Transformateur électrique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transformateur électrique"

Transcription

1 Transformateur électrique Pour des raisons pratiques (voir chapitre suivant), le courant produit par les centrales électriques est sinusoïdal dont la valeur efficace n est pas la même partout sur le réseau : V dans les lignes hautes tension, V dans une ligne moyenne tension et 220 V aux bornes d une prise de courant (là encore pour des raisons pratiques : transporter une grande puissance est plus efficace à haute tension, donc à basse intensité, en raison de l effet Joule). Le but du transformateur électrique est de convertir une tension alternative en une tension alternative de même fréquence mais de valeur efficace différente. Le principe du transformateur repose sur le couplage par inductance mutuelle de 2 circuits, donc sur l induction de Neumann. C est une conversion statique de puissance. I Ferromagnétisme Les matériaux magnétiques se caractérisent par leur comportement lorsqu ils sont soumis à un champ magnétique extérieur. Ils s aimantent plus ou moins lors de l application du champ, et certains matériaux sont capables de conserver un champ magnétique après disparition du champ magnétique extérieur. I. Rappel : Moment magnétique d un circuit Un circuit délimitant une surface ÝÑ S orientée en fonction de l intensité i qui parcourt le circuit possède un moment magnétique m i ÝÑ S I.2 Aimantation On modélise la matière magnétique par un ensemble de dipôles magnétiques. Le moment dipolaire magnétique d m (A m 2 ) d un volume mésoscopique dτ (m 3 ) de matière magnétique est alors donné par d m ÝÑ Mdτ où ÝÑ M (en A m ) est le vecteur aimantation qui est par définition un vecteur densité volumique de moment dipolaire. I.3 Excitation magnétique On peut montrer que le champ vectoriel aimantation ÝÑ M est équivalent à un champ crée par une distribution de courants électriques volumiques j ÝÑ rot ÝÑ M. Ces courants volumiques sont aussi appelés courants ampèriens. Ils imposent, dans le cadre de l ARQS (qui sera toujours le cadre d étude des transformateurs), de modifier l équation de Maxwell Ampère ÝÑ rot ÝÑ B µ 0 p j Si on remplace j par son expression, on obtient ÝÑ rot ÝÑB ÝÑ M µ 0 j q j

2 On définit alors l excitation magnétique ÝÑ H ÝÑ H ÝÑ B µ 0 ÝÑ M Dans la matière aimantée, l équation de Maxwell-Ampère devient ÝÑ rot ÝÑ H j et en version intégrale, le théorème d Ampère ¾ ÝÑ H d l ¼ j d ÝÑ S I enlacé Γ Σ Remarques Le champ magnétique ÝÑ B est désormais difficilement calculable puisqu il dépend des courants ampèriens dont on ne sait rien à notre niveau, à part qu ils sont une modélisation correcte des phénomènes microscopiques. Il faut donc se contenter de calculer l excitation magnétique ÝÑ H en utilisant les méthodes que l on utilisait pour calculer le champ ÝÑ B dans le vide ou dans la matière non aimantée. La description plus fine des mécanismes produisant l aimantation fait appel à une description quantique de la matière. S il est aisé de comprendre, avec la représentation classique d un électron tournant autour du noyau, la présence de moments dipolaires magnétiques dans la matière sous forme de petites spires de courant, il en va autrement lorsque l on passe à une représentation quantique qui détruit la notion de trajectoire. On gardera cependant à l esprit que le mouvement de rotation est souvent lié à la conservation d un moment cinétique, notion qui elle garde tout son sens en mécanique quantique, et est même étendue à la notion de moment cinétique intrinsèque, le spin. I.4 Milieux magnétiques linéaires, homogènes et isotropes (LHI) Milieu linéaire Un milieu linéaire est un milieu tel que, localement ÝÑ MpMq KpMq ÝÑ H pmq où KpMq est à priori une matrice qui dépend du point M. Milieu homogène La matrice KpMq ne dépend pas du point M. Milieu isotrope La matrice K ne dépend pas de la direction de l espace. C est donc une matrice diagonale dont les coefficients sont tous égaux. K est donc simplement une constante scalaire (tout ça pour ça!). Susceptibilité magnétique La constante K, souvent notée χ m est appelée susceptibilité magnétique, et est une grandeur sans dimension. Perméabilité magnétique relative Dans un matériau LHI, on peut donc écrire ÝÑ H ÝÑ B µ 0 χ m ÝÑ H 2

3 donc ÝÑ B µ0 p χ m q ÝÑ H On définit alors la perméabilité magnétique relative, grandeur sans dimension µ r χ m et on écrit ÝÑ B µ0 µ r ÝÑ H µ ÝÑ H On peut donc traiter les milieux LHI comme les milieux non aimantés en remplaçant simplement µ 0 par µ (voir sujet DST sur l induction). Types de milieux LHI On distingue deux types de milieu LHI : les milieux diamagnétiques, pour lesquels χ m 0 est faible. L aimantation est opposée à l excitation magnétique imposée. les milieux paramagnétiques, pour lesquels χ m 0 est faible. L aimantation est de même sens que l excitation magnétique imposée. Milieux non linéaires, homogènes et isotropes Dans le cas des transformateurs, afin d obtenir une bonne canalisation du flux du champ magnétique, on utilise des matériaux ferromagnétiques dont la perméabilité magnétique relative est très grande. Le matériau n est cependant plus linéaire. En particulier, µ r dépend en général de l excitation magnétique, mais aussi de l état magnétique antérieur du matériau (on parle de phénomène d hystérésis). On simplifiera l étude des transformateurs utilisant ce type de matériau en considérant une aire de cycle d hystérésis suffisamment faible pour assimiler le cycle à une droite. II II. Transformateur électrique Couplage magnétique entre 2 circuits Soient deux circuit filiformes d inductances propres L et L 2. Soit M le coefficient d inductance mutuelle entre ces deux circuits. Les coefficients vérifient M 2 L L 2 3

