---- Recommandation inexistante +/- Recommandation existante (partiellement)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "---- Recommandation inexistante +/- Recommandation existante (partiellement)"

Transcription

1 Tableau cmparatif des mesures de préventin et cntrôle de l entércque résistant à la vancmycine (ERV) dans les milieux de sins aigus du Québec recmmandées en et en Recmmandatin existante ---- Recmmandatin inexistante Recmmandatin existante (partiellement) Mesures Hiérarchie des mesures de préventin et cntrôle Mettre d abrd l accent sur les mesures tuchant l rganisatin des lieux physiques, puis sur les - mesures administratives et rganisatinnelles, et finalement les mesures de prtectin individuelle. L équipe de préventin des infectins et l ensemble du persnnel des divers services du milieu de sins (exemples: hygiène et salubrité, services d entretien, rénvatin et cnstructin, buanderie, achats, services diagnstiques et thérapeutiques, service de santé et sécurité au travail, etc.) divent se cncerter et travailler en cllabratin pur prévenir la clnisatin et l infectin à l ERV dans une perspective glbale seln l apprche de la hiérarchie des mesures de PCI. La préventin et le cntrôle de l ERV divent être pris en charge par tus, seln leurs respnsabilités respectives (R.4). - Mesures administratives et rganisatinnelles requises pur la préventin de la transmissin de l ERV La directin générale dit s engager de façn explicite à sutenir les effrts de tutes les équipes de l établissement et supprter l applicatin des mesures de préventin et cntrôle de l ERV, ntamment en y alluant les ressurces humaines et matérielles nécessaires dans tus les secteurs d activités et en cllabrant à l identificatin de slutins efficaces et réalistes lrsque des difficultés d applicatin snt rencntrées (R.11). - Surveillance Participer au prgramme de surveillance prvinciale de l ERV (SPIN-ERV)(R.46). Surveillance lab Surveillance lab et des uniquement cas d infectins nscmiales Un prgramme de surveillance de la transmissin lcale de l ERV dit être dévelppé et implanté. Sa réalisatin dit être sutenue par l équipe de directin et autres instances administratives, ainsi que par les équipes de sins (R.47). Dans une perspective d améliratin de la qualité, faire une évaluatin de l applicatin des mesures de préventin et cntrôle (audit)(exemples: hygiène des mains, pratiques de base, précautins additinnelles, dépistages de la clientèle à risque à l admissin, mesures d hygiène et salubrité), particulièrement lrsque l incidence des cas nscmiaux d ERV est élevée (R.50). - Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 1

2 Dépistage Détectin des cas à risque d être prteurs Mettre en place un système permettant de repérer les cas à risque d être prteurs dès leur admissin dans le milieu de sins (R.60). Un questinnaire sur la présence de facteurs de risque d être prteur dit être rempli lrs de tute admissin que ce sit à l urgence, à partir d une clinique externe u lrs d une admissin élective. Détectin des cas cnnus Mettre en place un système permettant de repérer les cas cnnus dès leur arrivée dans le milieu de sins. Ce système purrait également permettre de recnnaître les cntacts étrits d un prteur d ERV lrs d un séjur antérieur, seln une décisin lcale : alerte infrmatique. (R.61). Dépistage à l admissin Prcéder au dépistage de l ERV à l admissin de la clientèle à risque d être prteuse d ERV (R.63): Patients déjà cnnus prteurs d ERV (antécédents de clnisatin u d infectin) (R.63). Patients ayant une histire de séjur 24 heures cnsécutives au curs des 12 derniers mis dans tut milieu de sins, incluant les patients directement transférés d un autre milieu de sins (R.63). Cntact étrit d un cas cnnu qui n aurait pas eu les dépistages requis pur cnfirmer qu il n y a pas eu de transmissin (R.63). Patients traités sur une base régulière en clinique externe d hémdialyse u d nclgie, seln l épidémilgie lcale (R.63). La stratégie de dépistage à l admissin retenue par un centre hspitalier dit être évaluée péridiquement seln l évlutin de la situatin épidémilgique lcale et les facteurs de risques lcaux (R.63). Dépistage en curs d hspitalisatin Prcéder au dépistage péridique de tus les patients des unités ù séjurne un patient identifié prteur d ERV (exemples: tutes les semaines, au cngé u une cmbinaisn de ces pssibilités). Ces dépistages divent être pursuivis jusqu à un minimum de deux à tris dépistages négatifs, réalisés sur une péride minimale de deux semaines, après le départ du dernier prteur d ERV dans cette unité (R.64). Milieux endémiques u en éclsin seulement Tus les milieux de sins - - Les patients de l unité de sins qui partagent même persnnel infirmier qu un cas d ERV nn décuvert à l admissin sur l unité Fréquence de dépistage nn précisée Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 2

3 En l absence de cas d ERV dans une unité, mettre en place un mécanisme de surveillance pur repérer rapidement des prteurs séjurnant dans des unités jugées à risque (R.65) Exemples : clientèles à risque de dévelpper des infectins à ERV (exemples: unité des sins intensifs, unité des greffés, unité de dialyse) : prcéder au dépistage en curs d hspitalisatin à l admissin et/u au cngé dans l unité, u au dépistage de tus les patients de l unité hebdmadairement Prcéder au dépistage des patients admis depuis une péride de temps déterminée lcalement u qui reçit un antibitique (R.65). Prcéder à la recherche passive de l ERV dans les selles analysées pur identificatin de C. Difficile auprès de la clientèle admise (R.65). Les dépistages de suivis en curs d hspitalisatin des cas identifiés ERV psitifs ne snt pas recmmandés sauf pur les persnnes dnt le séjur serait prlngé (plus de 3 mis) (R.66). Lrsque l islement d un prteur d ERV est cessé, il est prudent de pursuivre les dépistages de ce patient à tutes les semaines pendant la durée de sn séjur (R.67). Maintenir la surveillance tut le lng de l hspitalisatin Dépistage hebdmadaire Lrsqu une éclsin est déclarée terminée, pursuivre les dépistages hebdmadaires jusqu à deux à tris semaines suivant le départ du dernier prteur (R.68). Précautins additinnelles et autres mesures de préventin Mettre en place des précautins additinnelles cntre la transmissin par cntact (prt de bluse et gants, équipement de sins réservé à l usage exclusif du patient u désinfecté immédiatement après utilisatin) pur les clientèles suivantes (R.73): Patients prteurs d ERV : dès l admissin u l identificatin du statut de prteur (R.73). Cntacts étrits tujurs hspitalisés d un prteur d ERV, en attendant le résultat de dépistage (R.73). Cntacts étrits qui nt eu leur cngé avant d avir eu 3 dépistages cnsécutifs, négatifs, lrsqu ils snt réadmis : la décisin de mettre en place des précautins additinnelles par cntact pur ces patients dit être prise lcalement seln l épidémilgie lcale, la rapidité d btentin des résultats de dépistages, et les risques inhérents au patient et à la clientèle du milieu de sins (R.73). Cntacts élargis d un prteur d ERV : seln l épidémilgie lcale et la dispnibilité des tests de dépistage permettant d btenir rapidement le résultat (R.73). Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 3

