Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la"

Transcription

1 Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique portant sur le projet de plan métropolitain d aménagement et de développement de la communauté métropolitaine de Montréal Adopté par le conseil d administration le 27 septembre 2011

2 NOTE LIMINAIRE Le Cégep régional de Lanaudière remercie la Commission de l aménagement de la communauté métropolitaine de Montréal de le recevoir. Bien que nous ne soyons pas hautement versés en matière d aménagement et de développement du territoire, notre cégep et ses collèges constituants sont étroitement associés au développement de la région de Lanaudière. Nous avons pris connaissance des principaux éléments du projet de plan métropolitain d aménagement et du développement de la communauté métropolitaine de Montréal. Nous partageons quelques-unes des inquiétudes qui ont été manifestées par de nombreux intervenants des deux MRC de notre région les plus concernées par ce plan, c est-à-dire la MRC de L Assomption et la MRC Les Moulins. Nous pensons également que la mise en œuvre de ces orientations pourrait avoir des conséquences importantes sur le développement de la grande région de Lanaudière et sur l équilibre qui doit exister entre chacune des grandes régions limitrophes à Montréal et entre celles-ci et l Île de Montréal. PRÉSENTATION DU CÉGEP RÉGIONAL DE LANAUDIÈRE Tout comme sa région, le Cégep régional de Lanaudière est en pleine croissance. Il a été créé en 1998 par le gouvernement du Québec qui, du même coup, instituait un premier cégep régional où les services administratifs sont regroupés et où trois collèges constituants desservent de façon relativement autonome et différenciée les communautés de trois sous-régions de Lanaudière. En créant ce nouveau modèle de cégep régional, le gouvernement du Québec respectait ainsi son engagement de permettre au patrimoine éducatif de deux institutions bien établies, soit le Cégep Joliette - De Lanaudière et le Collège de L Assomption, de se perpétuer et de grandir. Il permettait l émergence d un troisième collège à Terrebonne pour une communauté qui n avait pas accès à de l enseignement collégial sur son territoire. Le centre administratif du cégep ainsi qu un centre de formation continue sont situés à Repentigny. La population étudiante régulière du Cégep régional se répartit comme suit : collège constituant de Joliette (2 580 étudiants), collège constituant de L Assomption (1 772 étudiants) et collège constituant de Terrebonne (1 698 étudiants). Trois centres de formation continue accueillent plus de étudiants par année. Les 60 programmes offerts à l enseignement régulier et à la formation continue sont répartis entre les trois pôles. L offre de programmes et de services des trois collèges constituants est complémentaire. Le Cégep régional de Lanaudière dispose maintenant de trois centres de recherche appliquée, l un en design industriel à Terrebonne, le second en économie sociale à L Assomption et le troisième en transformation des aliments à Joliette. Bien qu encore jeune, le Cégep régional fait la démonstration qu il est possible de déployer des services de formation sur trois sites qui sont relativement éloignés géographiquement dans une approche concertée et complémentaire. 2

3 Le Cégep régional est au service de sa région. Sa mission fondamentale est d offrir aux étudiants jeunes et adultes de la région une formation préuniversitaire et technique de qualité optimale. Nous sommes particulièrement concernés par la proximité et la qualité des services de formation que nous offrons aux jeunes qui habitent dans notre région. Nous voulons leur permettre d être non seulement des professionnels de haut niveau, mais aussi des citoyens responsables. Nous voulons surtout qu ils puissent grandir, apprendre, se projeter et devenir des leaders dans une région qui contribuera à sa juste part au développement du Québec et qui, en contrepartie, bénéficiera des mêmes avantages que les autres régions du Québec. Il importe au plus haut point que les perspectives d avenir que nous leur offrons soient celles d une poursuite de leur engagement dans leur milieu et que nous puissions leur garantir l accès à des services de base et à une qualité de vie comparable à toute autre région. Il nous apparaît entre autres essentiel qu ils puissent avoir accès à la propriété et qu ils puissent travailler pour des entreprises et des organisations qui, elles-mêmes, auront accès à la propriété et à des services de qualité. La proposition qui est avancée limite cette perspective pour la MRC Les Moulins et, de façon encore plus dramatique, pour la MRC de L Assomption. Sous l angle du développement culturel et économique, notre région est déjà divisée en trois pôles qui sont relativement complémentaires et qui se concertent de plus en plus. Chacune des villes de notre région a appris à cohabiter avec des zones agricoles et à donner au secteur agroalimentaire énormément d importance. Chaque communauté est fière de son environnement et tient à le développer et le préserver. Il importe sur le plan économique que nous ne limitions pas notre développement. Il importe que puissent se transformer chez nous des produits et que ces produits puissent être par la suite distribués au Québec et dans le monde. Il importe aussi que nous puissions chez nous offrir des services, produire et diffuser toutes les formes d art et mettre en valeur notre patrimoine. Nous ne pouvons donc accepter le principe, qu au nom d une concentration accrue vers le centre-ville de Montréal, quiconque puisse envisager limiter le développement du territoire d une autre région. UNE VISION «POLYCENTRISTE» DU DÉVELOPPEMENT À l instar de ce qui se produit dans notre propre région, nous voyons pour l ouest du Québec et la grande région métropolitaine de Montréal une approche basée sur, bien entendu, le renforcement du centre-ville et de l île de Montréal comme étant un lieu où se concentreront un certain nombre d activités commerciales, culturelles et sportives de haut niveau, mais aussi le développement dans chacune des régions limitrophes de pôles et de centres de services commerciaux, domiciliaires, institutionnels et industriels qui contribueront à renforcer chacune des grandes régions périphériques de Montréal. Chacun de ces centres a déjà un tissu industriel, institutionnel et commercial important. Plusieurs d entre eux ont développé des créneaux qui leur sont propres. Les institutions d enseignement supérieur qui y sont installées sont en lien avec leurs communautés et ces créneaux. 3