4 Démonstration On note ÝÑ B le champ crée par les courants parcourant les 2 circuits. Par définition, l énergie magnétique E m est égale à l intégrale sur tout l espace de la densité volumique d énergie magnétique B 2 2µ 0. Elle est donc positive ou nulle. Par ailleurs, cette énergie s exprime en fonction des coefficients d induction et des courants En factorisant par, on obtient E E m 2 L Mi m 2 2 L 2 2 L 2 2 M i 2 L 2 qui est un polynôme de degré 2 de variable i i2. Ce polynôme est positif ou nul quelque soit la valeur de la variable puisque E m 0, ce qui implique que le discriminant est négatif (pas de racines réelles non nulles) M L L 2 0 et donc M 2 L L 2 On appelle couplage magnétique parfait un couplage entre deux circuit filiformes tels que II.2 M 2 L L 2 Constitution du transformateur électrique Quelques métaux, dont le fer, ont la propriété de canaliser les lignes de champ magnétique. Ces matériaux sont dits ferromagnétiques. Un transformateur électrique est un quadrupôle composé de deux enroulements de fil autour d un tore de matériau ferromagnétique. L enroulement de gauche, constitué de N spires, est appelé enroulement primaire. L enroulement de droite, constitué de N 2 spires, est appelé enroulement secondaire. En canalisant les lignes de champ magnétique, le matériau ferromagnétique assure un couplage presque parfait entre les deux enroulements. On peut trouver deux type de schéma conventionnels du transformateur électrique. Nous utiliserons dans la suite le schéma (b). 4

5 Bornes homologues L orientation des enroulements primaire et secondaire est telle que leur normale (obtenue avec les règles habituelles) est dans le sens choisi pour l orientation du circuit magnétique. On repère alors par deux points une paire de bornes homologues du transformateur : cette paire est composée de la borne du primaire et de celle du secondaire par où rentre un courant qui donne un flux positif avec la convention d orientation précédente. i i i ÝÑ S S eθ i ÝÑ S S eθ n i ÝÑ S 0 n i2 ÝÑ S 0 n i ÝÑ S 0 n i2 ÝÑ S 0 i u u 2 II.3 Modèle du transformateur parfait Un transformateur est dit parfait ou idéal si : le couplage magnétique entre les deux enroulements est parfait la puissance électrique reçue par le primaire est intégralement transférée au secondaire : il n y a pas de pertes dans le transformateur. Ce modèle permet des calculs simples et une compréhension du comportement du transformateur électrique. Le champ magnétique étant parfaitement canalisé, le flux φ a la même valeur à travers toute section du tore. On l appelle flux commun. On oriente la section ÝÑ S du tore. On considère par ailleurs pour faciliter le calcul que l excitation magnétique est homogène sur une section du tore, ce qui est vrai si la dimension caractéristique de 5

6 la section est petite devant le rayon R du tore. Le matériau est un matériau LHI de perméabilité magnétique relative µ r que l on considérera comme très grande. i u u 2 i ÝÑ S S eθ Calcul du flux du champ magnétique Par symétrie, l excitation magnétique ÝÑ H est un vecteur orthoradial, puisque le plan po, e z q est plan de symétrie. Par ailleurs, il y a invariance par rotation autour de po, e z q, donc ÝÑ H ne dépend pas de θ. Pour finir, on suppose que le tore est suffisamment grand pour que l excitation soit homogène dans une section du tore, donc la valeur de ÝÑ H est constante. On a donc ¾ ÝÑ H H eθ On applique le théorème d Ampère à un cercle d axe po, e z q et de rayon R pour calculer l excitation magnétique ÝÑ H d l H N i N 2 Γ Le signe venant de l orientation relative des spires parcourues par i et ÝÑ S. On a donc ÝÑ B µ0 µ r ÝÑ H donc ÝÑ B a les mêmes propriétés géométriques que ÝÑ H. On peut alors calculer le flux magnétique commune à travers la section S du tore φ ÝÑ B ÝÑ S N i N 2 µ 0 µ r S Coefficients d inductance D après la loi de Faraday e dφ N dφ u et u 2 sont en convention générateur donc u e N dφ et e 2 dφ 2 N dφ 2 et 6 u 2 e 2 N 2 dφ

7 que l on peut exprimer en explicitant φ et u N µ 0 µ r S u 2 N 2 µ 0 µ r S Par ailleurs, par définition, en convention générateur di u L M d N di N di et u 2 N 2 d N 2 d L 2 d M di donc par identification L N 2 µ 0µ r S M N N 2 µ 0 µ r S L 2 N 2 2 µ 0µ r S On trouve que la condition de couplage parfait M 2 L L 2 est bien remplie. II.4 Propriétés du transformateur parfait Rapport de transformation en tension où m est appelé rapport de transformation. On peut calculer le rapport u 2 u N 2 N m Rapport de transformation en intensité On a vu que φ N i N 2 µ 0 µ r S Si µ r Ñ 8, alors le le flux doit rester borné, ce qui impose N i N 2 0 soit, en faisant intervenir le rapport de transformation m i m donc i m Transfert de puissance La puissance consommée dans l enroulement primaire p vaut p u i. La puissance consommée dans l enroulement secondaire vaut p 2 u 2, donc la puissance cédée par l enroulement secondaire vaut p 2 p 2 u 2. On peut alors exprimer le rapport p 2 p u 2 u i u 2 u i m m ce qui montre que la puissance consommée dans l enroulement primaire est intégralement fournie par le secondaire au circuit qui lui est attaché. 7

8 II.5 Transfert d impédance Vu de l enroulement primaire, l ensemble secondaire+charge est équivalent à un dipôle dont on peut déterminer l impédance ramenée en entrée Z r. i u u 2 Z On se place donc en régime sinusoïdal de pulsation ω avec une impédance en circuit avec l enroulement secondaire. Par définition Z u 2 car on est en convention générateur. u 2 mu et m i donc et donc Z mu m i m 2 u i u m 2 Zi Z r i où Z r est bien l impédance totale de l enroulement secondaire et de la charge Z vus du primaire. III Transformateur réel et applications III. Transformateur réel Cette partie traite d un certain nombre de phénomènes intervenant dans le transformateur réel, en particulier les pertes ignorées jusque là. On ne donnera ici que quelques indications dans la mesure ou le traitement de ces pertes est hors programme. III.. Courant magnétisant On reprend l étude du transformateur en supposant cette fois ci que la perméabilité magnétique relative µ r n est pas infinie. Dans ce cas On en déduit N i φ N i N 2 µ 0 µ r S µ 0 µ r S φ N 2 donc i N µ 0 µ r S φ N 2 N Si le secondaire ne débite pas de courant, on constate cependant que l intensité i est non nulle. Ce courant est appelé courant magnétisant i m N µ 0 µ r S φ 8

9 La puissance absorbée par le transformateur n est alors pas nulle. Par ailleurs, on peut remarquer que dφ u N N N µ 0 µ r S di m N 2 µ 0µ r S di m L m di m ce qui montre qu on peut modéliser le courant magnétisant par une inductance placée en parallèle à l entrée du transformateur. i u L m u 2 i m III..2 Pertes cuivre Les pertes cuivre sont les pertes liées à la résistance non nulle des enroulements secondaire et primaire. Elles sont prises en compte en rajoutant des résistances en série R et R 2. Ce sont des pertes par effet Joule. III..3 Inductances de fuite Dans le modèle du transformateur réel, le couplage entre les deux enroulements n est plus considéré comme parfait, en raison de la canalisation imparfaite du flux par le matériau ferromagnétique. On tient compte de cette imperfection en écrivant φ lomon N φ partie commune lomon L f i fuite au primaire et φ 2 lomon N 2 φ partie commune lomon L 2f fuite au secondaire où L f et F 2f sont appelées inductances de fuite. Le modèle devient alors (en incluant les résistances) R i L f L 2f R 2 u L m u 2 i m Ce modèle constitue le modèle linéaire du transformateur réel. III..4 Pertes fer Les pertes Fer sont les pertes intervenant dans le matériau ferromagnétique. Courants de Foucault Les courants de Foucault générés par les champs magnétiques variables sont responsables de pertes par effet Joule dans le matériau ferromagnétique. On diminue ces pertes en utilisant un matériau feuilleté (voir TD induction). 9

10 Pertes par hystérésis Les pertes par hystérésis sont liées au caractère non linéaire du matériau ferromagnétique. On retiendra que ces pertes sont proportionnelles à l aire du cycle décrit par le phénomène d hystérésis. On choisira donc pour les transformateurs des matériaux dits doux dont le cycle est peu étendu, pour limiter les pertes. III.2 III.2. Applications Adaptation d impédance Un GBF de résistance interne R g délivre une tension sinusoidale e e 0 exppjωtq. e i u R c R g La puissance moyenne reçue par la charge vaut p {2Rtuiu avec u R c R c R g e i R c e R g donc p R c e 2 R c 2 R c R g R c R g 2 pr c R g q 2 e2 0 0

11 p R c R g R c Puissance maximale On dérive la fonction ppr c q en posant R c {R g x dont la dérivée est ppxq e2 0 x 2R g p xq 2 p pxq e2 0 x 2R g p xq 3 qui s annule pour x. La puissance transmise est donc maximale pour R g R c. III.2.2 Transformateur d isolement On utilise souvent un transformateur d isolement de rapport de transformation m pour tracer les caractéristiques des dipoles. En effet, la masse de l oscilloscope étant reliée à la terre, la présence d une masse mise à la terre dans le générateur peut poser problème.

12 Table des matières I Ferromagnétisme I. Rappel : Moment magnétique d un circuit I.2 Aimantation I.3 Excitation magnétique I.4 Milieux magnétiques linéaires, homogènes et isotropes (LHI) II Transformateur électrique 3 II. Couplage magnétique entre 2 circuits II.2 Constitution du transformateur électrique II.3 Modèle du transformateur parfait II.4 Propriétés du transformateur parfait II.5 Transfert d impédance III Transformateur réel et applications 8 III. Transformateur réel III.. Courant magnétisant III..2 Pertes cuivre III..3 Inductances de fuite III..4 Pertes fer III.2 Applications III.2. Adaptation d impédance III.2.2 Transformateur d isolement

Transformateur et transfert de puissance

Transformateur et transfert de puissance PSI Moissan 0 TD Transformateur électrique Mars 03 I. Transformateur et transfert de puissance i e u Z u La loi des mailles donne ce qui donne Or u Z u i donc E i Z u i p R u jx u qi E i R u jx u u E R

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable II. Auto-induction 1. Flux propre et inductance propre Soit un circuit filiforme ( par exemple une bobine ) parcouru par un courant d intensité. Ce circuit

Plus en détail

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition Chapitre B...Transformateur monophasé ) Transformateur monophasé.) Définition Un transformateur est un quadripôle formé de deux enroulements enlaçant un circuit magnétique commun. C est une machine statique

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE I. INTRODUCTION. Fonction Un transformateur est une machine statique permettant, en alternatif, le changement de grandeurs (tension et intensité) sans changer leur fréquence.

Plus en détail

Chap.3 Induction : cas d un circuit fixe dans un champ variable

Chap.3 Induction : cas d un circuit fixe dans un champ variable Chap.3 Induction : cas d un circuit fixe dans un champ variable 1. Circulation du champ électrique Loi de Faraday 1.1. Le champ électrique n est pas à circulation conservative Force électromotrice 1.2.

