VOLUME 4 JANVIER Projets FTGQ L

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOLUME 4 JANVIER 2010. Projets FTGQ L"

Transcription

1 FTGQ FTGQ Express VOLUME 4 JANVIER 2010 Projets FTGQ L Projet 2 : Amélioration du matériel de formation PGAF es projets déposés en décembre ont été acceptés et sont actuellement en cours de réalisation. Projet 1 : Administration du programme PGAF La FTGQ a engagé un technicien en comptabilité, Monsieur Henock Musie, pour procéder au regroupement sous une même application des inscriptions et du contrôle des inscriptions au programme de PGAF. Monsieur Musie a été engagé à la fin décembre et terminera le 5 février prochain. Madame Mélinda Morissette s occupe de l amélioration de divers documents, matériel de cours et promotion, reliés à la formation PGAF. Également, la FTGQ a offert aux associations régionales de soumissionner pour nous fournir deux trousses de fourrure tannées. Projet 3 : Cahier d activités sur les animaux à fourrure et leur habitat Madame Mélinda Morissette est responsable de produire un cahier d activités destiné à une jeune clientèle, afin qu elle perçoive les retombées positives de la gestion des animaux à fourrure. Projet 4 : Protocole d opération pour la capture d ours jugés dangereux Monsieur Langis Tremblay a été engagé pour produire un protocole d opération afin d être prêts à intervenir dans toutes les régions. Pour ce faire, il montera le protocole d opération et un plan de cours (atelier de perfectionnement sur la capture d ours). Nous devrons également créer une liste de candidats ayant les compétences, le matériel et la disponibilité pour intervenir dans les interventions d ours jugés dangereux pour chaque région. Chaque association régionale devra nous fournir une liste de 10 personnes intéressées à participer à ces opérations. Ces personnes devront être informées des compétences recherchées, de la façon de procéder pour effectuer les opérations, des techniques à prioriser pour faire leur intervention, etc. La provenance des candidats devra permettre de couvrir de façon efficace l ensemble de la région. Un formulaire sera disponible sur notre site internet prochainement. Projet 5 : Développement d un modèle de gestion intégrée du rat musqué dans un bassin versant en milieu agricole, et conception d outils d application Ce projet est réalisé en collaboration avec la Fondation de la faune du Québec, le MRNF et l UPA de la Montérégie. Monsieur Sébastien Brisebois, technicien faunique, a été engagé pour effectuer ce projet. Il travaille en collaboration avec l association... suite à la page 2 1

2 des trappeurs Montréal/Laval/Montérégie et l association des trappeurs indépendants, conseil Estrie, pour monter des outils et impliquer la participation de trappeurs dans la gestion intégrée du rat musqué dans le bassin versant des Aulnages en Montérégie. Suite au projet, il est également visé d exporter la démarche à d autres régions et de la faire connaître entre autres dans le cadre de formations. La démarche pourra servir de modèle pour la récolte par le piégeage d autres espèces en milieu agricole. Programme de gestion intégrée des ressources pour l aménagement durable de la faune en milieu forestier L a FTGQ a déposé, le 22 janvier dernier, deux demandes dans le cadre du Programme de gestion intégrée des ressources pour l aménagement durable de la faune en milieu forestier de la Fondation de la Faune. Un projet commun a également été déposé par la Fédération des Pourvoiries du Québec et il implique la FTGQ, la FQSA, Zec Québec, La FPQ et la Sépaq. Projet 1 : Guide d aménagement de l habitat de la martre et de ses espèces proies L objectif est de produire un document d information sur l aménagement de l habitat de la martre d Amérique et de ses espèces proies. Cet aménagement permettrait de répondre également aux besoins des autres animaux à fourrure exploités tels que le pékan, le lynx ainsi que de la majorité des espèces du milieu forestier. Le document est d abord destiné aux trappeurs. Le projet est évalué à $ et une demande de $ a été faite dans le cadre du programme de la Fondation de la Faune. Il est prévu que la FTGQ contribue pour $ (5 000$ en argent et $ en nature/bénévolat). De plus, il est prévu que l Association des trappeurs de l Abitibi-Témiscamingue contribue pour 5 000$ (4 500$ en argent et 500$ en nature/bénévolat). Projet 2 : Développement d outils pour l implication des trappeurs à la Gestion intégrée des ressources Le projet a pour objectif de développer des outils pour permettre et faciliter l implication des trappeurs à la GIR. Le projet est également complémentaire au projet commun «Intégration des territoires et habitats fauniques aux stratégies d aménagement forestier» de la FPQ, FTGQ, FQSA, Sépaq et Zec Québec, afin de fournir l information nécessaire (Intrants et cartes numérisées des terrains de piégeage). Voici ce qui sera réalisé : 1. Acquisition des logiciels et formation de la personne ressource retenue (un ingénieur forestier). 2. Mise à jour de la cartographie pour faciliter la prise en compte des besoins. Déterminer l état actuel de l information numérique sur les terrains de piégeage, compléter l information numérique sur les terrains de piégeage en priorisant celle des Unités d Aménagement forestier qui seront utilisées dans le projet commun «Intégration des territoires et habitats fauniques aux stratégies d aménagement forestier» réalisé par la FPQ, FTGQ, FQSA, Sépac et Zec Québec. 3.Élaboration d une procédure (réglementaire ou administrative) afin d encadrer et assurer le suivi de la participation des titulaires de terrain de piégeage à l élaboration des plans forestiers intégrés réalisés par le MRNF (articles 54 et 56 du projet de loi sur l aménagement durable du territoire forestier). Projet réalisé via le comité faune-forêt mis en place à la demande de la Table faune nationale, incluant les différentes Fédérations de la faune et les secteurs faune, forêt et opérations régionales du MRNF. Le comité évaluera la pertinence d élargir le groupe à d autres participants si nécessaire. Les questions de disponibilité d information numérique et de transfert d information entre les organisations seront également traitées via ce comité. 4. Identification des principes d aménagement permettant de répondre aux attentes des trappeurs, tant au niveau de la qualité de l expérience que de la qualité faunique. Identification des principes d aménagement permettant d assurer que la ressource est mise en valeur de façon durable (qualité et quantité d habitats à l échelle de mise en valeur et dans le temps). Cette étape vise à structurer et... suite à la page 3 2

