Tableau de bord de l expédition

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau de bord de l expédition"

Transcription

1 Octobre 2004 COMMISSION SCOLAIRE DES HAUTS-BOIS-DE L OUTAOUAIS

2 UNE GRANDE EXPÉDITION

3 INTRODUCTION GÉNÉRALE Quelques constats préliminaires Le taux de redoublement a diminué de moitié au primaire Le taux de rétention des élèves du secondaire a augmenté Le nombre d élèves inscrits dans une voie alternative au secondaire a augmenté Le taux de diplomation en 5 e secondaire est stable Le taux de réussite aux épreuves ministérielles est stable Le nombre d activités parascolaires a augmenté, dans chaque établissement Le présent «, » s inscrit dans une démarche amorcée en 2002, dans le cadre de l actualisation du plan stratégique de notre commission scolaire. En octobre 2003, nous avons déposé un plan d actions ciblées en regard des axes d intervention que nous nous étions fixés. Nous avons voulu faire un bilan de ces actions en les analysant en fonction des objectifs que nous avons déterminés dans la planification stratégique. Les indices de progression nous situent par rapport aux résultats que nous entendons atteindre à la fin de l année scolaire Nous tenons à préciser qu il s agit ici de rendre compte des actions concrètes, sélectionnées et ciblées visant à supporter l atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés dans le plan stratégique Ce tableau de bord ne rend donc pas compte des opérations courantes dévolues à chaque service de la commission scolaire. Nous tenons également à rappeler que notre planification stratégique fut élaborée en tenant compte des projets éducatifs (incluant les plans de réussite) de chaque établissement et que nous soutenons les équipes de direction des établissements dans l actualisation et le processus d évaluation continue de leurs plans de réussite. Nous pouvons déjà identifier quelques constats préliminaires reliés à la fois aux impacts des actions ciblées par la commission scolaire et de celles ciblées par les plans de réussite des établissements. Nous vous en communiquons quelques-uns (ci-contre). Nous nous inscrivons dans une démarche d évaluation continue qui devrait aboutir en 2006 à un relevé précis des résultats atteints à comparer avec les résultats visés par notre expédition «Cap sur la réussite». 3

4 ORIENTATIONS

5 MISSION, VISION ET VALEURS Les valeurs L éthique La persévérance L ouverture Le sentiment d appartenance La transparence La mission «Assurer l accessibilité, le développement et la qualité des services offerts à nos élèves jeunes et adultes, afin d instruire, socialiser et qualifier, dans le respect des différences.» La vision «Une commission scolaire qui s engage activement dans la mise en place d une culture de réussite, axée sur l excellence, l ouverture au changement et l émergence d une relève de qualité, tout en contribuant au développement de son milieu.» Légende des tableaux des pages suivantes (indices de progression en fonction de l objectif visé) Progression très satisfaisante Progression satisfaisante Peu de progression 5

6 ORIENTATION Donner un nouveau sens à la réussite en respectant les capacités de chacun et en offrant une diversité de formation

7 OBJECTIF 1 : Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante AXE D INTERVENTION : Appuyer les établissements dans leurs efforts visant à appliquer le programme de formation, promouvoir la différenciation pédagogique et intégrer les nouvelles technologies à l enseignement Orientation 1 Réalisation, dans chaque établissement, d un plan de formation continue annuel, en lien avec la réforme. S assurer de la réalisation des plans de formation continue annuels des établissements, en lien avec la réforme. Faciliter la participation des intervenants du primaire et du secondaire aux activités de formation disciplinaire offertes par le MÉQ. Utilisation, par le personnel enseignant du 1 er cycle du secondaire, des modes variés de formation continue pour s approprier le programme de formation (formations par des experts, témoignages d enseignants, expérimentation de projets en classe, visites d écoles de la région ). Persister dans l utilisation de modes variés de formation continue : équipes de travail, groupes de réflexion sur les pratiques, témoignages d expérimentation, mixité des équipes de travail primaire et secondaire. 7

8 OBJECTIF 1 : Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante AXE D INTERVENTION : Appuyer les établissements dans leurs efforts visant à appliquer le programme de formation, promouvoir la différenciation pédagogique et l intégration des nouvelles technologies à l enseignement (SUITE) Application et consolidation de la démarche d évaluation des apprentissages au primaire : utilisation d un même outil de bilan de fin 1 er cycle; expérimentation de nouveaux modes de communication en remplacement du bulletin 2 fois /année; sondage auprès des parents concernant le bulletin et les modes de communication; utilisation des échelles des niveaux de compétence pour le classement des élèves au primaire et au secondaire. 8 Orientation 1 Consolider l application de la démarche d évaluation des apprentissages et soutenir au besoin les équipes de travail : élaboration de bilans de fin de cycle; modes de communication entre les intervenants; passage primaire / secondaire; poursuite de l utilisation des échelles des niveaux de compétence pour le classement des élèves au primaire. Accompagnement et soutien à l équipe de direction de la Cité étudiante école désignée pour l appropriation de la réforme au secondaire : élaboration d un plan d action spécifique; engagement d une personne-ressource à temps partiel pour accompagner les enseignants; accompagnement des enseignant(e)s du 1 er cycle; communication et rencontres avec des représentants des autres écoles secondaires; expérimentation en classe de situations d apprentissage conformes au programme. Poursuivre l accompagnement et le soutien aux travaux d appropriation du programme de formation dans les trois écoles secondaires : support à l école désignée, la Cité étudiante; mise en réseau des trois écoles pour le partage d expérimentation.