Plus en détail

Conversion de puissance Chap2 Transformateur

Conversion de puissance Chap2 Transformateur Conversion de puissance Chap2 Transformateur 1. Etude du transformateur idéal 1.1. Description du transformateur 1.2. Hypothèses du modèle de transformateur idéal 1.3. Loi de transformation des tensions

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2012-2013 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Toutes les parties sont indépendantes. Un formulaire se trouve en fin de problème. Partie I On désire tracer expérimentalement le cycle d hystérésis B

Plus en détail

Transformateurs monophasés

Transformateurs monophasés CHAPITRE 2 Transformateurs monophasés Gérard-André CAPOLINO Transformateur 1PH 1 Analyse du circuit magnétique Le circuit magnétique est constitué d un noyau en fer feuilleté et d enroulements. Le courant

Plus en détail

Chap2 Transformateur

Chap2 Transformateur Chap2 Transformateur 1. Etude du transformateur idéal 1.1. Description du transformateur 1.2. Hypothèses du modèle de transformateur idéal 1.3. Loi de transformation des tensions 1.4. Loi de transformation

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE I) Généralité sur le transformateur : 1) Définition : Le transformateur a pour but de modifier les amplitudes des grandeurs électriques alternatives : il transforme des signaux

Plus en détail

Chapitre 3 : Le transformateur

Chapitre 3 : Le transformateur I Présentation 1. Constitution 2. Symbole et convention Chapitre 3 : Le transformateur II Transformateur parfait en sinusoïdal 1. relation entre les tensions 2. formule de Boucherot 3. les intensités 4.

Plus en détail

P15 Induction et auto-induction

P15 Induction et auto-induction Induction et auto-induction Le phénomène d induction correspond à l apparition dans un conducteur d une force électromotrice lorsque celui-ci est soumis à un champ magnétique variable. Ceci peut alors

Plus en détail

I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation.

I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation. I. Transformateurs monophasés 1 Rôle Les transformateurs sont utilisés pour adapter (élever ou abaisser) une tension aux besoins de l utilisation. Tension d alimentation Adapter la tension Pertes Tension

Plus en détail

Introduction aux Circuits Electriques

Introduction aux Circuits Electriques Cours Cours CIRCUITS CIRCUITS Introduction aux Circuits Electriques Guillaume GATEAU N7 A GEA Partie 5 - Transformateur monophasé Rappel sur les circuits magnétiques Transformateur idéal Transformateur

Plus en détail

Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique

Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique Physique appliquée BTS 1 Electrotechnique Electromagnétisme Electromagnétisme Page 1 sur 21 1. Champ d excitation magnétique... 3 1.1. Interprétation de l aimantation.... 3 1.2. Champ d exitation magnétique

Plus en détail

8. PHÉNOMÈNES D INDUCTION ÉLECTROMAGNÉTIQUE Circuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant

8. PHÉNOMÈNES D INDUCTION ÉLECTROMAGNÉTIQUE Circuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant 8. PHÉNOMÈNES D INDUTION ÉLETROMAGNÉTIQUE 8.1 Observations expérimentales 8.1.1 ircuit déformable dans un champ d induction magnétique uniforme et constant On considère l expérience décrite au paragraphe

Plus en détail

Chapitre 4 : Electromagnétisme

Chapitre 4 : Electromagnétisme Chapitre 4 : Electromagnétisme On retrouve des charges en mouvement dans le courant électrique, mais aussi dans les champs magnétiques. Il n existe pas de charges magnétiques, et en général, et ne sont

Plus en détail

Documents de cours - Conversion électromagnétique statique de puissance - Transformateur

Documents de cours - Conversion électromagnétique statique de puissance - Transformateur Introduction Documents de cours - Conversion électromagnétique statique de puissance - Transformateur Dans ce chapitre, nous allons nous intéresser à un autre phénomène de conversion reposant sur les lois

Plus en détail

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps.

Déterminer le sens du courant induit dans la spire sachant que B z. (t) est une fonction croissante du temps. PC 13/14 TD INDUCTION AC1 : Loi de Lenz On considère une spire circulaire (C) fixe, conductrice de résistance R soumise à un champ magnétique extérieur uniforme variable et orthogonal à la surface du circuit

Plus en détail

EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique

EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique EXERCICES Conversion Puissance 1 Conversion électromagnétique statique CP1 1. Transfert d une source de courant Une photopile est éclairée par une source d intensité lumineuse variable. Elle est équivalente

Plus en détail

. LE TRANSFORMATEUR REEL

. LE TRANSFORMATEUR REEL Transfo réel - Cours - 1/19. LE TRANSFORMATEUR REEL. I Présentation Le transformateur est un convertisseur statique, alternatif / alternatif. Il est soit élévateur, soit abaisseur de tension ou de courant.

Plus en détail

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1

TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2. V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 TD ELECTROTECHNIQUE 1 ère année Module MC2-2 V. Chollet - TD-Trotech07-28/08/2006 page 1 IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt Mesures Physiques TD ELECTROTECHNIQUE n 1 Avec l aide du cours, faire une fiche faisant

Plus en détail

Quadripôles électriques

Quadripôles électriques Retour au menu! Définition des quadripôles Quadripôles électriques De nombreux circuits peuvent être représentés par une «boîte» munie de deux bornes d entrée et de deux bornes de sortie, que l on nomme

Plus en détail

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu

Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu Chap.1 Conversion de puissance : Machine à courant continu 1. Principe de la conversion électromécanique de puissance 1.1. Porteurs de charge d un circuit mobile dans un champ magnétique : bilan de puissance

Plus en détail

Transformateurs statiques monophasés

Transformateurs statiques monophasés Plan du cours Présentation Le transformateur parfait Le transformateur réel Les essais Constitution et principe des machines - durée h - G. Clerc Présentation Le transformateur permet d obtenir un changement

Plus en détail

Machines alternatives

Machines alternatives Machines alternatives Si on déplace un aimant, on crée un champ magnétique donc la direction change au cours du temps. Le déplacement de cet aimant au voisinage d une aiguille aimantée (de boussole par

Plus en détail

ELECTROMAGNETISME. I) Interaction magnétiques : champ magnétique : 1) Le magnétisme : qu est ce que c est?

