Présentation De L indice De La Production Industrielle BASE 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation De L indice De La Production Industrielle BASE 2010"

Transcription

1 Présentaton De L ndce De La Producton Industrelle BASE 2010 L ndce de la producton ndustrelle / janver 2015

2 1. Introducton L ndce de la producton ndustrelle se défnt comme un ndcateur qu permet de mesurer l évoluton de la producton des untés ndustrelles exerçant sur le terrtore natonal à une pérode ben défne. Il s ntéresse à l actvté de fabrcaton ou de transformaton des untés ndustrelles et permet de mesurer les quanttés physques produtes par ces untés au cours d une pérode donnée. L Insttut Natonal de la Statstque a procédé à la révson de la méthodologe à chaque changement de l année de base 1966, 1970, 1977, 1983,1990, 2000 et 2010.La révson permet essentellement d actualser l échantllon de produts, d entreprses et des pondératons afn d assurer une melleure représentatvté de la tssue ndustre. 2. Champ de l ndce L ndce de la producton ndustrelle couvre la totalté du champ de l ndustre (hors bâtments et travaux publcs) : -Industres Manufacturères - Mnes -Energe Il englobe tous les produts ndustrels fabrqués en TUNISIE par les entreprses ndustrelles destnés au marché local et nternatonal. Sources d nformaton de l IPI : L nsttut natonal de la statstque explote tros sources d nformaton pour l élaboraton de l ndce de la producton ndustrelle (IPI) : -Enquête drecte auprès d un échantllon d entreprses. -Les documents admnstratfs. -Les Statstques du commerce extéreur. 3. Echantllonnage a- Echantllon d entreprses Les entreprses qu composent l échantllon ont été choses à partr du répertore natonal d entreprse (RNE). Le chox est basé sur le secteur d actvté, le chffre d affare et la talle L ndce de la producton ndustrelle / janver 2015

3 d effectfs salarés. La stablté et la contnuté de la producton, ans que la dsposton des entreprses à répondre consttuent auss des crtères de sélecton. b-echantllon de produts Le chox de l'échantllon prend en consdératon la dversté des produts et leurs mportances en termes de pods (valeur de producton) dans chaque sous branche à partr des résultats des comptes natonaux, comme le montre le tableau suvant : Echantllon de produts de l IPI INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, CERAMIQUE ET VERRE INDUSTRIES MECANIQUES ET ELECTRIQUES CHIMIE TEXTILE DIVERS MINES ENERGIE ENSEMBLE Année de base Année de base b- Echantllon d entreprses Les entreprses qu composent l échantllon ont été choses à partr du répertore natonal d entreprse (RNE). Le chox est basé sur le secteur d actvté, le chffre d affare et la talle d effectfs salarés. 4. Couverture de l ndce La qualté de l ndce de la producton ndustrelle dépend très fortement de la couverture de l échantllon. Plus le taux de couverture est élevé, plus l ndce de la producton ndustrelle calculé est de melleure qualté. La représentatvté au nveau des branches est assurée en se rapportant aux valeurs ajoutées des branches de l année 2010.Les branches retenues pour le suv de la producton par l IPI assurent une couverture de 95% du tssu ndustrel en 2010 contre 92% en

4 Taux de couverture de l IPI Branches Couverture des Branches Suves (en %) 2000 Couverture des Branches Suves (en %) 2010 INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, CERAMIQUE ET VERRE INDUSTRIES MECANIQUES ET ELECTRIQUES CHIMIE TEXTILE DIVERS MINES ENERGIE Ensemble Les pondératons Les ndces de la producton ndustrelle sont des ndces de Laspeyres à pondératons constantes. Les pondératons des branches sont les valeurs ajoutées brutes de l année Elles sont calculées à partr des résultats des comptes natonaux (matrce des valeurs de la producton ndustrelle à prx courant) et de l enquête de producton dans l ndustre. Pondératons de l IPI Branches INDUSTRIES AGRO-ALIMENTAIRES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, CERAMIQUE ET VERRE INDUSTRIES MECANIQUES ET ELECTRIQUES CHIMIE TEXTILE DIVERS MINES ENERGIE ENSEMBLE 7. Méthode de calcul Année de base ,7 7,1 11,0 8,5 26,9 9,5 3,4 18,9 100 Année de base ,1 6,4 20,1 8,7 13,7 6,4 2,4 30,3 100 La formule utlsée pour le calcul de l'ipi est celle de Laspeyres, qu est une moyenne arthmétque pondérée des ndces de quanttés élémentares. L'ndce élémentare est défn par le rapport entre la quantté courante de pérode t et la quantté de base Q 0 : 4

5 L ndce d ensemble : I, t Q Q, t, 0 I t W I W, t Avec : 0 : année de base t : pérode courante Q 0 : Quantté de base : Produt I, t : ndce de produt à la pérode t W : Pods relatf au produt 8. Nomenclature Les nomenclatures utlsées dans l IPI sont : La classfcaton tunsenne des produts révson 2002: CTP La nomenclature des actvtés et des produts 1986 : NAP La Classfcaton nternatonale CITI Rev Dffuson des données Les données dffusées sont prncpalement : - Indce de producton ndustrelle par branche et sous-branche - Varaton de l Indce de producton ndustrelle par branche et sous-branche - Un communqué. 5