4 Patients à risque d être prteurs, dépistés à l admissin : envisager la mise en place de précautins additinnelles seln le risque de transmissin inhérent au patient et/u la prévalence de l ERV dans le milieu de sins, ainsi que seln la dispnibilité d un test dnt les résultats peuvent être btenus rapidement (R.73). À titre d exemple, les risques de transmissin de l ERV snt plus imprtants chez les patients qui : - présentent une hygiène déficiente, - cllabrent peu aux mesures de PCI, - présentent une diarrhée, - qui nt séjurné > 24 heures dans un milieu de sins tuché par une éclsin au curs des 12 derniers mis. Durée de l islement Il est pssible de cesser les mesures d islement pur un prteur d ERV après la péride initiale de tris mis, lrsqu un minimum de tris dépistages négatifs cnsécutifs, réalisés à une semaine d intervalle u plus, snt btenus (R.88). Lrsque l islement d un prteur d ERV est cessé, il est prudent de pursuivre les dépistages de ce patient à tutes les semaines pendant tute la durée de sn séjur, particulièrement s il reçit des antibitiques, s il présente une diarrhée u si sa cnditin se détérire (R.89). Chrte de patient et de persnnel Privilégier le regrupement des prteurs d ERV en chrte et y attitrer du persnnel dédié. Cette mesure est d autant plus imprtante lrsque le nmbre de cas augmente (R.77). Déclnisatin des prteurs D une façn générale, la déclnisatin pur réduire la prpagatin et les infectins à ERV ne peut être recmmandée sur la base des dnnées actuelles (R.94). Éclsin Éclsin suspectée Prise en charge des cntacts étrits et élargis Lrsque le premier cntact avec le nuveau prteur a eu lieu depuis 48 heures u mins : faire un dépistage des cntacts étrits aux jurs 3, 7 et 14 suivant le dernier cntact avec le nuveau prteur alrs qu aucune mesure de préventin n était appliquée (R.125). Patients transférés d un CH endémique u en éclsin seulement Obtenir 3 cultures négatives mais pas de référence au délai et intervalle entre les dépistages Maintenir la surveillance Déclnisatin laissée à la discrétin de l équipe traitante Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 4

5 Lrsque le premier cntact avec le nuveau prteur a eu lieu depuis plus de 48 heures : faire un dépistage des cntacts étrits aux jurs 0, 7 et 14 suivant le dernier cntact avec nuveau prteur alrs qu aucune mesure de préventin n était appliquée (R.125). Lrsqu un cntact étrit reçit sn cngé de l hôpital avant que ses dépistages des jurs 7 u 14 n aient été réalisés, faire le dépistage au cngé (R.125). Éclsin cnfirmée Dépistage Dépister au mins une fis par semaine, tus les patients dans l unité tuchée par l éclsin. Si la situatin demeure nn cntrôlée, envisager réaliser les dépistages deux fis par semaine (R.135). Prise en charge des cntacts étrits et élargis Lrsque le premier cntact avec le nuveau prteur a eu lieu depuis 48 heures u mins : faire un dépistage des cntacts étrits aux jurs 3, 7 et 14 suivant le dernier cntact avec le nuveau prteur alrs qu aucune mesure de préventin n était appliquée (R.136). Lrsque le premier cntact avec le nuveau prteur a eu lieu depuis plus de 48 heures : faire un dépistage des cntacts étrits aux jurs 0, 7 et 14 suivant le dernier cntact avec nuveau prteur alrs qu aucune mesure de préventin n était appliquée (R.136). Lrsqu un cntact étrit reçit sn cngé de l hôpital avant que ses dépistages des jurs 7 u 14 n aient été réalisés, faire le dépistage au cngé (R.136). Mesures administratives et rganisatinnelles en situatin d éclsin La directin dit sutenir les équipes de sins et l équipe de PCI dans la prise en charge d une éclsin, ntamment en diffusant un message clair sur la pririté à accrder aux activités de préventin et cntrôle de la situatin (R.140). Revir la prcédure du labratire réalisée pur l analyse des spécimens de façn à accélérer si pssible le prcessus et rendre les résultats dispnibles le plus rapidement pssible (R.141). Lrsque l éclsin est imprtante u perdure, mettre en place un cmité multidisciplinaire pur gérer la situatin. Le rôle de ce cmité sera d établir un plan d actin, de suivre la situatin, de crdnner l interventin, de veiller à ce que les ressurces requises au cntrôle de la situatin sient dispnibles, de sutenir l interventin et de faciliter la cmmunicatin (R.143). Mesures de préventin et cntrôle Veiller à ce que la gestin des excrétas se fasse de façn adéquate afin d éviter la cntaminatin de l envirnnement. Par exemple, envisager l utilisatin de sacs hygiéniques jetables u autre myen favrisant la manipulatin sécuritaire des excrétas (R.150). Fréquence nn précisée Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 5

6 S assurer que tus les patients nt minimalement un bain qutidien (R.151). Dans une perspective d améliratin cntinue de la qualité, examiner les prcessus qui semblent les mins bien respectés en cllabratin avec les équipes cncernées pur dcumenter le prblème, en identifier la cause et truver la (les) slutin(s) à mettre en place (R.154).. Optimiser les mesures d hygiène et salubrité de l envirnnement (R.158): Pur les prteurs d ERV : - augmenter la fréquence de l entretien des chambres, tilettes et équipements utilisés par les patients prteurs d ERV, particulièrement s ils présentent un risque accru de transmissin (exemples: diarrhée, incntinence, déficit cgnitif, etc.). Référer aux dernières recmmandatins des guides prtant sur l hygiène et la salubrité, - envisager augmenter la fréquence du nettyage/désinfectin des surfaces fréquemment tuchées («high tuch») dans les chambres des prteurs et les salles de bain pur diminuer le réservir, Autres mesures Envisager mettre en place une chrte triple avec persnnel et matériel dédiés (R.159). Fin de l éclsin L éclsin peut être cnsidérée terminée lrsqu aucun nuveau cas d ERV n a été identifié lrs d un minimum de tris dépistages successifs de l unité faits de façn hebdmadaire, sur une péride minimale de tris semaines. Cette péride purrait être plus lngue seln l évaluatin de l étendue pssible du réservir, faite par l équipe lcale de PCI (R.165). Si aucun prteur ne séjurne dans l unité, pursuivre les dépistages hebdmadaires jusqu à deux à tris semaines suivant le départ du dernier cas acquis dans cette unité (R.166). Si des prteurs d ERV snt tujurs hspitalisés dans l unité, pursuivre les dépistages hebdmadaires jusqu à deux à tris semaines suivant le départ du dernier prteur (R.166). Ce tableau présente les principales différences entre les lignes directrices de et de. A nter que de façn, générale, les lignes directrices de snt plus détaillées et apprtent plus de précisins cncernant certaines mesures. Veuillez-vus référer au dcument pur prendre cnnaissance de tus les détails. Références : GROUPE DE TRAVAIL SUR LES ENTÉROCOQUES RÉSISTANTS À LA VANCOMYCINE (). Mesures de cntrôle et préventin des infectins à entércques résistants à la vancmycine au Québec, Ministère de la Santé et des Services sciaux, 120 pages. COMITÉ SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU QUÉBEC (CINQ ). Avis et recmmandatins : mesures de préventin et cntrôle de l entércque résistant à la vancmycine dans les milieux de sins aigus du Québec, Institut natinal de santé publique du Québec, 134 pages. Auteurs : Dre Renée Paré, Dr Pierre Piln, Mme Chantal Sucy et M. Bakary Camara Équipe Infectins Nscmiales, DSP de l Agence de Mntréal 29 nvembre p. 6