ELECTROMAGNETISME. I) Interaction magnétiques : champ magnétique : 1) Le magnétisme : qu est ce que c est? ELECTROMAGNETIME I) Interaction magnétiques : champ magnétique : 1) Le magnétisme : qu est ce que c est? - Magnétisme : «ensemble de phénomènes que présentent les matériaux aimantés» (Dico : Larousse)

Plus en détail

TD 1 : Électrostatique

TD 1 : Électrostatique TD 1 : Électrostatique Exercice 1 : Applications du théorème de Gauss 1.1. On considère une sphère de rayon R, chargée en surface de densité surfacique de charge σ uniforme. Calculer le champ électrique

Plus en détail

Electromagnétisme Chap.6 Magnétostatique Théorème d Ampère

Electromagnétisme Chap.6 Magnétostatique Théorème d Ampère Electromagnétisme Chap.6 Magnétostatique Théorème d Ampère 1. Particularisation des équations de Maxwell en statique 1.1. (Rappels) Forces de Lorentz Force de Laplace 1.2. Equations de M.T. et M.A. en

Plus en détail

LES TRANSFORMATEURS. Cours et exercices LES TRANSFORMATEURS. Machines électriques UVT_ Mohamed ELLEUCH. L'intitulé de la leçon

LES TRANSFORMATEURS. Cours et exercices LES TRANSFORMATEURS. Machines électriques UVT_ Mohamed ELLEUCH. L'intitulé de la leçon Cours et exercices LES TRANSFORMATEURS L'intitulé de la leçon Le résumé de la leçon LES TRANSFORMATEURS Cette leçon est consacrée aux transformateurs (dits machines statiques). La fonction assurée par

Plus en détail

Une différence de potentiel comptée à partir de la masse portera le nom de tension :

Une différence de potentiel comptée à partir de la masse portera le nom de tension : SAE, Electro 1, Philippe Labroue (Accès internet : http://bachelor.autreradioautreculture.com/electro2.pdf) Champs électrique et potentiel : La charge électrique s exprime en Coulomb. La charge de l électron

Plus en détail

Chapitre I : Le transformateur

Chapitre I : Le transformateur Spéciale PSI - Cours "Conversion de puissance" 1 Conversion électromagnétique statique Objectifs : Chapitre I : Le transformateur déterminer les principales caractéristiques d un transformateur et comprendre

Plus en détail

TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR

TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR MAHU Gaëtan MEYER Vivien SERRIERE Ludivine TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR 1/11 PRELIMINAIRES Un transformateur est un convertisseur permettant de modifier les valeurs de tension et d'intensité du

Plus en détail

RAPPELS DE PRINCIPES PHYSIQUES

RAPPELS DE PRINCIPES PHYSIQUES 1) RAPPELS DE PRINCIPES PHYSIQUES: 1.1) Effet du passage du courant électrique : Un conducteur parcouru par un courant électrique crée un champ magnétique. Le sens du champ dépend du sens de passage du

Plus en détail

Feuille d'exercices : Ferromagnétisme

Feuille d'exercices : Ferromagnétisme Feuille d'exercices : Ferromagnétisme P Colin 15 décembre 2016 1 Choix d'un matériau À l'aide du tableau 1, préciser si les matériaux proposés peuvent être utilisés dans : un transformateur basse fréquence

Plus en détail

PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal

PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal PC - Lycée Dumont D Urville TD équations de Maxwell I. Champ électrique longitudinal On considère la situation dans laquelle, le champ électrique s écrit: E(M,t) = E cos(ωt kx) e x. 1. Pourquoi dit-on

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTIGNE. 1 Place Cormontaigne BP 7064. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences ppliquées. Savoir-faire expérimentaux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. ppliquées......

Plus en détail

Cours n 9 : Dipôles RC et RL

Cours n 9 : Dipôles RC et RL Cours n 9 : Dipôles RC et RL Introduction Au chapitre précédent, nous avons étudié le comportement général d un circuit et également le comportement des conducteurs ohmiques. Dans ce chapitre, nous allons

Plus en détail

Chapitre 2 Étude du ferromagnétisme et de ses applications Introduction à la conversion électronique de la puissance

Chapitre 2 Étude du ferromagnétisme et de ses applications Introduction à la conversion électronique de la puissance Sommaire Chapitre 1 Le transformateur monophasé parfait.................... 5 Méthodes : l essentiel ; mise en œuvre........................ 19 Exercices : énoncés, indications, solutions......................

Plus en détail

Introduction à l Electromagnétisme

Introduction à l Electromagnétisme Introduction à l Electromagnétisme Notions / Grandeurs / Unités Basé sur le FET, Electrotechnique, Fascicule 3, ISBN 2-940025-16-9, Suisse s.bolay, Electronicien Mult 2, CFPs-EMVs, 2011 1 Les aimants Aimants

Plus en détail

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS)

VI.1 Présentation de Machine Synchrone (MS) Chapitre IV Modélisation et Simulation des Machines Synchrones 9 VI. Présentation de Machine Synchrone (MS) La machine synchrone, appelée ALTERNATEUR si elle fonctionne en génératrice, fournit un courant

Plus en détail

Par contre, dans la matière, l induction magnétique dépend de la magnétisation M de la matière de la façon suivante :

Par contre, dans la matière, l induction magnétique dépend de la magnétisation M de la matière de la façon suivante : I. BUT DE LA MANIPULATION Les matériaux magnétiques occupent une très grande place en technologie, et leurs applications sont très nombreuses. Le but de cette manipulation est de se familiariser avec quelques-unes

Plus en détail

Chapitre 13 Propriétés magnétiques

Chapitre 13 Propriétés magnétiques Chapitre 13 Propriétés magnétiques Les matériaux magnétiques sont utilisés dans beaucoup d applications. Les principes derniers les propriétés magnétiques sont discutés dans ce chapitre. Origines du comportement

