Système de connaissances agricole en Suisse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Système de connaissances agricole en Suisse"

Transcription

1 CIEA Système de connaissances agricole en Suisse Berne, août 19,

2 Système de connaissances agricole Stations fédérales de recherches Universités / Ecole polytechnique fédérale (EPF) Vulgarisation Formation Conclusions 2

3 NIVEAU Institutions: Recherche fondamentale Recherche appliquée Formation supérieure Entraînement Encadrement de 1ere ligne Encadrement de 2e ligne Département fédéral de l'intérieur: Office fédéral de l'éducation et de la science $ $ FEDERAL Ecole polytechnique fédérale de Zurich: Département de science agricole et de denrées alimentaires Département fédéral de l'économie : Office fédéral de l'agriculture $ $ $ Stations fédérales de recherches agronomiques Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie $ $ $ $ Responsables des réglementations légales Ressources INTERCANTONAL Cantons: Centres d'information Hautes écoles spécialisées $ $ Fournisseur de recherche fondamentale Fournisseur de recherche appliquée Fournisseur de formation supérieure Fournisseur d'entraînement CANTON Cantons: Universités Ecoles d'agriculture $ $ $ $ Fournisseur de soutien aux services de vulgarisation Fournisseur de prestations de vulgarisation Services de vulgarisation PARTICULIERS Institut de recherche de l agriculture biologique Organisations agricoles et paysannes Industrie $ $ $ 3 $

4 Recherche agronomique en Suisse Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich: Département de science agricole et de denrées alimentaires Universités cant. de Zurich et de Berne: faculté de médecine vétérinaire Système de connaissances agricole (SCA) ~ 41 Mio. CHF Recherche fondament. Formation supérieure ~ 50% ~ 50% Recherche fondament. ~ 6 Mio. CHF Formation supérieure Hautes écoles spécialisées (cantons) Office fédéral de l'agriculture: Stations fédérales de recherches agronomiques Organisation à but non lucratif: Institut de recherche de l agriculture biologique Recherche appliquée ~ 2 Mio CHF Formation supérieure ~ 110 Mio. CHF Recherche Enregistrement, appliquée contrôle, conseils ~ 60% ~ 40% ~ 5 Mio. CHF Recherche appliquée Conseils 4

5 Six stations fédérales de recherches de l Office fédéral de l agriculture IRAB 5

6 Conseil de la recherche agronomique OFAG Office fédéral de l agriculture Unité Recherche agronomique FAL Agro-écologie et agriculture Zürich-Reckenholz RAC Production végétale Changins FAW Arboriculture, viticulture et horticulture Wädenswil RAP Production animale Posieux FAM Recherches laitières Bern-Liebefeld FAT Economie et technologie agricoles Tänikon Groupe d'experts FAL Groupe d'experts RAC Groupe d'experts FAW Groupe d'experts RAP Groupe d'experts FAM Groupe d'experts FAT 6

7 FiBL Frick FAM Liebefeld-Bern FAL Zürich-Reckenholz FAW Wädenswil FAT Tänikon RAC Changins RAP Posieux 7

8 FAL Zürich-Reckenholz systèmes de production écologiques, ressources environnementales et protection de l environnement en agriculture N, P, K fertilité et protection des sols controlling écologique, évaluation des mesures écologiques 8

9 RAC Changins grandes cultures/banque de gènes viticulture baies systèmes pastoraux plantes médicinales cultures maraîchères sous serre 9

10 FAW Wädenswil arboriculture horticulture examen des produits phytosanitaires stockage de fruits et légumes 10

11 RAP Posieux Q alimentation animale qualité de la viande Feed stuff GMO Feed stuff contrôle et homologation des aliments pour animaux conservation des fourrages 11

12 FAM Liebefeld-Bern Q Q qualité du lait organismes de fermentation qualité dans l économie laitière technologie de transformation du lait apiculture inspection et consultation en matière laitière 12

13 FAT Tänikon $ $ $ économie agricole économie du travail technologies de production systèmes de garde d animaux constructions rurales 13

14 IRAB Frick horticulture protection biologique des plantes qualité des produits élevage socioéconomie 14

15 Objectifs stratégiques de l'unité recherche agronomique Sont importants pour la recherche agronomique publique en Suisse: durabilité et multifonctionalité 15

16 Objectifs stratégiques 1: 1. un secteur agricole compétitif une agriculture durable 2. une agriculture écologique 3. une évolution acceptable sur le plan social 16

17 Objectifs stratégiques 2: 4. recherche transdisciplinaire 5. Knowledge Management agriculture durable 6. Foresight (anticiper le futur) 17

18 Universités et EPF Département de science agricole et de denrées alimentaires EPF-Z Faculté vétérinaire Zurich-Berne Hautes écoles spécialisées (Zollikofen, Lullier, Changins, Wädenswil) 18

19 Vulgarisation et formation 2 centrales de vulgarisation (LBL, SRVA) centres cantonaux de formation et de vulgarisation agricoles 19

