Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d. Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008"

Transcription

1 ORGANISATION ET STRATEGIES DE LA PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DE LA FISTULE OBSTETRICALE AU MALI Dr Traoré Awa Marcelline, DNS/DSR Pr. K.Ouattara - Service d Urologie,Hôpital d du Point G Fistulq Pqrtners Meeting Accra,15 17 avril 2008

2 Plan de la communication - AVANT PROPOS NOTRE APPROCHE ROLE DES ELEMENTS DE L UNITE -L UNITE CENTRALE DE L HOPITAL DU POINT G PROCESSUS DE LA PRISE EN CHARGE QUELQUES RESULTATS DU TRAITEMENT CHIRURGICAL - LECONS APPRISES CONCLUSION La FVV en images

3 AVANT PROPOS Comme vous le savez,la tradition de la prise en charge chirurgicale de la FO diffère d un pays a l autres. Au Mali c est le Service d urologie de l Hôpital national du Point G, qui depuis de longues années a assuré et assure le traitement chirurgicale de la FVV.

4 NOTRE APROCHE POUR GARANTIR UNE PRISE EN CHARGE DE QUALITE DE LA FVV Elle est globale et inclut: La prévention

5 - PREVENTION PRIMAIRE Sensibilisation ( IEC,CCC,plaidoyer) Formation des matrones Appui aux CSCOM Recrutement des cas, Organisation des malades en association Activités de réinsertion

6 - PREVENTION SECONDAIRE Renforcement des capacités des CSRF (Faisabilité de la césarienne qui est gratuite au Mali) - PREVENTION TERTIAIRE Appui aux Hôpitaux régionaux et centraux

7 NOTRE STRATEGIE POUR UNE PRISE EN CHARGE DE QUALITE DE LA FVV AU MALI

8 CREATION D UNITE DE TRAITEMENT CHIRURGICALE DE LA FO

9 CHAQUE UNITE COMPREND - UNE STRUCTURE D ACCUEIL - UNE SALLE D OPERATION réservée prioritairement à la chirurgie de la FVV. - LE SERVICE MERE ( de chirurgie, d urologie,ou de gynécologie obstétrique selon le cas.

10 Les unités de traitement chirurgical de la FVV sont prévues pour être réalisées au niveau : - des 8 hôpitaux régionaux du Mali - l unité centrale étant à l Hôpital du Point G à Bamako.

11 Rôle des éléments constitutifs de l Unité

12 LE CENTRE D ACCUEIL ET D HEBERGEMENT Élément FONDAMENTAL du dispositif il sert bien sur pour l accueil mais surtout pour : La mise en condition de la malade ( traitement d une infection urogénitale surtout, d une anémie probable, d une parasitose, d une constipation ou d une diarrhée),

13 la préparation du champ opératoire par des toilettes vaginales a la betadine gynécologique,pose d ovules, autres mesures hygiéno - diététiques etc. counseling; alphabétisation convalescence; évaluation du résultat à cour terme ;activité génératrices de revenus etc.

14 LA SALLE D OPERATION RESERVEE A LA CHIRURGIE DE LA FVV -L idéal :individualiser une salle d opération pour la cure la FO vue la spécificité de cette chirurgie. -A défaut institutionnaliser une ou des journées chirurgicales de la FVV par semaine.

15 LE SERVICE MERE C EST LA QUE LES MALADES OPERES PASSERONT UN SEJOUR POUR UN MEILLEUR SUIVI POST-OPERATOIRE AVANT LE RETOUR DANS LA STRUCTURE D ACCUEIL

16 REPARTITION ACTUELLES DES UNITES DE TRAITEMENT DE LA FO AU MALI Région de Ségou Région de Tombouctou Région de Mopti Bamako Hôpital du Point G Région de Gao