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95 Cmité en santé et sécurité du travail en animalerie Prcédure nrmalisée de fnctinnement Objet : Prgramme de prtectin respiratire : respirateur de type N95 Numér : SST-3 Prtée : Ceci est une directive du

Plus en détail

En matière de gestion de crise, il est surtout question de gestion des communications :

En matière de gestion de crise, il est surtout question de gestion des communications : PROTOCOLES D INTERVENTION EN SITUATION D URGENCE GESTION DE CRISE Mise à jur : mars 2017 1. MESURES PRÉALABLES En matière de gestin de crise, il est surtut questin de gestin des cmmunicatins : en situatin

Plus en détail

Éclosion de conjonctivite virale d ampleur inhabituelle associée à un milieu de soins.

Éclosion de conjonctivite virale d ampleur inhabituelle associée à un milieu de soins. Cllque MI et ITSS 8 et 9 avril 2014, Québec Éclsin de cnjnctivite virale d ampleur inhabituelle assciée à un milieu de sins. Juli C. St, M.D., Ph.D. Unité Surveillance, préventin et cntrôle des maladies

Plus en détail

Suites de l évaluation externe. Lucie GUERGEN Qualiticienne CH Saint-Louis - ORNANS

Suites de l évaluation externe. Lucie GUERGEN Qualiticienne CH Saint-Louis - ORNANS Suites de l évaluatin externe Lucie GUERGEN Qualiticienne CH Saint-Luis - ORNANS Présentatin de l établissement 35 lits de SSR 10 lits de médecine 88 lits d EHPAD répartis sur 2 sites (Ornans et Vuillafans),

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION. Responsable des Relations Sociales (H/F)

DEFINITION DE FONCTION. Responsable des Relations Sociales (H/F) Pste n 620 Date de dernier passage au Cmité technique DEFINITION DE FONCTION Respnsable des Relatins Sciales (H/F) Filière : Administrative Catégrie : A Cadre d empli Attaché territrial Grades Attaché,

Plus en détail

C O N V E N T I O N AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION (A R D H) Entre les soussignés, PREAMBULE

C O N V E N T I O N AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION (A R D H) Entre les soussignés, PREAMBULE Exemplaire à nus returner Cntacts Etablissement Hspitalier : Nm Prénm 1 er cntact : C O N V E N T I O N AIDE AU RETOUR A DOMICILE APRES HOSPITALISATION (A R D H)... : Adresse mail :. Nm Prénm 2 ème cntact

Plus en détail

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES Page 1 sur 9 Objet de l instructin : Cette instructin décrit cmment prendre en cmpte et traiter les plaintes et appels des prestataires certifiés u candidats à la certificatin en lcalisatin de réseaux.

Plus en détail

Soins médicaux en gérontopsychiatrie

Soins médicaux en gérontopsychiatrie Prgramme de surspécialité - Gérntpsychiatrie Sins médicaux en gérntpsychiatrie Milieu : Institut universitaire en santé mentale de Mntréal (IUSMM) Majeure à l unité 301 sins médicaux aux patients hspitalisés

Plus en détail

Pour assurer la pérennité des usages, les gouvernements poursuivent quatre orientations :

Pour assurer la pérennité des usages, les gouvernements poursuivent quatre orientations : Fiche d infrmatin DES PROJETS CONJOINTS PORTANT SUR TROIS ENJEUX Dans le cadre du Plan d actin Saint-Laurent 2011-2026, les guvernements du Canada et du Québec pursuivent leur cllabratin fndée sur une

Plus en détail

FICHIER DE VACCINATION ROUGEOLE

FICHIER DE VACCINATION ROUGEOLE FICHIER DE VACCINATION ROUGEOLE SOUTIEN Sutien à l applicatin V09 Versin 1,1 Décembre 2011 Numér de l actif : Rédigé par : M01310 Micheline Gdbut Analyste fnctinnelle I-CLSC SOGIQUE Appruvé par : France

Plus en détail

Développer l hébergement temporaire (HT) en sortie d hospitalisation Médecine Chirurgie (MC) Fiche-action 32

Développer l hébergement temporaire (HT) en sortie d hospitalisation Médecine Chirurgie (MC) Fiche-action 32 Dévelpper l hébergement tempraire (HT) en srtie d hspitalisatin Médecine Chirurgie (MC) Fiche-actin 32 1. Objectifs de l expérimentatin Le prgramme PAERPA (Persnnes Agées En Risque de Perte d Autnmie),

Plus en détail

Charte de L Envol Jeunesse asbl

Charte de L Envol Jeunesse asbl Avenue Naplén 26 1420 BRAINE - L alleud - BELGIUM +32 472 853 216 BE 89 7320 3399 2285 Inf@lenvljeunesse.be www.lenvljeunesse.be Charte de L Envl Jeunesse asbl 1. Visin, missin et actins de L Envl Jeunesse

Plus en détail

CONVENTION. VISANT A ORGANISER LES MODALITES DE COORDINATION ENTRE LE RESEAU DE SANTE ARCADE ET L EHPAD Nom de l EHPAD

CONVENTION. VISANT A ORGANISER LES MODALITES DE COORDINATION ENTRE LE RESEAU DE SANTE ARCADE ET L EHPAD Nom de l EHPAD CONVENTION VISANT A ORGANISER LES MODALITES DE COORDINATION ENTRE LE RESEAU DE SANTE ARCADE ET L EHPAD Nm de l EHPAD VU la li n 99-477 du 9 juin 1999 visant à garantir le drit à l accès aux sins palliatifs,