3 documenter les demandes des trappeurs afin de faciliter la participation, assurer la prise en compte des besoins dans les différents plans et favoriser la reconnaissance du milieu par une contribution structurée, transparente et professionnelle aux différents échanges de concertation en régions. Ces principes permettront également de faciliter la recherche de solutions intégrées dans le cadre du projet Intégration des territoires et habitats fauniques aux stratégies d aménagement forestier déposé par les Fédérations fauniques. 5. Assistance et transfert de connaissances aux différentes Associations régionales de trappeurs dans leurs démarches de gestion intégrée des ressources et du territoire. Afin d assurer le succès de la démarche, il est essentiel d assurer la mise à niveau des différents représentants de trappeurs en région. Une formation spécifique sera donc réalisée afin de favoriser la meilleure compréhension possible des enjeux et de la démarche. Un suivi auprès des différentes Associations régionales sera également réalisé régulièrement afin d informer les Associations de tout nouveau développement, d échanger sur les démarches, initiatives, succès et échecs dans les autres régions et ainsi favoriser le succès de la démarche, les échanges et la collaboration entre trappeurs. Le projet est évalué à $ et une demande de $ a été faite dans le cadre du programme de la Fondation de la Faune. Il est prévu que la FTGQ contribue pour $ (10 000$ en argent et $ en nature/bénévolat). Projet commun déposé par la FPQ : Intégration des territoires et habitats fauniques aux stratégies d aménagement forestier C e projet vise à doter les fédérations de gestionnaires fauniques d un outil géomatique (Woodstock/Stanley) permettant d évaluer les impacts sur la possibilité forestière de différentes stratégies d aménagement des habitats fauniques et de mise en valeur de la faune ayant une incidence sur l aménagement forestier, et de favoriser une approche intégrée entre gestionnaires fauniques d une même UAF. Il prévoit : 1. L acquisition des logiciels et formation de la personne ressource retenue (cette étape, de même que toutes les autres, sera réalisée en étroite collaboration avec le personnel de la FPQ et sera soigneusement documentée afin d assurer le maintien de l expertise développée dans le temps en cas de perte de la ressource). 2. L échange entre les Fédérations afin d assurer que chaque organisation puisse s approprier les possibilités du logiciel et ses limites pour l étape d identification des besoins et d intégration (voir projets individuels des Fédérations) et d identifier les besoins de développement pour l étape suivante. 3. Poursuivre l expérimentation et le développement afin d être en mesure d identifier les éléments critiques et les solutions les plus efficaces afin de développer une expertise particulière en intégration des besoins fauniques et de mise en valeur 4. Définir une méthodologie d intégration des besoins des différentes organisations fauniques et tester des scénarios d aménagement intégrant les besoins de l ensemble des Fédérations sur 3 UAFs dans des régions et des situations différentes. 5. Élargir le nombre d intervenants impliqués afin d assurer la plus grande influence possible du projet sur la protection et la mise en valeur de la faune. Ce projet se veut de portée provinciale (ensemble des terres publiques sous CAAF) et aura des retombées importantes sur le secteur faunique, et ce, particulièrement dans le nouveau contexte de gestion intégrée et régionalisée. Son utilité au niveau stratégique est indéniable puisqu il deviendra l outil de planification stratégique de la mise en valeur des ressources et de gestion dans un contexte de développement durable (outil retenu officiellement par le gouvernement pour l aménagement durable des forêts). Cet outil sera extrêmement utile pour la prise de décision tant locale, régionale que provinciale; et la possibilité de prendre en compte les besoins fauniques en amont des décisions permettra d assurer une place enviable au milieu faunique dans la gestion des forêts. Le fait de posséder cet outil et d être en mesure de mesurer les impacts de différents scénarios permettra de faire des demandes réalistes et documentées. Ce projet pourra également per-... suite à la page 4 3

