Compte-rendu d essai CERISIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu d essai CERISIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB"

Transcription

1 Compte-rendu d essai CERISIER 214 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Date : Novembre 214 Rédacteur(s) : Laetitia CUNY (SERFEL), Valérie GALLIA (SERFEL/CA3), Maider ARREGUI (SERFEL/CA3), Benjamin PATOUILLARD (SERFEL) Essai rattaché à l action n : Titre de l action : Agriculture Biologique 1. Thème de l essai La réussite de la mise en œuvre d un verger de cerisiers en Agriculture Biologique dépend de très nombreux facteurs : le choix variétal, la bonne implantation, la meilleure maîtrise de l ensemble de l itinéraire technique (conduite, fertilisation, protection sanitaire ), le mode de commercialisation. Seule une expérimentation de type «système», intégrant l ensemble des interventions et choix stratégiques peut permettre de comparer les différents modes de conduite mis en œuvre par les producteurs. Les difficultés techniques, les résultats agronomiques, mais aussi la rentabilité sur la durée sont les facteurs-clé du choix de conversion en AB. 2. But de l essai L objectif de l essai est de réaliser une comparaison stricte des deux itinéraires : - sur le plan technique (optimisation de chaque itinéraire, résultats agronomiques, gestion des maladies et ravageurs ), - sur le plan économique (coûts de production, marges brutes dégagées). 3. Facteurs et modalités étudiés 2 variétés sont étudiées : Burlat et Folfer 2 modes de conduite sont retenus : PFI et BIO 4. Matériel et Méthodes Matériel Végétal Deux parcelles adjacentes ont été plantées en 29, une en agriculture biologique et l autre en production fruitière intégrée. Les deux variétés de cerises choisies pour la comparaison sont Burlat et Folfer. Ce sont des variétés de maturité assez précoce pour pouvoir éviter une attaque systématique de la mouche de la cerise qui pourrait être une difficulté pour la production biologique en absence de produits efficaces. Forme de conduite : petits gobelets (distance de plantation : 6 x 4 m). 1

2 Site d implantation Site : SERFEL Parcelles : Ilot 21 : Parcelle PFI Brooks O O O Earlise O O O Earlise O O Brooks Brooks O O O Earlise O O O Ilot 22 : Parcelle BIO Brooks O O O Earlise O O O Earlise O Brooks Brooks O O O Earlise O O O Légende : + : Burlat O : Folfer Arbremort PG Equiv1èrefeuile Dispositif expérimental Le dispositif est de type «système» : grandes parcelles pour chaque variété et itinéraire, permettant notamment la prise des temps de travaux. Observations et mesures Type de mesure Sur quoi? Comment? Quand? Données agronomiques - Vigueur - Rdt récolté - Poids moyen - Taux d éclatement - IR, fermeté Interventions (phyto, ferti, désherb, irri, fauchage ) Données économiques - Temps de travaux - Coûts des intrants - Produit des ventes Circonférence de troncs Poids total par modalité Sur 1 fruits par modalité Sur 1 fruits par modalité 25 fruits par modalité Cahier d exploitation Par rang A la parcelle 1 fois par an A chaque passage A chaque passage A chaque passage A chaque passage Toute l année Toute l année En fin de campagne Traitement statistique des résultats Le logiciel statistique utilisé est Statbox Pro. Selon leur nature, les résultats sont soumis à des analyses de variance, des comparaisons de moyennes, des tests de Student 2

3 5. Résultats agronomiques 214 Données climatiques T ( C) et pluie (mm) METEO 214 HR (%) Floraison Récolte /1 8/1 15/1 22/1 29/1 5/2 12/2 19/2 26/2 5/3 12/3 19/3 26/3 2/4 9/4 16/4 23/4 3/4 7/5 14/5 21/5 28/5 4/6 11/6 18/6 25/6 2/7 9/7 16/7 23/7 3/7 6/8 13/8 2/8 27/8 3/9 Humectation Pluie T Moyenne T Mini T Maxi HR Moyenne Les conditions hivernales ont permis une belle mise à fruits. La floraison s est déroulée dans de très bonnes conditions avec de la chaleur, sans trop de pluies, assurant un bon taux de nouaison. La période avant récolte, sans pluies, a permis d obtenir de bons calibres, avec des fruits gloabement sains. Gestion des maladies et ravageurs La pression bactériose étant élevée sur nos parcelles, les traitements à base de cuivre ont été réalisés avant fleur : une application de Bouillie Bordelaise sur la partie BIO comme sur la partie PFI. Les campagnols sont éliminés à l aide de pièges TOPCAT. En PFI, la stratégie contre le puceron noir est satisfaisante. Cette année, un seul traitement au mois de mars (Karaté Xpress + Huile) a permis de gérer ce ravageur. Côté maladies, un traitement à visée monilioses sur rameaux a été réalisé fin mars (Topsin). La pression parasitaire en verger de cerisiers augmente avec l apparition et l augmentation rapide de la population de Drosophila Suzukii, nouveau ravageur capable de très gros dégâts, allant jusqu à empêcher la récolte. Les produits efficaces contre la Mouche de la Cerise pouvant présenter une efficacité contre la drosophile entrent maintenant dans les stratégies de protection des variétés précoces comme Burlat, jusque là peu concernées par les attaques de Mouche. Ainsi en PFI, les traitements insecticides sont plus nombreux avec 4 traitements antimouches ( Rogor- Imidan-Karaté-GF 164) Avant récolte, deux traitements contre les maladies de conservation ont été réalisés (Indar EW) 3