Révision des estimations en volume des comptes nationaux

Révision des estimations en volume des comptes nationaux Verson ntégrale Révson des estmatons en volume des comptes natonaux 1 Synthèse L année dernère, l ICN a procédé à une révson occasonnelle approfonde des agrégats des comptes natonaux à prx courants Cette

Plus en détail

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7 Indce de Révson Date de mse en applcaton C 15/03/017 Caher Technque E 1/7 Table des matères TABLE DES MATIERES... 1 1 PRICIPE... CRITERES DE COFORMITE DE LA VALEUR THERMIQUE DECLAREE....1 TEST DE COFORMITE

Plus en détail

Leçon 3 Les statistiques, révisions

Leçon 3 Les statistiques, révisions Leçon 3 Les statstques, révsons Pour cette parte, je reprends d abord toutes les notons vues en seconde. Il y a un vocabulare de base à connaître. Les statstques sont utlsées dans tous les domanes, scences,

Plus en détail

Fiche technique relative à l élaboration de l échelle nationale de coûts 2004 et des coûts de référence par poste de dépenses

Fiche technique relative à l élaboration de l échelle nationale de coûts 2004 et des coûts de référence par poste de dépenses Agence Technque de l Informaton sur l Hosptalsaton SIRET n 180 092 298 00017 code APE : 751A 65, boulevard Marus Vver Merle 69482 LYON CEDEX 03 Téléphone : 04 37 69 71 20 Télécope : 04 37 69 71 21 Servce

Plus en détail

EVALUATION DES STOCKS DE LA DAURADE ROYALE Sparus aurata DES COTES SUD TUNISIENNES

EVALUATION DES STOCKS DE LA DAURADE ROYALE Sparus aurata DES COTES SUD TUNISIENNES EVALUATION DES STOCKS DE LA DAURADE ROYALE Sparus aurata DES COTES SUD TUNISIENNES Aymen HADJ TAIEB*, Mohamed GHORBEL & Othman JARBOUI Insttut Natonal des Scences et Technologes de la Mer (Centre de Sfax)

Plus en détail

LE KIT DE DIFFUSION ESANE OU COMMENT DIFFUSER DES AGRÉGATS À DES NIVEAUX FINS TOUT EN ALERTANT L'UTILISATEUR SUR LA PERTINENCE DES CHIFFRES PUBLIÉS

LE KIT DE DIFFUSION ESANE OU COMMENT DIFFUSER DES AGRÉGATS À DES NIVEAUX FINS TOUT EN ALERTANT L'UTILISATEUR SUR LA PERTINENCE DES CHIFFRES PUBLIÉS LE KIT DE DIFFUSION ESANE OU COMMENT DIFFUSER DES AGRÉGATS À DES NIVEAU FINS TOUT EN ALERTANT L'UTILISATEUR SUR LA PERTINENCE DES CHIFFRES PUBLIÉS Julen SENG (*) (*) Insee, Drecton des statstques d'entreprses

Plus en détail

Séminaire sur le Diagnostic et l Analyse de la Conjoncture Economique En Tunisie

Séminaire sur le Diagnostic et l Analyse de la Conjoncture Economique En Tunisie MINISTERE DU DEVELOPPEMENT ET DE LA INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Observatore de la Conjoncture Economque Sémnare sur le Dagnostc et l Analyse de la Conjoncture Economque En Tunse Tuns le 4 Septembre

Plus en détail

PROJET DE RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LES ETATS DE L UEMOA

PROJET DE RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LES ETATS DE L UEMOA PROJET DE RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LES ETATS DE L UEMOA GUIDE METHODOLOGIQUE DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Verson du 12 octobre

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Ministère de la Jeunesse et des Sports Institut Royal de Formation des Cadres Département des Sciences de la Vie. A. Arfaoui

Ministère de la Jeunesse et des Sports Institut Royal de Formation des Cadres Département des Sciences de la Vie. A. Arfaoui Mnstère de la Jeunesse et des Sports Insttut Royal de Formaton des Cadres Département des Scences de la Ve A. Arfaou Défntons La statstque est l ensemble des méthodes et technques permettant de trater

Plus en détail

Offre de stage ingénieur

Offre de stage ingénieur 1 Offre de stage ngéneur CAHIER DES CHARGES ETUDE ET REALISATION D'UNE SOLUTION CRM DANS LE CADRE D UN STAGE INGENIEUR DE FIN D ETUDES Date et leu du stage : à partr de Janver 2016 à La Rochelle Durée

Plus en détail

indices de prix à la consommation pour les agrégats élémentaires et de niveau supérieur au Burundi.