9 OBJECTIF 1 : Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante AXE D INTERVENTION : Appuyer les établissements dans leurs efforts visant à appliquer le programme de formation, promouvoir la différenciation pédagogique et intégrer les nouvelles technologies à l enseignement (SUITE) Orientation 1 Formation sur la différenciation pédagogique en équipe de travail primaire et secondaire (réflexion sur les pratiques, expérimentation en classe, rejaillissement dans chaque établissement). Utilisation de l allocation RÉCIT pour des projets de formation et expérimentation en classe de situations d apprentissage intégrant l informatique. Former des équipes de travail pour favoriser la réflexion et l expérimentation de la différenciation pédagogique. Promouvoir l utilisation des nouvelles technologies intégrées à la démarche d enseignement : répertoire d idées et expériences pédagogiques en prévision de la mise en place du réseau de télécommunication à large bande; utilisation du site Internet de la commission scolaire à cet effet. 9

10 10 OBJECTIF 1 : Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante AXE D INTERVENTION : Soutenir la mise en œuvre de la politique en adaptation scolaire et celle des services éducatifs complémentaires, en lien avec la réussite éducative du plus grand nombre d élèves Orientation 1 Exploitation en équipe de travail primaire et secondaire du cadre de référence ministériel concernant l intervention auprès des élèves en difficulté élaboration de scénarios d animation dans chaque établissement; participation à la formation régionale relative au cadre de référence ministériel concernant le plan d intervention. Assurer un suivi aux présentations du cadre de référence concernant l intervention auprès des élèves en difficulté. Utilisation de témoignages d intervenants aux rencontres du comité consultatif de parents en adaptation scolaire. Amorce d une entente locale de service entre les réseaux de santé et de l éducation. Poursuivre les travaux relatifs à l entente locale de service entre les réseaux de la santé et de l éducation.

11 OBJECTIF 1 : Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante AXE D INTERVENTION : Favoriser le développement de voies alternatives et diversifiées de formation au secondaire Orientation 1 Rencontres de concertation des établissements jeunes et adultes pour offrir des voies alternatives de formation menant à une qualification. Animation de rencontres de consultation relatives au projet de régime pédagogique ministériel dans chaque secteur. Soutenir la concertation des établissements jeunes et adultes dans la mise en place de voies alternatives de formation menant à une qualification. Poursuivre les démarches relatives à la consultation du régime pédagogique ministériel. AXE D INTERVENTION : Soutenir l harmonisation entre le primaire et le secondaire, ainsi qu entre les secteurs jeunes, adultes et professionnel Création de nouvelles procédures de transmission des dossiers d élèves lors du passage du primaire au secondaire, ainsi que lors du passage du secondaire au secteur des adultes. 11 Renforcer l utilisation de nouvelles procédures de communication entre les intervenants d un secteur à l autre (primaire / secondaire, secondaire / adultes).

12 12 OBJECTIF 2 : Explorer le développement de créneaux particuliers pour desservir de nouvelles clientèles adultes AXE D INTERVENTION : Soutenir le développement de la formation générale adulte, dans le cadre de l application de la politique d éducation des adultes et de formation continue Soutien aux initiatives visant à cerner les besoins de la clientèle en formation générale des adultes dans les trois pavillons : engagement de firmes de consultants; groupes témoins; rencontre d échanges et de réflexion des intervenants de chaque centre. Accompagner la direction de l établissement dans l élaboration de projets correspondant aux besoins de la clientèle adulte. Accompagner la direction de l établissement dans la mise en place de projets expérimentaux en lien avec la réforme. AXE D INTERVENTION : Revaloriser et développer l offre en formation professionnelle et technique, en lien avec la mise en place du service régionalisé Orientation 1 Contribution à la mise en place du service régionalisé en formation professionnelle. Étude de faisabilité en vue de créer deux nouvelles options en formation professionnelle : ébénisterie et récréotourisme. Poursuivre notre contribution à l opérationnalisation du nouveau service régionalisé. Collaborer avec le service régionalisé pour développer ces deux créneaux d excellence sur le territoire de la commission scolaire.