17 L UNITE CENTRALE A HOPITAL DU POINT G

18 Il comprend : LE SERVICE D UROLOGIE (Service mère) Capacité 43 lits -

19 2-SALLE D OPERATION AUTONOME pour la chirurgie de la F.O Équipements - UNFPA

20 3.CENTRE D ACCUEIL ET D HEBERGEMENT DON DE LAFONDATION PARTAGE - CAPACITE 40 LITS ENTIEREMENT REHABILITE,CARRELE ET EQUIPE PAR L UNFPA

21 4. Un service de kinésithérapie et rééducation fonctionnel 5. Un service social dynamique chargé de la gestion du centre Oasis ( dons,kits médicaments,assistance aux malades )

22 RESSOURCES HUMAINES

23 1. UNITE CENTRALE - BAMAKO ( ressources humaines) 4 chirurgiens urologues - qualifiés en chirurgie de la FVV. Un personnel paramédical qualifié en soins infirmiers de la FVV. Un personnel paramédical spécialisés en kinésithérapie et rééducation fonctionnelle.

24 ( RESSOURCES HUMAINES ) une équipe d assistants médicaux maîtrisant tous les techniques de l anesthésie locorégionale. Plusieurs Internes et CES,personnel de soutien très impliqués dans la prise en charge de cette catégorie de malades (Une thèse sur la FO par an - Affiliation à la Faculté de Medecine et à l Université oblige.

25 2. AUTRES UNITES ( RESSOURCES HUMAINES ) Chirurgiens Nationaux SEGOU - 2 MOPTI - 2 GAO - 2 TOMBOUCTOU - 2 SIKASSO - Chirurgien expatrié 1 KAYES - KIDAL -

26 PROCESSUS DE LA PRISE EN CHARGE

27 1- RECRUTEMENT DES MALADES - Recrutement des malades lors des consultations ordinaires (4 par semaine) qui se déroulent au Service Mère - Malades venues d elles même ou référées par les ONG opérant sur le terrain (Iamaneh ),ou autres structures de santé.

28 2 HEBERGEMENT AU CENTRE OASIS Le dossier médical et une fiche technique sont établis. Un Bilan pré-opératoire minimum est mis en route. Mise en condition de la malade préparation du champ opératoire

29 3- HOSPITALISATION AU SERVICE D UROLOGIE (service mère) Consultation pré anesthésique Cure de la fistule

30 5- Suivi post-opératoire immédiat AU Service d urologie ( séjour de 10 a 15 jours ) Surveillance de la fonctionnalité de la sonde vésicale Traitement médicale ( a/b,antalgique) Ablation de mèches vaginale Pansements et bains de siège

31 6 -Retour au Centre Oasis, évaluation du résultat du traitement chirurgical -- Si réussite,retour à domicile après Counceling sur la vie sexuelle, planification familiale, nécessité d accoucher en milieu hospitalier qualifié en cas de grossesse et orientation vers un centre spécialisé de REINSERTION. -- Si échec, rendez - vous pour une reprise dans trois mois.

32 L UNITE CENTRAL APPUIE LES UNITES REGIONALES PAR Par la formation des ressources humaines Par l organisation et l animation de campagnes chirurgicales sur place

33 Notre stratégie nous permet par an de pratiquer - environ 300 interventions pour FVV par an. - d assurer une activité de formation 8 chirurgiens nationaux formés et opérationnels 12 dans le cadre de la coopération Nord sud et sud- sud

34 10 urologues français formés en 2007 Équilibres et Populations Coopération française

35 Développement De la coopération SUD - SUD CAMPAGNE FVV MAURITANIE 2004

36 GUINEE EQUATORIALE CAMPAGNE FVV

37 CAMEROUN - GAROUA

38 RESULTATS THERAPEUTIQUES Environ 400 à 500 Interventions chirurgicales pour FVV sont pratiquées au Mali par an. Le traitement de 380 malades (427 interventions ) en 24 mois ( janvier décembre 2006 ) fait ressortir les résultats suivants.