indices de prix à la consommation pour les agrégats élémentaires et de niveau supérieur au Burundi. INSTITUT DE STATISTIQUES ET D ETUDES ECONOMIQUES DU BURUNDI DEPERTEMENT DES ETUDES ET STATISTIQUES ECONOMIQUES ET FINANCIERES SERVICE «ETUDES ET STATISTIQUES DES PRIX A LA CONSOMMATION» Méthode de calcul

Plus en détail

Licence Econométrie Année 2008/2009

Licence Econométrie Année 2008/2009 Unversté de Lyon Florence Goffette-Nagot Lcence Econométre Année 008/009 Cours «Modélsaton et nférence statstque» Exercces A retourner au plus tard le 10 mars 009 sur paper par mal: goffette-nagot@gate.cnrs.fr

Plus en détail

Méthodologie Version 3, septembre 2007

Méthodologie Version 3, septembre 2007 Méthodologe Verson 3, septembre 2007 Le bulletn Tendances Carbone présente chaque mos sx groupes d ndcateurs : - Synthèse du mos 2 Météo 3 - Actvté économque Energe 5 - Envronnement nsttutonnel 6 - Tableau

Plus en détail

Méthodologie de la mesure de la pauvreté en Tunisie

Méthodologie de la mesure de la pauvreté en Tunisie Méthodologe de la mesure de la pauvreté en Tunse 1 L un des objectfs assgnés à l enquête natonale sur le budget, la consommaton et le nveau de ve des ménages demeure l étude de la populaton pauvre et de

Plus en détail

H 2013/01. Concentration et spécialisation des activités économiques : des outils pour analyser les tissus productifs locaux

H 2013/01. Concentration et spécialisation des activités économiques : des outils pour analyser les tissus productifs locaux Drecton de la Dffuson et de l Acton Régonale H 203/0 Concentraton et spécalsaton des actvtés économques : des outls pour analyser les tssus productfs locaux Clare Kubra Document de traval Insttut Natonal

Plus en détail

" # $ % & ' ( ) % ' & * +!!

 # $ % & ' ( ) % ' & * +!! " #$ %& ' ( ) %' & * +!! Besons (llmtés) CHOIX Rareté des B. et S. L économe est la scence du chox d ndvdus ou de collectvtés qu ont des besons vrtuelment nfns et qu sont contrants par la rareté des quanttés

Plus en détail

ECONOMETRIE DES SALAIRES. Bruxelles mai Thème de la communication proposée. «Salaires et chômage» Titre de la communication proposée

ECONOMETRIE DES SALAIRES. Bruxelles mai Thème de la communication proposée. «Salaires et chômage» Titre de la communication proposée ECONOMETRIE DES SALAIRES Bruxelles 28-29 ma 2002 Thème de la communcaton proposée «Salares et chômage» Ttre de la communcaton proposée «Monopsone et nserton sur le marché du traval : une analyse mcroéconométrque

Plus en détail

Direction des Statistiques d'entreprises E 2011/12

Direction des Statistiques d'entreprises E 2011/12 Drecton des Statstques d'entreprses E 2011/12 Commerce agro-almentare La France face à la concurrence nternatonale Sylvan BILLOT Document de traval Insttut Natonal de la Statstque et des Études Économques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION Optons : - Développeur d applcatons - Admnstrateur de réseaux locaux d entreprse SESSION 2011 SUJET ÉPREUVE E2 MATHÉMATIQUES I Durée : 3 heures coeffcent

Plus en détail

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement I.U.T de Sant-azare Département de Géne cvl E LETTRES CAPITALES OM(S) : PRÉOM(S) : GROUPE : Travaux pratques de Mathématques Ajustement Travaux pratques de Mathématques joseoun.fr Page 1 / 7 Travaux pratques

Plus en détail

B - Statistiques descriptives à une dimension- tri à plat

B - Statistiques descriptives à une dimension- tri à plat B - Statstques descrptves à une dmenson- tr à plat. A quo vont-elles servr? 2. Exemples concrets et règles de calcul 3. Les résumés de l'nformaton synthèses graphques 4. Autres calculs B - Statstques descrptves

Plus en détail

Probabilités. Définition : Chacun des résultats possible d une expérience aléatoire est appelée issue de l expérience.

Probabilités. Définition : Chacun des résultats possible d une expérience aléatoire est appelée issue de l expérience. Probabltés A) Vocabulare.. Expérence aléatore. Défntons : Une expérence est dte aléatore s elle vérfe tros condtons : Elle condut à des résultats possbles qu on est capable de nommer. On ne sat à l avance

Plus en détail

Collections Statistiques n 192/2015 Série E : Economie N 82 Indice des prix à la production industrielle : 2004 2014

Collections Statistiques n 192/2015 Série E : Economie N 82 Indice des prix à la production industrielle : 2004 2014 Collections Statistiques N 192/2015 Série E : Statistiques Economiques N 82 NDCE DES PRX A LA PRODUCTON NDUSTRELLE 2004-2014 - Par - La Direction technique chargée des statistiques d entreprises et du

Plus en détail

Paramètres de position et de dispersion de séries statistiques

Paramètres de position et de dispersion de séries statistiques Réservé aux ensegnants - Reproductonterdte - Nathan Nathan/VUEF. La photocope non autorsée est un délt. Paramètres de poston et de dsperson de séres statstques Exercces Exercces d entraînement Constructons

Plus en détail

Estimation de la taille d une population animale par Capture-Marquage-Recapture (CMR)

Estimation de la taille d une population animale par Capture-Marquage-Recapture (CMR) Dynamque et Génétque des Populatons Estmaton de la talle d une populaton anmale par Capture-Marquage-Recapture (CMR) Introducton La méthode de CMR consste à échantllonner une populaton de façon répétée.

