Loi de Finances 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Loi de Finances 2013"

Transcription

1 Loi de Finances 2013

2 Introduction : LDF 2013, la rétrospective 2

3 Dispositions censurées par le Conseil Constitutionnel La taxe de 75 % sur les très haut revenus d activité est censurée Les prélèvements opérés en 2012 sur les revenus de capitaux mobiliers conservent leur caractère libératoire Le sur-plafond global des niches fiscales applicable en présence d investissements outre-mer et de Sofica est fixé à Il est censuré pour la fraction proportionnelle égale à 4 % du revenu imposable Le nouveau régime d imposition des plus-values immobilières est déclaré inconstitutionnel en ce qui concerne une différence d imposition des terrains à bâtir et les autres bien immobiliers La mise en place d un abattement exceptionnel de 20 % sur les plus-values nettes imposables limité aux seules cessions réalisées du 1er janvier au 31 décembre 2013 concernant des biens et droits immobiliers autres que des terrains à bâtir 3

4 Calcul de l Impôt sur le Revenu (IR) 2012 (1/2) Barème (CGI Art. 197) : Barème progressif de l imposition des revenus non revalorisé Décote (CGI Art. 197) : La Décote passe à 480 et bénéficie aux contribuables dont la cotisation de l impôt est de 960 maximum Tranche marginale à 45% (CGI Art. 197) : Création d une tranche marginale supplémentaire à 45% partir de par part Barème applicable: Barème de l IR sur les revenus de 2012 (IR 2013) Revenu imposable pour 1 part N excédant pas % De à ,5% De à % De à % De à % Supérieur à % 4

5 Calcul de l Impôt sur le Revenu (IR) 2012 (2/2) Plafonnement des effets du quotient familial (CGI Art. 197) : 2000 par demi-part additionnelle Plafonnement de la déduction forfaitaire de 10% pour frais professionnels (CGI Art. 83) : Abaissement du plafond de déduction à Evaluation des frais réels; Double plafonnement (CGI Art. 83) : - Le barème des frais kilométriques plafonné à 7CV fiscaux - Les dépenses réelles engagées ne pourront pas excéder le montant admis en déduction en application du barème à distance parcourue identique, plafonné à 7CV fiscaux 5

6 Plafonnement global : Investissements à partir du 1 er janvier 2013 Plafonnement global des niches fiscales (CGI Art A) Plafond Girardin (CGI Art. 199 undecies A-B-C Art A) Plafond Sofica (CGI Art. 199 unvicies Art 238 bis HE) Réduction Malraux (CGI Art. 199 tervicies) Exclusion du plafonnement global Niches fiscales 2013 Souscription au capital de Sofica Souscription au capital de PME Souscription au capital de TPE (reportable sur les 5 années suivantes) Souscription de parts de FIP/FCPI Dépenses dans le secteur de la forêt LMNP Censi-Bouvard Investissement immobilier locatif Duflot Investissements outre-mer Travaux sur les objets classés monuments historiques Dépenses de protection d espaces naturels Emploi d un salarié à domicile Frais de garde des enfants Intérêts des prêts étudiants Prime pour l emploi 6

7 Revenu de capitaux mobiliers Prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) (CGI Art. 117 quater Art. 125 A) : Suppression de l option au PFL sauf : Les dividendes et produits de placement à revenu fixe sont imposés au barème progressif PFL produits de placements à taux fixe modestes (CGI Art. 125 A) : Option possible pour le PFL (24%) pour les foyers fiscaux percevant maximum 2000 /an d intérêt issus de placements à revenu fixe Abattement fixe à l IR sur dividendes (CGI Art. 158) : Suppression de l abattement fixe (l abattement de 40% est maintenu) Acompte à l IR (CGI Art. 117 quater Art. 193) : Acompte à l IR prélevé à la source, pour les revenus de source Française des personnes domiciliées en France au taux de : - 21% pour les dividendes - 24% pour les produits de placement à revenu fixe (Acompte imputable sur l IR dû au titre de l année de perception des revenus, l excédant sera restitué) Dispense de l acompte sur le revenu (CGI Art. 242 quater) : Possibilité d être dispensé en fonction du revenu fiscal de référence (N-2) Demande effectuée avant le 30 Novembre de l année N-1(31 Mars 2013 pour les revenus 2013) 7

8 Plus-values mobilières (1/2) Taxation de la plus-value mobilière Générale et de droits sociaux (CGI Art. 200 A) Régime de plein droit (CGI Art. 200 A CGI Art A) Régime sur Option (CGI Art A) Augmentation du taux de taxation des plus-values de cession à 24% (contre 19%) Imposables au barème progressif de l IR sauf PEA, BSPCE et entrepreneur et assimilés Abattement (IR) pour une détention sur les gains nets de cession: - 20% pour une détention entre 2 et 4 ans - 30% pour une détention entre 4 et 6 ans - 40% pour une détention d au moins 60 mois Les personnes qui ont la qualité d entrepreneur conservent sur option le taux de 19% 8