13 ORIENTATION Encourager la persévérance scolaire en supportant les initiatives qui font de l école un milieu de vie stimulant et enrichissant pour les jeunes 13

14 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : 14 Favoriser l accessibilité des activités parascolaires à un plus grand nombre d élèves Encourager le développement de projets innovateurs et la mise en place d activités parascolaires, dans un esprit de partenariat & Soutenir les établissements dans la mise en œuvre de programmes ministériels particuliers Orientation 2 Mise en place du programme Québec en forme en Haute- Gatineau et planification de ce programme pour le secteur Pontiac Primaire. Élaboration du rapport final des projets financés par Fonds Jeunesse. Soutien à des projets Sports et études à l école, financés par Fonds Jeunesse. Soutenir les établissements dans l actualisation du programme Québec en forme et autres programmes locaux de type parascolaire. Le programme Fonds Jeunesse est terminé. Le programme Fonds Jeunesse est terminé. Accompagner et soutenir les établissements dans l élaboration de projets particuliers selon les nouvelles allocations ministérielles : écoles en forme et en santé ; aide aux devoirs ; la culture à l école.

15 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : Favoriser l accessibilité des activités parascolaires à un plus grand nombre d élèves Encourager le développement de projets innovateurs et la mise en place d activités parascolaires, dans un esprit de partenariat & Soutenir les établissements dans la mise en œuvre de programmes ministériels particuliers Orientation 2 Mise en place du programme Famille, école, communauté en Haute-Gatineau, impliquant les partenaires locaux. Mise en place de circuits supplémentaires par le service du transport scolaire. Accompagner la direction de l établissement Le Rucher dans l actualisation du programme Famille, école, communauté. Maintenir le service. 15

16 16 OBJECTIF 2 : Favoriser les initiatives qui font de l école un milieu de vie AXE D INTERVENTION : Élaborer des programmes de services éducatifs complémentaires et soutenir les établissements dans leur application Orientation 2 Soutien aux directions d établissement dans l application des programmes de services éducatifs complémentaires. Former une équipe de travail multidisciplinaire représentant chaque établissement et assurer l élaboration des quatre programmes locaux de la commission scolaire, selon la prescription ministérielle du cadre de référence des services éducatifs complémentaires. AXE D INTERVENTION : Soutenir les établissements et favoriser l implication de la communauté éducative dans des projets d école orientante Animation et suivi à des recommandations du comité de soutien à l approche orientante. Impliquer les membres du comité de soutien à l approche orientante à l équipe de travail citée plus haut.

17 ORIENTATION Viser une structure organisationnelle qui agit dans le respect des rôles et de la culture des entités géographiques qui la composent 17

18 18 OBJECTIF 1 : Favoriser l autonomie des établissements et une gestion décentralisée, en lien avec les besoins des établissements AXE D INTERVENTION : Maintenir et favoriser le regroupement d écoles et de centres sous la bannière d établissements. Orientation 3 Analyse et évaluation de l efficacité de la fusion des deux établissements suivants : Tréflière et Étoile-du-Nord. Maintenir la fusion de l établissement Le Rucher de la Vallée de la Gatineau. Analyse et évaluation de l efficacité de la fusion des établissements de formation générale des adultes du Pontiac et de la Vallée-de-la-Gatineau. Maintenir la fusion de l établissement des Adultes CSHBO. AXE D INTERVENTION : Développer les infrastructures informatiques et de télécommunication et le réseau des moyens de communication Bonification du site Internet. Création d un site Intranet pour le service des ressources matérielles et des technologies de l informaiton. Améliorer le site Internet de la commission scolaire; Améliorer le site Intranet du service des ressources matérielles et des technologies de l information; Créer un Intranet pédagogique.

19 OBJECTIF 1 : Favoriser l autonomie des établissements et une gestion décentralisée, en lien avec les besoins des établissements AXE D INTERVENTION : Développer les infrastructures informatiques et de télécommunication et le réseau des moyens de communication (SUITE) Évaluation de la qualité des infrastructures en place (inventaire du hardware ). Orientation 3 Réviser le plan directeur d informatique : élaborer une politique; prévoir au moins deux procédures en lien avec la sécurité du système. Évaluation de la qualité des services aux établissements. Construction de la salle de vidéo-conférence. Préparation de la demande de subvention pour le programme Villages branchés du Québec. 19 Finaliser l inventaire du service des ressources matérielles et des technologies de l information : élaborer un plan de formation des technicien-ne-s; maintien de la concertation avec les établissements (comité informatique et autres). Exploiter graduellement la salle : former les techniciens relativement à cette technologie; prévoir la mise en place d une infrastructure complémentaire dans le Pontiac. Assurer le suivi du projet.