Plus en détail

Les protocoles de soins : validité et conditions d'application

Les protocoles de soins : validité et conditions d'application F.I.S.P.A. Les prtcles de sins : validité et cnditins d'applicatin L interventin de l infirmier par applicatin d un prtcle de sins répnd à des cnditins strictes qui snt ntamment précisées dans le décret

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE RÈGLEMENT N 2 RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE Mdifié le 20 janvier 2016 cegepdrummnd.ca Adpté au cnseil d administratin

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur adjoint des soins infirmiers volet pratiques professionnelles et développement clinique

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur adjoint des soins infirmiers volet pratiques professionnelles et développement clinique DESCRIPTION DE POSTE IDENTIFICATION DE L EMPLOI Titre d empli : Crdnnateur d activités Numér de pste : Directin : Directin des sins infirmiers Service (s) : Supérieur immédiat : Directeur adjint des sins

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS DIRECTIVE ADMINISTRATIVE En vigueur le : 16 mai 2012 Dmaine : PERSONNEL Révisée le : 27 janvier 2014 ÉNONCÉ PROGRAMME DE RECONNAISSANCE DES EMPLOYÉS Le Cnseil sclaire cathlique MnAvenir cnsidère que ses

Plus en détail

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées Plan de travail pluriannuel sur les Nrmes d accessibilité intégrées L Institut canadien d infrmatin sur la santé (ICIS) s est engagé à furnir des prduits et services de façn à ce que les persnnes handicapées

Plus en détail

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies

TITRE : Politique relative à l utilisation des dispositifs de communication cellulaires et aux postes radio portatifs à deux voies POLITIQUE Cde : DRIT-001 Instance respnsable : Directin des ressurces infrmatinnelles et technlgiques, Service de génie bimédical Appruvée par : Cmité de directin Révisée le : 2 juin 2014 Appruvée (u adptée)

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE. Direction : Direction des soins infirmiers Service (s) : 0.7 ETC Thetford

DESCRIPTION DE POSTE. Direction : Direction des soins infirmiers Service (s) : 0.7 ETC Thetford DESCRIPTION DE POSTE IDENTIFICATION DE L EMPLOI Titre d empli : Crdnnateur d activités Numér de pste : Directin : Directin des sins infirmiers Service (s) : Crdinatin d activités 0.7 ETC Thetfrd Supérieur

Plus en détail

III. Organisation de l unité fonctionnelle (exemple de celle où travaille le prof).

III. Organisation de l unité fonctionnelle (exemple de celle où travaille le prof). I. Définitin. 1. Réelle identité, mais difficile à définir. Trp suvent mécnnue par les différentes instances. Différence de nature entre psychiatrie de liaisn et psychiatrie de secteur. Imprtance, fréquence

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Puvir adjudicateur : Centre Hspitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la cnsultatin* : PRESTATION INTELLECTUELLE : ANALYE DE PRATIQUES N de la

Plus en détail

Faculté de médecine Département de psychiatrie Programme de surspécialité - Gérontopsychiatrie. Gériatrie clinique. Dr.

Faculté de médecine Département de psychiatrie Programme de surspécialité - Gérontopsychiatrie. Gériatrie clinique. Dr. Prgramme de surspécialité - Gérntpsychiatrie Gériatrie clinique Milieu : Durée : Respnsable : Centre hspitalier de l Université de Mntréal (CHUM) 1 péride Dr. Fadi Massud Autres patrns impliqués : Membres

Plus en détail

Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Montréal avec des collaborateurs externes

Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Montréal avec des collaborateurs externes Partager des éléments OneDrive Entreprise HEC Mntréal avec des cllabrateurs externes Table des matières Présentatin... 2 Partager un dssier... 2 Activer le partage du dssier... 2 Accès à un dssier partagé

Plus en détail

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École La Présentation

Plan de lutte visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. École La Présentation Plan de lutte visant à prévenir et à cmbattre l intimidatin et la vilence à l écle Écle La Présentatin 2012-2013 Plan d actin pur prévenir et traiter la vilence à l écle, aût 2012 1 Le plan d actin pur

Plus en détail

Appel à Participation SOUFFLEURS D AVENIR 2017 Date limite le 30 Novembre Règlement

Appel à Participation SOUFFLEURS D AVENIR 2017 Date limite le 30 Novembre Règlement Appel à Participatin SOUFFLEURS D AVENIR 2017 Date limite le 30 Nvembre 2016 Règlement Article 1. Objet du règlement Dans le cadre de la 3 ème éditin du festival de l innvatin éc-cityenne «Les SOUFFLEURS

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 9 AVRIL 2016 PROPOSITION DE MODIFICATION DU REGLEMENT INTERIEUR

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 9 AVRIL 2016 PROPOSITION DE MODIFICATION DU REGLEMENT INTERIEUR ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 9 AVRIL 2016 PROPOSITION DE MODIFICATION DU REGLEMENT INTERIEUR Ces prpsitins nt été validées par le cmité directeur du 3 ctbre 2015 pur sumissin à l assemblée générale

Plus en détail

GOL500 Industries de services

GOL500 Industries de services GOL500 Industries de services Cnceptin des hraires de travail (IV) Versin 2015 Objectifs pédaggiques À la fin de cette séance de curs, tu devras être capable: De cncevir des hraires 24/7 des quarts de

Plus en détail

Carte virtuelle d assurance-médicaments Q et R pour les pharmaciens

Carte virtuelle d assurance-médicaments Q et R pour les pharmaciens 1. Quand la carte papier d assurance-médicaments sera-t-elle prgressivement abandnnée? À cmpter du 1 er décembre 2016, les bénéficiaires de l aide sciale qui pssèdent une carte Santé de l Ontari valide

Plus en détail

22 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande avril 2008

22 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande avril 2008 3 mars 2008 22 ème Réunin du Cnseil de Crdinatin du Prgramme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande 23-25 avril 2008 Pint 8.3 de l rdre du jur prvisire : Déclaratin du représentant de l Assciatin du persnnel

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS

APPLICATION DES DISPOSITIONS APPLICATION DES DISPOSITIONS de la Li sur les pêches cncernant la prtectin de l'habitat aux installatins et structures existantes Pêches et Océans Canada Publié par : Directin générale des cmmunicatins

Plus en détail

Guide pour la rédaction de la Politique sur les services de garde en milieu scolaire

Guide pour la rédaction de la Politique sur les services de garde en milieu scolaire Guide pur la rédactin de la Plitique sur les services de garde en milieu sclaire 1 Guide pur la rédactin d une plitique sur les services de garde PRÉSENTATION Les services de garde en milieu sclaire nt

Plus en détail

Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d Etat d Infirmier

Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d Etat d Infirmier Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d Etat d Infirmier Il cmprte 69 articles et tris titres : Titre Ier Accès à la frmatin, articles 2 à 23 Titre II Dispenses de sclarité, articles 24 à 37 Titre