9 Plus-values mobilières (2/2) Départ en retraite des chefs d entreprises soumises à l IS (CGI Art D ter / Art. 223 sexies): Prorogation du dispositif d exonération jusqu au 31 décembre 2017 Sont concernées: - Les plus-values professionnelles - Les titres de sociétés non soumises à l IS dans laquelle le contribuable exerce une activité professionnelle Plus-value exonérée retenue pour le calcul du Revenu Fiscal de Référence et pour le calcul de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus 9

10 Plus values professionnelles Les nouvelles mesures fiscales de lois de finances pour 2013 et rectificative pour 2012 : Le régime d imposition des plus values professionnelles n a subi aucune modification Les régimes d imposition des plus values sur cessions de valeurs mobilières sont nombreux mais ne s éloignent pas des dispositifs anciens en cas de transmission d entreprise. Les régimes applicables aux transmissions à titre gratuit n ont pas changé

11 Le régime optionnel du prélèvement libératoire de 19 % des associés dirigeants La société dont les titres sont cédés doit exercer une activité opérationnelle ou être une holding animatrice Les titres ou droits détenus par le cédant, directement ou par personne interposée ou par l'intermédiaire du conjoint, de leurs ascendants et descendants ou de leurs frères et sœurs, doivent Avoir été détenus de manière continue au cours des cinq années précédant la cession Avoir représenté, de manière continue pendant au moins deux ans au cours des dix années précédant la cession, au moins 10 % des droits de vote ou des droits dans les bénéfices sociaux Représenter au moins 2 % des droits de vote ou des droits dans les bénéfices sociaux de la société à la date de la cession. Le contribuable doit avoir exercé au sein de la société, de manière continue au cours des cinq années précédant la cession, une des fonctions de direction ouvrant droit à l'exonération des biens professionnels en matière d'isf (ou de salarié).

12 Fiscalité immobilière Taxe sur les logements vacants qui concerne (CGI Art. 232) : - Les logements vacants depuis plus d un an - Les logements dont la durée de d occupation est inférieure à 90 jours consécutifs - Les logements situés dans certaines agglomérations de plus de habitants Augmentation des taux : 12,5% la première année d imposition sur la valeur locative annuelle 25% à compter de la deuxième année sur la valeur locative annuelle Nouvelle taxe sur les plus-values immobilières - Concerne les P-V > (entre 2% et 6% en fonction du montant de la plus-value) - Vient s ajouter à l imposition forfaitaire de 19% augmentée des prélèvements sociaux (15,5%) Crédit d impôt pour les dépenses de travaux prescrits par un Plan de Prévention des Risques Technologiques (CGI Art. 200 quater A) : - Augmentation du taux à 40% (30% avant) ; taux applicable pendant une période de 2 ans ( ) 12

13 Régimes de défiscalisation à l IR (non immobilier) Réduction pour souscription au capital de TPE (CGI Art. 199 terdecies-0 A) : - Prorogation du dispositif aux souscriptions réalisées jusqu au 31 décembre Réduction d impôt excédant le plafond à est reportable sur l IR des 5 années suivantes (textes antérieurs) Exception : Remise en cause de la réduction si remboursement des apports dans les 5 ans suivant la souscription si entreprise solidaire FIP/FIP Corse et Outre mer FCPI (CGI Art. 199 terdecies-0 A) : - Prorogation du dispositif aux souscriptions réalisées jusqu au 31 décembre Délai global d investissement des fonds : 24 mois contre 16 mois auparavant 13

14 Régimes de défiscalisation immobiliers à l IR Censi-Bouvard (CGI Art. 199 sexvicies) : Prorogation du dispositif jusqu au 31 décembre 2016 sans condition Scellier (CGI Art. 199 septvicies) : Maintien du dispositif pour les investissements : Ayant un engagement de réalisation avec une date certaine signé au plus tard le 31/12/2012 Ayant étés actés au plus tard au 31 mars 2013 Si contrat de réservation : plafonnement global de Si promesse synallagmatique : plafonnement global % Duflot : Création d un nouveau régime de défiscalisation en immobilier neuf ou assimilé reprenant certaines caractéristiques du Scellier intermédiaire Taux de 18% sur 9 ans (Assiette maximum de avec plafonnement au m²) Cumulable avec un investissement Scellier réalisé en

15 Régimes de défiscalisation immobiliers à l IR : La Loi Duflot Principes clés : Applicable aux acquisitions réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 Engagement de location : 9 ans Réduction d IR : 18 % en métropole, 29 % en Outre-Mer Zones : A, A bis et B1. La zone B2 est éligible sur agrément préfectoral au cas par cas Plafonnement annuel à , au maximum 2 acquisitions par an Plafonnement de loyers : environ 80 % du loyer de marché Plafonnement de ressources du locataire en fonction de la localisation et du type de logement Impossibilité de louer à un membre du foyer fiscal Condition d éco-construction Réduction fiscale soumise au plafonnement global des niches : en