39 Fistules fermées ,1 % Vessie irrécupérable 11 2,8 % Femmes guéries ,0 % Fistules fermées 53 13,9 % + troubles sphinctériens (incontinence d urine persistante)

40 LEÇONS A TIRER L INDIVIDUALISATION DE LA CHIRURGIE DE LA FISTULE. DECENTRALISATION DE LA PRISE EN CHARGE PAR LA CREATION D UNITES REGIONALES DE TRAITEMENT DE LA FISTULE FORMATION DES RESSOURCES HUMAINES SURTOUT NATIONALES

41 LEÇONS A TIRER LA CREATION D UNE UNITE CENTRALE DE TRAITEMENT DE LA FISTULE DANS CHAQUE PAYS. RENFORCEMENT DES SOU ET SOB (GRATUITE DE LA CESARIENNE, REPARTITION ADEQUATE DES GYNECOLOGUES ET SAGES FEMMES,

42 LEÇONS A TIRER CAMPAGNES CHIRURGICALES FVV NATIONALES ET SOUS REGIONALES INDISPENSABLES TIERS PAYANT, GRATUITE DU TRAITEMENT IMPLICATION DES ONGs, INCONTOURNABLES A TOUTES LES PHASES

43 LEÇONS A TIRER SUITE EXISTENCE D UN CADRE INSTITUTIONEL ET D UN PROJETNATIONAL DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA FO. NOMMINATION D UN POINT FOCAL NATIONAL DE TERRAIN. NOMINATION DE POINTS FOCAUX REGIONAUX DE TERRAIN NECESSITE DE CRÉER UN RESEAU NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA FO.

44 MIEUX VAUT PREVENIR LA FISTULE VESICO - VAGINALE QUE DE L L OPERER.

45

46 Fistules types de la cloison vesico-vaginale a)médiane b) latérale gauche c) latérale droite

47 Fistules du col (vésico cervico-uretrales a) fistule vésico-uretro-vaginale b) désinsertion cervico-uretrale partielle c) désinsertion cervico-uretrale totale a) b) c)

48 Fistules trigono-cervico -utérine

49 Fistules complexes (mixtes)

50

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

QUELQUES ASPECTS STATISTIQUES DE LA FISTULE VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI

QUELQUES ASPECTS STATISTIQUES DE LA FISTULE VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI VESICO-VAGINALE EN REPUBLIQUE DU MALI A PROPOS DE 134 CAS K. OUATTARA*, M.L. TRAORE*, C. CISSE* RESUME En matière de F. V. seul l aspect chirurgical est habituellement étudié. Les études épidémiologiques

Plus en détail

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Le lambeau vaginal dans la préservation de la continence dans la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Situation difficile Fréquence 10 à 30 % Résultat parfois décevant et pour le chirurgien

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

La Campagne e Mondiale»

La Campagne e Mondiale» La Campagne e Mondiale «Pour éliminer les fistules» Le Coût de l Enfantement Chaque minute, 1 femme meurt des complications de la grossesse ou de la naissance Pour chaque femme qui meurt, 20 à 30 autres

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE Sandrine LEPETIT, IBODE, bloc opératoire ambulatoire ORL-OPH CHU CLERMONT FERRAND La chirurgie ambulatoire Modalités d existence et d application,

Plus en détail

d une Dr Ei Eric Peterman

d une Dr Ei Eric Peterman d une Dr Ei Eric Peterman Implantations de MDM MALI: 1994-2010 TCHAD: 2009-2010 - 2-3 millions de fistules obstétricales dans le monde - 90% en Afrique (source OMS) MDM Yaoundé 2010 MOPTI MDM BERLIN 2010

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique?

Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Vers une pratique ambulatoire de l obstétrique? Bruno Carbonne CEGORIF 6 avril 2013 Maternité Hôpital Trousseau, Paris Pourquoi cette question? 1 ère (arrière) pensée Prise en charge ambulatoire = peu

Plus en détail

Récupération améliorée après chirurgie

Récupération améliorée après chirurgie Récupération améliorée après chirurgie ENHANCED RECOVERY AFTER SURGERY Présentation du programme à l Hôpital du Valais www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch ERAS ET SON HISTOIRE Pendant 10 ans, un groupe d