4 mettre aux Fédérations le maintien de ressources dans le temps suite au projet et ainsi favoriser une plus grande autonomie et une moins forte dépendance envers les programmes. La capacité des organisations à participer à l élaboration des plans en amont en sera grandement améliorée compte tenu de l impact de la stratégie d aménagement forestier sur l ensemble des autres planifications (PAFI, PRDIRT, etc.). Le projet est évalué à $ et une demande de $ a été faite dans le cadre du programme de la Fondation de la Faune. Actuellement, il est prévu que la FTGQ, la FQSA, ZEC Québec et la Sépaq contribuent pour 9 200$ chacun (2 000$ en argent et 7 200$ en nature/ bénévolat). La FPQ contribuera pour $ (16 000$ en argent et $ en nature/bénévolat). Cependant, d autres modes de répartition des contributions sont envisagés. Nouvelle employée S uite au départ de Madame Denise Valiquette, nous avons engagé une nouvelle personne. Madame Mélanie Fournier a débuté à la mi-janvier et s occupe des tâches de secrétariat et de gestion du module PGAF. Voici son courriel : Demandes de modifications au projet de loi 57 (réimpression) N ous travaillons toujours avec nos partenaires pour intervenir dans différents articles et avons un comité chargé de la rédaction des «Papillons communs et respectifs». En tout, nous avons convenu de déposer des demandes de modification au projet de Loi 57«Papillons» sur les articles suivant : 11, 12, 17, 36, 38, 39, 48, 55, 56, 58, 59 et Forêts de proximité Chaque partenaire était responsable de déposer les «papillons» qui le concernait et de développer un argumentaire. La FTGQ a déposé les «papillons» suivants (notez que la commission n a pas encore abordé ces articles) : 55. La table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire est mise en place dans le but d assurer une prise en compte des intérêts et des préoccupations des personnes et organismes concernés par les activités d aménagement forestier planifiées, de fixer des objectifs locaux d aménagement durable des forêts et de convenir des mesures d harmonisation des usages. Sa composition et son fonctionnement, y compris les modes de conciliation des différends, relèvent des organismes régionaux responsables de sa mise en place. Ces derniers doivent cependant s assurer d inviter à participer à la table les personnes ou les organismes concernés suivants ou leurs représentants : 1 les communautés autochtones, représentées par leur conseil de bande ; 2 les municipalités régionales de comté et, le cas échéant, la communauté métropolitaine ; 3 les bénéficiaires d une garantie d approvisionnement ; 4 les personnes ou les organismes gestionnaires de zones d exploitation contrôlée ; 5 les personnes ou les organismes autorisé(e)s à organiser des activités, à fournir des services ou à exploiter un commerce dans une réserve faunique ;... suite à la page 5 4