4 En été, en PFI toujours, un traitement contre la cylindrosporiose est réalisé à base de Dithane Néotec. Dans les deux itinéraires, la lutte contre la bactériose se poursuit en automne avec une application de cuivre sous forme de Bouillie Bordelaise. Fertilisation et irrigation Les apports d engrais se font en localisé, suivant les tableaux suivants : Ilot 21 Cerisier en PFI ENGRAIS Unités fertilisantes apportées DATE NOM AZOTE PHOSPHORE POTASSE MAGNESIE SO3 1/3 AMMONITRATE 3 1/ / Bilan annuel Ilot 22 Cerisier en Bio ENGRAIS Unités fertilisantes apportées DATE NOM AZOTE PHOSPHORE POTASSE MAGNESIE SO3 24/2 Angibio azote seul 6 Angibio 16/4 Complet Bilan annuel L irrigation est conduite de manière comparable pour les deux modalités. Le calendrier des apports qui a été suivi cette année prend en compte l espèce, l âge des arbres ainsi que les particularités climatiques. CERISIERS Avril Mai Juin Juillet Aout Septembre ETP mm/j 3,2 4 4,2 5,1 5,3 6,1 6,3 7 5,7 5,2 4,1 2 Coef cultural 4% 6% 6% 6% 6% 4% 4% 4% 4% 4% 4% 4% CONSO mm/jour 1,3 2,4 2,5 3,1 3,2 2,4 2,5 2,8 2,3 2,1 1,6 1,2 CONSO mm/semaine Les quantités d eau apportées cette année sont plus importantes qu en 213 qui était une petite année d irrigation. Au total, les parcelles ont reçu 43 m3/ ha d eau. Entretien du sol La partie BIO est entretenue par fauchage de l inter rang (3 passages) et par travail du sol sur le rang (3 passages d Arbocep). La partie PFI est fauchée sur l inter rang (3 passages) et désherbée chimiquement sur le rang (3 interventions). Les deux parcelles ont nécessité un passage de broyeur suite aux interventions de taille d hiver 4

5 Vigueur La vigueur des arbres est estimée à partir de la circonférence des troncs relevée 1 cm audessus du point de greffe. Cette mesure est faite régulièrement depuis la plantation afin de comparer la croissance des arbres des deux parcelles. A ce jour, la mesure permettant de mesurer la croissance 214 n ayant pas encore été réalisée, les résultats seront présentés ultérieurement. Visuellement les deux parcelles connaissent une croissance normale, avec un volume d arbre supérieur dans la partie BIO. - Récolte Le verger en 6 ème feuille entre en production. 6 Rendement RENDEMENT ET POIDS MOYEN 214 Poids moyen (g) Burlat BIO Burlat PFI Folfer BIO Folfer PFI Rendement récolté Poids moyen (g) Les niveaux de production sont encore faibles, en lien avec l âge du verger. Les deux variétés sont proches en rendement de récolte. Les poids moyens sont naturellement plus élevés sur Folfer. 6. Résultats économiques pour Burlat 214 Produit brut en BIO La société en charge de la commercialisation applique un prix unique basé sur le calibre majoritaire (+22 /+24).56 % des fruits sont commercialisés. Le taux de déchets important est principalement lié à la présence de larves de mouches et de drosophiles. Le prix obtenu cette année est de 3.92 /Kg Rendement récolté Rendement commercialisé Produit brut ( /Ha) BIO Produit brut en PFI 5

6 Le taux de fruits commercialisables est plus élevé pour cette modalité : 9 % des fruits sont vendus. Le prix est calculé par rapport à nos résultats de ventes. Le prix obtenu cette année est de 2.63 /Kg Rendement récolté Rendement commercialisé Produit brut ( /Ha) PFI Intrants Le coût des intrants est le même pour les 2 variétés : peu de données sont individualisables. Le montant des intrants des deux parcelles sont très proches : la partie BIO a un budget fertilisation plus élevé et la partie PFI coûte en herbicides et un peu plus en produits phytosanitaires. 25 COUT DES INTRANTS 214 (Cerisiers) /Ha Désherbage Irrigation Fertilisation Phytosanitaire 132 Burlat BIO 277 Burlat PFI Temps de travaux Le poste générant le plus grand nombre d heures d intervention pour les vergers de cerisiers est la récolte. 6

7 en H/HA 7 Temps de travaux Cerisiers Récolte Irrigation Désherbage Travail du sol Broyage bois 4 Fauchage herbe Phyto Eclaircissage 3 Taille hiver / Attachage Burlat BIO Burlat PFI Deux postes apparaissent nettement sur ce graphe : la récolte et l attachage. Le système d installation du verger Bio demande plus de travail cette année que le verger en PFI. Il y a peu d écart sur les temps de récolte. Coûts de production en / Ha 1 9 Coûts de production Burlat 214 Récolte Irrigation Désherbage 8 Travail du sol Broyage bois Fauchage herbe Ferti 6 Phyto Prophylaxie Taille en vert Burlat BIO Burlat PFI Eclaircissage Taille hiver / Attachage 7

8 Les coûts de production sont fortement liés aux temps de travaux passés sur la parcelle, on retrouve donc la même allure de graphe que précédemment. Cette année, les temps de taille et attachage causent l essentiel de la différence de cout de production. Les coûts de production à l hectare sont plus élevés en PFI : /ha en PFI contre environ 9136 /ha en BIO. Compte tenu des quantités commercialisées, si l on ramène ces coûts aux kilos commercialisés, on obtient 1.62 /kg en PFI et 3.53 /kg en BIO. La récolte se fait directement en plateaux avec tri des fruits abîmés, il n y a donc pas de temps de conditionnement supplémentaire. Le coût matériel est de.12 /kg. Bilan économique 214 Les marges brutes qui en découlent sont bien différentes : Burlat PFI Burlat BIO Produit brut ( /ha) Coûts de production ( /ha) Coûts de conditionnement (( /ha) Marge brute ( /ha) L écart constaté est lié principalement au taux de tri réalisé et au temps passé à la taille sur la partie BIO. Si l on peut espèrer réduire les temps de taille en 215, la pression parasitaire risque d être aussi importante et générer autant de dégâts. 7. Résultats économiques pour Folfer 214 Produit brut en BIO La société en charge de la commercialisation applique un prix unique basé sur le calibre majoritaire. 69% des fruits sont commercialisés. Le prix obtenu cette année est de 4.36 /Kg. Rendement récolté Rendement commercialisé Produit brut ( /Ha) BIO Produit brut en PFI Le taux de fruits commercialisables est plus élevé pour cette modalité : 91% des fruits sont vendus. Le prix est calculé en fonction des cotations SNM sur la période de commercialisation. Il est de 4.16 /Kg. Rendement récolté Rendement commercialisé Produit brut ( /Ha) PFI

9 Intrants Ils sont identiques à ceux cités pour Burlat. Temps de travaux Le poste générant le plus grand nombre d heures d intervention pour les vergers de cerisiers est la récolte. en H/HA 6 Temps de travaux Folfer Récolte Irrigation Désherbage Travail du sol Broyage bois Fauchage herbe Phyto Eclaircissage Taille hiver / Attachage Folfer BIO Folfer PFI Le poste taille et attachage est également important, surtout en BIO cette année. Cette intervention d attachage n est pas nécessaire chaque année et elle pénalise alternativement les parcelles. - Coûts de production Les coûts de production sont fortement liés aux temps de travaux passés sur la parcelle, on retrouve donc la même allure de graphe que précédemment. 9