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section Q Division 86 Section Q : SANTÉ HUMAINE ET ACTION SOCIALE Cette section comprend les activités liées à

Plus en détail

Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire

Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire Pas à pas, en avant, marchons vers l objectif! Vincent BOUDERLIQUE PARIS 06-11-2012 A LA UNE METHODES et OUTILS

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE

MINISTERE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE MINISTERE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET DE LA POPULATION (MSPP) APPEL À CANDIDATURE L'OMRH et le MSPP conformément aux dispositions de l Arrêté du 11 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Gynécologie Obstétrique Spécialiste en Gynécologie Obstétrique Clinique Salaire : Clinique Praticien

Plus en détail

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT Prostatectomie radicale assistée par ROBOT L intervention qui vous est proposée est destinée à enlever votre prostate qui est atteinte d un cancer. LA PROSTATE La prostate est une glande qui participe

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE

MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE MESURE DU CONTENU VÉSICAL PAR TECHNIQUE ULTRASONIQUE (SYSTÈME D ÉCHOGRAPHIE PORTABLE POUR LA VESSIE) RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE DÉCEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

SIRIUS INTERNATIONAL

SIRIUS INTERNATIONAL MONTANT GLOBAL MAXIMUM INTEGRAL 1.000.000/ 1.000.000/ 1.500.000/ 5.000.000 GARANTI PAR PERIODE D ASSURANCE $1.800.000/ $1.800.000/ $2.700.000/ $9.000.000 PAR PERSONNE ASSUREE 1.500.000 1.500.000 2.250.000

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE PARTICULARITE PRISE EN CHARGE C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 1 I) PARTICULARITE EN

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section Q Division 86

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section Q Division 86 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section Q Division 86 86 ACTIVITÉS POUR LA SANTÉ HUMAINE Les activités pour la santé humaine décrites dans cette division s'exercent sous des formes variées,

Plus en détail

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471

RECO. Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement R.471 RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 1 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES ACTIVITÉS DE SERVICES 2 Prévention des TMS dans les activités d aide et de soins en établissement Pour vous

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

Pôle Maternité, Gynécologie, Urologie, Plastique (MAGUP)

Pôle Maternité, Gynécologie, Urologie, Plastique (MAGUP) Livret de présentation Pôle Maternité, Gynécologie, Urologie, Plastique (MAGUP) Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 www.hpsj.fr Téléphone Standard : 01

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL

DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL DEMANDE D ADMISSION EN POSTNATAL TRAME DES ELEMENTS MEDICAUX INDISPENSABLES POUR L ADMISSION NOM : Prénom :.. NOM de Jeune Fille :. Date de naissance :... Médecin adresseur :... Motif d hospitalisation

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né RECOMMANDATIONS HAS MAI 2013 (EN COURS DE VALIDATION) C BOITHIAS RÉANIMATION PÉDIATRIQUE

Plus en détail

La prothese de la hanche

La prothese de la hanche La prothese de la hanche Cotyle Tête Tige fémorale Bienvenue au Centre Hospitalier Emile Mayrisch. Vous avez décidé avec votre chirurgien de faire un remplacement de votre hanche par une prothèse total

Plus en détail

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS

LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS LA MATERNITE NOTRE-DAME DE BON SECOURS Tradition Réputation Modernité DOSSIER DE PRESSE 2011 www.hpsj.fr Contacts presse : Nadia Nouvion Direction de la communication GHPSJ : 01 44 12 33 10 / nnouvion@hpsj.fr

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE POLYCLINIQUE MAJORELLE 1240, AVENUE RAYMOND PINCHARD 54100 NANCY CEDEX AVRIL 2007 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC)

Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Le projet de production de rapports sur les hôpitaux canadiens (PPRHC) Partage de connaissances de l Atlantique sur la qualité des soins et la sécurité des patients; les 14 et 15 mai 2013 Jeanie Lacroix,

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié.