5 6 les titulaires de permis de pourvoirie ; 7 les titulaires de permis de culture et d exploitation d érablière à des fins acéricoles ; 8 les locataires d une terre à des fins agricoles ; 9 les titulaires de bail de droits exclusifs de piégeage Une liste des participants à la table doit, une fois sa composition établie, être transmise au ministre. Ce dernier peut alors inviter à la table toute personne ou tout organisme non mentionné à cette liste, s il estime que sa présence est nécessaire pour assurer une gestion intégrée des ressources et du territoire. Argumentaire Les trappeurs exercent une «activité commerciale» de prélèvement faunique sur les terres publiques et privées. Ils sont à la base d une industrie importante au Canada, celle de la fourrure. Plusieurs détiennent du gouvernement du Québec des baux de droits exclusifs de piégeage sur le territoire public. La pratique du piégeage exige des investissements importants de la part des trappeurs. De plus, cette activité permet d établir un équilibre sur le plan faune, bénéfique à toute la collectivité. À ce sujet, il faut songer aux dangers que la surpopulation d animaux sauvages risque d entraîner aux animaux domestiques et aux humains (rage, tularémie, galle, etc.). Les trappeurs sont des intervenants de premier plan dans la gestion de problématique liée à la faune : Maladies de la faune et dommages causés par la faune : castors, ratons laveurs, rats musqués, ours noir, coyotes, etc. Un aménagement durable des ressources du milieu forestier ne peut se faire en écartant de la démarche de gestion intégrée des ressources, les trappeurs ou leurs représentants. Le rapport Coulombe suggère d ailleurs d inclure dans cette démarche tous les détenteurs de droits sur le domaine public. L article 54 de la loi présentement en vigueur ne mentionne pas les trappeurs, avec le résultat que les détenteurs de CAAF et les représentants du MRNF en région se servent de ce point pour refuser toute collaboration dans l harmonisation des activités des trappeurs avec celles des forestières. De plus, le fait de ne pas être identifiés dans la loi, écarte les trappeurs ou leurs associations régionales de toute participation à la gestion intégrée des ressources et également de toute aide financière nécessaire pour assumer les frais de services professionnels dans le domaine de la gestion des habitats de la faune. Les trappeurs croient en la philosophie du développement durable, mais ils ne sont pas d accord que les choix qui en découlent soient laissés principalement aux utilisateurs de la matière ligneuse. À ce sujet, ils ont demandé à madame la ministre par voie de résolution, de faire partie de la démarche de gestion intégrée des ressources et d être clairement identifiés à cet effet dans la loi. Madame la Ministre a donné une réponse affirmative sur ce point, elle l a également mentionné en commission parlementaire comme un cas réglé (voir pièce jointe). Les trappeurs sont les seuls à avoir comme préoccupation de conserver les animaux à fourrure et leur habitat afin de maintenir à un niveau exploitable des animaux à fourrure a l échelle de l usager. Aucun groupe, actuellement cité, n a cette préoccupation et n est en mesure de défendre l intérêt des trappeurs. L article 55 du projet de loi ne mentionne pas «les titulaires de bail de droits exclusifs de piégeage», cela est probablement un simple oubli de la part du Ministère et non un changement d attitude envers des collaborateurs de longue date à la gestion des ressources du milieu forestier. Nous espérons que madame la ministre fera le nécessaire pour corriger la situation. 5