10 en H/HA 7 Couts de Production Folfer Folfer BIO Folfer PFI Récolte Irrigation Désherbage Travail du sol Broyage bois Fauchage herbe Phyto Eclaircissage Taille hiver / Attachage Contrairement à 213, cette année les coûts de production à l hectare sont moins élevés en PFI :7 451 /ha en PFI contre environ /ha en BIO. Si l on ramène ces coûts aux kilos commercialisés, on obtient 1.95 /kg en PFI et 2.3 /kg en BIO. La récolte se fait directement en plateaux avec tri des fruits abîmés, il n y a donc pas de temps de conditionnement supplémentaire. Le coût matériel est de.12 /kg. Bilan économique 214 Les marges brutes qui en découlent se rapprochent cette année : Folfer PFI Folfer BIO Produit brut ( /ha) Coûts de production ( /ha) Coûts de conditionnement (( /ha) Marge brute ( /ha) Folfer est une variété plus rémunératrice car de calibre supérieur, et cette année elle a relativement échappé aux problèmes de mouches et de drosophiles contrairement à Burlat. Les écarts de prix de vente constatés entre les fruits BIO et PFI dans nos conditions permettent également de compenser les charges supérieures en AB. 1

11 8. Conclusion Les arbres des deux parcelles comparées présentent une bonne croissance. L état sanitaire du verger est plutôt bon. Pour la seconde année, un constat : le taux de déchets en BIO est très important, les fruits sont attaqués par des criquets, forficules et sont notamment plus piqués. La présence dans la région et dans nos parcelles de Drosophila Suzukii, nouveau ravageur de la cerise capable en l absence de produits efficaces et homologués de causer de gros dégâts, sera un nouveau défi pour les producteurs de fruits quel que soit le mode de conduite. Renseignements complémentaires : Valérie GALLIA (poste direct : ) SERFEL 517 Chemin du Mas d'asport - 38 SAINT GILLES - Tél : Fax : N action : *

Compte-rendu d essai. Cerisier 2013 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB

Compte-rendu d essai. Cerisier 2013 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Compte-rendu d essai Cerisier 213 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Date : Novembre 213 Rédacteur(s) : Laetitia CUNY (SERFEL), Valérie GALLIA (SERFEL/CA3), Maider ARREGUI (SERFEL/CA3), Benjamin PATOUILLARD

Plus en détail

Cerisier 2011 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB

Cerisier 2011 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Compte rendu d essai Cerisier 2011 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Date : Janvier 2012 Rédacteur : Valérie GALLIA - Ch. D Agriculture du Gard / SERFEL, Laetitia CUNY - SERFEL Essai rattaché à l action

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Abricotier 2014 Combinaison Taille et Eclaircissage / Variété Wondercot

Compte-rendu d essai. Abricotier 2014 Combinaison Taille et Eclaircissage / Variété Wondercot Compte-rendu d essai Abricotier 214 Combinaison Taille et Eclaircissage / Variété Wondercot Date : janvier 215 Rédacteur(s) : Laetitia CUNY Essai rattaché à l action n :31.22.8 Titre de l action : Combinaison

Plus en détail

Compte-rendu d essai ABRICOTIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB

Compte-rendu d essai ABRICOTIER 2014 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Compte-rendu d essai ABRICOTIER 214 COMPARAISON DES ITINERAIRES PFI ET AB Date : Novembre 214 Rédacteur(s) : Laetitia CUNY (SERFEL), Valérie GALLIA (SERFEL/CA3), Christian PINET (SERFEL/CA3), Benjamin

Plus en détail

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L ABRICOTIER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE L abricotier est l espèce phare de la région Rhône Alpes, avec actuellement une prédominance de la variété Bergeron. C est aussi l espèce fruitière vers laquelle

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Abricotier 2015 Evaluation de porte-greffe

Compte-rendu d essai. Abricotier 2015 Evaluation de porte-greffe Compte-rendu d essai Abricotier 15 Evaluation de porte-greffe Date : janvier 16 Rédacteur(s) : L. CUNY Essai rattaché à l action n : Titre de l action : 1. Thème de l essai Dans le cadre d un réseau d

Plus en détail

Programme d expérimentation agriculture biologique. Résultats 2013

Programme d expérimentation agriculture biologique. Résultats 2013 Programme d expérimentation agriculture biologique Conseil Régional / Chambre Régionale d Agriculture de Midi-Pyrénées Résultats 2013 Essais CEFEL 2013 Pomme Eclaircissage en verger de pommier / mise au

Plus en détail

INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES

INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES 0/ 11 INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES Compte-Rendu 2010 Code de l essai : EFE.CLE.01.10 Rédacteur : Gilles Tison, Marine Blouin Partenaires 0/ 11 Table

Plus en détail

Stratégie de protection phytosanitaire Cerise 2016, contre la mouche de la cerise et Drosophila suzukii. Situation au 26 avril 2016

Stratégie de protection phytosanitaire Cerise 2016, contre la mouche de la cerise et Drosophila suzukii. Situation au 26 avril 2016 Rédacteur : Claire Weydert Stratégie de protection phytosanitaire Cerise 2016, contre la mouche de la cerise et Drosophila suzukii. Situation au 26 avril 2016 Bilan (toutes cultures) de la situation 2014

Plus en détail

Compte rendu 2015 Espèce : Pomme. Agriculture Biologique. Lutte contre la maladie de la suie et crottes de mouche POMME

Compte rendu 2015 Espèce : Pomme. Agriculture Biologique. Lutte contre la maladie de la suie et crottes de mouche POMME CEFEL Compte rendu 2015 Espèce : Pomme Code essai : 15 POM Bio 2 Agriculture Biologique Responsable essai : Sébastien BALLION Lutte contre la maladie de la suie et crottes de mouche Rédigé par : Approuvé

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Clémentiniers Suivi de la maturité des fruits de deux clones de clémentinier SRA92 et SRA535 sur deux porte-greffes