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIEGE FACULTE DES SCIENCES APPLIQUEES DEPARTEMENT D ELECTRICITE, ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE ELECTROMAGNETISME

UNIVERSITE DE LIEGE FACULTE DES SCIENCES APPLIQUEES DEPARTEMENT D ELECTRICITE, ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE ELECTROMAGNETISME UNIVERSITE DE LIEGE FACULTE DES SCIENCES APPLIQUEES DEPARTEMENT D ELECTRICITE, ELECTRONIQUE ET INFORMATIQUE ELECTROMAGNETISME Enoncés des exercices du cours ELEN0076-1 janvier 2009 B. Vanderheyden P. Rousseaux

Plus en détail

où M est le vecteur aimantation en A.m -1 avec χ = M / H. 3 cas se présentent :

où M est le vecteur aimantation en A.m -1 avec χ = M / H. 3 cas se présentent : Propriétés magnétiques des matériaux 1. Production d un champ magnétique Une bobine parcourue par un courant produit un champ magnétique suivant l axe du solénoïde : I B N Le champ magnétique a une intensité

Plus en détail

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES

GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES GENERALITES SUR LES MACHINES SYNCHRONES 1. Constitution 1-1. Rotor = inducteur Il est constitué d un enroulement parcouru par un courant d excitation Ie continu créant un champ magnétique 2p polaire. Il

Plus en détail

Chap.2 Dipôles linéaires

Chap.2 Dipôles linéaires Chap. Dipôles linéaires 1. Généralités sur les dipôles 1.1. Les différents types de dipôles 1.. La caractéristique courant-tension (ou tension-courant) d un dipôle 1.3. Point de fonctionnement du dipôle

Plus en détail

Chapitre 2 Transformateurs et Redresseurs à diodes

Chapitre 2 Transformateurs et Redresseurs à diodes Chapitre Transformateurs et Redresseurs à diodes Frédéric Gillon - Iteem Sommaire La conversion d énergie Équations Physiques de la conversion d énergie magnétique Le Transformateur Monophasé Le Transformateur

Plus en détail

Montage n 11 Transformateur monophasé : établissement expérimental d un modèle ; validation du modèle par un essai.

Montage n 11 Transformateur monophasé : établissement expérimental d un modèle ; validation du modèle par un essai. Montage n 11 Transformateur monophasé : établissement expérimental d un modèle ; validation du modèle par un essai. Introduction Les premiers générateurs ont été des générateurs de courant continu ( La

Plus en détail

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI)

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) Dans un métal, les électrons de conduction sont libres de se déplacer. Comme pour les molécules d un gaz, ils sont animés d un mouvement erratique et changent

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient EM1 : Induction électromagnétique Loi de modération de Lenz Les effets magnétiques, électrocinétiques et mécaniques de l induction s opposent à la cause qui les a produits. 1 Circuit fixe dans un champ

Plus en détail

TD4: Dipôles linéaires en régime sinusoïdal

TD4: Dipôles linéaires en régime sinusoïdal TD4: Dipôles linéaires en régime sinusoïdal Exercice 1: Détermination des valeurs efficaces et des déphasages Exercice 2: Dipôles R, L série et:/ou parallèle 1. Soit le dipôle AB constitué d'une résistance

Plus en détail

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire

Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire Circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire II. Conversion de puissance mécanique en puissance électrique 1. Retour sur les rails de Laplace ( générateur ) Les rails de Laplace vus dan des chapitres

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 8-9 Devoir n 6 CONVERSION DE PUISSANCE UTILISATION DE L ENERGIE EOLIENNE Un aéromoteur entraîne une génératrice électrique destinée à alimenter une installation électrique. Pour les aéromoteurs de

Plus en détail

Chap3 Introduction à la conversion électro-magnéto-mécanique Contacteur électromagnétique en translation

Chap3 Introduction à la conversion électro-magnéto-mécanique Contacteur électromagnétique en translation Chap3 Introduction à la conversion électro-magnéto-mécanique Contacteur électromagnétique en translation 1. Mise en évidence expérimentale de la force magnétique 1.1. Electroaimant de levage alimenté en

Plus en détail

CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent

CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent Enjeu : motorisation des systèmes BTS électrotechnique 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH3 : La machine à courant continu à aimant permanent Problématique : Le principal intérêt des moteurs

Plus en détail

EXAMEN #3 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 40% de la note finale

EXAMEN #3 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 40% de la note finale EXAMEN #3 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 40% de la note finale Hiver 2013 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 2 points 1. Une sphère métallique de rayon a possède une charge de 5 µc. Elle est entourée

Plus en détail

Anémomètre à fil chaud

Anémomètre à fil chaud EPEUVE OPTIONNELLE de PHYSIQUE Anémomètre à fil chaud Un fil de platine de longueur l et de diamètre d est parcouru par un courant électrique qui lui fournit une puissance maintenue constante par un dispositif

Plus en détail

Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont :

Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont : Chapitre 4 Le régime variable 4.1 Introduction Le régime variable est caractérisé par des propriétés spécifiques liées à la dépendance des champs en fonction du temps. Ces particularités sont : Le phénomène

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques Page 1 sur 7 Table des matières Joindre l'auteur Les ondes électromagnétiques Plan 1. Rappel sur les équations de Maxwell 2. Equations de propagation en Electromagnétisme 3. L'onde électromagnétique dans

Plus en détail

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1

Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 Conversion puissance Chap.4 Machine à courant continu - part1 1. Description et principe simplifié du fonctionnement d une MCC 1.1. Description de la machine 1.2. Explication simplifiée du principe de

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE TRANSFORMATEUR MONOPHASE Les parties à préparer avant la séance sont encadrées. Au début de chaque séance, l enseignant vérifiera que ce travail de préparation a bien été réalisé. OBJECTIFS DE LA MANIPULATION