6 56. Au cours de la période de préparation du plan opérationnel, le ministre procède à des consultations particulières auprès des participants de la table qui en font la demande et qui démontrent un intérêt spécifique en vue d assurer une meilleure prise en compte de cet intérêt. Il invite également a participer à l élaboration des plans opérationnels les organismes de mise en valeur œuvrant sur le territoire et qui en font la demande. Avant de procéder à la consultation publique du plan opérationnel, le projet de plan est transmis à la table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire afin de s assurer que son contenu se concilie avec les intérêts et les préoccupations de l ensemble des participants de cette table. Argumentaire Cette modification va de soi pour tous ceux qui ont des droits sur le territoire : Trappeurs, Pourvoiries, Zecs, etc. Il est également essentiel à l harmonisation plus fine telle la localisation des chemins, des bancs d emprunts, etc., sans parler des droits et des aménagements des détenteurs de droit sur le territoire. 58. Tout au long du processus menant à l élaboration des plans, le ministre voit à ce que la planification forestière se réalise selon un aménagement écosystémique et selon une gestion intégrée et régionalisée des ressources et du territoire. Au cours de ce processus, le ministre : 1 établit un échéancier pour la confection des plans ; 2 s assure que les orientations et les objectifs régionaux prévus au plan régional de développement intégré des ressources et du territoire, élaboré par une commission régionale en vertu de la Loi sur le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire, soient pris en compte dans l élaboration des plans tactiques et opérationnels et ce, dans la mesure prévue par l entente de mise en œuvre du plan conclue avec la conférence régionale des élus dont relève la commission régionale concernée ; 3 participe aux travaux des tables locales de gestion intégrée des ressources et du territoire et prend en compte, dans la préparation des plans, les objectifs locaux et les mesures d harmonisation convenues à ces tables ; 4 tranche les différends qui surviennent au sein des tables locales de gestion intégrée des ressources et du territoire en cas d échec de la procédure de conciliation des différends applicable ; 5 établit un échéancier pour la tenue de la consultation publique visée à l article 57 et prend en compte, dans la préparation des plans, les commentaires transmis par les personnes et les organismes au cours de cette consultation ; 6 procède à la consultation des communautés autochtones affectées par la planification forestière afin de connaître leurs préoccupations relatives aux effets que pourraient avoir les activités planifiées sur leurs activités exercées à des fins domestiques, rituelles ou sociales et les accommode, s il y a lieu ; 7 ajuste les plans, le cas échéant, avant d arrêter la date de leur entrée en vigueur ; 8 établit les prescriptions sylvicoles applicables aux secteurs d intervention planifiés contenus au plan opérationnel en fonction notamment des mesures d harmonisation qu il a retenues ; 9 transmet annuellement, afin d assurer la concordance entre les différentes activitées, le calendrier et la localisation des interventions forestières prévues être réalisées au cours de l année, aux organismes de mise en valeur oeuvrant sur le territoire qui en font la demande et les informe du début des opérations ; 10 rend les plans publics à leur entrée en vigueur.... suite à la page 7 6

7 Argumentaire Dans une démarches de gestion intégrée des ressources, la conciliation est un incontournable. Le ministre doit se réserver la décision finale en cas de différend sur les tables de gestion intégrée des ressources et du territoire. À titre d exemple, dans une région bien connu pour la foresterie et la faune le responsable des forêts au MRNF dit que l aménagement forestier ne tiendra pas compte des terrain de piégeage, des pourvoirie, des zecs, etc. Ce qui démontre que le degrés d ouverture à la gestion intégrée des ressources et du territoire est encore à bâtir Le ministre établit une politique définissant les critères sur la base desquels il peut délimiter des territoires en forêts de proximité afin de favoriser des projets de développement socioéconomique dans une région ou une collectivité donnée. Il consulte préalablement à la délimitation les ministres, les organismes régionaux, les différents détenteurs de droits et gestionnaires de ressources et les communautés autochtones concernés. Cette politique et la délimitation des forêts de proximité sont rendues publiques. Le périmètre de ces forêts est tracé sur des cartes qui sont accessibles sur le site Internet du ministère. Argumentaire Les organismes régionaux seront souvent impliqués directement dans ces projets, la consultation publique doit donc être empreinte de transparence en évitant que le promoteur et ses proches collaborateurs ne soient responsables de la consultation. Les forêts de proximité ne doivent pas être considérées comme une privatisation des ressources du milieu forestier. Par conséquent, la consultation des différents détenteurs de droits et gestionnaires de ressources, avant la délimitation des forêts de proximité, devrait être obligatoire. FTGQ Express Par Philippe Tambourgi Graphisme : Mélinda Morissette 1737, rue Champigny Est Québec (QC) G2G 1A

Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux

Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux Manuel de consultation publique sur les plans d aménagement forestier intégré et les plans d aménagement spéciaux Dernière mise à jour : 15 mars 2016 i Table des matières Introduction 1 Mise en contexte

Plus en détail

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Mémoire présenté par le Consortium pour le développement durable de la forêt gaspésienne lors de la consultation publique tenue le

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

Le droit des Autochtones au Canada Introduction

Le droit des Autochtones au Canada Introduction Le droit des Autochtones au Canada Introduction Les questions relatives au droit des Autochtones peuvent avoir des incidences sur tous les aspects des affaires traitées aux quatre coins du Canada. Avant

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES

GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES GESTION DES CASTORS ET DE LEURS BARRAGES Journée d information technique 21 mars 2012 Pascale Dombrowski Emmanuel Dalpé-Charron Pierre-Yves Collin Andréanne Masson Jean Milette Photo: Pierre-Yves Collin

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT

Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT CCTT CENTRES COLLÉGIAUX DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE Guide de rédaction pour une entente de gestion des CCTT Septembre Pour tout renseignement sur

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État.