Plus en détail

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution.

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution. Républque Tunsenne Présdence du Gouvernement Ecole Natonale d Admnstraton 4, Avenue du Dr Calmette Mutuelle-vlle 08 Tuns Tél. (+6) 848 00 Fa (+6) 794 88 www.ena.nat.tn STATISTIQUE ET CALCUL DE PROBABILITE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécaltés : Mercatque, Comptablté et Fnance d Entreprse, Geston des systèmes d nformaton. SESSION 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatque, comptablté et fnance d entreprse

Plus en détail

CHAPITRE 7. CALCUL DES INDICATEURS DU SOUTIEN AUX CONSOMMATEURS

CHAPITRE 7. CALCUL DES INDICATEURS DU SOUTIEN AUX CONSOMMATEURS Chaptre 7 : Calcul des ndcateurs du souten aux consommateurs CHAITRE 7. CALCUL DES INDICATEURS DU SOUTIEN AUX CONSOMMATEURS 313. À l nstar du chaptre 6, le présent chaptre décrt en détal la méthode à applquer

Plus en détail

est minimale pour 1 a = et b = 0.

est minimale pour 1 a = et b = 0. EXERCICE. On consdère la sére chronologque suvante : x 3 4 5 0 5 33 4 5 0 Pour chacune des deux affrmatons suvantes, dre s elle est vrae ou s elle est fausse en justfant la réponse fourne. a. Le pont moen

Plus en détail

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences Notes de cours Ecole Natonale d Ingéneurs de Brest Module Qualté et Fablté Les Plans d Expérences Cours proposé par M. Parenthoën année 2002-2003 enb c mp2003....... 1 Plan du cours Plans d Expérences

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académque 2016-2017 (Verson défntve du : 13 Septembre 2016 ) Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles - constructon

Plus en détail

compétences en entreprise

compétences en entreprise annexeb GUIDE grlles d ade à l évaluaton des compétences en entreprse Certfcat de Qualfcaton Professonnelle (CQP) Vente sur ste en commerces de gros VENTE SUR SITE Commsson Partare Natonale de l Emplo

Plus en détail

GANTEX

GANTEX PROTECTION ET DEXTÉRITÉ CERTIFICATION CATÉGORIE III STC520F - Rev 5-06.04. 0334 GANTEX 520-540 - 50 Attestatons "CE" de type GANTEX 520 : 0072/014/162/01/5/0061 GANTEX 540 : 0072/014/162/01/5/0061/Ex01

Plus en détail

«Demande d énergie et changement de l intensité énergétique du secteur manufacturier québécois de 1990 à 1998»

«Demande d énergie et changement de l intensité énergétique du secteur manufacturier québécois de 1990 à 1998» Artcle «Demande d énerge et changement de l ntensté énergétque du secteur manufacturer québécos de 1990 à 1998» Jean-Thomas Bernard et Nadhem Idoud L'Actualté économque, vol. 79, n 4, 2003, p. 503-521.

Plus en détail

MANUEL DE METHODOLOGIES

MANUEL DE METHODOLOGIES REPUBLIQUE DU NIGER FRATERNITE TRAVAIL - PROGRES MINISTERE DES FINANCES INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Etablssement Publc à Caractère Admnstratf DIRECTION DE LA COORDINATION ET DU DEVELOPPEMENT DE

Plus en détail

Pourcentages. A) Pourcentage. Définition : Soit E un ensemble à n éléments et A une partie de E ayant p éléments.

Pourcentages. A) Pourcentage. Définition : Soit E un ensemble à n éléments et A une partie de E ayant p éléments. Pourcentages A) Pourcentage Dénton : Sot E un ensemble à n éléments et A une parte de E ayant p éléments p Le pourcentage de A dans E est le nombre t tel que : t n Exemple : En 03, l s est vendu dans le

Plus en détail

Cours réalisé par Laurent DOYEN. La statistique descriptive

Cours réalisé par Laurent DOYEN. La statistique descriptive Cours réalsé par Laurent DOYEN La statstque descrptve . Introducton et défntons Statstque descrptve: Analyse et synthèse, NUMERIQUE et GRAPHIQUE, d un ensemble de données . Introducton et défntons Statstque