Compte-rendu d essai. Clémentiniers Suivi de la maturité des fruits de deux clones de clémentinier SRA92 et SRA535 sur deux porte-greffes Compte-rendu d essai Clémentiniers 2014 Suivi de la maturité des fruits de deux clones de clémentinier SRA92 et SRA535 sur deux porte-greffes Date : mai 2013 Rédacteur(s) : Gilles Tison, Gilles Paolacci,

Plus en détail

Fiche Technique. Cerise de bouche. Septembre 2008

Fiche Technique. Cerise de bouche. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Arboriculture Septembre 2008 Cerise de bouche Rédigée par : Eric HOSTALNOU Chambre d Agriculture du Roussillon Potentiel des marchés

Plus en détail

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon

Oignon. Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon Oignon Évaluation d une plante piège contre la mouche de l oignon 2015 Sabine RISSO, Corinne PONS, Roger LANZA, Chambre d agriculture des Alpes-Maritimes Essai rattaché à l action n 04.2015.08 : Réduction

Plus en détail

Les traitements phytosanitaires en

Les traitements phytosanitaires en 1. 2011 pour la pomme. Les traitements phytosanitaires en 2012 1 En 2012, le nombre moyen de traitements phytosanitaires (i.e nombre moyen de produits appliqués sur la totalité des différents passages)

Plus en détail

Arboriculture : Abricots Pêches Cerises Pommes Poires Kiwis. Viticulture : AOC et vin de pays Sud Drôme Diois Crozes Hermitage

Arboriculture : Abricots Pêches Cerises Pommes Poires Kiwis. Viticulture : AOC et vin de pays Sud Drôme Diois Crozes Hermitage LES COMPETENCES ET TEMPS DE TRAVAUX PAR TYPE DE PRODUCTION EN DROME SOMMAIRE Arboriculture : Abricots Pêches Cerises Pommes Poires Kiwis Viticulture : AOC et vin de pays Sud Drôme Diois Crozes Hermitage

Plus en détail

STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA

STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE PHYTOMYZA GYMNOSTOMA Rencontres techniques Languedoc Roussillon Vendredi 13 novembre Balandran 1 CONTEXTE Mouche mineuse du poireau, Phytomyza gymnostoma Apparue en France, en

Plus en détail

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France

Terres Inovia. Colza : fertilisation localisée au semis P & NP Bilan de 3 années d essais. Une pratique à conseiller dans le sud de la France Colza : fertilisation localisée au semis & N Bilan de 3 années d essais Une pratique à conseiller dans le sud de la France Vincent Lecomte Baziège Coll. Luc Champolivier Toulouse Auzeville lan de l intervention

Plus en détail

PECHERS Climatologie 2015 et conséquences sur la production de pêches

PECHERS Climatologie 2015 et conséquences sur la production de pêches PECHERS Climatologie 2015 et conséquences sur la production de pêches Site SERFEL/SUD EXPE Saint Gilles (Gard) Date : Janvier 2016 Rédaction : Philippe BLANC - SERFEL D après les données 2015 et archives

Plus en détail

Tomate en sol Nouvelles variétés de type cerise pour récolte en grappes 2014

Tomate en sol Nouvelles variétés de type cerise pour récolte en grappes 2014 Tomate en sol Nouvelles variétés de type cerise pour récolte en grappes 2014 Frédéric DELCASSOU, Ceta d Eyragues (13) Claire GOILLON, APREL Célia NAZAROWSKY, stagiaire APREL. Essai rattaché à l action

Plus en détail

TRAITEMENTS PHYTOSANITAIRES UTILISES EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE

TRAITEMENTS PHYTOSANITAIRES UTILISES EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE TRAITEMENTS PHYTOSANITAIRES UTILISES EN ARBORICULTURE BIOLOGIQUE CALENDRIER DES TRAITEMENTS Traitement d hiver sur tous les arbres fruitiers après la taille. Appliquer une Bouillie Bordelaise dosé à 70g/10L+

Plus en détail

Essai fertilisation Floravit en pomme de terre

Essai fertilisation Floravit en pomme de terre Essai fertilisation Floravit en pomme de terre Denis JUNG (PLANETE Légumes) 1. But de l essai La culture de la pomme de terre est exigeante en termes de fertilisation. La situation climatique et la difficulté

Plus en détail

Potentiel de développement pour les fruits à noyau, les petits fruits et les hautes-tiges

Potentiel de développement pour les fruits à noyau, les petits fruits et les hautes-tiges Research Institute of Organic Agriculture Forschungsinstitut für biologischen Landbau Institut de recherche de l agriculture biologique Potentiel de développement pour les fruits à noyau, les petits fruits

Plus en détail

Filière Arboriculture

Filière Arboriculture Nombre de systèmes Filière Présentation des systèmes arboricoles Répartition géographique des fermes DEPHY arboricoles Les réseaux FERME DEPHY en filière arboriculture permettent de suivre 182 systèmes

Plus en détail

Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66

Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66 Alain ARRUFAT, Marie SINGER CIVAMBIO 66 I - BUT DE L ESSAI Les pastèques commercialisées en circuit long sont importées principalement d Espagne mais la demande en produit français est en constante augmentation.

Plus en détail

Comment produire en répondant à la demande du marché Exemple de la noix en agriculture biologique IRTA

Comment produire en répondant à la demande du marché Exemple de la noix en agriculture biologique IRTA Comment produire en répondant à la demande du marché Exemple de la noix en agriculture biologique IRTA Exemple de la noix en agriculture biologique Animation : J.F LARRIEU, expert national arboriculture

Plus en détail

Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea

Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea Puceron cendré du pommier Dysaphis plantaginea Lutte à l automne : barrière physique, huiles minérales, défoliation Synthèse essais 2013-2014 - 2015 Myriam BERUD, Catherine REYNIER, François ORNY, Corentin

Plus en détail

La tenue des fruits. Agrumes. Tangor ortanique BIP N 3. sur

La tenue des fruits. Agrumes. Tangor ortanique BIP N 3. sur BIP N 3 Novembre 2001 Bulletin d Information des Producteurs C.T.E.A. - Cultures Fruitières Agrumes édito Cher producteur, L année dernière nous discutions ensemble, lors d une visite d essai, de la variété

Plus en détail

Etude de la mise en place De la culture de Sorgho En agriculture biologique Campagne

Etude de la mise en place De la culture de Sorgho En agriculture biologique Campagne C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES Etude de la mise en place De la culture de Sorgho En agriculture biologique Campagne 2009-2010

Plus en détail

3 - MATERIEL ET METHODE

3 - MATERIEL ET METHODE ARBORICULTURE 2011 (fiche3.01.05.15 AB) A11LR04 Limitation du développement de tavelure (Venturia inaequalis) par aromathérapie : Pré-tests d huiles essentielles sur pommiers Sophie-Joy ONDET et Liliane

Plus en détail

Tous les pièges sont constitués par des bouteilles en plastique dur, avec une douzaine de trous de 4 mm sur leur tiers supérieur.