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Territoire non organisé de la Municipalité régionale de comté de Pontiac TNO

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Présentation de l entreprise Notre Mission La mission de la SSHG est de fournir les services nécessaires à l aménagement des forêts pour assurer leur renouvellement. Depuis 1978, la Société Sylvicole de

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet

Nos services. Recherche de terrain Évaluation du potentiel Plan d action stratégique Plan d ensemble Approbation municipale Gestion de projet Immobilier Immobilier Chez Planéo Conseil, nous planifions de façon stratégique les projets immobiliers, qu ils soient résidentiels, commerciaux, industriels ou multifonctionnels. Notre expertise en urbanisme,

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE»

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Janvier 2015 Table des matières Introduction 2 Objectifs et principes directeurs du Fonds 3 Qui est admissible au Fonds? 3 Quels types de projets sont financés?

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord. Guide de présentation des projets

Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord. Guide de présentation des projets Programme de mise en valeur des habitats du saumon atlantique de la Côte-Nord Guide de présentation des projets Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES INFORMATIONS GÉNÉRALES... 1 1. Votre organisme est-il admissible?...

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

PLAN D ACTION 2013-2014

PLAN D ACTION 2013-2014 Le cadre d intervention de la SADC Côte-Nord 1 2 Les grands axes du cadre d intervention 1 Les services de soutien aux Les enjeux des collectivités La planification stratégique régionale 3 4 Diagnostic

Plus en détail

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Comité de bassin de la rivière Chaudière Mai 2015 1. Mise en contexte Le COBARIC met à la disposition des associations

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE 26 JANVIER 2016 [Tapez ici] [Tapez ici] [Tapez ici] Mise en contexte La MRC de l Île d Orléans désire soutenir le développement

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DU PROMOTEUR. Appels de propositions pour les unités d aménagement 041-51 et 043-51. Avril 2009

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DU PROMOTEUR. Appels de propositions pour les unités d aménagement 041-51 et 043-51. Avril 2009 Programme relatif à l octroi d un permis autorisant, pour une certaine période, la récolte annuelle de biomasse forestière dans les forêts du domaine de l État Appels de propositions pour les unités d

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS 2 mars 2015 Fonds d investissement en agriculture de la MRC de Bécancour (FIAB) Territoire de la MRC de Bécancour PRÉAMBULE ET MISE EN CONTEXTE Quiconque habite la ruralité

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Fonds de développement des territoires 2015-2016. Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie

Fonds de développement des territoires 2015-2016. Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie Fonds de développement des territoires 2015-2016 Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie Fonds de développement des territoires - Soutien aux projets structurants

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS)

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Guide de demande de financement JUILLET 2015 Table des matières QU EST-CE QUE L ÉCONOMIE SOCIALE?... 5 LES ORGANISMES ADMISSIBLES...

Plus en détail

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA)

Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Stimuler le développement durable de l aquaculture au Canada : Initiative nationale pour des plans d action stratégiques en aquaculture (INPASA) Éric Gilbert Pêches et Océans Canada Atelier OCDE, Avril

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec

Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec BIENVENUE Programme d aménagement intégré par sous-bassin versant de la Fondation de la Faune du Québec Par Marcel Quirion Coordonnateur de projets, Fondation de la faune du Québec Joanne Marchesseault

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

Monsieur Clément Gignac P. 3. 2 074 km². Waswanipi

Monsieur Clément Gignac P. 3. 2 074 km². Waswanipi Monsieur Clément Gignac P. 3 Données techniques de l UAF Superficie de l UAF Superficie forestière productive de l UAF Communauté crie concernée Mandataire de gestion 2 653 km² 2 074 km² Waswanipi Tembec

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

APPEL D OFFRES. Matériel promotionnel. Journées de la persévérance scolaire. (graphisme) 22 novembre 2012

APPEL D OFFRES. Matériel promotionnel. Journées de la persévérance scolaire. (graphisme) 22 novembre 2012 APPEL D OFFRES Matériel promotionnel (graphisme) 22 novembre 2012 Date limite de réception des soumissions : 30 novembre 2012 à 16 h 30 1. L organisation La Conférence régionale des élus (CRÉ) de l Abitibi-Témiscamingue

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE LE BARREAU DU QUÉBEC ET LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010

PROGRAMME AGRI-MARKETING. Formulaire de demande 2009-2010 PROGRAMME AGRI-MARKETING Formulaire de demande 2009-2010 6 avril 2009 1 Demande de financement pour 2009-2010 TABLE DES MATIÈRES A Coordonnées du demandeur et du représentant autorisé.. B Organisations

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE

RAPPORT D AUDIT DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE Analyse de la démarche professionnelle du Forestier en chef du Québec dans le cadre des calculs de la possibilité annuelle de coupe à rendement soutenu pour les années 2008 à 2013 Octobre 2007 2750, Einstein,

Plus en détail

DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS

DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS 2875, boulevard Laurier, bureau 570 Québec (Qc) G1V 2M2 T. 418.780.1360 F. 418.780.1362 DES ENTREPRENEURS ENGAGÉS POUR L AVENIR DE NOS RÉGIONS Qu est-ce que l AETSQ? L AETSQ est une association à but non

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects

Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects Rapport sur les résultats pour l année 2012-2013 Subvention du Programme des coûts indirects a) La définition des coûts indirects de la recherche à l UQAC Selon la Politique relative aux subventions de

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05 1. OBJECTIF Promouvoir le développement professionnel et personnel pour que chacun contribue à l atteinte des objectifs organisationnels, à l amélioration continue de la qualité et de l efficacité des

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention Nom de l école principale où sera réalisé le projet : Titre du projet : CARACTÉRISTIQUES DE LA DEMANDE DE SUBVENTION Pour quel type de projet faites-vous une demande de subvention? Projet TIC Projet de

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UN PROJET 2013-2015

GUIDE DE PRÉSENTATION D UN PROJET 2013-2015 PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ET FORESTIER GUIDE DE PRÉSENTATION D UN PROJET 2013-2015 Agglomération de Longueuil : Boucherville Brossard Longueuil Saint-Bruno-de-Montarville Saint-Lambert UN MILIEU

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable

Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable Vers un nouveau modèle de planification stratégique en développement durable COMMISSION DU BAPE PORTANT SUR LES ENJEUX LIÉS À L EXPLORATION ET L EXPLOITATION DU GAZ DE SCHISTE DANS LE SHALE D UTICA DES

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011 Rapport annuel Exercice se terminant Le 31 mars 2011 N o de cat. M175-2011 ISSN 0229-8473 (Imprimé) ISSN 1927-727X (En ligne) Ce rapport est publié séparément dans les deux langues officielles Demandes

Plus en détail

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX

SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Division de l industrie, du commerce et des services POLITIQUE D ALIÉNATION DES IMMEUBLES INDUSTRIELS MUNICIPAUX Décembre 2010 PRÉAMBULE La Politique d aliénation des

Plus en détail

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux

Cadre de gestion pour le fonds de développement régional (FDR) et guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux 16 septembre 2011 guide à l usage des organismes admissibles pour la présentation de projets régionaux Le présent cadre de gestion précise les règles d attribution du FDR à l égard du financement de projets

Plus en détail

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1 Plan d action ITIEBF en conformité avec la Norme ITIE 1 Chaîne des valeurs Contrats et licences Objectifs Contexte Contraintes de capacité 1. Faire connaître les conventions minières et les licences aux

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature

Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature Réseau International de Forêts Modèles Paysages Partenariats Durabilité Lignes directrices de la déclaration des apports en espèces et en nature www.rifm.net La Trousse d outils pour la création d une

Plus en détail

FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f.

FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f. CURRICULUM VITAE FRÉDÉRICK BLANCHETTE, ing.f. FONCTION Ingénieur forestier CONSULTANTS FORESTIERS DGR INC. ÉTUDES 2006 Université Laval, Québec B.Sc.A. (Aménagement et environnement forestiers) ASSOCIATIONS

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers

PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC. Mars 2008. Autorité des marchés financiers GUIDE DE PRÉSENTATION PORTANT SUR LA CONFORMITÉ D UNE CESSION D ENTREPRISE PAR UN ASSUREUR TITULAIRE D'UN PERMIS AU QUÉBEC Mars 2008 Autorité des marchés financiers Ce document a été produit par la Surintendance

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA (Ébauche, novembre 2007) 1 PARTIES 1.1 L Institution of Engineers of Ireland (Engineers Ireland)

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Anciennement «Politique sur la gestion du budget d immobilisations» adopté par le C.A. le 26 février 2002 Amendé par le C.A. le 3 mai 2011 (résolution

Plus en détail