20 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : 20 Favoriser l autonomie des établissements et une gestion décentralisée, en lien avec les besoins des établissements Encourager et faire valoir les initiatives locales tout en identifiant et diffusant les formules gagnantes Orientation 3 Identification des initiatives qui pourraient être développées dans plusieurs établissements de la commission scolaire. Supporter et favoriser l échange d informations et d outils à ce niveau. AXE D INTERVENTION : Poursuivre l élaboration d un cadre budgétaire axé sur la décentralisation des ressources humaines et financières Répartition des ressources de façon équitable en tenant compte des besoins exprimés par les établissements et des inégalités sociales et économiques : reconduction du cadre existant avec des indexations des ressources allouées; ajout de ressources importantes dans le secteur des adultes; distribution d allocations supplémentaires; utilisation de l allocation RÉCIT pour des projets de formation. Réviser le cadre budgétaire et s assurer de sa corrélation avec le plan stratégique de la commission scolaire.

21 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : Favoriser l autonomie des établissements et une gestion décentralisée, en lien avec les besoins des établissements Poursuivre l application du plan de distribution des ressources humaines Orientation 3 Analyse du plan de distribution des ressources humaines à la lumière des règles budgétaires du ministère de l Éducation. Accorder une attention particulière aux principes de répartition des ressources humaines, principalement au secondaire. OBJECTIF 2 : Développer la solidarité entre les différentes unités qui, ensemble, composent la commission scolaire AXE D INTERVENTION : Développer et uniformiser certaines pratiques administratives et susciter la mise en commun des façons de faire, dans un souci d efficacité Uniformisation des pratiques administratives au niveau des ressources financières : rencontre avec les directions gestion des budgets; cadre budgétaire; respect des politiques; renforcement des modalités de contrôle. En concertation avec les directions d établissements, maintenir et améliorer le contrôle interne par l analyse des résultats financiers des établissements (surplus ou déficit); l analyse des coûts unitaires. 21

22 22 OBJECTIF 2 : Développer la solidarité entre les différentes unités qui, ensemble, composent la commission scolaire AXE D INTERVENTION : Développer et uniformiser certaines pratiques administratives et susciter la mise en commun des façons de faire, dans un souci d efficacité (SUITE) Orientation 3 Uniformisation des pratiques administratives au niveau des ressources humaines : mise en place d un formulaire unique de paiement. Rencontre annuelle de tout le personnel de soutien administratif pour uniformiser les pratiques administratives en finances et ressources humaines. Amélioration de l efficacité de la gestion des ressources matérielles dans le respect de l autonomie des écoles : révision des tâches du régisseur; révision et amélioration du processus des demandes de réquisition; révision de la politique d achat; révision du contenu des cahiers de charge. Mise en place du nouveau logiciel de paye. Organiser une rencontre annuelle en incluant le service des transports. Consolider l utilisation des nouvelles procédures mises en place. Finaliser la politique d achat.

23 OBJECTIF 2 : Développer la solidarité entre les différentes unités qui, ensemble, composent la commission scolaire AXE D INTERVENTION : Développer des activités visant à rehausser le sentiment d appartenance à la commission scolaire Orientation 3 Mise sur pied d un accueil du personnel au mois d août pour le lancement du plan stratégique, suivi d un événement sportif. Tenue de l accueil des nouveaux employés dans le Pontiac, en y intégrant les partenaires syndicaux. Organisation de la Fête-O-Bois, destinée à l ensemble du personnel et intégrant l activité de reconnaissance des 15 et 25 ans de service et la fête des retraités et retraitées. Assurer une alternance de lieu pour la tenue de cette activité. Créer une pochette d informations pour le nouveau personnel. Maintenir cette activité au même endroit : en s assurant d avoir une date qui corresponde au voeu de la majorité du personnel; et en favorisant une plus grande implication du personnel dans l organisation de l activité. 23

24 24 OBJECTIF 2 : Développer la solidarité entre les différentes unités qui, ensemble, composent la commission scolaire AXE D INTERVENTION : Soutenir et accroître les moyens visant une meilleure reconnaissance du personnel et des clientèles Orientation 3 Production de plaques de reconnaissance pour la Journée internationale des enseignants et des enseignantes. Identification des programmes de valorisation auxquels nous pourrions inscrire des membres du personnel. Maintenir cette approche. Actualiser l action prévue en Analyser les moyens utilisés pour reconnaître notre personnel. Souligner de façon particulière la journée du personnel de soutien. Mise en place du comité d insertion professionnelle. Focus-group des nouveaux-nouvelles employé-e-s. Élaboration de guides de fonctionnement par les établissements pour les nouveauxnouvelles employé-e-s.