4 Si, par exemple, le Cégep Édouard-Montpetit a développé une école aéronautique de haut niveau international, il est en lien avec l industrie aéronautique de sa région. Cela ne l empêche pas d être en lien avec une école professionnelle de l île de Montréal avec les industries de ville St-Laurent et de Mirabel. De la même façon, Joliette est un important centre de production agricole et de centre de transformation des aliments, elle agit en lien avec les industries d autres régions du Grand Montréal métropolitain. Il en va de même pour le tout nouveau centre d expertise et de formation en design industriel qui travaille en étroite collaboration avec les comités ACCORD régionaux de Lanaudière, mais qui est déjà en train de collaborer avec des entreprises d autres régions, et viceversa. Le plan métropolitain d aménagement et du développement doit favoriser la consolidation de centres et de pôles de développement dans chacune des régions limitrophes à Montréal. Plutôt que de concentrer encore davantage vers l île de Montréal et de démultiplier les bouchons d étranglements de tous ordres, il doit favoriser un déploiement de la population et des services avec un système de transport qui fasse en sorte que la circulation soit moins à sens unique (du centre vers les régions limitrophes et inversement), matin et soir. Cela ne remet pas en cause le fait que les grandes universités soient installées sur l île de Montréal, que les grands équipements culturels à vocation nationale et internationale soient à Montréal, qu il y ait aussi, sur l île de Montréal, des attractions et des équipements patrimoniaux de grande valeur, et une plus grande concentration urbaine. Cela permettra au contraire le déploiement de communautés qui viendrait renforcer le pôle métropolitain central de Montréal. Une urbanisation doit être permise dans les pôles de développement de chaque région limitrophe de Montréal. Déjà, les MRC et les villes disposent de services d urbanisme de qualité. La planification régionale de la Conférence régionale des élus de Lanaudière épouse les mêmes objectifs de développement durable et responsable que la région de l île de Montréal. Il faut préparer ensemble un plan d aménagement du territoire qui permette un développement de centres urbains et de pôles de développement économique, social et culturel dans chacune des régions périphériques à l île de Montréal. Il faut que ce plan mette en place des systèmes de transport et de communication à double sens entre l île de Montréal et chacune des grandes régions périphériques de Montréal, et entre chacune de ces régions. Il importe aussi de consolider davantage les créneaux qui vont caractériser le développement économique et culturel de chacune de ces régions. Il importe finalement que tous reconnaissent la nécessité de complémentariser les services et missions économiques, culturels et sociaux. Loin de nous l idée de vouloir limiter l importance, voire l ampleur, des efforts qui doivent être faits pour que Montréal rayonne comme métropole. Nous sommes cependant convaincus qu elle rayonnera encore davantage si elle permet aux régions limitrophes de se développer, d offrir à une population active, jeune et qualifiée l accès à la propriété, à des services de qualité et des possibilités d innover, de créer et de soutenir toutes sortes d initiatives et d entreprises. 4

5 En ce sens, le Cégep régional de Lanaudière, tel qu il l a écrit dans sa planification stratégique, souhaite participer activement aux objectifs de développement durable et de rayonnement de sa région et du Québec. Il veut y préparer les jeunes de sa région. Il veut soutenir l émergence et le développement d entreprises qui contribueront au rayonnement de la grande région métropolitaine de Montréal et à son développement économique. Il ne peut cependant souscrire à une planification qui aurait pour effet de concentrer davantage la population et les activités économiques sur l île de Montréal et de limiter le développement économique et démographique de sa région. Nous privilégions une approche de développement polycentrique. Reconnaissant d emblée que l île de Montréal doit disposer d équipements et d infrastructures de haut niveau, nous croyons que les pôles économiques et les communautés des MRC de L Assomption et Les Moulins, à l instar des autres pôles économiques de Lanaudière et des autres régions du territoire défini dans le plan métropolitain d aménagement et de développement, doivent continuer à se développer. Le Cégep régional de Lanaudière souscrit d emblée à l objet de «développer le réseau de transport en commun métropolitain». Il souscrit aussi à l objectif de protéger et mettre en valeur le territoire lanaudois. Il contribuera à préparer ses étudiants à être des citoyens proactifs. Il soutiendra aussi les efforts des corps publics, des organismes communautaires et des entreprises de sa région pour assurer le plein développement et la vitalité économique, sociale et culturelle de la région de Lanaudière en harmonie avec les quatre autres régions périphériques et l île de Montréal. La perspective et l accès à la propriété notamment ne doivent pas être restreints dans aucune des MRC de Lanaudière. S il veut embrasser une partie de notre région, le plan métropolitain d aménagement devra se faire de plein concert avec les principaux acteurs politiques, économiques, sociaux et culturels qui ont aussi à cœur un aménagement respectueux et durable de leur territoire, le développement de réseaux de transport permanents et la mise en valeur respectueuse de leur environnement. 5

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME

RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME RÉSUMÉ DU PLAN D URBANISME La démarche poursuivie pour la réalisation du plan d urbanisme de la Ville de Saguenay se divise en différentes parties. Grandes orientations d aménagement et d urbanisme Les

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES OSBL D HABITATION DE MONTRÉAL PRÉSENTÉ À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA RÉVISION DE

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES OSBL D HABITATION DE MONTRÉAL PRÉSENTÉ À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA RÉVISION DE MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES OSBL D HABITATION DE MONTRÉAL PRÉSENTÉ À L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA RÉVISION DE LA CHARTE MONTRÉALAISE DES DROITS ET RESPONSABILITÉS

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx Urbanisme Collège Lionel-Groulx La mobilité en milieu périurbain En banlieue, les densités sont faibles, ce qui entraîne une augmentation des distances de déplacement. La VOITURE est alors le mode de transport

Plus en détail

MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI

MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI MÉMOIRE DE L UMQ PRÉSENTÉ À LA COMMISSION NATIONALE D EXAMEN SUR L ASSURANCE-EMPLOI Le 29 juillet 2013 la Commission nationale d examen sur l assurance-emploi i TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L UNION

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE (PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE I ORIENTATIONS GÉNÉRALES La Bibliothèque joue un rôle fondamental en étant au cœur même des activités pédagogiques du Cégep de l Abitibi Témiscamingue (CAT) et

Plus en détail

Cadre d intervention. Les ateliers d artistes

Cadre d intervention. Les ateliers d artistes Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels Cadre d intervention Les ateliers d artistes 1 Service de la culture Division des quartiers culturels 801, rue Brennan, 5 e étage

Plus en détail

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE

SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE Description de programme PROMOUVOIR L AUTONOMIE ÉCONOMIQUE SUR LE PLAN COMMUNAUTAIRE 1125, promenade Colonel By, Ottawa (Ontario) K1S 5B6 Tél. : (613) 520-2600, poste1588 Téléc. : (613) 529-3561 Courriel

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Forum du Climat du 6 février 2010 Rencontre intermédiaire Compte rendu Les éléments présentés ci-après reprennent

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD)

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2011 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC

Schéma d aménagement et transport actif. Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Schéma d aménagement et transport actif Mémoire préparé par Ronald Houde Candiac, QC Objectif Faire des recommendations sur le volet transport actif du schéma d aménagement révisé Section 3 Le schéma d

Plus en détail

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Présenté au Bureau d'audiences publiques sur l environnement dans le cadre de l audience publique sur le projet

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Politique d attribution des dons reçus par la fondation

Politique d attribution des dons reçus par la fondation Politique d attribution des dons reçus par la fondation 1. Objectifs de la politique Conformément à sa mission, la Fondation du Cégep André-Laurendeau entend : Soutenir et développer les services spécifiques

Plus en détail

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES :

Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : Plan de présentation PROJETS EXEMPLAIRES : 1. - VENISE 2. - GRENOBLE 3. - BORDEAUX 4. - BERLIN 5. - STRASBOURG 6. - COPENHAGUE 7. - ALMERE 1e ÉTAPE VENISE QUARTIER JUNGHANS ÎLE DE LA GIUDECCA VENISE QUARTIER

Plus en détail

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Plus d une centaine de personnes ont pris part à la soirée Demain Montréal de l arrondissement

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)

Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Mémoire déposé auprès de la Commission de l'aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur le projet de PLAN MÉTROPOLITAIN D'AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT (PMAD) MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Projet de réorganisation des bourses canadiennes

Projet de réorganisation des bourses canadiennes Projet de réorganisation des bourses canadiennes Rapport de trois membres du Comité aviseur M. Jean Campeau M. Jean-Claude Cyr M. Pierre Rousseau Montréal, le 3 mai 1999 MISE EN SITUATION Le 15 mars 1999,

Plus en détail

ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC. Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur. Contribution de la Fédération des cégeps

ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC. Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur. Contribution de la Fédération des cégeps ENJEUX PRIORITAIRES DU RÉSEAU COLLÉGIAL PUBLIC Rencontre thématique Sommet sur l enseignement supérieur Contribution de la Fédération des cégeps Février 2013 Fédération des cégeps 500, boul. Crémazie Est

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com

infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com emilie infographiste emilievincent 581.309.5501 emilie.vingt100@gmail.com Be WARRIOR Sans Aluminium / Aluminium Free Be Exclusive Sans Aluminium / Aluminium Free www.becosmetiques.com Jonathan Noreau Président-Directeur

Plus en détail

La Ville de Châteauguay, ville tricentenaire constituée de la fusion de 3

La Ville de Châteauguay, ville tricentenaire constituée de la fusion de 3 1 1. Présentation sommaire de la Ville de Châteauguay La Ville de Châteauguay, ville tricentenaire constituée de la fusion de 3 municipalités dans les années 70, sise au sud-ouest de Montréal, compte plus

Plus en détail

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013

AUBERGE DE JEUNESSE JUILLET 2013 COOPÉRATIVE D HÉBERGEMENT AUBERGE DE JEUNESSE DE G AT I N E A U JUILLET 2013 1 TABLE DES MATIÈRE 1. PRÉSENTATION DU PROJET 3 2. GROUPE DE PROMOTEURS 4 3. DESTINATION GATINEAU 5 4. APERÇU DU MARCHÉ 6 2

Plus en détail

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE

POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE POLITIQUE D UTILISATION ET DE PROMOTION DU CHRYSOTILE Politique d utilisation et de promotion du chrysotile L histoire de la ville de Thetford Mines tient ses origines de l exploitation minière, et continue

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Chambre de Commerce de Manresa. Dossier d information

Chambre de Commerce de Manresa. Dossier d information Chambre de Commerce de Manresa Dossier d information 00 La Chambre La Chambre Officielle de Commerce et d Industrie de Manresa est une institution qui œuvre pour le développement économique de la région

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Forum jeunesse de l île de Montréal Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Adopté le 17 janvier 2005 Avant-propos Le Forum jeunesse de l île de Montréal

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre.

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Nous sommes honorés de la tenue de cette rencontre présidée par M. le Premier Ministre et qui dénote l importance

Plus en détail

L offre de formation technique dans les cégeps dans un contexte de diminution des effectifs étudiants

L offre de formation technique dans les cégeps dans un contexte de diminution des effectifs étudiants L offre de formation technique dans les cégeps dans un contexte de diminution des effectifs étudiants Positions de la Fédération des chambres de commerce du Québec Quelques constats Le Québec consacre

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013 Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs Présenté par Michel Coté ing MBA Présenté par Michel Coté, ing MBA Juin 2013 Présentation Michel Côté ing. MBA GESTION DE CONSTRUCTION FORMATION

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E

SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E SHERBROOKE VOUS EST ENTREZ ICI V O T R E P O R T E D E N T R É E PROFITEZ- EN Ville dynamique sise au cœur d une nature généreuse, Sherbrooke est la 6 e ville en importance au Québec. Représentant plus

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003

FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL. Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 FAVORISER L EXPRESSION DE LA CULTURE EN MILIEU RURAL Conférence dans le cadre de l Université rurale québécoise 2003 Patrick Bouillé, 18 août 2003 1 Description du territoire de la MRC de Portneuf : -

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2011 25 ANS DE VISION, UN NOUVEAU REGART!

CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2011 25 ANS DE VISION, UN NOUVEAU REGART! CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2011 25 ANS DE VISION, UN NOUVEAU REGART! PROJET DE RELOCALISATION DE REGART, CENTRE D ARTISTES EN ART ACTUEL Regart, centre d'artistes en art actuel Courriel : regart @ qc. aira.

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance L Elaboration d un plan stratégique pour un Développé comme partie du Programme de renforcement institutionnel, par Citi Première édition Mai, 2008 L Elaboration d un plan stratégique pour un La planification

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012.

Du CLD de L Érable. Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. * Du CLD de L Érable Adopté par le conseil d administration le 18 décembre 2012. 2 *Pour le CLD de L Érable, le développement économique et social passe par la réalisation concrète de projets menés par

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO LE BESOIN D UN PLAN DE GESTION Le patrimoine culturel et naturel fait partie des biens inestimables et irremplaçables non seulement de chaque pays mais de toute

Plus en détail

MÉMOIRE Chambre de commerce et de l industrie de Châteauguay (CCIC)

MÉMOIRE Chambre de commerce et de l industrie de Châteauguay (CCIC) MÉMOIRE Chambre de commerce et de l industrie de Châteauguay (CCIC) -2- Introduction Tout d'abord, la Chambre de commerce et de l industrie de Châteauguay (qui sera dénommée CCIC dans le présent texte

Plus en détail

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Adoptéle6juin2011 Schéma d aménagement et de développement Plan d action Table

Plus en détail

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 20 JUIN 2014 ville.gouv.fr LA PARTICIPATION DES CITOYENS AU CŒUR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE 3 La loi de programmation

Plus en détail

2011-09-03 Mario Brodeur, architecte

2011-09-03 Mario Brodeur, architecte Mémoire présenté dans le cadre de la consultation publique de la commission de l aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) portant sur le projet de Plan métropolitain d aménagement

Plus en détail

Développement industriel et technologique

Développement industriel et technologique Développement industriel et technologique Nos partenaires : Notre commanditaire de chantier : Nos principaux commanditaires : DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET TECHNOLOGIQUE QUÉBEC 1 0 Plan de présentation 1

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Projet Quartier Bonaventure. Mémoire présenté à. l Office de consultation publique de Montréal OCPM. sur le corridor Dalhousie.

Projet Quartier Bonaventure. Mémoire présenté à. l Office de consultation publique de Montréal OCPM. sur le corridor Dalhousie. Projet Quartier Bonaventure Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal OCPM sur le corridor Dalhousie par l association Transport 2000 Québec le 7 janvier 2010 Transport 2000 Québec

Plus en détail

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications NO 1 Adoption par la direction générale : Date : Le 1 er octobre 2003 Dernière révision : 01/10/03

Plus en détail

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC 1 TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC Juin 2014 Le RSSPQ en quelques mots Un OBNL créé en 2011 Consultation de plus de 140 intervenants Québécois Proposition

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME QUARTIER DES GRANDS JARDINS Y DES FEMMES DE MONTRÉAL MÉMOIRE POUR L OFFICE DE CONSULTATION PUBLIQUE DE MONTREAL MONTREAL, 14 AVRIL 2011 PRÉSENTÉ PAR : ELISABETH ALARIE

Plus en détail

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices.

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices. RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca Compétences. Synergie. Bénéfices. GROUPE SERVICAS 2 Compétences. Le Groupe Servicas a été fondé en 1992. Depuis sa création, le Groupe a toujours revêtu une importance

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012

Le mont Royal Leçons de Montréal. Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Le mont Royal Leçons de Montréal Gabrielle Korn, directrice des communications Sommet Héritage Canada, le 12 octobre 2012 Présentation Qu est-ce que le mont Royal? Une histoire d amour et d engagement

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA MÉMOIRE À L INTENTION DE L AU SUJET DU PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST PAR LA FÉVRIER 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À PROPOS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU SUD-OUEST DE MONTRÉAL... 3 1.1. COORDONNÉES...

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail