays comme pour un individu, ce n est

Plus en détail

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA

Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA 10.3 Ile-de-France Bourgogne Rhône-Alpes PACA FIP éligible à la réduction et l exonération de l ISF Un placement bloqué sur 6,5 ans, soit jusqu au 31 décembre 2016 (pouvant aller jusqu à 8,5 ans, soit

Plus en détail

L image du marché international de Rungis

L image du marché international de Rungis L image du marché international de Rungis SEMMARIS David BOURGANEL TNS Sofres Stratégies d opinion / Société Guénaëlle GAULT 01 40 92 45 27 guenaelle.gault@tns-sofres.com Stratégies d opinion Rappel méthodologique

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu Contenu 1. Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale........................................ 1 1.1.1. Le nouveau barème.................................... 1 1.1.2. Quelques remarques....................................

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANÇAIS ET LES QUESTIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES : RETRAITES, DEPENDANCE, FISCALITE L enquête annuelle CECOP/CSA pour le Cercle des épargnants

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

«L investissement dans les PME» Pauline Lavaud B00310418 Valère Rames - B00188725 Antoine Seligmann - B00280926

«L investissement dans les PME» Pauline Lavaud B00310418 Valère Rames - B00188725 Antoine Seligmann - B00280926 «L investissement dans les PME» Pauline Lavaud B00310418 Valère Rames - B00188725 Antoine Seligmann - B00280926 ESSEC Gestion de Patrimoine 29 avril 2011 ETAT DES LIEUX DES PME EN FRANCE Les atouts majeurs

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Taxe professionnelle 2 Impôt de solidarité sur la fortune 4 Editorial Le cabinet Simon Associés s agrandit et développe un pôle fiscal en accueillant Pierrick

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

Le Baromètre Ipsos Secours Populaire de la pauvreté

Le Baromètre Ipsos Secours Populaire de la pauvreté Contacts Ghilaine Povinha 01 44 78 22 16 ghilaine.povinhae@secourspopulaire.fr Christophe Auxerre 01 53 41 39 39 christophe.auxerre@secourspopulaire.fr Le Baromètre Ipsos Secours Populaire de la pauvreté

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14

LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 LA BANQUE POSTALE LES ECHOS Baromètre Epargne - vague 14 Sommaire 1. Les Français et l épargne 2. Les Français et la préparation de la retraite 3. Les Français et leurs investissements, placements financiers

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES. - Avril 2008 -

ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES. - Avril 2008 - ÉTUDE SUR LA PERCEPTION DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L'ÉCOLE PRIMAIRE PAR LES PARENTS D'ÉLÈVES - Avril 2008 - SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE 3 L'OPINION À L'ÉGARD DU NIVEAU DE PRÉPARATION DES ÉLÈVES À L'ENTRÉE

Plus en détail

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu Table des matières Avant-propos.... 1 Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale... 5 1.1.1. Le nouveau barème... 5 1.1.2. Quelques remarques... 7 1.1.3. Comment sont gérés

Plus en détail

Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale

Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale Le Groupe Socialiste, Radical et Citoyen à l Assemblée nationale Ce document a été réalisé sur la base des études du Président de la Commission des Finances, Didier MIGAUD 1 1 2 3 4 5 Le bouclier fiscal

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire? Rapport d étude 2012 réalisé par TNS Sofres Cliquez Sommaire pour modifier le style du titre 1. Contexte et objectifs 2. Principaux enseignements

Plus en détail