Plus en détail

LA MACHINE A COURANT CONTINU

LA MACHINE A COURANT CONTINU LA MACHINE A COURANT CONTINU I) Définition : Une machine à courant continu est une machine électrique tournante mettant en jeu des tensions et des courants continus. II) Principe de fonctionnement : Dans

Plus en détail

ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE

ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE Epreuve de physique - Concours ATS - Année 2001 1/8 ETUDE D UN HAUT-PARLEUR ELECTRODYNAMIQUE Note au candidat La calculatrice, qu'elle soit programmable ou non, est interdite. Les applications numériques

Plus en détail

CIRCUITS EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ

CIRCUITS EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ CICUIS EN ÉGIME SINUSOÏDAL FOCÉ Dans ces circuits électriques, les sources d énergie fournissent des tensions ou des courants alternatifs sinusoïdaux qui, après un bref régime transitoire, imposent leur

Plus en détail

CHAPITRE 4 BOBINE À NOYAU DE FER (BNF) le noyau de fer ne sert qu à canaliser le flux magnétique

CHAPITRE 4 BOBINE À NOYAU DE FER (BNF) le noyau de fer ne sert qu à canaliser le flux magnétique CHAPITRE 4 BOBINE À NOYAU DE FER (BNF) le noyau de ne sert qu à canaliser le flux magnétique 1 Sans romagnétisme il n y aurait pas d électricité industrielle (alternateurs, transformateurs, moteurs). Toutes

Plus en détail

Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu)

Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu) Signaux et phénomènes de transports Chapitre 2 : Étude des circuits électriques en régime stationnaire (appelé aussi régime continu) I. Les bases de l électrocinétique en régime stationnaire 1. L intensité

Plus en détail

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème

6.1 Circulation du champ magnétique, théorème Chapitre 6 Le théorème d Ampère 6.1 Circulation du champ magnétique, théorème d Ampère 6.1.1 Circulation sur un circuit fermé du champ B créé par un fil rectiligne infini parcouru par un courant i Considérons

Plus en détail

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction

MACHINES à INDUCTION. Gérard-André CAPOLINO. Machines à induction MACHINES à INDUCTION Gérard-André CAPOLINO 1 Généralités La machine à induction est utilisée en moteur ou en générateur Toutefois, l utilisation en moteur est plus fréquente. C est le moteur le plus utilisé

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Mécanique Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE EN ANNEXE DE L ARRETE

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC1-Lois en régime quasi-stationnaire

Cours d électrocinétique EC1-Lois en régime quasi-stationnaire Cours d électrocinétique EC1-Lois en régime quasi-stationnaire Table des matières 1 Introduction 2 2 Qu est-ce que l électrocinétique? 2 3 Rappels sur les grandeurs intensité et tension 2 3.1 Intensité

Plus en détail

G.P. DNS14 Mars Spire dans un champ B. I. Spire en rotation dans un champ magnétique uniforme et constant

G.P. DNS14 Mars Spire dans un champ B. I. Spire en rotation dans un champ magnétique uniforme et constant DNS Sujet Spire dans un champ B...1 I.Spire en rotation dans un champ magnétique uniforme et constant...1 A.Dipôle résistif...3 B.Dipôle capacitif...3 II.Spire fixe dans un champ magnétique variable...3

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve spécifique concours Physique PHYSIQUE PARTIE II. Durée : 2 heures

CONCOURS NATIONAL DEUG. Epreuve spécifique concours Physique PHYSIQUE PARTIE II. Durée : 2 heures SESSION 2003 CONCOUS NATIONAL DEUG Epreuve spécifique concours Physique PHYSIQUE PATIE II Durée : 2 heures N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Correction du devoir n 3

Correction du devoir n 3 Correction du devoir n 3 Il est fortement conseillé de lire l'ensemble des énoncés avant de commencer. Exercice 1 (8 points) 1. On considère l'inductance représentée ci contre. L'intensité i L (t) a une

Plus en détail

SPE MP ELECTROSTATIQUE MAGNETOSTATIQUE LYCEE DAUDET

SPE MP ELECTROSTATIQUE MAGNETOSTATIQUE LYCEE DAUDET SPE P ELECTROSTATQUE AGNETOSTATQUE LYCEE DAUDET Electrostatique 1. Equations locales et globales Les équations de axwell de l électrostatique sont : l équation de axwell Gauss : Q ( ) div( E ( ) ) dont

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Mécanique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PROGRAMME

Plus en détail

Circuit électrique. Étude des circuits. Régime continu. Régime sinusoïdal. Schéma d'un circuit électrique.

Circuit électrique. Étude des circuits. Régime continu. Régime sinusoïdal. Schéma d'un circuit électrique. Circuit électrique Schéma d'un circuit électrique. En électrocinétique, un circuit électrique est un ensemble simple ou complexe de conducteurs et de composants électriques ou électroniques parcouru par

Plus en détail

Épreuve de SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES

Épreuve de SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES 39191 Ecole Normale Supérieure de achan 61 avenue du président Wilson 94230 AHAN oncours d admission en 3 ème année GÉNIE ÉLETRIQUE Session 2009 Épreuve de SYSTÈMES ÉLETRONIQUES ET ÉLETROTEHNIQUES Durée

Plus en détail

1. Champ magnétique des courants.

1. Champ magnétique des courants. Les aimants, ainsi que les courants électriques (en fait les déplacements de charges électriques) sont sources de champs magnétiques, c est à dire de zones d espace où il est possible d observer des interactions

Plus en détail

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2 BTS 2004 - L'installation électrique d'un atelier de teinture de tissus est alimenté par l'intermédiaire d'un transformateur monophasé (1), de rapport de transformation m = 0, 15 et de puissance nominale

Plus en détail

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique

CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique PSI Brizeux Ch. CP1: Conversion électromagnétique statique 1 CHAPITRE CP1 C Conversion électromagnétique statique Les sources d énergie, naturelles ou industrielles, se trouvent sous deux formes : thermique