Plus en détail

1. Les agrégats des Comptes de la santé

1. Les agrégats des Comptes de la santé Annexes 259 1. Les agrégats des Comptes de la santé 1.1. Le passage à la base 2005 des Comptes natonaux Les Comptes natonaux élaborés par l Insee font l objet d un changement de base pérodque, afn de corrger

Plus en détail

Enquête sur les services de télécommunications

Enquête sur les services de télécommunications Enquête sur les servces de télécouncatons Vu l'avs favorable du Consel Natonal de l'inforaton Statstque, cette enquête, reconnue d'ntérêt général et de qualté statstque, est oblgatore. Vsa n 200222EC du

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR L ÉTABLISSEMENT DES PRIX À LA CONSOMMATION. Guide complémentaire du Manuel de l'indice des prix à la consommation

GUIDE PRATIQUE POUR L ÉTABLISSEMENT DES PRIX À LA CONSOMMATION. Guide complémentaire du Manuel de l'indice des prix à la consommation POUR L'ÉTABLISSEMENT D'INDICES DES PRIX À LA CONSOMMATION Ben que destné prncpalement aux statstcens de l'ipc des pays en développement, ce gude présente auss un ntérêt pour les statstcens dans leur ensemble.

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE. Finance Empirique. Examen Final : Printemps Professeur Eric Jondeau

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE. Finance Empirique. Examen Final : Printemps Professeur Eric Jondeau ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Fnance Emprque Examen Fnal : Prntemps 005 Professeur Erc Jondeau Nombre de pages : 5 (recto-verso) Durée de l examen : heures Vous avez

Plus en détail

. On appelle n. est le nombre d apparitions du chiffre x i

. On appelle n. est le nombre d apparitions du chiffre x i Exercce : On jette un dé 00 fos et on note la lecture x. On appelle n l effectf correspondant à la lecture x ( n est le nobre d appartons du chffre x ). On obtent le tableau suvant : x 2 4 5 6 n 20 0 26

Plus en détail

Cinématique Newtonienne

Cinématique Newtonienne Cnématque Newtonenne 1. Chronophotographe du mouvement d un pont moble M : 1.1. nécessté de chosr un référentel : Vor l anmaton «changement de référentel» page 10 sur le ste www.phsquepovo.com Défnr ce

Plus en détail

CH V Statistique II : Caractéristiques de position et de dispersion

CH V Statistique II : Caractéristiques de position et de dispersion CH V Statstque II : Caractérstques de poston et de dsperson I) Les caractérstques de poston : Les caractérstques de poston sont des données mportantes pour l étude des séres statstques. 1) Le mode d une

Plus en détail

REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE PAR UNE RELATION ETATS / INDICATEURS DE PERFORMANCE

REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE PAR UNE RELATION ETATS / INDICATEURS DE PERFORMANCE 3 e Conférence Francophone de Modélsaton et SIMulaton «Concepton, Analyse et Geston des Systèmes Industrels» MOSIM 0 du 25 au 7 avrl 200 Troyes (France) REPRESENTATION DU COMPORTEMENT D'UN SYSTEME LOGISTIQUE

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

Croissance de la productivité et réallocation des ressources : le tissu productif français depuis 2000

Croissance de la productivité et réallocation des ressources : le tissu productif français depuis 2000 Document de traval Hathem Ben Hassne N 2017-08 jullet Crossance de la productvté et réallocaton des ressources : le tssu productf franças depus 2000 www.stratege.gouv.fr Les documents de traval de France

Plus en détail

La balance commerciale de la France s est érodée depuis Le déficit

La balance commerciale de la France s est érodée depuis Le déficit Bertrand Marc Bruno Pater Département de la conjoncture La balance commercale de la France s est érodée depus 2000. Le défct des échanges de bens se chffre à 2,1 % du PIB à l été 2016 contre 0,6 % en 2000.

Plus en détail

Innovation, survie et rendement des établissements canadiens de fabrication

Innovation, survie et rendement des établissements canadiens de fabrication N o 11F0027MIF au catalogue N o 022 ISSN: 1703-0412 ISBN: 0-662-77581-3 Document de recherche Sére de documents de recherche sur l'analyse économque (AE) Innovaton, surve et rendement des établssements

Plus en détail

Sébastien Munafò 30 octobre Modules A1 et B1 estimations de la mobilité annuelle en 2000, 2005 et 2010

Sébastien Munafò 30 octobre Modules A1 et B1 estimations de la mobilité annuelle en 2000, 2005 et 2010 Note méthodologque Modules A1-A2-B1-B2 Sébasten Munafò 30 octobre 2014 6-t Bureau de recherche 58 rue Corvsart 75013 Pars www.6t.fr tel: +33 1 53 09 26 36 fax: +33 1 53 09 26 46 nfo@6t.fr 1. Modules A1

Plus en détail

CFE-AEE. Problématiques soulevées par la question de l'allocation des émissions du raffinage pétrolier

CFE-AEE. Problématiques soulevées par la question de l'allocation des émissions du raffinage pétrolier CFE-AEE 11 ème sémnare d'économe de l'énerge Problématques soulevées par la queston de l'allocaton des émssons du raffnage pétroler Axel Perru IFP Le raffnage pétroler: une ndustre à produts lés Une raffnere