20 Tâches des centrales de vulgarisation développer des méthodes, fournir des données de base offrir des cours de base et de perfectionnement pour le personnel d encadrement information, documentation assistance aux centres cant. d encadrement, aux régions (encadrement, formation, développement en équipes, développement organisationnel, projets novateurs) plate-forme de coordination (lancer, gérer, contribuer) 20

21 Tâches des services cantonaux de vulgarisation Soutien des agriculteurs et familles paysannes dans la prise de décision Promotion de la formation continue Equipes de soutien du développement rural collecter, traiter et distribuer des informations 21

22 Vulgarisation et formation en Suisse Cantons avec service de vulgarisation privé, mandaté par l administation cantonale Cantons avec service de vulgarisation public: Formation et vulgarisation sous différentes responsabilités administratives Formation et vulgarisation sous la même responsabilité (professeurs souvent actifs dans la vulgarisation) Cantons avec service de vulgarisation public, sans école d agriculture 22

23 Formation continue professionelle (niveau tertiaire) Examen de maîtrise (diplôme fédéral) Ecole de chefs d exploitation 2 (système modulaire) Examen professionnel (brevet fédéral) Ecole de chefs d exploitation 1 (système modulaire) Agrotechnicien ET Ecole de techniciens pour l économie rurale Haute école spécialisée ing.-agr. HES EPS de sciences naturelles Examen d aptitude (EFA 2) certificat fédéral de capacité Formation de base (niveau scecondaire 2) Ecole d agriculture 2 semestres Examen d apprentissage (EFA 1) 2 ans d apprentissage dans des exploitations d apprentissage reconnues avec école professionnelle supérieure Ecole primaire 23

24 Conclusions (1) Situation en Suisse: organisation fédéraliste complexe Secteur agricole devant relever des défis: mondialisation protection de l environnement développement rural évaluation et développement du SCA doivent être placés dans un contexte global ( de la fourche à la fourchette, formation agricole formation générale) 24

25 Conclusions (2) Plus de tâches dictées par la société et nouvelle clientèle plus de parties prenantes et de groupes de clients déterminants recherche agronomique: biens publics encadrement: développement rural, objectifs sociaux,.. formation: métiers verts, formation permanente, (projet) gestion, développement personnel Le SCA permet de contribuer substantiellement à de plus larges objectifs produits sains développement de l espace rural promotion de la biodiversité cycles fermés efficience accrue de l agriculture solutions intégrées et systémiques 25

26 Conclusions (3) Réseaux de connaissances interactifs impliquant de nombreux acteurs et contribuant à la définition de problèmes, à la conception de la recherche, à la mise en oeuvre et à l obtention de résultats (recherche transdisciplinaire) Peer reviews de programmes de recherche, de formation et d encadrement 26

27 Conclusions (4) Evaluation du Système de connaissances agricole en Suisse Conseil de la recherche agronomique:..analyser le SCA et élaborer des alternatives s il y a lieu Tâche? Délai? Analyse du SCA décembre 2002 SCA étrangers Suggestions concernant le SCA mars 2003 Etude achevée juin 2003 Conclusions et action après juin

sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg 9.0. Loi du 9 février 99 sur l Institut agricole de l Etat de Fribourg, à Grangeneuve (LIAG) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 7 décembre 99 ; Sur la proposition

Plus en détail

Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations

Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations Modules d exposition «La biodiversité vaut de l or La diversité dans l agriculture» Disponibles en prêt pour les foires, marchés et manifestations Modules d exposition pour 2010 Année de la biodiversité

Plus en détail

Agroscope. Une recherche pour l homme, les animaux et l environnement

Agroscope. Une recherche pour l homme, les animaux et l environnement Agroscope Une recherche pour l homme, les animaux et l environnement La recherche agronomique au service de l homme et de l environnement Agroscope élabore et publie des données scientifiques et techniques

Plus en détail

JARDIN DE DÉMONSTRATION «DE LA PLANTE SAUVAGE AUX LÉGUMES CULTIVÉS» CHAMBRELIEN NE

JARDIN DE DÉMONSTRATION «DE LA PLANTE SAUVAGE AUX LÉGUMES CULTIVÉS» CHAMBRELIEN NE JARDIN DE DÉMONSTRATION «DE LA PLANTE SAUVAGE AUX LÉGUMES CULTIVÉS» CHAMBRELIEN NE 1 JARDIN DE DÉMONSTRATION «DE LA PLANTE SAUVAGE AUX LÉGUMES CULTIVÉS» CHAMBRELIEN NE PRÉSENTATION DU PROJET HISTORIQUE

Plus en détail

Obtenez votre certiphyto!