16 ISF (1/2) Barème (CGI Art. 885 U) : Rétablissement d un barème progressif proche de celui de l ISF 2011 Tranches Taux Jusqu à % De à ,50% (Vs 0,55%) De à ,70% (Vs 0,75%) De à (Vs ) 1,00% De à (Vs ) 1,25% Au-delà de (Vs ) 1,5% (Vs 1,65%) VS xx%: Anciens seuils et taux du barème ISF

17 ISF (2/2) Assiette ISF (CGI Art. 885 G quater) : Elargissement de l assiette taxable: les dettes contractées pour des biens qui ne sont pas pris en compte à l actif ne sont pas déductibles au passif (biens exonérés, nue-propriété) Réduction pour charges de famille (CGI Art. 885 V) : Suppression de la réduction Plafonnement (CGI Art. 885 V bis) : Réintroduction d un plafonnement de 75% (85% en 2011) non limité dans ses effets (contrairement à celui de 2011) Réduction pour souscription au capital de PME (CGI Art v bis) : Remise en cause de la réduction si remboursement des apports dans les 5 ans suivants la souscription lorsqu il s agit d une entreprise solidaire (ISF 2014) Obligations déclaratives (CGI Art. 885 W) : Cette obligation simplifiée concerne les redevables dont le patrimoine est inférieur à 2.57 millions d 17

18 Impôt sur les Sociétés (IS) (1/2) Plafonnement global des charges financières (CGI Art. 212 bis) : Limitation de la déductibilité par les sociétés soumises à l IS des Charges Financières Nettes (CFN) à hauteur de : - 85% des CFN pour les exercices clos au 31 décembre 2012 et en % des CFN pour les exercices ouverts à partir du 1er janvier 2014 Limitation applicable si montant total CFN > 3M Report en avant des déficits IS (CGI Art. 209) : Abaissement de la part variable du plafonnement à 50% (au lieu de 60% précédemment) et majoration de la part fixe (1M ) du montant des abandons de créances consentis dans certaines conditions aux entreprises en difficultés Contribution exceptionnelle (CGI Art. 235 ter ZAA) : Prorogation de la contribution jusqu aux exercices clos au 30 décembre 2015 Cession titres de participation par les entreprises à l IS (CGI Art. 219) : Quote-part des frais et charges passe de 10 % à 12% (calculée sur le montant brut des plus-values réalisées) Crédit d impôt recherche (CGI Art. 244 quater B) : Suppression des taux majorés 18

19 Impôt sur les Sociétés (IS) (2/2) Obligations déclaratives : Cette obligation simplifiée concerne les redevables dont le patrimoine est inférieur à 2.57 millions d Crédit d impôt emploi-compétitivité CICE (Art 66. LDFR 2012) - Bénéficiaires : Entreprises imposées d après leur bénéfice réel employant du personnel salarié et certaines entreprises exonérées d IS (entreprises nouvelles, entreprises implantées en ZFU) - Assiette : Montant brut des rémunérations soumises aux cotisations de Sécu versées aux salariés au cours de l année civile et n excédant pas 2,5 fois le SMIC calculés sur la base de la durée légale du travail Attention : Les rémunérations supérieures à ce montant n ouvrent pas droit au CICE - Taux : 4% pour les rémunérations versées en % à partir de 2014 Crédit imputable sur l IR ou l IS dû par l entreprise au titre de l année au cours de laquelle les rémunérations prises en compte ont été versées - Crédit excédentaire reportable pendant les 3 années suivantes 19

20 Prélèvements sociaux et cotisations sociales CSG déductible (CGI Art. 154 quinquies) : Abaissement à 5,1% du taux de la déductibilité contre 5,8% Stock-options / régime fiscal (CGI Art. 163 bis C Art. 200 A) : Le gain de levée d option est imposé au barème progressif + 8% de prélèvements sociaux Attributions d actions gratuites / régime fiscal (CGI Art. 200 A) : Le gain d acquisition est imposé au barème progressif + 8% de prélèvements sociaux Stock-options et attribution d actions gratuites / régime social (CSS Art. L Art L ) : Suppression de la période d indisponibilité ou de conservation En cas de notification du plan à l URSSAF: exonération de cotisations sociales, paiement de la cotisation salariale de 10% (attribuées depuis le 16/10/2007) En cas de plan non qualifié socialement: imposé comme un salaire (cotisations sociales) 20

21 Cotisations sociales T.N.S. 43,21% 48,23% 25,77% 28,63% 21,61% 21,61% 20,85% 13,83% Jusqu'à 1PASS De 1 à 3 PASS De 3 à 5 PASS Au-delà de 5 PASS