25 ORIENTATION Favoriser l émergence d une relève de qualité et miser sur le développement des compétences professionnelles du personnel de la CSHBO 25

26 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : 26 Créer les conditions favorables au renouvellement du personnel Accroître la présence de la CSHBO dans les activités visant à combler nos besoins en personnel, notamment lors des différents salons d emplois dans les milieux universitaires. Orientation 4 Identification et participation à des événements locaux, régionaux et provinciaux : présence au Salon de l emploi de l Outaouais; présence lors d événements de Place aux jeunes dans la Vallée de la Gatineau et le Pontiac. Participation à la représentation régionale aux salons universitaires de Gatineau, Québec, Sherbrooke, Rimouski, Chicoutimi, Trois-Rivières, Ottawa : participation à la création d une banderole représentant les quatre commissions scolaires de la région; présence des représentants de la commission scolaire aux salons de Trois-Rivières et de Chicoutimi, ainsi que participation exploratoire au salon de Montréal; présence des outils de promotion de la commission scolaire à tous les salons d emplois couvert par la représentation régionale. Poursuivre les efforts de promotion de la commission scolaire et analyser la pertinence des moyens utilisés. Analyser la pertinence de notre présence en fonction des résultats obtenus, s inscrire au salon d éducation de Montréal, être présent en Abitibi et demander une subvention régionale dans ce dossier.

27 OBJECTIF 1 : Créer les conditions favorables au renouvellement du personnel AXE D INTERVENTION : Encourager notre personnel à accueillir davantage de stagiaires dans nos milieux de travail Orientation 4 Atteinte du nombre maximum de stagiaires que la CSHBO peut obtenir et du plus haut niveau de participation aux formations des maîtres associés de toutes les commissions scolaires de l Outaouais. Maintenir nos efforts. Participation du DRH au comité de la formation initiale des maîtres mis en place par l université. Demander à l université de relancer les travaux du comité. 27

28 28 OBJECTIF 1 : Créer les conditions favorables au renouvellement du personnel AXE D INTERVENTION : Accroître la qualité de vie dans notre organisation Orientation 4 Élaboration du cahier de santé et sécurité au travail. Mettre périodiquement à jour. Mise en place d un comité de santé sécurité au travail. Poursuivre les travaux amorcés. Tenue d une tournée de sensibilisation des établissements pour les registres d accidents et d événements violents. Rappeler l importance de se servir de cet outil. Analyse des statistiques sur les situations de violence dans nos établissements. Actualiser l action prévue en Développer une politique sur le harcèlement psychologique et physique.

29 OBJECTIF 2 : Encourager et faciliter la formation continue de notre personnel AXE D INTERVENTION : Encourager notre personnel à recourir davantage aux services d enseignement collégial et universitaire Orientation 4 Collaboration avec l université et le cégep, pour promouvoir les formations offertes par ces institutions au niveau de son personnel. Poursuivre cette collaboration. Approche de l université pour faire valoir nos besoins en ce qui concerne le personnel de suppléance non légalement qualifié. soutien à la mise en place d un cours universitaire pour le personnel de suppléance non légalement qualifié. Favoriser l implantation de ce type de programme dans le Pontiac. Soutien à la mise en place de deux formations collégiales pour le personnel de soutien. Élaborer d autres projets. Participation au financement de la formation de notre personnel, par le biais des comités de perfectionnement. Informer davantage le personnel de cette possibilité. 29

30 30 OBJECTIF 2 : Encourager et faciliter la formation continue de notre personnel AXE D INTERVENTION : Bonifier l offre de formation continue et de perfectionnement pour toutes nos catégories de personnel Orientation 4 Accompagnement, par le service des ressources éducatives et le service des ressources humaines, des établissements dans l actualisation de leur plan de formation. Développer davantage les modalités de concertation entre le service des ressources éducatives, le service des ressources humaines et les établissements. Élaboration, par le service des ressources humaines, et adoption, par le conseil des commissaires, de procédures de perfectionnement du personnel professionnel et de soutien. Proposer la mise en place de procédures pour le personnel enseignant. Analyse des comités de perfectionnement dans les écoles et centres. Actualiser l action prévue en

31 OBJECTIF 2 : AXE D INTERVENTION : Encourager et faciliter la formation continue de notre personnel Bonifier l offre de formation continue et de perfectionnement pour toutes nos catégories de personnel (SUITE) Orientation 4 Organisation de formations sur mesure pour le personnel de soutien et le personnel cadre : formation d août 2003; formation en ergonomie; formation sur Word; formation par le service aux entreprises du secteur professionnel, dans le Pontiac. Poursuivre l organisation de formation sur mesure destinées au personnel de soutien et au personnel cadre. Analyse des offres de formation par e-learning (téléapprentissage) et exploitation de cette avenue. Actualiser l action prévue en