Tous les pièges sont constitués par des bouteilles en plastique dur, avec une douzaine de trous de 4 mm sur leur tiers supérieur. 02-02-2016 Ces informations ne sont que des préconisations. L application des produits phytosanitaires reste sous votre responsabilité. Veuillez respecter les règles de leur utilisation. Suite à de gros

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Clémentinier 2011 Influence du type de fertilisant sur le rendement et la qualité des clémentiniers

Compte-rendu d essai. Clémentinier 2011 Influence du type de fertilisant sur le rendement et la qualité des clémentiniers Compte-rendu d essai Clémentinier 2011 Influence du type de fertilisant sur le rendement et la qualité des clémentiniers Date :21/05/2012 Rédacteur(s) : Marine Blouin Essai rattaché à l action n : 06.2003.05

Plus en détail

Bulletin technique Semaine 32 9 août 2012

Bulletin technique Semaine 32 9 août 2012 Bulletin technique Semaine 32 9 août 2012 Les observations servant à réaliser ce bulletin ont été effectuées sur la région de la Casinca et San Giulianu. Il est donc nécessaire d adapter ces conseils aux

Plus en détail

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB

Station d expérimentation légumière en Poitou-Charentes. Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Essai 2011 Lutte contre la teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) en AB Avec le soutien financier de : Les groupes de producteurs de légumes de la Région Constats en production - Bacillus thuringiensis

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008

Fiche Technique. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Septembre 2008 Pêche-Nectarine Filière Arboriculture Rédigée par : Eric HOSTALNOU Chambre d Agriculture du Roussillon Potentiel des marchés

Plus en détail

Evaluation des différences de production et de qualité des fruits en fonction du mode initial de multiplication des plants. Titre de l essai :

Evaluation des différences de production et de qualité des fruits en fonction du mode initial de multiplication des plants. Titre de l essai : 1/ 11 Titre de l essai : Code de l essai : Evaluation des différences de production et de qualité des fruits en fonction du mode initial de multiplication des plants EEC.KIW.01.10 Partenariats : 2/ 11

Plus en détail

Action 2. Évaluations variétales "Oignons" (oignon jaune et oignon rouge)

Action 2. Évaluations variétales Oignons (oignon jaune et oignon rouge) Action 2 Évaluations variétales "Oignons" (oignon jaune et oignon rouge) Itinéraire cultural Semis le 27 février (en mottes de 3,2, terreau Tref Eko 3), 4 à 5 graines / motte, Plantation le 2 avril (sur

Plus en détail

Verger de kiwi conduit en Agriculture Biologique : résoudre le problème de la fertilisation

Verger de kiwi conduit en Agriculture Biologique : résoudre le problème de la fertilisation Verger de kiwi conduit en Agriculture Biologique : résoudre le problème de la fertilisation Lionel ROMET, Groupe de Recherche en Agriculture Biologique. Agroparc BP 1222. 84911 Avignon cedex 9 tel 4 9

Plus en détail

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza

CULTURE DE COLZA ASSOCIE. Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza CULTURE DE COLZA ASSOCIE Suivi de l impact d une association de cultures dans le colza Remerciements GAEC DE CHAMP LAURENT Lucien GERBEL Philippe THENON Julien MABILE CHAMP LAURENT 01990 RELEVANT Avec

Plus en détail

COMPTE RENDU SCREENING VARIETAL: CAROTTE EN AB

COMPTE RENDU SCREENING VARIETAL: CAROTTE EN AB COMPTE RENDU SCREENING VARIETAL: CAROTTE EN AB ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Compte-rendu d essai. Clémentines 2014 Evaluation du comportement de six porte-greffes avec les clémentiniers SRA 92 et SRA 535

Compte-rendu d essai. Clémentines 2014 Evaluation du comportement de six porte-greffes avec les clémentiniers SRA 92 et SRA 535 Compte-rendu d essai Clémentines 2014 Evaluation du comportement de six porte-greffes avec les clémentiniers et Date : 12 juin 2015 Rédacteur(s) : Gilles Paolacci Paul Martin - Gilles Tison Essai rattaché

Plus en détail

Fertilisation du blé tendre d hiver (Oise)

Fertilisation du blé tendre d hiver (Oise) Fertilisation du blé tendre d hiver (Oise) Objectifs de l essai Pour la variété de blé de qualité RENAN, tester l efficacité agronomique de différents types d engrais organique apporté en plein tallage

Plus en détail

ACTION N 5 Culture du chanvre: Choix variétaux et dates de semis adaptés au contexte climatique breton

ACTION N 5 Culture du chanvre: Choix variétaux et dates de semis adaptés au contexte climatique breton ACTION N 5 Culture du chanvre: Choix variétaux et dates de semis adaptés au contexte climatique breton Maître d œuvre : FRAB - Fédération Régionale des Agrobiologistes de Bretagne Structure responsable

Plus en détail

Compte rendu 2011 Espèce : Pomme. Agriculture Biologique. Pomme Eclaircissage en verger. Pomme. Eclaircissage mécanique en verger

Compte rendu 2011 Espèce : Pomme. Agriculture Biologique. Pomme Eclaircissage en verger. Pomme. Eclaircissage mécanique en verger CEFEL Compte rendu 2011 Espèce : Pomme Agriculture Biologique Code essai : 11 POM Ecl 44-11 Responsable essai : Jean-François Saint-Hilary Pomme Eclaircissage en verger Rédigé par : Approuvé par : Page

Plus en détail

PECHER 2014 Expérimentation Porte Greffes Niveau 2

PECHER 2014 Expérimentation Porte Greffes Niveau 2 Compte rendu d essai PECHER 2014 Expérimentation Porte Greffes Niveau 2 Date : Décembre 2014 Rédacteur(s) : Philippe BLANC - SERFEL En collaboration avec : Benjamin PTOUILLARD SERFEL Christian HILAIRE,

Plus en détail

PRODUIRE DU BLE INTEGRE

PRODUIRE DU BLE INTEGRE PRODUIRE DU BLE INTEGRE I) La production intégrée L objectif de l agriculture intégrée est de produire de façon économiquement viable des produits de bonne qualité et plus respectueux de l environnement.