22 Cotisations sociales T.N.S. Rémunération Cotisations 2012 Cotisations 2013 Augmentation % % % % %

23 Cotisations sociales T.N.S. Intégration de certains dividendes dans la base des cotisations sociales Dividendes versés au T.N.S., leur conjoint et enfants mineurs, s ils sont supérieurs à 10% du capital + solde moyen des comptes courants Part < à 10% : soumise à l IR + CSG à 15.5% Part > à 10% : soumise à cotisations sociales (déductibles de la base d imposition) puis à l IR (pas de CSG à 15.5%)

24 TVA Hausse des taux TVA au 01/01/ % => 5% 7% => 10% 19.6% => 20%

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013.

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013. JURIDIQUE F O C U S INFORMATIONS LEGISLATIVES Imposition des plus-values des particuliers sur les transmissions OCTOBRE 2012 Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans

Plus en détail

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T LOIS DE FINANCES 2013 C N A D A 1 8 J A N V I E R 2 0 1 3 - F r é d é r i c P A R R A T 1 CONTEXTE Dette publique 1.800 M (90 % du PIB) Charge de la dette : 47 M en 2013 Croissance économique : 0 % en

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013

Estimation de votre impôt sur les revenus 2013 Estimation de votre impôt sur les revenus 213 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 2 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes viagères

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers -

OPTIMISATION FISCALE. - Particuliers - OPTIMISATION FISCALE Aide-mémoire Fiscalité 2013 - Particuliers - Ce qu il faut retenir en matière de fiscalité de l impôt sur le revenu et de l impôt de solidarité sur la fortune. Abréviations utilisées

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2011

LOI DE FINANCES POUR 2011 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de finances pour 2011 n 2010-1657 a été publiée au Journal Officiel du 30 décembre 2010 et est entrée en vigueur le 1 er janvier 2011. Si cette loi ne comporte pas de grande

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Note d information du mois de Janvier 2013 BONNE ANNEE 2013 ET BONNE PROSPERITE! En ce début d année, l actualité est riche en modifications qui impactent lourdement aussi bien la fiscalité que le social.

Plus en détail

Impôt sur le revenu. L. fin. 2011, adoptée le 15 déc. 2010, art CALCUL DE L IMPÔT

Impôt sur le revenu. L. fin. 2011, adoptée le 15 déc. 2010, art CALCUL DE L IMPÔT 6 CALCUL DE L IMPÔT Limitation de certains avantages fiscaux Études F-10 550, F-10 625, F-10 645, F-10 655, F-10 668, F-10 670, F-10 675, F-10 677, F-10 770, F-10 775, F-10 780, F-10 785, F-10 795, F-10

Plus en détail

Actualité des lois de finances

Actualité des lois de finances Actualité des lois de finances Janvier 2013 1 Direction Juridique, Fiscale, Conformité Contexte : état des lieux des comptes publics de la France La loi de finances pour 2013 a pour objectif de ramener

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Sommaire Loi de finances pour 2017 et loi de finances rectificative pour 2016 Présentation... 5 Introduction... 15 Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Fiche 1 : Indexation du barème de l IR et revalorisation

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas)

Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas) Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas) Membres des organes de direction de SA SA classique : Directeur général Directeurs généraux délégués Président du conseil

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème

IMPÔT SUR LE REVENU. Actualisation du barème IMPÔT SUR LE REVENU Actualisation du barème La loi revalorise les tranches du barème de 2,9 % afin de tenir compte de la hausse des prix hors tabac. Les taux d imposition ne sont en revanche pas modifiés.

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

Le plafonnement à 85% puis à 75% des charges financières nettes s applique après la réintégration éventuelle :

Le plafonnement à 85% puis à 75% des charges financières nettes s applique après la réintégration éventuelle : 17 janvier 2013 La loi de finances pour 2013 et la 3ème loi de finances rectificative pour 2012 prévoient un ensemble de mesures adoptées dans le but de redresser les finances publiques et qui ont trait

Plus en détail

LA FINANCIERE MANSART

LA FINANCIERE MANSART Fiscalité de la cession d entreprise : La réforme attendue Avec nos partenaires Nadine Mansart Rousseau, le 19 Nov.2013 RAPPEL DES DISPOSITIFS ACTUELS REGIME DE DROIT COMMUN DEPUIS LE 1 ER JANVIER 2013:

Plus en détail

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009

Réunion HEC Patrimoine 9 mars 2009 Groupement HEC Patrimoine ACTUALITE FISCALE 2009 12, rue Lalo 75116 PARIS Tél.: 01 47 20 45 75 Fax: 01 47 20 45 39 c.scheer@scheer-avocats.com (direct) cabinet@scheer-avocats.com SOMMAIRE 1. Les nouvelles