Plus en détail

Développer les emplois favorables à la biodiversité en Ilede-France

Développer les emplois favorables à la biodiversité en Ilede-France Colloque nternatonal francophone, «Le développement durable : débats et controverses», 15 et 16 décembre 2011, Unversté Blase Pascal, Clermont-Ferrand. Développer les emplos favorables à la bodversté en

Plus en détail

Leçon 1. Statistiques

Leçon 1. Statistiques Leçon 1 Statstques Lors d une séance de saut en hauteur, le professeur d EPS a relevé, en centmètres, les performances c-dessous : 110-115-10-110-100-110-15-15-100-95-135-105-1-110-95-100-110-85-85-105-140-15-100-135-105-1-135-115-10-135

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académque 2016-2017 (Verson défntve du : 13 Septembre 2016 ) Informatons de l'unté d'ensegnement Implantaton Cursus de Inttulé ECAM Insttut Supéreur Industrel Bacheler en Scences ndustrelles Mécanque

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Baccalauréat général annale zéro

Baccalauréat général annale zéro éduscol Baccalauréat général Ensegnement de physque-chme Baccalauréat général annale zéro Épreuve de spécalté séres S Recommandatons de correcton pour les sujets de l épreuve de spécalté de physque-chme

Plus en détail

Séries statistiques doubles 4 ème Sciences Mai 2010

Séries statistiques doubles 4 ème Sciences Mai 2010 Séres statstques doubles 4 ème Scences Ma 00 A. LAATAOUI I. Nuage de ponts. Introducton Une sére statstque à deu varables, X et Y, est le résultat de l observaton des deu caractères X et Y pour chaque

Plus en détail

Guide d utilisation. Panneaux lumineux

Guide d utilisation. Panneaux lumineux Gude d utlsaton Panneaux lumneux LES PANNEAUX LUMINEUX DE WITRY-LÈS-REIMS Afn de répondre à des besons d nformaton toujours plus mportants, la commune de Wtry-Lès-Rems a acqus en janver 2016 quatre panneaux

Plus en détail

V E R S I O N P R O V I S O I R E

V E R S I O N P R O V I S O I R E V E R S I O N P R O V I S O I R E Laboratore SYMME Unversté de Savoe Unon Européenne Thèse Présenté par Perre-Antone ADRAGNA Pour obtenr le grade de Docteur de l Unversté de Savoe Spécalté : Géne Mécanque

Plus en détail

HI Réfractomètre numérique pour la mesure du saccharose

HI Réfractomètre numérique pour la mesure du saccharose Manuel d utlsaton HI 96801 Réfractomètre numérque pour la mesure du saccharose Date : 15/5/2013 pages : 1/11 www.hannanst.ch Cher clent, Nous vous remercons d avor chos un nstrument de la gamme HANNA.

Plus en détail

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100 Département fédéral de l ntéreur DFI Offce fédéral de la statstque OFS Actualtés OFS 5 Prx Neuchâtel, jullet 211 L ndce susse des prx de la constructon Octobre 21=1 Aperçu méthodologque Rensegnements:

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Intégration commerciale internationale et évolution des prix à la consommation en Europe de 1998 à 2008

Intégration commerciale internationale et évolution des prix à la consommation en Europe de 1998 à 2008 n Novembre 2011 Intégraton commercale nternatonale et évoluton des prx à la consommaton en Europe de 1998 à 2008 La mondalsaton, en nctant les dfférentes économes à se spécalser dans les secteurs dans

Plus en détail

Chapitre 2 : Le modèle théorique

Chapitre 2 : Le modèle théorique 2.1 Le vellssement d'une pyramde des âges Chaptre 2 : Le modèle théorque À partr des effectfs par sexe et âge de la populaton d'un terrtore donné à une date fxée, la populaton s'en dédut exactement un

Plus en détail

LES INDUSTRIES MANUFACTURIERES EN TUNISIE MONOGRAPHIE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE

LES INDUSTRIES MANUFACTURIERES EN TUNISIE MONOGRAPHIE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE MINISTÈRE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE 2010 AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION MONOGRAPHIE LES INDUSTRIES MANUFACTURIERES EN TUNISIE TUNISIE INDUSTRIE SOMMAIRE 1. ENTREPRISES,

Plus en détail

Chapitre 4 : Ecoulement adiabatique avec frottement «Ecoulement de Fanno»

Chapitre 4 : Ecoulement adiabatique avec frottement «Ecoulement de Fanno» Cours : Dynamque des gaz. Unversté de ed Boudaf sla Année Unverstare 06/07 Faculté des echnologes Opton : Energétque Département de Géne écanque aster ère Année Chaptre 4 : Ecoulement adabatque avec frottement

Plus en détail

Chapitre III : Approche de la cinétique en réacteur ouvert I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS Types d opération... 2

Chapitre III : Approche de la cinétique en réacteur ouvert I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS Types d opération... 2 Cours V : Cnétque Chaptre III : Approche de la cnétque en réacteur ouvert Plan : ********************** I- LES DIFFERENTS TYPES DE REACTEURS...2 1- Types d opératon... 2 2- Types de réacteurs chmques...

Plus en détail

La fragmentation des espaces naturels par région forestière départementale

La fragmentation des espaces naturels par région forestière départementale Thème : Conservaton et geston durable de la bodversté et des ressources naturelles Orentaton : Préserver la bodversté La fragmentaton des espaces naturels par régon forestère départementale La fragmentaton

Plus en détail

OBJECTIFS CURSUS PUBLIC CONCERNE

OBJECTIFS CURSUS PUBLIC CONCERNE Lcence Professonnelle Matéraux de Constructon s e l l e r t s u d n s n é t o t v é B e Act r è l F a l e d UFR SCIENCES ET TECHNIQUES IUP géne cvl et nfrastructures Lycée régonal du bâtment et des travaux

Plus en détail

SUPERFOOD

SUPERFOOD PROTECTION ET DEXTÉRITÉ CERTIFICATION CATÉGORIE III STC175F - Rev 4-02.04.99 0334 SUPERFOOD 174-175 - 177 Attestatons "CE" de type SUPERFOOD 174 : 0072/014/162/12/96/0677 SUPERFOOD 175 : 0072/014/162/12/96/0677/Ex01

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED COM. TEX/SB/29 J50 août 1974 Dstrbuton spécale Organe de survellance des textles ARRANGEMENT CONCEBNANT LE COMMERCE INTERNATIONAL DES TEXTILES

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Modèle de régression linéaire: cas bivarié

Modèle de régression linéaire: cas bivarié U. Pars Ouest, M1 - Cours de Modélsaton Applquée Modèle de régresson lnéare: cas bvaré Laurent Ferrara Févrer 017 Sot varables contnues X et Y. On observe les untés epérmentales : (, y ), pour = 1,, n.

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

Politique d exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork N.V. CapitalatWork Foyer Group S.A.

Politique d exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork N.V. CapitalatWork Foyer Group S.A. Poltque d exécuton des ordres (Poltque de melleure exécuton) Best Executon Polcy CaptalatWork N.V. CaptalatWork Foyer Group S.A. Le présent document est rendu accessble aux clents de CAW Group va le ste

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs Prse en compte des poltques de transport dans le chox des fournsseurs Acha Aguezzoul To cte ths verson: Acha Aguezzoul. Prse en compte des poltques de transport dans le chox des fournsseurs. Scences de

Plus en détail

5. Relations d équivalences

5. Relations d équivalences 5. Relatons d équvalences Il est naturel de classfer des choses et on le fat tout le temps. Les nombres naturels sont de deux sortes : ceux qu sont pars et ceux qu sont mpars. On consdère Par et Impar

Plus en détail

Enquêtes VQS et CARE ou comment prendre en compte le tirage d échantillons dépendants dans le cadre du NCEE?

Enquêtes VQS et CARE ou comment prendre en compte le tirage d échantillons dépendants dans le cadre du NCEE? Enquêtes VQS et CARE ou comment prendre en compte le trage d échantllons dépendants dans le cadre du NCEE? Améle Carrère, Olver Haag, Noéme Souller To cte ths verson: Améle Carrère, Olver Haag, Noéme Souller.

Plus en détail

Mustapha Sali. To cite this version: HAL Id: tel-00776217 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00776217

Mustapha Sali. To cite this version: HAL Id: tel-00776217 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00776217 Explotaton de la demande prévsonnelle pour le plotage des flux amont d une chaîne logstque dédée à la producton de masse de produts fortement dversfés Mustapha Sal To cte ths verson: Mustapha Sal. Explotaton

Plus en détail

VERSION FINALE. Octobre 2004 Rapport n o : vol.2. Préparé pour :

VERSION FINALE. Octobre 2004 Rapport n o : vol.2. Préparé pour : VERSION FINALE Projet d'aménagement d'une cellule d'enfoussement technque à St-Thomas Évaluaton de l mpact sur la qualté de l'ar et évaluaton prélmnare du rsque pour la santé Volume 2 - Annexes Octobre

Plus en détail

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle NNEXE : Rappels sur les notons de dérvée et dfférentelle Pente d une drote Eamnons géométrquement les drotes dans le plan cartésen La prncpale caractérstque qu dstngue une drote d une autre est son nclnason,

Plus en détail

0HVXUHGH ODPDWULFHGHGLVWULEXWLRQGHWUDILF. GDQVXQUpVHDXDYHFGpERUGHPHQW. (Exercices inclus) Mr. H. Leijon, ITU

0HVXUHGH ODPDWULFHGHGLVWULEXWLRQGHWUDILF. GDQVXQUpVHDXDYHFGpERUGHPHQW. (Exercices inclus) Mr. H. Leijon, ITU /$,78'RF) 0HVXUHGH ODPDWULFHGHGLVWULEXWLRQGHWUDILF GDQVXQUpVHDXDYHFGpERUGHPHQW (Exercces nclus) Mr. H. Leon, ITU 8,,7($7,$/('(67(/(&008,&$7,6,7($7,$/7(/(&008,&$7,8, 8,,7($&,$/'(7(/(&08,&$&,(6 - - 0(68('(/$0$7,&('(',67,%87,'(7$),&'$68(6($8$9(&'(%'(0(7

Plus en détail

Evolution globale. VARIATION DE L INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE PAR SECTEUR D ACTIVITE : (Secteur public national) Base 100 en 1989

Evolution globale. VARIATION DE L INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE PAR SECTEUR D ACTIVITE : (Secteur public national) Base 100 en 1989 INDICE DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE - au 4 ème trimestre * - N 771 Evolution globale La production industrielle du secteur Public observe une hausse de 0,8% au quatrième trimestre par rapport à la même

Plus en détail

LICENCE 1 MACROECONOMIE. DUREE : 2h

LICENCE 1 MACROECONOMIE. DUREE : 2h Unversté de Caen Année unverstare 2004/2005 Faculté de Scences Economques Sesson de septembre 2005 et de Geston LICENCE 1 MACROECONOMIE DUREE : 2h Exercce 1 : Crcut économque (8 ponts) On consdère une

Plus en détail

E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E. L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U E

E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E. L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U E REACTIONS EN SOLUTION AQUEUSE RDuperray Lycée FBUISSON PTSI E V O L U T I O N D U N S Y S T E M E C H I M I Q U E V E R S U N E T A T D E Q U I L I B R E L O I D E L E Q U I L I B R E C H I M I Q U E Les

Plus en détail

Aide aux choix de procédés de parachèvement des composites

Aide aux choix de procédés de parachèvement des composites Ade aux chox de procédés de parachèvement des compostes Aude CAILLAUD, Matheu RITOU, Sébasten GARNIER, Benoît FURET IUT de NANTES Département Géne Mécanque et Productque Laboratore IRCCyN (Insttut de recherche

Plus en détail

Proposition tarifaire pour l utilisation des réseaux publics de transport et de distribution d électricité

Proposition tarifaire pour l utilisation des réseaux publics de transport et de distribution d électricité Proposton tarfare pour l utlsaton des réseaux publcs de transport et de dstrbuton d électrcté Pérmètre des coûts couverts par le tarf : Les tarfs c-après ntègrent l ensemble des coûts des réseaux mentonnés

Plus en détail

MEMOIRE. Optimisation de la qualité et du confort des produits textiles par exploitation de données physiques et de la connaissance humaine

MEMOIRE. Optimisation de la qualité et du confort des produits textiles par exploitation de données physiques et de la connaissance humaine MEMOIRE présenté à L'UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LILLE pour l'obtenton de l HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES en spécalté AUTOMATIQUE & INFORMATIQUE INDUSTRIELLE par Ludovc KOEHL Optmsaton

Plus en détail

ABC. Les chiffres Edition Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair. Avec la participation financière de

ABC. Les chiffres Edition Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair. Avec la participation financière de ABC Agrculture et Agroalmentare de Bretagne en Clar Les chffres Edton 214 Avec la partcpaton fnancère de ABC Agrculture et Agroalmentare de Bretagne en Clar Les chffres Edton 214 1 La populaton agrcole

Plus en détail

Un modèle de projection des prix utilisant les relations intersectorielles de l économie canadienne

Un modèle de projection des prix utilisant les relations intersectorielles de l économie canadienne Document généré le 10 oct. 2017 21:19 L'Actualté économque L'Actualté économque Un modèle de projecton des prx utlsant les relatons ntersectorelles de l économe canadenne R. Roux Quelques extensons des

Plus en détail

Timberhawk Débusqueur à câble. Powered by John Deere

Timberhawk Débusqueur à câble. Powered by John Deere Tmberhawk Débusqueur à câble Powered by John Deere Pas beson de rénventer la roue L dée qu sous-tend le nouveau Tmberhawk de HAAS est l améloraton nnovante et l évoluton du skdder Tmberjack 240, qu a été

Plus en détail

Introduction aux réseaux de neurones artificiels

Introduction aux réseaux de neurones artificiels Introducton aux réseaux de neurones artfces A. Introducton Le cerveau capabe d apprendre et de réaser des rasonnements compexes est consttué d un très grand nombre de neurones (envron 10 15 ) reés entre

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce nternatonale en stuaton de concurrence mparfate: ros problèmes essentels des modèles théorques Rcardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence - pas d

Plus en détail

Procédures pour l estimation des taux de protection effectifs dans les matrices entrées-sorties

Procédures pour l estimation des taux de protection effectifs dans les matrices entrées-sorties Document généré le 27 jul. 2017 08:41 L'Actualté économque L'Actualté économque Procédures pour l estmaton des taux de protecton effectfs dans les matrces entrées-sortes Bernard Decaluwe et Y. D. Lee Volume

Plus en détail