Plus en détail

Formation RCC Agent Arboricole Qualifié

Formation RCC Agent Arboricole Qualifié Formation RCC Agent Arboricole Qualifié 2015-2016 Campus de Pouillé - Syndicat des Producteurs de Fruits du mars 2015 Formation RCC Agent Arboricole Qualifié Thèmes Durée heures Contenus Moyens pédagogiques

Plus en détail

ACTION N 8. Casdar 4P SANTÉ DES PLANTES. (Protéger les Plantes Par les Plantes) SANTÉ DES PLANTES

ACTION N 8. Casdar 4P SANTÉ DES PLANTES. (Protéger les Plantes Par les Plantes) SANTÉ DES PLANTES SANTÉ DES PLANTES SANTÉ DES PLANTES Les travaux de la P.A.IS. dans le domaine de la protection des cultures concernent l évaluation de méthodes de lutte alternatives aux produits phytosanitaires. En 2012,

Plus en détail

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais)

Systèmes Grandes cultures en sec. Sol : Limon moyen (bornais) Résultats à 4 ans Résultats à 4 ans Systèmes Grandes cultures en sec Sol : Limon moyen (bornais) CA86 Chenevelles- Archigny François Dupont CA86 1 Rotation testée et objectifs Objectifs : - Limiter l utilisation

Plus en détail

Agriculture biologique et protection de l eau

Agriculture biologique et protection de l eau Agriculture biologique et protection de l eau PNR des Caps et Marais d Opale Démarche de concertation Agriculture Biologique Atelier 3 : Réglementation et volonté politique 22 mai 2015 Les principes de

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Aubergine et Poivron de plein champ. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Aubergine et Poivron de plein champ. Septembre 2008 Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Aubergine et Poivron de plein champ Filière Maraichage Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon

Plus en détail

FERTILISATION ORGANIQUE LIQUIDE INTÉRÊTS ET FAISABILITÉ

FERTILISATION ORGANIQUE LIQUIDE INTÉRÊTS ET FAISABILITÉ FERTILISATION ORGANIQUE LIQUIDE INTÉRÊTS ET FAISABILITÉ Rencontres techniques Languedoc Roussillon Vendredi 13 novembre Centre CTIFL Balandran Nadine TREUVEY (SERAIL) et Claire GOILLON (APREL) Fertilisation

Plus en détail

ACTION N 3. Expérimentations "Pomme de terre"

ACTION N 3. Expérimentations Pomme de terre ACTION N 3 Expérimentations "Pomme de terre" Entre 21 et 23, la P.A.I.S. a mené des expérimentations dans le cadre d un programme INRACIAB dont l objectif était d identifi er des idéotypes de pommes de

Plus en détail

BUDGETS POUR L IMPLANTATION DE VERGERS D ARBUSTES FRUITIERS. Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean

BUDGETS POUR L IMPLANTATION DE VERGERS D ARBUSTES FRUITIERS. Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean BUDGETS POUR L IMPLANTATION DE VERGERS D ARBUSTES FRUITIERS Rendez-vous Agroalimentaire de l Outaouais 2012 De nouveaux petits fruits à explorer 15 février 2012 Par :André Gagnon, agronome Auteur : Pascal

Plus en détail

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en Pays de la Loire Expérimentation St Fort Action systèmes de cultures innovants Précédemment

Plus en détail

La production de l Amandier en France

La production de l Amandier en France La production de l Amandier en France Muriel Millan Ctifl Production d amandes dans le monde et en Europe Production mondiale 1 967 000 t de coques Les principaux producteurs mondiaux : 1/ USA (Californie)

Plus en détail

Réseau de fermes DEPHY Ecophyto

Réseau de fermes DEPHY Ecophyto Réseau de fermes DEPHY Ecophyto Comment concilier diminution de l utilisation des produits phytosanitaires et durabilité des exploitations arboricoles? Alain GARCIN, Ctifl Jean-Louis SAGNES, CA Tarn et

Plus en détail

Les associations céréalesprotéagineux

Les associations céréalesprotéagineux Produire des protéagineux en bio en Alsace Septembre 2005 Les associations céréalesprotéagineux Leurs atouts : Cultures plus résistantes (aux adventices, maladies et ravageurs) et plus productives que

Plus en détail

Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014

Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014 Stratégies de protection contre les ravageurs des cultures en AB 2014 Contexte de l étude Problématique : les ravageurs sous abris (pucerons, acariens) Stratégie étudiée : l association culturale Résultats

Plus en détail

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG)

DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU POMMIER (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) DECOCTION DE QUASSIA AMARA ET LUTTE CONTRE L HOPLOCAMPE DU (HOPLOCAMPA TESTUDINEA KLUG) Journées Techniques Nationales Fruits et Légumes Biologiques Paris 8 et 9 décembre 2009 Karine Wateau FREDON Nord

Plus en détail

Gestion de l azote sur blé biologique

Gestion de l azote sur blé biologique Gestion de l azote sur blé biologique En Ile-de-France Charlotte GLACHANT, Claude AUBERT Chambre d agriculture de Seine-et-Marne Avec la participation de Gestion de l azote sur blé biologique 1. Pratiques

Plus en détail

Hannah 2 NT F1 Tiana 3 NT F1

Hannah 2 NT F1 Tiana 3 NT F1 MARAICHAGE 2011 Essai variétal de courge Butternut en culture biologique sous abris Catherine MAZOLLIER Abderraouf SASSI Pierre Hermet (stagiaire GRAB) avec la collaboration de Yannick Charrel (CETA Sud

Plus en détail

Pomme de terre Nouvelles variétés de conservation 2015

Pomme de terre Nouvelles variétés de conservation 2015 Pomme de terre Nouvelles variétés de conservation 1 Christine CHIARRI, Brice-Henri ALBAR, GDA Sud Luberon / Chambre d Agriculture de Vaucluse (84) - Catherine TAUSSIG, APREL. Essai rattaché à l action

Plus en détail

ESSAI D UNE NOUVELLE MOLECULE (D-LIMONENE) DANS LA LUTTE CONTRE LES LARVES DE CICADELLES VECTRICES DE LA FLAVESCENCE DOREE 2008