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014

Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Les principales dispositions de la loi de finances rectificative pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2014 Désignation du dispositif Dispositif antérieur Nouveau dispositif Taxe sur les

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La cession de titres de société

FICHE PRATIQUE La cession de titres de société FICHE PRATIQUE La cession de titres de société Qu appelle-t-on cession de titres sociaux? C est l acte par lequel un cédant, personne physique ou morale, vend les titres qu il détient dans le capital d

Plus en détail

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010

La Contribution Economique Territoriale. Réunion d information. 29 mars 2010 La Contribution Economique Territoriale Réunion d information 29 mars 2010 Bref rappel historique Applicable depuis le 1 er janvier 1976, la taxe professionnelle est venue se substituer à la patente. Son

Plus en détail

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014

EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 EVOLUTIONS FISCALES EN 2014 SOMMAIRE Revenus des ménages Le logement TVA et fiscalité verte Le patrimoine REVENUS DES MÉNAGES L avantage fiscal lié au quotient familial sera plafonné à 1.500 euros par

Plus en détail

Guide méthodologique Plus-values réalisées à compter du 1 er janvier 2006 en cas de transmission d entreprise quel régime d exonération?

Guide méthodologique Plus-values réalisées à compter du 1 er janvier 2006 en cas de transmission d entreprise quel régime d exonération? Guide méthodologique Plus-values réalisées à compter du 1 er janvier 2006 en cas de transmission d entreprise quel régime d exonération? Remarque préliminaire L exonération applicable aux PME soumise à

Plus en détail

Mesures en matière d impôt sur le revenu

Mesures en matière d impôt sur le revenu principales mesures de la loi de finances pour 2009, la loi de finances rectificative pour 2008 Vous trouverez ci-joint les principales mesures fiscales contenues dans la Loi de finances pour 2009 et la

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine

Les Arènes du Patrimoine Les Arènes du Patrimoine LA FISCALITÉ DE L ENTREPRISE ET DU PARTICULIER: Comment tirer parti des nouvelles mesures 2013? Les mesures 2013 à connaître pour vous- même et votre entreprise. Les nouvelles

Plus en détail

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue.

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue. LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES Introduction Lors de la cession d une immobilisation inscrite à l actif d une entreprise (vente, donation, destruction, mise au rebut, ), cette dernière

Plus en détail

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME

DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME DISPOSITIFS INCITATIFS A LA SOUSCRIPTION AU CAPITAL DES PME Introduction - Une réduction IRPP - Une réduction ISF - Une atténuation des plus values : - Un dispositif d abattement renforcé - Les PEA Introduction

Plus en détail

Cas pratique : Famille CHAUDANSON

Cas pratique : Famille CHAUDANSON Cas pratique : Famille CHAUDANSON M. CHAUDANSON Philippe est chef d entreprise individuelle implantée à Teyran (Hérault). Marié, M. CHAUDANSON est père de trois enfants : Eric, dix-sept ans ; Marie, treize

Plus en détail

FCPI - FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION

FCPI - FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION FCPI FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION Date de mise à jour : 09/06/2016 La souscription de FIP permet de réduire son impôt sur le revenu ou son impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Sous

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2016 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2016... p.5 1 - IMPÔT SUR LE REVENU... p.7 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE... p.9 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS... p.10 4 - PLUS-VALUES

Plus en détail

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Direction des Affaires Fiscales 2 décembre 2011 PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Déductibilité des charges financières Les charges

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances

Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de finances Manuel DCG 4, Droit fiscal Emmanuel Disle, Jacques Saraf Nathalie Gonthier-Besacier et Jean-Luc Rossignol Principales modifications apportées par la loi de finances rectificatives pour 2015 et la loi de

Plus en détail

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style

Revenus de la location et détention immobilière. Click to edit Master subtitle style Revenus de la location et détention immobilière Click to edit Master subtitle style Point de cours: Revenus fonciers Les revenus fonciers sont les revenus que le contribuable tire de la location nue d

Plus en détail

Supplément spécial Loi de Finances

Supplément spécial Loi de Finances La Lettre #Supplément de janvier 2017 Supplément spécial Loi de Finances COUP DE SURLIGNEUR DUO SUR LES DISPOSITIONS IMPORTANTES DES LOIS DE FINANCES POUR 2017 ET SUR QUELQUES DISPOSITIONS DES LOIS DE

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire du bâtiment par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation de l usufruit

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016

ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 ELUS LOCAUX RETENUE A LA SOURCE - INDEMNITES DE FONCTION 2016 A COMPTER DU 1 ER JUILLET 2016 Références Article 47 de la Loi n 92-147 du 31/12/92 de finances rectificative pour 1992 (J.O. du 5/01/1993)

Plus en détail

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions

SOMMAIRE. Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions SOMMAIRE Réforme fiscale : le particulier Nouveau barème IR Bouclier fiscal Donations successions Réforme fiscale : l'entreprise IFA Crédit d'impôt recherche Taxe professionnelle Dépréciation des titres

Plus en détail

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine

Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Focus : François Hollande président, ce qui va changer pour vos impôts et votre patrimoine Juin 2012 Le Particulier n 1074, article complet François Hollande est devenu le nouveau président de la République.

Plus en détail

Madame Paule COMTE et Monsieur Jean COMTE Départ à la retraite

Madame Paule COMTE et Monsieur Jean COMTE Départ à la retraite DOSSIER PATRIMONIAL Madame Paule COMTE et Monsieur Départ à la retraite Etude réalisée le 02/01/2016 Situation arrêtée au 02/01/2016 Par votre Consultant Patrimonial : Marc DURAND DOSSIER PATRIMONIAL PATRIMOINE

Plus en détail

Impôt sur le revenu 2012

Impôt sur le revenu 2012 Impôt sur le revenu 2012 1. Le principe Si vous avez plus de 18 vous devez déclarer tous les ans votre revenue si vous remplissez certaines conditions : Votre foyer fiscal est situé en France, ou votre

Plus en détail

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance

Plan de l atelier. Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Plan de l atelier Le cabinet Axyne Finance Le contexte macro-économique actuel Laurent CORNET Eric BORIAS Associés fondateurs Axyne Finance Les solutions d investissement immobilier : Panorama des dispositifs

Plus en détail

FISCA C LI L TÉ T DES PA P RT R I T CU C LI L ERS Me M su s res s c o c n o ce c rnan a t l i m i pôt ô s u s r le revenu - 3 -

FISCA C LI L TÉ T DES PA P RT R I T CU C LI L ERS Me M su s res s c o c n o ce c rnan a t l i m i pôt ô s u s r le revenu - 3 - ACTUALITÉ FISCALE 28/02 02/20132013 Cegecoba - Assaprol Jean LISSARRAGUE -1- FISCALITÉ DES PARTICULIERS -2- FISCALITÉ DES PARTICULIERS Mesures concernant l impôt sur le revenu -3- FISCALITÉ DES PARTICULIERS

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

2016 SAS SYNTHESE FINANCE

2016 SAS SYNTHESE FINANCE ACTUALITES FISCALES 2016 Sujets abordés : Actualités Impôt sur le revenu ; Actualités Réductions d impôt ; Actualités Valeurs mobilières ; Actualités Epargne salariale ; Actualités Cessions d entreprise.

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE

RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE RECAPITULATIF DES DÉCISIONS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL RELATIVE A L EXIGENCE D UN IMPOT NON CONFISCATOIRE Source L impôt confiscatoire par Pierre Léonard Rouzaud DATE DE LA NUMÉRO DE LA ARTICLES DISPOSITIONS

Plus en détail

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012.

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Ce texte comporte notamment : - l abrogation de la TVA dite «sociale», - l instauration

Plus en détail

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable BECOM GROUPE Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable La Retraite chiffrée Quels seront mes revenus à la retraite? Ai-je constitué un capital suffisant? Quelle sera la

Plus en détail

Présentation du 2 février 2016 www.credit-agricole.com

Présentation du 2 février 2016 www.credit-agricole.com Fiscalité des valeurs mobilières en 2016 Présentation du 2 février 2016 www.credit-agricole.com Avertissement Cette publication reflète l opinion de Crédit Agricole S.A. à la date de sa publication, sauf

Plus en détail

Projet de loi de finances pour 2013

Projet de loi de finances pour 2013 1 Présentation du projet de loi de finances pour 2013 Minefi, Dossier de presse, 28 sept. 2012 Projet n 235, enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 septembre 2012 1. Le projet de loi

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

FIP FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE

FIP FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE FIP FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE Date de mise à jour : 09/06/2016 La souscription de FIP permet de réduire son impôt sur le revenu ou son impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Sous réserve de

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com N 56 Janvier 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64

Plus en détail

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011

LETTRE FISCALE. Point de vue d experts JUILLET 2011 Point de vue d experts LETTRE FISCALE JUILLET 2011 Nous vous commentons la loi de finances rectificative pour 2011 réformant la fiscalité du patrimoine, définitivement adoptée le 6 juillet 2011. Nouveautés

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2001 Imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2001 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT

APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR (N 403) AMENDEMENT Amendement permettant l'application des dispositions des deux derniers alinéas de l'article 99 du Règlement APRÈS ART. 24 N 409 ASSEMBLÉE NATIONALE 4 décembre 2012 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

LOI EN FAVEUR DES PME

LOI EN FAVEUR DES PME N 109 - FISCAL N 10 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2005 LOI EN FAVEUR DES PME La loi du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises contient plusieurs mesures

Plus en détail

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours)

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les particularités d assiette de l impôt sur les sociétés...

Plus en détail

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cadre dirigeant, entrepreneur, profession libérale, artisan... Les problématiques diffèrent ; les solutions aussi. Pour chacun, les pistes pour

Plus en détail

Source : La loi de finances pour 2013 (n , 29 décembre 2012) a été publiée au Journal Officiel du 30 décembre 2012.

Source : La loi de finances pour 2013 (n , 29 décembre 2012) a été publiée au Journal Officiel du 30 décembre 2012. Il avait été promis la réforme qui consacrerait l égalité des citoyens devant l impôt. La LF 2013 a été le symbole d un cafouillage rarement constaté à propos d une loi de finances. Tout d abord le gouvernement

Plus en détail

FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE

FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE Réf : 91 FORMATION ENVIRONNEMENT FISCAL DU PATRIMOINE Contenu Ce parcours de formation est principalement destiné aux professionnels de l immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque et de l assurance.

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 IMPÔT SUR LE REVENU GÉNÉRALITÉS Revalorisation du barème 2014 : + 0,1 % Barème CGI. art. 197 Art. 2 de la LF 2016 Revenu

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1

DISPOSITIF SCELLIER. LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 LA REDUCTION D IMPOT PAR L INVESTISSEMENT LOCATIF Dispositif «Scellier» 12/01/09 - Page 1 Une réduction d impôt de 25% à 37% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2009 et 2010.

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

I. Fiscalité des entreprises

I. Fiscalité des entreprises NOTE D INFORMATION 2013/24 du 28 novembre 2013 FISCAL : Projets : Loi de finances rectificative pour 2013 Adopté en Conseil des ministres le 13 novembre, le projet de loi de finances rectificative pour

Plus en détail

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés

Plus-value liée à la vente de titres de sociétés Impôts : ce qui change pour vous en 2014 Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 08/01/2014 Dernière mise à jour de la fiche : 08/01/2014 Loi de Finances

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances

NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010. FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances NOTE D INFORMATION 2010/04 Du 11/03/2010 FISCAL : La réforme de la TP SOCIAL : Les chèques-vacances I Les chèques vacances A- Rappel des nouvelles règles 1) La loi du 22 juillet 2009 a supprimé la condition

Plus en détail

GUIDE DECLARATIF MONUMENTS HISTORIQUES OU AGREES

GUIDE DECLARATIF MONUMENTS HISTORIQUES OU AGREES GUIDE DECLARATIF MONUMENTS HISTORIQUES OU AGREES Arnaud JAMIN - Cabinet FIDAL 10 mars 2006 IR 2005 La déclaration d ensemble des revenus 2005, et ses déclarations annexes, doit être déposée avant le 31

Plus en détail

> Sommaire. Impôt sur le revenu. Réduction et crédit d impôt. Transmission. IV Fiscalité des entreprises

> Sommaire. Impôt sur le revenu. Réduction et crédit d impôt. Transmission. IV Fiscalité des entreprises Synthèse des principales évolutions fiscales 2017 > Sommaire I Impôt sur le revenu II Réduction et crédit d impôt III Transmission IV Fiscalité des entreprises La Loi de Finances pour 2017 a été publiée

Plus en détail

Les Webinaires Cortal Consors

Les Webinaires Cortal Consors Les Webinaires Cortal Consors Comprendre pour mieux décider des rendez-vous pédagogiques des échanges avec des experts des conférences en ligne ISF : POURQUOI INVESTIR DANS UN FIP? ISF : un impôt en pleine

Plus en détail

Comment assainir les capitaux propres de ma société?

Comment assainir les capitaux propres de ma société? 58. Comment assainir les capitaux propres de ma société? Si votre société subit des pertes récurrentes, sources de difficultés, vous aurez peutêtre à rechercher des moyens pour assainir la situation bilantielle

Plus en détail

1. L imposition des résultats

1. L imposition des résultats 1. L imposition des résultats de l entreprise ÿ Rappels de cours L entreprise ainsi nommée correspond à l entité économique. Il peut s agir d une entreprise individuelle comme d une société. L activité

Plus en détail

LOIS DE FINANCES POUR 2015

LOIS DE FINANCES POUR 2015 Références : 30/10/14 et 27/11/14 LOIS DE FINANCES POUR 2015 MES AMIS PROFITEZ TANT QUE VOUS POUVEZ. ENCORE!!!! PRESENTATION DES OBJECTIFS 2015 STABILISATION RELATIVE DES PRELEVEMENTS SUR LES MENAGES BAISSE

Plus en détail

Réduction d ISF et souscription au capital de PME

Réduction d ISF et souscription au capital de PME Réduction d ISF et souscription au capital de PME Les contribuables qui souscrivent au capital d une PME soit directement, soit par l intermédiaire d un holding ou de fonds (FIP ou FCPI), peuvent bénéficier

Plus en détail

RÉUNION AVIGNON JEUDI 12 FEVRIER 2015

RÉUNION AVIGNON JEUDI 12 FEVRIER 2015 RÉUNION AVIGNON JEUDI 12 FEVRIER 2015 1 2 1 CICE Crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi (CICE) MODE D EMPLOI 1. Entreprises bénéficiaires 2. Salariés concernés 3. Base du crédit d impôt 4. Taux

Plus en détail

Présentation Loi de Finances 2011

Présentation Loi de Finances 2011 Présentation Loi de Finances 2011 Association Athélia Entreprendre Hôtel IBIS Mardi 1 er Février 2011 Intervenante : Florence Estienne Sumatra Patrimoine Présentation de la Loi de Finances 2011 I.Mesures

Plus en détail

Dossier sur les prélèvements fiscaux et sociaux. sur le capital investi en actions et obligations. Association Nationale des Sociétés par Actions

Dossier sur les prélèvements fiscaux et sociaux. sur le capital investi en actions et obligations. Association Nationale des Sociétés par Actions Dossier sur les prélèvements fiscaux et sociaux sur le capital investi en actions et obligations Avril 2015 Association Nationale des Sociétés par Actions 39 rue de Prony 75017 Paris Tél. 01 47 63 66 41

Plus en détail

Fiche conseil COMMENT SONT TAXEES LES PLUS VALUES EN CAS DE CESSION D ENTREPRISE?

Fiche conseil COMMENT SONT TAXEES LES PLUS VALUES EN CAS DE CESSION D ENTREPRISE? COMMENT SONT TAXEES LES PLUS VALUES EN CAS DE CESSION D ENTREPRISE? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales

Plus en détail

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations

VILLARCHIPEL - Vous avez rêvé d elle. - II) Informations complémentaires concernant notamment les déductions dans le cadre de la locations Girardin SOMMAIRE - I) Pour les particuliers - 1) Taux de défiscalisation en location dite «plafonnée» - 2)Taux de défiscalisation en louant sans restriction de loyer ou de revenus - II) Informations complémentaires

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville N La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 16-06 en date du 17/06/16. Elle peut être obtenue gratuitement auprès de la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 D-5-04 N 117 du 23 JUILLET 2004 REVENUS FONCIERS. REGIME D IMPOSITION SIMPLIFIE. EXTENSION DU CHAMP D APPLICATION AUX DETENTEURS DE CERTAINES

Plus en détail

L'imposition des bénéfices

L'imposition des bénéfices L'imposition des bénéfices A jour de juin 2016 I- L imposition des bénéfices réalisés par un professionnel exerçant son activité sous une forme sociétale Une société peut être soumise soit à l impôt sur

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-360-30-10-20150611 DGFIP IR - Réductions d impôt sur le revenu en

Plus en détail

LOI DE FINANCES Intervention de L.TIBERGHIEN

LOI DE FINANCES Intervention de L.TIBERGHIEN 1 16/01/2015 2 LOI DE FINANCES 2015 Intervention de L.TIBERGHIEN 3 Sommaire Fiscalité des particuliers Fiscalité immobilière Fiscalité entreprise 4 Fiscalité des particuliers 5 Fiscalité des Particuliers

Plus en détail

PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE

PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 25 octobre 2016 PROJET DE LOI DU PAYS DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE Réforme de l IRPP : Diminuer les impôts des Calédoniens pour relancer la consommation. Le gouvernement

Plus en détail

Le remboursement du capital aux actionnaires

Le remboursement du capital aux actionnaires Le remboursement du capital aux actionnaires IACF - Paris, le 13 janvier 2015 Vincent Agulhon Pascal Coudin Pierre-Henri Durand Jean-Yves Mercier I. Révolution du traitement des rachats de titres propres

Plus en détail

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS

LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF «SCELLIER» POUR LES LOGEMENTS EN VEFA ET NEUFS LE DISPOSITIF SCELLIER, C EST : Une réduction d impôt de 13 % à 32% du prix de revient de l investissement, pour les acquisitions en 2011. Une

Plus en détail

2eme Loi de finances rectificative pour 2014

2eme Loi de finances rectificative pour 2014 Note d information du mois de Janvier 2105 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prosperité 2eme Loi de finances rectificative pour 2014 Les allègements fiscaux en fonction des différentes

Plus en détail

Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours)

Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours) Un revenu catégoriel : les revenus de capitaux mobiliers (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Définition des RCM... 4 Les revenus imposables... 4 Classification des RCM...

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2006

LOI DE FINANCES POUR 2006 SYNHORCAT JANVIER 2006 LOI DE FINANCES POUR 2006 (Loi n 2005-1719 du 30 décembre 2005 parue au JO du 31/12/2005) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2005 (article 2, I) Pour

Plus en détail