Plus en détail

Etude d un Transformateur

Etude d un Transformateur 2AP Promo 2012 ARNOULD Mathilde CHAIX Cécile RENAUDIN Gaëlle Etude d un Transformateur INTRODUCTION L objectif de ce TP est de : Mettre en pratique nos connaissances de première année Comprendre un outil

Plus en détail

Quadripôles/ Réponse en fréquence et diagramme de Bode

Quadripôles/ Réponse en fréquence et diagramme de Bode Quadripôles/ Réponse en fréquence et diagramme de Bode Chapitre Dans ce chapitre la définition des quadripôles, leurs différents types ainsi que leurs paramètres sont étudiés. L analyse fréquentielle et

Plus en détail

V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC)

V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC) Chapitre V Modélisation et Simulation de la Machine à Courant Continu 36 V.1 Présentation de la Machine à Courant Continu (MCC) V.1 Généralités Les MCC de conception usuelle sont réalisées pour différentes

Plus en détail

1 Cours Sciences Physiques MP. Induction. Il y a induction lorsqu une tension et ou un courant apparaît dans un circuit démuni de générateur.

1 Cours Sciences Physiques MP. Induction. Il y a induction lorsqu une tension et ou un courant apparaît dans un circuit démuni de générateur. 1 Cours Sciences Physiques MP Induction Le phénomène d induction électromagnétique a été découvert en 1831 par Michael Faraday (1791-1867) : Il y a induction lorsqu une tension et ou un courant apparaît

Plus en détail

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007

Concours National Commun d admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ou assimilées Session 2007 ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale, de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Présidence du Concours National Commun École Supérieure d Électricité

Plus en détail

Chapitre 9. Conversion d énergie électromécanique. 9.1 Introduction. 9.2 Système à simple excitation

Chapitre 9. Conversion d énergie électromécanique. 9.1 Introduction. 9.2 Système à simple excitation Chapitre 9 Conversion d énergie électromécanique 9.1 Introduction La conversion d énergie électromécanique est une partie intégrale de la vie de tous les jours. Que ce soit les grandes centrales hydoélectriques

Plus en détail

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé

BACCALAURÉAT LIBANAIS - SG Corrigé Exercice 1 : Pendule de torsion Le but de l exercice est de déterminer le moment d inertie d une tige homogène par rapport à un axe qui lui est perpendiculaire en son milieu et la constante de torsion

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Electrotechnique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND

Plus en détail

1) Champ magnétique autour d un aimant droit.

1) Champ magnétique autour d un aimant droit. 1) Champ magnétique autour d un aimant droit. Comme le courant électrique, le champ magnétique est invisible. Il est mis en évidence par les forces qui s exercent sur une aiguille aimantée et qui la font

Plus en détail

Induction, AC. v 7s

Induction, AC. v 7s 16-17 Induction, AC v 7s 1 Loi de Faraday Faraday découvre en 1830 qu' un champ magnétique peut induire un courant électrique dans une spire de fil électrique. Il constate que la condition nécessaire est

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRASFORMATER MOOPHASE I. PRESETATIO n transformateur est constitué d un circuit magnétique ( composé de feuilles en acier accolées ) sur lequel sont disposés deux bobinages en cuivre : le primaire et

Plus en détail

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine

Variable Nom Unité Formule E Force électromotrice (fem) Volt (V) K Constante définie lors de la fabrication de la machine I- Généralités Le point commun des méthodes de production d électricité par éolienne, centrale hydraulique ou centrale nucléaire est la transformation (ou conversion) mécanique/électrique. Elle est présente

Plus en détail

Exercices Physiques pour la Prépa

Exercices Physiques pour la Prépa Physique 1 Exercices Physiques pour la Prépa Sujet proposé par IM Seiha Exo 1 : Ionisation de l atome d hydrogène 1. Calculer l ordre de grandeur du champ électrique qu il faut appliquer à un atome d hydrogène

Plus en détail

Préparez votre baccalauréat

Préparez votre baccalauréat Exercice N 1 Un générateur basse fréquence, délivrant une tension sinusoïdale u(t) =U m sin(2 Nt), d amplitude U m constante et de fréquence N réglable, alimente un circuit électrique comportant les dipôles

Plus en détail

Modélisation de la machine synchrone à aimants permanents (MSAP)

Modélisation de la machine synchrone à aimants permanents (MSAP) 1 Modélisation de la machine synchrone à aimants permanents (MSAP) 1. Introduction........ 4 2. Hypotheses simplificatrices...4 3. Modélisation de la machine synchrone à aimants permanents...4 4. Conclusion....9

Plus en détail

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES 3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES Durée : 4 heures L'épreuve est d'une durée de quatre heures et est constituée de deux parties indépendantes (électrotechnique et électronique). Les

Plus en détail

CONVERSION DE L'ENERGIE

CONVERSION DE L'ENERGIE UNIVERSITE PAUL SABATIER JEUDI 29 OCTOBRE 2009 L2 EEA-MI UE3 : CONVERSION DE L'ENERGIE PARTIEL Durée : 1h30 CONVERSION DE L'ENERGIE Aucun document écrit n'est autorisé Le téléphone portable est interdit

Plus en détail

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I

CHAPITRE I Oscillations libres non amorties Système à un degré de liberté CHAPITRE I Page1 CHAPITRE I Oscillations libres non amorties : Système à un degré de liberté I.1 Généralités sur les vibrations I.1.1 Mouvement périodique : Définition : C est un mouvement qui se répète à intervalles

Plus en détail

Si nous mettons en présence deux aimants, des forces interactives sont crées.

Si nous mettons en présence deux aimants, des forces interactives sont crées. 1) Le champ magnétique terrestre En l absence de toute autre source de champ, le pôle Nord d une aiguille aimantée (ou boussole) s oriente vers le pôle Nord magnétique terrestre. 2) Les aimants Les aimants

Plus en détail