Obtenez votre certiphyto! Obtenez votre certiphyto! Le certificat individuel pour l utilisation de produits phytosanitaires sera obligatoire à partir d octobre 2014. Obligatoire dès octobre 2014 La phase expérimentale est terminée,

Plus en détail

Textes légaux. Textes légaux. Office fédéral de l agriculture OFAG

Textes légaux. Textes légaux. Office fédéral de l agriculture OFAG 1 Textes légaux 2 Lois Loi fédérale du 4 octobre 1991 sur le droit foncier rural (LDFR, RS 211.412.11) Loi fédérale du 4 octobre 1985 sur le bail à ferme agricole (LBFA, RS 221.213.2) Loi fédérale du 20

Plus en détail

MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS

MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS MAISON FAMILIALE RURALE DE MOZAS Formation générale et professionnelle par alternance 38300 BOURGOIN JALLIEU 04.74.93.14.38 04.74.28.64.32 E-mail : mfr.mozas@mfr.asso.fr Etablissement Privé de Formation

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES PROFESSIONNELES (DEP) DEP 5254 Grandes cultures

DIPLÔME D ÉTUDES PROFESSIONNELES (DEP) DEP 5254 Grandes cultures EXAMENS RECONNUS EN VERTU DE LA LOI SUR LES PESTICIDES OFFERTS DANS LE CADRE DES PROGRAMMES D ÉTUDES DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR (MEES) UNIVERSITAIRES Les examens reconnus identifiés

Plus en détail

Mandat de prestations

Mandat de prestations Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Confié par le Conseil fédéral le 29 novembre 2013 (version finale) Mandat de prestations 2014-2017 Agroscope Contenu

Plus en détail

La vigne et le vin balade au pays de la statistique

La vigne et le vin balade au pays de la statistique La vigne et le vin balade au pays de la statistique Franz Murbach 10.11.2015 Forum vitivinicole suisse Berne Un peu d histoire Dès 1800 Notices sur la qualité du moût et du vin 1848 Fondation de l Etat

Plus en détail

Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain

Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain Genève: une agriculture dans un contexte péri-urbain Terres en Villes 2 juillet 2008 François Erard AgriGenève 1 La Suisse: une confédération de (20 + 6 ½) 26 cantons Surface totale: 4 128 500 ha Surface

Plus en détail

Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca

Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca Intégration verte pour un habitat urbain basé sur les circuits fermés de l eau et de la matière La stratégie Agriculture Urbaine à Casablanca Silvia MARTIN HAN Technische Universität Berlin (TU Berlin)

Plus en détail

Le champ professionnel de l agriculture et de ses professions. Pour plus d informations Distribué par :

Le champ professionnel de l agriculture et de ses professions. Pour plus d informations  Distribué par : Pour plus d informations www.agri-job.ch Le champ professionnel de l agriculture et de ses professions Distribué par : Organisation der Arbeitswelt (OdA) Organisation du monde du travail (OrTra) Organizzazione

Plus en détail

HAUTE ECOLE DES METIERS DE L AGRICULTURE

HAUTE ECOLE DES METIERS DE L AGRICULTURE HAUTE ECOLE DES METIERS DE L AGRICULTURE Présentation Aussi appelée AGRICADRE, la Haute Ecole des Métiers de l Agriculture est la première école supérieure agricole au Gabon. AGRICADRE, créée par l Institut

Plus en détail

Référentiel professionnel du BTSA GEMeau

Référentiel professionnel du BTSA GEMeau Référentiel professionnel du BTSA GEMeau Plan de l intervention - Méthodologie - Echantillon - Les emplois visés par le diplôme - La Fiche Descriptive d Activités: liste des fonctions - Les Situations

Plus en détail

Les professions autour de la vigne Informations aux enseignants

Les professions autour de la vigne Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/6 Tâche En groupes, les élèves préparent différents exposés en relation avec les différentes professions. Les élèves reçoivent une feuille d information pour chaque profession.

Plus en détail

Protéines et alimentation animale Situation et défis

Protéines et alimentation animale Situation et défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l'agriculture OFAG Protéines et alimentation animale Situation et défis Dominique Kohli, sous-directeur OFAG

Plus en détail

Programme agrobusiness de l IPR/IFRA. Présentateur: Jacob Coulibaly DER Sciences économique et Sociale

Programme agrobusiness de l IPR/IFRA. Présentateur: Jacob Coulibaly DER Sciences économique et Sociale Programme agrobusiness de l IPR/IFRA Présentateur: Jacob Coulibaly DER Sciences économique et Sociale Historique L IPR est une institution centenaire: Né d une station de recherche agronomique a Kati en

Plus en détail

Evaluation et résultats de la consultation Propositions de modifications

Evaluation et résultats de la consultation Propositions de modifications Entretien avec le Directeur de l instruction publique le 1 er juillet 2013 de 15 h à 16 h 30 Lehrwerkstätten Bern (LWB) Evaluation et résultats de la consultation Propositions de modifications Dans le

Plus en détail

FORMATION AUX METIERS DE L AGRICULTURE OFFRE DE FORMATION ET OPPORTUNITÉS D INSERTION SUR LA MARCHÉ DE L EMPLOI

FORMATION AUX METIERS DE L AGRICULTURE OFFRE DE FORMATION ET OPPORTUNITÉS D INSERTION SUR LA MARCHÉ DE L EMPLOI Royaume du Maroc DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT DE LA FORMATION ET DE LA RECHERCHE FORMATION AUX METIERS DE L AGRICULTURE OFFRE DE FORMATION ET OPPORTUNITÉS D INSERTION SUR LA MARCHÉ DE L EMPLOI Novembre

Plus en détail

Programmé le 11/12/2008 INTERREG IV A France Espagne Andorre. Similitudes au niveau de la production agricole de part et d autre des Pyrénées

Programmé le 11/12/2008 INTERREG IV A France Espagne Andorre. Similitudes au niveau de la production agricole de part et d autre des Pyrénées Un réseau transfrontalier d expérimentation, d échange et de transfert pour le développement de l agriculture biologique en productions végétales au service des techniciens, des agriculteurs biologiques

Plus en détail

CFPPA de Roanne - Chervé BP Le Coteau Cedex tel : fax : mail :

CFPPA de Roanne - Chervé BP Le Coteau Cedex tel : fax : mail : CAPA PAUM au CFPPA de Roanne- Chervé (en ans) Option: Productions Agricoles & Utilisation des Matériels Objectifs et Débouchés : Valider la formation, dans le cas d un parcours complet, par l obtention

Plus en détail

Demande d aide financière OQuaDu: marche à suivre

Demande d aide financière OQuaDu: marche à suivre Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Demande d aide financière OQuaDu: marche à

Plus en détail

Définition des objectifs, le cas échéant à l aide d objectifs intermédiaires

Définition des objectifs, le cas échéant à l aide d objectifs intermédiaires Annexe 3: Modèle de présentation de la demande de soutien Nom du projet 1 Introduction Historique du projet Motivation du projet 2 Délimitation du projet Zone de projet Personnes concernées Projets existants

Plus en détail

Un potager dans mon école Fiche pédagogique

Un potager dans mon école Fiche pédagogique CANTON DE VARILHES PAYS DE FOIX PAYS DE TARASCON Association pour le Développement du Pays de Foix Haute Ariège PAYS D AUZAT-VICDESSOS DONEZAN VALLEES D AX Un potager dans mon école Fiche pédagogique Fiche

Plus en détail

La Formation agricole en Algérie : Problématique et prise en charge des nouveaux besoins

La Formation agricole en Algérie : Problématique et prise en charge des nouveaux besoins La Formation agricole en Algérie : Problématique et prise en charge des nouveaux besoins Communication présentée par : M. BERRANEN Hassen S/D Formation MADR/DFRV Plan de la communication :. Différentes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Arrêté du 21 octobre 2011 portant création et

Plus en détail

Ordonnance relative aux émoluments perçus par l Office fédéral de l agriculture

Ordonnance relative aux émoluments perçus par l Office fédéral de l agriculture Ordonnance relative aux émoluments perçus par l Office fédéral de l agriculture (OEmol-OFAG) 910.11 du 16 juin 2006 (Etat le 1 er avril 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 46a de la loi du 21 mars

Plus en détail

Programme détaillé de développement de l agriculture africaine

Programme détaillé de développement de l agriculture africaine AFRICAN UNION NEPAD DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT Programme détaillé de développement de l agriculture africaine INTÉGRATION DES SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE, FORÊTS ET PÊCHES DANS LE PDDAA Nouveau partenariat pour

Plus en détail

Jacques Chavaz jch-consult SICHH FORUM «FOOD TECH» 27 JANVIER 2015

Jacques Chavaz jch-consult SICHH FORUM «FOOD TECH» 27 JANVIER 2015 Jacques Chavaz jch-consult SICHH FORUM «FOOD TECH» 27 JANVIER 2015 PÔLE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE SWISS PLASTICS CLUSTER CLUSTER IT VALLEY CLUSTER ÉNERGIE & BÂTIMENT 90 60 90 CLUSTER FOOD & NUTRITION

Plus en détail

L avenir de vente directe en horticulture?

L avenir de vente directe en horticulture? L avenir de vente directe en horticulture? Association des anciens élèves de Lullier Nicolas Bezençon 1 Préambule Je ne suis pas un spécialiste de la fleur coupée ni de la pépinière Je travaille beacoup

Plus en détail

Objectifs. Comprendre la dynamique agricole du site B6

Objectifs. Comprendre la dynamique agricole du site B6 Objectifs Comprendre la dynamique agricole du site B6 Faire le lien entre agriculture et biodiversité (perception sociale, culturelle, économique, enjeux, etc.) et analyser leurs convergences et divergences

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE SUPÉRIEURE DANS LES TIC: VOIES, CHANCES, PERSPECTIVES

FORMATION PROFESSIONNELLE SUPÉRIEURE DANS LES TIC: VOIES, CHANCES, PERSPECTIVES FORMATION PROFESSIONNELLE SUPÉRIEURE DANS LES TIC: VOIES, CHANCES, PERSPECTIVES LES PROS VONT DE L AVANT Les exigences posées aux professionnels des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

REGION DE GUELMIM ES-SEMARA II. Les Ambitions du Plan Maroc Vert dans La Région

REGION DE GUELMIM ES-SEMARA II. Les Ambitions du Plan Maroc Vert dans La Région Réf : 3_tan tan _19_7_x235 Titre : Plan Agricole Régional (PAR) de Guelmim Es-smara REGION DE GUELMIM ES-SEMARA II. Les Ambitions du Plan Maroc Vert dans La Région Retour au sommaire Précédent - Suivant

Plus en détail

Source : (2011) APECITA OPA

Source :  (2011) APECITA OPA Source : www.lafranceagricole.fr (2011) APECITA OPA 2013 1 Les organisations professionnelles agricoles (OPA) structurent et représentent le monde agricole. Elles regroupent des agriculteurs sur la base

Plus en détail

NOR: AGRE A. Version consolidée au 25 mars 2013

NOR: AGRE A. Version consolidée au 25 mars 2013 Le 25 mars 2013 ARRETE Arrêté du 7 février 2012 portant création et fixant les modalités d obtention du certificat individuel pour l activité «utilisation à titre professionnel des produits phytopharmaceutiques»

Plus en détail

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES L INDUSTRIE ALIMENTAIRE A LA DECOUVERTE DU SECTEUR DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES Crédit photos IFRIA Bretagne INDUSTRIES ALIMENTAIRES : DE LA FOURCHE A LA FOURCHETTE L industrie alimentaire transforme la

Plus en détail

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013

L agriculture biologique en Pays de la Loire. 20 février 2013 L agriculture biologique en Pays de la Loire février 13 Les Pays de la Loire deuxième région française pour la superficie en agriculture biologique (et 6ème pour le nombre d exploitations) 1 Surfaces et

Plus en détail

SIALO, de la terre à la table... event

SIALO, de la terre à la table... event 1 PRESENTATION 2 Le Salon International de l Agriculture et de l Agroalimentaire de Lomé (SIALO) est une vitrine pour la valorisation et la promotion des produits agricoles locaux à travers une opportunité

Plus en détail

Agroécologie et Biodiversité dans le contexte du Changement climatique

Agroécologie et Biodiversité dans le contexte du Changement climatique Agroécologie et Biodiversité dans le contexte du Changement climatique Un programme de Master ABC offert parl Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques (ESSA) en collaboration avec le Laboratoire des

Plus en détail

L agriculture genevoise dans un contexte péri-urbain

L agriculture genevoise dans un contexte péri-urbain dans un contexte péri-urbain François Erard Photo Alfred Freudiger 1 Structures agricoles à Genève Organisations professionnelles Etat AgriGenève DT AOVG/CIVG Direction générale de l agriculture UMG Elevage

Plus en détail

PRODUCTION ET BIODIVERSITÉ UNE CONTRADICTION?

PRODUCTION ET BIODIVERSITÉ UNE CONTRADICTION? PRODUCTION ET BIODIVERSITÉ UNE CONTRADICTION? COLLOQUE AGRICOLE Le mardi 13 septembre 2016 de 09.00 à 16.00 Domaine agricole Sur-la-Croix St-Ursanne Invitation personelle Nous soutenons des projets agricoles.

Plus en détail

Antibiorésistance un objectif, une stratégie. Maintenir l efficacité des antibiotiques

Antibiorésistance un objectif, une stratégie. Maintenir l efficacité des antibiotiques Antibiorésistance un objectif, une stratégie Maintenir l efficacité des antibiotiques «Les vétérinaires ont fortement développé leur sensibilité et leurs connaissances par rapport aux antibiotiques et

Plus en détail

La maturité professionnelle

La maturité professionnelle La maturité professionnelle Direction de l instruction publique, de la culture et du sport DICS Direktion für Erziehung, Kultur und Sport EKSD La maturité professionnelle Qu est-ce que la maturité professionnelle?

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Arrêté du 21 octobre 2011 portant création et

Plus en détail

FINANCES EXPERT-E EN FINANCE ET CONTROLLING

FINANCES EXPERT-E EN FINANCE ET CONTROLLING Secteur Tertiaire FINANCES EXPERT-E EN FINANCE ET CONTROLLING Diplôme fédéral Préparation aux examens 1 Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG)

Plus en détail

A0 Ouvrages de références, dictionnaires, encyclopédies agricoles

A0 Ouvrages de références, dictionnaires, encyclopédies agricoles Cadre de classement du secteur AGRICULTURE A0 Ouvrages de références, dictionnaires, encyclopédies agricoles A1 Economie A11 Repères historiques A12 Repères économiques A121 Economie française A122 Economie

Plus en détail

APRES LA SECONDE. Lycée Sainte-Thérése Année scolaire

APRES LA SECONDE. Lycée Sainte-Thérése Année scolaire APRES LA SECONDE Lycée Sainte-Thérése Année scolaire 2015-2016 Choisir une série Lycée Sainte-Thérèse Année scolaire 2015-2016 Faire le bon choix d orientation suppose que l on ait réfléchi sur soi et

Plus en détail

Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives?

Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives? Vous êtes en agriculture biologique, en conversion vers l AB ou en agriculture conventionnelle et motivé par les conduites alternatives? Vos coordonnées : (pour l envoi des bulletins d inscription correspondants

Plus en détail

Audition relative à l ordonnance sur l agriculture biologique et à l ordonnance du DFE sur l'agriculture biologique

Audition relative à l ordonnance sur l agriculture biologique et à l ordonnance du DFE sur l'agriculture biologique Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Barbara Steiner, Annamaria Zollinger 2 décembre 2009 Audition relative à l ordonnance

Plus en détail

Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale

Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale Loi sur la formation professionnelle en agriculture et en économie familiale du 19 mai 004 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 118 et suivants et 178 de la loi fédérale du

Plus en détail

Le ministre de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt, porte parole du gouvernement

Le ministre de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt, porte parole du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt Arrêté du [ ] fixant les conditions dans lesquelles les candidats ayant préparés le certificat d aptitude professionnelle

Plus en détail

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM

Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Mandat PROFIL PROFESSIONNEL TRM Référentiel des tendances d évolution de la profession de technicien en radiologie médicale Instrument n 3 Xavier Realini Lausanne, le 15 juillet 2008 Profil professionnel

Plus en détail

Conseil Agricole et Système d Innovation Tendances Mondiales

Conseil Agricole et Système d Innovation Tendances Mondiales Subdirección de Investigación y Research Extensión and Extension Branch Conseil Agricole et Système d Innovation Tendances Mondiales Magdalena Blum Spécialiste en Systèmes de Vulgarisation Food and Agriculture

Plus en détail

Expérience du CEAS en matière d agro-écologie au Burkina Faso

Expérience du CEAS en matière d agro-écologie au Burkina Faso Expérience du CEAS en matière d agro-écologie au Burkina Faso Présenté par OUEDRAOGO Relwendé Marc Ingénieur Agronome Assistant au chef de Département Agro-Ecologie et Environnement L Association Centre

Plus en détail

Une formation agricole en 3 ans Seconde et Bac Pro CGEA

Une formation agricole en 3 ans Seconde et Bac Pro CGEA Une formation agricole en 3 ans Seconde et Bac Pro CGEA Systèmes à dominante élevage Seconde Professionnelle TEE Travaux en Exploitations d élevage - Productions Animales Objectifs : Découvrir le milieu

Plus en détail

La QFL : évaluation et perspectives

La QFL : évaluation et perspectives La QFL : évaluation et perspectives Comité du lait 27.03.2013 Renaat Debergh Confédération Belge de l industrie Laitière (CBL) Contenu 1. Evaluation 2. Evolution 2000 2012 3. Perspectives 4. Conclusion

Plus en détail

Plate-forme d échanges Réseaux 2014

Plate-forme d échanges Réseaux 2014 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Plate-forme d échanges Réseaux 2014 Yverdon, 4 novembre 2014 Plan

Plus en détail

La filière «santé social» de l Education Nationale et «services» de l Enseignement agricole. Post-Bac

La filière «santé social» de l Education Nationale et «services» de l Enseignement agricole. Post-Bac La filière «santé social» de l Education Nationale et «services» de l Enseignement agricole Post-Bac La carte des formations sanitaires et sociales post-bac dans l Education Nationale Bac + 3 Diplôme d

Plus en détail

Le Réseau Enseignement Agricole Privé. Dossier de presse 2014

Le Réseau Enseignement Agricole Privé. Dossier de presse 2014 Le Réseau Enseignement Agricole Privé Dossier de presse 2014 Les Lycées Agricoles Privés du CNEAP, les Ecoles de la vie Le Conseil National de l Enseignement Agricole Privé (CNEAP) est une Fédération d

Plus en détail

Ecosystème Agrosystème

Ecosystème Agrosystème Ecosystème Agrosystème 21/01/2013 Du concept de nature à celui de développement durable Des concepts gigognes Nature Milieu Écologie Environnement Développement durable Une brève histoire des agricultures

Plus en détail

PROJET DE LOI NO 54 LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL

PROJET DE LOI NO 54 LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL CAPERN - 012M C.P. P.L. 54 Amélioration de la situation juridique de l animal PROJET DE LOI NO 54 LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL Réaction du Conseil des industriels laitiers

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9651. EXPLOITATIONS AGRICOLES DE POLYCULTURE, D ÉLEVAGE, DE VITICULTURE, CHAMPIGNONNIÈRES,

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION ET DIPLOMES UNIVERSITAIRES

CURRICULUM VITAE FORMATION ET DIPLOMES UNIVERSITAIRES CURRICULUM VITAE Falilou Adissa AKADIRI Ancien fonctionnaire de la FAO 03 BP 3669 Cotonou Tél. (229) 66373847 90931256 Email : falilouaa@yahoo.fr FORMATION ET DIPLOMES UNIVERSITAIRES 1982-1983 : DESS 3

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE ROUMAINE

LA POLITIQUE AGRICOLE ROUMAINE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DES FORÊTS ET DU DÉVELOPPEMENT RURAL LA POLITIQUE AGRICOLE ROUMAINE DINU Toma Adrian CHIRFOT Cristu BEIU Florin Global Forum on Agriculture OECD, le 20-21 Novembre, Paris 1

Plus en détail

416.0 Loi fédérale sur les contributions aux cantons pour l octroi de bourses et de prêts d études dans le domaine de la formation du degré tertiaire

416.0 Loi fédérale sur les contributions aux cantons pour l octroi de bourses et de prêts d études dans le domaine de la formation du degré tertiaire Loi fédérale sur les contributions aux cantons pour l octroi de bourses et de prêts d études dans le domaine de la formation du degré tertiaire (Loi sur les contributions à la formation) du 6 octobre 2006

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Ingénieur Agronome en Développement Agricole Ingénieur de Recherche en Biologie Végétale

CURRICULUM VITAE. Ingénieur Agronome en Développement Agricole Ingénieur de Recherche en Biologie Végétale 1- Nom de famille : RULLIER 2- Prénom : Noémie 3- Date de naissance : 29/01/1985 4- Nationalité : Française 5- Coordonnées : rullier.noemie@gmail.com 6- Formation : CURRICULUM VITAE Ingénieur Agronome

Plus en détail

L industrie agroalimentaire au. Perspectives et tendances

L industrie agroalimentaire au. Perspectives et tendances L industrie agroalimentaire au Québec Perspectives et tendances La présentation L industrie agroalimentaire au Québec Les tendances et enjeux La consommation L agriculture La transformation La distribution

Plus en détail

Arrêté du Premier ministre du 18 décembre 2003

Arrêté du Premier ministre du 18 décembre 2003 Arrêté du Premier ministre du 18 décembre 2003 fixant les modalités d organisation du cycle de formation continue pour la promotion au grade d ingénieur principal. Le Premier ministre, Vu la loi n 83-112

Plus en détail

N o de référence B07001

N o de référence B07001 Décision du 14 juillet 2008 concernant la demande du 27 mai 2008 et du 4 juin 2008 de l EPFZ (requérante), représentée par l Institut de sciences végétales, lui-même représenté par le Professeur Wilhelm

Plus en détail

Poursuite d'études des Bacheliers Généraux de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2016

Poursuite d'études des Bacheliers Généraux de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2016 Poursuite d'études des Bacheliers Généraux de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2016 Série Type formation Spécialité formation d'accueil Oui définitif ES Autres formations Chargé de projet en aménagement

Plus en détail

La norme ISO Un essai d application à l Université du Costa Rica. María Teresa Bermúdez

La norme ISO Un essai d application à l Université du Costa Rica. María Teresa Bermúdez La norme ISO 15489 Un essai d application à l Université du Costa Rica María Teresa Bermúdez Évolution de la carrière 1978: création de la filière d Archivistique à l Université du Costa Rica pour former

Plus en détail

3 Procédure de demande de dispense VOD VO, EO et tous les AO... 5

3 Procédure de demande de dispense VOD VO, EO et tous les AO... 5 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Commission d examens Directives de la commission d examens concernant la procédure à suivre

Plus en détail

Améliorer la résilience du secteur agricole au

Améliorer la résilience du secteur agricole au 7 ème atelier du Réseau Climat & Développement Conakry du 17 au 21 avril 2013 Améliorer la résilience du secteur agricole au Niger Abdoulaye ISSA Chargé de Programmes Energie et Environnement ONG-EDER

Plus en détail

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS COMMUNAUTE FRANÇAISE MINISTERE DE L'EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA)

DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) DUT Droit, Economie, Gestion Spécialité Gestion des Entreprises et des Administrations Option Gestion comptable et financière / Gestion et management

Plus en détail

Loi fédérale sur la coopération au développement et l aide humanitaire internationales

Loi fédérale sur la coopération au développement et l aide humanitaire internationales Loi fédérale sur la coopération au développement et l aide humanitaire internationales 974.0 du 19 mars 1976 (Etat le 1 er juin 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 8, 85,

Plus en détail

Profil d enseignement Catégorie paramédicale Bachelier en Biologie Médicale (Option : chimie clinique) Technologue de laboratoire médical

Profil d enseignement Catégorie paramédicale Bachelier en Biologie Médicale (Option : chimie clinique) Technologue de laboratoire médical Profil d enseignement Catégorie paramédicale Bachelier en Biologie Médicale (Option : chimie clinique) Technologue de laboratoire médical Secteur/Domaine 14 : biomédicales et pharmaceutiques Niveau CFC

Plus en détail

Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation

Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation 316 Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation Le domaine fonctionnel Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation regroupe les emplois qui concourent à la protection des populations par des

Plus en détail

France, Béarn. Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn- CLAB

France, Béarn. Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn- CLAB Le Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn (CLAB) Création d un conservatoire de légumes anciens France, Béarn Conservatoire de Légumes Anciens du Béarn CLAB L association est créée en 2013 par un petit

Plus en détail

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait.

Art. 1 Objet La présente ordonnance règle: a. l hygiène dans la production laitière; b. le contrôle de l hygiène du lait. Ordonnance sur le contrôle du lait (OCL) 916.351.0 du 20 octobre 2010 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 15, al. 3, et 37, al. 1 de la loi du 9 octobre 1992 sur les denrées

Plus en détail

Obtention du certificat par validation des acquis académiques

Obtention du certificat par validation des acquis académiques Obtention du certificat par validation des acquis académiques Les diplômes et titres suivants doivent avoir été obtenus au cours des cinq années précédant la date de la demande. Case verte = le diplôme

Plus en détail

Stages professionnels préalables

Stages professionnels préalables Filière Agronomie Stages professionnels préalables Informations et descriptifs Stages professionnels préalables Informations et descriptifs page 2 La forme générique masculine est utilisée systématiquement

Plus en détail

EXPERIENCE DU PANA NIGER

EXPERIENCE DU PANA NIGER REPUBLIQUE DU NIGER CABINET DU PREMIER MINISTRE CONSEIL NATIONAL DE L ENVIRONNEMENT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE EXPERIENCE DU PANA NIGER Hôtel AMARI WATERGATE BANKOK, 3-53 5 SEPT 2007 Présenté par Mme

Plus en détail

Flash d information Une hausse du taux de réussite pour la plupart des diplômes de l enseignement agricole à la session de juin 2016

Flash d information Une hausse du taux de réussite pour la plupart des diplômes de l enseignement agricole à la session de juin 2016 StatEA Actualité Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche N 2016-03 Résultats aux examens Flash d information Une hausse du taux de pour la plupart des diplômes de l enseignement agricole

Plus en détail

Une norme pour la sécurité des aliments Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR

Une norme pour la sécurité des aliments Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR ISO 22000 Une norme pour la sécurité des aliments Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR C est l histoire d une norme Les dates clés : Mars 2001 : Initiative du Danemark (DS 3027) Rappel

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Liste des qualifications professionnelles reconnues par la CPNE AGRICULTURE

Liste des qualifications professionnelles reconnues par la CPNE AGRICULTURE Dernière mise à jour : CPNE du 6 Liste des qualifications professionnelles reconnues par la CPNE AGRICULTURE Rappel Accord national de classification des emplois non cadre en agriculture du 18 qualification

Plus en détail

Objectifs. Description. Publics

Objectifs. Description. Publics Master Domaine Sciences, Technologies, Santé Mention Ecosystèmes, Agrosystèmes et Développement durable( EADD) Spécialité Productions Végétales et Industries Agro-Alimentaire (PVIA) Objectifs Description

Plus en détail

Arguments en faveur de l initiative pour la sécurité alimentaire

Arguments en faveur de l initiative pour la sécurité alimentaire Arguments en faveur de l initiative pour la sécurité alimentaire Texte de l initiative La Constitution fédérale est modifiée comme suit : Art. 104a Sécurité alimentaire 1 La Confédération renforce l approvisionnement

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil QUE 562-A

Secrétariat du Grand Conseil QUE 562-A Secrétariat du Grand Conseil QUE 562-A Date de dépôt : 14 décembre 2016 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Christian Frey : Psychologue cantonal : est-ce que l Etat de Genève

Plus en détail

Les productions végétales et/ou animales

Les productions végétales et/ou animales A1 Les productions végétales et/ou animales Maraîcher(-ère) horticulteur(-trice)* L horticulteur(-trice) est un(e) professionnel(le) de l horticulture spécialisé(e) dans un ou plusieurs domaines : production

Plus en détail

URBANISME DURABLE. Master of Advanced Studies en. Eco-urbanisme Projet urbain Gouvernance. concevoir et réaliser la ville durable

URBANISME DURABLE. Master of Advanced Studies en. Eco-urbanisme Projet urbain Gouvernance. concevoir et réaliser la ville durable Photo : Pierre Feddersen concevoir et réaliser la ville durable Master of Advanced Studies en URBANISME DURABLE Eco-urbanisme Projet urbain Gouvernance De septembre 2015 à janvier 2017 Le Master of Advanced

Plus en détail

Habilitation des réseaux de système de conseil agricole (SCA)

Habilitation des réseaux de système de conseil agricole (SCA) PRÉFET DE LA REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON-MIDI-PYRENEES DRAAF Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Service régional de l agriculture et de l agroalimentaire Habilitation des réseaux de système de conseil

Plus en détail

Bienvenue à la présentation sur la

Bienvenue à la présentation sur la Bienvenue à la présentation sur la DISTRIBUTION DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES ET DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES DANS DES OFFICINES REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE

Plus en détail

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur de l Ingénierie. Observatoire Paritaire des métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Etudes et du Conseil

OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur de l Ingénierie. Observatoire Paritaire des métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Etudes et du Conseil OPIIEC, le 5 mars 2010 Secteur de l Ingénierie Observatoire Paritaire des métiers de l Informatique, de l Ingénierie, des Etudes et du Conseil Conduite de projet 4 Chef de projets 5 chargé de projet Développement

Plus en détail

Présentation du baccalauréat at professionnel BIO-INDUSTRIES INDUSTRIES DE TRANSFORMATION Alimentaire YVETOT. Novembre 2009

Présentation du baccalauréat at professionnel BIO-INDUSTRIES INDUSTRIES DE TRANSFORMATION Alimentaire YVETOT. Novembre 2009 Présentation du baccalauréat at professionnel BIO-INDUSTRIES INDUSTRIES DE TRANSFORMATION Lycée e Agricole et Agro-Alimentaire Alimentaire YVETOT Novembre 2009 MP SCHAMME IEN SBSSA 1 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Fiche Action 5 : Consommer localement ce qui est produit localement Référence à l objectif du Contrat Unique : Axe 2 «Les filières d excellence, présentes ou en devenir du Pays source d emploi durable»

Plus en détail