ESSAI D UNE NOUVELLE MOLECULE (D-LIMONENE) DANS LA LUTTE CONTRE LES LARVES DE CICADELLES VECTRICES DE LA FLAVESCENCE DOREE 2008 Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Provence Alpes Côte d Azur FREDON PACA ESSAI D UNE NOUVELLE MOLECULE (D-LIMONENE) DANS LA LUTTE CONTRE LES LARVES DE CICADELLES VECTRICES

Plus en détail

1 CONTEXTE ET OBJECTIFS :

1 CONTEXTE ET OBJECTIFS : MARAICHAGE L 06 LR / 04 ETUDE DE DIFFERENTES DOSES D ENGRAIS ORGANIQUES EN CULTURE BIOLOGIQUE D OIGNON : Annick TAULET Marie TRAENTLE Hélène VEDIE 1 CONTEXTE ET OBJECTIFS : La fertilisation en maraîchage

Plus en détail

ACTION N 9. Lutte contre les Gros ravageurs

ACTION N 9. Lutte contre les Gros ravageurs ACTION N 9 Lutte contre les Gros ravageurs Les gros ravageurs (lapins, chevreuils, pigeons et corvidés) posent de nomreux prolèmes en cultures légumières (ainsi qu en grandes cultures) iologiques. Ils

Plus en détail

ALTERNATIVE AU DESHERBAGE CHIMIQUE

ALTERNATIVE AU DESHERBAGE CHIMIQUE Bilan de l action «Développement d un itinéraire cultural sans herbicides en arboriculture» ALTERNATIVE AU DESHERBAGE CHIMIQUE RESULTATS 2009 & 2010 SERFEL 517 Chemin du Mas d Asport 30800 SAINT GILLES

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

Essai de culture du framboisier. remontant en pot, sous tunnel. biologique. Robin Fortin, producteur, Ferme de la Berceuse

Essai de culture du framboisier. remontant en pot, sous tunnel. biologique. Robin Fortin, producteur, Ferme de la Berceuse Essai de culture du framboisier remontant en pot, sous tunnel et en régie r biologique Robin Fortin, producteur, Ferme de la Berceuse Jacques Painchaud, M. Sc., agr. Conseiller en productions maraîchères

Plus en détail

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE

ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE ENGRAIS VERTS, LEGUMINEUSES SEMEES SOUS COUVERT DE CEREALE Evaluation sur un chou-fleur d'hiver AB récolté en mars 2010/2012 Objectif de l essai Rendre l agriculteur biologique plus autonome vis-à-vis

Plus en détail

Quelques rappels sur les mycorhizes

Quelques rappels sur les mycorhizes Intérêts de la mycorhization pour différentes cultures d hiver et d été Maët Le Lan SEHBS - Chambre d agriculture 56 Quelques rappels sur les mycorhizes ssociation symbiotique entre un champignon microscopique

Plus en détail

Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX

Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX ARBORICULTURE 2012 (fiche 17.2011.04) A12PACA / 14 Stratégie de maîtrise du carpocapse du pommier par infra doses de sucre Sophie-Joy ONDET, Mathieu ROUX 1 - PROBLEMATIQUE En agriculture biologique, la

Plus en détail

Conservation des courges Rédigé par Amandine GATINEAU (CAB) février

Conservation des courges Rédigé par Amandine GATINEAU (CAB) février Compte-rendu essai 2014 Impact du choix variétal sur la conservation des courges Les courges possèdent en théorie, une excellente capacité de conservation, jusqu à 6 mois après récolte. Aujourd hui, quel

Plus en détail

A11PACA/05 STRATEGIE DE MAITRISE DU MONILIA LAXA

A11PACA/05 STRATEGIE DE MAITRISE DU MONILIA LAXA ARBORICULTURE 2011 (fiche 3.02.02.25 AB) A11PACA/05 STRATEGIE DE MAITRISE DU MONILIA LAXA PAR AROMATHERAPIE SUR ABRICOTIER : PRÉ-TESTS IN VIVO Sophie-Joy ONDET, Liliane GOMES, Claire GENET 1 - PROBLEMATIQUE

Plus en détail

Le co-compostage au champ des grignons d olive

Le co-compostage au champ des grignons d olive Le co-compostage au champ des grignons d olive Sébastien LE VERGE s.leverge@ctolivier.org tél.: 04 42 23 82 51 Le contexte Elimination des grignons : - besoins de surfaces d épandage suffisantes et accessibles

Plus en détail

ESSAI DE VALIDATION DE L OUTIL ÉQUILIFRUIT POUR LE CONTROLE DE LA CHARGE

ESSAI DE VALIDATION DE L OUTIL ÉQUILIFRUIT POUR LE CONTROLE DE LA CHARGE ESSAI DE VALIDATION DE L OUTIL ÉQUILIFRUIT POUR LE CONTROLE DE LA CHARGE Jollin Charest, agronome Collaboration de Paul-Émile Yelle, agronome Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation

Plus en détail

Étude d impact économique des usages orphelins en fruits et légumes et pommes de terre (résumé)

Étude d impact économique des usages orphelins en fruits et légumes et pommes de terre (résumé) Pour une protection durable et responsable Étude d impact économique des usages orphelins en fruits et légumes et pommes de terre (résumé) Etat des lieux des problèmes encourus par les producteurs et la

Plus en détail

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014

Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014 Salade Protection contre Nesidiocoris tenuis 2014 Anthony GINEZ, APREL - Marion CHAUPRADE, CETA du Soleil (13) - Isabelle HALLOUIN, Chambre d Agriculture des Bouches-du-Rhône. Essai rattaché à l action

Plus en détail

Bilan vers de la grappe en Gironde :

Bilan vers de la grappe en Gironde : Page : 1 / 5 Le contexte sociétal actuel amène à une réflexion : comment mettre en œuvre des stratégies efficaces à moindre impact sur l environnement? La Chambre d Agriculture de la Gironde a expérimenté

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii. Claire Weydert

Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii. Claire Weydert Bilan de 3 années d études dans le cadre du projet CASDAR D. suzukii Claire Weydert Projet CASDAR D. suzukii 2013-2015 13 partenaires MINISTERE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET ADIDA

Plus en détail

3.3 Dispositif expérimental 5 à 13 arbres / variété / porte-greffe. Pas de dispositif statistique

3.3 Dispositif expérimental 5 à 13 arbres / variété / porte-greffe. Pas de dispositif statistique ARBRICULTURE 2008 (fiche 3.02.02.06 AB) A08PACA/13 PMMIER : VERGER SEMI-EXTENSIF Lionel RMET, Gilles LIBUREL (GRAB) Partenariat : Y. Lespinasse (INRA Angers), Novadi Conservatoires de Gap Garance, d Aquitaine

Plus en détail

ORIGINE. L aubergine est originaire de l Inde, le poivron de l Amérique centrale et équatoriale.