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié. Soins psychiatriques Personnel qualifié Sourire Services Hébergement Animateurs Séjours personnalisés Hébergement des personnes âgées dépendantes Les Etablissements MGEN Quand les soins créent du lien

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE

Formulaire D : CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL - ANESTHÉSIOLOGIE DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : 1. Le champ de pratique de chaque médecin est différent. 2. Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière AFCA Reims, 2 et 3 juin 2005 Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Dr J-P SALES Association Française de Chirurgie Ambulatoire Définitions AFCA «L ensemble

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

MILLE FEMMES DE MOPTI

MILLE FEMMES DE MOPTI MILLE FEMMES DE MOPTI Rapport sur la prise en charge de 1000 femmes victimes de fistules obstétricales en région de Mopti de 1993 A 2010 REDACTEURS PRINCIPAUX : Dr Jean-Marie COLAS Dr Boubacar DIALLO Dr

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE

LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE CENTRE HOSPITALIER La Palmosa LIVRET DE CHIRURGIE AMBULATOIRE Ce document a pour but de vous aider et de vous accompagner dans les différentes étapes de votre prise en charge. Vous êtes invités à le garder

Plus en détail

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada

La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Association canadienne de protection médicale Service de gestion des risques La responsabilité professionnelle des médecins obstétriciens / gynécologues au Canada Dr Robert Sabbah, FRCSC président de l

Plus en détail

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie La couverture indispensable de toutes vos dépenses hospitalières Swiss santé Hospitalisation et chirurgie L hospitalisation, tout le monde y pense un jour ou l autre, surtout lorsqu un proche, suite à

Plus en détail

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale janvier 2010 Pour joindre le service Secrétariat : 02 99 26 59 23 Fax : 02 99 26 59 24 Consultations Du lundi au vendredi

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur D. BERTIN*, J. MIRBEY**, C.NAMBOT*, S.SERRI* * Clinique St Vincent BESANCON ** Clinique Ste Marthe DIJON APDCA Association Pour le Développement de la

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION

HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION HÔPITAL PRIVÉ SÉVIGNÉ INAUGURATION DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 2 OCTOBRE 2009 SOMMAIRE L INAUGURATION DU 2 OCTOBRE 2009 p 4 La nouvelle Maison des Consultations L extension du bloc opératoire L HÔPITAL

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée.

Vous avez choisi d accoucher au Centre Hospitalier de Marne-La-Vallée. 2-4, Cours de la Gondoire 77600 JOSSIGNY Tél. : 01 61 10 61 10 (Document réalisé par le service de Gynécologie-Obstétrique et la Cellule Communication V2 2013) - - - 2 - Vous avez choisi d accoucher au

Plus en détail

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Centre Régional de Lutte Contre le Cancer Etablissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier Direction médicale Organisation

Plus en détail

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr SANTÉ DES FEMMES Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de

Plus en détail

25 ans de chirurgie humanitaire : du terrain au modèle de Tanguiéta

25 ans de chirurgie humanitaire : du terrain au modèle de Tanguiéta 25 ans de chirurgie humanitaire : du terrain au modèle de Tanguiéta Charles-Henry ROCHAT Fondation Genevoise pour la Formation et la Recherche Médicales Faculté des Sciences de la Santé, Cotonou, Bénin

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer»

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» «La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» Mme ALAHIANE Latifa Cadre infirmier Maternité Souissi CHIS/ RABAT/ MAROC PLAN

Plus en détail

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES

I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES I. LE REVE D UN JEUNE DIPLOME II. LES DATES A RETENIR III. UNE NOTORIETE NATIONALE ET INTERNATIONALE IV. LA POLITIQUE QUALITE ET GESTION DES RISQUES V. LE PLATEAU TECHNIQUE VI. LES ACTIVITES DE LA CLINIQUE

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006

MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006 1 CHU BUTARE B.P. 254 MINI-RAPPORT D ACTIVITES DU CHU BUTARE EN 2006 1. ACTIVITES DE SOINS Le CHU Butare est l un des hôpitaux de référence nationale. Le nombre de personnes employées est de 309 dont 40

Plus en détail

Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier. Evolution vers l U²

Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier. Evolution vers l U² Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier Evolution vers l U² Docteur F Dravet ICO NANTES Reunion ARS septembre 2013 Intime conviction intérêt pour malades

Plus en détail

CHIRURGIE OTOLOGIQUE

CHIRURGIE OTOLOGIQUE CHIRURGIE OTOLOGIQUE DE L HOSPITALISATION TRADITIONNELLE A L HOSPITALISATION AMBULATOIRE WWW.IUFC.fr PREAMBULE Ambulatoire : - nécessité institutionnelle - activité à développer En 2013, à l IUFC : 200

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES. Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle

RAPPORT D ACTIVITES. Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle Planning familial et centre de consultation en matière de grossesse de la Chaux-de-Fonds et du Locle Rue Sophie-Mairet 31 2300 La Chaux-de-Fonds Tél. 032.967.20.91 RAPPORT D ACTIVITES 2008 Collaboratrices

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

Etendue des garanties : Traitements HOPITALIERS

Etendue des garanties : Traitements HOPITALIERS Etendue des garanties : Traitements HOPITALIERS Hébergement et repas en chambre simple ou double Consultations et diagnostic, y compris pathologie, radiologie, TDM (tomodensitométrie), IRM (imagerie par

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Casablanca Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : UNITE AMBULATOIRE MEDICO-CHIRURGICALE Pôle : 1- CHIRURGIES ET COOPERATION Etablissement : L Hôpital

Plus en détail

Planification familiale et. Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM

Planification familiale et. Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM Planification familiale et assurance santé Cheickna TOURE Directeur Général Adjoint Union Technique de la Mutualité Malienne UTM - Situation sanitaire Plan de présentation -Description des régimes d assurance

Plus en détail

Fiche de poste Infirmier

Fiche de poste Infirmier Fiche de poste Infirmier Description du métier 1 Activités principales Pratiquer des soins infirmiers en direction des personnes âgées dépendantes pour maintenir un état de santé satisfaisant et prévenir

Plus en détail

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * *

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * TABLEAU 1 SI 6 SI 4 SI 5 SI 3 SI 2 SI 1 TOTAL Dépenses enregistrées au C.A.A services médico-techniques services hôteliers logististique et gestion générale hors

Plus en détail

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali)

présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) Diabète Au Mali présenté par Stéphane Besançon (Directeur programmes ONG Santé Diabète Mali) La situation du diabète au Mali - épidémiologie Le diabète est déjà un problème de santé publique au Mali Prévalence

Plus en détail

L Hospitalisation domicile

L Hospitalisation domicile L Hospitalisation domicile à S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON SAVOIR SUR L HAD DE LANNION? p 5 QUI EST CONCERNé par l HAD? p 6

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM

Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM Dr Hélène Favre, DOQRU HCL Dr Jacqueline Grando, UHE GHE HCL JPRI 19 Novembre 2013 Contexte Démarche gestion des risques

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT

NOM DE L ETABLISSEMENT NOM DE L ETABLISSEMENT : CSSR LES LAURIERS Adresse : 8 ROUTE DE CARBON BLANC BP 119-33306 LORMONT CEDEX Tél. 05.56.77.37.37 Fax. : 05.56.31.53.35 Mail : cssr.lauriers@ugecamaq.fr Site Internet : www.cssr-leslauriers.fr

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

"CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS.

CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS. "A.R. 20.8.1996" + "A.R. 10.6.1998" "CHAPITRE IV - ACCOUCHEMENTS.. Sont considérées comme prestations d'obstétrique : a) lorsqu'elles requièrent la qualification d'accoucheuse (V) : 1 er. INJECTIONS :

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

Clinique CRM-F Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F)

Clinique CRM-F Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F) Projet Clinique Croissant Rouge Marocain de Figuig (CRM-F) A. Machraoui 1 Problèmes de santé à Figuig Pénurie de médecin Zone frontalière re Climat Faibles ressources économiques Conditions de travail

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; 75020 Paris Chemin Clinique Éligibilité

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail