ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix."

Transcription

1 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Les solutons Vallant Pour dépasser la performance La satsfacton de fare le bon chox.

2

3 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Eco-concepton et Etquetage énergétque Vallant vous accompagne En décembre 2007, l Unon Européenne a approuvé de nombreuses mesures lées à l énerge et à la protecton de l envronnement connues sous le nom d ErP (Energy related Product). Un objectf clé de l ErP est la mse en place d actons contrbuant à la réducton sgnfcatve à l échelle européenne des émssons de CO 2 d c L ErP se compose de deux drectves, chacune d elles engendrant un règlement : Le règlement éco-concepton fxe des exgences d effcacté énergétque mnmales à attendre, nécessare à la commercalsaton de certans apparels sur le marché européen. Le règlement étquetage énergétque exge que les apparels vendus dans l UE affchent une étquette énergétque. Après l étquette énergétque des produts ménagers et automobles, celle des apparels de chauffage et d eau chaude sera un élément mportant du processus de décson de l utlsateur. Vous ader à comprendre les règles Vallant vous accompagne pour que les nouveaux règlements éco-concepton et étquetage énergétque apparassent auss smples que l nstallaton et la mantenance de nos systèmes de chauffage. Un large évental d nformatons est à votre dsposton pour chosr effcacement les systèmes de chauffage et d eau chaude santare les meux adaptés aux besons de vos clents, tout en respectant les exgences de l ErP. Les dates clés : 26 septembre 2014 : Paruton des règlements 1 er août 2015 : Tous les crculateurs dovent avor un IEE* < 0,23 26 septembre 2015 : Mse en applcaton des drectves 26 septembre 2017 : Nouvelles exgences d effcacté énergétque 26 septembre 2018 : Abassement des émssons de NOx * IEE = Indce d Effcacté Energétque 2 / 3

4 Pourquo l éco-concepton? Qu est-ce que l éco-concepton? Le règlement éco-concepton fxe des exgences d effcacté énergétque mnmales et des seuls d émsson maxmaux pour l obtenton du marquage CE, ndspensable à la commercalsaton d une soluton au sen des pays de l Unon Européenne. L ErP contrbue ans aux engagements de l Unon Européenne et de la France dans le cadre du protocole de Kyoto et du Grenelle de l envronnement, en bannssant du marché les produts les mons performants. Quels sont les domanes d applcaton de la drectve éco-concepton? Les produts concernés par le règlement d éco-concepton sont réparts par lots : Lot 1 Lot 2 Lot 10 Lot 11 Lot 15 Lot 20 Générateur de chauffage central à combustble lqude, gazeux ou électrque On y retrouve les chaudères gaz, foul, pompes à chaleur Vallant. Apparel de producton d eau chaude On y retrouve les chauffe-bans, les ballons solares et thermodynamques Vallant. Clmatseurs (< 12 kw) Pompes de crculaton utlsées pour le chauffage ou la producton d eau chaude Générateurs de chauffage central à combustble solde Apparels de chauffage ndépendants Chaque lot possède ses propres exgences. Ce sont des exgences de performances permettant d élmner du marché les produts les mons performants : Nveau mnmal d effcacté énergétque sasonnère à attendre Nveau maxmal d émssons d oxyde d azote à ne pas dépasser Nveau de pussance acoustque maxmal à ne pas dépasser Etc... Ce nouveau logo, dorénavant présent sur toutes nos communcatons produts, atteste du respect de la drectve écoconcepton pour nos produts commercalsés au sen de l Unon Européenne. Certans produts ne sont pas drectement soums à ces règlements, c est par exemple le cas des capteurs solares ou des régulateurs, consdérés comme fasant parte d un système et non autonomes.

5 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Calendrer d applcaton des prncpales exgences de la drectve éco-concepton : 1 er août 2015 Toutes les pompes de crculaton dovent avor un ndce d effcacté énergétque < 0,23. A partr de cette date, tous les produts ntégrant une pompe de crculaton devront posséder ce type de pompes haute effcacté. 26 septembre 2015 A partr de cette date, tous les générateurs de chauffage devront respecter une effcacté énergétque sasonnère s mnmale. Cette exgence va exclure du marché la plupart des chaudères basse température de type ventouse. Chaudères à combustble gazeux ou lqude Pompes à chaleur 70 kw 400 kw Moyenne température (55 C) Basse température (35 C) s 86 % (pussance nomnale) Excepton pour les chaudères B1 10 kw chauffage, 30 kw mxtes s 75 % s 86 % (pussance nomnale) s 94 % (30 % de pussance nomnale) s 100 % s 115 % Les chaudères à trage naturel (chemnée) de type B1 pourront toujours être nstallées dans les conduts suvants : Conduts «shunt» Conduts «Alsace» Alvéole Technque gaz «VMC gaz» Extrat du Texte offcel concernant les chaudères de type B1 : «Cette chaudère à trage naturel est conçue pour être raccordée unquement à un condut commun à pluseurs logements d un bâtment exstant, qu évacue les résdus de combuston hors de la pèce où est nstallée la chaudère. Elle prélève l ar comburant drectement dans la pèce et est équpée d un coupe-trage ant-refouleur. En rason de la perte d effcacté que cela entraînerat, l utlsaton de cette chaudère dans d autres condtons ferat augmenter la consommaton d énerge et les coûts de fonctonnement, et dot donc être évtée.» 26 septembre 2018 A partr de cette date, tous les générateurs de chauffage devront respecter une effcacté énergétque sasonnère mnmale plus contragnante, ans que des émssons d oxyde d azote plus fables. Chaudères à combustble gazeux ou lqude Pompes à chaleur 70 kw 400 kw Moyenne température (55 C) Basse température (35 C) s 86 % Excepton s 75 % (B1) NOx 56 mg/kwh PCS (gaz) NOx 120 mg/kwh PCS (lqude) s 86 % (pussance nomnale) s 94 % (30 % de pussance nomnale) s 100 % s 125 % Ces exgences sont applcables aux produts ms sur le marché à partr du 26 septembre Les produts stockés chez les dstrbuteurs, dsponbles en pont de vente ou achetés avant cette date seront tolérés et pourront contnuer à être commercalsés et nstallés. Effcacté énergétque sasonnère ( s) : Rapport, exprmé en %, entre la demande de chauffage des locaux, pour une sason de chauffe désgnée, et la consommaton annuelle d énerge requse par un dspostf de chauffage, pour satsfare cette demande. 4 / 5

6 Pourquo une étquette énergétque? La mse en avant de l effcacté Quelles sont les exgences du règlement étquetage énergétque? L étquette énergétque permet la comparason de dfférentes solutons, mettant en valeur les plus économes en énerge et facltant la comparason des solutons pour le partculer. A compter du 26 septembre 2015, le règlement étquetage énergétque défnt des oblgatons pour les professonnels : Lvrer un produt neuf avec les données technques et l étquette énergétque assocée Apposer une étquette énergétque sur les produts Indquer la classe énergétque sur les communcatons relatves aux produts Comment se présente une étquette énergétque? ENERG YI JA IE IA I = Nom du fabrcant Chauffage Classe énergétque pour le chauffage I A ++ A + A B C D E F G II A ++ A B C B E F G L A II = Nom de l'apparel et modèle Eau chaude santare et profl de pusage maxmum Classe énergétque pour l'eau chaude santare Nveau sonore de fonctonnement pour les apparels mxtes ou thermodynamques YZ db YZ kw 2015 XYZ/2013 Pussance thermque en mode chauffage pour les apparels mxtes ou thermodynamques Exemple d étquette énergétque pour une chaudère mxte L étquette énergétque La preuve de la performance du produt. La melleure étquette n est pas forcément la soluton la meux optmsée pour le clent. Ce n est pas forcément le système de chauffage qu permet le plus d économes. En effet, la prse en compte de la source d énerge dsponble, du système de chauffage exstant ou encore du nveau d solaton de l habtat restent ndspensables. Il faut garder en tête que les drectves ErP exprment un bénéfce pour l envronnement, pas pour le partculer. L expertse et le consel du professonnel restent ndspensables. L étquette énergétque ne permet que la comparason de produts appartenant à une même famlle. Ans, même s ls font parte du même lot, une étquette de chaudère ne peut être drectement comparée à une étquette de pompe à chaleur. En effet, l obtenton de leur classe énergétque n est pas soumse aux mêmes condtons. Certanes catégores de produts ne sont pas concernées par la drectve étquetage : Générateurs de chauffage ou d eau chaude ayant une pussance thermque nomnale > 70 kw Ballons d eau chaude ayant une capacté > 500 ltres

7 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Les dfférentes étquettes énergétques par type de produt Chaudères Chaudères mxtes Mcro-cogénératon Pompes à chaleur Pompes à chaleur mxtes Chauffe-eau à gaz Chauffe-eau solares Chauffe-eau thermodynamques Ballons ECS Toutes les étquettes produts sont lvrées avec les produts concernés par le fabrcant. L étquette système Elle ntègre tous les produts qu consttuent le système. Par exemple : une chaudère, des composants solares supplémentares, des régulateurs ou d autres apparels de chauffage externes, tels qu une pompe à chaleur supplémentare ou d autres chaudères pour consttuer un système en cascade. L étquette énergétque du système est ans détermnée sur la base de tous les composants utlsés. L ajout de composants peut ans permettre d amélorer le classement d un système. La classe énergétque d une chaudère à condensaton peut par exemple être augmentée en ajoutant un régulateur. Exemple d une étquette système Le générateur prncpal de chauffage possède : Une classe énergétque A+ pour le chauffage Une classe énergétque A pour l eau chaude santare Avec l ajout de composants à ce générateur de chauffage prncpal, la classe énergétque devent A+ pour l eau chaude santare. L assocaton de générateurs séparés pour le chauffage et l eau chaude ne consttue pas un système. L ensemble sera consttué de 2 étquettes séparées chauffage et eau chaude. Les étquettes système sont fournes par le concepteur du système. Ce concepteur peut être le fabrcant ou un dstrbuteur, s l propose des systèmes pré-établs ou un nstallateur qu défnt un système pour son clent. Ces étquettes peuvent être générées avec l outl ErP Vallant. 6 / 7

8 Le savor-fare Vallant Ben plus que la performance Depus 140 ans, Vallant est une marque nnovante qu se tourne vers l avenr. Vallant est aujourd hu le bon partenare lorsqu l s agt d effcacté énergétque. Le savor-fare comme dfférence Les drectves ErP permettent de bannr du marché les produts les plus énergvores. Pour les produts les plus performants, l étquetage classfe les solutons entre elles. Mas comment chosr entre 2 produts ayant une classe énergétque semblable (chaudères à condensaton par exemple)? La dfférence se fat sur le savor-fare. Le savor-fare Vallant Desgn RÈGL Effcacté énergétque mnmale EM EN O E TI TA Matéraux nterdts N OIR SAV Emssons CO2 / NOX Engagement envronnemental Performances maxmales, Recyclablté, Durée de ve I FA R Suv Support, dsponblté des pèces détachées Fablté Certfcaton, essas, tests Smplcté Installaton / Utlsaton / Mantenance

9 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque L ntroducton de la nouvelle réglementaton ErP soulève beaucoup de questons. Vallant peut vous apporter des réponses et venr en support de ses partenares et utlsateurs avec de nombreux outls ms à dsposton. Les outls Vallant Les dernères nformatons et actualtés sur les questons concernant la réglementaton ErP et l étquetage sont dsponbles sur l Espace PRO de notre ste Internet. Cela sgnfe que ces nformatons détallées sont accessbles à tout moment de la journée, dès que vous en avez beson : vdéos, textes offcels, outls Logcel d étquetage ErP en lgne Vous pouvez accéder faclement aux étquettes produt et créer des étquettes système, conformes aux spécfcatons de la drectve d étquetage énergétque de l Unon Européenne. Quel que sot le produt ou le système à nstaller, vous êtes gudé pas à pas et notre nterface vous permet en quelques clcs de créer l étquette adaptée à votre beson très faclement. Il vous sufft d entrer les données des produts ou du système et d mprmer votre étquette. Et c est fn. Avec votre accès à l Espace PRO, vos dernères recherches sont automatquement mémorsées, pour une utlsaton ultéreure. Où trouver l outl Vallant? Il est dsponble sur l Espace PRO du ste Internet Vallant. Formaton aux drectves ErP et aux solutons Vallant Vallant propose une formaton spécfquement conçue pour vous préparer à la mse en place de cette nouvelle réglementaton, ans qu aux détals nécéssares à l établssement des étquettes énerge. Une mse à jour régulère de la qualfcaton des partenares est également au cœur des programmes de formaton Vallant. Pour en savor plus sur l ErP et l accompagnement Vallant, contactez-nous ou connectez-vous à votre espace professonnel 8 / 9

10 La gamme Vallant, prête pour l ErP Grâce à la qualté de concepton de nos produts, la gamme Vallant est prête pour le passage à l ErP depus pluseurs mos. Les pompes à haute effcacté sont mantenant généralsées et les couplages avec des énerges renouvelables sont une soluton reconnue pour l améloraton de la performance énergétque. L étendue de la gamme Vallant permet un large chox de solutons. Avec l ErP, les chaudères basse température fnront par dsparaître du marché pour lasser la place aux chaudères à condensaton. Vallant a cependant ms à jour sa gamme pour que ses chaudères basse température pussent contnuer à être nstallées dans des confguratons autorsées (cf. p.5). Chaudères murales gaz basse température Nouvelle génératon au desgn Vallant Pompe haute effcacté Conduts collectfs standards, VMC ou shunt atmotec pro atmotec plus Produts destnés à une nstallaton sur condut collectf. Tout autre type d nstallaton dot être évté. La généralsaton des chaudères à condensaton Avantages économques : La chaudère à condensaton récupère la chaleur latente contenue dans les fumées de combuston. Cette énerge est utlsée au leu d être rejetée dans l atmosphère et permet une réducton de la consommaton de 30 % par rapport à une chaudère standard. Aucun ramonage n est nécessare, horms un contrôle de vacuté annuel. La durée de ve de la chaudère à condensaton est plus longue grâce à une combuston de melleure qualté. Avantages écologques : La chaudère à condensaton permet de lmter les émssons polluantes grâce à une combuston de melleure qualté. Avantage de mse en œuvre : La concepton et l étanchété de ces chaudères permettent une réducton notable du nveau sonore éms dans l habtaton. La chaudère à condensaton (grâce à son condut ventouse) peut être nstallée dans un placard car aucune ventlaton n est nécessare. L ensemble chaudère à condensaton et condut ventouse consttue une nstallaton étanche, sans rsque de fute de gaz dans l habtaton. La chaudère à condensaton devent la référence du marché pour les nstallatons de chauffage. L nstallaton d une chaudère à condensaton nécesste l nstallaton d un condut étanche, sot par tubage du condut de chemnée exstant, sot par perçage drect en façade extéreure.