ORIGINE. L aubergine est originaire de l Inde, le poivron de l Amérique centrale et équatoriale. Fiche technique. AUBERGINE POIVRON solanacées ORIGINE. L aubergine est originaire de l Inde, le poivron de l Amérique centrale et équatoriale. PARTICULARITES. Ces 2 cultures sont regroupées en raison de

Plus en détail

DATE : 20 janvier 2014

DATE : 20 janvier 2014 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Détermination du stade phénologique approprié

Plus en détail

Actualités Bio. Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio. Avignon 17 Février 2014

Actualités Bio. Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio. Avignon 17 Février 2014 Actualités Bio Eric L Helgoualch Garance Marcantoni Référents Régionaux Viti Bio Avignon 17 Février 2014 Quelques éléments sur les surfaces, les conversions, la consommation La flavescence dorée, lutte

Plus en détail

édito Les légumes de printemps Nouveauté 2012 Une barquette UVC Prince de Bretagne. Lettre info Bio Prince de Bretagne Disponible actuellement

édito Les légumes de printemps Nouveauté 2012 Une barquette UVC Prince de Bretagne. Lettre info Bio Prince de Bretagne Disponible actuellement édito La météo joue avec les nerfs des producteurs Lettre info Bio Prince de Bretagne Mai 2012 Disponible actuellement > Courgette > Artichaut camus > Artichaut violet Une semaine, elle rend plus précoce

Plus en détail

Maladies des Fruitiers

Maladies des Fruitiers Maladies des Fruitiers Les arbres à pépins (pommier, poirier, cognassier,...) sont attaqués par la rouille, l oïdium, la moniliose, la tavelure, le chancre, le feu bactérien. Les arbres à noyaux (cerisier,

Plus en détail

A g r i c u lt u r e. Le pêcher en agriculture biologique

A g r i c u lt u r e. Le pêcher en agriculture biologique A g r i c u lt u r e biologique F i c h e s t e c h n i c o - é c o n o m i q u e s Le pêcher en agriculture biologique Préambule Ce document a été réalisé à partir de l observation et de l analyse de

Plus en détail

ARVALIS - institut du végétal

ARVALIS - institut du végétal Semis direct sous couvert et strip-till : 1 ers résultats et perspectives Journée technique agriculteurs 2014 Thibaud Deschamps t.deschamps@arvalisinstitutduvegetal.fr 9/12/2014 Levée Essais en rotation

Plus en détail

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure Sols Limons profonds et moyens Potentiel de Atouts / rendement et/ou RU Contraintes

Plus en détail

M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3. Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro)

M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3. Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro) M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3 Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro) L agriculture, une pression particulière sur les Zones Humides IFEN (1998) Agriculture et environnement: les indicateurs, Lavoisier

Plus en détail

Asperge. Stratégie de protection contre le stemphylium incluant SIGNUM

Asperge. Stratégie de protection contre le stemphylium incluant SIGNUM codage Asperge Stratégie de protection contre le stemphylium incluant 2013 Grégory ROY (LCA/CTI) I - ut de l essai L objectif de cet essai est d évaluer l efficacité de en programme pour lutter contre

Plus en détail

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio

EXPERIMENTATION. Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio EXPERIMENTATION Lutte contre les fourmis manioc : mise en place d une culture de sésame au sein d une parcelle maraichère conduite en bio OBJECTIFS ET PRINCIPES : Les dégâts causés par les fourmis maniocs

Plus en détail

CERISE Quelques pistes pour le choix de variétés peu sensibles aux maladies de conservation. Sara Pinczon du Sel

CERISE Quelques pistes pour le choix de variétés peu sensibles aux maladies de conservation. Sara Pinczon du Sel CERISE Quelques pistes pour le choix de variétés peu sensibles aux maladies de conservation Sara Pinczon du Sel Comment évaluer la sensibilité aux maladies de conservation? Comparaison des variétés par

Plus en détail

Calcul de la pression HERBICIDE à la parcelle

Calcul de la pression HERBICIDE à la parcelle Territ'Eau - Agro-Transfert Bretagne - version du 14/05/2012 Calcul de la pression HERBICIDE à la parcelle Objectif : Estimer la pression herbicide par type de culture (et interculture) puis par parcelle

Plus en détail

ESSAIS "POMME DE TERRE"

ESSAIS POMME DE TERRE ESSAIS "POMME DE TERRE" Essais "Pomme de Terre" - 1 - Essai "Blight Mop" (Programme européen 2001-2004) La P.A.I.S. a participé, en collaboration avec le GRAB, en 2001, 2002 et 2004 au programme "Blight

Plus en détail

Fiches de compétence du référentiel professionnel

Fiches de compétence du référentiel professionnel Fiches de compétence du référentiel professionnel Réseau des Délégués Régionaux Ingénierie de Formation (DRIF) Diplôme : BTSA Agronomie-Productions végétales Champs de compétences Recherche, élaboration

Plus en détail

Catherine MAZOLLIER avec la collaboration de l équipe maraîchage du GRAB

Catherine MAZOLLIER avec la collaboration de l équipe maraîchage du GRAB Culture de tomates anciennes en agriculture biologique sous tunnel froid : incidence de la réduction des irrigations sur les caractéristiques agronomiques et la qualité gustative GRAB 2009 Catherine MAZOLLIER

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 18 EDITION DU 29 JUIN 2011 Prunes Carpocapses : Le vol de deuxième génération débutera rapidement. Mirabelles Tavelure : Période à risque

Plus en détail

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol Vincent LECOMTE - CETIOM Sommaire Couverts végétaux et réglementation état des lieux régional Spécificité des sols argileux Effet des couverts

Plus en détail

L irrigation du noyer

L irrigation du noyer < La conduite de l irrigation Connaissance de l eau apportée par votre installation Apport d eau (en mm/h) = Nombre d arroseurs/ha x débit d un arroseur (en l/h) 10 000 m 2 Exemple : > Micro-aspersion

Plus en détail