32 ORIENTATION Agir en partenaire socio-économique ouvert à sa communauté

33 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : S impliquer et s engager plus activement au sein des organismes du milieu, dans les deux régions où évolue la commission scolaire, soit le Pontiac et la Vallée de la Gatineau Accroître notre visibilité en créant des activités et en participant à des événements Participation au C.A. du transport collectif de la Vallée-de-la- Gatineau. Engagement à participer concrètement aux travaux des organismes suivants : Chambre de commerce et d industrie de Maniwaki; Régie régionale de la santé; Maison de la culture de la Vallée de la Gatineau; autres. AXE D INTERVENTION : Poursuivre notre participation au C.A. du transport collectif de la Vallée-de-la- Gatineau. Poursuivre notre participation aux activités organisées par le milieu : évaluer l impact de cette participation sur notre organisation. Ajuster notre offre de formation aux perspectives de développement socio-économique de la région. Participation active aux travaux de la Table sur l accessibilité de l éducation en région et suivis appropriés à ce niveau. Participation active aux travaux de la Table Éducation Outaouais. Participation active au C.A. de l Université du Québec en Outaouais. Participation active au développement du service régionalisé en formation professionnelle. 33 Orientation 5 Poursuivre et assurer le leadership de cette table de concertation. Poursuivre notre participation. Poursuivre notre participation. Poursuivre notre participation.

34 OBJECTIF 1 : AXE D INTERVENTION : 34 S impliquer et s engager plus activement au sein des organismes du milieu, dans les deux régions où évolue la commission scolaire, soit le Pontiac et la Vallée de la Gatineau Sensibiliser nos partenaires socio-économiques à l importance de la persévérance scolaire Orientation 5 Participation aux travaux de la Table de développement social sur le territoire de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau. Contribuer à relancer la table avec les acteurs du milieu. OBJECTIF 2 : Favoriser l accessibilité des services de formation sur le territoire de la CSHBO AXE D INTERVENTION : Favoriser et faciliter le partenariat avec les institutions d enseignement supérieur Soutien et collaboration avec le Cégep de l Outaouais et l Université du Québec en Outaouais : locaux; publicité; partage de services. Poursuivre notre partenariat à ce niveau : continuer de sensibiliser les institutions supérieures à l importance des besoins à ce niveau dans le Pontiac et la Vallée de la Gatineau.

35 ORIENTATION Accroître la visibilité de la commission scolaire 35

36 36 OBJECTIF 1 : Développer les moyens de communication internes et recourir davantage aux moyens externes AXE D INTERVENTION : Élaborer, adopter et appliquer un plan de communication, avec des objectifs bien précis et un échéancier Orientation 6 Opérations préparatoires à la mise en place d un plan de communication. Expérimentation et utilisation de nouveaux moyens de communication. Élaborer, adopter et appliquer un plan de communication et consulter les établissements sur leurs besoins. Continuer l expérimentation et l utilisation de nouveaux moyens de communication. AXE D INTERVENTION : Maintenir et bonifier le journal Le Hautbois et prévoir un élargissement de sa diffusion Maintien et bonification du journal Le Hautbois. Élargir sa diffusion en desservant de nouvelles clientèles. AXE D INTERVENTION : Développer notre site Internet, le rendre plus intéressant et en faire un outil de consultation et d interaction Réalisation d un site Internet fonctionnel. Se diriger vers un site interactif et dynamique.