Plus en détail

Synthèse de l évaluation interne sur le secteur médico-social

Synthèse de l évaluation interne sur le secteur médico-social Cde : Q1 N2-4 Synthèse de l évaluatin interne sur le secteur médic-scial Date : 25/04/2014 Page 1/11 L évaluatin interne : L évaluatin cnfiée aux 13 référents qualité représentatifs de tus les secteurs

Plus en détail

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant :

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant : Réslutin : CE Date d adptin : 7 ctbre 2013 En vigueur : 7 ctbre 2013 À réviser avant : Recrutement et embauche du persnnel syndiqué et nn syndiqué (excluant le pste de directin de l éducatin, directin

Plus en détail

32 heures TNP 5 heures. 7 heures. 20 heures. Cours et leçons ainsi que les activités étudiantes 17 heures 5 minutes. Tâche autre que cours et leçons

32 heures TNP 5 heures. 7 heures. 20 heures. Cours et leçons ainsi que les activités étudiantes 17 heures 5 minutes. Tâche autre que cours et leçons LA TÂCHE SEMAINE RÉGULIÈRE DE TRAVAIL 32 heures TNP 5 heures Travail de nature persnnelle (TNP) 27 HEURES TÂCHE COMPLÉMENTAIRE 7 heures 10 Rencntres cllectives 3 rencntres de parents Crrectin d examens

Plus en détail

VALEURS ESSENTIELLES : LA TRANSPARENCE

VALEURS ESSENTIELLES : LA TRANSPARENCE Institutin Préventin (CNAMTS, INRS, CRAM, CGSS, EUROGIP) Plitique de maîtrise des risques prfessinnels Valeurs essentielles et bnnes pratiques de préventin VALEURS ESSENTIELLES : LA PERSONNE LA TRANSPARENCE

Plus en détail

Profil de compétence du secouristeambulancier

Profil de compétence du secouristeambulancier Prfil de cmpétence du securisteambulancier (Li prtant des dispsitins diverses en matière de santé 19 décembre 2008) 1. S engager dans un dévelppement persnnel et prfessinnel «Etre acteur de sa frmatin,

Plus en détail

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne Mdule 5 : Résumé Descriptin du cntrôle interne et explicatin des deux raisns de l évaluatin du cntrôle interne Le cntrôle interne s entend du «prcessus cnçu et exécuté par les respnsables de la guvernance,

Plus en détail

BOURSES VANIER Document à l intention des candidats

BOURSES VANIER Document à l intention des candidats BOURSES VANIER 2015 Dcument à l intentin des candidats Intrductin Le Prgramme de burses d études supérieures du Canada Vanier vise à recruter, à garder au pays les meilleurs étudiants de dctrat du mnde

Plus en détail

RECOMMANDATION SUR LA MISE EN PLACE D UN ORGANISME RESPONSABLE DES PROGRAMMES GÉRIATRIQUES SPÉCIALISÉS

RECOMMANDATION SUR LA MISE EN PLACE D UN ORGANISME RESPONSABLE DES PROGRAMMES GÉRIATRIQUES SPÉCIALISÉS RECOMMANDATION SUR LA MISE EN PLACE D UN ORGANISME RESPONSABLE DES PROGRAMMES GÉRIATRIQUES SPÉCIALISÉS UNE RECOMMANDATION PRÉSENTÉE AU RLISS DE SIMCOE NORD MUSKOKA JUILLET 2015 1 CONTEXTE En Nvembre 2012,

Plus en détail

Avant de débuter le questionnaire: Pour faire une demande en ligne, vous devez avoir à votre disposition les données du demandeur suivantes:

Avant de débuter le questionnaire: Pour faire une demande en ligne, vous devez avoir à votre disposition les données du demandeur suivantes: Aperçu des demandes myhandicap.belgium.be Carte de statinnement Attentin: ce questinnaire est cnçu cmme un util d aide pur les assistants sciaux. Le frmulaire papier n est pas valable pur intrduire une

Plus en détail

DEAVS : DIPLÔME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE

DEAVS : DIPLÔME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE DEAVS : DIPLÔME D ETAT D AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE DURÉE : 504 heures en centre 560 heures en entreprise PROGRAMME DE FORMATION : DC 1 : Cnnaissance de la persnne (105h) Apprche du dévelppement de la persnne

Plus en détail

Approche d élaboration des enquêtes pour des évaluations Socio- Economiques de référence e Planification & Echantillonnage

Approche d élaboration des enquêtes pour des évaluations Socio- Economiques de référence e Planification & Echantillonnage Apprche d élabratin des enquêtes pur des évaluatins Sci- Ecnmiques de référence e Planificatin & Echantillnnage Prgramme d Actin Cntre la Désertificatin Atelier de planificatin des activités de suivi-évaluatin

Plus en détail

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES APRÈS UNE CHIRURGIE VITRÉO-RÉTINIENNE. À lire ou à vous faire lire.

CONSIGNES POST-OPÉRATOIRES APRÈS UNE CHIRURGIE VITRÉO-RÉTINIENNE. À lire ou à vous faire lire. CENTRE D EXPLORATION ET DE TRAITEMENT DE LA RÉTINE ET DE LA MACULA Dr DOMINGUEZ - Dr FOURMAUX - Dr ROSIER - Dr VELASQUE 68, rue du Palais Gallien 33000 Brdeaux Tel. 05 56 00 68 68 cntact@retinegallien.cm

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2016/046

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2016/046 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 11 avril 2016 APPEL

Plus en détail

PIROUETT! Juin 2015 GENERALITES

PIROUETT! Juin 2015 GENERALITES GENERALITES 1.5.4. Pénalisatin : (juge difficulté (D) : 0,50 pint si la musique avec vix et parles est utilisée mais que l entraîneur ne mentinne pas sur la fiche fficielle D quel exercice utilise la musique

Plus en détail

Guide d information sur les stages à l intention des entreprises

Guide d information sur les stages à l intention des entreprises Guide d infrmatin sur les stages à l intentin des entreprises Présentatin du prgramme de stages pur les emplyeurs Vus êtes une entreprise u une rganisatin et vus avez différents prjets qui vus nécessiteraient

Plus en détail

Liège, le 7 avril APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/059

Liège, le 7 avril APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/059 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 7 avril 2015 APPEL

Plus en détail

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique DPC Cnduite de l examen échgraphique de dépistage du cœur nrmal et pathlgique Catégrie prfessinnelle Médecin Sage femme Gynéclgie médicale Echgraphiste titulaire d un DU d échgraphie bstétricale Gynéclgie

Plus en détail

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE VILLE-MARIE. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace ANNEXE : RÈGLES D ATTRIBUTION DES NUMÉROS

CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE VILLE-MARIE. Document régissant l'organisation de la Revue sur glace ANNEXE : RÈGLES D ATTRIBUTION DES NUMÉROS CLUB DE PATINAGE ARTISTIQUE VILLE-MARIE Dcument régissant l'rganisatin de la Revue sur glace Appruvé par le CE le 2 décembre 2013 Amendé par le CE le 28 janvier 2014 Amendé par le CE le 7 janvier 2015

Plus en détail

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES. Téléphoner la semaine précédente pour connaître l heure d arrivée le premier jour.

CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES. Téléphoner la semaine précédente pour connaître l heure d arrivée le premier jour. CONSEILS AUX ELEVES STAGIAIRES 1 PREPARER SON STAGE Savir se présenter, se situer (la situatin actuelle, la frmatin et la filière envisagée), Réfléchir au cntenu du stage avant de s y présenter, S interrger

Plus en détail

Règlement Intérieur du Fil d Ariane

Règlement Intérieur du Fil d Ariane Règlement Intérieur du Fil d Ariane TITRE 1 : L ASSOCIATION Article 1 - Préambule Le présent règlement intérieur cmplète et précise les statuts de l'assciatin Le Fil d Ariane, l Entraide Généalgique Sur

Plus en détail

CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL

CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL PROGRAMME GÉNÉRAL DE SUBVENTIONS AUX ORGANISMES ARTISTIQUES CRITÈRES ET NORMES DATES D INSCRIPTION PRÉSENTATION D UNE DEMANDE 2009-2010 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX Le Prgramme général

Plus en détail

4A, rue du BIGNON RENNES site :

4A, rue du BIGNON RENNES site : 4A, rue du BIGNON 35000 RENNES 02.23.35.49.81 - email : reseaudiabete35@range.fr site : www.reseaudiabete35.cm 31 MAI 2012 SOMMAIRE pages Smmaire... 1 I. Qu est ce-que le RESEAU DIABETE 35?... 2 II. Prcédures

Plus en détail

A V I S COMPÉTENCES EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DANS LA FORMATION INFIRMIÈRE

A V I S COMPÉTENCES EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DANS LA FORMATION INFIRMIÈRE A V I S COMPÉTENCES EN SÉCURITÉ DES PATIENTS DANS LA FORMATION INFIRMIÈRE Cmité de la frmatin des infirmières cnstitué en vertu du Cde des prfessins (RLRQ, c. C-26, a. 184, 2 e al.) Devant l imprtance

Plus en détail

MODALITÉS. en (FNEEQ-CSN); en (FEC-CSQ, dont le syndicat était antérieurement affilié à la FAC); en (FEC-CSQ).

MODALITÉS. en (FNEEQ-CSN); en (FEC-CSQ, dont le syndicat était antérieurement affilié à la FAC); en (FEC-CSQ). Frmatin pur l btentin d un diplôme de maîtrise Guide du frmulaire Prjet de frmatin pur l btentin d un diplôme de maîtrise FEC-CSQ : clause 5-4.20 C) 3 e paragraphe, clause 6-3.01 5 e paragraphe et article

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE SUR LA CULTURE, LE PATRIMOINE ET LES SPORTS RECOMMANDATIONS

COMMISSION PERMANENTE SUR LA CULTURE, LE PATRIMOINE ET LES SPORTS RECOMMANDATIONS COMMISSION PERMANENTE SUR LA CULTURE, LE PATRIMOINE ET LES SPORTS RECOMMANDATIONS La cmmissin tient à présenter ses remerciements à l équipe de la Directin de la culture et du patrimine qui a participé

Plus en détail

Règlement de fonctionnement

Règlement de fonctionnement L A R C Règlement de fnctinnement Rendu exécutire par le cntrôle de légalité Date d effet du présent règlement : le 1 er septembre 2016 A D E Ludthèque L Arcade 20 allée Marguerite de Gandil Tél. : 04

Plus en détail

POLITIQUE ACHATS TRAVAUX

POLITIQUE ACHATS TRAVAUX POLITIQUE ACHATS TRAVAUX Table des matières 1 Intrductin... 2 2 Prcessus Général... 2 3 Définitins... 2 4 Agréatin Cntractants... 3 4.1 4.2 Prcédure d agréatin...3 Liste des entreprises agréées...4 4.3

Plus en détail

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels BOMA BEST MD Milieux de travail durables Prgramme de certificatin pur lcataires et espaces de travail rganisatinnels BOMA Canada Rév. 1.0, 7 mars 2016 1 p age Table des matières 1 Intrductin... 3 2 Plitiques

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LE TUTORAT A L UNIVERSITE SAINT-JOSEPH

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LE TUTORAT A L UNIVERSITE SAINT-JOSEPH DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LE TUTORAT A L UNIVERSITE SAINT-JOSEPH 1. DEFINITION DU TUTORAT Le tutrat se définit cmme un dispsitif de pédaggie différenciée qui vise à maximiser la réussite de l étudiant à

Plus en détail

TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE

TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ******************** Un Peuple- Un But- Une Fi TERME DE REFERENCE POUR LA REDACTION D UN MANUEL DE PROCEDURES ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE POUR

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013/098. En vue de pourvoir à 1 poste d infirmier hygiéniste hospitalier (H/F) à 80% (30h24 /sem.

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013/098. En vue de pourvoir à 1 poste d infirmier hygiéniste hospitalier (H/F) à 80% (30h24 /sem. Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 11 septembre 2013

Plus en détail

Critères de qualité pour la prise en charge en gériatrie dans le canton de Berne: I. Centres de gériatrie régionaux: gériatrie aiguë

Critères de qualité pour la prise en charge en gériatrie dans le canton de Berne: I. Centres de gériatrie régionaux: gériatrie aiguë Gesundheitsund Fürsrgedirektin des Kantns Bern Spitalamt Rathausgasse 1 3011 Bern Telefn 031 633 79 65 Telefax 031 633 79 67 www.gef.be.ch inf.spa@gef.be.ch Directin de la santé publique et de la prévyance

Plus en détail

1 FORME DE L EVALUATION (extrait de l arrêté)

1 FORME DE L EVALUATION (extrait de l arrêté) Cnsignes aux candidats EPREUVE E3- ACCOMPAGNEMENT ET AIDE A LA PERSONNE DANS LA VIE RELATIONNELLE ET SOCIALE RAPPEL DE LA REGLEMENTATION : Arrêté prtant définitin et fixant les cnditins de délivrance de

Plus en détail

Direction de l insertion et de la famille Service protection maternelle, infantile et parentalités

Direction de l insertion et de la famille Service protection maternelle, infantile et parentalités Directin de l insertin et de la famille Service prtectin maternelle, infantile et parentalités CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION POUR LE FONCTIONNEMENT DE L ASSOCIATION COLLECTIF ENFANTS

Plus en détail

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique

DPC Conduite de l examen échographique de dépistage du cœur normal et pathologique DPC Cnduite de l examen échgraphique de dépistage du cœur nrmal et pathlgique Catégrie prfessinnelle Médecin Sage femme Gynéclgie médicale Echgraphiste titulaire d un DU d échgraphie bstétricale Gynéclgie

Plus en détail

Politique d accueil, d encadrement et d intégration des étudiants

Politique d accueil, d encadrement et d intégration des étudiants Plitique d accueil, d encadrement et d intégratin des étudiants Texte appruvé par le Cnseil universitaire à sa séance rdinaire du 27 nvembre 2001 (CU-2001-100) La Plitique d'accueil, d'encadrement et d'intégratin

Plus en détail

La gestion du taux d assiduité

La gestion du taux d assiduité La gestin du taux d assiduité Présenté par: Cynthia Ditte Cnseillère en gestin médicale Qu est-ce que le taux d assiduité? Nmbre de visites de la clientèle inscrite au GMF effectuées dans les sites du

Plus en détail

Fonctionnement du Conseil Municipal

Fonctionnement du Conseil Municipal Fnctinnement du Cnseil Municipal A. Les cnditins de tenue des séances du Cnseil Municipal Le Cnseil Municipal se réunit en sessin rdinaire une fis par trimestre, alrs même qu il n y aurait aucune affaire

Plus en détail

ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF

ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF DEFINITION : Le décret n 2006-923 du 26 juillet 2006 a fixé de nuvelles dispsitins quant à l accueil des mineurs lrs des stages sprtifs. Les séjurs sprtifs, rganisés au

Plus en détail

Ce document contient des informations importantes concernant la sûreté de l'utilisation de l'aspirateur Laerdal Suction Unit

Ce document contient des informations importantes concernant la sûreté de l'utilisation de l'aspirateur Laerdal Suction Unit 15 juillet 2016 Cher client, chère cliente, Un prblème lié à l'utilisatin du Laerdal Suctin Unit (LSU) lrsqu'il est utilisé avec une batterie NiMH LSU ayant été stckée u installée à basse température pendant

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Intrductin générale L rganisatin d un événement est une frmidable ccasin de srtir de sn train-train qutidien, que ce sit à la maisn u au travail. Il va fallir faire preuve de créativité, d inventivité,

Plus en détail

EXAMEN COMBINE DE MEDECINE INTERNE ET DE MEDECINE COMMUNAUTAIRE ET PREMIER RECOURS. Descriptif et informations

EXAMEN COMBINE DE MEDECINE INTERNE ET DE MEDECINE COMMUNAUTAIRE ET PREMIER RECOURS. Descriptif et informations EXAMEN COMBINE DE MEDECINE INTERNE ET DE MEDECINE COMMUNAUTAIRE ET PREMIER RECOURS Descriptif et infrmatins L évaluatin des AMC de Médecine Interne ainsi que de Médecine Cmmunautaire et de Premier Recurs

Plus en détail

Fonds de soutien aux projets culturels

Fonds de soutien aux projets culturels Fnds de sutien aux prjets culturels Fnds de sutien aux prjets culturels Guide de demande d aide financière 2017 La MRC de Ltbinière suhaite sutenir la réalisatin de prjets culturels afin d atteindre les

Plus en détail

Pour les élèves du secondaire :

Pour les élèves du secondaire : ANNEXE SANTÉ PIECES A FOURNIR IMPERATIVEMENT (avant le 3 juillet) PAR COURRIER A L ADRESSE SUIVANTE : BCRM de Brest - CMA de Brest Lrient - Antenne médicale Saint-Pierre CC 300-29240 Brest cedex 09 Pur

Plus en détail

Direction des Affaires sociales et du Développement économique Service Vie associative 12/11/2015

Direction des Affaires sociales et du Développement économique Service Vie associative 12/11/2015 PRIINCIIPES GENERAUX POUR L ATTRIIBUTIION ET LE VERSEMENT DES SUBVENTIIONS AUX ASSOCIIATIIONS La Cmmune de Carrs a la vlnté d accmpagner les assciatins dans la réalisatin de leurs prjets et dans leurs

Plus en détail

Modèle de plan de partenariat communautaire visant l établissement de nouveaux arrivants

Modèle de plan de partenariat communautaire visant l établissement de nouveaux arrivants Mdèle de plan de partenariat cmmunautaire visant l établissement de nuveaux arrivants Sectin A Renseignements sur la cllectivité Municipalité : Organisatin qui présente le plan (p. ex. administratin municipale

Plus en détail

ANNEXE 1 EQUIPE DE FRANCE ET ORGANISATION DU CALENDRIER

ANNEXE 1 EQUIPE DE FRANCE ET ORGANISATION DU CALENDRIER ANNEXE 1 EQUIPE DE FRANCE ET ORGANISATION DU CALENDRIER Article 1 - Listes Elite et Dévelppement La FFR établira chaque saisn : une liste élite (la «Liste Elite»), cmpsée de 30 jueurs susceptibles d être

Plus en détail

VILLE DE LÉ VIS NUMÉRO DE LA POLITIQUE: P

VILLE DE LÉ VIS NUMÉRO DE LA POLITIQUE: P Prcédure administrative:, Frmulaire: 1. PRÉAMBULE La Ville de Lévis s est dtée d un Plan de guvernance dnt la missin est d ffrir une qualité et une diversité de services qui sutiennent les principes du

Plus en détail

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES Mise à jur : 2012 04 30 PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES BUDGET DE FONCTIONNEMENT 1 ETP = un «équivalent temps plein» est tujurs asscié à une catégrie d empli

Plus en détail

CYCLE DE CONSOLIDATION PROGRESSIONS POUR LE CM1, CM2 ET LA 6 ème. Education Physique et Sportive. Activités CM1 CM2 6ème

CYCLE DE CONSOLIDATION PROGRESSIONS POUR LE CM1, CM2 ET LA 6 ème. Education Physique et Sportive. Activités CM1 CM2 6ème CYCLE DE CONSOLIDATION PROGRESSIONS POUR LE CM, CM2 ET LA 6 ème Educatin Physique et Sprtive Champ Prduire une perfrmance ptimale mesurable à une échéance dnnée Dmaines Du scle 2 4 5 Activités CM CM2 6ème

Plus en détail

Association «La maison des enfants» 16 bis, route de Pornic CHAUVE

Association «La maison des enfants» 16 bis, route de Pornic CHAUVE Assciatin «La maisn des enfants» 16 bis, rute de Prnic 44320 CHAUVE PROJET PEDAGOGIQUE 2015/2016 ASSOCIATION «LA MAISON DES ENFANTS» - Versin 1-1 Juin 2015 Préambule Lrsqu un rganisme suhaite mettre en

Plus en détail

Réseau Santé Jeunes Vallée de l'huveaune TABLE RONDE PROFESSIONNELLE 2-17/12/2015

Réseau Santé Jeunes Vallée de l'huveaune TABLE RONDE PROFESSIONNELLE 2-17/12/2015 Réseau Santé Jeunes Vallée de l'huveaune TABLE RONDE PROFESSIONNELLE 2-17/12/2015 Les prblématiques nutritinnelles à l adlescence : du repérage à la prise en charge Cette table rnde a été animée par Madame

Plus en détail

DESC de Maladies Infectieuses et Tropicale, clinique et biologique à la Faculté Antilles Guyane.

DESC de Maladies Infectieuses et Tropicale, clinique et biologique à la Faculté Antilles Guyane. 1 DESC de Maladies Infectieuses et Trpicale, clinique et bilgique à la Faculté Antilles Guyane. Dcuments de référence : Texte fficiel : BO de l Educatin Natinale et de la Recherche n 39 du 28 ctbre 2004

Plus en détail

GESTION DE CRISE PREMIERS REFLEXES POUR LE PILOTAGE GUIDE POUR LES MANAGERS

GESTION DE CRISE PREMIERS REFLEXES POUR LE PILOTAGE GUIDE POUR LES MANAGERS www.cmmunicatin-sensible.cm GESTION DE CRISE PREMIERS REFLEXES POUR LE PILOTAGE GUIDE POUR LES MANAGERS Christphe Rux-Dufrt Prfesseur EM Lyn 2005 Utilisatin interdite dans un cadre cmmercial LES ENJEUX

Plus en détail

INFORMATION / RECOMMANDATION FSCA IMS / UFSN 2003

INFORMATION / RECOMMANDATION FSCA IMS / UFSN 2003 Nm Arnaud DESCHATRES Siemens Healthcare Diagnstics S.A.S. Département Marketing Entité Healthcare Diagnstics Téléphne +33 1 49 22 34 01 Fax +33 1 49 22 99 87 Réf. FSCA IMS 14-01 / UFSN2003 Date 18 février

Plus en détail

Ma réussite : outils facilitant le dépistage des étudiants en difficulté et le soutien à la réussite 4 mai 2016

Ma réussite : outils facilitant le dépistage des étudiants en difficulté et le soutien à la réussite 4 mai 2016 Ma réussite : utils facilitant le dépistage des étudiants en difficulté et le sutien à la réussite 4 mai 2016 Geneviève Charland Cnseillère en pédaggie universitaire Bureau de sutien à l enseignement (BSE)

Plus en détail

C2i Niveau 1 - Foire Aux Questions Etudiant

C2i Niveau 1 - Foire Aux Questions Etudiant C2i Niveau 1 - Fire Aux Questins Etudiant Table des matières Pur cmmencer j active mn mail étudiant... 3 Cmment savir si je suis dans un grupe de c2i?... 3 Que faire si j ai manqué mn TD bligatire de c2i?...

Plus en détail

Ville de Les Angles. Aménagement des rythmes scolaires APPEL À PROJETS

Ville de Les Angles. Aménagement des rythmes scolaires APPEL À PROJETS Prjet rythmes sclaires Aménagement des rythmes sclaires APPEL À PROJETS 1 Prjet rythmes sclaires Purqui cet appel à prjets? La ville de Les Angles s est engagée dans la mise en œuvre de l aménagement des

Plus en détail

DIRECTIVES Demande d autorisation d utiliser des animaux EN RECHERCHE

DIRECTIVES Demande d autorisation d utiliser des animaux EN RECHERCHE DIRECTIVES Demande d autrisatin d utiliser des animaux EN RECHERCHE A. PROCÉDURES À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE Préambule Au campus de Saint-Hyacinthe de l Université de Mntréal, tute utilisatin

Plus en détail

MAQUETTE. Année universitaire Septembre 2012 Juillet Université Bordeaux Segalen. Mme le Professeur Anne-Marie ROGUES

MAQUETTE. Année universitaire Septembre 2012 Juillet Université Bordeaux Segalen. Mme le Professeur Anne-Marie ROGUES D AQUITAINE UNITE D ENSEIGNEMENT 2.10. - SEMESTRE 1 INFECTIOLOGIE, HYGIENE COMPETENCE N 3 ECTS : 2 MAQUETTE Année universitaire Septembre 2012 Juillet 2013 Université Brdeaux Segalen Mme le Prfesseur Anne-Marie

Plus en détail

Plan global d études Doctorat Sciences Biomédicales

Plan global d études Doctorat Sciences Biomédicales Plan glbal d études Dctrat Sciences Bimédicales Les étudiants du prgramme de dctrat en sciences bimédicales divent dépser, au mment de l admissin, un plan glbal d études à la Technicienne en gestin des

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite

Convention de gestion et de réussite Cnventin de gestin et de réussite 2013-2014 Établissement et cmmissin sclaire Écle de Sainte-Flre Le 5 juin 2013 Table des matières But 1: L augmentatin de la diplmatin et de la qualificatin avant l âge

Plus en détail

Stratégie canadienne de l AVC

Stratégie canadienne de l AVC Stratégie canadienne de l AVC Grupe de travail sur les pratiques ptimales et les nrmes Une ressurce en vue de la mise en œuvre des Recmmandatins canadiennes pur les pratiques ptimales de sins de l AVC

Plus en détail

UFRSTAPS Le Creusot UE45.

UFRSTAPS Le Creusot UE45. UFRSTAPS Le Creust UE45 www.culturestaps.cm Curs magistraux : 6 h Prf : A.Graillt Travaux dirigés : 2h Prf : Luc Murand Travaux dirigés : 10h Prf : Raphaël Leca Séminaires : 7 h Prf : Raphaël Leca, Luc

Plus en détail

Liège, le 3 août APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/112

Liège, le 3 août APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/112 Centre Hspitalier Universitaire de Liège Dmaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestin des Ressurces Humaines Service Recrutement Liège, le 3 aût 2015 APPEL

Plus en détail

1. POURQUOI? 2. BUT 3. L ÉLÈVE 4. L ENSEIGNANT

1. POURQUOI? 2. BUT 3. L ÉLÈVE 4. L ENSEIGNANT ET RELATIVES À L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EFFECTIVES LE 26 AOÛT 2014 1. POURQUOI? Les dispsitins de la Li de l instructin publique (LIP) bligent les cmmissins sclaires et les centres de frmatin prfessinnelle

Plus en détail

Journée de formation - académie de Grenoble Lycée Louise Michel vendredi 7 novembre 2008

Journée de formation - académie de Grenoble Lycée Louise Michel vendredi 7 novembre 2008 BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL Jurnée de frmatin - académie de Grenble Lycée Luise Michel vendredi 7 nvembre 2008 Présentatin Définitin - Objectifs Etudier des faits de

Plus en détail