11 ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Chaudères murales à condensaton (gaz naturel, propane) Pompe haute effcacté sur toute la gamme Versons mxtes, mn accumulaton ou chauffage seul Préparateurs santares au dos, au mur ou au sol assocables ecotec plus / pro Chaudères au sol à condensaton (gaz naturel, propane, foul) Versons compactes avec ballon pour un gan de place mportant Pompes haute effcacté ntégrées ou externes Versons chauffage seul pour la rénovaton d nstallatons exstantes ou pour la créaton d nstallatons neuves plus mportantes eco/aurocompact eco/covit exclusve Pompes à chaleur (gaz et électrcté) et chauffe-eau thermodynamques Solutons parfatement adaptées aux nstallatons neuves basse consommaton et à la rénovaton d nstallatons en complément du générateur exstant Gan mportant sur l effcacté énergétque sasonnère chauffage et/ou eau chaude arotherm zeotherm arostor La gamme Vallant ntègre également les éléments pour l améloraton de la performance de systèmes tradtonnels. Régulaton Régulateurs avec geston modulante de la pussance du générateur Intégraton de la température extéreure Gan jusqu à 4 % d effcacté énergétque sasonnère du générateur Geston des nstallatons smples ou mult-zones multmatic 700 calormatic 470f erelax Chauffe-eau solares Améloraton du confort santare grâce à des volumes de stockage plus mportants Gan d effcacté eau chaude grâce à une solaton très performante et en partculer solare Capteurs solares à haute performance B C aurostep plus aurotherm 10 / 11

12 Drectons Régonales Vallant PARIS Fnstère 29 NANTES LILLE BORDEAUX NORD Parc d Actvtés Les Prés 5 rue de la Performance Vlleneuve d Ascq Tél : Fax : Côtes d Armor 22 Morbhan 56 ILE-DE-FRANCE 8 avenue Pablo Pcasso Fontenay-sous-Bos Cedex Tél : Fax : Manche 50 Ile-et- Vlane 35 Lore- Atlantque 44 Vendée 85 Calvados 14 Mayenne 53 Orne 61 Sene-Martme 76 Sarthe 72 Mane-et-Lore 49 Charente Martme 17 Gronde 33 Landes 40 OUEST-CENTRE 6 avenue du Marché Commun BP Nantes Cedex 03 Tél : Fax : EST ZA La Porte Verte 12 rue des Sables Pulnoy Tél : Fax : Pas de Calas C 62 Aveyron Aveyron SUD-OUEST 7 allée Newton Pessac Tél : Fax : RHÔNE-ALPES AUVERGNE Le Mermoz 13 rue du Colonel Chambonnet Bron Tél : Fax : Vallant Group France SAS «Le Technpole» - 8 avenue Pablo Pcasso Fontenay-sous-Bos Cedex Tél. : Fax : SAS au captal de RCS CRETEIL Eure 27 Eure-et-Lor 28 Indre-et-Lore 37 Venne 86 Charente 16 Lor-et-Cher 41 Indre 36 Haute Venne 87 Dordogne 24 Lot-et- Garonne 47 Gers 32 TOULOUSE Somme 80 Ose Loret 45 Nord 59 Asne 02 Ardennes 08 Marne 51 Meuse 55 Sene et Marne 77 Aube 10 Haute- Marne 52 Cher 18 Creuse 23 Corrèze 19 Lot 46 Tarn-et- Garonne 82 Haute- Garonne 31 Arège 09 Tarn 81 Cantal 15 Aude 1 1 Aller 03 Yonne 89 Nèvre 58 Puy-de- Dôme 63 Lozère 48 Pyrénées Orentales 66 Côte d Or 21 Saône-et- Lore 71 Rhône 69 Lore 42 Deux- Sèvres 79 Haute- Lore 43 Hérault 34 Ardèche 07 Gard 30 Moselle 57 Bas-Rhn 67 Meurthe et Moselle 54 An 01 Vosges 88 Haut-Rhn 68 Haute- Saône 70 Jura 39 Isère 38 Drôme 26 Vaucluse 84 Pyrénées- Atlantque Hautes 64 Pyrénées 65 Bouchesdu-Rhône 13 Doubs Haute- Savoe 74 Savoe 73 Hautes- Alpes 05 Alpes de Haute- Provence 04 Var 83 MARSEILLE Alpes Martmes 06 Corse 20 NANCY LYON SUD 3 avenue des Herbettes BP Toulouse Cedex 4 Tél : Fax : SUD-EST Etole de la Valentne 20 traverse de la Montre Marselle Tél : Fax : Réalsaton TPI Pars - 22 rue du Banquer Pars - 07/2015 Ref :VA Document non contractuel - Vallant Group France se réserve le drot d apporter toutes modfcatons de son chox.

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

Relais de protection et de commmande

Relais de protection et de commmande S O U S - S T A T I O N S Relas de protecton et de commmande La gamme SEPCOS-PRO comprend des relas de protecton et de commande de haute technologe qu répondent à la perfecton aux exgences des réseaux

Plus en détail

Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique

Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique Directives et Règlements des produits liés à l énergie ErP Toujours à vos côtés Tout savoir sur l ErP, l écoconception et l étiquetage énergétique 2 SOLUTIONS ErP SAUNIER DUVAL SOLUTIONS ErP SAUNIER DUVAL

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Notice technique et d installation. Chaudières murales gaz à micro-accumulation ou chauffage seul avec accumulation optionnelle

Notice technique et d installation. Chaudières murales gaz à micro-accumulation ou chauffage seul avec accumulation optionnelle NGLA24-4H / 23-4H.5 NGVA24-3H CGLA24-4H / 23-4H.5 CGVA24-3H NGLS24-4H / 23-4H.5 NGLS14-4H / 14-4H.5 NGVS24-3H 6720611682-12-aa Notce technque et d nstallaton Chaudères murales gaz à mcro-accumulaton ou

Plus en détail

icovit exclusiv Chaudière sol fioul condensation Pourquoi Vaillant? Parce que le fioul aussi peut être performant

icovit exclusiv Chaudière sol fioul condensation Pourquoi Vaillant? Parce que le fioul aussi peut être performant Chaudière sol fioul condensation icovit exclusiv Pourquoi Vaillant? Parce que le fioul aussi peut être performant Vaillant, Engagé envers l environnement Des solutions innovantes pour des utilisateurs

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude.

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude. Queston de Queston de Décembre 2005 Chrstne Stenbach Quelques lgnes d'ntro La lbéralsaton des secteurs du gaz et de l'électrcté se profle à l'horzon 2007 en Régon wallonne. La mse en concurrence de la

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante.

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. En quelques chiffres, une entreprise Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. FDV 60% Yves Ménardais 40% Initiatives et Finances The Call Machine «TCM» Télémarketing Capital 674 000 Chiffre d affaires

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE régon Provence-Alpes-Côte d Azur RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE BILAN ANNUEL 2013 1 Octobre 2014 Avant-propos Face aux enjeux envronnementaux en len avec notre secteur d actvté, les admnstrateurs de

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une production Distribuée En environnement Windows NT Une Production sous VTOM Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une Production sous VTOM

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Bibliothèque de documents

Bibliothèque de documents Bblothèque de documents Bblothèque de documents SharePont 2010 Vue d ensemble Dans un ste SharePont, les bblothèques permettent de stocker des éléments de types dfférents : des documents, des mages, des

Plus en détail

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186..

Mode d'emploi. Capteur de température ambiante radiofréquence avec horloge 1186.. Mode d'emplo Capteur de température ambante radofréquence avec horloge 1186.. Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Comment le capteur de température ambante radofréquence fonctonne... 2 Affchage

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8 Dstrpost Quo, où et comment? 1 1. Qu est-ce que Dstrpost? 1 2. Quels chox s offrent à vous pour la dstrbuton de vos envos Dstrpost? 1 2.1. Tout le monde reçot-l mon envo toutes-boîtes dans la zone sélectonnée?

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

The new Art of Smart. Loewe Art. La nouvelle intelligence télévisuelle.

The new Art of Smart. Loewe Art. La nouvelle intelligence télévisuelle. The new Art of Smart. Loewe Art. La nouvelle ntellgence télévsuelle. Desgn et technologe. My Perfect Entertanment. 1 Les nouveaux télévseurs Art allent le melleur de la technologe à un desgn mnmalste.

Plus en détail

T3 Comfort raccordé a IP Office

T3 Comfort raccordé a IP Office IP Telephony Contact Centers Moblty Servces T3 Comfort raccordé a IP Offce Benutzerhandbuch User's gude Manual de usuaro Manuel utlsateur Manuale d uso Gebrukersdocumentate Sommare Sommare Se famlarser

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

La filière de l expertise comptable

La filière de l expertise comptable La filière de l expertise comptable Comptabilité Audit Conseil Gestion Finance Une promesse d avenirs CURSUS Débouchés Une filière qui offre des parcours de formation à la carte... La filière de l expertise

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Protection. la PROTECTION EN SAVOIR PLUS SUR. Les services. Dossier Métier. La Réglementation. - Mettre à disposition gratuitement et personnellement

Protection. la PROTECTION EN SAVOIR PLUS SUR. Les services. Dossier Métier. La Réglementation. - Mettre à disposition gratuitement et personnellement Dosser Méter Protecton EN SAVOIR PLUS SUR la PROTECTION Les servces Etude de poste Nos équpes de spécalstes Protecton peuvent étuder les rsques sur chaque poste de traval et préconser les équpements les

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Pompe à chaleur gaz zéolithe. Pourquoi Vaillant? Parce que l'innovation n'est pas qu'un concept. zeotherm

Pompe à chaleur gaz zéolithe. Pourquoi Vaillant? Parce que l'innovation n'est pas qu'un concept. zeotherm Pompe à chaleur gaz zéolithe Pourquoi Vaillant? Parce que l'innovation n'est pas qu'un concept zeotherm L'innovation de Vaillant Une technologie de pointe en maison individuelle Chez Vaillant, le développement

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

Manuel d'installation du système

Manuel d'installation du système Manuel d'nstallaton du système Système -énerge pour le chauffage et l'eau chaude GENIA HYBRID INTRODUCTION Tale des matères Gude d nstructons Documentaton produt Documents assocés Explcaton des symoles

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger

La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations Internationales et de la Coordination de la Cnav I MARS/AVRIL 200 I Le relevé de carrière Vous avez été salarié

Plus en détail

Type Certification Niveau

Type Certification Niveau Liste C : liste des diplômes et titres à finalité le prioritaires préparé par la voie de l apprentissage dans les centres de formation d apprentis de l industrie (CFA) Type Certification Niveau CAP COMPOSTES,

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

22 environnement technico-professionnel

22 environnement technico-professionnel 22 envronnement technco-professonnel CYRIL SABATIÉ Drecteur du servce jurdque FNAIM Ouverture du ma IMMOBILIER, OÙ 1 Artcle paru également dans la Revue des Loyers, jullet à septembre 2007, n 879, p. 314

Plus en détail

Statistiques sur la base T@NDEM - Date d'édition 20/04/2015

Statistiques sur la base T@NDEM - Date d'édition 20/04/2015 Statistiques sur la base T@NDEM - Date d'édition 20/04/2015 total Total Mailing Emailing Phoning Mobile SMS TOTAL TANDEM 42038300 31662994 10824852 19596763 8685075 1987737 cod_civ Civilite Total Mailing

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Adaptation Nationale des Transmissions Aux Risques Et aux Secours

Adaptation Nationale des Transmissions Aux Risques Et aux Secours Adaptation Nationale des Transmissions Aux Risques Et aux Secours Réseau national de radiocommunications numériques pour les sapeurs-pompiers Page 2 de 13 1 ANTARES POURQUOI? 1.1 UNE MODERNISATION RENDUE

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 1. PROBLEMATIQUE 1 2. MISSION 1 3. ACTES D ENQUETE 2 4. ANALYSE

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

G estionnaire d espaces

G estionnaire d espaces MANUTENTION MISE À HAUTEUR & POSITIONNEMENT ACCÈS SÉCURISÉ SERVICES G estonnare d espaces Produt Franças PRODUIT EXCLU SMAI MOTORISATION ÉLECTRIQUE ÉCO RESPONSABLE ÉCO SOLUTIONS www.sma.fr - contact@sma.fr

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4 GEMINI-E3 XL France Un outl destné à l étude des mpacts ndustrels de poltques énergétques et envronnementales VIELLE Marc CEA-IDEI Janver 1998 I LA STRUCTURE DU MODELE GEMINI-E3 XL FRANCE 3 1 La nomenclature

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Et pour vos clients, bénéficiez de services

Et pour vos clients, bénéficiez de services P R O D U I T t s vous travallez aujourd hu avec les outls de deman? a eston lectron ue de ocuments s erts om ta les F I C H our les calement con ue les + produts our num rser rodure classer arta er rechercher

Plus en détail

Fonctionnement et précautions d usage

Fonctionnement et précautions d usage FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX Fonctonnement et précautons d usage t e d G u d ' u t l s a o n CONSTITUTION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Une nstallaton d assanssement non collectf comprend

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR ERIC LÉVESQUE JANVIER

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014

Assurances de biens et de responsabilité. Etude Mars 2014 Assurances de biens et de responsabilité Etude Mars 2014 Tempêtes, grêle et neige : Résultats de l année 2012 Ce document est la propriété exclusive de la FFSA et du GEMA et est protégé par le droit d'auteur.

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales NOR: MCCE1240070A Version consolidée au 16 janvier 2015 Le ministre de l'économie

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr.

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr. Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT

Cette documentation provient du site www.arclim.eu et fait référence au produit suivant : PWRPR0000. Prix unitaire : 1732.77 HT Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

REGLEMENT JEU-CONCOURS «L EQUIPE DE TOUS LES FOOTBALLS»

REGLEMENT JEU-CONCOURS «L EQUIPE DE TOUS LES FOOTBALLS» REGLEMENT JEU-CONCOURS «L EQUIPE DE TOUS LES FOOTBALLS» Article 1 : Sociétés Organisatrices Crédit Agricole S.A. au capital de 7.493.916.453, dont le siège social est situé au 91-93, boulevard Pasteur,

Plus en détail

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc CATALOGUE EXCLUSIF Notre sélecton de supports en représentaton exclusve au Maroc CATALOGUE DE SITES FORMATS A PROPOS DE NOUS Make ordnary, Extraordnary Phlosophe Équpe Réactvté est la rége publctare web

Plus en détail

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide

En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide FICHES THÉMATIQUES 1.1 ÉVOLUTION DE LA POPULATION ÂGÉE En un peu plus de 50 ans, la partie de la pyramide des âges concernant les personnes âgées de 65 ans a fortement évolué : sa base s est élargie et

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991 Ggaset SX353 / französsch / A31008-X353-P100-1-7719 / cover_0_hedelberg.fm / 03.12.2003 s Be nspred www.onedrect.fr www.onedrect.es www.onedrect.t www.onedrect.pt 0 800 72 4000 902 30 32 32 02 365 22 990

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration TITRE Ier. Division du territoire Art. 1er. Le territoire européen de la République sera divisé

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir L ensegnement vrtuel dans une économe émergente : percepton des étudants et perspectves d avenr Hatem Dellag Laboratore d Econome et de Fnances applquées Faculté des scences économques et de geston de

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

Les télécommunications au service de la ville

Les télécommunications au service de la ville Les télécommunications au service de la ville HYPCOM Page 1 Préambule A ce jour, l évolution des structures nécessite souvent une implantation sur plusieurs sites. Parallèlement, les besoins de communiquer

Plus en détail

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services Stockage Logstque Ergonome Envronnement Aménagement Servces La soluton déploement du Lean Manufacturng SIRE 4808480004 - NAF 4669C - VA ntracommunautare FR 9480848 www.sma.fr - contact@sma.fr - Fax 05

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES Gude destné au mleu muncpal québécos NOVEMBRE 2013 Coordnaton : Martn Cormer,

Plus en détail