37 LES ÉQUIPAGES Le personnel Les élèves Les gestionnaires Les parents Les commissaires Les partenaires 37

38 TABLE DES MATIÈRES UNE GRANDE EXPÉDITION. 2 INTRODUCTION GÉNÉRALE.. 3 ORIENTATIONS... 4 MISSION, VISION ET VALEURS... 5 ORIENTATION 1 Donner un nouveau sens à la réussite en respectant les capacités de chacun et en offrant une diversité de formation. 6 OBJECTIF 1 Garder le cap sur la réforme de l éducation en misant sur notre réseau de développement pédagogique dans une perspective d organisation apprenante 7 Appuyer les établissements dans leurs efforts visant à appliquer le programme de formation, promouvoir la différenciation pédagogique et intégrer les nouvelles technologies à l enseignement 7 Soutenir la mise en œuvre de la politique de l adaptation scolaire et celle des services éducatifs complémentaires, en lien avec la réussite éducative du plus grand nombre d élèves. 11 Favoriser le développement de voies alternatives et diversifiées de formation au secondaire 11 Soutenir l harmonisation entre le primaire et le secondaire, ainsi qu entre les secteurs jeunes, adultes et professionnel.. 11 OBJECTIF 2 Explorer le développement de créneaux particuliers pour desservir de nouvelles clientèles adultes. 12 Soutenir le développement de la formation générale adulte, dans le cadre de l application de la politique d éducation des adultes et de formation continue 12 Revaloriser et développer l offre en formation professionnelle et technique, en lien avec la mise en place du service régionalisé. 12 ORIENTATION 2 Encourager la persévérance scolaire en supportant les initiatives qui font de l école un milieu de vie stimulant et enrichissant pour les élèves. 13 OBJECTIF 1 Favoriser l accessibilité des activités parascolaires à un plus grand nombre d élèves. 14 Encourager le développement de projets innovateurs et la mise en place d activités parascolaires, dans un esprit de partenariat 14 Soutenir les établissements dans la mise en œuvre de programmes ministériels particuliers. 14 OBJECTIF 2 Favoriser les initiatives qui font de l école un milieu de vie. 16 Élaborer des programmes de services éducatifs complémentaires et soutenir les établissements dans leur application.. 16 Soutenir les établissements et favoriser l implication de la communauté éducative dans des projets d école orientante. 16 ORIENTATION 3 Viser une structure organisationnelle qui agit dans le respect des rôles et de la culture des entités géographiques qui la composent. 17 OBJECTIF 1 Favoriser l autonomie des établissements et une gestion décentralisée, en lien avec les besoins des établissements.. 18 Maintenir et favoriser le regroupement d écoles et de centres sous la bannière d établissements 18 Développer les infrastructures informatiques et de télécommunications et le réseau des moyens de communication. 18 Encourager et faire valoir les initiatives locales, tout en identifiant et diffusant les formules gagnantes.. 20 Poursuivre l élaboration d un cadre budgétaire axé sur la décentralisation des ressources humaines et financières 20 Poursuivre l application du plan de distribution des ressources humaines dans nos établissements 21 OBJECTIF 2 Développer la solidarité entre les différentes unités qui, ensemble, composent la commission scolaire.. 21 Développer et uniformiser certaines pratiques administratives et susciter la mise en commun des façons de faire, dans un souci d efficacité 21 Développer des activités visant à rehausser le sentiment d appartenance à la commission scolaire Soutenir et accroître les moyens visant une meilleure reconnaissance du personnel et des clientèles 24

39 TABLE DES MATIÈRES ORIENTATION 4 Favoriser l émergence d une relève de qualité et mise sur le développement des compétences professionnelles du personnel de la CSHBO 25 OBJECTIF 1 Créer les conditions favorables au renouvellement du personnel.. 26 Accroître la présence de la CSHBO dans les événements visant à combler nos besoins en personnel, notamment lors des différents salons d emplois dans les milieux universitaires québécois 26 Encourager notre personnel à accueillir davantage de stagiaires dans nos milieux de travail 27 Accroître la qualité de vie dans notre organisation.. 27 OBJECTIF 2 Encourager et faciliter la formation continue de notre personnel. 29 Encourager notre personnel à recourir davantage aux services d enseignement collégial et universitaire.. 29 Bonifier l offre de formation continue et de perfectionnement pour toutes nos catégories de personnel. 30 ORIENTATION 5 Agir en partenaire socio-économique ouvert à sa communauté 32 OBJECTIF 1 S impliquer et s engager plus activement au sein des organismes du milieu, dans les deux régions où évolue la commission scolaire, soit le Pontiac et la Vallée de la Gatineau 33 Accroître notre visibilité en créant des activités et en participant à des événements 33 Ajuster notre offre de formation aux perspectives de développement socio-économique de la région. 33 Sensibiliser nos partenaires socio-économiques à l importance de la persévérance scolaire 34 OBJECTIF 2 Favoriser l accessibilité des services de formation sur le territoire de la CSHBO. 34 Favoriser et faciliter le partenariat avec les institutions d enseignement supérieur.. 34 ORIENTATION 6 Accroître la visibilité de la commission scolaire. 35 OBJECTIF 1 Développer les moyens de communication internes et recourir davantage aux moyens externes.. 36 Élaborer, adopter et appliquer un plan de communication, avec des objectifs bien précis et un échéancier 36 Maintenir et bonifier le journal «Le Hautbois» et prévoir un élargissement de sa diffusion 36 Développer notre site Internet, le rendre plus intéressant et en faire un outil de consultation et d interaction. 36 LES ÉQUIPAGES.. 37 TABLE DES MATIÈRES. 38 CAP SUR LA RÉUSSITE 40 39

40 40 Et toujours, gardons le Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais, 331, rue du Couvent, Maniwaki (Québec), J9E 1H5

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PREMIÈRE ORIENTATION Plan d aide à la réussite Mettre en œuvre un plan en six objectifs stratégiques en vue

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013 ORIENTATION 5.1 Sensibiliser tous les intervenants de l organisation scolaire d une part, les élèves et leur famille d autre part, à l importance de la culture dans la vie. Offrir des activités de sensibilisation

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 7 G-1 - ORIENTATIONS 1 Mai 2008

NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 7 G-1 - ORIENTATIONS 1 Mai 2008 NORMES D OPÉRATION DES JEUX DU QUÉBEC Page 1 de 7 Le 9 mai 1992, Sports-Québec adoptait en assemblée annuelle les nouvelles orientations du programme qui avait fait l objet d une consultation provinciale

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES PRÉAMBULE La politique de gestion des programmes d études propose une démarche intégrée des différentes actions du Collège

Plus en détail

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants

SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants POLITIQUE POLITIQUE D ÉDUCATION INTERCULTURELLE DATE : 26 mars 2014 SECTION : Politique NUMÉRO : P201 PAGES : 6 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des Services aux étudiants DESTINATAIRES : À toute la communauté

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière L identification du programme I : insertion M: mentorat A : accompagnement J : jeune E : enseignant JE : représente la personne avant

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE

DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1 DIRECTEUR ADJOINT/DIRECTRICE ADJOINTE DESCRIPTION DU POSTE 1. CATÉGORIE D EMPLOI ET NATURE DU POSTE Karaté Canada (KC) est l organisme de régie du karaté au Canada. Pour plus de renseignements sur notre

Plus en détail

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 VISION TRIENNALE 2015 2016 2017 Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 MESSAGE DE LA JUGE EN CHEF La Cour du Québec prend régulièrement un temps d arrêt pour réfléchir aux actions à poursuivre

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07

Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010. Section 07 Politique relative au développement durable Adoptée : 27 avril 2010 (CC-2010-199) En vigueur : 27 avril 2010 Recueil des règles de gestion Service des ressources matérielles 1. Préambule Cette politique

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 PLAN DE RÉUSSITE 20112012 ISSION : VISION : VALEURS : INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Un projet de formation appuyé sur les forces du milieu qui interpelle tous les intervenants : les élèves, les parents,

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES

RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES RAPPORT ANNUEL DÉPOSÉ AU CONSEIL DES COMMISSAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Préparé le 4 septembre 2013 Déposé le 11 septembre 2013 En vertu de l article 220.2 de la Loi sur l instruction publique

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Municipalité de Saint-Anicet Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Les priorités Agir avec dynamisme dans la gestion des affaires de la Municipalité et obtenir des services

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale Version finale 6. PISTES D ACON À METTRE EN ŒUVRE POUR CHAQUE ORIENTAON STRATÉGIQUE (SUITE) PLAN D ACON TRIENNAL L ébauche de plan d action présentée aux pages suivantes expose, pour chacune des priorités

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2011-2012

PLAN D'ACTION 2011-2012 PLAN D'ACTION 2011-2012 Adopté à l Assemblée générale de l ACCQ 4 novembre 2011 Hôtel Le Centre Sheraton Montréal Promotion et défense des intérêts socio-économiques des membres Poursuivre les actions

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 7 octobre 2011 Version : 21 septembre 2011 Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 Approuvé par les membres du Conseil

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE IV: LES RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE IV: LES SECTION 4.2: LA MOBILISATION DES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION DES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5287 (30 03 93) Modifiée : CAD-8267 (14 03 06) 1. PRÉAMBULE La politique institutionnelle

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS

DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS 2875, boulevard Laurier, bureau 570 Québec (Qc) G1V 2M2 T. 418.780.1360 F. 418.780.1362 DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS POUR L AVENIR DE NOS RÉGIONS Qu est-ce que l AETSQ? L AETSQ est une association à but non

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes

La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes La réalisation de projets entrepreneuriaux en milieu scolaire : un outil pour la réussite des jeunes ATELIER : Motiver et engager les jeunes dans leur parcours Présenté par : Éric Darveau, Directeur général

Plus en détail

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale Formation Continue Les cycles de compétences Présentation générale Les cycles de compétences : Introduction Les cycles proposés Dans le but de développer et de promouvoir de façon systématique un certain

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 0 1 5-2 0 2 0 1600, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 520 Montréal (Québec) H3M 3E2 Tél. : 1 800 363-2643 Montréal : 514 737-4717 Télécopieur : 514 737-2172 www.orientation.qc.ca

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

Projet éducatif. Ordre secondaire

Projet éducatif. Ordre secondaire Projet éducatif Ordre secondaire Décembre 2010 Photographie de Philip Bastarache Le Séminaire de Sherbrooke... notre histoire Monseigneur Antoine Racine, premier évêque de Sherbrooke, crée le Séminaire

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Direction émettrice: Qualité, Mission universitaire et Ressources Informationnelles Q-18 Page 1 de 5 Champ d application

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES

PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES PROGRAMME DE RECONNAISSANCE ET DE VALORISATION DES RESSOURCES HUMAINES, des communications et secrétariat général Novembre 2004 Révisé le 23 octobre 2006 Adopté au comité de direction du 25 octobre 2006

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail